Ecoutez l'article:



Merck condamné, sur le Levothyrox vastes duperies?

Auteur:
Son site
Par le 16 novembre 2017

La prévention un rôle primordial, faites votre choix ! Prévoir, en certains cas peut sauver des vies !

Je suis, les faits, sur le terrain, depuis la modification du Levothyrox.-Il en ressort quoi ? Un scandale de taille nationale et européenne? Similaire au Médiator? Les semaines à venir permettront peut-être de pouvoir dire « J’accuse ». L’objectif de cette démarche est de « faciliter l’accès au droit et à la justice des patients », selon le magistrat Xavier Tarabeux.

Anny Duperey s’exprime, voir vidéo ! Lien . L’enquête n’en est qu’à ses débuts, dans une affaire qui a potentiellement fait des milliers de victimes. Afin de faciliter les investigations menées actuellement par le pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille, un document unique à destination des victimes du Levothyrox a été mis en ligne sur le site de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône, a fait savoir le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux.

Un verdict tombe : Le 14 novembre 2017. Des informations le 16 novembre 2017. Nous sommes tous responsables de la santé publique. Lien ! PDF ! Totalement différents- les deux liens.

De là, à dire que les divers témoignages et articles n’ont pas eu d’écho, chacun se fera sa propre opinion. Le fait, de la pétition relayée par les réseaux sociaux a fait agir ?

La masse de patients, de malades, peuvent-ils se réjouir depuis mars 2017 ?

Une certaine forme d’insécurité, que seules les personnes utilisant le produit, ressentent.

Nouvelles attendues : depuis des mois. À présent, essayons, de déterminer les responsabilités. Personne ne peut satisfaire les plaintes, les diverses souffrances ?

Réalités, tricheries à l’encontre des patients, par qui ?

La première sanction vient de tomber depuis la ville rose. À la connaissance, de la décision par le tribunal de Toulouse, qui rend le verdict.

Le laboratoire peut faire appel ou pas ? Oui Merck a agi en ce sens.- Important en l’instant? Le jugement stipule « sans délai » par le biais des circuits de distribution et de commercialisation ». « Nous demandons de condamner le laboratoire Merck à la remise en circulation du médicament », plaide Maître Jacques Levy, dans le cadre d’un référé d’heure à heure, au nom de ses 90 clients souffrant « de troubles considérables ». Le verdict est assorti d’une astreinte de 10 000 euros par jour, sur infraction constatée.

Sources : France info – Le Panda- – Réseaux Sociaux- Antoine Béguin- BFMTV- Irène Frachon- Europe1- Revue Pharma- Jean Christophe Brisard- TGI de Marseille- Anny Duperey-

Le juge des référés de Toulouse : « se déclare incompétent pour les patients résidant à l’extérieur du département, de la Haute Garonne » Le laboratoire Merck, va-t-il délivrer l’ancienne formule du Levothyrox ; de la signification du dit jugement?

L’avocat, précise : « c’est la première audience en France, relatif au levothyrox » Il explique des détails : de lourds effets secondaires sur l’humeur, des problèmes gastriques. Des troubles du sommeil chez les utilisateurs de la nouvelle formule.

Stupéfactions

Poursuivant mes investigations : je me suis rendu, en diverses pharmacies pour informations.

Je n’ai pu qu’écouter plus que surpris, médusé. Il est réel que les praticiens d’offlines médicales. A priori cela était déjà su ? Lien ! Il ne s’agit plus du produit correspondant à l’ancien, mais de 5 de ses dérivés. L’affaire est loin d’être close.

Les pharmaciens :

Ont reçu une circulaire, cette dernière stipule que toutes les régions ou que l’ensemble des patients traités par le Levothyrox continueront à recevoir non l’ancien produit, avec la formule adéquate. Mais celui prescrit depuis le mois de mars 2017? Ce document fera l’objet d’une prochaine publication. Il émane et a été expédié à l’ensemble des pharmaciens de France. J’en fournirai une copie comme preuve incontestable. Ce courrier démontre bien la duperie et le cas échéant du laboratoire Merck, de ne plus produire de Levothyrox. C’est un chantage ? Oui affirment ces derniers. Les preuves s’accumulent. Une masse de milliards en jeux ? La contrainte imposée au laboratoire peut se heurter à un refus pur et simple de poursuivre la fabrication de l’ancienne formule. Toutes les pharmacies contactés aucune ne possèdent, l’ancienne formule.  

Face à de telles duperies, les questions sont diverses, multiples. Faudra-t-il se rendre et faire une enquête réelle, sur les véritables composants du soit disant : ancien/nouveau- Levotthyrox?  

