Ecoutez l'article:



L’affaire Fiona reprend le 29 janvier 2018

Auteur:
Son site
Par le 1 février 2018

Le Sourire est le plus beau cadeau d’un enfant à ses parents, et réciproquement !

Le Don de la Vie, restera toujours, le moment le plus merveilleux, car c’est cadeau !

« Je veux garder un esprit d’enfant » Parce que rien n’est plus important qu’un rêve d’enfant !

Des mois de mensonges

Cécile Bourgeon, mère de la petite Fiona  : « disparue » vidéos difficile à supporter  !

Cadeau Marie Laforet

« Je veux garder un esprit d’enfant » Parce que rien n’est plus important qu’un rêve d’enfant ! Prendre un enfant par la main Yves Duteil

Que faut-il attendre de ce procès, que je suis depuis son départ. Divers contacts ayant été pris, voici ce qu’il en résulte avant son ouverture.

Sources : Le Panda- FR3 Auvergne- La Montagne- 20 Minutes- Divers médias nationaux et internationaux-

Les autres audiences figurent dans les divers comptes rendus ici puis encore et à nouveau, dont je suis l’auteur avant la demande de renvoi de la part de la défense. Le 16 octobre 2017…..

Reprenons l’actualité de ce qui restera ou pas comme l’un des plus grands mystères d’une enfant tuée disparue.

Quels que soient les efforts pour savoir où se trouve le corps de cette enfant, nous sommes dans un flou des plus complexes.

Le procès en appel de Cécile Bourgeon et son ex-compagnon Berkane Makhlouf se doit de débuter ce 29 janvier devant la cour d’assises de Haute-Loire, au Puy-en-Velay

Cette dernière donc la mère de la petite Fiona a fait l’objet d’un signalement pour risque suicidaire.

Ce n’est pas la première fois, comme cela fut soulevé par la majorité » de ses proches.

Rédigeant un courrier, elle indique vouloir « rejoindre » Fiona.

Cécile Bourgeon, incarcérée, a rédigé, au mois de décembre, un courrier à sa fille Fiona, indiquant vouloir la « rejoindre ». Une information révélée par 20 Minutes et confirmée, jeudi 18 janvier, par son avocat  Renaud Portejoie.

Dixit un de ses défenseurs, son comportement est un peu inquiétant qui a alerté sa codétenue.

De fait sa accompagne de cellule a fait un signalement à l’administration pénitentiaire « qui s’est inquiétée de ce qu’elle puisse à nouveau tenter de se suicider »

« Cécile Bourgeon rédigée un courrier à sa fille, Fiona.  Le courrier qui a été saisi à ce moment-là laissait penser qu’elle souhaitait la rejoindre.

Elle écrit qu’elle n’en pouvait plus et qu’elle s’en voulait de ne pas avoir su la protéger », poursuit l’avocat Clermontois.

A la suite de ce signalement, Cécile Bourgeon a été transférée « brièvement » en Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA).  « Depuis elle a été incarcérée en milieu carcéral « classique ».

On fera en sorte qu’elle puisse comparaître

Lundi 29 janvier, avec son ex-compagnon Berkane Makhlouf, Cécile Bourgeon doivent être jugée devant la cour d’assises de Haute-Loire, au Puy-en-Velay pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Les sanctions prononcées en première instance ne furent pas à la même hauteur, des deux inculpés pourquoi ?

En l’instant seuls les avocats de la défense de Cécile Bourgeon se sont fait entendre. Tactique de meilleure défense du silence ?

Son avocat, la mère de la petite Fiona, dont le corps n’a jamais été retrouvé, seront bien présents.

« Elle est en état de comparaître, elle souhaite que le procès vienne.  Elle est un peu en détresse, je pense qu’elle l’est depuis plusieurs mois. Il y a eu des tentatives de suicide qui sont avérées et qui ont émaillé son parcours carcéral ».

Puis son Conseil de poursuivre : « Malheureusement ce n’est pas une première, ça ne changera rien à sa comparution. On fera en sorte qu’elle puisse comparaître ».

Les faits à ce jour

 

En première ressort, la cour d’assises du Puy-de-Dôme avait acquitté partiellement la mère de la fillette du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Elle fut condamnée que pour quatre délits, notamment « non-assistance à personne en danger » et « dénonciation de crime imaginaire » pour avoir monté le scénario de sa disparition dans un parc de Clermont-Ferrand, le 12 mai 2013.

Le père de Fiona aurait « tenu des propos parfaitement diffamatoires, que nous entendons faire sanctionner pénalement en déposant immédiatement plainte ».  Me Gilles-Jean Portejoie et son fils Renaud, ainsi que Me Mohamed Khanifar, avocats des accusés dans l’affaire de la disparition de Fiona, n’ont pas apprécié l’interview de Nicolas Chafoulais, le père de la fillette.

Lors d’une conférence de presse organisée par son conseil le 18 octobre, Nicolas Chafoulais avait fait part de son « dégoût«  quant à l’issue avortée de cette 2e session judiciaire.

Il aurait de même explicitement accusé de collusion les avocats de la défense selon eux avec le président de la cour d’assise de Haute-Loire.

Le père de Fiona, Nicolas Chafoulais, « dégoûté » par le renvoi du procès en appel 

Le 16 octobre, le renvoi en janvier du procès en appel concernant la disparition de Fiona avait frustré le père de la fillette. Nicolas Chafoulais s’était éclipsé rdu tribunal du Puy-en-Velay, sans mot dire, sous le coup de la frustration.

Le report du procès avait été décidé par la cour après des accusations de collusion et de subornation de témoins proférées par Me Grimaud, une avocate des parties civiles, vendredi 13 octobre.

La défense avait alors décidé de quitter la salle d’audience, avant de demander un renvoi du procès, obtenu avec succès.

Le plus grand des succès serait de savoir ce que cette fillette est devevenu.

Qui sont les réels coupables ?

L’Etat, le manque de suivi de cette fillette, les deux conjoints ?

Comme indiqué lors de mes articles précédents, la plus grande richesse de parents reste de savoir aimer avec le maximum ou même le minimum les racines de notre propre raison d’être.

Allons-nous assister dans cette reprise à la surprise peut-être générale la vérité qui s’impose.

Rien au monde n’est plus important que de protéger et de guider un enfant jusqu’au moment où il soit en état de comprendre ce que vivre veut dire.

Les mystères plombent ce départ comme un camouflet bruyant où les défenses et attaques sont sorties gagnants par un renvoi, laissant planer le doute sur le fait de continuer à assumer la défense suite à des mises en cause.

Justifiées ou pas ?

Ayant été sur le terrain dès les premières heures et assumant les enfants et les femmes qui offrent la vie dans la valeur de mes principales convictions, je m’efforcerai de rapporter les faits en objectivité.

Je livrerai le fond de mon sentiment lorsque le verdict aura été rendu.

A suivre

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
L’affaire Fiona reprend le 29 janvier 2018, 10.0 out of 10 based on 1 rating

495 Commentaires sur ce billet

  1. Le Panda Le 23 janvier 2018 à 22h12min (commentaire N° 1)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Voici le type de commentaire que l’on trouve sur Agora Vox.
    ===============================
    – Est-ce qu’un auteur compétent, sérieux, placerait cette mise en garde dans le corps de son article : « Des commentaires nuls, ne peuvent que servir les voyous qui les posent. Ceux n’ont pas enfant, pas de parents et qui n’ont jamais aimé, ni inversement ! ». Cet article pêche en tout : mal écrit, mal structuré, çà part dans tous les sens, on est perdu. Ce n’est que du racolage honteux, une récupération immonde d’un fait divers dramatique par un monsieur qui n’a aucune compétence journalistique et veut juste se faire mousser!

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. Le Panda Le 23 janvier 2018 à 22h18min (commentaire N° 2)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lorsque l’on prend connaissance de réflexions similaire sous une fausse forme qui doit être un ou une extrémiste comme il ne peut y en avoir que sur ce site qui se dit une Fondation d’utilité Publique.
    Les faits ne seraient pas aussi tristes et malheureux ces gens devraient êtres exclus à vie de toutes formes de dialogues.
    Mais à ne pas en douter la suite et l’article du 27 à venir donnera une juste idée des échanges entre Carlo Revelli et certains rédacteurs modérateurs un panier d’insultes ou même non payé j’y suis depuis le départ, je pars n’acceptant pas que l’on puisse parler de la sorte.
    Bon courage
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Le Panda Le 23 janvier 2018 à 22h28min (commentaire N° 3)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Prévisualisation Autre – patrick.juan@panda-france.net
    – Est-ce qu’un auteur compétent, sérieux, placerait cette mise en garde dans le corps de son article : « Des commentaires nuls, ne peuvent que servir les voyous qui les posent. Ceux n’ont pas enfant, pas de parents et qui n’ont jamais aimé, ni inversement ! ». Cet article pêche en tout : mal écrit, mal structuré, çà part dans tous les sens, on est perdu. Ce n’est que du racolage honteux, une récupération immonde d’un fait divers dramatique par un monsieur qui n’a aucune compétence journalistique et veut juste se faire mousser ! (commentaire inconnu signalé non supprimé, une honte pour Agora Vox) Mais effectivement reporté sur Les Voix du Panda, dont acte.
    Bonsoir
    Voilà ce que l’on trouve dans l’article en modération, vous êtes fiers de vous ou complices?
    C’est plus que honte c’est un outrage à l’enfance, aux femmes, les vraies, à tout être humain.
    Je vais partir sans que vous ayez à m’exclure mais pas seul, le jour où vous cesserez d’être une pépinière de voyous vous serait peut-être crédibles payez ce que vous devez au lieu de continuer à demander de l’argent.
    Cordialement et bravo Messieurs bien à vous
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. Le Panda Le 24 janvier 2018 à 12h32min (commentaire N° 4)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les réactions qui suivront sont en provenance de trolls de chez Agora Vox c’est lamentable
    ===================
    – incivilités … Ego .. Confusion entre forum et café du commerce … Journal à l’image d’un peuple mal élévé. Il faut faire avec.
    ================
    Je laisse les fautes et je pense qu’un certain nombre viennent d’un certain « enfoiré » et de FD

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Le Panda Le 24 janvier 2018 à 12h32min (commentaire N° 5)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le silence est le plus grand des mépris, face aux alertes
    Les commentaires sans signature sont plus que nuls, c’est de la dénonciation payante?
    Le devenir du plaisir des échanges ne peut devenir un enfer à diverses facettes.
    On ne peut faire boire un âne qui n’a pas soif
    Les insultes sont inutiles sur un forum, elles sont même ignobles !
    Pour améliorer Agoravox, il faut virer les propagandistes professionnels…
    Agora Vox sans publication et commentaire n’est rien, une Fondation est la propriété de chaque participant
    Refuser le débat c’est un profit caché tel les fondations de la mort
    Les idiots se croyant tout permit y compris d’insulter les gens le paradis leur est acquit s’il existe

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. Le Panda Le 24 janvier 2018 à 12h33min (commentaire N° 6)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    – Pour qui ne connaît pas cette affaire, c’est un charabia imbitable. Article indécent et racoleur. Cette façon désordonnée, pas structurée, d’en relater les faits n’est pas admissible. Ce n’est pas bien écrit. C’est très mauvais. Le sujet est trop sensible pour être traité par l’incompétence d’un auteur qui s’en sert pour soigner son ego. Inacceptable!

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. Le Panda Le 24 janvier 2018 à 12h34min (commentaire N° 7)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    – Agoravox est très bien comme çà, pourquoi changer. Arrêtez de nous emmerder avec vos améliorations. Améliorez plutôt votre écriture qui est nullissime, comme tous vos articles. Vous vous prenez pour qui le Panda! Vous souffrez visiblement d’une hypertrophie du moi. On se fout complètement de vos prurits de scribouilleur! C’est le monde à l’envers, un nullard qui veut changer un site qui ne lui appartient pas !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Le Panda Le 24 janvier 2018 à 18h53min (commentaire N° 8)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    – Manque de pudeur, manque de retenue, manque de rigueur dans le traitement d’un sujet extrêmement sensible. Texte pas structuré, écrit en mauvais français, qui joue sur le « sensationnel » ! Tous les ingrédients sont rassemblés pour faire de cette contribution un très mauvais papier, sans compter l’incompétence judiciaire et journalistique de l’auteur qui, par ses insinuations et allégations, fait courir le risque de poursuites à l’encontre d’Agoravox.Signaler

    – au lieu de vous acharner… venez « livrer le fond de votre sentiment lorsque le verdict aura été rendu ».
    =====================
    Ce sont les supers commentaires des pourris de chez Agora Vox et ils ne peuvent prétendirent l’ignorer
    Longue vie à Agora Vox

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. Le Panda Le 25 janvier 2018 à 11h56min (commentaire N° 9)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Prévisualisation BUG-Technique – patrick.juan@panda-france.net
    – Charabia imbitable, incompréhensible. Manque de pudeur, manque de retenue, manque de rigueur. Article indécent, insidieux et racoleur. Le sujet est trop sensible pour être traité par un auteur incompétent en matière judiciaire et journalistique. Agoravox a besoin d’articles crédibles, de qualité, bien rédigés, pas de ce genre de torchon. Risque de poursuites judiciaires contre Agoravox évident, au vu des allégations et insinuations de l’auteur.
    =============
    C’est à la hauteur de votre site?
    Vous pouvez être fiers et ne pas prétendre l’ignorer
    Comme le disais Carlo le café du commerce est ouvert
    Mais tous échanges seront divulgués je ne suis pas un gamin et vous prenez le chemin d’une pépinière de fanatiques.
    Bonne journée
    Mais n’oubliez pas de payer vos dettes cela pour Carlo Revelli
    Cordialement
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  10. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 17h10min (commentaire N° 10)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le procès de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf débute ce lundi 14 novembre. Les premiers jours suivant la disparition de Fiona, la mobilisation est forte pour aider aux recherches de la fillette. En septembre 2013, la mère et le beau-père de Fiona affrontent un cortège furieux.

    Le 26 septembre 2013, lorsqu’ils arrivent au palais de justice clermontois, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf sont très attendus. Par des dizaines de journalistes, mais aussi par une foule qui hurle sa haine et crie sa colère, au lendemain de la révélation du terrible mensonge du couple. Quelques mois plus tôt, cette même foule, unie derrière la mère et le beau-père de la petite fille, s’était mobilisée sans compter pour tenter de retrouver l’enfant…
    Tout ceci à quelques mots proches se retrouvent dans l’article.
    On ne peut voire les réalités surtout pour des enfants, des mamans, de réels parents et rapporter de faux propos c’est inadmissible.
    Comme je l’ai indiqué je ne livrerai comme je l’ai toujours indiqué mes réelles impressions et pour éviter à nouveau ce types de faits, que certains classeront dans les faits divers, cela n’est nullement mes sentiments.
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 17h21min (commentaire N° 11)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le 14 mai 2013, voici ce que déclarait Berkane Makhlouf – visiblement tendu – aux journalistes : « Vous voulez vraiment nous aider ? Allez faire du porte à porte. Toquez à Montjuzet, toquez chez des gens, placardez des affiches. voilà les choses que vous pouvez nous faire. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  12. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 17h59min (commentaire N° 12)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ce fut le départ de l’affaire, comment une mère, maman de cette fillette peut tomber aussi bas?
    C’est une torture au nom de sa mémoire et de tous ceux qui aiment les enfants.
    A ne pas en douter on constate trop souvent ce type de faits sans que les conséquences soient égales aux faits réels et qui vont faire jour.
    Je ne doute pas que la lumière surgira de ce Tribunal du Puy-En-Velay. Les vidéos vous les retrouvez aussi dans l’article. Je ne l’ai aient pas posé dans l’ordre pour amener chaque lecteur à suivre un meilleur déroulé de ces faits.
    Le Panda
    Patrick Juan
    Fiona jamais je ne pourrais t’oublier c’est une réelle certitude.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h05min (commentaire N° 13)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Avis pour voir l’horreur dans sa splendeur et regarder les vidéos en plein écran il vous suffit de cliquer sur le bas à droite de la vidés de votre choix.

