La Catalogne Ne Tintera, Pas La Fin De l’Europe?

La fin de la meilleure défense, est un état de droit, rendue par la justice du peuple !

Il est plus prouvable de démontrer le vécu réel, car l’histoire laisse des traces indélébiles !

La tromperie sur l’Europe est le plus grand leurre moderne de 28 nations !

« J’accuse » qui ne pourrait en faire autant, nous avons été entrainé, dans une illusion à long terme.

A présent ce n’est plus La Grande Illusion : « C’est de gré ou de force ». Nous constatons que les mêmes causes produisent les mêmes effets ? A moins de réels conflits guerriers, l’Europe restera en l’état ? C’est bien à y regarder de plus proche ce que les politiques veulent par tous les moyens, nous faire croire, nous ne pouvons faire qu’une chose en l’instant, c’est de l’avaler en le constatant !

La France a rejeté le Traité de Lisbonne ? N’avons-nous pas été piégés par des décisions purulentes ? En 2008, doit-il se taire ? A dix jours du Congrès, aucun débat public sur les enjeux de ce traité n’a été lancé par les pouvoirs publics. Les grands médias, évoquent le sujet, se contentent de brefs gargarismes sur l’Europe grâce à un « mini-traité ». Les débats rendus possibles par une large mobilisation citoyenne en 2005 sont bien loin aujourd’hui. L’idée selon laquelle on pourrait refuser l’orientation libérale de la construction actuelle de l’Union européenne, ou être pour une Europe sociale, est totalement ignorée. Nos dirigeants l’ont compris, on ne peut faire confiance au peuple pour construire l’Europe qu’ils nous proposent ! Ils ont donc tout simplement décidé de nous bâillonner. (Extrait de l’analyse du Traité de Lisbonne).

L’Europe moderne est un leurre, plus grand que l’ensemble de la galaxie. C’est l’exemple flagrant que de tenter de faire valoir nos propres droits ; nous enfoncent juste encore un peu plus. Que cela touche « Le travail, L’agriculture, La santé, La famille, Les valeurs toutes confondues de ce que nous fumes, etc. ».

Il ne subsiste plus que l’ombre de ce que nous étions. Avons-nous des portes de sorties ? Il semble bien que non. « Fut un temps, le sens de la parole donnée, avait une valeur, de nos jours, la répartie de la Guerre des Boutons : « Si j’avais su, j’aurai pas venu » Les écrits se suivent, leurs majorités se ressemblent. Il serait surprenant que ce que la France a subi en 2005, l’Europe tombe par la seule position du faux départ de la Catalogne. Qui oserait penser cela ? A ne pas en douter bien des partis ; n’auraient plus besoin de livrer un ou des combats. La porte ouverte à l’inconnu ?

« Autres mouvements réfractaires en Europe coulés?»

Nous le constatons, par la chute des valeurs de l’Angleterre. La livre s’écroule. Le vote serait identique s’il se déroulait actuellement? A ne pas en douter qui ne possède pas la même réponse ? – Une évidence se dégage l’Europe fut créé pour éviter tout nouveau conflits à la sortie des guerres.

Robert Schuman, l’architecte de l’intégration européenne. L’homme d’État Robert Schuman, éminent juriste et ministre français des Affaires étrangères de 1948 à 1952, est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’unification européenne. En collaboration avec Jean Monnet, il élabora le plan Schuman, qu’il présenta le 9 mai 1950. Cette date est désormais considérée comme celle de la naissance de la construction européenne. Le plan proposait de placer sous une autorité commune la production du charbon et de l’acier, essentielle à l’industrie de l’armement. Privés du contrôle de cette production, les pays n’avaient plus les moyens de faire la guerre. Tout cela est mort ! La réalité, la majorité des nations le vive 20 années plus tard. Une forme de sabordage de ses propres convictions démocratiques ?

Les principales banques qui se trouvaient à Barcelone, ont mutés leur siège via Alicante. Comme l’indique La Tribune. Les raisons sont multiples et diverses. Il est indéniable qu’en procédant de la sorte la 5éme banque d’Espagne, donne un sérieux coup de frein et épouse les théories de l’Europe.

Nous sommes donc bien dans une Europe Politico-Financières ! Les valeurs de l’homme sont mortes ? Il en est même de plus. En procédant de la sorte la Catalogne se trouve isolée?

