Dangers induits vis-à-vis des Citoyens

La vente des licences, des pseudos surplus de produits sans prévoir c’est oublier de gouverner les peuples sainement. La meilleure leçon en est l’absence de protection et de matériel de soins.

Nous sommes que nous le voulions ou pas face à une porte de secours sans issue.

Dans le cadre de la réflexion de la mission grand âge et autonomie qu’il a commandée, le gouvernement étudie un paiement des Ehpad en fonction du revenu du résident afin de diminuer le reste à charge des plus modestes. Cela date de 2018, ou en sommes-nous de la réalité ? Foutaises.

Il ne faut surtout pas penser que cela date depuis l’arrivée de Macron au pouvoir, ce dernier a pris le train en marche, et suivi la même route sinon pire que celle de ses prédécesseurs.

Les gouvernements ont fait de même, surtout de ce qui est le plus cher à toute personne sa vie, ses proches. La pandémie qui touche le monde dans sa globalité, pour certains est loin d’être le fruit du hasard.

Plus une journée ne passe sans qu’on en parle. Tous les supports de communications sociales ou de masse sont inondés des messages relevant les atrocités de ce nouveau tueur. Les chiffres des victimes augmentent de manière exponentielle. La science semble à bout, la religion impuissante et l’humanité s’interroge.

Le coronavirus serait qui et quoi ? Une psychose généralisée est en guerre contre cette pandémie.

Une constatation bouleversante

L’Humanité serait-elle en proie à la science ? Sinon comment comprendre tous ces événements qui gravitent autour de cette pandémie à seulement quelques mois de son apparition ?

Jamais les pompes funèbres n’ont amassés autant de cercueils, d’urnes, en France, dans le monde touché.

Le désaccord des Chercheurs et de la Communauté Internationale autour du traitement approprié au Covid-19 bien que certain médicament à l’instar de la chloroquine aient fait leur preuve dans certains pays et confirmés par le Pr. Didier Raoult. Débat que refuse de trancher l’OMS jusqu’ici alors que des milliers de personnes continuent de mourir à travers le monde.

Comment comprendre le conflit pendant entre la Chine et les Etats Unis d’Amérique sur l’origine de cette pandémie ? Le monde doit-il s’attendre à un « plan Marshal » bis après le passage de ce tsunami ? Cette maladie ne viserait-elle pas à fragiliser certain gouvernement contre leur dirigeant ? Ou à renforcer le pouvoir des industries pharmaceutique.

« L’Homme est un loup pour L’Homme » ?

Un proche un défunt sans assurance auprès des pompes funèbres, coûte un minimum de 2000€. Par les temps que nous vivons, ce virus fait la fortune multipliée par deux, trois, quatre, pour chaque décès.

Il faudra bien que des comptes soient rendus aux divers peuples, dans le cadre des agissements des gouvernements qui se sont succédé que cela soit en France ou autre pays du globe.

Les EHPAD qui sont dirigés dans la majorité des cas par les organismes déléguant des personnes à domicile, chez des personnes bénéficiant d’une classification relevant de l’A.P.A. donc du Ministère des Solidarités et de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/personnes-agees/droits-et-aides/apa-allocation-personnalisee-d-autonomie/

Qui furent et qui sont les Ministres de ces institutions : Ce sont les divers Ministres de la Santé, nommés par le Premier Ministre après l’aval du Président de la République du moins en France.

Prenons quelques exemples pour mieux nous éclairer : Fort de 35 ans d’expérience, le groupe DomuVi est l’un des principaux acteurs français de la prise en charge des personnes âgées. Avec 350 établissements dans sept pays, dont 200 en France, le groupe de maisons de retraite et de services à domicile propose une offre complète aux seniors dépendants et autonomes. Lien Le chiffre d’affaires du groupe s’élevait à plus de 1,3 milliard d’euros au 31 décembre 2017.