    Merci à ceux qui peuvent comprendre mon engagement.

    Le Panda

    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  14. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h18min (commentaire N° 14)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Contrairement à ce que son compagnon et elle maintenaient depuis près de quatre mois, Fiona n’a pas disparu, le dimanche 12 mai, dans le parc de Montjuzet, à Clermont-Ferrand.

    Quatre jours après avoir signalé la disparition de sa fille, fidèle au scénario qu’elle et Berkane Makhlouf ont élaboré, Cécile Bourgeon, qui s’apprête à être reçue par les juges en charge de l’enquête, au palais de justice de Clermont-Ferrand, s’adresse aux journalistes.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  15. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h22min (commentaire N° 15)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’émission « Chroniques criminelles » diffuse ce samedi soir sur NT1 (20 h 55) un reportage intitulé : « L’affaire de la petite Fiona : la mère au double visage ».

    Du 12 mai 2013, date à laquelle Cécile Bourgeon signale la disparition de Fiona dans le parc Montjuzet à Clermont-Ferrand, jusqu’au procès en appel reporté il y a quelques semaines au Puy-en-Velay, « Chroniques criminelles » revient ce soir samedi soir sur l’affaire Fiona.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h23min (commentaire N° 16)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les avocats des deux accusés, Cécile Bourgeon et son ex-compagnon Berkane Makhlouf, les avocats de la partie civile, Nicolas Chafoulais, le père de Fiona, des magistrats mais également des journalistes locaux ont été interrogés pour ce reportage diffusé à partir de 20 h 55 sur NT1.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  17. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h28min (commentaire N° 17)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les conseils de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf ont réagi dès ce jeudi matin aux déclarations faites, mercredi, par le père de Fiona. Une procédure pour diffamation va être engagée.

    Dans un communiqué commun qui nous a été transmis ce jeudi, Mes Gilles-Jean Portejoie, Renaud Portejoie et Mohamed Khanifar dénoncent « les propos ahurissants tenus par monsieur Nicolas Chafoulais, en présence de son avocat, lors d’une conférence de presse organisée par ses soins ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  18. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h29min (commentaire N° 18)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Après avoir été personnellement mis en cause par l’avocat d’une partie civile à l’audience », poursuit le texte, « ce qui a justifié le renvoi de l’affaire à une audience ultérieure, nous voilà désormais accusés de façon précise et explicite de collusion avec le président de la cour d’assises et ses assesseurs. Il s’agit de propos parfaitement diffamatoires, que nous entendons faire sanctionner pénalement en déposant immédiatement plainte auprès du doyen des juges d’instruction de Clermont-Ferrand ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  19. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h32min (commentaire N° 19)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une plainte, aussi, contre le conseil du père de Fiona

    Les trois avocats se disent également « convaincus » que le président Fradin et ses assesseurs, « dont nous connaissons la probité, l’indépendance et le professionnalisme, ne manqueront pas de réagir de leur côté, tout comme le parquet général ».

    Le communiqué annonce enfin qu’une plainte pénale va aussi être déposée contre Me Charles Fribourg, le conseil de Nicolas Chafoulais, « pour ses propos injurieux à l’égard de la défense ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h37min (commentaire N° 20)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ce vendredi, le procès en appel de Cécile Bourgeon et de Berkane Makhlouf dans l’affaire Fiona entame sa 5e journée. Depuis que des témoins du milieu des stupéfiants clermontois s’expliquent à la barre de la cour d’assises du Puy-en-Velay, il est beaucoup question d’un squat de la rue de la Tannerie, à Clermont-Ferrand.

    Dans le milieu des stupéfiants clermontois, tout le monde connaissait cette adresse. « Chez tonton », rue de la Tannerie. C’était un squat « plutôt tranquille » dans lequel on se retrouvait alors pour boire une bière, fumer un joint et acheter (ou vendre) du shit ou de la cocaïne. « L’héroïne, c’était en fonction des passages », précise Cécile Bourgeon.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  21. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h38min (commentaire N° 21)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    A entendre les descriptions qui sont faites à la barre de la cour d’assises du Puy-en-Velay, on comprend rapidement que ce n’est pas le genre d’établissement que l’on trouve dans les guides touristiques. Sale, avec des produits stupéfiants traînant partout. Un salon et une cuisine. Pour aller aux toilettes, il faut enjamber une fenêtre, passer chez une autre personne et… Cécile Bourgeon arrête sa description. « Je ne sais plus, c’est confus. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 18h39min (commentaire N° 22)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Pas un endroit pour des gamines »

    Le « tenancier » des lieux, un certain Eddy surnommé « tonton », est aujourd’hui décédé. Il l’était déjà au moment du premier procès à Riom. Autour de son appartement que tournait tout le petit monde des toxicomanes et des marginaux des alentours.

    « Ce n’était certainement pas un endroit pour des gamines. C’était le rendez-vous de toute la zone de Clermont », a expliqué Adeline, une jeune femme, ancienne droguée, jeudi. Cécile Bourgeon confirme.

    « On consommait en surveillant les filles »

    Là-bas, pourtant, elle s’y rendait régulièrement, deux à trois fois par semaines. Parfois seule, parfois avec Berkane Makhlouf. Et parfois, encore, avec Fiona et sa petite soeur. Les fillettes y sont venues « huit à dix fois », selon la maman.

    « On y restait une heure ou une heure et demi. Je les mettais sur une chaise devant Gullli (une chaîne de télé dédiée aux programmes pour enfants, NDLR) », se rappelle l’accusée. « Nous, on se mettait autour de la table. On consommait en surveillant les filles », complète Berkane Makhlouf.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  23. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 21h45min (commentaire N° 23)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Le Panda Le 28 janvier 2018 à 21h46min (commentaire N° 24)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 10h40min (commentaire N° 25)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    A l’automne 2017, une première audience d’appel avait tourné au fiasco. L’affaire Fiona revient lundi 29 janvier, à 14 heures, devant les assises de Haute-Loire avec l’espoir de percer le mystère de la fillette disparue en 2013, et le risque d’une nouvelle querelle entre avocats

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 10h49min (commentaire N° 26)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le 12 mai 2013, vers 18h45, Cécile Bourgeon signale la disparition de sa fille, Fiona, âgée de 5 ans. Enceinte, elle explique s’être assoupie ce jour-là au parc Montjuzet de Clermont-Ferrand. A son réveil, la fillette avait disparu. Durant plusieurs jours, les recherches sont menées autour du lieu indiqué par la mère, une information judiciaire pour enlèvement et séquestration est ouverte, mais l’enfant reste introuvable. A la fin de l’été, l’enquête connait un rebondissement quand Cécile Bourgeon et son compagnon, Berkane Maklouf, sont placés en garde-à-vue et finissent par avouer le décès de Fiona. Le procès du couple devant la cour d’assises du Puy-de-Dôme est prévu à Riom du 14 au 25 novembre. Ils devront répondre de « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur mineure de moins de 15 ans, par ascendant ou par personne ayant autorité et en réunion ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 10h50min (commentaire N° 27)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La disparition
    12 mai 2013. La nuit tombe sur Clermont-Ferrand. Le calme habituel d’une fin de journée de dimanche est troublé par les pales de deux hélicoptères. Durant plusieurs heures, ils vont effectuer des rotations au-dessus du parc Montjuzet jusqu’à une heure avancée de la nuit. Au sol, des équipes cynophiles sont également à l’œuvre. Un peu plus tôt, vers 18h30, une maman a signalé à la police la disparition de sa fille, Fiona, âgée de 5 ans. Cécile Bourgeon explique alors qu’elle s’est rendue dans ce parc avec ses deux filles, une heure plus tôt, et qu’elle s’est assoupie un quart d’heure. Quand elle rouvre les yeux, sa fille aînée a disparu

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  28. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 10h51min (commentaire N° 28)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le lendemain, dès 7h30, une centaine de policiers et de militaires du 92e Régiment d’Infanterie de Clermont-Ferrand fouillent sans relâche les 26 hectares de terrain du parc. En vain. La fillette au teint clair est blonde aux yeux verts et mesure 1,10 mètre. Au moment de sa disparition, sa mère explique qu’elle était vêtue d’un survêtement noir avec un logo blanc « Hello Kitty », de tennis noirs, et qu’elle portait au cou une chaîne en or avec une médaille ronde représentant le signe du sagittaire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  29. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 10h57min (commentaire N° 29)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    https://www.dailymotion.com/video/xzwjid#tab_embed
    Ce commentaire comporte la majorité des vidéos du départ de cette « affaire hors du commun » ceux qui n’ont pas suivi cette affaire depuis les phases de la disparation de cette fillette, pourront mieux suivre le déroulement et le travail énorme que se doit de tenir la Cour d’Appel du Puy-En- Velay.
    Il est aussi fait trait à certaines situations parfois similaires ou résolues.
    Certaines vidéos et propos sont difficiles à entendre et se faire une opinion à l’heure actuelle.
    L’essentiel demeure que la petite Fiona où qu’elle soit puisse entendre ce grand cri qui lui l’hommage qu’elle mérite
    Regarder ces vidéos c’est de la PREVENTION réelle vis à vis de tous les enfants

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h05min (commentaire N° 30)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La petite Fiona a disparu dans un parc de Clermont-Ferrand, le dimanche 12 mai 2013 en fin d’après-midi. Sa maman l’a signalé aux policiers après avoir cherché en vain sa fille aînée durant 45 minutes dans le parc de Montjuzet.
    Reportage de Christian Lamorelle et Frédéric Cuvier
    En cliquant sur le commentaire (29) vous pourrez contacter les diverses vidéos tournées pour mieux comprendre l’ensemble du travail effectué sur le terrain par toutes les personnes présentes.
    Il est évident que certains ont pu en faire plus que d’autres.
    Mais les faits sont bien plus complexes que cela et c’est le travail de tous les clermontois, des services de police et des autorités sur les lieux qui permettent en ce moment de mieux suivre par tous les médias sur le terrain ainsi que la population non seulement d’Auvergne mais de la France

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  31. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h08min (commentaire N° 31)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des témoins confirment la présence d’une femme inquiète à la recherche de sa fille dans le parc et d’autres racontent avoir été sollicités dans la rue par Berkane Makhlouf à la recherche de l’enfant. Le 14 mai, une information judiciaire pour arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur de 15 ans est ouverte. Les policiers, eux, poursuivent la collecte de témoignages et, au fil du temps, il apparaît que personne n’a vu Fiona dans le parc Montjuzet ce dimanche 12 mai 2013. Parallèlement, l’enquête s’attarde sur le contexte familial.

    Cécile Bourgeon vit avec Berkane Makhlouf dont elle est enceinte de 6 mois. Il n’est pas le père des deux premiers enfants. Fiona, née en 2007, et Eva, née en novembre 2010, sont les filles de Nicolas Chafoulais. Interrogé par la police, il explique qu’il n’a pas de contact avec ses deux enfants depuis un conflit en septembre 2012.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  32. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h10min (commentaire N° 32)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’appel au secours
    Le 16 mai 2013, Cécile Bourgeon émeut la France entière en lançant un appel au secours. Elle apparait en larmes devant la presse, accompagnée par son avocat, Me Gilles-Jean Portejoie. La maman de Fiona en appelle à « tout le monde, à tous les Clermontois » pour l’aider à retrouver sa fille portée disparue depuis 4 jours.

    Cécile Bourgeon lance un appel au secours

    Une famille soutenue
    Alors que les recherches pour retrouver Fiona se poursuivent, c’est tout un pays qui se sent concerné par sa disparition. Alors que 200 personnes se sont retrouvées à l’initiative d’internautes le jeudi 16 mai sur le parking du parc de Montjuzet à Clermont-Ferrand, la toile se mobilise également pour venir en aide à la mère éplorée.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  33. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h11min (commentaire N° 33)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur Facebook, la photo de la jeune fille est ainsi largement diffusée et partagée. Le groupe Avis de Recherche qui compte alors près de 27 000 membres donne régulièrement les dernières informations liées à l’enquête. Une page de soutien pour la petite Fiona a également vu le jour sur le réseau social et compte très vite plus de 18 000 membres.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  34. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h12min (commentaire N° 34)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    A Clermont-Ferrand, des manifestations de soutien à la famille sont organisées alors que Fiona est toujours recherchée. Une association, «Tous ensemble pour Fiona et sa famille », est créée. Des marches, des lâchers de ballons ont régulièrement lieu, comme ce 8 juin, 4 semaines après la disparition de la fillette.

    Le rebondissement
    Le 24 septembre 2013, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, son compagnon, sont arrêtés à Perpignan où le couple s’est installé pendant l’été. Quelques jours après ce coup de théâtre, le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Pierre Sennès, explique que la décision d’interpeller les deux concubins a été prise dès le mois de juin. Cécile Bourgeon était alors enceinte de son 3e enfant (né en août) et son état de santé a contraint les enquêteurs à repousser l’échéance.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  35. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h13min (commentaire N° 35)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pendant sa garde-à-vue, Cécile Bourgeon va finalement avouer que Fiona n’a pas disparu. Le 25 septembre, la mère qui avait tant ému lâche la terrible vérité : Fiona est morte et a été enterrée près de Clermont-Ferrand. L’enfant « est morte accidentellement à la suite de coups qu’elle n’a pas portés personnellement bien évidemment », raconte alors l’avocat de Cécile Bourgeon, Me Gilles-Jean Portejoie.

    Devant les policiers, la mère de Fiona accable son compagnon. Elle raconte qu’il s’est emporté contre sa fille, le 11 mai, et lui a porté une claque au visage. Elle décrit un hématome sous l’œil, dit avoir couché l’enfant à 20h30. Fiona s’est relevée vers 22h30 pour vomir et se plaint alors de douleurs au ventre. Le lendemain, à 9h30, le couple découvre son corps sans vie.

    Selon son avocat à l’époque, le compagnon de Cécile Bourgeon reconnait au cours de sa garde-à-vue que l’enfant était morte après avoir reçu des coups quelques jours auparavant, mais a parlé d’un « accident domestique ». Les investigations, croisées avec de nombreux témoignages, mettent au jour une série de violences subies par Fiona au cours du mois précédant son décès. Elle aurait ainsi été frappée au visage, à l’abdomen, de manière récurrente, de la part des deux adultes. Sa mère dissimulait les traces avec du fond de teint ou des bandeaux, allant jusqu’à la retirer de l’école quand les marques de maltraitance se faisaient trop voyantes. Ainsi, Fiona était absente de l’école depuis le 15 avril 2013.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  36. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h14min (commentaire N° 36)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La colère
    Le rebondissement de la fin du mois de septembre 2013 dans l’enquête sur la disparition de Fiona retourne l’opinion populaire contre le couple Bourgeon/Makhlouf. Les témoignages de sympathie et de soutien à son égard sont vite remplacés par une expression violente de colère et de haine. « Choquant », « pitoyable », « écœurant » sont autant de mots qui reviennent parmi d’autres dans la bouche des anonymes qui étaient épris de compassion jusque-là pour cette mère privée de son enfant.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  37. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h15min (commentaire N° 37)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lorsque Berkane Makhlouf arrive au palais de justice de Clermont-Ferrand le 26 septembre 2013 pour être mis en examen, des dizaines de personnes sont là et le huent, allant jusqu’à le traiter d’assassin.

