Ecoutez l'article:



Macron inflexible, pour lui, certains faux gilets jaunes, homophobes et racistes sont devenus des casseurs

Auteur:
Son site
Par le 27 novembre 2018

Nous vous « Accusons » de vivre dans un autre monde que le nôtre. Telle la majorité des élu(e)s. Il n’est pas question de remettre en cause votre fonction. Il serait utile de prendre la hauteur utile à la dignité de la mission que vous avez voulue. La France ne sera jamais la « Monarchie » de quiconque. Avez-vous compris ? Aux sens de grands principes, la pédagogie n’est pas une substance. À quand le prochain acte ? C’est de l’abstrait et vous le dites, veuillez l’appliquer. Plus de simplicités et pas dans trois mois. Vous sortez 1er vainqueur d’un combat. Nous aurions pu nous en passer. Attention il n’est que partiel. Abroger les taxes sur les carburants remettre l’I.S.F en pleine vigueur. Le sapin de noël a perdu ses guirlandes et les enfants ne pourront que s’en souvenir. Plusieurs millions offerts aux plus riches, une réalité Monsieur.

« La situation est figée, la déception présente, 20% de manque à chaque ménage par mois»

« 55 milliards que vont devoir régler de gré ou de vie à trépas la France qui travaille »

Supporter de l’O.M bien, à mon sens ce n’est point la « France profonde ». Au Stade France hier dans le match de rugby perdu, ils ont donné ce qu’ils avaient dans le ventre, l’équipe de Noah à Lille tous ces sportifs font rêver la France réelle. Nos deux équipes ont perdu, il y a des défaites qui sonnent la relève de la liberté. Afin de se sustenter de rêves qui demain pourront devenir réalités, nous rêvons tous sans exception, c’est merveilleux ? « Restaurants du cœur » les demandeurs augmentent, plus d’un million selon les inscriptions en 2019 que pensez-vous faire ? La France sombre lorsque ce sont les « Gilets jaunes » qui apportent à des gens dans la rue « Café et soupe » scandale ou pas ? Coluche n’est plus là mais son œuvre se poursuit. Heureusement que pour certains les parents ne sont plus là, quel dommage qu’ils ne puissent nous conseiller ou vous orienter, non ?

Monsieur le Président, prendre conscience, des réalités est une force. Est survenue une modeste allumette qui touche la France. Il n’y a pas de haine, ni vengeance dans mes propos. Il est plus qu’indispensable de laisser vivre, avec nos familles et nos proches. Ma plume sourd en écrivant ce texte. N’ayant nul besoin de références venant de menteurs, mais de vécu, parfois avec des larmes de sang. La condamnation de l’accusé par un tribunal, ses larmes ne laissent trace que sur son banc.

Les fantasmes, les médias, laissent augurer une prochaine réunion ce prochain samedi 1er décembre. Vous avez les moyens de la sorte de calmer la France ? Sortir de ce massacre qui étreint toute la population?

Toutes les réunions auxquelles j’ai assisté jusqu’à ce jour, ne donne point la parole au « Peuple ». Bien loin, « Les protagonistes » se gargarisent de ce qu’ils ont fait. Les futurs candidats à un monde meilleur !

Les dangers sont divers, multiples, les urnes n’appartiennent à personne sauf aux électeurs. Vous avez les équipes pour éviter la « Fuites des ressources de la France » où ? Via les « Paradis fiscaux » livrez ce combat! Le peuple vous dira : « Merci » En entend les « médias » à tour de bras, parlé de vandalismes et n’avoir jamais vu, la plus belle avenue du monde en cet état. Votre intervention : « Ne correspond pas à la demande de la France. Vos suggestions sont à longs termes et non dans l’immédiat » L’urgence est là non dans les songes du futur, vous ne croyez pas Monsieur le Président ? « Attention l’écologie en l’instant ne remplace pas le concret » « La crise vous avez les moyens de la résoudre, vous avez changé votre langage, l’erreur monumentale reste que vous tranquillisez une apparence, non le cœur des problèmes » « Un discours de conciliations sans actes avec 100 milliards de déficit identique au film « Le Jouet » qui est ce dernier ?

Procédant ainsi, ils saoulent la population, l’image à l’international, fait passer la France tel un ramasse de poubelles. Alors que les douleurs réelles du peuple sont manipulées. En des « Cabinets » devenus « Secrets »

Ayant vécu 1 guerre, deux révolutions. Loin d’être le seul responsable, il y a aussi les fautes de présidents qui sont arrivé avant vous. Masse de citoyens des millions sont devenu apatrides. Tout comme ma personne. Donc de là nait pour certains haines, violences, les « Gilets jaunes » sont des pacifistes. Evitez dans faire des animaux d’ex corridas, jusqu’à mise à mort. L’Europe un espoir indéniable, L’union crée l’espoir, vous avez les moyens, les possibilités de rendre la voix du peuple de France sans imposer « Le Traité de Lisbonne » Vous avez aussi la possibilité du non maintien de votre « Cap ». Ramenez la « Paix » Mes séquelles : ayant vu tomber à mes côtés : amis, copains, et des gens que je ne connaissais pas, etc. Une minorité des cadavres jonchés dans leur sang, au sol, cela prend au ventre au cerveau en feu qui le reste à vie.

Flammes jamais éteintes, telles celles de tous « Soldat inconnu » comme « Le Boléro de Ravel »

Embué par ces séquelles, je l’ai constaté, l’hystérie dans leur cadre. Les ghettos continuent à pousser, où pour les forces de l’ordre, elles sont devenues des zones de non droit à moins de s’incorporer dans les camps de violences. Un service d’ordre vous protège normal. Qui a déchirée la France comme personne, les citoyens? Laissant la France incapable de penser. Vous pourrez sous peu constater le fruit des défaites, une certitude. Que nous dites-vous ce mardi, disant quoi ? Qui brase le vide ? Surtout pas le monde de la finance qui permet d’avoir une sale tribu. Nous ne sommes pas dupes. La honte des violences de ces dégâts sur Paris et Province, sont comme si une personne responsable se trouve face ou aux côtés de malades, ayant 40° de fièvre. Puis que quiconque n’appelle un médecin. Vous semblez à la hauteur, ou ce n’est point vous ? Pièce de Molière : « Le Malade Imaginaire ». La France a besoin de soins intensifs, n’ayant pas la compétence pour les traiter, il est hors de question d’abandonner le combat. Veuillez à prendre soin de vous des vôtres. Le principal danger, causé par le déficit des dettes de la France. Il ne suffit pas seulement de dire « Je les entends ».

