Macron Gagnant : Vous les vôtres êtes Coupables des Heurts !

Je vous « Accuse » d’ignorances et de vivre dans un autre monde que le nôtre. Vous comme la majorité des élu(e)s. Il n’est pas question de remettre en cause votre fonction, prendre la hauteur utile à la dignité de la mission que vous avez hurlé, vouloir, vous l’avez, vous ne ferez jamais de la France une « Monarchie »

Vous supportez l’O.M très bien, la France profonde ce n’est point cela. Mais le Stade France hier dans le match de rugby perdu ou gagné ils ont donné ce qu’ils avaient dans le ventre, l’équipe de Noah à Lille tous ces sportifs font rêver la France réelle.

Monsieur le Président, prenez conscience, que c’est une modeste allumette qui a touché la France. Il n’y a aucune haine, ni souhait de vengeance dans mes propos, Essayez de nous laisser vivre, avec nos familles et nos proches. Ma plume sourd en écrivant ce texte, n’ayant nul besoin de références venant de menteurs, mais de mon vécu avec des larmes de sang, la condamnation d’un accusé par un tribunal, ses larmes ne laissent aucune trace sur son banc.

Vos fantasmes et les médias, qui laissent augurer une prochaine réunion ce prochain samedi 1er décembre, vous pensez de la sorte calmer le sens de la France ? Ou continuez le massacre ?

Toutes les réunions auxquelles j’ai pu assister jusqu’à ce jour, ne donne la parole au « Peuple » bien loin de là, ils se gargarisent de ce qu’ils ont fait, et les futurs candidats à un monde meilleur !

Les dangers sont divers, multiples mais les urnes n’appartiennent à personne sinon qu’aux électeurs. Occupez avec vos équipes d’éviter la « Fuites des ressources de la France » vers où ? Mais les « Paradis fiscaux » que vous acceptez !

En entend les « médias » à tour de bras, parlé de vandalismes et n’avoir jamais vu, la plus belle avenue du monde en cet état.

Avez-vous conscience qu’ils saoulent l’ensemble de la population, l’image proposée à l’international, fait passer la France la vraie pour une poubelle. C’est totalement faux les réalités vous les manipulez dans le cadre de vos « Cabinets » devenus « Secrets »

Ayant vécu 1 guerre, deux révolutions par la faute des présidents qui sont arrivé avant vous. Masse de citoyens des millions sont devenu apatride tout comme je le suis.

J’ai vu tomber à mes côtés des amis, des copains, des gens que je connaissais et une minorité des présents joncés dans le sang qui me prend au ventre. La flamme n’est pas éteinte, je suis « Un soldat inconnu »

Embué par ces séquelles, vous et je l’ai constaté, l’hystérie dans le cadre. Vous avez créé des ghettos où pour les forces de l’ordre, elles sont devenues des zones de non droit à moins de s’incorporer dans leurs camps.

Vous avez avec un service d’ordre fumant qui vous protège et c’est normal, vous avez déchiré la France comme personne.

Laissant croire que la France n’est pas capable de penser. Vous pourrez sous peu constater le fruit de votre défaite, cela est une certitude.

Que pensez-vous nous apprendre ce mardi en disant quoi ? Vous brasez du vide, mais surtout pas le monde de la finance qui vous permet d’avoir votre propre tribu.

Nous ne sommes pas dupes. La honte des violences de ces dégâts sur Paris et Province, sont comme si vous trouvez face ou aux côtés de personnes, ayant 40° de fièvre et que vous n’appelez point un médecin.

Vous ne semblez pas du tout à la hauteur de la fameuse pièce de Molière : « Le Malade Imaginaire ».

Vous avez peut-être besoin de soins plus intensifs, n’ayant pas la compétence pour vous traiter, il est hors de question d’abandonner le combat. Mais veuillez prendre soin de vous des vôtres.

Le principal danger, c’est que créé chaque jour le déficit et les dettes de la France. Vous oubliez en disant « Je les entends ».

Vous pensez que le peuple celui qui vote, lui vous entend ? Alors nous sombrons au point où en 2023, 1% de privilégiés posséderont grâce à vos actions les moyens de vivre.

Il ne faut pas pensez que 1789, et la prise de La Bastille est une image.

La France ne peut-être salit par la simple décision du goût du pouvoir. Les casseurs qui sont arrivés pour tenir le rôle de saccageurs. A ne pas en douter le ministre de l’Intérieur, le 1er Ministre, votre gouvernement sont les réels coupables. Votre parti que vous avez créé à la même vitesse que votre élection.

