Ecoutez l'article:



Agora Vox Trahisons et plus comme E. MACRON le Pompeur tel N. Sarkozy?

Auteur:
Son site
Par le 17 novembre 2018

Pendant ce temps à l’emporte-pièce, avec des armes vendues entre autres par la France : Un enfant meurt toutes les dix minutes pour des raisons qu’on aurait pu éviter au Yémen comme sur bien des sols du monde. La France est troisième producteur exportateur d’armes du monde !

Difficile impossible et comment expliquer à la France, qu’à suivre la politique de M. Macron la France n’est pas en chute libre. Les perspectives de l’Etat sont « Fausses ». Le P.I.B. sera bien en dessous. Le F.M.I. rappelle à la France de respecter ses engagements. Il n’est pas pour autant le moment de se croire en 1930. Dans les « Trente Glorieuses ». Moments partagé « Carlo Revelli, Le Panda » et plus de mille personnes découvrez ce qu’était Agora Vox. Une journée hors du commun. Carlo Revelli et toutes les personnes présentes tirent gloire d’un combat de témoignages. 1er dicton du 5eme pouvoir fut impressionnant : elle a réuni à la Plaine Saint-Denis les plus influents bloggeurs français sur des questions, entre autres, d’enjeux, de censure, de pouvoir et le lancement d’un livre collectif. Les diaporamas réalisés en sélectionnant des vues parlantes. Lors de la journée Agora Vox « Les premières rencontres du 5eme pouvoir », j’ai croisé Patrick Juan directeur de publication d’un magazine d’informations libres ! Diaporama 1. Diaporama 2.  Diaporama 3. Du 25 mars 2007.

Un mouvement républicain spontané, venant du peuple avec un ras le bol, qui vide les bourses. Dénonçant les hausses du prix des carburants qui prennent, tel un raz de marée, à la suite du tremblement que ce dernier a causé, de ces faits l’ampleur, la macronie est désarçonnée. Qui pourra nous arrêter Lien. On doit pardonner oublier jamais la « Preuve »

L’équilibre macronien a sombré. Tel que sa justice en maintenant le même Cap, ce n’est pas celui de bonne espérance. Bonnets rougets et gilets jaunes vont faire indirectement la même chose qui arriva à « Alexandre Le Grand », son cheval était « Bucéphale » Jupiter a pris le nucléaire. Instincts bancaires je garde mon coffre et vous le remplirez, mais je vous le dirai différemment ? Attention vous faites comme « Icare » et le feu est à portée de votre regard, mais vous refusez de comprendre. Vous jouez à la « roulette Russe » de l’espoir de notre « France ». Le prix à la pompe à la Macron ne cesse de monter, les sbires de son gouvernement ne se sont pas spécialement armés. Tous les jours et les réseaux sociaux se passent le relais, l’alarme sonne du clairon. Le dit chef de l’État pense que les mesurâtes telles : le chèque énergie, sans aucune écologie et le ruban comme à l’époque des Frères Desmarais, oui s’en souvenir ce n’est pas très difficile, j’ai y travaillé. Bien, j’étais étudiant et proche de rentrer dans l’armée dans le quartier de Vaise à Lyon dans le 9 em arrondissement. Cette fameuse affaire n’est ni plus, ni moins devenu que la formidable compagnie « Total » Voici le point de qu’il à livrer au peuple de France en 36 MNS Lien. Comment réunir la nation ainsi ? Monsieur !

https://www.youtube.com/watch?v=9xaZOVvRbq4

Ceux qui ont vu le film qui valut à Coluche un « Oscar » Sans jeu de mot la pompe entraina des morts avec « Tchao Pantin »

Monsieur Macron et des pantins sans oscar pensaient à grand coups de renforts que les misères d’indemnités kilométrique, feraient la balle et suffiraient, c’est ainsi que ces conseillers ont orientés le dû présidentiel de la nation France.

Les propos tenus sur diverses ondes, jouant avec les médias, comme, le fameux « Cassius Clay, devenu Mohamed Ali » autour du ring. Le 1er Ministre boxeur, impose ses qualités de champion du monde. La raison du vrai champion était simple il refusait de faire la guerre sauf contre les politiques, tout comme « Coluche » en créant « Les restos du cœur ». Où allons-nous de la sorte ?

Ce qui sert de pare-feu en sa qualité de premier ministre, au président de la République, ce dernier fusible ignorait pratiquement tout. Telles les cartomanciennes à la « Foire du Trône » pour servir du pain d’épices, car cette foire et la 1ere de France et porte une réputation de saveur de miel aux pains d’épices, dans le 12 em à Paris.

 

La grogne, montait de jour en jour, et comme toutes échéances il arrive le moment de nature qui se cristallise et finit par faire du caramel brulée. Pas même bon à donner à des chiots, il s’agit du transport de nos enfants, du travail, de services médicaux, l’ensemble des dérives de l’enseignement, etc. Ces mesures à la balance de cuisinière, allaient-elles passer ? Comme ce qui se passa sous l’avalanche des balles « Au Bataclan » ou M. Macron était absent, pour la commémoration. Voici le seul message de sa part : Trois années sont passées mais rien n’est oublié. Le 13 novembre est entré dans la mémoire de la Nation tout entière, là où se tiennent chacune des victimes. Nous ne les oublierons jamais : elles nous rappellent la force de ce qui nous tient ensemble et qui ne peut être détruit. Mais Hollande n’y était pas non plus, alors bravo Messieurs !

Les missives de textes, là où qu’on le veuille ou pas « Google Facebook et Cie », empêche comme dixit Trump Macron une mouche sur « Twitter » Mais lorsque les l’avalanche de messages, font autant voire plus d’effets que les poudreuses de ce que certains appellent « La neige est une pureté menteuse » dixit Goethe. Réseaux sociaux, premières mobilisations rendent touchables les évidences. A ce jour «Tout un chacun tétanisé, tels ceux non vaccinés, tout dit que le gouvernement part tels l’ensemble des vilebrequins en vrille, à la suite du paiement de sa tournée».

Des ministres «craignent» même des «sujets de sécurité». «Au temps des grèves, manifestations, il subsistait des gens responsables qui permettaient que ceux qui manifestent soient en sécurité. Mais en ces circonstances, ils ne sont pas sûrs du tout». Rien ne s’arrange, des policiers forment «Grève des PV». Effectivement il y a de quoi s’interroger: «Ce jour-là, ils vont pousser jusqu’où ? »

A la suite de l’Arpentage des tranchées de la Première guerre mondiale : M. Macron prend le large muni de sa parure:« chef des armées en passant une ombre de journée, dodo à bord du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle. 1ere pour un président de la République, à l’orée de son élection, il a surpassé l’uniforme, assis la sienne d’autorité, mordre dans son engagement via les forces armées.

Après 18 mois de réfections actuellement en essais au cap de Toulon, le Charles de Gaulle reçoit vers 16 h, pour 15 heures. E. Macron dira bonjour aux professions étant sur le fleuron « de l’amiral aux matelots » puis les meneurs de Rafale, les mécaniciens, les cuisiniers. La ministre des Armées Florence Parly, assistera aux manœuvres du groupe aérien embarqué, qui inclut jusqu’à 30 avions de combat Rafale, 2 avions de guet Hawkeye, puis des hélicoptères. Le président de la République saluera la capacité de projection en autonomie des armées françaises et réaffirmera le soutien du gouvernement à la sienne de Défense dans le cadre d’une interview via au journal de 20h sur TF1.

Philippe le matin, Macron le soir

L’engagement, augmenté chaque 1er janvier le budget des armées, dès 2018, octroyant 2% du PIB via 2025. Hausse de 1,6 à 1,7 milliard d’euros par an. E. Macron veut se prévaloir, risque qui pourrait toutefois confondre jour et nuit par la « Thierry la Fronde » gilets jaunes Via les prix des carburants. Quelques moments avant de se poser E. Macron, son 1er ministre E. Philippe a dévoilé via RTL des mesures d’ « accompagnement » préfabriquées par le gouvernement, à 3 jours de l’Alan « gilets jaunes ». Chances d’enrayer l’élan de colère via le pouvoir d’achat sont minimes, le but démontrer qu’E. Philippe prend le sens du mécontentement. Sommes-nous stupides à ces points où est Zorro ?

« Il est possible que nous ayons porté une attention trop vive aux réformes structurelles et pas assez au quotidien des Français » dès le début du quinquennat, reconnait un conseiller présidentiel. Il note il n’y a « pas de mobilisation contre ces réformes », le même: « Le gouvernement décide de saisir » un « ordre de rappel » Réformes qui s’accompagneront d’une attention accrue au besoin des français », dixit la « réflexion en cours » sur les prix des carburants ou les violences à l’école.

Les mesures envisagées: extension de bénéficiaires du chèque énergie, doublement des primes à la conversion (exprime à la casse), proche d’un million d’ici 2022, contre 500.000 prévues au départ. E. Macron tente de tout défendre sur TF1, démontré qu’il se soucie des militaires, du jour à jour des français ne pouvant avoir accès aux transports en commun. Mais ne pas nier sa politique l’environnent via les énergies carbonées. Que nous a appris, depuis le Charles De Gaulle, E. Macron ? Rien un sens de vide à s’écouter en silence. Savoir ou peut-être mieux analyser ses propos voici ce qu’il s’est dit, sans toucher la valeur profonde de la nation France. « Lien » Les analyses ne tarderont pas !

Encore une fois E. Macron vient de démontrer sa capacité à mener la France, que chacun tire les conclusions qui s’imposent et si certains sont morts de façons ignorées, il nous reste le signal de détresse. Combien sont ceux à avoir compris le sens du Boléro de Ravel, je l’interprète comme un éboulement dans la cour à Poutine. Puisque ne l’oublions le fameux Rudolf Noureev venait de l’ex U.R.S.S. et fut durant des années le maitre de la danse à Paris. Passage à l’Ouest à l’aéroport de Paris-Le Bourget. Rudolf Noureïev en 1961, année où il demande l’asile politique.

Lors d’une tournée du Mariinsky à Paris, le 16 juin 1961, Noureev ulcère les autorités soviétiques par ses frasques, écumant les nuits parisiennes après les représentations. Sommé de rentrer à Moscou – alors que le ballet part pour Londres. Il se jette vers deux policiers français à l’aéroport du Bourget et dépose une demande d’asile. Avec l’aide de Pierre Lacotte et de leur amie commune Clara Saint, alors en deuil de son fiancé, l’un des deux fils d’André Malraux, il parvient à fausser compagnie à ses gardes du KGB, et demande finalement l’asile politique à la France. Suite à sa fuite, Noureev est engagé pour jouer avec Nina Vyroubova dans La belle au bois dormant. Ils se brouilleront durant 5 ans après qu’il a ajouté quelques mesures au dernier solo de Vyroubova.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Agora Vox Trahisons et plus comme E. MACRON le Pompeur tel N. Sarkozy?, 10.0 out of 10 based on 1 rating

112 Commentaires sur ce billet

  1. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 10h57min (commentaire N° 1)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Bonjour, ne vous sentez pas directement concerné, par mon message, merci. Ne pouvant continuer à accepter les trahisons d’Agora vox et de ses dirigeants. Vous avez dû recevoir chacun la demande d’aide financière. Ayant été présent depuis 2005, aidant l’ensemble pour que chacun puisse s’exprimer. Vis à vis du Panda la situation est inadmissible. Il suffit de prendre connaissance en « modération » certains des articles sont allé à 11. Ils ne sont pas passés. Agora Vox respectez la loi. Cette heure pour des raisons strictement juridiques. Ne vous en moquez pas, cela peut vous arriver demain. Depuis sa présence chez Agora Vox, ayant versé chaque année par son compte PayPal voire ma C.B. L’ensemble représente à ce jour avec les pages de presse 15800€. Ayant saisi la C.N.I.L et Conseils, la balle est dans le cas de la Fondation. En aucun cas précisions la demande la suppression du compte ou l’expression. Des courriels, il est possible d’en communiquer, sur les serveurs. Agora Vox à obligation de fournir à tous donateurs à sa demande, copie des statuts, compte rendu financier annuel. L’information passera, affirmatif les échanges vont entre les mains des juridictions compétentes, dans la mesure où Agora Vox persiste à bloquer Le Panda. Le résultat, ci-dessous date d’hier et ce matin 17.11.2018. N’ayant jamais trahi quiconque, le relais se fera. Des centaines d’échanges écrits, la justice ne les contester. Il n’y a là aucun larmoiement, mais le respect. Personne n’a le droit ni le pouvoir d’empêcher le droit d’expression. Désolé d’entrer en votre article, difficile de laisser une « sélection » se faire par le haut financier. Vous souhaitez un contact utilisez Google, vous aurez les coordonnées. Demandant le respect des conventions . Votes : 3 – 1 = 2, Il est à 4. Bonjour Placide Patrick Juan. Votre don de 50,00 € a bien été pris en compte. Au nom de Fondation AgoraVox nous vous remercions pour votre générosité. Voici un récapitulatif de votre don. Montant du don : 50,00 € entre France et Italie nous frôlons les 100 mille Pourboire : 6,00 € Contacter l’association : revelli@agoravox.fr

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 11h55min (commentaire N° 2)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Mobilisation des « gilets jaunes » : le ministre de l’Intérieur annonce 50 000 manifestants et plus de 1 000 rassemblements dans toute la France

    Les « gilets jaunes » manifestent dans toute la France pour prostester, notamment, contre la hausse des prix des carburants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 11h57min (commentaire N° 3)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
  4. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 11h58min (commentaire N° 4)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La mobilisation des « gilets jaunes » tourne au drame. Une manifestante est morte samedi matin en Savoie à un barrage organisé par les « gilets jaunes ». Elle a été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, selon la préfecture. De son côté, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé plus de 1 000 rassemblements et 50 000 manifestants dans toute la France, samedi 17 novembre. Cette « mobilisation générale » citoyenne inédite contre la hausse des prix des carburants est à suivre en direct sur franceinfo.

     Une personne est morte en Savoie. Il s’agit d’une manifestante âgée d’une cinquantaine d’années qui a été renversée par une automobiliste. Elle est morte malgré les soins prodigués sur place par les pompiers. La conductrice a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture. En état de choc, la conductrice a été placée en garde à vue, selon la préfecture.

     Deux manifestants légèrement blessés à Hazebrouck. Ils ont été percutés par un fourgon, selon la préfecture. Le conducteur se serait impatienté et serait monté sur le trottoir, toujours selon la préfecture. Il a été interpellé. Les blessés ont été transportés au centre hospitalier d’Hazebrouck (Nord).

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 11h59min (commentaire N° 5)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Environ un millier de blocages en France. On dénombrait sur le territoire « 1 083 points de tension et 50 000 personnes sur ces points », a déclaré le ministre. Il n’y a quasiment pas de point de blocage : seuls sont bloqués des points d’accès, mais aucun axe stratégique, a-t-il précisé.

