Macron Brade La France? 1ere partie :

Que puis-je faire à la place où je me trouve, afin que les exigences de l’institution s’estompent ? De l’enfant aux adultes.

Je ne sais plus qui je suis, étant rejeté, à chacune de mes demandes. Quel que soit mon âge !

Il ne brade pas uniquement la France. Transforme la majorité des institutions. Dans son jeu de quilles, combien de citoyens trouveront une forme d’équilibre ?

Une quasi-certitude semble se dégager. Emmanuel Macron, ne sera surement pas candidat à la prochaine présidentielle. La raison est plus qu’évidente. Cela ne rapporte pas assez !

Sans oublier que les dégâts à remettre en ordre du quasi impossible?

Savoir qui est qui ! Pas loin de la moitié des français ignorent le nom du premier Ministre : Édouard Philippe. En l’instant il assure le SAV de son président point ! Et il se cherche afin de pouvoir peut-être savoir ce qu’il peut dire ou ne pas dire !

Nos écoles, hôpitaux, administrations, armées, retraités, couverture sociale, notre justice, notre sécurité : sont tous passés à la moulinette des réductions. A ce rythme, les acquis de longue date ; passent par l’ampleur des restrictions « Jupitériennes » Le droit au savoir, les valeurs agricoles, nos vignobles, nos terres, la liste serait tellement longue, que nous aurions besoin d’un nouveau Bottin. Il n’existe pas 36 formules, à priori seules 3 font face. Réduire la puissance du consortium européen.

Appliquer un quota qui fasse que nos entreprises soient la force de l’emploi en France, modifiant ainsi la Loi Travail par Ordonnances, donc par voie de conséquence surtout ne pas toucher aux retraites. Remettre Le Traité sur l’Europe au vote des électeurs de la France.

Indispensable de revoir Le Budget de la France. Rejeté par 70% des français. Deux tiers des Français trouvent le budget présenté par le gouvernement, plus qu’injuste. Ils ne sont pas fous ? Supprimer le prélèvement de la CSG au niveau des retraités. Ne pas confier à des sociétés privées le contrôle et la gestion des radars, sur les routes.

A ne pas en douter, il suffit de voir quelques points. Nous sommes en 2017, à l’époque des « Rois financiers ». Certains veulent nous ramener à « êtres leurs esclaves ». Faut-il que nous l’entendions de la même oreille? Nous sommes dans une décrépitude que nous n’avons jamais connue ni vécue. Comme, le dirait le croupier d’une table de roulette : « Rien ne va plus ». Les manifestations sont faites de briques et de brocs ! Rien ne colle, sauf les têtes dirigistes de l’Etat ?

Nos libertés, nos cultures, nos convictions, nos savoir-faire, vont finir par se trouver avec l’ensemble du patrimoine de la France, dans les girons de puissances étrangères. Il semble invraisemblable, de constater ces actes, puis de penser pouvoir rester une République. La force de la France se meurt, dans le manque de : Liberté – Egalité – Fraternité –

Alors ceux qui le peuvent nanti de leur nationalité française. Quittent le sol de la France. L’exode sonne, un certain glas ! Oui ces français ont pris comme décision de vivre hors de leur propre pays !

La France par des magouilles incroyables, venant tous azimuts ne possède plus que la Tour Eiffel. Puis encore le mot est fort, elle reçoit les grands événements d’autres nations ; en reflets publicitaires.

Que devient la France ? Un gouffre tel le Tonneau des Danaïdes !

La Chine – Le Japon – La Russie – Puis d’autres : investissent dans l’intérêt de leur nation.

La France vend, brade, solde, pratiquement ce qu’il a fallu des millénaires pour êtres ce que nous étions ; il y a encore quelques temps. France la réalité est présente en queue de peloton d’une Europe quasi moribonde. Les plus aisés sont les plus satisfaits de l’action du gouvernement, évident.

De ce qui se passe, il résulte, une analyse partielle du réel des nantis

L’un des 1er investisseurs en France – En Europe – En Occident est le Qatar, surtout en France

Le Qatar dispose d’un fonds d’investissement de 335 Mds$, qu’il a investi massivement en France. Le PSG, le Printemps, la chaîne TV BeIn Sports. La liste est loin d’être exhaustive ! Le petit émirat du Golfe est accusé de soutenir financièrement des organisations terroristes, dont l’Etat islamique, Al-Qaïda et les Frères musulmans, ainsi que de déstabiliser la région en soutenant des groupes terroristes liés à l’Iran. Le Qatar Investment Authority (QIA), a investi plus de 330 milliards d’euros dans le monde. La majorité en France. Ce pays a multiplié ses acquisitions. Dans le sport, les médias, l’hôtellerie de luxe, la distribution, etc. Sans oublier « Le Prix de l’Arc de Triomphe » Nous observons des affiches stipulant: « Qatar Prix de l’Arc de Triomphe ». Doha est le 1er actionnaire du groupe de médias Lagardère (13,03% du capital), le second du géant de l’hôtellerie Accor Hôtels (10,3%) derrière le chinois Jin Jiang International Holdings (12,5%).

Hôtels parisiens et sur la Côte d’Azur

Des investisseurs qataris détiennent : les hôtels parisiens Raffles (ex-Royal Monceau), Concorde Lafayette, Péninsule et l’hôtel du Louvre – le Martinez- le Carlton à Cannes- le Palais de la Méditerranée à Nice. Le Qatar possède des participations minoritaires dans de nombreuses grandes entreprises françaises, dont Total, Vinci, Veolia Environnement, LVMH – Vivendi. La société qatarie Mannai Corp contrôle 51% du capital de GFI Informatique. A l’étranger, l’émirat dispose notamment de parts dans la banque britannique Barclays et la suisse Crédit Suisse (supérieur à 5%).

Le Qatar se targue de plusieurs milliers de mètres carrés de locaux avenue des Champs-Élysées et près d’un quart de la Société fermière du casino municipal de Cannes. Il exploite le Majestic Barrière- le Gray d’Albion. L’émir du Qatar possède l’hôtel d’Evreux, sur la place Vendôme à Paris, et son frère détient l’hôtel Lambert, sur l’île Saint-Louis. L’émirat est partenaire de la Caisse des dépôts, dans un fonds d’investissement de 300 millions d’euros pour les PME françaises innovantes.

Non complétement satisfait de ces gâchis innommables, poursuivons ! L’État désire se prononcer pour formuler des interdictions administratives de manifester. A ce stade, nous revenons au XVIIe siècle.

Macron envisage d’avoir recours au référendum pour mener à bien sa réforme institutionnelle. Il semble qu’entre le fait d’envisager et la réalité « La gifle risque d’être magistrale »

L’Espagne, fait partie de l’Europe. La révolte qui tinte en Catalogne donne le son du devenir de la France sous peu.

Avoir réformé l’ISF en France : sème le malaise dans sa propre majorité.

Macron, veut représenter un basculement vers la dépolitisation du politique. A ce rythme, mes propos prennent plein sens. Procédant ainsi il ramènera la France sous la troisième République.

Un raz-de-marée de la misère : le président du Secours populaire, touché par les retraités qui demandent à manger ! Monsieur Macron : entendez-vous « Les Loups aux portes de Paris »?

Loi Travail : les routiers vont appuyer leurs actions. La suppression de leurs acquis de vrais scandales. Surtout ne pas augmenter le forfait hospitalier. Combien sont ceux qui ne pourront plus se soigner? Avec les nouvelles dotations aux régions comment vont-elles, pouvoir fonctionner, en 2018 ?

Les nouvelles pratiques scolaires?

Ayant reçu le courrier du Professeur Joyeux je ne pose qu’un extrait, la suite ici ! Va-t-on permettre de parler de masturbation infantile précoce à des enfants de maternelle, de décrire des positions de pénétration vaginale à des collégiens âgés de 12 ans, de leur expliquer encore à l’âge de 12 ans comment se pratique la sodomie et pourquoi les acteurs de films pornographiques éjaculent hors du vagin de leur partenaire ? Sans parler de certains textes prétendument littéraires, et étudiés en classe, qui décrivent en long en large et en travers des scènes de fellation. Quel est le sens véritable de tout cela ? Et surtout, quel en est le but ? Ce programme constitue une intrusion violente dans le développement affectif de l’enfant et du jeune et n’a rien à faire à l’Ecole. Il est pourtant obligatoire dans tous les établissements de l’Éducation nationale, qu’ils soient publics ou privés.

Il ne faut pas s’étonner si dans le monde un enfant sur quatre a subi des violences physiques, une fille sur cinq et un garçon sur treize des violences sexuelles, un enfant sur trois des violences psychologiques (Enquête Hillis citée par l’OMS 2016). Cela ne peut que s’accroître, augmenter les cas de pédophiles et d’incestes, déjà de plus en plus fréquents, fortement induits par les images pornographiques qui circulent partout et dont les jeunes sont saturés. Nous devons, ensemble, nous saisir de ce sujet. Il est une raison supplémentaire pour demander à la ministre de la Santé de revenir sur les 2 décisions de maintenir, ses positions, dans les écoles !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Les Folies Deviennent Parfois Lucides

Certains considèrent le pouvoir équivalent à l’arrivisme.

Les conflits de la peur sont la solution, à leurs divers pouvoirs.

« La guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens. » Cette maxime de Clausewitz est devenue l’une des phrases les plus célèbres de notre temps.

Emmanuel Macron, aura ou pas les trois cinquième, nécessaire à une modification de la Constitution de la France ? A ne pas en douter, un réel camouflet que le « Jupitérien » vient d’occulter. Il attendait un bien meilleur résultat ; une forme de main mise sur l’ensemble des pouvoirs, dans certaines ombres. A ne pas se leurrer les grands électeurs ont optés pour une position réellement différente.

Il y eu « La folie des Grandeurs » vu en d’autres hospices. « Mille milliards » de dollars en jeu. Le fameux rôle d’Yves Montand, dans le transport de T.N.T. qui coûta la vie aux quatre amis-ennemis interprètes au départ dans l’union. Ne perdons pas le sens tyrannique de Clouzot durant le tournage à certains égards. Autrement dit « Le salaire de la peur » Surgit de l’ombre, la réalité de ce Monsieur « Le Président » De paroles, plus vrai que vrai ; chacun tente à sa manière de passer aux actes. Que de tricheries alors, ils forcent des unions lucratives.

Du réel à de l’intimidation ?

Des bombardiers américains ont survolé la mer du Japon, à l’est des côtes de la « Corée du Nord«  pour démontrer que Washington avait de nombreuses options militaires à sa disposition, a annoncé, le département américain de la Défense. Dossier apparemment bien structuré. Il vaut mieux effectivement être populaire, plutôt que responsable.  « Jamais au cours du XXIe siècle un chasseur ou un bombardier américain n’avait volé aussi loin au nord de la Zone démilitarisée. Soulignant ainsi le sérieux avec lequel nous prenons le comportement irresponsable« , de la Corée du Nord, a déclaré Dana White, porte-parole du Pentagone.