En de telles conditions, pensez-vous que le peuple celui qui vote, lui vit, écoute, subit ? Nous sombrons : 2023 verra 1% de privilégiés possédant par des actions désarçonnées avoir les moyens de leurs souhaits. Est-ce faux ?

Il ne faut pas pensez que 1789, et la prise de La Bastille est une image.

La France ne peut-être salit par la simple décision du goût du pouvoir. Les casseurs qui sont arrivés pour tenir le rôle de saccageurs. Le ministre de l’Intérieur, le 1er Ministre, le gouvernement sont les coupables ? Votre parti créé à la même vitesse que votre élection, rut dans les murs. Ils sont parfois en danger de vie, c’est anormal? J’accuse d’ignorer ce qui se passe dans les banlieux de la France. Phénomènes existant avant 1965. Il fallait s’attaquer au cœur du problème, non se faire plaisir. Qui persiste à ignorer les vrais problèmes pour les élections à venir ? Vos prédécesseurs n’ont rien fait à cet effet, sauf prétendre « Nettoyer au karcher ». Constats : qui en tête. L’injustice sociale, le manque de pouvoir d’achat dont sont bridées toutes les manettes.

Le ministre de l’Intérieur, attaque Marine Le Pen. Les arrivistes ne vont jamais bien loin. La France sur des barils de T.NT. Acceptez ou pas de le constater ? Il n’y a aucun lien de confiance, entre les travailleurs et la masse des politiques. Seule pour certains la « Victoire financière » Nous sommes au bout du « Tunnel »

Des manipulations réelles arrivent par la masse de ceux qui siègent dans les deux Chambres qui sont des complices. Les Champs Elysées ne sont pas la France. Ils n’appartiennent pas à une élite mais à la France. Les syndicats parlons-en à quels moments se sont-ils proposer pour former une table ronde pour ouvrir un véritable débat. Les français, les électeurs ne sont pas fous, hurler « Victoire alors que c’est l’échec ». Les gilets jaunes étaient le tiers de la semaine dernière. Les chiffres 107 mille, 100 gardes à vue, plaisanteries dont la majorité des médias se font l’écho avec frénésies.

Demain il arrivera des drames par la diffusion des adresses personnelles des acolytes de tous partis, qui en est responsables? Les élu(e)s. agissant ouvertement ; je peux subir l’identique que les « Acteurs » de « Charlie ». Vous connaissez les vrais conflits ? Étant sur le terrain? Pour diriger il faut avant tout donner arborer l’exemple des réalités, non des décorations, volés à la République qui décernent par des décisions à voleurs, tueurs escrocs et Cie. Pensez-vous que nous pourrons aller plus loin ?

Indéniablement les pseudos « casseurs » ne vont pas en rester à ce stade, vous le savez. L’unité des partis politiques vous fera voir le sens du réalisme ? Votre fonction, pas facile évident. Ma lettre en R.A.R. envoyée à votre attention, aura-t-elle une réponse républicaine ? Qui sera conscient, d’en lire le contenu ?

La condition humaine, à la lecture de : « Germinal » « La Bourse », « Le ventre de Paris » devrait en faire réfléchir plus d’un. Le souvenir de la lettre du « Jeune Guy Môquet à ses parents » 17 ans, avant de mourir pour son pays, avec 27 autres. Il suffit de constater ces victimes, puis les gueules cassés !

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Macron inflexible, pour lui, certains faux gilets jaunes, homophobes et racistes sont devenus des casseurs, 10.0 out of 10 based on 1 rating

56 Commentaires sur ce billet

  1. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h32min (commentaire N° 1)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Taxes sur les carburants : pour François Hollande, « toutes les recettes tirées de ce surplus doivent être redonnées aux Français »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  2. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h38min (commentaire N° 2)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Benjamin Griveaux confirme que le gouvernement ne recevra pas les porte-parole des « gilets jaunes »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  3. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h40min (commentaire N° 3)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Après le temps de la fermeté, vient celui de la concertation. Emmanuel Macron veut l’ouvrir sur une période de trois mois aux syndicats, aux associations de défense de l’environnement et aux citoyens, mais a priori pas aux « gilets jaunes ». Le but est de décrisper la situation surtout sur le plan de la fiscalité écologique par l’écoute, le dialogue, les remontées de terrain et des solutions apportées par des représentants de la société civile.

    La concertation s’organise

    Le chef de l’État veut aussi créer un Haut conseil pour le climat composé d’experts et placé sous l’autorité du Premier ministre. On est loin de la position d’Édouard Philippe, qui a refusé la main tendue du leader de la CFDT Laurent Berger. Emmanuel Macron veut répondre aux « classes laborieuses », terme qui a fait réagir le Rassemblement national, les Républicains et La France insoumise, ainsi que Ségolène Royal sur France 3. Les « gilets jaunes », eux, sont en train de désigner des porte-paroles pour pouvoir peser.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  4. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h42min (commentaire N° 4)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  5. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h43min (commentaire N° 5)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Gilets jaunes », grande concertation, fiscalité des carburants adaptée… Ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel Macron sur la transition énergétique

