Exigences Exorbitantes du Front Anti-Qatar

La liberté comme les droits de l’homme ne sont pas à vendre, ils sont notre patrimoine Le Panda

Une vie vaut des milliards de vie, il demeure de savoir ce que les politiques en font Le Panda

Notre devenir sera cela si nous ne réagissons pas fortement

Nous sommes en train de revivre mais à vitesse grand « V » Mille Milliards de dollars, ici. Transcrit film complet en français pour mieux comprendre comme nous sommes manipulés.

Il nous attend à ne pas en douter la même chose que « Z » qui veut dire en Grec : « il est toujours vivant » dictateurs financiers vous nous pulvériser en l’instant. Le film complet en langue espagnole ici. Dites-vous que nous sortirons vainqueurs. Le devenir actuel de la Grèce.

Avant de tomber dans les méandres des déviances. Osons lire « la môme au féminin » aux valeurs réelles humaines. Quels que soient les choix. Ici ! Abordant du désastre développé à la suite. Cinéphiles en pensée, à la dignité que nous devons véhiculer. Ceux qui ne comprendront pas, ne peuvent nier que l’ensemble appartient à la réalité non éteinte de Cocteau, puis Piaf : Ici versions en français, gardons nos racines, personne ne peut voler, notre France et suite !

Voilà, nous constatons inutile de continuer à nous faire violer, en valeurs sans sens !

Le Qatar ferait bien mieux de financer des corpuscules terroristes extrémistes. D’acheter tout et rien tant en France, qu’en Occident, à ne pas en douter, c’est surement le pays le plus dangereux par le temps qui court. A la limite il le serait y compris bien plus que la Syrie. Ils manipulent de façon clandestine, en achetant les gros clubs français.

Il y a une évidence qui semble se dégager Macron doit s’y retrouver. Si par circonstance la France obtient le J.O. de 2024 : le financement proviendra à plus de 80% de ce pays pépinières d’arrivismes à diverses facettes. Décoration, que l’Elysée juge « protocolaire », suscite nombreuses critiques sur les réseaux alors que, depuis le début de l’année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions. Nullement justifiées.

La honte des miroirs

Recevant du chef de l’Etat en France les plus hautes distinctions qui ne veulent rien dire. Ils nous écrasent sous leurs joules. Un véritable brûlot, paru le 20 octobre. Qui va, là, mettre le Parti Socialiste en ébullition. Il est déjà dans l’opposition déclaré, sur le vote de confiance au Gouvernement. Pas uniquement les membres restés fidèles interviennent: la droite, le Front national. Rachida Dati, Ségolène Royal, Jean-Marie Le Guen, Marine Le Pen, le député Nicolas Bays, la sénatrice Nathalie Goulet, Dominique de Villepin, Jack Lang. Tous sont mentionnés dans Nos très chers émirs. Le dernier essai : deux journalistes spécialistes du monde arabe : Christian Chesnot, Georges Malbrunot. Un ouvrage fouillé, précis, qui raconte les liaisons dangereuses entre certains politiques français de premier plan et les monarchies du Golfe. Le tout sur fond d’attentats terroristes et de gros contrats difficiles à décrocher. La justice française s’intéresse aux paiements sur un compte suisse de commissions liées à l’aménagement du « Katara ». Le navire amiral de l’ancien chef de l’Etat qatari. Des versements aux circuits bien troubles qui ont conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête préliminaire pour blanchiment. Que révèlent : « Marianne » et Mediapart. Il y a fort à parier que cela ne mènera nulle part, c’est surtout ce qui démontre que Macron ne peut lutter contre la transparence, constatons le : ici.

La Liberté assasinée

Une telle liste d’exigences que, si elle était remplie, le Qatar disparaîtrait en tant qu’Etat souverain. Selon un document de travail, révélé par l’agence Associated Press, lArabie saoudite, les Emirats arabes unis (EAU), Bahreïn, l’Egypte, qui ont rompu leurs relations diplomatiques et mis en place un embargo contre le Qatar depuis le 5 juin, ont transmis une liste de treize conditions que Doha devra remplir pour mettre fin en apparence à : la crise.

Le document, qui a été remis à l’émir du Koweït chargé d’une médiation, demande l’arrêt de tout contact avec les « organisations terroristes ». Les Frères musulmans, l’organisation Etat islamique, Al-Qaida et le Hezbollah sont cités, mais pas le Hamas palestinien, mais aussi avec les partis d’opposition aux EAU, à l’Arabie saoudite, à l’Egypte, à Bahreïn, l’expulsion de tous les opposants hébergés au Qatar et considérés comme « terroristes » par ces quatre pays. Les Frères musulmans sont particulièrement visés, dont le religieux égyptien Youssef Al-Qaradawi. Par ailleurs, il est également exigé du Qatar la fermeture de sa chaîne d’informations Al-Jazira ainsi que bien d’autres médias financés par lui.

Sur le plan diplomatique, Doha est sommé de réduire ses relations politiques et commerciales avec l’Iran de cesser toute coopération militaire avec la Turquie. Enfin, l’émirat devra payer des « réparations » financières à ses voisins, se soumettre à un mécanisme de contrôle pendant les dix prochaines années. Une véritable mise sous tutelle inacceptable pour le Qatar, qui n’a pas réagi officiellement. Dont la direction d’Al-Jazira dénonce une tentative de « supprimer le droit à l’information ».

Le Qatar a affirmé le 24 juin étudier une liste de 13 demandes formulées par ses adversaires mais a jugé qu’elle n’était pas « raisonnable », éloignant la perspective d’un règlement rapide de la crise du Golfe. La liste n’est « pas destinée à combattre le terrorisme, mais à empiéter sur la souveraineté du Qatar ; à s’ingérer dans sa politique étrangère », déclare samedi dans une première réaction le directeur du bureau de communication gouvernemental, cheikh Saif ben Ahmed Al-Thani.

« Acte hostile »

Le ministre d’Etat des affaires étrangères des EAU, Anwar Gargash, joint par Le Monde, a lui aussi confirmé l’existence de cette liste, précisant qu’« il s’agit d’un document de travail destiné à démarrer la discussion ». Il voit dans la « fuite » de ce document dans la presse « un acte hostile du Qatar, qui préfère se livrer à des enfantillages dans les médias plutôt que d’entamer une négociation sérieuse sur les questions de fond ». Le président turc Recep Tayyip Erdogan a apporté son soutien au Qatar, estimant que « la liste de treize demandes est contraire au droit international ».

Paris à nouveau sous la Guillotine?