     Une petite centaine de manifestants à Paris. Aux abords du périphérique parisien, porte Maillot, une cinquantaine de manifestants munis de pancartes se sont regroupés avant 7 heures du matin avant de prendre la direction de la porte d’Auteuil. Une quarantaine de VTC gênent également la circulation quai de Bercy depuis 6 heures.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h02min (commentaire N° 6)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Difficile impossible et comment expliquer à la France, qu’à suivre la politique de M. Macron la France n’est pas en chute libre. Les perspectives de l’Etat sont « Fausses ». Le P.I.B. sera bien en dessous. Le F.M.I. rappelle à la France de respecter ses engagements. Il n’est pas pour autant le moment de se croire en 1930. Dans les « Trente Glorieuses ». Moments partagé « Carlo Revelli, Le Panda » et plus de mille personnes découvrez ce qu’était Agora Vox. Une journée hors du commun. Carlo Revelli et toutes les personnes présentes tirent gloire d’un combat de témoignages. 1er dicton du 5eme pouvoir fut impressionnant : elle a réuni à la Plaine Saint-Denis les plus influents bloggeurs français sur des questions, entre autres, d’enjeux, de censure, de pouvoir et le lancement d’un livre collectif. Les diaporamas réalisés en sélectionnant des vues parlantes. Lors de la journée Agora Vox « Les premières rencontres du 5eme pouvoir », j’ai croisé Patrick Juan directeur de publication d’un magazine d’informations libres ! Diaporama 1. Diaporama 2. Diaporama 3. Du 25 mars 2007.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h11min (commentaire N° 7)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Bloquons tout ! » C’est le mot d’ordre de la mobilisation de ce samedi. Le résultat sera-t-il à la hauteur des espoirs des Gilets jaunes ?

    Ce 17 novembre tant annoncé est arrivé. Ce samedi, des Français opposés à la hausse des taxes sur les carburants, et plus largement au coût de la vie, appellent à bloquer le pays. Environ 1 500 actions sont annoncées, dont une centaine seulement a été autorisée par les préfectures. Le ministre de l’Intérieur a évoqué « 1 083 points de tension ». Un décès est à déplorer et une quinzaine de blessés.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h12min (commentaire N° 8)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    10h50. Péages « gratuits ». A Buchelay (A13 en direction de la Normandie), comme à Fleury-en-Bière (A6 en direction de Paris), ou sur l’A9 à la frontière espagnole, plusieurs centaines de gilets jaunes filtrent les accès aux péages. En ne libérant qu’une file, ils obligent à lever la barrière. Les automobilistes passent au compte-gouttes mais ne paient pas.

    10h45. Arras, moins grave qu’annoncé. Contrairement à ce que dit le ministère de l’Intérieur, qui évoque une « urgence absolue » à Arras (cf. à 10h30), l’homme renversé souffre, selon la Voix du Nord, d’une « jambe sévèrement fracturée et de beaucoup de contusions ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h14min (commentaire N° 9)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    10h35. Des embouteillages en accordéon. En région parisienne, le trafic fait les montagnes russes. 23 km il y a vingt minutes, désormais mais rien d’inhabituel.

    10h30. Un piéton en urgence absolue. A Arras (Pas-de-Calais), un automobiliste aurait forcé le passage à un rond-point, renversant un piéton. Selon le ministère de l’Intérieur, il est en urgence absolue, ce que ne dit pas le journaliste de la Voix du Nord sur place. Une seconde personne aurait été blessée légèrement dans la collision.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  10. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h16min (commentaire N° 10)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    10h20. Les forces en présence. Selon le ministre de l’Intérieur, 1 083 rassemblements sont en cours ce samedi matin dans toute la France, des « points de tensions », a-t-il dit, ce qui réunit environ 50 000 manifestants. Les manifestations, qui ont commencé à l’aube, et les désagréments qu’elles causent, ne cessent de monter en puissance depuis 9 heures.

    10h10. Plusieurs blessés. Outre la femme décédée en Savoie (lire ci-dessous à 9h48), et les deux blessés légers dans le Nord (ci-dessous à 9h40), un homme excédé qui a fait demi-tour et roulait à contresens pour éviter un barrage sur la rocade de Besançon, selon l’Est Républicain, a provoqué un accident faisant deux blessés. Par ailleurs, un automobiliste a roulé sur le pied d’une manifestante à Sélestat (Bas-Rhin), selon les DNA.

    10 heures. Le viaduc de Millau coupé. Jeroen, qui est parti des Pays-Bas à 4 heures du matin pour rentrer en Espagne (lire ci-dessous à 8h40), et qui n’avait pas rencontré de difficultés depuis son départ, a dû quitter l’autoroute A75 : le viaduc de Millau est fermé à la circulation.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h49min (commentaire N° 11)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’information est parue au Journal officiel du jeudi 15 novembre. Thierry de Roucy, 61 ans, a été déchu, par décret du président de la République, du grade de chevalier de la Légion d’honneur.

    Il avait reçu cette décoration le 25 septembre 2003, en qualité de prêtre et de fondateur de l’ONG humanitaire Points Cœurs. Il est « exclu de la Légion d’honneur et privé définitivement du droit de porter les insignes de toute décoration française ou étrangère ressortissant à la grande chancellerie de la Légion d’honneur », indique le décret.

    Thierry de Roucy coupable d’abus de pouvoir ecclésiastique, d’abus sexuels et d’absolution du complice

    En 2012, il avait également été nommé au grade d’officier de la Légion d’honneur, mais n’avait jamais reçu sa décoration. Un autre décret, également paru au Journal officiel du 15 novembre, indique qu’il ne pourra pas la recevoir.

    Fin juin, Thierry de Roucy a été renvoyé de l’état clérical sur décision du Saint-Siège, pour cause de « désobéissance ». Cette décision, exceptionnelle dans l’Église, avait mis un terme à une dizaine d’années de procédures.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  12. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h50min (commentaire N° 12)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    En 2011, Thierry de Roucy avait été reconnu coupable d’abus de pouvoir ecclésiastique, d’abus sexuels et d’absolution du complice. Placé sous surveillance de l’Église, il avait par la suite refusé à plusieurs reprises d’obéir à son évêque, Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, qui lui demandait notamment de venir vivre dans le diocèse.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 12h52min (commentaire N° 13)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’interdiction des voitures polluantes à Paris étrangle les plus pauvres : la preuve en une image

    A partir de juillet 2019, les voitures arborant une vignette noire ne pourront plus circuler dans les communes du Grand Paris entourées par l’A86.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  14. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h12min (commentaire N° 14)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    ** Qui est la nation France ?

    * Bonsoir

    J’avais du monde, et je viens de rouvrir mon ordinateur.

    je suis surpris comme vous par la disparition des intervenions.

    je n’ai aucune explication.

    Pour en venir à votre article, votre position sur la richesse multiculturelle et son apport au long des années je la partage en partie, mais je la tempère.

    L’immigration jusqu’à il y a 30 ans n’a rien à voir avec l’immigration actuelle.

    les populations immigrées dont je fais partie, fils d’immigrés Espagnols, s’assimilaient, elle adoptaientt la culture Française et le roman de la France.

    A l’école on nous parlait de nos ancêtres les Gaulois et cela ne nous faisait pas tiquer. Quand il y avait un match de foot on soutenait la France.

    Aujourd’hui, un immigration incontrôlée et souvent clandestine pose des graves problèmes d’intégration, je ne parle m^me plus d’assimilation.

    Cette gestion déplorable de l’immigration n’est plus un bien ni pour ceux qui sont accueillies ni pour ceux qui accueillent, on devient un pays où des communautés ont du mal à cohabiter.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  15. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h14min (commentaire N° 15)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Cher(e)s rédacteurs/rédactrices et cher(e)s modérateurs/modératrices d’AgoraVox,
    Vous recevez cet email puisque vous vous êtes inscrits à notre communauté, pour publier ou commenter des articles.

    Nous vous sollicitons encore une fois car nous avons besoin de votre soutien : notre situation économique est difficile et l’aide de notre communauté est indispensable pour continuer à exister et faire ce média avec vous.
    Depuis 2005, AgoraVox se bat dans le but de vous offrir un espace pour l’information indépendante où tout citoyen peut s’exprimer librement.
    Nous avons réussi à construire une grande communauté basée sur le journalisme citoyen qui compte environ 96.000 rédacteurs inscrits en France et en Italie.
    Chaque jour, nous publions plus de 60 articles et nous le faisons grâce à un site qui nécessite de la maintenance et surtout grâce à une petite équipe très motivée qui s’occupe de l’animation et de la gestion de la communauté des rédacteurs.
    AgoraVox est un outil pensé pour donner aux citoyens un moyen d’expression efficace et simple, qui leur permette d’être présents dans le débat public en proposant une vision différente de celle des grands médias traditionnels et de la classe politique.
    Notre survie repose sur la publicité et sur vos dons.
    Ainsi, étant dans une situation difficile, nous vous sollicitons, encore une fois, pour nous aider avec un petit don ponctuel ou régulier qui nous permettra de continuer notre travail, c’est-à-dire :
    1. Publier vos articles chaque jour ;
    2. Améliorer nos sites internet et leurs fonctionnalités : parfois il s’agit de changements “invisibles” (migration d’un serveur ou résolution de simples bugs) ou bien de petits changements pour améliorer l’ergonomie d’AgoraVox (pour proposer des articles, pour les commenter, les modérer, les partager…) ;
    3. Faire face aux risques judiciaires : lorsque nous sommes poursuivis, ce qui arrive régulièrement tous les mois, vos dons servent à financer les frais de justice que nous mettons en avant pour protéger le site et vous-mêmes.
    Ces dons, même modestes, sont vitaux pour nous : grâce à vos dons, AgoraVox peut continuer à exister et faire face à ces dépenses, ordinaires et extraordinaires.
    Comment nous faire un don ?
    Le plus simple, pour nous et pour vous, c’est de passer par notre site Internet : en donnant via notre formulaire vous recevrez tout de suite une attestation fiscale. C’est ICI.
    C’est aussi possible via le service Paypal.
    Vous pouvez aussi le faire en nous faisant un virement bancaire.
    Pour tout don minimum de 30 euros/an et pour tous ceux qui nous soutiennent avec un don mensuel, nous désactivons la pub lorsque vous vous connectez sur les sites AgoraVox.

    Nous vous remercions de votre soutien et de votre participation à AgoraVox : le média qui est fait avec vous, grâce à vous et pour vous.
    Merci,
    L’équipe d’AgoraVox

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h17min (commentaire N° 16)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Bonjour, vous êtes concerné, par ce message. Ne pouvant continuer à accepter les trahisons d’Agora vox et de ses dirigeants. Vous avez dû recevoir chacun la demande d’aide financière. Ayant été présent depuis 2005, aidant l’ensemble pour que chacun puisse s’exprimer. Vis à vis du Panda la situation est inadmissible. Il suffit de prendre connaissance en « modération » certains des articles sont allé à 11. Ils ne sont pas passés. Agora Vox respectez la loi. Cette heure pour des raisons strictement juridiques. Ne vous en moquez pas, cela peut vous arriver demain. Depuis sa présence chez Agora Vox, ayant versé chaque année par son compte PayPal voire ma C.B. L’ensemble représente à ce jour avec les pages de presse 15800€. Ayant saisi la C.N.I.L et Conseils, la balle est dans le cas de la Fondation. En aucun cas précisions la demande la suppression du compte ou l’expression. Des courriels, il est possible d’en communiquer, sur les serveurs. Agora Vox à obligation de fournir à tous donateurs à sa demande, copie des statuts, compte rendu financier annuel. L’information passera, affirmatif les échanges vont entre les mains des juridictions compétentes, dans la mesure où Agora Vox persiste à bloquer Le Panda. Le résultat, ci-dessous date d’hier et ce matin 17.11.2018. N’ayant jamais trahi quiconque, le relais se fera. Des centaines d’échanges écrits, la justice ne les contester. Il n’y a là aucun larmoiement, mais le respect. Personne n’a le droit ni le pouvoir d’empêcher le droit d’expression. Désolé d’entrer en votre article, difficile de laisser une « sélection » se faire par le haut financier. Vous souhaitez un contact utilisez Google, vous aurez les coordonnées. Demandant le respect des conventions . Votes : 3 – 1 = 2, Il est à 4. Bonjour Placide Patrick Juan. Votre don de 50,00 € a bien été pris en compte. Au nom de Fondation AgoraVox nous vous remercions pour votre générosité. Voici un récapitulatif de votre don. Montant du don : 50,00 € entre France et Italie nous frôlons les 100 mille Pourboire : 6,00 € Contacter l’association : revelli@agoravox.fr

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  17. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h19min (commentaire N° 17)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    ** Ferme ta gueule, ou casse-toi ! C’est ce que Gérard Collomb a fait

    * « Le Panda que « Brigit pourra câliner », mais cela me donnera des boutons sourires, vous croyez pas ? L’autre elle l’a rendu à son espace vital. »

    C’est pour ça que j’avais pensé à vous ..

    Moi, me contenterai d’allumer le feu .. sous le barbecou

    NB : j’amènerai de la Vodka et du bois bandé

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  18. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h40min (commentaire N° 18)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Un article le jour où Carlo Revelli, nous disant que sans Agora Vox nous serions incapables de quoi que ce sot. Cela fera l’objet d’un autre article ou les centaines de courriels échangés et stupéfiants.
    Aprèscela dans la mesure ou quelqu’un nous dise que nous ne sommespas célébrissimes consultez le “Guiness” oule Whooooooooo!!

    Cequi va suivre est un article en cosignature de multiples rédacteursde cet “ailleurs”. (Entre autre Gasty, Le Chat, Le Panda,l’Enfoiré, etc.). Il y avait de la franche rigolade. Cen’était point une attaque contre Agora vox, mais, un seuldésir d’amélioration et de corrections.

    L’imagination,comme le droit d’expression était libre. Exprimez ce queces rédacteurs avaient sur le cœur, avec humour, courtoisie,et respect étaient du parcours.

    Nous l’avons proposé à la modération respectant ainsi « la ligne éditoriale ». Cela ne s’était jamais fait à ce jour. Nous pensions que si la modération existait avec de l’humour réellement nous aurions un article d’anthologie.

    C’était notre liberté d’expression que l’on faisait taire tout du moins certains.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  19. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h42min (commentaire N° 19)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Toutesles suggestions correctes et humoristiques étaient les bienvenues.Sommes-nous parvenus à nos fins? Questions avec ou sans réponses?

    Nouscontinuions à semer afin de récolter les fruits de latransparence !

    Ilne fallait pas oublier que dans toute armée il faut un chef,nous l’acceptions normal…

    Toutearmée a un chef, mais sans soldats il n’y a pas d’armée.

    Lameilleure façon d’agir démocratiquement c’étaitde refuser la démagogie.

    Latransparence et une plus grande cohésion parmi les rédacteurs,le rejet de commentaires totalement insupportable.

