Sans Vainqueur de Suite

Rien n’est vrai, rien n’est faux ; tout est songe et mensonge, Illusion du coeur qu’un vain espoir prolonge. Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs. Lamartine.

Les mensonges invisibles sont ceux dont nous sommes responsables dans le cas contraire alors nous les avons financés. Le Panda.

Ce 7 mai 2017, sera à marquer d’une pierre. Il y aura la couleur de la fessée qui nous attend. Cela il faudra attendre un peu de temps pour la voire.

Le 1er président le plus jeune de la Ve République y compris par rapport à Napoléon, cela est un message au monde en plus de l’Europe et de la France !

Les chiffres annoncés ne sont à priori pas le sens de la République, ni de l’expression des électeurs. C’est une réalité incontournable?

Nous sommes les perdants d’une préparation dont nous ne sommes nullement dupes.

Le bras court de l’explication du vainqueur, fait remonter les odeurs des pertes globales.

Nous entamons un troisième tour. Les senteurs des 7 victoires du pseudo champion au Tour de France, c’est à en pleurer !    

Les résultats étaient attendus mais à ce stade, à ce niveau nous pouvons nous attendre à observer des demandes qui vont aller dans tous les sens que nous attendions?

Il faut toutefois savoir que cette campagne représente un coût de 5€ par citoyens soit plus de 240 millions d’euros minimum !

Qui se cache devant et qui passe par l’arrière? L’Assemblée ne sera nullement le reflet de ce que la France a votée. Il y a un élu mais pas gagnant, dans les législatives 3 partis ne sont nullement représentés c’est inconcevable, mais une réalité ! En Marche, le FN, Les Insoumis.

Emmanuel Macron : 65,9% Estimations

Marine Le Pen : 34,1% Estimations

Bulletins blancs ou nuls: 25,3% Avec le taux d’Abstention de 8,90%

Voix exprimées :  37 003 546 électeurs s’étaient rendus aux urnes soit 77,77% des inscrits.

L’abstention ne doit pas être confondue avec les votes blancs ou nuls.

Essayons de constater les dégâts   voire en certaines circonstances les avantages qui peuvent attendre chacun. Il ne peut être en l’instant que du prévisionnel, en langage comptable.

Fini le temps du crayon à papier, de l’encrier, des buvards et tout ce qui pouvait se préparer avant la rentrée des classes. Ce qui ressort de cette campagne électorale présidentielle en ce qui me concerne, me ramène à presque mes premières années scolaires.

Les raisons sont simples, c’est similaire à ne plus supporter l’odeur de l’encre des plumiers de notre enfance au cours du dernier mois de classe scolaire. Sachant pour certains qu’ils allaient redoubler et devoir passer une année de plus dans la même école.

Avec le même maitre que l’on appelle à présent professeur des écoles, en ce qui me concerne j’étais heureux de dire mon « instituteur », il semble difficile que d’avoir voulu monter les titres nous avons perdu le sens du relationnel humain.

Laissons la parole à ceux qui se sont trouvés particulièrement toute une vie dans ces milieux.

En 2007, Monsieur Georges PASCAL ancien professeur de philosophie des Écoles Normales de Grenoble, écrivait ceci dans le « Dauphiné Libéré » :

« Professeur honoraire des Universités, j’ai été heureux de voir dans votre édition du 12 mai la photographie de 36 de mes anciens élèves des Écoles Normales d’instituteurs et d’institutrices de Grenoble promotion 1946-1950.

J’aimerais leur faire savoir que de mes 45 années d’enseignement, les 10 années passées avec eux et leurs successeurs sont celles dont je garde le meilleur souvenir.

Et aussi que je les félicite de vouloir se dire « instituteurs » plutôt que « professeurs » : peut-être se souviennent-ils que le chapitre des Essais de Montaigne consacré à l’éducation s’intitule « De l’Institution des enfants » et que selon étymologie, l’instituteur est celui qui « met debout », c’est à dire qui élève.

Le professeur enseigne une discipline, l’instituteur forme l’homme ».

Pour revenir à ce qui va se passer dans les jours à venir un Gouvernement c’est qui et sert à quoi ?

Nous ne pouvons qu’observer des lacunes loin d’être des moindres, la culture de la France, n’a pas même abordée alors que le fondement de notre culture la France est morte !

La culture française est morte ? Phare européen et mondial depuis des siècles la culture française a élevé au rang de monstre sacré des artistes d’exception.

Porteurs de valeurs, d’idéaux ou tout simplement d’un génie artistique sans limite, ces artistes et créateurs ont vécu. Les noms qui résonnent à l’étranger aujourd’hui sont ceux d’artistes le plus souvent décédés.

Les artistes ont été supplantés par des personnalités et la culture française a vécu comme le rappelle le pénible appel à arrêter le Hollande-basting. En lançant une pétition en faveur de François Hollande fin novembre, la soixantaine de signataires n’avaient pas imaginé que leur champion se retirerait de la course présidentielle un triste soir de 1er décembre.

Le champion de la gauche s’en est allé, puni par des Français envieux de lui donner une bonne leçon dans les urnes. Le « Hollande-basting a été trop puissant, mais la pétition de la dernière chance aura montré toute la dégénérescence « d’artistes » sans grand talent.

La « gôche » se prévaut d’être la protectrice des arts et de la culture. Une mission grandiose et noble qui pourrait presque faire oublier la lente mais terrible chute du niveau politique et artistique.

Le général de Gaulle avait Malraux, Hollande aura pioché trois cadors en cinq années dont l’incroyable Fleur Pellerin qui prenait une leçon par Valls et Hollande pour qu’elle assiste à des spectacles chaque soir. Une vie douloureuse pour celle qui n’a lu que des livres de Guillaume Musso. Et lors de cette même scène le président soutenait joyeusement qu’il fallait flatter les ego des artistes quoiqu’ils proposent au public.

Et c’est là que le bât blesse car à se contenter d’œuvres de seconde, troisième ou quatrième catégories tout en prétendant qu’elles sont géniales, les élites tentent de masquer une terrible réalité. L’art et la culture en France se meurent car tout est nivelé par le bas.

Les associations, festivals, programmes artistiques pullulent et permettent au plus grand nombre d’être touché par la culture, mais où sont les locomotives, les références indiscutables qui font de l’art en France une valeur encore respectée et qui inspire au-delà des frontières?

Les différents ministres n’ont qu’une jauge en tête, celle du Budget consacré chaque année à la culture. De la faible baisse à la hausse minime, cela est toujours considéré comme une victoire ! Un succès facile et qui prétend démontrer toute la vigueur artistique du pays.

Sauf que les œuvres et artistes abondement subventionnés n’ont jamais été ceux qui portent la culture. Combien de peintres et de romanciers se sont-ils perçus comme maudits car incapables de joindre les deux bouts de leur vivant?

Un Monet est aujourd’hui salué à travers le monde alors qu’une grande partie de sa vie il a monnayé ses tableaux au rabais juste pour s’assurer d’avoir assez de pain sur la table familiale.

Joey Star, prochain ministre de la Culture?

Mais aujourd’hui c’est le rappeur Joey Star qui a table ouverte à l’Elysée. Le choc est douloureux pour tous ceux qui s’illusionnaient encore que la gauche rimait avec culture.

Les artistes ou plutôt célébrités car les artistes reconnus comme tel se font rares qui ont signé la pétition en faveur du futur ex-chef de l’Etat ne font pas rêver. Comment expliquer un abaissement si important du niveau culturel?

La faute aux jeux vidéo, à la sacro-sainte télévision et aux vidéos de chats sur YouTube? La raison est plus dramatique que ces symptômes. La France se gare sur le bas-côté de l’Histoire et l’absence d’artiste dont le pays peut s’enorgueillir correspond à cette phase de déclin. Un pays qui meurt ne fait pas jaillir de nouveaux génies. Les artistes ne sont que l’expression de leur temps et le temps présent ressemble à un tunnel sans fin. N’y-a-t-il plus aucun talent en France? En fait si, mais le système est tellement perverti qu’ils ne sont plus mis en avant.

Ce sont les plus médiocres ou les plus sulfureux qui prennent la lumière. On subventionne, on flatte et on met en place une pseudo-culture dégénérée qui doit faire office d’horizon indépassable. Sauf qu’il est difficile de faire boire un âne qui n’a pas soif et quand on affirme que ce qui est moche est beau, les gens qui ont encore du bon sens se disent que la culture en France a bel et bien vécu. Effectivement cela ne laisse rien augurer de bon, mais faut-il jeter le manche avant la cognée?

La loi des partis va reprendre de plus belle, une coalition va surement apporter une cohabitation. Que celle-ci vienne des LR, des Insoumis ou autres. Il faut entendre le sens du partage des richesses dans le cas contraire, nous constaterons l’échec de la Présidence de 2017. Les législatives donneront les vainqueurs en aucun cas l’heure de défaite des vaincus.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Un Autre Parcours

«Les hommes politiques sont infiniment plus irréfléchis et plus superficiels qu’on ne se l’imagine. Rarement ils plongent au fond des situations et des questions. » Émile de Girardin (1867).

« Les politiques devraient s’appliquer des règles de savoir vivre, avant de donner des leçons à tous les niveaux» Le Panda

Les chemins selon certains dictons mènent à la source de certaines convictions, voire contradictions ? Nous sommes en plein leurre?

Puis avec des « si » tout serait possible, mais justement c’est l’inverse bien souvent qui se passe autour de la table ou face à face.

Le décor planté, les interrogations sont de plus en plus dans nos têtes, car absents du moment selon les médias là, où la crainte peut faire dévier ce à quoi l’autre ne trouve pas la réponse adéquate.

Puis penser que nous sommes sortis de l’auberge espagnole, au moment de la fin du repas , c’est une fiction qui ne verra jamais le jour et la nuit non plus.

Les présentations sont faites, cela entraine la 1er réflexion que l’on garde pour soi : C’est utile?

La porte ouverte, pour passer l’examen en espérant gagner juste quelques points, il subsiste une angoisse que seuls les antagonistes peuvent ressentir.

Nous pouvons avoir notre intime conviction ce ne sera pas l’ouverture du succès, à ne pas en douter aucun des protagonistes et ils ne sont que deux, se considérera comme perdant.

Il existe, une connaissance presque complète de la personne en mire du regard.

Mais aucun des deux interpellants par la voie sacrée des ondes ou surement plusieurs millions captent, dénigrent ou boivent.

Dans les corridas, qui ont fait tarirent la majorité des aficionados ne parcourent les arènes, dans le cadre du respect de l’espèce animal.

La tension est à son paroxysme, comme si les trompettes de Jéricho : Le Chant des Esclaves qui failli devenir celui des véritables Libertés allez baisser le doigt au sol tel à l’époque romaine.

Il n’y avait pas un, mais deux Ben-Hur, lancés à faire basculer la terre si riche de chacune de nos cultures, sans distinction.

Cette façade de l’histoire antique nous ramène voire tout du moins au quotidien d’une certaine majorité, pour ne pas oser écrire la principale.

Sources presse France et Internationale !

Dix-neuf intox de Marine Le Pen dans son débat avec Emmanuel Macron

Les deux candidats se sont affrontés, mercredi, lors d’un débat d’entre-deux-tours très virulent, ponctué par plusieurs fausses affirmations.

Le traditionnel débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle a viré, mercredi 3 mai, à l’échange d’invectives et à la confusion.

Mais il apparaît clairement que si Emmanuel Macron n’a pas toujours été dans le respect total des faits, sa rivale, Marine Le Pen, a proféré de nombreuses approximations et des contre-vérités.

Une stratégie qui a semblé délibérée, pour empêcher un débat de fond en forçant M. Macron à répondre à des attaques souvent mensongères, et qui n’était pas sans rappeler celles de Donald Trump durant la campagne américaine.

