La Crise Des Poules

Il n’y a pas que les poules qui pondent !

Au sommet de certains clochers subsistent des coqs sacrés emblèmes.

Le ministère de l’Agriculture a déclaré que des produits pouvant contenir du fipronil ont été retirés des rayons des supermarchés du pays. Ce qui n’était encore qu’une hypothèse s’est vérifiée 24 heures plus tard. Des produits pouvant contenir du fipronil ont été retirés des rayons des supermarchés français. Ce qui s’avère totalement faux. La porte-parole de la direction générale de l’alimentation au ministère de l’Agriculture, Fany Molin, a confirmé sur France info que des lots allaient être retirés où et quand ? Selon des informations, c’était déjà le cas depuis lundi, faux.  Seize pays de l’Union européenne, faux « bien plus vingt-et-un à ce jour » ainsi que la Suisse sont touchés. L’affaire s’étend aussi à l’Asie. Hong Kong «a indiqué avoir trouvé des oeufs» néerlandais contaminés, a précisé l’exécutif européen. Ils font valser les chiffres saurons-nous pourquoi ? La ministre de la Santé de Hong Kong, Sophia Chan, a déclaré que les autorités locales renforçaient leurs contrôles. Cela semble la face cachée de l’iceberg ! Des produits contenant du fipronil, et dérivés seront donc retirés des rayons dans l’attente des résultats des analyses», a déclaré Fany Molin. Pour mieux se dédouaner . Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert insistait sur le fait que les produits fabriqués avec des oeufs contaminés et potentiellement déjà commercialisés en France. Laissant passer que les oeufs seront remis sur le marché en cas de résultat positif. !!!!!!

Regardons, la réalité en face, des millions de poules vont être abattus.

Arrivant soi-disant peut-être des Pays-Bas, une affaire peu commune a été révélée au grand public, il y a quelques semaines courant août. La réalité couvait depuis la fin de quel mois ?

La crise des oeufs contaminés est-elle une supercherie ? Venant des Pays-Bas, elle touche sous forme de pandémie, elle touche pour le moment l’Allemagne, la Suisse, la Suède, la Belgique et subitement la France, ainsi que le Royaume-Uni. Ainsi démarrait les moteurs des œufs de l’article en première partie ! Laissant passer les jours, il semble que cette pandémie ne se limite pas uniquement qu’à l’Europe. Plus un semblant une réalité, les 250 000 milles œufs dépassent le million.

Le friponil est en réalité bien plus toxique que ce l’on tente de le faire croire. Les autorités européennes marchent sur des oeufs contaminés par le fipronil. La liste des pays touchés ne cesse de s’allonger, 15 au sein de l’Union, a-t-on appris: La Belgique, les Pays-Bas, premiers signalés, l’Allemagne, la France, la Suède, le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et le Danemark. Puis la Suisse et Hong Kong et qui encore ?

 

Le fipronil, peu toxique ou très toxique ?

 

Son utilisation est strictement interdite par l’U E pour les animaux destinés à la consommation, par conséquent bien sûr dans les élevages de poules. Les responsables sanitaires se veulent rassurants, ceux de l’Organisation mondiale de la santé, les effets de l’insecticide sur l’homme.

 

L’OMS le qualifie de modérément toxique mais cela dépend de la quantité ingérée : à certaines doses, il attaque les reins, le foie et la thyroïde, il peut provoquer des vomissements, voire des troubles neurologiques. L’Agence nationale française de sécurité sanitaire de l’alimentation donne des recommandations :

Le seuil maximum de tolérance qui a été calculé par l’Europe est de 0,54 mg dans un oeuf pour une personne d’environ 60 kilos. Les lots contaminés saisis dépassent rarement ce taux, mais si peu, c’est déjà trop !

1 société néerlandaise + 1 société belge = un scandale.

Scandale sanitaire, la Belgique et les Pays-Bas s’accusent mutuellement. Fin 2016, les Néerlandais n’ont semble-t-il pas pris assez au sérieux une information anonyme dénonçant l’utilisation de fipronil dans certains élevages avicoles. Les corbeaux ressortent ?

La piste vers l’entreprise néerlandaise de désinfection soupçonnée d‘être à l’origine de la dangereuse infraction, les Belges se sont aperçus que l’antiparasitaire avait été acheté à un distributeur de leur propre pays. Dixit les médias des deux pays, la société des Pays-Bas impliquée sont : ChickFriend, deux de ses dirigeants ont été arrêtés et les perquisitions se multiplient.

Comme en Belgique, où 26 personnes ou entreprises sont considérées comme suspectes, a informé le parquet d’Anvers. Plus de 6 000 litres de fipronil, d’après plusieurs sources, ont été saisis dans une entreprise identifiée comme étant Poultry-Vision.

Le cercle vicieux européen

 En France, cinq entreprises de transformation de produits à base d’oeufs, situées dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de la Vienne, du Maine-et-Loire et du Morbihan, ont reçu des lots contaminés qui ont été saisis.

En Allemagne, les supermarchés Aldi reprennent la vente d’oeufs mais petit à petit après une semaine de blocage. Partout en Europe, le cercle vicieux ne fait que commencer, des dizaines de tonnes d’oeufs en provenance des Pays-Bas ou de Belgique doivent être détruites.

Evaluation des risques liés à la consommation d’œufs contaminés au fipronil

L’Anses publie ce jour son évaluation des risques pour la santé humaine en cas d’ingestion d’œufs contaminés par le fipronil, substance active insecticide et acaricide utilisée frauduleusement dans des élevages aux Pays-Bas et en Belgique. 20 juillet 2017, les autorités belges ont informé la Commission européenne que du fipronil  avait été détecté dans des œufs et des viandes de volailles pondeuses dans des élevages des Pays-Bas et de Belgique.

La présence de ces résidus de fipronil est liée à une utilisation frauduleuse de cette substance pour traiter les poux rouges des poules. En effet, le fipronil, autorisé en tant qu’antiparasitaire dans les médicaments vétérinaires pour les animaux de compagnie, ne l’est pas pour le traitement des animaux d’élevage dont les produits sont destinés à la consommation.

L’Anses a été saisie le 7 août 2017 par les ministères en charge de l’agriculture, de la santé et de la consommation d’une demande d’appui scientifique et technique relatif aux risques pour la santé humaine en cas d’ingestion d’œufs.

Toxicité du fipronil

Le fipronil a une toxicité. Les effets observés chez l’Homme à la suite de l’exposition aiguë à des préparations contenant du fipronil sont généralement non fixés à ce jour. Les effets qui pourraient survenir en cas d’ingestion, au vu du mécanisme d’action du fipronil et des données expérimentales, sont des effets neurotoxiques, et notamment des convulsions. Ce type d’effet n’a néanmoins pas été observé dans les cas d’ingestion directe accidentelle de produit à base de fipronil recueillis par les centres antipoison français dans le cadre de la toxicovigilance. Cela semble évident nous n’avons suffisamment pas assez de recul.

Il semble difficile de déterminer les réactions sont très diverses en fonctions des pathologies dont peuvent souffrir ou pas chaque personne.

Evaluation du risque lié à la consommation d’œufs contaminés

L’évaluation du risque a permis d’identifier la quantité maximale d’œufs pouvant être consommée en une seule fois sans s’exposer à un risque aigu. Cette évaluation a été réalisée pour différentes populations et sur la base d’une concentration maximale de fipronil dans les œufs contaminés comparable à celle rapportée à ce jour en Europe (1,2 mg/kg d’œuf). Sur cette base, la quantité maximale d’œufs pouvant être consommés varie de un (pour un enfant de 1 à 3 ans) à dix par jour (pour un adulte).

Concernant une évaluation quantitative des risques chroniques, celle-ci n’a pu être réalisée, néanmoins, des limites maximales de résidus (LMR) existent pour les œufs et la viande de volaille. Leur respect permet de prévenir les risques induits par la consommation répétée de la substance.

Cette évaluation porte uniquement sur la consommation d’œufs contaminés, aucune contamination de viande de poulet de chair par le fipronil n’ayant été rapportée à ce jour. Faux . Puisque, l’Agence a investigué cette hypothèse. Des analyses ont en effet été réalisées au niveau européen sur des muscles de poules pondeuses traitées et permettent d’apporter des éléments. La concentration maximale de fipronil observée dans ces échantillons s’élève à 0,175 mg/kg de muscle. Dans ces conditions, et si cette viande était consommée, la valeur toxicologique de référence aiguë ne pourrait être dépassée que par la consommation par un adulte et en une seule fois, de plusieurs kilogrammes de viande de volaille contaminée de l’ordre du kilo. En conclusion, en cas de dépassements des niveaux de consommation maximale d’œufs ou de viande de poulets contaminés identifiés par l’Agence, le risque ne peut être exclu.

Les recommandations de l’Agence

L’Anses rappelle en premier lieu que les produits dont la concentration en fipronil dépasseraient la LMR ne devraient pas être commercialisés ni maintenus sur le marché.

Si des mesures du niveau de contamination par le fipronil  devaient être réalisées dans des produits alimentaires préparés susceptibles de contenir des œufs ou des ovo produits contaminés, il sera nécessaire de  tenir compte du facteur de dilution des œufs ou ovo produits dans ces produits alimentaires pour comparer ces résultats à la LMR. Si des volailles, des œufs ou des ovo produits contaminés ou susceptibles d’être contaminés doivent être éliminés, il conviendra de s’assurer que le processus d’élimination mis en œuvre garantisse l’absence de toute contamination ultérieure de la chaîne alimentaire.

La crise des oeufs contaminés dépasse désormais les frontières de l’Europe, avec des produits identifiés à Hong Kong. La Commission européenne a convoquée les pays de l’UE concernés et leur demande d’arrêter de se rejeter mutuellement la faute. Nous devons travailler ensemble pour tirer les leçons nécessaires et avancer, non perdre l’énergie à désigner des coupables, a asséné le commissaire européen à la Santé Vytenis Andriukaitis, auprès de l’AFP.

Le commissaire convoque une réunion des ministres, des représentants des agences de sécurité alimentaires dans tous les pays de l’UE impliqués, dès que l’ensemble des faits sera à notre disposition. A priori le 26 septembre. L’Allemagne, la France où quelques fermes sont bloquées ont vertement tancé la Belgique et les Pays-Bas. Dans ces deux pays, plus de 200 élevages de poules pondeuses ont été contaminés après la désinfection des lieux avec des produits contenant du fipronil, un insecticide dont l’usage est pourtant strictement interdit dans le secteur avicole. En termes plus clairs il coulera de l’eau sous les ponts et dans les diverses mers. Les conséquences seront-elles plus importantes que ce que l’on tente de nous faire gober ?

Puis certains Etats iront peut-être jusqu’à laisser penser que l’approche des poules sont responsables de leurs fréquentations avec des coqs venus d’ailleurs. Il semble presque évident que Pagnol aurait fournis des lapins gratuitement à Jean de Florete. Pour que l’instituteur ne puisse épouser la petite fille du Papet portant le prénom de Manon. Le tout pour avoir fermé un puit et à ce stade ; des financiers plus que peu scrupuleux seraient capables de vendre des œufs cassés. Claude Berri fit une suite qui donna Manon des Sources qui fit couler les réalités aurons-t-elle le gout des bons œufs non toxiques comme la source d’eau fraiche empire de vie. Ugolin se pendit sans faire fortune avec ses œillets ! (A suivre)

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

L’Europe Dangers Des O eufs Ou Pas ?

Les poules mangent souvent des petits cailloux pour renforcer la force de l’œuf

Dans le temps un œuf gobé cru donnez des vitamines à jeun

Arrivant  soi-disant des Pays-Bas, une  affaire peu commune a été révélée au grand public, il y a quelques semaines courant août. La réalité couvait depuis la fin de juin.

La crise des oeufs contaminés est-elle une supercherie? Venant des Pays-Bas, elle touche sous forme de pandémie, elle touche simultanément pour le moment l’Allemagne, la Suisse, la Suède, la Belgique et subitement la France, ainsi que le Royaume-Uni.

Un film estival qui débute aux yeux du grand public le 4 août. Lorsque la chaîne de supermarchés bien connue à l’effichie Aldi retire brusquement tous les oeufs de la vente en Allemagne. D’autres épisodes pourtant se sont joués en amont, en toute discrétion, dans le silence de l’ignorance dès la fin juin.

Décision du discounteur, qui fait suite à la découverte dans certains oeufs néerlandais et allemands d’un taux trop élevé de fipronil. Pour le commun consommateur, il faut savoir que c’est un insecticide interdit dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire par l’Union européenne. Dangereux à divers titres : pour le foie, les reins, la thyroïde.

Plus de 10 millions d’oeufs sont concernés. Une mesure de pure précaution, rassure en apparence le groupe allemand. Y compris en grande dose, le fipronil est en effet considéré modérément toxique

pour l’homme par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

               La crise des œufs contaminés arrive en France

Les Français sont champions européens de la consommation d’œufs. Alors la Direction générale de l’alimentation (DGAL) diligente une enquête pour savoir à quelle dose un produit contaminé au fipronil s’avére toxique.

S’il s’agit de l’ingestion d’un oeuf ou deux, le risque d’intoxication lui semble vraiment très minime, juge Luc Multignier. Consommer un oeuf avec une salmonelle est plus dangereux qu’avec un pesticide. En revanche, si on apprenait que cela dure depuis des mois ou des années ou qu’il y a ingestion massive, là, il pourrait y avoir une inquiétude.

Scandale européen révèle encore une fois un système où persistent la fraude et les défauts de contrôles sanitaires systématiques, accuse Mégane Ghorbani, responsable des campagnes chez Foodwatch. De plus la Belgique savait depuis le mois de juin qu’il y avait un problème, voire divers avec les oeufs. Le pays ayant ordonné des retraits préventifs dans certains supermarchés dès le 17 juillet mais a attendu le 20 pour alerter ses voisins. Le leurre est de la taille d’une question sans réponse : Qui a fait l’œuf la poule, ou l’œuf donna le jour à la poule ?

Vastes dilemmes à ces jours. Cet insecticide s’est-il retrouvé dans les étals des supermarchés de nos voisins européens?

A la conception, des éleveurs néerlandais associés à des allemands ont acheté à la société basée aux Pays-Bas Chickfriend un antiparasitaire : le Dega-16.

Surprises ou connus, celui-ci contenait illégalement le fameux fipronil, une molécule antipoux et tiques utilisée couramment dans les colliers insecticides pour chiens et chats.

Selon certains médias allemands, Chickfriend se serait fourni auprès d’un distributeur belge de produits chimiques. L’homme à ce moment est soupçonné par les enquêteurs d’avoir commandé à une usine roumaine un médicament pour animaux contenant du fipronil et de l’avoir mélangé au Dega-16, avant de le commercialiser.

Les autorités belges au courant depuis juin

Les éleveurs s’étonnaient aussi d’avoir trouvé un traitement redoutablement efficace. Ils sont victimes d’une tricherie. Nous aurions pu tous tomber dans le panneau, dénonce Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. Dixit « J’attends des autorités compétentes qu’elles élucident ce dossier rapidement et minutieusement. En visant particulièrement la Belgique et les Pays-Bas » Le centre de la cible selon le ministre de l’Agriculture allemand, Christian Schmidt, dont le pays est le plus touché par ce scandale de taille.

Quelqu’un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater des oeufs avec un produit interdit, dixit Christian Schmidt. Le leurre dépasse la taille de l’œuf de Christophe Collomb.

Les autorités belges sont mises clairement à l’index, critiquées sur cette affaire. Elles ont en effet reconnu savoir depuis juin qu’il y avait un problème avec la contamination des œufs.

Les autorités en cause avaient gardé le secret pour éviter de gêner le déroulement de l’enquête pour fraude. Elles n’ont alerté les pays voisins touchés bien avant que le 20 juillet.

Affirmant dans un premier temps que l’Hexagone n’était pas concerné, duperies puisque le ministère de l’Agriculture annonce il y a 24 heures que 13 lots d’oeufs contaminés arrivant des Pays-Bas ont été livrés en France. Les dates sont-elles réelles ou pas ? « Entre le 11 et le 26 juillet ». Deux entreprises de fabrication de produits à base d’oeufs, dans la Vienne et le Maine-et-Loire, sont concernés, précise le ministère. Toutefois ils ne sont pas en mesure d’affirmer immédiatement si les produits incriminés sont dans le commerce. L’enquête continue pour déterminer la réalité ?

                                                 Le fipronil, un pesticide toxique

Le Fipronil est un insecticide utilisé dans le traitement des puces, des acariens ou encore des poux des animaux. C’est la société française Rhône Poulenc qui le met au point en 1987. En 2007, l’Union européenne exclut son utilisation pour les animaux destinés à la consommation, comme les poules, en raison de sa toxicité. Cette molécule a en effet une incidence sur les reins, le foie et la thyroïde, comme des tests l’ont démontré. Ses effets peuvent être dangereux pour la santé des humains au-delà d’un certain seuil. Il est qualifié de « modérément toxique pour l’homme », selon l’Organisation mondiale de la santé. Le fipronil est aussi soupçonné de jouer un rôle dans la disparition des abeilles quand il est utilisé pour traiter le maïs.

 

Personne en la circonstance ne peut oublier la citation d’Einstein sur la valeur de la vie des abeilles, en l’instant les millions ont butinés aux profits et cela semble plus qu’indéniable aux entreprises côtés en bourse. Les victimes seront encore une fois les plus faibles des chaines.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Scandales Neymar Monte Macron Descend

Le ballon roule à prix d’or, les APL fondent pires que le soleil brula Icare !

Pourquoi ne pas taxer tous transferts de sports juste 2% pour les Resto du Cœur !

Le transfert de Neymar est un superbe coup pour le PSG. Mais c’est aussi un incroyable investissement financier, symbolisé par cette clause libératoire de 222 millions d’euros. 

Évidemment un record dans le monde du football. Payer la clause libératoire de Neymar afin de permettre «le transfert du siècle», les dirigeants du PSG vont faire exploser les compteurs.

A ce jour, le record était détenu par le Français Paul Pogba avec son arrivée à Manchester United en provenance de la Juventus pour pas moins de la somme de 110 millions d’euros. 

Concernant le versant financier du transfert, les détails sont pour l’instant confidentiels.

Le salaire du joueur est estimé à 30 millions d’euros net par an. L’agent du joueur Wagner Ribeiro a simplement assuré que le Paris Saint-Germain allait régler la clause du Brésilien, qui permet de racheter son contrat avec le FC Barcelone. Passage obligé comme a pris soin de le rappeler le club catalan. Pas de souci pour le clan Neymar : Nous allons payer la clause.

A partir du moment où Neymar m’a donné le feu vert, le 1er août, je suis allé à Paris et j’en ai ramené une proposition du PSG pour payer la clause, ce qui sera fait dans les prochaines heures», a assuré Wagner Ribeiro. Découvrons à quoi cette somme astronomique correspond.

Les réalités des dessous de table. Le club PSG a réfléchi à plusieurs montages financiers extrêmement complexes pour payer la clause de départ de 222 M€ de Neymar à Barcelone.

Mercredi, Neymar était bien présent au centre d’entraînement du FC Barcelone.

L’attaquant brésilien n’est pas venu pour jouer mais pour dire au-revoir à ses coéquipiers.

Après 42 minutes précisément passées à la Ciutat Esportiva, le joueur a plié les gaules.

Destination, Paris où il devrait s’engager contre une somme record de 222 M€.

Enveloppe sans timbre qui effacera des tablettes la transaction jusqu’alors de référence de Paul Pogba l’été dernier à Manchester United.

Les avocats fiscalistes du PSG ont retourné dans tous les sens le problème du paiement de la clause de départ du Sud-Américain car le club parisien ne peut pas inonder le marché des transferts sans limite.

L’UEFA et le fair-play financier veillent au respect d’une règle d’or avec un principe simple: on ne peut dépenser plus d’argent qu’on en gagne. Premier montage très cher évalué entre 350 et 400 M€.

Si le Paris SG décidait de financer l’opération de sa poche, il devra rajouter aux 222 M€ de la clause de départ l’équivalent de 40% de cette somme au fisc espagnol soit 88 millions, une prime à la signature et le paiement de commissions aux intermédiaires «C’est une opération qui couterait entre 350 et 400 M€», analyse Thierry Granturco, avocat spécialisé dans le droit du sport.

Ce montage trafic, s’il n’est pas validé, exposerait le club parisien à une sanction de l’UEFA pouvant aller jusqu’à l’exclusion des coupes européennes.

Montage est atypique mais juridiquement il n’est pas si exotique que cela !

Le PSG a aussi planché sur une opération très subtile pour s’affranchir des contraintes du fair-play et de certaines taxes.

Le quotidien catalan Sport a même qualifié ce montage «d’œuvre d’art».

Le Qatar, propriétaire du PSG, a eu l’idée de proposer à Neymar un contrat via un fonds d’investissement qatari. Procédé qui change tout ou presque.

Neymar bénéficierait d’un contrat de prestation de service avec le Qatar pour vendre son droit à l’image. On s’oriente vers un montage atypique mais juridiquement pas si exotique que cela, explique l’avocat.

Passant par une tierce partie, le PSG économisera beaucoup d’argent !

Le Brésilien deviendra : Ambassadeur de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar contre une somme colossale de plusieurs centaines de millions d’euros.

Avec cet argent, l’attaquant paiera lui-même sa clause libératoire de 222 M€ en évitant les charges dues au fisc espagnol évoquées un peu plus haut, empochera au passage l’équivalent d’une prime de signature et rétribuera des intermédiaires après s’être engagé avec le PSG en tant que joueur libre.

Dans une opération où le PSG aurait avancé la somme à Neymar pour qu’il paie sa clause lui-même, le club aurait eu à payer des charges sur ce que le fisc français aurait pu considérer comme une avance sur salaire.

N’étant plus du tout sur le territoire français. Ce montage avec une tierce partie échappera donc à toute imposition sociale et fiscale française, précise Thierry Granturco.

Le FC Barcelone furieux

Opération diabolique qui a provoqué la colère du FC Barcelone.

