Macron inflexible, pour lui, certains faux gilets jaunes, homophobes et racistes sont devenus des casseurs

Nous vous « Accusons » de vivre dans un autre monde que le nôtre. Telle la majorité des élu(e)s. Il n’est pas question de remettre en cause votre fonction. Il serait utile de prendre la hauteur utile à la dignité de la mission que vous avez voulue. La France ne sera jamais la « Monarchie » de quiconque. Avez-vous compris ? Aux sens de grands principes, la pédagogie n’est pas une substance. À quand le prochain acte ? C’est de l’abstrait et vous le dites, veuillez l’appliquer. Plus de simplicités et pas dans trois mois. Vous sortez 1er vainqueur d’un combat. Nous aurions pu nous en passer. Attention il n’est que partiel. Abroger les taxes sur les carburants remettre l’I.S.F en pleine vigueur. Le sapin de noël a perdu ses guirlandes et les enfants ne pourront que s’en souvenir. Plusieurs millions offerts aux plus riches, une réalité Monsieur.

« La situation est figée, la déception présente, 20% de manque à chaque ménage par mois»

« 55 milliards que vont devoir régler de gré ou de vie à trépas la France qui travaille »

Supporter de l’O.M bien, à mon sens ce n’est point la « France profonde ». Au Stade France hier dans le match de rugby perdu, ils ont donné ce qu’ils avaient dans le ventre, l’équipe de Noah à Lille tous ces sportifs font rêver la France réelle. Nos deux équipes ont perdu, il y a des défaites qui sonnent la relève de la liberté. Afin de se sustenter de rêves qui demain pourront devenir réalités, nous rêvons tous sans exception, c’est merveilleux ? « Restaurants du cœur » les demandeurs augmentent, plus d’un million selon les inscriptions en 2019 que pensez-vous faire ? La France sombre lorsque ce sont les « Gilets jaunes » qui apportent à des gens dans la rue « Café et soupe » scandale ou pas ? Coluche n’est plus là mais son œuvre se poursuit. Heureusement que pour certains les parents ne sont plus là, quel dommage qu’ils ne puissent nous conseiller ou vous orienter, non ?

Monsieur le Président, prendre conscience, des réalités est une force. Est survenue une modeste allumette qui touche la France. Il n’y a pas de haine, ni vengeance dans mes propos. Il est plus qu’indispensable de laisser vivre, avec nos familles et nos proches. Ma plume sourd en écrivant ce texte. N’ayant nul besoin de références venant de menteurs, mais de vécu, parfois avec des larmes de sang. La condamnation de l’accusé par un tribunal, ses larmes ne laissent trace que sur son banc.

Les fantasmes, les médias, laissent augurer une prochaine réunion ce prochain samedi 1er décembre. Vous avez les moyens de la sorte de calmer la France ? Sortir de ce massacre qui étreint toute la population?

Toutes les réunions auxquelles j’ai assisté jusqu’à ce jour, ne donne point la parole au « Peuple ». Bien loin, « Les protagonistes » se gargarisent de ce qu’ils ont fait. Les futurs candidats à un monde meilleur !

Les dangers sont divers, multiples, les urnes n’appartiennent à personne sauf aux électeurs. Vous avez les équipes pour éviter la « Fuites des ressources de la France » où ? Via les « Paradis fiscaux » livrez ce combat! Le peuple vous dira : « Merci » En entend les « médias » à tour de bras, parlé de vandalismes et n’avoir jamais vu, la plus belle avenue du monde en cet état. Votre intervention : « Ne correspond pas à la demande de la France. Vos suggestions sont à longs termes et non dans l’immédiat » L’urgence est là non dans les songes du futur, vous ne croyez pas Monsieur le Président ? « Attention l’écologie en l’instant ne remplace pas le concret » « La crise vous avez les moyens de la résoudre, vous avez changé votre langage, l’erreur monumentale reste que vous tranquillisez une apparence, non le cœur des problèmes » « Un discours de conciliations sans actes avec 100 milliards de déficit identique au film « Le Jouet » qui est ce dernier ?