Nous avons vérifié dix-neuf cas. Lien avec Vidéo !

L’approximation et l’erreur de Macron sur le chômage et l’école lors du débat d’entre-deux-tours

Si Marine Le Pen s’est livrée à une débauche d’approximations et de mensonges, le candidat d’En marche ! A été beaucoup plus sobre. Lien et approximations !

Le débat entre les deux candidats à l’élection présidentielle 2017 a réuni 15,1 millions de téléspectateurs rien que sur TF1 et France 2, indique Médiamétrie.

C’est un échec.

Seulement 16,5 millions de téléspectateurs ont regardé le débat de l’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron sur l’ensemble des chaînes qui le diffusaient mercredi soir, rapporte Médiamétrie.  

Sondage >> Débat du second tour: Macron jugé plus honnête et plus convaincant que Le Pen 

C’est le plus mauvais score d’un débat présidentiel depuis 1981, pire que le Jospin-Chirac de 1995 -16,8 millions de téléspectateurs.

Que le Hollande-Sarkozy de 2012 -17,8 millions.

Ou que le Royal-Sarkozy -20 millions de téléspectateurs-, rapporte encore Médiamétrie. Lien et vidéo !

Zapping – Les soutiens des candidats satisfaits du débat

Les soutiens d’Emmanuel Macron ont déploré un débat « tiré par le bas » par la candidate du Front national.

Du côté de l’extrême droite, on félicite Marine Le Pen d’avoir su pousser le « chouchou du système » à se « montrer tel qu’il est ». Lien et vidéo !

« Clash », « vicieux », « échanges d’insultes », « pugilat », « goût amer », « duel à couteaux tirés », le choix des mots de la presse internationale ressemble beaucoup à celui des médias français au lendemain du débat télévisé entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron jeudi 4 mai.

Pour le New York Times, le face-à-face a plus eu l’air d’une « empoignade dans le style de la télévision américaine qu’une discussion raisonnée telle que les Français en ont pris l’habitude ».

« C’était un cas de violent combat verbal : les deux ont été agressifs, se coupant la parole, remuant les poings, pointant du doigt, laissant les modérateurs perplexes et impuissants », poursuit le quotidien, qui y voit « la démonstration frappante de deux visions radicalement différentes de la France ».

Le Washington Post, l’autre grand titre de la côte est des Etats-Unis, insiste lui aussi sur le fait que ce type de débat est « d’ordinaire sobre et mesuré », mais que celui-ci a été « une rixe à l’américaine »« les insultes ont volé ». Lien et vidéo !

Les divers médias par le sens de leurs éditorialistes n’ont nullement rendu le verdict du 7 mai, sur lequel à ne pas en douter chacun visera ensuite le cap des législatives.

Il semblait utile d’avoir diverses positions, où chacun pourra se faire se faire son intime conviction, c’est bien ce qui fait le fruit à déguster en fonction de chacun du partisan, voire du camp de chacun.

« Je n’ai pas de compte aux Bahamas », a démenti Emmanuel Macron. Le candidat du mouvement En marche ! à la présidentielle a déposé plainte, jeudi 4 mai, pour « faux et usage de faux » et « propagation de fausse nouvelle destinée à avoir une influence sur le scrutin », selon son entourage, contacté par France info. Lien  !

Replay. Présidentielle : regardez l’intégralité du grand débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen

Dans la foulée, le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête préliminaire, a appris franceinfo de source judiciaire. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance sur la personne (BRDP) des chefs de « divulgation de fausse nouvelle en vue de surprendre ou détourner les suffrages, faux, usage de faux, recel de faux ». « Tout cela est factuellement faux »

En ce qui nous concerne, nous n’avons nullement assistés à un débat démocratique, mais à des propos indignes d’une fin de campagne présidentielle.

Le respect à prôné par l’abstention, mais il nous faut rester plus que prudents face aux diverses étapes qui nous attendent.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ils Nous Coulent La France

« Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s’endorment et s’engraissent. » Pierre-Claude-Victor Boise.

«Les honnêtes gens n’ont aucune couleur définie, en assemblée d’un siège de parti, car cette valeur ne se voit pas » Le Panda

La France a –t-elle trop d’élus ? Lettre ouverte aux deux candidats, à la magistrature suprême.

L’identité de la France nous appartient, dans le sens de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité. Personne ne pourra jamais nous la voler. Nous sommes les garants que jamais vous ne pourrez nous les prendre. Ne pas ouvrir les liens, du présent serait continué à ignorer le réel.

Mettez les postes, les salaires, et tout ce qui en découle à la valeur du travail de la France profonde et non de ceux qui coulent la France. Vous l’avez suffisamment prôné, le droit social et égalitaire. Cessez de le dire et mettez les actifs à la portée de chacun. La pétition qui figure ici soyez nombreux, le plus possible à la signer, pour que nous soyons entendu. Dans le cas contraire vous ouvrez la porte de la Guerre Civile. Que chacun assume ses responsabilités.

Madame, Monsieur, ce présent article vous est dédié, surement pas pour savoir pour qui nous allons voter. Mais surtout que chacun sache que vous avez les moyens de remettre la France à sa place.

Juste comprendre que les sommes folles et soyons modérés, pour ne pas vous traitez de qualificatif, qui n’a pas sa place ici, un constat terrifiant celui de ne pas en avoir parlez jusqu’à ce jour. Les questions pourraient être aussi diverses, que complexes ; il n’en sera rien.

Les interrogations seront simples et peu nombreuses. Voulez-vous maintenir les deux Chambres? Qu’allez-vous faire pour réduire le nombre d’élus?

Comment allez-vous procéder, pour diminuer les milliards d’euros, là, où les places sont si recherchées? Prétendre que vous n’avez pas les moyens de ces actions, la France n’a nullement besoin ni de l’un ni de l’autre ! C’est vous qui allez nous le dire. Il n’en restera qu’un, vous sentez-vous capables de l’inscrire en 1er lieu dans vos engagements?

Nous, ne nous suffiront pas de promesses sans acte. En dehors de sa publication sur les réseaux sociaux, les forums, les sites, etc. Vous recevrez chacun à votre Quartier Générale, une copie par courrier postal, vous ne pourriez prétendre ne pas avoir pu le savoir. Par tous les moyens figurant ci-dessous.

Vous, vous battez sur le sens de la démocratie que représente, notre nation, pour avoir le sens de diriger avec la plus haute fonction en qualité de «Président de la République France».

Avec tout le respect dû à la fonction, démontrez nous avec vos compétences. Le sens profond de vos réelles positions en l’inscrivant par les moyens que vous confère la République et nos lois, le réel moyen de le faire figurer noir sur blanc. Ce n’est pas notre problème, c’est la solution que vous devez apporter, ensuite le reste et les moyens vous concernent. Mais nous, nous importent !

  • Madame Marine Le Pen : Contact: Par téléphone (Siège FN) : 01 41 20 20 00 Par fax (Siège FN)  : 01 41 20 20 71 Adresse courrier : Marine Le Pen – FN – 78, rue des Suisses – 92000 Nanterre Adresse courriel : marine.lepen@frontnational.com
  • Monsieur Emmanuel Macron : Si vous désirez envoyer un courrier à l’homme politique Emmanuel Macron, vous pourrez le faire à cette adresse : En Marche, BP 80049 – 94801 Villejuif​. Par téléphone le : 01 86 95 84 23​

 

             Vous pouvez envoyer votre mail à l’adresse électronique : contact@en-marche.fr

En allant sur le dernier lien du présent article, il reste à croire que masse d’intervenants seront surpris. Vous nullement et vous serez en mesure de faire part de vos positions. Avec tout notre respect qui suscite fortement notre gratitude.

Comme on peut le lire sur le site du Sénat, « la démocratie n’a pas de prix, mais elle a un coût ». Pour connaître ce coût, il suffit de se référer aux barèmes et textes officiels qui déterminent les rémunérations et régissent les avantages dont bénéficient les 78 élus français au Parlement européen, les 577 députés nationaux, les 331 sénateurs, les 2040 conseillers régionaux et 4054 conseillers généraux, les 36785 maires et leurs adjoints, sans oublier les présidents de syndicats intercommunaux. À l’examen la politique est plus rentable pour les élus qui la font, que pour les contribuables qui la financent !

Il est bien délicat de répondre à cette question car elle est multiple. Elle touche à la fois aux effectifs, à la masse du travail parlementaire, à l’organisation de ce travail et à l’agenda des députés, partagé entre circonscriptions et Paris. Pas tant que ça :

Regardons les effectifs de l’Assemblée nationale. Comparez à ceux des basses de nos voisins.

France 577 députés pour une population de 65,5 millions d’habitants. Un député pour 113.000 habitants. L’ordre de grandeur est le même côté italien : 630 députés pour 61 millions d’habitants. Un député pour 96.825 habitants.

Allemagne, Espagne, USA

L’Allemagne est relativement économe en matière de députés. 622 membres du Bundestag pour 82 millions d’habitants, soit un député pour 131.800 habitants. L’Espagne présente la même densité de députés que l’Allemagne avec 350 députés pour 46 millions d’habitants.

Les Etats-Unis apparaissent encore plus économes en nombre de députés. 435 membres de la Chambre des représentants pour 315 millions d’habitants, cela fait un député pour 730.000 habitants ! Reste que la structure institutionnelle de ce pays est particulière. N’oublions pas qu’il y a dans chaque Etat américain un Congrès, composé d’une Chambre des représentants et d’un Sénat. Cela fait des effectifs !

482 députés français en 1962

Un coup d’œil dans le passé permet enfin de relativiser les chiffres d’aujourd’hui. En décembre 1962, alors que l’Algérie devient indépendante, le nombre de députés français est ramené à 482. Il y a à l’époque 46 millions de Français.   Depuis 1962, la population de notre pays a augmenté de 42%. Si le nombre de députés avait suivi la même progression, ils seraient aujourd’hui 680 dans l’hémicycle !

Les municipales 2014 ont vu concourir plus de 925.000 candidats, soit environ un électeur sur 49. Avec 618.384 élus, la France compte un mandat électif pour 104 habitants et 1 électeur sur 100 est conseiller municipal. Un record quand on sait que l’Irlande compte un élu pour 2.336 habitants. Le taux de représentation français est quatre fois et demie supérieur à celui des États-Unis. Comparée aux autres pays de l’Union Européen, la France compte un nombre considérable d’élus qu’il est impératif de diminuer. D’autant que cette multiplicité des élus locaux à un coût : 1,2 milliard d’euros en 2011 d’après le député René Dosière.

En ce qui concerne le nombre de parlementaires, la France est en tête des pays, avec un nombre total de 577 députés et 331 sénateurs. Le ratio français est d’un parlementaire pour 70.000 habitants. A titre de comparaison, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte 30% de parlementaires par habitant de moins que l’Assemblée nationale française. La France se distingue également par son très grand nombre de sénateurs : 153 de plus que l’Allemagne et 231 de plus que les États-Unis. Ainsi, même avec une réduction de 2 sénateurs par département soit 202 élus, la France serait 1er.

Vers une nouvelle augmentation du nombre d’élus avec le non cumul des mandats ?

Si en France, on compte 618.384 mandats électifs, le nombre réel d’élus est moindre à cause du cumul de mandat. D’après un rapport du Sénat, en 2011, 83% des parlementaires cumulaient plusieurs mandats. Voir le JDD, Non-cumul des mandats, mode d’emploi contre 24% en Allemagne et seulement 3% au Royaume-Uni. La loi du non-cumul aura donc pour conséquence direct la multiplication du nombre d’élus. Avec la réforme en 2017, un élu ne pourra plus être député et maire à la fois, ainsi les parlementaires devraient être beaucoup moins nombreux à atteindre le plafond légal. Puisqu’en effet, parmi les mandats locaux, ce sont les fonctions exécutives qui sont les mieux indemnisées.