Un référendum, nous en avons la démonstration. Les chefs de certains Etats les manipulent à leurs convenances. La Catalogne pose diverses questions. Tout comme la France s’est trouvé imposée une décision plus qu’importante sur L’Europe que les citoyens avaient rejetée. Pourquoi les Chefs d’Etats remplacent les décisions du peuple ? Sans en avoir le pouvoir. Comment en est-on arrivé là ?

Nous sommes au cœur, de luttes intestines indépendantes, pourquoi ? Les chefs d’Etats n’agissent plus sous un consensus démocratique ? Nous constatons qu’une fois élu, ils agissent en monarques absolus. Le président de la France, veut modifier la Constitution. Il n’en a pas les pouvoirs. Très proche de la logique, il va devoir faire avec ! En cas contraire il devrait passer par référendum. Ou dissoudre l’Assemblée Nationale. Quasi évident: « jamais il ne procédera de la sorte ». Moralité : Il établira avec son gouvernement des concessions minimes. Macron, déclare : La France est «irréformable» « Ingouvernable ». Le référendum est une décision de la compétence de l’Etat, pour se conformer à la légalité Constitutionnelle. Cela sur l’ensemble de l’Union Européenne. Pour le moins que l’on puisse dire, sur divers plans, le torchon fait plus que bruler entre Bruxelles et les nations qui refusent d’appliquer ses directives. Pas de loi venant uniquement de leur propre nation!

La Catalogne en Espagne, est le reflet d’une économie dont les puissants ne veulent plus ? Nous en avons l’exemple flagrant par la création de divers et multiples «Etats multinationales». Cette ambition, la masse des vrais Partis politiques, en parlent, mais les véritables décisions se prennent eu niveau du Parlement Européen. Là, le bas fait plus que blesser.

« Il s’avère impossible de faire s’attirer deux amants-aimants opposés ?»

Vous êtes arrivé : à former des couples qui ne s’entendent plus et qui ne communiquent plus !

C’est le divorce? – Substitution de légalité – Entre légalité et illégalité

Carles Puigdemont, a organisé un référendum le 1er octobre dernier. Pour donner son indépendance à la région catalane. Il déclare vainqueur « les séparatistes » de ce bras de fer. Vis-à-vis de la capitale de l’Espagne Madrid. De par les résultats de la voie des urnes illégales dans le cadre du droit espagnol et catalan. A juste titre, Madrid s’y oppose fermement, malgré les résultats, annoncés par « Les séparatistes ».

Bruxelles, fait savoir qu’une Catalogne indépendante, n’aurait nullement sa place au sein de l’Union européenne. Les « pseudos » autorités catalanes sont résolues à aller jusqu’au bout de leur victoire qui n’en demeure pas moins fictive ? Cela risque de donner lieu à une crise grave et créer un précédent en Europe. Sans oublier l’effet domino ! La Catalogne ne veut plus payer pour les autres. Une logique qui habite « les indépendantistes ».

«* Que se passerait-il sur le plan militaire si, le référendum du 1er octobre valide la sécession de la Catalogne? Le gouvernement espagnol y enverrait-il l’armée afin de rétablir l’ordre constitutionnel? En tout, en octobre 2012, des élus catalans indépendantistes avaient déjà évoqué cette hypothèse, rappelant, dans un courrier adressé à la Commission de Bruxelles, que « l’article 8 de la Constitution indique que les forces armées ‘ont pour mission de garantir la souveraineté et l’indépendance de l’Espagne’ ». Carles Puigdemont a récemment estimé qu’il serait « absolument indispensable » de doter la Catalogne de ses propres forces armées en cas de sécession, comme au XVIIe siècle, à l’époque de la « guerre des faucheurs ». (Sources : Traduit du Catalan !* » https://www.elindependiente.com/politica/2017/08/29/puigdemont-ve-absolutamente-indispensable-cataluna-tenga-ejercito/

Une Catalogne indépendante, exclue de l’UE, aurait en effet du mal à rejoindre l’Otan, étant donné que tout candidat à une adhésion doit obtenir l’aval de l’ensemble des Alliés pour faire partie de l’Alliance. Or, l’Espagne mettra son veto. Pour les catégories indépendantes, les songes auront été un doux rêve. Au réveil, ils auront gagné une maigre pitance. Le surcroit d’avantages n’avait-il pas un autre chemin que celui de la violence ?

Au prononcé d’une tentative, les forces de l’ordre de chaque nation, le démontre. La force financière des matraques possède plus de forces que le peuple désireux d’obtenir sa liberté d’indépendance.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Macron : Les Fous Les Vieux

Les psychiatres sont bien souvent plus fous que leurs clients.