Procédant ainsi, ils saoulent la population, l’image à l’international, fait passer la France tel un ramasse de poubelles. Alors que les douleurs réelles du peuple sont manipulées. En des « Cabinets » devenus « Secrets »

Ayant vécu 1 guerre, deux révolutions. Loin d’être le seul responsable, il y a aussi les fautes de présidents qui sont arrivé avant vous. Masse de citoyens des millions sont devenu apatrides. Tout comme ma personne. Donc de là nait pour certains haines, violences, les « Gilets jaunes » sont des pacifistes. Evitez dans faire des animaux d’ex corridas, jusqu’à mise à mort. L’Europe un espoir indéniable, L’union crée l’espoir, vous avez les moyens, les possibilités de rendre la voix du peuple de France sans imposer « Le Traité de Lisbonne » Vous avez aussi la possibilité du non maintien de votre « Cap ». Ramenez la « Paix » Mes séquelles : ayant vu tomber à mes côtés : amis, copains, et des gens que je ne connaissais pas, etc. Une minorité des cadavres jonchés dans leur sang, au sol, cela prend au ventre au cerveau en feu qui le reste à vie.

Flammes jamais éteintes, telles celles de tous « Soldat inconnu » comme « Le Boléro de Ravel »

Embué par ces séquelles, je l’ai constaté, l’hystérie dans leur cadre. Les ghettos continuent à pousser, où pour les forces de l’ordre, elles sont devenues des zones de non droit à moins de s’incorporer dans les camps de violences. Un service d’ordre vous protège normal. Qui a déchirée la France comme personne, les citoyens? Laissant la France incapable de penser. Vous pourrez sous peu constater le fruit des défaites, une certitude. Que nous dites-vous ce mardi, disant quoi ? Qui brase le vide ? Surtout pas le monde de la finance qui permet d’avoir une sale tribu. Nous ne sommes pas dupes. La honte des violences de ces dégâts sur Paris et Province, sont comme si une personne responsable se trouve face ou aux côtés de malades, ayant 40° de fièvre. Puis que quiconque n’appelle un médecin. Vous semblez à la hauteur, ou ce n’est point vous ? Pièce de Molière : « Le Malade Imaginaire ». La France a besoin de soins intensifs, n’ayant pas la compétence pour les traiter, il est hors de question d’abandonner le combat. Veuillez à prendre soin de vous des vôtres. Le principal danger, causé par le déficit des dettes de la France. Il ne suffit pas seulement de dire « Je les entends ».

En de telles conditions, pensez-vous que le peuple celui qui vote, lui vit, écoute, subit ? Nous sombrons : 2023 verra 1% de privilégiés possédant par des actions désarçonnées avoir les moyens de leurs souhaits. Est-ce faux ?

Il ne faut pas pensez que 1789, et la prise de La Bastille est une image.

La France ne peut-être salit par la simple décision du goût du pouvoir. Les casseurs qui sont arrivés pour tenir le rôle de saccageurs. Le ministre de l’Intérieur, le 1er Ministre, le gouvernement sont les coupables ? Votre parti créé à la même vitesse que votre élection, rut dans les murs. Ils sont parfois en danger de vie, c’est anormal? J’accuse d’ignorer ce qui se passe dans les banlieux de la France. Phénomènes existant avant 1965. Il fallait s’attaquer au cœur du problème, non se faire plaisir. Qui persiste à ignorer les vrais problèmes pour les élections à venir ? Vos prédécesseurs n’ont rien fait à cet effet, sauf prétendre « Nettoyer au karcher ». Constats : qui en tête. L’injustice sociale, le manque de pouvoir d’achat dont sont bridées toutes les manettes.