    A Marseille, à Brive-la-Gaillarde, à Ussel, à Clermont-Ferrand, des marches blanches sont organisées en mémoire de la petite fille. « Repose en paix petit ange », peut-on lire sur des t-shirts.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  38. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h16min (commentaire N° 38)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Alors que l’enquête a permis d’établir que Fiona est probablement morte des suites de violences répétées contre elle, les deux amants n’ont eu de cesse, depuis leur interpellation, de rejeter sur l’autre la responsabilité des coups portés. Au cours des différentes auditions, Cécile Bourgeon a expliqué que, le 11 mai, ce n’était pas la première fois que sa fille « se mangeait des coups par Berkane ». Berkane Makhlouf, lui, conteste les accusations de violences mais ne nie pas avoir donné une fessée à Fiona ce jour-ci. Parallèlement, il affirme que sa compagne a elle-même déjà frappé son enfant et qu’elle pouvait avoir des réactions régies par l’impulsivité.

    L’absence de corps
    Où se trouve le corps de Fiona ? Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf s’entendent sur la même version : la fillette a été enterrée à proximité du lac d’Aydat. Les recherches menées sur place dès le 26 septembre n’ont jamais rien donné.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  39. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h17min (commentaire N° 39)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les informations fournies par le couple sont souvent vagues. L’un comme l’autre affirment ne pas se souvenir de l’endroit exact où Fiona a été déposée. Amnésie réelle ou mensonge pour empêcher que la découverte du corps de la fillette ne révèle la réalité du traitement qui lui a été infligé ? Le procès qui s’ouvre le 14 novembre devant la Cour d’Assises du Puy-de-Dôme à Riom permettra peut-être de connaître enfin la vérité sur le sort qui a été réservé à cette fillette de 5 ans dont le visage a marqué à jamais les esprits clermontois.

    Quelles charges pèsent contre Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf ?
    Berkane Makhlouf est renvoyé devant la Cour d’Assises du Puy-de-Dôme des chefs de :•violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, sur mineure de 15 ans, par personne ayant autorité, en réunion
    •non assistance à personne en péril
    •recel de cadavre
    Cécile Bourgeon est renvoyée des chefs de :•violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, sur mineure de 15 ans, par ascendant, en réunion
    •non assistance à personne en péril
    •recel de cadavre
    •modification de l’état des lieux d’un crime
    •dénonciation mensongère à l’autorité judiciaire de faits constitutifs d’un crime ou d’un délit ayant provoqué des recherches inutiles
    Ils encourent 30 ans de réclusion criminelle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  40. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 11h28min (commentaire N° 40)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cette vidéo démontre sans contexte la mise en oeuvre de la population et que la coté sordide qu’il ressort en l’instant où le manque de vérités le renvoi des accusations des deux « amants » l’un vis à vis de l’autre plonge chacun de nous, de ceux qui se sentent réellement parents au réel sens du terme de mieux comprendre le parcours d’où ^peut amener l’indifférence et les drogues.
    Rien ne peut être laissez au hasard, mais il appartient à présent dans cette reprise ce jour à 14 h le 29 janvier 2018 que chacun essaie de faire trouver un zeste de lucidité pour que la lumière du calvaire que cette fillette a du vivre.
    Le verdict est attendu à priori pour le 9 février 2018.
    Serons nous dans la phase de réalités que toutes les personnes engagées dans cette « affaire hors normes » puissent comprendre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  41. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h28min (commentaire N° 41)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La mère de Fiona, Cécile Bourgeon, condamnée à 5 ans de prison en première instance pour avoir menti pendant des mois en parlant d’un enlèvement de l’enfant, et Berkane Makhlouf, son ex-compagnon condamné à 20 ans de réclusion pour avoir porté des coups fatals à Fiona, comparaissent à nouveau au Puy-en-Velay.
    Toujours en l’absence du corps de la victime, que les accusés disent avoir enterré dans une forêt autour de Clermont-Ferrand mais qui n’a jamais été retrouvé. Et toujours avec un grand flou sur les faits – les deux anciens toxicomanes se rejettent la faute ou avancent l’hypothèse d’un accident.

    En appel, les débats avaient avorté le 13 octobre dernier quand la défense avait quitté le palais de justice avec fracas, au motif que sa « probité » aurait été « mise en cause » par l’avocate d’une association de protection de l’enfance, partie civile.
    Lors du témoignage d’une connaissance du couple, Me Marie Grimaud avait relevé qu’elle avait été assistée en garde à vue, au début de l’affaire, par Me Mohamed Khanifar – aujourd’hui l’avocat de Berkane Makhlouf – et suggéré une connivence entre ce dernier et le conseil de Cécile Bourgeon, Me Renaud Portejoie.
    Cette passe d’armes, incompréhensible pour le quidam, avait provoqué le renvoi de l’affaire et une procédure disciplinaire à l’encontre de Me Grimaud, initiée par la défense. Quelques jours plus tard, c’était au tour du père de Fiona, Nicolas Chafoulais, de dénoncer devant la presse des « arrangements entre amis » – il est poursuivi pour diffamation depuis.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  42. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h30min (commentaire N° 42)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Nouveaux témoins

    Tous se retrouveront à 14H00 dans une ambiance tendue. « Le renvoi, c’était une mascarade, on était au théâtre. On ne parle plus des faits, on n’est plus là pour l’assassinat de ma fille mais pour voir des avocats se tirer dans les pattes », peste encore Nicolas Chafoulais, qui aurait aimé que le procès soit « dépaysé ». « Maintenant, il faut que la justice prouve qu’elle est compétente. Il va falloir recentrer le procès sur les faits », insiste celui qui s’est fait tatouer dans le cou le prénom de sa fille.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  43. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h32min (commentaire N° 43)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « On n’avait aucun intérêt procédural pour ce renvoi, d’ailleurs on n’a pas fait de demande de remise en liberté (pour Cécile Bourgeon, NDLR), souligne Me Portejoie. Mais on a estimé qu’on était déconsidéré auprès des jurés. Aujourd’hui, nous souhaitons que la justice passe sereinement, comme en première instance. Nous n’avons aucune agressivité et nous espérons que les uns et les autres sont dans ce même état d’esprit. »
    Acquittée des faits criminels par la cour d’assises du Puy-de-Dôme en 2016, la mère de Fiona, détenue depuis 2013 comme Berkane Makhlouf, pourrait sortir de prison en février en cas de verdict similaire en appel – il est attendu le 9 février.

    Mais l’audience promet d’être encore agitée avec trois nouveaux témoins cités par Me Grimaud. « Il y a un certain nombre de détails qui avaient échappé à l’attention des uns et des autres et qui me semblent être la clé de ce qu’a vécu Fiona. Je compte bien les exploiter pour obtenir la vérité », prévient l’avocate.
    Sans compter que deux nouveaux avocats ont rejoint le banc des parties civiles, dont Me Jean-François Canis, qui avait défendu un homme condamné pour avoir violé Cécile Bourgeon en 2012. Ce procès avait lui aussi été renvoyé après un incident d’audience entre ce ténor clermontois et les avocats de la mère de Fiona.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  44. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h40min (commentaire N° 44)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La cour procède à l’appel des témoins.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  45. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h42min (commentaire N° 45)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Même décor, mêmes acteurs

    Dans cette salle d’audience du tribunal du Puy-en-Velay, on retrouve les mêmes personnages que lors de la première session du procès en appel, en octobre 2017. Parmi les principales nouveautés, on compte deux avocats supplémentaires et l’audition de trois témoins inédits.

    Même décor, mêmes acteurs

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  46. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h43min (commentaire N° 46)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les accusés viennent d’entrer dans le box.

    Berkane Makhlouf entre en premier, sous escorte policière. Puis Cécile Bourgeon, après quelques minutes. Le silence est brisé par le président de la cour, qui demande aux accusés de décliner leurs noms, prénoms, dates et lieu de naissance.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  47. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h44min (commentaire N° 47)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ouverture de l’audience

    Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct de la deuxième session du procès en appel de l’affaire Fiona. Il est 14h20, l’audience vient de s’ouvrir.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  48. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h46min (commentaire N° 48)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lors du tirage au sort des jurés, chaque homme appelé par le président est récusé. Pour l’instant, ce sont sept jurées qui ont été appelées. Aucun homme

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  49. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h47min (commentaire N° 49)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les jurés prêtent serment

    Le jury est composé de neuf femmes de tous âges. Les jurés supplémentaires, une femme et deux hommes, sont au nombre de trois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  50. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 15h52min (commentaire N° 50)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension d’audience

    Le président de la cour annonce une suspension d’audience de 10 minutes, le temps de donner quelques recommandations aux jurés sélectionnés avant l’ouverture des débats.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  51. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 16h17min (commentaire N° 51)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Me Renaud et Gilles-Jean Portejoie, défenseurs de Cécile Bourgeon, demandent à leur cliente de se rapprocher d’eux.

    il y a 6 minutes

    Reprise de l’audience

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  52. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 16h18min (commentaire N° 52)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Comme en première instance, c’est Me Fribourg qui représente Nicolas Chafoulais, père de Fiona, ainsi que la mère de ce dernier. Chez les parties civiles, Me Crespin, Me Costantino et Me Grimaud sont aussi de retour dans la salle d’audience. Ils représentent respectivement L’enfant bleu et Enfance maltraitée, Enfance et partage et Enfance en danger.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  53. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 16h19min (commentaire N° 53)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Fiona elle a vécu un calvaire. Je serais incapable de lui faire du mal. Tout ce que je demande, c’est un bon déroulement pour ce procès.”
    Berkane Makhlouf prend la parole, à la demande du président

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  54. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 16h23min (commentaire N° 54)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président énonce le planning de la semaine

    Tous les témoins entendus en première session du procès en appel (octobre 2017) semblent revenir à la barre ou en visio-conférence. Seules différences : la cour n’a pas de nouvelle d’Amar, dernier témoin entendu en octobre 2017 et dont l’audition a entraîné l’ajournement du procès. Deux officiers de la police judiciaire et une amie d’enfance de Cécile Bourgeon se sont aussi ajoutés à la longue liste des témoins, à la demande des avocats des parties civiles.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  55. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h10min (commentaire N° 55)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président procède au rappel des faits

    Le président de la cour relate brièvement les événements de mai 2013 : la disparition de Fiona signalée par sa mère au parc de Montjuzet à Clermont-Ferrand, les débuts de l’enquête, la relation entre les deux accusés, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  56. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h11min (commentaire N° 56)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cecile Bourgeon, lors de ce premier jour de procès. Livide, son teint se confond presque avec la couleur très claire de ses cheveux

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  57. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h12min (commentaire N° 57)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    le temps des suspicions

    Le président enchaîne avec les suspicions autour du couple à l’été 2013, alors qu’ils ne sont pas encore interpellés : Un pompier et le médecin traitant de Cécile Bourgeon trouvent la mère étrangement calme, les enquêteurs relèvent des recherches suspectes sur les caches des navigateurs internet de l’ordinateur du couple, des recherches relevant notamment de disparition d’enfants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  58. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h13min (commentaire N° 58)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Intervention de Berkane Makhlouf

    – Le président : « Selon Cécile Bourgeon, le 12 mai au matin, le couple trouve Fiona en position foetale dans son lit. Ils ont alors constaté le décès de Fiona. »
    – Berkane Makhlouf : « J’ai tenté de la ranimer Fiona… »
    – Me Schott, l’un de ses avocats : « laissez le président terminer. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  59. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h15min (commentaire N° 59)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président sur la relation du couple avec Fiona

    Selon Makhlouf, Cécile Bourgeon aurait donné une gifle à sa fille peu avant les événements. C’est le seul exemple de violence de Cécile Bourgeon à l’encontre de Fiona qu’il connaisse. Deux jours avant le décès, une caissière de cinéma de Clermont-Ferrand se rappelle avoir rencontré une petite fille à l' »état de cadavre » qui accompagnait Cécile Bourgeon, Berkane Makhlouf et la jeune soeur de Fiona. Cette caissière était venue témoigner en première instance (octobre 2016) et en première session d’appel (octobre 2017).

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  60. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h33min (commentaire N° 60)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le matin du décès de Fiona, le 12 mai 2013

    Le couple n’a jamais révélé où le corps de Fiona se trouvait. Le matin du 12 mai, peu après la découverte du corps de la petite fille dans son lit, Cécile Bourgeon avait pris la voiture pour se rendre aux alentours du lac d’Aydat, dans le Puy-de-Dôme. Elle a pris une pelle qui traînait près d’une maison et enterre la corps avec l’aide de Berkane Makhlouf. Interrogé par les enquêteurs, celui-ci répète qu’il n’était que passager et ne savait pas où ils se rendaient.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  61. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h34min (commentaire N° 61)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président de la cour revient sur les témoignages contradictoires des deux accusés lors de leurs auditions successives au cours de l’enquête. « Ils se renvoient la balle, » résume-t-il

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  62. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 17h59min (commentaire N° 62)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Concernant l’oubli du lieu d’inhumation de Fiona, les experts psychologiques ne retiennent pas la thèse de l’amnésie. Ils ne décèlent pas non plus d’insuffisance intellectuelle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  63. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h00min (commentaire N° 63)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le rappel des peines encourues par les deux accusés

    Les deux accusés ont trois motifs en commun. Pour avoir volontairement commis des violence, sans intention de la donner, sur une mineure de 15 ans, Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf encourent 30 ans de réclusion criminelle. Le crime s’accompagne de deux circonstances aggravantes : celle de violence en réunion et violence délivrée par personne ayant autorité (B. Makhlouf) et par ascendant (C. Bourgeon). Ils sont aussi accusés de non assistance de personne en danger (5 ans de prison) et d’avoir sciemment recelé ou dissimulé le cadavre (2 ans max.).

    Cécile Bourgeon comparaît pour deux délits supplémentaires. Celui d’avoir entre le 8 et le 12 mai 2013, d’avoir modifié les traces d’un crime (3 ans max.). Il lui est de même reproché d’avoir le 12 mai exposé l’autorité publique à d’inutiles recherches en réalisant une dénonciation mensongère (6 mois).

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  64. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h04min (commentaire N° 64)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “A aucun moment je n’ai porté la main sur les enfants. J’étais suivi par tout le monde. Tout le monde me félicitait sur la bonne éducation de mes enfants, les amis, les voisins… Je le maintiens : JE-N’AI-PAS-PORTE-LA MAIN-SUR-FIONA.”
    Cécile Bourgeon réagit à l’anoncé des motifs de condamnation

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  65. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h10min (commentaire N° 65)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension de l’audience

    Le président prononce une suspension d’audience de 10 minutes.
    =====================
    Ils voulaient faire l’enterrement de l’enfant eux-mêmes de crainte de se faire enlever les autres enfants……
    Sans commentaire

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  66. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h40min (commentaire N° 66)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’audience reprend.