Trop pleuré, les vieux servent à vider les rêves, d’une fin de vie de travail, du lit, au fauteuil. Pas CSG pour eux merci.

Lettre ouverte au président de la République française en dehors des dirigeants de l’Union Européenne. D’ailleurs frappés d’une folie si grande qu’ils ne regardent pas leur miroir Alerte !

A l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale du 10 octobre 2017, les citoyens se donnent rendez-vous sur toutes les places de France derrière le slogan Touche pas à ma folie! N’hésitez pas à organiser et à placer votre événement sur la carte https://www.zeemaps.com/map?group=2649023

Van Gogh, Nerval, Nietzsche… saviez-vous que ces génies étaient aussi un peu zinzins ? Si vous veniez à vous inquiéter pour votre santé mentale, parcourez ces quelques lettres absolument délirantes pour vous rassurer. Écrites en crises, depuis un hôpital psychiatrique ou l’Himalaya ou bien encore juste après s’être coupé l’oreille (tiens tiens, mais qui est-ce ?) découvrez l’esprit complètement barge des plus grands artistes écrivains et politiques. Nous avons eu notre lot le président de la République en France était fou, ce n’est pas le seul !

Lettre d’Antonin Artaud à Madame Jean Dubuffet : « Je suis allé au Mexique faire cesser au sommet de la montagne à plus de cinq mille mètres certaines manœuvres christiques de magie blanche » Magie noire, envoûtements, sosies : découvrez ce qu’il se passe dans l’esprit complètement givré d’Antonin Artaud, qui gagne haut la main ce top ! On se croirait presque sous trip ! Suite

Au risque d’être accusé de favoritisme, je mets une fois de plus à la une un commentaire de notre amie Suzanne. Elle nous propose cette semaine, le diagnostic d’une de ses amis concernant un candidat à la présidentielle qui a le vent en poupe. Y a-t-il un psy dans la nation ? Difficile à décrire mais vu la masse de psychiatres plus que malades le rapport figurent ici en PDF . Cela fait froid pas uniquement dans le dos, pour ne pas confondre le droit, les maladies de tous styles contagieuses, les diverses folies.

Lors d’une grande discussion avec l’une de mes amies, elle aussi ayant travaillé dans le domaine de la santé, sur un de mes diagnostics, mis en ligne sur ce blog, celle-ci m’a proposé l’hypothèse ci-dessous, lui paraissant plus convaincante. J’avoue me poser des questions (je n’ai jamais eu ce type de patient à accompagner).

Je vous joints donc des bouts de découverte pêchés çà et là sur le web (j’ai tenté de regarder des sites connus pour leur sérieux) Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage.

Il fait partie des TSA (troubles du spectre autistique). C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui concerne plus fréquemment les garçons que les filles et qui affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres.

En effet, ces personnes décodent avec difficulté les situations de la vie quotidienne.

Leur corps, leur cerveau et leurs cinq sens reçoivent les informations correctement, mais un défaut d’analyse empêche un traitement de ces données.

Il en résulte, pour la personne atteinte, une appréciation confuse de la vie et de l’environnement. Elle a donc besoin d’être guidée dans la complexité de la vie sociale.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1943 par le pédiatre viennois Hans Asperger puis remis en valeur par la psychiatre Lorna Wing en 1981. Il a enfin été reconnu officiellement en 1994 par le DSM IV manuel de diagnostic américain de l’association psychiatrique américaine. Hans ASPERGER surnommait ses patients «les petits professeurs »

Parmi les symptômes, on trouve des difficultés majeures pour l’interaction sociale et des comportements stéréotypés. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont de la peine à exprimer de l’empathie à l’égard des autres. À mesure qu’ils vieillissent, la situation s’empire.

Même s’ils peuvent réagir de façon appropriée face aux situations qui affectent les autres, ils ne peuvent cependant pas comprendre réellement pourquoi quelqu’un d’autre éprouverait de la peine. Cela peut être dû au fait qu’au cours de leur enfance, ces patients atteints du Syndrome d’Asperger jouaient sans doute de manière trop brutale et agressive avec leurs pairs, ou avaient l’habitude de dire des choses cruelles sans se rendre compte, que cela pourrait blesser l’autre personne.