Le ministre de l’Intérieur, attaque Marine Le Pen. Les arrivistes ne vont jamais bien loin. La France sur des barils de T.NT. Acceptez ou pas de le constater ? Il n’y a aucun lien de confiance, entre les travailleurs et la masse des politiques. Seule pour certains la « Victoire financière » Nous sommes au bout du « Tunnel »

Des manipulations réelles arrivent par la masse de ceux qui siègent dans les deux Chambres qui sont des complices. Les Champs Elysées ne sont pas la France. Ils n’appartiennent pas à une élite mais à la France. Les syndicats parlons-en à quels moments se sont-ils proposer pour former une table ronde pour ouvrir un véritable débat. Les français, les électeurs ne sont pas fous, hurler « Victoire alors que c’est l’échec ». Les gilets jaunes étaient le tiers de la semaine dernière. Les chiffres 107 mille, 100 gardes à vue, plaisanteries dont la majorité des médias se font l’écho avec frénésies.

Demain il arrivera des drames par la diffusion des adresses personnelles des acolytes de tous partis, qui en est responsables? Les élu(e)s. agissant ouvertement ; je peux subir l’identique que les « Acteurs » de « Charlie ». Vous connaissez les vrais conflits ? Étant sur le terrain? Pour diriger il faut avant tout donner arborer l’exemple des réalités, non des décorations, volés à la République qui décernent par des décisions à voleurs, tueurs escrocs et Cie. Pensez-vous que nous pourrons aller plus loin ?

Indéniablement les pseudos « casseurs » ne vont pas en rester à ce stade, vous le savez. L’unité des partis politiques vous fera voir le sens du réalisme ? Votre fonction, pas facile évident. Ma lettre en R.A.R. envoyée à votre attention, aura-t-elle une réponse républicaine ? Qui sera conscient, d’en lire le contenu ?

La condition humaine, à la lecture de : « Germinal » « La Bourse », « Le ventre de Paris » devrait en faire réfléchir plus d’un. Le souvenir de la lettre du « Jeune Guy Môquet à ses parents » 17 ans, avant de mourir pour son pays, avec 27 autres. Il suffit de constater ces victimes, puis les gueules cassés !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Macron Gagnant : Vous les vôtres êtes Coupables des Heurts !

Je vous « Accuse » d’ignorances et de vivre dans un autre monde que le nôtre. Vous comme la majorité des élu(e)s. Il n’est pas question de remettre en cause votre fonction, prendre la hauteur utile à la dignité de la mission que vous avez hurlé, vouloir, vous l’avez, vous ne ferez jamais de la France une « Monarchie »

Vous supportez l’O.M très bien, la France profonde ce n’est point cela. Mais le Stade France hier dans le match de rugby perdu ou gagné ils ont donné ce qu’ils avaient dans le ventre, l’équipe de Noah à Lille tous ces sportifs font rêver la France réelle.

Monsieur le Président, prenez conscience, que c’est une modeste allumette qui a touché la France. Il n’y a aucune haine, ni souhait de vengeance dans mes propos, Essayez de nous laisser vivre, avec nos familles et nos proches. Ma plume sourd en écrivant ce texte, n’ayant nul besoin de références venant de menteurs, mais de mon vécu avec des larmes de sang, la condamnation d’un accusé par un tribunal, ses larmes ne laissent aucune trace sur son banc.

Vos fantasmes et les médias, qui laissent augurer une prochaine réunion ce prochain samedi 1er décembre, vous pensez de la sorte calmer le sens de la France ? Ou continuez le massacre ?

Toutes les réunions auxquelles j’ai pu assister jusqu’à ce jour, ne donne la parole au « Peuple » bien loin de là, ils se gargarisent de ce qu’ils ont fait, et les futurs candidats à un monde meilleur !

Les dangers sont divers, multiples mais les urnes n’appartiennent à personne sinon qu’aux électeurs. Occupez avec vos équipes d’éviter la « Fuites des ressources de la France » vers où ? Mais les « Paradis fiscaux » que vous acceptez !

En entend les « médias » à tour de bras, parlé de vandalismes et n’avoir jamais vu, la plus belle avenue du monde en cet état.

