Ecoutez l'article:



Scandales : Gregory Villemin, face aux méandres « Justice en France »

Auteur:
Son site
Par le 17 mai 2018

Rien de plus beau que de prendre un enfant par la main Yves Duteil

La chose, la plus merveilleuse, aucune femme ne peut s’en lasser Cadeau Marie Laforêt

Préparant trois ouvrages, le 1er « Justice en France » «  l’Affaire Fiona » « Grégory Villemin » à suivre !

Ayant été sur place, à l’époque et ensuite, le serment était fait de ne pas lâcher jusqu’à l’éclaircissement de l’une non ! Mais de diverses affaires de ce style qui frappent sans mesurer l’ampleur. Les mensonges, les erreurs, les méandres de la Justice sont de plus en plus complexes. Nous sommes comme dans la garanti des « Droits de L’homme » dans un marasme où nous nous noyons. Justice en France- L’affaire Fiona- Grégory Villemin.

La force du monde de l’enfance est bien plus solide que tous les emblèmes et les mensonges que l’on veut tenter de nous faire avaler. Les raisons et motifs sont multiples, divers et démontrent de plus la face caché en certains moments de plier sans cesse à de l’inadmissible. L’affaire du petit Grégory où des personnes seront encore entendues par les services de police. Combien de fois cet enfant sera assassiné ? Trente-deux ans après l’assassinat du petit Grégory. Trois personnes arrêtées, deux placées en détention. Un couple de septuagénaires se trouve parmi ces derniers. La justice ne cherche pas des coupables à tous prix ? D’autres personne seront également entendue sans autre précision en l’instant. Débâcles de la « Justice en France » s’instaure de pleins faits. 34 années après la disparition de cet enfant. Le mal de vivre, l’incompréhension s’installent dans le village où ils ont toujours vécu. Il semble déjà impossible de garder le souvenir durant quelques mois, alors là ? Leurs avocats se sont exprimés à priori aucune preuve technique ne justifie cette attitude, révoltes ? Durant ce temps on masque l’essentiel !

Monsieur Macron Il serait utile sans faire confusion, que vous donniez votre sentiment. Monsieur Jacques Chirac l’avait fait dans l’affaire « Outreau » fiasco judiciaire total. Dont fut tiré « Présumé Coupable ». Ce qui n’empêcha point le « Juge Burgaud  » de gagner en grade. Malgré ses erreurs dont il ne fut pas le seul coupable. Tous ces morts dans ces sordides affaires. La justice n’a pas fait ce qu’il fallait. Monsieur le président, une mise en garde, avant que masse de faits tournent à la catastrophe. Un film avec Pierre Richard Le Jouet, humour. Une o euvre : Le Président d’Henri Verneuil  : version intégrale en français. Vous feriez bien de le voir, ou de le regarder à nouveau. Vous êtes encore le garant des institutions de la France. Vous attendez quoi ? Nous, nous constatons que vous faites marche arrière : sur la transparence des élus. Indéniable, que « Les copains d’abord  » de Brassens, tous les migrants ne sombrent pas. Comme le dit Pierre Perret, en ce qui me concerne : moi j’aime « Lili ».

Ayant suivi cette affaire depuis le départ, car ce fut l’année de la naissance de mon fils. Dont nous durent changer le prénom et pour causes. En l’instant et compte tenu de la difficulté à s’exprimer, la perte d’un enfant ces deux titres, c’est Grégory : où qu’il soit il les envois à ses parents à ceux capables d’avoir aimé l’enfant, détails sordides. Enfin surement les vérités arrivent ? Ou allons-nous assister à masse de règlements de comptes, de suicides, de vengeances ? La vérité va émergée ? Ou sommes-nous face à d’importantes manipulations ? La faiblesse de certaines personnes a pendant longtemps caché trop de réalités ! A ne pas en douter à poursuivre de la sorte la Justice en France dérape, même plus. A la suite des trois mises en examen des deux conjoints de plus de 70 ans les obligeant à vivres séparément après 53 années d’union et vivant toute leur vie. Jusqu’à ce jour, nous allons direct vers un ou des crimes immondes. Ressortir que la Justice pédale à côtés qui peut prétendre se souvenir de ce qu’il ou elle a accompli il y a seulement? Alors 34 années après c’est se foutre de la figure du pays des droits de l’homme ? Que feriez-vous M. Macron si on vous coupe de Mme Macron de votre cellule familiale ? Scandales. La France en a déjà connus. Vous voulez le vôtre ? Que fait votre Garde des Sceaux ? Lancer le bouchon trop loin, vous êtes peut-être pour notre malheur ? Garant des institutions, qui ne sont pas les vôtres : Vous déviez la loi ne respectant pas notre République ? Articles 5 et 16, votre prétention précipite une chute, vous usurper certains pouvoirs ? Les coupables sont connus, ils avancent masqués, comme la plume qui livre l’ouvrage ?