Il émerge masse de réalités, et nous passons à côtés de certaines lucidités. « Le combat des Chefs » pour ceux qui suivent les B.D. dont les instigateurs sont indéniablement Uderzo et Goscinny. A ne pas le vouloir, la température ne cesse de monter et de descendre. Un praticien pourrait dire peut-être : La musique commence à jouer sa partition.

À la recherche d’une stabilité, face à une incertitude de transgression, nous avons bien des contextes à tous vents pour les comprendre. Essayons d’analyser les diverses situations. La puissance que porte qui ? Evidemment les réseaux sociaux. Les informations y compris lorsque l’on ne fait rien de particulier pour se tenir au courant, nous les recevons avec plus ou moins de contrevérités.

Les générations de 1940 à environ 1995, sont persuadées de tenir le plein bon sens. Là commence le fondement utopique de ceux qui disent : « Je sais ». Un constat tombe, celui que la lucidité nous permet de survivre, de gré ou de force. En d’autres circonstances c’est la fin !

Il y a toutefois plusieurs raisons de se préoccuper. La poussée du parti d’extrême droite dans le cadre des élections en Allemagne. Même si le CDU arrive en tête. Il faudra à Madame Merkel tout son talent pour laisser son pays dans la lignée de ses quatre victoires successives.

Nous allons ou pas manquer de carburants, une citation légendaire dit : « Là où, il passe, l’herbe ne repousse plus » Presque à ne pas en douter, nous sommes entrainés dans le même chemin. Il reste que certains se posent, le même type, ou même, style, de questions.

L’essentiel s’en dégage. Savoir, connaitre la part de responsabilité de chacun.

Nous entendons, fortement le bruit des bottes. Le difficile, savoir d’où, partent les premiers pas.

Dans la majorité des jeux d’enfants, d’adultes, ils se pratiquent avec des dés, des pions, des cartes. Là, où le chemin devient réellement dangereux est d’admettre que de jouer avec des allumettes le risque de se bruler, reste bien plus fort que de tenir les rôles d’observateurs.

La compréhension peut valoir à double voire à triple, quadruple et même plus de sens. Depuis l’effondrement du IIIe Reich, l’extrême-droite, fait son entrée au parlement allemand, le Bundestag.

Les Allemands ont placé l’AfD, le parti d’extrême-droite, en troisième position des élections législatives. La CDU, le parti de la chancelière Angela Merkel, est arrivé en tête. Avec 33 % des suffrages, son score le plus bas depuis sa création en 1949.

Ronald Glaser La quarantaine, visage grêlé, est l’un des plus puissants artisans de cette entrée fracassante de « L’alternative pour l’Allemagne«  au parlement allemand.

La proportionnelle, grâce au mode de scrutin, démocratique : 94 députés d’extrême-droite vont pouvoir y développer leur euroscepticisme.

On ne veut pas porter le fardeau de la Grèce. Des pays d’Europe du Sud. On veut un contrôle des frontières, non une invasion de personnes qui nous utilisent. » dixit Ronald Glaser.

Angela Merkel et les autres partis disent ‘L’Islam fait partie de l’Allemagne’. L’AfD dit non. Au contraire. L’Islam ne fait pas partie de l’Allemagne. Nous sommes un pays chrétien. Point répète Ronald Glaser, membre du parti d’extrême droite.

À l’Université Libre de Berlin, le spécialiste du vote allemand Martin Klaush a vu progresser ces dernières années, ce jeune parti, né en 2013. La stratégie de l’AfD, c’est de provoquer avec un discours à la limite de l’acceptable. Ils ont mené une campagne anti-élites. Ils se sont posés en victimes. Normalement, en Allemagne, c’est un handicap de défendre des idées extrêmes et d’être divisés aussi, ce qu’ils sont. Les sondages sont montés lorsque l’AfD s’est positionné comme le seul parti opposé à la politique d’accueil des réfugiés. L’entrée au parlement ne représente qu’une étape. Certains de ses dirigeants n’hésitent pas à dire qu’en 2021, il faudra gouverner.

Il semble difficile, d’essayer de faire comprendre aux générations naissantes, les affres d’une Europe, d’une France, telles qu’elles existent et périclitent avec des fronderies qui sourdent en quasiment tous pays. La France par ses grands électeurs vient d’assumer un certain retour aux sources. De là, à penser que ce que chacun des surpuissants en Europe, en Occident, drainant en finances empêcheront ; la montée d’un nazisme est d’un domaine supérieur à la décadence.

La principale solution que l’Europe se doit d’assumer est le bon sens. Réduire le nombre de députés, de sénateurs, il n’y a pratiquement pas à en douter que dans le cas contraire, nous observerons l’affaissement du château de sable à la montée des marées.

La majorité des classes politiques, critiquent à torts ou raisons, certains propos de Jean Luc Mélenchon. La France Insoumise est-elle si loin de la réalité ? Alors que d’autres jouent avec des expressions sortis du contexte réel.

Certains peuples ont fait partir le nazisme, d’autres le font avancer.

L’appel au peuple et à toutes ses ramifications, sont des réalités que nul ne peut pouvoir contester.

Il est indéniable, que le passage en force, fait forcément marche arrière. Lorsque gouverner est trop difficile on part, ou il faut passer par la seule voie républicaine : Un ou dix référendums !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

F.N. La Fin? Divorces Prévus?

Personne ne peut contester le droit de grève, le constat s’impose à quoi servent celles de ces jours ?

Le PS vend son siège et se délabre. Macron avance et démolit la vraie République.

Florian Philippot prend l’emblème de la Croix de Lorraine et affirme qu’en quittant le F.N. ce parti est mort.

L’unité du Front national se démembre. Florian Philippot, se trouve fin 2011 directeur de la campagne présidentielle de Marine Le Pen, il connait une ascension fulgurante dans le parti. Des conflits étouffés avec des dirigeants frontistes. Mais où demeurent des séquelles irréversibles. Pourtant, il n’y avait guère de nuages avec MLP. Telle que dans la Grande Vadrouille. Défend son chef d’orchestre du « marinisme ». Eole sème la perturbation suite à la défaite de la candidate dans le débat face à Macron. Le lancement par Florian Philippot de son association Les Patriotes, les deux figures de l’extrême droite se répondent vertement par médias interposés.

Philippot lance Les Patriotes

Alors que des divergences séparaient déjà Marine Le Pen et Florian Philippot, la discorde s’accentue. Florian Philippot procède au lancement de son association, Les Patriotes. Le 15 mai 2017 sans attendre la fin de la campagne des législatives. Objectif: « Défendre et porter le message de Marine Le Pen au soir du second tour de l’élection présidentielle ».

Là le fait de voir Florian Philippot tenir au Front national se pose alors très sérieusement.

Des cadres critiquent l’association

La création des Patriotes est critiquée au sein du Front national. « Je n’adhère pas à l’association Les Patriotes. Je reste à 100% au FN, avec Marine Le Pen », tweete Gilles Lebreton, eurodéputé FN. Message partagé par de nombreux responsables du FN.

« L’association de Florian Philippot est inutile, parasite le FN et sa Présidente. Sans moi ! », dixit : Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie, membre du bureau politique du parti.

Après avoir dit « tant mieux ! », Marine Le Pen se joint à la vague de critiques. « J’ai trouvé que le calendrier étonnant. Disons que ça aurait pu attendre. Ça crée des incompréhensions », dit-t-elle dans L’Opinion, trouvant, le nom de l’association « ringard ».

6 septembre, le député, Gilbert Collard demande à Florian Philippot d’arrêter la boursouflure de l’ego. Si j’étais Marine Le Pen, je dirais à Florian Philippot : Tu ranges les Patriotes qui ne riment à rien, et tu joues collectif' », déclare-t-il à la presse.

Marine Le Pen le rappelle à l’ordre

15 septembre, Marine Le Pen revient à la charge. Une interview au Parisien, la présidente du parti somme Florian Philippot de « clarifier » sa situation. « Qu’il y ait des think-tanks, aucun souci. Nous sommes tout de même au cœur de la refondation du mouvement, rappelle-t-elle. Je souhaite donc que tous les dirigeants du FN se reconcentrent sur cette refondation.

Philippot fin de non-recevoir à Le Pen

Il faudrait clarifier, pour le coup, sortir de la tambouille interne et qu’on soit audible sur le fond face à Macron. La réponse de Florian Philippot sur le champ « Je ne quitterai par la présidence des Patriote. 18 septembre. Ça n’est pas une opposition. Il y a déjà eu et il y a encore actuellement d’autres vice-présidents qui dirigent des associations.Quand on lui demande ce que signifie « clarifier sa position », Florian Philippot dixit : « Je ne sais pas. Ma position est extrêmement claire. » Le vice-président du parti évoque son possible départ du Front national si Marine Le Pen abandonne la sortie de l’euro. Je ne vois pas pourquoi Marine, ferait cela. Oui, si elle fait cela, ce sera sans moi. »

« On ne fera pas la refondation avec un pistolet sur la tempe » : 19 septembre, Florian Philippot. Marine Le Pen déclare sur RTL qu’elle « prendrait ses responsabilités » si son vice-président ne quittait pas la présidence de son association. « Je lui ai répondu, ainsi qu’au bureau politique, que je ne comprenais pas cette demande et que je ne pouvais donc pas y répondre », déclare le vice-président du FN sur RMC.

Le Pen retire à Philippot sa délégation du parti F.N.

Hors de question de quitter la présidence de son association Les Patriotes. Florian Philippot tient tête, Marine Le Pen le sanctionne. Elle a décidé, le 20 septembre, de lui retirer sa délégation à la stratégie et à la communication, tout en le maintenant à son poste de vice-président du FN. Florian Philippot, sollicité par mes soins, n’a pas répondu à la demande de mettre un terme au conflit d’intérêts résultant de sa double responsabilité de vice-président du FN chargé de la stratégie et de la communication et de président de l’association politique Les Patriotes, écrit Marine Le Pen. J’ai pris la décision de lui retirer sa délégation à la stratégie et à la communication. Sa vice-présidence sera, à compter de ce jour, sans délégation. » Un début de mise à l’écart.

Florian Philippot quitte le F.N.

« Evidemment, je quitte le Front national », annonce, jeudi 21 septembre, Florian Philippot sur France 2. « On m’a annoncé que je suis vice-président de rien. Je n’ai pas le goût du ridicule et je n’ai jamais eu le goût de ne rien faire », a-t-il justifié sur le plateau des « 4 Vérités ». « Je pense que la décision de Marine de me nommer vice-président de rien a fait beaucoup de mal aux militants. Mais je ne blâme pas Marine », a-t-il continué.

Il n’en demeure pas moins, que le F.N. prend en la circonstance surement la matière grise qui a fait progresser ce parti. Des propos sur France2 de son départ ! Puis à la suite Marine le Pen sur la sellette. Divers points de vues  d’autres partis! Un retour en arrière et une avancée !

Il n’empêche pas moins qu’il conserve, ses autres fonctions politiques. Qui sont les plus atteints ?

Il reste à savoir, en dehors de ses valeurs de travailleur acharné, dans quelles mesures les 2500 adhérents à son association pourront ou pas créer un nouveau mouvement. Ils seront dixit Florian Philippot bien plus nombreux que certains ne le pense à me suivre. Nous le serons sous peu, à suivre.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Le Levothyrox La Ministre De La Santé Mensonges Géants ! Les Crises d’Etat?