Avez-vous conscience qu’ils saoulent l’ensemble de la population, l’image proposée à l’international, fait passer la France la vraie pour une poubelle. C’est totalement faux les réalités vous les manipulez dans le cadre de vos « Cabinets » devenus « Secrets »

Ayant vécu 1 guerre, deux révolutions par la faute des présidents qui sont arrivé avant vous. Masse de citoyens des millions sont devenu apatride tout comme je le suis.

J’ai vu tomber à mes côtés des amis, des copains, des gens que je connaissais et une minorité des présents joncés dans le sang qui me prend au ventre. La flamme n’est pas éteinte, je suis « Un soldat inconnu »

Embué par ces séquelles, vous et je l’ai constaté, l’hystérie dans le cadre. Vous avez créé des ghettos où pour les forces de l’ordre, elles sont devenues des zones de non droit à moins de s’incorporer dans leurs camps.

Vous avez avec un service d’ordre fumant qui vous protège et c’est normal, vous avez déchiré la France comme personne.

Laissant croire que la France n’est pas capable de penser. Vous pourrez sous peu constater le fruit de votre défaite, cela est une certitude.

Que pensez-vous nous apprendre ce mardi en disant quoi ? Vous brasez du vide, mais surtout pas le monde de la finance qui vous permet d’avoir votre propre tribu.

Nous ne sommes pas dupes. La honte des violences de ces dégâts sur Paris et Province, sont comme si vous trouvez face ou aux côtés de personnes, ayant 40° de fièvre et que vous n’appelez point un médecin.

Vous ne semblez pas du tout à la hauteur de la fameuse pièce de Molière : « Le Malade Imaginaire ».

Vous avez peut-être besoin de soins plus intensifs, n’ayant pas la compétence pour vous traiter, il est hors de question d’abandonner le combat. Mais veuillez prendre soin de vous des vôtres.

Le principal danger, c’est que créé chaque jour le déficit et les dettes de la France. Vous oubliez en disant « Je les entends ».

Vous pensez que le peuple celui qui vote, lui vous entend ? Alors nous sombrons au point où en 2023, 1% de privilégiés posséderont grâce à vos actions les moyens de vivre.

Il ne faut pas pensez que 1789, et la prise de La Bastille est une image.

La France ne peut-être salit par la simple décision du goût du pouvoir. Les casseurs qui sont arrivés pour tenir le rôle de saccageurs. A ne pas en douter le ministre de l’Intérieur, le 1er Ministre, votre gouvernement sont les réels coupables. Votre parti que vous avez créé à la même vitesse que votre élection.

Oui je vous accuse de tenter d’ignorer ce qui se passe dans les banlieux de la France. Ces phénomènes existent depuis 1970. Il fallait s’attaquer au cœur du problème et non vous faire plaisir. Vous avez et persister à ignorer les vrais problèmes pour les élections à venir. Vous agissez en guise de changements comme vos prédécesseurs, mais indéniablement vous arrivez en tête. A ne pas se tromper vous sortez vainqueur de ce 1er combat, attention il n’est que partiel.

L’injustice sociale, le manque de pouvoir d’achat dont vous bridez toutes les manettes.

Votre ministre de l’Intérieur, attaque en mentant Marine Le Pen. Je ne l’aime pas votre arriviste, dans ce cas vous asseyez la France sur des barils de T.NT. Vous pourrez ou pas le constater. Il n’y a aucun lien de confiance, entre les travailleurs et la masse des politiques, cela c’est votre « Victoire principale oui »

Des manipulations dont vous et les vôtres ainsi que la masse de ceux qui siègent dans les deux Chambres sont vos complices. Les Champs Elysées ne sont pas la France. Ils ne vous appartiennent pas.

Les syndicats parlons-en à quels moments se sont-ils proposer pour former une table ronde pour ouvrir un véritable débat. Les français, les électeurs ne sont pas fous, vous hurler « victoire » car les gilets jaunes en apparence étaient le tiers de la semaine dernière. Vos chiffres 107 mille, 100 gardes à vue, plaisanteries dont la majorité des médias se font l’écho avec frénésies.