Dans le cas du syndrome d’Asperger, le développement du langage n’est pas affecté, et la personne n’accuse pas de retard mental. À l’inverse, il arrive même que le quotient intellectuel soit plus élevé que pour la moyenne de la population. Manque de contact visuel avec les autres

Ceux qui souffrent du syndrome d’Asperger ont du mal à maintenir un contact visuel avec les autres, elles ne réalisent pas combien le contact visuel est important dans la communication sociale avec les personnes avec qui ils communiquent. Être « actif mais bizarre »

Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger pourraient ne pas montrer d’autres signes extérieurs de cette maladie, mais leur comportement social est un élément clé.

Ce qui leur pèse le plus n’est pas tant le contact visuel que le contact physique. Regarder ou être regardée est beaucoup moins pénible que toucher ou être touché.

Le rituel français consistant à se faire la bise par exemple est une chose dont ils se passeraient volontiers ! Si ils le peuvent, ils choisissent sans hésitation un simple salut de la main. Souvent ils se sentent « extraterrestre »

A l’âge adulte pour les aider à s’intégrer au mieux au sein de notre société, un accompagnement par un référent est essentiel toute leur vie. Celui-ci peut les guider vers l’autonomie par des apprentissages et avoir un rôle de superviseur.

L’utilisation du «job-coaching » consiste à préparer le travailleur handicapé, techniquement et rationnellement : exemple : mise en situation, jeux de rôles, essais.

Les problèmes potentiels : rencontres lors des sorties, grosses dépenses.

Le référent pour adulte doit être très disponible : un trouble du comportement peut être très violent. Comme les personnes Asperger font preuve d’une grande naïveté et sont vulnérables, elles se font régulièrement manipuler ou inversement endoctrinent les autres jusqu’à ruptures.

Une personne atteinte du SA n’aime pas l’échec et va tout faire pour tenter de réussir tout ce qu’elle entreprend. Elle est donc persévérante. La seule chose qui ne colle pas est qu’ils seraient honnêtes.

Que pensez-vous d’élucubrations maximales ? Des coïncidences surprenantes, d’autant que vous pourrez, constater qu’il y a toujours un référent préféré à ses côtés, même à ses réunions de travail. De l’humour vache, très vache, nommant personne. A vous de découvrir de qui je veux parler. L’humour permet de relativiser bien des choses en cette période bien tristounette et grave.

Pour un ministère de la Santé Mentale

Un citoyen sur 5 est ou sera confronté dans sa vie à un problème de santé mentale et 2 millions de personnes souffrent en France de troubles psychiques sévères sans compter les maladies non-reconnues comme le burn-out.

Au deuxième rang des causes de handicap, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les troubles de santé mentale pourraient occuper le premier rang à l’horizon 2020. Des millions de personnes

Les psychiatres sont bien souvent plus fous que leurs clients.

Trop pleuré, les vieux servent à vider les rêves, d’une fin de vie de travail, du lit, au fauteuil. Pas CSG pour eux merci.

Lettre ouverte au président de la République française en dehors des dirigeants de l’Union Européenne. D’ailleurs frappés d’une folie si grande qu’ils ne regardent pas leur miroir Alerte !

A l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale du 10 octobre 2017, les citoyens se donnent rendez-vous sur toutes les places de France derrière le slogan Touche pas à ma folie!

N’hésitez pas à organiser et à placer votre événement sur la carte https://www.zeemaps.com/map?group=2649023

Van Gogh, Nerval, Nietzsche… saviez-vous que ces génies étaient aussi un peu zinzins ? Si vous veniez à vous inquiéter pour votre santé mentale, parcourez ces quelques lettres absolument délirantes pour vous rassurer. Écrites en crises, depuis un hôpital psychiatrique ou l’Himalaya ou bien encore juste après s’être coupé l’oreille (tiens tiens, mais qui est-ce ?) découvrez l’esprit complètement barge des plus grands artistes écrivains et politiques. Nous avons eu notre lot le président de la République en France était fou, ce n’est pas le seul !

Lettre d’Antonin Artaud à Madame Jean Dubuffet : « Je suis allé au Mexique faire cesser au sommet de la montagne à plus de cinq mille mètres certaines manœuvres christiques de magie blanche » Magie noire, envoûtements, sosies : découvrez ce qu’il se passe dans l’esprit complètement givré d’Antonin Artaud, qui gagne haut la main ce top ! On se croirait presque sous trip ! Suite

Au risque d’être accusé de favoritisme, je mets une fois de plus à la une un commentaire de notre amie Suzanne. Elle nous propose cette semaine, le diagnostic d’une de ses amis concernant un candidat à la présidentielle qui a le vent en poupe. Y a-t-il un psy dans la nation ? Difficile à décrire mais vu la masse de psychiatres plus que malades le rapport figurent ici en PDF . Cela fait froid pas uniquement dans le dos, pour ne pas confondre le droit, les maladies de tous styles contagieuses, les diverses folies.