De l’autre côté de la muraille, les propos sont à l’opposé. Où se trouve la réalité? La crise sanitaire déclenchée en mars. L’avocat du laboratoire, Maître Antoine Robert, estime que la juridiction civile toulousaine n’est pas compétente pour statuer sur la fourniture du médicament : « qui ne dispose plus d’autorisation de mise sur le marché (AMM) ». Un litige qui ne peut être tranché que devant le tribunal administratif, indique-t-il. Il dit : « Je suis : « surpris que l’action ne soit pas menée contre l’Agence du médicament », responsable de la situation.

L’introduction en mars de la nouvelle formule du Levothyrox a déclenché une importante crise sanitaire, une enquête judiciaire, est menée par le pôle santé du TGI de Marseille.  Devant la souffrance des patients, l’ancienne formule du Levothyrox a fait son retour dans les pharmacies françaises. Le 2 octobre, mais en quantités limitées. Faux ou vrai ?

Les pharmaciens, m’expliquent que les boites livrées, furent distribuées en une journée..

À l’époque, du départ des faits :

En mars 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) annonçait que le laboratoire Merck avait, à sa demande, modifié la formule du Levothyrox.

Ce médicament est prescrit lorsque la glande thyroïde fonctionne mal ; en produisant insuffisamment ou de trop grande quantité de sécrétions.

Modification qui avait eu lieu pour « garantir une teneur en substance active plus constante d’un lot de médicaments à l’autre ».

Face aux inquiétudes de nombreux patients parmi les trois millions de Français qui en prennent, l’ANSM, met le mercredi 23 août un numéro vert en place.

 Ils peuvent désormais

composer le 0800.97.16.53, du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures.L’ensemble de l’article et les réactions ici lien

Ayant traité divers sujets à ce titre, il n’y a pas de doute que notre plus grande richesse reste notre santé et la protection indispensable à tous nous proches. Le dernier thème traité ICI Dont certains extraits, en proviennent.

Chantale Garnier, co-présidente de l’AFMT, l’association française des malades de la thyroïde, a tenu à réagir, à ce qu’elle appelle « une véritable scandale de santé publique ». Jointe par téléphone, elle explique, qu’elle prend du Lévothyrox depuis 30 ans.

« J’ai testé le nouveau médicament » Dès le deuxième jour, ça a été la catastrophe. J’ai eu les symptômes dont tout le monde parle. J’ai même ressenti un essoufflement et des palpitations cardiaques.

« Les responsabilités réelles »

Extraits de certaines investigations

En mars, l’Agence nationale du médicament a exigé du laboratoire pharmaceutique américain Merck un changement dans la formule du produit. Si le principe actif reste le même, plusieurs excipients ont été modifiés. Et d’après de nombreux témoignages de patients, les effets secondaires indésirables suite à cette modification se sont multipliés. 

Au micro de RTL, Beate Barthès, présidente de l’association « Vivre Sans Thyroïde », confirme :

Certains se rendent comptent qu’un ou deux mois après ils sont de plus en plus fatigués par exemples, qu’ils ne dorment plus ou qu’ils ont des problèmes digestifs. Ils se rendent compte que ça a commencé peu de temps après le changement.

Et de déplorer : Certains pharmaciens disaient qu’il y avait seulement la couleur de la boîte qui avait changé par exemple. 

Les professionnels de santé n’ayant pas été suffisamment prévenus, ils n’ont pas eu le réflexe d’adapter la dose ingérée du médicament, pensant qu’ils prenaient le même produit alors que sa composition avait évolué.

Or, trouver le bon dosage pour stabiliser la TSH de chaque patient est un processus long.

Fin juin, une pétition a été lancée pour revenir à l’ancienne formule.

Cela ce sont les faits, arrivent certaines conséquences : fin juin 2017, à la date du 15 novembre 2017, le nombre de signatures dépassent les 310 000.

Seconde partie

Positions d’échanges avec Jean-Christophe Brisard

Chacun face à ses responsabilités, plutôt que d’être persuadé que la justice ; fasse rendre des comptes. Parution, et suite, dû aux faits que des médias certains dans leurs seuls intérêts nous enfument. Divers marasmes, contre la santé. Les responsabilités du monde politico-financier. Fraudent presque à la perfection.

Le journalisme d’investigation, ne peut se traiter facilement. Raisons multiples, diverses. Il y a va de la survie des patients. L’Etat, divers gouvernements, de tous bords en France, Europe ont droit de vie et de mort, quand ils le veulent.

