Ecoutez l'article:



Crimes d’Etat non Règlements de Comptes les Turpitudes d’Agnès Buzin

Auteur:
Son site
Par le 30 juin 2020

Que l’ex ministre soit un être humain née à Paris, aucun doute. Que ses propos et diverses affirmations en fuyant la presse ce jour, sentent le gout des crimes d’Etat comme ceux qui ornent les tombes de certains lieux de la place de la France.

Les positions éperdues d’Agnès Buzin, ancienne ministre des Solidarités et de la santé.

Plus de quatre heures d’audition et des responsabilités sortent pour peu que l’on tente de bien vouloir écouter.

Madame Brigitte Bourguignon Présidente de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Brigitte Bourguignon, née le 21 mars 1959 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), est une femme politique française. Lien.

 

Élue députée dans la sixième circonscription du Pas-de-Calais sous les couleurs du Parti socialiste en 2012, elle est réélue cinq ans plus tard sous celles de La République en marche.

Depuis 2017, elle est présidente de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Lien complet des questions réponses

La vidéo dans son intégralité

 

Les réalités du professeur Didier Raoult

 

Madame Buzin, vu la masse des conflits d’intérêts découvrons qui vous êtes Lien.

Vu ses déclarations précédentes, celles de cette audition, la fragilité se chiffre de façon fort important.

Ses contradictions, ses vérités les siennes nous interpellent à plus d’un titre.

Elle a tenté de quitter le navire cela ne l’a pas empêché de couler avec.

Les organigrammes ne sont nullement en place, aucune position claire nette précise ne ressort face à la Commission, alors pour le citoyen de base la complexité est similaire au fil d’Ariane, c’est un mythe.

Elle a défendu son action au sein du ministère duquel elle est partie pour se faire balayer par les électeurs parisiens.

Elle se déclare la première ministre européenne à avoir prévenu la tête de l’Etat et avoir senti un danger.

Puisse être pris en compte qu’elle ait réussi son oral à l’évidence elle bote vers d’autres institutions, sans oublier Wuhan.

Agnès Buzin se plaint dans une phase d’émotions non dissimulée, elle ne connait rien des stocks réels que la France doit avoir afin de piloter au minimum ses actions.

La phrase s’impose à double titre, y compris le professeur Salamon sera surement à nouveau écouté.

Peut-on avoir un ministère de cette taille, et tout ignorer ?

Nous constatons que l’hôpital est dans la rue les médecins et l’ensemble ou presque de services publics passera dans le privé et là, ce n’est pas un coulage auquel nous assisterons, mais surement à un ombrage ou ne pourrons se soigner que les patients ayant l’ensemble des garanties financières.

Quant aux problèmes des masques, des produits réactifs, des respirateurs, nous fait manquer de souffle au point de ne plus d’oxygène, c’est qui est loin d’être une simple image.

Emerger des réalités en ces moments, cela semble plus que nous difficile et nous retombons dans un contexte bien connu.

Lorsque cette dernière déclare le Premier ministre me faisait totalement confiance !

Sommes-nous dans un monde de bisounours ou indéniablement à la sortie tout un chacun sera responsable, mais personne ne portera l’étiquette de coupable ?

Le Panda

Patrick Juan

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Before you post, please prove you are sentient.

qui fut le premier président de la Veme république?

  Retour à l'accueil du Forum  



* Commentez sur les Voix du Panda. Identifiez-vous : Créér votre compte.
* Les commentaires ne seront ni votés, ni repliés.
* Commentaire du Rédacteur : Vert
* Commentaire de tout autre Intervenant : Bleu
* Les articles de l'auteur pourront êtres modifiés et réédités.
* Vous constatez un bug, avoir plus d'informations : Contactez nous.
* Pour participer au Média-Citoyen. Il est impératif d'Etre enregistré(e).
* Notre serveur vous renverra votre code sur votre e-mail validé.
* Vous pouvez lire, enregistrer, utiliser tous les articles du forum.
* Merci de nous en faire la demande.