Lors d’une rencontre à Paris, à l’occasion de la visite : du prince héritier et régent des Emirats arabes unis à Paris : Mohammed Ben Zayed, M. Gargash avait insisté auprès du Monde sur le fait que la demande centrale des pays arabes en conflit avec le Qatar, dont les EAU sont le chef de file, concernait « le soutien accordé aux organisations terroristes comme l’EI et Al-Qaida, ainsi que ses différentes branches » (AQPA au Yémen, AQMI au Maghreb et dans le Sahel, Chabab somaliens ainsi que le Front Fatah Al-Cham, anciennement connu sous le nom de Front Al-Nosra en Syrie. Les EAU, l’Egypte considèrent également que les Frères musulmans, qui revendiquent une action politique non violente, sont la matrice idéologique du djihadisme sunnite.

« Le soutien du Qatar à ces groupes prend différentes formes : hébergement de certains cadres, documents de voyage, financement direct ou par des personnalités résidant chez lui. Diffusion de leur idéologie violente, etc. Pour cela, nous incluons les médias dans nos demandes. Nous n’avons rien contre eux en tant que tels, c’est leur message qui doit changer », a justifié M. Gargash, qui fait état d’une autre liste recensant 49 individus que le front anti-Doha souhaite voir arrêtés ou extradés.

Pour M. Gargash, le reste des demandes, notamment celles concernant les relations du Qatar avec l’Iran et la Turquie, sont annexes. « Le Qatar a le droit d’avoir sa politique étrangère. Oman et le Koweït ont des relations étroites avec l’Iran, cela ne nous pose pas de problème.

Il faut que le Qatar cesse de jouer contre son camp », concluait-il. Le front anti-Qatar n’a toutefois pas précisé quelles mesures il prendrait si ses exigences n’étaient pas satisfaites. Il ne subsiste pas uniquement le front anti-Qatar, les hontes rejaillissent sur la nation France créatrice en apparence des droits de l’homme. Donc par voie de conséquence sur l’ensemble de l’Europe via l’Occident ou chacun à sa façon tente de tirer au plus juste les marrons du feu par tous les stratagèmes : qui rendent tous les peuples en guerre permanente et écrasez par la finance et les lobbys du même style, dont les victimes à ne pas en douter font constater dans la pénombre que la rentrée sera plus que brulante. 72 % des français pensent que la France pourrait connaitre une explosion sociale dans les prochains mois. Depuis 1998 au moins, près de deux Français sur trois sont persuadés que l’explosion sociale est imminente. Si jusqu’à présent on ne peut pas véritablement dire qu’elle soit arrivée, ce sentiment traduit néanmoins une forte insatisfaction de la population, à l’égard des nombreux dysfonctionnements de notre société.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Banques, Politiques, Mafias, Elections

Pour l’homme né sans conscience, l’homme torturé par sa conscience doit sembler ridicule. Pour le voleur, l’honnêteté n’est qu’une faiblesse. N’oubliez pas que le monstre n’est qu’une variante et que, aux yeux du monstre, la normale est monstrueuse. John Steinbeck.

A les mettre dans un sac, nous ne pourrions plus jouer aux gendarmes et aux voleurs Le Panda.

Les législatives vont battre leur plein, il s’agit de savoir ceux que le système nourrit le mieux. Nous avons les politiques que nous méritons et nous partons pour une nouvelle forme de majorité ? Prenons quelques exemples qui sont plus que honteux que je dénonçais fortement déjà il y a plus de 15 années.

En annonçant qu’il prenait officiellement sa retraite, François Hollande rejoint le club très fermé des anciens locataires de l’Élysée encore vivants, composé de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing. Il va pouvoir bénéficier comme eux, à part Nicolas Sarkozy qui ne vient pas de la fonction publique, du statut en or massif des fonctionnaires cumulards. Lien ! Ces abus caractérisés veulent nous faire avaler que les castes sont défuntes, elles demeureront autant que nous serons de véritables observateurs sans action. Au –delà de divers leurres les voleurs, assassins, mafias, politiques, banques, et leurs paradis fiscaux, nous détruisent lamentablement. Ce n’est que la face des bénéficies que nous apercevons dans l’ignorance totale des autres.

J’avais à diverses reprises traité, la position inadmissible des banques, je n’avais pas aussi catégoriquement associées ces trois voire quatre pôles, puis leurs ramifications.

Il est inadmissible de continuions à nous faire dérober le fruit de toute une vie. Pour eux nous sommes des pions dont ils se servent à leurs guises.

Nous allons êtres pour les citoyens respectueux de leur droit de vote, dans les isoloirs jusqu’aux départ en vacances. Enfin pour qui peuvent s’en offrir. Regardons de plus proches comment nous nous faisons piller, il y a fort à parier que s’ils pouvaient sur leurs propos vider les troncs de cultes.

Ils n’hésiteraient pas une minute. Essayons donc de comprendre, ce qui pour certains peut représenter un casse-tête chinois. 25 milliards d’euros de bénéfices dans les paradis fiscaux en 2015.

Dans une étude publiée fin mars 2017, l’ONG britannique Oxfam et le réseau Fair Finance Guide International révèlent que les vingt plus grandes banques européennes déclarent plus d’un quart de leurs bénéfices dans des paradis fiscaux.

 

Le rapport s’appuie sur des données fournies par chaque pays, puisque depuis 2015, les banques européennes doivent obligatoirement détailler leurs activités dans tous les pays où elles sont présentes. En 2015, cinq banques françaises, la BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, Crédit Mutuel-CIC et Société Générale, avaient déclaré 5,5 milliards d’euros dans des paradis fiscaux.

Elles n’avaient pourtant aucun employé dans ces États. Dixit Oxfam, l’implantation des banques européennes sur ces territoires permet à leurs clients d’échapper à l’impôt. Le Luxembourg et l’Irlande : des destinations privilégiées par les banques européennes. Le Luxembourg, l’Irlande et Hong Kong font partie des pays privilégiés par les établissements étudiés par l’Oxfam. La Société Générale déclare 587 millions de profits au Luxembourg, soit autant que ses bénéfices cumulés en Allemagne, en Italie, en Espagne et aux Pays-Bas.

En Irlande, cinq banques « ont même obtenu une rentabilité supérieure à 100 % et dégagent plus de bénéfices qu’elles ne font de chiffre d’affaires », souligne Oxfam. Le rapport précise également que quatre banques françaises sont principalement présentes aux Îles Caïmans, où elles ont réalisé « 174 millions d’euros de bénéfices bien qu’elles n’y emploient personne ».

Chaque année, il existe dans le monde, des têtes « bien pensantes » qui trouvent le moyen de jouer avec les lois et de ne pas remplir leurs devoirs. L’exil fiscal a un prix ! Lequel ? Pour qui ? Un trou béant dans l’économie mondiale

Selon une étude réalisée en 2012 par le groupe Tax Justice Network et révélée par le site britannique The Guardian, l’évasion fiscale accumulée représenterait la richesse nationale annuelle des Etats-Unis et du Japon !