Demain il arriverait un drame par la diffusion des adresses personnelles des acolytes de votre parti, vous en êtes responsables, vous tous les élu(e)s. Il va de même si agissant ouvertement je subissais la même chose que les locaux de « Charlie ».

Que connaissez des vrais conflits ? Avez été sur le terrain vous battre ? Pour diriger il faut avant tout donner arborer l’exemple des réalités et non des décorations, volés que la République décerne par vos décisions à des voleurs, tueurs escrocs et Cie.

Il est indéniable que les pseudos « casseurs » ne vont pas en rester à ce stade, vous le savez, l’unité des partis politiques vous ferrez voir peut-être pour une fois le sens du réalisme de vos fonctions. Partageant l’avis que la fonction ne soit pas facile. La lettre en R.A.R. envoyée et dont vous êtes tenu par obligation républicaine de répondre, serait-vous assez conscient, pour lire le contenu ?

Puis le sens de la condition humaine, tout comme la lecture de « Germinal » « La Bourse », « Le ventre de Paris » devrait vous faire réfléchir. Compter les victimes, des gueules cassés !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Agora Vox Trahisons et plus comme E. MACRON le Pompeur tel N. Sarkozy?

Pendant ce temps à l’emporte-pièce, avec des armes vendues entre autres par la France : Un enfant meurt toutes les dix minutes pour des raisons qu’on aurait pu éviter au Yémen comme sur bien des sols du monde. La France est troisième producteur exportateur d’armes du monde !

Difficile impossible et comment expliquer à la France, qu’à suivre la politique de M. Macron la France n’est pas en chute libre. Les perspectives de l’Etat sont « Fausses ». Le P.I.B. sera bien en dessous. Le F.M.I. rappelle à la France de respecter ses engagements. Il n’est pas pour autant le moment de se croire en 1930. Dans les « Trente Glorieuses ». Moments partagé « Carlo Revelli, Le Panda » et plus de mille personnes découvrez ce qu’était Agora Vox. Une journée hors du commun. Carlo Revelli et toutes les personnes présentes tirent gloire d’un combat de témoignages. 1er dicton du 5eme pouvoir fut impressionnant : elle a réuni à la Plaine Saint-Denis les plus influents bloggeurs français sur des questions, entre autres, d’enjeux, de censure, de pouvoir et le lancement d’un livre collectif. Les diaporamas réalisés en sélectionnant des vues parlantes. Lors de la journée Agora Vox « Les premières rencontres du 5eme pouvoir », j’ai croisé Patrick Juan directeur de publication d’un magazine d’informations libres ! Diaporama 1. Diaporama 2.  Diaporama 3. Du 25 mars 2007.

Un mouvement républicain spontané, venant du peuple avec un ras le bol, qui vide les bourses. Dénonçant les hausses du prix des carburants qui prennent, tel un raz de marée, à la suite du tremblement que ce dernier a causé, de ces faits l’ampleur, la macronie est désarçonnée. Qui pourra nous arrêter Lien. On doit pardonner oublier jamais la « Preuve »

L’équilibre macronien a sombré. Tel que sa justice en maintenant le même Cap, ce n’est pas celui de bonne espérance. Bonnets rougets et gilets jaunes vont faire indirectement la même chose qui arriva à « Alexandre Le Grand », son cheval était « Bucéphale » Jupiter a pris le nucléaire. Instincts bancaires je garde mon coffre et vous le remplirez, mais je vous le dirai différemment ? Attention vous faites comme « Icare » et le feu est à portée de votre regard, mais vous refusez de comprendre. Vous jouez à la « roulette Russe » de l’espoir de notre « France ». Le prix à la pompe à la Macron ne cesse de monter, les sbires de son gouvernement ne se sont pas spécialement armés. Tous les jours et les réseaux sociaux se passent le relais, l’alarme sonne du clairon. Le dit chef de l’État pense que les mesurâtes telles : le chèque énergie, sans aucune écologie et le ruban comme à l’époque des Frères Desmarais, oui s’en souvenir ce n’est pas très difficile, j’ai y travaillé. Bien, j’étais étudiant et proche de rentrer dans l’armée dans le quartier de Vaise à Lyon dans le 9 em arrondissement. Cette fameuse affaire n’est ni plus, ni moins devenu que la formidable compagnie « Total » Voici le point de qu’il à livrer au peuple de France en 36 MNS Lien. Comment réunir la nation ainsi ? Monsieur !

