Ils Nous Coulent La France

« Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s’endorment et s’engraissent. » Pierre-Claude-Victor Boise.

«Les honnêtes gens n’ont aucune couleur définie, en assemblée d’un siège de parti, car cette valeur ne se voit pas » Le Panda

La France a –t-elle trop d’élus ? Lettre ouverte aux deux candidats, à la magistrature suprême.

L’identité de la France nous appartient, dans le sens de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité. Personne ne pourra jamais nous la voler. Nous sommes les garants que jamais vous ne pourrez nous les prendre. Ne pas ouvrir les liens, du présent serait continué à ignorer le réel.

Mettez les postes, les salaires, et tout ce qui en découle à la valeur du travail de la France profonde et non de ceux qui coulent la France. Vous l’avez suffisamment prôné, le droit social et égalitaire. Cessez de le dire et mettez les actifs à la portée de chacun. La pétition qui figure ici soyez nombreux, le plus possible à la signer, pour que nous soyons entendu. Dans le cas contraire vous ouvrez la porte de la Guerre Civile. Que chacun assume ses responsabilités.

Madame, Monsieur, ce présent article vous est dédié, surement pas pour savoir pour qui nous allons voter. Mais surtout que chacun sache que vous avez les moyens de remettre la France à sa place.

Juste comprendre que les sommes folles et soyons modérés, pour ne pas vous traitez de qualificatif, qui n’a pas sa place ici, un constat terrifiant celui de ne pas en avoir parlez jusqu’à ce jour. Les questions pourraient être aussi diverses, que complexes ; il n’en sera rien.

Les interrogations seront simples et peu nombreuses. Voulez-vous maintenir les deux Chambres? Qu’allez-vous faire pour réduire le nombre d’élus?

Comment allez-vous procéder, pour diminuer les milliards d’euros, là, où les places sont si recherchées? Prétendre que vous n’avez pas les moyens de ces actions, la France n’a nullement besoin ni de l’un ni de l’autre ! C’est vous qui allez nous le dire. Il n’en restera qu’un, vous sentez-vous capables de l’inscrire en 1er lieu dans vos engagements?

Nous, ne nous suffiront pas de promesses sans acte. En dehors de sa publication sur les réseaux sociaux, les forums, les sites, etc. Vous recevrez chacun à votre Quartier Générale, une copie par courrier postal, vous ne pourriez prétendre ne pas avoir pu le savoir. Par tous les moyens figurant ci-dessous.

Vous, vous battez sur le sens de la démocratie que représente, notre nation, pour avoir le sens de diriger avec la plus haute fonction en qualité de «Président de la République France».

Avec tout le respect dû à la fonction, démontrez nous avec vos compétences. Le sens profond de vos réelles positions en l’inscrivant par les moyens que vous confère la République et nos lois, le réel moyen de le faire figurer noir sur blanc. Ce n’est pas notre problème, c’est la solution que vous devez apporter, ensuite le reste et les moyens vous concernent. Mais nous, nous importent !

  • Madame Marine Le Pen : Contact: Par téléphone (Siège FN) : 01 41 20 20 00 Par fax (Siège FN)  : 01 41 20 20 71 Adresse courrier : Marine Le Pen – FN – 78, rue des Suisses – 92000 Nanterre Adresse courriel : marine.lepen@frontnational.com
  • Monsieur Emmanuel Macron : Si vous désirez envoyer un courrier à l’homme politique Emmanuel Macron, vous pourrez le faire à cette adresse : En Marche, BP 80049 – 94801 Villejuif​. Par téléphone le : 01 86 95 84 23​

 

             Vous pouvez envoyer votre mail à l’adresse électronique : contact@en-marche.fr

En allant sur le dernier lien du présent article, il reste à croire que masse d’intervenants seront surpris. Vous nullement et vous serez en mesure de faire part de vos positions. Avec tout notre respect qui suscite fortement notre gratitude.

Comme on peut le lire sur le site du Sénat, « la démocratie n’a pas de prix, mais elle a un coût ». Pour connaître ce coût, il suffit de se référer aux barèmes et textes officiels qui déterminent les rémunérations et régissent les avantages dont bénéficient les 78 élus français au Parlement européen, les 577 députés nationaux, les 331 sénateurs, les 2040 conseillers régionaux et 4054 conseillers généraux, les 36785 maires et leurs adjoints, sans oublier les présidents de syndicats intercommunaux. À l’examen la politique est plus rentable pour les élus qui la font, que pour les contribuables qui la financent !

Il est bien délicat de répondre à cette question car elle est multiple. Elle touche à la fois aux effectifs, à la masse du travail parlementaire, à l’organisation de ce travail et à l’agenda des députés, partagé entre circonscriptions et Paris. Pas tant que ça :

Regardons les effectifs de l’Assemblée nationale. Comparez à ceux des basses de nos voisins.

France 577 députés pour une population de 65,5 millions d’habitants. Un député pour 113.000 habitants. L’ordre de grandeur est le même côté italien : 630 députés pour 61 millions d’habitants. Un député pour 96.825 habitants.

Allemagne, Espagne, USA

L’Allemagne est relativement économe en matière de députés. 622 membres du Bundestag pour 82 millions d’habitants, soit un député pour 131.800 habitants. L’Espagne présente la même densité de députés que l’Allemagne avec 350 députés pour 46 millions d’habitants.

Les Etats-Unis apparaissent encore plus économes en nombre de députés. 435 membres de la Chambre des représentants pour 315 millions d’habitants, cela fait un député pour 730.000 habitants ! Reste que la structure institutionnelle de ce pays est particulière. N’oublions pas qu’il y a dans chaque Etat américain un Congrès, composé d’une Chambre des représentants et d’un Sénat. Cela fait des effectifs !

482 députés français en 1962

Un coup d’œil dans le passé permet enfin de relativiser les chiffres d’aujourd’hui. En décembre 1962, alors que l’Algérie devient indépendante, le nombre de députés français est ramené à 482. Il y a à l’époque 46 millions de Français.   Depuis 1962, la population de notre pays a augmenté de 42%. Si le nombre de députés avait suivi la même progression, ils seraient aujourd’hui 680 dans l’hémicycle !

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats, soit environ un électeur sur 49. Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l’Irlande compte un élu pour 2.336 habitants. Le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l’Union Européen, la France compte un nombre considérable d’élus qu’il est impératif de diminuer. D’autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d’euros en 2011 d’après le député René Dosière.

En ce qui concerne le nombre de parlementaires, la France est en tête des pays, avec un nombre total de 577 députés et 331 sénateurs. Le ratio français est d’un parlementaire pour 70.000 habitants. A titre de comparaison, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte 30% de parlementaires par habitant de moins que l’Assemblée nationale française. La France se distingue également par son très grand nombre de sénateurs : 153 de plus que l’Allemagne et 231 de plus que les États-Unis. Ainsi, même avec une réduction de 2 sénateurs par département soit 202 élus, la France serait 1er.

Vers une nouvelle augmentation du nombre d’élus avec le non cumul des mandats ?

Si en France, on compte 618.384 mandats électifs, le nombre réel d’élus est moindre à cause du cumul de mandat. D’après un rapport du Sénat, en 2011, 83% des parlementaires cumulaient plusieurs mandats. Voir le JDD, Non-cumul des mandats, mode d’emploi contre 24% en Allemagne et seulement 3% au Royaume-Uni. La loi du non-cumul aura donc pour conséquence direct la multiplication du nombre d’élus. Avec la réforme en 2017, un élu ne pourra plus être député et maire à la fois, ainsi les parlementaires devraient être beaucoup moins nombreux à atteindre le plafond légal. Puisqu’en effet, parmi les mandats locaux, ce sont les fonctions exécutives qui sont les mieux indemnisées.

L’un des moyens d’anticiper cette hausse du nombre d’élus locaux et nationaux en France est notamment de se lancer dans une rationalisation du mille-feuille territorial et de fusionner les plus petites communes qui peinent, parfois, à trouver des candidats. Pour les dernières municipales : 64 communes n’ont présenté aucun candidat au 1er tour . 5 d’entre elles n’ont pas de maire, pas de candidature entre les deux tours. Le contexte de la fusion des communes.

La France est particulièrement en retard en termes de fusion des communes. Avec plus de 36.700 communes, la France compte trois fois plus de communes qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. On constate qu’à peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été considérablement réduit.

On compte donc : 36.785 maires. Environ 536.519 conseillers municipaux, soit 1 électeur sur 100. Ces élus composent une majorité des 1,2 milliard d’euros versés chaque année au titre de la rémunération des élus locaux. Les quelque 20.250 maires des communes de moins de 5.000 habitants reçoivent une indemnité brute mensuelle de 646.25 euros et les maires des communes comprises entre 500 et 10.000 habitants bénéficient d’une indemnité allant de 1.178 à 2.090 euros bruts mensuels Pour plus d’information sur la rémunération des élus locaux, voir Emploi 2017. Ainsi, une réduction de leur nombre, qui passerait par une fusion des communes de moins de 5.000 et puis de moins de 10.000 habitants, comme le propose la Fondation iFRAP, permettraient de réaliser des économies non négligeables et d’atteindre une « taille critique » de gestion des communes. A noter que les Allemands qui ont su réduire le nombre de leurs communes de 35.000 à 8.000, ne rémunèrent pas leurs élus municipaux sauf pour les communes importantes où la fonction de maire est à plein temps. Réduction du nombre de parlementaires : qui propose quoi ? Masse de propositions rien de fait à ce jour pourquoi, ils votent leur propre lois : Lien résultat néant en ces moments !

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Lien. Ces chiffres émanent de l’enquête de Mediapart. Ne prenant en compte que le gouffre que causent les députés. Le plus incroyable pour la majorité des contribuables que nous sommes à divers degrés, c’est de prendre connaissance de ce que nous coûtent nos élus en France Lien !

Ces chiffres comme vous pourrez le constater n’ont cessés d’évoluer, nous pouvons que nous le voulions ou pas garder notre calme pour l’élection de tel ou tel président de la République.

Là ne se situe pas du tout le trou du déficit de la France, de l’Europe, de l’ensemble des administrations. Il est impossible de vouloir jouer avec ses chiffres ils émanent directement des propres Assemblés qui sont à priori de nature à prendre soin des plus démunis.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon Président 2017 Réalismes ou folies?

Face à la souffrance, un sourire, un bisou, un regard tendre : « Cadeau ». Il faut éviter d’être le « Père Prodigue » de n’importe quelle Nation. La plus grande différence se trouve entre ceux qui « offrent » et ceux qui « prennent ». Unir les compétences demeurera la principale de toutes les forces.

Des concepts divers fleurissent de toutes parts. Certains parlent de belle colonie de vacance.

Les partis politiques se suppriment? A croire que les candidats vont le proposer?

Le tournant de la campagne, vaste plaisanterie, trois axes ; laissons la porte ouverte à ceux qui disent on veut ! Ce qui démontre, le mal fondé au lieu de dire : « Nous souhaitons que vous sachiez» Participer à cette pièce théâtrale. Alfred Jarry Ubu Roi. 210 minutes de présence, pour 17 pour présenter un programme. Avec trois bases à la clef : Impossible. Laissons la porte ouverte pour les amuse-gueules? A vous de décider, nous verrons, mais sans concret?    

A ne pas en douter, le réalisme de « Pierre Perret » doit le faire mourir de rires. Le souvenir des trois jours « de préparation du service militaire » refait surface vision de « diverses folies ».

Où est passé le fruit de la « culture » de la France ? Il existe pour ceux qui ne l’ont connu, voire la pléthore de « servants chevaliers » De souvenirs encore eux surgissant tour à tour.

« Le monde des infirmières et du corps médical »

« Blanche-Neige et les 7 nains », à ne pas en douter, sans la blanche les 7 nains n’auraient jamais grandi. Le temps passant surgit « Les 7 mercenaires ». Dans la foulée la toile « Les 12 Salopards ». De ces contes, films,, réels ou imaginaires, frappés nous voyons apparaitre : « Une Nuit sur le Mont Chauve ».

La dérive des noms d’oiseaux, sont là dans tous les sens. Vrai à l’époque « Les sondages » ne fleurissaient pas. Les quotas de côté la Bretagne, passant pas Rennes, étape à Toulon, etc.

Que les nourritures et les desserts, seraient délicieux. Si chacun fessait sa propre cuisine. Une évidence à la foire aux bestiaux, chaque animal se rendit en dehors de la parenthèse de « Mélenchon » vrai que le fumier reste prolifique. Les animaux en fange ne sentent pas le chocolat.