L’un des moyens d’anticiper cette hausse du nombre d’élus locaux et nationaux en France est notamment de se lancer dans une rationalisation du mille-feuille territorial et de fusionner les plus petites communes qui peinent, parfois, à trouver des candidats. Pour les dernières municipales : 64 communes n’ont présenté aucun candidat au 1er tour . 5 d’entre elles n’ont pas de maire, pas de candidature entre les deux tours. Le contexte de la fusion des communes.

La France est particulièrement en retard en termes de fusion des communes. Avec plus de 36.700 communes, la France compte trois fois plus de communes qu’en Allemagne, qui compte davantage d’habitants que l’Hexagone, et quatre fois plus qu’en Italie. On constate qu’à peu près partout en Europe, le nombre de municipalités a été considérablement réduit.

On compte donc : 36.785 maires. Environ 536.519 conseillers municipaux, soit 1 électeur sur 100. Ces élus composent une majorité des 1,2 milliard d’euros versés chaque année au titre de la rémunération des élus locaux. Les quelque 20.250 maires des communes de moins de 5.000 habitants reçoivent une indemnité brute mensuelle de 646.25 euros et les maires des communes comprises entre 500 et 10.000 habitants bénéficient d’une indemnité allant de 1.178 à 2.090 euros bruts mensuels Pour plus d’information sur la rémunération des élus locaux, voir Emploi 2017. Ainsi, une réduction de leur nombre, qui passerait par une fusion des communes de moins de 5.000 et puis de moins de 10.000 habitants, comme le propose la Fondation iFRAP, permettraient de réaliser des économies non négligeables et d’atteindre une « taille critique » de gestion des communes. A noter que les Allemands qui ont su réduire le nombre de leurs communes de 35.000 à 8.000, ne rémunèrent pas leurs élus municipaux sauf pour les communes importantes où la fonction de maire est à plein temps. Réduction du nombre de parlementaires : qui propose quoi ? Masse de propositions rien de fait à ce jour pourquoi, ils votent leur propre lois : Lien résultat néant en ces moments !

Un député, ça coûte extrêmement cher tout le monde le sait et l’Assemblée nationale dans son ensemble aussi est un gouffre financier. Mais combien exactement ? Et qu’est-ce qui entraîne de telles dépenses ? Lien. Ces chiffres émanent de l’enquête de Mediapart. Ne prenant en compte que le gouffre que causent les députés. Le plus incroyable pour la majorité des contribuables que nous sommes à divers degrés, c’est de prendre connaissance de ce que nous coûtent nos élus en France Lien !

Ces chiffres comme vous pourrez le constater n’ont cessés d’évoluer, nous pouvons que nous le voulions ou pas garder notre calme pour l’élection de tel ou tel président de la République.

Là ne se situe pas du tout le trou du déficit de la France, de l’Europe, de l’ensemble des administrations. Il est impossible de vouloir jouer avec ses chiffres ils émanent directement des propres Assemblés qui sont à priori de nature à prendre soin des plus démunis.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Notre République, Nos Obligations !

Si, d’autre part, Dieu n’existe pas, nous ne trouvons pas en face de nous des valeurs ou des ordres qui légitimeront notre conduite. Ainsi, nous n’avons ni derrière nous ni devant nous, dans le domaine numineux1 des valeurs, des justifications ou des excuses. Nous sommes seuls, sans excuses. C’est ce que j’exprimerai en disant que l’homme est condamné à être libre. Condamné, parce qu’il ne s’est pas créé lui- même, et par ailleurs cependant libre, parce qu’une fois jeté dans le monde, il est responsable de tout ce qu’il fait. Sartre

Le respect de nos anciens, est le miroir de nos Libertés. Le Panda

Tous partis, tous rassemblements, associatifs, politiques entre autres etc.

Quel que soit l’ordre de classification, chacun transporte des couleurs diverses.

Il faut avoir le courage de courage de nos ainés, s’abstenir c’est les renier. Nous sommes leurs enfants !

Avons-nous jamais décrié notre «hymne national»? L’ayant entendu faire, à ceux dont cela à retentit aux oreilles, au fond de leur être, le véritable sens de :

«Liberté» – «Egalité» – «Fraternité» – Sonnaient les heures de conflits et plus que des larmes de sangs.

Toute nation possède des amis et des ennemis à des degrés divers. Ce sont ceux qui tuent par pur fanatisme que nous, nous devons de combattre avec force !

Le «Traité de Rome» en s’amplifiant at-il causé plus de dégâts que de victoires?

Continuer de voir autant de gens de divers métiers mourir pour causes de salaires de misères?

La majorité des dispositions internationales, nous ont été imposées, depuis des décennies, nous avons été piégés.

Les leurres sont tellement énormes que c’est à ne pas en douter contre les faits, décisions etc.

Imposés que nous devons nous battre, sans jamais refuser de faire valoir nos emblèmes qui vont de paires avec nos intimes convictions. A ne pas en douter, ils sont là-haut et se refusent à nous écouter.

Donc il faut savoir leur prouver, que sans le peuple personne ne peut rien !

Laissons les parler et faisons ce que nos lois nous permettent. Rien n’est fait, nous avons les convictions par nos moyens, non par les leurs !  

A ne pas en douter, les électeurs de la nation France n’ont nullement giflé tous les pronostics.

Surtout encore moins ceux des «plaideurs», mais vaille que vaille, les deux doutes des chandelles sont quasiment carbonisées ! Il ne s’agit de savoir en ce moment s’il y a vainqueur ou perdant ? Les urnes par leurs bulletins de vote n’ont pas démenti les scores prévus.

Ils sont issus de la finance, des médias, des pulsions les ensembles non contenus, et au premier son des «valeurs des uns et des autres». Le favoritisme est une réalité !

Ils sont à tort ou raison plus nombreux que la majorité, à penser avoir été grugés !

Il est plus que dangereux de prétendre que la France possède un président pré destiné, à ce jour, en ces moments. Que cela soit pile ou face, nous ne pouvons que nous lancer dans des «élucubrations» comme à l’époque des années 60.

En remontant que cela soient par des «décennies», des «siècles» avant, nous avions nos racines par mutes raisons. Chacun pourra arguer, telle ou telle position partisane, rien n’y fera, mais le «bing bang» prévu frappe, sonne, réellement à nos portes.

Il serait facile de faire un modeste constat, jamais l’école de la France, dans «nos valeurs républicaines» n’ont connu une telle situation. Déduire que nous sommes dans une «impasse»?

Tel un quadrilatérale, tout semble s’emmêler, tel ou pire que le «fil d’Ariane» le point le plus crucial pour les générations à venir marquera les pages de notre histoire, en cette époque.

La «France» toute entière est coupée en quatre. Rien de clair ne se dégage, pas même à l’horizon, les échos sont pires qu’aux heures les plus sombres. Peut-on déduire qu’il y a des gagnants et des perdants dans le cadre des partis politiques?

A ne pas en douter quelle est la réponse? Nous assistons depuis la fin du premier tour, là, où, chez nous il y a une fracture plus qu’importante à plusieurs ruptures plus que graves.

Faire l’analyse des camps encore en lice, dépasse le bon escient et la mémoire de ceux qui ne sont plus présents pour pouvoir tenter de nous entendre. Puis de notre côté leur demander un modeste conseil. Pourriez-vous nous conseiller?

Nous ne sommes plus à l’orée d’une perdition, mais à l’incapacité de savoir au plus juste ce que nous sommes, où nous souhaitons vivre réellement et avec qui? En ces moments les tubes veulent fonctionner. Leurs musiques sur les portées êtres douces, justes parfois nocturnes.

Là où se produisent les implosions qui laissent les traces de ce que masse, de nous ne veulent ni comprendre, ni accepter. A ne pas vouloir regarder devant, derrière, constater que si nous avons un « présent », c’est qu’indiscutablement nous avons eu un «passé».

L’essentielle question que nous, nous devons de nous poser et de savoir : Voulons-nous un « avenir»? Certains pourront penser que les fruits des révoltes sont pour demain. Indéniablement c’est possible ! Ils sont une minorité ou une majorité ?

«Les raisins brûlés» par le soleil, comme n’importe quels fruits ne peuvent faire ressentir la saveur que nous, nous en attendions. Il existe à ne pas en douter des saisons pour chaque chose, à diverses époques, bon gré, mal gré.

Des étapes pour «créer», d’autres pour «chérir», d’autres pour apprendre à vouloir «communiquer», c’est la «vie» etc. Les mesures qui sont face à nous en ces moments sont plus violentes que jamais ou pas?

A procéder de la sorte, il n’y aura ni vainqueur, ni vaincu, mais des ennemies qui ignorent qui sont proches ou loin d’eux. Qui sont leurs alliés voire leur ennemis?

Le pire leurre que la République qui a variée parfois, pour ne pas dire souvent ses étapes, ne fasse de nous que des «hommes libres» sans «la tristesse» d’être déposé devant les marches du sanctuaire. Que le glas qui sonne, ne soit pas le dernier que certains entendront !

Ceux qui ont marqués «1789», les «conflits mondiaux», l’époque des «colonisations», la volonté pour certains de tenter la création d’une «race aryenne», etc.

Dans «des sanglots» et des tapis aux couleurs de «kaléidoscopes», ont redonnés un souffle de libertés par le mixage de ce que nous sommes et que nous nous pouvons contester.

Il n’appartient à personne de nous dicter notre choix !

A ces modes de jeux, cela ne durera pas une décennie, avant que les pavés ne sursautent sous les coups de l’émancipation de certaines mœurs.

On se doit de faire en sorte que le travail fleurisse, que les familles s’unissent, que les clochers de chaque école soient les fleurons de ce que nous voulons êtres. Le reste un solde politique, où nous défendons nos idées, mais sommes-nous entendus?

Sans s’en rendre compte, c’est nous prendre pour plus débiles que nous, ne le sommes en apparence. Le surcroit de la conquête des pouvoirs, dans les antichambres des Assemblées. S’écrouler en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Nombreux sont les empires de certains rêves. D’une magnificence apparente et qui sont tombés plus vite que les « salamandres» ne pourront jamais renaitre de leurs cendres.

A plus long terme, une remise en cause des pouvoirs. Le verdit, les urnes ne l’ont pas encore rendu. Que se trame, les mots qui ne sont point ce que l’on puisse souhaiter entendre, et pourtant. Chacun dans son camp, défend les moyens les plans les plus obscurs afin que nous payions encore juste un peu plus. Facile à comprendre ou pas?

Les calculs et les périphrases sont avancés le gouvernement sera de droite, de gauche, aux extrêmes ou vendus à d’autres pour le franc ou l’euro symbolique? A long terme, mai 1968, aboutira à des changements plus profonds dans cette nouvelle société.

Les institutions traditionnelles sont remises en cause : la magistrature, l’armée, la famille, l’église, etc. Partout, dans la rue, de l’entreprise jusqu’à la présidence de la République, le principe d’autorité est attaqué. Cet aspect antiautoritaire, libertaire, ou il est interdit d’interdire qui va marquer durablement la société et la vie politique françaises.

En tout cas, une grande période de démocratie directe tombe, qui accélère l’évolution des mentalités sur le travail, l’environnement, le rôle des femmes. Les preuves sont multiples et diverses, à regarder de plus proche regardons les résultats d’un pâle reflet dans le cadre du premier tour 2017.

