Un Gouvernement De Bataille

Il n’y pas cinquante manières de combattre, il n’y a en qu’une, c’est d’être vainqueur. Malraux

Les véritables souffrances, sont souvent un cri de soulagement ou le silence. Le Panda

La carte des divers menus est posée, à ne pas en douter le château monté, tout comme la pièce du nouveau mariage des deux élus de cœurs va surement fondre par le sens des bouchées.

En ce jour de grâce, comme les chevaliers autour de la Table Ronde, n’est pas preux chevalier celui qui ne possède un solide écuyer.

Puisque dès la ligne de départ chacun sait qu’ils ne font pas partie de la même famille.

Il est évident que comme diraient les amoureux de Peynet : « C’est le plus beau jour de ma, de notre vie » A ne pas en douter le plus beau coup de ce gouvernement est la présence de Hulot !

Puis comme le murmurait Victor Hugo : « le cercle de famille s’agrandit » Ce qui a priori presque personne ne prend en compte c’est que selon comme l’enfant de l’union se présente il vivra dans la passion ou le temporel.

Tout laisse croire que les armes des législatives ont été bien affutées.

Il ne suffit pas uniquement de tenir trois rounds, mais de tenter d’aller jusqu’à la fin du parcours, 47% des français pensent que ce gouvernement ira loin.

Dans ces chemins parfois sinueux il faudra franchir le rubicond de certaines impasses bien plus difficiles à franchir en fonction d’où l’on se trouve.

Une évidence se dégage aucun des partis, ne peut tenter de trouver une seule consolation à l’énoncée du verdict même si ce dernier semble plus que temporaire.  

Edouard Philippe est connu par Emmanuel Macron depuis 2011.

Emmanuel Macron se trompe sur bien des points s’il pense en procédant de la sorte attirer une armada des députés sortants venants des Républicains sortants ou ceux de l’UDI.

Le président fraichement nommé ne peut penser former une majorité à l’Assemblée nationale.

Une évidence à contrario pas de manifeste d’Alain Jupé, qui n’a pas attendu pour se manifester. Pour bien réaffirmer son attachement à son camp, par son silence.

La droite traditionnelle peut en quelque sorte sortir une majorité qu’Edouard Philippe ne pourra contrer, compte des marasmes qui se sont déroulés durant la présidentielle.

Tout laisse supposer, que les tractations ont dû être ardues, pour trouver l’ossature d’une équipe paritaire. Edouard Philippe va se trouver face à des confrontations bien fortes.

Jean Luc Mélenchon, demande à ce que la majorité de l’Assemblée ne soit confié à M. Macron.

Il considère que « La France Insoumise », ne se laissera pas piégée par ce tapage de bric à broc. « Il précise que ce sont des habits neufs, avec des formules anciennes »

Face à tous ces nouveaux candidats, dans les partis, nombreux sont les postulants qui vont déchantés. Il y a une démonstration évidente, c’est le financement de tous ces députés en puissance qui représentent à quelque chose proche un peu plus de 4 milliards d’euros ; le montant de ceux qui seront élus.

Le premier sentiment sur un plan européen, voir mondial, pour certains observateurs neutres ou pas, le « coup du premier essai » laisse augurer une victoire. A ne pas en douter cela peut aussi sembler un mortier à prise, comme un château de sable, montée au bord de l’eau.

Sera-t-il de taille à lutter contre vents et marées? Déjà le 1er sondage nous envahit sur ce gouvernement 65% de satisfaits 33% de mécontents.

Le plus gros coup réussit, c’est la dose d’Ushuaia, qu’apporte la venue d’Hulot, là c’est chapeau bas aux pleurs de Ségolène. Presque la majorité des partis dits anciennement traditionnels ont bel et bien mordus les poussières.

En passant en revue les forces tel le cheval de Troie bel ornement de légende, nous avons face à l’armada en l’instant :

Un PS déconfit ce qui oblige Hamon à fonder un nouveau parti au 1 er juillet?

Un F N avec des tutoriels qui voit son alliance en retard avec Debout la France comme un juste teckel des deux côtés.

Les Républicains qui ne peuvent effectivement qu’exclure les deux ministres sans parler du 1er Ministre.

Reste à savoir qui est le principal actif des deux.

A priori le plus virulent en l’instant paraît être Mélenchon pour former un groupe de lutte aux législatives.

A ne pas en douter dans son lieu de villégiature, Hollande doit bien rire et pas tout seul dans son coin au soleil.

Les Verts, iront à la pêche aux moules.

Les élections sont pour la majorité des partis au résultat les plus grandes sources de revenus.

Ces diverses raisons et motifs donnent toute sa valeur au scrutin est si déterminant pour les formations politiques ? Petit rappel de la loi avec quelques exemples de ce qu’ont touché par le passé les principaux partis.  Lien. En politique, l’argent est le nerf de la guerre. Et à ce titre, les élections législatives sont le scrutin le plus important pour les partis car c’est celui qui leur garantit le financement public.  C’est la loi n°88-227 du 11 mars 1988 modifiée relative à la transparence financière de la vie politique qui pose le principe d’un financement public des partis et groupements politiques. Le montant de cette aide publique est partagé en deux fractions, calculées l’une sur le nombre de voix au premier tour, l’autre sur le nombre de sièges de parlementaires obtenus.

«La première fraction est répartie entre les partis et groupements politiques en fonction du nombre de suffrages qu’ils ont obtenus lors du dernier renouvellement de l’Assemblée nationale » Le montant de cette fraction est minoré pour les formations politiques qui n’ont pas respecté l’obligation de parité des candidatures lors de ce renouvellement», précise le texte. Selon cette loi, un parti reçoit environ 1,42 euros par an (chiffre de 2014) et par voix sur cinq ans à condition qu’il dépasse donc le seuil de 1% des suffrages exprimés dans 50 circonscriptions au premier tour des législatives. 

Les législatives sont un casse-tête pour les partis.

Et les mauvaises surprises ne sont pas rares. Cette année encore, la liste des candidats investis par les principales formations politiques ont leur lot de couacs.

Le Parti socialiste et La République en marche ont ainsi investi deux candidats qui ont pris très clairement position contre le mariage pour tous.

Une nouvelle qui intervient alors que la loi Taubira promesse de Hollande. Elle va plus loin et fait promulguée le 17 mai 2013, fête ses quatre ans. Et alors qu’a lieu la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la Transphobie

Des faits indiscutables se présentent ou ne s’entendent pas. Le plus difficile semble à venir dans le cadre de la loi Macron sur le travail !

Aucune déclaration du Président ni du Premier Ministre, dilemme anti-régalien?

Une chose essentielle sera notre constat de citoyen, mais à post priori quel est le parti le plus touché, ou vient-on de sonner la fin des partis?

Une troupe forte expérimentée vient de se monter, jusqu’où va-t-elle pouvoir marcher? Sans oublier de suivre le pas.

Nous serons fixés dans moins de temps qu’il ne le faut, certains pensent c’est cela que le peuple citoyen a voulu !

Pour les découvrir, l’équipe au complet, voir et connaitre leurs fonctions en l’instant. Lien !

Ne pas oublier que tout ministre battu aux législatives, devra démissionner de son poste.

 

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)