Dans un communiqué, les Catalans n’ont d’ailleurs pas mentionné une seule fois le club français en annonçant qu’ils prenaient acte de la décision de Neymar de quitter le club en s’acquittant de sa clause de départ. Ils ont déjà fait savoir qu’ils allaient jouer de tout leur poids auprès du fair-play financier pour dénoncer cette dépense pharaonique qu’ils estiment déguisée.

Car au final, le PSG recruterait Neymar sans avoir eu à dépenser un seul euro de sa poche et sans être entré non plus en négociations avec le Barça!

Le joueur a tout géré, seul. Les vice-champions de France n’auraient plus qu’à assurer le salaire du joueur, estimé à 30 millions d’euros net par an. Une broutille dans un océan de liquidités.

Sources diverses revues sportives et Le Panda

La honte du siècle : Il faudrait travailler sur la base du SMIC durant 16099 années pour atteindre non seulement un tel salaire, mais aussi un transfert qu’aucune décence humaine ne peut trouver comme convenance. L’arrivée de Neymar au PSG va-t-elle virer à la crise diplomatique ? Dans un communiqué publié jeudi 3 août, la Ligue de football professionnel, qui organise le championnat de France de Ligue 1, demande à son homologue espagnole de ne pas bloquer le transfert du prodige brésilien. 

La Ligue espagnole empêche pour le moment le transfert. Plus tôt dans l’après-midi, la Ligue de football professionnel espagnole a annoncé avoir rejeté le paiement de la clause libératoire du contrat du Brésilien Neymar avec le Barça, du montant de 222 millions d’euros.

Neymar a fait ses adieux au vestiaire barcelonais. Neymar a annoncé son départ à ses coéquipiers, mercredi matin. « Il est venu s’entraîner comme prévu et a communiqué à ses coéquipiers qu’il s’en allait », a expliqué un porte-parole du club. « L’entraîneur Ernesto Valverde lui a donné l’autorisation de ne pas s’entraîner et d’aller s’occuper de son avenir. »

Un transfert presque officialisé sur les réseaux sociaux. Lionel Messi lui a adressé un message sur Instagram : « Ça a été un plaisir énorme de passer ces années avec toi, ‘amigo’ @neymarjr. Je te souhaite beaucoup de chance dans cette nouvelle étape de ta vie. A la revoyure. » Neymar lui a répondu : « Merci mon frère. Tu me manqueras, mec ! »

A ne pas en douter c’est la meilleure façon d’empêcher l’ex premier ministre de la France de retourner voir jouer le Barca contre le PSG aux frais de l’Etat français.

Sans omettre que c’est indéniablement la meilleure façon et manière de dégouter les jeunes et moins jeunes de jouer au ballon rond pour une tenue de sports. Puis ne pas omettre que cela va faire surement parler lors de coupe du monde au Qatar.

Durant ce temps les sportifs montent à l’or et notre Président de la République est en baisse permanents à 39% et Neymar escalade Paris à 100 fois plus, car le coût global se chiffrera à plus de 400 millions d’euros. Victoire Neymar a signé au PSG Macron la France le tombe dans le vide.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Liberté, Égalité, Fraternité

Garder les valeurs de ces mots sont la suite d’un combat d’égalité avec tous les peuples certains reposent en France !

Toutes les races du monde doivent regarder et apprendre en premier ces mots, raisons du combat de vie !

Dans le cadre d’une campagne lancée par le Gouvernement sur les valeurs de la République française, le dessinateur de Titeuf a planché sur trois drôles de vidéos pédagogiques.

 

Il n’y a pas que la sexualité qui passe par le crible de la pédagogie ludique de Zep.

 

Liberté, Égalité, Fraternité.

 

Qui mieux que le dessinateur de Titeuf pouvait expliquer aux enfants le sens des valeurs de la république française?

 

Drôles, dynamiques et pertinentes, trois vidéos de trente secondes dessinées par Zep illustrent drôlement la devise de la France.

 

«Liberté, Égalité, Fraternité, plus que des mots, des valeurs qui font la France.

 

Pour faire (re)découvrir aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes le sens de notre devise nationale, le Gouvernement lance une campagne sur les valeurs républicaines», lit-on sur le site du Gouvernement.

 

Liberté de dire ce que l’on pense, de faire le sport que l’on veut, de croire ou pas ce que l’on nous dit.

 

En quelques secondes, les films exposent la portée intrinsèque des valeurs républicaines.

 

À la question naïve «Égalité? Ça veut dire qu’on est tous pareils?», une réponse très claire évite la confusion.

 

Un quiz intitulé «Les valeurs de la République pour les enfants», adressé aux 10-15 ans, complète la démonstration.

 

Présidents et Premiers ministres de la Ve République, la vie à Matignon ou les bâtiments des institutions.

 

Tout est bon pour tester les connaissances de nos citoyens en herbe.

 

La Fraternité

La nouvelle BD de l’auteur de Titeuf raconte l’histoire d’un moine chartreux.

 

Un sujet apparemment inattendu.

 

Son intérêt pour la religion remonte pourtant à loin. Rencontre.

 

Que l’on aime ou pas l’humour de Titeuf, tout le monde connaît sa grosse tête hérissée d’une mèche blonde.

 

Ce héros de BD pour enfants fait désormais partie du paysage.

 

Pourtant, à ses débuts dans les années 1990, ce personnage célèbre pour sa curiosité au-dessous de la ceinture et son vocabulaire très anatomique avait une forte charge subversive, comme l’a rappelé la polémique autour de l’exposition sur le «zizi sexuel» en 2007.

 

Sortant des conflits en apparence, il semblait de bon aloi ne pas prêter à la plume et au vocabulaire des enfants ce que de mauvaises langues pourraient dire en ce 14 juillet.

 

Alors essayons de sourire en bleu, blanc, rouge, avec Titeuf plutôt que ne de pas écouter le discours ou l’entretien que Monsieur Macron ne donnera pas à la population de la France.

 

Marum, les journalistes resteront sur leur faim et n’aurons en dehors de faits divers pour une fois rien à dire.

 

C’est plus que formidable l’argent rentrent dans les caisses, les impôts vont baisser en 2018. Nous aurons les jeux Olympiques.

 

Il est dommage que certains ne puissent les voir car cela sera en:

 

2024 ou 2028, la seule question qui reste en suspens Monsieur Macron sera toujours aussi silencieux et Président de la République de la France?

 

Alors essayons de rigoler en regardant ICI

 

Puis comment conclure un mini article de la perte du 14 juillet ?

 

Heureusement qu’il y avait, puis que la succession des pirates du rire sont encore en France.

 

Nous ne pouvons dire en cette journée mémorable que les bals populaires vont faire monter les étoiles.

 

Ne vous privez surtout pas dans la mesure où vous le puisez de guincher à fond dans toute la France profonde où la capitale, sans oublier les grandes métropoles.

 

Ainsi que dans tous les territoires d’Outre-Mer.

Le Panda

 

Patrick Juan  

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Monsieur Macron Sommes-Nous Idiots à Ces Points ?

La prévention un rôle primordial, faites votre choix ! Prévoir, en certains cas peut sauver des vies !

Enquête judiciaire Tronquée ? Le Médiator : les oublis ?

Incorruptibles non incorrigibles en ces temps !

Ne pas s’y méprendre le meilleur Conseiller que vous auriez dû recruter dans un nouveau ministère gratuit au modeste regard aux arguments ceux du bon sens de l’enfance en France.

Vu comme vous aimez jouer avec la France et la majorité des français qui n’ont pas voulu de vous. Créer au contrôle général Titeuf ici aussi ! Lui au moins associé à Astérix aux Jeux Olympiques, les suppositoires seraient passés aussi difficilement mais avec le sourire ensuite.

Vous nous faites pleurer constatons certains de vos divers exploits. Ce n’est pas la première fois que je vous l’écris, prenez-en connaissance ICI. Et encore ICI !

A la mesure de leurs ambitions, Emmanuel Macron, tente de créer un Etat dans l’Etat. Lui-même et une bonne partie de son équipe, porte à bout de bras sauf pour les manchots comme le chantait Georges Brassens. Ils ne drainent pas une pelle, ni une brouette, mais un TGV de conflits d’intérêts.

Macron le meilleur copain d’un certain Eliot Ness veut jouer à l’incorruptible avec son équipe, le seul constat que l’on puisse faire en l’espèce c’est que les poils fleurissent là où les imberbes ne trouvent place face aux miroirs des connivences. Ministres régaliens à la porte, comme François Bayrou et Sylvie Goulard, un semblant de part moribond mais c’est un allié ?

Le MoDem, décapité dans le viseur de la justice, fidèle ou trompeur de la première heure ?

Richard Ferrand, inquiété par la justice alors exfiltré vers le Palais-Bourbon. Quel bilan ?

Un remaniement « purement technique », sans grand changement.

Le porte-parole du gouvernement ? Christophe Castaner, promet tous les ministres, ou presque, seront reconduits. Pour une poignée de sesterces comme les judas. Une poignée de secrétaires d’Etat les rejoindraient. On voit au travers sans être vu !

Le seul méritoire, prévalant à leur reconduction, la victoire aux législatives, remplie par les six ministres candidats, grand chelem dans les urnes, tel qu’aux tarots un coup rare, mais faisable laissait présager un statu quo gouvernemental.

Le super leurre est à la hauteur de celui qui se prend simultanément pour Bucéphale : cheval et en même temps pour Alexandre Le Grand : à l’époque l’ENA n’existait pas ? Autre règle, édictée, répétée, ressassée par : Edouard Philippe, seule une mise en examen était à même de forcer un ministre à rendre son portefeuille.  Nul ne la remplissant, tous auraient donc dû être logiquement autorisés à rempiler.  Un vrai chamboule-tout que ce premier remaniement gouvernemental ! Un mois au pouvoir, et la Macronie que l’on disait triomphante prend l’eau de toutes parts, tel Le Titanic lors de cette catastrophe à l’époque.

Mêmes paroles, les explications via le vide défense

Des ministres régaliens contraints de prendre la porte, entre autres : François Bayrou, Sylvie Goulard, un parti allié, le MoDem, qui chute

De nombreux ministres et conseillers viennent du privé. De quoi provoquer une véritable chasse aux conflits d’intérêts potentiels dans toutes les sphères de l’exécutif. Revue des troupes, mais ils poussent comme les morpions dans une caserne. N’oubliez pas que le service militaire de formation, va être une obligation pour les deux sexes, nous allons peut-être ainsi augmenter les contribuables ? Sans parler du camp des Grenages ! Les morpions font du chemin en 1 mois au deux, alors les vacances annoncées ? Bien sûr puisque le jour de carence est supprimé pour tous les fonctionnaires. A s’ils avaient su !

Avec ses promesses Emmanuel Macron avait pris l’habitude de fustiger le « système », concept englobant le pouvoir des partis sur la vie politique et des hauts fonctionnaires dans l’Etat. Il forme sur un ring de boxe le gouvernement avec Edouard Philippe ? Telle une potion magique Panoramix ? L’effet n’est pas permanent !

Monsieur le président a donc voulu réaliser l’éviction du « système » remplacé par un nouvel amalgame, composé de ministres spécialistes, rebaptisés « société civile » rapidement, de cabinets dirigés souvent par d’anciens hauts fonctionnaires ayant déjà servi sous des gouvernements de gauche et de droite. A l’époque de Sarkozy, Hollande, ou la Ville de Paris, mais partis poursuivre leur carrière dans le secteur privé.

La bien formé en science politique Nicole Gnesotto n’hésite pas à voir miraculeux en cette élite le « gouvernement des meilleurs ». A-t-elle eu le droit de le dire, ou vous l’avez cautionné ?

S’installant dans les lieux des pouvoirs républicains, la nouvelle aristocratie apporte son passé. De l’Elysée, à Matignon, via Bercy, visites ministères de la Santé ou de la Culture, dans le reste du gouvernement et au sein des cabinets ministériels, la même interrogation : comment ces personnalités en charge de l’intérêt public feront-elles pour tenir à distance ?

A ne pas en douter vous faites penser à certaines fins de morales :

« Dans la mesure où votre ramage ressemble à votre plumage, vous êtes le Phœnix de la classe minoritaire » qui y a crue. Par les temps qui courent nous débordons d’indignations dans tous les sens, que faire ?

Vous faites les jeux olympiques avant l’heure, l’exemple est à la hauteur de vos talents.

Nous avions cru comprendre que chacun avait sa place et ses fonctions, une évidence ou plusieurs, les erreurs sont humaines. Un geste de courage ne prélevait pas les retraités en CSG. Allouer et faites voter par votre Assemblée un minimum vital de 1250 euros à tous les retraités qui n’ont que cela pour survivre. A ce stade de vos actes vous finissez par tuer une France moribonde, il existe une Loi contre l’euthanasie, mais c’est en France ailleurs, c’est possible.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Scandales d’État Macron qui et quoi ?

« Il vaut mieux une dernière minute de tendresse, que le coup de Jarnac d’un Panda »

Protégé par qui, depuis quand et comment ? Prendre le coup de Jarnac au second degré !

Emanuel Macron a copié Nicolas Sarkozy ou fait bien pire encore ?

Gardant les mêmes « amis » du pouvoir financier. Ayant déjà traité le fait que le considérant comme un menteur, les faits le démontrent de plus en plus. Il était débattu du président de la France ici ! Regardons : plus justement, dans quelle mesure ses déclarations prouvent à quels points nous sommes plus que manipulés. Ce n’est plus un leurre, mais l’ombre du cache-cache de la Tour Eiffel au moment de son zénith. Dans une interview au quotidien La Croix, le candidat de En Marche! A confirmé que le financement de sa campagne était financé par des dons, mais aussi un futur emprunt. Interrogé sur le financement de sa campagne, Emmanuel Macron n’avance pas de chiffre total à ce sujet. « Nous ne vivons que de dons privés », affirme-t-il dans un entretien à paraître lundi dans le quotidien la Croix et mis en ligne dimanche

Principalement des dons de particuliers. Son entourage avait affirmé il y a deux semaines avoir collecté environ 6,5 millions d’euros de dons de particuliers. Il citait « plus de 20.000 donateurs« . « Selon la loi électorale, nous avons refusé tout don d’entreprise ou de personne morale de droit privé et accepté des dons de personnes physiques entre 1 et 7.500 euros. Un peu plus de 30.000 personnes ont donné, avec un montant médian de 50 euros. Environ 2 % des dons dépassent 5.000 euros », précise Emmanuel Macron dans La Croix. Il se dit « atterré par les insinuations de certains alors que nous respectons rigoureusement la loi ». « Ceux qui nous demandent de révéler le nom de donateurs devraient savoir que le secret fiscal s’y oppose », dit-il. C’est faux ! La Loi sur la transparence le permet. Puis pour nous tendre un voile : un emprunt personnel de 8 millions d’euros.

Garanti par qui et comment ?

L’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron a annoncé en cette interview qu’il empruntait 8 millions d’euros pour financer sa campagne présidentielle. « Je suis en train de finaliser un emprunt bancaire de 8 millions pour être en concurrence réaliste avec mes opposants à la présidentielle », dixit ! Retour à la réalité, sommes-nous, à la porte d’un scandale d’Etat ?

L’épilogue de l’élection présidentielle. Chaque candidat dépose ses comptes de campagne auprès d’une commission qui les examine. Campagne qu’Emmanuel Macron a officiellement démarrée le 16 novembre 2016.

Réalités, à cette époque, cela fait déjà huit mois qu’en secret Emmanuel Macron se prépare et collecte des fonds. A l’Assemblée nationale, certains députés s’insurgent, à l’instar de Georges Fenech (LR) : « Le ministre de l’Economie a parallèlement effectué une levée de fonds, ce conflit d’intérêts ne peut qu’interpeller la représentation nationale ». Comment cette collecte d’argent s’est-elle organisée ? Emmanuel Macron, alors ministre, a-t-il utilisé les moyens de l’Etat pour financer son mouvement En Marche ?

Révélations sur une levée de fonds, hors norme.

« C’est son job de soutirer de la maille aux gens » Avril 2016, Emmanuel Macron lance En Marche. Pour remplir les caisses, Emmanuel Macron s’entoure d’une équipe de financiers et cadres du CAC 40. Objectif : récolter 22 millions d’euros en un an.

Le mouvement En Marche identifie des profils particuliers chargés de les aider. Dans un échange que nous avons consulté, à propos du fundraising ces levées de fonds, un membre de l’équipe écrit : « Je vous fais suivre le profil de X. Elle serait top pour donner un coup de main sur le fundraising : elle est très maline, hyper sympa, c’est son job de soutirer de la maille aux gens qui ont de la thune. » Leurs cibles : banquiers, entrepreneurs, cadres du CAC 40

L’équipe d’Emmanuel Macron planifie des déplacements dans toute la France : Orléans le 8 mai, Toulouse le 19 mai, la Grande Motte le 26 mai, Chalon-sur-Saône le 30 mai, Rennes le 20 juin. Dîners, cocktails, déjeuners, l’équipe d’En Marche a tout prévu pour trouver de l’argent où il y en a. Leurs cibles ? Banquiers, entrepreneurs, Cadres d’entreprises du CAC 40, avocats.

A Bordeaux, le 9 mai 2016, un cocktail se tient sur une péniche. Durant une heure et demie, Emmanuel Macron présente sa vision de la France. Face à lui, une cinquantaine de chefs d’entreprise de la région. Nous avons retrouvé l’un d’entre eux, séduit par la démarche du ministre : « Il a jamais été dit expressément qu’il recherchait des fonds mais quand vous réunissez 80 chefs d’entreprise et que vous dîtes que vous n’avez pas de réseau, pas de parti rien : j’ai fait un chèque parce que je soutenais ses idées ». Les 2/3 viendrait de riches donateurs. Les premiers mois, des donateurs, il y en a beaucoup. Nous en avons contacté plus de cinquante qui ont mis la main au portefeuille. Fin septembre 2016, en six mois, En Marche accumule 1 500 000 euros. Selon less informations les deux tiers de cette somme viendrait de riches donateurs qui ont déboursé plus de 500 euros.

Emmanuel Macron, ministre à l’époque, avait-il le droit de récolter ces fonds ? L’article 52-8 du code électoral est très clair : « Les personnes morales, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit. » « Qui a payé la voiture ? C’est nous. » Dons, exemples : véhicules, les chauffeurs mis à la disposition du ministre utilisés lors de ses déplacements. A Londres, le 14 avril 2016, Emmanuel Macron rencontre des start-up du numérique. En marge de ce voyage, il déjeune avec une cinquantaine de riches expatriés il récolte des dons. Lors de son déplacement à Bordeaux, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, utilise les moyens de l’Etat, pour récolter des dons ? Un des chefs d’entreprise invité en est convaincu. Cela s’est fait au frais de l’Etat et donc du contribuable. « Il y avait une escorte de police pour l’amener, qui a payé l’escorte ? C’est nous. Qui a payé la voiture ? C’est nous. » Aucune trace de la rencontre dans l’agenda du ministre

Dans l’agenda du ministre de l’Economie, lors de ce déplacement officiel, aucune trace de la rencontre sur la péniche prévue à 19h. Le propriétaire du bateau le confirme. Des consignes ont été passées : « On nous a demandé de ne pas communiquer sur les réseaux sociaux, on nous l’a pas dit comme ça, on nous a dit que ce n’était pas un déplacement officiel : il ne pouvait pas y avoir de communication ». Nous avons contacté l’équipe d’En Marche sur ces déplacements. Leur réponse : « Aucun moyen du ministère n’a été utilisé pour ces rencontres. Seuls les officiers de sécurité suivent le ministre dans l’ensemble de ses déplacements, y compris privés. » Maintenant à la commission nationale des comptes de campagne de se prononcer. A elle de valider, ou pas, les comptes d’En Marche. Elle rendra sa décision d’ici le 8 janvier. Explications sont-elles plus claires en vidéo ici ? Source France info. Faire campagne: démarcher, tracter, frapper aux portes. Au petit bonheur la chance ? Pas du tout. En 2017, place aux données numériques : l’électeur est ciblé le candidat pas là par hasard. Les images en direct démontrent bien ce que la majorité de la France pense à présent, faites vos jeux, mais ne faisons pas semblant d’ignorer les réalités.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Une Immortelle Nous a Quittée

Viva La Vie Pour Vous Madame introduction de Lelouch

Ode à La joie il vous revient de plein droit Poème de Friedrich Von Schiller

Les pages de l’histoire parlent. Personne n’a porté les valeurs de la France pour le devenir des femmes, des enfants, des hommes de toutes nationalités. Avec humilité, je m’incline avec le respect dû à votre départ soyons nombreux. Dans tous les sens des termes, à percevoir votre mérite, votre courage, vos luttes, etc. Véritables valeurs seules les femmes de votre trempe savent passer les frontières. Madame Veil, vous m’avez marqué comme aucun chef d’Etat, celui duquel je vous sens la plus proche : Mandela. Le Panthéon est pour Vous !

Macron se doit d’agir : Vous avez avec Vous Madame : le Peuple de France! Puis du Monde

Temps gris sur Paris et triste journée… Simone Veil s’en est allée, à quelques jours de son 90ème anniversaire. Rescapée des camps de la mort, elle incarnait pour les Français LA mémoire de la Shoah. «Il n’y a, face au passé, qu’une attitude qui vaille: la lucidité. Ma conviction est que toute nation sort renforcée de l’examen serein de son passé.» Simone Veil, matricule 78.651, stigmate indélébile tatoué sur le bras à Auschwitz, Simone Veil, la rescapée devenue, en réaction, une européenne convaincue. «Si je m’engage aussi pleinement sur la question de l’Europe, c’est pour tirer la leçon de mon passé et en pensant à l’avenir de la France. » Simone Veil, la féministe aussi. Évidemment. D’elle, l’on retiendra le fameux discours du 26 novembre 1974, prononcé devant l’Assemblée nationale où elle défendait la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse, sous les quolibets, certains venus de son propre camp. Ceux qui l’ont, alors, conspué ne resteront pas dans l’histoire, elle si. Elle qui plaidait, par ailleurs, pour qu’il y ait davantage de femmes dans la vie politique. «Vouloir nous éjecter du système, ne plus nous y accepter, c’est une perte pour la société. C’est en politique que c’est le plus important». Simone Veil ou les combats d’une vie. Tous toujours d’actualité. Mais qui aujourd’hui pour les mener avec autant de pugnacité, de classe et d’humanité !?