 

Coup de théâtre contre la Justice qui part en vrille

Sources multiples et diverses : Le Parisien – 20 minutes- Vie Publique- Le Monde- Ici.fr- Le Panda-

Annulation des mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob pour un vice de procédure est un raté de plus dans cette affaire qui en compte plus que ce que certains peuvent croire. Pas un coup d’arrêt définitif mais malgré tout un sérieux accident de parcours sur un chemin vers la vérité plus que fracassé. La justice balbutie dans ce dossier maudit-sordide entre tous : le rapt et l’assassinat, le 16 octobre 1984, de Grégory Villemin, retrouvé pieds et poings liés dans les eaux de la Vologne (Vosges). A un an proche, sursaut ? Une avancée capitale avec la mise en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort de Marcel et Jacqueline Jacob, le grand-oncle et la grand-tante de l’enfant dans sa pleine innocence. Rebondissement inattendu avait fait naître le fol espoir de connaître, enfin, l’épilogue de ce crime plus que crapuleux et les termes sont faibles pour le décrire comme sordide. Renforcé par la mise en examen de Murielle Bolle, suspectée d’avoir été présente lors de l’enlèvement de Grégory. La suite de l’enquête n’avait pas permis d’obtenir d’éléments décisifs, la menace d’un renvoi devant la cour d’assises survolée l’ensemble. Epuisé, las. Mercredi, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon a annulé les mises en examen des trois mis en cause. « C’est très contrariant ».

Le cousin de Murielle Bolle, témoin clé, fragilisé

La décision des magistrats de la cour d’appel, saisis par les avocats de la défense, est purement procédurale. Les conseillers estiment que l’ancienne présidente de la chambre, Claire Barbier, chargée de conduire le supplément d’information, n’avait juridiquement pas le doit de prononcer seule les mises en examen. Cette prérogative devait en réalité en revenir à la chambre de l’instruction dans sa formation collégiale. Les juges en tirent les conséquences. Puis annule les « actes subséquents », les expertises psychiatriques psychologiques déjà réalisées. De plus surtout les auditions des époux Jacob réalisées par Claire Barbier depuis le mois de juin. Ni l’un ni l’autre ne formule de quelconques aveux, l’accusation comptait exploiter certaines de leurs déclarations. La garde à vue de Murielle Bolle de 1984 au cours de laquelle elle avait mis en cause son beau-frère Bernard Laroche est validée.

«Murielle Bolle ravie»

Coup pour l’accusation, qui fragilise un dossier friable. Jean-Jacques Bosc, le procureur général de Dijon, voit le verre à moitié plein : « Cette décision d’annulation porte sur des points de procédure et non pas sur des éléments touchant au fond du dossier ». Le haut magistrat, dispose de cinq jours pour se pourvoir en cassation. Improbable, outre le risque de ne pas obtenir gain de cause, cela rallongerait encore une procédure interminable. L’arrêt ne remet néanmoins pas en cause la poursuite des investigations.