«Macron»

« Le Pen »

Nos valeurs sont le reflet de la nation. Chacun des peuples libres où le chômage reste le 1er objectif à combattre, connait la puissance de sa culture et de son évolution.

Nous sommes face à nous-mêmes. Il existe autre chose que les critiques nous avons pour cela la raison du bon sens.

A ne pas le nier, on ne détruit pas par plaisir, on dialogue et toutes formes d’échanges se respectent. C’est le sens de la démocratie. De nos «libertés»

Comme en témoigne une «anaphore», que doit être. Un «président»?

Ce n’est notamment pas, «un président qui troque le destin de la nation pour un peu de popularité éphémère» !

Vous voulez la paix, ne vous trompez pas de bulletin de vote et si vous en choisissez un pour la guerre, ne vous étonnez pas si elle finit par arriver.

Le Panda

Patrick Juan

 

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon visé par un attentat? Motifs partiels de Confrontations

Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où

il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir. Nelson Mandela

La violence que véhicule l’erreur ne porte que des regrets irréparables. Le Panda.

Sommes-nous réellement à la porte d’une élection présidentielle en France?

Il en est de même en ce qui concerne la chasse aux islamistes. Ils avaient prêté allégeance aux membres des Djihads terroristes. Ces français convertis à l’Islam, voulant faire couler le sang en France. Il est trop tôt pour tirer une synthèse des personnes arrêtées. Ils étaient poursuivis depuis plusieurs jours.

A cinq jours de la présidentielle, deux hommes de 23 et 29 ans ont été interpellés ce jour à Marseille, à la sortie d’un appartement.

Ils projetaient de commettre un attentat terroriste « certain et imminent » pendant la campagne, dixit : le ministre de l’Intérieur.

Selon une source proche du parti LR, c’est François Fillon qui était visé.

« Des opérations de sécurisation et de déminage sont en cours » dans le IIIe arrondissement de Marseille toujours selon le ministre de l’Intérieur.

« A quelques jours d’une échéance électorale majeure pour notre pays, je veux rappeler que tout est mis en oeuvre pour assurer la sécurité de ce rendez-vous majeur pour notre démocratie » a-t-il assuré.

L’entourage de François Fillon aurait été prévenu la semaine dernière de «risques avérés» sur le candidat, selon une source proche du parti.

Selon le ministre de l’Intérieur Matthias Fekl, qui a parlé « d’un acte terroriste certain », ils étaient armés et considérés comme susceptibles de passer à l’acte de manière imminente. Lien !

L’heure des derniers arguments. Dans peu de jours, les électeurs se rendront aux urnes pour le 1er tour de l’élection présidentielle.

Indéniablement, la chasse aux abstentionnistes est ouverte.

Il semblerait que la victoire de ceux qui se prétendent au second tour vont avoir besoin des votes dits blancs ou ceux qui iront à la recherche des fantômes comme le prétend Mr Hollande.

La France est-elle insoumise? Où la présence de Fillon à Nice?

Non diront d’autres, c’est Macron à Bercy? Mme Le Pen s’effrite?

Les réactions semblent de véritables confrontations de partis.

On observe bien souvent l’absence des unions indispensables à une possible victoire.

11 candidats en lice, dont quatre poids lourds, selon les intentions de vote pour les sondages.

Les derniers meetings seront donc décisifs. Lien.

Nous avons assistés à tous les coups permis et y compris ceux qui sont parfois interdits.

Tous les faits sont sortis, issus des chapeaux de magiciens.

Nous passons pour les lapins crétins?

Nous avons presque tout entendu et assistez à divers débordements, quel que soit le choix du camp des porteurs d’idéologies, avec l’engagement de chacun.

La France est-elle redevenue la 5éme puissance du monde ?

Allant parfois à certains débordements, ce n’est pas un nouveau leurre, mais une démonstration irréversible.

Les motifs et conflits apparents laissent augurer en sommeil un troisième conflit mondial.

Nous sommes tels des spectateurs dans le cadre de conflits graves à mots couverts?

Pas du tout, ce qui se passe entre la Russie, la Syrie, les USA, la Corée du Nord, donc effectivement comment nier les motifs partiels de confrontations, etc.

Tout y passe juste avec un peu de recul, nous nous devons de faire un constat l’étranglement du sens de notre propre équilibre.

Chacun de nous peut émettre à juste titre, les motifs qui font qu’il choisit tel ou tel candidat.

Qui va de soit avec le programme présenté. Cela peut se comprendre.

Les atteintes directes, vis-à-vis des candidats, vont à l’encontre du but souhaité?

Puis penser que nous avons eu connaissance des programmes à courts, moyens, voire longs termes demeure le plus grand leurre de cette présidentielle 2017.

Nous avons eu en guise de livraisons des brides où les intérêts des institutions en place représentées par le monde de la finance laisseront des traces d’amertumes indélébiles.

Dès le départ des partielles, nous avions tout ou presque.

Les moyens financiers mis par certains ont étouffés la liberté d’expression, des moins nantis.

Un constat ou une évidence?

Il suffit de prendre connaissance de la puissance des partis politiques et auxiliaires.

Alors nous pouvons tirer la synthèse que le combat des confrontations est loin d’être égalitaire. Lien !

Là, il ne s’agit nullement de prendre position pour untel ou untel, mais de faire objectivement le constat d’un déséquilibre dès la ligne de départ.

Il semble donc difficile face à ces diverses confrontations de parler d’égalités.

Les richesses des divers partis politiques démontrent et cela depuis bien des temps, les luttes des pots de terre contre les coffres plus que blindés ! Lien.

Il en va de même sur la réticence des partis à communiquer le nombre réel d’adhérents, puis ceux à jour de leur cotisation ! Lien.

Quelques détails : Le Parti socialiste se classe premier en recettes (58,4MEUR), suivi des Républicains (35,1MEUR), du PCF (28,6MEUR), du Front national (10,2MEUR), d’Europe Ecologie-Les Verts (7,9MEUR), de Jeanne (micro-parti de Marine Le Pen, 5,4MEUR), de Lutte ouvrière (3MEUR) et de l’UDI (2,5MEUR).

Nous assistons à des idéologies parcellaires où la résultante sera peut-être le déchirement d’une nation mise en lambeaux pour un simple motif la volonté absolue de détenir le pouvoir.

Pas loin de 40% des électeurs n’ont pas encore fait leur choix, ou ne souhaitent pas l’exprimer.

Il y a une mainmise des médias de tous styles. Ils se veulent non pas arbitres de nos convictions, mais diriger le sens de nos volontés.

Il en est de même en ce qui concerne les divers instituts de sondages, qui se disent perdu par manque de prise de position.

Nous avons plus que le sentiment d’être des pions, ils voudraient nous déplacer à leur guise.

A juste titre à priori, la transparence des biens octroyés à chaque parlementaire, présente un manque absolu de clarté.

Il suffit de constater les montants versés à chaque parlementaire :

Ces sommes représentent un total partiel de 22627€.

À ces sommes viennent s’ajouter bons nombres d’avantages. Lien !

Tous tentent de convaincre les indécis. Nous assistons à un classico de fin de campagne.

Par cette présidentielle, la course revêt une importance particulière et vitale pour tous les candidats.

A quelques jours du premier tour, le nombre d’électeurs hésitants ou perplexes n’a jamais été aussi élevé et l’abstention pourrait battre des records pour un vote présidentiel.

L’électeur français est déçu par cette campagne déroutante demeure en l’instant un leurre.

La campagne avait pris un bon départ à priori. Des primaires bien suivis, qui ensuite n’a pas permis de nous éclairer sur les enjeux fondamentaux.

Les sondages se sont déchirés.

Mélenchon a distancé Hamon dans les intentions de vote et défie désormais Macron.

Quelles sont les parts de vraies ?

Lorsque l’on constate que certaines affaires ont pollué la campagne de :

François Fillon et de Marine Le Pen. A ne pas en douter ces informations existaient bien des années avant.

Simplement interrogatif que ces faits surgissent à des moments, dossiers volontairement remisés au fond d’un coffre dont les instigateurs possédaient les clefs de la porte blindée ouverte.

En ces moments, nous assistons à un match très serré qu’ils ramènent à quatre.

Nous serons fixés ce dimanche à venir.

Chaque candidat prétendant sait qu’il lui faut faire le plein de bulletins.

Un danger subsiste, plus de 500 milles cartes électorales ont été délivrées en double exemplaires : Lien ! Les gens peuvent voter dans deux bureaux de vote ; cherchez l’erreur !

Accéder à la finale, cela ne sera pas réellement facile.

Ces jours à venir, seront longs, indécis jusqu’à bout dans l’isoloir parfois.

Pour bien des électeurs qui hésitent encore à ce jour.

Ils se décideront peut-être à la dernière minute, au moment de mettre le bulletin dans l’enveloppe, seul dans l’isoloir. Sa main en feu jouxtant son choix pour 5 années.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fillon Président 2017 Réalismes ou folies?

Face à la souffrance, un sourire, un bisou, un regard tendre : « Cadeau ». Il faut éviter d’être le « Père Prodigue » de n’importe quelle Nation. La plus grande différence se trouve entre ceux qui « offrent » et ceux qui « prennent ». Unir les compétences demeurera la principale de toutes les forces.

Des concepts divers fleurissent de toutes parts. Certains parlent de belle colonie de vacance.

Les partis politiques se suppriment? A croire que les candidats vont le proposer?

Le tournant de la campagne, vaste plaisanterie, trois axes ; laissons la porte ouverte à ceux qui disent on veut ! Ce qui démontre, le mal fondé au lieu de dire : « Nous souhaitons que vous sachiez» Participer à cette pièce théâtrale. Alfred Jarry Ubu Roi. 210 minutes de présence, pour 17 pour présenter un programme. Avec trois bases à la clef : Impossible. Laissons la porte ouverte pour les amuse-gueules? A vous de décider, nous verrons, mais sans concret?    

A ne pas en douter, le réalisme de « Pierre Perret » doit le faire mourir de rires. Le souvenir des trois jours « de préparation du service militaire » refait surface vision de « diverses folies ».

Où est passé le fruit de la « culture » de la France ? Il existe pour ceux qui ne l’ont connu, voire la pléthore de « servants chevaliers » De souvenirs encore eux surgissant tour à tour.

« Le monde des infirmières et du corps médical »

« Blanche-Neige et les 7 nains », à ne pas en douter, sans la blanche les 7 nains n’auraient jamais grandi. Le temps passant surgit « Les 7 mercenaires ». Dans la foulée la toile « Les 12 Salopards ». De ces contes, films,, réels ou imaginaires, frappés nous voyons apparaitre : « Une Nuit sur le Mont Chauve ».

La dérive des noms d’oiseaux, sont là dans tous les sens. Vrai à l’époque « Les sondages » ne fleurissaient pas. Les quotas de côté la Bretagne, passant pas Rennes, étape à Toulon, etc.

Que les nourritures et les desserts, seraient délicieux. Si chacun fessait sa propre cuisine. Une évidence à la foire aux bestiaux, chaque animal se rendit en dehors de la parenthèse de « Mélenchon » vrai que le fumier reste prolifique. Les animaux en fange ne sentent pas le chocolat.

Il fallait s’en douter, on ne peut négocier avec un seul ! Nous tombons dans la marmelade de célèbre « Scène ». Où ceux qui prirent tour auprès de la table, firent bombance. Il suffit pour ceux qui y croient le nombre de surprises ? Non ! vous diront les croyants où se trouvent les refuges de « L’incroyance ».

Arrive la conception des diverses formes de « suicides ». Socrate où qu’il se trouve, doit –avoir des moyens de communiquer sa « Ciguë ».