    Le président demande à Berkane Makhlouf de se lever. Sa vie va être épluchée, comme en première session en octobre 2017.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  67. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h52min (commentaire N° 67)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’enfance de Berkane Makhlouf

    Le président évoque l’enfance de Berkane Makhlouf, l’absence et la mort prématurée de son père, le remariage de sa mère, la relation conflictuelle avec son frère plus âgé, qui lui faisait « boire de l’urine ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  68. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h52min (commentaire N° 68)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “J’ai fait les 400 coups à Nevers. J’ai commencé au collège [son premier rapport avec la justice date de 1994, il était alors âgé de 13 ans].”
    Berkane Makhlouf

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  69. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 18h55min (commentaire N° 69)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La scolarité de Berkane Makhlouf

    Pour son redoublement en 6e (septembre 1994), Berkane Makhlouf devait rejoindre un institut psychologique à Château-Chinon (Nièvre). « Instabilité, retards, bagarres, » mentionne un dossier réalisé sur son comportement. L’internat ne plaît pas à l’accusé à l’époque, ne supporte pas la situation et est jugé « indésirable » par l’établissement. Berkane Makhlouf se disait victime de racisme à l’époque.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  70. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h05min (commentaire N° 70)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’arrivée de Berkane Makhlouf en Auvergne

    Berkane Makhlouf est jugé inapte à fréquenter un établissement scolaire classique. A l’été 1995, en l’absence d’établissement (il ne veut pas d’internat), l’accusé tente de rejoindre un collège de Nevers, qui ne l’accepte pas. On le place alors au centre de l’Oclede à Royat, dédié à la réinsertion, en novembre 1995. Il décrit le lieu comme « un foyer de délinquants » par Berkane Maklouf. Il aurait vu ce placement comme une trahison. « Il y avait de tout, des gitans, des gens qui ne savaient pas lire et écrire. Ca ne m’a pas arrangé, » relate l’accusé dans son box.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  71. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h07min (commentaire N° 71)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Bien sûr qu’il me manquait un père. Ma mère elle était débordée. [le président lui demande s’il pense que son comportement avait des incidences sur sa vie de famille] J’étais jeune. J’étais pas encore équilibré à cet âge-là.”
    Berkane Makhlouf

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  72. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h18min (commentaire N° 72)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lorsque la mère de Berkane Makhlouf tombe malade et est hospitalisée à Clermont-Ferrand, les deux soeurs de l’accusé sont placées en foyer et l’intéressé est « à la rue ». Il rencontre « une fille sympa », Virginie, avec qui il prend un appartement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  73. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h20min (commentaire N° 73)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf a travaillé « au black » comme couvreur à Nevers. Il a suivi une formation de couvreur de février 2003 à juillet 2003, qu’il a arrêté volontairement. Puis à l’AFPA de Nevers, en 2009. Il a mis fin à cette dernière formation volontairement aussi. « Il a brillé par son taux d’absentéisme, » a déclaré l’établissement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  74. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h30min (commentaire N° 74)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les rentrées d’argent de Berkane Maklouf

    L’accusé a commencé à consommer des stupéfiants en 6e. Il fumait alors trois joints par jour. Un peu plus âgé, il consommait « 5 grammes de cocaïne par jour, 2 grammes minimum d’héroïne ». Pour payer sa consommation, il dealait. « Je recevait de la cocaïne pure de Guadeloupe, j’en commais la moitié et je revendait l’autre, » raconte-t-il. « Le RSA, je faisais un semaine avec. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  75. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h43min (commentaire N° 75)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “[Avec Virginie] il y a eu des hauts et des bas. Lorsque j’ai été incarcéré, elle n’a pas supporté. [le président évoque les relations extraconjugales de sa copine]. J’ai pas supporté. Mon estime pour elle a baissé.”
    Berkane Makhlouf, interrogé par le président sur ses premières relations

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  76. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 19h47min (commentaire N° 76)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pour Virginie, Berkane Makhlouf est devenu violent avec elle lorsqu’il s’est mis à régulièrement consomment de la cocaïne (2008) Selon l’accusé, son changement de comportement était dû au fait qu’elle l’avait trompé. Il devient paranoïaque, accuse sa copine de lui mentir lorsqu’elle lui annonçait qu’elle rentrait du travail.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  77. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h04min (commentaire N° 77)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les relations de Berkane Makhlouf avec les femmes

    Pendant sa relation avec Virginie, Berkhane Makhlouf a connu Stéphanie. Virginie ne consommait pas de drogues, ils avaient tous les deux le projet de fonder une famille. La deuxième relation est tumultueuse, Stéphanie le quitte en laissant une lettre. « J’ai pas assuré » déclare-t-il à propos de l’une, « Je regrette de l’avoir connue » pour la seconde.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  78. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h05min (commentaire N° 78)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lorsque Virginie a voulu rompre avec l’accusé, celui-ci lui envoyait des messages de menaces. Ils se sont ensuite remis ensemble.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  79. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h06min (commentaire N° 79)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le père de Virginie, après avoir eu de bonnes relations avec l’accusé, a conseillé à sa fille de laisser tomber cette relation. Il raconte un épisode où Berkane Makhlouf, sous l’effet de stupéfiants, avait mimé se trancher les veines après avoir brisé une vitre à son domicile.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  80. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h16min (commentaire N° 80)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président évoque à présent le parcours carcéral de Berkane Makhlouf. L’accusé se rassied toutes les deux minutes, se relève aussitot à la demande du président. Me Khalifar rappelle que son client est sous traitement de substitution, d’où son manque de concentration.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  81. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h25min (commentaire N° 81)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf en prison

    Lors de son incarcération à Moulins, Berkane Makhlouf se fait remarquer par ses plaintes à l’encontre du personnel et des repas, par des insultes et des violences, deux fois à l’aide d’une fourchette et d’une arme artisanale fabriquée avec un rasoir. Il fait plusieurs séjours en cellule disciplinaire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  82. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h26min (commentaire N° 82)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le transfert à Villefranche-sur-Saône

    Incarcéré ensuite à Villefranche-sur-Saône (2013), il se fait remarquer pour des insultes et menaces à l’égard du personnel, des plaintes sur l’attente de la délivrance de son traitement de substitution, sur la nourriture, d’un présupposé blocage de son courrier.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  83. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h27min (commentaire N° 83)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le transfert à Lyon-Corbas de Berkane Makhlouf

    Transféré à Lyon-Corbas en février 2014, il n’effectue que des séjours en isolement. Le personnel note cependant que l’hygiène s’améliore chez l’accusé. Un codétenu affirme avoir entendu Berkane Makhlouf avouer qu’il avait « enterré Fiona » lors de son séjour à Lyon. Chose que confirme l’accusé dans le box.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  84. Christelle Néant Le 29 janvier 2018 à 20h29min (commentaire N° 84)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Christelle Néant

    Bonsoir Patrick,
    Cette affaire me révolte à plus d’un titre. En tant que femme, je ne comprends même pas qu’une mère puisse laisser un homme frapper son enfant sans rien faire. Encore pire, le couvrir en racontant des bobards pour ne pas qu’il paye pour ses actes, après avoir tué la petite. Sans même parler du fait que l’homme est un drogué. Quelle femme saine d’esprit peut se mettre en couple avec un homme qui consomme chaque jour de la cocaïne et de l’héroïne ?
    Vraiment je ne comprends pas comment certaines personnes peuvent se laisser entraîner dans des choses pareilles.
    Bises

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  85. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h43min (commentaire N° 85)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le comportement de Berkane Makhlouf en prison

    Selon l’administration pénitentiaire, les violences et menaces de Berkane Makhlouf reposent principalement sur le fait qu’il pense ses repas empoisonnés par les personnels des cellules d’isolement des prisons de Moulins-Yzeure ou de Villefranche-sur-Saône. Il se décrit comme persécuté. Ces comportements ont cessé en 2014. Cependant , à travers des sorties telles que « Ils ne la retrouveront jamais, les recherches ont été faites à l’envers, nous on l’a enterrée Fiona, » l’accusé cherche à se mettre en valeur vis-à-vis de ses codétenus en faisant croire qu’il peut manipuler la justice dans l’affaire dans laquelle il est accusé.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  86. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h50min (commentaire N° 86)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Christelle (84)
    Bonsoir
    En tant que femme, je ne comprends même pas qu’une mère puisse laisser un homme frapper son enfant sans rien faire. Encore pire, le couvrir en racontant des bobards pour ne pas qu’il paye pour ses actes, après avoir tué la petite. Sans même parler du fait que l’homme est un drogué. Quelle femme saine d’esprit peut se mettre en couple avec un homme qui consomme chaque jour de la cocaïne et de l’héroïne ?
    Vraiment je ne comprends pas comment certaines personnes peuvent se laisser entraîner dans des choses pareilles.
    ===================
    Merci de ta réaction, là il est rare de suivre comme je le fais un procès en « live » de la même façon que rien ne prouve en l’instant que l’un soit plus coupable que l’autre.
    En ce qui me concerne pour l’instant suivant l’affaire sordide depuis le départ, je ne porte aucune opinion plus directe vis à vis de quiconque. Il y a des responsabilités dont je livrerai mon opinion à la suite du verdict.
    Il est plus que difficile de rompre le droit de réserve auquel tu sais que l’on est tenu.
    Toutefois je te remercie et comme tu peux le constater les rédacteurs arrivent les uns à la suite des autres et cela me semble un fait positif.
    Bises
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  87. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h50min (commentaire N° 87)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf est très confus, a des trous de mémoire. Il peine à tenir debout.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  88. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h52min (commentaire N° 88)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’avocat général question Berkane Makhlouf

    -L’avocat général : « Lorsque vous aimez une femme, on s’aperçoit que vous perdez rapidement confiance en elle. »
    – Berkane Makhlouf : « J’ai eu des relations de longue durée, je suis resté 5 ans avec elle… »
    – « Mais très vite, vous soupçonnez votre compagne de vous tromper.
    – « Oui, elle l’avait fait. »
    – « Virginie avait déclaré que si elle se droguait, vous vous seriez énervé. »
    – « Oui, j’aurais pas voulu qu’elle gâche aussi sa vie. »
    – « Virginie a confirmé que vous ne l’aviez jamais incitée à consommer, parce que vous n’aimiez pas « les filles comme ça. » C’est un peu péjoratif, qu’auriez vous fait si elle consommait des stupéfiants? »
    – « Ca m’aurait pas plu. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  89. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h53min (commentaire N° 89)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Dialogue de sourd entre Berkhane Makhlouf et Me Constantino sur la cocaïne

    -M. Makhlouf, vous déclariez consommer 5 grammes de cocaïne par jour.
    – Oui, enfin au plus fort. Je consommais pas ça tous les jours.
    – Mais à quelle période vous aviez cette consommation?
    – Pardon?
    – A quelle période consommiez-vous 5 grammes de cocaïne par jour?
    – Je sais pas.
    – Vous consommiez ça pendant la période qui nous intéresse?
    – Quelle période?
    – Pourquoi êtes vous là devant nous, M. Makhlouf?
    – Euh… Vous parlez de la période où j’étais avec Cécile?
    – Voilà.
    – Oui, j’ai pu consommer ça quand j’étais avec elle.
    – En 2013, M. Makhlouf, le cours de la cocaïne s’élevait à 70 euros le gramme. Donc cela veut dire que vous pouviez sortir 10 000 euros chaque mois pour assurer votre consommation?
    – Euh..
    – Vous parliez de 450 grammes que vous vous procuriez grâce à des Guadeloupéens. Donc on parle de 30 000 euros dont on vous faisait crédit. Vous n’exagéreriez pas votre consommation de drogue?
    – Non, non. A Nevers, à l’époque, je pouvais sortir ça chaque mois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  90. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 20h54min (commentaire N° 90)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Fribourg (avocat de Nicolas Chafoulais) questionne l’accusé

    – Comment vous expliquez que votre mère ai parlé de violences à son égard?
    – Je ne me l’explique pas, je ne comprends pas…
    – Votre mère c’est sacré?
    – Oui.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  91. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 21h05min (commentaire N° 91)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf questionné par une des avocats de Nicolas Chafoulais

    – Malgré ses quatre ans de séparation, vous avez toujours des sentiments pour Cécile Bourgeon?
    – Pas de l’amour, je pense pas. Mais des sentiments oui, on a eu une histoire ensemble, on a eu une vie de famille ensemble, c’est la mère de mon fils…
    – Si vous sortez de prison, vous considèrerez reprendre une relation avec elle?
    – Non, non, je ne pense pas. Je vais essayer de garder des bons termes avec elle pour mon fils, mais je ne tenterais pas de reconstruire une histoire avec elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  92. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 22h10min (commentaire N° 92)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Avec le recul, je pense que j’aurais dû saisir les perches que l’on me tendait.”
    Berkane Makhlouf, interrogé par son conseil, Me Khanifar

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  93. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 22h11min (commentaire N° 93)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “La décision du juge des enfants de déclarer que Berkane Maklouf n’est pas en danger est irresponsable. En 1997, il est en pleine desocialisation du fait des drogues qu’il consomme.”
    Me Khanifar tente de faire comprendre que son client aurait pu être pris en charge dans sa jeunesse

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  94. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 22h11min (commentaire N° 94)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’audience est suspendue pour la journée.

    Il est 20h25, le président ajourne l’audience au lendemain. Demain matin sont prévus les témoignages de proches de Berkane Makhlouf, soit le même planning qu’en octobre 2017. Merci d’avoir suivi ce direct en notre compagnie, et nous vous donnons rendez-vous à 9 heures demain pour la suite des débats.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  95. Le Panda Le 29 janvier 2018 à 22h21min (commentaire N° 95)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Oui merci à toutes et tous ceux qui liront ces instantanées que j’ai essayé de vous rendre en « live ».
    Il est évident que l’ombre de FIONA planera qu’elle que soit la Cour D’Appel saisit de ce dossier tant les lacunes qui existent dans ces dossiers sont aussi obscurs que le tranchement des drogues peut sembler des armes de défenses pour certains.
    Il m’est difficile de livrer un sentiment personnel en l’instant, mais quelle que soit la force d’une certaine justice.
    Il y aura effectivement un VERDICT sera t-il pour l’un comme pour l’autre à la hauteur de ce que fillette a endurée tout au long pratiquement de sa vie si courte.
    A priori nous le saurons comme le souhaitent la masse des réels parents dignes du respect de la femme qui offre la vie d’enfants au monde Tout comme ce que nous avons de plus riche et plus fort en chacun de nous la valeur du sourire d’un enfant.
    Je remercie tous ceux qui m’ont aidé dans cette lourde tache avec une pensée particulière pour FIONA et tous les enfants souffrants de ses formes de tortures dont ils ignorent même les raisons et pour cause.
    C’est surement la plus grande inconnue de ce procès, car une chose ne s’efface jamais lorsque la dignité et l’honneur sont tachés pas même la mort ne peut l’effacer.
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  96. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h02min (commentaire N° 96)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Bonjour à tous,
    désolé un problème technique, m’a empêché de vous faire partagé l’audience de ce matin. Avec toutes mes excuses pour un résultat indépendant de ma volonté, nous allons suivre le débat la relation s’étant effectué il y a peu.
    Cordialement à tous
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  97. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h04min (commentaire N° 97)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Bonjour à tous. Il est 9h10 ce 30 janvier 2018 et la 2e journée de la deuxième session en appel du procès Bourgeon-Makhlouf va s’ouvrir d’un instant à l’autre.
    Il faut comprendre que l’heure indiqué sur le commentaire du site porte une heure de décalage avec la réalité, dans la mesure ou notre serveur applique toujours l’horaire d’été, ceci afin de mieux comprendre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  98. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h05min (commentaire N° 98)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Entrée d’Ali, frère de Berkane Makhlouf

    Ali, l’un des frères plus âgés de Berkane Makhlouf est arrivé dans la salle d’audience. En intérim, il a pu se libérer mais « faudrait pas que ça dure trop parce qu[‘il va] perdre [sa] place sinon ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  99. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h06min (commentaire N° 99)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Que vous dire… Mon petit frère il était malade des nerfs. On a essayé de le faire soigner… Mais il pleurait tout le temps, il cassait des trucs.”
    Ali, frère de Berkane Makhlouf

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  100. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h07min (commentaire N° 100)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La famille de Berkane Makhlouf

    Ali éclaire la lanterne du président concernant la situation familiale de Berkane Makhlouf. La mère a eu Ali d’un premier mariage, Berkane d’un second mariage en France avec un homme ayant une bonne situation chez Renaud mais qui buvait beaucoup. La maman se remarie ensuite avec un homme « droit, qui ne fumait ni ne buvait, pratiquait sa religion ». C’est ce troisième homme qu’ont principalement connu la fratrie de Berkane Makhlouf.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  101. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h09min (commentaire N° 101)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ali est questionné par le président de la cour

