Le FN Va Imploser

Les conflits ne creusent pas forcement que des désaccords.

La volonté de prise de pouvoir n’est pas négligeable quand elle se fait par le peuple.

La politique de Florian Philippot extraordinairement touchante. Âgé de 11 ans, garçon sensible effacé, attaché au Franc et à la figure de Marianne, il vit mal le traité de Maastricht (1992) et découvre à ce moment son attachement à l’idée de Nation. Il est un danger ou une sureté ?

Deux ans plus tard, nouveau traumatisme fondateur. Les privatisations mises en oeuvre par le gouvernement Balladur l’horrifient parce que l’État perd quelque chose : Là, j’ai déjà une réflexion politique, avec un attachement à la France et à son État. (L’Obs Le Plus, 2012)

Souverainisme et étatisme, en deux mots ce qui, après les émotions de jeunesse, continue à définir, motiver Florian Philippot. Peu de temps pour se trouver complètement, il visite les boutiques spécialisées dans le domaine, en 2009, happy ending : Marine Le Pen MLP, voit ses chats, en adopte un, coup de foudre immédiat réciproque ! Marine Le Pen raconte :

Au bout de dix minutes, je finissais ses phrases, il finissait les miennes

Leurre ou beurre on considère le Front national de nos jours, on est frappé de voir un bloc, une masse compacte inébranlable, non miscible avec les autres partis, dont les scores aux dernières élections attestent de la solidité et confirment l’attrait du discours auprès de larges pans de la société française. Le reste de l’échiquier politique, les forces en présence ont tendance à s’éparpiller, beaucoup d’hommes politiques tentent l’aventure soliste, quitte à revenir au bercail de la droite de la gauche au second tour.

Le FN fait bloc

Les frontistes, rien de tel. Alors que pour se faire une idée du poids de la gauche ou de la droite, il faut additionner plusieurs lignes dans les résultats électoraux fournis par le ministère de l’Intérieur, le décompte du FN simple à faire. Exemple le résultat du 1er tour des élections régionales de décembre 2015, repérez la ligne FN et lisez : 27,73% abstention 50%. Aucune autre ligne prise isolément n’atteint ce score, ce qui permet au FN de se déclarer premier parti politique de France, en dépit d’un nombre d’élus relativement réduit du fait du scrutin majoritaire à deux tours dans la plupart des cas. Position enviable avait été actée précédemment lors des élections européennes de mai 2014. Réalisées entièrement au scrutin proportionnel, elles avaient donné au FN la première place avec 25 % des suffrages pour une abstention de 57 % et le nombre d’élus français le plus important au Parlement européen : 24 sur un total de 74 à pourvoir.

Conforter Florian Philippot dans ses choix et ses projets. Il se propose précisément de suivre Marine Le Pen : jusqu’à la victoire, jusqu’à l’Élysée. Cela peut aller très vite, on sera au pouvoir dans moins de 10 ans, j’en suis sûr.  

Florian Philippot et la dédiabolisation

Jean-Marie Le Pen, président d’honneur et fondateur du parti exclu pour propos outranciers, avait accédé comme par inadvertance au second tour de l’élection présidentielle de 2002 avec un score de 16,86% qui reflétait plus le mauvais résultat des socialistes sortants et l’émiettement des candidatures de gauche que ses propres mérites ou ses ambitions profondes, le parti présidé aujourd’hui par sa fille Marine est là pour gagner et le recrutement de Florian Philippot fait partie de la fameuse stratégie de dédiabolisation pour y arriver.

Né en 1981 à Bondues, Florian Philippot est le fils d’une institutrice et d’un directeur d’école. Bac S obtenu avec mention très bien, il entre en classe prépa au lycée Louis-le-Grand et intègre HEC dont il sortira diplômé en 2005.

Là il prend son premier engagement politique, conformément au souverainisme étatique qui a posé sur lui son empreinte indélébile dès l’enfance. L’élection présidentielle de 2002, il préside le comité Grandes Écoles de soutien à Jean-Pierre Chevènement sous le slogan HEC avec le Che. Admiration particulière à son candidat qui a eu le courage de démissionner à plusieurs reprises de ses postes de ministre.

Éloge frontiste de Chirac

Chevènement ne recueille que 5,33% des voix. Philippot est déçu et vote blanc au second tour. Le 21 septembre 2016, il confiait sur France Info : Jacques Chirac demeure dans l’inconscient collectif français comme peut-être le dernier vrai président.

On comprend sans peine la manœuvre, les deux présidents suivants seront sans doute des adversaires directs de MLP en 2017, il importe de les banaliser autant que possible. Toujours est-il qu’en 2002, ni Chirac ni Le Pen ne l’intéressent. Il considère que le programme économique de ce dernier est incomplet le rôle de l’État pas exprimé avec assez de clarté.

En 2005, il milite pour le Non lors du référendum sur le Traité constitutionnel européen TCE. À ce moment, il se rapproche de Jean-Luc Mélenchon et lui apporte son soutien. Leur collaboration achoppera assez vite car Mélenchon voit en Chevènement un nationaliste donc un défaut tandis que Philippot voit un patriote donc une qualité.

Après HEC, il décide de préparer l’ENA pour être au service de l’État, l’État étant un peu confondu avec la France à ce moment-là. » En 2007, il intègre la promotion Willy Brandt de cette école rejoint l’Inspection générale de l’Administration IGA en  2009.

La rencontre Marine-Florian Philippot

En 2009, c’est une rencontre. Tout ce qui, aux yeux souverainistes et social-étatistes de Philippot, manquait dans le programme de Le Pen père, il le trouve dans l’approche de Le Pen fille. L’entente entre eux avait été immédiate. Il commence à travailler pour le FN en utilisant des pseudonymes car il est toujours fonctionnaire à l’IGA. À la même époque, et jusqu’en 2011, il est aussi blogueur associé pour le site internet du magazine Marianne.

2011, Philippot adhère au FN, abandonne les pseudos, devient directeur stratégique de la campagne présidentielle 2012 de MLP. Il présente le programme économique du parti à la presse. Celui-ci est toujours en ligne actuellement dans l’attente des ajustements et des nouvelles idées de Philippot pour 2017. La fameuse formule répulsive « les puissances d’argent », c’est lui.

Florian Philippot vice-président

A la suite des législatives de 2012 qui lui procurent un siège de député en Moselle, il devient l’un des vice-présidents du FN, en charge de la stratégie et de la communication. Son influence est telle qu’il est toujours présenté comme le n°2 du parti. 2014, élu député européen. Lors des élections régionales de décembre 2015, il est tête de liste en Alsace Champagne-Ardennes Lorraine échoue à prendre la première place au second tour se contenter du mandat de conseiller régional. Congrès du Front national de 2014, Philippot réalise un score moins bon que Marion Maréchal-Le Pen, Louis Aliot et Steve Briois pour son élection au Comité central du Parti. Les militants de longue date se méfient de cet homme dont l’influence paraît excessive auprès de la patronne, dont la formation HEC/ENA ridiculise les prétentions antisystèmes du parti, et dont l’implantation en Moselle apparaît comme un vulgaire parachutage tout aussi peu antisystème après ses déclarations de solliciter les votes de sa terre natale du Nord.

Philippot, symbole du New FN

Dans ces conditions, Florian Philippot sera-t-il capable d’imposer le new FN, plus policé, plus social-conscient, plus étatiste c’est-à-dire finalement plus conforme aux canons de la politique française, droite et gauche confondues sera-t-il, disais-je, capable de l’imposer aux militants du FN canal historique, aux fidèles du fondateur, qui s’identifient plus à une ligne à la fois iconoclaste, antisystème fortement identitaire ? La question se pose, derrière le bloc apparent, les tensions et les divergences existent. Récemment, l’avocat Gilbert Collard, député du Gard sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine entité proche du FN, avait à cœur d’expliquer que contrairement à ce que tout le monde croit, Florian Philippot ne décide rien. Il ne dit et ne fait que ce que Marine lui dit de dire et de faire. 

D’après Collard, un vice-président parmi d’autres qu’on entend beaucoup il se lève tôt participe à beaucoup de matinales, 65 en 2015 d’après le décompte du Lab d’Europe 1.                          

Ambiance :

Ne parlons pas de l’opinion de Jean-Marie Le Pen. Il le prend pour un jeune con qui a comploté spécialement pour le faire éliminer du parti. De son part, Philippot l’a traité de vieux chanteur qui a du mal à partir et qui veut faire un dernier tour de scène. Encore une fois, ambiance. Tout cela paraît très raccord avec ce que l’on sait de la vie au sein des partis politiques. Le positionnement antisystème n’a pas l’air de créer de grandes différences à cet égard.

Ces querelles ne sont pas aussi superficielles qu’elles en ont l’air. Derrière Jean-Marie Le Pen, ou plutôt devant lui, avance Marion Maréchal Le Pen, petite-fille du fondateur et nièce de MLP. Plus en phase que son grand-père avec les jeunes générations qui sont arrivées au FN depuis 2012, elle n’en représente pas moins la continuité avec le parti d’origine, contre MLP et Florian Philippot qui tentent de dédiaboliser le FN en tuant le père.

Coup de génie de Florian Philippot

Or Philippot a réalisé un coup magnifique en lançant en vue de l’élection présidentielle le slogan Marine2017 qui efface impitoyablement toute allusion au nom Le Pen, pour ne garder que le prénom Marine, et écarte symboliquement le père, et surtout la nièce. La rivalité s’est installée entre Philippot et Marion Le Pen ressemble à une querelle pour l’héritage du parti, mais elle est plus profonde encore car elle montre clairement que l’apparent bloc FN est composé de deux tendances idéologiques opposées.

On pourra s’intéresser à la façon dont la loi Travail a été appréhendée au FN. Côté MLP et Philippot n’avaient pas de mots assez durs pour dénoncer « l’infâme loi El Khomri » qui menace les travailleurs de précarisation de dérégulation selon des instructions directement reçues de Bruxelles. De l’autre, Marion Le Pen député secondée par Gilbert Collard déposait des amendements elle devra les retirer afin de soutenir la position des chefs d’entreprise.

Interdire le voile

Déclarations récentes de Philippot sur l’intention du FN d’élargir la loi de 2004 sur l’interdiction du voile et autres signes religieux ostensibles à l’école à tout l’espace public, elles répondent non seulement au besoin de confirmer à l’électorat frontiste la fermeté totale du parti à l’égard des musulmans, mais aussi à celui de se démarquer des positions catholiques intégristes de Marion Le Pen, quitte à se fâcher avec une frange des catholiques d’extrême-droite.

Beaucoup de militants, se perçoivent comme new FN ou canal historique, sont moins préoccupés de la ligne politique détaillée du FN que de donner une leçon durable aux autres partis, notamment PS et LR, pour leurs échecs répétés sur le plan économique comme sur le plan régalien. Le discours anti-immigration et anti-européen n’a pas besoin d’être très affiné, il représente surtout l’illusion qu’on n’aurait pas tout essayé et que le FN aurait donc, seul contre tous les autres, une véritable politique alternative à proposer.

Le FN profite de sa virginité

Le FN profite surtout de sa virginité gouvernementale. Le rêve du jeune Philippot devait se réaliser, si le FN devait un jour parvenir au pouvoir, on peut cependant être certain qu’il se trouvera des centaines de petits Philippots enfiévrés par les idées d’État et de Nation ou simplement par leur ambition personnelle pour se porter soudain au secours de la victoire. Et on peut être tout aussi certain que cela ouvrira une période de repli douloureux.

Contrairement à ce que le matraquage sur l’antisystème veut nous faire croire, les options économiques et sociales du FN, basées sur la protection et les décisions d’un État tout puissant, souvent proches de ce que propose un Mélenchon par exemple, ont déjà été essayées à divers degrés en France ou ailleurs Venezuela, Grèce avec Syriza et elles ne marchent pas du tout. Les privatisations révulsent Florian Philippot l’État perd quelque chose. Est-ce bien la question ? Ne faudrait-il pas plutôt s’interroger sur ce que les citoyens, les vrais gens, gagnent ou perdent ?

La promulgation de ses idéologies avait été frappée déjà fin 2016. Le constat que l’on peut objectivement faire en toute neutralité, demeure qu’autant que la représentation du FN dont je ne suis nullement adapte, ayant bien connu le Maire d’Orange Monsieur Bompart, qui a inspiré le présent.

A cette époque dans les années ou Philippot était en culotte courte soit en 1981, Jacques avait une orientation bien plus proche sur le plan écologique ce qui lui facilita de gagner la mairie d’Orange. Nous nous rencontrions environ une fois par semaine, me faisant connaitre les méandres de Conseil Général à Marseille.

L’époque où je passais plus de temps à écouter qu’à livrer mes propres opinions sauf sur mon journal du temps L’essor 84, donc je compris rapidement ses objectifs comme celles de son épouse, axés tous deux dans la prise du pouvoir au pays des trois oranges de Prokofiev.

Le constat qui s’impose est indéniable et les loups ne se dévorent point entre eux, mais dans le cas où la proportionnelle fait son entrée à l’Assemblée Nationale, qui pourra arrêter l’avancée que l’on retrouve en voix mais pas en siégea au sein de la France.

Alors surement que l’Alaï des meutes dans l’ombre pourront compter leurs abatis, pour la perte d’une royauté dissimulé pas autant que cela, pour être remplacé par le bateau qui risquera de nous entrainer tous plus ou moins par le fond de toute forme de démocratie.  

Sources Europe1 Marianne France Info Le Panda Le FN Le Point et autres médias Les Voix du Panda Agora Vox

Il n’y a aucun leurre dans la mesure où les manifestations prévues dans le cadre de la Loi Travail drainent des populations l’augmentation du climat sera chaud plus que prévu il y a quelques mois. En ce 12 septembre 2017 ! Puis celle du 23 du même mois !

La Loi par ordonnances passe plus que mal et n’est pas compris dans l’esprit ni la politique de la France. Cessons de nous faire imposer les lois à suivre par l’Union Européenne.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Témoin De Certaines Vies

La prévention demeure le meilleur des remèdes. Le Panda

La présence d’informations sur le terrain est plus efficaces que des parrainages financiers de loin Le Panda

A la lecture du livre : Moi Christiane F prostituée, droguée. Regardez ici  le 7 octobre 2013, à 51 ans, Christiane Felscherinow a accordé un entretien à France 2. Ce qui pour certains sont des horreurs pour d’autres des fins de vie. Pour d’autres la conception de savoir ou de vouloir se trouver qui ils ou elles sont. Difficile vie de Trans.