Simone Veil, combien sont ceux, surtout celles qui comprendront ce que vous avez fait apportée à la France véhiculant la libéralisation des femmes toutes nationalités confondues?

Simone Veil drôle de personnage une femme bien au-dessus du lot, par ses souffrances, ses batailles, le respect du fait à pouvoir disposer par son féminisme de la liberté d’être elle.

Simone Veil, née Jacob le 13 juillet 1927 à Nice et morte le 30 juin 2017 à Paris (7e arrondissement), est une femme politique française.

Rescapée de la Shoah, elle entre dans la magistrature comme haute fonctionnaire jusqu’à sa nomination comme ministre de la Santé, en mai 1974. À ce poste, elle fait notamment adopter la « loi Veil », promulguée le 17 janvier 1975, qui dépénalise le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse.

on.

« Sources diverses France et Monde »

Une pétition est lancée pour que Simone Veil rentre au Panthéon ici.

C’est un jour qui marquera à jamais l’histoire de France. Le 26 novembre 1974, Simone Veil, décédée ce vendredi matin, alors ministre de la Santé défend avec courage et détermination la légalisation de l’avortement, face à une assemblée d’hommes hostiles à ce qui deviendra la loi Veil, le 17 janvier 1975. Les cheveux tirés dans un chignon austère, Simone Veil, ministre de la Santé, fait face, digne, déterminée, sûre du bien fondée de SA loi… 

Elle n’était pas arrivée là par hasard. Giscard avait annoncé durant la campagne présidentielle son intention de dépénaliser l’avortement. La rédaction du texte a lieu à l’Elysée. «Il aurait dû être présenté par Jean Lecanuet Ministre de l’Intérieur, mais il appartenait à une famille politique hostile au texte : cela l’aurait placé dans une position difficile, explique Giscard. Nous aurions pu le confier à la secrétaire d’Etat à la condition féminine, Françoise Giroud, mais elle venait de l’opposition. Je me suis donc tourné vers la ministre de la Santé, Simone Veil», explique l’ancien président de la République.

Trois jours et deux nuits de débats

Celle-ci sera donc chargée de faire adopter par le Parlement le projet de loi sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Le débat qui dura trois jours et deux nuits.

«Pendant le débat, Simone Veil a fait front à une marée d’hostilités qu’il était très difficile de contenir, poursuit l’ex-président. Elle n’avait pas l’expérience du débat parlementaire, mais l’image de dignité et de courage qu’elle a donnée a contribué à l’acceptation de la loi.»

«Une partie de l’opinion, très minoritaire, mais d’une efficacité redoutable, s’est déchaînée, racontera-t-elle en 2007 dans ses mémoires, « Une vie ». J’ai reçu des milliers de lettres au contenu souvent abominable, inouï.

Pour l’essentiel, ce courrier émanait d’une extrême droite catholique et antisémite dont j’avais peine à imaginer que, trente ans après la fin de la guerre, elle demeure aussi active et présente dans le pays.» A l’Assemblée ce ne sera pas mieux. Devant un Palais Bourbon qui ne compte alors que 9 femmes pour 490 députés, la ministre mène le combat dignement pour faire passer son texte. «Digne», cela n’aura pas été l’attitude de plusieurs hommes politiques. Les députés de droite René Feït et Emmanuel Hamel diffusent ainsi dans l’hémicycle, à tour de rôle, les battements d’un cœur de fœtus. Le premier affirme que, si le projet était adopté, «il ferait chaque année deux fois plus de victimes que la bombe d’Hiroshima». Hector Rolland reproche à Simone Veil, rescapée des camps de la mort, «le choix d’un génocide». Jean-Marie Daillet évoque les embryons «jetés au four crématoire». Jacques Médecin parle lui de «barbarie organisée et couverte par la loi comme elle le fut par les nazis». Un comble pour une rescapée de la Shoah…

Un discours historique

Extraits du discours de Simone Veil à la tribune de l’Assemblée nationale le 26 novembre 1974 : «Monsieur le président, mesdames, messieurs, si j’interviens aujourd’hui à cette tribune, ministre de la Santé, femme et non-parlementaire, pour proposer aux élus de la nation une profonde modification de la législation sur l’avortement, croyez bien que c’est avec un profond sentiment d’humilité devant la difficulté du problème, comme devant l’ampleur des résonances qu’il suscite au plus intime de chacun des Français et des Françaises, et en pleine conscience de la gravité des responsabilités que nous allons assumer ensemble. Mais c’est aussi avec la plus grande conviction que je défendrai un projet longuement réfléchi et délibéré par l’ensemble du gouvernement, un projet qui, selon les termes mêmes du président de la République, a pour objet de « mettre fin à une situation de désordre et d’injustice et d’apporter une solution mesurée et humaine à un des problèmes les plus difficiles de notre temps. «Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme. Je m’excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d’hommes : aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes (applaudissements). C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame.»

La loi Veil a évolué depuis 1974

Simone Veil ne vacille pas. Elle ne se bat pas pour elle mais pour toutes les femmes pour qui l’avortement est devenu un enfer. Elles sont alors 300 000 femmes à avorter clandestinement, chaque année, «coupables de meurtre», selon la loi de 1920 et risquant la prison. La loi Veil a signifié la fin de la clandestinité et des «faiseuses d’anges». La loi Veil, acquise de haute lutte, n’a depuis cessé d’être peaufinée par d’autres textes, en fonction de l’évolution de la société. La loi de 1982 introduit ainsi le remboursement, celle de 1993 crée un délit d’entrave à l’IVG, celle de 2001 a porté le délai légal de dix à douze semaines de grossesse et autorisé les médecins libéraux à réaliser des IVG médicamenteuses. Des médecins qui toutefois peuvent refuser de le faire en opposant leur clause de conscience. Cette année encore, la loi sur l’égalité hommes-femmes a supprimé la notion de «situation de détresse » pour justifier une demande d’avortement. L’énoncé est désormais bien différent puisqu’un avortement peut être réclamé si « la femme enceinte, ne veut pas poursuivre une grossesse», sans besoin d’autre précision. En 2012, près de 220 000 IVG ont été réalisées en France. Un chiffre stable jusqu’alors qui a légèrement augmenté, en 2013, d’environ 4 %. 

Son plus grand exposé Ici

Simone Veil franchit de multiples étapes incroyables pour le commun des mortels que nous sommes tous, découvrez diverses de ses actions Ici

Divers Thèmes encore Ici

Discussion à l’Assemblée nationale du projet de loi relatif à l’interruption volontaire de la grossesse, présenté en Conseil des ministres à partir du 26 novembre 1974 par Simone VEIL, ministre de la Santé. Edgar Faure, président de l’Assemblée Nationale, annonce l’ordre du jour de la séance. Discours intégral de Henry Berger, président de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, rapporteur du projet. Extrait du discours de Simone VEIL : le projet de loi propose une profonde modification de la législation sur l’avortement car on ne peut empêcher les avortements clandestins.

Le Vrai Débat Ici

L’ancienne ministre et rescapée de la Shoah Simone Veil est décédée

 

Le jour où Simone Veil défendit l’IVG devant une assemblée d’hommes

 

Pourquoi les femmes sont si peu nombreuses au Panthéon

 

L’association féministe Politiqu’elles a lancé une pétition pour l’inhumation de Simone Veil, affirmant que «pour sa vie et son parcours de survivante de la Shoah, d’avocate pour les Droits des femmes et d’européenne [elle] mérite le Panthéon». Cette pétition a été signée par plus de 75.000 internautes sur le site change.org, soutenue par la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, la comédienne espagnole Rossy de Palma. Ici 93% de la France un devoir.  

 

A ne pas en douter Ici

 

Simone Veil est assurément l’une des femmes qui a le plus impacté l’Histoire de France de manière positive au XXème siècle, et ses actions bienfaitrices ont encore des échos aujourd’hui.

Aussi, Simone Veil est assurément la femme la plus digne de figurer au Panthéon», soutient une autre pétition sur change.org, signée par plus de 50.000 internautes. Ces deux pétitions sont adressées au chef de l’Etat Emmanuel Macron.

 

Le président du MoDem François Bayrou, envers qui elle avait été très critique lors de la présidentielle de 2007, lui préférant Nicolas Sarkozy, a également lancé un vibrant plaidoyer pour l’entrée au Panthéon de Simone Veil.

 «Il ne s’agit pas ici de relations personnelles, de l’affection ou des regrets que l’on porte à l’égard d’un être», a-t-il expliqué.

«Il ne s’agit même pas de cet être lui-même, avec ce qu’il a de grand et de relatif. Il s’agit d’un pays, et de son identification à une personnalité et un combat».

Après une évocation des principales étapes de la vie de Simone Veil, François Bayrou estime que «si l’on y réfléchit, tout cela, la Shoah, le dépassement de la haine, l’Europe, la société plus juste pour les femmes, tout cela a été le tissu même de la France, de sa marche en avant, de ce qu’elle a vécu de meilleur depuis la Libération. « C’est donc tout cela, qui est grand, nécessaire et juste pour la France, qui entrera avec Simone Veil au Panthéon, porté par la Patrie reconnaissante».

J’adresse à tous vos proches à la France Madame, le reflet de votre courage, condoléances à une vie.

 

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Exigences Exorbitantes du Front Anti-Qatar

La liberté comme les droits de l’homme ne sont pas à vendre, ils sont notre patrimoine Le Panda

Une vie vaut des milliards de vie, il demeure de savoir ce que les politiques en font Le Panda

Notre devenir sera cela si nous ne réagissons pas fortement

Nous sommes en train de revivre mais à vitesse grand « V » Mille Milliards de dollars, ici. Transcrit film complet en français pour mieux comprendre comme nous sommes manipulés.

Il nous attend à ne pas en douter la même chose que « Z » qui veut dire en Grec : « il est toujours vivant » dictateurs financiers vous nous pulvériser en l’instant. Le film complet en langue espagnole ici. Dites-vous que nous sortirons vainqueurs. Le devenir actuel de la Grèce.

Avant de tomber dans les méandres des déviances. Osons lire « la môme au féminin » aux valeurs réelles humaines. Quels que soient les choix. Ici ! Abordant du désastre développé à la suite. Cinéphiles en pensée, à la dignité que nous devons véhiculer. Ceux qui ne comprendront pas, ne peuvent nier que l’ensemble appartient à la réalité non éteinte de Cocteau, puis Piaf : Ici versions en français, gardons nos racines, personne ne peut voler, notre France et suite !

Voilà, nous constatons inutile de continuer à nous faire violer, en valeurs sans sens !

Le Qatar ferait bien mieux de financer des corpuscules terroristes extrémistes. D’acheter tout et rien tant en France, qu’en Occident, à ne pas en douter, c’est surement le pays le plus dangereux par le temps qui court. A la limite il le serait y compris bien plus que la Syrie. Ils manipulent de façon clandestine, en achetant les gros clubs français.

Il y a une évidence qui semble se dégager Macron doit s’y retrouver. Si par circonstance la France obtient le J.O. de 2024 : le financement proviendra à plus de 80% de ce pays pépinières d’arrivismes à diverses facettes. Décoration, que l’Elysée juge « protocolaire », suscite nombreuses critiques sur les réseaux alors que, depuis le début de l’année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions. Nullement justifiées.

La honte des miroirs

Recevant du chef de l’Etat en France les plus hautes distinctions qui ne veulent rien dire. Ils nous écrasent sous leurs joules. Un véritable brûlot, paru le 20 octobre. Qui va, là, mettre le Parti Socialiste en ébullition. Il est déjà dans l’opposition déclaré, sur le vote de confiance au Gouvernement. Pas uniquement les membres restés fidèles interviennent: la droite, le Front national. Rachida Dati, Ségolène Royal, Jean-Marie Le Guen, Marine Le Pen, le député Nicolas Bays, la sénatrice Nathalie Goulet, Dominique de Villepin, Jack Lang. Tous sont mentionnés dans Nos très chers émirs. Le dernier essai : deux journalistes spécialistes du monde arabe : Christian Chesnot, Georges Malbrunot. Un ouvrage fouillé, précis, qui raconte les liaisons dangereuses entre certains politiques français de premier plan et les monarchies du Golfe. Le tout sur fond d’attentats terroristes et de gros contrats difficiles à décrocher. La justice française s’intéresse aux paiements sur un compte suisse de commissions liées à l’aménagement du « Katara ». Le navire amiral de l’ancien chef de l’Etat qatari. Des versements aux circuits bien troubles qui ont conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête préliminaire pour blanchiment. Que révèlent : « Marianne » et Mediapart. Il y a fort à parier que cela ne mènera nulle part, c’est surtout ce qui démontre que Macron ne peut lutter contre la transparence, constatons le : ici.

La Liberté assasinée

Une telle liste d’exigences que, si elle était remplie, le Qatar disparaîtrait en tant qu’Etat souverain. Selon un document de travail, révélé par l’agence Associated Press, lArabie saoudite, les Emirats arabes unis (EAU), Bahreïn, l’Egypte, qui ont rompu leurs relations diplomatiques et mis en place un embargo contre le Qatar depuis le 5 juin, ont transmis une liste de treize conditions que Doha devra remplir pour mettre fin en apparence à : la crise.

Le document, qui a été remis à l’émir du Koweït chargé d’une médiation, demande l’arrêt de tout contact avec les « organisations terroristes ». Les Frères musulmans, l’organisation Etat islamique, Al-Qaida et le Hezbollah sont cités, mais pas le Hamas palestinien, mais aussi avec les partis d’opposition aux EAU, à l’Arabie saoudite, à l’Egypte, à Bahreïn, l’expulsion de tous les opposants hébergés au Qatar et considérés comme « terroristes » par ces quatre pays. Les Frères musulmans sont particulièrement visés, dont le religieux égyptien Youssef Al-Qaradawi. Par ailleurs, il est également exigé du Qatar la fermeture de sa chaîne d’informations Al-Jazira ainsi que bien d’autres médias financés par lui.

Sur le plan diplomatique, Doha est sommé de réduire ses relations politiques et commerciales avec l’Iran de cesser toute coopération militaire avec la Turquie. Enfin, l’émirat devra payer des « réparations » financières à ses voisins, se soumettre à un mécanisme de contrôle pendant les dix prochaines années. Une véritable mise sous tutelle inacceptable pour le Qatar, qui n’a pas réagi officiellement. Dont la direction d’Al-Jazira dénonce une tentative de « supprimer le droit à l’information ».

Le Qatar a affirmé le 24 juin étudier une liste de 13 demandes formulées par ses adversaires mais a jugé qu’elle n’était pas « raisonnable », éloignant la perspective d’un règlement rapide de la crise du Golfe. La liste n’est « pas destinée à combattre le terrorisme, mais à empiéter sur la souveraineté du Qatar ; à s’ingérer dans sa politique étrangère », déclare samedi dans une première réaction le directeur du bureau de communication gouvernemental, cheikh Saif ben Ahmed Al-Thani.

« Acte hostile »

Le ministre d’Etat des affaires étrangères des EAU, Anwar Gargash, joint par Le Monde, a lui aussi confirmé l’existence de cette liste, précisant qu’« il s’agit d’un document de travail destiné à démarrer la discussion ». Il voit dans la « fuite » de ce document dans la presse « un acte hostile du Qatar, qui préfère se livrer à des enfantillages dans les médias plutôt que d’entamer une négociation sérieuse sur les questions de fond ». Le président turc Recep Tayyip Erdogan a apporté son soutien au Qatar, estimant que « la liste de treize demandes est contraire au droit international ».

Paris à nouveau sous la Guillotine?

Lors d’une rencontre à Paris, à l’occasion de la visite : du prince héritier et régent des Emirats arabes unis à Paris : Mohammed Ben Zayed, M. Gargash avait insisté auprès du Monde sur le fait que la demande centrale des pays arabes en conflit avec le Qatar, dont les EAU sont le chef de file, concernait « le soutien accordé aux organisations terroristes comme l’EI et Al-Qaida, ainsi que ses différentes branches » (AQPA au Yémen, AQMI au Maghreb et dans le Sahel, Chabab somaliens ainsi que le Front Fatah Al-Cham, anciennement connu sous le nom de Front Al-Nosra en Syrie. Les EAU, l’Egypte considèrent également que les Frères musulmans, qui revendiquent une action politique non violente, sont la matrice idéologique du djihadisme sunnite.

« Le soutien du Qatar à ces groupes prend différentes formes : hébergement de certains cadres, documents de voyage, financement direct ou par des personnalités résidant chez lui. Diffusion de leur idéologie violente, etc. Pour cela, nous incluons les médias dans nos demandes. Nous n’avons rien contre eux en tant que tels, c’est leur message qui doit changer », a justifié M. Gargash, qui fait état d’une autre liste recensant 49 individus que le front anti-Doha souhaite voir arrêtés ou extradés.

Pour M. Gargash, le reste des demandes, notamment celles concernant les relations du Qatar avec l’Iran et la Turquie, sont annexes. « Le Qatar a le droit d’avoir sa politique étrangère. Oman et le Koweït ont des relations étroites avec l’Iran, cela ne nous pose pas de problème.

Il faut que le Qatar cesse de jouer contre son camp », concluait-il. Le front anti-Qatar n’a toutefois pas précisé quelles mesures il prendrait si ses exigences n’étaient pas satisfaites. Il ne subsiste pas uniquement le front anti-Qatar, les hontes rejaillissent sur la nation France créatrice en apparence des droits de l’homme. Donc par voie de conséquence sur l’ensemble de l’Europe via l’Occident ou chacun à sa façon tente de tirer au plus juste les marrons du feu par tous les stratagèmes : qui rendent tous les peuples en guerre permanente et écrasez par la finance et les lobbys du même style, dont les victimes à ne pas en douter font constater dans la pénombre que la rentrée sera plus que brulante. 72 % des français pensent que la France pourrait connaitre une explosion sociale dans les prochains mois. Depuis 1998 au moins, près de deux Français sur trois sont persuadés que l’explosion sociale est imminente. Si jusqu’à présent on ne peut pas véritablement dire qu’elle soit arrivée, ce sentiment traduit néanmoins une forte insatisfaction de la population, à l’égard des nombreux dysfonctionnements de notre société.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Banques, Politiques, Mafias, Elections

Pour l’homme né sans conscience, l’homme torturé par sa conscience doit sembler ridicule. Pour le voleur, l’honnêteté n’est qu’une faiblesse. N’oubliez pas que le monstre n’est qu’une variante et que, aux yeux du monstre, la normale est monstrueuse. John Steinbeck.

A les mettre dans un sac, nous ne pourrions plus jouer aux gendarmes et aux voleurs Le Panda.

Les législatives vont battre leur plein, il s’agit de savoir ceux que le système nourrit le mieux. Nous avons les politiques que nous méritons et nous partons pour une nouvelle forme de majorité ? Prenons quelques exemples qui sont plus que honteux que je dénonçais fortement déjà il y a plus de 15 années.

En annonçant qu’il prenait officiellement sa retraite, François Hollande rejoint le club très fermé des anciens locataires de l’Élysée encore vivants, composé de Nicolas Sarkozy, Jacques Chirac et Valéry Giscard d’Estaing. Il va pouvoir bénéficier comme eux, à part Nicolas Sarkozy qui ne vient pas de la fonction publique, du statut en or massif des fonctionnaires cumulards. Lien ! Ces abus caractérisés veulent nous faire avaler que les castes sont défuntes, elles demeureront autant que nous serons de véritables observateurs sans action. Au –delà de divers leurres les voleurs, assassins, mafias, politiques, banques, et leurs paradis fiscaux, nous détruisent lamentablement. Ce n’est que la face des bénéficies que nous apercevons dans l’ignorance totale des autres.

J’avais à diverses reprises traité, la position inadmissible des banques, je n’avais pas aussi catégoriquement associées ces trois voire quatre pôles, puis leurs ramifications.

Il est inadmissible de continuions à nous faire dérober le fruit de toute une vie. Pour eux nous sommes des pions dont ils se servent à leurs guises.

Nous allons êtres pour les citoyens respectueux de leur droit de vote, dans les isoloirs jusqu’aux départ en vacances. Enfin pour qui peuvent s’en offrir. Regardons de plus proches comment nous nous faisons piller, il y a fort à parier que s’ils pouvaient sur leurs propos vider les troncs de cultes.

Ils n’hésiteraient pas une minute. Essayons donc de comprendre, ce qui pour certains peut représenter un casse-tête chinois. 25 milliards d’euros de bénéfices dans les paradis fiscaux en 2015.

Dans une étude publiée fin mars 2017, l’ONG britannique Oxfam et le réseau Fair Finance Guide International révèlent que les vingt plus grandes banques européennes déclarent plus d’un quart de leurs bénéfices dans des paradis fiscaux.

 

Le rapport s’appuie sur des données fournies par chaque pays, puisque depuis 2015, les banques européennes doivent obligatoirement détailler leurs activités dans tous les pays où elles sont présentes. En 2015, cinq banques françaises, la BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, Crédit Mutuel-CIC et Société Générale, avaient déclaré 5,5 milliards d’euros dans des paradis fiscaux.

Elles n’avaient pourtant aucun employé dans ces États. Dixit Oxfam, l’implantation des banques européennes sur ces territoires permet à leurs clients d’échapper à l’impôt. Le Luxembourg et l’Irlande : des destinations privilégiées par les banques européennes. Le Luxembourg, l’Irlande et Hong Kong font partie des pays privilégiés par les établissements étudiés par l’Oxfam. La Société Générale déclare 587 millions de profits au Luxembourg, soit autant que ses bénéfices cumulés en Allemagne, en Italie, en Espagne et aux Pays-Bas.