    L’humour,oui, le commentaire ferrugineux, non. (Dixit Bourvil)

    Labase d’Agora vox, c’était nous tous sans exceptionqui l’avons construite.

    Nousnous devions de la défendre.

    Nousavons seulement été les « ouvreurs de notre futur » de véritables bâtisseurs et non des ensevelisseurs.

    Agoravox est ce qu’il est et notre plaisir était de communiquerle message que nous voulions voir véhiculer, dans la correctionde tout.

    Cetarticle fait suite aux commentaires de : Le vertige du monde selon Facebook

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h43min (commentaire N° 20)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Nousle publions même si nous devons nous battre pour que vous puissiezvous exprimer « Voltaire, Le Vrai ».

    Lesaffaires du Sports ou des Conjonctures…

    Ilétait une fois, puis non ce n’est pas vrai, nous sommesdes Pieds Nickelés presque ficelés dans une fausse armature.C’est à l’arbitre botté tout comme nous denous compter et de voir si les filets sont ou ne sont pas percés.De plus il faut vérifier si le terrain, les joueurs portent latenue réglementaire.

    Dansune autre ville de la botte de l’Europe, un match devait se déroulerentre les bleus et les blancs, la pluie survint le match n’eupas lieu et tous les élèves devant rendre leur copie le « jeudi » eurent 20/20 il n’y en eût que quelquesuns qui décrirent la partie-match, « Ils » furenttraités de « menteurs » et de fauteurs de troubleset punis de paraître à l’entrainement mêmecela dura des siècles. Jusqu’à la prescription….

    Oui,on sait fut un temps il y eu le piège pour les « 3 petitsnègres » d’Agata Christie, cela fit un tabac àla vente plus important que tous les ouvrages sur les présidentielles,y compris celles de 2007, ce n’est pas peu dire, on ne connaîtpas même le nombre d’ouvrages vendus.

    Personnec’est une règle absolu ne peu contester les décisionsde l’Arbitre sous peine d’exclusion temporaire, voire définitive.Or certains jouant pour la première fois ne connaissaient pasles « règles du jeu » et ne sachant point que lamodération suprême pouvait l’emporter sur les pagesnoircies et certains se demandèrent pourquoi, elle, lui, et pasmoi ?

    Nonvous ne saurez rien sur le chauve, le mont Pelé ainsi commençaitune chanson qui alla jusqu’au Vatican et valu presque l’excommunicationde frère Pierre pas le pété de la cafetièremais celui du Perret.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  21. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h44min (commentaire N° 21)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Toutcela ne vaut pas un clair de lune à Maubeuge, une visite àRome, une balade en gondole à Venise, une cabane au Canada, leslacs des moustiques de Fos-sur mer et le dictionnaire des villes seraittrop petit pour comprendre les comptes de plus et moins, à cetantôt.

    Durantce temps le manekenpis s’en donnait à cœur joie àBruxelles, « pipi sans arrêt » vu que 8 jours avantil dégusta un Saint-nectaire, dont Louis XIV lui conférason Soleil, comme certains devinrent maîtres des Arts dans lesséries interdites aux moins de 18 ans, comme certaines citésà d’autres, car il n’y a pas de lumières eton y voit rien sur les livres. Comment vont écrire les « participants »

    Pluspersonne ou presque ne se trouvait sur le terrain, l’arbitre avaitdécidé de regarder une ancienne série de l’O.R.T.F.: « l’homme invisible » dans une bambouseraie, maisil y avait tellement de chats qu’il sorti tout égratignéet dû se réfugier chez des lutins en marquant le silencedurant un temps infini.

    Ilavait dû voir juste, puisqu’il ne devait rendre de comptesà personne, alors seul le fait de se voir prit par la patrouillele fit jouer la 7éme compagnie : « Pardon Chef, j’aiglissé » Oui mais le plus beau c’est qu’ilentraina avec lui les billets pour la rentrée de la 1ere de

    lapièce De La Grande ARTE…Donnée au Muséumde Rome via Bruxelles…

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h45min (commentaire N° 22)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Voilàun menu que l’on ne peut manger que dans Rolls-Royce, et ne tentezpas de lui refiler une autre étrangère il a des gardesdu corps, qui s’y connaissent en marque de bagnoles, il y a autantde soupapes que de pistons, que celui qui a dit cela soit banni àvie de mon Empire. « Je fais ce que je veux, quand je veux, oùje veux, avec qui je veux et surtout comme je le peux réponditl’écho »

    L’histoiredes Pieds nickelés prend une autre tournure, vu que Tintin, etles enfoirés plus les Chats de mémère surgirent,je vous parle pas des plaintes de gouttières…De façonsFurtives….Roméo et Juliette se rendirent à la nocedes Trolls….Dans La Taverne, hôla Tavernier…àboire du Belge, mais sans Chianti…

    Voilàle type de l’idée du Panda à chacun sa m…hopardon ! je voulais écrire d’y mettre sa note de tarteou de tartre…les conduites sont bouchées et le destop n’agitplus….

    LePanda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  23. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h46min (commentaire N° 23)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Undimanche comme les autres, enfin presque…

    Ily a bien longtemps, dans le grand village de Romantica, une grande contestationse préparait dans les l’arènes de Fassebocus.

    LuciusVarenus était au microphonus depuis un certain temps et vociféraientles avantages des promotors de l’arène. L’entréeétait gratis, mais il fallait des sesterces pour alimenter lescaisses. Spectators, vociferors, commentators, moderators étaientlà dans les gradins. Les coussins n’allaient pas servirque pour faciliter les fessus.

    Toutà coup, l’imperator Revempli apparu. Majestueux, il coupaLucius et commença à vanter les talents des nouvellesarmes que Articulus allait présenter aux yeux ébahis del’assemblée.

    Surpris,car il y avait bien longtemps qu’il n’avait pas pris laparole, les spectators se mirent à lancer des plaintes, des propositionsd’améliorations fonctionnelles. Le philosophe Pietrus eutune série de propositions partiellement applaudies par le tribunRevempli. Les Detritus Wagonnus étaient là et comme d’habitudese devaient de faire acte de présence ou d’abscence enparlant pour ne rien dire.

    Dansces conditions Zenus ne put difficilement calmer le jeu. Furtifus n’étaitpourtant pas en reste.

    Enfin,le glatiator Articulus entra sur le sable de l’arène etfut surpris que personne n’était près à voirsa prestation.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h47min (commentaire N° 24)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LesChatus, toutes griffes dehors, s’y mirent pour corser l’ambiancedu côté humour. Critiques, parfois suppliques continuaientplus acerbes l’une que l’autre.

    LePandacus sautillait d’impatience. Le bigophonus grésillaitencore dans ses oreilles.

    Lebon peuple des spectators ne comprenait plus ce qu’ils étaientvenus faire dans cette arènes ou plutôt cette galère.

    Dansson coin, le moderator Enfoirus Mulefritus se rappelait les tablettesqu’il avait envoyées à l’imperator pour leprévenir que la révolte grondait.

    L’ImperatorRevempli soutint, mordicus, que son combat était bon. Il se retiratrès vite de l’arène Fassusbocus. Furieux. Car iln’avait pu faire jouer avec son pouce vers le ciel ou vers lesable de l’arène. Allait-il compter les points avec sonpersonnus orditus?

    Ilavait une idée géniale en tête et la semaine prochaine,il la communiquerait (dixit lui-même).

    Sonidée: repeindre les murs de l’arène (en rose? Ilne savait encore) et affiner le sable de l’arène. Celui-ciétait vraiment trop dur, lorsque les gladiators tombait sur lesol.

    Ilfallait qu’ils durent ces gladiators. Les sesterces en dépendaient.

    Ilsse retrouvèrent à la sortie du grand stadus chez La Tavernusdu coin en rêvant d’une Romantica un peu plus romantiqueet plus collaboratice.

    Invinus veritas, pensaient-ils tous.

    L’Enfoiré

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h48min (commentaire N° 25)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    DagobertRovelli

    D’undomaine privé, l’Empereur réserva à ses sujetsun espace public. Les sujets vinrent en très grands nombres.Tous les sujets furent admis. Les sujets parlementèrent, débattirentde tout et de rien, jusqu’à se rompre les mâchoiressupérieures et inférieures. Un observateur leur dit mêmequ’ils ressemblaient à des animaux de basse-cour. La chosefut prise avec humour car l’humour était aussi admis dansl’espace public. Le Roi contempla son œuvre. Cela le servitfort bien puisque ces papotages anodins lui servirent de baromètrepour mesurer le pouls de la population.

    LeRoi comprit également que ses sujets formaient deux groupes :les forts en thèmes et ceux qui se contentaient de dodeliner… pour un oui pour un non. Mais un jour, le roi sentit un malaise. Saquiétude le quittait parce qu’il sentait bien, d’unflegme digne de

    laVieille Albion

    ,que l’espace public ne suffisait plus. Les forts en thèmesdiscutaient de désaffection à l’égard dulieu public. Les sujets dodelinant de la tête – sans coup férir – approuvaient. Quelques dissidences marquaient faiblement le rythmedes conversations. Ces dissidences procédaient plus du scepticismeque de la remise en question brutale. Bref, les sujets de l’espacepublic revendiquaient. Ils ne se contentaient plus d’un bavardagesans conséquences. La revendication s’installait.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h49min (commentaire N° 26)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LeRoi fit grand cas de cette tendance jugée inappropriéeà son encontre. Discuter selon les règles, cela va. Discuteren haussant le ton et en utilisant occasionnellement quelques mots quicréent des maux, cela va aussi. Mais glisser insidieusement dansces conversations et badineries des contestations et des revendications,rien n’allait plus. Comment les sujets pouvaient-ils êtreaussi ingrats à son endroit, lui, le roi, si généreuxde son espace public au sein de son domaine privé ? Sans chercherles causes du malaise de ses sujets, le Roi feignit une premièreattaque : l’indifférence.

    LeRoi dont le nez ne reniflait que l’air des nuages pour évitercelui du crottin ignora donc ses sujets. Pour en évaluer leseffets. Et effets il y eut. Les sujets – par grand mal et grand peinequittèrent un à un l’espace public pour préférerla rue. Les sujets se retrouvaient ainsi libérés des astreintesroyales. Un matin, après quelques jours d’indifférence,le Roi vint se promener dans l’espace public. Fier de sa stratégie.Le choc fut brutal. Plus un chaton, plus un chat, plus un enfoiré,plus un panda, la Cour avait déserté. Holà mesgens ! Qu’est-ce ce silence ? Plus de murmures, plus de gloussements,plus de petits cris étouffés en rythme avec les débats,plus rien. Un silence mortuaire. L’espace public venait de mourir.

    LeRoi ne s’en remit jamais. Lui et son domaine disparurent dansle souvenir des sujets pour traverser le désert de l’oubliet de l’indifférence. Le Roi subissait ce qu’il aindifféremment fait subir à ses sujets. Triste sort, mesamis.

    Pierre

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h49min (commentaire N° 27)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lemonde d’internet

    Aupremier coup de sifflet, un matou qui s’était endormi surle bord de la touche s’écria en sursaut« J’airêvé d’un monde meilleur ».

    Stupéfait,les autres matous se regardèrent. Plus en retrait sur une estradedominant la partie, des visages crispés en un rictus définitivementsouriant (greffes managériales ayant réussi) s’agitèrentde soubresauts à l’évocation d’un monde meilleur,un monde meilleur que le leur, quelques rictus se perdirent en des expressionsdésabusés.

    Unmonde d’internet ouvert sur l’échange, le partage,un monde d’idées à décoiffer les chauves-souris.

    Unmonde ou tous les joueurs pourraient s’Azertyr, et que mêmeles Qwerty trouveraient leurs places dans un jeu convenable.

    Carl’enjeu du jeu au travers de l’envers des forums étaitde taille. Les vétérans avaient construit le terrain.On leur avait offert l’emplacement, le projet devait êtreun lieu d’échange ou tous pourraient s’exprimer,participer, se donner et de se dire en final « comme c’estsi bon d’être ensemble». Mais si c’est bon,c’est cybion et cy c’est bion, c’est qui donc !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  28. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h50min (commentaire N° 28)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Lapartie ne faisait que commencer, il fallait une stratégie d’équipe.Cabau Rottweili avait été désigné pour emmenerl’équipe vers la victoire du citoyen face à l’hégémoniecathodique des pouvoirs précédent et succédant.Devant l’enthousiasme, nous ne pouvions perdre. Cabau Rottweilien bonne place sur l’estrade assistait au coup d’envoi dela cinquième partie.

    Perdreétait impossible puisque nous avions tout à gagner. Ausecond coup de sifflet, le matou mal réveillé haussa sespoils, sorti ses griffes et se dit :

    Suis-jeune entité intelligente et logique, car je crains êtredans le domaine référencé du floue, suis-je vraimentnet ou internet? (les matous sont très philosophe parfois)

    Jene comprends pas ! Je joue le jeu et à la fin de chaque partie,je ne sais rien ! Est-ce donc pareil pour les équipes de rugbyman?……….

    Retourau jeu !

    LesQwerty prennent 20 articles d’avances, un sale coup. Le glandbleu est entré sur le terrain, il enchaine à la suitetoutes les galeries de France et de Mondial. Il se faufile àtravers les touches du clavier, il se confond entre azerty et qwertytellement son vocable est enwbygu.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  29. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h51min (commentaire N° 29)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LesQwerty prennent 20 articles d’avances, un sale coup. Le glandbleu est entré sur le terrain, il enchaine à la suitetoutes les galeries de France et de Mondial. Il se faufile àtravers les touches du clavier, il se confond entre azerty et qwertytellement son vocable est enwbygu.

    Laréplique ne se fait pas attendre, les Azerty font entrer BZH,toutes les kermesses et Fest-noz du terroir bigouden sont répertoriésen quelques jours. C’est du haut débit, Azerty reprendl‘avantage mais le gland bleu s’acharne et insulte jusquedans les tribunes, c’est un scandale, l’arbitre ne sifflepas.

    Desmissives sont jetées dans le jeu. Des procès atterrissentaux pieds de quelques joueurs sans que la partie soit interrompue.

    Lecoup de sifflet suivant, marque la fin de la première mi temps.Matou décide de narrer aux autres participant son inquiétude.Quel ne fut pas son étonnement ! D’un seul éclatde voix nous serions tous d’accord sur bien des points, nous nepouvons accepter qu’en fin de partie personne ne sache combiennous firent… fissent..fissussent. A l’unanimité nousallons réclamussez…réclamussassez…réclamonssezla transparuce…transparence.

    Oui? Répondit Cabau Rottweili ! Que voulez-vous savoir ? Qui a gagnéquoi?