Ayant effectué des recherches et publié divers ouvrages qui traitent de la prévention dont le principal : Le Roseau et Le Ravi. Publié Hachette en 1994 écrit par mes soins sous l’appellation JPP. 10 années de travaux dans 11 pays sur place. La Fondation Agora Vox possède un exemplaire remit et dédicacé par mes soins à Carlo Revelli lors de la journée du 5éme Pouvoir !

Vu la recrudescence actuelle du SIDA, des MST en France et je n’ai pas été le seul bien s’en faut à en parler d’autres continuent ici. Le dépistage est l’un des outils majeurs de la prévention différencié du VIH. En 2015, 5,4 millions de sérologies VIH ont été́ réalisées par les laboratoires de biologie médicale de ville ou hospitaliers.

Ce chiffre a augmenté́ de façon modérée +3% par rapport à 2013. L’augmentation est observée en métropole hors Ile-de-France et dans les départements d’Outre-Mer DOM, mais pas en Île-de- France. Il en est de même que les années précédentes, les trois quarts des sérologies réalisées en 2015 l’ont été́ par des laboratoires de ville et représente 76% des sérologies effectuées. Par contre, les deux tiers des séropositivités ont été́ découvertes à l’hôpital (68%) et un tiers en médecine de ville (32%).

Le premier motif de réalisation d’un test de dépistage reste la présence de signes biologiques ou cliniques (26%) mais la part du dépistage orienté, chez une personne vue en consultation pour une autre pathologie que le VIH ou dans un contexte suggérant une contamination possible, est de plus en plus importante avec 23%.

Le nombre de tests rapides d’orientation diagnostique (TROD), réalisés par les associations de santé communautaire depuis la fin de l’année 2011, demeure marginal par rapport à l’activité́ globale de dépistage.

Les TROD positifs ne représentent qu’une faible part des tests positifs mais leur importante ne doipas être oubliée: leur taux de positivité reste, en 2015, 2 fois plus élevé que celui des sérologies anonymes et 4 fois plus élevé que celui des sérologies non anonymes. Autre chiffre plaidant pour les TROD, 27% des personnes ayant bénéficié d’un test rapide n’avaient jamais été dépistées auparavant. 

Le nombre de TROD communautaire réalisés, 62 200, est stable depuis 2014. Parmi ces TROD, 30% l’ont été́ chez des HSH c’était 40% en 2012, 31% chez des migrants, 12% dans d’autres populations exposées au VIH dont 4% chez les usagers de drogues injectables, 2% chez les personnes en situation de prostitution, et 27% chez des personnes n’appartenant pas à ces publics cibles.

La catégorie publique précaire, individualisée pour la première fois en 2014, représente 6% des TROD.

Les autotests VIH sont disponibles en pharmacie depuis septembre 2015.

Près de 90 000 ont été́ vendus depuis cette date jusqu’à fin septembre 2016. Patrick Yeni, président du Conseil national du sida CNS , a présenté le 29 novembre 2016 à l’Agence régional de Santé d’Île-de-France le chiffre, les 140 000 autotests réalisés au total. Comme les TROD, ils constituent des opportunités intéressantes pour atteindre des personnes qui ne se rendent pas dans les structures classiques de dépistages. Ce nombre de dépistages indiquent que la recommandation actuelle de dépistage généralisé́ n’a pas été́ largement appliquée par les professionnels de santé́, notamment en raison de difficultés de prescrire un test en population générale, en dehors d’un contexte clinique particulier ou d’une prise de risque. La Haute Autorité́ de Santé HAS est actuellement en train de réévaluer la stratégie globale de dépistage du VIH et devrait rendre ses conclusions début 2017/2018. 

Les autres dites catégories

Même au cœur de l’été, le président américain Donald Trump parvient à créer une nouvelle polémique. Il a annoncé, mercredi 26 juillet, que les personnes transgenres ne pourront pas servir dans l’armée américaine, estimant que celle-ci ne pouvait notamment pas « supporter le fardeau des coûts médicaux énormes » que leur présence entraînerait, selon lui. Il revient sur une mesure prise il y a un an par son prédécesseur, Barack Obama. Suite ICI. Y compris les vidéos, les mêmes cas pourraient avoir lieu en France ?

Et en France?

Ce revirement politique américain a obtenu un large écho hors des frontières des États-Unis. Le ministère de la Défense canadien s’est vanté de la diversité de ses armées, des gradés de l’armée britannique se sont félicités de ne pas avoir une telle politique et ont rendu hommage aux soldats transgenres. En France? Qu’en est-il des transgenres dans notre armée?

Le ministère des Armées, confirme à BuzzFeed News aucune interdiction quelle qu’elle soit. Dans la vie de tous les jours, on respecte les vies personnelles des militaires. Il y a des règles, des consignes générales de non-différenciation en fonction des situations de chacun. Contactée par BuzzFeed News, la Dicod (Délégation à l’information et à la communication de la défense) n’a, de son côté, pas donné suite à des questions en l’instant.

S’il n’y a pas d’interdiction, ce n’est pas pour autant qu’il n’y a aucun problème. Il y a peu, le cas de Delphine Ravisé-Giard, adjudante dans l’armée de l’air, avait été largement relayé par la presse, de La Dépêche à Paris Match. À l’époque, l’armée refusait de la reconnaître en tant que femme.

La couverture de Vanity Fair publiée, les hommages mais les polémiques affluent. « Appelez-moi Caitlyn », annonce celle qu’on connaissait sous le nom de Bruce Jenner. Comme à chaque fois qu’une personnalité témoigne de sa transition de genre, certain ou certaine se refusent à employer le prénom choisi par la personne, ici, Caitlyn Jenner et non plus Bruce Jenner. « Désolé, je t’appelle encore Bruce », a par exemple tweeté l’acteur et musicien américain Drake Bell. Ajoutant, suite aux réactions agacées des internautes: « Ce n’est pas que je le ne prends pas au sérieux! C’est juste que je ne veux pas oublier son héritage! Il est l’un des plus grands athlètes de tous les temps! Détendez-vous! » Avant sa transition, Caitlyn Jenner a en effet gagné la médaille d’or du décathlon masculin aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976. Drake Bell a entre-temps supprimé ses tweets.En 2013, l’annonce du changement de genre de Chelsea Manning avait également fait parler pour ces mêmes raisons. Wikipédia avait en effet mis les pieds dans le plat en maintenant son ancien prénom, Bradley, dans le titre de la page qui lui était dédiée.

Elle, pas lui

C’est pourtant simple, quand une personne annonce qu’elle se définit d’un genre, il suffit de le respecter et d’employer le pronom adéquat. Si Chelsea Manning demande d’être appelée Chelsea, il ne faut plus l’appeler Bradley. Un bot informatique se charge même de corriger automatiquement sur Twitter ceux qui emploient le prénom Bruce et le pronom « il » pour Caitlyn Jenner.Aux Etats-Unis, l’association américaine de veille médiatique GLAAD (Gay & Lesbian Alliance Against Defamation), qui entend dénoncer les discriminations à l’encontre des personnes LGBT dans les média, s’est empressée de réagir à la couverture de Vanity Fair et de proposer aux journalistes un guide leur permettant de parler « justement » de Caitlyn Jenner. Elle recommande, entre autres, d’arrêter de se référer à elle en tant que Bruce Jenner, de bannir les pronoms masculins, d’éviter l’expression « née en tant qu’homme » et de préférer « alors que Caitlyn Jenner a été désigné comme homme sur son certificat de naissance, dès l’enfance elle a su qu’elle était une fille ». L’association demande par ailleurs de ne pas spéculer autour des procédures médicales qu’elle a pu suivre car ce sont des informations privées. Dans le cas de Caitlyn Jenner c’est un peu tard car elle a elle-même fait le point dans Vanity Fair sur sa transition. Elle a en effet déclaré avoir subi une chirurgie faciale en mars et on sait par ailleurs qu’elle s’était fait poser des implants mammaires. Une personne Trans ne passe pas nécessairement pas la case chirurgie. Vanity Fair précise par ailleurs, fait qu’on retrouve dans les conseils de la GLAAD, qu’un individu n’a en aucun cas besoin d’être passée par une transition génitale pour être considérée comme une personne trans. L’association française des journalistes LGBT, l’AJLGBT, précise d’ailleurs à ce sujet que:

« Les personnes Trans ne ‘changent pas de sexe’: elles mettent leur corps en adéquation avec ce qu’elles sont. D’ailleurs, toutes ne souhaitent pas subir d’opérations de réassignation sexuelle. Certaines choisissent juste de prendre des hormones pour se viriliser ou se féminiser. D’autres n’en prennent pas. » Ainsi que: « Une transition n’est pas une opération de chirurgie esthétique. Ce qui compte ce n’est pas l’apparence plus ou moins féminine/masculine d’une personne mais bien le genre auquel elle a le sentiment d’appartenir. » En Europe, c’est surtout Conchita Wurst qui a cristallisé les difficultés à employer les bons mots. Celle qu’on appelle allègrement la « femme à barbe » est un chanteur travesti, en aucun cas semblable à une personne Trans contrairement à ce qu’on a beaucoup pu lire et que Conchita Wurst a dû réfuter. « ‘Travesti’ n’est pas synonyme de ‘trans’. Se travestir, c’est adopter temporairement les codes vestimentaires et sociaux d’un autre genre. Pas tout à fait la même chose que d’avoir le sentiment profond que son genre ne correspond pas à son sexe biologique », explique l’AJLGBT. Comme le précise très bien le site MadMoizelle, Conchita Wurst est, dans la vie privée, un homme du nom de Tom Neuwirth. S’il a créé ce personnage scénique, c’est pour protester contre l’homophobie dont il a été victime pendant son adolescence.

Ce qui soulève souvent une autre confusion: être trans ne veut pas dire être homosexuel. L’identité de genre n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle. On peut être trans et hétérosexuel, trans et bisexuel, trans et homosexuel et ainsi de suite.

Enfin, nul besoin d’attendre un changement d’état civil pour respecter le genre d’une personne. D’autant plus que les difficultés pour modifier son genre sur sa carte d’identité sont grandes. Pour changer d’état civil, en France, il faut passer par les tribunaux et par un traitement médical irréversible (mais donc pas nécessairement une intervention chirurgicale). Une procédure souvent longue qui amplifie les discriminations car les informations sur la pièce d’identité des personnes concernées sont souvent en discordance avec leur apparence. Aux Etats-Unis, le processus varie selon les Etats. Dans le Connecticut, là où Caitlyn Jenner a poursuivi ses études secondaires, une loi simplifiant le changement d’état civil des personnes Trans a été votée ce même jour. Désormais, aucune preuve de chirurgie ne devra être apportée pour obtenir un certificat en accord avec son genre. Quoi qu’il en soit de l’état civil de Caitlyn Jenner, celle-ci se dit enfin heureuse de pouvoir vivre comme elle l’a toujours voulu:

Certaines découvertes limitées volontairement

Une transgenre présentée par sa famille comme un homme à ses funérailles

Photos de transgenre avant et après leur transformation

Transsexuel, il rend compte de sa transformation sur Instagram

Synthèses partielles

Ces témoignages d’autres modes de vie, je l’ai connu sur le terrain c’est une richesse énorme. Se rendre compte que chacun de nous a les moyens par ses acquis et peu de finances de sauver des vies. Ne surtout pas tenter de vouloir modifier le mode de vie, de culture en sachant accepter le droit aux différences.

Une de mes plus belles semaines ayant traversé Le Maroc de Tétouan à Mogador (Essaouira) fut les conférences que j’ai donnée à l’hôpital de Tétouan face à 300 femmes professionnelles de santé. Médecins, Sages-femmes, Infirmières, Aide soignants, élèves en formation avec le concours de L’Association Bou Regreg, dont le Président était sa majesté le Roi Hassan II. Sans omettre le concours en communications de l’AMMC et l’ensemble des médias du Maroc.

Le Ministère de la Santé autant en France mais surtout au Maroc avec le concours du responsable des MST au Maroc à l’époque le Docteur Abderrahmane Fili Baba.

Il me reçut dans sa maison à Fès, l’ensemble de toutes mes conférences avait comme support de base mes ouvrages, mais surtout le mensuel de L’Institut Pasteur à Paris.

SIDA Les Faits L’espoir, la rencontre avec Luc Montagnier à Paris me communiqua pire ou mieux qu’un vaccin, mais la certitude que la prévention sur place est le meilleur remède dont nous sommes à divers degrés tous sans exception des vecteurs.

Dans la mesure où cela puisse sauver une seule vie, nous aurons gagné. En n’oubliant surtout pas que nous ne pouvons en aucun moment juger une situation dont dans la majorité des cas nous ne connaissons pas les tenants. Tous les documents officiels je les possèdent en PDF.

Le Panda

Patrick Juan  

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Liberté, Égalité, Fraternité

Garder les valeurs de ces mots sont la suite d’un combat d’égalité avec tous les peuples certains reposent en France !

Toutes les races du monde doivent regarder et apprendre en premier ces mots, raisons du combat de vie !

Dans le cadre d’une campagne lancée par le Gouvernement sur les valeurs de la République française, le dessinateur de Titeuf a planché sur trois drôles de vidéos pédagogiques.

 

Il n’y a pas que la sexualité qui passe par le crible de la pédagogie ludique de Zep.

 

Liberté, Égalité, Fraternité.

 

Qui mieux que le dessinateur de Titeuf pouvait expliquer aux enfants le sens des valeurs de la république française?

 

Drôles, dynamiques et pertinentes, trois vidéos de trente secondes dessinées par Zep illustrent drôlement la devise de la France.

 

«Liberté, Égalité, Fraternité, plus que des mots, des valeurs qui font la France.

 

Pour faire (re)découvrir aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes le sens de notre devise nationale, le Gouvernement lance une campagne sur les valeurs républicaines», lit-on sur le site du Gouvernement.

 

Liberté de dire ce que l’on pense, de faire le sport que l’on veut, de croire ou pas ce que l’on nous dit.

 

En quelques secondes, les films exposent la portée intrinsèque des valeurs républicaines.

 

À la question naïve «Égalité? Ça veut dire qu’on est tous pareils?», une réponse très claire évite la confusion.

 

Un quiz intitulé «Les valeurs de la République pour les enfants», adressé aux 10-15 ans, complète la démonstration.

 

Présidents et Premiers ministres de la Ve République, la vie à Matignon ou les bâtiments des institutions.

 

Tout est bon pour tester les connaissances de nos citoyens en herbe.

 

La Fraternité

La nouvelle BD de l’auteur de Titeuf raconte l’histoire d’un moine chartreux.

 

Un sujet apparemment inattendu.

 

Son intérêt pour la religion remonte pourtant à loin. Rencontre.

 

Que l’on aime ou pas l’humour de Titeuf, tout le monde connaît sa grosse tête hérissée d’une mèche blonde.