La santé représente pour certains plus qu’un fonds de commerce.

Certains tentent de tout acheter y compris les mensonges.

Avec l’aval du président de la République, la folie commence à gagner les informations. Elles sont plus contradictoires que le fait de trouver un troupeau de moutons à 6 pattes survolant la Tour Eiffel. Monsieur Macron vous dirigez tout sans aucun résultat tangible. Il suffit de voir si vos ordonnances sur la Loi du travail passeront, aussi facilement. Vous grugez les territoires de la France. Aussi vrai que la santé des gens vous indiffère. Par votre narcissisme, nous ne sommes pas dans un cercle de jeux, où vous pouvez faire avancer les gens tels des soldats de plomb. Ayant traité à diverses reprises ces sujets, l’engagement prit de revenir et ICI ! Et LA !

Au dernier Conseil des ministres, chacun est reparti, comme la citation plus ou moins juste : Sa musette bien garnie de vos conseils distillés comme les perfusions du dernier des Mohicans. Juste quelques exemples auxquels vous aurez vous, comme les vôtres biens des problèmes à en démontrer le bienfondé. L’analyse reçue ce jour sur ce que l’on peut considérer figure dans les colonnes du Figaro (Sources) In en texto ci-dessous.

Des hypothèses sont avancées par des spécialistes pour expliquer les effets secondaires ressentis par de nombreux patients. Patients affolés et en colère, médecins dépassés, médias enflammés. Depuis le mois de mai, la crise du Levothyrox n’en finit pas d’enfler. Plus de 9000 patients sur les 3 millions qui prennent quotidiennement ce médicament. Ils se plaignent d’effets secondaires liés à la nouvelle formule du médicament: crampes, problèmes intestinaux, maux de tête, vertiges, perte de cheveux. Le nouveau Levothyrox, commercialisé depuis mars 2017, représente-il vraiment un danger pour la santé?

Au départ, tout partait d’une bonne intention. Ayant constaté dès 2012 un manque de stabilité du Levothyrox au cours du temps, l’Agence nationale de Sécurité du Médicament ANSM a demandé au laboratoire Merck d’améliorer la formule pharmacologique. En effet, le principe actif du médicament, une hormone thyroïdienne appelée «lévothyroxine» s’altérait au contact des excipients, ces substances chargées d’assurer la conservation et le transport du principe actif jusqu’à son site d’absorption. Des analyses ont ainsi montré qu’au contact du lactose, près du tiers de la quantité de principe actif (31,3%) disparaissait au bout de 6 mois!

Un nouveau composé, le mannitol

Dans la nouvelle formule, le principe actif la lévothyroxine n’a pas été modifié, mais le lactose a laissé place au mannitol, grâce auquel le médicament a significativement gagné en stabilité. Cet excipient, présent dans d’autres médicaments et dans de nombreux produits de consommation courante : chewing-gums, dentifrice, a été cité comme source possible des nombreux effets indésirables signalés. Une hypothèse peu crédible, selon le Pr Françoise Borson-Chazot, chef du service d’endocrinologie du CHU de Lyon. «Un comprimé contient moins de 100 milligrammes de mannitol, or les effets notoires n’apparaissent qu’à des doses au moins 10 fois supérieures», justifie la spécialiste. La piste du mannitol serait donc à écarter. La formule a-t-elle été correctement évaluée en termes de tolérance à long terme ?

Société Française d’Endocrinologie

Dans un communiqué daté du 11 septembre, la Société Française d’Endocrinologie soulève une question forte délicate: la formule a-t-elle été correctement évaluée en termes de tolérance à long terme? À partir des deux études fournies par le laboratoire Merck, l’agence du médicament assure que l’ancien et le nouveau médicament sont bio équivalents, c’est-à-dire que la quantité de principe actif disponible dans le sang du patient et la vitesse à laquelle ce principe actif atteint la circulation sanguine est identique entre les deux formules.

Cependant, l’Agence sanitaire ne donne pas accès aux deux études en question. Par ailleurs, la Société Française d’Endocrinologie note que «la forte dose administrée lors de l’étude est une dose unique, et qu’elle ne remplace pas une étude d’administration prolongée à des patients». L’agence du médicament a-t-elle bien apprécié les risques? La crise aurait-elle pu être anticipée par un essai clinique plus complet?

Un dosage très sensible

D’autres spécialistes assurent que les effets secondaires, dus à une grande sensibilité de l’organisme à l’hormone, ne sont que passagers. Car si le médicament est particulièrement efficace, il a l’inconvénient d’avoir une marge thérapeutique étroite. En clair, cela signifie qu’une très petite variation de dosage peut entraîner un déséquilibre thyroïdien et avoir de lourdes conséquences. Si l’hormone est prescrite à dose adéquate, elle ne pourra être qu’utile et efficace, affirme le Dr Violaine Guérin, médecin endocrinologue à Paris dans un texte intitulé «Message aux 3 millions de Français sous Levothyrox: stop à la panique». En revanche, si elle est en surdosage ou en sous dosage, les patients ressentiront des effets d’hyperthyroïdie ou d’hypothyroïdie. Il faudra donc corriger le dosage, et les symptômes rentreront dans l’ordre». On estime qu’à compter du changement de traitement, il faut attendre au moins 5 semaines avant de pouvoir faire les examens sanguins qui permettront d’évaluer la dose adéquate et ainsi, de rétablir l’équilibre.

Une communication chaotique

Pour les spécialistes, le battage médiatique dont a bénéficié le Levothyrox n’est pas étranger à certains symptômes. «Au moment de passer au nouveau Levothyrox, beaucoup de patients sont très stressés par tout ce qu’ils ont entendu et lu dans les médias et sur les réseaux sociaux. Or on sait qu’il y a un lien très important entre le stress et les maladies thyroïdiennes», explique le Pr Borson-Chazot. «Il y a un lien très important entre le stress et les maladies thyroïdiennes» Pr Françoise Borson-Chazot.

Depuis plusieurs mois, on assiste d’une part à une carence de communication de la part des autorités sanitaires et à l’amplification d’un mauvais buzz, surenchérit le Dr Guérin. Sans compter que des symptômes pourraient être attribués à tort au Levothyrox. Il ne faut pas nier ces symptômes mais les professionnels de santé doivent procéder à un interrogatoire minutieux afin d’attribuer au mieux leur origine. Si vous avez encore des doutes, faites ce travail d’analyse avec votre médecin généraliste ou votre endocrinologue, qui jugera de la pertinence d’un contrôle biologique après examen clinique. Mais soyez rassurés, patients sous Levothyrox, vous n’êtes pas en danger», poursuit le Dr Guérin. Et d’ajouter: «ne mettez pas en danger de rupture d’approvisionnement les enfants qui sont sous gouttes de Thyroxine, parce qu’il est plus facile pour un enfant d’avaler des gouttes qu’un comprimé et parce que des doses plus faibles leur sont nécessaires. Dans son communiqué, la Société Française d’Endocrinologie a demandé aux patients de ne pas interrompre leur traitement en raison des conséquences graves que cela pourrait avoir sur leur santé.

Le lien vers la fiche d’information mise à disposition par l’Agence du Médicament. (Fin des sources) La ministre de la Santé Agnès Buzyn est dans l’obligation de compter 9.000 signalements d’effets indésirables par les patients prenant du Levothyrox. Médicament traitant les défauts de la thyroïde, ou ses séquelles. La ministre a reconnu un problème d’information des malades. Il s’avère que les chiffres annoncés sont totalement inexacts. En ce moment plus de 15 000 cas signés figurent sur le dépôt de plainte contre « X » auprès des Tribunaux.

Dixit la ministre : »Si l’on regarde les enquêtes de pharmacovigilance et ce qui remonte du terrain, nous sommes à 9.000 signalements sur les trois millions de personnes » qui prennent en France du Levothyrox, a-t-elle déclaré sur RTL. Le leurre est de taille, comme si la connivence à ce stade rapporte un usufruit complémentaire. Surement mais les bénéficiaires ne sont surtout pas les victimes cela est une certitude à vie.

A ne pas en douter, plutôt que de s’engager dans une politique sanitaire et de sauvegarde ; c’est du massacre à tous vents. Les chiffres de l’Agence du médicament ANSM évaluaient à 5.000 le nombre de déclarations d’effets indésirables dus à la nouvelle formule du Levothyrox.

Crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux, etc. C’est à se poser réellement la question essentielle à se poser, quelle doit-être la 1ere sanction à leur égard ?

Il ne faut pas minimiser leurs réelles responsabilités. Les mensonges sont comme les engagements pris dans le cadre des causes d’IRMA sur les DOM TOM par Monsieur Macron.

En ce qui concerne les responsables de la modification du Levothyrox. La sanction serait de leur en faire prendre un par jour pendant un mois. Ils ne risquent en aucun cas à petites doses d’en mourir. En ressemblant au supplice de Tantale ils comprendraient rapidement et feraient le nécessaire dans les meilleurs délais.

Nous constatons que les résultats qui témoignent de la capacité de modifications du Levothyrox, devait intervenir le 26 septembre 2017. Vous le constatez, ils repoussent la date au 31 octobre à priori de la même année, mensonges à la louche, mais pas des doses de caviar.

Un autre plan surprend aussi. Madame le ministre annonce 9000 cas, l’ANSM 5000, sommes-nous idiots à ne pas savoir lire ou compter ? Les chiffres réels des patients concernés sont de de plus de 3 millions en France. CQFD, ne cherchez pas les menteurs vous les avez tous les jours ou presque face à vous.

La principale erreur à ne pas commettre, il ne sert à rien de gratter un comprimé cela n’atténue en rien la capacité du produit, en fonction des charges d’une journée qui ne sont jamais identiques.

Monsieur Macron quant à lui, il a pris des promesses impossibles à tenir, comme celles de pouvoir aller à l’école sous des tentes dans deux mois (60jours) de remonter un service hospitalier et sanitaire dans les trois mois à venir. 90 jours, je veux bien être pendu haut et court s’il est capable à de tels engagements dans les territoires de la France en Outre-mer.

Selon France info voici sa position : Après le passage dévastateur de l’ouragan Irma, Emmanuel Macron est arrivé à Saint-Barthélemy, après une étape sous tension à Saint-Martin, où il a promis des moyens pour la reconstruction des deux îles des Antilles françaises et un retour à la normale dans les meilleurs délais. Il a annoncé la mise en place, d’ici lundi, d’un mécanisme d’« aide d’urgence » pour les sinistrés. 

Dans la mesure où la communication reste de son seul ressort, pourquoi ne répondez-vous, sur les fumeux ordres de modifications de produits pharmaceutiques ?

Vous êtes au poste où vous vous trouvez car issu d’une famille avec cuillère en or dans la bouche, et une maitresse de premier ordre mais là n’est pas le contexte. Vous voulez faire croire que les français des Antilles auront une année scolaire presque normale. Vous démontrez par-là, une fois de plus que vous êtes le président à l’étranger dans le monde de la finance, mais pas au niveau du peuple de la France.