    Le chef de l’Etat s’est exprimé mardi pour répondre aux inquiétudes soulevées par le mouvement des « gilets jaunes », tout en maintenant le cap fixé par le gouvernement pour sortir de l’énergie fossile.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  6. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h45min (commentaire N° 6)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Nous pouvons transformer les colères en solutions. » C’est sur cette formule qu’Emmanuel Macron a achevé son discours, mardi 27 novembre, devant des personnalités et des élus engagés dans la lutte contre le changement climatique, à l’Elysée. Le chef de l’Etat a présenté la très attendue Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et fixé « le cap de la transition énergétique » pour les prochaines décennies tout en répondant à la fronde des « gilets jaunes », après dix jours d’un mouvement citoyen inédit contre l’augmentation des taxes sur le carburant.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  7. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h45min (commentaire N° 7)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président a assuré qu’il entendait ces « protestations d’alarme sociale ». « Mais il y a aussi une alarme environnementale », a-t-il défendu, détaillant le cap de l’exécutif, les mesures et la méthode pour parvenir à concilier « transitions écologique et sociale ». Voici ce qu’il faut retenir de son intervention.

    Sur les « gilets jaunes » : compréhension de la colère mais intransigeance face aux violences

    Rassurer… Le chef de l’Etat s’est attelé à rassurer les « gilets jaunes ». « Je crois comprendre très profondément les attentes et les frustrations, ces colères sourdes, ces rancunes et ses rancœurs des citoyens », qui durent depuis « plusieurs décennies », a affirmé Emmanuel Macron. En cause, selon lui : « Des vies empêchées et bloquées par les taxes et les normes » pour « ceux qui roulent beaucoup et qui [ont] déjà du mal à finir leurs fins de mois ». « Ils [les manifestants] disent que ce sont toujours les mêmes qui font les efforts et ils ont raison », a reconnu Emmanuel Macron, qui les a présentés comme les victimes de « la facture de quarante ans de petites décisions, d’évitements ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  8. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h46min (commentaire N° 8)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    ”C’est une France à qui on a demandé beaucoup. On ne peut pas considérer qu’on fera une France nouvelle sans elle, ou malgré elle.”
    — Emmanuel Macron
    à l’Elysée

    Sans compter que « les inégalités sociales (…) sont bien souvent doublées d’inégalités environnementales », a ajouté le président, remarquant que ceux qui vivent dans « les passoires thermiques, les logements mal isolés » sont souvent « les citoyens les plus modestes ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  9. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h47min (commentaire N° 9)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Face à ces inquiétudes, Emmanuel Macron s’est prononcé pour « une écologie populaire » et a promis que la transition écologique ne rendrait pas « encore plus difficile la situation de nos citoyens en zone rurale ou périurbaine ».


    ”Je refuse cette alternative dans laquelle on voudrait nous plonger et qui dirait : ‘l’écologie est un truc d’urbains et de bobos’.”
    — Emmanuel Macron
    à l’Elysée

    … mais refuser les violences. En parallèle de ce message rassurant, Emmanuel Macron s’est opposé aux violences commises lors de certains rassemblements. « Le respect, la décence commune s’imposent partout dans le pays », a-t-il rappelé, martelant qu’il « ne céderai[t] rien à ceux qui veulent faire passer le désordre ». Tout en assurant qu’il « ne confond[ait] pas ces actes inacceptables avec les manifestations sur lesquelles ils se sont greffés ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  10. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h49min (commentaire N° 10)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Je ne confonds pas les casseurs avec les citoyens qui veulent faire passer un message.”
    — Emmanuel Macron
    à l’Elysée

    Il a aussi envoyé un message à ses opposant politiques : « On ne peut pas avoir demandé la taxe carbone il y a quelques années et dénoncer aujourd’hui la hausse du prix des carburants », assurant qu’il « n’aur[ait] aucune faiblesse à l’égard de ceux qui manipulent, instrumentalisent et cherchent la violence ».
    ===============
    Alors merci de nous expliquer pour votre gouvernement refuse de recevoir les « gilets jaunes » ils sont sales?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  11. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h50min (commentaire N° 11)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur le cap : plusieurs annonces pour soutenir la transition écologique et énergétique

    Emmanuel Macron l’a annoncé d’emblée : le gouvernement ne changera pas de cap en matière de transition écologique. « On ne peut pas être le lundi pour l’environnement et le mardi contre l’augmentation des prix du carburant », a-t-il martelé. Car la pollution fait déjà de nombreuses victimes en France, a-t-il rappelé, chiffres à l’appui : « Toutes les dix minutes, un Français meurt prématurément de la pollution », soit « 48 000 décès par an. C’est plus que tous les accidents de la route, les meurtres, les noyades, les suicides et les accidents domestiques réunis. »

    Le chef de l’Etat a ainsi rappelé l’un des objectifs principaux du plan de transition énergétique : « Passer d’une France où 75% de l’énergie consommée est d’origine fossile à une France où, en 2050, la production et la consommation seront totalement décarbonées. » Pour parvenir à cette « désintoxication », le président a fait plusieurs annonces :
    ==============
    Une présentation d’écoute pour un public de pouvoir? Pas pour la population du peuple France

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  12. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h51min (commentaire N° 12)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La création d’un Haut Conseil pour l’action climatique. « Il doit permettre de rétablir des faits, des vérités scientifiques », a expliqué Emmanuel Macron. Et d’ajouter : « On ne peut pas permettre de confronter des avis sur des fausses informations et des contre-vérités. » Ce Haut Conseil, chargé d’apporter un éclairage indépendant sur la politique du gouvernement en matière de climat, sera présidé par la climatologue franco-canadienne Corinne Le Quéré, et composé de douze autres scientifiques, économistes, ingénieurs et experts, précise la présidence dans un communiqué. Il est d’ores et déjà qualifié de superflu par l’opposition et des ONG.
    ===============
    C’est une évidence à 1000 contre 0