 

Ce héros de BD pour enfants fait désormais partie du paysage.

 

Pourtant, à ses débuts dans les années 1990, ce personnage célèbre pour sa curiosité au-dessous de la ceinture et son vocabulaire très anatomique avait une forte charge subversive, comme l’a rappelé la polémique autour de l’exposition sur le «zizi sexuel» en 2007.

 

Sortant des conflits en apparence, il semblait de bon aloi ne pas prêter à la plume et au vocabulaire des enfants ce que de mauvaises langues pourraient dire en ce 14 juillet.

 

Alors essayons de sourire en bleu, blanc, rouge, avec Titeuf plutôt que ne de pas écouter le discours ou l’entretien que Monsieur Macron ne donnera pas à la population de la France.

 

Marum, les journalistes resteront sur leur faim et n’aurons en dehors de faits divers pour une fois rien à dire.

 

C’est plus que formidable l’argent rentrent dans les caisses, les impôts vont baisser en 2018. Nous aurons les jeux Olympiques.

 

Il est dommage que certains ne puissent les voir car cela sera en:

 

2024 ou 2028, la seule question qui reste en suspens Monsieur Macron sera toujours aussi silencieux et Président de la République de la France?

 

Alors essayons de rigoler en regardant ICI

 

Puis comment conclure un mini article de la perte du 14 juillet ?

 

Heureusement qu’il y avait, puis que la succession des pirates du rire sont encore en France.

 

Nous ne pouvons dire en cette journée mémorable que les bals populaires vont faire monter les étoiles.

 

Ne vous privez surtout pas dans la mesure où vous le puisez de guincher à fond dans toute la France profonde où la capitale, sans oublier les grandes métropoles.

 

Ainsi que dans tous les territoires d’Outre-Mer.

Le Panda

 

Patrick Juan  

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Monsieur Macron Sommes-Nous Idiots à Ces Points ?

La prévention un rôle primordial, faites votre choix ! Prévoir, en certains cas peut sauver des vies !

Enquête judiciaire Tronquée ? Le Médiator : les oublis ?

Incorruptibles non incorrigibles en ces temps !

Ne pas s’y méprendre le meilleur Conseiller que vous auriez dû recruter dans un nouveau ministère gratuit au modeste regard aux arguments ceux du bon sens de l’enfance en France.

Vu comme vous aimez jouer avec la France et la majorité des français qui n’ont pas voulu de vous. Créer au contrôle général Titeuf ici aussi ! Lui au moins associé à Astérix aux Jeux Olympiques, les suppositoires seraient passés aussi difficilement mais avec le sourire ensuite.

Vous nous faites pleurer constatons certains de vos divers exploits. Ce n’est pas la première fois que je vous l’écris, prenez-en connaissance ICI. Et encore ICI !

A la mesure de leurs ambitions, Emmanuel Macron, tente de créer un Etat dans l’Etat. Lui-même et une bonne partie de son équipe, porte à bout de bras sauf pour les manchots comme le chantait Georges Brassens. Ils ne drainent pas une pelle, ni une brouette, mais un TGV de conflits d’intérêts.

Macron le meilleur copain d’un certain Eliot Ness veut jouer à l’incorruptible avec son équipe, le seul constat que l’on puisse faire en l’espèce c’est que les poils fleurissent là où les imberbes ne trouvent place face aux miroirs des connivences. Ministres régaliens à la porte, comme François Bayrou et Sylvie Goulard, un semblant de part moribond mais c’est un allié ?

Le MoDem, décapité dans le viseur de la justice, fidèle ou trompeur de la première heure ?

Richard Ferrand, inquiété par la justice alors exfiltré vers le Palais-Bourbon. Quel bilan ?

Un remaniement « purement technique », sans grand changement.

Le porte-parole du gouvernement ? Christophe Castaner, promet tous les ministres, ou presque, seront reconduits. Pour une poignée de sesterces comme les judas. Une poignée de secrétaires d’Etat les rejoindraient. On voit au travers sans être vu !

Le seul méritoire, prévalant à leur reconduction, la victoire aux législatives, remplie par les six ministres candidats, grand chelem dans les urnes, tel qu’aux tarots un coup rare, mais faisable laissait présager un statu quo gouvernemental.

Le super leurre est à la hauteur de celui qui se prend simultanément pour Bucéphale : cheval et en même temps pour Alexandre Le Grand : à l’époque l’ENA n’existait pas ? Autre règle, édictée, répétée, ressassée par : Edouard Philippe, seule une mise en examen était à même de forcer un ministre à rendre son portefeuille.  Nul ne la remplissant, tous auraient donc dû être logiquement autorisés à rempiler.  Un vrai chamboule-tout que ce premier remaniement gouvernemental ! Un mois au pouvoir, et la Macronie que l’on disait triomphante prend l’eau de toutes parts, tel Le Titanic lors de cette catastrophe à l’époque.

Mêmes paroles, les explications via le vide défense

Des ministres régaliens contraints de prendre la porte, entre autres : François Bayrou, Sylvie Goulard, un parti allié, le MoDem, qui chute

De nombreux ministres et conseillers viennent du privé. De quoi provoquer une véritable chasse aux conflits d’intérêts potentiels dans toutes les sphères de l’exécutif. Revue des troupes, mais ils poussent comme les morpions dans une caserne. N’oubliez pas que le service militaire de formation, va être une obligation pour les deux sexes, nous allons peut-être ainsi augmenter les contribuables ? Sans parler du camp des Grenages ! Les morpions font du chemin en 1 mois au deux, alors les vacances annoncées ? Bien sûr puisque le jour de carence est supprimé pour tous les fonctionnaires. A s’ils avaient su !

Avec ses promesses Emmanuel Macron avait pris l’habitude de fustiger le « système », concept englobant le pouvoir des partis sur la vie politique et des hauts fonctionnaires dans l’Etat. Il forme sur un ring de boxe le gouvernement avec Edouard Philippe ? Telle une potion magique Panoramix ? L’effet n’est pas permanent !

Monsieur le président a donc voulu réaliser l’éviction du « système » remplacé par un nouvel amalgame, composé de ministres spécialistes, rebaptisés « société civile » rapidement, de cabinets dirigés souvent par d’anciens hauts fonctionnaires ayant déjà servi sous des gouvernements de gauche et de droite. A l’époque de Sarkozy, Hollande, ou la Ville de Paris, mais partis poursuivre leur carrière dans le secteur privé.

La bien formé en science politique Nicole Gnesotto n’hésite pas à voir miraculeux en cette élite le « gouvernement des meilleurs ». A-t-elle eu le droit de le dire, ou vous l’avez cautionné ?

S’installant dans les lieux des pouvoirs républicains, la nouvelle aristocratie apporte son passé. De l’Elysée, à Matignon, via Bercy, visites ministères de la Santé ou de la Culture, dans le reste du gouvernement et au sein des cabinets ministériels, la même interrogation : comment ces personnalités en charge de l’intérêt public feront-elles pour tenir à distance ?

A ne pas en douter vous faites penser à certaines fins de morales :

« Dans la mesure où votre ramage ressemble à votre plumage, vous êtes le Phœnix de la classe minoritaire » qui y a crue. Par les temps qui courent nous débordons d’indignations dans tous les sens, que faire ?

Vous faites les jeux olympiques avant l’heure, l’exemple est à la hauteur de vos talents.

Nous avions cru comprendre que chacun avait sa place et ses fonctions, une évidence ou plusieurs, les erreurs sont humaines. Un geste de courage ne prélevait pas les retraités en CSG. Allouer et faites voter par votre Assemblée un minimum vital de 1250 euros à tous les retraités qui n’ont que cela pour survivre. A ce stade de vos actes vous finissez par tuer une France moribonde, il existe une Loi contre l’euthanasie, mais c’est en France ailleurs, c’est possible.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Scandaleux : Emmanuel Macron, Grégory Villemin, Michel Aubier

Le vol est un art pour certains politiques pour d’autres c’est un devoir Le Panda

La politique à plus au moins court terme, enfonce les pauvres et enchérit les beaux parleurs Le Panda

En dehors de Charles de Gaulle tous les présidents de la République en France ont grugés le peuple. Allant de la droite à la gauche. Leurs biographies.

Nous sommes dans un carcan de révolutions et pas d’une seule qui se profile à l’horizon. Ne pas se rendre aux urnes, cela correspond à sonner le glas de toutes nos libertés. Vaste dilemme que de commémorer les pages des souvenirs. Les dettes de chaque entreprise en dehors de celles du CAC 40 vont payer, un tribu plus lourd que le Dernier des Mohicans. Une preuve le salaire de 7 millions d’euros du PDG de Renault. Ainsi nous comprendront mieux la venue de la Première Ministre anglaise à Paris le 13 juin 2017. Contexte terroriste très évasif, réalité de la mainmise de Macron et son équipe sur l’Europe une évidence.

La Première ministre britannique dans les négociations du Brexit gravement affaiblie après les élections générales. Le Président français profite de sa victoire aux élections législatives et d’une immense majorité parlementaire dont Theresa May rêve, explique le Financial Times. Ne pas en douter nous allons assister, à une modification conséquente de notre Constitution.

Le président actuel, avec la main mise sur l’Assemblée, n’aura plus besoin de légiférer par ordonnances? Sans perdre de vue qu’il n’aura aucun scrupule à se débarrasser en la circonstance de Bayrou, la preuve ! Recadrage concerté. Le coup de téléphone du ministre à Radio France pour protester contre l’enquête de journalistes sur le MoDem n’est pas passé. Le recadrage d’Édouard Philippe n’a rien d’improvisé. L’avertissement concerté avec l’Élysée: Emmanuel Macron était, au courant. Il l’a même approuvé, confie un ministre. Edouard Philippe s’attendait depuis plusieurs jours à être interrogé sur Bayrou. Cette fameuse histoire de pression sur France Inter. Important de lui rappeler qu’il doit accepter les règles de collectif et, surtout : une règle constitutionnelle en France. Il y a un Premier ministre, mais pas de vice-Premier ministre, explique l’entourage du président « jupitérien». L’indépendance d’esprit, de parole de François Bayrou posera problème à terme. Avec Bayrou, il y aura toujours des clashs. Il a un tel ego! Une telle envie d’exister! Ça ne peut que mal finir, dixit un ancien socialiste, membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron. Les proches du Premier ministre temporisent, jurant : qu’il n’y a pas l’ombre d’une interrogation sur sa présence au gouvernement : le son de cloche n’est pas le même à l’Elysée. Emmanuel Macron « réfléchit à un plan B » où François Bayrou devienne encombrant.

Il se représentera dans cinq ans, modifier le nombre de quinquennats ? A son âge, il n’hésitera pas à faire avaliser un triple quinquennat. Ayant déjà donné des opinions sur sa façon de diriger la France, il subsistera non pas une mais plus de dix raisons de fomenter une révolution, les responsables : les électeurs absents. Recomposition par Emmanuel Macron avec les législatives sans proportionnelle : quels pièges ! Réduction des députés troisième temps. Valse politique : emporter un système partisan. Campagne présidentielle d’En marche ! Actes à droite, à gauche, nomination du Républicain Édouard Philippe Premier ministre, telle la réforme institutionnelle. A la mode Macron?

En cas de victoire d’Emmanuel Macron, lors du second tour, il ne sera pas demandé aux candidats, sous l’étiquette « majorité présidentielle » aux législatives, de quitter leur formation politique d’origine. L’intéressé l’a confirmé lui-même. Revenant sur sa position initiale et celle exigée par le Parti Socialiste. Dans la mesure où Macron n’arrive à modifier la Constitution par rapport à l’article 6, utiliser le même système que celui que Poutine à fait en Russie, avec Medvedev. En ayant parlé, cela ne semble pas faire aller les citoyens aux urnes. Presque à en pleurer de rage, de colère, pas de civisme, lire ce que j’en disais.

Les causes de la Révolution de 1789 sont à nouveau réunies: Injustices criantes accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés, pas une mais au moins dix raisons à nouveau de voir fleurir une Révolte.

La hausse des prix, la misère en travaillant ou à la retraite. Utile de lire PDF1 et PDF2 constaté, la lutte menée par des écrits, les valeurs servent sans contexte le travail, la santé, la base de nos libertés. Lorsque l’on prêche pour la transparence. Le Président se targue d’avoir dépensé un SMIC par jour, haut et fort je vous ACCUSE de mentir. Je ne suis pas le seul !

En ce qui concerne le médecin s’étant parjuré : sur le Diesel : le pneumologue : Michel Aubier jugé pour faux témoignage sous serment au Sénat. Du jamais vu en médecine sauf « L’affaire du Sang Contaminé » Voir Le Médiator. Libération et le Canard enchaîné ont révélé en mars 2016 que Michel Aubier, qui minimisait systématiquement dans les médias les effets du diesel sur la santé, en réalité payé depuis près de vingt ans par le pétrolier Total.

L’affaire du petit Grégory où des personnes seront encore entendues par les services de police. Combien de fois cet enfant sera assassiné? Trente-deux ans après l’assassinat du petit Grégory. Trois personnes arrêtées, deux placées en détention. Un couple de septuagénaires se trouve parmi ces derniers. La justice ne cherche pas des coupables à tous prix? D’autres personne seront également entendue sans autre précision en l’instant.

Débâcles de la « justice en France » s’instaure de pleins faits. 32 années après la disparition de cet enfant. Le mal de vivre, l’incompréhension s’installent dans le village où ils ont toujours vécu. Il semble déjà impossible de garder le souvenir durant quelques mois, alors là? Leurs avocats se sont exprimés à priori aucune preuve technique ne justifie cette attitude, révolte? Durant ce temps on nous masque l’essentiel !