En Irlande, cinq banques « ont même obtenu une rentabilité supérieure à 100 % et dégagent plus de bénéfices qu’elles ne font de chiffre d’affaires », souligne Oxfam. Le rapport précise également que quatre banques françaises sont principalement présentes aux Îles Caïmans, où elles ont réalisé « 174 millions d’euros de bénéfices bien qu’elles n’y emploient personne ».

Chaque année, il existe dans le monde, des têtes « bien pensantes » qui trouvent le moyen de jouer avec les lois et de ne pas remplir leurs devoirs. L’exil fiscal a un prix ! Lequel ? Pour qui ? Un trou béant dans l’économie mondiale

Selon une étude réalisée en 2012 par le groupe Tax Justice Network et révélée par le site britannique The Guardian, l’évasion fiscale accumulée représenterait la richesse nationale annuelle des Etats-Unis et du Japon !

Mieux, elle ne manque pas de rappeler que les particuliers qui ont choisi de mettre leur argent dans des paradis fiscaux, dissimuleraient plus de 26.000 milliards d’euros au total. Soit, dix fois le PIB annuel de la France. Pourtant, la plupart des pays, et particulièrement les Etats européens, comptent sur les impôts pour combler leurs dettes. On comprend maintenant pour quelle raison, les sanctions à l’égard des évadés fiscaux se durcissent.

Ainsi donc, en plus d’être cachée, cette somme faramineuse coûte des milliards au fisc mondial. En effet, ils rapportent, chaque année, plus de 3 % à leurs propriétaires, soit une perte de 155 à 225 milliards d’euros annuel dans le monde. Ces chiffres ne prennent pas en compte l’optimisation fiscale.

Trop d’impôts ? Découvrez comment réduire vos impôts grâce à la loi Pinel. Evasion fiscale : combien perd la France?

Au fil des années, les chiffres gonflent. En 2012, l’argent dissimulé à l’étranger est évalué à 600 milliards d’euros par Antoine Peillon et qui a publié ces 600 milliards qui manquent à la France (Seuil). Cela coûterait au gouvernement, entre 60 et 80 milliards d’euros par an, en n’oubliant pas que le déficit de la France s’élève à 98 milliards d’euros (chiffre 2012). C’est pour dénoncer cela qu’OffshoreLeaks agit et a mis en place une liste de noms d’évadés fiscaux dans laquelle 130 Français apparaissent dont, apparemment, Jean-Jacques Augier, proche du président de la République.

En attendant la publication de cette liste, nous restons sur le qui-vive. Le cas des pays en voie de développement. Et oui, l’évasion fiscale ne concerne malheureusement pas seulement les pays riches. Les différentes institutions de statistiques mondiales chiffrent l’évasion fiscale dans les pays en voie de développement de 350 à 400 milliards de dollars.

Ce qui représente plus de deux fois le montant de l’aide publique au développement qui leur est accordée chaque année. Exemple, l’exploitation du cuivre en Zambie, profite à la multinationale suisse Glencore, grâce à un système d’évasion fiscale élaboré. Cette société ne laisserait aux zambiens que quelques miettes du profit en plus d’une pollution de l’air et des sous-sols inégalable sans scrupules !

En cette période de crise économique, ne faudrait-il pas que chaque citoyen remplisse ses devoirs et aident ainsi le pays à se relever ? Au lieu de cela, de plus en plus de personnes préfèrent creuser les caisses de l’Etat et, parfois même alors qu’ils appartiennent au gouvernement. A bon entendeur !

 

La Mafia s’intéresse Aux Migrants

Mais que personne ne s’y trompe : ce n’est pas par bonté d’âme que l’organisation criminelle se penche sur le sort des demandeurs d’asile mais pour profiter de la manne financière que représente leur entrée massive sur le territoire italien (181.000 en 2016).

« Le business, pas la misère de l’immigration », résume Valerio Cari, jeune volontaire de l’association catholique Misericordia qui gère depuis 18 ans Isola Capo Rizzuto (en Calabre), le plus grand centre d’accueil  d’Europe.

Le jeune homme n’est, lui, pas impliqué dans le scandale des 1.000 hommes et femmes affamées qui étaient concentrés derrière les barbelés du camp. Leonardo Sacco, un mafieux de ‘Ndrangheta calabraise, « gérait » les millions d’euros versés chaque année par l’Etat italien.

Selon les enquêteurs, Misericordia, un réseau de coopératives gérant de nombreuses œuvres sociales à travers l’Italie, aurait laissé le contrôle de la fourniture des repas à des associations liées au clan Arena. En mai, les carabiniers ont arrêté le principal responsable de la structure, Leonardo Sacco, membre du clan mafioso.

Cet homme de 35 ans gérait les dizaines de millions d’euros versés chaque année par l’Etat italien au centre d’accueil.

« Opération Johnny »

Le clan Arena fait partie de ces clans calabrais qui ne se contentent plus du trafic de drogue mais sont devenus habiles à exploiter toutes les ressources légales.

Leur méthode était simple : à Capo Rizzuto, ils économisaient sur la qualité des services rendus aux migrants. Exemple : ils ne nourrissaient que la moitié des présents.

Sur 500 personnes, ils étaient 250 à bénéficier d’un repas. Et quel repas !

« Les restes que d’habitude on donne aux cochons », s’exclame Nicola Gratteri, le magistrat de Catanzaro qui a supervisé l’opération.Haut du formulaire Baptisé « Opération Johnny », le coup de filet policier a déjà conduit sous les verrous 68 personnes, une bonne partie du clan Aréna, pour association criminelle, extorsion et fraude.

Mais pas seulement. Edoardo Scordio, le curé de l’église d’Isola Capo Rizzuto a, lui aussi, été arrêté sous les mêmes chefs d’accusation : les carabiniers ont trouvé à son domicile 200.000 euros qu’il avait perçus au titre d’une soi-disant « assistance spirituelle » offerte aux demandeurs d’asile. En dix ans, le prêtre aurait ainsi accumulé dans les 3 millions d’euros, en partie transférés en Suisse. Il a été aussitôt suspendu de ses fonctions par la conférence épiscopale. Vraisemblablement après l’intervention du pape François.

Mafia calabraise

L »Opération Johnny » a mis au jour le détournement d’au moins 30 millions d’euros par le clan Aréna. Un pactole lui ayant permis d’acquérir un joli patrimoine, aujourd’hui mis sous séquestre par les carabiniers : 46 appartements ; une résidence ; 4 villas ; 9 garages ; 6 magasins ; 15 entreprises agricoles ; 81 voitures et 6 embarcations.

De cette enquête, qui a duré deux ans, on retiendra que la seule vraie grande mafia opérant aujourd’hui dans la Péninsule est la ‘Ndrangheta calabraise (du grec « ndrangatos », qui veut dire « homme valeureux, homme courageux ») au détriment de la Cosa Nostra sicilienne qui a pratiquement disparu de l’horizon criminel.

L’organisation mafieuse calabraise est désormais classée par le FBI parmi « les trois mafias les plus dangereuses au monde ».

La ‘Ndrangheta a manifestement su diversifier ses activités criminelles, ajoutant au trafic de drogue une implication plus importante dans toutes les strates de la société légale.

Une présence lui permettant ainsi d’y exploiter systématiquement toutes les sources de profit.

Comme le disait déjà le juge Giovanni Falcone, assassiné il y a 25 ans, le 23 mai 1992, la mafia est passée des « illegitimate activities » aux « legitimate industries ». Avec un indéniable succès.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Un Gouvernement De Bataille

Il n’y pas cinquante manières de combattre, il n’y a en qu’une, c’est d’être vainqueur. Malraux

Les véritables souffrances, sont souvent un cri de soulagement ou le silence. Le Panda

La carte des divers menus est posée, à ne pas en douter le château monté, tout comme la pièce du nouveau mariage des deux élus de cœurs va surement fondre par le sens des bouchées.

En ce jour de grâce, comme les chevaliers autour de la Table Ronde, n’est pas preux chevalier celui qui ne possède un solide écuyer.

Puisque dès la ligne de départ chacun sait qu’ils ne font pas partie de la même famille.

Il est évident que comme diraient les amoureux de Peynet : « C’est le plus beau jour de ma, de notre vie » A ne pas en douter le plus beau coup de ce gouvernement est la présence de Hulot !

Puis comme le murmurait Victor Hugo : « le cercle de famille s’agrandit » Ce qui a priori presque personne ne prend en compte c’est que selon comme l’enfant de l’union se présente il vivra dans la passion ou le temporel.

Tout laisse croire que les armes des législatives ont été bien affutées.

Il ne suffit pas uniquement de tenir trois rounds, mais de tenter d’aller jusqu’à la fin du parcours, 47% des français pensent que ce gouvernement ira loin.

Dans ces chemins parfois sinueux il faudra franchir le rubicond de certaines impasses bien plus difficiles à franchir en fonction d’où l’on se trouve.

Une évidence se dégage aucun des partis, ne peut tenter de trouver une seule consolation à l’énoncée du verdict même si ce dernier semble plus que temporaire.  

Edouard Philippe est connu par Emmanuel Macron depuis 2011.

Emmanuel Macron se trompe sur bien des points s’il pense en procédant de la sorte attirer une armada des députés sortants venants des Républicains sortants ou ceux de l’UDI.

Le président fraichement nommé ne peut penser former une majorité à l’Assemblée nationale.

Une évidence à contrario pas de manifeste d’Alain Jupé, qui n’a pas attendu pour se manifester. Pour bien réaffirmer son attachement à son camp, par son silence.

La droite traditionnelle peut en quelque sorte sortir une majorité qu’Edouard Philippe ne pourra contrer, compte des marasmes qui se sont déroulés durant la présidentielle.

Tout laisse supposer, que les tractations ont dû être ardues, pour trouver l’ossature d’une équipe paritaire. Edouard Philippe va se trouver face à des confrontations bien fortes.

Jean Luc Mélenchon, demande à ce que la majorité de l’Assemblée ne soit confié à M. Macron.

Il considère que « La France Insoumise », ne se laissera pas piégée par ce tapage de bric à broc. « Il précise que ce sont des habits neufs, avec des formules anciennes »

Face à tous ces nouveaux candidats, dans les partis, nombreux sont les postulants qui vont déchantés. Il y a une démonstration évidente, c’est le financement de tous ces députés en puissance qui représentent à quelque chose proche un peu plus de 4 milliards d’euros ; le montant de ceux qui seront élus.

Le premier sentiment sur un plan européen, voir mondial, pour certains observateurs neutres ou pas, le « coup du premier essai » laisse augurer une victoire. A ne pas en douter cela peut aussi sembler un mortier à prise, comme un château de sable, montée au bord de l’eau.

Sera-t-il de taille à lutter contre vents et marées? Déjà le 1er sondage nous envahit sur ce gouvernement 65% de satisfaits 33% de mécontents.

Le plus gros coup réussit, c’est la dose d’Ushuaia, qu’apporte la venue d’Hulot, là c’est chapeau bas aux pleurs de Ségolène. Presque la majorité des partis dits anciennement traditionnels ont bel et bien mordus les poussières.

En passant en revue les forces tel le cheval de Troie bel ornement de légende, nous avons face à l’armada en l’instant :

Un PS déconfit ce qui oblige Hamon à fonder un nouveau parti au 1 er juillet?

Un F N avec des tutoriels qui voit son alliance en retard avec Debout la France comme un juste teckel des deux côtés.

Les Républicains qui ne peuvent effectivement qu’exclure les deux ministres sans parler du 1er Ministre.

Reste à savoir qui est le principal actif des deux.

A priori le plus virulent en l’instant paraît être Mélenchon pour former un groupe de lutte aux législatives.

A ne pas en douter dans son lieu de villégiature, Hollande doit bien rire et pas tout seul dans son coin au soleil.

Les Verts, iront à la pêche aux moules.

Les élections sont pour la majorité des partis au résultat les plus grandes sources de revenus.

Ces diverses raisons et motifs donnent toute sa valeur au scrutin est si déterminant pour les formations politiques ? Petit rappel de la loi avec quelques exemples de ce qu’ont touché par le passé les principaux partis.  Lien. En politique, l’argent est le nerf de la guerre. Et à ce titre, les élections législatives sont le scrutin le plus important pour les partis car c’est celui qui leur garantit le financement public.  C’est la loi n°88-227 du 11 mars 1988 modifiée relative à la transparence financière de la vie politique qui pose le principe d’un financement public des partis et groupements politiques. Le montant de cette aide publique est partagé en deux fractions, calculées l’une sur le nombre de voix au premier tour, l’autre sur le nombre de sièges de parlementaires obtenus.

«La première fraction est répartie entre les partis et groupements politiques en fonction du nombre de suffrages qu’ils ont obtenus lors du dernier renouvellement de l’Assemblée nationale » Le montant de cette fraction est minoré pour les formations politiques qui n’ont pas respecté l’obligation de parité des candidatures lors de ce renouvellement», précise le texte. Selon cette loi, un parti reçoit environ 1,42 euros par an (chiffre de 2014) et par voix sur cinq ans à condition qu’il dépasse donc le seuil de 1% des suffrages exprimés dans 50 circonscriptions au premier tour des législatives. 

Les législatives sont un casse-tête pour les partis.

Et les mauvaises surprises ne sont pas rares. Cette année encore, la liste des candidats investis par les principales formations politiques ont leur lot de couacs.

Le Parti socialiste et La République en marche ont ainsi investi deux candidats qui ont pris très clairement position contre le mariage pour tous.

Une nouvelle qui intervient alors que la loi Taubira promesse de Hollande. Elle va plus loin et fait promulguée le 17 mai 2013, fête ses quatre ans. Et alors qu’a lieu la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la Transphobie

Des faits indiscutables se présentent ou ne s’entendent pas. Le plus difficile semble à venir dans le cadre de la loi Macron sur le travail !

Aucune déclaration du Président ni du Premier Ministre, dilemme anti-régalien?

Une chose essentielle sera notre constat de citoyen, mais à post priori quel est le parti le plus touché, ou vient-on de sonner la fin des partis?

Une troupe forte expérimentée vient de se monter, jusqu’où va-t-elle pouvoir marcher? Sans oublier de suivre le pas.

Nous serons fixés dans moins de temps qu’il ne le faut, certains pensent c’est cela que le peuple citoyen a voulu !

Pour les découvrir, l’équipe au complet, voir et connaitre leurs fonctions en l’instant. Lien !

Ne pas oublier que tout ministre battu aux législatives, devra démissionner de son poste.

 

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Sans Vainqueur de Suite

Rien n’est vrai, rien n’est faux ; tout est songe et mensonge, Illusion du coeur qu’un vain espoir prolonge. Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs. Lamartine.

Les mensonges invisibles sont ceux dont nous sommes responsables dans le cas contraire alors nous les avons financés. Le Panda.

Ce 7 mai 2017, sera à marquer d’une pierre. Il y aura la couleur de la fessée qui nous attend. Cela il faudra attendre un peu de temps pour la voire.

Le 1er président le plus jeune de la Ve République y compris par rapport à Napoléon, cela est un message au monde en plus de l’Europe et de la France !

Les chiffres annoncés ne sont à priori pas le sens de la République, ni de l’expression des électeurs. C’est une réalité incontournable?

Nous sommes les perdants d’une préparation dont nous ne sommes nullement dupes.

Le bras court de l’explication du vainqueur, fait remonter les odeurs des pertes globales.

Nous entamons un troisième tour. Les senteurs des 7 victoires du pseudo champion au Tour de France, c’est à en pleurer !    

Les résultats étaient attendus mais à ce stade, à ce niveau nous pouvons nous attendre à observer des demandes qui vont aller dans tous les sens que nous attendions?

Il faut toutefois savoir que cette campagne représente un coût de 5€ par citoyens soit plus de 240 millions d’euros minimum !

Qui se cache devant et qui passe par l’arrière? L’Assemblée ne sera nullement le reflet de ce que la France a votée. Il y a un élu mais pas gagnant, dans les législatives 3 partis ne sont nullement représentés c’est inconcevable, mais une réalité ! En Marche, le FN, Les Insoumis.

Emmanuel Macron : 65,9% Estimations

Marine Le Pen : 34,1% Estimations

Bulletins blancs ou nuls: 25,3% Avec le taux d’Abstention de 8,90%

Voix exprimées :  37 003 546 électeurs s’étaient rendus aux urnes soit 77,77% des inscrits.

L’abstention ne doit pas être confondue avec les votes blancs ou nuls.

Essayons de constater les dégâts   voire en certaines circonstances les avantages qui peuvent attendre chacun. Il ne peut être en l’instant que du prévisionnel, en langage comptable.

Fini le temps du crayon à papier, de l’encrier, des buvards et tout ce qui pouvait se préparer avant la rentrée des classes. Ce qui ressort de cette campagne électorale présidentielle en ce qui me concerne, me ramène à presque mes premières années scolaires.

Les raisons sont simples, c’est similaire à ne plus supporter l’odeur de l’encre des plumiers de notre enfance au cours du dernier mois de classe scolaire. Sachant pour certains qu’ils allaient redoubler et devoir passer une année de plus dans la même école.

Avec le même maitre que l’on appelle à présent professeur des écoles, en ce qui me concerne j’étais heureux de dire mon « instituteur », il semble difficile que d’avoir voulu monter les titres nous avons perdu le sens du relationnel humain.

Laissons la parole à ceux qui se sont trouvés particulièrement toute une vie dans ces milieux.

En 2007, Monsieur Georges PASCAL ancien professeur de philosophie des Écoles Normales de Grenoble, écrivait ceci dans le « Dauphiné Libéré » :

« Professeur honoraire des Universités, j’ai été heureux de voir dans votre édition du 12 mai la photographie de 36 de mes anciens élèves des Écoles Normales d’instituteurs et d’institutrices de Grenoble promotion 1946-1950.

J’aimerais leur faire savoir que de mes 45 années d’enseignement, les 10 années passées avec eux et leurs successeurs sont celles dont je garde le meilleur souvenir.

Et aussi que je les félicite de vouloir se dire « instituteurs » plutôt que « professeurs » : peut-être se souviennent-ils que le chapitre des Essais de Montaigne consacré à l’éducation s’intitule « De l’Institution des enfants » et que selon étymologie, l’instituteur est celui qui « met debout », c’est à dire qui élève.

Le professeur enseigne une discipline, l’instituteur forme l’homme ».

Pour revenir à ce qui va se passer dans les jours à venir un Gouvernement c’est qui et sert à quoi ?

Nous ne pouvons qu’observer des lacunes loin d’être des moindres, la culture de la France, n’a pas même abordée alors que le fondement de notre culture la France est morte !

La culture française est morte ? Phare européen et mondial depuis des siècles la culture française a élevé au rang de monstre sacré des artistes d’exception.

Porteurs de valeurs, d’idéaux ou tout simplement d’un génie artistique sans limite, ces artistes et créateurs ont vécu. Les noms qui résonnent à l’étranger aujourd’hui sont ceux d’artistes le plus souvent décédés.

Les artistes ont été supplantés par des personnalités et la culture française a vécu comme le rappelle le pénible appel à arrêter le Hollande-basting. En lançant une pétition en faveur de François Hollande fin novembre, la soixantaine de signataires n’avaient pas imaginé que leur champion se retirerait de la course présidentielle un triste soir de 1er décembre.

Le champion de la gauche s’en est allé, puni par des Français envieux de lui donner une bonne leçon dans les urnes. Le « Hollande-basting a été trop puissant, mais la pétition de la dernière chance aura montré toute la dégénérescence « d’artistes » sans grand talent.

La « gôche » se prévaut d’être la protectrice des arts et de la culture. Une mission grandiose et noble qui pourrait presque faire oublier la lente mais terrible chute du niveau politique et artistique.

Le général de Gaulle avait Malraux, Hollande aura pioché trois cadors en cinq années dont l’incroyable Fleur Pellerin qui prenait une leçon par Valls et Hollande pour qu’elle assiste à des spectacles chaque soir. Une vie douloureuse pour celle qui n’a lu que des livres de Guillaume Musso. Et lors de cette même scène le président soutenait joyeusement qu’il fallait flatter les ego des artistes quoiqu’ils proposent au public.

Et c’est là que le bât blesse car à se contenter d’œuvres de seconde, troisième ou quatrième catégories tout en prétendant qu’elles sont géniales, les élites tentent de masquer une terrible réalité. L’art et la culture en France se meurent car tout est nivelé par le bas.

Les associations, festivals, programmes artistiques pullulent et permettent au plus grand nombre d’être touché par la culture, mais où sont les locomotives, les références indiscutables qui font de l’art en France une valeur encore respectée et qui inspire au-delà des frontières?

Les différents ministres n’ont qu’une jauge en tête, celle du Budget consacré chaque année à la culture. De la faible baisse à la hausse minime, cela est toujours considéré comme une victoire ! Un succès facile et qui prétend démontrer toute la vigueur artistique du pays.

Sauf que les œuvres et artistes abondement subventionnés n’ont jamais été ceux qui portent la culture. Combien de peintres et de romanciers se sont-ils perçus comme maudits car incapables de joindre les deux bouts de leur vivant?

Un Monet est aujourd’hui salué à travers le monde alors qu’une grande partie de sa vie il a monnayé ses tableaux au rabais juste pour s’assurer d’avoir assez de pain sur la table familiale.

Joey Star, prochain ministre de la Culture?

Mais aujourd’hui c’est le rappeur Joey Star qui a table ouverte à l’Elysée. Le choc est douloureux pour tous ceux qui s’illusionnaient encore que la gauche rimait avec culture.

Les artistes ou plutôt célébrités car les artistes reconnus comme tel se font rares qui ont signé la pétition en faveur du futur ex-chef de l’Etat ne font pas rêver. Comment expliquer un abaissement si important du niveau culturel?

La faute aux jeux vidéo, à la sacro-sainte télévision et aux vidéos de chats sur YouTube? La raison est plus dramatique que ces symptômes. La France se gare sur le bas-côté de l’Histoire et l’absence d’artiste dont le pays peut s’enorgueillir correspond à cette phase de déclin. Un pays qui meurt ne fait pas jaillir de nouveaux génies. Les artistes ne sont que l’expression de leur temps et le temps présent ressemble à un tunnel sans fin. N’y-a-t-il plus aucun talent en France? En fait si, mais le système est tellement perverti qu’ils ne sont plus mis en avant.