Le Levothyrox change de formule, vous ne savez qu’endormir les gens avec l’obtention de J.O. pour 2024. Les teremes de l’enquête de pharmacovigilance seront-ils publiées en octobre ?

Qui peut l’affirmer catégoriquement ? Personne !

La nouvelle formule a été mise sur le marché fin mars. L’Agence du médicament l’avait réclamée au laboratoire dès 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable.

Il n’y a pas de fraude, il n’y a pas de complot, il n’y a pas d’erreur, il y a eu un problème d’information des malades, les patients ont été surpris par une formulation qui avait changé et qui pour certains donnait des effets secondaires, a déclaré Agnès Buzyn.

Beaucoup de ses effets secondaires sont liés à des difficultés à redoser correctement le Levothyrox mais ils s’estompent quand on arrive à bien doser le traitement », a expliqué la ministre. Combien de ses effets ? Madame, vous l’ignorez totalement ! Pour effectuer un bon dosage faut-il encore connaitre l’ensemble des modifications du produit.

Or, vous l’ignorez totalement, d’un autre côté la majorité des laboratoires effectuant les analyses de sangs, n’ont pas de points de repères sur lesquels pouvoir s’appuyer.

Face aux critiques des patients qui accusent les autorités sanitaires d' »indifférence coupable », la ministre a dit qu’elle avait reçu vendredi les associations et l’actrice Annie Duperey, qui avait fortement critiqué la réaction du gouvernement. Voici la plainte collective pour ceux qui veulent la porter ! Sources L’Association des malades de la thyroïde et des conséquences de la modification du Levothyrox. Fin de sources.

« J’ai trouvé le temps pour voir toutes les associations malgré la crise » provoquée par l’ouragan Irma, a expliqué la ministre. Des patients de l’Association française des malades de la thyroïde AFMT ont annoncé leur intention de porter plainte contre les autorités sanitaires et le laboratoire Merck Serono. Une urgence sanitaire, assurent les patients mécontents de la nouvelle formule, qui rejettent les discours rassurants des autorités de santé et souhaitent que l’ancienne formule soit mise à disposition.

Le ministère et le laboratoire ont exclu cette hypothèse.

La France est le premier pays où la nouvelle formule a été introduite mais selon Merck Serono, des procédures d’homologation sont en cours ailleurs. Faux Il ne suffit pas de faire passer des allégations pour des réalités, vous responsables les Laboratoires Merck Serano mettez vos dires sur la place publique et non dans des boites. Vous êtes complices, responsables, non coupables ? Non seulement l’aspect extérieur a changé, mais ce qui reste bien plus grave, pouvant entrainer des conséquences vitales. Vous ne démontrez rien du tout, bien au contraire vous avancez des propos autant de mensonges, que les politiques qui font tantôt un pas dans un sens, tantôt dans l’autre.

Des patients prenant du Levothyrox, ce médicament pour la thyroïde, montent au créneau. Une plainte contre X va être déposée pour « non-assistance à personne en danger« , « tromperie sur les qualités substantielles du produit », « mise en danger de la vie d’autrui » et « atteinte à l’intégrité de la personne », jeudi 14 septembre. Elle va être déposée par une cinquantaine de personnes en lien avec l’Association française des malades de la thyroïde AFMT, a confirmé à France info Marie-Odile Bertella-Geffroy, qui défend des plaignants. Marie-Odile Bertella-Geffroy : « En encadrant les lobbys, des catastrophes auraient été évitées » Vous avez tous les éléments pour la contacter. Il est possible de vous aider. Il manque des magistrats et avocats de sa trempe.

Les engagements pris, par mes soins tout comme les résultats sur la psychose ou pas du Levothyrox seront scrupuleusement respectés. Affaires à suivent !

Les sources figurent dans l’article y compris le travail du Panda !

 

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Le FN Va Imploser

Les conflits ne creusent pas forcement que des désaccords.

La volonté de prise de pouvoir n’est pas négligeable quand elle se fait par le peuple.

La politique de Florian Philippot extraordinairement touchante. Âgé de 11 ans, garçon sensible effacé, attaché au Franc et à la figure de Marianne, il vit mal le traité de Maastricht (1992) et découvre à ce moment son attachement à l’idée de Nation. Il est un danger ou une sureté ?

Deux ans plus tard, nouveau traumatisme fondateur. Les privatisations mises en oeuvre par le gouvernement Balladur l’horrifient parce que l’État perd quelque chose : Là, j’ai déjà une réflexion politique, avec un attachement à la France et à son État. (L’Obs Le Plus, 2012)

Souverainisme et étatisme, en deux mots ce qui, après les émotions de jeunesse, continue à définir, motiver Florian Philippot. Peu de temps pour se trouver complètement, il visite les boutiques spécialisées dans le domaine, en 2009, happy ending : Marine Le Pen MLP, voit ses chats, en adopte un, coup de foudre immédiat réciproque ! Marine Le Pen raconte :

Au bout de dix minutes, je finissais ses phrases, il finissait les miennes

Leurre ou beurre on considère le Front national de nos jours, on est frappé de voir un bloc, une masse compacte inébranlable, non miscible avec les autres partis, dont les scores aux dernières élections attestent de la solidité et confirment l’attrait du discours auprès de larges pans de la société française. Le reste de l’échiquier politique, les forces en présence ont tendance à s’éparpiller, beaucoup d’hommes politiques tentent l’aventure soliste, quitte à revenir au bercail de la droite de la gauche au second tour.

Le FN fait bloc

Les frontistes, rien de tel. Alors que pour se faire une idée du poids de la gauche ou de la droite, il faut additionner plusieurs lignes dans les résultats électoraux fournis par le ministère de l’Intérieur, le décompte du FN simple à faire. Exemple le résultat du 1er tour des élections régionales de décembre 2015, repérez la ligne FN et lisez : 27,73% abstention 50%. Aucune autre ligne prise isolément n’atteint ce score, ce qui permet au FN de se déclarer premier parti politique de France, en dépit d’un nombre d’élus relativement réduit du fait du scrutin majoritaire à deux tours dans la plupart des cas. Position enviable avait été actée précédemment lors des élections européennes de mai 2014. Réalisées entièrement au scrutin proportionnel, elles avaient donné au FN la première place avec 25 % des suffrages pour une abstention de 57 % et le nombre d’élus français le plus important au Parlement européen : 24 sur un total de 74 à pourvoir.

Conforter Florian Philippot dans ses choix et ses projets. Il se propose précisément de suivre Marine Le Pen : jusqu’à la victoire, jusqu’à l’Élysée. Cela peut aller très vite, on sera au pouvoir dans moins de 10 ans, j’en suis sûr.  

Florian Philippot et la dédiabolisation

Jean-Marie Le Pen, président d’honneur et fondateur du parti exclu pour propos outranciers, avait accédé comme par inadvertance au second tour de l’élection présidentielle de 2002 avec un score de 16,86% qui reflétait plus le mauvais résultat des socialistes sortants et l’émiettement des candidatures de gauche que ses propres mérites ou ses ambitions profondes, le parti présidé aujourd’hui par sa fille Marine est là pour gagner et le recrutement de Florian Philippot fait partie de la fameuse stratégie de dédiabolisation pour y arriver.

Né en 1981 à Bondues, Florian Philippot est le fils d’une institutrice et d’un directeur d’école. Bac S obtenu avec mention très bien, il entre en classe prépa au lycée Louis-le-Grand et intègre HEC dont il sortira diplômé en 2005.

Là il prend son premier engagement politique, conformément au souverainisme étatique qui a posé sur lui son empreinte indélébile dès l’enfance. L’élection présidentielle de 2002, il préside le comité Grandes Écoles de soutien à Jean-Pierre Chevènement sous le slogan HEC avec le Che. Admiration particulière à son candidat qui a eu le courage de démissionner à plusieurs reprises de ses postes de ministre.

Éloge frontiste de Chirac

Chevènement ne recueille que 5,33% des voix. Philippot est déçu et vote blanc au second tour. Le 21 septembre 2016, il confiait sur France Info : Jacques Chirac demeure dans l’inconscient collectif français comme peut-être le dernier vrai président.

On comprend sans peine la manœuvre, les deux présidents suivants seront sans doute des adversaires directs de MLP en 2017, il importe de les banaliser autant que possible. Toujours est-il qu’en 2002, ni Chirac ni Le Pen ne l’intéressent. Il considère que le programme économique de ce dernier est incomplet le rôle de l’État pas exprimé avec assez de clarté.

En 2005, il milite pour le Non lors du référendum sur le Traité constitutionnel européen TCE. À ce moment, il se rapproche de Jean-Luc Mélenchon et lui apporte son soutien. Leur collaboration achoppera assez vite car Mélenchon voit en Chevènement un nationaliste donc un défaut tandis que Philippot voit un patriote donc une qualité.

Après HEC, il décide de préparer l’ENA pour être au service de l’État, l’État étant un peu confondu avec la France à ce moment-là. » En 2007, il intègre la promotion Willy Brandt de cette école rejoint l’Inspection générale de l’Administration IGA en  2009.

La rencontre Marine-Florian Philippot

En 2009, c’est une rencontre. Tout ce qui, aux yeux souverainistes et social-étatistes de Philippot, manquait dans le programme de Le Pen père, il le trouve dans l’approche de Le Pen fille. L’entente entre eux avait été immédiate. Il commence à travailler pour le FN en utilisant des pseudonymes car il est toujours fonctionnaire à l’IGA. À la même époque, et jusqu’en 2011, il est aussi blogueur associé pour le site internet du magazine Marianne.

2011, Philippot adhère au FN, abandonne les pseudos, devient directeur stratégique de la campagne présidentielle 2012 de MLP. Il présente le programme économique du parti à la presse. Celui-ci est toujours en ligne actuellement dans l’attente des ajustements et des nouvelles idées de Philippot pour 2017. La fameuse formule répulsive « les puissances d’argent », c’est lui.

Florian Philippot vice-président

A la suite des législatives de 2012 qui lui procurent un siège de député en Moselle, il devient l’un des vice-présidents du FN, en charge de la stratégie et de la communication. Son influence est telle qu’il est toujours présenté comme le n°2 du parti. 2014, élu député européen. Lors des élections régionales de décembre 2015, il est tête de liste en Alsace Champagne-Ardennes Lorraine échoue à prendre la première place au second tour se contenter du mandat de conseiller régional. Congrès du Front national de 2014, Philippot réalise un score moins bon que Marion Maréchal-Le Pen, Louis Aliot et Steve Briois pour son élection au Comité central du Parti. Les militants de longue date se méfient de cet homme dont l’influence paraît excessive auprès de la patronne, dont la formation HEC/ENA ridiculise les prétentions antisystèmes du parti, et dont l’implantation en Moselle apparaît comme un vulgaire parachutage tout aussi peu antisystème après ses déclarations de solliciter les votes de sa terre natale du Nord.