Monsieur le président vous pouvez vous amuser à répondre au standard de l’Elysée. Il serait utile sans faire confusion, que vous donniez votre sentiment. Monsieur Jacques Chirac l’avait fait dans l’affaire «Outreau » fiasco judiciaire total. Dont fut tiré « Présumé Coupable ». Ce qui n’empêcha point le « Juge Burgaud » de gagner en grade. Malgré ses erreurs dont il ne fut pas le seul coupable. Tous ces morts dans ces sordides affaires. La justice n’a pas fait ce qu’il fallait. Monsieur le président, une mise en garde, avant que masse de faits tournent à la catastrophe. Un film avec Pierre Richard Le Jouet, humour. Une o euvre : Le Président d’Henri Verneuil : version intégrale en français. Vous feriez bien de le voir, ou de le regarder à nouveau. Vous êtes le garant des institutions de la France. Vous attendez quoi? La réaction de Monsieur Bayrou? Et, nous, nous constatons que vous faites marche arrière: sur la transparence des élus. Indéniable, que « Les copains d’abord » de Brassens, tous les migrants ne sombrent pas. Comme le dit Pierre Perret, en ce qui me concerne : moi j’aime « Lili »

Ne pas voter correspond à ne pas mettre une opposition de rigueur. C’est admettre, se rendre complices de ce qui figure comme le nez au milieu du visage, que les aveugles ne peuvent voire. Indéniablement, ils peuvent s’en servir pour sentir et nous les entendrons. Le plus grand leurre depuis 1958 est là. Ils sont nombreux ces leurres à ces stades. Si les anciens ne s’étaient pas battus dans le cadre des conflits mondiaux et sociaux. Nous sommes déjà morts. Les esclaves des nantis, tel le droit au respect de vivre disparu, alors partir dans la dignité.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Macron Transforme Liberté

Le vol est un art pour certains politiques pour d’autres c’est un devoir Le Panda

La politique à plus au moins court terme, enfonce les pauvres et enchérit les beaux parleurs Le Panda

En dehors de Charles de Gaulle tous les présidents de la République en France ont grugés le peuple. Allant de la droite à la gauche. Leurs biographies.

Le mot peut paraitre simple, à ne pas en douter, nous sommes pire que dans un carcan de révolutions et pas d’une seule qui se profile à l’horizon. Ne pas se rendre aux urnes 18 juin 2017, cela correspond à sonner le glas de toutes libertés. Vaste dilemme que de commémorer les pages des souvenirs. Les dettes de chaque entreprises en dehors de celles de du CAC 40 vont payer un tribu plus lourd que le Dernier des Mohicans. Ainsi nous comprendront mieux la venue de la Première Ministre anglaise à Paris le 13 juin 2017. Contexte terroriste très évasif, réalité de la mainmise de Macron et son équipe sur l’Europe une évidence.

La première fois qu’un article est traité en trois thèmes. Ils démontrent que chacun à leurs places prouvent les évidences: le manque de transparence.

Au moment où le gouvernement tente de démontrer que la parité et la Justice éclate au travers d’un véritable verre transparent, comme le Sahara possédait de l’eau à chaque km. Ce mixage de la démonstration diverse et multidisciplinaire de divers cas. Sans contexte, nous voyons, constatons que lorsque les mélanges apparaissent la France se perd. La vérité une évidence incontournable. Les preuves vous les avez ci-dessous : ouvrons le débat de la Liberté.

La Première ministre britannique dans les négociations du Brexit gravement affaiblie après les élections générales. Le Président français profite de sa victoire aux élections législatives et d’une immense majorité parlementaire dont Theresa May rêve, explique le Financial Times.

Ne pas en douter nous allons assister, à une modification conséquente de notre Constitution.

Tel qu’il est part le président actuel, avec la main mise sur l’Assemblée, n’aura plus besoin de légiférer par ordonnances et pour causes. Sans perdre de vue qu’il n’aura aucun scrupule à se débarrasser en la circonstance de Bayrou, la preuve ! Recadrage concerté

Le coup de téléphone du ministre à Radio France pour protester contre l’enquête de journalistes sur le MoDem n’est pas passé. Mardi, le recadrage d’Édouard Philippe n’avait donc rien d’improvisé. L’avertissement était concerté avec l’Élysée: « Emmanuel Macron était, bien sûr, au courant. Il l’a même approuvé », confie un ministre.

« Edouard Philippe s’attendait depuis plusieurs jours à être interrogé sur Bayrou et cette fameuse histoire de pression sur France Inter. Il était important de lui rappeler qu’il doit accepter quelques règles de collectif et, surtout, une règle constitutionnelle simple: en France, il y a un Premier ministre, mais pas de vice-Premier ministre », explique l’entourage du président « jupitérien». « Ca ne peut que mal finir »

L’indépendance d’esprit et de parole de François Bayrou pourrait poser problème à terme.

De toute façon, avec Bayrou, il y aura toujours des clashs. Il a un tel ego! Une telle envie d’exister! Ça ne peut que mal finir, dixit un ancien socialiste, membre de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron.

Les proches du Premier ministre temporisent, jurant « qu’il n’y a pas l’ombre d’une interrogation sur sa présence au gouvernement », le son de cloche n’est pas le même au palais. Emmanuel Macron « réfléchit à un plan B » au cas où François Bayrou deviendrait trop encombrant.

Il se représentera dans cinq ans, la modification la plus conséquente, cela de modifier le nombre de quinquennats, ce n’est plus un doute, mais quasiment une certitude. A son âge, il n’hésitera pas une seconde à faire avaliser un triple quinquennat en ce qui le concerne.

Ayant déjà donné mes opinions sur sa façon de diriger la France, il subsistera non pas une mais plus de dix raisons de fermenter une révolution, dont les responsables seront les électeurs eux-mêmes.

La recomposition politique par Emmanuel Macron va trouver avec de futures législatives à la proportionnelle, réduction des députés troisième temps. Valse politique qui aura emporté tout un système partisan. Campagne présidentielle d’En marche ! Faite à droite et à gauche, nomination du Républicain Édouard Philippe Premier ministre, voici la réforme institutionnelle.

En cas de victoire d’Emmanuel Macron dimanche lors du second tour, il ne sera pas demandé aux candidats, qui seront investis sous l’étiquette « majorité présidentielle » aux législatives, de quitter leur formation politique d’origine. Le principal intéressé qui l’a confirmé lui-même, revenant sur sa position initiale et celle exigée notamment par le Parti socialiste.

Dans la mesure ou Macron n’arrive à modifier la Constitution par rapport à l’article 6, savoir ou de prescrire le même système que celui que Poutine à fait en Russie, avec Medvedev.

En ayant parlé déjà ici, cela ne semble pas faire bouger les citoyens aux urnes, ni de rendre des comptes, presque à en pleurer de rage, de colère, pas de civisme, lire ce que j’en disais.

Les causes de la Révolution de 1789 sont à nouveau réunies : Injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés, pas une mais au moins dix raisons à nouveau de voir fleurir une Révolution.

La hausse des prix, la misère en travaillant ou à la retraite. Il semblerait plus utile de joindre les PDF1 et PDF2 afin de constater, que la lutte menée par mes écrits, mes valeurs servent sans contexte le travail, la santé, la base de nos libertés, et lorsque l’on entend prêcher pour la transparence, le Président lui-même se targue d’avoir dépensé un SMIC par jour en frais personnels, je dis haut et fort je vous ACCUSE de mentir. Je ne suis pas le seul !

Il en va en ce qui concerne le médecin s’étant parjuré : sur le Diesel : le pneumologue Michel Aubier jugé pour «faux témoignage sous serment» ce jour au Sénat. Du jamais vu en médecine sauf « L’affaire du Sang Contaminé ». Libération et le Canard enchaîné ont révélé en mars 2016 que Michel Aubier, qui minimisait systématiquement dans les médias les effets du diesel sur la santé, était en réalité payé depuis près de vingt ans par le pétrolier Total L’affaire du petit Grégory où des personnes se trouvent entendu par les services de police. Combien de fois cet enfant sera assassiné? Trente-deux ans après l’assassinat du petit Grégory, trois personnes ont été arrêtées ce matin et placées en garde à vue. Un couple de septuagénaires se trouve parmi les gardés à vue. Une autre personne est également entendue en audition libre.

En l’instant Monsieur le président vous pouvez vous amuser à répondre au standard de l’Elysée, attention il y eu un film avec Pierre Richard intitulé Le Jouet, moins d’humour, un chef d’o euvre conséquent « Le Président d’Henri Verneuil » version intégrale en français.

Il semble indéniable, que « Les copains d’abord » une célèbre chanson de Brassens, tous les migrants ne sombrent pas, comme le dit Pierre Péret, en ce qui me concerne j’aime « Lili »

Ne pas aller voter correspond à ne pas mettre une opposition de rigueur ; c’est admettre sans mousse valoir se rendre complices de ce qui figure comme le nez au milieu du visage, que les aveugles ne peuvent voire mais ils peuvent s’en servir pour sentir.

Le plus grand leurre depuis 1958 et y compris bien avant est là sous nous ou au-dessus alors si nos prédécesseurs ne s’étaient pas battus dans le cadre des conflits mondiaux, nous serions plus que morts, nous serions les esclaves des nantis, cela se dessine du droit au respect à la vie.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Législatives Sanctions

L’élection ressemble à un mythe religieux, avec un dogme, un catéchisme enseigné très tôt aux enfants, des interdits de douter, des prêtres, des blasphèmes et des excommunications… tout ça au service d’un pouvoir bien réel, pas idéal du tout. Chouard

Les législatives sont réellement la sensibilité authentiques de notre nation. Le Panda

Nous allons tirer nos dernières cartouches, sous forme de bulletin de vote dans les urnes du soi-disant peuple de la République en France.

Depuis Napoléon 1er, l’élection permet aux riches d’acheter le pouvoir, et donc de ne plus payer d’impôts, de mener durablement une politique de chômage, de bas salaires et de gros profits, et ils osent appeler cela le « gouvernement représentatif » même « mieux participatif » !

Mais l’élection est-elle vraiment le seul moyen de désigner nos représentants ?

Ne serait-il pas possible d’instituer un autre type de gouvernement représentatif, moins corruptible, mieux contrôlé à tout moment ?

Question qu’aucun élu, ou candidat à l’élection, évidemment, ne voudra débattre, pas plus que ceux qui financent leurs campagnes électorales pour défendre ensuite leurs intérêts.

Les représentants aux élections législatives, sont en règles générales, les garants de la véritable valeur du peuple souverain, tout du moins en apparence.

Il n’en demeure pas moins que le président de la République, peut dissoudre cette dernière en fonction de la Constitution qui nous régit.

Nous avons les réels moyens de faire en sorte qu’une cohabitation soit effective. Ne devons-nous pas prendre ce vrai chemin qui reste le reflet de la démocratie de France.

Une étude qui pourrait donner le sourire aux partisans d’Emmanuel Macron. Son mouvement En Marche !

Il pourrait obtenir entre 249 et 286 députés aux élections législatives des 11 et 18 juin.

Proche de la majorité absolue, 289 députés. Des projections ont été réalisées par Opinionway-SLPV Analytics pour « les Echos », et publiées. Elles portent sur les 535 sièges de la France métropolitaine (sur 577 au total).

A déduire qu’ils nous saoulent avant que nous ne nous soyons exprimés, le comble du comble, en mettant en avant par l’argent de sondages menés par l’argent, mais c’est le nôtre.

La droite serait distancée, mais resterait la principale force d’opposition, avec 200 à 210 députés. Bon à les écouter, nous devons faire attention pour qui nous devons voter

Le PS serait laminé avec entre 28 et 43 sièges. Allez pourquoi ne pas leur laisser cette marge d’erreur du simple au double. Le Front national aurait 15 à 25 députés, c’est mieux que deux.

De cela qui en parle? Il est inadmissible de ne pas avoir introduit la proportionnelle intégrale ?

L’enquête s’appuie ? Ou se repose sur des sondages d’intentions de vote ? Sur les résultats du premier tour de la présidentielle de 2017 et des élections de 2012 et 2015 (on peut lire la méthodologie ici).

Quel crédit accorder, alors que le second tour des législatives – n’a pas encore eu lieu ?

Jérôme Fourquet, directeur du département opinion publique à l’Ifop, appelle à rester prudent à l’égard de toute projection en sièges pour les législatives.

Il signale quatre raisons de rester prudent Haut du formulaire

La nouveauté d’En Marche !

Emmanuel Macron n’a pas de parti, ou tout comme. En Marche ! A été fondé il y a un an seulement. Ce mouvement ne dispose pas encore d’identité politique claire, ni de relais implantés localement.

D’ailleurs, En Marche ! C’est qui c’est quoi ?

Un paysage politique coupé en quatre

La traditionnelle opposition gauche-droite s’est en partie estompée. Le corps électoral est coupé en quatre. Avec quelles traductions pour les législatives ? Deuxième inconnue.

La fin du cumul des mandats.

La loi contre le cumul des mandats s’applique pour la première fois pour les députés.

« Or, d’après les pointages, 40% des députés sortants sont en situation de cumul. » Nombreux sont ceux qui ont déjà annoncé qu’ils ne se représenteront pas. Cela peut contrebalancer l’argument selon lequel Emmanuel Macron aura du mal à faire élire ses candidats face aux vieux briscards, car les vieux briscards vont souvent privilégier leur mairie.

Masse de triangulaires?

Quatrième élément, on ignore quelles seront les configurations de second tour.

A cet égard, le niveau de l’abstention sera déterminant, car il faut obtenir 12,5% des inscrits pour se qualifier au second tour des législatives.

Soit 21% des voix si l’abstention dépasse les 40% comme en 2012.

Nombre de duels, de triangulaires?

Cela dépendra aussi du nombre de candidats, notamment en cas de fragmentation à gauche. Cela peut se jouer à très peu, et cela sera différent si En Marche ! ne pourra aligner partout des candidats, ou bien si dans un nombre important de circonscriptions, face à un UDI, un Juppéiste un Insoumis, ou un FN on décide en haut lieu de ne pas présenter quelqu’un.

Une arme de combat ou un trop plein d’assurances?

DIRECT

 

Législatives 2017 : comment le CSA attribue la durée d’antenne des partis Lien.

Législatives 2017 : la majorité présidentielle, ce « vrai-faux » parti qui perturbe les élections. Lien.

INTOLERABLE

L’Élysée a réagi, à la dégradation de la tombe du fondateur de la Ve République, dans l’après-midi, à Colombey-les-Deux-Églises.

 

Le communiqué dans son intégralité :

« C’est avec émotion que le Président de la République a appris l’acte de vandalisme perpétré contre la tombe du général de Gaulle à Colombey-les- Deux-Églises.

La mémoire et la figure du général de Gaulle sont chères à tous les Français. C’est pourquoi le Président de la République s’est assuré auprès de la préfète de la prompte réparation de la sépulture. Toutes les actions requises en réponse à cet acte seront conduites dans les meilleurs délais.

Le Président de la République adresse à la famille du général de Gaulle ses sincères pensées.

Juge de paix

Le Premier ministre a également estimé que ces élections seraient « le juge de paix » pour le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, au coeur des révélations du Canard Enchaîné. 