Oui je vous accuse de tenter d’ignorer ce qui se passe dans les banlieux de la France. Ces phénomènes existent depuis 1970. Il fallait s’attaquer au cœur du problème et non vous faire plaisir. Vous avez et persister à ignorer les vrais problèmes pour les élections à venir. Vous agissez en guise de changements comme vos prédécesseurs, mais indéniablement vous arrivez en tête. A ne pas se tromper vous sortez vainqueur de ce 1er combat, attention il n’est que partiel.

L’injustice sociale, le manque de pouvoir d’achat dont vous bridez toutes les manettes.

Votre ministre de l’Intérieur, attaque en mentant Marine Le Pen. Je ne l’aime pas votre arriviste, dans ce cas vous asseyez la France sur des barils de T.NT. Vous pourrez ou pas le constater. Il n’y a aucun lien de confiance, entre les travailleurs et la masse des politiques, cela c’est votre « Victoire principale oui »

Des manipulations dont vous et les vôtres ainsi que la masse de ceux qui siègent dans les deux Chambres sont vos complices. Les Champs Elysées ne sont pas la France. Ils ne vous appartiennent pas.

Les syndicats parlons-en à quels moments se sont-ils proposer pour former une table ronde pour ouvrir un véritable débat. Les français, les électeurs ne sont pas fous, vous hurler « victoire » car les gilets jaunes en apparence étaient le tiers de la semaine dernière. Vos chiffres 107 mille, 100 gardes à vue, plaisanteries dont la majorité des médias se font l’écho avec frénésies.

Demain il arriverait un drame par la diffusion des adresses personnelles des acolytes de votre parti, vous en êtes responsables, vous tous les élu(e)s. Il va de même si agissant ouvertement je subissais la même chose que les locaux de « Charlie ».

Que connaissez des vrais conflits ? Avez été sur le terrain vous battre ? Pour diriger il faut avant tout donner arborer l’exemple des réalités et non des décorations, volés que la République décerne par vos décisions à des voleurs, tueurs escrocs et Cie.

Il est indéniable que les pseudos « casseurs » ne vont pas en rester à ce stade, vous le savez, l’unité des partis politiques vous ferrez voir peut-être pour une fois le sens du réalisme de vos fonctions. Partageant l’avis que la fonction ne soit pas facile. La lettre en R.A.R. envoyée et dont vous êtes tenu par obligation républicaine de répondre, serait-vous assez conscient, pour lire le contenu ?

Puis le sens de la condition humaine, tout comme la lecture de « Germinal » « La Bourse », « Le ventre de Paris » devrait vous faire réfléchir. Compter les victimes, des gueules cassés !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Hommages aux Poilues de 14-18-Hommages aux Tombés de 39-45 ! A ma Famille, mes Ancêtres, à mon Papa !

Seule l’union peut éviter d’autres conflits mondiaux. Conscience Président E. Macron Vous pensez terminer votre mandat et vous poser en défenseur universel ?

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s’élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les causes de la Première Guerre mondiale sont complexes et actuellement toujours débattues. Guerre de coalition à l’échelle européenne, ce conflit entraîne la mort de plus de 18 millions de personnes et 20 millions de blessés. Depuis le déclenchement de ce conflit, les intellectuels, les militants politiques et les historiens se sont penchés sur ces causes, entraînant l’existence d’une historiographie nombreuse et variée. On peut distinguer, dans la diversité des causes, les causes immédiates, le casus belli du 28 juin 1914, découlant du problème rencontré par la Double Monarchie avec l’irrédentisme slave du Sud autour de la Serbie, et les causes plus profondes, de nature politique, économique et sociale. La multiplicité de ces causes pousse les historiens à proposer différentes interprétations, parfois en contradiction les unes avec les autres. Premier hommage aux Poilus de 14-18. Vue les tourments et le monde un peu fou dans lequel nous vivons, il est aborder dans le présent divers sujets, du monde en tenant compte que la France recevra pour cet hommage plus de 70 chefs d’états. La journée du 11 novembre mérite le véritable respect au « Soldat Inconnu » et les Champs Elysées, merci à eux tous, aux familles, à la mienne qui a aussi payée son tribu avec quatre morts.