Affaire Grégory : les enquêteurs ont toujours des pistes

Les mis en cause ont accueilli la nouvelle avec satisfaction. « Murielle Bolle est ravie ». « Jacqueline et Marcel Jacob étaient en larmes », leurs avocats ajoutant que leurs clients « n’ont plus rien à faire dans ce dossier ». La chambre de l’instruction peut prononcer à nouveau leurs mises en examen. Les avocats des parents de Grégory en feront la demande. « Christine et Jean-Marie Villemin sont déterminés à connaître la vérité. Depuis 1984, ils ont appris la vertu de la patience ». Le procureur général peut également prendre des réquisitions en ce sens. Le feuilleton Grégory est encore loin d’être achevé. Un feuilleton à « La Dallas » mais il s’agit du meurtre d’un enfant. La justice en France montre ses erreurs mais avons-nous déjà constaté un magistrat sanctionné par erreur, faute grave ? Jamais bien au contraire, cela n’engendre que de la violence que nous vivons au quotidien, personne ne peut le nier. Dans le cas contraire nous ne vivons point dans le même monde.

????????????????????????????

Il y a des sanctions qui doivent s’imposer pour que nous restions en République. La honte est plus forte que la souffrance de ceux qui sont parents et surtout pour les parents de Grégory.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Scandales : Gregory Villemin, face aux méandres « Justice en France », 10.0 out of 10 based on 1 rating

32 Commentaires sur ce billet

  1. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h43min (commentaire N° 1)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Quand la justice devient inefficiente, alors se lève l’heure des justiciers !
    Si le juge Lambert et les forces de l’ordre avaient été plus efficaces, Jean-marie Villemeain n’aurait pas tué Bernard Laroche.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h44min (commentaire N° 2)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h47min (commentaire N° 3)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le fiasco judiciaire continue. Les mises en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle pour la mort du petit Grégory en 1984, ont été annulées. « Ce genre de rebondissement dans une affaire aussi médiatique est rarissime ! » explique Stéphane Durand-Soufflant, chroniqueur judiciaire au Figaro. Sortira-t-on un jour de cette affaire sordide ?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h48min (commentaire N° 4)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Doudou007

    comment dans cette affaire aussi complexe et délicate,symbole de la « qualité »de notre justice,a t’on pu laisser un magistrat faire une erreur aussi grossière avec des conséquences aussi graves?cette info tombe en même temps que la divulgation des « petits arrangements »accordés à Cahuzac…Comment croire à la qualité de la justice en France???

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h49min (commentaire N° 5)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Biquette35

    Et, bien entendu le juge n’était pas responsable. Ils veulent être intouchables, et, ils y sont parfaitement arrivé.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h50min (commentaire N° 6)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Dany SANDRO

    C’est plus que NUL ! Un jour viendra peut-être que le corbeau croisse « la vraie version » à l’article de la mort……..
    Ne lâchez rien….. un jour viendra peut être.
    Le destin !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h50min (commentaire N° 7)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    pagaupa

    Quelle justice! Pourtant les protagonistes n’ont pas l’air de sortir d’HEC…
    Incapable de délier les langues!

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h52min (commentaire N° 8)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    ja6047

    Ce nouveau fiasco dû à une erreur de procédure(?) est à porter au bilan de notre inénarrable Justice

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h52min (commentaire N° 9)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Chapichapo11

    Malheureusement non. Pensées pour ses parents.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  10. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h53min (commentaire N° 10)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    GEESSE2

    Il faudrait que ceux qui savent perlent enfin….mais nous sommes dans les Vosges…et les Vosgiens ne sont pas très loquaces. Jean-Marie a eu tort de tuer son cousin sous l’emprise de la colère mal maitrisée. on en saurait plus s’il était encore vivant.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h54min (commentaire N° 11)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    liber002

    Mettre toute cette famille d’assassins au trou jusqu’à ce que l’un ou l’une brise l’omerta!