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  13. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h53min (commentaire N° 13)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La fermeture de 14 réacteurs nucléaires d’ici à 2035. En préambule, Emmanuel Macron a rappelé que le « nucléaire nous permet aujourd’hui de bénéficier d’une énergie décarbonée et à bas coûts ». « Je n’ai pas été élu sur un programme de sortie du nucléaire mais sur une baisse de 50% de la part du nucléaire dans notre mix énergétique », a-t-il indiqué, précisant que l’échéance pour atteindre cet objectif avait été repoussée à 2035. D’ici là, 14 des 58 réacteurs nucléaires auront été arrêtés, a-t-il annoncé. En plus des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), qui fermeront « à l’été 2020 », quatre à six supplémentaires doivent s’arrêter d’ici à 2030, a-t-il précisé. C’est EDF qui devra fixer la liste précise des réacteurs concernés, mais il n’y aura « aucune fermeture complète des sites », a assuré Emmanuel Macron.
    =============
    Mais où sera la majorité des opposants en 2035?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  14. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h54min (commentaire N° 14)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Un investissement de 7 à 8 milliards d’euros par an dans les énergies renouvelables. Pour pallier la baisse de la part des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz) et du nucléaire dans la production d’énergie en France, Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de développer les énergies renouvelables, avec, « à l’horizon 2030 », un triplement de l’éolien terrestre et une multiplication par cinq du photovoltaïque. Concernant l’éolien en mer, le premier parc sera mis en service au large de Saint-Nazaire durant le quinquennat « et nous lancerons quatre nouveaux appels d’offres ». Le soutien à l’essor de ces énergies va passer de 5 milliards d’euros actuellement « à 7 à 8 milliards d’euros par an », a annoncé le président. Dans le détail, les dépenses annuelles doivent atteindre jusqu’à 8 milliards d’euros d’ici la fin de la PPE, qui s’achève en 2028, selon l’Élysée. Cela représente un total de 71 milliards d’euros de soutien aux énergies renouvelables sur 2019-2028.
    ============
    Explications technocratiques et rien d’autres !

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  15. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h55min (commentaire N° 15)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur la méthode : une concertation de trois mois dans toute la France

    Une « grande concertation ». Outre ces mesures, le chef de l’Etat a annoncé une « grande concertation de terrain » durant trois mois. Objectif : que « les acteurs économiques, sociaux et les territoires » construisent ensemble des « solutions et méthodes d’accompagnement » dans la transition écologique.

    Emmanuel Macron invite « toutes les associations intéressées », y compris « les manifestants des ‘gilets jaunes' », à « y prendre part et proposer des solutions ».
    ”Ils évoquent la fin du monde et nous on évoque la fin du mois. On va traiter les deux.”
    — Emmanuel Macron
    à l’Elysée

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  16. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h56min (commentaire N° 16)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Le problème que nous avons aujourd’hui, c’est la déclinaison programmatique des solutions que nous apportons », a justifié le chef de l’Etat. « Nous n’avons pas réussi, en méthode, à faire en sorte que les solutions et les accompagnements soient au rendez-vous pour tout le monde, c’est vrai », a reconnu Emmanuel Macron, qui a cité l’exemple du chèque-énergie. « Le chèque-énergie, [les citoyens] ne savent pas ce que c’est et, en toute vérité, moi non plus ! » « Quand ça n’est pas assez concret, assez simple, les gens ne l’utilisent pas. »

    Vers une taxe sur les carburants modulable ? Autre solution apportée pour tenter d’apaiser les « gilets jaunes », le président a ouvert la porte à une éventuelle modulation de la taxe sur les carburants (TICPE) en fonction de leur cours mondial. « Il nous faut construire une méthode pour (…) adapter toute nouvelle hausse de la taxe à l’évolution des prix du pétrole », a assuré Emmanuel Macron. En clair : baisser la taxe en cas de nouvelle « envolée des cours mondiaux », afin que les automobilistes les plus dépendants des carburants n’en paient pas le prix.
    ============
    Vous passez vos fêtes de fin d’année 2018 où ?

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  17. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h57min (commentaire N° 17)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
  18. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 19h59min (commentaire N° 18)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Pouvoir d’achat : vérités et idées reçues

    La politique fiscale d’Emmanuel Macron génère des gagnants et des perdants. Voici lesquels. Mais attention aux raisonnements à courte vue…

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  19. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h00min (commentaire N° 19)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L a grogne des « gilets jaunes » contre la montée des prix des carburants, les députés de la majorité l’avaient bien vu venir. La preuve ? Le député LREM Matthieu Orphelin avait mis sur la table des idées pour aider les plus modestes à encaisser la hausse des prix du carburant et de l’énergie en général. Mais le député proche de Nicolas Hulot s’était ensuite vu opposer une fin de non-recevoir par Matignon. Ses amendements au projet de loi de finances, datés de fin septembre, ont donc été repoussés avant qu’Emmanuel Macron, au pied du mur, ne cède à la pression populaire, quitte à distribuer…

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  20. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h04min (commentaire N° 20)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Les gilets jaunes sceptiques et agacés en écoutant Macron

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  21. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h04min (commentaire N° 21)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Sur un Discord d’organisation des « gilets jaunes » qui regroupe 10 000 personnes, l’intervention présidentielle semble n’avoir eu aucun effet.

    « Bla bla bla » : c’est peut-être la formule qui est la plus revenue sur le réseau social Discord « Gilets jaunes organisation » mardi matin, pendant le discours d’Emmanuel Macron, censé annoncer des mesures. Pas de surprises, le président de la République n’a pas vraiment convaincu.
    Prix du carburant: la réponse de Macron aux gilets jaunes
    10 000 personnes sont inscrites sur ce serveur, à mi-chemin entre le service de messagerie et le forum. Et ça fourmille de débats. Certains d’entre eux étaient branchés sur les différentes chaînes d’info pendant le discours élyséen.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  22. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h06min (commentaire N° 22)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Loin des préoccupations

    Ces gilets jaunes ont été particulièrement agacés par le fait qu’il ne les cite que très peu, et surtout très tard. Pour leur dire qu’ils pourront participer à la consultation qu’Emmanuel Macron souhaite organiser pendant trois mois sur la transition écologique.