Il fallait s’en douter, on ne peut négocier avec un seul ! Nous tombons dans la marmelade de célèbre « Scène ». Où ceux qui prirent tour auprès de la table, firent bombance. Il suffit pour ceux qui y croient le nombre de surprises ? Non ! vous diront les croyants où se trouvent les refuges de « L’incroyance ».

Arrive la conception des diverses formes de « suicides ». Socrate où qu’il se trouve, doit –avoir des moyens de communiquer sa « Ciguë ».

Toutes ces belles phrases sous formes de « métaphores » nous feraient presque marcher au pas « Pardon Chef, j’ai glissé » ! Sur la fausse ouverture des drogues de base, le danger du « Cannabis » on peut comprendre la chute de Monsieur Hamon, avec son revenu universel, etc.

Pendant ce temps d’autres dirent : « Zut, nous ne pourrons avoir notre joint gratuitement, en plus de nos cancers de folies » Combien sont ceux qui savent où se trouve la base du cerveau conducteur des maux humanoïdes.

Le réel danger d’entrer en « Campagne Présidentielle » ce qui fait la richesse de certains trafiquants, permet à des scientifiques, de nous mettre le nez dans certaines formes de masochismes ! Une des premières marches qui conduisent à l’échafaud, comme le dictait le film d’Alfred Hitchcock, dans « Les 39 marches » ou pire « Les Diaboliques ».

Nous n’avons que l’embarras de divers programmes. En couvrant le réalisme, nous passons d’un extrême à l’autre, comme si chacun se regardait dans la claque de sa poche à défaut le miroir de son portable, pour constater la buée des missives envoyées.

Un principe de folies visibles, non perceptibles au fond des pensées l’un voit et l’autre perçoit.

Il suffit de les prendre les uns à la suite des autres : Soit les « 11 candidats ».

Tous souhaitent faire partie des deux derniers, car à défaut pas de podiums possibles. On parle dans les médias, de tirs, de percées, d’envolées, etc.

Faut-il, aller plus loin, pour comprendre que 577 candidatures aux législatives de tout un chacun se trouvent dans « starting-block. Alors que quart suffit ! » Difficile de croire que l’un d’entre eux, pourrait battre Usain Bold « La campagne de Russie » La folie d’un certain « Hitler » ne sont en aucun cas un détail de l’histoire..

Déductions : Etre capables de savoir qu’il n’y y aura qu’un seul vainqueur « Le 1er ».

Revenir à l’époque de « Périclès » Quels « foutoirs » disent « les jeunes » de France à diverses interrogations, ils ne souhaitent que : « Vivres en Paix » essayer de se sustenter sans devenir obèse, une famille, des amis, etc.

Actuellement contre vents et marées : 40% des électeurs n’ont pas fait leur choix. Une évidence à nouveau dans cinq ans, les français, les européens, reprendront « Le combat des Chefs » de plus belle. Durant une année, pas loin, la loi des partis prendra le pas, sur les malveillances, turpitudes tels que payer les jeunes pour aller à l’école ! Déjà débattu en 2012 !

« La Guyane » qui est une ile ? Hamon qui passe à La Réunion avec l’argent des votants du P.S. ! C’est bien la France? Oui même que le RMI se cultive !

À côté ? Oui, oui, s’y trouve « La Soufrière » ne surtout pas perdre de sens, que l’on passe de « Gossier » à Basse-Terre, essayez de retrouver « La Guadeloupe ».

Plus haut, ils partagent le même « Bar » la même « Table » dans les « Assemblées » les virulences, comme les virus, et les microbes se propagent à vitesse grand « V ».

La réalité, à savoir la vie, la démonstration est faite, certains vont tenter de faire croire que « L’herbe est bien plus verte Ailleurs » à ne pas en douter tout dépendra de la qualité de la terre. Sans omettre l’âge que nous avons !

Ne pas omettre, que le sol doit-être irrigué, attention, le paysan est indispensable, un coup pour rien, certains pensent « casser la baraque » alors que tous sont en campagne électorale.

Les folies gagnent chacun, ces bagarres pour un « Trône » non à Versailles, mais via L’Elysée.

Les guignols de l’info du monde, ont disparu de certains écrans dans toutes les langues, sauf les insultes à mots découverts, qu’y compris ? Les enfants de 5 ans les comprennent.

Question : Dites-vous voulez me dire, « c’est bien cela qu’il a voulu dire, bing la bouse fait tomber dans la maison ; mais avant dans les assiettes « !

En profondeur traces de manque de communications, de langages qui font que chacun choisit son Etat. Dans la mesure où « D’autres procèdent à des lavages de cerveaux gratuits »

Preuve faite « Douze Hommes en Colère » donnent par qui « Sonne le Glas », des résidus de « La Ligne Verte » pour les plus romantiques « Love Story » Chacun des candidats de leurs partisans, diront « Ne me Quitte Pas ». Avec Le temps ! Songes d’un instant.

Une autre entente la « Foule » ou « La Vie en Rose » entre deux il existe « La mer ».

Lorsque les médias du moins la majorité, confondent profits personnels et la différence entre l’intérêt collectif, il en va de même en ce qui concerne les candidats.

Il se dégage que par la force, personne ne peut gagner ! Ils sont pourtant nombreux à y être arrivés, par « fourberies » associées par dépit, aux sens des « mensonges ».

Quoi que chacun puisse en dire ou écrire, « le 7 mai 2017, nous aurons « un pseudo président » ce sera le choix de la majorité. Il serait utile, indispensable de lui demander :

Avez-vous lu « Le Petit Prince » ou croyez-vous au « Père-Noël » ?

Les rêves sont beaux et restant enfant du pays. En ce qui me concerne un mot retient tous mes espoirs : « Je vous aime » certains diront comment ?

Un mot me viendra : « Simplement ». Notre époque n’avance que sur un plan scientifique.

La « Stratosphère Humaine » elle recule. Il faut un Etat de droits, faisons valoir le réalisme de « l’équilibre humain ». Quand La Justice ne fonctionne pas ou mal, « elle » tue ».

La solution réside en une seule vision se battre pour l’humain. Faute de véritables combattants d’expériences la nuit ne succédera plus à la clarté du sourire de l’enfant au matin.

Toutes les expériences payent, il nous reste à faire le vrai bon choix. Impensable de construire une maison, un refuge et les habitants non choisi, dans le monde de l’ignorance.

Un seul candidat semble avoir choisi son 1er ministre ? Une victoire se propage à l’horizon ? L’expérience paie. Nous ne pourrons jamais avoir quoi que ce soit sans les moindres efforts de la raison. Celle que nous impose la réalité. Par la violence du déni nous finirons écumés.

Le monde ne se transformera qui si la main de l’homme appelée aux puissances de ce nous représentons, évitons de tomber en sombrant.

Un débat de plus ou de moins n’apportera plus rien à ce stade, l’éclair puissance 1000, que les analystes dits, tentent de vouloir faire entrer dans notre réflexion.

Ce dernier rempart demeure inviolable tel que, la désintégration des atomes provoque les pires irradiations à divers stades de toutes races humaines.

Nous avons vu, lu, commenté, ici et ailleurs, la volonté de refaire une terre noble. Le temps est surement passé, ou les instituteurs diront certains ne servent plus à grand-chose, tels les modes de soins qui nous murmure comme à l’oreille des chevaux : Vous vivrez plus de temps sans perdre la raison en buvant l’eau venu des sources. Les sorties de Madame Touraine, vivement que le gouvernement Hollande finisse.

Difficile de faire passer l’animal le chat, par le trou d’une aiguille, à ne pas médire, c’est au plus juste, ce que les puissances financières tentent de faire avaler.

Sachons avec le plus de justesse sentir et prendre nos souffrances en patience, plutôt que de n’avoir que cela à transmettre aux générations à venir. Que nous, ne verrons pas.

Le P.S mort par manque d’expérience, d’efficacité de Monsieur Hollande. Besoin de leçons pour constater : la valeur des générations à venir, se trouve dans les acquis de notre passé.

Peinez que cela, se passe en marchant, le parcours sera plus long de Spartes à Athènes.

Un regard dans un tout petit rétroviseur, nous aurons comme idéologie que notre principale puissance c’est nous qui l’avons. Le choix de chacun, démontrera les valeurs de demain.

Les choix sont tellement disparates que la majorité fuit ses responsabilités, dans le cadre d’accusations sans fondement.

Les valises sont plus lourdes à porter que de se prendre pour ce que nous ne sommes pas !

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Qui est la nation France ?

France qu'as tu fait da ta nationLettre : Aux candidats à la Magistrature suprême de la France en 2017. La République appartient au peuple de France nous ne faisons que de vous la confier soyez en digne ! Dans l’honneur et la dignité, pardonner oui, oublier non !

La France, l’Europe sans ses mixages de populations, en aucun cas ne peuvent exister. C’est inécoutable, imbuvable etc. Que serait la nation France sans certains grands hommes !

La diversité de ses populations, restent ses plus grandes et principales richesses. Ceux qui ne sont jamais sorti du territoire de la France, peuvent-ils le comprendre? A présent chacun se targue de Charles de Gaulle. Où sont les vérités? Camouflet des électeurs 2017 au Pays-Bas ?

Il y a masse de questions à se poser en ces circonstances. Le chant des partisans le rappelle !

Sa devise : LibertéEgalitéFraternitéLaïcité – Nous ne sommes pas dans l’obligation de nous les demander, d’autres s’en chargent. L’appel du 18 juin réellement à écouter !

Le constat réel nous impose de nous poser des questions. Parmi des milliers, contentons-nous, façons de s’exprimer d’en sélectionner quelques-unes.

De la plus haute marche de l’Etat, aux divers chefs de gouvernements, d’où viennent-ils au départ? Commencer par connaitre leur origine, que cela aille du président de la République, via les divers Premiers ministres.

Il est incontestable, ou alors que chacun tente de se disculper de leurs condamnations, qui ruent dans les brancards sur des « Mises en examen ».contre des vices de procédure, puis vers des juges qui tentent en majorité que de rendre Justice « Au nom du Peuple Français ».

Dans une telle tourmente, il semble compréhensible que 45% des étudiants déclarent :

« Nous n’irons pas voter ».

Le parcours, les engagements effectivement n’engagent que ceux qui les disent. Ils reprennent en cœur le discours des politiques. Fautes d’école de la République, à la Jules Ferry.

Il se dégage, un illettrisme qui pousse à vitesse grand V.

L’illettrisme, constaté en France, à l’étranger, cela frôle une ignorance collective !

À presque 35 jours du premier tour, les candidats parlent entre autres de finances et de suppression de postes. De la priorité aux français, mais le hic réside en une question :

Qui sont français à 100%?

Il n’y a pas un secteur qui est épargné, comment procéder pour donner à cette jeunesse qui se désespère, quelques lueurs d’espoirs pour croire en leur avenir?

Le Droit à L’enseignement, du savoir est une institution qui relève pleinement de la Constitution de la France.

Evidement à partir du moment où la masse des étudiants, enseignants, soignants, fonctionnaires etc. Se sentent désigné responsables, leurs réactions, ils se sentent exclus.

À d’autres, elles semblent anti-démocratiques ; c’est le seul moyen qu’ils ont trouvé pour montrer leurs mécontentements. Attention en 2017 nous allons fêter ou pas le cinquantenaire de 1968 à juste 1 année proche.

L’avant dernier président de la République de la France : Nicolas Sarkozy est un mixage de race, et il ne faut voir dans cette évidence aucune attaque personnelle, encore moins xénophobe. Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocs[] est le fils de Pál (francisé en Paul) Sarközy de Nagy-Bocsa[], immigré hongrois, et d’Andrée Mallah. La mère d’Andrée, Adèle Bouvier, est française, née à Lyon (Rhône-Alpes) ; son père, Bénédict Malah, est un juif séfarade de Thessalonique (Empire ottoman). Le ménage a deux autres garçons : Guillaume (1951) et François (1959). Après avoir divorcé, Pál Sarkozy se remarie trois fois. De son troisième mariage avec Christine de Ganay naissent deux autres enfants : Caroline (1967) et Olivier (1969). []Après avoir divorcé, celle-ci se remariera en 1976 avec Frank G. Wisner, fils d’un directeur général de la CIA, alors responsable du Département d’État des États-Unis, chez lequel Nicolas Sarkozy fera plusieurs séjours.