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  12. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h55min (commentaire N° 12)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Charpent

    Comment avoir confiance dans une justice aussi nulle

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. Le Panda Le 17 mai 2018 à 14h57min (commentaire N° 13)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Grouchy_

    Faillite de la cour d’appel de Dijon

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  14. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h09min (commentaire N° 14)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Affaire Grégory : les mises en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob annulées par la justice « pour des raisons de procédure »

    Les contrôles judiciaires qui pesaient sur les trois mis en examen ont été simultanément levés par les magistrats, en raison d’éléments ne touchant pas « au fond du dossier », assure le parquet général de Dijon.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  15. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h10min (commentaire N° 15)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Retour à la case départ. La chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Dijon a annulé, mercredi 16 mai, les mises en examen de Marcel et Jacqueline Jacob, ainsi que celle de Murielle Bolle dans le cadre du meurtre de Grégory Villemin. Les contrôles judiciaires qui pesaient sur les trois mis en examen ont été simultanément levés par les magistrats.

    La « décision d’annulation porte sur des points de procédure et non pas sur des éléments touchant au fond du dossier », précise le parquet de Dijon. Selon l’arrêt de la Cour, que Le Parisien a pu consulter, c’est en effet car « Murielle Bolle a été mise en examen (…) sans que la chambre d’instruction n’ait été préalablement saisie » que les trois mises en examen ont été levées.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h10min (commentaire N° 16)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ça « blanchit les époux Jacob »

    Rien n’empêche donc que la chambre de l’instruction les reconvoque pour une nouvelle mise en examen dans les règles, comme le souhaitent les avocats des parents de Grégory Villemin dans Le Parisien. Le bien-fondé de ces mises en examen « n’a en rien été remis en cause par cet arrêt de la cour d’appel de Dijon », rappellent-ils. De son côté, l’avocat de Marcel Jacob a estimé mercredi lors d’une conférence de presse donnée que la décision de la Cour d’appel ne relevait pas d’une « péripétie technique » et « blanchi[ssai]t les époux Jacob ». Le parquet de Dijon « avisera sur les éventuelles suites procédurales à donner », a-t-il de son côté indiqué mercredi.

    Les époux Jacob avaient été mis en examen, le 16 juin 2017, pour enlèvement et séquestration suivis de mort. Murielle Bolle avait été mise en examen de son côté, le 29 juin 2017. Les avocats des trois protagonistes ont fait valoir que, près d’un an après leurs interpellations, rien ne permet de mettre réellement en cause leur innocence dans le rapt mortel du petit Grégory, survenu il y a trente-trois ans.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  17. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h12min (commentaire N° 17)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  18. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h13min (commentaire N° 18)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    35 ans après la mort de Grégory Villemin, retrouvé noyé dans la Vologne, un an après la relance spectaculaire de l’affaire, celle-ci semble de nouveau aboutir à une impasse. Ce mercredi 16 mai matin, la chambre d’instruction de Dijon a annulé toutes les mises en examen prononcées l’an dernier à l’encontre de Murielle Bolle et des époux Jacob.

    « Le fiasco continue »

    « La chambre d’instruction reprend ce que nous crions depuis quelques mois, à savoir que Murielle Bolle est innocente. Et que ni de près ni de loin elle n’est concernée par l’enlèvement et le meurtre du petit Grégory », affirme Me Christophe Ballotin, avocat de Murielle Bolle. « Le fiasco continue. J’avais dit en juin 2017 que les mises en examens par la présidente de la chambre d’instruction de Dijon étaient irrégulières », a réagi Me Gérard Welzer, avocat de la famille Laroche.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  19. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h16min (commentaire N° 19)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h17min (commentaire N° 20)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    C’était le nouvel espoir d’un dénouement de l’affaire Grégory, 33 ans après. Un espoir aujourd’hui brisé. Murielle Bolle, Marcel et Jacqueline Jacob ne sont plus poursuivis par la justice. La chambre d’instruction de la Cour d’appel de Dijon (Côte-d’Or) a annulé ce mercredi 16 mai leurs mises en examen. « Cest une très belle victoire pour nous, Muriel Bolle est innocente », affirme Me Christophe Ballorin, avocat de Murielle Bolle.

    La décision aurait dû être collégiale.