    Le président de la République apparaît toujours aussi loin des préoccupations « du peuple », d’après eux. « Quand il reste 10 euros à la fin du mois ? On est plutôt à découvert oui », écrivent plusieurs d’entre eux.

    Contactée par L’Express, Chantal, coordinatrice régionale à Marseille, parle « d’enfumage ». « Si on l’écoute, on a rien compris, il dit qu’on a juste des « sentiments ». Mais non. On est des gens qui réfléchissent, qui s’appuient sur des textes. Nous sommes des gens qui pensent et qui réfléchissons. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  23. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h06min (commentaire N° 23)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Une campagne de com’ de trois mois »

    La consultation qui s’annonce ? Elle n’y croit pas trop Chantal, qui parle plutôt « d’une campagne de com’ de trois mois » à venir pour le gouvernement. Bruno, de l’Hérault, a vu un président en « pré-campagne européenne » et « communicant très habile ».

    Mais pour lui, la porte est ouverte. « On ne peut pas refuser d’entrer dans le débat alors qu’on en organise nous-même » mais il faut des « garanties » que ça puisse aboutir à quelque chose. Et ce quelque chose, il dépasse de loin la question de la transition écologique.

    « La condition, c’est qu’il n’y a pas de limite au débat, qu’on puisse parler des institutions et d’une future constitution », dit Bruno à L’Express. Ce dont n’a absolument pas parlé le président de la République dans son intervention.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  24. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h08min (commentaire N° 24)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « En mode kalachnikov »

    Il trouve quand même qu’il y a une ouverture. « Il a entendu », juge-t-il. Pas du tout l’avis de la grande majorité de celles et ceux qui osent prendre la parole sur le fil de discussion général du Discord dont il est membre.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  25. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h09min (commentaire N° 25)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le mouvement des gilets jaunes
    Comment conjurer la malédiction du pouvoir
    Prix du carburant: la réponse de Macron aux gilets jaunes
    Le retour de la taxe flottante ?

    En effet, là-bas, on est « en mode kalachnikov » comme dit Bruno et on prépare déjà « l’acte 3 » de la mobilisation, théoriquement samedi à Paris. Sur les moyens d’action ou même sur les objectifs, ça diverge beaucoup d’un message à l’autre. Et impossible de connaître leur représentativité, s’ils en ont une. Mais il ne s’est pas trouvé une personne pour défendre la position présidentielle mardi matin.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  26. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h31min (commentaire N° 26)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le président de la République apparaît toujours aussi loin des préoccupations « du peuple », d’après eux. « Quand il reste 10 euros à la fin du mois ? On est plutôt à découvert oui », écrivent plusieurs d’entre eux.

    Contactée par L’Express, Chantal, coordinatrice régionale à Marseille, parle « d’enfumage ». « Si on l’écoute, on a rien compris, il dit qu’on a juste des « sentiments ». Mais non. On est des gens qui réfléchissent, qui s’appuient sur des textes. Nous sommes des gens qui pensent et qui réfléchissons. »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  27. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h33min (commentaire N° 27)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    https://soundcloud.com/user-172677374-399450972
    Lien à télécharger tant ce que dit cet article semble à mon modeste avis en plein dans la rélité
    Le Panda
    Patrick Juan

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  28. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h36min (commentaire N° 28)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le ministre de la Transition écologique doit les recevoir ce mardi après-midi, à la demande d’Emmanuel Macron.

    Alors qu’Emmanuel Macron finissait la présentation la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et réagissait au mouvement des gilets jaunes, l’Élysée a annoncé que le ministre de la Transition écologique François de Rugy allait recevoir ce mardi après-midi des représentants des « gilets jaunes » à la demande du chef de l’État, sans préciser qui allait composer cette délégation.

    D’après l’Agence France presse, cette réunion au ministère doit se dérouler dans la foulée du discours du chef de l’Etat, qui a annoncé une « grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale ».

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  29. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h39min (commentaire N° 29)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Emmanuel Macron été élu 8e président de la Ve République française, le 7 mai, contre la patronne du FN Marine Le Pen. Âgé de 39 ans, c’est le plus jeune chef d’État de l’histoire de la France. Emmanuel Macron gouverne avec son Premier ministre, Édouard Philippe qui a déjà remanié plusieurs fois son gouvernement, notamment à l’occasion des départs de François Bayrou et Nicolas Hulot. Le président a mis en oeuvre un style « jupérien », un exercice du pouvoir très vertical et contrôlé, qu’il tente d’assouplir à mesure que sa cote de popularité s’effrite.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  30. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h40min (commentaire N° 30)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Comment conjurer la malédiction du pouvoir

    Le renoncement, la dérive technocratique : le chef de l’Etat navigue entre ces deux écueils

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  31. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h41min (commentaire N° 31)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Macron à l’heure des révisions

    Emmanuel Macron est confronté à une épreuve qui le contraint au changement. A commencer par sa méthode.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  32. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h42min (commentaire N° 32)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le gouvernement ne recevra pas les gilets jaunes

    Lundi, huit porte-parole ont pourtant été désignés avec cet objectif.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  33. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h43min (commentaire N° 33)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Ras-le-bol fiscal: ce jour où Hulot a mis en garde Philippe

    Selon Libération, le ministre aurait alerté le gouvernement sur les risques d’une grogne après la hausse de la fiscalité.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  34. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h44min (commentaire N° 34)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    En Grèce, Hollande parle d’Europe et tacle Macron

    L’ex-président socialiste s’est exprimé, depuis Athènes, au sujet du mouvement des gilets jaunes.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  35. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h45min (commentaire N° 35)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « On ne peut pas être lundi pour l’environnement, et mardi contre la hausse du prix du carburant » : regardez en direct le discours d’Emmanuel Macron

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  36. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h47min (commentaire N° 36)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Au grand jeu des ressemblances et des différences entre le Movimento 5 Stelle italien (Mouvement 5 étoiles, M5S) et le mouvement des « gilets jaunes » français, la première différence – et ce n’est pas la seule, loin de là – qui saute aux yeux a un nom et un prénom : Beppe Grillo. Car les « 5 étoiles », contrairement aux « gilets jaunes », ont un leader historique. Ou plutôt un père fondateur.