De même pour Emmanuel Valls, il est français depuis 1985. Celui par qui la place est tenue au chaud pour François Hollande. On ne sait jamais, représenter la valeur, le sens de la parole donnée? Autre façon de couler défensivement le P.S.? Manuel Carlos Valls Galfetti naît le 13 août 1962, dans le quartier d’Horta à Barcelone à la clinique la Ferroviaria, rue Campoamor. Naturalisé français en 1982, il est l’une des personnalités politiques, élues en France avec Sergio Coronado, Anne Hidalgo, Esther Benbassa, Eva Joly, Jean-Vincent Placé, Najat Vallaud-Belkacem, Pouria Amirshahi, Eduardo Rihan Cypel ou Kofi Yamgnane, à avoir acquis la nationalité française par naturalisation. Il bénéficie de la loi organique no 83-1096 du 20 décembre 1983 qui lève, l’empêchement fait aux naturalisés récents (ancien article 128 du code électoral depuis moins de dix ans de briguer un mandat électoral. Il deviendra le premier Premier ministre de la Ve République à avoir obtenu la nationalité française par naturalisation. Il est le fils de Xavier Valls, artiste peintre catalan (19232006) et de Luisangela Galfetti, originaire du Tessin en Suisse, sœur de l’architecte Aurelio Galfett

Chartles de Gaulle, un vrai chef d'Etat en FranceUn talent indéniable émerge de cet homme. Aucune grande école. Les médias le pousse « au suicide » ce 1er mai j’étais à Paris. Les mystères subsistent sur sa mort : Pierre Bérégovoy !

Fils d’Irène Baudelin et d’Adrien Bérégovoy, un Ukrainien, capitaine blanc et menchevik. Ce dernier, né à Izioum en région de Kharkiv en Ukraine[], immigre en France. Pierre Bérégovoy se présente tel le chantre de la lutte contre la corruption affairiste et politique.

Normal la colère des travailleurs, se tournent vers des extrêmes. Chacun leur tour visent dans leurs discours la peur d’une guerre civile. Qui ne peut éclater en France, puis le risque F.N?

Leurs propos xénophobes, Messieurs que l’on appelle « Grands » la France de nos jours ne serait pas la cinquième puissance mondial ; sans le mixage de ses diverses populations.

Perdre de vue, que ces populations travaillent payent des impôts, rendent la France prospère, justement par ces mixages ; d’où découlent leurs, nos compétences. Est-ce une insulte? à ce que nous sommes, le pire serait d’imaginer ce que nous pourrions devenir. Lily , vous répond !

Vient de sortir un projet de Loi, qui impose de parler en français : sur les chantiers bâtiments. Un scandale inadmissible, similaire à la Loi El Khomri.

Ses qualités, avantages ministérielles, Madame, Najat Vallaud-Belkacem, cessé de défendre un quinquennat à la Hollande. Les deux qui viennent de s’écouler, plonge l’ensemble de nos chefs d’Etat et Premiers Ministres : dans un marasme qui dépasse la folie du dirigisme des pouvoirs.

La masse des casseroles que draine la majorité des candidats. Tout le laisse penser. Il ne s’agit pas uniquement de la France. L’ensemble de l’Europe procède, à des rejets dans une portée de chatons, que leur mère n’en aurait poindre voulue.

Nos maisons sont devenues, de surcroit des mines, comme celles des Corons. Des barils de poudres de diverses provenances, mais les politico-financiers s’en moquent. Germinal pointe ; nos horizons, vous ne les voyez? Nous, nous les aimons, parfois trop bas « raz les bottes » !

Ils ne connaissent le prix d’une baguette, ni d’un croissant, alors ne leur parlez pas des prix, des produits que eux, comme nous, avons en nos domiciles.

Des exemples, un dictionnaire ne suffirait pas à les citer.

Preuves découlant, des produits de ménage.

Les pertes de mémoires, d’autonomies, etc. Pas même le droit de mourir en dignité signez la pétition. Il faut sortir de chez nous, un comble? Une place en maison de retraite pour les riches oui. Les autres, il faut en faire depuis 10 ans la demande à l’âge de 50 ans. En cas contraire, les demandeurs auront une place à leur décès.

Pas de petites voire de grandes drogues. Nous voyons dans la capitale Paris fleurir les vols, qui font fuir les touristes. En France il n’y a pas que la Tour Eiffel.

Une latence, des responsables, de tous styles.

Refuser de nous tenir informé, c’est cautionner indirectement ou pas ce qui se passe.

Débattons de ces sujets. Rien n’est tout gris, blanc ou noir. Alors nous avons un devoir primordial, reconnaissons et punissons les intrus ! Certaines menaces, les présents dangers, l’attestent ! Décrochage scolaire de la maternelle à la terminale une évidence.

Faire des citoyens responsables de leurs droits civiques dans le cadre de la nation. Elle qui ressemble de plus en plus à la « Camorra » Chefchaouen (Maroc) semble un enfant de cœur tant les drogues, circulent librement en Europe et de par le monde.

Manque d’informations, de finalité sur les engagements pris. Eux qui aboutissent au fond de tiroirs en sujets traités. Oui réunir une commission d’enquête, demande du temps, dans la majorité des cas, une montagne accouchant d’une souris !

Raréfiés les interventions de l’Etat en plus de 30 années. J’ai reçu ce jour ma Carte Electorale !

Peu de moyens d’agir, les faits cités, des causes d’où découlent nos sociétés ! Oublier les enfants qui meurent de par la France manque d’eau, dans le monde pour masse de raisons !

Des insultes en dessous de table : Renault protégé par l’Etat de la France : via Volkswagen, au stade des présomptions. Ne soyons pas dupes. Fortes probabilités que les pots d’échappement de la firme au triangle soit au pilori. Adieu Lémile, non c’est des diesels !

En 2017, plus de tomates sur la figure des petits voleurs, fixés sur la place du marché.

Alors pas d’illusion ce sont les ouvriers, les travailleurs, les utilisateurs qui vont payer la note des 10% sur le chiffre d’affaire. Les amendes, les heures surement non payées. Les travailleurs devront mettre en route les pots catalytiques. Pour ne pas dépasser le seuil de tolérance, une évidence qui fait dire parle plutôt de clémence, il faudra des avocats, de nouveaux procès, en avançant le pour et le contre !

Que nous réserve demain, des conséquences bien plus lourdes. Une évidence que la majorité des candidats pense nous faire avaler? Puis vous pensez prendre des lances pour arrêter la colère des pompiers? Ils sont bien trop aimés de la France

Il en résulte : Nous perdons et les agriculteurs face à Hollande, une bonne part de notre Q.I. Cela tient à divers paramètres.

Dans ces égos disproportionnés, pauvre terre bouffée dès la conception du fœtus. Nos candidats y pensent en se rasant le matin? Dans la mesure où cela continu? Vous, vous, devez d’écouter les professionnels de santé non?

La nation en otage du manque de civisme politiqueRésultats, la vie, réduit avec des inflexions via : l’hypothalamus, le cortex, la thyroïde, etc.

Alors que nous affirmons il existe un moyen de protéger nos cerveaux, comme vous le faite pour vos finances personnelles.

Quel que soit le nouveau président, vous aurez vos arguments, nous les nôtres. Le poète est mort, mais le peuple possède le pouvoir des égalités, les clefs de la République.

Indéniable que face au peuple en colère de Paris à la France profonde, vous ne risquez pas de sortir gagnants !

Le Panda

Patrick Juan                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Supprimons les partis politiques

le-bataclan-en-gloireLa parité sur le plan politique et ailleurs reste un doux rêve, dont le machisme masculin ferme les portes aux femmes de très grands talents, la démonstration est plus que probante dans leurs volontés et les forces dont elles décuplent, afin que la société de la France et mondiale trouve le droit égal pour tous.

Les preuves sont millénaires elles sont bien plus efficaces que la majorité des hommes dans leurs combats.

Quand Simone Weil appelait à supprimer les partis politiques.

Reprenant ses propres déclarations au début et pratiquement à fin de l’article, cela correspond à la date 5 janvier 2017. Par Le Point.

Mediapart en parle depuis 2013, donc il serait prétentieux de penser avoir inventé la poudre à canons, il n’en est nullement question en la circonstance.

Introduction des questions posées :

Suivant l’article 2 de la Constitution le principe de la République est : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ».

Or, faute de pouvoir, ou de vouloir, se gouverner lui-même, le peuple « souverain » se résigne à confier ce travail à des « professionnels » qui prétendent être seuls à pouvoir le traiter, comme les y autorise l’article 4 :

« Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils forment et exercent leur activité librement.

Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie ».

adieu-balanceIl suffit d’entendre les politiques de tous bords pour comprendre qu’ils sont prisonniers de leur propre appartenance à un parti politique, ne pas perdre de vue que cela leur apporte un certain nombre d’avantages après lesquels chacun d’entre eux courent, puis sont particulièrement attachés.

Ne pas faire d’amalgames entre le fait d’avoir le cœur à gauche ou à droite, mais y compris de l’époque de César, voire de Néron, chacun d’eux finit dans la marre de son propre sang, par des talents qu’ils ne possédaient pas, voire pour que ces deux modestes exemples suffit afin que tous ne soient pas généralisés.

Il est essentiel de constater que la version des péplums et très loin des réalités.

Il semble à priori que jamais depuis la cinquième République nous n’ayons assisté à de tels coups de Jarnac, c’est encore pire que la légende des fossés de Quelys, au moment où Lagardère, ne fut que la pointe d’une épée.

Les couteaux longs ou courts sortent par tous les moyens possibles.

Nous entendons même Marine Le Pen remercier Mélenchon d’avoir plaidé en sa faveur pour le prêt utile à sa campagne présidentielle.

Il est regrettable que D S K ait ce penchant vers les femmes, sur lequel je ne porterai en l’instant aucune opinion, suffisamment de faits faux et justes ont circulé sur les responsabilités de la majorité justement des partis.

Ouvrons juste un poil de plus et nous constatons, que si nous ne réduisons le nombre de députés, de sénateurs, de conseillers etc, c’est l’ensemble de la France qui va se heurter par inconsciences à l’iceberg que la majorité ne voit pas.

en-retraitVouloir tenter de le nier, de le refuser, c’est aussi penser que les Illuminati ce sont des personnages de conte à la Prévert, pourtant leurs positions sont anciennes et récentes.

La démonstration est faite que la puissance se trouve dans les plus grandes nations du monde.

De plus en plus de stars que certains adulent ou pas sont censées faire partie justement ou pas, à nous de ne pas nous laisser déborder.

Mais qui sont au plus juste les illuminati  ?

Les divers liens qui composent cette ouverture, risquent de faire comprendre les réalités auxquelles nous sommes confrontés.

En écoutant les uns et les autres nous entendons que les députés doivent être réduits dans le cadre de l’Assemblé Nationale, le pensent-ils réellement ?

Nous constatons aussi que les députés sont de plus en plus âgés. Telle que le démontre l’enquête menée par Le Monde.

Il est indispensable de réduire le nombre des députés.

Le Débat de l’Assemblée Nationale le démontre. Y compris les socialistes le prônent.

Les français dans leur majorité veulent que le Sénat change de par sa structure à plus de 87%.

Donc cela démontre que ce n’est pas une question de gauche ou de droite, le marasme dans lequel nous sommes, prenons en conscience.

Il suffit de constater la lutte que dut mener Simone Veil pour la meilleure avancée des femmes et le combat qu’elle mena, peu de femmes possèdent ses qualités mais même à l’époque de son plus grand combat, elle ne céda face à personne.

Qui pourrait de nos jour mettre en cause l’acharnement de Robert Badinter face à François Mitterrand pour l’abolition de la peine de mort en France.

napoleon-y-est-alleCe sont ces phénomènes qui marquent réellement l’histoire, il semble que nous ne pourrons avancer de manière démocratique expressive en prenant exemples sur de tels personnages serait prétentieux, mais modestement commencez et continuer à tracer les sillions qu’ils nous ont montrés.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

DU RÊVE A LA REALITE

macronJ’avais titré en septembre 2016 : UN SUBTIL PARADOXE puis avant le 25 avril Ici avoir la prétention d’avoir senti puis d’écrire ce qu’il préparait me dicte ce jour à dire et à confirmer que j’avais visé juste. Du travail bien fait.

Tout comme je pense que Trump élu aux U SA à fortes probabilités d’être déchu tant ses brouettes d’escroqueries sont lourdes encore plus grave que le fameux Watergate, nous aurons peut-être l’occasion parler à nouveau !

Le paradoxe est devenu réalités, emmerdantes pour la gauche comme la droite, où tous les mots sont bons de Traitre à fourbe à inexpérimenté.

Les questions sont aussi diverses que les qualificatifs, mais bon comme dirait Gaston La Gaffe ou les PIEDS Nickelés il est sorti du bourbier financier pour apporter une jeunesse dont Hollande a tiré le maximum.