Lors d’une grande discussion avec l’une de mes amies, elle aussi ayant travaillé dans le domaine de la santé, sur un de mes diagnostics, mis en ligne sur ce blog, celle-ci m’a proposé l’hypothèse ci-dessous, lui paraissant plus convaincante. J’avoue me poser des questions (je n’ai jamais eu ce type de patient à accompagner).

Je vous joints donc des bouts de découverte pêchés çà et là sur le web (j’ai tenté de regarder des sites connus pour leur sérieux) Le syndrome d’Asperger est une forme d’autisme sans déficience intellectuelle ni retard de langage.

Il fait partie des TSA (troubles du spectre autistique). C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui concerne plus fréquemment les garçons que les filles et qui affecte essentiellement la manière dons les personnes communiquent et interagissent avec les autres.

En effet, ces personnes décodent avec difficulté les situations de la vie quotidienne.

Leur corps, leur cerveau et leurs cinq sens reçoivent les informations correctement, mais un défaut d’analyse empêche un traitement de ces données.

Il en résulte, pour la personne atteinte, une appréciation confuse de la vie et de l’environnement. Elle a donc besoin d’être guidée dans la complexité de la vie sociale.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois en 1943 par le pédiatre viennois Hans Asperger puis remis en valeur par la psychiatre Lorna Wing en 1981. Il a enfin été reconnu officiellement en 1994 par le DSM IV manuel de diagnostic américain de l’association psychiatrique américaine. Hans ASPERGER surnommait ses patients «les petits professeurs »

Parmi les symptômes, on trouve des difficultés majeures pour l’interaction sociale et des comportements stéréotypés. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont de la peine à exprimer de l’empathie à l’égard des autres. À mesure qu’ils vieillissent, la situation s’empire.

Même s’ils peuvent réagir de façon appropriée face aux situations qui affectent les autres, ils ne peuvent cependant pas comprendre réellement pourquoi quelqu’un d’autre éprouverait de la peine. Cela peut être dû au fait qu’au cours de leur enfance, ces patients atteints du Syndrome d’Asperger jouaient sans doute de manière trop brutale et agressive avec leurs pairs, ou avaient l’habitude de dire des choses cruelles sans se rendre compte, que cela pourrait blesser l’autre personne.

Dans le cas du syndrome d’Asperger, le développement du langage n’est pas affecté, et la personne n’accuse pas de retard mental. À l’inverse, il arrive même que le quotient intellectuel soit plus élevé que pour la moyenne de la population. Manque de contact visuel avec les autres

Ceux qui souffrent du syndrome d’Asperger ont du mal à maintenir un contact visuel avec les autres, elles ne réalisent pas combien le contact visuel est important dans la communication sociale avec les personnes avec qui ils communiquent. Être « actif mais bizarre »

Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger pourraient ne pas montrer d’autres signes extérieurs de cette maladie, mais leur comportement social est un élément clé.

Ce qui leur pèse le plus n’est pas tant le contact visuel que le contact physique. Regarder ou être regardée est beaucoup moins pénible que toucher ou être touché.

Le rituel français consistant à se faire la bise par exemple est une chose dont ils se passeraient volontiers ! Si ils le peuvent, ils choisissent sans hésitation un simple salut de la main. Souvent ils se sentent « extraterrestre »

A l’âge adulte pour les aider à s’intégrer au mieux au sein de notre société, un accompagnement par un référent est essentiel toute leur vie. Celui-ci peut les guider vers l’autonomie par des apprentissages et avoir un rôle de superviseur.

L’utilisation du «job-coaching » consiste à préparer le travailleur handicapé, techniquement et rationnellement : exemple : mise en situation, jeux de rôles, essais.

Les problèmes potentiels : rencontres lors des sorties, grosses dépenses.

Le référent pour adulte doit être très disponible : un trouble du comportement peut être très violent. Comme les personnes Asperger font preuve d’une grande naïveté et sont vulnérables, elles se font régulièrement manipuler ou inversement endoctrinent les autres jusqu’à ruptures.

Une personne atteinte du SA n’aime pas l’échec et va tout faire pour tenter de réussir tout ce qu’elle entreprend. Elle est donc persévérante. La seule chose qui ne colle pas est qu’ils seraient honnêtes.