Toutes ces belles phrases sous formes de « métaphores » nous feraient presque marcher au pas « Pardon Chef, j’ai glissé » ! Sur la fausse ouverture des drogues de base, le danger du « Cannabis » on peut comprendre la chute de Monsieur Hamon, avec son revenu universel, etc.

Pendant ce temps d’autres dirent : « Zut, nous ne pourrons avoir notre joint gratuitement, en plus de nos cancers de folies » Combien sont ceux qui savent où se trouve la base du cerveau conducteur des maux humanoïdes.

Le réel danger d’entrer en « Campagne Présidentielle » ce qui fait la richesse de certains trafiquants, permet à des scientifiques, de nous mettre le nez dans certaines formes de masochismes ! Une des premières marches qui conduisent à l’échafaud, comme le dictait le film d’Alfred Hitchcock, dans « Les 39 marches » ou pire « Les Diaboliques ».

Nous n’avons que l’embarras de divers programmes. En couvrant le réalisme, nous passons d’un extrême à l’autre, comme si chacun se regardait dans la claque de sa poche à défaut le miroir de son portable, pour constater la buée des missives envoyées.

Un principe de folies visibles, non perceptibles au fond des pensées l’un voit et l’autre perçoit.

Il suffit de les prendre les uns à la suite des autres : Soit les « 11 candidats ».

Tous souhaitent faire partie des deux derniers, car à défaut pas de podiums possibles. On parle dans les médias, de tirs, de percées, d’envolées, etc.

Faut-il, aller plus loin, pour comprendre que 577 candidatures aux législatives de tout un chacun se trouvent dans « starting-block. Alors que quart suffit ! » Difficile de croire que l’un d’entre eux, pourrait battre Usain Bold « La campagne de Russie » La folie d’un certain « Hitler » ne sont en aucun cas un détail de l’histoire..

Déductions : Etre capables de savoir qu’il n’y y aura qu’un seul vainqueur « Le 1er ».

Revenir à l’époque de « Périclès » Quels « foutoirs » disent « les jeunes » de France à diverses interrogations, ils ne souhaitent que : « Vivres en Paix » essayer de se sustenter sans devenir obèse, une famille, des amis, etc.

Actuellement contre vents et marées : 40% des électeurs n’ont pas fait leur choix. Une évidence à nouveau dans cinq ans, les français, les européens, reprendront « Le combat des Chefs » de plus belle. Durant une année, pas loin, la loi des partis prendra le pas, sur les malveillances, turpitudes tels que payer les jeunes pour aller à l’école ! Déjà débattu en 2012 !

« La Guyane » qui est une ile ? Hamon qui passe à La Réunion avec l’argent des votants du P.S. ! C’est bien la France? Oui même que le RMI se cultive !

À côté ? Oui, oui, s’y trouve « La Soufrière » ne surtout pas perdre de sens, que l’on passe de « Gossier » à Basse-Terre, essayez de retrouver « La Guadeloupe ».

Plus haut, ils partagent le même « Bar » la même « Table » dans les « Assemblées » les virulences, comme les virus, et les microbes se propagent à vitesse grand « V ».

La réalité, à savoir la vie, la démonstration est faite, certains vont tenter de faire croire que « L’herbe est bien plus verte Ailleurs » à ne pas en douter tout dépendra de la qualité de la terre. Sans omettre l’âge que nous avons !

Ne pas omettre, que le sol doit-être irrigué, attention, le paysan est indispensable, un coup pour rien, certains pensent « casser la baraque » alors que tous sont en campagne électorale.

Les folies gagnent chacun, ces bagarres pour un « Trône » non à Versailles, mais via L’Elysée.

Les guignols de l’info du monde, ont disparu de certains écrans dans toutes les langues, sauf les insultes à mots découverts, qu’y compris ? Les enfants de 5 ans les comprennent.

Question : Dites-vous voulez me dire, « c’est bien cela qu’il a voulu dire, bing la bouse fait tomber dans la maison ; mais avant dans les assiettes « !

En profondeur traces de manque de communications, de langages qui font que chacun choisit son Etat. Dans la mesure où « D’autres procèdent à des lavages de cerveaux gratuits »

Preuve faite « Douze Hommes en Colère » donnent par qui « Sonne le Glas », des résidus de « La Ligne Verte » pour les plus romantiques « Love Story » Chacun des candidats de leurs partisans, diront « Ne me Quitte Pas ». Avec Le temps ! Songes d’un instant.

Une autre entente la « Foule » ou « La Vie en Rose » entre deux il existe « La mer ».

Lorsque les médias du moins la majorité, confondent profits personnels et la différence entre l’intérêt collectif, il en va de même en ce qui concerne les candidats.

Il se dégage que par la force, personne ne peut gagner ! Ils sont pourtant nombreux à y être arrivés, par « fourberies » associées par dépit, aux sens des « mensonges ».

Quoi que chacun puisse en dire ou écrire, « le 7 mai 2017, nous aurons « un pseudo président » ce sera le choix de la majorité. Il serait utile, indispensable de lui demander :

Avez-vous lu « Le Petit Prince » ou croyez-vous au « Père-Noël » ?

Les rêves sont beaux et restant enfant du pays. En ce qui me concerne un mot retient tous mes espoirs : « Je vous aime » certains diront comment ?

Un mot me viendra : « Simplement ». Notre époque n’avance que sur un plan scientifique.

La « Stratosphère Humaine » elle recule. Il faut un Etat de droits, faisons valoir le réalisme de « l’équilibre humain ». Quand La Justice ne fonctionne pas ou mal, « elle » tue ».

La solution réside en une seule vision se battre pour l’humain. Faute de véritables combattants d’expériences la nuit ne succédera plus à la clarté du sourire de l’enfant au matin.

Toutes les expériences payent, il nous reste à faire le vrai bon choix. Impensable de construire une maison, un refuge et les habitants non choisi, dans le monde de l’ignorance.

Un seul candidat semble avoir choisi son 1er ministre ? Une victoire se propage à l’horizon ? L’expérience paie. Nous ne pourrons jamais avoir quoi que ce soit sans les moindres efforts de la raison. Celle que nous impose la réalité. Par la violence du déni nous finirons écumés.

Le monde ne se transformera qui si la main de l’homme appelée aux puissances de ce nous représentons, évitons de tomber en sombrant.

Un débat de plus ou de moins n’apportera plus rien à ce stade, l’éclair puissance 1000, que les analystes dits, tentent de vouloir faire entrer dans notre réflexion.

Ce dernier rempart demeure inviolable tel que, la désintégration des atomes provoque les pires irradiations à divers stades de toutes races humaines.

Nous avons vu, lu, commenté, ici et ailleurs, la volonté de refaire une terre noble. Le temps est surement passé, ou les instituteurs diront certains ne servent plus à grand-chose, tels les modes de soins qui nous murmure comme à l’oreille des chevaux : Vous vivrez plus de temps sans perdre la raison en buvant l’eau venu des sources. Les sorties de Madame Touraine, vivement que le gouvernement Hollande finisse.

Difficile de faire passer l’animal le chat, par le trou d’une aiguille, à ne pas médire, c’est au plus juste, ce que les puissances financières tentent de faire avaler.

Sachons avec le plus de justesse sentir et prendre nos souffrances en patience, plutôt que de n’avoir que cela à transmettre aux générations à venir. Que nous, ne verrons pas.

Le P.S mort par manque d’expérience, d’efficacité de Monsieur Hollande. Besoin de leçons pour constater : la valeur des générations à venir, se trouve dans les acquis de notre passé.

Peinez que cela, se passe en marchant, le parcours sera plus long de Spartes à Athènes.

Un regard dans un tout petit rétroviseur, nous aurons comme idéologie que notre principale puissance c’est nous qui l’avons. Le choix de chacun, démontrera les valeurs de demain.

Les choix sont tellement disparates que la majorité fuit ses responsabilités, dans le cadre d’accusations sans fondement.

Les valises sont plus lourdes à porter que de se prendre pour ce que nous ne sommes pas !

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

FRONT NATIONAL CONTRE FRANCE LIBRE

pourquoi-le-fn-est-il-mis-en-examenJe pense juste savoir de quoi je parle, j’ai connu Jacques Bompard, qui devint maire de la ville d’Orange.

Je lui ai offert selon ses dires sa première interview dans un journal neutre en la circonstance L’ESSOR 84.

En rencontrant divers membres de son parti nous nous sommes fait une réel conception de cet antre de folies et étant toujours en dérives.

A ne pas en douter il y a des modifications importantes à faire, mais de là, à laisser la mainmise de la nation France au Front National reste un contre sens de toutes formes de libertés.

De là, à dire que tous les électeurs du FN sont des extrémistes serait exagéré, mais lorsque l’on voit un arbre qui pousse de plus en plus fort et que quelques branches sont déconfites, pour ne pas écrire complétement pourries, il ne reste qu’un seul remède :

Couper les branches qui ne peuvent que faire mourir l’ensemble de l’arbre et donc par voies de conséquences l’ensemble de ses racines.

Il ne s’agit nullement de tenter de faire de la démagogie à outrance mais de regarder les réalités en face.

Lorsque l’on constate que déjà Marine Le Pen se plaint que les partis ne lui laissent que les laisser pour compte de la société c’est réellement lancer les divers bouchons un peu loin.

L’échec très lourd du quinquennat pour Marine Le Pen. Restée silencieuse après le renoncement de François Hollande, Marine Le Pen est sorti de son silence lors de son arrivée au Salon du cheval de Villepinte, vendredi 2 décembre.

La présidente du FN a indiqué qu’elle aurait contre sa personne, les doublures lors du scrutin.

Comment peut-on tenir de tels propos, par rapport aux candidats et peut-être en dernier de celui avec lequel elle devra débattre de ses propositions pour notre devenir.

bompardA priori c’est une entrave à la liberté, celle pour laquelle les armoiries des frontons de trop de mairies sont frappées Liberté Egalité Fraternité.

Un point peut sembler important c’est le seul qui pourrait lui être accordé, le nombre de députés ne correspond pas du tout à la proportion de ce parti, qui considère que des millions de morts torturés durant les conflits mondiaux sont un détail de l’histoire.

Mais les diverses questions que l’on peut se poser et exposer, la France n’a pas besoin de deux chambres, une des deux doit disparaitre ou elles se doivent de fusionner c’est plus que vital.

Le nombre de députés en France ne doit là aussi en aucun cas dépasser la barre des 150 ou au grand maximum 180, et réduire le Sénat à 50.

Il faut indéniablement que l’état démontre sa volonté de construire un édifice équivalent à sa valeur.

Les ministres du gouvernement doivent se limiter à 12 avec une parité sans discussion possible.

Le clivage droite gauche n’existe plus depuis bien des décennies, vouloir faire croire le contraire c’est une manipulation des partis qui possèdent tous sans exception des bâtiments d’un luxe à couper le souffle.

L’ensemble des travailleurs doit indéniablement prendre conscience que lorsque l’on possède 100 euros personne ne peut en dépenser 200, or c’est bien que font les divers gouvernements et la batterie de leurs conseillers qui dans la majorité des cas à plus de 90% ne sont pas du tout connus du corps électoral de base qui reste et demeure le plus important et cela depuis toujours.

Mettre en péril, l’état de la France qui est déjà moribonde entre les mains du F.N. correspondrait à tisser la seule corde dont nous avons besoin pour nous pendre et à ne pas en douter si le chanvre se resserre, il sera d’une qualité étanche.

Humeur du MomentEntendez par là, qu’aucune nation ne trouvera plus droit de citer dans l’hexagone.

Qu’il faille reprendre certains Traités à la base pour que chacun y trouve son compte, cela serait surement une bonne solution.

L’on peut le constater la France économiquement parlant et sur le plan de l’emploi se trouve au même stade que son nucléaire.