    « Sa mise en examen tombe, et bien évidemment son contrôle judiciaire tombe également. Mueielle Bolle est complètement libre », livre l’avocat. Les mises en examen tombent ainsi non pas pour une question de fond, mais une question de forme. La mise en examen avait été prononcée par une seule magistrate alors qu’elle aurait dû l’être de manière collégiale. Une erreur sanctionnée dans un dossier tentaculaire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  21. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h18min (commentaire N° 21)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Nouveau coup de théâtre dans une affaire qui n’en manquait pas. Les mises en examen de Murielle Bolle et des époux Marcel et Jacqueline Jacob ont été annulées, mercredi 16 mai, par les magistrats de la chambre de l’instruction de Dijon (Côte-d’Or). En cause : « des points de procédure » et non le fond du dossier, précise le parquet général.

    Après les nombreux couacs qui ont émaillé cette affaire, le dossier a été confié à la chambre d’instruction du tribunal de Dijon, une section de la cour d’appel. Constituée de plusieurs magistrats, cette chambre a pour rôle est de veiller au bon déroulement de l’instruction et peut, collégialement, prononcer des mises en examen.

    Or, dans le cas de Murielle Bolle, c’est la magistrate Claire Barbier, seule, qui a prononcé les mises en examen et non l’ensemble de la chambre d’instruction, comme le prévoit le code de procédure pénale, explique la décision de justice que Le Parisien a pu consulter. La chambre de l’instruction de Dijon a donc annulé la mise en examen de Murielle Bolle, ainsi que celles des époux Jacob sur le « même fondement ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h19min (commentaire N° 22)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Vers une nouvelle mise en examen ?

    Cette décision sur la forme ne marque pas nécessairement un coup d’arrêt de la procédure. Dans un communiqué, le procureur général de Dijon, Jean-Jacques Bosc, a précisé qu’il « avisera sur les éventuelles suites procédurales à donner » à cet arrêt « après examen et analyse juridique détaillée de la motivation retenue par la chambre de l’instruction ».

    Une formule prudente pour affirmer que rien n’exclut une nouvelle mise en examen de Murielle Bolle et des époux Jacob dans les semaines ou les mois à venir. Les parents du petit Grégory, par l’intermédiaire de l’un de leurs avocats, ont d’ailleurs demandé que ces derniers soient à nouveau convoqués par la justice.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  23. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h20min (commentaire N° 23)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    En attendant les avocats sont satisfaits

    Si cette décision concerne la forme et non le fond, les avocats de la défense ont pourtant écumé les plateaux de télévision après l’annonce pour clamer l’innocence de leur client. « C’est une très belle victoire pour nous. Murielle Bolle est innocente. Sa mise en examen tombe, son contrôle judiciaire, également », s’est félicité Christophe Ballorin, l’un de ses conseils.

    « Aujourd’hui Jacqueline Jacob et Marcel Jacob ne sont plus mis en examen, ne sont pas témoins assistés, ils n’ont plus rien à faire dans ce dossier », a lancé Stéphane Giuranna, l’avocat de Marcel Jacob. Frédéric Berna, l’un des avocats de Jacqueline Jacob, a de son côté estimé que l’annulation de ces mises en examen constituait « un camouflet pour l’enquête ».

    Dans ce dossier qui tient la France en haleine depuis plus de trente ans, les époux Jacob étaient soupçonnés – au moment de leur mise en examen en juin dernier – d’être les « corbeaux » qui ont adressé plusieurs lettres anonymes de menaces aux parents du petit Grégory. Ils sont aussi suspectés d’être impliqués dans l’enlèvement et la mort du garçon de quatre ans, tout comme Murielle Bolle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h21min (commentaire N° 24)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Affaire Grégory : une année d’enquête chaotique résumée en cinq dates

    Après une année d’enquête, les mises en examen des trois principaux suspects ont été annulées, mercredi, pour un vice de procédure.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h22min (commentaire N° 25)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « On a assisté l’été dernier à un coup de force judiciaire. (…) Il s’agit d’un fiasco judiciaire épouvantable, et le naufrage est confirmé par la décision rendue ce matin. » Jean-Paul Teissonnière, l’avocat de Murielle Bolle, s’en est pris avec véhémence, mercredi 16 mai, aux juges en charge de l’affaire Grégory. Quelques heures plus tôt, la chambre d’instruction de Dijon a annoncé l’annulation de la mise en examen de la femme de 48 ans, ainsi que des époux Jacob, pour un vice de procédure.