 Bernard Cazeneuve parle dans le vide le « discours de haine » de Jean-Luc Mélenchon

Son discours de haine, ses accusations abjectes à mon encontre, montrent que dans sa dérive politique et morale, Jean-Luc Mélenchon ne s’interdit plus rien. Sa violence, ses insultes ne m’impressionnent pas. Elles apportent la démonstration de ce qu’il est vraiment, a estimé Bernard Cazeneuve dans une déclaration. À l’origine, l’ex-Premier ministre, dans une tribune publiée dans Libération, avait estimé que le non-appel à voter en faveur d’Emmanuel Macron contre Marine Le Pen lors du second tour de la présidentielle du leader de La France insoumise était une « impardonnable faute morale ». Jean-Luc Mélenchon s’est à son tour emporté contre ce type qui ose la ramener avec son costume de bedeau. Oui, le bedeau du capital et de ce gouvernement ! Qui est-ce qui a tué Rémi Fraisse sauf erreur ? C’est pas moi ? », a-t-il notamment lancé.

 La moyenne d’âge des candidats aux élections législatives 2017?

49 ans, moyenne d’âge. La plus jeune candidate est Morgane Guerreau, cette dernière n’est pas la seule à être dans l’année de ses 18 ans. À l’inverse, Odette Simonet, 90 ans en septembre prochain, est la doyenne de ce scrutin.  La question que l’on peut respectueusement se poser : Cette candidate élue pourra t-elle aller au bout de son mandat ?

Ces people en campagne

Francis Lalanne ou encore Dieudonné font parler de leur candidature dans la 1ère circonscription de l’Essonne face à Manuel Valls.

Combien les partis proposent-ils de candidats ?

L’UPR, l’Union populaire républicaine de François Asselineau est le parti politique qui propose le plus de candidats pour ces élections législatives 2017. 574.

Percée de La République en Marche

Selon la façon dont se portera l’Europe, risque d’avoir une énorme incidence sur les législatives.

En prenant diverses nations, La Grèce coule, L’Espagne suit le même chemin. Ne pas perdre le sens que l’euro n’est nullement responsable d’une perte du pouvoir d’achat.

Dans la masse des comparaisons cela semble bien être le contraire. L’Italie et la France poursuivent la descente.

4 blocs qui représentent peu ou prou entre 20 et 25% de l’électorat. Voilà qui promet des élections législatives localement très diverses, qui devraient faire apparaître de nombreuses triangulaires, avec diverses forces. Dans cette configuration, Emmanuel Macron sera contraint de présider le pays dans le cadre d’une cohabitation.

Date des prochaines élections législatives

Les élections législatives organisées élections présidentielles auront lieu les 11 et 18 juin 2017.

Sondages des législatives 2017 : Macron peut avoir la majorité absolue ?

Candidats aux élections législatives : l’essentiel par parti

Candidats aux législatives En Marche!

Emmanuel Macron avait fixé un certain nombre de critères pour les investitures : « La moitié au moins seront des nouveaux candidats, qui viennent de la société civile, qui viennent de la vie active ». Et d’ajouter d’autres exigences : « parité », « probité » (casier judiciaire vierge), « pluralisme et cohérence ». L’équipe d’Emmanuel Macron a révélé sa liste définitive de candidats investis le jeudi 11 mai 2017 (à retrouver ici).

Candidats aux législatives à droite

A droite, chez LR, les primaires de la droite et du centre sur cette page du site officiel du parti LR et tous les candidats de l’UDI sur cette page

Candidats aux législatives au FN

Marine Le Pen a bouclé ses listes. L’apparenté FN Gilbert Collard sera candidat dans le 2e circonscription du Gard. Liste complète des candidats FN sur cette page du site officiel du parti.

Eections législatives

Pour consulter les résultats des élections législatives 2017 dans votre ville, veuillez la saisir dans le moteur de recherche ci-dessus ou sélectionner un département dans la liste ci-dessous : Lien

Soumise à une menace terroriste inédite, l’Union européenne manque cruellement de cohésion dans la prise en charge des victimes d’attentats, un sujet sensible sur lequel les Etats membres planchent. Lien.

Pour la première fois, nos élus sont issus d’une génération qui a cru en un monde pacifié et n’a pas vécu la guerre. Pourtant, alors que la tragédie a repris sa place jusqu’en Europe, beaucoup d’entre eux persistent dans le déni.

Le contexte essentiel face aux politiques parlementaires et au-dessus, font tout pour ignorer que la France est guerre, il est fort possible que ces faits perturbent complétement le résultat des législatives menteuses.

Une pierre immuable de cet édifice qui ressemble à la Tour de Babel, les résultantes des syndicats qui devront être bien plus actifs pour sauvegarder l’emploi.

Quant aux faits de légiférer par ordonnances, demeure à priori une sinistre imposture, elles seront nombreuses, même si elles passent par l’Assemblé, soyons conscients qu’en cas de majorité, nous allons franchir à 80 ans, la Dune du Pilat.

Pour l’avoir pratiquée avec mes jeunes enfants, je me dois de reconnaitre que je ne pourrais plus, mais il me reste le droit de dire : Je l’ai vu, je l’ai gravi, je veux une liberté à la même hauteur pour les générations à venir.

Tout comme un certain Charles de Gaulle fit son appel depuis Londres. On peut se poser question où est notre gouvernement, nos vrais parlementaires et non les accaparateurs de profits. Sommes-nous encore en guerres ? A ne pas en douter, l’honneur une fois taché ne retrouve jamais sa blancheur.

Il y aura lourd à débattre, vu que dans des quartiers de la capitale à Paris et dans d’autres zones de banlieues il y a des étiquettes marquées « réservées » qui sont les principaux coupables ?

Le fait que les politiques se posent la question, les parlementaires à venir ont l’obligation par n’importe lequel des moyens d’éviter ces pépinières d’ayant droits diront certains, alors que d’autres disent : « Nous sommes chez nous, pas vous » !

  

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Sans Vainqueur de Suite

Rien n’est vrai, rien n’est faux ; tout est songe et mensonge, Illusion du coeur qu’un vain espoir prolonge. Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs. Lamartine.

Les mensonges invisibles sont ceux dont nous sommes responsables dans le cas contraire alors nous les avons financés. Le Panda.

Ce 7 mai 2017, sera à marquer d’une pierre. Il y aura la couleur de la fessée qui nous attend. Cela il faudra attendre un peu de temps pour la voire.

Le 1er président le plus jeune de la Ve République y compris par rapport à Napoléon, cela est un message au monde en plus de l’Europe et de la France !

Les chiffres annoncés ne sont à priori pas le sens de la République, ni de l’expression des électeurs. C’est une réalité incontournable?

Nous sommes les perdants d’une préparation dont nous ne sommes nullement dupes.

Le bras court de l’explication du vainqueur, fait remonter les odeurs des pertes globales.

Nous entamons un troisième tour. Les senteurs des 7 victoires du pseudo champion au Tour de France, c’est à en pleurer !    

Les résultats étaient attendus mais à ce stade, à ce niveau nous pouvons nous attendre à observer des demandes qui vont aller dans tous les sens que nous attendions?

Il faut toutefois savoir que cette campagne représente un coût de 5€ par citoyens soit plus de 240 millions d’euros minimum !

Qui se cache devant et qui passe par l’arrière? L’Assemblée ne sera nullement le reflet de ce que la France a votée. Il y a un élu mais pas gagnant, dans les législatives 3 partis ne sont nullement représentés c’est inconcevable, mais une réalité ! En Marche, le FN, Les Insoumis.

Emmanuel Macron : 65,9% Estimations

Marine Le Pen : 34,1% Estimations

Bulletins blancs ou nuls: 25,3% Avec le taux d’Abstention de 8,90%

Voix exprimées :  37 003 546 électeurs s’étaient rendus aux urnes soit 77,77% des inscrits.

L’abstention ne doit pas être confondue avec les votes blancs ou nuls.

Essayons de constater les dégâts   voire en certaines circonstances les avantages qui peuvent attendre chacun. Il ne peut être en l’instant que du prévisionnel, en langage comptable.

Fini le temps du crayon à papier, de l’encrier, des buvards et tout ce qui pouvait se préparer avant la rentrée des classes. Ce qui ressort de cette campagne électorale présidentielle en ce qui me concerne, me ramène à presque mes premières années scolaires.

Les raisons sont simples, c’est similaire à ne plus supporter l’odeur de l’encre des plumiers de notre enfance au cours du dernier mois de classe scolaire. Sachant pour certains qu’ils allaient redoubler et devoir passer une année de plus dans la même école.

Avec le même maitre que l’on appelle à présent professeur des écoles, en ce qui me concerne j’étais heureux de dire mon « instituteur », il semble difficile que d’avoir voulu monter les titres nous avons perdu le sens du relationnel humain.

Laissons la parole à ceux qui se sont trouvés particulièrement toute une vie dans ces milieux.

En 2007, Monsieur Georges PASCAL ancien professeur de philosophie des Écoles Normales de Grenoble, écrivait ceci dans le « Dauphiné Libéré » :

« Professeur honoraire des Universités, j’ai été heureux de voir dans votre édition du 12 mai la photographie de 36 de mes anciens élèves des Écoles Normales d’instituteurs et d’institutrices de Grenoble promotion 1946-1950.

J’aimerais leur faire savoir que de mes 45 années d’enseignement, les 10 années passées avec eux et leurs successeurs sont celles dont je garde le meilleur souvenir.

Et aussi que je les félicite de vouloir se dire « instituteurs » plutôt que « professeurs » : peut-être se souviennent-ils que le chapitre des Essais de Montaigne consacré à l’éducation s’intitule « De l’Institution des enfants » et que selon étymologie, l’instituteur est celui qui « met debout », c’est à dire qui élève.

Le professeur enseigne une discipline, l’instituteur forme l’homme ».

Pour revenir à ce qui va se passer dans les jours à venir un Gouvernement c’est qui et sert à quoi ?

Nous ne pouvons qu’observer des lacunes loin d’être des moindres, la culture de la France, n’a pas même abordée alors que le fondement de notre culture la France est morte !

La culture française est morte ? Phare européen et mondial depuis des siècles la culture française a élevé au rang de monstre sacré des artistes d’exception.

Porteurs de valeurs, d’idéaux ou tout simplement d’un génie artistique sans limite, ces artistes et créateurs ont vécu. Les noms qui résonnent à l’étranger aujourd’hui sont ceux d’artistes le plus souvent décédés.

Les artistes ont été supplantés par des personnalités et la culture française a vécu comme le rappelle le pénible appel à arrêter le Hollande-basting. En lançant une pétition en faveur de François Hollande fin novembre, la soixantaine de signataires n’avaient pas imaginé que leur champion se retirerait de la course présidentielle un triste soir de 1er décembre.

Le champion de la gauche s’en est allé, puni par des Français envieux de lui donner une bonne leçon dans les urnes. Le « Hollande-basting a été trop puissant, mais la pétition de la dernière chance aura montré toute la dégénérescence « d’artistes » sans grand talent.

La « gôche » se prévaut d’être la protectrice des arts et de la culture. Une mission grandiose et noble qui pourrait presque faire oublier la lente mais terrible chute du niveau politique et artistique.

Le général de Gaulle avait Malraux, Hollande aura pioché trois cadors en cinq années dont l’incroyable Fleur Pellerin qui prenait une leçon par Valls et Hollande pour qu’elle assiste à des spectacles chaque soir. Une vie douloureuse pour celle qui n’a lu que des livres de Guillaume Musso. Et lors de cette même scène le président soutenait joyeusement qu’il fallait flatter les ego des artistes quoiqu’ils proposent au public.

Et c’est là que le bât blesse car à se contenter d’œuvres de seconde, troisième ou quatrième catégories tout en prétendant qu’elles sont géniales, les élites tentent de masquer une terrible réalité. L’art et la culture en France se meurent car tout est nivelé par le bas.

Les associations, festivals, programmes artistiques pullulent et permettent au plus grand nombre d’être touché par la culture, mais où sont les locomotives, les références indiscutables qui font de l’art en France une valeur encore respectée et qui inspire au-delà des frontières?

Les différents ministres n’ont qu’une jauge en tête, celle du Budget consacré chaque année à la culture. De la faible baisse à la hausse minime, cela est toujours considéré comme une victoire ! Un succès facile et qui prétend démontrer toute la vigueur artistique du pays.

Sauf que les œuvres et artistes abondement subventionnés n’ont jamais été ceux qui portent la culture. Combien de peintres et de romanciers se sont-ils perçus comme maudits car incapables de joindre les deux bouts de leur vivant?

Un Monet est aujourd’hui salué à travers le monde alors qu’une grande partie de sa vie il a monnayé ses tableaux au rabais juste pour s’assurer d’avoir assez de pain sur la table familiale.

Joey Star, prochain ministre de la Culture?

Mais aujourd’hui c’est le rappeur Joey Star qui a table ouverte à l’Elysée. Le choc est douloureux pour tous ceux qui s’illusionnaient encore que la gauche rimait avec culture.

Les artistes ou plutôt célébrités car les artistes reconnus comme tel se font rares qui ont signé la pétition en faveur du futur ex-chef de l’Etat ne font pas rêver. Comment expliquer un abaissement si important du niveau culturel?

La faute aux jeux vidéo, à la sacro-sainte télévision et aux vidéos de chats sur YouTube? La raison est plus dramatique que ces symptômes. La France se gare sur le bas-côté de l’Histoire et l’absence d’artiste dont le pays peut s’enorgueillir correspond à cette phase de déclin. Un pays qui meurt ne fait pas jaillir de nouveaux génies. Les artistes ne sont que l’expression de leur temps et le temps présent ressemble à un tunnel sans fin. N’y-a-t-il plus aucun talent en France? En fait si, mais le système est tellement perverti qu’ils ne sont plus mis en avant.

Ce sont les plus médiocres ou les plus sulfureux qui prennent la lumière. On subventionne, on flatte et on met en place une pseudo-culture dégénérée qui doit faire office d’horizon indépassable. Sauf qu’il est difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif et quand on affirme que ce qui est moche est beau, les gens qui ont encore du bon sens se disent que la culture en France a bel et bien vécu. Effectivement cela ne laisse rien augurer de bon, mais faut-il jeter le manche avant la cognée?

La loi des partis va reprendre de plus belle, une coalition va surement apporter une cohabitation. Que celle-ci vienne des LR, des Insoumis ou autres. Il faut entendre le sens du partage des richesses dans le cas contraire, nous constaterons l’échec de la Présidence de 2017. Les législatives donneront les vainqueurs en aucun cas l’heure de défaite des vaincus.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Un Autre Parcours

«Les hommes politiques sont infiniment plus irréfléchis et plus superficiels qu’on ne se l’imagine. Rarement ils plongent au fond des situations et des questions. » Émile de Girardin (1867).

« Les politiques devraient s’appliquer des règles de savoir vivre, avant de donner des leçons à tous les niveaux» Le Panda

Les chemins selon certains dictons mènent à la source de certaines convictions, voire contradictions ? Nous sommes en plein leurre?