Mieux, elle ne manque pas de rappeler que les particuliers qui ont choisi de mettre leur argent dans des paradis fiscaux, dissimuleraient plus de 26.000 milliards d’euros au total. Soit, dix fois le PIB annuel de la France. Pourtant, la plupart des pays, et particulièrement les Etats européens, comptent sur les impôts pour combler leurs dettes. On comprend maintenant pour quelle raison, les sanctions à l’égard des évadés fiscaux se durcissent.

Ainsi donc, en plus d’être cachée, cette somme faramineuse coûte des milliards au fisc mondial. En effet, ils rapportent, chaque année, plus de 3 % à leurs propriétaires, soit une perte de 155 à 225 milliards d’euros annuel dans le monde. Ces chiffres ne prennent pas en compte l’optimisation fiscale.

Trop d’impôts ? Découvrez comment réduire vos impôts grâce à la loi Pinel. Evasion fiscale : combien perd la France?

Au fil des années, les chiffres gonflent. En 2012, l’argent dissimulé à l’étranger est évalué à 600 milliards d’euros par Antoine Peillon et qui a publié ces 600 milliards qui manquent à la France (Seuil). Cela coûterait au gouvernement, entre 60 et 80 milliards d’euros par an, en n’oubliant pas que le déficit de la France s’élève à 98 milliards d’euros (chiffre 2012). C’est pour dénoncer cela qu’OffshoreLeaks agit et a mis en place une liste de noms d’évadés fiscaux dans laquelle 130 Français apparaissent dont, apparemment, Jean-Jacques Augier, proche du président de la République.

En attendant la publication de cette liste, nous restons sur le qui-vive. Le cas des pays en voie de développement. Et oui, l’évasion fiscale ne concerne malheureusement pas seulement les pays riches. Les différentes institutions de statistiques mondiales chiffrent l’évasion fiscale dans les pays en voie de développement de 350 à 400 milliards de dollars.

Ce qui représente plus de deux fois le montant de l’aide publique au développement qui leur est accordée chaque année. Exemple, l’exploitation du cuivre en Zambie, profite à la multinationale suisse Glencore, grâce à un système d’évasion fiscale élaboré. Cette société ne laisserait aux zambiens que quelques miettes du profit en plus d’une pollution de l’air et des sous-sols inégalable sans scrupules !

En cette période de crise économique, ne faudrait-il pas que chaque citoyen remplisse ses devoirs et aident ainsi le pays à se relever ? Au lieu de cela, de plus en plus de personnes préfèrent creuser les caisses de l’Etat et, parfois même alors qu’ils appartiennent au gouvernement. A bon entendeur !

 

La Mafia s’intéresse Aux Migrants

Mais que personne ne s’y trompe : ce n’est pas par bonté d’âme que l’organisation criminelle se penche sur le sort des demandeurs d’asile mais pour profiter de la manne financière que représente leur entrée massive sur le territoire italien (181.000 en 2016).

« Le business, pas la misère de l’immigration », résume Valerio Cari, jeune volontaire de l’association catholique Misericordia qui gère depuis 18 ans Isola Capo Rizzuto (en Calabre), le plus grand centre d’accueil  d’Europe.

Le jeune homme n’est, lui, pas impliqué dans le scandale des 1.000 hommes et femmes affamées qui étaient concentrés derrière les barbelés du camp. Leonardo Sacco, un mafieux de ‘Ndrangheta calabraise, « gérait » les millions d’euros versés chaque année par l’Etat italien.

Selon les enquêteurs, Misericordia, un réseau de coopératives gérant de nombreuses œuvres sociales à travers l’Italie, aurait laissé le contrôle de la fourniture des repas à des associations liées au clan Arena. En mai, les carabiniers ont arrêté le principal responsable de la structure, Leonardo Sacco, membre du clan mafioso.

Cet homme de 35 ans gérait les dizaines de millions d’euros versés chaque année par l’Etat italien au centre d’accueil.

« Opération Johnny »

Le clan Arena fait partie de ces clans calabrais qui ne se contentent plus du trafic de drogue mais sont devenus habiles à exploiter toutes les ressources légales.

Leur méthode était simple : à Capo Rizzuto, ils économisaient sur la qualité des services rendus aux migrants. Exemple : ils ne nourrissaient que la moitié des présents.

Sur 500 personnes, ils étaient 250 à bénéficier d’un repas. Et quel repas !

« Les restes que d’habitude on donne aux cochons », s’exclame Nicola Gratteri, le magistrat de Catanzaro qui a supervisé l’opération.Haut du formulaire Baptisé « Opération Johnny », le coup de filet policier a déjà conduit sous les verrous 68 personnes, une bonne partie du clan Aréna, pour association criminelle, extorsion et fraude.

Mais pas seulement. Edoardo Scordio, le curé de l’église d’Isola Capo Rizzuto a, lui aussi, été arrêté sous les mêmes chefs d’accusation : les carabiniers ont trouvé à son domicile 200.000 euros qu’il avait perçus au titre d’une soi-disant « assistance spirituelle » offerte aux demandeurs d’asile. En dix ans, le prêtre aurait ainsi accumulé dans les 3 millions d’euros, en partie transférés en Suisse. Il a été aussitôt suspendu de ses fonctions par la conférence épiscopale. Vraisemblablement après l’intervention du pape François.

Mafia calabraise

L »Opération Johnny » a mis au jour le détournement d’au moins 30 millions d’euros par le clan Aréna. Un pactole lui ayant permis d’acquérir un joli patrimoine, aujourd’hui mis sous séquestre par les carabiniers : 46 appartements ; une résidence ; 4 villas ; 9 garages ; 6 magasins ; 15 entreprises agricoles ; 81 voitures et 6 embarcations.

De cette enquête, qui a duré deux ans, on retiendra que la seule vraie grande mafia opérant aujourd’hui dans la Péninsule est la ‘Ndrangheta calabraise (du grec « ndrangatos », qui veut dire « homme valeureux, homme courageux ») au détriment de la Cosa Nostra sicilienne qui a pratiquement disparu de l’horizon criminel.

L’organisation mafieuse calabraise est désormais classée par le FBI parmi « les trois mafias les plus dangereuses au monde ».

La ‘Ndrangheta a manifestement su diversifier ses activités criminelles, ajoutant au trafic de drogue une implication plus importante dans toutes les strates de la société légale.

Une présence lui permettant ainsi d’y exploiter systématiquement toutes les sources de profit.

Comme le disait déjà le juge Giovanni Falcone, assassiné il y a 25 ans, le 23 mai 1992, la mafia est passée des « illegitimate activities » aux « legitimate industries ». Avec un indéniable succès.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ils Nous Coulent La France

« Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s’endorment et s’engraissent. » Pierre-Claude-Victor Boise.