    CR-Et bien ! Répondit-il, je trouve qu’il y a quelque chosequi rend humble, dans la peinture des concepts heideggérienset les lectures métaphysiques transformées en canon delecture contemporain sans autre raison de défigurer le plus demonde ou la couleur maladroite s’entremêlent pour aboutirà un tissu spongieux d’abstractions qui n’apprennentstrictement RIEN au balourd. Trolls-????????

    Maissi vous pouviez être plus précis !!! Par exemple, les recettes,on pourrait en discuter et voter pour savoir et connaitre le désiratade chaque joueurs afin qu’ils s’expriment sur ses intentionsd’utiliser cette manne miraculeuse produite par l’ensembledes participants!

    Neserait-ce qu’en reprenant l’actualité ou les articlesde certains, qui nous renseignent suffisamment sur les aides et actionshumanitaires à entreprendre.

    CR-Hein ?….euh ! Oui . Je suis parfaitement d’accord avecvous?…mon outil essentiel d’AgentWebRanking me permet deconnaître automatiquement la visibilité de chacun de vosarticles et je tiens à vous faire savoir dès àprésent que j’appuierais toutes les demandes qui me serontsoumises. C’est de mon devoir et je m’y appliquerais, soyezen sûr !

    Finde la première mi temps.

    Yaura-t-il une seconde mi temps ? Tout dépendra évidementdes intentions généreuses ou bien cupide des responsablesdu jeu.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h52min (commentaire N° 30)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une petite recette de cuisine bien comme il faut

    Etape1: Acheter une dinde d’environs 5 kg pour 6 personnes et une bouteillede whisky, du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardesde lard.

    Etape2: La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter unfilet d’huile d’olive.

    Etape3: Faire prechauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.

    Etape4: Se verser un verre de whisky pendant ce temps la.

    Etape5: Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.

    Etape6: Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.

    Etape7: Mettre le therpostat a 8 apres 20 binute pour la saisir.

    Etape8: Se bercer 3 berres de whisky.

    Etape9: Apres une debi beurre, fourrer l’ouvrir et surveiller la buissonde la pinde.

    Etape10: Brendre la vouteille de biscuit et s’enfiler une bonne rasadederriere la bravate – non – la cravate.

    Etape11: Apres une demi heure de blus, tituber jusqu’au bour.
    Oubrir la putain de borte du bour et reburner – non – revourner – non- recourner – non – enfin, mettre la guinde dans l’autre sens.

    Etape12: Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant- bordel de merde.
    Une recette super Monsieur Revelli non?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  31. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h53min (commentaire N° 31)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Etape13: Essayer de s’asseoir sur une putain de chaise et se re-verdir5 ou 6 whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.

    Etape14: Buire – non – luire – non – cuire – non – ah ben si – cuire la bringuebandant 4 heures.

    Etape15: Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.

    Etape15: R’tirer le four de la dinde.

    Etape16: Se rebercer une bonne goulee de whisky.

    Etape16: Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parceque ca a rate la bremiere fois.

    Etape17: Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L’ettuyer avecune salete de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou surune assiette. Enfin, on s’en fout…

    Etape18: Se peter la gueule a cause du gras sur le barrelage, ou le carrelage,de la buisine et essayer de se relever.

    Etape19: Decider que l’on est aussi bien par terre et binir la mouteillede rhisky.

    Etape20: Ramper jusqu’au lit, dorbir toute la nuit.

    Etape21: Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matinet nettoyer le bordel que tu as mis dans la cuisine la veille, pendantle reste de la journee.

    Finael

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  32. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h54min (commentaire N° 32)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LECHAT Le 15 octobre 2007à 15h07min (commentaireN° 1)

    super la recette dela dinde à Finael , est ce que debeulyou fait la mêmeà thanksgiving ?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  33. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h55min (commentaire N° 33)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    BONBON caramel esquimaux chocolat….. tu peux toujours rêver,les Nuls les “vrais” y sont que sur Canal

    Jelance un “appel” à Finael mon fréreveux tu nous préparer ta recette, nous arrivons, maisfaudra passer chez Gasty prendre les bouteilles, vu l’étatdes lieux.

    LePanda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  34. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h56min (commentaire N° 34)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LECHAT Le 16 octobre 2007à 08h59min (commentaireN° 3)

    > Il étaitune fois …

    > Il étaitune fois, une Fourmi heureuse et productive qui tous les
    jours arrivait de bonne heure à son travail.
    > Elle passait toute sa journée à travaillerdans la joie et la bonne
    humeur, poussant même la chansonnette.
    > Elle était heureuse de travailler et son rendementétait excellent
    mais, malheur !, elle n’était pas pilotéepar un manager ….
    > Le Frelon, PDG de l’entreprise, considérantqu’il n’était pas possible
    que la situation puisse perdurer, créa un poste de managerpour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d’expérience.
    > La première préoccupation de la Coccinellefut d’organiser les
    horaires d’entrée et de sortie de la fourmi.
    > Elle créa également un système decompte-rendu et de fiches navettes.
    > Très vite, il fallut engager une secrétairepour l’aider à préparer
    les dossiers et le reporting, si bien qu’elle recrutaune Araignée qui mis sur pied un système de classementet qui fut chargée de répondre au téléphone.
    > Pendant ce temps là, la fourmi heureuse et productivecontinuait de
    travailler, travailler, travailler.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  35. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h57min (commentaire N° 35)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    > Le Frelon, PDG de l’entreprise, était ravide recevoir les rapports de
    la Coccinelle, si bien qu’il lui demanda des étudescomparatives avec graphiques, indicateurs et analyse de tendance.
    > Il fallut donc embaucher un Cafard pour assister le manageret il
    fallut acheter un nouvel ordinateur avec une imprimante.
    > Assez vite, la Fourmi heureuse et productive commençaà baisser de
    rythme et à se plaindre de toute la paperasserie quilui est dorénavant imposée.
    > Le Frelon, PDG de l’entreprise, considéraqu’il était temps de prendre
    des mesures.
    > Il créa donc le poste de chef de service pour superviserla Fourmi
    heureuse et productive.
    > >Le poste fut pourvu par une Cigale qui changea tousle mobilier de
    son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsiqu’un nouvel ordinateur avec écran plat. Seulement,avec plusieurs ordinateurs, il fallut aussi installer un serveurréseau.
    > Le nouveau chef de service ressenti rapidement le besoinde recruter
    un adjoint (qui était son assistant dans son ancienneentreprise afin de préparer un plan stratégiquede pilotage ainsi que le budget de son nouveau service.
    > Pendant ce temps-là, la Fourmi était de moinsen moins heureuse et de
    moins en moins productive.
    > “Il va nous falloir bientôt commander une étudesur le climat social”,
    dit la Cigale.
    LE CHAT

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  36. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 13h58min (commentaire N° 36)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    > Mais, un jour, le Frelon, PDG de l’entreprise, enexaminant les
    chiffres, se rendit compte que le service dans lequel la Fourmiheureuse et productive travaille n’était plus aussirentable qu’avant.
    > Il eut donc recours aux services d’un prestigieuxconsultant, M.
    Hibou, afin qu’il face un diagnostic et qu’il apportedes solutions.
    > Le Hibou fit une mission de trois mois dans l’entrepriseà l’issue de
    laquelle il rendit son rapport : “il y a trop de personneldans ce service”.
    > Le Frelon, PDG de l’entreprise, suivit ses recommandationset ..
    licencia la Fourmi !
    >
    > Moralité :
    > Ne t’avise jamais d’être une Fourmi heureuseet productive. Il vaut
    mieux être incompétent et ne servir à rien.
    > Les incompétents n’ont pas besoin de superviseur,à quoi cela
    servirait puisque tout le monde le sait !
    > Si malgré tout, tu es productif, ne montre pas quetu es heureux au
    travail, on ne te le pardonnerait pas.
    > Si tu t’obstines à être une Fourmi heureuseet productive, monte ta
    propre entreprise : au moins tu n’auras pas à fairevivre les Frelon, Coccinelle, Araignée, Cigale, Hibouet autre Cafard….
    LE CHAT

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  37. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 14h00min (commentaire N° 37)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Gasty

    Voilà,

    jereviens j’en ai parlé à Guy, il n’asemblé pas plus surpris que celà le forum estouvert depuis 37 jours.

    72pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendrepublic d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRESAFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas àun coup d’intox…c’est votre ACTION….

    Ilme faut savoir si celà n’est pas l’engouementdu départ et si cela se confirme dans les 3 semainesà venir.

    Quoiqu’il en soit merci à chacune et chacun de votreprécieux concours du Canada, à la Belgique, auxU.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

    Jesuis aussi trés content pour vous que vous soyez luspar de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIREsuivons notre chemin à notre vitesse.

    Bravoà chacun je voulais aussi que cela se sache.

    Le Panda félicitations Gasty

    Lemême commentaire sera sur tous les derniers billets afinde préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettentaucune contestation possible.

    Pasde trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  38. Le Panda Le 17 novembre 2018 à 14h03min (commentaire N° 38)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La suite ne tardera pas à venir, mais il y a du « Rugby » et les gilets jaunes font que l’on ne peut se risquer à sortir, car nous risquons de pas savoir à quelle entrer.

    Youpi AGORA VOX

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  39. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h06min (commentaire N° 39)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « On est en danger ! » : à Marseille, l’inquiétude des habitants de logements délabrés après le drame de la rue d’Aubagne

    Une semaine après la mort de huit habitants dans l’effondrement d’immeubles dans le quartier de Noailles, franceinfo a visité une dizaine d’appartements gangrenés par l’humidité ou la vétusté.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  40. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h07min (commentaire N° 40)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Un vieil immeuble étroit, dans le nord de Marseille. Sur la façade beige lézardée de fissures, l’humidité s’est déposée en taches noires où le lichen grandit. Le long de l’escalier qui dessert les deux étages du bâtiment, des murs à la peinture rose et rouge défraîchie s’effritent. Ici, l’eau s’est infiltrée partout. L’humidité remplit même les poumons de François, ex-Nordiste de 48 ans, qui s’est installé au rez-de-chaussée de cet immeuble voilà quelques mois, fatigué de « squatter chez un ami ». L’homme ouvre la porte de son appartement, une enfilade de pièces minuscules aux murs ponctués de moisissures, avant de filer en s’excusant – « J’ai rendez-vous à l’hôpital ». Contacté par franceinfo, son propriétaire assure qu’il « n’a pas été alerté » par les résidents de la situation de l’immeuble. Interrogé sur les fissures présentes sur sa façade, à la vue de tous, il promet qu’il « fait tout ce qu’il y a à faire ». Avant de raccrocher.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  41. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h08min (commentaire N° 41)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des histoires comme celle de François, il y en a des milliers à Marseille, où la problématique de l’habitat indigne déborde largement le quartier de Noailles, dans lequel deux immeubles se sont effondrés, rue d’Aubagne, le 5 novembre, causant la mort de huit personnes. Dès mai 2015, le rapport Nicol (PDF), commandé par la ministre du Logement Sylvia Pinel, soulignait que 13% des résidences principales de la cité phocéenne étaient « potentiellement indignes » et présentaient « un risque pour la santé ou la sécurité de quelque 100 000 habitants ». Les zones les plus concernées ? « Le centre ancien et les quartiers Nord », selon ce rapport.

    « L’habitat indigne recouvre à la fois le logement insalubre, qui est dangereux pour la santé, et le péril, qui met en danger la sécurité des habitants », précise à franceinfo Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du Droit au logement (DAL). Les dizaines d’habitations visitées par franceinfo présentent en effet des risques variés, de problèmes d’humidité à un possible effondrement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  42. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h10min (commentaire N° 42)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des murs qui s’écroulent, de l’eau qui s’infiltre

    Parmi les plus « chanceux », il y a Josette*, 55 ans, installée dans un logement social du quartier d’Air Bel, dans l’est de la ville. Cette mère de famille n’en peut plus des moisissures qui encadrent ses fenêtres, même après rénovation. Ici, l’air humide brûle les poumons du visiteur, mais l’immeuble ne menace pas de s’écrouler. Interrogé par franceinfo, Unicil, l’un des bailleurs sociaux présents dans le quartier de Josette, reconnaît que des « malfaçons peuvent arriver ». Mais ce dernier assure que « les problèmes sont pris en compte » en fonction de leur urgence : « On n’a pas de patrimoine qui s’effondre. »


    ”Je veux juste un logement où je puisse dormir sans m’étouffer, sans avoir les yeux qui gonflent, le nez qui coule et la gorge enrouée.”
    — Josette, habitante du quartier Air Bel

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  43. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h11min (commentaire N° 43)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le constat est plus impressionnant chez Andrée, rue du Bruys, à 600 m de la rue d’Aubagne. Dans cet immeuble, où les experts de la mairie ont déjà demandé des travaux, le mur du hall d’entrée s’écroule par blocs entiers sur un escalier peu vaillant et des fissures découpent les murs des appartements. Depuis l’effondrement des immeubles en centre-ville, seuls Andrée et son mari Alain habitent encore le bâtiment : effrayées, les deux autres familles ont quitté les lieux. Une précaution inutile, selon le syndic Immo Vesta, en charge de l’immeuble, pour qui « si aucun arrêté de péril n’a été pris, c’est qu’il n’y a pas de danger immédiat ».

    Au 40 rue du Bruys, dans le centre-ville de Marseille, le mur du hall d\’entrée s\’effondre sur l\’escalier.
    Au 40 rue du Bruys, dans le centre-ville de Marseille, le mur du hall d’entrée s’effondre sur l’escalier. (MATHILDE GOUPIL / FRANCEINFO)

    Chez Nadia*, quelques rues plus loin, la situation est encore plus inquiétante : les portes ne ferment plus, le sol est incliné, l’humidité gonfle les murs… « Pour 600 euros par mois, c’est du vol », se désole cette mère de famille, qui dit avoir « peur pour [ses] enfants ». Dans la cour, jonchée de déchets jetés par des locataires indélicats, des étais ont été installés pour consolider la structure de l’immeuble, avant que les travaux de réhabilitation ne soient interrompus, faute d’être votés par les copropriétaires.

    Les propriétaires refusent de faire des travaux

    Ces derniers « ne peuvent pas financièrement faire face aux obligations d’entretien ou de rénovation, parfois de sécurité urgente », soulignent les syndics interrogés par franceinfo pour expliquer l’état délabré de ces immeubles. « Ce sont des petits propriétaires, des gens modestes à qui on a vendu l’idée qu’investir dans l’immobilier serait bon pour leur retraite et qui dépendent des loyers pour assurer l’entretien de leur immeuble », confirme à franceinfo Fathi Bouaroua, coprésident de la communauté Emmaüs Pointe-Rouge à Marseille. Ce mercredi 14 novembre, ce membre du « Collectif du 5 novembre », constitué en soutien aux victimes, sort tout juste de la mairie où il a été reçu avec d’autres associations pour évoquer la politique de la ville en matière d’habitat indigne.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  44. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h12min (commentaire N° 44)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Quelque « 70% » des 40 000 logements « potentiellement indignes » se situent dans des copropriétés dégradées, selon le rapport Nicol. Mais les responsables de l’habitat indigne sont aussi « les marchands de sommeil, qui profitent des pauvres qui ne sont pas pris en charge par le logement social », poursuit Fathi Bouaroua. « Peu de ces locataires se plaignent car ce sont les plus pauvres, les plus vulnérables. » S’ils se plaignent, ils craignent de se retrouver à la rue.