Puis avec des « si » tout serait possible, mais justement c’est l’inverse bien souvent qui se passe autour de la table ou face à face.

Le décor planté, les interrogations sont de plus en plus dans nos têtes, car absents du moment selon les médias là, où la crainte peut faire dévier ce à quoi l’autre ne trouve pas la réponse adéquate.

Puis penser que nous sommes sortis de l’auberge espagnole, au moment de la fin du repas , c’est une fiction qui ne verra jamais le jour et la nuit non plus.

Les présentations sont faites, cela entraine la 1er réflexion que l’on garde pour soi : C’est utile?

La porte ouverte, pour passer l’examen en espérant gagner juste quelques points, il subsiste une angoisse que seuls les antagonistes peuvent ressentir.

Nous pouvons avoir notre intime conviction ce ne sera pas l’ouverture du succès, à ne pas en douter aucun des protagonistes et ils ne sont que deux, se considérera comme perdant.

Il existe, une connaissance presque complète de la personne en mire du regard.

Mais aucun des deux interpellants par la voie sacrée des ondes ou surement plusieurs millions captent, dénigrent ou boivent.

Dans les corridas, qui ont fait tarirent la majorité des aficionados ne parcourent les arènes, dans le cadre du respect de l’espèce animal.

La tension est à son paroxysme, comme si les trompettes de Jéricho : Le Chant des Esclaves qui failli devenir celui des véritables Libertés allez baisser le doigt au sol tel à l’époque romaine.

Il n’y avait pas un, mais deux Ben-Hur, lancés à faire basculer la terre si riche de chacune de nos cultures, sans distinction.

Cette façade de l’histoire antique nous ramène voire tout du moins au quotidien d’une certaine majorité, pour ne pas oser écrire la principale.

Sources presse France et Internationale !

Dix-neuf intox de Marine Le Pen dans son débat avec Emmanuel Macron

Les deux candidats se sont affrontés, mercredi, lors d’un débat d’entre-deux-tours très virulent, ponctué par plusieurs fausses affirmations.

Le traditionnel débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle a viré, mercredi 3 mai, à l’échange d’invectives et à la confusion.

Mais il apparaît clairement que si Emmanuel Macron n’a pas toujours été dans le respect total des faits, sa rivale, Marine Le Pen, a proféré de nombreuses approximations et des contre-vérités.

Une stratégie qui a semblé délibérée, pour empêcher un débat de fond en forçant M. Macron à répondre à des attaques souvent mensongères, et qui n’était pas sans rappeler celles de Donald Trump durant la campagne américaine.

Nous avons vérifié dix-neuf cas. Lien avec Vidéo !

L’approximation et l’erreur de Macron sur le chômage et l’école lors du débat d’entre-deux-tours

Si Marine Le Pen s’est livrée à une débauche d’approximations et de mensonges, le candidat d’En marche ! A été beaucoup plus sobre. Lien et approximations !

Le débat entre les deux candidats à l’élection présidentielle 2017 a réuni 15,1 millions de téléspectateurs rien que sur TF1 et France 2, indique Médiamétrie.

C’est un échec.

Seulement 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur l’ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi soir, rapporte Médiamétrie.  

Sondage >> Débat du second tour: Macron jugé plus honnête et plus convaincant que Le Pen 

C’est le plus mauvais score d’un débat présidentiel depuis 1981, pire que le Jospin-Chirac de 1995 -16,8 millions de téléspectateurs.

Que le Hollande-Sarkozy de 2012 -17,8 millions.

Ou que le Royal-Sarkozy -20 millions de téléspectateurs-, rapporte encore Médiamétrie. Lien et vidéo !

Zapping – Les soutiens des candidats satisfaits du débat

Les soutiens d’Emmanuel Macron ont déploré un débat « tiré par le bas » par la candidate du Front national.

Du côté de l’extrême droite, on félicite Marine Le Pen d’avoir su pousser le « chouchou du système » à se « montrer tel qu’il est ». Lien et vidéo !

« Clash », « vicieux », « échanges d’insultes », « pugilat », « goût amer », « duel à couteaux tirés », le choix des mots de la presse internationale ressemble beaucoup à celui des médias français au lendemain du débat télévisé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron jeudi 4 mai.

Pour le New York Times, le face-à-face a plus eu l’air d’une « empoignade dans le style de la télévision américaine qu’une discussion raisonnée telle que les Français en ont pris l’habitude ».

« C’était un cas de violent combat verbal : les deux ont été agressifs, se coupant la parole, remuant les poings, pointant du doigt, laissant les modérateurs perplexes et impuissants », poursuit le quotidien, qui y voit « la démonstration frappante de deux visions radicalement différentes de la France ».

Le Washington Post, l’autre grand titre de la côte est des Etats-Unis, insiste lui aussi sur le fait que ce type de débat est « d’ordinaire sobre et mesuré », mais que celui-ci a été « une rixe à l’américaine »« les insultes ont volé ». Lien et vidéo !

Les divers médias par le sens de leurs éditorialistes n’ont nullement rendu le verdict du 7 mai, sur lequel à ne pas en douter chacun visera ensuite le cap des législatives.

Il semblait utile d’avoir diverses positions, où chacun pourra se faire se faire son intime conviction, c’est bien ce qui fait le fruit à déguster en fonction de chacun du partisan, voire du camp de chacun.

« Je n’ai pas de compte aux Bahamas », a démenti Emmanuel Macron. Le candidat du mouvement En marche ! à la présidentielle a déposé plainte, jeudi 4 mai, pour « faux et usage de faux » et « propagation de fausse nouvelle destinée à avoir une influence sur le scrutin », selon son entourage, contacté par France info. Lien  !

Replay. Présidentielle : regardez l’intégralité du grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Dans la foulée, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire, a appris franceinfo de source judiciaire. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) des chefs de « divulgation de fausse nouvelle en vue de surprendre ou détourner les suffrages, faux, usage de faux, recel de faux ». « Tout cela est factuellement faux »

En ce qui nous concerne, nous n’avons nullement assistés à un débat démocratique, mais à des propos indignes d’une fin de campagne présidentielle.

Le respect à prôné par l’abstention, mais il nous faut rester plus que prudents face aux diverses étapes qui nous attendent.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ils Nous Coulent La France

« Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s’endorment et s’engraissent. » Pierre-Claude-Victor Boise.

«Les honnêtes gens n’ont aucune couleur définie, en assemblée d’un siège de parti, car cette valeur ne se voit pas » Le Panda

La France a –t-elle trop d’élus ? Lettre ouverte aux deux candidats, à la magistrature suprême.

L’identité de la France nous appartient, dans le sens de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité. Personne ne pourra jamais nous la voler. Nous sommes les garants que jamais vous ne pourrez nous les prendre. Ne pas ouvrir les liens, du présent serait continué à ignorer le réel.

Mettez les postes, les salaires, et tout ce qui en découle à la valeur du travail de la France profonde et non de ceux qui coulent la France. Vous l’avez suffisamment prôné, le droit social et égalitaire. Cessez de le dire et mettez les actifs à la portée de chacun. La pétition qui figure ici soyez nombreux, le plus possible à la signer, pour que nous soyons entendu. Dans le cas contraire vous ouvrez la porte de la Guerre Civile. Que chacun assume ses responsabilités.

Madame, Monsieur, ce présent article vous est dédié, surement pas pour savoir pour qui nous allons voter. Mais surtout que chacun sache que vous avez les moyens de remettre la France à sa place.

Juste comprendre que les sommes folles et soyons modérés, pour ne pas vous traitez de qualificatif, qui n’a pas sa place ici, un constat terrifiant celui de ne pas en avoir parlez jusqu’à ce jour. Les questions pourraient être aussi diverses, que complexes ; il n’en sera rien.

Les interrogations seront simples et peu nombreuses. Voulez-vous maintenir les deux Chambres? Qu’allez-vous faire pour réduire le nombre d’élus?

Comment allez-vous procéder, pour diminuer les milliards d’euros, là, où les places sont si recherchées? Prétendre que vous n’avez pas les moyens de ces actions, la France n’a nullement besoin ni de l’un ni de l’autre ! C’est vous qui allez nous le dire. Il n’en restera qu’un, vous sentez-vous capables de l’inscrire en 1er lieu dans vos engagements?

Nous, ne nous suffiront pas de promesses sans acte. En dehors de sa publication sur les réseaux sociaux, les forums, les sites, etc. Vous recevrez chacun à votre Quartier Générale, une copie par courrier postal, vous ne pourriez prétendre ne pas avoir pu le savoir. Par tous les moyens figurant ci-dessous.

Vous, vous battez sur le sens de la démocratie que représente, notre nation, pour avoir le sens de diriger avec la plus haute fonction en qualité de «Président de la République France».

Avec tout le respect dû à la fonction, démontrez nous avec vos compétences. Le sens profond de vos réelles positions en l’inscrivant par les moyens que vous confère la République et nos lois, le réel moyen de le faire figurer noir sur blanc. Ce n’est pas notre problème, c’est la solution que vous devez apporter, ensuite le reste et les moyens vous concernent. Mais nous, nous importent !

  • Madame Marine Le Pen : Contact: Par téléphone (Siège FN) : 01 41 20 20 00 Par fax (Siège FN)  : 01 41 20 20 71 Adresse courrier : Marine Le Pen – FN – 78, rue des Suisses – 92000 Nanterre Adresse courriel : marine.lepen@frontnational.com
  • Monsieur Emmanuel Macron : Si vous désirez envoyer un courrier à l’homme politique Emmanuel Macron, vous pourrez le faire à cette adresse : En Marche, BP 80049 – 94801 Villejuif​. Par téléphone le : 01 86 95 84 23​

 

             Vous pouvez envoyer votre mail à l’adresse électronique : contact@en-marche.fr

En allant sur le dernier lien du présent article, il reste à croire que masse d’intervenants seront surpris. Vous nullement et vous serez en mesure de faire part de vos positions. Avec tout notre respect qui suscite fortement notre gratitude.

Comme on peut le lire sur le site du Sénat, « la démocratie n’a pas de prix, mais elle a un coût ». Pour connaître ce coût, il suffit de se référer aux barèmes et textes officiels qui déterminent les rémunérations et régissent les avantages dont bénéficient les 78 élus français au Parlement européen, les 577 députés nationaux, les 331 sénateurs, les 2040 conseillers régionaux et 4054 conseillers généraux, les 36785 maires et leurs adjoints, sans oublier les présidents de syndicats intercommunaux. À l’examen la politique est plus rentable pour les élus qui la font, que pour les contribuables qui la financent !

Il est bien délicat de répondre à cette question car elle est multiple. Elle touche à la fois aux effectifs, à la masse du travail parlementaire, à l’organisation de ce travail et à l’agenda des députés, partagé entre circonscriptions et Paris. Pas tant que ça :

Regardons les effectifs de l’Assemblée nationale. Comparez à ceux des basses de nos voisins.

France 577 députés pour une population de 65,5 millions d’habitants. Un député pour 113.000 habitants. L’ordre de grandeur est le même côté italien : 630 députés pour 61 millions d’habitants. Un député pour 96.825 habitants.

Allemagne, Espagne, USA

L’Allemagne est relativement économe en matière de députés. 622 membres du Bundestag pour 82 millions d’habitants, soit un député pour 131.800 habitants. L’Espagne présente la même densité de députés que l’Allemagne avec 350 députés pour 46 millions d’habitants.

Les Etats-Unis apparaissent encore plus économes en nombre de députés. 435 membres de la Chambre des représentants pour 315 millions d’habitants, cela fait un député pour 730.000 habitants ! Reste que la structure institutionnelle de ce pays est particulière. N’oublions pas qu’il y a dans chaque Etat américain un Congrès, composé d’une Chambre des représentants et d’un Sénat. Cela fait des effectifs !

482 députés français en 1962

Un coup d’œil dans le passé permet enfin de relativiser les chiffres d’aujourd’hui. En décembre 1962, alors que l’Algérie devient indépendante, le nombre de députés français est ramené à 482. Il y a à l’époque 46 millions de Français.   Depuis 1962, la population de notre pays a augmenté de 42%. Si le nombre de députés avait suivi la même progression, ils seraient aujourd’hui 680 dans l’hémicycle !

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats, soit environ un électeur sur 49. Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l’Irlande compte un élu pour 2.336 habitants. Le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l’Union Européen, la France compte un nombre considérable d’élus qu’il est impératif de diminuer. D’autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d’euros en 2011 d’après le député René Dosière.

En ce qui concerne le nombre de parlementaires, la France est en tête des pays, avec un nombre total de 577 députés et 331 sénateurs. Le ratio français est d’un parlementaire pour 70.000 habitants. A titre de comparaison, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte 30% de parlementaires par habitant de moins que l’Assemblée nationale française. La France se distingue également par son très grand nombre de sénateurs : 153 de plus que l’Allemagne et 231 de plus que les États-Unis. Ainsi, même avec une réduction de 2 sénateurs par département soit 202 élus, la France serait 1er.

Vers une nouvelle augmentation du nombre d’élus avec le non cumul des mandats ?

Si en France, on compte 618.384 mandats électifs, le nombre réel d’élus est moindre à cause du cumul de mandat. D’après un rapport du Sénat, en 2011, 83% des parlementaires cumulaient plusieurs mandats. Voir le JDD, Non-cumul des mandats, mode d’emploi contre 24% en Allemagne et seulement 3% au Royaume-Uni. La loi du non-cumul aura donc pour conséquence direct la multiplication du nombre d’élus. Avec la réforme en 2017, un élu ne pourra plus être député et maire à la fois, ainsi les parlementaires devraient être beaucoup moins nombreux à atteindre le plafond légal. Puisqu’en effet, parmi les mandats locaux, ce sont les fonctions exécutives qui sont les mieux indemnisées.

L’un des moyens d’anticiper cette hausse du nombre d’élus locaux et nationaux en France est notamment de se lancer dans une rationalisation du mille-feuille territorial et de fusionner les plus petites communes qui peinent, parfois, à trouver des candidats. Pour les dernières municipales : 64 communes n’ont présenté aucun candidat au 1er tour . 5 d’entre elles n’ont pas de maire, pas de candidature entre les deux tours. Le contexte de la fusion des communes.

La France est particulièrement en retard en termes de fusion des communes. Avec plus de 36.700 communes, la France compte trois fois plus de communes qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. On constate qu’à peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été considérablement réduit.