Philippot, symbole du New FN

Dans ces conditions, Florian Philippot sera-t-il capable d’imposer le new FN, plus policé, plus social-conscient, plus étatiste c’est-à-dire finalement plus conforme aux canons de la politique française, droite et gauche confondues sera-t-il, disais-je, capable de l’imposer aux militants du FN canal historique, aux fidèles du fondateur, qui s’identifient plus à une ligne à la fois iconoclaste, antisystème fortement identitaire ? La question se pose, derrière le bloc apparent, les tensions et les divergences existent. Récemment, l’avocat Gilbert Collard, député du Gard sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine entité proche du FN, avait à cœur d’expliquer que contrairement à ce que tout le monde croit, Florian Philippot ne décide rien. Il ne dit et ne fait que ce que Marine lui dit de dire et de faire. 

D’après Collard, un vice-président parmi d’autres qu’on entend beaucoup il se lève tôt participe à beaucoup de matinales, 65 en 2015 d’après le décompte du Lab d’Europe 1.                          

Ambiance :

Ne parlons pas de l’opinion de Jean-Marie Le Pen. Il le prend pour un jeune con qui a comploté spécialement pour le faire éliminer du parti. De son part, Philippot l’a traité de vieux chanteur qui a du mal à partir et qui veut faire un dernier tour de scène. Encore une fois, ambiance. Tout cela paraît très raccord avec ce que l’on sait de la vie au sein des partis politiques. Le positionnement antisystème n’a pas l’air de créer de grandes différences à cet égard.

Ces querelles ne sont pas aussi superficielles qu’elles en ont l’air. Derrière Jean-Marie Le Pen, ou plutôt devant lui, avance Marion Maréchal Le Pen, petite-fille du fondateur et nièce de MLP. Plus en phase que son grand-père avec les jeunes générations qui sont arrivées au FN depuis 2012, elle n’en représente pas moins la continuité avec le parti d’origine, contre MLP et Florian Philippot qui tentent de dédiaboliser le FN en tuant le père.

Coup de génie de Florian Philippot

Or Philippot a réalisé un coup magnifique en lançant en vue de l’élection présidentielle le slogan Marine2017 qui efface impitoyablement toute allusion au nom Le Pen, pour ne garder que le prénom Marine, et écarte symboliquement le père, et surtout la nièce. La rivalité s’est installée entre Philippot et Marion Le Pen ressemble à une querelle pour l’héritage du parti, mais elle est plus profonde encore car elle montre clairement que l’apparent bloc FN est composé de deux tendances idéologiques opposées.

On pourra s’intéresser à la façon dont la loi Travail a été appréhendée au FN. Côté MLP et Philippot n’avaient pas de mots assez durs pour dénoncer « l’infâme loi El Khomri » qui menace les travailleurs de précarisation de dérégulation selon des instructions directement reçues de Bruxelles. De l’autre, Marion Le Pen député secondée par Gilbert Collard déposait des amendements elle devra les retirer afin de soutenir la position des chefs d’entreprise.

Interdire le voile

Déclarations récentes de Philippot sur l’intention du FN d’élargir la loi de 2004 sur l’interdiction du voile et autres signes religieux ostensibles à l’école à tout l’espace public, elles répondent non seulement au besoin de confirmer à l’électorat frontiste la fermeté totale du parti à l’égard des musulmans, mais aussi à celui de se démarquer des positions catholiques intégristes de Marion Le Pen, quitte à se fâcher avec une frange des catholiques d’extrême-droite.

Beaucoup de militants, se perçoivent comme new FN ou canal historique, sont moins préoccupés de la ligne politique détaillée du FN que de donner une leçon durable aux autres partis, notamment PS et LR, pour leurs échecs répétés sur le plan économique comme sur le plan régalien. Le discours anti-immigration et anti-européen n’a pas besoin d’être très affiné, il représente surtout l’illusion qu’on n’aurait pas tout essayé et que le FN aurait donc, seul contre tous les autres, une véritable politique alternative à proposer.

Le FN profite de sa virginité

Le FN profite surtout de sa virginité gouvernementale. Le rêve du jeune Philippot devait se réaliser, si le FN devait un jour parvenir au pouvoir, on peut cependant être certain qu’il se trouvera des centaines de petits Philippots enfiévrés par les idées d’État et de Nation ou simplement par leur ambition personnelle pour se porter soudain au secours de la victoire. Et on peut être tout aussi certain que cela ouvrira une période de repli douloureux.

Contrairement à ce que le matraquage sur l’antisystème veut nous faire croire, les options économiques et sociales du FN, basées sur la protection et les décisions d’un État tout puissant, souvent proches de ce que propose un Mélenchon par exemple, ont déjà été essayées à divers degrés en France ou ailleurs Venezuela, Grèce avec Syriza et elles ne marchent pas du tout. Les privatisations révulsent Florian Philippot l’État perd quelque chose. Est-ce bien la question ? Ne faudrait-il pas plutôt s’interroger sur ce que les citoyens, les vrais gens, gagnent ou perdent ?

La promulgation de ses idéologies avait été frappée déjà fin 2016. Le constat que l’on peut objectivement faire en toute neutralité, demeure qu’autant que la représentation du FN dont je ne suis nullement adapte, ayant bien connu le Maire d’Orange Monsieur Bompart, qui a inspiré le présent.

A cette époque dans les années ou Philippot était en culotte courte soit en 1981, Jacques avait une orientation bien plus proche sur le plan écologique ce qui lui facilita de gagner la mairie d’Orange. Nous nous rencontrions environ une fois par semaine, me faisant connaitre les méandres de Conseil Général à Marseille.

L’époque où je passais plus de temps à écouter qu’à livrer mes propres opinions sauf sur mon journal du temps L’essor 84, donc je compris rapidement ses objectifs comme celles de son épouse, axés tous deux dans la prise du pouvoir au pays des trois oranges de Prokofiev.

Le constat qui s’impose est indéniable et les loups ne se dévorent point entre eux, mais dans le cas où la proportionnelle fait son entrée à l’Assemblée Nationale, qui pourra arrêter l’avancée que l’on retrouve en voix mais pas en siégea au sein de la France.

Alors surement que l’Alaï des meutes dans l’ombre pourront compter leurs abatis, pour la perte d’une royauté dissimulé pas autant que cela, pour être remplacé par le bateau qui risquera de nous entrainer tous plus ou moins par le fond de toute forme de démocratie.  

Sources Europe1 Marianne France Info Le Panda Le FN Le Point et autres médias Les Voix du Panda Agora Vox

Il n’y a aucun leurre dans la mesure où les manifestations prévues dans le cadre de la Loi Travail drainent des populations l’augmentation du climat sera chaud plus que prévu il y a quelques mois. En ce 12 septembre 2017 ! Puis celle du 23 du même mois !

La Loi par ordonnances passe plus que mal et n’est pas compris dans l’esprit ni la politique de la France. Cessons de nous faire imposer les lois à suivre par l’Union Européenne.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Laroche Meurtrier ? Du Petit Grégory

Rien de plus beau que de prendre un enfant par la main Yves Duteil

La chose, la plus merveilleuse, aucune femme ne peut s’en lasser Cadeau Marie Laforêt

Bernard Laroche est l’auteur de l’enlèvement du petit Grégory en 1984, un rapport de gendarmerie cité par Le JDD. Nous pouvons affirmer : Bernard Laroche est l’auteur de l’enlèvement de Grégory Villemin, le 16 octobre 1984 à Lépanges (Vosges), écrivent les experts du département sciences de l’analyse criminelle de la gendarmerie rapport de 48 pages daté du 10 mai 2017, le JDD cite dimanche des extraits. Bernard Laroche premier suspect de l’affaire avant d’être libéré en 1985 puis tué par son cousin Jean-Marie Villemin, le père de Grégory. Les auteurs du rapport s’appuient « sur de nouveaux recoupements et sur des témoignages oubliés, exhumés du dossier judiciaire ». Démontrer l’enlèvement de l’enfant a été effectué par Bernard Laroche, accompagné de sa nièce Murielle Bolle. Le JDD affirme en outre que selon ce même rapport, l’assassinat de l’enfant qui a suivi a été commis par une deuxième équipe. Les témoignages sur lesquels s’appuie le rapport figure celui de l’amant d’une fermière de Lépanges, qui a certifié avoir vu Laroche +et une rouquine+ Murielle Bolle a les cheveux roux s’approcher de chez les Villemin l’après-midi du crime », dixit le JDD.

L’affaire Grégory relancée de manière spectaculaire avec l’arrestation de Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante de Grégory, soupçonnés d’avoir joué les corbeaux. Envoyant une série de lettres anonymes très bien renseignées. Mis en examen pour enlèvement et séquestration suivis de mort, les deux septuagénaires, jamais inquiétés jusqu’alors, avaient été remis en liberté quelques jours plus tard, sous contrôle judiciaire strict. Âgée de 48 ans, Murielle Bolle a été mise en examen le 29 juin pour enlèvement suivi de mort et placée en détention provisoire. Adolescente à l’époque des faits, elle avait accusé son beau-frère Bernard Laroche du rapt du garçon de quatre ans retrouvé mort dans la rivière Vologne, avant de se rétracter.

«Le Corbeau»

Les parents sont dévastés, mais semblent s’être depuis longtemps attendus à un malheur. Dès le surlendemain, Jean-Marie Villemin lâche: «Je connais l’assassin !».

Cette lettre anonyme est adressée en avril 1983 aux grands-parents de Grégory, Monique et Albert Villemin. Fait référence à Jacky, demi-frère de Jean-Marie. Le corbeau connaît très bien la famille. Les enquêteurs apprennent ce que le village sait déjà : Jean-Marie en froid avec plusieurs membres de sa famille, dont certains travaillent avec lui. La réussite de ce jeune homme de 26 ans attise les rancœurs. Ses deux voitures et la construction de son coquet pavillon nourrissent les jalousies.

Un «corbeau» harcèle même le couple et ses parents depuis des années, par courrier ou téléphone. Attention ta maison va brûler cette nuit. Le vieux Albert, est mort, pendu dans sa grange. Dans ces menaces, Jean-Marie Villemin, le contremaître, est désigné le chef. Il finit par se mettre sur liste rouge ce qui explique que la nouvelle de l’enlèvement de Gregory ait été reçue par un de ses oncles, indique à l’époque la presse. 

Les menaces persistent. Les volets du pavillon flambant neuf prennent quelques plombs. Un homme aux jumelles est également recherché : il aurait été vu en train d’observer à distance les mouvements des Villemin. Le couple est traqué.

Enquêtes en détails ICI puis La je mets en cause Macron président de la République.

Protégé par qui, depuis quand et comment ? Prendre le coup de Jarnac au second degré ! La Justice, la Politique, ne doivent pas rendre fous, ou construisons des asiles à la place de prisons. Le tout est de savoir où les punissables d’Etat doivent se rendre ? La couverture du tabernacle ne donne pas une hostie de sainteté, à une allure Play boy. Macron pris dans Le scandale Servier, dans la mesure où la réalité éclate vous seriez surpris ? On nous trompe ! « Le pire de tous » je titrais ? Il se représentera dans cinq ans, modifier le nombre de quinquennats ? A son âge, il n’hésitera pas à faire avaliser un triple quinquennat. Ayant déjà donné des opinions sur sa façon de diriger la France, il subsistera non pas une mais plus de dix raisons de fomenter une révolution, nous sommes responsables. Recomposition par Emmanuel Macron avec les législatives sans proportionnelle : quels pièges ! Moins de députés troisième temps. Valse politique : emporter un système partisan. Actes à droite, à gauche, nomination du Républicain Édouard Philippe Premier ministre, telle la réforme institutionnelle. A la mode Macron ? On nous cache l’essentiel, je promets d’y revenir ! Les leurres pales reflets des restrictions des forces armées, des scandales pharmacologiques et un train de vie de L’Etat souverain qui bride La Justice. Pauvres constats des carnages que nous vivons au quotidien, jusqu’au jour où peut-être les leurres cesseront fautes de trop de pouvoirs.