Il de la même façon scandaleux de constater comme le fait Médiapart la fuite des fonds par des joueurs payés par des ballons d’or, sommes nous débiles à ce point? Il faut le croire car le peuple a besoin de se distraire !

Mais lorsque l’on constate que le phénomène du nucléaire est mondial cela est encore bien plus grave.

adieu-balanceEst un coup dur pour le parti frontiste, déjà miné par la guerre entre Marine et Jean-Marie Le Pen, à trois mois des élections régionales de décembre.

Le FN a été mis en examen, mercredi 9 septembre, dans le cadre d’une enquête sur son financement. Il est poursuivi pour recel d’abus de biens sociaux et complicité d’escroquerie.

Ce que les juges reprochent

Les juges Renaud van Ruymbeke et Aude Buresi soupçonnent Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen, d’avoir mis en place, avec d’autres protagonistes, un système d’enrichissement frauduleux lors des législatives de 2012.

Cet homme de 47 ans, patron de l’agence de communication Riwal, ancien chef du syndicat étudiant d’extrême droite GUD, est considéré comme le véritable gérant de Jeanne, le micro parti de la présidente du FN.

Des kits de campagne surévalués ?

Lors de la campagne législative de 2012, des kits de campagne (tracts, affiches etc.) conçus et vendus par Riwal ont ensuite été fournis par Jeanne à un très grand nombre de candidats du FN : 525 sur les 565 investis par le parti.

petro-dollard-trafic-en-eurosLes intéressés signaient alors un contrat de prêt avec le micro-parti.

Problème : selon une source proche du dossier, les juges estiment que le coût de ces kits, couverts par le remboursement des frais de campagne par l’État pour les candidats faisant plus de 5%, « était très largement surévalué.

Selon eux, l’achat de ces kits était par ailleurs une condition pour obtenir l’investiture du parti, ce que celui-ci conteste.

 

 

Tracfin a transmis à la justice un signalement sur des flux de plusieurs millions d’euros jugés suspects, sur les comptes du micro-parti de Marine Le Pen, Jeanne, et son prestataire, Riwal. Le parquet de Paris a ouvert le 26 octobre une information judiciaire pour «escroqueries» et «abus de biens sociaux».

Front National

Financement de campagnes: le FN renvoyé en correctionnelle

D’après nos informations, le FN est renvoyé en correctionnelle dans l’affaire du financement de ses campagnes législatives de 2012.

UNE BALANCE JAMAIS STABLEDans leur ordonnance de renvoi, datée du 5 octobre, les juges d’instruction suivent l’essentiel des réquisitions du parquet. Dix personnes physiques et morales sont concernées, dont deux dirigeants du parti.

Puis à la suite du courage qu’il a fallu à Hollande pour faire son annonce, il semble presque injurieux pour la France de constater autant de candidats sans aucun programme, ou tout du moins ne figurant sur aucune base de stabilités.

Il va en vouloir du courage à tous les électeurs pour trouver le bon candidat, mais à ne pas en douter chacun va y aller de ses plus belles promesses.

Le principal reste de ne pas nous laisser berner pour le devenir de la France qui incombe de surcroit le futur de nos enfants et de leurs descendances.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

FILLON ET SARKOZY BALAYENT JUPPE DANS SA MAIRIE HOLLANDE NE SE REPRESENTE PAS

adieu-balanceIl semble difficile de comprendre la dernière ligne droite d’Alain Juppé, dommage d’avoir le sentiment d’une chasse à l’homme, ce dernier n’est pas loin c’est effectivement François Fillon.

Il est incontestable que sans l’apport de Nicolas Sarkozy nous n’aurions assistés à ce raz de marée !Sarkozy a chassé sur les terres de Jacques Chirac, avant de gouverner avec Fillon puis à présent chacun prône l’unité nationale et européenne mais cela c’est la droite.

 A gauche la valse entre Hollande et son 1er ministre ne pourra durer autant de temps que les chansons de Jacques Brel.

Il faudrait se souvenir de la fameuse phrase dans la trilogie de Pagnol, lors de la partie de cartes lorsque Marius entend de son ami qu’il vole en trichant

: Tu sais ce que La Marine de la France te dit? Elle te dit Merde! Ces vieux films font bien plus rires que ce que les politiques nous font avaler: Ils ont joués au poker menteur reste à savoir si ce sont les plus menteurs ou les plus voleurs qui ont gagnés !

Nous assistons presque à un pugilat droite contre droite.

La bagarre dure à L’Elysée pour combien de temps encore ? Cela ne peut durer encore pendant 7 mois ! Le film parle de lui-même il vaut sauver le soldat Ryan mais à gauche il faut sauver le bateau qui coule, comme le Traité de Lisbonne fut imposé à tous les ressortissants de la France ! 

Avec le sentiment d’être une cour de récréation, la lutte pour le pouvoir risque de leur coûter bien plus cher qu’ils ne le pensent.

Il faudrait leur projeter le film du ROI SALOMON !

Pourtant même s’ils n’ont pas tout à fait le même parcours, à quelques virgules proches, ceux qui risquent ou pourront sortir victorieux de ce conflit fratricide, ce n’est peut-être que Parti Socialiste, mais là où le danger devient plus grand, c’est qu’il n’en demeure pas moins qu’ils sont en train de faire le lit avec plusieurs couvertures du danger que pourrait représenter le Front National.

Puis encore les réels contextes de la France n’ont pas été abordées, essayons d’en citer quelques-uns, mais ceux-là s’avèrent plus dangereux en l’instant pour eux que pour les moutons de panurge que peut représenter la majorité du peuple.

La suppression d’un certain nombre de fonctionnaires !

Mais regardons avec objectivité le nombre d’élus ou de Conseillers des élus que possède la nation France, aucun pays au monde n’en possède autant.

Les avantages que touchent la majorité des élus c’est une pleine folie que nous pourrions mettre des centaines de milliers de fois au pluriel plus de 750 milles !

Les avantages que continuent à percevoir la majorité des élus après la fin de leurs mandats un scandale national, le mot est faible !

De l’autre côté de la barrière, on constate le manque des forces de l’ordre, de magistrats, d’enseignants, des aires aux personnes âgées.

Le fait de constater le nombre de personnes vivant en milieu agricole avec parfois juste entre 350 et 400 euros !

Les femmes qui élèvent leurs enfants ou les hommes doivent prétendirent à recevoir un salaire versé par l’Etat qui ne saurait être inférieur au SMIG et nous aurions surement moins de vandalismes dans les rues et ailleurs en grande proportions.

Puis ces gens ne seraient pas obligés de se réfugier auprès des Restos du Cœur et des Œuvres Caritatives qui poussent à la dimension de la misère humaine oui les habitants de la France savent donner, mais il y en a assez de se substituer là où l’argent remplace que seul l’amour familiale peut offrir.

Il semble que peu sache en plus profond qui sont les deux candidats en lice dans leur profondeur, alors utilisons leurs parcours pour nous faire une petite conception de chacun :

François Fillon

Alain Juppé

Nous ne manquerons évidement de revenir sur ces sujets, car la majorité des partis sont les cancers de nos conceptions modestes et humains.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

LES BONS LES BRUTES ET LES TRUANDS

un-massacreIls seront nombreux à avoir vu ce film, mais encore plus à se reconnaitre dans leurs attitudes.

Ne cherchons en détail, cela serait beaucoup trop long et toutes les réserves des Voix ne suffiraient point à écrièrent leur nom, leur pédigrée, dans la majorité des classes sociales il en ait de même en ce qui concerne le sexe ou l’âge.

Mais de tout cela, nous avons souvent employé cette citation : Les Vieux il faudrait les tuer avant qu’ils naissent ! C’est ce que fait l’Etat depuis plus de trente ans et que la biologie aidée de la valeur des soins prodigués par l’ensemble du corps médical sans distinction sauvent par tous les moyens; envers et contre tous.

Le plus grand scandale du siècle au pays soit disant des droits de l’homme est là, au même titre que de savoir lire et écrire. Ils sont si nombreux à ne vivre qu’avec à peine entre 400 et 450 € que la Cour des Comptes se garde bien de donner les chiffres.

Que ceux qui n’ont jamais accompagné un parent en fin de vie avec des conceptions inhumaines, il ne reste plus ensuite qu’à faire un tas de cendre pour le plus grand profit des croquemorts, d’autres diront mais il faut bien que eux aussi mangent !

la-hongrie-en-guerrePar contre les politiques comme les financiers ne connaissent nullement ce contexte de fin de vie y compris même si un jour ils font comme tout le monde et finissent par des funérailles à poignées d’or.

que-de-joiesA ne pas en douter, la Hongrie ferme ses frontières aux migrants, mais il semble de bon sens de se poser la modeste question, combien d’enfants sont morts dans ses conflits, sans oublier la Syrie et ses voisins à ce jour ?

La Hongrie semble avoir oublié 1954 et complétement l’exil de 1956 et les massacres de Budapest !

Lorsque l’on constate le résultat et la claque que l’Etat vient de prendre, Ceux des enfants des anciens doivent êtres fiers !

Passons aux scandales de La Syrie, les morts se ramassent à la pelle et les armes continuent à assassiner avec les complicités de l’Occident ! 

Ce qui n’empêchera pas l’or noir de monter par décision de L’OPEP !

Plus de 300 mille et pas loin de 450 milles morts civils sous les bombardements des pays d’Occident, vous êtes plus que les lâches ou des inconscients de ces marres de sangs qui ne vous éclaboussent pas même la morale si vous en avez une. Osons regarder ALEP !

le-bon-la-brute-le-truandLà aussi nous voyons qu’une face caché de l’iceberg en oubliant que la France, comme les USA et la majorité de l’Occident ont aidé Israël en leur vendant par des dessous de table des armes et du nucléaire.  

Mais en revenant au contexte de l’Europe la situation ne claque pas des bombes chez elle, elle envoie pour le compte au tapis les vieux qu’ils ignorent, comme le chante Daniel Guichard

Mon Vieux ! Puis mieux comprendre la position des Partis Politiques !

Mais les déambulateurs ne sont pas faits pour cette énormité de profiteurs qui ne se tapissent pas même dans l’ombre. Il suffit de constater le nombre de personnes qui ne peuvent se payer une mutuelle digne de ce nom, car ils n’ont pas même de quoi parfois acheter la nourriture indispensable jusqu’au 20 du mois !

ils-ont-plus-le-choixIl faut réellement croire les personnes qui en parlent, à un moment c’était la valise ou cercueil ! A présent pour certains c’est se battre au quotidien simplement pour survivre.

Que ceux qui dirigent la France et les autres Nations prennent juste le temps de poser leur postérieur sur un fauteuil dentaire, chez un oculiste, ou qu’en dehors des pré-sélections daignent serrer les mains des boulangers.

Il était difficile d’écrire d’un agriculteur, voire d’un éboueur, nous l’écrivions il y a bien des années qu’il y a plus de cadavres au fond du détroit de Gibraltar que de poissons à l’étalage.

aide-parfois-impossibleQuoi qu’il en soit il sont surement plus seul que ceux qui savent encore constituer une véritable famille, savoir partir dans la dignité, ils ignorent ce que cela veut dire.

Un regret ne pas avoir écrit ce billet avant mon père étant né le 21 septembre, mais il repose aux côtés de maman à tous deux je leur adresse cette chanson qui pour moi s’adresse aussi bien au féminin qu’au masculin : Je voudrais vous Parler !

C’est avec vous que je ne me suis jamais senti seul et vous êtes toujours présents, cela il faut le savoir, car je reste persuadé que quoi qu’il en soit vous m’entendez et je vous parle.

Dans le cadre de ce qui se passe en ces moments le défaitisme au quotidien va plus vite que la vitesse du son.