Sources le Nouvel Obs :

Le secret de Polichinelle n’est plus un secret du tout. Sept mois après le lancement de son mouvement En Marche, trois mois après son départ du gouvernement, Emmanuel Macron a annoncé, sa candidature à l’élection présidentielle. L’allocution fut courte, le ton grave :

C’est une étape importante que nous allons franchir aujourd’hui.

Dans quelques mois, avec l’élection présidentielle, une opportunité nous est offerte, celle de refuser le statu quo pour enfin avancer.

trum-presidentC’est pourquoi je suis candidat à la présidence de la République, parce que je crois plus que tout que nous pouvons réussir, que la France peut réussir. »

Le lieu et le moment avaient été soigneusement choisis. Le lieu, d’abord. L’ancien ministre de l’Economie s’est exprimé depuis le campus des métiers et de l’entreprise à Bobigny. Un centre d’apprentissage pour souligner encore sa double priorité, l’emploi et la jeunesse, comme il l’avait fait dans la semaine dernière, en consacrant les premières annonces de son programme à ces deux thèmes. Qui plus est en Seine-Saint-Denis, terreau d’abstentionnistes et de déçus du hollandisme, deux catégories que visent particulièrement le néo-candidat.

Le moment, ensuite. Macron le martelait : « Mes choix ne seront pas déterminés par l’extérieur. » Sous-entendu : il n’attendrait pas de connaître l’issue des primaires de la droite et de la gauche pour se positionner. De fait, il s’est déclaré à quelques jours du premier tour de la primaire de la droite, et grille au passage la politesse à François Hollande, lequel annoncera son propre choix début décembre.

Voici donc Emmanuel Macron aligné sur la ligne de départ de la course à la présidentielle.

Pour la première fois, à 38 ans seulement.

Lui qui, il y a moins de cinq ans, occupait l’obscur poste de secrétaire général adjoint de l’Elysée, endosse aujourd’hui les habits de lumière de présidentiable.

Si sa candidature était certaine depuis quelques semaines, il n’en fut pas toujours ainsi.

Au contraire. Longtemps, personne ne l’a vu venir, ou n’a voulu y croire.

La fusée Macron, son plan secret pour 2017, les réactions sont dubitatives.

PRESIDENTIELLE DERRIERE OU DEVANTL’intéressé ne confirme pas et on doute dans les arcanes du pouvoir.

Tout trublion qu’il est, comment le protégé de Hollande pourrait-il tuer le père ?

Un père qui, justement, est rassuré début avril, quelques jours avant le lancement du mouvement macaroniste.

Son poulain lui confie qu’il ne va créer qu’une simple plateforme numérique de mobilisation citoyenne.

Cela pourra toujours servir au président sortant, le moment venu.

Le 6 avril, dans sa ville natale d’Amiens, c’est pourtant une véritable formation politique que lance Emmanuel Macron. Il s’appuie certes sur un site internet, mais ses statuts sont ceux d’un parti, au sens classique du terme. Deux associations sont créées : une pour faire campagne, l’autre pour recueillir des dons. Comme le fait tout candidat.

Une démission en suspens

Le ministre de l’Economie, qu’il est alors toujours, joue sa carte personnelle, et tout le monde le comprend peu à peu. Plusieurs instituts de sondages commencent même à tester les intentions de vote le concernant. Et elles ne sont pas minces. De quoi continuer à alimenter la chronique, qui enfle aussi à mesure de ses déclarations contrevenant à la sacro-sainte solidarité gouvernementale. Au point que la question n’est plus de savoir s’il va démissionner, mais quand.

PAS POUR DEMAIN TROP DE FRIC EN JEULes fins limiers sont sur les rangs. Mediapart l’annonce le 10 juin, puis « le Canard enchaîné » le 12 juillet, le 25 avril Les Voix du Panda. Las, rien ne se passe à la première date, mais le locataire de Bercy organise son premier grand meeting à Paris lors de la seconde. A la Maison de la Mutualité, il n’annoncera rien, mais pourra mesurer sa popularité. La salle est comble, ce qui se répétera à chaque nouvelle réunion publique.

Les proches du président, désormais, mettent en garde l’Elysée. Mais le chef de l’Etat reste de marbre. Celui avec qui il entretient une relation quasi filiale ne peut se retourner contre lui, pense-t-il encore. Lorsque Macron lui fait personnellement part de l’hypothèse d’un départ, le 29 août dernier, Hollande se refuse toujours à y croire. Le même Macron démissionnera pourtant… le lendemain !

Une candidature construite

Ce n’est maintenant plus son envie de se présenter qui fait débat, mais sa capacité à pouvoir le faire. Chaque fois que sa candidature est évoquée, ses adversaires ne manquent pas d’agiter le chiffon rouge d’un nouveau 21 avril. Il présente son diagnostic de l’état de la France lors de trois meetings en octobre, ses contempteurs ne manquent pas de souligner son absence de programme.

Pendant ce temps, Macron trace sa route, il poursuit sa marche en avant. Et répond point par point. Un nouveau 21 avril ? « Sans moi, la gauche est éliminée à coup sûr du second tour », répond-il. Son absence de programme ? Il est actuellement en train de l’annoncer, pan par pan.

« Les éléphants du PS ne veulent pas voir ce qu’il se passe autour de Macron, comme ils ne voulait pas voir ce qu’il se passait autour de Royal en 2006″, analysait-on au sein d’En Marche ! En effet, aujourd’hui lesté de près de 100.000 adhérents et de 3 millions de dons, il entre en campagne présidentielle. L’inconnue, désormais, ne concerne plus que le score qu’il réalisera.

Julien Martin

Il me semble, non cela serait parler en langue politicienne, sentant venir ce moment, il était sorti sur ce site un article qui comme Nostradamus laisser augurer de l’intention à l’action.

Aucune fantaisie un réalisme qui vaut ce qu’il faille dans ce monde, ou l’Association vieux jeunes est la démonstration du Salaire de la Peur qui n’existe plus.

Pour mieux comprendre peut-être la fantasia qui se prépare pour ceux qui ne le connaisse pas découvrons qui est Emmanuel Macron, avant, pendant, puis qui sait après !

Jusqu’à présent ou presque tout semble lui sourire.

ON NE SAURA JAMAIS LA VERITEA ne pas ne douter il sait et fait mieux que quiconque une rentrée En Marche chez les jeunes surtout trentenaires qui représentent les forces vives de la France.

Dans moins de temps qu’il ne faille pour le dire, les Médias de bonnes intentions mêlés aux Instituts de Sondages vont surement faire de ce subtil paradoxe l’Alaï d’une valse à plusieurs temps, mais avec la perte Du Beau Danube Bleue.

A ne pas en douter les obstacles vont commencer mais la simple question reste de savoir pour qui et à partir de quand ?Il est libre de tous mouvements, il semble difficile d’entrée de penser que sa liberté d’expression soit aussi rapide que certains puissent le croire.

La droite dite traditionnelle en plein combat !

La gauche en plein flagrant délit les doigts prît dans un pot de confiture !

Quoi qu’il en soit, il n’y avait plus de choix, mais l’émission Capital a fermé ses portes, cet été ce qui ne coupe en rien la valeur des reportages effectués qui laisseront des traces indélébiles.

A présent le livre prévu de sortie en Octobre 2016, donnera le Cap de la Bonne ou La Mauvaise Espérance pour 2017.

En l’instant nous sommes en pleine inconnu sur le titre, les brides lâchées en divers lieux laissent penser qu’il y aura un passage expliquant pourquoi il a démissionné !

Il a désormais les mains libres. La rumeur d’un départ d’Emmanuel Macron de Bercy courait depuis des mois. Mardi 30 août, le ministre de l’Economie a finalement présenté sa démission à François Hollande, qui l’a acceptée.

Comment s’est décidé ce claquement de porte, dont on ignore encore s’il signifie une entrée en lice dans la course présidentielle ? Récapitulatif en trois étapes.

CPBNKAfUxxtcNnH-800x450-noPadEn avril, il lance son propre parti 

A en croire L’Obs, Emmanuel Macron songe dès la fin de l’été 2015 à créer son parti.

Il rêve alors d’ajouter le Travail à son portefeuille de l’Economie, c’est Myriam El-Khomri qui obtient le maroquin, après le départ de François Rebsamen. 

Lorsqu’est abandonnée l’idée d’une loi Macron 2, en janvier 2016, le ministre de l’Economie juge que la coupe est pleine et veut quitter le gouvernement.

Le chef de l’Etat l’en dissuade, selon L’Obs, en lui donnant toute latitude pour s’exprimer.

L’ancien banquier en profite pleinement.

Il multiplie les piques contre la gauche et le gouvernement, et finit par annoncer officiellement, le 6 avril, la création de son propre mouvement, En marche !

Parallèlement, il cultive son image people.

Le 14 avril, il fait la une de Paris Match avec sa femme Brigitte.

La photo illustre un titre qui apparaît comme une provocation pour l’exécutif :

Ensemble sur la route du pouvoir.

La rumeur enfle : Mediapart avance que le ministre va démissionner le 10 juin, Le Canard enchaîné évoque la date du 12 juillet.

En juillet, il est sur le point de partir !

Bingo ? Pas vraiment.

Le 12 juillet ne marque pas le jour de sa démission, mais du premier meeting de son mouvement En marche !

À la Mutualité, dans le 5e arrondissement de Paris.

Rien ne m’arrêtera, lance le ministre à ses supporters.

Le meeting dope les ardeurs de ses proches.

hollande-valls-macronSelon Le Parisien, le principe, comme le calendrier de sa démission, a été acté dès le 13 juillet, au lendemain de son fracassant meeting, lors d’une réunion avec une petite dizaine de ses plus fidèles soutiens.

Une date, affirme L’Obs, est sur la table des réunions du premier cercle :

La fin du mois de juillet ou le début du mois d’août.

Mais les attentats de Nice, le 14 juillet, et de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet, empêchent Emmanuel Macron de passer à l’acte.

Impossible de paraître quitter le navire dans des circonstances dramatiques.

Le 10 août, le ministre s’offre à nouveau le luxe d’une nouvelle une de Paris Match, sur la plage avec sa femme.

Vacances en amoureux avant l’offensive, annonce l’hebdomadaire.

Le 30 août, il démissionne

L’offensive annoncée a lieu le 30 août.

Les conjurés, fidèles soutiens d’Emmanuel Macron, en auraient décidé ainsi cinq jours plus tôt, affirme Le Parisien.

La date apparaît optimale en termes de communication pour bénéficier d’un maximum de résonance juste avant l’effervescence de la rentrée.

Quelques jours plus tôt, pourtant, les proches du ministre assurent que rien n’est fait et qu’il faudra attendre octobre. 

Le président a-t-il été averti de ce secret apparemment bien gardé ?

Lundi 29 août au matin, il voit en tête à tête Emmanuel Macron, raconte Le Parisien, et le somme de choisir entre le gouvernement et ses ambitions personnelles.

Emmanuel Macron hésite. Il ne donne pas sa décision et demande un peu de temps.

Le chef de l’Etat le lui accorde mais il se fait sa conviction dans la journée : son ministre va démissionner, relate Europe 1, en précisant que François Hollande prévient alors Manuel Valls. 

La nuit du 29 au 30 août, le quotidien économique Les Echos annonce le départ imminent du ministre. Emmanuel Macron appelle en début de matinée le chef de l’Etat pour lui annoncer que sa décision est prise.

MON COEURA 15 heures, il vient lui présenter sa démission. 

Reste à savoir pour quoi faire.

S’il s’est montré prolixe, sur TF1, pendant plus de 25 minutes, il a refusé de dire s’il était ou non candidat à la présidentielle.

Selon L’Obs, il ne prendra pas sa décision avant décembre ou janvier.

Le pari n’a rien d’évident : les sondeurs le répètent en chœur, Emmanuel Macron plaît à un public âgé, aisé, et pas franchement de gauche.

Donc, conclut le directeur Opinions d’Harris Interactive, Jean-Daniel Lévy, dans une interview à Libération, il ne parle pas à l’ensemble de la gauche, ni même à l’ensemble des Français.

Il y a de quoi se détrompez et les faits vont peut-être le démontrer.

Il vise juste et l’application à deux reprises de l’article 49 alinéa 3, qui a failli faire tomber le Gouvernement risque fort de fermer les portes à tous ceux qui depuis plus de trente années ne font que ce qu’ils veulent.

Un dicton existe il faut mieux être riche et en bonne santé ! Que pauvre et malade !

Il connait les antres du pouvoir à présent reste à savoir la recherche ou la pêche aux voix risque de le mener

Quant aux phénomènes dont la façon ou la Justice est rendu en France et le nombre de fois où elle est condamnée semble loin de s’éteindre.