    Le rôle du leader

    Le comique génois, 70 ans aujourd’hui, a commencé il y a déjà treize ans son grand tour de la Péninsule, en le ponctuant de spectacles sulfureux (intitulés « Vaffa », autrement dit « Vaffanculo », « Va te faire foutre ») qui appelaient tous les Italiens, chômeurs, étudiants, salariés, retraités, à la révolte. Se montrant plus direct, plus prosaïque et plus incisif que le mouvement des « gilets jaunes », il lançait ses anathèmes contre « i politici », les politiciens, ces corrompus de naissance, en invitant tous ceux « d’en bas », tous ceux qui souffrent de « mal di pancia » (« mal au ventre »), ou qui en ont tout bonnement marre d’être méprisés, dédaignés, exploités, à se soulever. Contre qui ? Contre le « système ». Contre les « partis ». Contre « la fausse démocratie ». Il a donné ainsi le jour à un mouvement social antisystème, antipolitique, anti-partis parfaitement élaboré.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  37. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h48min (commentaire N° 37)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Beppe Grillo ou la « Vaffan » attitude

    Très baroque dans ses formulations, très « commediante » dans sa méthode, Grillo volera alors de succès en succès. Le point d’orgue sera « le « V-Day », le 8 septembre 2007, une immense mobilisation publique pour modifier la loi électorale, il recueille 336.000 signatures, pas assez pour pouvoir réclamer un référendum (il en faut 500.000), mais quand même. 336.000 signatures : presque le chiffre obtenu par les « gilets jaunes » lors de leur mobilisation du 17 novembre.

    Donc, le Movimento italien a un chef contrairement au mouvement français. Il est théâtral quand les « gilets jaunes » sont terre à terre, réalistes. Mais tous deux démontrent des capacités de mobilisation analogues.

    Comme le sont les piliers de leur populisme. Oui, dans les deux cas, on peut parler de « populisme ». Puisqu’ils en appellent tous les deux à la « démocratie directe », sans intermédiaire, et à la guerre à la « démocratie libérale », qui n’est selon eux qu’une fiction, et qu’ils soutiennent avec la même ferveur être « ni de droite ni de gauche », mais une libre association de citoyens. Voilà pour les origines.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  38. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h48min (commentaire N° 38)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    La place d’internet

    Quant aux méthodes, au premier abord, elles semblent voisines. Le mouvement des « gilets jaunes » s’est mis en marche grâce à internet. Le Movimento italien aussi, mais lui rassemble et recrute exclusivement par le web. Il est géré à partir d’une plateforme informatique milanaise appelée « Rousseau », qui est habilitée à contrôler opérations de vote et choix politiques. Les élus (221 députés, 109 sénateurs, 14 parlementaires européens) sont tenus de verser 300 euros par mois sur leurs indemnités : un joli pactole que gère justement « Rousseau ». Le recours au web, pensent pas mal d’observateurs en Italie, masque l’absence de programme et le manque de propositions concrètes, au profit de la contestation en soi. Le Movimento dit par exemple non à tout ce qui est « grands travaux », et oui systématiquement à tout ce qui est assistance, tel le « revenu de citoyenneté » que devraient percevoir les plus pauvres des citoyens italiens.

    Que fera le mouvement des « gilets jaunes » s’il devait s’installer durablement dans le paysage politique ? Se contentera-t-il de réclamer « Macron démission » tout en exigeant des subsides pour les plus défavorisés ? L’exemple italien qui fait plus appel aux émotions collectives qu’aux considérations rationnelles fera-t-il école ? Il est bien trop tôt pour prédire quoi que ce soit.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  39. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h50min (commentaire N° 39)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Du mouvement social au parti politique

    Mais ce qui rend surtout aléatoires les comparaisons entre les deux mouvements, c’est leur histoire. Le Movimento italien, qui est le plus ancien, a subi un choc profond en accédant au pouvoir. Un choc qui s’est accompagné de la relative mise à l’écart de Beppe Grillo, devenu le « garant » qui se contente apparemment de distribuer bonnes ou mauvaises notes à travers son blog. D’abord, il y a eu l’entrée du Movimento en grande pompe dans au moins deux municipalités significatives, Rome et Turin en 2016. C’est comme si les « gilets jaunes » se mettaient à gérer Paris et Marseille. Ensuite, il y a eu le succès fulgurant du M5S aux législatives du 4 mars (32% des suffrages), qui a acté la mutation définitive d’un « mouvement social » en un « parti politique populiste organisé », dont le grand patron n’est autre, par la force des choses, que le vice-président du Conseil et ministre du Travail, Luigi Di Maio, 32 ans, qui gouverne en compagnie de l’autre populiste péninsulaire marqué à l’extrême droite, Matteo Salvini, chef de file de la Ligue. Réalisant de la sorte une habile cohabitation entre les revendications productivistes du Nord et celles du Sud, plus portées sur l’assistance. Les deux populismes chevauchent donc ensemble les mécontentements populaires en avançant d’éventuelles ruptures radicales avec le passé – par exemple, l’idée un moment caressée de sortir de l’euro.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  40. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h50min (commentaire N° 40)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Italie : le très inquiétant programme de gouvernement de Salvini et Di Maio

    Le mouvement des « gilets jaunes » français est évidemment à des années-lumière de toute hypothèse de conquête du pouvoir. Pour le moment. Mais ses appels aux perdants de toute origine, aux angoissés de la mondialisation, aux périphéries délaissées, aux victimes d’un système fiscal injuste et particulièrement suffocant, pourraient bien un jour ou l’autre dessiner une géographie innovante des exclus de la prospérité contre les inclus, des laissés-pour-compte contre les nantis, de ceux qui crèvent de devoir payer des impôts et des factures contre les « riches », dont Emmanuel Macron serait le président.