Ce sont les plus médiocres ou les plus sulfureux qui prennent la lumière. On subventionne, on flatte et on met en place une pseudo-culture dégénérée qui doit faire office d’horizon indépassable. Sauf qu’il est difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif et quand on affirme que ce qui est moche est beau, les gens qui ont encore du bon sens se disent que la culture en France a bel et bien vécu. Effectivement cela ne laisse rien augurer de bon, mais faut-il jeter le manche avant la cognée?

La loi des partis va reprendre de plus belle, une coalition va surement apporter une cohabitation. Que celle-ci vienne des LR, des Insoumis ou autres. Il faut entendre le sens du partage des richesses dans le cas contraire, nous constaterons l’échec de la Présidence de 2017. Les législatives donneront les vainqueurs en aucun cas l’heure de défaite des vaincus.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Un Autre Parcours

«Les hommes politiques sont infiniment plus irréfléchis et plus superficiels qu’on ne se l’imagine. Rarement ils plongent au fond des situations et des questions. » Émile de Girardin (1867).

« Les politiques devraient s’appliquer des règles de savoir vivre, avant de donner des leçons à tous les niveaux» Le Panda

Les chemins selon certains dictons mènent à la source de certaines convictions, voire contradictions ? Nous sommes en plein leurre?

Puis avec des « si » tout serait possible, mais justement c’est l’inverse bien souvent qui se passe autour de la table ou face à face.

Le décor planté, les interrogations sont de plus en plus dans nos têtes, car absents du moment selon les médias là, où la crainte peut faire dévier ce à quoi l’autre ne trouve pas la réponse adéquate.

Puis penser que nous sommes sortis de l’auberge espagnole, au moment de la fin du repas , c’est une fiction qui ne verra jamais le jour et la nuit non plus.

Les présentations sont faites, cela entraine la 1er réflexion que l’on garde pour soi : C’est utile?

La porte ouverte, pour passer l’examen en espérant gagner juste quelques points, il subsiste une angoisse que seuls les antagonistes peuvent ressentir.

Nous pouvons avoir notre intime conviction ce ne sera pas l’ouverture du succès, à ne pas en douter aucun des protagonistes et ils ne sont que deux, se considérera comme perdant.

Il existe, une connaissance presque complète de la personne en mire du regard.

Mais aucun des deux interpellants par la voie sacrée des ondes ou surement plusieurs millions captent, dénigrent ou boivent.

Dans les corridas, qui ont fait tarirent la majorité des aficionados ne parcourent les arènes, dans le cadre du respect de l’espèce animal.

La tension est à son paroxysme, comme si les trompettes de Jéricho : Le Chant des Esclaves qui failli devenir celui des véritables Libertés allez baisser le doigt au sol tel à l’époque romaine.

Il n’y avait pas un, mais deux Ben-Hur, lancés à faire basculer la terre si riche de chacune de nos cultures, sans distinction.

Cette façade de l’histoire antique nous ramène voire tout du moins au quotidien d’une certaine majorité, pour ne pas oser écrire la principale.

Sources presse France et Internationale !

Dix-neuf intox de Marine Le Pen dans son débat avec Emmanuel Macron

Les deux candidats se sont affrontés, mercredi, lors d’un débat d’entre-deux-tours très virulent, ponctué par plusieurs fausses affirmations.

Le traditionnel débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle a viré, mercredi 3 mai, à l’échange d’invectives et à la confusion.

Mais il apparaît clairement que si Emmanuel Macron n’a pas toujours été dans le respect total des faits, sa rivale, Marine Le Pen, a proféré de nombreuses approximations et des contre-vérités.

Une stratégie qui a semblé délibérée, pour empêcher un débat de fond en forçant M. Macron à répondre à des attaques souvent mensongères, et qui n’était pas sans rappeler celles de Donald Trump durant la campagne américaine.

Nous avons vérifié dix-neuf cas. Lien avec Vidéo !

L’approximation et l’erreur de Macron sur le chômage et l’école lors du débat d’entre-deux-tours

Si Marine Le Pen s’est livrée à une débauche d’approximations et de mensonges, le candidat d’En marche ! A été beaucoup plus sobre. Lien et approximations !

Le débat entre les deux candidats à l’élection présidentielle 2017 a réuni 15,1 millions de téléspectateurs rien que sur TF1 et France 2, indique Médiamétrie.

C’est un échec.

Seulement 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur l’ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi soir, rapporte Médiamétrie.  

Sondage >> Débat du second tour: Macron jugé plus honnête et plus convaincant que Le Pen 

C’est le plus mauvais score d’un débat présidentiel depuis 1981, pire que le Jospin-Chirac de 1995 -16,8 millions de téléspectateurs.

Que le Hollande-Sarkozy de 2012 -17,8 millions.

Ou que le Royal-Sarkozy -20 millions de téléspectateurs-, rapporte encore Médiamétrie. Lien et vidéo !

Zapping – Les soutiens des candidats satisfaits du débat

Les soutiens d’Emmanuel Macron ont déploré un débat « tiré par le bas » par la candidate du Front national.

Du côté de l’extrême droite, on félicite Marine Le Pen d’avoir su pousser le « chouchou du système » à se « montrer tel qu’il est ». Lien et vidéo !

« Clash », « vicieux », « échanges d’insultes », « pugilat », « goût amer », « duel à couteaux tirés », le choix des mots de la presse internationale ressemble beaucoup à celui des médias français au lendemain du débat télévisé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron jeudi 4 mai.

Pour le New York Times, le face-à-face a plus eu l’air d’une « empoignade dans le style de la télévision américaine qu’une discussion raisonnée telle que les Français en ont pris l’habitude ».

« C’était un cas de violent combat verbal : les deux ont été agressifs, se coupant la parole, remuant les poings, pointant du doigt, laissant les modérateurs perplexes et impuissants », poursuit le quotidien, qui y voit « la démonstration frappante de deux visions radicalement différentes de la France ».

Le Washington Post, l’autre grand titre de la côte est des Etats-Unis, insiste lui aussi sur le fait que ce type de débat est « d’ordinaire sobre et mesuré », mais que celui-ci a été « une rixe à l’américaine »« les insultes ont volé ». Lien et vidéo !

Les divers médias par le sens de leurs éditorialistes n’ont nullement rendu le verdict du 7 mai, sur lequel à ne pas en douter chacun visera ensuite le cap des législatives.

Il semblait utile d’avoir diverses positions, où chacun pourra se faire se faire son intime conviction, c’est bien ce qui fait le fruit à déguster en fonction de chacun du partisan, voire du camp de chacun.

« Je n’ai pas de compte aux Bahamas », a démenti Emmanuel Macron. Le candidat du mouvement En marche ! à la présidentielle a déposé plainte, jeudi 4 mai, pour « faux et usage de faux » et « propagation de fausse nouvelle destinée à avoir une influence sur le scrutin », selon son entourage, contacté par France info. Lien  !

Replay. Présidentielle : regardez l’intégralité du grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Dans la foulée, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire, a appris franceinfo de source judiciaire. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) des chefs de « divulgation de fausse nouvelle en vue de surprendre ou détourner les suffrages, faux, usage de faux, recel de faux ». « Tout cela est factuellement faux »

En ce qui nous concerne, nous n’avons nullement assistés à un débat démocratique, mais à des propos indignes d’une fin de campagne présidentielle.

Le respect à prôné par l’abstention, mais il nous faut rester plus que prudents face aux diverses étapes qui nous attendent.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ils Nous Coulent La France

« Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s’endorment et s’engraissent. » Pierre-Claude-Victor Boise.

«Les honnêtes gens n’ont aucune couleur définie, en assemblée d’un siège de parti, car cette valeur ne se voit pas » Le Panda

La France a –t-elle trop d’élus ? Lettre ouverte aux deux candidats, à la magistrature suprême.

L’identité de la France nous appartient, dans le sens de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité. Personne ne pourra jamais nous la voler. Nous sommes les garants que jamais vous ne pourrez nous les prendre. Ne pas ouvrir les liens, du présent serait continué à ignorer le réel.

Mettez les postes, les salaires, et tout ce qui en découle à la valeur du travail de la France profonde et non de ceux qui coulent la France. Vous l’avez suffisamment prôné, le droit social et égalitaire. Cessez de le dire et mettez les actifs à la portée de chacun. La pétition qui figure ici soyez nombreux, le plus possible à la signer, pour que nous soyons entendu. Dans le cas contraire vous ouvrez la porte de la Guerre Civile. Que chacun assume ses responsabilités.

Madame, Monsieur, ce présent article vous est dédié, surement pas pour savoir pour qui nous allons voter. Mais surtout que chacun sache que vous avez les moyens de remettre la France à sa place.

Juste comprendre que les sommes folles et soyons modérés, pour ne pas vous traitez de qualificatif, qui n’a pas sa place ici, un constat terrifiant celui de ne pas en avoir parlez jusqu’à ce jour. Les questions pourraient être aussi diverses, que complexes ; il n’en sera rien.

Les interrogations seront simples et peu nombreuses. Voulez-vous maintenir les deux Chambres? Qu’allez-vous faire pour réduire le nombre d’élus?

Comment allez-vous procéder, pour diminuer les milliards d’euros, là, où les places sont si recherchées? Prétendre que vous n’avez pas les moyens de ces actions, la France n’a nullement besoin ni de l’un ni de l’autre ! C’est vous qui allez nous le dire. Il n’en restera qu’un, vous sentez-vous capables de l’inscrire en 1er lieu dans vos engagements?

Nous, ne nous suffiront pas de promesses sans acte. En dehors de sa publication sur les réseaux sociaux, les forums, les sites, etc. Vous recevrez chacun à votre Quartier Générale, une copie par courrier postal, vous ne pourriez prétendre ne pas avoir pu le savoir. Par tous les moyens figurant ci-dessous.

Vous, vous battez sur le sens de la démocratie que représente, notre nation, pour avoir le sens de diriger avec la plus haute fonction en qualité de «Président de la République France».

Avec tout le respect dû à la fonction, démontrez nous avec vos compétences. Le sens profond de vos réelles positions en l’inscrivant par les moyens que vous confère la République et nos lois, le réel moyen de le faire figurer noir sur blanc. Ce n’est pas notre problème, c’est la solution que vous devez apporter, ensuite le reste et les moyens vous concernent. Mais nous, nous importent !

  • Madame Marine Le Pen : Contact: Par téléphone (Siège FN) : 01 41 20 20 00 Par fax (Siège FN)  : 01 41 20 20 71 Adresse courrier : Marine Le Pen – FN – 78, rue des Suisses – 92000 Nanterre Adresse courriel : marine.lepen@frontnational.com
  • Monsieur Emmanuel Macron : Si vous désirez envoyer un courrier à l’homme politique Emmanuel Macron, vous pourrez le faire à cette adresse : En Marche, BP 80049 – 94801 Villejuif​. Par téléphone le : 01 86 95 84 23​

 

             Vous pouvez envoyer votre mail à l’adresse électronique : contact@en-marche.fr

En allant sur le dernier lien du présent article, il reste à croire que masse d’intervenants seront surpris. Vous nullement et vous serez en mesure de faire part de vos positions. Avec tout notre respect qui suscite fortement notre gratitude.

Comme on peut le lire sur le site du Sénat, « la démocratie n’a pas de prix, mais elle a un coût ». Pour connaître ce coût, il suffit de se référer aux barèmes et textes officiels qui déterminent les rémunérations et régissent les avantages dont bénéficient les 78 élus français au Parlement européen, les 577 députés nationaux, les 331 sénateurs, les 2040 conseillers régionaux et 4054 conseillers généraux, les 36785 maires et leurs adjoints, sans oublier les présidents de syndicats intercommunaux. À l’examen la politique est plus rentable pour les élus qui la font, que pour les contribuables qui la financent !

Il est bien délicat de répondre à cette question car elle est multiple. Elle touche à la fois aux effectifs, à la masse du travail parlementaire, à l’organisation de ce travail et à l’agenda des députés, partagé entre circonscriptions et Paris. Pas tant que ça :

Regardons les effectifs de l’Assemblée nationale. Comparez à ceux des basses de nos voisins.

France 577 députés pour une population de 65,5 millions d’habitants. Un député pour 113.000 habitants. L’ordre de grandeur est le même côté italien : 630 députés pour 61 millions d’habitants. Un député pour 96.825 habitants.

Allemagne, Espagne, USA

L’Allemagne est relativement économe en matière de députés. 622 membres du Bundestag pour 82 millions d’habitants, soit un député pour 131.800 habitants. L’Espagne présente la même densité de députés que l’Allemagne avec 350 députés pour 46 millions d’habitants.

Les Etats-Unis apparaissent encore plus économes en nombre de députés. 435 membres de la Chambre des représentants pour 315 millions d’habitants, cela fait un député pour 730.000 habitants ! Reste que la structure institutionnelle de ce pays est particulière. N’oublions pas qu’il y a dans chaque Etat américain un Congrès, composé d’une Chambre des représentants et d’un Sénat. Cela fait des effectifs !

482 députés français en 1962

Un coup d’œil dans le passé permet enfin de relativiser les chiffres d’aujourd’hui. En décembre 1962, alors que l’Algérie devient indépendante, le nombre de députés français est ramené à 482. Il y a à l’époque 46 millions de Français.   Depuis 1962, la population de notre pays a augmenté de 42%. Si le nombre de députés avait suivi la même progression, ils seraient aujourd’hui 680 dans l’hémicycle !

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats, soit environ un électeur sur 49. Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l’Irlande compte un élu pour 2.336 habitants. Le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l’Union Européen, la France compte un nombre considérable d’élus qu’il est impératif de diminuer. D’autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d’euros en 2011 d’après le député René Dosière.

En ce qui concerne le nombre de parlementaires, la France est en tête des pays, avec un nombre total de 577 députés et 331 sénateurs. Le ratio français est d’un parlementaire pour 70.000 habitants. A titre de comparaison, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte 30% de parlementaires par habitant de moins que l’Assemblée nationale française. La France se distingue également par son très grand nombre de sénateurs : 153 de plus que l’Allemagne et 231 de plus que les États-Unis. Ainsi, même avec une réduction de 2 sénateurs par département soit 202 élus, la France serait 1er.

Vers une nouvelle augmentation du nombre d’élus avec le non cumul des mandats ?

Si en France, on compte 618.384 mandats électifs, le nombre réel d’élus est moindre à cause du cumul de mandat. D’après un rapport du Sénat, en 2011, 83% des parlementaires cumulaient plusieurs mandats. Voir le JDD, Non-cumul des mandats, mode d’emploi contre 24% en Allemagne et seulement 3% au Royaume-Uni. La loi du non-cumul aura donc pour conséquence direct la multiplication du nombre d’élus. Avec la réforme en 2017, un élu ne pourra plus être député et maire à la fois, ainsi les parlementaires devraient être beaucoup moins nombreux à atteindre le plafond légal. Puisqu’en effet, parmi les mandats locaux, ce sont les fonctions exécutives qui sont les mieux indemnisées.

L’un des moyens d’anticiper cette hausse du nombre d’élus locaux et nationaux en France est notamment de se lancer dans une rationalisation du mille-feuille territorial et de fusionner les plus petites communes qui peinent, parfois, à trouver des candidats. Pour les dernières municipales : 64 communes n’ont présenté aucun candidat au 1er tour . 5 d’entre elles n’ont pas de maire, pas de candidature entre les deux tours. Le contexte de la fusion des communes.

La France est particulièrement en retard en termes de fusion des communes. Avec plus de 36.700 communes, la France compte trois fois plus de communes qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. On constate qu’à peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été considérablement réduit.

On compte donc : 36.785 maires. Environ 536.519 conseillers municipaux, soit 1 électeur sur 100. Ces élus composent une majorité des 1,2 milliard d’euros versés chaque année au titre de la rémunération des élus locaux. Les quelque 20.250 maires des communes de moins de 5.000 habitants reçoivent une indemnité brute mensuelle de 646.25 euros et les maires des communes comprises entre 500 et 10.000 habitants bénéficient d’une indemnité allant de 1.178 à 2.090 euros bruts mensuels Pour plus d’information sur la rémunération des élus locaux, voir Emploi 2017. Ainsi, une réduction de leur nombre, qui passerait par une fusion des communes de moins de 5.000 et puis de moins de 10.000 habitants, comme le propose la Fondation iFRAP, permettraient de réaliser des économies non négligeables et d’atteindre une « taille critique » de gestion des communes. A noter que les Allemands qui ont su réduire le nombre de leurs communes de 35.000 à 8.000, ne rémunèrent pas leurs élus municipaux sauf pour les communes importantes où la fonction de maire est à plein temps. Réduction du nombre de parlementaires : qui propose quoi ? Masse de propositions rien de fait à ce jour pourquoi, ils votent leur propre lois : Lien résultat néant en ces moments !

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Lien. Ces chiffres émanent de l’enquête de Mediapart. Ne prenant en compte que le gouffre que causent les députés. Le plus incroyable pour la majorité des contribuables que nous sommes à divers degrés, c’est de prendre connaissance de ce que nous coûtent nos élus en France Lien !

Ces chiffres comme vous pourrez le constater n’ont cessés d’évoluer, nous pouvons que nous le voulions ou pas garder notre calme pour l’élection de tel ou tel président de la République.

Là ne se situe pas du tout le trou du déficit de la France, de l’Europe, de l’ensemble des administrations. Il est impossible de vouloir jouer avec ses chiffres ils émanent directement des propres Assemblés qui sont à priori de nature à prendre soin des plus démunis.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Notre République, Nos Obligations !

Si, d’autre part, Dieu n’existe pas, nous ne trouvons pas en face de nous des valeurs ou des ordres qui légitimeront notre conduite. Ainsi, nous n’avons ni derrière nous ni devant nous, dans le domaine numineux1 des valeurs, des justifications ou des excuses. Nous sommes seuls, sans excuses. C’est ce que j’exprimerai en disant que l’homme est condamné à être libre. Condamné, parce qu’il ne s’est pas créé lui- même, et par ailleurs cependant libre, parce qu’une fois jeté dans le monde, il est responsable de tout ce qu’il fait. Sartre

Le respect de nos anciens, est le miroir de nos Libertés. Le Panda

Tous partis, tous rassemblements, associatifs, politiques entre autres etc.

Quel que soit l’ordre de classification, chacun transporte des couleurs diverses.

Il faut avoir le courage de courage de nos ainés, s’abstenir c’est les renier. Nous sommes leurs enfants !

Avons-nous jamais décrié notre «hymne national»? L’ayant entendu faire, à ceux dont cela à retentit aux oreilles, au fond de leur être, le véritable sens de :

«Liberté» – «Egalité» – «Fraternité» – Sonnaient les heures de conflits et plus que des larmes de sangs.

Toute nation possède des amis et des ennemis à des degrés divers. Ce sont ceux qui tuent par pur fanatisme que nous, nous devons de combattre avec force !

Le «Traité de Rome» en s’amplifiant at-il causé plus de dégâts que de victoires?

Continuer de voir autant de gens de divers métiers mourir pour causes de salaires de misères?

La majorité des dispositions internationales, nous ont été imposées, depuis des décennies, nous avons été piégés.

Les leurres sont tellement énormes que c’est à ne pas en douter contre les faits, décisions etc.

Imposés que nous devons nous battre, sans jamais refuser de faire valoir nos emblèmes qui vont de paires avec nos intimes convictions. A ne pas en douter, ils sont là-haut et se refusent à nous écouter.

Donc il faut savoir leur prouver, que sans le peuple personne ne peut rien !

Laissons les parler et faisons ce que nos lois nous permettent. Rien n’est fait, nous avons les convictions par nos moyens, non par les leurs !  

A ne pas en douter, les électeurs de la nation France n’ont nullement giflé tous les pronostics.

Surtout encore moins ceux des «plaideurs», mais vaille que vaille, les deux doutes des chandelles sont quasiment carbonisées ! Il ne s’agit de savoir en ce moment s’il y a vainqueur ou perdant ? Les urnes par leurs bulletins de vote n’ont pas démenti les scores prévus.

Ils sont issus de la finance, des médias, des pulsions les ensembles non contenus, et au premier son des «valeurs des uns et des autres». Le favoritisme est une réalité !

Ils sont à tort ou raison plus nombreux que la majorité, à penser avoir été grugés !

Il est plus que dangereux de prétendre que la France possède un président pré destiné, à ce jour, en ces moments. Que cela soit pile ou face, nous ne pouvons que nous lancer dans des «élucubrations» comme à l’époque des années 60.

En remontant que cela soient par des «décennies», des «siècles» avant, nous avions nos racines par mutes raisons. Chacun pourra arguer, telle ou telle position partisane, rien n’y fera, mais le «bing bang» prévu frappe, sonne, réellement à nos portes.

Il serait facile de faire un modeste constat, jamais l’école de la France, dans «nos valeurs républicaines» n’ont connu une telle situation. Déduire que nous sommes dans une «impasse»?

Tel un quadrilatérale, tout semble s’emmêler, tel ou pire que le «fil d’Ariane» le point le plus crucial pour les générations à venir marquera les pages de notre histoire, en cette époque.

La «France» toute entière est coupée en quatre. Rien de clair ne se dégage, pas même à l’horizon, les échos sont pires qu’aux heures les plus sombres. Peut-on déduire qu’il y a des gagnants et des perdants dans le cadre des partis politiques?

A ne pas en douter quelle est la réponse? Nous assistons depuis la fin du premier tour, là, où, chez nous il y a une fracture plus qu’importante à plusieurs ruptures plus que graves.

Faire l’analyse des camps encore en lice, dépasse le bon escient et la mémoire de ceux qui ne sont plus présents pour pouvoir tenter de nous entendre. Puis de notre côté leur demander un modeste conseil. Pourriez-vous nous conseiller?