    – Mais pourquoi il cassait tout?
    – Bah il était malade des nerfs, il devait être soigné.
    – Mais vous avez fait quoi du coup?
    – Bah on appelé le CHU, la police… à chaque fois ils le relâchaient. Sa jeunesse ça allait, mais c’est lorsqu’il a commencé à fréquenté ses copains.
    – Les services sociaux qualifient votre mère comme dépassée. Vous êtes d’accord avec ça?
    – Ouais, elle était à bout de bras (sic.). J’avais le rôle de père, de mère… Elle fuyait la maison.
    – Berkane, il pleurait à cause de quoi?
    – Mais pour rien! Parce que je rigolais sur lui, pour rien.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  102. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h10min (commentaire N° 102)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C’est Ali qui a parlé aux enquêteurs de l’épisode où Berkane Makhlouf a manqué de se jeter par la fenêtre de leur domicile de la Grande patûre à Nevers, à l’âge de huit ans.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  103. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h11min (commentaire N° 103)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président interroge Ali, frère de l’accusé

    – On a compris que votre frère pouvait être violent avec des objets, qu’il cassait tout. Est-ce que votre frère pouvait être violent avec les gens?
    – Non, c’était surtout de la casse d’objets. Je l’ai jamais vu violent avec les gens.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  104. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h12min (commentaire N° 104)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane livré à lui-même à Nevers

    Lorsqu’Ali raconte son départ ainsi que celui de sa mère à Clermont-Ferrand, on a l’impression qu’ils souhaitaient avant tout s’éloigner de Berkane Makhlouf. L’accusé reste alors seul dans l’appartement à Nevers. « Il n’est pas débrouillard, » remarque son frère, qui raconte que certaines anciennes voisines lui apportaient à manger.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  105. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h13min (commentaire N° 105)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les relations de Berkane Makhlouf, selon Ali

    Ali remarque que son frère « est mieux » lorsque celui-ci est avec Virginie, alors qu’il lui rend visite à Nevers. « Il aurait jamais dû venir à Clermont-Ferrand et rester à Nevers avec cette fille. Après ça s’est gâté lorsqu’il a été avec la deuxième fille [Stéphanie] et quand ils se sont quittés. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  106. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h14min (commentaire N° 106)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf rencontre Cécile Bourgeon

    C’est par Ali que Berkane Makhlouf a connu Cécile Bourgeon. « C’est une fille de la gare, présente Ali. Elle travaillait dans un bar turc [à Clermont-Ferrand] qui était mal fréquenté (…) Il y a des camés là-bas. Moi j’y allais parce que connaissais certains jeunes qui y allaient. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  107. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h15min (commentaire N° 107)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ali a déjà porté plainte contre son frère

    En 2010, Ali a appelé la police de Clermont-Ferrand car son frère l’a insulté et menacé de mort avec un couteau, en compagnie de sa mère et sa soeur.A l’époque, Berkane Makhlouf était sous traitement de substitution. Son frère lui cassait ses doses. « On avait du mal avec tout ça, des flacons partout. Il se piquait dans ce qu’il pensait être sa chambre, mais c’était pas la sienne. C’était chez ma mère. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  108. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h17min (commentaire N° 108)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane répond à son frère

    Ali est sévère à l’encontre de son frère. Il répète que Berkane Makhlouf avait besoin de soin, qu’il avait tout fait, avec sa mère, pour que ce dernier soit interné pour sa santé. « On a tout fait pour le placer, » dit-il à la cour. Lorsque le président lui fait part de déclarations de son frère, celui-ci rétorque : « Nan mais il a pu vous dire n’importe quoi. C’est un drogué, en plus je pense que ça ne l’arrange pas ce qu’on lui donne en prison. » Berkane Makhlouf se lève et proteste : « Je prends pas n’importe quoi, je suis un traitement! »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  109. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h17min (commentaire N° 109)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Seul point d’accord entre les deux frères : Berkane Makhlouf aurait dû être soigné et aurait dû rester à Nevers.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  110. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h18min (commentaire N° 110)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ali et Berkane Makhlouf ne se parlaient plus lorsque ce dernier s’est installé à Clermont-Ferrand pour rejoindre Cécile Bourgeon. « C’était la guerre » entre eux, répète Ali. Il a déjà croisé Berkane Makhlouf en compagnie de Fiona et sa jeune soeur

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  111. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h19min (commentaire N° 111)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pour son frère, Berkane Makhlouf a eu des mauvaises relations, mais était de base « benet ». « Il avait des potes qui faisaient n’importe quoi, mais ils n’avaient pas le même cerveau que lui. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  112. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h21min (commentaire N° 112)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud questionne Ali

    – Vous répétez : « S’il avait été soigné, mon frère serait pas là. » Vous parlez de quoi? C’est quoi le rapport avec Fiona? Parce que votre frère est ici à cause de ce qui est arrivé à Fiona…
    – Non, non, je parlais de ce qu’il est devenu.
    – Et vous n’êtes jamais venu chez Cécile Bourgeon et votre frère?
    – Non, jamais.
    – M. le président, puis-je donner la parole à Mme Bourgeon? Elle semble vouloir réagir à ce que vient de répondre M. Ali.
    – [Cécile Bourgeon se lève] Ali est venu chez nous, il s’occupait parfois des filles. D’ailleurs y a avit des trucs qui disparaissaient dans l’appartement quand il venait : des t-shirts, des jouets aux filles…
    – Ali : Laissez tombez, c’est une « cassos » cette fille, elle raconte que des conneries.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  113. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h22min (commentaire N° 113)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C’est la vérité de Cécile Bourgeon contre celle d’Ali. Ce dernier affirme que la mère de Fiona administrait du sirop à ses filles pour aller en boîte. « C’est totalement faux, j’ai déjà laissé mes filles seules, je l’avoue, mais je ne leur ai jamais donné de sirop, » rétorque Cécile Bourgeon, presque hilare.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  114. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h24min (commentaire N° 114)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Vous êtes un homme violent monsieur »

    Me Grimaud pousse le témoin à bout : « Où est la vérité dans votre déclaration, monsieur? » L’avocat des parties civiles fait dire à Ali qu’il frappait son petit frère avec les poings « pour son bien ». « Vous êtes un homme violent monsieur. J’ai de sérieux doutes quant à votre témoignage. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  115. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h24min (commentaire N° 115)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    On creuse l’histoire de la mère de Berkane Makhlouf Mariée à un homme plus âgé, violent, en Algérie. Elle fuit en France en laissant ses fils ainés et sa fille chez une tante

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  116. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h26min (commentaire N° 116)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ces enfants ainés arriveront plus tard en France, où entre temps, Berkane Makhlouf est né. Le fils aîné (Mohamed) reproche vivement cet abandon à sa mère

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  117. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h27min (commentaire N° 117)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Enfance chaotique, et très confuse. Chaque compagnon de la mère est violent, y compris le père de Berkane Makhlouf. Les enfants sont ballotés. Un temps mis « à l’abri » dans un foyer en Ardèche.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  118. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h28min (commentaire N° 118)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ali confirme que la mère de B. Makhlouf a souhaité déménager à Clermont-Ferrand sans son fils. « Elle a tout fait pour qu’il ne vienne pas. Il est resté tout seul dans l’ancien appartement de Nevers, sans meubles ni rien. Des copines à ma mère lui filaient à manger »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  119. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h28min (commentaire N° 119)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    M. Schott, avocat de Berkane Makhlouf, continue d’interroger le témoin

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  120. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h29min (commentaire N° 120)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf se comportait bien avec les deux filles d’Ali. « Il les baladait dans le quartier, il était fier. Une fois il leur a acheté 20 euros de bonbons, » explique le témoin.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  121. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h30min (commentaire N° 121)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ali, frère de Berkane Makhlouf: « On lui en voulait pas dans la famille. On voulait juste qu’il soit placé, qu’il soit soigné, » répète-t-il.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  122. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h31min (commentaire N° 122)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Khanifar interroge à son tour Ali. Le conseil de Berkane Makhlouf tente de faire dire à Ali que la descente aux enfers de son client est dû autant à son abandon par sa famille à Nevers et sa consommation de drogue.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  123. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h32min (commentaire N° 123)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Portejoie hurle à l’encontre des parties civiles

    Me Renaud Portejoie, avocat de Cécile Bourgoen pose à son tour des questions au témoin, à propos de la thèse de l’accident prônée par Ali, selon laquelle Fiona aurait ingéré des médicaments ou stupéfiants traînant dans l’appartement du couple. Me Grimaud marmonne et Portejoie aboie « Oh! Taisez-vous là! ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  124. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h33min (commentaire N° 124)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf contredit Cécile Bourgeon

    A la demande de Me Canis (avocat de Nicolas Chafoulais avec Me Fribourg), Berkane Makhlouf confirme que son frère n’est jamais venu chez lui à Clermont-Ferrand. Ce qui entre en conflit avec ce que Cécile Bourgeon a déclaré plus tôt.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  125. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h34min (commentaire N° 125)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension d’audience

    Ali est remercié par la cour pour son témoignage. Avant de partir, il s’approche du box à la demande de son frère et s’accolent. L’air gêné, il quitte la salle en baissant la tête.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  126. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h34min (commentaire N° 126)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’audience reprend.

    Une première ex-copine de Berkane Makhlouf est interrogée. Stéphanie apparaît sur l’écran de visio-conférence.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  127. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h35min (commentaire N° 127)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le comportement de Berkane Makhlouf avec Stéphanie

    Stéphanie, avec qui Berkane Makhlouf est sorti vers 2008, au moment de son déménagement à Clermont-Ferrand, décrit leur relation comme idyllique dans un premier temps. Deux mois ont passé, puis il est devenu trop possessif. Lorsqu’elle l’a connu, il consommait du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  128. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h36min (commentaire N° 128)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les crises étaient régulières chez Berkane Makhlouf lorsqu’il était avec Stéphanie. « Je pense que c’étaient les états de manque qui le mettaient comme ça. On n’avait pas beaucoup d’argent, c’était pas un contexte facile… Il m’accusait de le tromper… »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  129. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h37min (commentaire N° 129)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le déménagement de Nevers à Clermont-Ferrand

    Berkane Makhlouf souhaite déménager à Clermont-Ferrand parce qu' »il avait des problèmes avec la police, avec certains gars. » Il déménage fin décembre 2008 et Stéphanie le suit alors qu’elle a un job à Nevers. « J’ai démissionné. Il ne m’a pas obligée du tout. Il me disait qu’il allait tout redémarrer à zéro à Clermont-Ferrand, trouver un boulot. J’étais encore très amoureuse donc je l’ai suivi. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  130. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h38min (commentaire N° 130)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Stéphanie a reçu des claques, pas de coups de poings, affirme-t-elle. Elle tente de fuir début 2009 alors que Berkane Makhlouf est dans son bain. En pleurs, il la supplie de revenir mais il redevient violent. Il la traîne par les cheveux jusqu’à l’appartement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  131. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h38min (commentaire N° 131)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La fuite de Stéphanie

    Elle tente à nouveau de fuir en mars 2009. Elle prétexte un entretien d’embauche et part pour Nevers où elle rejoint sa famille. Berkane Makhlouf l’appelle en pleurs, la supplie de revenir, une fois de plus. Mais elle reste chez elle. L’accusé est venu chez elle la menacer.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  132. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h39min (commentaire N° 132)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Stéphanie porte plainte pour harcèlement téléphonique. Malgré le comportement de Berkane Makhlouf, elle se remet avec lui pendant un mois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  133. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h40min (commentaire N° 133)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le rapport de Berkane Makhlouf avec les enfants

    Stéphanie qualifie Berkane Makhlouf d' »adorable » lorsqu’il est avec des enfants. « Il joue avec eux. S’il n’y avait pas ces problèmes de drogues, c’est un homme agréable. » L’ancienne compagne de Makhlouf parle d’un homme aux deux facettes : l’une agréable et l’autre paranoïaque.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  134. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h40min (commentaire N° 134)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “J’ai été très choquée. J’ai eu du mal à y croire.”
    Stéphanie, lorsqu’elle apprend que Berkane Makhlouf est lié à l’affaire Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  135. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h41min (commentaire N° 135)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Stéphanie a déclaré aux enquêteurs qu’elle n’était pas étonnée si Berkane Makhlouf venait à tuer quelqu’un. « Oui, dans un état de manque, il était très menaçant. Il aurait pu mettre ces menaces à exécution. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  136. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h42min (commentaire N° 136)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C’est le temps des questions. L’avocat général se lève.

    Le procureur a trouvé l’audition de Stéphanie plutôt bienveillante à l’égard de Berkane Makhlouf.
    – L’avocat général : « Il y a quelque chose que j’ai du mal à saisir : lorsque vous le quittez, vous n’avez pas le courage de le quitter. Vous employez une première ruse – l’entretien d’embauche – par peur de sa réaction. Je ne comprends pas ce changement de relation : pourquoi après le mépris, la violence et la peur, on en vient à se remettre ensemble et vivre un mois de franche camaraderie? »
    – Stéphanie : « Je ne profitais d’aucun moment avec lui. Je me suis remise avec parce que j’avais peur, il appelait ma mère. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  137. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h43min (commentaire N° 137)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    A l’issue de ce mois de relation, elle profite de l’incarcération pendant trois mois de Berkane Makhlouf pour le quitter une seconde fois, toujours en mars 2009. Elle ne l’a plus jamais revu depuis.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  138. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h44min (commentaire N° 138)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur les questions de l’avocat général, la témoin confie que leurs relations sexuelles étaient tout ce qu’il y avait de plus normales. Mais « lorsqu’il voulait faire l’amour, c’était obligatoire, » déclare-t-elle. Elle répète que Berkane Makhlouf pouvait lui imposer un comportement, mais qu’il n’avait pas la même attitude avec les enfants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  139. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h45min (commentaire N° 139)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Portal (partie civile) questionne la témoin

    Stéphanie ne se rappelle pas d’avoir vu Berkane Makhlouf en compagnie d’enfants et en état de manque. « Lorsqu’il est avec des enfants, il est bien, » affirme-t-elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  140. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h46min (commentaire N° 140)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur les questions de Me Khanifar, Stéphanie répète que Berkane Makhlouf est « sympa » avec les enfants

    – Pourriez-vous vous prononcer, devant la cour, sur cette question : « Berkane Makhlouf aurait-t-il pu tuer Fiona?
    – Non, je ne pense pas. Ca aurait pu être un accident.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  141. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h47min (commentaire N° 141)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension des débats.

    L’audience reprendra à 14h30.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  142. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h48min (commentaire N° 142)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Reprise des débats.