    ”Il est dix fois plus rentable d’investir en tant que marchand de sommeil, plutôt que de louer un appartement aux normes.”

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  45. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h13min (commentaire N° 45)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une « stratégie du pourrissement » de la ville ?

    Face à la dégradation du parc immobilier marseillais, qu’ont fait les pouvoirs publics ? Calé dans un fauteuil sous un poster de l’Abbé Pierre, Fathi Bouaroua raconte que la mairie a longtemps abandonné les quartiers populaires dans une « stratégie du pourrissement », espérant « raser puis reconstruire » pour des classes plus aisées. Avant de finalement s’emparer du problème. Depuis 2002, trois protocoles d’accord pour la mise en œuvre d’un plan d’éradication de l’habitat indigne ont été signés entre l’Etat et la municipalité. Le 63 de la rue d’Aubagne, qui s’est effondré, avait ainsi été frappé par un arrêté de péril de la mairie, qui avait prévu de le réhabiliter.

    Mais le travail de la ville est remis en cause par l’Agence régionale de santé de Provence-Alpes-Côte d’Azur, dans une note confidentielle de septembre, consultée par Le Monde. Dans ce document antérieur aux effondrements, l’ARS estime que le personnel communal est mal formé et évalue mal les situations d’insalubrité. Elle pointe aussi un défaut de mise en œuvre des procédures.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  46. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h14min (commentaire N° 46)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pourtant, la ville n’est pas la seule responsable, à en croire les associatifs. L’Agence régionale de santé elle-même, un établissement qui dépend de l’Etat, n’a pris que 61 arrêtés d’insalubrité sur l’ensemble de la cité phocéenne en 2016. « C’est l’Etat qui est le premier responsable », estime Fathi Bouaroua, avant de filer à la « marche de la colère » des habitants du quartier de Noailles. « Si le service d’hygiène de la ville n’est pas compétent, c’était à lui de reprendre la compétence qu’il lui avait déléguée. »

    Obligée de cacher la misère

    Depuis ce qu’elle nomme pudiquement « le drame de la rue d’Aubagne », la mairie s’est remobilisée sur la question de l’habitat indigne. En dix jours, quelque 834 personnes ont été évacuées. Du côté des propriétaires, la « panique » se fait sentir : « On en a beaucoup qui nous appellent pour nous dire ‘ne nous mettez pas de PV, on va faire les travaux !' » confie un agent du service d’hygiène de la mairie à franceinfo.

    L’homme est venu effectuer un contrôle après le signalement de Karine*, une voisine de Nadia. Comme 250 Marseillais depuis le 5 novembre, cette mère de deux enfants, enceinte du troisième, a alerté la mairie sur l’état inquiétant de son immeuble. Cela fait onze ans que cette employée de la CAF vit dans un 4-pièces fissuré, dont elle blanchit les murs à l’eau de Javel « toutes les deux semaines » et les repeint « tous les ans et demi ». « Pour que mes enfants ne se rendent pas compte de l’état de l’appartement », souffle-t-elle. Mais désormais, fini la bricole : les effondrements l’ont « réveillée ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  47. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h15min (commentaire N° 47)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Après avoir pris connaissance de l’état de l’immeuble de Karine et Nadia, l’agent de la mairie a décidé, mercredi 14 novembre, de mettre en demeure les propriétaires et le syndic en exigeant que les travaux de réhabilitation, précédemment entamés, reprennent. « La situation est pire que ce que je craignais », conclut-il à la fin de sa visite, déjà alerté par les photos envoyées à la mairie par Karine. Un soulagement pour les deux femmes, qui n’ont quasiment « pas dormi » de la semaine, assure Nadia. Et de justifier : « Si on dort, on a peur de ne pas se réveiller. »

    * Les prénoms ont été modifiés.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  48. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h19min (commentaire N° 48)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    EN DIRECT. Gilets jaunes : Macron s’exprimera « en temps voulu »

    Environ 110 actions ont été recensées ce lundi sur tout le territoire. Les manifestants bloquent des dépôts pétroliers. Le gouvernement veut garder « le cap ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  49. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h21min (commentaire N° 49)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    À retenir :

    – C’est le troisième jour de mobilisation pour le mouvement des Gilets jaunes.
    – Plusieurs autoroutes ou routes sont bloquées, ainsi que des dépôts pétroliers et raffineries.
    – Les routiers ont refusé de se joindre au mouvement.
    – Le Premier ministre Édouard Philippe dit avoir « entendu la colère », mais vouloir garder « le cap », sur France 2
    – Un manifestant a été percuté par un poids lourd à Saint-Dizier dans la nuit de dimanche à lundi. Il souffre de plusieurs fractures.
    – Une nouvelle manifestation pourrait être organisée à Paris samedi 24 novembre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  50. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h23min (commentaire N° 50)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    16h 04 – 13 000 Gilets jaunes rassemblés sur 358 sites ce lundi, selon la police

    Les premiers chiffres de la police concernant la troisième journée de mobilisation des Gilets jaunes font part de 13 000 personnes rassemblées dans toute la France sur un total de 358 sites ce lundi. Samedi, le mouvement des Gilets jaunes avait rassemblé près de 290 000 personnes sur plus de 2 000 sites, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, contre 46 000 pour la journée de dimanche.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  51. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h25min (commentaire N° 51)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    15 h 26 – Le patronat inquiet sur un éventuel impact négatif sur l’économie française

    Plusieurs organisations patronales ont mis en garde lundi les « Gilets jaunes » contre un « blocage de l’économie », estimant que l' »exaspération » des manifestants ne devait pas conduire à « pénaliser les entreprises » françaises. « Nos entreprises sont totalement concernées par la hausse des prix des carburants et je comprends le mécontentement exprimé par les « Gilets jaunes », a assuré dans un communiqué le président de l’Union des entreprises de proximité (U2P), Alain Griset. « Néanmoins, le pire serait d’organiser un blocage de l’économie et d’aggraver la situation générale », a ajouté le responsable patronal, appelant à « cesser toute action de blocage qui conduirait à mettre en danger nos entreprises ». Selon l’U2P, qui rassemble artisans, commerçants et professions libérales, « les chefs d’entreprises de proximité et leurs salariés ont un besoin impératif de se déplacer, le plus souvent en véhicule ». Poursuivre sur la voie du blocage serait par conséquent « de nature à ralentir l’activité économique, alors que la reprise demeure encore fragile pour un grand nombre d’entreprises », fait valoir l’organisation. François Asselin appelle de ses voeux « un moratoire » sur les hausses de taxes sur les carburants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  52. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h26min (commentaire N° 52)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    14 h 20 – À Bordeaux, les Gilets jaunes évacués

    « On va revenir à la charge ! », « On ne lâchera pas l’affaire ! »: au pied du pont d’Aquitaine, à Bordeaux, les « Gilets jaunes » ont été évacués lundi, abandonnant dans le calme l’un des principaux axes routiers du Sud-Ouest, occupé depuis trois jours. Dans la matinée, un important dispositif de CRS ont pris place à l’entrée de ce grand pont suspendu sur la Garonne, où les attendent moins d’une centaine de « Gilets jaunes » bloquant les deux sens de circulation. Les manifestants se sont ensuite dispersés. « On est des pacifiques », lance l’un d’eux.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  53. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h30min (commentaire N° 53)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    13 h 49 – 31 barrages à La Réunion

    Les Gilets jaunes manifestent également à La Réunion. 31 barrages restent en place dans une ambiance tendue. 6 membres des forces de l’ordre ont été légèrement blessés lors d’interventions et 19 personnes ont été interpellées, 51 depuis samedi, selon la préfecture, qui a précisé avoir demandé des renforts à Paris. Selon Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, « entre 1 500 et 2 000 personnes » ont manifesté samedi et dimanche.

    13 h 39 – « J’y répondrai en temps voulu », déclare Macron

    Alors qu’il est en déplacement à Bruxelles, Emmanuel Macron a refusé de commenter l’action des Gilets jaunes qui mènent des actions depuis samedi matin. « J’y répondrai en temps voulu, mais ça n’est pas le lieu aujourd’hui », a-t-il expliqué.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  54. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h32min (commentaire N° 54)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Après l’intervention du premier ministre, Édouard Philippe qui a dit «entendre la colère» mais «garder le cap» de la politique du gouvernement, les manifestants continuent de bloquer les routes pour protester contre les taxes et la baisse du pouvoir d’achat.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  55. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h33min (commentaire N° 55)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    De Rugy dénonce la « démagogie »

    Le ministre de la Transition écologique François de Rugy a martelé lundi qu’il n’abandonnerait pas l’augmentation de la taxe carbone « à la première difficulté » constituée par les « gilets jaunes » et dénoncé la « démagogie » des « irresponsables politiques ». Ce dernier s’exprimait devant la presse à Pékin, où il est allé inaugurer l’année franco-chinoise de l’environnement, qui vise à renforcer la coopération bilatérale en matière de biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique. Son voyage en Chine intervient sur fond de blocages et de barrages filtrants persistant lundi en France au niveau de péages et des autoroutes pour la troisième journée consécutive de mobilisation contre la hausse des taxes sur les carburants.

    « Il y a une colère d’un certain nombre de gens. Une colère, des inquiétudes, un ras-le-bol de certaines choses, qui dépassent de très loin la question de la taxe carbone. Ça, on l’entend », a convenu François de Rugy. Mais sur cette hausse de plusieurs centimes des prix du litre d’essence et de gazole prévue pour le 1er janvier, il est impossible que le gouvernement « arrête à la première difficulté », a-t-il dit, dénonçant l’abandon de projets de loi similaires par les gouvernements précédents « depuis 20 ans ». « Si moi, en tant que ministre de l’Ecologie, je disais au Premier ministre, au président de la République : écoutez, il y a beaucoup de difficultés, il vaut mieux tout arrêter, ça veut dire qu’on ne mènerait aucune action pour le climat ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  56. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h34min (commentaire N° 56)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le blocage des routes en Haute-Saône « désormais sanctionné »

    Le blocage des routes en Haute-Saône, où la circulation a été perturbée en plusieurs endroits par le mouvement des « gilets jaunes » depuis samedi, « sera désormais sanctionné », a annoncé lundi le procureur de la République à Vesoul. « Si le mouvement de samedi a pu donner lieu à une certaine tolérance, le blocage des routes, ronds-points et carrefours sera désormais sanctionné », a expliqué dans un communiqué Emmanuel Dupic. En Haute-Saône, quatre ronds-points étaient encore bloqués à la mi-journée, selon la préfecture. Aux abords de l’un d’eux, au sud-ouest de Vesoul, la circulation était « fortement perturbée », a-t-elle précisé.

    À 14 heures, une centaine de « gilets jaunes » étaient mobilisés sur cette intersection, mettant en place un barrage filtrant, a constaté un correspondant de l’AFP. « Le délit d’entrave à la circulation des véhicules sur une voie publique (…) est puni d’une peine de 2 ans d’emprisonnement et de 4.500 euros d’amende », a rappelé le parquet dans son communiqué. Selon le procureur, le droit de manifester « doit être concilié avec le respect du droit à la libre circulation (…) en particulier en semaine pour les travailleurs ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  57. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h35min (commentaire N° 57)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le patronat met en garde contre un « blocage de l’économie »

    Ce lundi, plusieurs organisations patronales ont dénoncé le risque de « blocage de l’économie » représenté par les actions menées par les « gilets jaunes ». L’Union des entreprises de proximité (U2P) a ainsi publié un communiqué expliquant que « l’expression [des] mécontentements ne doit pas pénaliser les entreprises ». Pour l’organisation, « les chefs d’entreprise de proximité et leurs salariés ont un besoin impératif de se déplacer ». Elle appelle donc les « gilets jaunes » à « cesser toute action de blocage » afin d’éviter de pénaliser les compagnies « alors que la reprise demeure encore fragile » pour un certain nombre d’entre elles.

    De son côté, le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), François Asselin cité par l’AFP, demande un « moratoire » sur les hausses de taxes sur les carburants, et estime que « bloquer le pays ne rend pas service à notre économie ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  58. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h36min (commentaire N° 58)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les routiers ne se joindront pas au mouvement

    Dans un communiqué commun publié ce lundi, la Fédération nationale des transports routiers, l’Union des entreprises de transport et de logistique de France, la Chambre syndicale du déménagement et l’Unostra demandent au gouvernement de « prendre ses responsabilités » en dégageant les routes.

    Les entreprises de transport ne se joindront pas au « mouvement du 17 novembre ». Comme l’indique le communiqué, « leur situation économique tendue ne leur permet pas de perdre des journées de travail ». Elles s’inquiètent pour leurs chauffeurs et camions pris dans les barrages, et appellent les autorités à agir, « soit en entamant un processus de négociation avec les « gilets jaunes », soit en faisant respecter la liberté de circulation des opérateurs économiques ».

    En l’absence d’action de la part du gouvernement, les fédérations menacent d’intervenir directement « pour préserver les intérêts des transporteurs et la sécurité de leurs personnels ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  59. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h37min (commentaire N° 59)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La mobilisation agite les réseaux sociaux

    Plus d’un million de tweets ont été échangés ce week-end autour de la mobilisation des « gilets jaunes », mouvement initié sur les réseaux sociaux hors des syndicats et partis politiques qui a également dopé l’audience des chaînes d’info.

    Selon un décompte de Visibrain, 1.099.090 tweets, notamment autour des hashtags #giletsjaunes ou #17novembre, ont été publiés ce week-end dont 720.000 sur la seule journée de samedi. Environ un tweet sur six interpelle directement le président Macron, soit 160.000 tweets du 17 au 19 novembre, détaille Visibrain, qui précise que Paris, Lyon, Lille et Bordeaux sont les villes où l’on a le plus tweeté ce week-end.

    Les détracteurs du mouvement se sont également exprimés sur le réseau social, le hashtag #SansMoile17 générant 22.150 tweets ce week-end.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  60. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h37min (commentaire N° 60)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    13.000 « gilets jaunes » encore mobilisés, selon la police

    La mobilisation n’a « pas la même ampleur que samedi », a relativisé sur CNews le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez.

    Quelque 13.000 personnes étaient rassemblées sur 358 sites lundi matin, selon une source policière, loin des 290.000 manifestants comptabilisés samedi sur plus de 2.000 sites par le ministère de l’Intérieur.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  61. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h38min (commentaire N° 61)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les « gilets jaunes » ciblent les dépôts de carburants

    Outre les péages, stations-service et autoroutes, les « gilets jaunes » ont ciblé lundi plusieurs dépôts pétroliers – notamment à Port-la-Nouvelle et Frontignan (sud), Fos-sur-Mer (sud-est) ou Valenciennes (Nord), selon une source policière – dont les sites étaient sur le point d’être débloqués.