«Les honnêtes gens n’ont aucune couleur définie, en assemblée d’un siège de parti, car cette valeur ne se voit pas » Le Panda

La France a –t-elle trop d’élus ? Lettre ouverte aux deux candidats, à la magistrature suprême.

L’identité de la France nous appartient, dans le sens de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité. Personne ne pourra jamais nous la voler. Nous sommes les garants que jamais vous ne pourrez nous les prendre. Ne pas ouvrir les liens, du présent serait continué à ignorer le réel.

Mettez les postes, les salaires, et tout ce qui en découle à la valeur du travail de la France profonde et non de ceux qui coulent la France. Vous l’avez suffisamment prôné, le droit social et égalitaire. Cessez de le dire et mettez les actifs à la portée de chacun. La pétition qui figure ici soyez nombreux, le plus possible à la signer, pour que nous soyons entendu. Dans le cas contraire vous ouvrez la porte de la Guerre Civile. Que chacun assume ses responsabilités.

Madame, Monsieur, ce présent article vous est dédié, surement pas pour savoir pour qui nous allons voter. Mais surtout que chacun sache que vous avez les moyens de remettre la France à sa place.

Juste comprendre que les sommes folles et soyons modérés, pour ne pas vous traitez de qualificatif, qui n’a pas sa place ici, un constat terrifiant celui de ne pas en avoir parlez jusqu’à ce jour. Les questions pourraient être aussi diverses, que complexes ; il n’en sera rien.

Les interrogations seront simples et peu nombreuses. Voulez-vous maintenir les deux Chambres? Qu’allez-vous faire pour réduire le nombre d’élus?

Comment allez-vous procéder, pour diminuer les milliards d’euros, là, où les places sont si recherchées? Prétendre que vous n’avez pas les moyens de ces actions, la France n’a nullement besoin ni de l’un ni de l’autre ! C’est vous qui allez nous le dire. Il n’en restera qu’un, vous sentez-vous capables de l’inscrire en 1er lieu dans vos engagements?

Nous, ne nous suffiront pas de promesses sans acte. En dehors de sa publication sur les réseaux sociaux, les forums, les sites, etc. Vous recevrez chacun à votre Quartier Générale, une copie par courrier postal, vous ne pourriez prétendre ne pas avoir pu le savoir. Par tous les moyens figurant ci-dessous.

Vous, vous battez sur le sens de la démocratie que représente, notre nation, pour avoir le sens de diriger avec la plus haute fonction en qualité de «Président de la République France».

Avec tout le respect dû à la fonction, démontrez nous avec vos compétences. Le sens profond de vos réelles positions en l’inscrivant par les moyens que vous confère la République et nos lois, le réel moyen de le faire figurer noir sur blanc. Ce n’est pas notre problème, c’est la solution que vous devez apporter, ensuite le reste et les moyens vous concernent. Mais nous, nous importent !

  • Madame Marine Le Pen : Contact: Par téléphone (Siège FN) : 01 41 20 20 00 Par fax (Siège FN)  : 01 41 20 20 71 Adresse courrier : Marine Le Pen – FN – 78, rue des Suisses – 92000 Nanterre Adresse courriel : marine.lepen@frontnational.com
  • Monsieur Emmanuel Macron : Si vous désirez envoyer un courrier à l’homme politique Emmanuel Macron, vous pourrez le faire à cette adresse : En Marche, BP 80049 – 94801 Villejuif​. Par téléphone le : 01 86 95 84 23​

 

             Vous pouvez envoyer votre mail à l’adresse électronique : contact@en-marche.fr

En allant sur le dernier lien du présent article, il reste à croire que masse d’intervenants seront surpris. Vous nullement et vous serez en mesure de faire part de vos positions. Avec tout notre respect qui suscite fortement notre gratitude.

Comme on peut le lire sur le site du Sénat, « la démocratie n’a pas de prix, mais elle a un coût ». Pour connaître ce coût, il suffit de se référer aux barèmes et textes officiels qui déterminent les rémunérations et régissent les avantages dont bénéficient les 78 élus français au Parlement européen, les 577 députés nationaux, les 331 sénateurs, les 2040 conseillers régionaux et 4054 conseillers généraux, les 36785 maires et leurs adjoints, sans oublier les présidents de syndicats intercommunaux. À l’examen la politique est plus rentable pour les élus qui la font, que pour les contribuables qui la financent !

Il est bien délicat de répondre à cette question car elle est multiple. Elle touche à la fois aux effectifs, à la masse du travail parlementaire, à l’organisation de ce travail et à l’agenda des députés, partagé entre circonscriptions et Paris. Pas tant que ça :

Regardons les effectifs de l’Assemblée nationale. Comparez à ceux des basses de nos voisins.

France 577 députés pour une population de 65,5 millions d’habitants. Un député pour 113.000 habitants. L’ordre de grandeur est le même côté italien : 630 députés pour 61 millions d’habitants. Un député pour 96.825 habitants.

Allemagne, Espagne, USA

L’Allemagne est relativement économe en matière de députés. 622 membres du Bundestag pour 82 millions d’habitants, soit un député pour 131.800 habitants. L’Espagne présente la même densité de députés que l’Allemagne avec 350 députés pour 46 millions d’habitants.

Les Etats-Unis apparaissent encore plus économes en nombre de députés. 435 membres de la Chambre des représentants pour 315 millions d’habitants, cela fait un député pour 730.000 habitants ! Reste que la structure institutionnelle de ce pays est particulière. N’oublions pas qu’il y a dans chaque Etat américain un Congrès, composé d’une Chambre des représentants et d’un Sénat. Cela fait des effectifs !

482 députés français en 1962

Un coup d’œil dans le passé permet enfin de relativiser les chiffres d’aujourd’hui. En décembre 1962, alors que l’Algérie devient indépendante, le nombre de députés français est ramené à 482. Il y a à l’époque 46 millions de Français.   Depuis 1962, la population de notre pays a augmenté de 42%. Si le nombre de députés avait suivi la même progression, ils seraient aujourd’hui 680 dans l’hémicycle !

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats, soit environ un électeur sur 49. Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l’Irlande compte un élu pour 2.336 habitants. Le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l’Union Européen, la France compte un nombre considérable d’élus qu’il est impératif de diminuer. D’autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d’euros en 2011 d’après le député René Dosière.

En ce qui concerne le nombre de parlementaires, la France est en tête des pays, avec un nombre total de 577 députés et 331 sénateurs. Le ratio français est d’un parlementaire pour 70.000 habitants. A titre de comparaison, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte 30% de parlementaires par habitant de moins que l’Assemblée nationale française. La France se distingue également par son très grand nombre de sénateurs : 153 de plus que l’Allemagne et 231 de plus que les États-Unis. Ainsi, même avec une réduction de 2 sénateurs par département soit 202 élus, la France serait 1er.