Sources : JDD Le Figaro Libération Le Panda Les chaines audio visuelles divers médias

L’Affaire du siècle à ouvrir pour mieux comprendre, pas telle L’affaire Fiona ?

Aux funérailles, Christine a ce cri déchirant : «Mon amour, reviens. Ne t’en va pas. Grégory! Reste. Empêche-les, chéri!», avant de perdre connaissance. 

Oncles, tantes, neveux, cousins. Les enquêteurs controlent l’alibi de 70 personnes vivant, avec des liens de parenté plus ou moins éloignés: Monique Jacob Albert Villemin, les grands parents de Grégory, ont eu 18 enfants, ensemble ou séparément. Et «tout le monde est suspect. Je dis bien : tout le monde», affirme à l’époque le procureur Jean-Jacques Lecomte, du parquet d’Epinal.  La famille est soumise à l’épreuve de la dictée la justice attend beaucoup des analyses graphologiques. Jean-Marie Villemin soupçonne dans un premier temps Jacky, un demi-frère avec qui les relations sont tendues. Il se rend même chez lui avec une carabine après la mort de Grégory, prêt à faire justice avant de rebrousser chemin. Jacky a un alibi: au moment du crime, il réparait une toiture. Une douzaine de témoins à l’appui. Pas de leurre !

La promotion professionnelle du père de Grégory a réveillé des haines au sein d’une famille hantée par les non-dits. Le corbeau vient, par téléphone par écrit, attiser la haine et proférer des menaces. Jusqu’au meurtre du petit garçon. Les Villemin, clan miné par l’envie Cela aurait pu être une histoire banale : une famille de l’Est de la France, ses petits secrets, ses querelles intestines ses vieilles rancœurs. Personne n’aurait remarqués, les Villemin. Tout au plus aurait-on simplement jasé dans le coin au sujet d’un mystérieux corbeau qui leur bousillait la vie. Mais un enfant a été tué. Un petit garçon de 4 ans dont la photo illustre depuis trois décennies ce qui est devenu l’une des plus grandes énigmes criminelles françaises. L’intimité des Villemin un lointain souvenir, elle fait l’objet de déballage médiatique, au cœur de l’enquête judiciaire. Les rivalités, les coucheries, les infidélités, les coups bas les inimitiés sont la toile de fond de ce dossier tentaculaire. «L’affaire Grégory» se lit : une tragédie familiale dont un corbeau a tiré les ficelles en coulisse. Scribe des bas instincts plume menaçante, il distille le poison à l’intérieur des cœurs, jouant les bassesses, plantant griffes dans les failles personnelles son bec dans les rivalités. Il n’y a plus de membres, uniquement des suspects, dans la famille Villemin. Sans que la justice n’ait pu opérer la conversion en culpabilité. Y parviendra-t-elle enfin trente-deux ans plus tard ? En haut de l’arbre généalogique, trônent Monique Jacob et Albert Villemin, 85 et 86 ans de nos jours. A l’époque des faits, le couple d’ouvriers dans une usine de filature vit à Aumontzey, un village de 450 âmes. Leurs six enfants : Jacky, Michel, Jacqueline, Jean-Marie, Gilbert et Lionel habitent soit dans le même village c’est le cas de Michel et son épouse Ginette dans les environs. Jean-Marie et Christine Villemin sont installés en 1981, à 12 km de là, à Lépanges-sur-Vologne dans un pavillon qu’ils ont fait construire. Les dimanches, la fratrie se retrouve autour d’un repas chez les parents. Entre sourires et non-dits. Le premier secret des Villemin-Jacob n’en est plus un depuis longtemps : l’aîné des enfants, Jacky, n’est pas le fils d’Albert. Il est né d’une première union de Monique, déjà enceinte quand elle s’est mariée.

«Je vous ferez la peau à la famille Villemain»

Façade vole en éclats en 1981. Un anonyme arrive par effraction dans leurs vies, bouleversant l’équilibre précaire. Date pas anodine. A l’époque, Jean-Marie Villemin, 26 ans, entre sans diplôme à l’usine Auto Coussin, entreprise qui fabrique des pièces et des sièges pour voitures, vient d’obtenir une promotion. Nommé contremaître, c’est-à-dire chef une vingtaine d’hommes sous ses ordres. Le corbeau n’aime pas ça. Des coups de fils chez les parents de Grégory. Parfois l’interlocuteur reste silencieux, à d’autres moments, il baragouine des propos inintelligibles ou diffuse de la musique. Le volatile connaît manifestement bien la famille : au milieu des insultes et autres grossièretés, il truffe ses messages de références à leur histoire. Utilise les surnoms qu’ils se donnent entre eux évoque leurs faits et gestes. Profère des menaces de mort : «je vous ferez la peau à la famille Villemain », écrit-il. Ravive les vieilles rancunes s’affiche comme ardent défenseur de Jacky, reprochant aux autres de le tenir à l’écart. Jacky et sa petite famille a assez été mis de côté, au tour du chef d’être considéré comme un bâtard. Il se consolera avec son argent, dira-t-il. Le chef objet de toute sa haine : Vous ne devez plus fréquenter le chef, je te hais au point d’aller cracher sur ta tombe le jour où tu crèveras. Les dissensions au sein de la famille des discordes. Plusieurs clans se forment : il Jacky et son épouse, puis d’un autre Michel Villemin et sa femme Ginette, puis Jean-Marie et Christine Villemin, derrière lesquels se rangent les parents et le reste de la fratrie. Un jour, lors d’une longue conversation téléphonique, le corbeau prévient le père de Grégory : il brûlera sa maison. «Je m’en fous», dixit ce dernier. Le correspondant anonyme dit qu’il s’en prendra à sa femme. J’en trouverai une autre, réplique le père de Grégory, bravache. La voix menace alors d’enlever son fils. Dans le mille : Ne fais jamais ça ! s’écrie Jean-Marie Villemin, révélant ainsi son talon d’Achille. 16 octobre 1984, le petit corps de Grégory vêtu d’un anorak bleu, bonnet de laine est repêché dans l’eau froide de la Vologne, pieds et poings liés. Pour confirmer que le corbeau et l’assassin ne font qu’un, Jean-Marie Villemin reçoit une lettre le lendemain : J’espère que tu mourras de chagrin le chef. Ce n’est pas ton argent qui pourra te redonner ton fils. Voilà ma vengeance, pauvre con. Les gendarmes soupçonnent chaque fils Villemin d’être l’auteur de missives anonymes. Jacky, cajolé par l’expéditeur. Puis Michel Villemin. Ce dernier, accuse un certain retard scolaire, n’en veut-il pas à son frère de le mépriser pour illettrisme ? L’acrimonie serait-elle devenue encre ? Non. Jacky et Michel sont mis hors de cause par les enquêteurs en raison de leur emploi du temps. Un suspect rapidement inculpé. Le 5 novembre 1984, Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie Villemin, fils d’une sœur de Monique Jacob, est incarcéré. Lui aussi habite à Aumontzey. En bons termes avec son oncle Albert et sa tante Monique, les premiers enquêteurs pensent qu’il jalouse son cousin qui jouit d’une meilleure situation financière et conjugale, avec sa maison confortable, belle voiture et «enfant rayonnant et plein de vie» pour paraphraser le tout. «Son aigreur aurait pu être alimentée par les vantardises de Jean-Marie Villemin qui se complaisait un peu trop à faire étalage de ses succès et par certains membres de son entourage, tels Michel et Ginette Villemin, Jacky Villemin, Marcel et Jacqueline Jacob qui enviaient, eux aussi, les parents de Grégory et les dénigraient peut-être auprès de lui», est-il écrit dans un arrêt de la chambre d’accusation de 1993. On n’en saura jamais davantage. Libéré faute de preuve, Bernard Laroche est abattu d’un coup de fusil, le 29 mars 1985, par Jean-Marie Villemin persuadé qu’il tue ainsi l’assassin de son fils.

  «Je ne serre pas la main à un chef !»

Trente-deux ans plus tard, il semble donc que la justice en revient au clan des envieux, plus communément désigné le clan Laroche. Bernard Laroche n’est plus là, mais ce sont ses proches qui ont été placés en garde à vue à la section de recherches de Dijon. Marcel Jacob entretenait des relations étroites avec son neveu Bernard, quasiment élevés ensemble vivaient dans des maisons voisines. Animosité à l’égard de Jean-Marie Villemin n’était pas masquée. Décembre 1982, dixit : «Je ne serre pas la main à un chef !» Pourtant en 1991, des expertises graphologiques le mettent hors de cause et incriminent son épouse. Des similitudes troublantes entre les lettres anonymes rédigées en caractères typographiques et l’écriture de Jacqueline Jacob. Elle ne sera pas inquiétée, ni son mari. A priori, ils n’étaient pas disponibles à l’heure du crime, l’éventualité d’une absence momentanée de leur lieu de travail ne saurait être exclue. L’enquête a été entreprise trop tardivement pour avoir des chances sérieuses d’aboutir à un résultat incontestable, estime la justice en 1993. Actuellement, les enquêteurs renouent avec leurs premières intuitions. Désormais à savoir si, cette fois, ils parviendront à aller plus loin dans le puzzle familial et confondre ce qui apparaît désormais comme une nuée de corbeaux. Ou si ce dossier ne restera à jamais qu’un misérable tas de petits secrets pour paraphraser Malraux. Les vents de folies qui soufflent dans ces sordides affaires sont d’autant plus dramatiques que tel que cité plus haut le corps de petites victimes innocentes ne seront jamais retrouvé tels que dans l’affaire Fiona et nombreuses autres bien moins médiatisées.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

La Suite du Levothyrox

Supporter et comprendre les maux représentent déjà une aide.

Donner peu, c’est le sourire du retour pour tout salaire, plus que superbe.

La nouvelle formule de la molécule pour la thyroïde a fait exploser le système du médicament en France.

Les effets indésirables liés au Levothyrox s’empilent. Elles ne concernent pas que des pertes de cheveux, une grande fatigue ou des crampes musculaires: Certaines patientes ont des troubles très sérieux comme vertiges avec chute, troubles du rythme cardiaque», observe un pharmaco vigilant.

Selon les informations, au moins 1500 cas graves ont déjà été enregistrés en deux mois.

Comment une bonne idée a-t-elle pu, par insuffisance administrative, négligence, mépris des patients et manque d’anticipation, générer un fiasco et une psychose d’ampleur nationale rarement atteinte dans un pays pourtant cumulard en matière de scandales sanitaires?