                        https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/04/2900111-premier-hommage-aux-poilus-de-14-18-18.html

En 2018, un siècle après la fin de la Première guerre mondiale, on ne connait toujours pas précisément les noms des quelque 45 000 soldats africains morts ou disparus à Verdun, au Chemin des Dames, aux Dardanelles. Ce que l’on sait, c’est que l’Afrique a payé un lourd tribut dans ce conflit sur le sol européen. Entre 1914 et 1918, la France a envoyé au front 500.000 soldats venus des colonies. Ils s’appelaient Ouédraogo, Traore, Ouattara, Belkacem ou Harbi mais aucun monument aux morts ne recense leurs noms. Environ 400.000 soldats africains, dont 172.000 Algériens ont été recrutés au cours de la Première guerre mondiale, dont plus de 60.000 en 1915-1916, pour compenser les lourdes pertes de l’armée française. Au total, «l’armée d’Afrique» a perdu près de 45 000 hommes, ce qui représente un peu plus de 3% des morts français de la Grande guerre. « Les hommages s’adressent avec respect à tous les poilus ». La création d’un enfant n’a pas de couleur, son départ doit être égal. Celui qui indéniablement m’a inspiré l’ensemble de cet article est la mémoire de Nelson Mandela et tous ceux qui sont morts assassinés pour la liberté des peuples. Après vingt-sept années d’emprisonnement dans des conditions souvent très dures, et après avoir refusé d’être libéré pour rester en cohérence avec ses convictions, Mandela est relâché le 11 février 1990. S’inspirant alors de la pensée ubuntu dans laquelle il a été élevé, il soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime de l’apartheid et jeté les bases d’une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

https://www.youtube.com/watch?v=iDXgtJUz4NE

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nelson_Mandela

                     http://geopolis.francetvinfo.fr/1914-1918-l-afrique-a-paye-un-lourd-tribut-a-la-grande-guerre-182833

Ce n’est peut-être pas la meilleure des façons d’entamer une séquence diplomatique. Le président américain Donald Trump s’est fendu ce vendredi 9 novembre d’un tweet incendiaire pour dénoncer les envies d’Europe de la Défense exprimées par Emmanuel Macron. « Le président Macron vient de suggérer que l’Europe se dote de sa propre force militaire pour se protéger des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Très insultant, mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa juste part à l’OTAN, que les États-Unis financent beaucoup », a tweeté le président américain, qui sera absent de la conférence pour la paix organisée par son homologue français. Emmanuel Macron a effectivement fait part de cette idée, en mettant l’Oncle Sam sur le même plan que les autres puissances. « On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne », avait-il indiqué, appelant les Européens à se « protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique ». Dans son argumentaire, le chef de l’État avait évoqué la décision de Donald Trump de se retirer d’un traité de désarmement nucléaire datant des années 80. L’augmentation de la participation financière des alliés de l’OTAN est un sujet récurrent chez Donald Trump, lequel estime que les pays européens profitent du parapluie américain sans contribuer assez. Lors du dernier sommet de l’Alliance atlantique nord au mois de juillet, le 45e président américain avait exigé des alliés qu’ils consacrent à terme 4% de leur PIB aux seules dépenses de défense. Ce qui n’avait pas manqué de consterner les chefs d’État européens. « Nous célébrons ici l’amitié entre nos peuples, nos armées. » Emmanuel Macron a joué la carte de l’apaisement, samedi 10 novembre, en accueillant Donald Trump à l’Elysée dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/projet-d-armee-europeenne-on-vous-resume-la-passe-d-armes-entre-macron-et-trump_3027555.html#xtor=EPR-51-[projet-d-armee-europeenne-on-vous-resume-la-passe-d-armes-entre-macron-et-trump_3027555]-20181110-[bouton]

Pour construire une “Europe de la paix”, la France doit sortir de l’OTAN. De Gaulle disait et non ce que certains lui prêtent

https://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu01649/la-position-de-la-france-vis-a-vis-de-l-otan-en-1966.html

La France est donc l’un des membres fondateurs de l’OTAN. Malgré cela, le 7 mars 1966, le général DE GAULLE, alors président de la République française, annonce dans une lettre adressée au président américain, Lyndon B. JOHNSON, le retrait de la France de la structure militaire de l’OTAN. »La France, écrit-il, se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entravé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN »

https://lewebpedagogique.com/bsentier/pourquoi-la-france-quitte-otan-en-1966/

Les grandes puissances membres de l’Union européenne se trouvent à un moment charnière. Que ce soit en Ukraine, en Libye, en Syrie ou en Irak, l’une après l’autre les poudrières s’accumulent et s’embrasent à leur voisinage. Or, depuis plusieurs années leur tendance est au suivisme de la ligne pyromane de Washington: que ce soit en s’impliquant activement dans ces conflits, en participant à une stratégie de la tension envers la Russie, ou encore en relançant la course aux armements sur le continent européen. Ainsi bâtissent-elles une “Europe de la guerre”, qui transforme l’argument massue pro-Union européenne, “L’Europe-c’est-la-paix”, en mensonge.