Créé en 2003, le groupe Korian est spécialisé dans la prise en charge des personnes âgées en établissement et à domicile. Avec près de 300 Ehpad en France, Korian est un acteur incontournable de l’accueil des personnes âgées. Il s’est également développé en Europe, où il gère environ 780 établissements et services médico-sociaux. Lien

Le groupe Orpéa gère un vaste parc mondial d’établissements et services médico-sociaux (maisons de retraite, cliniques et services d’aide à domicile). Présent depuis près de 30 ans, il prend en charge chaque année quelque 250 000 résidents et patients. Lien

En changeant leur numéro de C.S.S. ces établissements sont devenus des organismes de services et non des prestataires. Qui amassent des milliards d’euros chaque année et leurs actionnaires sans vague à l’âme les placent dans certains paradis. L’activité de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) a pour objet de prévenir ou de réduire les conséquences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des déficiences et des limitations de capacité des patients et de promouvoir leur réadaptation et leur réinsertion. Le secteur des SSR connaît un développement continu, compte tenu des besoins de soins liés aux maladies chroniques, aux événements de santé invalidants et au vieillissement de la population. Cette offre est également de plus en plus sollicitée du fait de la diminution des durées moyennes de séjour en médecine et en chirurgie.

Le principal responsable est L’Etat, ou les citoyens de base ? Des événements qui ne surprennent pas les Hommes avertis

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Certains motifs essentiels de « L’IMMIGRATION »

Des aides de la Banque mondiale pour les pays pauvres sont détournées vers des paradis fiscaux. Comment ne pas comprendre les phénomènes divers de ne pas arriver à maitriser ces maux que représentent masse d’immigrations, ainsi que certaines révoltes ? Pour certains qui refusent de comprendre la réalité de certains mafieux poussent à des révoltes justifiées.

A la lecture des chiffres, oui encore eux et ils sont récents presque tout peut se comprendre.

La Banque mondiale apporte des aides aux pays les plus démunis ; l’inverse se produit, car ces fonds profiteraient finalement aux plus riches.

La Banque mondiale constate un taux de fuite moyen vers des comptes off-shore à hauteur de 7,5%.

Une des raisons pour lesquelles Pinelopi « Penny » Koujianou Golberg, économiste en chef de la Banque mondiale, a démissionné le 5 février dernier.

Dans une étude publiée ce mardi 18 février, l’institution estime qu’une partie des aides données aux pays pauvres partiraient vers des paradis fiscaux.

L’étude intitulée « L’aide financière accaparée par les élites » constate que 5% des fonds atterrissent sur des comptes offshore.

Le taux atteint plus de 15% pour 7 pays les plus dépendants des aides de la Banque mondiale. Tels que : le Burundi, la Guinée-Bissau ou encore la Sierra Leone.

L’aide financière détournée par ni plus ni moins que les élites

L’institution a analysée sur 22 des pays qui ont le plus besoin de fonds vitaux. Dans le cadre d’une subvention égale à 1% du PIB, les dépôts dans les paradis fiscaux augmentent de 3,4%, tout en étant égal à zéro dans les pays qui n’en sont pas.

L’étude diffusée montre que « les versements d’aides coïncident avec une augmentation importante de transferts vers des centres financiers offshore connus pour leur opacité fiscale comme la Suisse, le Luxembourg, les îles Caïman et Singapour« . « Si d’autres interprétations sont possibles, relèvent ses auteurs, cela suggère une évasion sur des comptes bancaires privés dans ces paradis fiscaux. »

Dix-neuf de ces pays sont en Afrique, avec des dépôts annuels représentant dans certains Etats des sommes plus qu’importantes : 103 millions de dollars pour le Burundi, 145 pour la Tanzanie, 193 millions de dollars pour Madagascar.

Les auteurs estiment également que le détournement de fonds par les « élites » des pays est l’explication la plus plausible, même s’il en existe d’autres. « L’aide détournée par les politiques au pouvoir, les bureaucrates et leurs acolytes est cohérente avec la totalité des schémas observés« .

Le rapport précise également que les effets sont plus importants pour les pays « les plus corrompus« .

Les auteurs estiment également que le détournement de fonds par les « élites » des pays est l’explication la plus plausible, même s’il en existe d’autres.

Dans tous les cas, les économistes de l’étude insistent sur l’importance des sommes captées : « Ces taux représentent une estimation à minima car l’étude ne prend en compte que les transferts vers des comptes offshore, sans intégrer les possibles dépenses en immobilier ou en biens de luxe« .

Pour Oxfam, la liste noire des paradis fiscaux français est « complètement à côté de la cible »

Sources Marianne/ AFP/ Divers

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)