    Marie-Laure, une ex-compagne de Berkane Makhlouf – qu’il a fréquenté après Virginie et Stéphanie – est arrivée à la barre. Le programme suivi est le même qu’en octobre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  143. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h57min (commentaire N° 143)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Elle attaque d’emblée « C’est un manipulateur pervers. Il se sert de l’autre pour exister. C’est un vampire énergétique. Il vous assujettit par la peur, la vioence. Il est toxique

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  144. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 15h59min (commentaire N° 144)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’audience reprend. Est à la barre Marie-Laure F., une autre ex-compagne de Berkane Makhlouf

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  145. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h00min (commentaire N° 145)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie-Laure attaque Berkane Makhlouf

    Comme en octobre, Marie-Laure attaque Berkane Makhlouf. Elle a été suivie pendant des mois par un psychologue après sa relation, elle met des mots sur les maux.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0 (from 0 votes)
  146. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h01min (commentaire N° 146)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie-Laure, qui a une fille née en 2001, ne voyait pas construire une vie de famille avec Berkane Makhlouf. Ils n’ont jamais emménagé ensemble.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  147. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h01min (commentaire N° 147)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie-Laure dresse un portrait très peu élogieux de Berkane Makhlouf (jamais trouvé beau, manipulateur) mais était quelqu’un de très drôle, « capable de faire mourir de rire l’assistance », « ce que peu de gens peuvent comprendre aujourd’hui

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  148. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h34min (commentaire N° 148)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Très vite, Berkane Makhlouf se révèle paranoïaque, très possessif et violent. Il la suit notamment alors que Marie-Laure est à la piscine. Il l’a une fois menacée avec un couteau. Mais il reste « dragueur ». Lors d’une soirée, une amie de Marie-Laure vient la voir pour lui dire que Berkane l’a embrassée dans le cou.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  149. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h35min (commentaire N° 149)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Tu penses pas exagérer un peu Marie-Laure? Elle est plein de haine! Je me suis pas débrouillé pour trouver 2 kilos de shit pour ton pote? Tu passais tes journées à fumer des joints, à prendre de la coke! » La témoin ne regarde pas l’accusé, nie en bloc ces affirmations

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  150. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h36min (commentaire N° 150)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie-Laure utilise énormément de termes (« pervers narcissique »), d’images, de métaphores (« il utilise les gens comme une enfant avec des jouets, une fois qu’ils ne le satisfont plus, ils les casse »; « Il me plongeait la tête sous l’eau, la ressortait, puis la replongeait continuellement »). On sent qu’elle a fait un travail sur elle-même.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  151. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h37min (commentaire N° 151)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les mots de Marie-Laure sont très durs à l’encontre de B. Makhlouf. « Aimer, ça ne veut rien dire pour lui. Son cerveau s’est arrêté au stade de celui d’un enfant de 2 ans. Il n’attend qu’une chose, c’est qu’on le nourrisse, il se nourrit des autres. C’est pas de l’amour. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  152. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h39min (commentaire N° 152)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie-Laure retrouve Makhlouf après leur séparation

    Berkane Makhlouf a recontacté Marie-Laure en 2012 après leur séparation, alors qu’il venait de se mettre avec Cécile Bourgeon. L’ex-compagne sent qu’il souhaite ostensiblement lui montrer son bonheur et ce qu’elle rate depuis leur séparation. « C’est un malade, » note Marie-Laure. Il est venu une fois chez elle avec Fiona et Marie-Laure dit déceler « de la peur » lorsque la jeune fille est réprimandée par Berkane Makhlouf. Lors de la même soirée, il tente de la séduire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  153. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h40min (commentaire N° 153)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf relance son ex par téléphone alors qu’il est en couple avec Cécile Bourgeon. Il l’appelle « ma petite vachette des prés »… et se présente comme le « taureau ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  154. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h41min (commentaire N° 154)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Après cet épisode, il laisse plusieurs messages agressifs et paranoïaques (« T’as mis le numéro de ma copine [Cécile Bourgeon] sur internet? Tu t’es mis dans de beaux draps ») sur la messagerie de Marie-Laure. Et puis plus rien.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  155. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h55min (commentaire N° 155)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président, cash : »bon on va se parler entre quatre zyeux. Pour vous, il est coupable? »
    « Oui.. »
    « De quoi? »
    « D’avoir fait vivre sans doute des violences à cette petite fille ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  156. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h58min (commentaire N° 156)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Comme en octobre, Berkane Makhlouf réagit aux propos de Marie-Laure.
    – Tu regardais les filles de travers lorsque je suis venu chez toi. Tu m’as dit de monter là-haut et t’as commencé à me déboutonner. Quand je t’ai dit non, tu t’es mis à me taper!
    – Mais n’importe quoi…
    C’est pas de la guerre, mais cela ressemblez terriblement à un règlement de compte par écran interposé ou à de l’amour plus fou que fou….

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  157. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 16h59min (commentaire N° 157)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    – B. Makhlouf : T’es animée par la haine!
    – Marie-Laure : Ah non. Ca fait bien longtemps que je ne ressens plus de haine. Tu m’indiffères complètement. (…) je ne suis pas là pour me venger, mais pour témoigner.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  158. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h00min (commentaire N° 158)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Dans son box Cécile Bourgeon semble pleurer. Le teint très pâle. Le récit de l ex de Berkane Makhlouf remue la mère de fillette. L ex : « Si Cecile Bourgeon
    n avait pas rencontré Makhlouf, Fiona serait encore en vie. « 

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  159. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h10min (commentaire N° 159)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon pleure dans son box. Comme en octobre

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  160. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h15min (commentaire N° 160)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud questionne Marie-Laure.

    – Vus parliez d’un Berkane très possessif avec ses compagnes. Est-ce-que Fiona pouvait être en trop dans ce couple?
    – Je ne saurais pas dire
    – Merci. Ce n’est pas la première fois que vous venez témoigner madame, et à chaque fois , Mme Bourgeon n’est pas bien. M. Le président, puis-je poser une question à Mme Bourgeon?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  161. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h16min (commentaire N° 161)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C. Bourgeon en pleurs : « J’ai pas ce courage-là [de venir témoigner]. J’ai vécu un enfer lors de ma grossesse. J’avais des contractions… On avait un matelas une place qu’on avait trouvé dans la rue, c’est lui qui dormait dessus. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  162. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h17min (commentaire N° 162)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « J’ai peur pour mes filles. Ma plus belle période, c’est quand j’étais célibataire avec mes deux filles. J’étais suivie, j’avais des psychologues. Je ne me droguais plus (…) Je veux en finir, je veux tourner la page ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  163. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h51min (commentaire N° 163)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La témoin et l’accusé s’invectivent à nouveau, comme en octobre.
    -« C’est parce que tu lis, que t’utilise des bon mots, que tu dis la vérité Marie-Laure! »
    – » T’es un manipulateur, t’es un pervers narcissique, t’es paranoïaque. Tu est incapable d’empathie, tu ne discernes pas le bien et le mal. Tu pourrais enlever une à une les pattes d’une mouche sans aucun pitié! »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  164. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 17h52min (commentaire N° 164)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension d’audience

    Après une longue discussion entre le président et les avocats, les débats sont suspendus pendant 20 minutes. Reprise prévue à 17h05.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  165. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 18h59min (commentaire N° 165)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Reprise de l’audience

    Le président choisit de lire les dépositions de Falila, la soeur aînée de Berkane Makhlouf en 2013. Puis celle de Souriya, soeur cadette de l’accusée.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  166. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h00min (commentaire N° 166)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’ex de Berkane Makhlouf, interrogée par l’avocat général: « On avait un relation intime normale. Mais lorsqu’il voulait faire l’amour, c’était une obligation »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  167. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h01min (commentaire N° 167)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les deux dépositions (celles de Fadila et Souriya) mentionnent les relations de Berkane avec sa famille. Les deux femmes n’ont jamais rencontré ni Fiona, ni Cécile Bourgeon.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  168. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h03min (commentaire N° 168)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Frappant: cette attitude de Berkane Makhlouf qui frappe et, juste après, se met à pleurer et à demander pardon est décrite par de nombreux témoins, familles et ex-compagnes

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  169. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h04min (commentaire N° 169)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Ce sont que des mensonges. Dommage que ma soeur (Souriya) ne soit pas là, dommage qu’on ne l’ai pas fait citer. Parce que là elle a raconté n’importe quoi. Je sais pas pourquoi elle a dit ça.”
    Le président demande à Berkane Makhlouf de réagir aux déclarations de ses soeurs

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  170. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h05min (commentaire N° 170)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud interroge Berkane Makhlouf

    – « Mais combien de personnes ont menti dans leurs dépositions si on vous suit, M. Makhlouf?, » s’interroge M. Grimaud. Vos anciennes compagnes déclarent qu’elles ont reçu des claques, des coups de poings… »
    – « Non, juste des claques. Jamais de coups de poings. »
    – « Ce n’est pas ce qu’elles disent. Ce que je retiens, c’est que lorsque vous dites que vous donnez des claques, vous donnez des coups de poings ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  171. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h22min (commentaire N° 171)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Au tour de Me Lebert de questionner Berkane Makhlouf

    – Me Lebert (avocate M. Chafoulais): « Mais votre soeur, elle n’a pas d’intérêt à mentir. Dans son témoignage, elle nuance le portrait : elle dit que vous l’aviez frappée, mais elle dit aussi que vous étiez attentionné vis-à-vis de vos neveux et nièces, ainsi qu’avec votre plus petite soeur, Assiah.
    – Berkane Makhlouf : mais elle dit des trucs sympa, mais elle exagère sur les violences. J’ai de la violence en moi mais je n’ai jamais levé la main sur ma mère ou mes soeurs.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  172. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h24min (commentaire N° 172)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marie Grimaud: « vous avez le sens de la famille? Mais alors pourquoi vous les salissez en disant qu’ils mentent? Que vous n’étiez pas violent? »
    – Je vais pas inventer ce qui n’existe pas

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  173. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h25min (commentaire N° 173)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « J’ai jamais frappé mes soeurs » dit-il notamment. Des propos en contradiction avec la déposition de sa petite soeur qui vient d’être lue à la barre

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  174. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h26min (commentaire N° 174)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud demande à Cécile Bourgeon de se lever

    L’avocate entame une discussion avec Cécile Bourgeon à propos de Berkane Makhlouf. Celle-ci parle d’un coté de ses enfants, de sa relation avec la mère de Makhlouf qui la mettait en garde, d’un accusé dans lequel la violence « est inscrite en lui ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  175. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h27min (commentaire N° 175)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    – Me Grimaud : « Berkane Makhlouf est violent avec les enfants? »
    – Cécile Bourgeon, après des secondes de silence : « il est violent. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  176. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h28min (commentaire N° 176)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C Bourgeon parle. Gilles jean Portejoie demande à M Khanifar et R Portejoie : » mais pourquoi avez-vous laissé faire ça ? » Les avocats de la défense sont inquiets.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  177. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h30min (commentaire N° 177)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon : » sa bosse, son hématome, oui ça a été fait. Il y avait des violences commises sur moi. » Fin du Pacte du non agression

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  178. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h31min (commentaire N° 178)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’accusée avait l’air apaisée. Malgré cela, le président coupe cette séquence de confidence.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  179. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h32min (commentaire N° 179)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président lit à présent la déposition de Virginie, qui ne sera pas auditionnée lors de ce procès.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  180. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h34min (commentaire N° 180)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président demande ensuite à Cécile Bourgeon de se lever. Il demande à l’accusée de parler de son père, un temps constitué partie civile avant de se désister. Il travaillait aux espaces verts de Clermont-Ferrand.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  181. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h42min (commentaire N° 181)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon n’a pas de bons souvenirs de ses parents. Elle se rappelle de sa mère se griffait le visage avec ses ongles. Elle décrit un père maniaque, parfois violent. Elle n’a que 5 ans lorsque ses parents divorcent.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  182. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 19h58min (commentaire N° 182)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon évoque le fameux séjour au Cap-d’Adge avec son père, où il l’aurait forcé à se mettre nue dans un camp de naturistes. Clément, le frère de Cécile, infime cette déclaration, ainsi que le père, qui réfute avoir fréquenté des camps naturistes. Les enfants Bourgeon ne seraient jamais allés au Cap-d’Agde. Cécile Bourgeon parle ensuite de « la miss », un ami de son père avec qui ils étaient partis et qui faisait à manger, qui tenait selon elle « un rôle de belle-mère » puisqu’il sortait avec le père Bourgeon. Une déclaration fausse selon l’intéressé, qui se décrit seulement comme un bon ami du père. De plus, ils seraient partis tous ensemble à Oléron, pas au Cap-d’Agde.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  183. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h00min (commentaire N° 183)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon parle de ce père qui lui a manqué. Elle avoue ne pas supporter l autorité.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  184. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h01min (commentaire N° 184)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon évoque son père, sa scolarité

    Elle était scolarisée à Clermont-Ferrand. Elle exercait des activités comme la danse étant jeune. Elle est discrète, a la tête dans la lune, selon ses professeurs.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  185. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h17min (commentaire N° 185)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon sourit

    Le président évoque l’année 2008, « une année de réussite pour vous, puisque vous avez obtenu votre CAP, le permis… » « Et ma fille, » ​enchaîne Cécile Bourgeon en souriant. « J’avais vraiment l’impression de devenir une femme », dit-elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  186. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h17min (commentaire N° 186)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Alors que Cécile Bourgeon évoque son parcours professionnel, Berkane Makhlouf semble avoir tout donné cet après-midi et semble absent

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  187. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h18min (commentaire N° 187)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Plusieurs employeurs de Cécile Bourgeon conseillaient à l’accusée de gagner « en confiance » et « en rigueur ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  188. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h28min (commentaire N° 188)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon évoque sa relation avec Nicolas Chafoulais. Il est dans la salle, visage tendu. Chewing-gum dans la bouche, mâchoire serrée. « Je voulais des enfants…. C est lui qui m a initié aux drogues. Nombreuses. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  189. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h29min (commentaire N° 189)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La relation Bourgeon-Chafoulais

    Comme en octobre, Cécile Bourgeon affirme qu’elle a commencé les drogues dures avec Nicolas Chafoulais, le père de #Fiona. La discussion est un préambule à la journée de demain, où l’on abordera la personnalité de l’accusée à travers les témoignages de ses proches.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  190. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h33min (commentaire N° 190)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    -Le président : « Mais vous disiez prendre la pilule lorsque vous êtes tombées enceinte de #Fiona… »
    – C. Bourgeon : « Oui, mais elle n’a pas marché. J’étais contente. Vous savez, avec ma meilleure amie, on se disait qu’on voulait tomber enceintes à 19 ans. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  191. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h43min (commentaire N° 191)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Violente attaque de C. Bourgeon contre la mère de N. Chafoulais : qu’elle découchait, qu’elle buvait, qu’elle s’est portée partie civile pour gagner 15 000 euros alors qu’elle ne connaissait pas sa petite-fille… L’intéressée est outrée : « Je ne peux pas laisser dire ça! » #Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  192. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h44min (commentaire N° 192)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon charge violemment la famille de Nicolas Chafoulais

    A la demande du président, Cécile Bourgeon décrit longuement ses rapports avec la famille de son ex-compagnon. Elle en vient à parler des rumeurs que Nicolas Chafoulais lui aurait raconté sur ses parents, notamment sa mère. Celle-ci se lève brusquement et tempête. Ses avocats lui demandent de ne pas réagir malgré la violence des propos de l’accusée.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  193. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h48min (commentaire N° 193)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur la date de séparation du couple, N. Chafoulais corrige C. Bourgeon, qui hésitait entre 2011 et 2012. Il rajoute une insulte. « C’est qui qui m’insulté? C’est qui qui m’a insulté??? ». Echange de doigts d’honneur entre les deux parents de #Fiona. Suspension d’audience.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  194. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 20h49min (commentaire N° 194)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les deux parents de Fiona s’insultent. La séance est suspendue.