    « Je fais 90 km tous les jours et ma femme ne travaille pas. On vit avec mon seul salaire. On dépense 150 euros d’essence par mois, ça devient insoutenable », a confié Fabien, près du dépôt de Fos.

    Des appels à « bloquer » Paris samedi prochain étaient largement relayés sur Facebook.

    La mobilisation n’a « pas la même ampleur que samedi », a relativisé sur CNews le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nuñez. Quelque 13.000 personnes étaient rassemblées sur 358 sites lundi matin, selon une source policière, loin des 290.000 manifestants comptabilisés samedi sur plus de 2.000 sites par le ministère de l’Intérieur.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  62. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h39min (commentaire N° 62)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des « gilets jaunes » bloquent un dépôt de carburant toulousain

    « Le peuple en a marre »: quelque 80 « gilets jaunes » bloquaient lundi un dépôt pétrolier au nord de Toulouse, déterminés à prolonger le mouvement « autant qu’il faudra, tant que l’on n’a pas été entendu », a constaté un journaliste de l’AFP.

    « On a encore rien obtenu », lance Sébastien, 21 ans technicien dans l’aéronautique qui se dit très « déterminé » à poursuivre le mouvement.

    Il fait partie des 80 manifestants dénombrés par la gendarmerie qui ont passé la nuit dans cette zone d’activité à une quinzaine de kilomètres au nord de Toulouse, bloquant les accès au dépôt pétrolier de Lespinasse. Des femmes et des hommes de tous âges et de tous milieux, salariés du bâtiment, employés, ouvriers agricole ou livreur, qui n’ont pas lâché depuis dimanche les deux ronds-points qui contrôlent la raffinerie.

    Lundi matin, une vingtaine de routiers étaient bloqués par les manifestants.

    « Le peuple en a marre, il n’y a aucune avancée », souligne Olivier, un ouvrier agricole de 38 ans, qui a posé une semaine de congé.

    Le Premier ministre Edouard Philippe « nous a fait un discours (dimanche soir) de premier de la classe. Nous, on est pas des premiers de la classe, on est le peuple de France. Nous, on travaille, on fait manger la France. Tant que l’on aura des soutiens, on continuera », s’emporte-t-il.

    Après s’être reposé quelques heures, un jeune homme engoncé dans une parka fluo, évoque la « nervosité » de certains automobilistes.

    « Hier (dimanche), une Velsatis (Renault) a renversé un jeune. Le type était énervé. Mais la gendarmerie a bien géré le truc, ils ont relevé le numéro et ils lui ont demandé de quitter les lieux avant que ça dégénère ».
    Avec leurs téléphones, sur les réseaux sociaux, les « gilets jaunes » échangent des informations, et prennent des nouvelles des autres points de blocage de l’agglomération. Deux dépôts de carburant et trois plateformes logistiques étaient bloqués lundi matin.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  63. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h40min (commentaire N° 63)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les blocages se poursuivent partout en France

    De nombreux blocages se poursuivent un peu partout en France, comme ici au rond-point de l’Océane à La Chapelle-Saint-Aubin dans la Sarthe, comme le déclare un journaliste de France 3. Ou encore sur l’A9 dans le Gard.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  64. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h41min (commentaire N° 64)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des appels à manifester le 24 novembre à Paris

    Deux appels à manifester « à pied, à cheval ou en voiture » pour « bloquer » Paris samedi 24 novembre dans le cadre du mouvement des « Gilets jaunes » étaient lundi largement relayés sur Facebook. « Le prochain rendez-vous de masse de tout le peuple français aura lieu samedi 24 novembre (…) à Paris intra-muros », a indiqué dans une vidéo Frank Buhler, l’un des initiateurs du mouvement et responsable dans le Tarn-et-Garonne de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan « Vous devez tous, à pied, à cheval et en voiture parcourir la totalité des rues de Paris. Répartissez vous dans toute la ville ». « Le 24 novembre, c’est Paris bloqué, le 24 novembre, c’est Paris ville morte », a-t-il lancé sur une vidéo mise en ligne dimanche sur sa page « Frank Buhler – Blog politique – Patriosphère Infos ».

    Lundi en fin de matinée, sa vidéo avait été vue plus de 165.000 fois et partagée environ 13.000 fois avec plus de 2.300 commentaires.

    Une autre page Facebook intitulée « Acte 2 Toute la France à Paris », créée par Eric Drouet de Melun (Seine-et-Marne) appelle à se rassembler samedi sur la place de la Concorde à Paris. « Il faut mettre un coup de grâce et tous monter sur Paris par tous les moyens possibles (covoiturage, train, bus, etc…). Paris parce que, c’est ici que se trouve le gouvernement!!!! », est-il écrit en substance. « Nous attendons tout le monde, camion, bus, taxi, VTC agriculteurs etc…. Tout le monde !!!!!! », peut-on lire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  65. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h42min (commentaire N° 65)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Gilets jaunes »: environ 200 camions bloqués à Vern-sur-Seiche

    Plusieurs dizaines de gilets jaunes filtraient dans les deux sens la route Rennes-Angers menant notamment au dépôt de carburant de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), ce qui a provoqué un embouteillage de quelque 200 poids lourds lundi matin, a constaté un journaliste de l’AFP. Le dépôt de carburant de Vern-sur-Seiche, cible annoncée par les gilets jaunes, n’était cependant pas bloqué directement par les manifestants mais les accès étant perturbés, aucun poids lourd n’y accédait lundi matin. Deux fourgonnettes de gendarmerie étaient stationnées devant l’entrée du dépôt.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  66. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h43min (commentaire N° 66)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « C’est la marchandise qu’on bloque, ça va ralentir l’économie, je ne veux pas de leur prime pour acheter une voiture », a indiqué Nicolas, 44 ans, chauffeur routier, gilet jaune et bonnet rouge. « Je veux vivre avec mon salaire, point. Plus on gagne, plus on nous prend », a ajouté le manifestant, qui dit gagner 4.000 euros par mois avec sa femme. « A la fin du mois il ne nous reste rien », tempête ce père de deux enfants qui a écrit sur son gilet jaune « Avis de tempête » et « Irréductible Breton ». Dominique, 51 ans, également chauffeur routier, fait la circulation avec son drapeau breton. « Stop aux taxes, racket, Macron dégage, tu es foutu », peut-on lire sur son gilet.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  67. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h45min (commentaire N° 67)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    François-Xavier Bourmaud : «Si Emmanuel Macron cède aux « gilets jaunes », il est mort»

    Invité de l’émission Les Décrypteurs, actuellement en direct sur Figaro Live, François-Xavier Bourmaud, grand reporter au service politique du Figaro, analyse les conséquences politiques de la mobilisation des gilets jaunes.

    Les agriculteurs bloquent le centre-ville de Limoges

    Selon un journaliste de France 3 Nouvelle-Aquitaine, des agriculteurs bloquent le centre-ville de Limoges (Haute-Vienne). « Macron tu nous assassines », est-il écrit sur une pancarte.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  68. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h47min (commentaire N° 68)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sébastien Lecornu charge les précédents gouvernements

    Sur Europe 1, le ministre chargé des Collectivités territoriales, Sebastien Lecornu a pointé du doigt la responsabilité des précédents gouvernements vis-à-vis du mouvement des « gilets jaunes ». « Dans les quinquennats passés, dès la première brise, on changeait de ligne politique, et ça a tué la transformation du pays », a-t-il expliqué avant de poursuivre : « si depuis dix ou quinze ans on avait commencé à expliquer que le diesel, ce n’était pas bon pour la santé et pour la planète… Si on avait tourné la page des hydrocarbures… »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  69. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h48min (commentaire N° 69)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « La France ne peut pas être bloquée, les forces de l’ordre interviendront systématiquement»

    Pour le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, Laurent Nunez, le mouvement n’a pas la même ampleur que samedi. « Nous ne sommes pas du tout dans la même mobilisation mais les consignes sont les mêmes, c’est-à-dire que les forces de l’ordre – gendarmes, policiers – interviennent chaque fois que des axes structurants sont bloqués ou chaque fois qu’il y a des violences. La France ne peut pas être bloquée, les forces de l’ordre interviendront systématiquement »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  70. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h51min (commentaire N° 70)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Gilets jaunes : « Qu’ils arrêtent de nous prendre de haut »

    VIDÉO. À Valenciennes, les blocages ont dégénéré, malgré les consignes des organisateurs. Outre le prix de l’essence, les Gilets jaunes s’en prennent au président.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  71. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h54min (commentaire N° 71)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Samedi, 5 h 30 du matin. Une flamme surgit dans le brouillard. Un feu a été allumé dans un tonneau d’acier pour permettre aux quelque 200 Gilets jaunes réunis devant le dépôt de pétrole de Valenciennes de se réchauffer. Le lieu est symbolique puisqu’il s’agit de protester contre la hausse des taxes sur le carburant. Ces auxiliaires de vie, professeurs, routiers, ouvriers, étudiants, cadres dans l’industrie, qui habitent dans de petites communes aux alentours de Valenciennes, racontent de leurs voix chaleureuses, marquées par la cigarette, à quel point la voiture est pour eux un mode de vie. Ils la prennent pour travailler, aller faire des courses, visiter leurs proches et la plupart de leurs activités.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  72. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h55min (commentaire N° 72)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Les véhicules électriques polluent plus »

    L’essence brûle leur budget à petit feu. Grand gaillard encapuché, Jean-Michel fait 300 kilomètres par jour pour aller travailler à Bruges (Belgique) et revenir chez lui à Brias (Pas-de-Calais). Chaque jour, il part à 3 heures du matin pour arriver à 5 h 30 sur son lieu de travail. Il dit dépenser entre 700 et 800 euros par mois en essence et n’arrive plus à s’en sortir financièrement. Venir habiter en Belgique ? Il y pense, mais ce serait pour lui un crève-cœur. Il est trop attaché à sa région. L’écologie ? Il est sensible à la question, mais il ne croit pas que la hausse des prix va changer quelque chose. « Les véhicules électriques polluent plus, car ils ont une durée de vie plus courte et qu’on ne sait pas comment se débarrasser des batteries », explique-t-il. « De toute façon, même si Macron double la prime à la reconversion, on n’a pas les moyens de s’acheter des voitures neuves », déplore Léa, étudiante de 25 ans, qui habite à Lourches, une ancienne commune minière d’environ 4 000 habitants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  73. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h56min (commentaire N° 73)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « De la vaisselle à 500 000 euros, une piscine à 28 000 euros »

    La hausse du prix du carburant, c’est un peu la goutte d’essence qui fait déborder le réservoir. Outre le ras-le-bol fiscal et la baisse du pouvoir d’achat, les Gilets jaunes se mobilisent surtout contre un homme devenu le symbole des injustices sociales qu’ils estiment subir depuis une décennie : Emmanuel Macron. « Macron démission » est un slogan que l’on retrouve sur les pancartes accrochées aux grilles de l’entrepôt, marqué au feutre noir sur les gilets jaunes des manifestants, hurlé dans les hygiaphones des meneurs. « Il nous demande de nous serrer la ceinture. Mais lui, il se paye de la vaisselle à 500 000 euros, une piscine à 28 000 euros, et le salaire de la première dame augmente », peste Monique, femme au foyer. « Un journaliste a demandé à François Hollande si Macron était le président des riches. Il a répondu : Non, c’est le président des très riches », embraye-t-elle. Tous jurent que le mouvement est apolitique. Mais ici, ils sont très peu à avoir voté Macron. Et ceux qui l’ont fait le regrettent amèrement

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  74. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h57min (commentaire N° 74)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Prenez-vous-en à Macron, mais pas aux autorités. Elles caillent comme nous ! »

    La foule s’agite. Des motards paradent, font vrombir leurs grosses cylindrées, provoquant des acclamations enthousiastes. Soudain, une sirène se fait entendre et la lumière bleutée des gyrophares transperce la nuit. Un car de CRS s’approche. Il est accueilli par un jet de canettes, puis rebrousse chemin. « Prenez-vous-en à Macron, mais pas aux autorités. Elles caillent comme nous ! » crie un homme. « Les autorités, c’est Macron ! » répond une voix dans la foule. Malgré les consignes de ne pas bloquer les véhicules des travailleurs, un poids lourd est immobilisé par les Gilets jaunes. Le conducteur est roumain. Il ne comprend pas très bien ce qui lui arrive. Il appelle son patron pour lui expliquer qu’il va devoir attendre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  75. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 17h58min (commentaire N° 75)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Qu’ils arrêtent de nous prendre de haut »

    Plus tard, dans l’après-midi, le mouvement prend la forme de rassemblements disparates. Des Gilets jaunes tractent en ville, dans le calme. D’autres partent vers le viaduc de Trith-Saint-Léger pour bloquer l’A2. Au bout de trois quarts d’heure, ils sont délogés par les forces de l’ordre, qui font usage de gaz lacrymogènes. Ils reviennent plusieurs fois dans l’après-midi. L’A2 est le théâtre d’affrontements à coups de matraque et de jets de pierre jusqu’à 20 heures. Malgré les violences et les nombreux blessés dans toute la France, plusieurs manifestants jurent qu’ils reviendront munis de leur gilet tant qu’on n’accédera pas à leurs revendications. Mais quelles sont-elles, concrètement ? « Qu’ils arrêtent de nous prendre de haut », répond Sabine, assistante maternelle.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  76. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 18h00min (commentaire N° 76)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le Premier ministre Édouard Philippe était l’invité du journal télévisé de France 2 ce dimanche soir pour répondre à la mobilisation des Gilets jaunes. Il a dit comprendre « le ras-le-bol » tout en dénonçant des « scènes d’anarchie ».

    Édouard Philippe comprend « le ras-le-bol » des Français mais dénonce des « scènes d’anarchie ». Le Premier ministre était l’invité du journal télévisé de France 2 ce dimanche soir pour répondre à la mobilisation des Gilets jaunes tout le week-end partout en France. « J’ai été frappé par plusieurs choses dans la mobilisation de ce week-end. Cette manifestation a plusieurs caractères inédits : il s’agit de gens qui ne sont pas habitués à manifester, il n’y a aucun leader… »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  77. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 18h01min (commentaire N° 77)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Plus de 280 000 personnes étaient en effet dans les rues samedi, contre 40 000 ce dimanche. « La France, c’est la liberté d’expression, c’est la liberté de manifestation, mais ce n’est pas l’anarchie. Sans mettre tout le monde dans le même sac, on a vu, hier et aujourd’hui, des scènes d’anarchie, de pression, de violence », dénonce le Premier ministre qui a commencé par revenir sur le décès d’une manifestante, samedi en Savoie. « Ceux qui ont voulu utiliser le décès dramatique en Savoie ont eu un comportement indécent ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  78. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 18h05min (commentaire N° 78)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Cela fait 40 ans que les impôts et les taxes augmentent. Il nous revient de réparer le pays. Les prélèvements obligatoires baisseront. Nous devons mieux accompagner les Français dans tous les domaines et les libérer de leur dépendance au pétrole ».