Apocalypse, la 1ère Guerre mondiale est une série composée de cinq films documentaires retraçant chronologiquement l’histoire de la Première Guerre mondiale, de ses origines à la fin de la guerre. Elle a été réalisée après Apocalypse la Deuxième Guerre mondiale et Apocalypse Hitler, et avant Apocalypse Staline, également d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle, et narrée par Mathieu Kassovitz. Elle regroupe des documents d’époque connus ou inédits et relate les grands événements de la guerre, à partir d’images d’archives restaurées et colorisées. Elle fait partie de la série Apocalypse. Diffusée sur la Une (RTBF) du 2 mars 2014 au 16 mars 2014, elle est diffusée sur France 2 du 18 mars 2014 au 1er avril 2014, et au Canada sur TV5 Québec Canada le mai 2014. Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apocalypse,_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

La Marseillaise est née en partant de Lille et remontant de Marseille. La France, l’Europe ne seraient pas ce que toutes les nations qui forment cette unité apparente, dans la mesure où tous les pays des cinq continents n’aient participé à ce qui devait être la der des der. Ce ne fut pas le cas. La Marseillaise est un chant patriotique de la Révolution française adopté par la France comme hymne national : une première fois par la Convention pendant neuf ans du 14 juillet 1795 jusqu’à l’Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous la Troisième République. L’un des hymnes les plus intemporels de l’Histoire n’est pas né à Marseille. Contrairement à ce que l’on croit souvent, et encore moins en 1789. S’il est bien l’œuvre d’un Français (c’est déjà ça), c’est en Alsace qu’il prend naissance pendant la guerre contre l’Autriche. Alors que le roi voit le pouvoir lui échapper, Louis XVI espère qu’une défaite militaire française lui permettra de restaurer son autorité et il déclare la guerre au roi de Bohême et de Hongrie le 20 avril 1792. Il ne savait pas encore qu’elle lui serait fatale, ni qu’elle engendrerait le chant de ralliement des Français pour les générations à venir. Après deux mois de combats désorganisés, le Baron de Dietrich et maire de Strasbourg réalise que les troupes françaises manquent d’un chant fédérateur et se tourne vers son ami, l’officier Rouget de Lisle, musicien aux heures perdues. Ce dernier s’y attelle dans la nuit du 25 juin 1792, et le lendemain, «Le Chant de guerre pour l’armée du Rhin» voit le jour. Un chant interdit par Napoléon sous l’Empire.

« À l’instar de Pétain, Fayolle, Manoury ou Mangin, Ferdinand Foch fait partie des chefs militaires d’exception dans l’histoire de la Première Guerre mondiale. Pour chacun d’eux, l’image a joué un rôle essentiel de propagande. Généralement confiée à des peintres d’histoire réputés ou à des illustrateurs officiels, elle diffuse et renforce le prestige associé à la personnalité charismatique. De la même façon que Napoléon Ier s’était attaché un certain nombre d’artistes pour réaliser des effigies à sa gloire, les hommes influents de la Grande Guerre ont eu des portraitistes attitrés. Georges Scott fut de ces artistes sollicités pour l’imagerie des grands généraux, et notamment de Ferdinand Foch. Les œuvres de ce peintre du ministère de la Guerre, agréé par le musée de l’Armée, furent souvent reproduites dans les journaux du temps, et plus spécifiquement dans L’Illustration. Elles représentent des images « politiquement correctes » dans ce moment de censure exercée par le gouvernement sur la presse et l’investigation journalistique. Scott travaillait le plus souvent en atelier, à l’aide de photographies. Il n’est pas impossible d’imaginer qu’il ait pu faire usage de clichés tels que celui du photographe François Antoine Vizzavona. L’image est aussi très utile et nécessaire pour perpétuer la gloire ou la mémoire des grands chefs militaires après les événements qui les ont rendus célèbres »