Vers une nouvelle augmentation du nombre d’élus avec le non cumul des mandats ?

Si en France, on compte 618.384 mandats électifs, le nombre réel d’élus est moindre à cause du cumul de mandat. D’après un rapport du Sénat, en 2011, 83% des parlementaires cumulaient plusieurs mandats. Voir le JDD, Non-cumul des mandats, mode d’emploi contre 24% en Allemagne et seulement 3% au Royaume-Uni. La loi du non-cumul aura donc pour conséquence direct la multiplication du nombre d’élus. Avec la réforme en 2017, un élu ne pourra plus être député et maire à la fois, ainsi les parlementaires devraient être beaucoup moins nombreux à atteindre le plafond légal. Puisqu’en effet, parmi les mandats locaux, ce sont les fonctions exécutives qui sont les mieux indemnisées.

L’un des moyens d’anticiper cette hausse du nombre d’élus locaux et nationaux en France est notamment de se lancer dans une rationalisation du mille-feuille territorial et de fusionner les plus petites communes qui peinent, parfois, à trouver des candidats. Pour les dernières municipales : 64 communes n’ont présenté aucun candidat au 1er tour . 5 d’entre elles n’ont pas de maire, pas de candidature entre les deux tours. Le contexte de la fusion des communes.

La France est particulièrement en retard en termes de fusion des communes. Avec plus de 36.700 communes, la France compte trois fois plus de communes qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. On constate qu’à peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été considérablement réduit.

On compte donc : 36.785 maires. Environ 536.519 conseillers municipaux, soit 1 électeur sur 100. Ces élus composent une majorité des 1,2 milliard d’euros versés chaque année au titre de la rémunération des élus locaux. Les quelque 20.250 maires des communes de moins de 5.000 habitants reçoivent une indemnité brute mensuelle de 646.25 euros et les maires des communes comprises entre 500 et 10.000 habitants bénéficient d’une indemnité allant de 1.178 à 2.090 euros bruts mensuels Pour plus d’information sur la rémunération des élus locaux, voir Emploi 2017. Ainsi, une réduction de leur nombre, qui passerait par une fusion des communes de moins de 5.000 et puis de moins de 10.000 habitants, comme le propose la Fondation iFRAP, permettraient de réaliser des économies non négligeables et d’atteindre une « taille critique » de gestion des communes. A noter que les Allemands qui ont su réduire le nombre de leurs communes de 35.000 à 8.000, ne rémunèrent pas leurs élus municipaux sauf pour les communes importantes où la fonction de maire est à plein temps. Réduction du nombre de parlementaires : qui propose quoi ? Masse de propositions rien de fait à ce jour pourquoi, ils votent leur propre lois : Lien résultat néant en ces moments !

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Lien. Ces chiffres émanent de l’enquête de Mediapart. Ne prenant en compte que le gouffre que causent les députés. Le plus incroyable pour la majorité des contribuables que nous sommes à divers degrés, c’est de prendre connaissance de ce que nous coûtent nos élus en France Lien !

Ces chiffres comme vous pourrez le constater n’ont cessés d’évoluer, nous pouvons que nous le voulions ou pas garder notre calme pour l’élection de tel ou tel président de la République.

Là ne se situe pas du tout le trou du déficit de la France, de l’Europe, de l’ensemble des administrations. Il est impossible de vouloir jouer avec ses chiffres ils émanent directement des propres Assemblés qui sont à priori de nature à prendre soin des plus démunis.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Crimes D’humanité : Nous restons Passifs ?

« Entre la logique de la révolution et sa philosophie il y a cette différence que sa logique peut conclure à la guerre, tandis que sa philosophie ne peut aboutir qu’à la paix. » Victor Hugo !

« Que puis-je faire de plus que de rapporter les témoignages du terrain, mon vécu sur place. Hommages à toutes les victimes. Je dédie ces lignes à tous les enfants du monde » Le Panda !

Sommes-nous à ces points ignorants, comme à l’époque de la Shoa ? Nous restons plantés presque à pleurer, pour savoir qui sera le prochain président de la République de la France !

Pour ce faire nous faisons en sorte de faire entendre des positions personnelles qui ne feront nullement changer la face du monde. Nous, nous débattons sur la valeur de 11 candidats !

Il en ressort que je suis particulièrement en colère, contre moi-même en 1er ! Je me devais d’agir, de parler, non pour me déculpabiliser, mais modestement faire prendre conscience.

Un crime contre l’humanité combien savent ce que cela est? Lien !

Ouvrons juste les yeux et même si nos oreilles ne perçoivent pas ce qui se passe en Syrie, alors déduisions que nous sommes aussi responsables que les véritables coupables.

Attention certains vidéos sont difficilement supportables, vous pouvez les voire Lien !

Vous pouvez aussi tenir compte de la souffrance de ces peuples Lien assez de les accuser !

Je le réitère ces visions sont plus que difficiles, mais cela relève aussi de nos responsabilités.

Il serait possible de soulever des milliers de crimes contre l’humanité en Syrie, une évidence les commentaires seront ou pas le rendu de nos plaintes alors que des millions de morts jonchent cette terre. Juste de la dignité, un regard humain simplement, le pouvons-nous encore? Le régime syrien et son allié russe ont rejeté en bloc les accusations des pays occidentaux sur l’attaque chimique présumée en Syrie, alors que se multiplient les efforts pour faire voter une résolution de condamnation à l’ONU.

Deux jours après l’attaque dans la région d’Idleb ayant fait 86 morts, Moscou a affirmé jeudi que Washington ne disposait pas d’information « objective », « fiable » et « réaliste, au moment où Américains, Français et Britanniques pointent du doigt le régime de Bachar al-Assad. Lien !

Faut-il mieux comprendre le sur armement de certains pays qui craignent que cela dégénère tous azimuts. Il ne s’agit point en l’instant ou des centaines d’enfants, de femmes, hommes, sont assassinés, de demeurer silencieux ! Combien de médias livrent ces types d’informations? Le néant du silence laisse place à une certaine forme de complicités voire plus.

Lorsque je cite que cela remonte à plus de cinq ans, nous sommes loin de la réalité ! Au cours des deux semaines qui se sont écoulées depuis les attaques au gaz dans la banlieue de Damas qui ont tué plus de 1.000 personnes et pourraient entraîner une réponse militaire occidentale, beaucoup de gens se sont demandé ce qui avait bien pu passer par la tête de Bachar el-Assad. Sachant que Barack Obama avait « clairement fait comprendre »que le gouvernement syrien pouvait faire ce qu’il voulait sans déclencher d’intervention américaine sauf utiliser des armes chimiques, pourquoi a-t-il tenté le diable?