Nous ne sommes plus à l’orée d’une perdition, mais à l’incapacité de savoir au plus juste ce que nous sommes, où nous souhaitons vivre réellement et avec qui? En ces moments les tubes veulent fonctionner. Leurs musiques sur les portées êtres douces, justes parfois nocturnes.

Là où se produisent les implosions qui laissent les traces de ce que masse, de nous ne veulent ni comprendre, ni accepter. A ne pas vouloir regarder devant, derrière, constater que si nous avons un « présent », c’est qu’indiscutablement nous avons eu un «passé».

L’essentielle question que nous, nous devons de nous poser et de savoir : Voulons-nous un « avenir»? Certains pourront penser que les fruits des révoltes sont pour demain. Indéniablement c’est possible ! Ils sont une minorité ou une majorité ?

«Les raisins brûlés» par le soleil, comme n’importe quels fruits ne peuvent faire ressentir la saveur que nous, nous en attendions. Il existe à ne pas en douter des saisons pour chaque chose, à diverses époques, bon gré, mal gré.

Des étapes pour «créer», d’autres pour «chérir», d’autres pour apprendre à vouloir «communiquer», c’est la «vie» etc. Les mesures qui sont face à nous en ces moments sont plus violentes que jamais ou pas?

A procéder de la sorte, il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu, mais des ennemies qui ignorent qui sont proches ou loin d’eux. Qui sont leurs alliés voire leur ennemis?

Le pire leurre que la République qui a variée parfois, pour ne pas dire souvent ses étapes, ne fasse de nous que des «hommes libres» sans «la tristesse» d’être déposé devant les marches du sanctuaire. Que le glas qui sonne, ne soit pas le dernier que certains entendront !

Ceux qui ont marqués «1789», les «conflits mondiaux», l’époque des «colonisations», la volonté pour certains de tenter la création d’une «race aryenne», etc.

Dans «des sanglots» et des tapis aux couleurs de «kaléidoscopes», ont redonnés un souffle de libertés par le mixage de ce que nous sommes et que nous nous pouvons contester.

Il n’appartient à personne de nous dicter notre choix !

A ces modes de jeux, cela ne durera pas une décennie, avant que les pavés ne sursautent sous les coups de l’émancipation de certaines mœurs.

On se doit de faire en sorte que le travail fleurisse, que les familles s’unissent, que les clochers de chaque école soient les fleurons de ce que nous voulons êtres. Le reste un solde politique, où nous défendons nos idées, mais sommes-nous entendus?

Sans s’en rendre compte, c’est nous prendre pour plus débiles que nous, ne le sommes en apparence. Le surcroit de la conquête des pouvoirs, dans les antichambres des Assemblées. S’écrouler en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Nombreux sont les empires de certains rêves. D’une magnificence apparente et qui sont tombés plus vite que les « salamandres» ne pourront jamais renaitre de leurs cendres.

A plus long terme, une remise en cause des pouvoirs. Le verdit, les urnes ne l’ont pas encore rendu. Que se trame, les mots qui ne sont point ce que l’on puisse souhaiter entendre, et pourtant. Chacun dans son camp, défend les moyens les plans les plus obscurs afin que nous payions encore juste un peu plus. Facile à comprendre ou pas?

Les calculs et les périphrases sont avancés le gouvernement sera de droite, de gauche, aux extrêmes ou vendus à d’autres pour le franc ou l’euro symbolique? A long terme, mai 1968, aboutira à des changements plus profonds dans cette nouvelle société.

Les institutions traditionnelles sont remises en cause : la magistrature, l’armée, la famille, l’église, etc. Partout, dans la rue, de l’entreprise jusqu’à la présidence de la République, le principe d’autorité est attaqué. Cet aspect antiautoritaire, libertaire, ou il est interdit d’interdire qui va marquer durablement la société et la vie politique françaises.

En tout cas, une grande période de démocratie directe tombe, qui accélère l’évolution des mentalités sur le travail, l’environnement, le rôle des femmes. Les preuves sont multiples et diverses, à regarder de plus proche regardons les résultats d’un pâle reflet dans le cadre du premier tour 2017.

«Macron»

« Le Pen »

Nos valeurs sont le reflet de la nation. Chacun des peuples libres où le chômage reste le 1er objectif à combattre, connait la puissance de sa culture et de son évolution.

Nous sommes face à nous-mêmes. Il existe autre chose que les critiques nous avons pour cela la raison du bon sens.

A ne pas le nier, on ne détruit pas par plaisir, on dialogue et toutes formes d’échanges se respectent. C’est le sens de la démocratie. De nos «libertés»

Comme en témoigne une «anaphore», que doit être. Un «président»?

Ce n’est notamment pas, «un président qui troque le destin de la nation pour un peu de popularité éphémère» !

Vous voulez la paix, ne vous trompez pas de bulletin de vote et si vous en choisissez un pour la guerre, ne vous étonnez pas si elle finit par arriver.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon visé par un attentat? Motifs partiels de Confrontations

Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où

il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir. Nelson Mandela

La violence que véhicule l’erreur ne porte que des regrets irréparables. Le Panda.

Sommes-nous réellement à la porte d’une élection présidentielle en France?

Il en est de même en ce qui concerne la chasse aux islamistes. Ils avaient prêté allégeance aux membres des Djihads terroristes. Ces français convertis à l’Islam, voulant faire couler le sang en France. Il est trop tôt pour tirer une synthèse des personnes arrêtées. Ils étaient poursuivis depuis plusieurs jours.

A cinq jours de la présidentielle, deux hommes de 23 et 29 ans ont été interpellés ce jour à Marseille, à la sortie d’un appartement.

Ils projetaient de commettre un attentat terroriste « certain et imminent » pendant la campagne, dixit : le ministre de l’Intérieur.

Selon une source proche du parti LR, c’est François Fillon qui était visé.

« Des opérations de sécurisation et de déminage sont en cours » dans le IIIe arrondissement de Marseille toujours selon le ministre de l’Intérieur.

« A quelques jours d’une échéance électorale majeure pour notre pays, je veux rappeler que tout est mis en oeuvre pour assurer la sécurité de ce rendez-vous majeur pour notre démocratie » a-t-il assuré.

L’entourage de François Fillon aurait été prévenu la semaine dernière de «risques avérés» sur le candidat, selon une source proche du parti.

Selon le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, qui a parlé « d’un acte terroriste certain », ils étaient armés et considérés comme susceptibles de passer à l’acte de manière imminente. Lien !

L’heure des derniers arguments. Dans peu de jours, les électeurs se rendront aux urnes pour le 1er tour de l’élection présidentielle.

Indéniablement, la chasse aux abstentionnistes est ouverte.

Il semblerait que la victoire de ceux qui se prétendent au second tour vont avoir besoin des votes dits blancs ou ceux qui iront à la recherche des fantômes comme le prétend Mr Hollande.

La France est-elle insoumise? Où la présence de Fillon à Nice?

Non diront d’autres, c’est Macron à Bercy? Mme Le Pen s’effrite?

Les réactions semblent de véritables confrontations de partis.

On observe bien souvent l’absence des unions indispensables à une possible victoire.

11 candidats en lice, dont quatre poids lourds, selon les intentions de vote pour les sondages.

Les derniers meetings seront donc décisifs. Lien.

Nous avons assistés à tous les coups permis et y compris ceux qui sont parfois interdits.

Tous les faits sont sortis, issus des chapeaux de magiciens.

Nous passons pour les lapins crétins?

Nous avons presque tout entendu et assistez à divers débordements, quel que soit le choix du camp des porteurs d’idéologies, avec l’engagement de chacun.

La France est-elle redevenue la 5éme puissance du monde ?

Allant parfois à certains débordements, ce n’est pas un nouveau leurre, mais une démonstration irréversible.

Les motifs et conflits apparents laissent augurer en sommeil un troisième conflit mondial.

Nous sommes tels des spectateurs dans le cadre de conflits graves à mots couverts?

Pas du tout, ce qui se passe entre la Russie, la Syrie, les USA, la Corée du Nord, donc effectivement comment nier les motifs partiels de confrontations, etc.

Tout y passe juste avec un peu de recul, nous nous devons de faire un constat l’étranglement du sens de notre propre équilibre.

Chacun de nous peut émettre à juste titre, les motifs qui font qu’il choisit tel ou tel candidat.

Qui va de soit avec le programme présenté. Cela peut se comprendre.

Les atteintes directes, vis-à-vis des candidats, vont à l’encontre du but souhaité?

Puis penser que nous avons eu connaissance des programmes à courts, moyens, voire longs termes demeure le plus grand leurre de cette présidentielle 2017.

Nous avons eu en guise de livraisons des brides où les intérêts des institutions en place représentées par le monde de la finance laisseront des traces d’amertumes indélébiles.

Dès le départ des partielles, nous avions tout ou presque.

Les moyens financiers mis par certains ont étouffés la liberté d’expression, des moins nantis.

Un constat ou une évidence?

Il suffit de prendre connaissance de la puissance des partis politiques et auxiliaires.

Alors nous pouvons tirer la synthèse que le combat des confrontations est loin d’être égalitaire. Lien !

Là, il ne s’agit nullement de prendre position pour untel ou untel, mais de faire objectivement le constat d’un déséquilibre dès la ligne de départ.

Il semble donc difficile face à ces diverses confrontations de parler d’égalités.

Les richesses des divers partis politiques démontrent et cela depuis bien des temps, les luttes des pots de terre contre les coffres plus que blindés ! Lien.

Il en va de même sur la réticence des partis à communiquer le nombre réel d’adhérents, puis ceux à jour de leur cotisation ! Lien.

Quelques détails : Le Parti socialiste se classe premier en recettes (58,4MEUR), suivi des Républicains (35,1MEUR), du PCF (28,6MEUR), du Front national (10,2MEUR), d’Europe Ecologie-Les Verts (7,9MEUR), de Jeanne (micro-parti de Marine Le Pen, 5,4MEUR), de Lutte ouvrière (3MEUR) et de l’UDI (2,5MEUR).

Nous assistons à des idéologies parcellaires où la résultante sera peut-être le déchirement d’une nation mise en lambeaux pour un simple motif la volonté absolue de détenir le pouvoir.

Pas loin de 40% des électeurs n’ont pas encore fait leur choix, ou ne souhaitent pas l’exprimer.

Il y a une mainmise des médias de tous styles. Ils se veulent non pas arbitres de nos convictions, mais diriger le sens de nos volontés.

Il en est de même en ce qui concerne les divers instituts de sondages, qui se disent perdu par manque de prise de position.

Nous avons plus que le sentiment d’être des pions, ils voudraient nous déplacer à leur guise.

A juste titre à priori, la transparence des biens octroyés à chaque parlementaire, présente un manque absolu de clarté.

Il suffit de constater les montants versés à chaque parlementaire :

Ces sommes représentent un total partiel de 22627€.

À ces sommes viennent s’ajouter bons nombres d’avantages. Lien !

Tous tentent de convaincre les indécis. Nous assistons à un classico de fin de campagne.

Par cette présidentielle, la course revêt une importance particulière et vitale pour tous les candidats.

A quelques jours du premier tour, le nombre d’électeurs hésitants ou perplexes n’a jamais été aussi élevé et l’abstention pourrait battre des records pour un vote présidentiel.

L’électeur français est déçu par cette campagne déroutante demeure en l’instant un leurre.

La campagne avait pris un bon départ à priori. Des primaires bien suivis, qui ensuite n’a pas permis de nous éclairer sur les enjeux fondamentaux.

Les sondages se sont déchirés.

Mélenchon a distancé Hamon dans les intentions de vote et défie désormais Macron.

Quelles sont les parts de vraies ?

Lorsque l’on constate que certaines affaires ont pollué la campagne de :

François Fillon et de Marine Le Pen. A ne pas en douter ces informations existaient bien des années avant.

Simplement interrogatif que ces faits surgissent à des moments, dossiers volontairement remisés au fond d’un coffre dont les instigateurs possédaient les clefs de la porte blindée ouverte.

En ces moments, nous assistons à un match très serré qu’ils ramènent à quatre.

Nous serons fixés ce dimanche à venir.

Chaque candidat prétendant sait qu’il lui faut faire le plein de bulletins.

Un danger subsiste, plus de 500 milles cartes électorales ont été délivrées en double exemplaires : Lien ! Les gens peuvent voter dans deux bureaux de vote ; cherchez l’erreur !

Accéder à la finale, cela ne sera pas réellement facile.

Ces jours à venir, seront longs, indécis jusqu’à bout dans l’isoloir parfois.

Pour bien des électeurs qui hésitent encore à ce jour.

Ils se décideront peut-être à la dernière minute, au moment de mettre le bulletin dans l’enveloppe, seul dans l’isoloir. Sa main en feu jouxtant son choix pour 5 années.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Crimes D’humanité : Nous restons Passifs ?

« Entre la logique de la révolution et sa philosophie il y a cette différence que sa logique peut conclure à la guerre, tandis que sa philosophie ne peut aboutir qu’à la paix. » Victor Hugo !

« Que puis-je faire de plus que de rapporter les témoignages du terrain, mon vécu sur place. Hommages à toutes les victimes. Je dédie ces lignes à tous les enfants du monde » Le Panda !

Sommes-nous à ces points ignorants, comme à l’époque de la Shoa ? Nous restons plantés presque à pleurer, pour savoir qui sera le prochain président de la République de la France !

Pour ce faire nous faisons en sorte de faire entendre des positions personnelles qui ne feront nullement changer la face du monde. Nous, nous débattons sur la valeur de 11 candidats !

Il en ressort que je suis particulièrement en colère, contre moi-même en 1er ! Je me devais d’agir, de parler, non pour me déculpabiliser, mais modestement faire prendre conscience.

Un crime contre l’humanité combien savent ce que cela est? Lien !

Ouvrons juste les yeux et même si nos oreilles ne perçoivent pas ce qui se passe en Syrie, alors déduisions que nous sommes aussi responsables que les véritables coupables.

Attention certains vidéos sont difficilement supportables, vous pouvez les voire Lien !

Vous pouvez aussi tenir compte de la souffrance de ces peuples Lien assez de les accuser !

Je le réitère ces visions sont plus que difficiles, mais cela relève aussi de nos responsabilités.

Il serait possible de soulever des milliers de crimes contre l’humanité en Syrie, une évidence les commentaires seront ou pas le rendu de nos plaintes alors que des millions de morts jonchent cette terre. Juste de la dignité, un regard humain simplement, le pouvons-nous encore? Le régime syrien et son allié russe ont rejeté en bloc les accusations des pays occidentaux sur l’attaque chimique présumée en Syrie, alors que se multiplient les efforts pour faire voter une résolution de condamnation à l’ONU.

Deux jours après l’attaque dans la région d’Idleb ayant fait 86 morts, Moscou a affirmé jeudi que Washington ne disposait pas d’information « objective », « fiable » et « réaliste, au moment où Américains, Français et Britanniques pointent du doigt le régime de Bachar al-Assad. Lien !

Faut-il mieux comprendre le sur armement de certains pays qui craignent que cela dégénère tous azimuts. Il ne s’agit point en l’instant ou des centaines d’enfants, de femmes, hommes, sont assassinés, de demeurer silencieux ! Combien de médias livrent ces types d’informations? Le néant du silence laisse place à une certaine forme de complicités voire plus.

Lorsque je cite que cela remonte à plus de cinq ans, nous sommes loin de la réalité ! Au cours des deux semaines qui se sont écoulées depuis les attaques au gaz dans la banlieue de Damas qui ont tué plus de 1.000 personnes et pourraient entraîner une réponse militaire occidentale, beaucoup de gens se sont demandé ce qui avait bien pu passer par la tête de Bachar el-Assad. Sachant que Barack Obama avait « clairement fait comprendre »que le gouvernement syrien pouvait faire ce qu’il voulait sans déclencher d’intervention américaine sauf utiliser des armes chimiques, pourquoi a-t-il tenté le diable?

La question de la motivation a même poussé certains commentateurs à se demander si le gouvernement syrien avait vraiment perpétré l’attaque, ou si les rebelles eux-mêmes n’avaient pas essayé de déclencher une intervention internationale.

Pour mieux comprendre ce qui peut avoir motivé Assad, j’ai parlé avec le spécialiste des sciences politiques Alastair Smith, de la NYU, co-auteur avec Bruce Bueno de Mesquita de The Dictator’s Handbook.

Ce livre de 2011 est une analyse brutalement cynique des raisons pour lesquelles les autocrates agissent comme ils le font. Lien

Sources : Sylvie Matton, écrivaine et réalisatrice, bravo Madame encore une femme face aux armes !

Dixit partiel : Depuis des années, les commentaires médiatiques et politiques annoncent, à leur manière, le sacrifice inéluctable de la population d’Alep, martyrisée depuis au moins cinq ans. Aux victimes syriennes depuis 2012, et notamment à celles d’Alep, affamées et torturées sous un déluge de feu depuis la mi-novembre, peu importe de savoir si ce que le pouvoir de Bachar Al-Assad leur fait subir est un génocide, un crime contre l’humanité ou un crime de guerre.

C’est la même barbarie, les mêmes meurtres et terreurs, les mêmes pilonnages d’hôpitaux, les mêmes bombes incendiaires, largages de barils d’explosifs sur les habitations ou attaques au chlore. La fameuse ligne rouge à prétendument ne pas franchir, dixit Barack Obama qui les anéantissent. Même refus de les évacuer, même blocage de convois humanitaires.

La France présente une résolution à l’ONU pour l’évacuation des habitants d’Alep

La seule différence d’importance aurait concerné le génocide : si les crimes commis par Bachar Al-Assad contre sa population avaient été définis comme tels il y a presque cinq ans, les Etats membres des Nations unies (ONU) auraient eu l’obligation de l’empêcher d’agir par tous les moyens, dont la force. Mais les « rebelles », soit la population s’opposant au régime et visée par Assad, appartiennent à une catégorie qui n’intègre pas, dans la Convention onusienne de décembre 1948 pour « la prévention et la répression du génocide », la liste des groupes « national, ethnique, racial ou religieux » pouvant être reconnus comme agressés et menacés de destruction « en tout ou en partie » le terme « politique » ayant été gommé du texte initial, à la demande de Staline.

Marie Seurat : « La citadelle d’Alep, de l’image pieuse aux larmes et au sang »

Sarajevo, Srebrenica, Guernica. Il n’en demeure pas moins que les crimes perpétrés en Syrie depuis 2012 sur ordre du président syrien par les forces loyalistes sont bien des crimes contre l’humanité. Et, sans les vetos de la Russie et de la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU, des résolutions proposées auraient été votées, contraignant Assad à ne plus s’accrocher au pouvoir au prix de l’extermination d’une partie de son peuple.

Mais comment imaginer, dans ce contexte, que le président sanguinaire puisse un jour être jugé pour ses crimes par la Cour pénale internationale ou tout autre tribunal ayant compétence à le juger de même que son complice russe qui, bombardant Alep avec ses chasseurs depuis la mi-novembre, use régulièrement de son droit de veto?

Le génocide bosniaque, perpétré en Europe entre 1992 et 1995 semble être devenu, vingt ans plus tard, une référence morale pour les politiques et les diplomates. Ainsi, certains d’entre eux exprimaient-ils déjà leurs craintes, en forme d’indignation, au début des attaques des forces loyalistes contre les « rebelles » dès le printemps 2012 : « Nous ne laisserons pas un nouveau Srebrenica se reproduire ! » Alerte ou anticipation?

A présent que les populations d’Alep-Est, asphyxiées sous les bombardements, fuient vers les territoires tenus par les forces d’Assad, de nouveaux mots-chocs sont prononcés : le pilonnage sans répit de ces quartiers rappellerait celui de Sarajevo, et le massacre de la population celui de Guernica. Une vérité de violence et de cynisme.

Les atrocités se reproduisant, c’est toujours le même vocabulaire qui, tentant grossièrement de la camoufler, révèle la vérité. Une vérité de violence et de cynisme qu’on préférerait cacher.

C’est ainsi que, depuis quelques semaines, les médias relaient la séparation, après leur reddition, de centaines d’hommes d’Alep-Est des femmes et des enfants, afin d’être « screened » interrogés, filtrés, vérifiés. C’est le même terme que celui employé à Srebrenica, après que Ratko Mladic avait annoncé face à une caméra : « Les femmes et les enfants d’abord. » Ainsi informait-il le monde du moins le monde politique, au courant de ses objectifs que les hommes seraient tués.

Quand, dans son jargon, l’ONU se dit aujourd’hui « préoccupée » par le sort de plusieurs centaines d’hommes d’Alep faits prisonniers par les forces d’Assad, la traduction de ce qu’elle admet est que les hommes viennent d’être exécutés, à moins que le massacre ne soit en cours ou sur le point d’avoir lieu.

Comme pour Srebrenica, il est probable que certains aient vu sur un écran les images satellitaires des mises à mort et des pelleteuses excavant puis refermant les charniers.

Si tel n’était pas le cas, comment expliquer les récents simulacres politiques, en maintes capitales, de nos dirigeants et ministres occidentaux, dans le seul but de ne pas être jugés, par leur électorat, coupables d’inaction ? Gesticulations diplomatiques.

Les contre-ordres sur le terrain, la désinformation et le déni s’organisent, les gesticulations diplomatiques en sont la preuve : Samantha Power, ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, qui fut journaliste à Sarajevo durant le génocide, et auteure d’un ouvrage de référence A Problem from Hell, America and the Age of Genocide, prix Pulitzer 2002. Demande à son homologue russe, lors d’une session du Conseil de sécurité, s’il n’éprouve pas de honte, dévoilant ainsi celle qui probablement la taraude ; John Kerry, secrétaire d’Etat américain, avertit qu’« Alep risque d’être un nouveau Srebrenica », le soupçon énoncé étant une certitude, dans une sémantique rétroactive.

Quant au pape qui, après tant de crimes reconnus, demande sérieusement à Bachar Al-Assad de respecter « le droit humanitaire international en ce qui concerne la protection des civils et l’accès à laide humanitaire », son propos serait-il de préparer les opinions publiques à un nouveau « On ne savait pas, on ne pouvait pas savoir »?