    Le slogan numéro un du mouvement des « gilets jaunes » n’est-il pas « Macron démission » ? Synthétique et définitif. « Grenelle, qu’est-ce que c’est ? » doivent se demander les « gilets jaunes » face à la proposition du secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, d’une grande négociation entre partis, syndicats et associations pour une refondation de la politique sociale. Exactement comme ceux du Mouvement 5 étoiles, qui sautent à pieds joints sur toute médiation grâce au système des clics sur le web.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  41. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h51min (commentaire N° 41)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Mais le partage du pouvoir sur des bases prosaïques (le Nord à la Ligue, le Sud au M5S) est loin de recouper la dialectique française entre zones périurbaines et zones rurales aux exigences contradictoires. Les revendications des « gilets jaunes », qui mêlent en fait certains thèmes du Movimento italien et d’autres de la Ligue, laissent présager que le populisme de l’Hexagone pourrait être un populisme du troisième type.

    Mais, s’ils ne se consolident pas comme le M5S, vers quel parti les « gilets jaunes » pourraient orienter leurs bulletins de vote, par exemple aux élections européennes de mai 2019 ? Vers Jean-Luc Mélenchon ou vers Marine Le Pen ? Difficile d’être sûr de la réponse, même si l’histoire enseigne que dans les situations les plus visqueuses, lorsque deux sujets politiques voisins se présentent sur le marché, l’un plus flou et l’autre plus caricatural, c’est le second qui l’emporte. Au nom de la sainte simplicité. Mais personne, aujourd’hui, n’a d’éléments pour soutenir que le mouvement des « gilets jaunes » pourrait faire un choix de ce genre en se jetant dans les bras de Marine Le Pen.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  42. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h52min (commentaire N° 42)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Après les « gilets jaunes », le danger de la récupération populiste

    Mais, pour en revenir au jeu des différences-ressemblances, il y a en réalité un seul thème important sur lequel le doute n’est pas permis qui rapproche les deux mouvements sérieusement : le choix de la couleur. Pour le populisme made in Italy comme pour le populisme made in France, c’est le jaune qui a été choisi.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  43. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h54min (commentaire N° 43)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    L’association lance cette semaine sa 34e campagne hivernale de distribution alimentaire et lance un appel aux bénévoles.

    Les piles de boîtes de conserve, de pâtes, de boîtes de gâteaux, de produits laitiers… diminuent à vue d’œil. Les bénévoles distribuent les colis à la chaîne, mais avec un sourire pour chaque personne. De l’autre côté des tables, des dizaines de bénéficiaires – carte d’inscription ou de réinscription dans une main, cabas à roulette dans l’autre – patientent en attendant leur tour.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  44. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h55min (commentaire N° 44)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Nous sommes dans le centre de distribution des Restos du cœur du XIe (l’un des 7 centres de la capitale) où la campagne hivernale de l’association créée par Coluche il y a 34 ans a débuté ce lundi. 24 heures avant le lancement national officiel prévu ce mardi.

    «Normalement on accueille les bénéficiaires avec un café»

    « Il est encore trop tôt pour savoir si nous aurons plus de demandes que l’année dernière », explique Anne Lacroix, la responsable bénévole du centre qui a distribué des colis à plus de 2000 bénéficiaires durant la campagne précédente.

    « Ce qui est sûr, c’est que notre local de la rue Cesselin (ouvert aux bénéficiaires domiciliées dans les IIe, IIIe, XIe et XIIe arrondissements) est un peu trop petit », complète Philippe, adjoint de la responsable.

    « L’esprit des Restos, c’est autant le quantitatif que le qualitatif. Normalement, on accueille les bénéficiaires avec un café, dans un espace de convivialité. Ici, nous n’avons pas la place de le faire. Heureusement, un généreux donateur nous a payé un auvent extérieur. Les gens qui patientent dehors sont à l’abri de la pluie », ajoute le bénévole.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  45. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h55min (commentaire N° 45)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    «Une très forte augmentation des besoins pour les gens de la rue»

    « Sur l’ensemble de la capitale, nous avons accueilli 17 400 personnes durant la précédente campagne hivernale. Avec une forte proportion de travailleurs pauvres et de femmes seules avec enfant », précise Antoine Bour, président des Restos du cœur de Paris.

    Impossible de dire dès maintenant si le nombre de bénéficiaires (accueillis sous conditions de ressource en fonction de leur « reste à vivre » une fois retiré leur loyer) sera similaire cette année.

    « On note en tout cas une très forte augmentation des besoins pour les gens de la rue et les très grands exclus que les Restos aident toute l’année », souligne Antoine Bour, en rappelant que l’action de l’association ne se limite pas à la distribution de colis alimentaires durant l’hiver.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  46. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h56min (commentaire N° 46)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    «Nous ne refuserons personne»

    S’il s’inquiète d’une éventuelle diminution du FEAD (le Fonds européen d’aide aux démunis, qui représente un quart des ressources des Restos), le président de l’antenne parisienne de l’association assure que la campagne hivernale 2018-2019 ne sera pas impactée.

    « Nous ne refuserons personne », insiste-t-il avant de souligner que le principal problème à Paris, c’est le recrutement des bénévoles. En particuliers pour assurer les distributions en journée. « Dans le XIe, nous n’avons pas ce problème. Nous pouvons compter sur une équipe d’une soixantaine de bénévoles », se félicite Philippe tandis que les bénéficiaires continuent à affluer dans le petit local.