La question de la motivation a même poussé certains commentateurs à se demander si le gouvernement syrien avait vraiment perpétré l’attaque, ou si les rebelles eux-mêmes n’avaient pas essayé de déclencher une intervention internationale.

Pour mieux comprendre ce qui peut avoir motivé Assad, j’ai parlé avec le spécialiste des sciences politiques Alastair Smith, de la NYU, co-auteur avec Bruce Bueno de Mesquita de The Dictator’s Handbook.

Ce livre de 2011 est une analyse brutalement cynique des raisons pour lesquelles les autocrates agissent comme ils le font. Lien

Sources : Sylvie Matton, écrivaine et réalisatrice, bravo Madame encore une femme face aux armes !

Dixit partiel : Depuis des années, les commentaires médiatiques et politiques annoncent, à leur manière, le sacrifice inéluctable de la population d’Alep, martyrisée depuis au moins cinq ans. Aux victimes syriennes depuis 2012, et notamment à celles d’Alep, affamées et torturées sous un déluge de feu depuis la mi-novembre, peu importe de savoir si ce que le pouvoir de Bachar Al-Assad leur fait subir est un génocide, un crime contre l’humanité ou un crime de guerre.

C’est la même barbarie, les mêmes meurtres et terreurs, les mêmes pilonnages d’hôpitaux, les mêmes bombes incendiaires, largages de barils d’explosifs sur les habitations ou attaques au chlore. La fameuse ligne rouge à prétendument ne pas franchir, dixit Barack Obama qui les anéantissent. Même refus de les évacuer, même blocage de convois humanitaires.

La France présente une résolution à l’ONU pour l’évacuation des habitants d’Alep

La seule différence d’importance aurait concerné le génocide : si les crimes commis par Bachar Al-Assad contre sa population avaient été définis comme tels il y a presque cinq ans, les Etats membres des Nations unies (ONU) auraient eu l’obligation de l’empêcher d’agir par tous les moyens, dont la force. Mais les « rebelles », soit la population s’opposant au régime et visée par Assad, appartiennent à une catégorie qui n’intègre pas, dans la Convention onusienne de décembre 1948 pour « la prévention et la répression du génocide », la liste des groupes « national, ethnique, racial ou religieux » pouvant être reconnus comme agressés et menacés de destruction « en tout ou en partie » le terme « politique » ayant été gommé du texte initial, à la demande de Staline.

Marie Seurat : « La citadelle d’Alep, de l’image pieuse aux larmes et au sang »

Sarajevo, Srebrenica, Guernica. Il n’en demeure pas moins que les crimes perpétrés en Syrie depuis 2012 sur ordre du président syrien par les forces loyalistes sont bien des crimes contre l’humanité. Et, sans les vetos de la Russie et de la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU, des résolutions proposées auraient été votées, contraignant Assad à ne plus s’accrocher au pouvoir au prix de l’extermination d’une partie de son peuple.

Mais comment imaginer, dans ce contexte, que le président sanguinaire puisse un jour être jugé pour ses crimes par la Cour pénale internationale ou tout autre tribunal ayant compétence à le juger de même que son complice russe qui, bombardant Alep avec ses chasseurs depuis la mi-novembre, use régulièrement de son droit de veto?

Le génocide bosniaque, perpétré en Europe entre 1992 et 1995 semble être devenu, vingt ans plus tard, une référence morale pour les politiques et les diplomates. Ainsi, certains d’entre eux exprimaient-ils déjà leurs craintes, en forme d’indignation, au début des attaques des forces loyalistes contre les « rebelles » dès le printemps 2012 : « Nous ne laisserons pas un nouveau Srebrenica se reproduire ! » Alerte ou anticipation?

A présent que les populations d’Alep-Est, asphyxiées sous les bombardements, fuient vers les territoires tenus par les forces d’Assad, de nouveaux mots-chocs sont prononcés : le pilonnage sans répit de ces quartiers rappellerait celui de Sarajevo, et le massacre de la population celui de Guernica. Une vérité de violence et de cynisme.

Les atrocités se reproduisant, c’est toujours le même vocabulaire qui, tentant grossièrement de la camoufler, révèle la vérité. Une vérité de violence et de cynisme qu’on préférerait cacher.

C’est ainsi que, depuis quelques semaines, les médias relaient la séparation, après leur reddition, de centaines d’hommes d’Alep-Est des femmes et des enfants, afin d’être « screened » interrogés, filtrés, vérifiés. C’est le même terme que celui employé à Srebrenica, après que Ratko Mladic avait annoncé face à une caméra : « Les femmes et les enfants d’abord. » Ainsi informait-il le monde du moins le monde politique, au courant de ses objectifs que les hommes seraient tués.

Quand, dans son jargon, l’ONU se dit aujourd’hui « préoccupée » par le sort de plusieurs centaines d’hommes d’Alep faits prisonniers par les forces d’Assad, la traduction de ce qu’elle admet est que les hommes viennent d’être exécutés, à moins que le massacre ne soit en cours ou sur le point d’avoir lieu.

Comme pour Srebrenica, il est probable que certains aient vu sur un écran les images satellitaires des mises à mort et des pelleteuses excavant puis refermant les charniers.

Si tel n’était pas le cas, comment expliquer les récents simulacres politiques, en maintes capitales, de nos dirigeants et ministres occidentaux, dans le seul but de ne pas être jugés, par leur électorat, coupables d’inaction ? Gesticulations diplomatiques.

Les contre-ordres sur le terrain, la désinformation et le déni s’organisent, les gesticulations diplomatiques en sont la preuve : Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, qui fut journaliste à Sarajevo durant le génocide, et auteure d’un ouvrage de référence A Problem from Hell, America and the Age of Genocide, prix Pulitzer 2002. Demande à son homologue russe, lors d’une session du Conseil de sécurité, s’il n’éprouve pas de honte, dévoilant ainsi celle qui probablement la taraude ; John Kerry, secrétaire d’Etat américain, avertit qu’« Alep risque d’être un nouveau Srebrenica », le soupçon énoncé étant une certitude, dans une sémantique rétroactive.

Quant au pape qui, après tant de crimes reconnus, demande sérieusement à Bachar Al-Assad de respecter « le droit humanitaire international en ce qui concerne la protection des civils et l’accès à laide humanitaire », son propos serait-il de préparer les opinions publiques à un nouveau « On ne savait pas, on ne pouvait pas savoir »?

Le génocide bosniaque a permis l’instauration du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, comme arme dissuasive pour les politiques, mais fonctionnant néanmoins grâce à l’opiniâtreté de certains magistrats, et de grands procès dont ceux des hauts responsables.