On compte donc : 36.785 maires. Environ 536.519 conseillers municipaux, soit 1 électeur sur 100. Ces élus composent une majorité des 1,2 milliard d’euros versés chaque année au titre de la rémunération des élus locaux. Les quelque 20.250 maires des communes de moins de 5.000 habitants reçoivent une indemnité brute mensuelle de 646.25 euros et les maires des communes comprises entre 500 et 10.000 habitants bénéficient d’une indemnité allant de 1.178 à 2.090 euros bruts mensuels Pour plus d’information sur la rémunération des élus locaux, voir Emploi 2017. Ainsi, une réduction de leur nombre, qui passerait par une fusion des communes de moins de 5.000 et puis de moins de 10.000 habitants, comme le propose la Fondation iFRAP, permettraient de réaliser des économies non négligeables et d’atteindre une « taille critique » de gestion des communes. A noter que les Allemands qui ont su réduire le nombre de leurs communes de 35.000 à 8.000, ne rémunèrent pas leurs élus municipaux sauf pour les communes importantes où la fonction de maire est à plein temps. Réduction du nombre de parlementaires : qui propose quoi ? Masse de propositions rien de fait à ce jour pourquoi, ils votent leur propre lois : Lien résultat néant en ces moments !

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Lien. Ces chiffres émanent de l’enquête de Mediapart. Ne prenant en compte que le gouffre que causent les députés. Le plus incroyable pour la majorité des contribuables que nous sommes à divers degrés, c’est de prendre connaissance de ce que nous coûtent nos élus en France Lien !

Ces chiffres comme vous pourrez le constater n’ont cessés d’évoluer, nous pouvons que nous le voulions ou pas garder notre calme pour l’élection de tel ou tel président de la République.

Là ne se situe pas du tout le trou du déficit de la France, de l’Europe, de l’ensemble des administrations. Il est impossible de vouloir jouer avec ses chiffres ils émanent directement des propres Assemblés qui sont à priori de nature à prendre soin des plus démunis.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Notre République, Nos Obligations !

Si, d’autre part, Dieu n’existe pas, nous ne trouvons pas en face de nous des valeurs ou des ordres qui légitimeront notre conduite. Ainsi, nous n’avons ni derrière nous ni devant nous, dans le domaine numineux1 des valeurs, des justifications ou des excuses. Nous sommes seuls, sans excuses. C’est ce que j’exprimerai en disant que l’homme est condamné à être libre. Condamné, parce qu’il ne s’est pas créé lui- même, et par ailleurs cependant libre, parce qu’une fois jeté dans le monde, il est responsable de tout ce qu’il fait. Sartre

Le respect de nos anciens, est le miroir de nos Libertés. Le Panda

Tous partis, tous rassemblements, associatifs, politiques entre autres etc.

Quel que soit l’ordre de classification, chacun transporte des couleurs diverses.

Il faut avoir le courage de courage de nos ainés, s’abstenir c’est les renier. Nous sommes leurs enfants !

Avons-nous jamais décrié notre «hymne national»? L’ayant entendu faire, à ceux dont cela à retentit aux oreilles, au fond de leur être, le véritable sens de :

«Liberté» – «Egalité» – «Fraternité» – Sonnaient les heures de conflits et plus que des larmes de sangs.

Toute nation possède des amis et des ennemis à des degrés divers. Ce sont ceux qui tuent par pur fanatisme que nous, nous devons de combattre avec force !

Le «Traité de Rome» en s’amplifiant at-il causé plus de dégâts que de victoires?

Continuer de voir autant de gens de divers métiers mourir pour causes de salaires de misères?

La majorité des dispositions internationales, nous ont été imposées, depuis des décennies, nous avons été piégés.

Les leurres sont tellement énormes que c’est à ne pas en douter contre les faits, décisions etc.

Imposés que nous devons nous battre, sans jamais refuser de faire valoir nos emblèmes qui vont de paires avec nos intimes convictions. A ne pas en douter, ils sont là-haut et se refusent à nous écouter.

Donc il faut savoir leur prouver, que sans le peuple personne ne peut rien !

Laissons les parler et faisons ce que nos lois nous permettent. Rien n’est fait, nous avons les convictions par nos moyens, non par les leurs !  

A ne pas en douter, les électeurs de la nation France n’ont nullement giflé tous les pronostics.

Surtout encore moins ceux des «plaideurs», mais vaille que vaille, les deux doutes des chandelles sont quasiment carbonisées ! Il ne s’agit de savoir en ce moment s’il y a vainqueur ou perdant ? Les urnes par leurs bulletins de vote n’ont pas démenti les scores prévus.

Ils sont issus de la finance, des médias, des pulsions les ensembles non contenus, et au premier son des «valeurs des uns et des autres». Le favoritisme est une réalité !

Ils sont à tort ou raison plus nombreux que la majorité, à penser avoir été grugés !

Il est plus que dangereux de prétendre que la France possède un président pré destiné, à ce jour, en ces moments. Que cela soit pile ou face, nous ne pouvons que nous lancer dans des «élucubrations» comme à l’époque des années 60.

En remontant que cela soient par des «décennies», des «siècles» avant, nous avions nos racines par mutes raisons. Chacun pourra arguer, telle ou telle position partisane, rien n’y fera, mais le «bing bang» prévu frappe, sonne, réellement à nos portes.

Il serait facile de faire un modeste constat, jamais l’école de la France, dans «nos valeurs républicaines» n’ont connu une telle situation. Déduire que nous sommes dans une «impasse»?

Tel un quadrilatérale, tout semble s’emmêler, tel ou pire que le «fil d’Ariane» le point le plus crucial pour les générations à venir marquera les pages de notre histoire, en cette époque.

La «France» toute entière est coupée en quatre. Rien de clair ne se dégage, pas même à l’horizon, les échos sont pires qu’aux heures les plus sombres. Peut-on déduire qu’il y a des gagnants et des perdants dans le cadre des partis politiques?

A ne pas en douter quelle est la réponse? Nous assistons depuis la fin du premier tour, là, où, chez nous il y a une fracture plus qu’importante à plusieurs ruptures plus que graves.

Faire l’analyse des camps encore en lice, dépasse le bon escient et la mémoire de ceux qui ne sont plus présents pour pouvoir tenter de nous entendre. Puis de notre côté leur demander un modeste conseil. Pourriez-vous nous conseiller?

Nous ne sommes plus à l’orée d’une perdition, mais à l’incapacité de savoir au plus juste ce que nous sommes, où nous souhaitons vivre réellement et avec qui? En ces moments les tubes veulent fonctionner. Leurs musiques sur les portées êtres douces, justes parfois nocturnes.

Là où se produisent les implosions qui laissent les traces de ce que masse, de nous ne veulent ni comprendre, ni accepter. A ne pas vouloir regarder devant, derrière, constater que si nous avons un « présent », c’est qu’indiscutablement nous avons eu un «passé».

L’essentielle question que nous, nous devons de nous poser et de savoir : Voulons-nous un « avenir»? Certains pourront penser que les fruits des révoltes sont pour demain. Indéniablement c’est possible ! Ils sont une minorité ou une majorité ?

«Les raisins brûlés» par le soleil, comme n’importe quels fruits ne peuvent faire ressentir la saveur que nous, nous en attendions. Il existe à ne pas en douter des saisons pour chaque chose, à diverses époques, bon gré, mal gré.

Des étapes pour «créer», d’autres pour «chérir», d’autres pour apprendre à vouloir «communiquer», c’est la «vie» etc. Les mesures qui sont face à nous en ces moments sont plus violentes que jamais ou pas?

A procéder de la sorte, il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu, mais des ennemies qui ignorent qui sont proches ou loin d’eux. Qui sont leurs alliés voire leur ennemis?

Le pire leurre que la République qui a variée parfois, pour ne pas dire souvent ses étapes, ne fasse de nous que des «hommes libres» sans «la tristesse» d’être déposé devant les marches du sanctuaire. Que le glas qui sonne, ne soit pas le dernier que certains entendront !

Ceux qui ont marqués «1789», les «conflits mondiaux», l’époque des «colonisations», la volonté pour certains de tenter la création d’une «race aryenne», etc.

Dans «des sanglots» et des tapis aux couleurs de «kaléidoscopes», ont redonnés un souffle de libertés par le mixage de ce que nous sommes et que nous nous pouvons contester.

Il n’appartient à personne de nous dicter notre choix !

A ces modes de jeux, cela ne durera pas une décennie, avant que les pavés ne sursautent sous les coups de l’émancipation de certaines mœurs.

On se doit de faire en sorte que le travail fleurisse, que les familles s’unissent, que les clochers de chaque école soient les fleurons de ce que nous voulons êtres. Le reste un solde politique, où nous défendons nos idées, mais sommes-nous entendus?

Sans s’en rendre compte, c’est nous prendre pour plus débiles que nous, ne le sommes en apparence. Le surcroit de la conquête des pouvoirs, dans les antichambres des Assemblées. S’écrouler en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Nombreux sont les empires de certains rêves. D’une magnificence apparente et qui sont tombés plus vite que les « salamandres» ne pourront jamais renaitre de leurs cendres.

A plus long terme, une remise en cause des pouvoirs. Le verdit, les urnes ne l’ont pas encore rendu. Que se trame, les mots qui ne sont point ce que l’on puisse souhaiter entendre, et pourtant. Chacun dans son camp, défend les moyens les plans les plus obscurs afin que nous payions encore juste un peu plus. Facile à comprendre ou pas?

Les calculs et les périphrases sont avancés le gouvernement sera de droite, de gauche, aux extrêmes ou vendus à d’autres pour le franc ou l’euro symbolique? A long terme, mai 1968, aboutira à des changements plus profonds dans cette nouvelle société.

Les institutions traditionnelles sont remises en cause : la magistrature, l’armée, la famille, l’église, etc. Partout, dans la rue, de l’entreprise jusqu’à la présidence de la République, le principe d’autorité est attaqué. Cet aspect antiautoritaire, libertaire, ou il est interdit d’interdire qui va marquer durablement la société et la vie politique françaises.

En tout cas, une grande période de démocratie directe tombe, qui accélère l’évolution des mentalités sur le travail, l’environnement, le rôle des femmes. Les preuves sont multiples et diverses, à regarder de plus proche regardons les résultats d’un pâle reflet dans le cadre du premier tour 2017.

«Macron»

« Le Pen »

Nos valeurs sont le reflet de la nation. Chacun des peuples libres où le chômage reste le 1er objectif à combattre, connait la puissance de sa culture et de son évolution.

Nous sommes face à nous-mêmes. Il existe autre chose que les critiques nous avons pour cela la raison du bon sens.

A ne pas le nier, on ne détruit pas par plaisir, on dialogue et toutes formes d’échanges se respectent. C’est le sens de la démocratie. De nos «libertés»

Comme en témoigne une «anaphore», que doit être. Un «président»?

Ce n’est notamment pas, «un président qui troque le destin de la nation pour un peu de popularité éphémère» !

Vous voulez la paix, ne vous trompez pas de bulletin de vote et si vous en choisissez un pour la guerre, ne vous étonnez pas si elle finit par arriver.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon visé par un attentat? Motifs partiels de Confrontations

Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où

il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir. Nelson Mandela

La violence que véhicule l’erreur ne porte que des regrets irréparables. Le Panda.

Sommes-nous réellement à la porte d’une élection présidentielle en France?

Il en est de même en ce qui concerne la chasse aux islamistes. Ils avaient prêté allégeance aux membres des Djihads terroristes. Ces français convertis à l’Islam, voulant faire couler le sang en France. Il est trop tôt pour tirer une synthèse des personnes arrêtées. Ils étaient poursuivis depuis plusieurs jours.

A cinq jours de la présidentielle, deux hommes de 23 et 29 ans ont été interpellés ce jour à Marseille, à la sortie d’un appartement.

Ils projetaient de commettre un attentat terroriste « certain et imminent » pendant la campagne, dixit : le ministre de l’Intérieur.

Selon une source proche du parti LR, c’est François Fillon qui était visé.

« Des opérations de sécurisation et de déminage sont en cours » dans le IIIe arrondissement de Marseille toujours selon le ministre de l’Intérieur.

« A quelques jours d’une échéance électorale majeure pour notre pays, je veux rappeler que tout est mis en oeuvre pour assurer la sécurité de ce rendez-vous majeur pour notre démocratie » a-t-il assuré.

L’entourage de François Fillon aurait été prévenu la semaine dernière de «risques avérés» sur le candidat, selon une source proche du parti.

Selon le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, qui a parlé « d’un acte terroriste certain », ils étaient armés et considérés comme susceptibles de passer à l’acte de manière imminente. Lien !

L’heure des derniers arguments. Dans peu de jours, les électeurs se rendront aux urnes pour le 1er tour de l’élection présidentielle.

Indéniablement, la chasse aux abstentionnistes est ouverte.

Il semblerait que la victoire de ceux qui se prétendent au second tour vont avoir besoin des votes dits blancs ou ceux qui iront à la recherche des fantômes comme le prétend Mr Hollande.

La France est-elle insoumise? Où la présence de Fillon à Nice?

Non diront d’autres, c’est Macron à Bercy? Mme Le Pen s’effrite?

Les réactions semblent de véritables confrontations de partis.

On observe bien souvent l’absence des unions indispensables à une possible victoire.

11 candidats en lice, dont quatre poids lourds, selon les intentions de vote pour les sondages.

Les derniers meetings seront donc décisifs. Lien.

Nous avons assistés à tous les coups permis et y compris ceux qui sont parfois interdits.

Tous les faits sont sortis, issus des chapeaux de magiciens.

Nous passons pour les lapins crétins?

Nous avons presque tout entendu et assistez à divers débordements, quel que soit le choix du camp des porteurs d’idéologies, avec l’engagement de chacun.

La France est-elle redevenue la 5éme puissance du monde ?

Allant parfois à certains débordements, ce n’est pas un nouveau leurre, mais une démonstration irréversible.

Les motifs et conflits apparents laissent augurer en sommeil un troisième conflit mondial.

Nous sommes tels des spectateurs dans le cadre de conflits graves à mots couverts?

Pas du tout, ce qui se passe entre la Russie, la Syrie, les USA, la Corée du Nord, donc effectivement comment nier les motifs partiels de confrontations, etc.

Tout y passe juste avec un peu de recul, nous nous devons de faire un constat l’étranglement du sens de notre propre équilibre.

Chacun de nous peut émettre à juste titre, les motifs qui font qu’il choisit tel ou tel candidat.

Qui va de soit avec le programme présenté. Cela peut se comprendre.

Les atteintes directes, vis-à-vis des candidats, vont à l’encontre du but souhaité?

Puis penser que nous avons eu connaissance des programmes à courts, moyens, voire longs termes demeure le plus grand leurre de cette présidentielle 2017.

Nous avons eu en guise de livraisons des brides où les intérêts des institutions en place représentées par le monde de la finance laisseront des traces d’amertumes indélébiles.

Dès le départ des partielles, nous avions tout ou presque.