    Quittée par son mari, une femme cherche le chemin vers l’apaisement pour réinventer son avenir

    Car selon lui, « un gouvernement qui zigzaguerait au gré des difficultés ne conduirait pas bien la France ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  79. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 18h07min (commentaire N° 79)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ségolène Royal répond au tacle d’Édouard Philippe sur les bonnets rouges
    Bonnets rouges et gilets jaunes. À cinq ans d’écart, les gouvernements de François Hollande et Emmanuel Macron ont dû faire face à des mouvements populaires similaires sur certains aspects. Et ce dimanche 18 novembre, alors que le Premier ministre du second nommé, Édouard Philippe, sortait tout juste d’un weekend où les blocages se sont multipliés en France, il a pointé du doigt les erreurs de ses prédécesseurs qu’il ne compte pas reproduire.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  80. Le Panda Le 19 novembre 2018 à 18h08min (commentaire N° 80)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Wauquiez s’oppose à la PMA en évoquant « l’eugénisme nazi »
    Vous avez dit point Godwin? L’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes « mènera nécessairement » à la gestation pour autrui, « la marchandisation des gamètes » et « l’eugénisme », a estimé ce dimanche 18 novembre, le patron de LR Laurent Wauquiez, en faisant une référence au régime nazi.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  81. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h52min (commentaire N° 81)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Habitué aux coups d’éclats médiatiques, le député non-inscrit Jean Lassalle est parvenu une nouvelle fois à attirer l’attention. En arborant un « gilet jaune » dans l’Hémicycle, ce mercredi 21 novembre, l’ancien candidat à la présidentielle a provoqué une brève suspension de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée. Un fait rare lors des « QAG ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  82. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h54min (commentaire N° 82)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Alors que le député restait assis, complètement impassible, le président de l’Assemblée Richard Ferrand (LREM) lui a demandé à plusieurs reprises de « retirer ce gilet », sans résultat. Les huissiers, qui s’étaient approchés de l’élu des Pyrénées-Atlantiques en haut des travées, n’ont pas obtenu immédiatement qu’il retire le gilet, symbole de la mobilisation contre la hausse des taxes sur les carburants.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  83. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h55min (commentaire N° 83)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’incident s’est produit alors que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner répondait à une question de Jean-Michel Fauvergue (LREM) sur la mobilisation des « gilets jaunes ». « Les conditions d’organisation de ces multiples manifestations […] mettent en risque d’abord celles et ceux qui manifestent, celles et ceux qui veulent circuler, et mettent aussi en risque, non pas les comportements ‘cirquiesques’… », expliquait le ministre avant d’être interrompu.

    Richard Ferrand a alors lancé à Jean Lassalle :

    « Je vous rappelle au règlement… M. Lassalle, veuillez immédiatement retirer ce gilet… parfait M. Lassalle, ce rappel au règlement sera évidemment inscrit au procès-verbal et vous en subirez les conséquences », en l’occurrence une sanction financière.

    A la suspension, l’ex-candidat à la présidentielle a retiré son gilet et l’a remisé dans sa sacoche.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  84. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h56min (commentaire N° 84)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Si le ridicule ne tue pas… »

    L’incident ne s’est toutefois pas arrêté là. Les élus RN et Insoumis ont peu après quitté l’Hémicycle, Marine Le Pen s’insurgeant dans les couloirs de l’Assemblée des propos « indignes » du ministre et de son « cynisme » vis-à-vis du mouvement des « gilets jaunes ». « Castaner a été nommé garde du corps du président de la République. Il a remplacé Benalla », a-t-elle asséné. Christophe « Castaner est dans la provocation depuis trois jours, c’est lui qui fait monter l’ambiance », a lancé de son côté le député Insoumis Eric Coquerel.

    A la reprise de la séance, le ministre de l’Intérieur a repris la parole : « M. Lassalle sait par expérience que si le ridicule ne tue pas, je pense aux deux personnes qui sont mortes depuis samedi, je pense aux 584 blessés, je pense aux 110 policiers et gendarmes qui, pour garantir la protection du droit fondamental de manifester, se sont retrouvés blessés. » Une déclaration applaudie debout par les parlementaires de la majorité, mais qui a provoqué la colère de Jean Lassalle, qui s’est brusquement levé pour protester.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  85. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h58min (commentaire N° 85)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Toute la France à Paris » : à quoi ressemblera la nouvelle journée nationale des « gilets jaunes » samedi ?

    Après la mobilisation du 17 novembre, les « gilets jaunes » veulent remettre le couvert samedi. Mais dans les rues de la capitale cette fois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  86. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 20h59min (commentaire N° 86)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pour eux, le 17 novembre n’était qu’un début. Une semaine après le premier round qui a rassemblé un peu partout en France près de 280 000 personnes selon le ministère de l’Intérieur, les « gilets jaunes » veulent remettre le couvert, samedi 24 novembre. L’objectif, cette fois, c’est de « bloquer » Paris. Deux appels ont été lancés sur Facebook. Qui en est à l’origine ? Combien de personnes vont participer ? Comment réagit le gouvernement ? Franceinfo vous résume ce que l’on sait de cette nouvelle journée nationale de mobilisation.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  87. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h00min (commentaire N° 87)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Qu’y a-t-il de prévu samedi ?

    Ce n’est pas un mais deux appels à « bloquer » Paris samedi prochain qui ont été lancés sur Facebook. Derrière le premier, se trouve Frank Buhler, l’un des initiateurs du mouvement des « gilets jaunes » dans le Tarn-et-Garonne. « Le 24 novembre, c’est Paris bloqué, le 24 novembre, c’est Paris ville morte. Vous devez tous, à pied, à cheval et en voiture parcourir la totalité des rues de Paris. Répartissez-vous dans toute la ville », déclare dans une vidéo celui qui est aussi délégué de circonscription du parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan dans le Tarn-et-Garonne. Au moment d’écrire ces lignes, elle avait déjà été vue 238 000 fois.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  88. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h00min (commentaire N° 88)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une autre page Facebook intitulée « Acte 2 Toute La France A Paris!!!! » appelle aussi à se rassembler samedi dans la capitale, place de la Concorde précisément. Et là encore, c’est une autre tête connue qui est à l’initiative : Eric Drouet, chauffeur routier de Melun (Seine-et-Marne). A la base, l’idée des blocages un peu partout en France, c’était lui notamment. « Il faut mettre un coup de grâce et tous monter sur Paris par tous les moyens possibles (covoiturage, train, bus, etc…). Paris parce que, c’est ici que se trouve le gouvernement!!!! », écrit l’homme de 33 ans.

    Combien de manifestants sont attendus ?

    Difficile à dire car le mouvement ne dispose pas de porte-parole déclaré à même de donner ce genre de renseignement. Si l’on s’en tient à l’événement Facebook « Acte 2 Toute La France A Paris!!!! », 30 000 personnes avaient déjà signifié leur participation mercredi matin, et 199 000 se disaient intéressées. Par ailleurs, d’autres événements plus confidentiels ont été lancés sur Facebook pour cette même journée de samedi. Comme « Acte 2 Toute La France À Paris Convoi #94 » (24 participants). Ou encore « Acte 2 Toute La France A Paris !!!! Yvelines Rambouillet -Versa » (48 participants).

    Dans les commentaires postés sur Facebook, certains internautes s’inquiètent d’ailleurs de la désorganisation du mouvement. « Vous n’arriverez à rien si vous ne vous regroupez pas », s’agace par exemple Josiane. Isabelle abonde dans le même sens : « Je vais être redondante mais il faut maintenant un porte-parole national sinon le risque est que le mouvement s’essouffle. » « Beaucoup, comme moi, sont à des centaines de km de la capitale et n’aimeraient pas monter pour rien et dans n’importe quelle condition de sécurité », s’alarme un autre « gilet jaune » dans le JDD.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  89. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h01min (commentaire N° 89)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Comment s’organisent les manifestants ?

    Covoiturage, train, bus, auto-stop… A trois jours de la nouvelle journée de mobilisation, les manifestants s’organisent pour se rendre dans la capitale. « Cherche bus au départ de Nancy », écrit Minmin. « Avez-vous trouvé solution de transports ? J’en cherche une aussi en partant du Nord », poursuit Lydie sur Facebook.

    D’autres ont des solutions… bien à eux. Gilles propose ainsi de demander aux « collègues de Paris de bloquer le péage de Saint-Arnould pour réduire le coup ». Isma est d’accord : « Obstruez les caméras sur les barrières de péages. » Certains envisagent de prendre le train en fraudant. C’est le cas de Weedzi qui optera pour la SNCF « en nombre pour ne pas payer ! » En effet, « refus général de payer », lâche Cavernicola.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  90. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h02min (commentaire N° 90)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Que comptent-ils faire à Paris ?

    Aucun horaire de rassemblement n’est réellement fixé pour le moment. L’événement Facebook « Acte 2 Toute La France A Paris!!!! » évoque juste « 8 heures ». Pour le reste, c’est flou, d’autant que la place de la Concorde a été interdite par les autorités. « Il faut donner un point de rendez-vous au dernier moment samedi pour prendre à contre-pied », suggère Christophe sur Facebook. Un internaute propose « une itinérance mémorielle, touristique et historique de gilets jaunes sur la place de la Concorde ». « Faisons une prise de l’Elysée », s’emporte Nicolas. Francis va même plus loin : « Blocage autour de l’Elysée, sur les axes de leur domicile, le Sénat, l’Assemblée. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  91. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h03min (commentaire N° 91)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Comment se prépare le gouvernement ?

    « On a entendu parler de la Concorde, ça n’est pas possible. » Sur BFMTV, mardi soir, Laurent Nuñez a mis les choses au clair. Le secrétaire d’État auprès du ministère de l’Intérieur a prévenu que la manifestation ne sera pas interdite, mais qu’elle ne pourra pas se tenir sur la place de la Concorde pour des raisons de sécurité. « On interdit systématiquement les manifestations déclarées sur la Concorde, on essaie toujours de trouver des lieux plus ‘sécures' », a-t-il expliqué.


    ”Certains périmètres, par essence, ne peuvent accueillir des manifestations parce qu’ils n’offrent pas toutes les conditions de sécurité.”
    — Laurent Nuñez, secrétaire d’Etat auprès du ministère de l’Intérieur
    sur BFMTV

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  92. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h04min (commentaire N° 92)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Si la Concorde pose problème, c’est aussi parce qu’un autre rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles est prévu ce jour-là… à quelques centaines de mètres seulement. Il doit s’élancer de la place de la Madeleine. Christophe Castaner dénonce de son côté « une dérive totale » du mouvement. Il y a « une radicalisation avec des revendications qui ne sont plus cohérentes », a déclaré le ministre de l’Intérieur sur France 2, mardi 20 novembre.


    ”Nous sommes dans un pays de droit. Une manifestation se déclare.”
    — Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur
    sur France 2

    Pour être légale, une manifestation doit être déclarée en mairie ou en préfecture au moins 72 heures avant son début. Or, aucune démarche en ce sens n’a pour le moment été annoncée, selon les informations de franceinfo. « Pour l’instant, nous n’avons pas d’interlocuteurs. Il y a un certain nombre de personnes qui appellent à manifester sur les réseaux sociaux et qui donc sont tout à fait aptes » à déclarer la manifestation, a aussi rappelé Laurent Nuñez.

    Si on ne connaît pas encore le dispositif de sécurité qui sera déployé samedi, on peut imaginer que les moyens seront conséquents. Samedi dernier, des dizaines de « gilets jaunes » ont descendu l’avenue des Champs-Elysées pour converger vers le palais de l’Elysée. S’en étaient suivies plusieurs heures de tensions entre manifestants et forces de l’ordre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  93. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h07min (commentaire N° 93)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LREM : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire sur l’origine de 144 000 euros de dons

    La Commission des comptes de campagne n’a pas réussi à identifier l’origine de certains dons perçus en 2017 par chèques, virements ou paiements électroniques.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  94. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h08min (commentaire N° 94)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire, mardi 20 novembre, sur l’origine de 144 000 euros de dons au mouvement La République en marche (LREM) effectués en 2017, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information d’Europe 1.

    Cette enquête est ouverte après un signalement de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP).

    Enquête confiée à l’Office anticorruption

    La CNCCFP a dénoncé au parquet de Paris des faits susceptibles de constituer une infraction à la législation sur la transparence de la vie publique, le 12 novembre, à la suite du contrôle des justificatifs de recettes transmis par l’association du financement du parti LREM.

    La Commission n’a pas réussi à identifier l’origine de certains dons perçus en 2017 par chèques, virements ou paiements électroniques pour un montant total de 144 000 euros. L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  95. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h09min (commentaire N° 95)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    LREM souhaite coopérer

    « Nous prenons acte sereinement de cette décision », a déclaré La République en marche. « La République en marche fournira évidemment toutes les informations aux enquêteurs afin de lever tous les éventuels soupçons », a assuré le parti de la majorité.

    La République en marche dit avoir « découvert par voie de presse la décision du parquet » d’ouvrir cette enquête.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  96. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h10min (commentaire N° 96)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    POINT DE VUE. « Gilets jaunes » : pourquoi le « bleu » Macron entre dans la zone rouge

    Les racines du mal sont profondes, et l’exécutif devrait se méfier davantage de ce mouvement s’il ne veut pas s’exposer à une « jacquerie électorale », analyse le chercheur Arnaud Mercier.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  97. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h11min (commentaire N° 97)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le mouvement des « gilets jaunes » est un mouvement composite, instable et explosif que le président Macron et son gouvernement semblent avoir bien du mal à comprendre.

    Les témoignages s’accumulent dans les médias pour montrer des gens qui disent se mobiliser dans les rues pour la première fois de leur vie, qui disent être plutôt des abstentionnistes chroniques tant ils sont dégoûtés de la politique partisane. Ils peuvent néanmoins être politisés, tout comme leurs soutiens dans les enquêtes d’opinion. Mais ils se déclarent dans des proportions diverses proches du Rassemblement national, des Républicains ou encore de La France insoumise.

    On voit que le cocktail est étonnant. Que se mêlent plusieurs colères : contre les taxes et le haut prix de l’essence, contre l’impôt plus largement, contre le président Macron et ce qu’il incarne comme politique et comme image projetée de la France (celle des grandes villes, de l’énarchie, des start-up technologiques, du libéralisme culturel, de l’ouverture sur le monde…).