Source ci-dessus : https://www.histoire-image.org/fr/etudes/marechal-foch-portraits-officiels

Emmanuel Macron est indéfini comme une cible. Un Roy pas roitelet Il est plus que difficile de faire le point depuis sa nomination à la plus haute fonction de la France. Il est pratiquement évident que la majorité du peuple saura s’en souvenir lors des élections à venir. Son attitude à ne pas en douter le fait passer ou il veut se prendre pour un Roy au sens où Louis XIV l’était. Il ne dégage aucun point positif sur ses actions faites pour le peuple de la nation France. Il est indéniable que ce n’est pas ainsi que la France ni l’Europe ne se redressera, il semble pour des raisons que personne ne peut comprendre, le peuple le rejette à hauteur de 87%. De là, à dire que lorsqu’il est arrivé au pouvoir ses prédécesseurs lui avaient facilités les choses, c’est faux. Restant dans le cadre de l’objectivité regardons un peu les hausses que nous avons subi à divers titres. Frédéric Mitterrand : « On ne sait pas qui est Emmanuel Macron ». Vous avez les médailles de quelles disciplines ? Votre épouse a acheté pour les cuisines de L’Elysée 10 000 assiettes pour servir qui ? Cela n’a rien d’une plaisanterie et avec l’argent des contribuables que vous pillez pendant que vous sautez dans les stades. Ce n’est pas de ce jour que certains vous le disent ici ! https://actu.orange.fr/societe/videos/galut-a-l-impression-que-macron-vit-dans-un-autre-monde-VID000000227dn.html, 71% des Français pensent que Macron doit s’expliquer devant une commission d’enquête. Commençons par Brigitte Macron : Combien coûte la Première Dame de France ? Après la publication d’un rapport de la Cour des comptes, en juillet 2018. Au moins 278.750 euros par an. C’est le chiffre qui ressort du dernier rapport de la Cour des compte, qui s’est attelé à évaluer la somme que dépense l’Élysée chaque année pour Brigitte Macron. à la louche, assurent les magistrats, puisqu’une partie du budget mis à disposition de la première dame se confond avec celui d’Emmanuel Macron. Ces frais comprennent les salaires de son équipe, constituée d’un directeur de cabinet, d’un chef de cabinet et de deux secrétaires. La femme du président a l’allégeance de six bureaux dans « l’aile Madame » de l’Hôtel d’Évreux. Jouit de la protection de membres du Groupe de sécurité de la présidence de la République. De plus, l’Élysée a mis deux véhicules de la flotte présidentielle à sa disposition pour ses déplacements avec sa garde rapprochée. Le porte-parole du gouvernement à l’époque devenu Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avance « le coût des moyens mis à la disposition de la conjointe du chef de l’État » s’élevait « à 440.000 euros, un chiffre, provenant des services de Bercy ». La fourchette est large. Ce sondage a également permis d’interroger les Français sur le licenciement d’Alexandre Benalla. Intervenue le 20 juillet après les révélations du Monde et après que l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron a obtenu une copie des images de vidéosurveillance, procédure mal perçue.

84% des sondés considèrent en effet que « le licenciement d’Alexandre Benalla intervient trop tardivement ». Même les sympathisants LREM le considèrent à 57%. Le député insoumis Jean-Hugues Ratenon a estimé qu’«un conjoint, une conjointe, n’avait aucune légitimité démocratique» et qu’un statut pose donc «un réel problème démocratique». «Nous sommes pour rompre avec la conception d’une forme de monarchie présidentielle», a de son côté ajouté le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. «Le président de la République n’a pas embauché Brigitte Macron, il l’a épousée», Dixit ; Christophe Castaner. «Elle n’est pas rémunérée», mais «a une fonction de représentation» et «bénéficie de moyens dans la représentation», Assez pour fermer le ban? Mais le pire aux yeux de ceux qui manifesteront le 17 novembre ils savent ou pas que Madame Macron va percevoir 1500€ de plus par jour, au frais de qui? Il serait bien trop conséquent d’énumérer les erreurs commises par celui qui voudrait être « Calife à la place du Calife » avec un tapis volant pour tout voir sans être vu.