Les moyens financiers mis par certains ont étouffés la liberté d’expression, des moins nantis.

Un constat ou une évidence?

Il suffit de prendre connaissance de la puissance des partis politiques et auxiliaires.

Alors nous pouvons tirer la synthèse que le combat des confrontations est loin d’être égalitaire. Lien !

Là, il ne s’agit nullement de prendre position pour untel ou untel, mais de faire objectivement le constat d’un déséquilibre dès la ligne de départ.

Il semble donc difficile face à ces diverses confrontations de parler d’égalités.

Les richesses des divers partis politiques démontrent et cela depuis bien des temps, les luttes des pots de terre contre les coffres plus que blindés ! Lien.

Il en va de même sur la réticence des partis à communiquer le nombre réel d’adhérents, puis ceux à jour de leur cotisation ! Lien.

Quelques détails : Le Parti socialiste se classe premier en recettes (58,4MEUR), suivi des Républicains (35,1MEUR), du PCF (28,6MEUR), du Front national (10,2MEUR), d’Europe Ecologie-Les Verts (7,9MEUR), de Jeanne (micro-parti de Marine Le Pen, 5,4MEUR), de Lutte ouvrière (3MEUR) et de l’UDI (2,5MEUR).

Nous assistons à des idéologies parcellaires où la résultante sera peut-être le déchirement d’une nation mise en lambeaux pour un simple motif la volonté absolue de détenir le pouvoir.

Pas loin de 40% des électeurs n’ont pas encore fait leur choix, ou ne souhaitent pas l’exprimer.

Il y a une mainmise des médias de tous styles. Ils se veulent non pas arbitres de nos convictions, mais diriger le sens de nos volontés.

Il en est de même en ce qui concerne les divers instituts de sondages, qui se disent perdu par manque de prise de position.

Nous avons plus que le sentiment d’être des pions, ils voudraient nous déplacer à leur guise.

A juste titre à priori, la transparence des biens octroyés à chaque parlementaire, présente un manque absolu de clarté.

Il suffit de constater les montants versés à chaque parlementaire :

Ces sommes représentent un total partiel de 22627€.

À ces sommes viennent s’ajouter bons nombres d’avantages. Lien !

Tous tentent de convaincre les indécis. Nous assistons à un classico de fin de campagne.

Par cette présidentielle, la course revêt une importance particulière et vitale pour tous les candidats.

A quelques jours du premier tour, le nombre d’électeurs hésitants ou perplexes n’a jamais été aussi élevé et l’abstention pourrait battre des records pour un vote présidentiel.

L’électeur français est déçu par cette campagne déroutante demeure en l’instant un leurre.

La campagne avait pris un bon départ à priori. Des primaires bien suivis, qui ensuite n’a pas permis de nous éclairer sur les enjeux fondamentaux.

Les sondages se sont déchirés.

Mélenchon a distancé Hamon dans les intentions de vote et défie désormais Macron.

Quelles sont les parts de vraies ?

Lorsque l’on constate que certaines affaires ont pollué la campagne de :

François Fillon et de Marine Le Pen. A ne pas en douter ces informations existaient bien des années avant.

Simplement interrogatif que ces faits surgissent à des moments, dossiers volontairement remisés au fond d’un coffre dont les instigateurs possédaient les clefs de la porte blindée ouverte.

En ces moments, nous assistons à un match très serré qu’ils ramènent à quatre.

Nous serons fixés ce dimanche à venir.

Chaque candidat prétendant sait qu’il lui faut faire le plein de bulletins.

Un danger subsiste, plus de 500 milles cartes électorales ont été délivrées en double exemplaires : Lien ! Les gens peuvent voter dans deux bureaux de vote ; cherchez l’erreur !

Accéder à la finale, cela ne sera pas réellement facile.

Ces jours à venir, seront longs, indécis jusqu’à bout dans l’isoloir parfois.

Pour bien des électeurs qui hésitent encore à ce jour.

Ils se décideront peut-être à la dernière minute, au moment de mettre le bulletin dans l’enveloppe, seul dans l’isoloir. Sa main en feu jouxtant son choix pour 5 années.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon Président 2017 Réalismes ou folies?

Face à la souffrance, un sourire, un bisou, un regard tendre : « Cadeau ». Il faut éviter d’être le « Père Prodigue » de n’importe quelle Nation. La plus grande différence se trouve entre ceux qui « offrent » et ceux qui « prennent ». Unir les compétences demeurera la principale de toutes les forces.

Des concepts divers fleurissent de toutes parts. Certains parlent de belle colonie de vacance.

Les partis politiques se suppriment? A croire que les candidats vont le proposer?

Le tournant de la campagne, vaste plaisanterie, trois axes ; laissons la porte ouverte à ceux qui disent on veut ! Ce qui démontre, le mal fondé au lieu de dire : « Nous souhaitons que vous sachiez» Participer à cette pièce théâtrale. Alfred Jarry Ubu Roi. 210 minutes de présence, pour 17 pour présenter un programme. Avec trois bases à la clef : Impossible. Laissons la porte ouverte pour les amuse-gueules? A vous de décider, nous verrons, mais sans concret?    

A ne pas en douter, le réalisme de « Pierre Perret » doit le faire mourir de rires. Le souvenir des trois jours « de préparation du service militaire » refait surface vision de « diverses folies ».

Où est passé le fruit de la « culture » de la France ? Il existe pour ceux qui ne l’ont connu, voire la pléthore de « servants chevaliers » De souvenirs encore eux surgissant tour à tour.

« Le monde des infirmières et du corps médical »

« Blanche-Neige et les 7 nains », à ne pas en douter, sans la blanche les 7 nains n’auraient jamais grandi. Le temps passant surgit « Les 7 mercenaires ». Dans la foulée la toile « Les 12 Salopards ». De ces contes, films,, réels ou imaginaires, frappés nous voyons apparaitre : « Une Nuit sur le Mont Chauve ».

La dérive des noms d’oiseaux, sont là dans tous les sens. Vrai à l’époque « Les sondages » ne fleurissaient pas. Les quotas de côté la Bretagne, passant pas Rennes, étape à Toulon, etc.

Que les nourritures et les desserts, seraient délicieux. Si chacun fessait sa propre cuisine. Une évidence à la foire aux bestiaux, chaque animal se rendit en dehors de la parenthèse de « Mélenchon » vrai que le fumier reste prolifique. Les animaux en fange ne sentent pas le chocolat.

Il fallait s’en douter, on ne peut négocier avec un seul ! Nous tombons dans la marmelade de célèbre « Scène ». Où ceux qui prirent tour auprès de la table, firent bombance. Il suffit pour ceux qui y croient le nombre de surprises ? Non ! vous diront les croyants où se trouvent les refuges de « L’incroyance ».

Arrive la conception des diverses formes de « suicides ». Socrate où qu’il se trouve, doit –avoir des moyens de communiquer sa « Ciguë ».

Toutes ces belles phrases sous formes de « métaphores » nous feraient presque marcher au pas « Pardon Chef, j’ai glissé » ! Sur la fausse ouverture des drogues de base, le danger du « Cannabis » on peut comprendre la chute de Monsieur Hamon, avec son revenu universel, etc.

Pendant ce temps d’autres dirent : « Zut, nous ne pourrons avoir notre joint gratuitement, en plus de nos cancers de folies » Combien sont ceux qui savent où se trouve la base du cerveau conducteur des maux humanoïdes.

Le réel danger d’entrer en « Campagne Présidentielle » ce qui fait la richesse de certains trafiquants, permet à des scientifiques, de nous mettre le nez dans certaines formes de masochismes ! Une des premières marches qui conduisent à l’échafaud, comme le dictait le film d’Alfred Hitchcock, dans « Les 39 marches » ou pire « Les Diaboliques ».

Nous n’avons que l’embarras de divers programmes. En couvrant le réalisme, nous passons d’un extrême à l’autre, comme si chacun se regardait dans la claque de sa poche à défaut le miroir de son portable, pour constater la buée des missives envoyées.

Un principe de folies visibles, non perceptibles au fond des pensées l’un voit et l’autre perçoit.

Il suffit de les prendre les uns à la suite des autres : Soit les « 11 candidats ».

Tous souhaitent faire partie des deux derniers, car à défaut pas de podiums possibles. On parle dans les médias, de tirs, de percées, d’envolées, etc.

Faut-il, aller plus loin, pour comprendre que 577 candidatures aux législatives de tout un chacun se trouvent dans « starting-block. Alors que quart suffit ! » Difficile de croire que l’un d’entre eux, pourrait battre Usain Bold « La campagne de Russie » La folie d’un certain « Hitler » ne sont en aucun cas un détail de l’histoire..

Déductions : Etre capables de savoir qu’il n’y y aura qu’un seul vainqueur « Le 1er ».

Revenir à l’époque de « Périclès » Quels « foutoirs » disent « les jeunes » de France à diverses interrogations, ils ne souhaitent que : « Vivres en Paix » essayer de se sustenter sans devenir obèse, une famille, des amis, etc.

Actuellement contre vents et marées : 40% des électeurs n’ont pas fait leur choix. Une évidence à nouveau dans cinq ans, les français, les européens, reprendront « Le combat des Chefs » de plus belle. Durant une année, pas loin, la loi des partis prendra le pas, sur les malveillances, turpitudes tels que payer les jeunes pour aller à l’école ! Déjà débattu en 2012 !

« La Guyane » qui est une ile ? Hamon qui passe à La Réunion avec l’argent des votants du P.S. ! C’est bien la France? Oui même que le RMI se cultive !

À côté ? Oui, oui, s’y trouve « La Soufrière » ne surtout pas perdre de sens, que l’on passe de « Gossier » à Basse-Terre, essayez de retrouver « La Guadeloupe ».

Plus haut, ils partagent le même « Bar » la même « Table » dans les « Assemblées » les virulences, comme les virus, et les microbes se propagent à vitesse grand « V ».

La réalité, à savoir la vie, la démonstration est faite, certains vont tenter de faire croire que « L’herbe est bien plus verte Ailleurs » à ne pas en douter tout dépendra de la qualité de la terre. Sans omettre l’âge que nous avons !

Ne pas omettre, que le sol doit-être irrigué, attention, le paysan est indispensable, un coup pour rien, certains pensent « casser la baraque » alors que tous sont en campagne électorale.

Les folies gagnent chacun, ces bagarres pour un « Trône » non à Versailles, mais via L’Elysée.

Les guignols de l’info du monde, ont disparu de certains écrans dans toutes les langues, sauf les insultes à mots découverts, qu’y compris ? Les enfants de 5 ans les comprennent.

Question : Dites-vous voulez me dire, « c’est bien cela qu’il a voulu dire, bing la bouse fait tomber dans la maison ; mais avant dans les assiettes « !

En profondeur traces de manque de communications, de langages qui font que chacun choisit son Etat. Dans la mesure où « D’autres procèdent à des lavages de cerveaux gratuits »

Preuve faite « Douze Hommes en Colère » donnent par qui « Sonne le Glas », des résidus de « La Ligne Verte » pour les plus romantiques « Love Story » Chacun des candidats de leurs partisans, diront « Ne me Quitte Pas ». Avec Le temps ! Songes d’un instant.

Une autre entente la « Foule » ou « La Vie en Rose » entre deux il existe « La mer ».

Lorsque les médias du moins la majorité, confondent profits personnels et la différence entre l’intérêt collectif, il en va de même en ce qui concerne les candidats.

Il se dégage que par la force, personne ne peut gagner ! Ils sont pourtant nombreux à y être arrivés, par « fourberies » associées par dépit, aux sens des « mensonges ».

Quoi que chacun puisse en dire ou écrire, « le 7 mai 2017, nous aurons « un pseudo président » ce sera le choix de la majorité. Il serait utile, indispensable de lui demander :

Avez-vous lu « Le Petit Prince » ou croyez-vous au « Père-Noël » ?

Les rêves sont beaux et restant enfant du pays. En ce qui me concerne un mot retient tous mes espoirs : « Je vous aime » certains diront comment ?

Un mot me viendra : « Simplement ». Notre époque n’avance que sur un plan scientifique.

La « Stratosphère Humaine » elle recule. Il faut un Etat de droits, faisons valoir le réalisme de « l’équilibre humain ». Quand La Justice ne fonctionne pas ou mal, « elle » tue ».

La solution réside en une seule vision se battre pour l’humain. Faute de véritables combattants d’expériences la nuit ne succédera plus à la clarté du sourire de l’enfant au matin.

Toutes les expériences payent, il nous reste à faire le vrai bon choix. Impensable de construire une maison, un refuge et les habitants non choisi, dans le monde de l’ignorance.

Un seul candidat semble avoir choisi son 1er ministre ? Une victoire se propage à l’horizon ? L’expérience paie. Nous ne pourrons jamais avoir quoi que ce soit sans les moindres efforts de la raison. Celle que nous impose la réalité. Par la violence du déni nous finirons écumés.

Le monde ne se transformera qui si la main de l’homme appelée aux puissances de ce nous représentons, évitons de tomber en sombrant.

Un débat de plus ou de moins n’apportera plus rien à ce stade, l’éclair puissance 1000, que les analystes dits, tentent de vouloir faire entrer dans notre réflexion.

Ce dernier rempart demeure inviolable tel que, la désintégration des atomes provoque les pires irradiations à divers stades de toutes races humaines.

Nous avons vu, lu, commenté, ici et ailleurs, la volonté de refaire une terre noble. Le temps est surement passé, ou les instituteurs diront certains ne servent plus à grand-chose, tels les modes de soins qui nous murmure comme à l’oreille des chevaux : Vous vivrez plus de temps sans perdre la raison en buvant l’eau venu des sources. Les sorties de Madame Touraine, vivement que le gouvernement Hollande finisse.

Difficile de faire passer l’animal le chat, par le trou d’une aiguille, à ne pas médire, c’est au plus juste, ce que les puissances financières tentent de faire avaler.

Sachons avec le plus de justesse sentir et prendre nos souffrances en patience, plutôt que de n’avoir que cela à transmettre aux générations à venir. Que nous, ne verrons pas.

Le P.S mort par manque d’expérience, d’efficacité de Monsieur Hollande. Besoin de leçons pour constater : la valeur des générations à venir, se trouve dans les acquis de notre passé.

Peinez que cela, se passe en marchant, le parcours sera plus long de Spartes à Athènes.

Un regard dans un tout petit rétroviseur, nous aurons comme idéologie que notre principale puissance c’est nous qui l’avons. Le choix de chacun, démontrera les valeurs de demain.

Les choix sont tellement disparates que la majorité fuit ses responsabilités, dans le cadre d’accusations sans fondement.

Les valises sont plus lourdes à porter que de se prendre pour ce que nous ne sommes pas !

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)