Traité déjà ici, au départ, l’objectif garantir une stabilité plus importante de la teneur en substance active d’une hormone thyroïdienne, la lévothyroxine, tout au long de la durée de conservation du médicament était évidemment louable. C’était compter sans une gestion défaillante du changement de formule par l’Agence du médicament.

Le système d’alerte français implose

Constats, cinq mois après cette modification du Levothyrox (laboratoire allemand Merck Serono) une déferlante jamais vue d’effets indésirables, le système d’alerte français implose. Plusieurs centres de pharmacovigilance confient qu’ils croulent tellement sous les déclarations que certains d’entre eux ne les enregistrent pas toutes ou les entassent sans vraiment les lire.

Il y a beaucoup de retard dans la prise en charge de ces déclarations, rapporte un expert. En août, nous en avons reçu chacun plusieurs centaines en quelques jours. Or la loi est très claire: un centre dispose de 90 jours pour notifier à l’agence des déclarations d’effets indésirables non graves et de quinze jours pour les graves hospitalisations, décès, etc.

Le système est tellement grippé», pour reprendre l’expression d’un autre, que certains sont dépassés par l’ampleur inédite de la tâche. Comment en est-on arrivé là?

Depuis le printemps dernier a été mis en place un «portail» Internet de déclaration voulu par l’ancienne ministre de la Santé, Marisol Touraine, et mis en place pour un coût de 2 millions d’euros.

Ce portail, véritable fourre-tout, permet aux patients de déclarer en ligne les effets secondaires des médicaments à usage humain, vétérinaire, les dispositifs médicaux, mais aussi les produits cosmétiques, ou encore les substances de la vie courante.

Or, à multiplier les cas, «tout devient gris et, s’il y en a, les signaux ne sont plus visibles, regrette un pharmaco vigilant. S’inquiéter: à ce rythme, à cause des afflux de déclarations du Levothyrox, nous rations des effets secondaires graves d’un autre médicament? Qui serait pénalement responsable? L’agence? Nous?»

Donc, en pleine crise du Levothyrox, les centres régionaux de pharmacovigilance croulent sous ces données. Ils doivent les trier puis les enregistrer dans la base nationale. Les pharmaco vigilants pâtissent directement de l’usine à gaz qu’est le site gouvernemental.

Clair, avec cette affaire, il va falloir retravailler le portail, confie un pharmaco vigilant qui était pourtant favorable à ce nouveau système quand il a été mis en place et que nous avions alors interrogé.

Un site populiste ne résout en aucun cas le nécessaire besoin de notification des patients, ajoute un autre. Sans compter que le numéro vert fonctionne mal: bien souvent, quand les patients réussissent enfin à joindre un interlocuteur, ce dernier les renvoie vers les CRPV.

L’ancien député PS, Gérard Bapt, spécialiste des questions de santé et ancien membre du conseil d’administration de l’ANSM, a écrit à la ministre pour lui faire part de sa préoccupation concernant la crise actuelle. Il n’a pas reçu de réponse.

«C’est dégueulasse de changer la formule d’un médicament dans un pays où il n’y a pas d’alternative. Certains vont acheter des boîtes de l’ancienne version en Espagne!», explique-t-il.

D’autres crises en perspective

Le tableau ne serait pas complet sans la mention que la direction de l’ANSM qui n’a pas répondu à vos questions, de plus entend diminuer le nombre de centres de pharmacovigilance en France.

Un expert dixit: L’ANSM veut la peau du réseau des centres de pharmacovigilance. En pleine tempête, est-ce vraiment le meilleur moment pour débarquer les marins du bord?

Les 11 vaccins seront obligatoires pour les enfants, il ne manquera pas, sur la masse de patients concernés, d’y avoir des effets indésirables et de nombreuses déclarations.

La ministre de la Santé aura-t-elle tiré les leçons de la gestion calamiteuse du Levothyrox?

Elle ne l’a pas fait, la crise actuelle n’est rien à côté de celle qui l’attend. Agnès Buzyn et son conseiller Lionel Collet, proche d’Emmanuel Macron, ont reconduit Dominique Martin à la tête de l’agence.

La nouvelle formule du Levothyrox, prescrite à trois millions de patients en France victimes de maladies thyroïdiennes, a suscité des protestations. Contrairement à d’autres pays, aucun générique n’est disponible en France.

Les inquiétudes concernant le Levothyrox se sont accentuées. Le changement de formule de ce médicament du laboratoire Merck Serono, qui mime les hormones thyroïdiennes chez des patients sans glande fonctionnelle ablation au minimum mauvais fonctionnement, a été à l’origine de nombreux mythes. Certains sont largement relayés sur les réseaux sociaux.

Les effets secondaires sont imaginaires FAUX.

Maux de tête, diarrhées ou encore vertiges : Les effets indésirables de la nouvelle formule du Levothyrox sont nombreux. Surtout, ils sont réels. Plusieurs hypothèses avancées expliqué: d’abord, la nouvelle formule du Levothyrox peut avoir modifié la vitesse d’absorption du principe actif. Le Levothyrox médicament à marge thérapeutique étroite, ce qui signifie qu’un microgramme peut avoir un effet important sur le bien-être du patient.

Cela nécessite un temps d’adaptation. Si les symptômes persistent, il peut être nécessaire d’ajuster le dosage du produit, malgré un taux d’hormone dans le sang parfois normal. Il est possible, peu probable, que les excipients substances normalement non actives eux-mêmes soient mal tolérés.

La nouvelle formule est dangereuse FAUX.

La nouvelle formule n’est pas dangereuse en soi. Le taux de lévothyroxine, le principe actif, n’a pas été modifié. Qu’en est-il des excipients? Le lactose à l’origine de manifestations allergiques d’intolérance a été remplacé par du mannitol (E421) et de l’acide citrique.

Les nouvelles substances ne présentent pas de danger: le mannitol est utilisé comme édulcorant dans les chewing-gums l’on trouve de l’acide citrique, qui sert de conservateur, en abondance dans de nombreux fruits et légumes citron par exemple. Ces deux produits sont déjà présents dans d’autres médicaments: HumexLib état grippal, Xoolam contre les remontées acides ou citrate de Bétaïne traitement pour les digestions difficiles.

Le laboratoire change de formule pour gagner plus d’argent FAUX.

Médicament, produit dans une usine allemande, a changé de formule à la demande de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), pour garantir une meilleure stabilité du produit. Donc pas une volonté du laboratoire. Il assure d’ailleurs avoir investi plus de 32 millions d’euros en cinq ans pour adapter la nouvelle formule.

Les autres pays ont refusé la nouvelle formule FAUX.

Si pour le moment la nouvelle formule n’a fait son apparition qu’en France, tous les autres pays européens devraient y passer début 2018. La nouvelle formulation est en cours d’approbation partout en Europe afin de permettre une harmonisation de sa mise à disposition. Il n’y a pour le moment aucun État qui a refusé cette nouvelle formulation», explique le Dr Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale adjointe de l’ANSM.

Des engagements ont été pris, pour que soit divulgué l’ensemble des modifications du produit au plus tard pour fin septembre 2017. Il en sera quoi en réalité ? Compte tenu de la position des divers camps et de leurs positions divergentes. Nous le saurons réellement sous peu, mais surtout pour les patients qui souffrent réellement n’oublions que nous avons vécu un été canalaire, une chaleur similaire voire supérieure à celle de 2003.

Sources Le Figaro- Internet – Le Panda

L’ESSENTIEL

Irma un ouragan de catégorie 5, avec des vents qui ont atteint de 280 km/h et jusqu’à 360 km/h en rafales. Il a frappé Saint-Martin et Saint-Barthélemy et détruit des lieux de vie à plus de 95%. Face à ces personnes se trouvant dans des détresses innommables, à titre personnel, je m’engage à leur remettre une certaine quantité de matériel de premier ordre. Ce n’est pas grand-chose, mais les réseaux sociaux peuvent faire circuler l’information. Que leurs familles, leurs proches, leurs amis, justifiants leurs pertes, je prends l’engagement de leur remettre peu mais une aide qui à nous dans notre confort nous parait minime pour eux cela peut s’avérer vital. Ils peuvent me contacter par tous moyens à leurs convenances. Cela ne passera pas par les œuvres caritatives mais sera remis ou envoyé en mains directement. C’est aussi le rôle d’un média citoyen.   Pensez si vous le souhaitez à ce que vous pourrez faire pour eux, demain personne n’est à l’abri.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Tchernobyl Conséquences Mondiale

Aucune médaille ne remplace la vie, ni les chagrins.

Levothyrox, vaccinations et certains médicaments début de l’enfer ou espoirs de profits ?

 

1ere Partie

Remontons le temps sans que la France ne soit ce qu’elle est de nos jours. Nous vivons en Europe pourrie d’intérêts strictement personnels. Le politico financier sur l’ensemble de la planète a pris largement le pas sur  l’humanisme. Nous survivons par voies de conséquences dans un monde de drames. Là, où nous subissons les catastrophes naturelles ou pas provoquées des mains de l’homme. Nous détruisant nous et les générations à venir. Cela sur les 5 continents, l’égoïsme a largement prit sur le sens de la paix pour les guerres. Divers sujets vont le démontrer, cessons de défendre ce qui ne nous appartient pas du tout sauf le l’unité du réel humain. Sans philosopher nous constatons que nous nous tuons les uns les autres. Perdant complétement le sens des raisons d’où émergent notre passage sur terre que de jardins d’Eden nous transformons en enfers en catégories divisées, destructives.  Orgueils de profits mercantiles rien d’autre n’a pas de valeur pour tous les pouvoirs des Etats. La justice si elle est divine est morte comme les luttes sans sens en fonction des confessions.      

Protégé par qui, depuis quand et comment ? Prendre le coup de Jarnac au second degré ! La Justice, la Politique, ne doivent pas rendre fous, ou construisons des asiles à la place de prisons. Le tout est de savoir où les punissables d’Etat doivent se rendre ?

La couverture du tabernacle ne donne pas une hostie de sainteté, à une allure Play boy. Pardon vous avez dit : 26 000 euros pour ma tête ? Sacré goût de sel, de saumure, de Guano !

Macron pris dans Le scandale Servier, dans la mesure où la réalité éclate vous seriez surpris ?

Les plus grands manipulateurs en France le dernier en date Emmanuel Macron, juste avant Hollande, sans oublier Sarkozy. Tous les trois sans exception avaient pris l’engagement de la fermeture des centrales nucléaires. Le plus malin financier de tous Macron qui a eu l’idée géniale de recruter à prix d’or Hulot pour faire taire les anti-nucléaires. Suite et final en 2050, nous serons comme cela est le cas actuellement grillés, tels que le solde des engagements pris. Le jour où cela va faire boum, nous ne serons plus là, même pour en écrire une ligne.