https://www.youtube.com/watch?v=9xaZOVvRbq4

Ceux qui ont vu le film qui valut à Coluche un « Oscar » Sans jeu de mot la pompe entraina des morts avec « Tchao Pantin »

Monsieur Macron et des pantins sans oscar pensaient à grand coups de renforts que les misères d’indemnités kilométrique, feraient la balle et suffiraient, c’est ainsi que ces conseillers ont orientés le dû présidentiel de la nation France.

Les propos tenus sur diverses ondes, jouant avec les médias, comme, le fameux « Cassius Clay, devenu Mohamed Ali » autour du ring. Le 1er Ministre boxeur, impose ses qualités de champion du monde. La raison du vrai champion était simple il refusait de faire la guerre sauf contre les politiques, tout comme « Coluche » en créant « Les restos du cœur ». Où allons-nous de la sorte ?

Ce qui sert de pare-feu en sa qualité de premier ministre, au président de la République, ce dernier fusible ignorait pratiquement tout. Telles les cartomanciennes à la « Foire du Trône » pour servir du pain d’épices, car cette foire et la 1ere de France et porte une réputation de saveur de miel aux pains d’épices, dans le 12 em à Paris.

 

La grogne, montait de jour en jour, et comme toutes échéances il arrive le moment de nature qui se cristallise et finit par faire du caramel brulée. Pas même bon à donner à des chiots, il s’agit du transport de nos enfants, du travail, de services médicaux, l’ensemble des dérives de l’enseignement, etc. Ces mesures à la balance de cuisinière, allaient-elles passer ? Comme ce qui se passa sous l’avalanche des balles « Au Bataclan » ou M. Macron était absent, pour la commémoration. Voici le seul message de sa part : Trois années sont passées mais rien n’est oublié. Le 13 novembre est entré dans la mémoire de la Nation tout entière, là où se tiennent chacune des victimes. Nous ne les oublierons jamais : elles nous rappellent la force de ce qui nous tient ensemble et qui ne peut être détruit. Mais Hollande n’y était pas non plus, alors bravo Messieurs !

Les missives de textes, là où qu’on le veuille ou pas « Google Facebook et Cie », empêche comme dixit Trump Macron une mouche sur « Twitter » Mais lorsque les l’avalanche de messages, font autant voire plus d’effets que les poudreuses de ce que certains appellent « La neige est une pureté menteuse » dixit Goethe. Réseaux sociaux, premières mobilisations rendent touchables les évidences. A ce jour «Tout un chacun tétanisé, tels ceux non vaccinés, tout dit que le gouvernement part tels l’ensemble des vilebrequins en vrille, à la suite du paiement de sa tournée».

Des ministres «craignent» même des «sujets de sécurité». «Au temps des grèves, manifestations, il subsistait des gens responsables qui permettaient que ceux qui manifestent soient en sécurité. Mais en ces circonstances, ils ne sont pas sûrs du tout». Rien ne s’arrange, des policiers forment «Grève des PV». Effectivement il y a de quoi s’interroger: «Ce jour-là, ils vont pousser jusqu’où ? »

A la suite de l’Arpentage des tranchées de la Première guerre mondiale : M. Macron prend le large muni de sa parure:« chef des armées en passant une ombre de journée, dodo à bord du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. 1ere pour un président de la République, à l’orée de son élection, il a surpassé l’uniforme, assis la sienne d’autorité, mordre dans son engagement via les forces armées.