Une réponse simple fusse elle n’est pas la seule nation, effectivement, mais les kamikazes ne sont pas uniques non plus, ce n’est pas une raison pour les laisser agir à leurs convenances.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), dont le siège se situe à Strasbourg, veille au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales prévus dans la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales , signée par les Etats membres du Conseil de l’Europe.

Ainsi, la Cour peut-elle être saisie par tout justiciable qui s’estime victime d’une violation, par l’un des Etats contractants, d’un droit ou d’une liberté reconnue par ladite Convention.

Toutefois le justiciable devra avoir épuisé l’ensemble des voies de recours au niveau interne avant de porter le litige devant la Cour de Strasbourg.

Des condamnations fréquentes :

Pour la CEDH, la France est un mauvais élève.

Dernière condamnation en date : la Cour a condamné la France à dédommager les proches d’un jeune homme, tué dans le Var en 2008 par un gendarme.

Devant la juridiction, la douzaine de requérants appartenant à la communauté des gens du voyage, s’était plainte de la mort injustifiable de leur proche.

Les juges de la CEDH ont ainsi tranché, en partie, en faveur de la famille, considérant que d’autres possibilités d’action s’offraient au gendarme pour tenter l’arrestation, au lieu d’ouvrir le feu.

L’enquête, elle, a été menée correctement aux yeux de la CEDH.

Quant à la Cour de Draguignan, qui s’était chargée de l’affaire en France en 2010, elle avait acquitté le gendarme, jugeant son acte prescrit ou autorisé par les dispositions législatives ou réglementaires

Ce cas n’est qu’un exemple, mais il est emblématique.

adieu-balanceLa France a été condamnée 23 fois en 2011, et plus de 600 fois sur plus de 870 jugements selon les chiffres inscrits dans le rapport annuel de 2012, depuis la mise en place du règlement de la Cour Européenne en 1959, sa création date de 1949.

Les principaux domaines incriminés :

Premier chef d’accusation : la lenteur de la procédure, qui a valu à la France, selon les documents officiels de 2012, 281 condamnations au total.

L’article 6 de la Convention est également souvent en cause : il garantit le droit à un procès équitable.

Là encore la France a commis 257 infractions sur ce point.

Concernant le droit à la liberté et à la sûreté (article 5), l’Hexagone s’est rendu coupable de 54 infractions.

Dans l’ordre ensuite, la France a été confrontée 34 fois à des infractions pour violation du droit à un recours effectif (article 13) un justiciable doit avoir la possibilité de saisir une juridiction nationale en cas de violation de l’un des droits prévus dans la Convention européenne, 30 fois pour violation du droit au respect de la vie privée et familiale (article 8) et 28 fois pour violation de la liberté d’expression (article 10).

Elle a enfin été jugée responsable de 22 violations de l’interdiction des traitements inhumains ou dégradants (article 3).

Cela effectivement place la France, l’Europe dans une position d’une refonte presque totale par un changement de République, faut-il encore que les élus possèdent le courage de mettre en place les applications indispensables.

Ne perdons pas de vue que la Justice est un des trois logos qui figurent sur l’ensemble des mairies en France.

La faiblesse et la fuite des capitaux du savoir s’expliquent par le pouvoir financier face au droit de savoir, ce qui explique que la majorité des jeunes entrant aux portes des facultés soient aussi méconnaissant de la culture des anciens.

Il suffit avec objectivité de savoir combien d’élèves en France ne savent pratiquement ni lire, ni écrient, 30% d’illettrés en France

Chaque année, lors de la Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD), des tests de lecture sont effectués parmi les appelés afin de tester le niveau national.

D’après un document officiel de l’Éducation Nationale, indique que 30% de ceux qui l’ont passé sont illettrés ; sachant que ces jeunes ont 17 ans et qu’ils ont passé 12 ans dans le système éducatif français, qui engloutit chaque année 17% du budget de l’État.

Belle performance !

Pourtant, les auteurs du rapport se congratulent de satisfécits mutuels, à tel point que l’on pourrait passer à côté de cet échec cuisant, et croire à une belle victoire de l’équipe olympique française de lecture.

Le rapport annonce en effet 80.3% de lecteurs efficaces, ce qui fait tout de même 19.7% de lecteurs inefficaces, car il ne faut pas dire illettrés.

Parmi ces 80%, 10.3% sont des profils 5c, c’est-à-dire une population de lecteurs qui, malgré des déficits importants des processus automatisés impliqués dans l’identification des mots, réussit les traitements complexes de l’écrit, et cela en s’appuyant sur une compétence lexicale avérée.

Leur lecture est fonctionnelle grâce à une stratégie de compensation fructueuse.

Ils ont su adapter leur vitesse de lecture, relire et maintenir un effort particulier d’attention en dépit de leur mauvaise automatisation des mécanismes de base de la lecture.

 

Voilà une présentation plutôt bienveillante pour signifier que ces profils ne savent pas lire correctement mais qu’ils arrivent à corriger leurs lacunes grâce à une compréhension globale du texte.

Le texte qui était lu étant soit un article de magazine télé, soit un texte basique.

On n’ose imaginer les résultats avec des textes littéraires, voire même des articles de journaux.

La suite de la présentation du profil 5c est nettement moins positive :

La faible vitesse avec laquelle ils traitent les écrits marque la différence entre eux et les lecteurs du profil 5d.

Les lecteurs du profil 5c sont efficaces mais plus lents : en moyenne, les jeunes du profil 5c mettent 2,5 secondes à déchiffrer une paire de mots, contre 1,3 seconde pour les jeunes du profil 5d.

 

en-retraitLa question qui se pose pour ces jeunes reste celle des effets d’un éventuel éloignement des pratiques de lecture et d’écriture : les mécanismes de base étant insuffisamment automatisés, s’ils s’éloignent de toute pratique, l’érosion de la compétence peut les entraîner vers une perte d’efficacité importante dans l’usage des écrits.

Les sollicitations de leur environnement professionnel et social seront donc déterminantes. 

Les auteurs ont beaux essayé de cacher l’échec derrière un optimisme de façade ils sont quand même obligés de dire que les 5c lisent deux fois moins vite que les 5d pour déchiffrer une paire de mots.

Imaginons les résultats avec une phrase de littérature.

Quant à leur devenir, leur manque de pratique va provoquer une érosion de la compétence qui n’est déjà pas bien grande et donc une perte d’efficacité importante. 

Donc ces semi-illettrés à l’adolescence seront des illettrés complets à l’âge adulte.

Il n’y a donc que 69.7% de lecteurs complets, et 30.3% d’illettrés en France.

Ce taux nous fait revenir au milieu du XIXe siècle.

Une langue de bois soviétique

La culture soviétique qui emplit ce rapport est consternante.

On cherche vainement à dissimuler l’échec derrière des euphémismes et des litotes qui ne prennent pas : le mot illettré n’apparaît jamais dans le rapport, et on ne parle pas d’illettrisme  mais de « situation d’illettrisme, terme auquel les rédacteurs sont bien obligés de recourir une fois.

On évoque sinon des jeunes aux acquis limités et des jeunes en difficulté de lecture. Pour ceux qui liraient le rapport sans savoir lire les sous-entendus, cela pourrait peut être passer.

Un déni de réalité

petro-dollard-trafic-en-eurosDernier satisfecit, les résultats s’améliorent : La comparaison des données de 2011 avec celles de 2009 et 2010 indique une légère baisse du pourcentage de jeunes en difficulté de lecture : ils sont 10,4 % en 2011 contre 10,6 % en 2009 et 10,8 % en 2010. 

Plus que d’une baisse il faudrait surtout parler de fluctuation statistique dont on ne peut tirer aucun réconfort.

La comparaison avec les années antérieures à 2009 n’est d’ailleurs pas possible puisque les tests ont été modifiés :

Les tests ayant changé à partir de 2009, ces résultats ne sont pas directement comparables avec les années précédentes.

S’y on s’y essaye malgré tout on arrive à la conclusion que la situation s’améliore puisqu’il y a moins d’élèves en situation de difficulté de lecture.

Le niveau est-il en train de monter ? Non.

Mais constatant que les résultats obtenus étaient trop négatifs il a été décidé de revoir la modalité de passage des tests en les rendant plus faciles.

Casser le thermomètre est une excellente façon de ne pas mesurer la fièvre.

Il semble que la nouvelle modalité de passation, beaucoup moins scolaire, a fait notablement diminuer les mauvaises performances dues à des refus de répondre sérieusement aux exercices proposés.

D’une part, l’interactivité du procédé rend l’interrogation plus ludique, d’autre part, la pression temporelle exercée par le déroulement automatisé et commun des épreuves nécessite une certaine attention, même sur des tâches d’apparence simple.

Si le niveau continue de baisser, on veillera à produire d’autres tests.

Le chiffre de 30% d’illettrés en France serait-il donc minoré ?

Pour un paternalisme du XXIe siècle

Les chefs d’entreprise devraient s’effrayer de ces résultats, car même s’ils recrutent dans des métiers manuels il leur faudra obligatoirement du personnel sachant lire et écrire convenablement.

Devant la faillite de l’école, et ne pouvant rien attendre des réformes à venir, il leur est indispensable de financer des écoles indépendantes, afin de former convenablement les futurs employés dont ils ont besoin.

le-textePuisque l’État n’est pas en mesure d’apprendre à lire à 30% de la jeunesse de France, c’est aux entreprises à recréer un paternalisme du XXIe siècle et à financer leurs propres établissements, comme l’ont fait Michelin, Wendel, Schneider et tant d’autres avant eux.

Ce sont ces patrons qui ont permis de vaincre l’illettrisme en France au XIXe siècle, et non pas les lois Ferry.

Si 30% des jeunes de France ne savent pas lire à 17 ans, il ne faut pas croire que les 70% autres sont des génies.

Quel est leur capacité à disserter, à analyser un document, à produire un rapport écrit, à avoir une ouverture sur les cultures du monde, quand ils ne sont pas capables de lire un manuel destiné aux Terminales de 1963 ?

L’école est à financer par les entreprises, mais aussi les collèges et les lycées.

Il est trop facile aux chefs d’entreprise de se retrancher derrière ces piètres résultats pour dénoncer l’étatisme français et la faillite de l’école.

Que font-ils pour remédier à ce scandale ?

Que font les entreprises du CAC 40 et du SBF 120 pour lutter contre l’illettrisme ?

Que ne voit-on des fondations d’entreprise se créer pour financer des écoles libres en France ?

Ce sera beaucoup plus utile que de financer un art contemporain douteux ou de gaspiller des bénéfices dans du mécénat fumeux.

UNE MAIN DE LIBERTESC’est à vous, chefs d’entreprise, de prendre les choses en main, il y va de la survie de votre entreprise, et de l’économie française.

Alors il faudrait et ces lieux portent bien leur nom La Jungle De Calais !

Lorsque la Laïcité puis la Liberté prenne à tour de rôle, la signification qui reste un sujet ne pouvant se traiter en un seul jet, cela démontre à coup sûr que nous y reviendrons.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LES FOLIES POUR LES PRISES DE POUVOIRS

un-juste-melangeDepuis le temps que nous le disons, vous voilà servis dans tous les sens des termes, les folies de pouvoirs conduisent aux destructions humaines et tout ce que touche à son environnement.

Il est impossible de contester cette prise de position, car il y a bien des décennies que l’argent a oublié le sens du mot « clémence ».

Il suffit de constater ce qui se passe autant dans les prés élections en Europe, la France est loin d’être un exemple de démocratie à tels points que les touristes fuient vers des horizons moins violents, moins menteurs, moins voleurs etc.

Les USA c’est encore pire, lorsque l’on constate en observateur objectif, les insultes en dessous de la ceinture pour le ou la, future présidente de la nation la plus puissante du monde, foutaises que de constater les magouilles la déchéance pour le goût des pouvoirs.

Quant à l’Afrique, mais combien sont ceux qui se penchent sur le devenir de cette masse de cadavres qui jonchent le fond des mers, les pouvoirs débordants de tous ces tyrans, quels que soit les continents vers lesquels nous nous tournions, nous constatons que des folies au sens le plus horrible de la signification du quotidien.

LEAD Technologies Inc. V1.01

Puis que vous le vous le vouliez ou pas, 60 millions de français vont se voir pillés de leurs moindres libertés au nom d’un terrorisme certes sanguinaire, mais il faut modestement se poser les questions de savoir, de comprendre et de tout ce qui va avec qui sont les réels coupables de telles situations ?

Nous sommes plus qu’à la fin d’une génération, mais comme le disent les plus grands historiens Le Monde part en quenouilles et dire que durant ce temps, certains humains tentent simplement de sauver leurs vies et celles de leurs familles.