Indifférence des responsables occidentaux. Il est probable que Bachar Al-Assad ne sera pas jugé avant longtemps pour les crimes contre l’humanité dont il est responsable. Pas tant que son complice russe pourra imposer, avec son veto, son refus de justice et ainsi faire reculer le droit international. Ce sont à présent des centaines d’hommes qui sont évacués d’Alep-Est, dans des camions arborant le portrait officiel d’Assad, avant leur famille, sous les objectifs de lointaines caméras et sans la présence d’observateurs onusiens réclamée par les Etats-Unis et la France, refusée par les forces criminelles, comme à Srebrenica.

« Les hommes d’abord » rappellent ici tragiquement la séparation d’avec leur famille des sacrifiés de Srebrenica. Le sort de ces hommes sera le même, n’en doutons pas, que celui des centaines de « portés disparus » évoqués depuis quelques jours par les médias. Victimes d’un dictateur sanguinaire, de son complice russe et de l’indifférence, depuis presque cinq ans, des responsables occidentaux, ils seront retrouvés dans quelque temps dans une fosse commune.

Une résolution condamnant l’attaque chimique survenue mardi 4 avril à Khan Cheikhoun, une localité du nord-ouest de la Syrie, et appelant à une enquête est soumise au vote du Conseil de sécurité de l’ONU, mercredi. Journaliste chargé de la diplomatie au Monde, Marc Semo a répondu à vos questions lors d’un tchat. En voici les principaux extraits. Lien

 

Puis dire que face à autant d’épouvantes que ma plume sourd, mon cœur saigne, non au sens littéraire. Je me pose la simple question de savoir, puis-je porter le nom d’être un homme citoyen du monde sans déclarer ces témoignages baignés de sang sur un sol ou les orangeraies, ne sont pas proches de revoir le jour.

L’odeur de la mort plane et nous sommes inertes à nous démonter face à la douceur des annonces de tels ou tels partis, voire hommes politiques de chez nous, je suis outré pour ne pas écrire autre chose. Je l’avais publié sur un de mes ouvrages ayant été sur place à un moment de ma vie que : « La solution serait humaniste ou elle ne verra pas la vie ».

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Qui est la nation France ?

France qu'as tu fait da ta nationLettre : Aux candidats à la Magistrature suprême de la France en 2017. La République appartient au peuple de France nous ne faisons que de vous la confier soyez en digne ! Dans l’honneur et la dignité, pardonner oui, oublier non !

La France, l’Europe sans ses mixages de populations, en aucun cas ne peuvent exister. C’est inécoutable, imbuvable etc. Que serait la nation France sans certains grands hommes !

La diversité de ses populations, restent ses plus grandes et principales richesses. Ceux qui ne sont jamais sorti du territoire de la France, peuvent-ils le comprendre? A présent chacun se targue de Charles de Gaulle. Où sont les vérités? Camouflet des électeurs 2017 au Pays-Bas ?

Il y a masse de questions à se poser en ces circonstances. Le chant des partisans le rappelle !

Sa devise : LibertéEgalitéFraternitéLaïcité – Nous ne sommes pas dans l’obligation de nous les demander, d’autres s’en chargent. L’appel du 18 juin réellement à écouter !

Le constat réel nous impose de nous poser des questions. Parmi des milliers, contentons-nous, façons de s’exprimer d’en sélectionner quelques-unes.

De la plus haute marche de l’Etat, aux divers chefs de gouvernements, d’où viennent-ils au départ? Commencer par connaitre leur origine, que cela aille du président de la République, via les divers Premiers ministres.

Il est incontestable, ou alors que chacun tente de se disculper de leurs condamnations, qui ruent dans les brancards sur des « Mises en examen ».contre des vices de procédure, puis vers des juges qui tentent en majorité que de rendre Justice « Au nom du Peuple Français ».

Dans une telle tourmente, il semble compréhensible que 45% des étudiants déclarent :

« Nous n’irons pas voter ».

Le parcours, les engagements effectivement n’engagent que ceux qui les disent. Ils reprennent en cœur le discours des politiques. Fautes d’école de la République, à la Jules Ferry.

Il se dégage, un illettrisme qui pousse à vitesse grand V.

L’illettrisme, constaté en France, à l’étranger, cela frôle une ignorance collective !

À presque 35 jours du premier tour, les candidats parlent entre autres de finances et de suppression de postes. De la priorité aux français, mais le hic réside en une question :

Qui sont français à 100%?

Il n’y a pas un secteur qui est épargné, comment procéder pour donner à cette jeunesse qui se désespère, quelques lueurs d’espoirs pour croire en leur avenir?

Le Droit à L’enseignement, du savoir est une institution qui relève pleinement de la Constitution de la France.

Evidement à partir du moment où la masse des étudiants, enseignants, soignants, fonctionnaires etc. Se sentent désigné responsables, leurs réactions, ils se sentent exclus.

À d’autres, elles semblent anti-démocratiques ; c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour montrer leurs mécontentements. Attention en 2017 nous allons fêter ou pas le cinquantenaire de 1968 à juste 1 année proche.

L’avant dernier président de la République de la France : Nicolas Sarkozy est un mixage de race, et il ne faut voir dans cette évidence aucune attaque personnelle, encore moins xénophobe. Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocs[] est le fils de Pál (francisé en Paul) Sarközy de Nagy-Bocsa[], immigré hongrois, et d’Andrée Mallah. La mère d’Andrée, Adèle Bouvier, est française, née à Lyon (Rhône-Alpes) ; son père, Bénédict Malah, est un juif séfarade de Thessalonique (Empire ottoman). Le ménage a deux autres garçons : Guillaume (1951) et François (1959). Après avoir divorcé, Pál Sarkozy se remarie trois fois. De son troisième mariage avec Christine de Ganay naissent deux autres enfants : Caroline (1967) et Olivier (1969). []Après avoir divorcé, celle-ci se remariera en 1976 avec Frank G. Wisner, fils d’un directeur général de la CIA, alors responsable du Département d’État des États-Unis, chez lequel Nicolas Sarkozy fera plusieurs séjours.