    Nicolas Chafoulais glisse une insulte en corrigeant Cécile Bourgeon sur la date de leur séparation. Me Portejoie, conseil de l’accusée, s’indigne de l’insulte. « C’est qui qui m’a insultée? » répète Cécile Bourgeon, en couvrant la voix du président qui tente de reprendre le contrôle des débats. Comprenant que l’insulte venait de son ex-compagnon, elle lui tend un doigt d’honneur auquel il répond. « Tu vas voir toi! » rugit-elle à son encontre. Le président suspend l’audience 10 minutes. « C’est dommage, elle était bien partie, » regrette Me Renaud Portejoie.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  195. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h41min (commentaire N° 195)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Reprise de l’audience

    La cour fait son entrée, puis les accusés. Cécile Bourgeon a clairement regagné des couleurs.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  196. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h42min (commentaire N° 196)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon ne ménage pas ses propos à l’encontre de Nicolas Chafoulais lorsque le président lui demande pourquoi il ne voyait plus ses filles. « Je lui demandais de me prévenir lorsqu’il pouvait garder les filles mais il était à la rue », « Il les gardait à un moment et il m’a appelé en panique pour me demander de passer parce que ça se passait mal. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  197. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h43min (commentaire N° 197)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président demande à Cécile Bourgeon de raconter sa rencontre avec Berkane Makhlouf en 2012. Ce fut un coup de foudre, selon elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  198. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h44min (commentaire N° 198)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les relations de Cécile Bourgeon depuis l’affaire

    « Beaucoup de personnes m’écrivent, affirme l’accusée, mais je ne peux pas répondre à tout le monde. Mais avec le temps, j’ai appris que derrière ces gens il y avait des gens mal intentionnés. Du coup j’ai décidé de ne plus écrire à personne. » Cécile Bourgeon a reçu du courrier d’admirateurs, notamment un certain Djamal, avec qui elle n’a plus de contact, dit-elle. Elle a entretenu une longue relation épistolaire avec l’intéressé.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  199. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h45min (commentaire N° 199)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président lit à présent le rapport du psychiatre qui a rencontré huit fois Cécile Bourgeon lorsqu’elle était enfant, entre 1995 et 1996. Il parle de scarifications. « Bah lorsque le sang coule, ça fait du bien, » fait-elle remarquer.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  200. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h46min (commentaire N° 200)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon n’a pas souvenir de ces rendez-vous avec le psychiatre. Elle confirme n’avoir jamais parlé à sa mère des violences que lui infligeait son père.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  201. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h47min (commentaire N° 201)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon s’excuse avant la suspension de l’audience

    Cécile Bourgeon profite de l’annonce de la suspension de l’audience pour prendre la parole. « Excusez-moi M. le président, monsieur et mesdames les assesseurs… Je tiens à m’excuser pour mon comportement de tout à l’heure. (…) ça ne se reproduira plus jusqu’à la fin du procès. voilà,  » assure-t-elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  202. Le Panda Le 30 janvier 2018 à 21h48min (commentaire N° 202)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension d’audience

    Les débats sont suspendus jusqu’à demain, 9 heures du matin. Merci d’avoir suivi ce direct en notre compagnie.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  203. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h12min (commentaire N° 203)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Jour 3 du procès en appel Bourgeon-Makhlouf au Puy. La journée devrait se concentrer sur la personnalité de Cécile Bourgeon, mère de #Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  204. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h13min (commentaire N° 204)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Début des débats

    Bonjour à tous et bienvenue sur ce direct. Il est 9h14 et l’audience vient de s’ouvrir. Clément, frère de Cécile Bourgeon, apparaît à l’écran. Il est le premier témoin de la journée.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  205. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h14min (commentaire N° 205)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Selon Clément, la séparation de leurs parents a fait mal tourner Cécile Bourgeon. Elle supportait mal l’autorité de son beau-père, a eu de mauvaises fréquentations. Il n’a que peu de souvenir de leurs parents ensemble, il n’avait que 3 ans au moment de leur séparation. Cécile Bourgeon a connu Nicolas Chafoulais avant que sa mère ne se sépare de son deuxième mari.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  206. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h15min (commentaire N° 206)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Chez mon père, on ne faisait rien d’intéressant, on se disputait tout le temps avec notre belle-mère. On n’était pas les bienvenus chez notre père ». Clément Bourgeon #Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  207. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h16min (commentaire N° 207)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le rapport de Cécile Bourgeon avec son père

    A propos des violences du père à l’encontre de Cécile Bourgeon, Clément se rappelle de dires mais n’a pas de souvenir visuels. Plus grande, Cécile sortait sans arrêt lorsqu’elle était de visite chez son père.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  208. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h16min (commentaire N° 208)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Lorsque mon beau-père rentrait, il m’aidait aux devoirs. Avec Cécile, ça n’a jamais pris. J’étais tourné sur l’école, le sport, des trucs cadrés. Cécile, elle, elle n’a jamais eu l’envie de faire ces trucs cadrés (…) Après j’étais plus jeune, j’ai davantage accepté la venue de ce beau-père.”
    Clément, frère de Cécile Bourgeon

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  209. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h17min (commentaire N° 209)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Le frère de Cécile Bourgeon peine à la décrire. « Quand elle était jeune, elle avait un côté fort. (…) Quand j’étais petit, elle était protectrice. (…) Elle a eu une période rebelle avec de mauvaises fréquentations. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  210. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h18min (commentaire N° 210)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pour son frère, la mère de #Fiona est à la fois forte et fragile. « Elle traînait bcp, avait une image solide, ne se laissait pas faire. Mais il y a l’être et le paraître: elle avait une coquille mais à l’intérieur il y avait une fragilité depuis toujours ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  211. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h19min (commentaire N° 211)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Le CB et le père de Fiona ont hébergé le frère de CB pendant quelques mois en 2010. « Ils se disputaient beaucoup. (…) Ils avaient des différences de comportements. Je sais pourquoi maintenant. » Explique le témoin en faisant référence à la consommation de stupéfiants

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  212. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h21min (commentaire N° 212)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Clément est hébergé par Cécile Bourgeon et Nicolas Chafoulais

    Lorsque sa mère emménage à Perpignan en 2010 avec M. Verschoote, son troisième mari, Clément choisit de rester à Clermont-Ferrand. Il est hébergé au domicile de sa soeur et de Nicolas Chafoulais. Lorsqu’il séjournait chez eux, le couple consommait des drogues. Il lui est arrivé de fumer un ou deux joints, mais le couple se cachait pour prendre des drogues dures. Elles étaient dans la chambre et il n’en n’a jamais vu chez eux.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  213. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h22min (commentaire N° 213)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Clément part ensuite travailler à Chamonix et quitte Clermont-Ferrand. Entre temps, Cécile Bourgeon quitte Nicolas Chafoulais et redevient célibataire ( début 2012). Clément ne voyait pas cette nouvelle de bonne augure, puisqu’il avait connu sa soeur en couple très tôt. Il s’inquiétait.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  214. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h23min (commentaire N° 214)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Clément sur Berkane Makhlouf

    Clément séjourne trois jours à Clermont-Ferrand lorsque Cécile a emménagé avec Berkhane Makhlouf. « Au début c’était un homme accueillant, mais j’ai trouvé qu’il en faisait trop. Il voulait sympathiser rapidement, avait des comportements exagérés, il disait qu’on formait tous une petite famille. On voyait que c’était lui qui dirigeait la maison. (…) Les filles l’appelaient papa. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  215. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h24min (commentaire N° 215)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Le frère de Cécile Bourgeon en vient à parler de Berkane Makhlouf. Sur le changement du comportement de sa soeur dans sa relation. « Petit à petit ça devenait difficile de la joindre. J’ai vu ma soeur changer ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  216. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h25min (commentaire N° 216)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ce séjour de Clément chez les Makhlouf/Bourgeon a duré trois jours, en février 2013. Depuis le début de la relation entre les deux accusés, Clément a moins de contacts avec sa soeur par téléphone. « Elle s’est détachée de sa famille, » note-t-il.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  217. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h26min (commentaire N° 217)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président interroge Clément sur l’attitude de Berkane Makhlouf

    – Le président : « Lors d’une précédente déclaration, vous déclariez que Berkane Makhlouf agissait comme « un dictateur » au sein de sa famille.
    – Clément :  » Oui, c’est lui qui décidait, qui imposait sa façon de voir les choses. »
    – « Mais, il n’y a pas si longtemps que ça on avait encore dans les familles la figure du bon père de famille. Cette figure patriarcale, on pourrait aussi la qualifier de dictateur… »
    – « Oui, mais il n’était pas là depuis très longtemps. Je ne suis pas sûr que Nicolas ait été consulté. Mais en tout cas, pour moi, c’était pas dans les normes. »
    – « Et votre soeur? Elle est était satisfaite? »
    – « On dirait qu’elle était bien. La situation semblait lui plaire. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  218. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h27min (commentaire N° 218)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Fiona, une petite fille a l’air triste

    Pour Clément, sa soeur se forçait à avoir des bonnes relations avec Berkane Makhlouf. Lors de sa visite de 2013, Clément trouve Fiona dans un « état végétatif ». « Elle avait un air triste », se rappelle-t-il. Il se souvient d’un épisode où la petite fille a pleuré devant Berkane Makhlouf et où l’accusé lui a demandé d’arrêter car « il ne pouvait pas être son papa si elle pleurait tout le temps ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  219. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h28min (commentaire N° 219)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Toute sa vie, c’était des mauvaises fréquentations. C’était une dérive. Si je lui avais fait des remarques, ça l’aurait fermée plus qu’autre chose. (…) Je pense qu’elle regrette aujourd’hui. L’engrenage a commencé bien trop tôt et elle n’a jamais pu s’en sortir.”
    Clément, à propos de sa soeur

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  220. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h29min (commentaire N° 220)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Fiona est décrite comme « plus têtue » que sa jeune soeur. Selon Clément, elle serrait les poings lorsqu’elle était contrariée. « Mais c’était mignon! » souligne-t-il en souriant.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  221. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h30min (commentaire N° 221)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Étonnamment, Clément paraît bien plus disposé à témoigner aujourd’hui qu’en octobre. Il fait de longues réponses, sourit même lorsqu’il évoque #Fiona. Il y a trois mois, il avait confié sa lassitude à être auditionné dans l’affaire pour laquelle sa sœur comparaît.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  222. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h31min (commentaire N° 222)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Du mal à pardonner

    Clément n’a jamais été voir sa soeur en prison. « Le fait qu’elle n’ai rien dit… J’ai du mal à la pardonner, » se justifie-t-il.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  223. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h32min (commentaire N° 223)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Berkane Makhlouf intervient face à Clément

    – Mais Fiona je lui achetais des jouets à Fiona!
    – Acheter des trucs, c’est pas une preuve d’amour.
    – Tu disais que je suis malsain. Mais on t’accueillait bien à la maison, on faisait la tournée des bars ensemble, on te payait des coups…
    – [Clément sourit]

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  224. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h34min (commentaire N° 224)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Constantino prend le micro pour questionner le témoin

    Clément a coupé les ponts avec son père, parce qu' »il ne nous a rien apporté de constructif, ni de cadre ».
    Il confirme les dires de sa soeur concernant les vacances. Ils ont bien été tous ensemble au Cap-d’Agde dans un camp de naturistes. Il n’est pas sûr que son père ait eu une relation homosexuelle avec le dénommé « la miss ». Par contre, son père avait des relations sexuelles avec ses compagnes à proximité des enfants lorsqu’ils étaient en vacances. il n’a plus de contact avec lui depuis 9 ans.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  225. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h35min (commentaire N° 225)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Costantino interroge ensuite C. Bourgeon. Elle a gardé contact avec son père qui vient la voir. « Je l’ai toujours trouvé triste, » dit-elle. Puis, questionnée par Me Grimaud, elle confie qu’il a peu de fois vu Fiona et sa soeur. Il avait eu une réaction méchante #Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  226. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h36min (commentaire N° 226)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Me Grimaud et Costantino interrogent successivement Cécile et Clément

    Clément n’aurait jamais laissé son père « voir sa conjointe, de peur qu’il la considère comme un objet sexuel plus que l’amie de son fils ». « Je ne lui laisserait pas non plus mes enfants! » ​ajoute le jeune homme. Cécile Bourgeon a régulièrement vu son père, continue de le voir en détention. Lorsqu’elle est enceinte, son père est plus intéressé par son chien que par le bébé à venir. Il a pu voir Fiona et sa soeur à quelques reprises (« on peut compter leurs rencontres sur les doigts d’une main ») et Cécile Bourgeon a noté un changement de comportement de son père. Il a fait une remarque méchante à l’encontre de Fiona et l’accusée s’est revue petite en Fiona.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  227. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h37min (commentaire N° 227)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud parle à Cécile Bourgeon avec diplomatie, qui se livre avec plus de facilité qu’en octobre. Les deux femmes s’étaient écharpées il y a trois mois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  228. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h38min (commentaire N° 228)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #fiona Marie Grimaud revient sur l’énervement de Cécile Bourgeon hier. A l’encontre de Nicolas Chafoulais. Et cette différence de traitement avec Berkane Makhlouf. Chafoulais revient dans la salle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  229. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h40min (commentaire N° 229)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud revient sur l’énervement de Cécile Bourgeon hier

    – Cécile Bourgeon : Entre nous, monsieur le président… [remarque du président, rire de Cécile Bourgeon]. Je me suis énervée parce que j’ai fait six procès en assises en deux ans, trois en tant que victime, trois en tant qu’accusée. Victime, accusée, victime, accusée… c’était dur de passer de l’un à l’autre. J’ai parlé avec des médecins, ils m’ont dit qu’ils n’avaient jamais vu sa de leur vie. Et puis là, j’avais pas pris mes médocs, j’étais fatiguée.
    – Me Grimaud : Vous avez eu des mots très durs pour M. Chafoulais, pourquoi n’avez vous pas eu ces mots pour Berkane Makhlouf.
    – Cécile Bourgeon : J’en ai marre d’entendre des n**** ta mère. Je me fais insulter tous les jours vous savez. (…)
    – Me Grimaud : Pourquoi ne pas vous excuser auprès de M. Chafoulais [les avocats de la défense protestent]?
    – Cécile Bourgeon : Parce qu’il ne s’est pas excusé. Donc je ne m’excuserai pas.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  230. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h51min (commentaire N° 230)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #fiona Dans cette conversation, juste après la disparition de Fiona, le frère aurait dit « voilà un geste de trop de Cécile ». « Effectivement je l’ai pensé » confie le frère. « Mais j’ai tout imaginé sur ce qu’il s’était passé ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  231. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h52min (commentaire N° 231)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La disparition de Fiona, le 12 mai 2013

    Clément a appris la disparition de Fiona par le biais de sa mère. Il a eu un échange téléphonique avec un proche dans lequel il parle « d’un geste de trop de Cécile ». Il croyait sa soeur, mais émettait des doutes. « J’étais pas convaincu, » affirme-t-il.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  232. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h55min (commentaire N° 232)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Khanifar, suivi par la défense, s’offusquent de la question de Me Fribourg. Celui-ci demandait à Clément s’il pensait que la jeune soeur de Fiona avait été battue et s’il avait effectivement « peur que ça recommence » (selon une de ses précédentes déclarations) #fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  233. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h56min (commentaire N° 233)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon se lève : « Mon frère, je l’ai trahi, comme j’ai trahi tout le monde; Je lui ai fait beaucoup de mal. Il a pu s’imaginer beaucoup de choses. Mais il ne m’a pas vu frapper mes enfants. Et je suis formelle : JE N’AI JA-MAIS FRAP-PE MES EN-FANTS. #fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  234. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 12h57min (commentaire N° 234)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon se lève, le président la laisse parler

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  235. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h06min (commentaire N° 235)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le 12 mai 2013, une personne en dehors du couple était au courant du meurtre

    Cécile Bourgeon confirme que son frère n’était pas au courant de la « fausse disparition » de Fiona, le 12 mai. Elle affirme qu’une seule personne était au courant du meurtre à ce moment-là, en dehors du couple. Elle souhaite tout d’abord délivrer le nom à la fin du procès, mais elle cède à la demande du président : il s’agit de la jeune soeur de Fiona. Lorsque celle-ci lui demande où était Fiona, l’accusée lui a alors dit que sa grande soeur « était au ciel ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  236. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h08min (commentaire N° 236)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pendant la question de Me Crespin, Cecile Bourgeon demande : « M. Le président, est-ce que, quand je parle, on pourrait stopper les interactions du public? Et est-ce que je pourrais parler à mon frère? – Mme Bourgeon, ce n’est pas un parloir mais une audience publique. #fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  237. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h52min (commentaire N° 237)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud questionne Clément

    – Qu’est-ce que, selon vous, nous pouvons faire pour faire dire à votre soeur où est passée Fiona?
    – [bredouille] Je ne peux rien faire…
    – Mais vous pensez que nous allons trouver la réponse ici, dans cette cour d’assises?
    – [silence] Je n’en sais rien.
    – Vous n’avez pas espoir?
    – [las] Vous me posez la question à chaque fois. Si, j’aimerais le savoir, mais je ne peux rien faire de plus.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  238. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h53min (commentaire N° 238)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Bah voilà Clément, je voulais te dire bonjour et te remercier de t’être déplacé pour témoigner. Je m’excuse pour le mal que je t’ai fait. Je te fais de gros bisous.”
    Cécile Bourgeon se lève pour parler à son frère

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  239. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h54min (commentaire N° 239)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Avec les questions de la défense, la patience de Clément montre ses limites. Me Schott lui demande par exemple s’il peut éprouver de la tristesse sans se porter partie civile. « Bah oui, » répond-il les yeux au ciel. #Fiona

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  240. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h55min (commentaire N° 240)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Le frère de CB réagit: « ce n’était pas avec sa voix normale. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  241. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h56min (commentaire N° 241)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Me Khanifar (conseil de BK) demande au frère de CB de reprendre une discussion qu’il a eu avec Fiona. « Je ne me souviens pas trop » « Elle vous a dit que ça se passait bien, qu’il était gentil avec elle. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  242. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h57min (commentaire N° 242)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Bah déjà Clément on t’a toujours très bien accueilli [rire du témoin]. Quand t’étais là c’était bien à la maison, Fiona elle était bien. Après elle était p’tre un peu triste quand on lui parlait de son père. [silence] Mais franchement désolé si j’ai pu te faire du mal Clément. Et franchement, si je savais où était Fiona, je ferai tourner personne en bourrique, je ferai pas pas tourner en bourrique les enquêteurs… Si on saurait (sic.) où serait Fiona, on emmènerait la police à cet endroit.”
    Berkane Makhlouf, auquel on demande de réagir à la déposition de Clément.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  243. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 13h58min (commentaire N° 243)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension des débats.