Le génocide bosniaque a permis l’instauration du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, comme arme dissuasive pour les politiques, mais fonctionnant néanmoins grâce à l’opiniâtreté de certains magistrats, et de grands procès dont ceux des hauts responsables.

Indifférence des responsables occidentaux. Il est probable que Bachar Al-Assad ne sera pas jugé avant longtemps pour les crimes contre l’humanité dont il est responsable. Pas tant que son complice russe pourra imposer, avec son veto, son refus de justice et ainsi faire reculer le droit international. Ce sont à présent des centaines d’hommes qui sont évacués d’Alep-Est, dans des camions arborant le portrait officiel d’Assad, avant leur famille, sous les objectifs de lointaines caméras et sans la présence d’observateurs onusiens réclamée par les Etats-Unis et la France, refusée par les forces criminelles, comme à Srebrenica.

« Les hommes d’abord » rappellent ici tragiquement la séparation d’avec leur famille des sacrifiés de Srebrenica. Le sort de ces hommes sera le même, n’en doutons pas, que celui des centaines de « portés disparus » évoqués depuis quelques jours par les médias. Victimes d’un dictateur sanguinaire, de son complice russe et de l’indifférence, depuis presque cinq ans, des responsables occidentaux, ils seront retrouvés dans quelque temps dans une fosse commune.

Une résolution condamnant l’attaque chimique survenue mardi 4 avril à Khan Cheikhoun, une localité du nord-ouest de la Syrie, et appelant à une enquête est soumise au vote du Conseil de sécurité de l’ONU, mercredi. Journaliste chargé de la diplomatie au Monde, Marc Semo a répondu à vos questions lors d’un tchat. En voici les principaux extraits. Lien

 

Puis dire que face à autant d’épouvantes que ma plume sourd, mon cœur saigne, non au sens littéraire. Je me pose la simple question de savoir, puis-je porter le nom d’être un homme citoyen du monde sans déclarer ces témoignages baignés de sang sur un sol ou les orangeraies, ne sont pas proches de revoir le jour.

L’odeur de la mort plane et nous sommes inertes à nous démonter face à la douceur des annonces de tels ou tels partis, voire hommes politiques de chez nous, je suis outré pour ne pas écrire autre chose. Je l’avais publié sur un de mes ouvrages ayant été sur place à un moment de ma vie que : « La solution serait humaniste ou elle ne verra pas la vie ».

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon Président 2017 Réalismes ou folies?

Face à la souffrance, un sourire, un bisou, un regard tendre : « Cadeau ». Il faut éviter d’être le « Père Prodigue » de n’importe quelle Nation. La plus grande différence se trouve entre ceux qui « offrent » et ceux qui « prennent ». Unir les compétences demeurera la principale de toutes les forces.

Des concepts divers fleurissent de toutes parts. Certains parlent de belle colonie de vacance.

Les partis politiques se suppriment? A croire que les candidats vont le proposer?

Le tournant de la campagne, vaste plaisanterie, trois axes ; laissons la porte ouverte à ceux qui disent on veut ! Ce qui démontre, le mal fondé au lieu de dire : « Nous souhaitons que vous sachiez» Participer à cette pièce théâtrale. Alfred Jarry Ubu Roi. 210 minutes de présence, pour 17 pour présenter un programme. Avec trois bases à la clef : Impossible. Laissons la porte ouverte pour les amuse-gueules? A vous de décider, nous verrons, mais sans concret?    

A ne pas en douter, le réalisme de « Pierre Perret » doit le faire mourir de rires. Le souvenir des trois jours « de préparation du service militaire » refait surface vision de « diverses folies ».

Où est passé le fruit de la « culture » de la France ? Il existe pour ceux qui ne l’ont connu, voire la pléthore de « servants chevaliers » De souvenirs encore eux surgissant tour à tour.

« Le monde des infirmières et du corps médical »

« Blanche-Neige et les 7 nains », à ne pas en douter, sans la blanche les 7 nains n’auraient jamais grandi. Le temps passant surgit « Les 7 mercenaires ». Dans la foulée la toile « Les 12 Salopards ». De ces contes, films,, réels ou imaginaires, frappés nous voyons apparaitre : « Une Nuit sur le Mont Chauve ».

La dérive des noms d’oiseaux, sont là dans tous les sens. Vrai à l’époque « Les sondages » ne fleurissaient pas. Les quotas de côté la Bretagne, passant pas Rennes, étape à Toulon, etc.

Que les nourritures et les desserts, seraient délicieux. Si chacun fessait sa propre cuisine. Une évidence à la foire aux bestiaux, chaque animal se rendit en dehors de la parenthèse de « Mélenchon » vrai que le fumier reste prolifique. Les animaux en fange ne sentent pas le chocolat.

Il fallait s’en douter, on ne peut négocier avec un seul ! Nous tombons dans la marmelade de célèbre « Scène ». Où ceux qui prirent tour auprès de la table, firent bombance. Il suffit pour ceux qui y croient le nombre de surprises ? Non ! vous diront les croyants où se trouvent les refuges de « L’incroyance ».

Arrive la conception des diverses formes de « suicides ». Socrate où qu’il se trouve, doit –avoir des moyens de communiquer sa « Ciguë ».

Toutes ces belles phrases sous formes de « métaphores » nous feraient presque marcher au pas « Pardon Chef, j’ai glissé » ! Sur la fausse ouverture des drogues de base, le danger du « Cannabis » on peut comprendre la chute de Monsieur Hamon, avec son revenu universel, etc.

Pendant ce temps d’autres dirent : « Zut, nous ne pourrons avoir notre joint gratuitement, en plus de nos cancers de folies » Combien sont ceux qui savent où se trouve la base du cerveau conducteur des maux humanoïdes.

Le réel danger d’entrer en « Campagne Présidentielle » ce qui fait la richesse de certains trafiquants, permet à des scientifiques, de nous mettre le nez dans certaines formes de masochismes ! Une des premières marches qui conduisent à l’échafaud, comme le dictait le film d’Alfred Hitchcock, dans « Les 39 marches » ou pire « Les Diaboliques ».

Nous n’avons que l’embarras de divers programmes. En couvrant le réalisme, nous passons d’un extrême à l’autre, comme si chacun se regardait dans la claque de sa poche à défaut le miroir de son portable, pour constater la buée des missives envoyées.

Un principe de folies visibles, non perceptibles au fond des pensées l’un voit et l’autre perçoit.

Il suffit de les prendre les uns à la suite des autres : Soit les « 11 candidats ».

Tous souhaitent faire partie des deux derniers, car à défaut pas de podiums possibles. On parle dans les médias, de tirs, de percées, d’envolées, etc.

Faut-il, aller plus loin, pour comprendre que 577 candidatures aux législatives de tout un chacun se trouvent dans « starting-block. Alors que quart suffit ! » Difficile de croire que l’un d’entre eux, pourrait battre Usain Bold « La campagne de Russie » La folie d’un certain « Hitler » ne sont en aucun cas un détail de l’histoire..

Déductions : Etre capables de savoir qu’il n’y y aura qu’un seul vainqueur « Le 1er ».

Revenir à l’époque de « Périclès » Quels « foutoirs » disent « les jeunes » de France à diverses interrogations, ils ne souhaitent que : « Vivres en Paix » essayer de se sustenter sans devenir obèse, une famille, des amis, etc.

Actuellement contre vents et marées : 40% des électeurs n’ont pas fait leur choix. Une évidence à nouveau dans cinq ans, les français, les européens, reprendront « Le combat des Chefs » de plus belle. Durant une année, pas loin, la loi des partis prendra le pas, sur les malveillances, turpitudes tels que payer les jeunes pour aller à l’école ! Déjà débattu en 2012 !

« La Guyane » qui est une ile ? Hamon qui passe à La Réunion avec l’argent des votants du P.S. ! C’est bien la France? Oui même que le RMI se cultive !

À côté ? Oui, oui, s’y trouve « La Soufrière » ne surtout pas perdre de sens, que l’on passe de « Gossier » à Basse-Terre, essayez de retrouver « La Guadeloupe ».

Plus haut, ils partagent le même « Bar » la même « Table » dans les « Assemblées » les virulences, comme les virus, et les microbes se propagent à vitesse grand « V ».

La réalité, à savoir la vie, la démonstration est faite, certains vont tenter de faire croire que « L’herbe est bien plus verte Ailleurs » à ne pas en douter tout dépendra de la qualité de la terre. Sans omettre l’âge que nous avons !

Ne pas omettre, que le sol doit-être irrigué, attention, le paysan est indispensable, un coup pour rien, certains pensent « casser la baraque » alors que tous sont en campagne électorale.

Les folies gagnent chacun, ces bagarres pour un « Trône » non à Versailles, mais via L’Elysée.

Les guignols de l’info du monde, ont disparu de certains écrans dans toutes les langues, sauf les insultes à mots découverts, qu’y compris ? Les enfants de 5 ans les comprennent.

Question : Dites-vous voulez me dire, « c’est bien cela qu’il a voulu dire, bing la bouse fait tomber dans la maison ; mais avant dans les assiettes « !

En profondeur traces de manque de communications, de langages qui font que chacun choisit son Etat. Dans la mesure où « D’autres procèdent à des lavages de cerveaux gratuits »

Preuve faite « Douze Hommes en Colère » donnent par qui « Sonne le Glas », des résidus de « La Ligne Verte » pour les plus romantiques « Love Story » Chacun des candidats de leurs partisans, diront « Ne me Quitte Pas ». Avec Le temps ! Songes d’un instant.

Une autre entente la « Foule » ou « La Vie en Rose » entre deux il existe « La mer ».

Lorsque les médias du moins la majorité, confondent profits personnels et la différence entre l’intérêt collectif, il en va de même en ce qui concerne les candidats.

Il se dégage que par la force, personne ne peut gagner ! Ils sont pourtant nombreux à y être arrivés, par « fourberies » associées par dépit, aux sens des « mensonges ».

Quoi que chacun puisse en dire ou écrire, « le 7 mai 2017, nous aurons « un pseudo président » ce sera le choix de la majorité. Il serait utile, indispensable de lui demander :

Avez-vous lu « Le Petit Prince » ou croyez-vous au « Père-Noël » ?

Les rêves sont beaux et restant enfant du pays. En ce qui me concerne un mot retient tous mes espoirs : « Je vous aime » certains diront comment ?

Un mot me viendra : « Simplement ». Notre époque n’avance que sur un plan scientifique.

La « Stratosphère Humaine » elle recule. Il faut un Etat de droits, faisons valoir le réalisme de « l’équilibre humain ». Quand La Justice ne fonctionne pas ou mal, « elle » tue ».

La solution réside en une seule vision se battre pour l’humain. Faute de véritables combattants d’expériences la nuit ne succédera plus à la clarté du sourire de l’enfant au matin.

Toutes les expériences payent, il nous reste à faire le vrai bon choix. Impensable de construire une maison, un refuge et les habitants non choisi, dans le monde de l’ignorance.

Un seul candidat semble avoir choisi son 1er ministre ? Une victoire se propage à l’horizon ? L’expérience paie. Nous ne pourrons jamais avoir quoi que ce soit sans les moindres efforts de la raison. Celle que nous impose la réalité. Par la violence du déni nous finirons écumés.

Le monde ne se transformera qui si la main de l’homme appelée aux puissances de ce nous représentons, évitons de tomber en sombrant.

Un débat de plus ou de moins n’apportera plus rien à ce stade, l’éclair puissance 1000, que les analystes dits, tentent de vouloir faire entrer dans notre réflexion.

Ce dernier rempart demeure inviolable tel que, la désintégration des atomes provoque les pires irradiations à divers stades de toutes races humaines.

Nous avons vu, lu, commenté, ici et ailleurs, la volonté de refaire une terre noble. Le temps est surement passé, ou les instituteurs diront certains ne servent plus à grand-chose, tels les modes de soins qui nous murmure comme à l’oreille des chevaux : Vous vivrez plus de temps sans perdre la raison en buvant l’eau venu des sources. Les sorties de Madame Touraine, vivement que le gouvernement Hollande finisse.

Difficile de faire passer l’animal le chat, par le trou d’une aiguille, à ne pas médire, c’est au plus juste, ce que les puissances financières tentent de faire avaler.

Sachons avec le plus de justesse sentir et prendre nos souffrances en patience, plutôt que de n’avoir que cela à transmettre aux générations à venir. Que nous, ne verrons pas.

Le P.S mort par manque d’expérience, d’efficacité de Monsieur Hollande. Besoin de leçons pour constater : la valeur des générations à venir, se trouve dans les acquis de notre passé.

Peinez que cela, se passe en marchant, le parcours sera plus long de Spartes à Athènes.

Un regard dans un tout petit rétroviseur, nous aurons comme idéologie que notre principale puissance c’est nous qui l’avons. Le choix de chacun, démontrera les valeurs de demain.

Les choix sont tellement disparates que la majorité fuit ses responsabilités, dans le cadre d’accusations sans fondement.

Les valises sont plus lourdes à porter que de se prendre pour ce que nous ne sommes pas !

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Les politiques tuent le Monde

Le vrai fil politique ou fourberies

Des reporters et journalistes autorisés à participer aux séances de questions/réponses qui ont lieu régulièrement. Privilège, rare, s’explique probablement par la disparition d’une partie des grands organes traditionnels de la masse des peuples, lien. Internet distribue l’information, sans distinction. À ceux qui veulent l’obtenir. Cette absence de filtre qui bouscule les médias traditionnels. Cela peu ou prou démontre la colère de certains médias ! Ici ou ailleurs les sites dignes de ce nom échangent. Nous représentons un pouvoir, jamais nous n’avons eu une telle force, poursuivons, mais évitons les mêmes erreurs que par le passé !

Sens des mots, et harcèlements de faciès !

Où se trouve la valeur de la parole donnée? Je n’ai pas » changé de ligne« , en ce qui me concerne.

Ne pas se ressaisir, c’est admettre que nous sommes tous, les uns et les autres dans un monde d’obscurantisme. Au départ comme à la fin ! Ma réponse à N. Sarkozy  en son temps !

Je me bats pour ce que je veux, ce que le peuple n’a pas, et ce que nous souhaitons !

« Quand on peut accomplir sa promesse sans manquer à la justice, il faut tenir sa parole ». Citation de Confucius.

« Je complète sans son talent : « Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose à contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d’autant plus sévères qu’ils ne font rien du tout » Bernard Werber, Patrick Juan et citation reprise par bien d’autres auteurs.

Des exemples parmi des milliers, écrient de mes mains, qui me servirent dans le cadre de mes conférences sur divers continents et plus de 80 villes. Dans des collèges, lycées, Palais des Congrès, hôpitaux, médias radios, etc. Vidéos vous pouvez en voir en vous servant de tous moteurs de recherches ! Inscrire « patrick63» Dailymotion !

Photo pleine pageCes documents réels, existent ont faits l’objet de diverses publications. Ils peuvent être transmis ou lus par Photo page. Il faut laisser à la nature humaine le soin de régulariser ses plaies afin que la richesse, qu’elle possède puisse s’exprimer.

Le monde doit comprendre que la production passe par l’équilibre, il n’est pas nécessaire d’avoir une idéologie politique partisane personnelle. Pour cela nous avons notre carte électorale. Laissons à chacun le soin donc aux politiques de s’en rendre compte. Dans le respect de l’écosystème qui conduit au bon sens.

Les terres, l’eau, les aliments, la nutrition entre autres sont les racines de tout humain. Il faut cesser de considérer les suicides comme une fatalité. Alors qu’à y regarder de plus près. Nous constatons des profits mercantiles inconscients, ce n’est point un leurre mais pire !

Les villes sont à la limite du seuil de vie tolérable partagée. Évidence qui ne peut être niée. Ouvrez un robinet dans plus de 80% des régions. Constat en l’utilisant eau égale source de vie.

Les conséquences se font ressentir de plus en plus fort, par le rejet de l’autre. Le corps humain et son cerveau pourtant ne sont faits que de tuyaux qui veulent ou pas communiquer.

La mort de Maastricht ou Europe à relancer - CopieÀ la condition expresse, du respect des natures humaines. Elles sauront les rendre. Dans le cas contraire, les pertes entraineront les révoltes. Qui ne laisseront surement aucune issue.

L’information n’a jamais aussi bien circulée. Parfois il serait nécessaire de ne pas la faire parler plutôt que de servir de la désinformation. Le système aurait dû être révisé depuis plus de 20 ans ; lorsqu’il fut pris conscience qu’une troisième guerre frappez fort à nos portes. À cela nous constatons un laxisme qui provoque un déséquilibre plus que conséquent.

La pendule continue à avancer inexorablement, puisons les forces dans l’avenir. Arrêtons de supporter l’assistanat, donc réagissons pour que le système soit plus fiable dans le cadre d’une meilleure répartition des richesses, fruit du travail.

Européen convaincu, j’ai voté contre. Je comprends les accords de Maastricht, mon erreur !

Pour Aubry, Valls « trahit » son engagement en ne soutenant pas Hamon.

Manuel Valls répond aux accusations de «trahison». La sienne et celles de bien d’autres. Ce monde n’est pas un couffin de bisounours.

« Aparté la position de Trump vis à vis de Merkel inadmissible » Aucun respect, il ne peut qu’engendrer la violence. Oui, cet homme est dangereux pour lui et le monde !

Des faits, réels : Les onze jours où Mohamed Merah a fait basculer la France dans l’horreur.

«Penser : 11 septembre 2001 ! Voir les U S A à un rejet, tels « les harkis » ! Sans toutes ces coalisions nous serions où? Merci. Le jour le plus long, n’aurait vu le jour ! Le regard embrumé, une pensée aux miens, aux autres, aucun leurre.

La France porte des responsabilités ! L’État reconnu en partie responsable de l’assassinat d’une victime de Merah. Des tueries de Merah aux attaques du 13 novembre, la nation pleure ses morts ! Je l’avais déjà écrit et envoyé des courriers à bon nombre de politiques, personne n’a agi dans le bon sens du peuple. La preuve est là lien ! J’étais sur le terrain, les photos aussi. Donc oui le peuple s’est fait entendre lien, qu’ont fait les politiques? Réserve parlementaire : scandale retentissant à l’Assemblée Nationale  Faits livrés ce 19 mars !

Le journalisme d’investigation se passe sur le terrain, en prenant des risques, pas le cul dans un fauteuil ! Il me semble sauf à contrarier mon devoir, mon métier, me le dicté !

A la suite, on prétend que les médias nous harcèlent, par rapport à ce qui vient de se passer. Un jeune a utilisé les armes de son père, de son grand-père. Il a commis un acte répréhensible à priori, condamnable. La justice s’est expliquée à ce sujet !

La fusillade à Grasse aurait pu être un bain de sang. La procureure affirme : le tireur voulait tuer 8 à 14 de ses camarades, dans le lycée de Grasse. L’adolescent, un de ses amis, complice présumé, mis en examen, pour « tentatives d’homicide », et placés en détention provisoire.

Son témoignage était attendu. Le proviseur du lycée Tocqueville de Grasse (Alpes-Maritimes) a raconté. Il a fait face au lycéen qui a tiré dans son établissement.  « Je ne veux pas vous tuer, je vais tuer d’autres personnes »

Le proviseur courageux« On m’a signalé un élève armé ; dans l’établissement, je le vois, dans l’escalier central », narre Hervé Pizzinat, blessé à l’épaule gauche. 

« La vie continue » « Je me suis dit de façon sans doute un peu présomptueuse que je pouvais peut-être dialoguer. Lui faire baisser la garde », a-t-il continué. « Je n’avais pas l’intention de prendre ses armes. Je ne m’en sentais pas capable physiquement. Je me suis rapproché de lui. Je ne pensais pas qu’il tirerait, il a tiré, voilà », conclu l’homme, toujours hospitalisé en fin de semaine.

Interrogé par son « acte héroïque », il précise, en souriant qu’il n’avait pas « de justaucorps bleu et de cape rouge », dans une référence à Superman. Il appelle à ce que « la vie continue » et terminé: « on va tous reprendre le chemin de l’école avec le sourire ».

« Trois personnes sont en garde à vue, le principal suspect et deux garçons âgés de 17 ans ». À Nice, (Alpes-Maritimes). « Ils sont frères jumeaux, ce sont des amis du tireur. Sont-ils ses complices ? Connaissaient-ils le projet du principal suspect, l’ont-ils aidé à préparer l’attaque? L’un des deux garçons a été interpellé, activement recherché, c’est un gendarme qui l’a reconnu sur une route près de Grasse, et qui a donné l’alerte. Son frère, a été interpellé plus tôt. Le principal suspect aurait agi par vengeance.

« Concernant le principal suspect, il parle aux enquêteurs ». « Il explique qu’il a agi pour se venger de certains de ses camarades, avec qui il entretenait de mauvaises relations. Il dit qu’il ne souhaitait pas commettre une tuerie de masse. Les armes, qu’il avait, appartenaient à des membres de sa famille ».

Témoignages : Une classe de 1ère, assiste à la projection du film 1:54 dans un cinéma de Bobigny. Le réalisateur Yan England échange avec les lycéens, du harcèlement scolaire.

Dixit : «Je suis choquée» La dernière scène laisse place au générique de fin quand une jeune étudiante laisse s’échapper cette remarque. La lumière revenue dans la salle, ses camarades sont, comme elle, sonnés par un dénouement inattendu. Un film qui met en lumière le harcèlement scolaire. Son réalisateur, qui signe son premier long-métrage, présent échange avec les élèves et dévoiler quelques secrets de tournage.