La majorité des médias ont tous à mots couverts des orientations politiques axées et cela ne se passe pas uniquement en France c’est un constat mondial.

petrole-algerie-or-noirDurant ce temps les enfants et moins jeunes ne savent ni plus lires ou écrire, chacun cherche plus ou moins un modeste bout de pain.

Les Banques, avec un B majuscules , nous nous contentons rapporter in texto la manière, dont les finances démontent le monde et combien sont les médias qui osent en parler ouvertement sans craindre un procès.

En prenant connaissance de ce thème d’expression cela donne une idée de la face cachée des paradis fiscaux et du reste dont sommes à priori complétement Ignorants en voici un petit extrait !

A ne pas en douter les élections présidentielles qui se déroulent autant en En France, en Europe, aux USA démontrent que les uns sont plus pourris que les autres et que nous sommes plus que manipules au-delà de ce que nous découvrait le fameux chef-d’œuvre :

Mille milliards de Dollars : Film complet en français peur ceux qui ne l’auraient pas vu ou simplement pour se rafraîchir que nous sommes à la fin d’une civilisation en mules domaines !

DonaldTrumpDe toutes les institutions sociales voici encore un exemple encore plus fort que celui juste au dessus, tout se mixte refuser de le voir et de le comprendre c’est êtres lâches, fourbes et bien plus disent certains. PREUVES INCONTOURNABLES !

Comprendre la valeur de L’ARGENT !

5 multinationales représentent plus de 1000 000 000 000 de dollars en 2015.

Quant aux systèmes de la JUSTICE attendre la fin d’un quinquennat, pour se rendre que rien ne fonctionne dans le pays des Droits de l’Homme, mais en réalité il ne s’agit pas d’un mais de deux quinquennats, en son temps un média osa citer un exemple :

fausse-realite-mais-cest-beauLA JUSTICE dans sa pauvreté : Le Canard Enchaîné

Un magistrat du tribunal de Créteil, Xavier Lameyre, a été convoqué, le 11 juin, par son président pour se voir signifier qu’il était débarqué du poste de juge des libertés et de la détention. Ce courageux président, Henri-Charles Egret, se couche ainsi devant le parquet et, surtout devant la police, appuyée par de complaisantes gazettes qui menaient depuis quelques mois une intense campagne contre ce juge.

Voir la hiérarchie judiciaire devancer les souhaits du pouvoir, ou céder aux cris de la foule, est un spectacle aussi désolant qu’ordinaire. Il est plus rare, en revanche, d’en entendre le candide aveu.

LE SENS DE LA CONTRE VERITELe juge Lameyre a été viré, selon les propres termes du président Egret, non pas en raison de ses actes, sur lesquels il n’a « pas d’appréciation à porter », mais à la suite des critiques portées par la police et de « leur écho médiatique ».

Que reproche donc l’ « écho médiatique» à ce magistrat? D’avoir pris au sérieux l’article 137 du Code de procédure pénale, qui dit qu’une personne mise en examen est toujours présumée innocente, et qu’elle ne peut être placée en détention provisoire qu’« à titre exceptionnel ». Il s’est imaginé, le malheureux, qu’il était aussi juge des libertés et pas seulement de la détention. Ce qui lui a valu, chez les poulets, le charmant sobriquet de « Liberator ».

Voilà deux semaines encore, il refusait d’incarcérer quatre trafiquants, la plupart drogués jusqu’aux yeux, alors que la police avait laissé filer, à la suite d’on ne sait quel accord secret, un cinquième homme soupçonné, lui, d’être une tête du réseau.

napoleon-y-est-alleXavier Lameyre aurait mieux fait de se livrer à quelque cambriolage. Dans la magistrature, cela peut valoir une flatteuse promotion. La preuve? Il y a quelques semaines, deux magistrates, qui sont aussi deux inséparables soeurs, Marie-Dominique et Marie-Aleth Trapet, l’une et l’autre religieuses et H. docteurs en droit canon, ont dû quitter discrètement le ministère de la Justice, place Vendôme, où elles étaient en poste à la Direction des services judiciaires. L’une à la communication, l’autre au bureau du statut et de la déontologie.

Il suffit de prendre divers exemples qui vont parfois dans le sens des révoltes et des meurtres que l’on voit grandir de plus.

1ERE EXPLOSION ATOMIQUEPrenons connaissance d’autres positions :

La guerre est là !

Nous sommes en plein dedans !

Ils ne sont pas pacifistes !

En voici encore d’autres !

La guerre nucléaire se prépare !

Cela à certains semblerait complétement fou, mais oui nous sommes en plein dedans.

combien-de-mortsIl faut oser les réalités en face pour que la majorité qui se trouve déjà dans les caniveaux, ne finissent perdus, noyés, assassinés, et tout ce qui découle des histoires de fesses et des ouvrages qui garnissent les étals des libraires, mais comment pouvoir le refuser cela rapporte.

Vouloir comprendre et c’est à notre tour de sombrer dans les plus grandes folies :

Puis durant ce temps il suffit pratiquement d’épouser la carrière qui permet de sauver les autres, pour se rendre qu’à plus de 72% ces femmes, ces hommes, ne pourront jamais avoir à long terme une famille stable.

Il faut simplement comprendre que le surcroit de travail de sauver les autres ou de s’occuper des anciens bien souvent ferment les portes de tout avenir paisibles.

Donc effectivement il y a un nettoyage réellement en profondeur à faire car dans le cas contraire nous prenons les mêmes et nous recommençons à faire tourner les moulins à finances.

petro-dollard-trafic-en-eurosAlors essayons de comprendre dans la mesure où nous soyons capables ce qui se passe sous nos fenêtres et devant nos yeux pour ceux qui peuvent voir pour les non-voyants vous avez toujours la possibilité d’écouter, et les mêmes droits que quiconque.

Puis dire qu’à ne pas en douter, les feux d’artifices garniront le globe à l’orée de 2017.

Il ne reste plus qu’à croire à un miracle mirage pour que le bon sens l’emporte sur la violence, dommage à la fin de cette phrase je constate que je viens de me réveiller d’un instant de rêve.

Merci à la complexité de nos cerveaux qui nous permettent parfois de nous évader du réalisme.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Aimer à travers la crise conjugale

IL SE CACHEHommes violents !

Prévenir les coups.

J’ai tellement eu peur d’être comme mon père, que je suis devenu comme ma mère, une personne battue.

Jean-Pierre Bellemare dossiers Égalité Homme-FemmeChroniques d’un prisonnier

violence-conjugale---YemaMon père qui était alcoolique et violent avec ma mère fut le pire exemple d’homme pour le tout petit que j’étais. En vieillissant, j’ai toujours eu cette angoisse de lui ressembler. Devenir un père colérique qui sous l’emprise de l’alcool martyriserait son épouse.

C’est pourquoi, à titre préventif, je me suis investi très tôt dans les Alcooliques Anonymes et les Narcotiques Anonymes. Durant quelques décennies et même encore aujourd’hui, je fréquente ces groupes qui m’ont permis de me reconnaître à travers eux et de comprendre mes problèmes.

Nous avons tous des moments où le désir de sombrer est plus fort que celui de nager. Se laisser aller à la dérive nous apparaît alors comme la seule sortie possible, qu’on utilise l’alcool ou la drogue en désespoir de cause.

Pour ma part, je me lève le matin avec un miroir et je me couche avec. C’est un exercice parfois humiliant et souvent blessant, mais ainsi je vois mes difficultés plus rapidement. Cela me permet d’essayer de les corriger le plus vite possible avant qu’elles ne deviennent trop importantes pour mon égo. Ma grande peur de ressembler à mon père est ce qui a contribué inconsciemment à me faire devenir comme ma mère, une personne soumise et victime de tous.

Je suis devenu comme elle, en me regardant constamment et en me reprochant ce que j’avais bien pu faire pour que cela aille mal. Si les choses ne marchaient pas bien c’était uniquement par ma faute, mon manque de jugement et de perspicacité.

Curieusement, mon attitude fut condescendante et méprisante vis-à-vis d’un policier qui se faisait battre par sa conjointe. Et cet autre homme, un joueur de hockey, dont ses amis avaient porté plainte à sa place pour violence conjugale. Des cas médiatisés.

Puis ce fut mon tour, pris dans le même engrenage. Je ne savais absolument pas quoi faire. Moi, que les psychologues et criminologues décrivaient comme violent.

Cette femme que j’aimais se transformait en lionne et ses griffes n’avaient de pareil que ses mots encore plus déchirants.

Force est d’admettre que si un tueur voulait me faire la peau, je pouvais négocier avec lui. Dans le pire des cas, avec une batte de baseball. Mais lorsqu’il est question d’une femme qui nous attaque, celle qu’on aime de surcroit, à cause d’un problème de contrôle, on est dépassé. J’étais en train de me transformer en ces hommes qui ont repoussé leurs limites au maximum, au lieu de faire appel aux policiers.

Dans une société comme la notre, avec notre historique de violence conjugale, tu y penses à deux fois avant de porter plainte contre ta conjointe. Qui plus est, je ne crois pas à l’efficacité de l’appareil judiciaire, je le connais trop bien.

C’est pourquoi je dois nécessairement me séparer d’elle. Non point que je ne l’aime plus, mais ce n’est qu’une question de temps avant que je n’aie envie de me défendre. Et vu l’objectivité des forces de police et des tribunaux, et surtout avec un dossier criminel, mettons que mon chien est mort. Tout ce qui me reste à faire est de prier pour qu’elle puisse un jour trouver la paix.

Pour tous ces hommes qui minimisent, ridiculisent ou ignorent ces violences, n’attendez pas. Les drames passionnels n’arrivent pas qu’aux autres. Il faut reconnaître la gravité du problème le plus vite possible. Autrement, ce qui vous guette sera une arrestation, une perte de réputation, de dignité ou de liberté pour avoir voulu vous défendre à un moment de saturation.

Lorsqu’une femme frappe, c’est une gifle. Quand un homme frappe, c’est un coup criminellement punissable par la loi. Les avocats sauront vous saigner en vous faisant découvrir les entrailles de l’appareil judiciaire, chose que je vous déconseille fortement.

Autres textes sur Prison

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LA DANSE DES FOUS

Depakine-le-gouvernement-va-creer-un-fonds-dindemnisationA ne pas en douter le début de l’été n’a pas été trop chaud, puis la température étant montée nous avons franchi les divers caps de la valeur climatique.

Les électeurs de la France sont-ils aussi débiles voir aussi fous que les 10 ans que nous venons de vivres et qui ne sont pas encore tout à fait terminés.

Il est évident que d’une seule médaille la France a réussi à faire mieux qu’à Pékin.

Le secret de polichinelle vient de voir le jour dans le cadre du noir de la pièce éclairée d’où il faisait semblant de dormir.

Nous le savions aussi vrai que la majorité des futurs votants qu’ils allaient nous prendre pour des sapins de fin d’année, à présent il reste à savoir qui sera le cochonnet et celui qui restera sur le carreau.

La folie des grandeurs gagne tous les terrains, mais à présent ils préfèrent l’écrire car à défaut d’être écouté, ils seront surement lus.

Nous allons surement assister avant la fin de l’année 2016 par chaines interposées à :

Le plus grand Bêtisier de la Planète !

Nous ne pouvons écrire une seule chose ce sont : Des Supers Champions du Palmarès de la Flute, allez encore Un Tour faites : Tourner Manège !

Cela mit à part il suffit de lire et de fouiller juste un peu, pour constater que la majorité pour ne pas être extrémiste qui soutiennent les politiques candidats à la Magistrature suprême, trainent des valises de mensonges pour rester correct aussi et moins lourdes que leurs truanderies, leurs turpitudes en étant complices maquillés des financiers.

IL FAUT OSER LE VIVREMais il y a bien pire que cela remonte à presque un demi-siècle :

La masse des politiques sans exception ont fermés les yeux et ouvert les tiroirs caisses :

Les chiffres annoncés ne sont pas certains mais les causes sont évidentes, il ne suffit plus que marier Médiator alors que Sanofi se moque de tout un chacun, Servier en tête même mort !

En 7 ans, 14.322 grossesses ont été exposées à cet antiépileptique toxique.

L’Etat reconnaît sa responsabilité et Sanofi botte en touche.

Il y aura bien un fond pour indemniser les victimes de la Dépakine.

Marisol Touraine a annoncé, dans un communiqué, que ce dispositif serait voté dans l’un des textes budgétaires de l’automne.

Et qu’un programme de signalement et de dépistage serait mis sur pied sous six mois afin de permettre aux victimes de se faire connaître et de bénéficier par la suite d’une prise en charge en totalité par l’Assurance-maladie.