Après 18 mois de réfections actuellement en essais au cap de Toulon, le Charles de Gaulle reçoit vers 16 h, pour 15 heures. E. Macron dira bonjour aux professions étant sur le fleuron « de l’amiral aux matelots » puis les meneurs de Rafale, les mécaniciens, les cuisiniers. La ministre des Armées Florence Parly, assistera aux manœuvres du groupe aérien embarqué, qui inclut jusqu’à 30 avions de combat Rafale, 2 avions de guet Hawkeye, puis des hélicoptères. Le président de la République saluera la capacité de projection en autonomie des armées françaises et réaffirmera le soutien du gouvernement à la sienne de Défense dans le cadre d’une interview via au journal de 20h sur TF1.

Philippe le matin, Macron le soir

L’engagement, augmenté chaque 1er janvier le budget des armées, dès 2018, octroyant 2% du PIB via 2025. Hausse de 1,6 à 1,7 milliard d’euros par an. E. Macron veut se prévaloir, risque qui pourrait toutefois confondre jour et nuit par la « Thierry la Fronde » gilets jaunes Via les prix des carburants. Quelques moments avant de se poser E. Macron, son 1er ministre E. Philippe a dévoilé via RTL des mesures d’ « accompagnement » préfabriquées par le gouvernement, à 3 jours de l’Alan « gilets jaunes ». Chances d’enrayer l’élan de colère via le pouvoir d’achat sont minimes, le but démontrer qu’E. Philippe prend le sens du mécontentement. Sommes-nous stupides à ces points où est Zorro ?

« Il est possible que nous ayons porté une attention trop vive aux réformes structurelles et pas assez au quotidien des Français » dès le début du quinquennat, reconnait un conseiller présidentiel. Il note il n’y a « pas de mobilisation contre ces réformes », le même: « Le gouvernement décide de saisir » un « ordre de rappel » Réformes qui s’accompagneront d’une attention accrue au besoin des français », dixit la « réflexion en cours » sur les prix des carburants ou les violences à l’école.

Les mesures envisagées: extension de bénéficiaires du chèque énergie, doublement des primes à la conversion (exprime à la casse), proche d’un million d’ici 2022, contre 500.000 prévues au départ. E. Macron tente de tout défendre sur TF1, démontré qu’il se soucie des militaires, du jour à jour des français ne pouvant avoir accès aux transports en commun. Mais ne pas nier sa politique l’environnent via les énergies carbonées. Que nous a appris, depuis le Charles De Gaulle, E. Macron ? Rien un sens de vide à s’écouter en silence. Savoir ou peut-être mieux analyser ses propos voici ce qu’il s’est dit, sans toucher la valeur profonde de la nation France. « Lien » Les analyses ne tarderont pas !

Encore une fois E. Macron vient de démontrer sa capacité à mener la France, que chacun tire les conclusions qui s’imposent et si certains sont morts de façons ignorées, il nous reste le signal de détresse. Combien sont ceux à avoir compris le sens du Boléro de Ravel, je l’interprète comme un éboulement dans la cour à Poutine. Puisque ne l’oublions le fameux Rudolf Noureev venait de l’ex U.R.S.S. et fut durant des années le maitre de la danse à Paris. Passage à l’Ouest à l’aéroport de Paris-Le Bourget. Rudolf Noureïev en 1961, année où il demande l’asile politique.

Lors d’une tournée du Mariinsky à Paris, le 16 juin 1961, Noureev ulcère les autorités soviétiques par ses frasques, écumant les nuits parisiennes après les représentations. Sommé de rentrer à Moscou – alors que le ballet part pour Londres. Il se jette vers deux policiers français à l’aéroport du Bourget et dépose une demande d’asile. Avec l’aide de Pierre Lacotte et de leur amie commune Clara Saint, alors en deuil de son fiancé, l’un des deux fils d’André Malraux, il parvient à fausser compagnie à ses gardes du KGB, et demande finalement l’asile politique à la France. Suite à sa fuite, Noureev est engagé pour jouer avec Nina Vyroubova dans La belle au bois dormant. Ils se brouilleront durant 5 ans après qu’il a ajouté quelques mesures au dernier solo de Vyroubova.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)