1:54 , un film poignant sur le harcèlement scolaire

«De l’écriture jusqu’au tournage, je tenais à rester fidèle à la réalité» Dixit : Yan England. À une jeune qui lui demande s’il s’est inspiré d’une histoire vraie, il réplique: «Ce n’est pas l’histoire d’un ado en particulier, mais un résumé des nombreux témoignages que j’ai reçus». Par souci d’authenticité, toujours, il se plonge dans le quotidien de ces adolescents: «J’ai tourné le film dans un vrai lycée, au milieu de vrais lycéens, pendant les heures de cours. Les élèves ne savaient rien du scénario. Leurs réactions, à l’écran, sont authentiques et spontanées», révèle le réalisateur. Chez les lycéens, la parole se libère

Comme il l’espérait, son film «ouvre le débat». Entre deux questions, quelques élèves s’aventurent à parler de leur propre vécu. «Il y a quelques années, je faisais partie d’un groupe et je m’y sentais vraiment bien. J’en ai été rejetée sans savoir pourquoi, exactement comme Tim dans le film», confie Exoucia. Période «qui appartient au passé» l’a affectée moralement, elle a perturbé sa scolarité: «Je me suis sentie seule, je n’osais en parler à personne. J’ai fini par ne plus aller en cours, puis redoubler.» 1:54 montre, l’importance de ne pas rester passif au harcèlement scolaire: «Les témoins doivent agir, ne pas fermer les yeux». Ce qu’approuve le réalisateur: «Parlez aux élèves seuls, signalez cela, à vos professeurs. C’est un début».

«Je voulais immerger des adolescents dans un film qui leur ressemble» Dixit : Florence, professeur de français

Ses camarades reconnaissent, le réalisme de l’intrigue. «Ce film m’a parlé. Il a beau être tourné au Canada, la même chose se passe en France, peut-être même partout dans le monde», observe Kévin. «Les séries m’ont tellement habituée aux happy end. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin, s’étonne Cécilia. Là, on est dans le vrai, c’est la réalité!»

Le sens de la communicationC’est pour sensibiliser ses élèves à cette réalité que Florence, leur professeur de français, a organisé cette sortie. «Il me semblait important d’immerger des adolescents dans un film qui leur ressemble». «Le film est si réaliste que chaque jeune a forcément vécu ou assisté à l’une des scènes du film, en tant que bourreau, victime ou simple témoin». Mais 1:54 «C’est une invitation à repenser ses rapports avec ses camarades »

À propos de 1:54 Durée: 1h46. Sortie en France le 15 mars. Extrait de la bande originale du film !

Zéro de conduite, un blog sur l’actualité éducative au cinéma, a consacré un dossier pédagogique au film 1:54 .

Autres circonstances valant diverses réflexions. Ni plus ni moins que de simples constats qui démontrent, qu’en procédant de la sorte, cela, ne peut générer que violences, à divers stades.

Il faut se poser des questions. Lorsque des professeurs, font des constats comme celui-ci lien

Un extrait : Cette enseignante veut que la police cesse le contrôle au faciès de ses élèves pendant les sorties scolaires.Najat Vallaud Belkacem, doit-elle , peut-elle : interdire aux policiers de contrôler les élèves lors des sorties scolaires? Souhait formulé par une enseignante. « Ce sont des contrôles au faciès » Estime Elise Boscherel, 34 ans. Cette professeur de français et d’histoire-géo a en tout cas réussi à faire le buzz autour de sa suggestion. Le ministère de l’Education nationale, le rectorat de Créteil n’ignorent plus rien de la démarche. Ulcérée de voir ses élèves en butte aux vérifications policières lors des excursions de l’autre côté du périphérique. A tel point qu’elle menace de ne plus organiser de sorties. « J’en ai marre de retrouver mes élèves contre un mur, les bras en croix et les jambes écartées alors qu’ils n’ont rien fait. Cela se passe devant toute la classe. Ce sont des humiliations supplémentaires », dénonce Elise Boscherel. Ainsi avance, de ci de là, le monde en perdition, qui tourne la politique en guerre de religions. Ne pas se ressaisir, c’est admettre que nous sommes tous, les uns et les autres dans un monde d’obscurantisme. Lien final !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Qui est la nation France ?

France qu'as tu fait da ta nationLettre : Aux candidats à la Magistrature suprême de la France en 2017. La République appartient au peuple de France nous ne faisons que de vous la confier soyez en digne ! Dans l’honneur et la dignité, pardonner oui, oublier non !

La France, l’Europe sans ses mixages de populations, en aucun cas ne peuvent exister. C’est inécoutable, imbuvable etc. Que serait la nation France sans certains grands hommes !

La diversité de ses populations, restent ses plus grandes et principales richesses. Ceux qui ne sont jamais sorti du territoire de la France, peuvent-ils le comprendre? A présent chacun se targue de Charles de Gaulle. Où sont les vérités? Camouflet des électeurs 2017 au Pays-Bas ?

Il y a masse de questions à se poser en ces circonstances. Le chant des partisans le rappelle !

Sa devise : LibertéEgalitéFraternitéLaïcité – Nous ne sommes pas dans l’obligation de nous les demander, d’autres s’en chargent. L’appel du 18 juin réellement à écouter !

Le constat réel nous impose de nous poser des questions. Parmi des milliers, contentons-nous, façons de s’exprimer d’en sélectionner quelques-unes.

De la plus haute marche de l’Etat, aux divers chefs de gouvernements, d’où viennent-ils au départ? Commencer par connaitre leur origine, que cela aille du président de la République, via les divers Premiers ministres.

Il est incontestable, ou alors que chacun tente de se disculper de leurs condamnations, qui ruent dans les brancards sur des « Mises en examen ».contre des vices de procédure, puis vers des juges qui tentent en majorité que de rendre Justice « Au nom du Peuple Français ».

Dans une telle tourmente, il semble compréhensible que 45% des étudiants déclarent :

« Nous n’irons pas voter ».

Le parcours, les engagements effectivement n’engagent que ceux qui les disent. Ils reprennent en cœur le discours des politiques. Fautes d’école de la République, à la Jules Ferry.

Il se dégage, un illettrisme qui pousse à vitesse grand V.

L’illettrisme, constaté en France, à l’étranger, cela frôle une ignorance collective !

À presque 35 jours du premier tour, les candidats parlent entre autres de finances et de suppression de postes. De la priorité aux français, mais le hic réside en une question :

Qui sont français à 100%?

Il n’y a pas un secteur qui est épargné, comment procéder pour donner à cette jeunesse qui se désespère, quelques lueurs d’espoirs pour croire en leur avenir?

Le Droit à L’enseignement, du savoir est une institution qui relève pleinement de la Constitution de la France.

Evidement à partir du moment où la masse des étudiants, enseignants, soignants, fonctionnaires etc. Se sentent désigné responsables, leurs réactions, ils se sentent exclus.

À d’autres, elles semblent anti-démocratiques ; c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour montrer leurs mécontentements. Attention en 2017 nous allons fêter ou pas le cinquantenaire de 1968 à juste 1 année proche.

L’avant dernier président de la République de la France : Nicolas Sarkozy est un mixage de race, et il ne faut voir dans cette évidence aucune attaque personnelle, encore moins xénophobe. Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocs[] est le fils de Pál (francisé en Paul) Sarközy de Nagy-Bocsa[], immigré hongrois, et d’Andrée Mallah. La mère d’Andrée, Adèle Bouvier, est française, née à Lyon (Rhône-Alpes) ; son père, Bénédict Malah, est un juif séfarade de Thessalonique (Empire ottoman). Le ménage a deux autres garçons : Guillaume (1951) et François (1959). Après avoir divorcé, Pál Sarkozy se remarie trois fois. De son troisième mariage avec Christine de Ganay naissent deux autres enfants : Caroline (1967) et Olivier (1969). []Après avoir divorcé, celle-ci se remariera en 1976 avec Frank G. Wisner, fils d’un directeur général de la CIA, alors responsable du Département d’État des États-Unis, chez lequel Nicolas Sarkozy fera plusieurs séjours.

De même pour Emmanuel Valls, il est français depuis 1985. Celui par qui la place est tenue au chaud pour François Hollande. On ne sait jamais, représenter la valeur, le sens de la parole donnée? Autre façon de couler défensivement le P.S.? Manuel Carlos Valls Galfetti naît le 13 août 1962, dans le quartier d’Horta à Barcelone à la clinique la Ferroviaria, rue Campoamor. Naturalisé français en 1982, il est l’une des personnalités politiques, élues en France avec Sergio Coronado, Anne Hidalgo, Esther Benbassa, Eva Joly, Jean-Vincent Placé, Najat Vallaud-Belkacem, Pouria Amirshahi, Eduardo Rihan Cypel ou Kofi Yamgnane, à avoir acquis la nationalité française par naturalisation. Il bénéficie de la loi organique no 83-1096 du 20 décembre 1983 qui lève, l’empêchement fait aux naturalisés récents (ancien article 128 du code électoral depuis moins de dix ans de briguer un mandat électoral. Il deviendra le premier Premier ministre de la Ve République à avoir obtenu la nationalité française par naturalisation. Il est le fils de Xavier Valls, artiste peintre catalan (19232006) et de Luisangela Galfetti, originaire du Tessin en Suisse, sœur de l’architecte Aurelio Galfett

Chartles de Gaulle, un vrai chef d'Etat en FranceUn talent indéniable émerge de cet homme. Aucune grande école. Les médias le pousse « au suicide » ce 1er mai j’étais à Paris. Les mystères subsistent sur sa mort : Pierre Bérégovoy !

Fils d’Irène Baudelin et d’Adrien Bérégovoy, un Ukrainien, capitaine blanc et menchevik. Ce dernier, né à Izioum en région de Kharkiv en Ukraine[], immigre en France. Pierre Bérégovoy se présente tel le chantre de la lutte contre la corruption affairiste et politique.

Normal la colère des travailleurs, se tournent vers des extrêmes. Chacun leur tour visent dans leurs discours la peur d’une guerre civile. Qui ne peut éclater en France, puis le risque F.N?

Leurs propos xénophobes, Messieurs que l’on appelle « Grands » la France de nos jours ne serait pas la cinquième puissance mondial ; sans le mixage de ses diverses populations.

Perdre de vue, que ces populations travaillent payent des impôts, rendent la France prospère, justement par ces mixages ; d’où découlent leurs, nos compétences. Est-ce une insulte? à ce que nous sommes, le pire serait d’imaginer ce que nous pourrions devenir. Lily , vous répond !

Vient de sortir un projet de Loi, qui impose de parler en français : sur les chantiers bâtiments. Un scandale inadmissible, similaire à la Loi El Khomri.

Ses qualités, avantages ministérielles, Madame, Najat Vallaud-Belkacem, cessé de défendre un quinquennat à la Hollande. Les deux qui viennent de s’écouler, plonge l’ensemble de nos chefs d’Etat et Premiers Ministres : dans un marasme qui dépasse la folie du dirigisme des pouvoirs.

La masse des casseroles que draine la majorité des candidats. Tout le laisse penser. Il ne s’agit pas uniquement de la France. L’ensemble de l’Europe procède, à des rejets dans une portée de chatons, que leur mère n’en aurait poindre voulue.

Nos maisons sont devenues, de surcroit des mines, comme celles des Corons. Des barils de poudres de diverses provenances, mais les politico-financiers s’en moquent. Germinal pointe ; nos horizons, vous ne les voyez? Nous, nous les aimons, parfois trop bas « raz les bottes » !

Ils ne connaissent le prix d’une baguette, ni d’un croissant, alors ne leur parlez pas des prix, des produits que eux, comme nous, avons en nos domiciles.

Des exemples, un dictionnaire ne suffirait pas à les citer.

Preuves découlant, des produits de ménage.

Les pertes de mémoires, d’autonomies, etc. Pas même le droit de mourir en dignité signez la pétition. Il faut sortir de chez nous, un comble? Une place en maison de retraite pour les riches oui. Les autres, il faut en faire depuis 10 ans la demande à l’âge de 50 ans. En cas contraire, les demandeurs auront une place à leur décès.

Pas de petites voire de grandes drogues. Nous voyons dans la capitale Paris fleurir les vols, qui font fuir les touristes. En France il n’y a pas que la Tour Eiffel.

Une latence, des responsables, de tous styles.

Refuser de nous tenir informé, c’est cautionner indirectement ou pas ce qui se passe.

Débattons de ces sujets. Rien n’est tout gris, blanc ou noir. Alors nous avons un devoir primordial, reconnaissons et punissons les intrus ! Certaines menaces, les présents dangers, l’attestent ! Décrochage scolaire de la maternelle à la terminale une évidence.

Faire des citoyens responsables de leurs droits civiques dans le cadre de la nation. Elle qui ressemble de plus en plus à la « Camorra » Chefchaouen (Maroc) semble un enfant de cœur tant les drogues, circulent librement en Europe et de par le monde.

Manque d’informations, de finalité sur les engagements pris. Eux qui aboutissent au fond de tiroirs en sujets traités. Oui réunir une commission d’enquête, demande du temps, dans la majorité des cas, une montagne accouchant d’une souris !

Raréfiés les interventions de l’Etat en plus de 30 années. J’ai reçu ce jour ma Carte Electorale !

Peu de moyens d’agir, les faits cités, des causes d’où découlent nos sociétés ! Oublier les enfants qui meurent de par la France manque d’eau, dans le monde pour masse de raisons !

Des insultes en dessous de table : Renault protégé par l’Etat de la France : via Volkswagen, au stade des présomptions. Ne soyons pas dupes. Fortes probabilités que les pots d’échappement de la firme au triangle soit au pilori. Adieu Lémile, non c’est des diesels !

En 2017, plus de tomates sur la figure des petits voleurs, fixés sur la place du marché.

Alors pas d’illusion ce sont les ouvriers, les travailleurs, les utilisateurs qui vont payer la note des 10% sur le chiffre d’affaire. Les amendes, les heures surement non payées. Les travailleurs devront mettre en route les pots catalytiques. Pour ne pas dépasser le seuil de tolérance, une évidence qui fait dire parle plutôt de clémence, il faudra des avocats, de nouveaux procès, en avançant le pour et le contre !

Que nous réserve demain, des conséquences bien plus lourdes. Une évidence que la majorité des candidats pense nous faire avaler? Puis vous pensez prendre des lances pour arrêter la colère des pompiers? Ils sont bien trop aimés de la France

Il en résulte : Nous perdons et les agriculteurs face à Hollande, une bonne part de notre Q.I. Cela tient à divers paramètres.

Dans ces égos disproportionnés, pauvre terre bouffée dès la conception du fœtus. Nos candidats y pensent en se rasant le matin? Dans la mesure où cela continu? Vous, vous, devez d’écouter les professionnels de santé non?

La nation en otage du manque de civisme politiqueRésultats, la vie, réduit avec des inflexions via : l’hypothalamus, le cortex, la thyroïde, etc.

Alors que nous affirmons il existe un moyen de protéger nos cerveaux, comme vous le faite pour vos finances personnelles.

Quel que soit le nouveau président, vous aurez vos arguments, nous les nôtres. Le poète est mort, mais le peuple possède le pouvoir des égalités, les clefs de la République.

Indéniable que face au peuple en colère de Paris à la France profonde, vous ne risquez pas de sortir gagnants !

Le Panda

Patrick Juan                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

FRANCE CARROUSEL DU LOUVRE ASSISTEE INTERROGATIONS

Cyrus Cylinder conservé au British MusuemLe sens de ces interrogations, peut se diviser en nombre de sections indéterminables en ces moments de turpitudes tous azimuts.

Le Carrousel du Louvre cible de terroristes !

Nous vivons des fictions, alors que les vainqueurs semblaient tout désigner !

Le quotient, le diviseur sont-ils identiques ? Mais pas le dividende ?

Angoisse, inquiétude, dérivées chaque partis fait abstraction des difficultés que la gauche, la droite, le F.N. et consorts présentent y compris dans l’ensemble des Etats-majors.

La France détient un record absolu, nous l’avons vu dans les affaires : D.S.K., Cahuzac, Fillon. Juste aux présidentielles, ou pendant, le but toujours presque identique assouvir les interdits?

La présentation par les médias, sur les actualités du passé, du présent, veulent prouver leurs influences en jouant à quoi? Avec bien souvent la vie des gens ?

Sont-ils sanctionnés à la hauteur de leurs fautes?

Le patron du RAID sur BFMTV : « Les médias polluent notre travail« 

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a adressé vingt-et-une « mises en demeure » à des médias audiovisuels pour des « manquements graves » dans leur couverture des attentats. Le gendarme de l’audiovisuel relève notamment que 13 médias « ont annoncé en direct que des affrontements avaient éclaté entre les forces de l’ordre et les terroristes à Dammartin-en-Goële », ce qui « aurait pu avoir des conséquences dramatiques pour les otages de l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes ». Un extrait pour dire, ne pas faire n’importe quoi.

La liberté de la presse et de tous médias reste primordiale ! Toute évidence a des limites?

Ni gauche ni droite dans le Mouvement de Macron, mais alors où ?

Jean-Luc Mélenchon tient encore une fois une des clefs du résultat final, qui va pouvoir ou réussir à lui présenter un plan qui permette une Union décisive ?

Lorsque l’on connait son parcours son temps d’appartenance au véritable P.S. de l’époque un des meilleurs tribuns non seulement en France, mais qui défend des sens de l’Europe.

Subtil dans le choix de ses mots. Arrangeur de foules, avec références.

Il a la force, la conviction de savoir écouter, lire, mettre en avant toutes les opinions y compris si elles ne sont pas du même bord que le sien.

Une force indiscutable que peu de prétendants peuvent lui targuer, ils tentent de lui ressembler dans ses expressions, nous pouvons constater que c’est peine perdue.

Serait-il arrivé à un moment incontournable de sa longue carrière, pas de stop, il reste à la vue des observateurs ou antagonistes un bastion avec lequel ils seront obligés de compter.

Qu’on l’aime ou pas, il draine un respect de par ses convictions surtout face aux médias, qui en certaines circonstances tentent de déstabiliser l’opinion publique par une fausse morale et encore moins de civisme.

Effectivement la réalité plus de 95% de tous médias confondus représentent; neuf des principales fortunes en France.    

Ce ne sont pas eux qui ont froid, c’est le pays qui est malade ; lorsque l’on tente de regarder par-dessus les frontières, nous constatons plus que des inquiétudes avec des bousculades qui oscillent dans tous les sens.  

Les questions sont diverses et multiples, il se dégage un manque évident de civisme, de moralité, de sincérité, de transparence, de vérités etc.

Ne pas croire dans ses propres convictions cela devient plus qu’un danger, c’est une sous multipliée de véritables leurres.

Echanger un certain temps avec la nation France, prenant le soin du droit de réponse, actionnant le sens du poids des mots, en se lançant dans les arènes, le tort est souvent de prendre les actualités, les dires, les faits proches du premier degré.

Là, il faut avoir le courage, la liberté, de pouvoir dire non ! Nous ne voulons d’aucune assistance, nous possédons ce que les financiers de haut rang ont complétement pourris, nous avons besoin des migrants c’est une impératif qu’ils sauront nous rendre le tout étant d’accepter de leur permettre de s’intégrer.

Comme si la vérité avait les moyens de surgir telle que la surprise qui permet à un spécialiste dit magicien de sortir de son chapeau des colombes sous le regard médusé des spectateurs qui sont pourtant venu voir ces tours.

C’est l’instant des rêves qui subjuguent, les réalités nous mènent ailleurs.

Sans porter de jugement surtout sur les ambulances sorties du circuit. Elles sont bien plus nombreuses que ce que certains peuvent penser, il y en a pour tous les goûts et coûts.

Des malversations de tous ordres, affectives, diriger, ne plus tenir les engagements pris dans le cadre de leur pré-campagnes électorales.

Nous ne pouvons que marquer une forme d’impuissance du non-respect de la parole.

Constater avec quelles désinvoltures, fourberies, trahisons la majorité tous clans confondus, ont gommés à l’encre sympathique : Zola, Dreyfus, Léon Blum, Jean Jaurès, il semble manquer la masse de l’intérêt collectif que ces hommes et leurs familles ont su créer pour que la puissance France retrouve son civisme, sa moralité ; etc.

Alors pour remuer le civisme et la morale, ils se prétendent sans aucune honte continuer à drainer ce que Charles de Gaulle avec ses défauts et qualités a fait en réalités de la puissance des Droits de L’Homme.

La Perse est considérée comme étant à l’origine du concept des droits de l’homme, au VIe siècle av. J.-C., sous le règne de Cyrus le Grand. Après sa conquête de Babylone en -539, ce roi fit exécuter le cylindre de Cyrus, découvert en 1879, parfois mentionné comme la

« Première Charte des Droits de l’Homme ».

En 1971, l’Organisation des Nations unies (ONU) l’a traduite dans toutes ses langues officielles. Le cylindre décrète les thèmes normaux de la règle persane : tolérance religieuse, abolition de l’esclavage, liberté de choix de profession et expansion d’empire.

Il se situe dans la tradition mésopotamienne présentant l’idéal du roi juste, dont le premier exemple connu est celui du roi Urukagina de Lagash, ayant régné au XXIVe siècle avant J.-C., et dont un autre représentant illustre est Hammurabi de Babylone, avec son code datant du XVIIIe siècle av. J.-C.

 L’inscription de Cyrus présente pourtant quelques caractères novateurs, notamment sur les décisions concernant la religion.

 Ce document retrace les événements ayant précédé la prise de Babylone, puis expose les décisions de Cyrus le Grand pour les Babyloniens : il règne pacifiquement, délivre certaines personnes de corvées considérées comme injustes, il octroie aux gens déportés le droit de retour dans leur pays d’origine et laisse les statues de divinités autrefois emmenées à Babylone revenir dans leurs sanctuaires d’origine.

Il proclame la liberté totale de culte dans son empire. Sources Wikipédia.

Quels sont celles et ceux qui auront le courage, la force, le civisme, la moralité, pour simplement trouver celui qui insufflera ces moyens incontournables pour l’équilibre qui replace le fléau à un équilibre censé.

Il suffit de constater que la majorité des nations européennes y font références quand les conflits chez eux sentent le brulé.

Il serait plus que facile de remettre nos valeurs, nos capacités en place, essayons de vouloir reprendre les valeurs de L’instruction Civique et morale, La Laïcité, La Morale*, *cette dernière passe par bien des dilemmes.

Toutes plantes qui possèdent des racines démocratiques touchent la France.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)