Les refuges des sans-abris vont grandir comme les comptes pour certains se trouvant sous diverses appellations en Suisse.

il-ne-faut-pas-confondre-une-femme-enceinte-avec-une-femme-qui-attend-un-enfantMais ce ne sont que les faces visibles des icebergs, il en ait de même pour les rafales vendus à l’Inde les armes des militaires achetées en Allemagne.

Nous assistons en permanence à la lutte des pots de terre par milliards à l’encontre des pots de fer par millions qui détiennent 96% des puissances mondiales.

Les conflits sociaux dans les milieux hospitaliers sont devenus en à peine 30 années comme l’époque des Trente Glorieuses.

D’un autre côté qu’il y ait océans ou terres arides, ce sont toujours les divers prix amassés qui donnent bonne conscience à certains.

aznavourMais il y a bien du temps que Le Bon, lâche La Brute dont Le Truand s’accapare pour essayer de comprendre, il est bien trop difficile.

La disproportion des salaires fait des rebelles qui au départ ne demandent surtout rien d’impossible.

Donc la déduction reste de dire qu’il ne faille plus prêter serment de l’éboueur au PDG ?

Alors la question essentielle que se pose la jeunesse de nos jours est peut-être de savoir l’avenir que le passé avec les morts tombés pour la victoire d’un semblant de libertés, il ne peut y avoir de futur ?

jacques-brelOui les notes tintent aux oreilles et l’on constate dans les cours de récréations plus d’odeur d’encre de plumiers et autres qui ressortent d’un cartable neuf ou bien comme le disait en le chantant Jacques Brel : Les Vieux.

D’un simple mot l’on nous sert dix jours d’informations qui ne correspondent nullement à la réalité de l’expression du moment prononcé devant une assemblée convaincu que le super défenseur est arrivé avec un nouvel habit.

Puis ne perdons surtout pas de vue, à défaut vous pouvez l’écouter sur les Voix, que les principaux manipulateurs sont bien souvent dans le cadre des engagements politiques pris et jamais ou presque respectés.

Nous avons un constat qui s’impose qui s’impose quoi que l’on puisse dire ou faire, lors de notre naissance nous avons besoin de La Mama comme le chante si bien Charles Aznavour.

robert-badinterUn enfant quel qu’il soit a besoin des valeurs maternelles et paternelles pour essayer d’évoluer dans un monde ou la folie gagne plus ou moins pour l’appâts des gains des gens de plus en plus perturbés face à la réalité.

De la même façon le personnel hospitalier à tous les stades supportent bien plus de contraintes que n’importe quelle autre profession, que ceux qui prétendent le contraire tentent de toucher de proche ou de loin la qualité de vie de tous ces intervenants du brancardier, de la femme de ménage au praticien opérateur, mais surtout sans oublier les infermières.

simone-veilIl existe des exceptions mais plu que rares, à tels points qu’il ne faut pas aller chercher bien loin pour comprendre que Simone Veil a fait plus pour la condition féminine que personne, que son époux Robert Badinter a réussi à supprimer la peine de mort de l’homme par l’homme.

A ne pas en douter par ailleurs car envers et contre toutes apparences les politiques en règles générales sont à priori nantis d’une certaine culture, qui bien souvent à une époque pas très lointaine Les Guignols faisaient ressortir pour quelques minutes de détentes mais réalistes.

Les baratineurs des Etats se trouvent presque tous souscrits et sollicités par la masse des médias qui ne l’oubliions pas sont rémunérés en partie par les fonds des Etats qui sont ni plus ni moins que les bas de laine des contribuables.

la-richesse-du-monde-puis-des-pleursQue chacun de nous soit, le bon, la brute ou le truand, voir dans le cadre d’un acte répréhensible ou pas tout comme au moment du départ définitif se trouve SEUL face à face avec lui-même.

Nier les réalités c’est admettre qu’un président de la République a parfaitement le droit de traiter de Con…Une personne qui refuse de lui serrer la main ; que tous les autres il reste un geste essentiel car tous se reconnaitrons ; ils ont le droit de mentir à la République donc à priori à l’ensemble de la société sans limite d’âge.

Mais les sanctions sont aussi lointaines et sabordées au nom de leur liberté de nous manipuler sans que l’on sache le bord du bateau que nous nous devons de prendre, alors que la réalité nous le constatons au quotidien : Nous sommes tous sur le même bateau qui coule.

A présent il suffit de compter si possible le nombre de gilets de sauvetage ou de comprendre où se trouvent les abris pour qu’à la tassée l’on s’entasse et que bien tassée soit la tasse.

Pourtant ceux qui ont eu l’opportunité de fréquenter les bords de mer quel que soit le continent, à défaut d’avoir une bouée amusante pour les enfants qui font leurs ils-sont-isolesclapotis, il suffit de prendre une grande ou grosse chambre à air l’espace de la traversée ou du moment passé au reflet de l’eau de mer salée.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

UN SUBTIL PARADOXE

PRESIDENTIELLE DERRIERE OU DEVANTIl me semble, non cela serait parler en langue politicienne, sentant venir ce moment, il était sorti sur ce site un article qui comme Nostradamus laisser augurer de l’intention à l’action.

Aucune fantaisie un réalisme qui vaut ce qu’il faille dans ce monde, ou l’Association vieux jeunes est la démonstration du Salaire de la Peur qui n’existe plus.

Pour mieux comprendre peut-être la fantasia qui se prépare pour ceux qui ne le connaisse pas découvrons qui est Emmanuel Macron, avant, pendant, puis qui sait après !

Jusqu’à présent ou presque tout semble lui sourire.

A ne pas ne douter il sait et fait mieux que quiconque une rentrée En Marche chez les jeunes surtout trentenaires qui représentent les forces vives de la France.

Dans moins de temps qu’il ne faille pour le dire, les Médias de bonnes intentions mêlés aux Instituts de Sondages vont surement faire de ce subtil paradoxe l’Alaï d’une valse à plusieurs temps, mais avec la perte Du Beau Danube Bleue.

A ne pas en douter les obstacles vont commencer mais la simple question reste de savoir pour qui et à partir de quand ?

Il est libre de tous mouvements, il semble difficile d’entrée de penser que sa liberté d’expression soit aussi rapide que certains puissent le croire.

La droite dite traditionnelle en plein combat !

La gauche en plein flagrant délit les doigts prît dans un pot de confiture !

Quoi qu’il en soit, il n’y avait plus de choix, mais l’émission Capital a fermé ses portes, cet été ce qui ne coupe en rien la valeur des reportages effectués qui laisseront des traces indélébiles.

MON COEURA présent le livre prévu de sortie en Octobre 2016, donnera le Cap de la Bonne ou La Mauvaise Espérance pour 2017.

En l’instant nous sommes en pleine inconnu sur le titre, les brides lâchées en divers lieux laissent penser qu’il y aura un passage expliquant pourquoi il a démissionné !

Il a désormais les mains libres. La rumeur d’un départ d’Emmanuel Macron de Bercy courait depuis des mois. Mardi 30 août, le ministre de l’Economie a finalement présenté sa démission à François Hollande, qui l’a acceptée.

Comment s’est décidé ce claquement de porte, dont on ignore encore s’il signifie une entrée en lice dans la course présidentielle ? Récapitulatif en trois étapes.

En avril, il lance son propre parti 

A en croire L’Obs, Emmanuel Macron songe dès la fin de l’été 2015 à créer son parti.

Il rêve alors d’ajouter le Travail à son portefeuille de l’Economie, c’est Myriam El-Khomri qui obtient le maroquin, après le départ de François Rebsamen. 

Lorsqu’est abandonnée l’idée d’une loi Macron 2, en janvier 2016, le ministre de l’Economie juge que la coupe est pleine et veut quitter le gouvernement.

Le chef de l’Etat l’en dissuade, selon L’Obs, en lui donnant toute latitude pour s’exprimer.

L’ancien banquier en profite pleinement.

Il multiplie les piques contre la gauche et le gouvernement, et finit par annoncer officiellement, le 6 avril, la création de son propre mouvement, En marche !

Parallèlement, il cultive son image people.

Le 14 avril, il fait la une de Paris Match avec sa femme Brigitte.

PAS POUR DEMAIN TROP DE FRIC EN JEULa photo illustre un titre qui apparaît comme une provocation pour l’exécutif :

Ensemble sur la route du pouvoir.

La rumeur enfle : Mediapart avance que le ministre va démissionner le 10 juin, Le Canard enchaîné évoque la date du 12 juillet.

En juillet, il est sur le point de partir !

Bingo ? Pas vraiment.

Le 12 juillet ne marque pas le jour de sa démission, mais du premier meeting de son mouvement En marche !

À la Mutualité, dans le 5e arrondissement de Paris.

Rien ne m’arrêtera, lance le ministre à ses supporters.

Le meeting dope les ardeurs de ses proches.

Selon Le Parisien, le principe, comme le calendrier de sa démission, a été acté dès le 13 juillet, au lendemain de son fracassant meeting, lors d’une réunion avec une petite dizaine de ses plus fidèles soutiens.

Une date, affirme L’Obs, est sur la table des réunions du premier cercle :

La fin du mois de juillet ou le début du mois d’août.

Mais les attentats de Nice, le 14 juillet, et de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet, empêchent Emmanuel Macron de passer à l’acte.

Impossible de paraître quitter le navire dans des circonstances dramatiques.

Le 10 août, le ministre s’offre à nouveau le luxe d’une nouvelle une de Paris Match, sur la plage avec sa femme.

Vacances en amoureux avant l’offensive, annonce l’hebdomadaire.

Le 30 août, il démissionne

L’offensive annoncée a lieu le 30 août.

Les conjurés, fidèles soutiens d’Emmanuel Macron, en auraient décidé ainsi cinq jours plus tôt, affirme Le Parisien.

La date apparaît optimale en termes de communication pour bénéficier d’un maximum de résonance juste avant l’effervescence de la rentrée.

Quelques jours plus tôt, pourtant, les proches du ministre assurent que rien n’est fait et qu’il faudra attendre octobre. 

Le président a-t-il été averti de ce secret apparemment bien gardé ?

Lundi 29 août au matin, il voit en tête à tête Emmanuel Macron, raconte Le Parisien, et le somme de choisir entre le gouvernement et ses ambitions personnelles.

Emmanuel Macron hésite. Il ne donne pas sa décision et demande un peu de temps.

Le chef de l’Etat le lui accorde mais il se fait sa conviction dans la journée : son ministre va démissionner, relate Europe 1, en précisant que François Hollande prévient alors Manuel Valls. 

La nuit du 29 au 30 août, le quotidien économique Les Echos annonce le départ imminent du ministre. Emmanuel Macron appelle en début de matinée le chef de l’Etat pour lui annoncer que sa décision est prise.

A 15 heures, il vient lui présenter sa démission. 

LA PHOBIE DES ARMESReste à savoir pour quoi faire.

S’il s’est montré prolixe, sur TF1, pendant plus de 25 minutes, il a refusé de dire s’il était ou non candidat à la présidentielle.

Selon L’Obs, il ne prendra pas sa décision avant décembre ou janvier.

Le pari n’a rien d’évident : les sondeurs le répètent en chœur, Emmanuel Macron plaît à un public âgé, aisé, et pas franchement de gauche.

Donc, conclut le directeur Opinions d’Harris Interactive, Jean-Daniel Lévy, dans une interview à Libération, il ne parle pas à l’ensemble de la gauche, ni même à l’ensemble des Français.

Il y a de quoi se détrompez et les faits vont peut-être le démontrer.