    Un an plus tôt, les mises en examen de ces trois suspects avait relancé, à la surprise général, ce dossier que tout le monde croyait clôt. Trente-trois ans après le meurtre du petit Grégory, dont le corps a été retrouvé dans la Vologne en 1984, nombreux sont ceux qui espéraient un dénouement à cette intrigue tragique. Un espoir aujourd’hui compromis par la levée des mises en examen. Franceinfo revient sur une année d’enquête qui résonne désormais comme un coup d’épée dans l’eau.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h23min (commentaire N° 26)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    14 juin 2017 : de nouvelles arrestations

    Le 14 juin, les gendarmes procèdent à une série d’interpellations dans la désormais célèbre vallée de la Vologne. Trois membres de la famille de Jean-Marie Villemin, le père de Grégory, sont placés en garde à vue à Dijon : une tante de l’enfant, Ginette Villemin, 61 ans, Marcel Jacob, 72 ans, grand-oncle du garçon et sa femme Jacqueline, 72 ans elle aussi. Tous appartiennent au « clan Bernard Laroche ». Ce cousin est le premier suspect de l’affaire. Il a été tué en 1985 par Jean-Marie Villemin alors persuadé de sa culpabilité.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h24min (commentaire N° 27)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ginette Villemin est libérée sans poursuite, mais les époux Jacob, qui n’avaient jamais été inquiétés jusque-là, sont mis en examen pour « enlèvement et séquestration suivis de mort ». Le couple est libéré au bout d’une semaine mais le contrôle judiciaire leur impose de demeurer séparés et éloignés de leur domicile vosgien.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  28. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h25min (commentaire N° 28)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    29 juin 2017 : Murielle Bolle mise en examen

    L’enquête semble définitivement relancée. Le 29 juin, c’est au tour de Murielle Bolle d’être mise en examen pour « enlèvement suivi de mort ». Âgée de 15 ans au moment des faits, l’adolescente à la dense chevelure rousse est un témoin-clé de l’affaire. En 1984, elle avait affirmé avoir vu son beau-frère Bernard Laroche emmener Grégory dans sa voiture, avant de se rétracter.

    Affabulation d’adolescent ou véritables aveux regrettés par la suite ? Un nouveau témoignage plaide pour la seconde version : celui de Patrick F. Cet homme, qui se présente comme un cousin germain de Murielle Bolle, explique s’être décidé à contacter les enquêteurs après avoir appris les arrestations des époux Jacob. D’après lui, Murielle Bolle s’était rétractée à l’époque parce qu’elle a été frappée, menacée et insultée par ses proches, décidés à innocenter Bernard Laroche.

    Malgré ce témoignage, Murielle Bolle campe sur sa version. En détention, la femme de 48 ans entame une grève de la faim pour « clamer son innocence » et réclamer une confrontation avec ce mystérieux cousin. Les enquêteurs organisent la rencontre en juillet, mais celle-ci ne donne rien.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  29. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h25min (commentaire N° 29)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    11 juillet 2017 : le juge Lambert se suicide

    La nouvelle impulsion donnée à cette affaire provoque un drame. Le 11 juillet 2017, le premier juge d’instruction en charge de l’affaire, Jean-Michel Lambert, est retrouvé mort chez lui avec un sac plastique sur la tête, noué à l’aide d’une cravate. Une lettre qu’il a rédigée et adressée à L’Est républicain accrédite la thèse du suicide.

    A l’époque où il était en charge du dossier, Jean-Michel Lambert avait été violemment critiqué pour les errements de son instruction et pour la trop grande proximité qu’il entretenait avec les médias. On lui reproche aussi son indulgence vis-à-vis de Bernard Laroche.