Mais ce qui importe à priori, c’est la montée ultra dimensionnelle sur l’antisémitisme plus de 70% en l’espace de pas même une année, alors là, on ne peut accuser ses prédécesseurs. L’augmentation des carburants est un abus des pouvoirs en place. Il serait temps de comprendre que tous les corps de métiers, tous les travailleurs sont affectés par ces hausses inadmissibles. Le principe de ces augmentations est fallacieux par rapport à la réalité. En dehors de l’augmentation des carburants il en est de même en ce qui concerne le gaz au détriment des plus démunis et dans le seul intérêt des nantis. Il faut refuser ces augmentations en saisissant les décideurs à savoir les députés directement à l’Assemblée Nationale. Ces augmentations touchent tous ceux qui ont cru dans les promesses et qui se trouvent en ces moments compétemment grugés. A une manifestation le 17 novembre 2018. Les gens ont été poussé à acheter des diesels, à modifier leur véhicule à l’essence, il en va de même en ce qui concerne le gaz et cela touche les personnes les plus démunies par rapport aux fleurons au nombre de neuf des plus nantis que comptent la France. Le feu lèche le devant de nos demeures, il faut que nous cessions de laisser agir le président, ses politiques, son gouvernement par des hausses qui nous mènent à l’anesthésie qui rompt pratiquement toute action. En la circonstance en France surprises ? Non réalités. Nous sommes dans un marasme, difficile à comprendre. Les augmentations qui touchent l’ensemble des populations de France. Les exemples sont légions : la Sécu, l’assurance chômage, le chômage qui augmente etc. La « République contractuelle » évoquée par le président n’arrive pas à se traduire en réalités? Jamais autant de hausses. Les carburants ; puis le gaz a subi : +5,4% au 1er novembre. Hausse la 9e depuis le 1er janvier. Soit : +16,4% pour le moment. Les hausses de carburants, un racket inadmissible. En un an, le plein de carburant a augmenté de 30%. Sur un euro utilisé de la pompe au réservoir, 60 centimes vont directement dans les caisses du gouvernement. Le 1er Ministre dixit : « En augmentant le prix des carburants nous préservons la planète » C’est faux ! Le plein de réservoir est passé de 50 € à 70 € en six mois. La politique tient un rôle magistral car en se servant en Iran, en Russie, cela coûterait bien moins cher. 4,5 millions de foyers vont subir, la hausse sur le tarif du gaz fixés par l’État. Le diesel devient plus coûteux que l’essence. Réponse du 1er Ministre: « l’Etat assume » L’utilisateur paye et alimente les privilèges, soit un fonctionnement d’avantages à plusieurs vitesses !

Les partis politiques : Une masse de combats questions posées

L’emploi reste un doux rêve. A moins de traverser la rue ! Écouter mais de faire en sorte que les politiques de tous bords « exécutent leur profession de foi ». Ainsi ils pourront ou ne pas comprendre qu’ils sont prisonniers de leur propre parti politique. Ils changent quand cela leur convient à divers titres. Ne pas faire d’amalgames entre le fait d’avoir le cœur à gauche ou à droite, aucune différence à l’époque où nous sommes. A venir l’augmentation des cartes grises, les péages, la CSG concerne tout le monde, baise des salaires, hausse à la SNCF, la France compte 3,4 millions de chômeurs de catégorie que soulignent les statistiques officielles du chômage sont en réalité l’arbre qui cache la forêt des 6 millions de chômeurs en France, toutes catégories confondues. Au total, immigrés (5,3 millions) et descendants direct d’immigrés (6,7 millions) sont, selon la définition de l’Insee, au nombre de 12 millions en 2008, soit 19 % de la population. 4,9 millions (41 %) sont originaires de l’Union européenne et 3,6 millions (30 %) du Maghreb. Les APL tombent pour les plus pauvres, en France sur 5 S.D.F 2 sont des femmes scandale national. La France a accueilli en 2016 un peu plus de 256.000 immigrants, rapport de l’OCDE. Le regroupement familial en est la principale source. Les réfugiés et demandeurs d’asile ont totalisé 78.000 personnes. La France est-elle victime d’une immigration massive incontrôlée, comme l’a prétendu à de nombreuses reprises la candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen? Si l’on se base sur les statistiques publiées par l’OCDE dans son rapport annuel sur les perspectives des migrations, c’est loin d’être le cas. Un chiffre qui a encore progressé en 2016 avec 78.000 demandes, soit le chiffre le plus élevé de l’histoire française, selon l’Organisation. Ces demandes ont émané de ressortissants soudanais, afghans et haïtiens. Pour une première demande d’asile (70.748 personnes), l’OCDE note une explosion de celles venant d’Afghanistan (+166% à 5.466 personnes) et d’Albanie (+105% à 5.769 personnes). Puis, 5.521 Syriens, 5.144 Soudanais, 3.000 Congolais de RDC, 2.387 Guinéens et 2.424 Irakiens ont fait la même demande. Toutefois, 29% de ces demandes ont été satisfaites, avance l’OCDE, qui estime ce même chiffre à 62% pour l’Union européenne.