Il vise juste et l’application à deux reprises de l’article 49 alinéa 3, qui a failli faire tomber le Gouvernement risque fort de fermer les portes à tous ceux qui depuis plus de trente années ne font que ce qu’ils veulent.

Un dicton existe il faut mieux être riche et en bonne santé ! Que pauvre et malade !

Il connait les antres du pouvoir à présent reste à savoir la recherche ou la pêche aux voix risque de le mener

Quant aux phénomènes dont la façon ou la Justice est rendu en France et le nombre de fois où elle est condamnée semble loin de s’éteindre.

Une réponse simple fusse elle n’est pas la seule nation, effectivement, mais les kamikazes ne sont pas uniques non plus, ce n’est pas une raison pour les laisser agir à leurs convenances.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), dont le siège se situe à Strasbourg, veille au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales prévus dans la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales , signée par les Etats membres du Conseil de l’Europe.

Ainsi, la Cour peut-elle être saisie par tout justiciable qui s’estime victime d’une violation, par l’un des Etats contractants, d’un droit ou d’une liberté reconnue par ladite Convention.

Toutefois le justiciable devra avoir épuisé l’ensemble des voies de recours au niveau interne avant de porter le litige devant la Cour de Strasbourg.

Des condamnations fréquentes :

LES COPAINS EN PREMIERPour la CEDH, la France est un mauvais élève.

Dernière condamnation en date : la Cour a condamné la France à dédommager les proches d’un jeune homme, tué dans le Var en 2008 par un gendarme.

Devant la juridiction, la douzaine de requérants appartenant à la communauté des gens du voyage, s’était plainte de la mort injustifiable de leur proche.

Les juges de la CEDH ont ainsi tranché, en partie, en faveur de la famille, considérant que d’autres possibilités d’action s’offraient au gendarme pour tenter l’arrestation, au lieu d’ouvrir le feu.

L’enquête, elle, a été menée correctement aux yeux de la CEDH.

Quant à la Cour de Draguignan, qui s’était chargée de l’affaire en France en 2010, elle avait acquitté le gendarme, jugeant son acte prescrit ou autorisé par les dispositions législatives ou réglementaires

Ce cas n’est qu’un exemple, mais il est emblématique.

 

La France a été condamnée 23 fois en 2011, et plus de 600 fois sur plus de 870 jugements selon les chiffres inscrits dans le rapport annuel de 2012, depuis la mise en place du règlement de la Cour Européenne en 1959, sa création date de 1949.

Les principaux domaines incriminés :

Premier chef d’accusation : la lenteur de la procédure, qui a valu à la France, selon les documents officiels de 2012, 281 condamnations au total.

L’article 6 de la Convention est également souvent en cause : il garantit le droit à un procès équitable.

ON NE SAURA JAMAIS LA VERITELà encore la France a commis 257 infractions sur ce point.

Concernant le droit à la liberté et à la sûreté (article 5), l’Hexagone s’est rendu coupable de 54 infractions.

Dans l’ordre ensuite, la France a été confrontée 34 fois à des infractions pour violation du droit à un recours effectif (article 13) un justiciable doit avoir la possibilité de saisir une juridiction nationale en cas de violation de l’un des droits prévus dans la Convention européenne, 30 fois pour violation du droit au respect de la vie privée et familiale (article 8) et 28 fois pour violation de la liberté d’expression (article 10).

Elle a enfin été jugée responsable de 22 violations de l’interdiction des traitements inhumains ou dégradants (article 3).

Cela effectivement place la France, l’Europe dans une position d’une refonte presque totale par un changement de République, faut-il encore que les élus possèdent le courage de mettre en place les applications indispensables.

Ne perdons pas de vue que la Justice est un des trois logos qui figurent sur l’ensemble des mairies en France.

La faiblesse et la fuite des capitaux du savoir s’expliquent par le pouvoir financier face au droit de savoir, ce qui explique que la majorité des jeunes entrant aux portes des facultés soient aussi méconnaissant de la culture des anciens.

Il suffit avec objectivité de savoir combien d’élèves en France ne savent pratiquement ni lire, ni écrient, 30% d’illettrés en France

Chaque année, lors de la Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD), des tests de lecture sont effectués parmi les appelés afin de tester le niveau national.

D’après un document officiel de l’Éducation Nationale, indique que 30% de ceux qui l’ont passé sont illettrés ; sachant que ces jeunes ont 17 ans et qu’ils ont passé 12 ans dans le système éducatif français, qui engloutit chaque année 17% du budget de l’État.

Belle performance !

Pourtant, les auteurs du rapport se congratulent de satisfécits mutuels, à tel point que l’on pourrait passer à côté de cet échec cuisant, et croire à une belle victoire de l’équipe olympique française de lecture.

UNE BALANCE JAMAIS STABLELe rapport annonce en effet 80.3% de lecteurs efficaces, ce qui fait tout de même 19.7% de lecteurs inefficaces, car il ne faut pas dire illettrés.

Parmi ces 80%, 10.3% sont des profils 5c, c’est-à-dire une population de lecteurs qui, malgré des déficits importants des processus automatisés impliqués dans l’identification des mots, réussit les traitements complexes de l’écrit, et cela en s’appuyant sur une compétence lexicale avérée.

Leur lecture est fonctionnelle grâce à une stratégie de compensation fructueuse.

Ils ont su adapter leur vitesse de lecture, relire et maintenir un effort particulier d’attention en dépit de leur mauvaise automatisation des mécanismes de base de la lecture.

 

Voilà une présentation plutôt bienveillante pour signifier que ces profils ne savent pas lire correctement mais qu’ils arrivent à corriger leurs lacunes grâce à une compréhension globale du texte.

Le texte qui était lu étant soit un article de magazine télé, soit un texte basique.

On n’ose imaginer les résultats avec des textes littéraires, voire même des articles de journaux.

La suite de la présentation du profil 5c est nettement moins positive :

La faible vitesse avec laquelle ils traitent les écrits marque la différence entre eux et les lecteurs du profil 5d.

Les lecteurs du profil 5c sont efficaces mais plus lents : en moyenne, les jeunes du profil 5c mettent 2,5 secondes à déchiffrer une paire de mots, contre 1,3 seconde pour les jeunes du profil 5d.

 

UNE MAIN DE LIBERTESLa question qui se pose pour ces jeunes reste celle des effets d’un éventuel éloignement des pratiques de lecture et d’écriture : les mécanismes de base étant insuffisamment automatisés, s’ils s’éloignent de toute pratique, l’érosion de la compétence peut les entraîner vers une perte d’efficacité importante dans l’usage des écrits.

Les sollicitations de leur environnement professionnel et social seront donc déterminantes. 

Les auteurs ont beaux essayé de cacher l’échec derrière un optimisme de façade ils sont quand même obligés de dire que les 5c lisent deux fois moins vite que les 5d pour déchiffrer une paire de mots.

Imaginons les résultats avec une phrase de littérature.

Quant à leur devenir, leur manque de pratique va provoquer une érosion de la compétence qui n’est déjà pas bien grande et donc une perte d’efficacité importante. 

Donc ces semi-illettrés à l’adolescence seront des illettrés complets à l’âge adulte.

Il n’y a donc que 69.7% de lecteurs complets, et 30.3% d’illettrés en France.

Ce taux nous fait revenir au milieu du XIXe siècle.

Une langue de bois soviétique

La culture soviétique qui emplit ce rapport est consternante.

On cherche vainement à dissimuler l’échec derrière des euphémismes et des litotes qui ne prennent pas : le mot illettré n’apparaît jamais dans le rapport, et on ne parle pas d’illettrisme  mais de « situation d’illettrisme, terme auquel les rédacteurs sont bien obligés de recourir une fois.

On évoque sinon des jeunes aux acquis limités et des jeunes en difficulté de lecture. Pour ceux qui liraient le rapport sans savoir lire les sous-entendus, cela pourrait peut être passer.

CPBNKAfUxxtcNnH-800x450-noPadUn déni de réalité

Dernier satisfecit, les résultats s’améliorent : La comparaison des données de 2011 avec celles de 2009 et 2010 indique une légère baisse du pourcentage de jeunes en difficulté de lecture : ils sont 10,4 % en 2011 contre 10,6 % en 2009 et 10,8 % en 2010. 

Plus que d’une baisse il faudrait surtout parler de fluctuation statistique dont on ne peut tirer aucun réconfort.

La comparaison avec les années antérieures à 2009 n’est d’ailleurs pas possible puisque les tests ont été modifiés :

Les tests ayant changé à partir de 2009, ces résultats ne sont pas directement comparables avec les années précédentes.

S’y on s’y essaye malgré tout on arrive à la conclusion que la situation s’améliore puisqu’il y a moins d’élèves en situation de difficulté de lecture.

Le niveau est-il en train de monter ? Non.

Mais constatant que les résultats obtenus étaient trop négatifs il a été décidé de revoir la modalité de passage des tests en les rendant plus faciles.

Casser le thermomètre est une excellente façon de ne pas mesurer la fièvre.

Il semble que la nouvelle modalité de passation, beaucoup moins scolaire, a fait notablement diminuer les mauvaises performances dues à des refus de répondre sérieusement aux exercices proposés.

JUSTICES ET AGRESSIONSD’une part, l’interactivité du procédé rend l’interrogation plus ludique, d’autre part, la pression temporelle exercée par le déroulement automatisé et commun des épreuves nécessite une certaine attention, même sur des tâches d’apparence simple.

Si le niveau continue de baisser, on veillera à produire d’autres tests.

Le chiffre de 30% d’illettrés en France serait-il donc minoré ?

Pour un paternalisme du XXIe siècle

Les chefs d’entreprise devraient s’effrayer de ces résultats, car même s’ils recrutent dans des métiers manuels il leur faudra obligatoirement du personnel sachant lire et écrire convenablement.

Devant la faillite de l’école, et ne pouvant rien attendre des réformes à venir, il leur est indispensable de financer des écoles indépendantes, afin de former convenablement les futurs employés dont ils ont besoin.

Puisque l’État n’est pas en mesure d’apprendre à lire à 30% de la jeunesse de France, c’est aux entreprises à recréer un paternalisme du XXIe siècle et à financer leurs propres établissements, comme l’ont fait Michelin, Wendel, Schneider et tant d’autres avant eux.

Ce sont ces patrons qui ont permis de vaincre l’illettrisme en France au XIXe siècle, et non pas les lois Ferry.

Si 30% des jeunes de France ne savent pas lire à 17 ans, il ne faut pas croire que les 70% autres sont des génies.

Quel est leur capacité à disserter, à analyser un document, à produire un rapport écrit, à avoir une ouverture sur les cultures du monde, quand ils ne sont pas capables de lire un manuel destiné aux Terminales de 1963 ?

hollande-valls-macronL’école est à financer par les entreprises, mais aussi les collèges et les lycées.

Il est trop facile aux chefs d’entreprise de se retrancher derrière ces piètres résultats pour dénoncer l’étatisme français et la faillite de l’école.

Que font-ils pour remédier à ce scandale ?

Que font les entreprises du CAC 40 et du SBF 120 pour lutter contre l’illettrisme ?

Que ne voit-on des fondations d’entreprise se créer pour financer des écoles libres en France ?

Ce sera beaucoup plus utile que de financer un art contemporain douteux ou de gaspiller des bénéfices dans du mécénat fumeux.

C’est à vous, chefs d’entreprise, de prendre les choses en main, il y va de la survie de votre entreprise, et de l’économie française.

Alors il faudrait et ces lieux portent bien leur nom La Jungle De Calais !

Lorsque la Laïcité puis la Liberté prenne à tour de rôle, la signification qui reste un sujet ne pouvant se traiter en un seul jet, cela démontre à coup sûr que nous y reviendrons.

?????????????????????????????????????????????????????????

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)