    « Je proclame une dernière fois que Bernard Laroche est innocent, écrit-il dans sa lettre, où il évoque les mises en examen de Marcel et Jacqueline Jacob et de Murielle Bolle. Ce énième ‘rebondissement’ est infâme. Il repose sur une construction intellectuelle, fondée en partie sur un logiciel. La machine à broyer s’est mise en marche pour détruire, ou abîmer, la vie de plusieurs innocents. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h26min (commentaire N° 30)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    4 août 2017 : Murielle Bolle est libérée

    Au mois d’août, Murielle Bolle est libérée. Comme pour les époux Jacob, son contrôle judiciaire lui impose toutefois de rester dans la Nièvre, où l’ancien maire de Saint-Honoré-les-Bains, convaincu de son innocence, a mis à sa disposition un appartement de 55 m2.

    La femme de 48 ans pointe deux fois par semaine à la gendarmerie et est interdite d’entrer en contact avec les autres protagonistes de l’affaire. Dans la commune, Murielle Bolle se fait discrète. Ses journées s’enchaînent dans une morne banalité entre mots croisés, match de l’Olympique de Marseille et jeux de cartes, notamment la crapette, raconte Le Parisien.

    La cour d’appel de Dijon autorise finalement les prévenus à rentrer chez eux. En novembre, Jacqueline Villemin revient dans les Vosges, suivie par son mari, un mois plus tard. Murielle Bolle retourne, quant à elle, dans son domicile le 25 avril 2018.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  31. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h27min (commentaire N° 31)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    16 mai 2018 : les mises en examen annulées

    A la surprise générale, les mises en examen des époux Jacob et de Murielle Bolle sont levées mercredi 16 mai. Dans la foulée, les avocats de la défense écument les plateaux de télévision, présentant ce revirement de situation comme la preuve de l’innocence de leurs clients. « Aujourd’hui Jacqueline Jacob et Marcel Jacob ne sont plus mis en examen, ne sont pas témoins assistés, ils n’ont plus rien à faire dans ce dossier », lance Stéphane Giuranna, l’avocat de Marcel Jacob.


    ”C’est une très belle victoire pour nous. Murielle Bolle est innocente. Sa mise en examen tombe, son contrôle judiciaire, également.”
    — Christophe Ballorin, avocat de Murielle Bolle

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  32. Le Panda Le 17 mai 2018 à 15h28min (commentaire N° 32)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cette annulation résulte en réalité d’un vice de procédure. Après les nombreux couacs qui ont émaillé cette affaire depuis son commencement, le dossier a été confié à la chambre d’instruction du tribunal de Dijon, qui doit statuer collégialement sur le dossier. Or, dans le cas de Murielle Bolle, c’est la magistrate Claire Barbier, seule, qui a prononcé la mise en examen. C’est pour cette raison qu’elle a été annulée, tout comme celles des époux Jacob.

    Cette décision sur la forme ne marque pas nécessairement un coup d’arrêt de la procédure. « Il existe des éléments sérieux et graves qui mettent en cause les trois protagonistes », a ainsi répété Jean-Jacques Bosc, le procureur général de la cour d’appel de Dijon, interrogé par France 3. Rien n’exclut donc de potentielles nouvelles mises en examen dans les semaines ou les mois à venir. Et un nouvel épisode à cette terrible saga.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Laisser un commentaire

Before you post, please prove you are sentient.

qui fut le premier président de la Veme république?

  Retour à l'accueil du Forum  



* Commentez sur les Voix du Panda. Identifiez-vous : Créér votre compte.
* Les commentaires ne seront ni votés, ni repliés.
* Commentaire du Rédacteur : Vert
* Commentaire de tout autre Intervenant : Bleu
* Les articles de l'auteur pourront êtres modifiés et réédités.
* Vous constatez un bug, avoir plus d'informations : Contactez nous.
* Pour participer au Média-Citoyen. Il est impératif d'Etre enregistré(e).
* Notre serveur vous renverra votre code sur votre e-mail validé.
* Vous pouvez lire, enregistrer, utiliser tous les articles du forum.
* Merci de nous en faire la demande.