Huit millions d’étrangers dans l’Hexagone

Avec les entrées de ressortissants étrangers sur le territoire, la France comptait, fin 2015 sur son sol, quelque 8 millions de personnes nées à l’étranger, soit 12,3% de sa population totale. A titre de comparaison, ce pourcentage s’élevait à 28% pour l’Australie (6,7 millions d’étrangers), 20,3% pour le Canada (7,2 millions), 14,2% pour l’Allemagne (11,4 millions) ou 13,9% pour le Royaume-Uni (8,9 millions). D’où sont originaires ces étrangers ? L’OCDE ne divulgue que les chiffres de 2012 : pour un total de 7,5 millions d’étrangers vivant en France, l’Organisation recense 1,3 million d’Algériens, 924.000 Marocains, 633.000 Portugais, 387.000 Tunisiens, 327.000 Italiens et 283.000 Espagnols. L’acquisition de nationalité française des résidents étrangers permanents sur le territoire s’est élevée à 113.608 personnes, soit 2,6% de la population étrangère vivant en France. Un taux à comparer à 1,3% en Allemagne, 2,1% au Royaume-Uni ou 3,3% aux Etats-Unis. Au premier rang de cette feuille de route très attendue, censée incarner le visage « humaniste » de la politique gouvernementale en matière d’accueil après la controversée loi asile-immigration jugée « répressive » : l’apprentissage de la langue française. Dans le cadre CIR, parcours personnalisé d’intégration, doublement à 400 heures du nombre d’heures de cours de français à partir de 2019 et le triplement à 600 heures pour les publics ne sachant ni lire ni écrire.

Un vol au lieu parler de survol et de sauver la France le baril de pétrole a baisé de Depuis son pic du 3 octobre dernier, le cours du baril de pétrole léger américain (WTI) a subi une forte correction, reculant de plus de 18% sur le marché new-yorkais Nymex. Dans le même temps, le pétrole Brent de la Mer du Nord a abandonné 16,3%. Le WTI cotait ainsi mercredi soir environ 62$ le baril contre plus de 76$ début octobre, tandis que le Brent s’affichait à un peu plus de 72$ contre plus de 86$ début octobre. Dans le même temps, le cours du dollar (devise de négociation des produits pétroliers) a peu évolué face à l’euro, ce dernier ayant cédé environ 1% depuis début octobre.

Affaire Benalla : les « témoignages mensongers » devant les commissions d’enquête

L’association Anticor a écrit aux présidents des deux commissions d’enquête parlementaires afin qu’ils saisissent le parquet.Certains propos tenus sous serment sont « susceptibles d’être qualifiés de faux témoignages », écrit Anticor dans deux courriers adressés le 24 octobre à la députée de la majorité Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale et au sénateur Philippe Bas (LR), président de la commission d’enquête du Sénat. Anticor rappelle également que le Code pénal prévoit que « le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d’une commission rogatoire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende ». « Il est très choquant qu’on puisse mentir devant la représentation nationale. Il s’agit d’appliquer la loi si des mensonges ont été proférés sous serment. Sans cela, ces commissions n’ont aucune utilité », résume Jean-Christophe Picard, président d’Anticor. Le 11 novembre 2018 va se tenir à Paris, une commémoration du centenaire avec presque tous les dirigeants du monde. Heureusement un euphémisme, Pétain sera absent de tous éloges. 1ere partie de l’article qui serait trop long, il y aura une suite. A ne pas en douter les sept psychiatres ne peuvent définir qui est E. Macron. L’essentiel qui semble se dégager reste que Monsieur Macron veut être dans un royaume et à la tête de ce dernier. C’est la raison pour laquelle le peuple risque de trouver à l’état de cerfs du moyen-âge et là il n’y aura aucune difficulté à prendre le « règne impérial », mais cela est une autre paire de manches face aux gaulois que nous sommes.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)