De même pour Emmanuel Valls, il est français depuis 1985. Celui par qui la place est tenue au chaud pour François Hollande. On ne sait jamais, représenter la valeur, le sens de la parole donnée? Autre façon de couler défensivement le P.S.? Manuel Carlos Valls Galfetti naît le 13 août 1962, dans le quartier d’Horta à Barcelone à la clinique la Ferroviaria, rue Campoamor. Naturalisé français en 1982, il est l’une des personnalités politiques, élues en France avec Sergio Coronado, Anne Hidalgo, Esther Benbassa, Eva Joly, Jean-Vincent Placé, Najat Vallaud-Belkacem, Pouria Amirshahi, Eduardo Rihan Cypel ou Kofi Yamgnane, à avoir acquis la nationalité française par naturalisation. Il bénéficie de la loi organique no 83-1096 du 20 décembre 1983 qui lève, l’empêchement fait aux naturalisés récents (ancien article 128 du code électoral depuis moins de dix ans de briguer un mandat électoral. Il deviendra le premier Premier ministre de la Ve République à avoir obtenu la nationalité française par naturalisation. Il est le fils de Xavier Valls, artiste peintre catalan (19232006) et de Luisangela Galfetti, originaire du Tessin en Suisse, sœur de l’architecte Aurelio Galfett

Chartles de Gaulle, un vrai chef d'Etat en FranceUn talent indéniable émerge de cet homme. Aucune grande école. Les médias le pousse « au suicide » ce 1er mai j’étais à Paris. Les mystères subsistent sur sa mort : Pierre Bérégovoy !

Fils d’Irène Baudelin et d’Adrien Bérégovoy, un Ukrainien, capitaine blanc et menchevik. Ce dernier, né à Izioum en région de Kharkiv en Ukraine[], immigre en France. Pierre Bérégovoy se présente tel le chantre de la lutte contre la corruption affairiste et politique.

Normal la colère des travailleurs, se tournent vers des extrêmes. Chacun leur tour visent dans leurs discours la peur d’une guerre civile. Qui ne peut éclater en France, puis le risque F.N?

Leurs propos xénophobes, Messieurs que l’on appelle « Grands » la France de nos jours ne serait pas la cinquième puissance mondial ; sans le mixage de ses diverses populations.

Perdre de vue, que ces populations travaillent payent des impôts, rendent la France prospère, justement par ces mixages ; d’où découlent leurs, nos compétences. Est-ce une insulte? à ce que nous sommes, le pire serait d’imaginer ce que nous pourrions devenir. Lily , vous répond !

Vient de sortir un projet de Loi, qui impose de parler en français : sur les chantiers bâtiments. Un scandale inadmissible, similaire à la Loi El Khomri.

Ses qualités, avantages ministérielles, Madame, Najat Vallaud-Belkacem, cessé de défendre un quinquennat à la Hollande. Les deux qui viennent de s’écouler, plonge l’ensemble de nos chefs d’Etat et Premiers Ministres : dans un marasme qui dépasse la folie du dirigisme des pouvoirs.

La masse des casseroles que draine la majorité des candidats. Tout le laisse penser. Il ne s’agit pas uniquement de la France. L’ensemble de l’Europe procède, à des rejets dans une portée de chatons, que leur mère n’en aurait poindre voulue.

Nos maisons sont devenues, de surcroit des mines, comme celles des Corons. Des barils de poudres de diverses provenances, mais les politico-financiers s’en moquent. Germinal pointe ; nos horizons, vous ne les voyez? Nous, nous les aimons, parfois trop bas « raz les bottes » !

Ils ne connaissent le prix d’une baguette, ni d’un croissant, alors ne leur parlez pas des prix, des produits que eux, comme nous, avons en nos domiciles.

Des exemples, un dictionnaire ne suffirait pas à les citer.

Preuves découlant, des produits de ménage.

Les pertes de mémoires, d’autonomies, etc. Pas même le droit de mourir en dignité signez la pétition. Il faut sortir de chez nous, un comble? Une place en maison de retraite pour les riches oui. Les autres, il faut en faire depuis 10 ans la demande à l’âge de 50 ans. En cas contraire, les demandeurs auront une place à leur décès.

Pas de petites voire de grandes drogues. Nous voyons dans la capitale Paris fleurir les vols, qui font fuir les touristes. En France il n’y a pas que la Tour Eiffel.

Une latence, des responsables, de tous styles.

Refuser de nous tenir informé, c’est cautionner indirectement ou pas ce qui se passe.

Débattons de ces sujets. Rien n’est tout gris, blanc ou noir. Alors nous avons un devoir primordial, reconnaissons et punissons les intrus ! Certaines menaces, les présents dangers, l’attestent ! Décrochage scolaire de la maternelle à la terminale une évidence.

Faire des citoyens responsables de leurs droits civiques dans le cadre de la nation. Elle qui ressemble de plus en plus à la « Camorra » Chefchaouen (Maroc) semble un enfant de cœur tant les drogues, circulent librement en Europe et de par le monde.

Manque d’informations, de finalité sur les engagements pris. Eux qui aboutissent au fond de tiroirs en sujets traités. Oui réunir une commission d’enquête, demande du temps, dans la majorité des cas, une montagne accouchant d’une souris !

Raréfiés les interventions de l’Etat en plus de 30 années. J’ai reçu ce jour ma Carte Electorale !

Peu de moyens d’agir, les faits cités, des causes d’où découlent nos sociétés ! Oublier les enfants qui meurent de par la France manque d’eau, dans le monde pour masse de raisons !

Des insultes en dessous de table : Renault protégé par l’Etat de la France : via Volkswagen, au stade des présomptions. Ne soyons pas dupes. Fortes probabilités que les pots d’échappement de la firme au triangle soit au pilori. Adieu Lémile, non c’est des diesels !

En 2017, plus de tomates sur la figure des petits voleurs, fixés sur la place du marché.

Alors pas d’illusion ce sont les ouvriers, les travailleurs, les utilisateurs qui vont payer la note des 10% sur le chiffre d’affaire. Les amendes, les heures surement non payées. Les travailleurs devront mettre en route les pots catalytiques. Pour ne pas dépasser le seuil de tolérance, une évidence qui fait dire parle plutôt de clémence, il faudra des avocats, de nouveaux procès, en avançant le pour et le contre !

Que nous réserve demain, des conséquences bien plus lourdes. Une évidence que la majorité des candidats pense nous faire avaler? Puis vous pensez prendre des lances pour arrêter la colère des pompiers? Ils sont bien trop aimés de la France

Il en résulte : Nous perdons et les agriculteurs face à Hollande, une bonne part de notre Q.I. Cela tient à divers paramètres.

Dans ces égos disproportionnés, pauvre terre bouffée dès la conception du fœtus. Nos candidats y pensent en se rasant le matin? Dans la mesure où cela continu? Vous, vous, devez d’écouter les professionnels de santé non?

La nation en otage du manque de civisme politiqueRésultats, la vie, réduit avec des inflexions via : l’hypothalamus, le cortex, la thyroïde, etc.

Alors que nous affirmons il existe un moyen de protéger nos cerveaux, comme vous le faite pour vos finances personnelles.

Quel que soit le nouveau président, vous aurez vos arguments, nous les nôtres. Le poète est mort, mais le peuple possède le pouvoir des égalités, les clefs de la République.

Indéniable que face au peuple en colère de Paris à la France profonde, vous ne risquez pas de sortir gagnants !

Le Panda

Patrick Juan                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)