QUID DE LA LONGÉVITÉ À ATTENDRE DE NOTRE PRÉSIDENT ?

Alors qu’il n’est Président que depuis quelques mois, l’un des trois journalistes menant l’interview d’Emmanuel Macron, ce dimanche 16 octobre, lui demandait s’il se présenterait à un deuxième mandat ? Il est fou lui de poser une telle question ! Et en même temps, quelle durée escompter pour le jeune Président ? De toute façon, ce n’est qu’un petit jeune et il le demeurera. Pour réfléchir et s’amuser, situons-le sur l’échelle des êtres vivants occupant notre planète. Pour s’amuser et réfléchir, vous voulez bien !?

LA LONGÉVITÉ
De un jour à cent cinquante ans…

Il y a ceux qui vivent vieux et ceux qui meurent jeunes. Et pour une fois, dans ce genre de classement comparatif avec les animaux, l’homme n’est pas trop mal placé. Sans doute, pour une part, à cause de la technique : les progrès médicaux y étant pour quelque chose. Mais, bref, savourons notre honorable et non moins très moyenne place dans le classement.

CEUX QUI VlVENT VIEUX

Oui, vous allez bien lire, ce n’est pas une coquille : l’huître perlière vit longtemps puisqu’elle rend l’âme à soixante ans. Sauf, quand l’homme la pêche, naturellement.

Le crocodile, lui, verse sa larme d’adieu à la vie a soixante-dix ans. Même punition pour l’éléphant indien.

Nettement plus petit, mais tout aussi résistant, cet oiseau d’Australie qu’est le cacatoès, tire sa révérence à l’âge moyen de soixante-treize ans.

Et, un bravo timide du bout des doigts, car c’est ici que l’homme (français) se positionne avec une durée de vie moyenne de quatre-vingts ans. Pas mal, mais peut mieux faire ! Ça viendra. D’autant que, dans le classement, nous nous faisons talonner et battre par des grosses bêtes, mais aussi par des petites.

Par exemple, nous égalent et nous devancent : l’albatros, avec un dernier battement d’ailes à quatre-vingts ans, et l’esturgeon, avec un dernier frétillement de la queue à quatre-vingt-deux ans.

La baleine arrive en troisième position pour l’espérance de vie, avec un dernier cri poussé à quatre-vingt-dix ans, précédée par la palourde, qui pousse son ultime souffle à l’âge canonique de cent ans.

Mais la palme revient malgré tout à la très résistante tortue qui nous enterre tous en vivant tranquillement jusqu’à cent cinquante ans. Ce qui lui permet d’être plus au fait des choses historiques que nous les hommes. Pour preuve, une tortue dont l’existence se terminerait en 2017, serait née en 1867 et aurait vécu successivement sous la présidence des hommes d’État suivants :

Emmanuel Macron (2017), François Hollande (2012), Nicolas Sarkozy (2007), Jacques Chirac (1995), François Mitterrand (1981), Valéry Giscard d’Estaing (1974), Georges Pompidou (1969), Charles de Gaulle (1958), René Coty (1953), Vincent Auriol (1947), Albert Lebrun (1932), Paul Doumer (1931), Gaston Doumergue (1924), Alexandre Millerand (1920), Paul Deschanel (1920), Raymond Poincaré (1913), Armand Fallières (1906), Émile Loubet (1899), Félix Faure (1895), Jean Casimir-Perier (1894), Sadi Carnot (1887), Jules Grévy (1879), Patrice de Mac-Mahon (1873), Adolphe Thiers (1871), Louis Napoléon Bonaparte (1848).

Soit 25 hommes d’État usés par la tortue, contre 11, seulement, (naissance sous Albert Lebrun) pour un humain qui terminerait aussi sa vie en 2017.

J.F Pissard

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 7.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)