C’est une victoire pour Marine Martin, la présidente de l’Apesac, l’association qui défend les victimes de la Dépakine : C’est la première fois que l’Etat reconnaît sa responsabilité complice pour avoir autorisé la mise sur le marché d’un produit foeto-toxique », a-t-elle souligné.

 Dépakine : Arrêter les dégâts et réparer, tout reste à faire

 

UN DOUBLEQu’est-ce que la Dépakine, ce médicament de Sanofi pointé du doigt ?  Tromperie aggravée :Pour autant, l’Apesac ne se satisfait pas de la création du fonds. Elle exige que Sanofi contribue à l’indemnisation des victimes, alors que le fabricant de la Dépakine refuse pour l’instant de reconnaître sa responsabilité.                  

Il y a réellement du nettoyage à faire ce qui entrainerait de véritables économies dont la France, l’Europe a un besoin incontournable, puis lorsque lorsqu’on l’on entend chacun d’eux se targuer que la nation Des Droits de L’Homme est la France, vastes fumisteries.

A l’évidence nous avons 577 députés, 150 suffiraient amplement, il en est de même pour les Sénateurs qui devraient être des citoyens et non représentait une maison de retraite pour service rendu aux partis.

Ensuite ne pas penser et constater que selon que vous soyez, les portes de réellement prendre un enfant par la main, prend la valeur du véritable affectif, le solde de tous comptes ne représente plus rien.

En certaines circonstances le profit des laboratoires est tellement fantastique que le scandale coule des yeux des victimes innocentes.

Puis de ces faits je sais de quoi je parle ; mais à l’époque les laboratoires n’étaient pas responsables, il ne faut pas perdre de vue les progrès énormes que la science à fait à vitesse grand V.

Mais ce qui est réellement triste en la circonstance, ce sont les parents de ces enfants n’aient avec masse de malformations, surtout sans perdre de vue, que la durée de vie et les souffrances à tous les nivaux ne peuvent s’expliquer.

Alors nous allons en entendre des promesses plus dingues les unes que les autres dans les mois qui arrivent.

Ces divers extraits démontrent bien que l’être humain pour les financiers de tous bords n’est devenu avec le temps qui s’écoule que du bétail comparable à la Vache Folle.

3Nous avons toujours été proactifs pour actualiser l’information sur les médicaments ; le problème, c’est que nous ne pouvons la modifier seuls, plaide-t-il, en rejetant la balle dans le camp des autorités sanitaires.

Sanofi a fait face à ses responsabilités dès lors qu’elles étaient reconnues, avance Pascal Michon, le directeur médical.

La firme rappelle qu’il existe une procédure d’indemnisation en cas d’effets indésirables de médicaments, sous l’égide de l’Oniam, l’office national d’indemnisation des accidents médicaux.

Chez Sanofi, on l’ignore.

Quitte à attaquer le laboratoire français?

S’agit-il d’étudier la possibilité d’un cofinancement du fonds d’indemnisation ?

Par ailleurs, le ministère de la Santé a annoncé qu’une mission d’expertise juridique sera amenée à rencontrer prochainement le laboratoire Sanofi.

Une quinzaine de procédures judiciaires ont été initiées.

Ils disent que c’est aux médecins d’assumer leurs prescriptions, alors qu’ils ont délibérément omis de mentionner les troubles du développement, s’insurge Marine Martin, qui parle de tromperie aggravée 

2L’estimation du nombre d’enfants touchés fait l’objet d’une autre enquête, attendue pour la fin de l’année.

Mais avec sept années sous la loupe, on est loin du compte puisque la Dépakine est prescrite depuis 1967 quarante ans de plus.

Le risque pour ces enfants a été évalué par l’Europe : 11 % de malformations et 40 % de troubles neurologiques, pouvant aller de l’hyperactivité à l’autisme.

Seulement un peu plus de la moitié de ces grossesses sont allées à leur terme 8.701 naissances.

Selon une étude menée par l’Assurance-maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament, rendue publique mercredi, 14.322 femmes enceintes ont été exposées entre 2007 et 2014, juste avant que les autorités sanitaires commencent à prendre des précautions pour endiguer la catastrophe.

Prescrit depuis 1967

C’est au niveau européen que la sonnette d’alarme a été tirée en 2014, sous la pression des associations nationales désespérant de se faire entendre dans leur pays.

Les deux enfants de Marine Martin font partie des victimes, mais elle n’à découvert que sur le tard le lien entre son traitement et la maladie.

4Cet antiépileptique fabriqué par le laboratoire Sanofi, ainsi que tous ses dérivés et génériques à base d’acide valproïque, ont provoqué des malformations et des troubles du développement neurologique chez de nombreux enfants dont la mère a consommé ce médicament pendant la grosse.

Patrick Juan

Le Panda

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LA COLERE JUSTIFIEE

1A propos de ma radiation de l’Ordre des Médecins : une extrême gravité

Chers amis de la Santé,

J’ai appris par voie de presse ma radiation de l’Ordre des Médecins à compter du 1er décembre 2016.

Les médias, dont ceux qui font la publicité des fabricants de vaccins, se sont chargés d’informer très largement le grand public. Par cette décision du 8 juillet (prise par la chambre disciplinaire du Conseil Régional de l’Ordre des Médecins, Languedoc-Roussillon), on veut m’interdire d’exercer mon métier de médecin cancérologue.  Comme il ne m’est rien reproché sur le plan strictement professionnel mais qu’on me reproche de m’être exprimé publiquement, c’est qu’on cherche à me faire taire. J’ai reçu un très grand nombre d’encouragements, par téléphone ou mails, de France comme de l’étranger, à la fois de collègues, de consœurs et confrères médecins et d’un très grand nombre de patients connus ou inconnus qui ne comprennent pas une telle décision disciplinaire. Soyez-en ici très chaleureusement remerciés, car je n’ai pas pu le signifier à chacun par manque de temps d’autant qu’il m’a fallu préparer ma défense. J’ai d’abord été conforté par la position immédiate du Conseil de l’Ordre des Médecins de mon département qui a décidé de faire appel face à la gravité de la sanction. Je remercie très chaleureusement toute l’équipe autour du président du Conseil de l’Ordre de l’Hérault à Montpellier.

Heureusement, l’appel auprès du Conseil national de l’Ordre des Médecins a un effet suspensif

J’ai donc pu poursuivre des consultations bénévoles en différents endroits pendant l’été. J’ai pris conseil et travaillé avec un avocat, étonné comme moi et mes collègues de Montpellier par la gravité de la sanction. Je conteste non seulement la sanction – la plus lourde qui soit à l’encontre d’un médecin, en principe réservée à des gens qui ont commis des faits pénalement répréhensibles -, mais avant tout je réfute le principe même de toute faute déontologique. Etre mis au ban de la médecine comme si j’avais assassiné, volé, violé, comme si j’étais incompétent et dangereux, après 40 ans d’exercice de ce métier où j’ai tout fait pour donner et donner encore le meilleur de moi-même, être sans cesse au courant des découvertes les plus récentes, est insupportable tant pour ma personne, ma famille que pour mes nombreux élèves et les très nombreux patients que j’ai soignés, que je consulte et conseille encore régulièrement.  Je reste déterminé, car les accusations portées contre ma personne sont entachées de nombreuses erreurs. La plus importante est que je ne suis pas contre les vaccins, en particulier ceux qui sont obligatoires, mais lanceur d’alerte contre les abus consistant à imposer des vaccins non nécessaires à un nouveau né de 2 mois et même avant sa mise au monde.

Tout cancérologue doit bien connaitre le système immunitaire

Je reconnais l’importance du système immunitaire pour comprendre et éviter les nombreuses maladies liés à des défenses immunitaires fortement perturbées, par bactéries, virus, champignons ou parasites dans telle ou telle partie du corps, et l’intérêt des thérapeutiques dites ciblées utilisées de plus en plus efficacement en cancérologie. Je demande à ce que le carnet de vaccination soit revu de fond en comble, afin que l’allaitement maternel soit proposé en première intention et que les vaccinations dites recommandées restent de la responsabilité exclusive des médecins référents. Sollicités par les familles, contrôlés sans cesse par l’assurance maladie, poussés par les publicités, mes confrères et consœurs médecins sont parfois désorientés. Ils savent parfaitement que les vaccinations des nouveaux nés dépendent d’abord de la santé des parents et que le système immunitaire d’un enfant nouveau né en bonne santé a besoin de 1000 jours après sa conception pour être mature et fonctionnel, c’est à dire pas avant l’âge de 2 ans.

On cherche à médicaliser l’émotion dès la naissance ou même avant

Ainsi peut-on proposer la généralisation des vaccinations sans tenir compte de l’état de santé des parents et en ne tenant aucun compte des effets délétères des vaccinations imposées si précocement à des nouveaux nés naturellement fragiles. En dehors de cas très particuliers, la vaccination à 2 mois contre l’hépatite B et dès 9 à 12 ans contre les papilloma virus responsables de maladies sexuellement transmissibles, est totalement abusive et impose de résister à de fausses bonnes solutions car prises en dépit de certaines réalités et parfois du bon sens. Je crains de ne pas être convoqué, par les responsables de la concertation citoyenne sur les vaccins (http://concertation-vaccination.fr), pour représenter un très grand nombre de personnes qui perdent chaque jour un peu plus confiance dans la médecine traditionnelle face aux excès thérapeutiques, en particulier avec la généralisation abusive des vaccinations.   A la mi-août, la pétition ”Vaccin obligatoire : les Français piégés par la loi et les laboratoires !” <http://petition.ipsn.eu/penurie-vaccin-dt-polioa été signée par un grand nombre de personnes, dépassant 1 million 74 000 signataires. Il faut continuer à la faire connaître. J’ai décliné une pétition pour me soutenir, car j’ai pensé qu’il était plus important et urgent que les 1 million 74000 signataires soient entendus et qu’enfin soit annoncée la re-fabrication du seul vaccin obligatoire le DTP sans Aluminium, cet adjuvant dont on ne peut plus cacher les effets délétères, qui est ajouté pour stimuler une immunité encore immature.

A propos de la concertation citoyenne qui veut ”réconcilier les français avec la vaccination”

Sachez que je prépare un argumentaire étayé que j’enverrai à mes collègues nommés par la ministre de la Santé pour le débat sur la vaccination (http://concertation-vaccination.fr) qui a commencé, auquel je n’ai pas été convié. Ce débat citoyen a pour but ”de réconcilier les français avec la vaccination”. Je crains surtout que ne soit recherchée la couverture vaccinale la plus large, dès la naissance, soi-disant contre le plus grand nombre de maladies. Et cela sans certitude d’efficacité, en utilisant le mot ”exigibilité” pour le plus grand nombre d’institutions (milieu scolaire en particulier) et de structures (crèches, maisons de retraite…). Etre lanceur d’alerte auprès du grand public quand on n’est pas entendu par les responsables politiques est-il si répréhensible ?  Restant à votre service, toujours pour la meilleure santé de vos familles et de vos enfants, je souhaite à toutes et à tous une bonne fin de vacances et une bonne reprise pour celles et ceux qui sont déjà au travail. Professeur Henri Joyeux

PROCHAINES CONFÉRENCES EN SEPTEMBRE

URGENT

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

LA CORRUPTION SPORT ET LES POLITIQUES

OlympicsIl suffit juste de regarder un peu pour comprendre que la corruption se trouve à tous les stades.

Ce n’est nullement un jeu de mots, suffisamment des scandales en apparence actionnables tirent les usufruits d’un penchant plus que déviant mais il faut avoir le réalisme de le constater.

En dehors du lampiste de base plus personne ou presque n’est responsable de quoi que ce soit.

Les J.O. qui se déroule à Rio en cette année 2016 n’est nullement la goutte la celle qui fait déborder le vase, mais les divers scandales où tout se mêle.

De là, à croire ou penser qu’il n’y que Rio reste une supercherie phénoménale !

La Justice corrompu en fonction des dividendes. En commençant par Madame Taubira et Cie cela remonte à 2001 et continu !

Comment pouvoir prétendre une Justice équitable il est vrai que les propos tenus non rien à voir avec les réalités !

La corruption politico-financière en voici quelques exemples et ensuite subsiste le sceau du glaive et de la balance, c’est plus que la honte, mais les coupables sont libres.

Le sport attribué à des nations qui ne respectent rien ni personne.

Les politiques représentaient en apparence par des commissions occultes pour le quidam de base mais plus que connu mais ils ont l’avantage de savoir nager en eaux troubles.

0Il y a des lustres que plus ou moins une poignée de personnes essaient de tenir le cap de la légalité, elles sont vites réduites au silence par divers actes qui éclatent au miroir du soleil, une évidence la peau des biens nommés sont bien à l’abri de toutes hostilités !