Que pensez-vous d’élucubrations maximales ? Des coïncidences surprenantes, d’autant que vous pourrez, constater qu’il y a toujours un référent préféré à ses côtés, même à ses réunions de travail. De l’humour vache, très vache, nommant personne. A vous de découvrir de qui je veux parler. L’humour permet de relativiser bien des choses en cette période bien tristounette et grave.

Pour un ministère de la Santé Mentale

Un citoyen sur 5 est ou sera confronté dans sa vie à un problème de santé mentale et 2 millions de personnes souffrent en France de troubles psychiques sévères sans compter les maladies non-reconnues comme le burn-out.

Au deuxième rang des causes de handicap, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les troubles de santé mentale pourraient occuper le premier rang à l’horizon 2020. Des millions de personnes concernées, mais de quoi parle-t-on ?

Troubles du sommeil, stress, souffrance au travail, addictions, dépression, nous sommes tous concernés par la santé mentale. Derrière ces problèmes qui semblent relever de difficultés individuelles, souvent contenues en famille et invisibilités voire stigmatisées à l’échelle sociale, une réponse politique de grande ampleur est souhaitable.

La santé mentale de nos-concitoyens n’est pas qu’un problème, le bien-être de chacun est à l’inverse une condition préalable d’une société harmonieuse et apaisée. Le sujet va bien au-delà du sanitaire. Les familles, les acteurs de terrain, savent bien que cela relève aussi de l’organisation de la société, des politiques de logement, d’éducation, du pénal.

La création d’un ministère de la santé mentale serait un signe fort.

Répondre à cet enjeu, le ministère pourrait articuler l’éducation, la prévention, la participation citoyenne, l’emploi accompagné des personnes en situation de handicap psychique impulser la recherche.

  • Les bons réflexes en santé mentale peuvent s’acquérir à l’école, une instruction au bien-être mental peut être aussi bénéfique que l’instruction civique dans un lieu comme l’école qui peut véhiculer des souffrances.
  • Mettre l’accent sur la prévention : du suicide, des décompensations psychiatriques, du burn-out et de la souffrance au travail.
  • Inclure les personnes concernées, leurs proches par des dispositifs de participation citoyenne à l’image des conseils locaux de santé mentale.
  • Assurer la coordination de l’emploi accompagné pour les personnes en situation de handicap psychique leur permettant d’accéder au monde professionnel.
  • Impulser la recherche, l’innovation en santé mentale avec notamment les personnes directement concernées.
  • Les troubles de santé mentale en quelques chiffres :

 

  • Les acteurs de la santé mentale sont unanimes, la psychiatrie française est en souffrance, face à la recrudescence des pratiques de contention et d’isolement, mieux vaut parfois éviter de se retrouver à l’hôpital. Face à cela, l’usage des médicaments n’a jamais autant prospéré notamment les antidépresseurs, participant aux déficits de la sécurité sociale. La maladie mentale, en tant que telle, n’est pas une fatalité. Les expériences françaises comme Saint-Alban ont montré que ces maladies se soignent, on peut se rétablir voire en guérir pour mener une vie pleine au sein de la société.
  • 20 % des handicaps sont liés à des troubles psychiques.
  • 12 000 morts par suicide par an, soit un mort toutes les 40 minutes.
  • 1 % de la population française souffre de schizophrénie.
  • 1 % de la population française souffre de troubles bipolaires.
  • 350 000 à 600 000 autistes en France.
  • 13,1 milliards d’euros par an soit 8 % des dépenses de soins et de biens médicaux.
  • 1er poste de dépense hospitalière.
  • 1ère cause d’invalidité.
  • 2nd motif d’arrêt de travail.
  • Seulement 2 % de la part de l’investissement total en santé.Dans la mesure ou tout ou partie de mes suggestions à sources diverses trouvent place dans le quotidien la Constitution ne serait plus un leurre plus profond que les profondeurs non sondés en certains océan
  • Il ne sera pratiquement plus question de terrorismes tous azimuts sans fondement applicables par négligences en apparences involontaires, alors qu’elles continueraient à se marchander.
  • Nous vous sollicitons, monsieur le Président de la République française, pour la création d’un ministère de la Santé Mentale afin de répondre de manière inédite et ambitieuse à cet enjeu d’aujourd’hui et de demain.
  • Le Panda

 

  • Patrick Juan
  •  
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)