Sans exclure, ce que nous mettons dans nos assiettes, d’où que cela provienne. Certains produits ne comportent pas un répétitif de lien. Ils sont déjà, dans les mêmes produits poisons.

Les contextes des médicaments en France, de l’Europe, cela génère des milliards de profits. Effets : des médicaments en France. Jean-Christophe Brisard : « Les enjeux offrir la possibilité, au grand public : de comprendre comment fonctionne notre système de santé.

De mise sur le marché, de sécurité, en apportant le plus d’infos neutres possibles. On est très factuel. On se rend compte que l’Etat n’en a pas le pouvoir.

Un nouveau scandale pharma logique peut arriver ?

JC.B : « Oui, complètement. Au vu des risques potentiels, il a obtenu son autorisation à l’échelon européen. « On n’a pas pu s’opposer à son arrivée sur le marché »

Vous dénoncez le poids du lobby pharmaceutique.

Qu’en est-il réellement?

Antoine Béguin : « Les laboratoires sont juges et parties ». Ils proposent les essais cliniques. Qui vont donner toutes les informations à l’agence sanitaire pour bénéficier de l’AMM. 

Vous n’avez pas peur d’alimenter la méfiance des Français : envers le monde médical ?

A.B : « Exactement ce qu’on l’on veut éviter. Le but, faire prendre conscience de l’enjeu et de la réalité. L’industrie pharmaceutique, effets secondaires graves : Le syndicat de Médecine Générale France, accuse : Le gouvernement de trouver des boucs émissaires. Prescrit de bonne foi par des médecins. Des documents montrent que des médecins ont eu des doutes.

On leur a menti. Liste non exhaustive des 400 médicaments contenant du parabène Mots clefs : médicament Autre scandale pharmaceutique. Une liste de 400 médicaments contenant du parabène paraît.

 Cancers en tous genres. Des risques sont dans nos cuisines, nos assiettes. La pilule en tant que contraceptif, présente des dangers. Des risques que ne courraient pas nos grands-mères.

Ce qui semble invraisemblable, c’est que trois millions de personnes en France sont en souffrances diverses. La cause la modification du Levothyrox !

Il serait utile que l’ensemble du territoire en France et en Europe puissent bénéficier du même jugement que celui rendu ce jour par le Juge des référés « d’heure à heure » et non que cela concerne un seul département.

Plus de 10 000 plaintes sont en cours d’instruction c’est scandaleux. Surtout pour les patients, leurs proches. Faut-il attendre que le Levothyrox- produise les mêmes effets- que le médiator ?

Toute première investigation

Un entretien d’une puissance incroyable. L’indépendance de la France ne tient pas la route. Face à l’Europe, cela génère des milliards de profits. Pour des gens sans scrupule. Plateau, de BFMTV, questions/réponses, surprises. Effets : des médicaments en France.

Des millions de morts, en France, dans le monde. Les indemnités versées aux victimes de ces affabulateurs. Des spécialistes, refusent de prescrire à leurs patients, les nouveaux produits.

Combien de personnes de la compétence d’Irène Frachon, faut-il en France pour que les scandales sur la santé cessent ? Engagé à suivre le déroulement de prés, poursuivant, les déroulements de ces faits avec le respect dû à tous les patients. L’Etat à priori se dérobe?

Il s’agit à présent que la ministre de la santé, explique à l’ensemble des patients. Que les ministres, reçoivent les sanctions que leurs erreurs font courir avec tous les risques à masse de populations.

Nous aurons peut-être l’origine de certains fonds, à un niveau bien plus haut, que nous ignorons toujours? À présent Monsieur le président de la République, verse sur le social?

Victimes ou défenseurs de nos valeurs voici un document qui vous permet de déposer plainte, ou de vous expliquer clairement. Lien ! Autre Pensez à visionner les vidéos.

A suivre

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)
Merck condamné, sur le Levothyrox vastes duperies?, 5.5 out of 10 based on 2 ratings

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Before you post, please prove you are sentient.

qui fut le premier président de la Veme république?

  Retour à l'accueil du Forum  



* Commentez sur les Voix du Panda. Identifiez-vous : Créér votre compte.
* Les commentaires ne seront ni votés, ni repliés.
* Commentaire du Rédacteur : Vert
* Commentaire de tout autre Intervenant : Bleu
* Les articles de l'auteur pourront êtres modifiés et réédités.
* Vous constatez un bug, avoir plus d'informations : Contactez nous.
* Pour participer au Média-Citoyen. Il est impératif d'Etre enregistré(e).
* Notre serveur vous renverra votre code sur votre e-mail validé.
* Vous pouvez lire, enregistrer, utiliser tous les articles du forum.
* Merci de nous en faire la demande.