J’y suis allé, j’ai vu, j’ai assisté à diverses réunions sur place ; sur invitations à Lyon. Par ailleurs de nos jours ceux qui possèdent un GPS à bord de leur véhicule, même en passant sur l’autoroute, proche de la centrale de Tricastin. Le GPS, devient « fou » donnant n’importe quelle direction. J’ai enregistré sur magnéto portable, rien d’un conte à la Prévert : La charmante voix vous dit de faire demi-tour, de prendre la première sortie, d’où les drones pirates ou pas ?   Difficile de ne pas faire un compte rendu. Le plus grand site nucléaire de France, réunit une centrale électrique plus de dix usines et entrepôts atomiques. Les incidents s’y multiplient depuis quelques années. Reportages, Pierrelatte (Drôme) Source Le Panda France.

Des fuites de tritium incontrôlées, des arrêts d’urgence de réacteurs à répétition, l’explosion d’une pompe hydraulique touche trois ouvriers contaminés par des effluents liquides radioactifs, l’intrusion de 29 militants de Greenpeace au sein de la centrale, le non-respect des mesures élémentaires de sécurité et de confinage, directeur de centrale remplacé au pied levé.

Les derniers mois, la centrale nucléaire de Tricastin a connu une actualité chargée d’inquiétants incidents. Alors qu’est débattue l’idée de prolonger la durée de fonctionnement des réacteurs à cinquante voire soixante ans, Reporterre s’est donc posé la question : Tricastin est-elle la centrale la plus dangereuse de France ?

Nous sommes partis enquêter sur place. A Pierrelatte précisément, ville de 13 000 habitants, chef-lieu d’un canton de la Drôme, à dix km du site nucléaire de Tricastin.

L’accident de Tchernobyl survenu le 26 avril 1986 entraîne d’importants rejets radioactifs dans l’atmosphère, qui se dispersent au gré du trajet des masses d’air.

Il est évident que ce type d’enquêtes avancées a un rapport plus que proche avec l’article traité ICI sur le Levothyrox et autres problèmes non seulement sur la thyroïde mais va bien plus loin et engage tous nos systèmes vitaux. A quels moments l’Etat va assumer nos sécurités ?

Alors les faits furent traités de fortes façons cachées sur les réalités, en 2017 nous sommes encore en plein mensonge. L’on tenta de faire croire que les radiations nucléaires respectueuses des frontières restaient bien chez chacune chez elles. Nous faisons un constat qui sera encore suivi d’autres avancées. La France comme les autres nations aucune ne possèdent un monopole que Giscard servie à Mitterrand, donc encore bien moins celui du cœur, et nous n’avons effectivement pas toujours sous la main la parade adéquate.

Autres Visions de réalismes

Le panache radioactif ainsi formé finit par couvrir une bonne partie de l’Europe au cours des journées suivantes.

Les particules radioactives transportées dans les masses d’air finissent par retomber au sol sous forme d’un dépôt sec lorsque les particules sont à proximité du sol et sous forme de dépôt humide, sous l’effet de la pluie ou de la neige contaminée par les éléments radioactifs de l’air.

Les dépôts recouvrent aussi bien les végétaux, la terre qui les supporte, les plans d’eau mais aussi les surfaces bâties et les lieux de vie.

Le dépôt est formé par les pluies, il se distribue au gré du ruissellement. 

Les dépôts les plus importants se forment au voisinage immédiat de la centrale accidentée, sur un territoire devenu une zone d’exclusion, où retombent des particules de combustible nucléaire projetées lors de l’explosion.

Dans cette zone sont enfouis, entreposés des débris, des matériels contaminés issus des interventions sur le réacteur accidenté. Les particules plus volatiles et plus fines sont transportées sur de plus grandes distances et forment des dépôts radioactifs d’importance variable sur une bonne partie de l’Europe. Ce sont les 3 pays riverains de la centrale qui présentent les dépôts les plus intenses sur de vastes territoires. En France, c’est principalement l’Est du pays qui reçoit des dépôts radioactifs, beaucoup plus faibles, très variables en fonction des pluies. Les retombées radioactives au sol entraînent la contamination des végétaux.

Plantes cultivées, herbe, forêts et, par conséquent, des denrées alimentaires produites sur les territoires contaminées. Les années suivantes, sur ces mêmes territoires, le césium persistant dans les sols continue de contaminer certains produits agricoles et naturels.

En France, une contamination temporaire de certaines productions végétales et animales est observée en 1986. Elle est encore aujourd’hui mesurable dans les sols et occasionnellement dans certains produits naturels comme les champignons de forêt.

L’exposition aux substances radioactives et aux rayonnements émis par l’accident a été importante pour le personnel, les intervenants sur le site accidenté et les populations vivant sur les territoires les plus touchés.

Les conséquences sanitaires provoquées par cette exposition sont difficiles à évaluer avec certitude. Le nombre de cancers de la thyroïde a été multiplié par cent chez les enfants du sud de la Biélorussie. Epidémie clairement reliée à l’exposition importante à l’iode 131 en 1986.

En ce qui concerne la mortalité due à l’accident, le bilan reste aujourd’hui incertain, au-delà des victimes dénombrées immédiatement après l’accident. La grande dispersion des estimations publiées reflète l’incertitude élevée qui caractérise ce sujet.

En France, les doses reçues par la population en 1986 sont faibles. C’est plus particulièrement la thyroïde qui est exposée, par ingestion d’iode 131 présents dans les aliments au cours des 3 mois qui suivent la date de l’accident. Les plus affectés sont les enfants qui vivent dans l’Est de la France en 1986. Indéniablement le territoire le plus touché par les retombées. Conséquences ils reçoivent les doses les plus élevées.  Les éléments réels ayant servis à ces informations émanent d’une dernière mise à jour récente qui date de peu : Avril 2016.

Trente ans après l’accident de Tchernobyl, les travaux préparatoires au démantèlement de la centrale se poursuivent avec l’achèvement d’un nouveau sarcophage. Désormais évoquée, la reconquête de la zone d’exclusion autour de la centrale apparaît toutefois difficile à réaliser.

Les réalités démontrent les dangers du nucléaire, les protections à prendre, les fausses promesses des politiques surtout lors des campagnes présidentielles sur l’ensemble de l’Europe donc par conséquence la France aussi.

Constats : dans les territoires contaminés d’Ukraine, de Biélorussie, de Russie, les impacts sur l’environnement et la santé restent visibles de nos jours y compris en 2017.

Recul plein de réalismes

Il y a trente ans, le 26 avril 1986 à 1h23 du matin, le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, explose accidentellement lors de la réalisation d’un essai technique.

Mis en service en 1983, le réacteur accidenté est de type RBMK, une conception soviétique des années 1960, dont l’évaluation du niveau de sûreté réalisée après la catastrophe montrera de nombreux défauts dans sa conception initiale. Dangers, constats : avant l’accident les opérateurs n’ont pas respecté toutes les règles de conduite et ont inhibé de très importants systèmes de sûreté.

L’accident de Tchernobyl et son déroulement 

 

Trente ans après l’accident de Tchernobyl, les travaux préparatoires au démantèlement de la centrale se poursuivent. Normalement mais sans certitude à 100% en décembre 2017, une arche recouvrira le réacteur détruit et le sarcophage construit dans l’urgence après la catastrophe et qui s’est dégradé au fil du temps. Son étanchéité et des équipements spécifiques permettront d’entamer les opérations de démantèlement.

Outre l’ancien sarcophage et le réacteur détruit, la transformation du site nécessite également le démantèlement des trois autres réacteurs. Néanmoins, les opérations liées à ce dernier chantier sont restées parcellaires à ce jour.

Le site de la centrale de Tchernobyl en 2016

 

En corollaire, la question de la reconquête de la zone d’exclusion est désormais évoquée. A la suite de l’accident du réacteur n°4, la dispersion de portions du réacteur détruit, la contamination des sols et des forêts et l’abandon des villages environnants ont obligé à engager des travaux de décontamination. Environ 90 % des déchets de décontamination ukrainiens ont été volontairement localisés dans la zone d’exclusion dans des modules en béton et, surtout, dans des tranchées non-étanches. Dans les deux cas, les installations ont été construites dans l’urgence et sans étude de sûreté préalable. En outre, la traçabilité des tranchées où sont stockés les déchets de faible et moyenne activité n’a pas été assurée.

Comment gérer les déchets issus de la contamination en cas de mise​ en œuvre d’un plan de reconquête de la zone d’exclusion ? (PDF, 1,7 Mo)

 

Aujourd’hui, l’impact des sites d’entreposage des déchets doit être apprécié afin de statuer entre les deux grandes options envisageables : la reprise des déchets ou le maintien de restrictions d’usage des sites qui les contiennent. Les recherches menées par l’IRSN dans une tranchée expérimentale plaideraient en faveur d’un maintien des restrictions autour des sites d’entreposage. Et pour cause : la levée des restrictions impliquerait le retrait d’un volume considérable de déchets qu’il faudrait ensuite stocker sur un site aménagé. De plus, le retour de la végétation de manière incontrôlée et le recyclage naturel de la radioactivité pourraient​ conduire à de nouveaux relâchements et transferts atmosphériques en cas d’incendie de forêt.

Le devenir de la zone d’exclusion et la contamination de l’environnement

 

En Biélorussie, en Ukraine et en Russie, l’accident a provoqué de nombreux cancers de la thyroïde chez les personnes exposées âgées de moins de 18 ans au moment de l’accident. Aujourd’hui, l’augmentation des cancers de la thyroïde est encore observée. En ce qui concerne les intervenants sur le site de la centrale de Tchernobyl, le bilan des effets aigus dus à l’irradiation a peu évolué au cours des dernières années. Aujourd’hui, la poursuite du suivi sanitaire des liquidateurs vise à surveiller l’apparition d’une augmentation de la fréquence de certains effets chroniques à long termes, tels que les cancers.

Trente ans après l’accident, il est ainsi impossible de dresser un bilan sanitaire exhaustif. Les résultats disponibles sont limités par la qualité des études épidémiologiques réalisées, la difficulté d’identifier précisément les populations exposées et les incertitudes associées aux estimations dosimétriques.

Conséquences ​sur la santé des populations de l’accident de Tchernobyl

Cancer de la thyroïde et accident nucléaire, publication d’un état de connaissances

Les impacts en France 30 ans après l’accident. L’accident de Tchernobyl a touché des zones localisées et très éparses dans l’est de la France. Il s’agit des territoires où les précipitations ont été les plus importantes dans les jours qui ont suivi l’accident en Ukraine.

Trente ans après l’accident de Tchernobyl, ces zones témoignent encore de niveaux de radioactivité supérieurs ou très supérieurs à ceux observés dans le reste de l’Hexagone. Dénommées « zones de rémanence de la radioactivité artificielle », elles sont identifiables grâce au césium dans les sols. En 2013 et 2014, l’IRSN y a réalisé de nouvelles mesures. Elles ont permis d’évaluer les doses efficaces consécutives au séjour dans les zones les plus marquées et à l’ingestion des denrées locales. En 2015, un habitant des zones les plus touchées de l’est de la France recevra une dose moyenne de 37 micros sieverts par an (µSv/an) contre 5,4 µSv/an en moyenne en France. Ceci correspond à peu près à la dose reçue pour un aller simple entre Paris et la Martinique en avion.

Constat Radiologique « Rémanence de la radioactivité d’origine artificielle  (PDF, 6,69 Mo)

(Dernière mise à jour : Mai 2016)

A suivre

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)