Ecoutez l'article:



Nadia Savtchenko arrêtée et accusée d’avoir fomenté un coup d’État et des attentats terroristes – À Kiev le jeu des trônes continue

Auteur:
Son site
Par le 22 mars 2018

Nadia SavtchenkoComme je l’avais écrit hier, la Rada a examiné ce matin les demandes du procureur général ukrainien de lever l’immunité parlementaire de Nadia Savtchenko et de permettre son arrestation pour préparation de coup d’État et d’attentats terroristes.

Sans grande surprise, la Rada a voté à une écrasante majorité (291 voix pour, soit environ les 2/3 du parlement) la levée de son immunité parlementaire, ainsi que sa détention (277 voix pour) et son arrestation (268 voix pour, six voix seulement contre).

Nadia Savtchenko a alors été immédiatement arrêtée, sans possibilité de libération sous caution, et le procureur général, Loutsenko, a déclaré que « dans la liste des mesures d’enquête prioritaires à prendre aujourd’hui, l’ordre d’envoyer Savtchenko passer un examen psychiatrique est le numéro huit », avant d’en conclure que « cela répondra à toutes les questions ».

Une position soutenue par le Premier ministre ukrainien, Vladimir Groïsman, qui a déclaré que pour lui toute l’affaire Savtchenko n’était qu’une histoire de santé mentale.

Les autorités de Kiev comptent-elles faire passer Savtchenko pour folle (au risque d’en faire une martyre) après en avoir fait une héroïne nationale ?

D’une manière assez inattendue, c’est d’ailleurs de Russie qu’est venue une critique virulente de ce qui se passe actuellement à Kiev, le sénateur russe, Alexeï Pouchkov qualifiant de « démarche stupide » le retrait de l’immunité parlementaire de Nadia Savtchenko, déclarant que l’Ukraine était en train de transformer son héroïne nationale en martyre nationale avec des accusations que personne ne croira en Occident.

« Juste pour avoir critiqué les autorités ukrainiennes, certes d’une manière très dure et sévère, elle est accusée de projeter de détruire le dôme de la Verkhovna Rada avec des mortiers et de finir les députés restants avec des fusils. Mais aucun politicien occidental sérieux ne croirait à ces absurdités, » a déclaré le sénateur.

D’après Pouchkov, la situation actuelle avec le cas Savtchenko « montre que toute cette révolution du Maïdan était en fait un outil de prise du pouvoir pour un très petit groupe de personnes qui cherchent maintenant à le garder à tout prix ».

Et Pouchkov n’est pas le seul à souligner l’absurdité du scénario décrit par le procureur général ukrainien. Nadia Savtchenko elle aussi n’a pas mâché ses mots pour décrire ce mauvais scénario à la Rambo.

« De manière certaine, le modèle décrit là est absurde. Le bois, dans la Verkhovna Rada, est bien plus solide, il a une structure qui ne peut pas être endommagée par une grenade. Le dôme a une structure en métal, le maximum de dégâts que cela ferait c’est de faire tomber le verre à l’intérieur. Donc faire exploser la totalité de la Verkhovna Rada ou du cabinet des ministres, regardez le monolithe du bâtiment historique, il faudrait amener une grosse quantité de TNT à l’intérieur. Ce sont des blagues, » a-t-elle déclaré.

Le procureur général ukrainien, quant à lui, loin de se démonter devant les incohérences de son scénario en a même rajouté une couche, en déclarant que Rouban et Savtchenko avaient aussi l’intention de tirer sur le cortège du président ukrainien avec un fusil de gros calibre Topaz, produit en République Populaire de Donetsk (RPD), arguant que les munitions (calibre 12,7 mm) de ce fusil pouvaient percer le blindage léger du véhicule présidentiel.

Premier problème : il n’existe pas de fusil Topaz produit en RPD, et la vidéo du fusil qui a été présentée par Loutsenko comme preuve est la vidéo de démonstration du fusil « Donchanka », qui est un fusil de calibre 12,7 mm fabriqué en République Populaire de Donetsk, qui avait été présenté fin 2017, en réponse à l’arrivée des fusils américains Barrett de même calibre côté ukrainien.

D’ailleurs ces derniers circulant actuellement en Ukraine (ainsi que des mitrailleuses lourdes Outios de calibre 12,7 mm elles aussi), pourquoi prendre des risques en allant chercher une arme de même calibre en RPD ? Surtout en sachant qu’il sera facile de retracer l’origine non conventionnelle de l’arme qui est produite uniquement en RPD. Pourquoi ne pas demander aux dirigeants de la république de se dessiner une cible sur le front aussi ? Sans parler du fait de prendre le risque que la nouvelle arme de la république tombe entre les mains ennemies, et puisse être analysée/copiée par Kiev.

De plus, le premier scénario parlant d’attaquer la Rada à coup de mortiers, pourquoi Savtchenko et Rouban auraient-ils opté pour la manière « douce » (c’est-à-dire au fusil de 12,7 mm), avec le risque de rater leur coup, plutôt que d’y aller en mode aussi bourrin que contre le parlement, en utilisant au choix, du lance-roquettes ou du missile antichar ? Là au moins Porochenko n’aurait eu aucune chance d’en réchapper. Et puis quitte à y aller niveau délire accusatoire en mode Rambo, autant ne pas faire ça à moitié, puisque de toute façon les autorités ukrainiennes ont l’air de penser que plus c’est gros plus ça passe ?

En attendant que la lumière soit faite sur cette affaire, à l’heure où j’écris ces lignes, Nadia Savtchenko est interrogée par le SBU en présence d’avocats, et une cour de Kiev devrait statuer sur sa détention préventive demain.

Le jeu des trônes continue et les victimes de ce jeu ignoble continuent de s’amonceler dans l’indifférence de la « communauté internationale » qui fait semblant de ne pas voir ce qui se passe à Kiev.

Christelle Néant

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Nadia Savtchenko arrêtée et accusée d’avoir fomenté un coup d’État et des attentats terroristes - À Kiev le jeu des trônes continue, 10.0 out of 10 based on 1 rating

2 Commentaires sur ce billet

  1. Le Panda Le 23 mars 2018 à 10h31min (commentaire N° 1)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |

    Fatal error: Call to undefined function cmd_show_avatar() in /homepages/31/d198671710/htdocs/WordPressPandaFranceNet/wordpress2/wp-content/themes/bluecrunch/comments.php on line 56