Le travail et Pole Emploi sont à la solde du gouvernement donc là encore une manipulation de formation imaginaire qui de façon fictive fait réduire le nombre de chômeurs pour faciliter certaines élections.

Ces faits ne datent point de ce moment, mai sommes nous tous cautions ou voleurs de voleurs ?

Certains champions y compris olympiques ne peuvent pas même vivre de leur hypothétique médaille d’or, ce n’est point une apparence mais une réalité ils marqueront les annales de certaines disciplines, mais finiront dans la majorité des cas dans la misère.

La lutte contre toutes les formes de drogues plus que facile d’en parler avec un masque de loup, puis pour cause car ce sont les pays producteurs qui financent par des dessous de table les campagnes électorales.

Un exemple parmi des milliers de l’arbre qui cache la forêt !

Clermont-Ferrand remplace ou reste le jumeau des ramblas à Barcelone mais même mieux à Chefchaouen au Maroc ! Il y masse de complicités non élucidées et qui profite à qui l’on n’ose pas penser.

Ce n’est nullement un panache réservé une élite puisque juste un petit exemple tout ce qu’il y a de plus modeste la vente du tabac est interdite aux mineurs en ce qui concerne la France, il semblerait que ce soit une lutte paritaire à mourir puisque des distributeurs de tabacs sont installés dans les grandes surfaces.

Puis effectivement pas vu pas pris, il en est de même pour l’achat des alcools de drogues dures même s’il n’existe pas de petite ou grande drogue ; il y a la drogue tout simplement mortelle et cela tout comme les faits cités ci-dessus se font à la vue et au su de tous Etats.

Les cousins belges le savent plus que bien mais les corrupteurs font silence !

Donc il ne faut pas être surpris lorsque l’on constate la montée du terrorisme à divers, nous avons le sentiment de remonter à l’époque de Robespierre, mais la terreur semble avoir changé de camp et cela est plus que regrettable dans tous les du terme.

6Mais comment le disait une personne Selon que vous soyez…..

Il existe diverses portes de solutions saines claires et propres mais il existe de nos jours comme je le titrais en 1993 plus de cent raisons de faire une véritable révolution, même si indéniablement force doit rester à la Loi, mais nous vivons en la circonstance tout ou presque sauf la fausse Loi du Talion !

10 bonnes raisons de faire à nouveau la Révolution !

Les causes de la Révolution de 1789 sont à nouveau réunies:

Injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés. Voici donc 10 bonnes raisons de faire à nouveau la Révolution…

1 La hausse des prix de 40% – La misère en travaillant

À l’occasion du passage à l’Euro, les prix des produits de base ont augmenté de 40%, au bénéfice des entreprises de la grande distribution. Mais officiellement, l’inflation pendant cette période n’a été que de 2%.

Alors que les prix augmentent, les salaires réels (après impôts, taxes et cotisations diverses, loyer, eau et électricité) n’ont pas augmenté depuis 20 ans, et les salariés ne bénéficient jamais des fruits de la croissance, malgré les fantastiques bénéfices réalisés par les entreprises.

Aujourd’hui, le salaire d’une majorité de salariés est à peine suffisant pour assurer la survie quotidienne.

Autrefois, les seuls pauvres étaient des chômeurs. Avec le “nouvel ordre économique”, il

est devenu normal d’être pauvre en travaillant. Dans le même temps, les multinationales

affichent des profits records qui bénéficient pour l’essentiel aux actionnaires, rarement à l’investissement, et jamais aux salariés.

42 Deux poids et deux mesures pour les salariés et les dirigeants d’entreprises

L’écart entre les salaires est devenu astronomique. Par ailleurs, lorsqu’un salarié commet la moindre faute, il est licencié sans pitié. Le plus souvent, il est même licencié sans avoir commis de faute.

Dans le même temps, les dirigeants qui ont ruiné leur entreprise conservent leur poste en bénéficiant même d’une augmentation de salaire (comme Serge Tchuruk à Alcatel), ou bien ils reçoivent des millions d’euros d’indemnités de départ (comme Michel Bon à France Telecom, ou Jean-Marie Messier à Vivendi Universal, parti avec 20 millions d’euros, soit 27 600 fois les indemnités de chômage du salarié de base).

En 2002, le salaire moyen des PDG des grandes entreprises françaises était de 2 070 000 euros par an. Pour gagner la même somme, un salarié de base devrait travailler pendant 172 ans. (*)

(*) Entreprises du CAC 40.

3 Deux poids et deux mesures pour la justice Selon la Constitution et la Déclaration

des droits de l’homme de 1789, la justice est la même pour tous? La réalité est devenue bien différente.

Alors qu’on accorde toujours plus de liberté aux entreprises, le citoyen ordinaire est soumis à une répression policière de plus en plus oppressante et à des réglementations de plus en plus contraignantes.

A la moindre faute de sa part, les sanctions sont impitoyables.

Récemment, un automobiliste a été condamné à 2 ans de prison ferme pour un excès de vitesse qui n’a pas causé d’accident. Une mère de famille peut être condamnée à 4 mois de prison ferme si ses enfants ne sont pas allés à l’école.

QUEL REALISME DE VRAIS PROPOSEt José Bové a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir arraché des plants de maïs transgéniques dans un champ. Dans le même temps, et dans des affaires qui ont causé des préjudices beaucoup plus graves, les élites politiques et économiques bénéficient d’une impunité systématique. Ainsi, Jean-Claude Trichet (ancien président de la Banque de France et membre du Groupe de Bilderberg) a été “totalement blanchi” à propos des malversations financières du Crédit Lyonnais. De même, Roland Dumas a échappé à une condamnation dans l’affaire d’Elf Aquitaine, des frégates de Taiwan et de leurs commissions occultes. Et dans l’affaire du “sang contaminé”, le ministre de la santé Edmond Hervé a été condamné à quelques mois de prison ferme, mais a été “dispensé de peine” par le tribunal. Etc.

14 Le décalage entre les impôts élevés et l’inefficacité croissante des services de l’Etat

Malgré la médiocrité des services publics, les impôts demeurent très élevés.

En additionnant l’impôt sur le revenu, les impôts locaux, l’impôt foncier, la TVA et les taxes sur l’essence, les prélèvements de l’Etat représentent plus de la moitié du revenu d’un salarié moyen.

Dans le même temps, la qualité de l’éducation se dégrade faute de professeurs en nombre suffisant, faute de locaux adaptés et d’un matériel pédagogique moderne (ordinateurs, magnétoscopes, etc.).

Pire encore est le délabrement des services de santé. Dans les hôpitaux, il devient habituel que des blessés attendent pendant 24 heures sur un brancard Emeutes, violences et confrontations: «raisons d’une Révolution»

Gavroche, toile de Delacroix… Dérapages? Voulus ou involontaires…

E x c l u s i f !

2 

10 bonnes raisons de faire à nouveau la Révolution ! dans les couloirs, faute de chambres et de personnel médical. Les opérations sont réalisées “à la chaîne” et les erreurs médicales se multiplient.

A cause du manque d’hygiène dans les hôpitaux, les malades ont 1 chance sur 4 d’être contaminés par des maladies nosocomiales mortelles ou fortement invalidantes, causées

par des bactéries devenues résistantes aux antibiotiques et qui abondent en milieu hospitalier (à cause de l’emploi abusif des antibiotiques par les médecins).

5 Le sabotage organisé des services publics pour justifier leur privatisation

Les gouvernements organisent le sabotage des services publics dont l’inefficacité est ensuite utilisée comme prétexte pour justifier leur privatisation. Voici ce que l’on peut lire à propos de

L’Education publique dans un document de l’OCDE, l’Organisation des Maîtres du Monde qui est également à l’origine de l’AMI:

Si l’on diminue les dépenses de fonctionnement, il faut veiller à ne pas diminuer la quantité de service, quitte à ce que la qualité baisse. On peut réduire, par exemple, les crédits de fonctionnement aux écoles et aux universités mais il serait dangereux de restreindre le nombre d’élèves ou d’étudiants. Les familles réagiront violemment à un refus d’inscription de leurs enfants, mais non à une baisse graduelle de la qualité de l’enseignement.

Cela se fait au coup par coup, dans une école et non dans un établissement voisin, de telle sorte qu’on évite un mécontentement général de la population.

(Extrait du “Cahier de politique économique ” n°13 de l’OCDE)

6 La corruption à tous les niveaux de l’Etat Le décalage entre les impôts élevés et la médiocrité des services de l’Etat est causé principalement par la corruption, présente à tous les niveaux de l’administration: commune, département, région, Etat.

problemes-insecurite-quartier-gare-avenue-charrasUne autre cause de ce décalage est le train de vie somptuaire des ministres et des hauts fonctionnaires: Luxueux appartements et voitures de fonction, déplacements en avion et en hélicoptère, voyages à l’étranger, nombreuses escortes de motards, gardes républicains mobilisés pour un protocole pompeux, repas avec les mets les plus raffinés, cocktails et réceptions dont le coût atteint couramment 100 000 euros pour une soirée…

Tout ceci est une autre façon de détourner l’argent du contribuable. 7 Les subventions abusives distribuées par l’Etat aux entreprises Si l’Etat manque d’argent pour l’éducation, la santé ou les retraites, c’est aussi à cause des subventions abusives versées à des grandes entreprises, sous prétexte qu’elles vont créer des emplois, et quelquefois sans prétexte du tout.

Puis une fois les subventions empochées, l’entreprise délocalise ses usines dans un pays où la main d’oeuvre est encore moins chère, et la fiscalité plus avantageuse.

8 La tromperie des “35 heures” En 1998, le gouvernement de Lionel Jospin présentait sa grande mesure sociale: Le passage aux 35 heures de travail hebdomadaire (au lieu de 39 auparavant), en échange d’une baisse des salaires, de l’instauration de la “flexibilité” (une mesure que les entreprises réclamaient depuis 20 ans), et d’une baisse des cotisations sociales des entreprises.

Le résultat est aujourd’hui un déficit de 12 milliards d’euros de la Sécurité Sociale.

TOUTE IGNORANCE NON INCONNUEUn déficit qui devra être payé par les salariés (si les cotisations augmentent), ou bien par les contribuables (si l’état prend en charge le déficit), ou encore par la population dans son ensemble (si les remboursements de soins diminuent).

Autrement dit, le gouvernement Jospin a fait un “cadeau” aux salariés, tout en leur demandant de payer pour ce cadeau.

En fait, les salariés ont même payé un prix supérieur à la valeur du cadeau.

Pour éviter que les salariés s’aperçoivent de la supercherie, le MEDEF (le syndicat des entreprises) a pris soin de protester vigoureusement contre les 35 heures.

9 Les accords multilatéraux négociés dans le dos des citoyens et qui vident la démocratie de son contenu

LE SENS DE LA CONTRE VERITEDepuis 10 ans, le pouvoir réel a été transféré progressivement et discrètement vers des organisations non élues (OMC, OCDE, Commission Européenne) qui sont entièrement au service d’intérêts particuliers (intérêts des entreprises multinationales) au lieu de l’intérêt général.

Les accords multilatéraux (AMI, AGCS) élaborés dans le secret et l’opacité par ces mêmes organisations ont vidé la démocratie de son contenu. Ces accords réduisent en effet considérablement le pouvoir et le droit des Etats à jouer leur rôle de régulation dans le domaine économique, social, et environnemental.

10 Le saccage de l’environnement par les entreprises, en toute impunité Par la pollution, le CO2, la déforestation, la destruction des paysages sauvages et de la biodiversité, les “prédateurs” saccagent la nature en toute impunité.

L’homme et l’environnement sont sacrifiés aux intérêts économiques des multinationales, et un avenir bien sombre se dessine pour les générations futures. Le point de non-retour écologique est sur le point d’être franchi.

Pour les citoyens de cette planète, c’est maintenant qu’il faut agir.

Mais comment oublier ce qui vient juste de se passer depuis la fin et le début de l’année, l’objectivisme pousse à faire des constats. N’hésitez à parcourir les divers thèmes structurés avec passions et bien souvent un sentiment sourd encore de nos jours !

liberteJetons une vision rapide ou une lecture automatique au choix !

Puis comment pouvoir simplement penser sans le dire les faits de la quinzaine c’est oublié !

Un certain abime s’empare de chacun de nous lorsque l’on constate que reprenant les écrits de ceux qui ont eu cette pratique les situations sont de plus en plus surprenants et graves.

Une évidence se dégage, sans passé, nous ne pouvons pas avoir de présent donc encore moins d’avenir, il serait utile que certains osent se pencher dessus à défaut de le lire.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)