    Parmi eux, Salem, 68 ans, qui s’est inscrit pour la première fois aux Restos du cœur. « Il n’y a pas de honte », lâche le retraité qui dispose d’une toute petite pension. « Une fois que j’ai payé mon loyer, il me reste à peine 400 € pour vivre. C’est très dur. Alors, ça va bien m’aider », conclut-il en montrant le colis-repas qu’il viendra chercher une fois par semaine aux Restos jusqu’en mars prochain.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  47. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h57min (commentaire N° 47)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Face aux gilets jaunes, Macron joue la carte de l’écologie
    Après deux semaines de mobilisation contre la taxe sur les carburants, le président de la République va enfin prendre la parole. Ce mardi 27 novembre, Emmanuel Macron doit annoncer des mesures « à court et à long terme » pour répondre aux « colères » exprimées par les gilets jaunes. Sans pour autant changer de cap politique.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  48. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 20h58min (commentaire N° 48)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Marion Maréchal n’a « pas pu s’empêcher » de manifester avec les gilets jaunes
    L’ancienne députée Front national, Marion Maréchal, qui a lancé une école de sciences politiques à Lyon et refuse de revenir en politique, est allée manifester aux côtés des gilets jaunes samedi sur les Champs-Elysées, rapporte lundi 26 novembre Le Figaro.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  49. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h07min (commentaire N° 49)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Face aux gilets jaunes, comment Macron peut-il sortir de l’impasse?
    La balle est dans son camp. Mais pour en faire quoi? Après un acte 2 des gilets jaunes marqué par une baisse de la mobilisation et des violencessur les Champs-Elysées ce samedi 24 novembre, Emmanuel Macron est attendu au tournant. Il doit annoncer mardi des mesures pour accompagner les citoyens modestes dans la transition écologique. Car malgré la grogne des gilets jaunes -essoufflée dans la rue mais toujours soutenue par les Français- Emmanuel Macron ne veut pas changer de cap et continue de mettre en avant la nécessité de lutter contre la pollution et le dérèglement climatique.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  50. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h09min (commentaire N° 50)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « La manifestation des Champs-Elysées est d’ultradroite », estime un historien des mouvements sociaux

    Les symboles brandis par les manifestants et la logique d’affrontement montrent la couleur politique du rassemblement émaillé d’incidents sur l’avenue parisienne, selon l’historien Sylvain Boulouque.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  51. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h10min (commentaire N° 51)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  52. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h12min (commentaire N° 52)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Des affrontements ont eu lieu, samedi 24 novembre, sur les Champs-Elysées à Paris, lors d’un rassemblement de « gilets jaunes », malgré l’interdiction de manifester sur l’avenue. Dans ce cas précis, il s’agissait « majoritairement d’une manifestation d’extrême droite », estime sur franceinfo Sylvain Boulouque, historien des mouvements sociaux.

    Le chercheur évoque notamment une « coloration politique » des drapeaux représentés sur les Champs-Elysées, parfois frappés du Sacré-Cœur ou de la fleur de lys. « Des appels fleurissent également sur tous les sites de le droite radicale pour descendre les Champs-Elysées et prendre d’assaut l’Elysée, ou du moins s’en rapprocher », ajoute-t-il, tout en soulignant la dimension symbolique de la place de la Concorde, l’objectif initial de ces participants. « On ne trouve pas ça dans d’autres appels à manifester. »

    « Cela ne veut pas dire, et loin s’en faut, que tous les ‘gilets jaunes’ sont d’extrême droite, estime toutefois Sylvain Boulouque, et qu’il n’y ait pas, de la part de la gauche radicale, une volonté de jeter l’huile sur le feu ou la volonté de récupérer tout ou partie du mouvement. » Selon cet historien, le mouvement reprend en partie la France du non au traité constitutionnel de 2005, avec une gauche radicale et un « non » de droite.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  53. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h14min (commentaire N° 53)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Violences des « gilets jaunes » à Paris : Christophe Castaner met en cause Marine Le Pen, qui dénonce une « petite politique politicienne »

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  54. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h15min (commentaire N° 54)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    « Gilets jaunes » : et les Champs-Elysées se couvrirent de gaz lacrymogènes…

    Ils étaient quelque 8 000 à braver l’interdiction de manifester sur l’avenue parisienne. Se revendiquant « pacifistes », le face-à-face avec les forces de l’ordre a rapidement tourné à l’affrontement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  55. Le Panda Le 27 novembre 2018 à 21h17min (commentaire N° 55)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Le Sénat vote une hausse de l’avantage fiscal des maires contre l’avis du gouvernement

    Les parlementaires ont voté, vendredi, un amendement permettant de faire passer de 660 € à 1500 euros par mois la déduction fiscale dont bénéficient les maires pour leurs indemnités. Le gouvernement veut s’y opposer.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)
  56. Le Panda Le 30 novembre 2018 à 20h04min (commentaire N° 56)
    Pour Réagir Au Commentaire Sélectionnez Le Texte |
    Le Panda

    Il semble qu’à défaut de défendre une idée, toutes convictions possèdent un droit d’expression. Cela ne date pas de ce jour. Le constat fait par tous ceux qui plus ou moins sont allez à l’encontre d’une forme de tyrannie, l’ont payé soit par l’exode et le retour en terre. Existe lorsque la chasse est ouverte, le retour des bombardes comme au Moyen-âge. Il est interdit d’interdire sauf la violence et le refus d’écoute sauf la création de nids indigestes.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +1 (from 1 vote)

Laisser un commentaire

Before you post, please prove you are sentient.

qui fut le premier président de la Veme république?

  Retour à l'accueil du Forum  



* Commentez sur les Voix du Panda. Identifiez-vous : Créér votre compte.
* Les commentaires ne seront ni votés, ni repliés.
* Commentaire du Rédacteur : Vert
* Commentaire de tout autre Intervenant : Bleu
* Les articles de l'auteur pourront êtres modifiés et réédités.
* Vous constatez un bug, avoir plus d'informations : Contactez nous.
* Pour participer au Média-Citoyen. Il est impératif d'Etre enregistré(e).
* Notre serveur vous renverra votre code sur votre e-mail validé.
* Vous pouvez lire, enregistrer, utiliser tous les articles du forum.
* Merci de nous en faire la demande.