    Ils reprendront à 14 heures.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  244. Solene Le 31 janvier 2018 à 14h56min (commentaire N° 244)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Solene

    C’est une affaire vraiment triste pour le corps de Fiona de pas avoir retrouvé SON corps
    Saurons-nous la vérité comment des parents, une maman peuvent agir de la sorte ce qui n’a rien d’humain, pardon mais ce sont mes sentiments de femme qui me font parler ainsi.
    Merci à l’auteur de l’article étant auvergnate nous avions constitué un Comité pour des criminels.
    Nous remercions le Panda.
    Solene

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  245. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h25min (commentaire N° 245)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Reprise de l’audience

    Il est 14h07. Cécile Bourgeon s’exprime au sujet de son parcours carcéral. La discussion entre elle et le président est sereine, comme au cours de la matinée.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  246. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h27min (commentaire N° 246)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona BK a été condamné pour des dégradations de biens publics et de nombreux vols

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  247. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h28min (commentaire N° 247)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président a demandé des précisions au tribunal de Nevers concernant les précédentes condamnations de Berkane Makhlouf.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  248. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h29min (commentaire N° 248)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona « Ce n’est pas avec des gens comme ça qu’on va avancer », déclare Cécile Bourgeon à propos des personnes avec qui elle a pu échanger des courriers.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  249. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h30min (commentaire N° 249)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Avec le président, Cécile Bourgeon évoque ses relations épistolaires avec des détenus. Notamment un homme appelé Abdelkader, et un autre, Djamal. Elle ne les a jamais rencontrés en chair et en os.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  250. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h40min (commentaire N° 250)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président aborde à présent les tentatives de suicide de Cécile Bourgeon en prison.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  251. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 15h40min (commentaire N° 251)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Des fois on peut avoir envie de mourir. Tout ceci, c’est une accumulation de choses. Psychologiquement, psychologiquement, je suis très perturbée (…) C’est la souffrance, la peur de l’avenir.”
    Cécile Bourgeon, sur ses tentatives de suicide en prison

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  252. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h03min (commentaire N° 252)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon avait écrit une lettre à Fiona avant sa tentative de suicide en février 2017

    Alors que le président commence à la lire, l’accusée proteste.
    – « C’est personnel vous savez! Vous n’avez pas à le lire. J’avais besoin d’écrire à ma fille. »
    – « Je vais quand même la lire. C’est mon travail vous savez. »
    La lettre est une déclaration d’amour à Fiona, Cécile Bourgeon y critique la justice et y décrit longuement son désespoir. L’accusée sanglote à la lecture de cette lettre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  253. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h04min (commentaire N° 253)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona « Je cherchais quelqu’un qui m’aime. » Le président rebondit : « Monsieur Makhlouf ne vous aimait pas ? » « On n’a pas tous la même notion d’aimer. Dans une relation, il faut du respect. On ne prend pas la femme pour un objet. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  254. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h05min (commentaire N° 254)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona « Vous étiez une bonne mere ? » questionne le president. « Je ne veux pas me donner de qualificatif. J’ai fait ce que j’ai pu. (…) Après mon viol, ça s’est dégradé. J’ai perdu toute estime de moi », tente de répondre Cécile Bourgeon.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  255. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h08min (commentaire N° 255)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon charge à nouveau Berkane Makhlouf

    – Cécile Bourgeon : « Ce qui m’a choqué, c’est le premier coup que je l’ai vu donner dans la voiture. Un coup de poing énorme [à l’été 2012]…
    – B. Makhlouf l’interrompt : « Ah et toi ça t’arrivait pas de péter les plombs Cécile?! »
    – Cécile Bourgeon, lui tournant le dos : « Vous pouvez lui dire de se taire? »
    – Me Schott : « Elle a raison M. Makhlouf. Laissez-la parler. »
    – Cécile Bourgeon : « J’aurais pas dû laisser ça. C’est comme ci j’avais laissé une ouverture. (…) Fiona ne dormait plus la nuit, quand il arrivait, il faisait beaucoup de bruit. Je suis tombée très très très très bas psychologiquement. Il était parano, il pensait que je l’empoisonnais, que je mettais du sang de mes règles dans ses repas. Il me rabaissait sans arrêt. Il appelait sa mère pour lui dire que je n’étais qu’une pute (sic.) (…) J’ai mis longtemps, à force de voir mon psychologue, à comprendre que c’est pas comme qu’on traite une femme. Que ce n’était pas un comportement normal. Ca fait pas si longtemps que ça que je réalise. »
    – Le président : « Tout le temps où vous étiez avec Berkane Makhlouf, vous disiez être victime de violences, mais vous ne vous plaigniez pas? Vous ne vous rendiez pas compte de la situation?
    – Cécile Bourgeon : « Ah mais j’étais éperdument amoureuse »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  256. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h09min (commentaire N° 256)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona  » Je veux apprendre à me protéger pour pouvoir protéger mes enfants et pouvoir me consacrer à mes enfants », se projette Cécile Bourgeon.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  257. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h10min (commentaire N° 257)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon pensait pouvoir « changer » Berkane Makhlouf

    « Je pensais pouvoir le changer, dit-elle. Je voulais qu’il voit un psychologue, qu’il fasse des séances de relaxation (…) Mais il n’a jamais décidé de le faire. J’ai voulu [le mettre à la porte] mais c’était trop tard. Il était face à la porte. » En réponse au président, l’accusée admet que la violence de Berkane Makhlouf a augmenté à Perpignan après la disparition de Fiona.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  258. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h30min (commentaire N° 258)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La colère de Berkane Makhlouf

    – C. Bourgeon : « Après la disparition de #Fiona, ce nom avait disparu. Il ne fallait pas le prononcer. (…) Quand je lui en parlais, tout de suite il pensait qu’il y avait des micros, des caméras. Tout de suite des crises de parano. »
    – B. Makhlouf : « Tu dis ça alors que c’est toi qui ne voulais pas parler! Tu n’as jamais pleuré après le décès de Fiona. Moi je me demandais comment tu faisais, moi je pleurais tous les soirs. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  259. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h32min (commentaire N° 259)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Cécile Bourgeon revient sur un souvenir quand elle était enceinte, quelques semaines avant la disparition : « Fiona était complètement soumise. Il avait son genou sur l’abdomen. (…) Je l’entends dire que c’est pas vrai. Mais c’est le dernier procès, je veux parler. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  260. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h33min (commentaire N° 260)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Fiona, soumise à Berkane Makhlouf

    Cécile Bourgoen fait part d’un épisode lorsqu’elle était enceinte, deux semaines environ la disparition de la jeune fille. Elle était aux toilettes, entend Fiona pleurer. Lorsqu’elle sort, elle aperçoit Fiona « complètement soumise », avec Berkane qui avait son genou sur l’abdomen de sa fille.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  261. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h34min (commentaire N° 261)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C. Bourgeon éclate en sanglots.

    « J’en ai marre qu’on me traite de menteuse lorsque je parle de mes enfants. Je n’ai jamais frappé mes enfants! Si j’étais restée célibataire avec mes filles, certes je n’aurai pas mon fils. Mais je serai avec mes filles… Vous savez pas ce que c’est d’avoir échoué en tant que mère, de ne pas avoir su protéger son enfant ! »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  262. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h35min (commentaire N° 262)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’avocat général demande des précisions à l’accusée sur les coups qu’aurait porté Berkane Maklhouf

    Cécile Bourgeon parle de perte de cheveux dans la nuque de Fiona.
    – Le président : « combien de scènes de violences avez-vous vu de vos yeux? »
    – C. Bourgeon : « Juste celle que je vous ai dit [l’épisode du genou sur l’abdomen de Fiona] »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  263. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h42min (commentaire N° 263)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Alors que Cécile Bourgeon continue de parler au micro, Berkane Makhlouf fulmine. Comme on lui a demandé de ne plus réagir au micro, il marmonne sans arrêt. On ne l’a jamais vu aussi actif.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  264. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h44min (commentaire N° 264)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona Cécile Bourgeon confirme ne pas avoir assisté à d’autres épisodes violents. Mais elle a vu des bleus sur le corps de Fiona, elle avait fini par comprendre qu’ils venaient de BM.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  265. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h44min (commentaire N° 265)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona L’avocat général reprend le proces verbal où elle évoquait déjà la scène de violence. Elle y décrivait également avoir vu BM tirer les cheveux de Fiona.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  266. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h46min (commentaire N° 266)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président donne la parole à Berkane Makhlouf

    Celui-ci se précipite vers le micro : « Tout ce qu’elle a dit, c’est du grand n’importe quoi! Le bleu de Fiona c’est moi qui en ai parlé, je vois pas quel intérêt j’aurais eu à dévoiler ça! (…) Le jour où ça s’est dégradé entre nous, c’était à Perpignan, aprè sla disparition de Fiona. Elle n’a jamais pleuré pour Fiona. A Perpignan, c’est le seul exemple qu’on peut trouver de violence de ma part envers elle. On vivait dans le mensonge, on n’en pouvait plus. (…) Mais j’ai jamais frappé Fiona, jamais! « 

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  267. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h56min (commentaire N° 267)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    “Le jour où ça s’est dégradé entre nous, c’était à Perpignan, après la disparition de Fiona. Elle, elle n’a jamais pleuré pour Fiona. A Perpignan, c’est le seul exemple qu’on peut trouver de violence de ma part envers elle. On vivait dans le mensonge, on n’en pouvait plus. Je suis dégoûté de ce qu’elle dit… Cécile c’est pas une fille qui se laisse faire. Y a pas d’emprise de ma part. Elle me foutait des coups elle aussi! Elle se vantait d’avoir pété le nez à Nicolas Chafoulais! Je veux bien être condamné pour plein de trucs, mais pas pour ça, pas pour avoir tué #Fiona. Cécile elle ment, elle en rajoute. Elle ment. Elle ment. Elle est dans une surenchère. Je veux pas rentrer dans son jeu (…) Fiona c’était mon petit rayon de soleil, on jouait à des jeux interdits aux moins de 16, on tuait des méchants, elle était vachement forte. J’ai jamais été un dictateur. Clément, je comprend, il défend sa soeur.”
    La tirade de Berkane Makhlouf, en réponse au témoignage de Cécile Bourgeon

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  268. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 16h58min (commentaire N° 268)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Suspension d’audience

    Le président a remercié Berkane Makhlouf, a demandé à Cécile Bourgeon de se placer à nouveau devant le micro pour être entendue. Mais les Portejoie et Me Khanifar marmonnent, ne semble pas d’accord. Le président demande alors une suspension d’audience. Me Khanifar, l’avocat de Berkane Makhlouf, est furieux.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  269. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 17h33min (commentaire N° 269)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    On reprend les débats

    Il est 16h22, le président de la cour Etienne Fradin vient de rouvrir l’audience.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  270. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 17h46min (commentaire N° 270)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une assesseur du président questionne Cécile Bourgeon.

    Me Valiergues demande à Cécile Bourgeon si ses trois grossesses étaient désirées.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  271. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 17h52min (commentaire N° 271)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    A la question de l’assesseur, Cécile Bourgeon souligne qu’elle ne fait pas de différence entre chacun de ses trois enfants. Ils étaient tous voulus.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  272. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h00min (commentaire N° 272)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    #Fiona L’avocat général revient aux soirées où le couple laissait les enfants seuls à la maison. Cécile Bourgeon évoque à nouveau la présence de sa voisine qui venait s’occuper des fillettes d’après elle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  273. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h01min (commentaire N° 273)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    On revient à présent sur les soirées où Cécile Bourgeon laissait ses filles seules à la maison

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  274. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h16min (commentaire N° 274)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Me Grimaud interroge Cécile Bourgeon sur son avenir après le procès

    – Me Grimaud : « Vous avez dit que vous vouliez vous protéger pour protéger vos enfants. Moi je comprends que vous ne vous ne voulez pas prendre de risques ici parce qu’il y a un avenir avec vos enfants. »
    – Cécile Bourgeon : « Oui. Oui, bien sûr. »
    – Me Grimaud : « Mais alors ce que vous dites fait écho à ce que vous avez dit à Nicolas Chafoulais hier. Vous disiez : « Tu verras au mois de mars ! » Vous parliez de quoi?
    – Me Renaud Portejoie : « De la plainte que nous avons déposé contre M. Nicolas Chafoulais.
    – Me Grimaud : « Ah! je pensais que vous parliez d’être libre en mars. Que vous alliez pouvoir retrouver vos enf… »
    – Berkane Makhlouf, se lève : « Moi aussi je pensais à ça quand elle parlait du mois de mars! Elle me charge pour être dehors le plus tôt possible. Pour elle, elle est déjà dehors ! »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  275. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h29min (commentaire N° 275)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cécile Bourgeon décrit le visage de Fiona

    Un dialogue calme s’installe entre Me Grimaud et Cécile Bourgeon. L’avocate joue la carte de la maternité, Cécile Bourgeon parle de son rapport à la grossesse et à sa fille Fiona.
    – Me Grimaud : J’ai dans la tête le visage de Fiona, vous connaissez bien sûr aussi ce visage. Pourriez-vous décrire ce visage, que les jurés ne connaissent peut-être pas? Qu’est ce qui vous vient à l’esprit lorsque l’on parle de Fiona? »
    – Cécile Bourgeon : « Fiona… Elle avait de grands et beaux yeux bleus. Un visage d’ange. C’était le bébé que toutes les mamans rêvent d’avoir. »
    – Me Grimaud : « Un bébé arrivé tôt et parti tôt. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  276. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h35min (commentaire N° 276)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Selon Cécile Bourgeon, toujours au micro, sa relation avec Berkane Makhlouf était « malsaine, toxique ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  277. Le Panda Le 31 janvier 2018 à 18h44min (commenta