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  98. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h12min (commentaire N° 98)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le mouvement a trouvé à s’exprimer sur les réseaux socionumériques, à travers d’innombrables groupes Facebook, parce que ces réseaux sont des contre espaces publics ou des espaces publics alternatifs, en ce sens que ceux qui s’y expriment donnent à voir aux autres membres l’existence de sentiments partagés d’invisibilité, de mépris à leur égard et d’oubli par le personnel politique comme par les médias ou les syndicats. Pour beaucoup de ces mobilisés, les habituels entrepreneurs de cause les délaissent… et réciproquement. Les racines du mal sont donc profondes, il convient ici d’en restituer la genèse.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  99. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h13min (commentaire N° 99)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Une pure colère

    C’est d’abord une colère qui s’exprime, au sens que le philosophe allemand Peter Sloterdijk donne à ce terme dans sa théorie du « thymos », à partir d’une libre interprétation de la notion inventée par Platon. Le thymos regroupe les notions ordinaires de fierté, d’orgueil, de sentiment de dignité et d’honneur avec, donc, pour envers psychologique le ressentiment.

    Peter Sloterdijk se livre à une critique des travaux de Freud, estimant réducteur le parti pris du père fondateur de la psychanalyse de faire des dynamiques de l’eros et de la libido les moteurs de l’action humaine. Selon lui, un tel prisme passe sous silence la capacité des hommes à agir pour préserver leur dignité et faire prévaloir leur honneur. Car il existe, selon lui, une « autostimulation des acteurs par l’élévation de ressources ‘thymotiques’ comme la fierté, l’ambition, la volonté de se faire valoir, la propension à s’indigner et le sens du droit. » (Colère et temps, 2007, p.35)

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  100. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h13min (commentaire N° 100)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Et Sloterdijk théorise l’existence de forces politiques historiques (au premier rang desquelles il place le communisme) comme « des banques de colère » qui « font avec les placements de leurs clients, des profits relevant de la politique du pouvoir » (idem, p.87). Mais selon lui, « on ne voit pas de mouvements ni de partis auxquels pourraient de nouveau revenir les fonctions d’une banque mondiale chargée de l’exploitation utopique et prophétique des impulsions thymotiques » (idem, p.282). D’où l’émergence de forces populistes et de trublions comme Donald Trump qui ne sont pas là pour canaliser le thymos, mais au contraire pour l’entretenir, verbe haut, propos provocateurs à gogo, poudre jetée sur les braises des ressentiments économiques, sociaux et culturels.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  101. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h14min (commentaire N° 101)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    D’où, aussi, l’émergence de mobilisations sporadiques comme celles des gilets jaunes, sans leaders ni idéologie, sans organisation institutionnelle préalable, sans rattachement proclamé et consensuel à un entrepreneur de cause existant. Et si le gilet jaune est un outil de mobilisation commode (il concerne l’automobile et la loi fait obligation à tous d’en avoir un dans son véhicule) il est aussi un magnifique symbole : le jaune fluorescent a vocation à rendre visible ceux qui le portent, même dans la nuit, même dans l’oubli !

    La colère des oubliés

    Cette colère, c’est celle de ceux qui se vivent comme des sans-grade, des oubliés, de tout et de tous :

    • des médias, qui ne les interrogent jamais ou presque ;

    • des villes, puisqu’ils vivent dans les campagnes périphériques, chassés qu’ils ont été des centres urbains par la spéculation immobilière et la gentrification des quartiers populaires ;

    • des services publics, puisque les uns après les autres, ils ont été fermés au nom de la sacro-sainte rentabilité ;

    • des forces politiques, puisque à l’ère du marketing politique qui optimise l’effort pour toucher les électeurs les plus rentables, à quoi bon se déployer dans les petites villes périphériques semi-rurales pour toucher un électorat désabusé qui a pris l’habitude de ne plus beaucoup voter.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  102. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h15min (commentaire N° 102)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Voilà des gens qui pour arriver à faire mieux que survivre ont choisi d’aller vivre ailleurs, plus loin, fuyant le bruit et la fureur des grands centres urbains, les loyers chers, les cohabitations socioculturelles qui leur pesaient. Par la force des choses, les gilets jaunes se sont mis au vert.

    C’est la France périphérique que le géographe Christophe Guilluy dépeint livre après livre (non sans polémique à cause d’une opposition duale jugée excessive avec les métropoles). L’économiste Laurent Davezies parle, lui, de « nouvelle fracture territoriale », décrivant la France périphérique en voie de fragilisation.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  103. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h16min (commentaire N° 103)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    ”Il s’agit, en moyenne, de petites communes (moins de 800 habitants), où la part d’immigrés est plus faible qu’ailleurs, où les femmes travaillent moins, où les habitants cultivent encore ce que j’appellerais le rêve américain : une maison individuelle en propriété, un jardin, deux voitures… Le lieu de travail y est 25 % plus éloigné du lieu de vie par rapport à la moyenne nationale, les emplois y sont peu qualifiés. Les habitants sont massivement en CDI, autrement dit, leur statut n’est pas précaire, mais les secteurs dans lesquels ils travaillent le sont. Ils sont, finalement, vulnérables (ces ménages ont de très hauts taux de dépenses contraintes : prêts immobiliers, transports, chauffage…) aux changements actuels.”
    — Laurent Davezies, économiste
    dans la revue Esprit (mars-avril 2013)

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  104. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h16min (commentaire N° 104)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Voilà donc des gens qui n’ont plus d’autre choix que de prendre leur automobile pour aller travailler – les petites lignes de car ou de train ayant fermé faute, dit-on, d’une rentabilité suffisante –, pour emmener leurs enfants à l’école qui n’est plus (loin s’en faut) dans chaque ville et village, pour poster une lettre, pour aller au supermarché car les commerces de proximité ont depuis longtemps périclité.

    Et voilà qu’on leur dit que les taxes sur l’essence sont justifiées car elles sont un outil de pilotage efficace pour orienter les choix des agents vers une transition écologique désirable.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  105. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h17min (commentaire N° 105)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le défaut de vision du président Macron

    C’est dans cette aussi navrante qu’incroyable erreur de raisonnement qu’émerge la part de responsabilité du président Macron dans ce mouvement. Une partie de ceux qui se mobilisent n’ont pas voté pour lui, pas même au second tour, il ne faut donc pas s’étonner s’ils le désignent comme la cible de leur colère. Mais pour d’autres, sa politique a exacerbé leurs frustrations.

    Le candidat Macron apparaissait comme presque vierge en politique, il avait réussi à incarner avec crédibilité un désir des Français de dégager les anciens professionnels de la politique. Mais n’ayant jamais été élu, le président Macron reste un bleu en politique et commet à ce titre des erreurs. Ce n’est pas l’exercice de contrition auquel il s’est livré à bord du porte-avions Charles de Gaulle qui suffira à effacer l’image négative qu’ont désormais de lui une majorité de Français.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  106. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h18min (commentaire N° 106)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Par son choix initial d’alléger l’ISF, il a fourni le scénario idoine pour se faire affubler l’étiquette désormais indélébile de « président des riches », rendant inaudible tout appel à l’effort fiscal des classes populaires et moyennes. Par ses petites phrases assassines sur les Français « réfractaires au changement » ou qui « n’ont qu’à traverser la rue » pour trouver du travail, il a heurté une partie de ceux qui défilent en jaune. Parce qu’ils savent justement qu’ils font des efforts, qu’ils ne se contentent pas de traverser la rue mais qu’ils avalent des dizaines de kilomètres chaque jour pour travailler.

    Parce qu’il a fini par se convaincre qu’il a été élu massivement, pour un programme de réforme social-libéral, alors que « le paradoxe du macronisme » est, qu’élu en bonne partie par défaut et ce dès le premier tour, les Français qui partagent son idéologie sont ultra minoritaires dans le pays, comme le montre avec maestria Luc Rouban dans son dernier livre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  107. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h19min (commentaire N° 107)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Par une réponse centrée exclusivement sur le pilotage fiscal, Emmanuel Macron exacerbe la colère de ceux qui prennent pour une provocation l’offre de toucher 4 000 euros de prime à la conversion pour acheter une voiture électrique, qui va donc leur coûter encore 15 à 20 000 euros, alors qu’ils se plaignent de devoir compter pour trouver 150 euros de plus par mois d’essence.

    Dans l’histoire de France, une telle erreur d’appréciation ne peut que rappeler l’anecdote racontée par Jean‑Jacques Rousseau d’une princesse qui aurait recommandé aux gueux qui demandaient du pain de manger de la brioche !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  108. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h19min (commentaire N° 108)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Rejets fiscal et politique entremêlés

    Face à la profondeur du mal, c’est un raisonnement politique que le président Macron et son équipe doivent adopter, et non un simple raisonnement fiscal. Et ce d’autant plus qu’une telle approche est inefficace puisque le consentement à l’impôt est devenu très problématique en France.

    Le directeur général de l’institut de sondage Ipsos, Brice Teinturier, fait du « rejet fiscal » un des marqueurs de ceux qu’il nomme des « PRAF » (« plus rien à foutre »… de la politique).


    ”74% des Français considèrent qu’entre les impôts et les taxes qu’ils acquittent et les aides et les moyens apportés en contrepartie par l’État (écoles, infrastructures, Sécurité sociale…) ils contribuent davantage au système qu’ils n’en sont bénéficiaires. (..) Cette évolution ne peut que nourrir le sentiment que ‘l’argent est mal utilisé’ ou que ‘le service rendu n’est pas à la hauteur’.”
    — Brice Teinturier, directeur général de l’institut Ipsos

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  109. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h20min (commentaire N° 109)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les réactions sur Twitter d’internautes soutiens déclarés au Président Macron, qualifiant les manifestants de « beaufs », traduisent ce qui apparaît de plus en plus comme une inquiétante fracture sociale, politique et axiologique entre deux catégories de Français.

    D’un côté figurent les Français qui sont les gagnants (élite mondialisée) ou les « laissés tranquilles » de la mondialisation (travailleurs des secteurs protégés par le statut ou par l’absence de concurrence directe avec les bas salaires pratiqués ailleurs).

    De l’autre, ceux qui en sont les victimes directes – que l’économiste Pierre-Noël Giraud appelle les Le déclassement, 2009).

    Les piliers de notre société de classe moyenne se sont effrités

    Les piliers de la société salariale avaient conduit à l’émergence d’une société relativement stabilisée autour d’une noyau central majoritaire de gens se vivant comme membres d’une large classe moyenne. Ils connaissent un effritement inquiétant pour le maintien du consensus social et du soutien au régime démocratique qui ne semble plus tenir ses promesses protectrices et émancipatrices. En témoignent de multiples facteurs :

    • la montée en puissance des travailleurs précaires, des travailleuses à temps partiel subi et des travailleurs pauvres, ou encore des « périphérisés » ;

    • le fait que la possession d’un travail ne soit plus un signe assuré d’intégration dans la classe moyenne ;

    • la remise en cause d’un certain nombre de protections sociales, comme la santé, puisqu’on sait que des membres des classes populaires et petites classes moyennes renoncent à des soins parce qu’ils sont trop chers où qu’ils ont été conduits à vivre dans des déserts médicaux ;

    • la raréfaction des services publics qui assuraient à la fois une proximité de service, des emplois locaux et étaient gages d’une reconnaissance de la nation à l’égard des territoires ;

    • ou encore « l’inflation scolaire » qui démonétise la valeur du diplôme, l’investissement massif des parents dans l’éducation ne conduisant plus automatiquement à la certitude d’obtenir un emploi, qui plus est stable, dans un domaine et avec un statut désirés.

    Il y a perception d’une rupture de l’idéal associant méritocratie à ascension sociale. Le tout se traduisant par une inquiétude grandissante pour l’avenir, surtout quand on éprouve la sensation qu’en dépit de ses efforts on n’arrive plus à s’en sortir correctement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  110. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h21min (commentaire N° 110)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le risque d’une jacquerie électorale

    Le mouvement des « gilets jaunes » dans sa spontanéité et l’éclectisme de ses slogans nous dit cette exaspération qui grondait. Elle s’exprime dans la rue aujourd’hui, mais ne pas traiter politiquement ses causes pourra conduire à une jacquerie électorale dans les urnes autrement plus déstabilisatrice que quelques milliers de blocages sur les routes.

    Les élections européennes, jugées sans enjeu réel, ont toutes les chances de devenir un excellent défouloir contre La République en marche selon la logique des François de Rugy, qu’un « en même temps » devenu un intenable oxymore : « J’entends l’expression d’une impatience. Il y a une attente très forte de résultats » et « nous poursuivrons la trajectoire prévue », celle d’une « écologie punitive », taxant pour obtenir des changements de comportements des automobilistes qui n’ont pas d’alternatives, alors sa cote virera au rouge carmin.

    D’autant plus que la promesse initiale de son engagement était d’aller, en marchant, à la rencontre des Français pour prendre leur avis, qu’il incarnait a priori une écoute bienveillante. Le sentiment de trahison de l’horizon d’attente qu’il avait su créer à son profit est déjà bien ancré chez nombre de Français. Il risque de s’exacerber encore sans réponse politique et concrète pour les territoires et pour les menacés par la mondialisation et la peur du déclassement.The Conversation

    Arnaud Mercier est professeur en information-communication à l’Institut français de presse, Université Paris 2 Panthéon-Assas. Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  111. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h25min (commentaire N° 111)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    colère, c’est le mot du moment. Il y a quelques années, on pouvait parler de colère, ce sentiment paroxystique qui peut en effet monter très haut, mais aussitôt redescendre, se mettre en sommeil, quand arrive le lundi matin, et qu’il faut reprendre le chemin du travail, déposer les enfants à l’école et remplir le frigo. À l’époque, la colère n’était que partie remise. On donnait rendez-vous aux prochaines élections, au prochain référendum, s’il y en avait un. La parole se libérait dans la salle de permanence des syndicats de l’entreprise ou, le soir, dans le local de la section du PS, PC…

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  112. Le Panda Le 21 novembre 2018 à 21h26min (commentaire N° 112)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Seine-et-Marne : péage gratuit à Coutevroult et barrage filtrant à la raffinerie

    Jusqu’à vendredi soir, les Gilets jaunes ont prévu de se retrouver à la barrière de péage de Coutevroult. D’autres actions ont été menées à Grandpuits et Fontainebleau.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Laisser un commentaire

Before you post, please prove you are sentient.

qui fut le premier président de la Veme république?

  Retour à l'accueil du Forum  



* Commentez sur les Voix du Panda. Identifiez-vous : Créér votre compte.
* Les commentaires ne seront ni votés, ni repliés.
* Commentaire du Rédacteur : Vert
* Commentaire de tout autre Intervenant : Bleu
* Les articles de l'auteur pourront êtres modifiés et réédités.
* Vous constatez un bug, avoir plus d'informations : Contactez nous.
* Pour participer au Média-Citoyen. Il est impératif d'Etre enregistré(e).
* Notre serveur vous renverra votre code sur votre e-mail validé.
* Vous pouvez lire, enregistrer, utiliser tous les articles du forum.
* Merci de nous en faire la demande.