Archives " Les Voix du Panda " Octobre 2007

Retour au Forum " Les Voix du Panda "

Bonjour tout le monde !
Par Le Panda le 5 octobre 2007

Bienvenus.

Cet espace de liberté d’expression est avant tout une confrontation d’échange de liberté.

Ma position personnelle avant de prendre une décision définitive de lancer ce Média citoyen reste de respecter mes engagements.

Vis à vis de qui et de quoi en premier lieu:

- De moi-même et des engagements que j’ai pris avec un “certain média” et pour le nommer il s’agit je pense que certains l’ont compris d’AGORA VOX.

2) La confiance que j’ai accordé “fait que depuis un certain temps” la majorité des piliers se demandent qui fait quoi.

3) Que le Droit de réponse, conformément à la loi de 1881, n’est pas souvent respecté.

4) Que je ne veux surtout pas que l’on puisse dire je m’en moque, c’est la rumeur publique, par contre le fait que l’on puisse penser que j’ai trahi mes convictions: NON, cela pour moi est un but dans la vie citoyenne.

5) J’ai ouvert: mon journal presse écrite, mes blogs, mon site, à certains articles, j’ai donné sans savoir où cela allait, pour le plaisir de Tous. Il me semble à moins que je ne sois dans l’erreur que la “Liberté d’expression, de pensée” n’est le privilége de “personne”.

6) Je suis disponible pour que soyons plusieurs à nous asseoir autour de la table pour discuter et non pour êtres abusés. La majorité ne comprend pas le fonctionnement, ni le point financier de “ceux” qui prétendent la transparence.

7) Je ne laisserais pas faire le profit de certains au détriment d’une idéologie inexpliquée. Dans la mesure où je me trompe, que l’on m’explique comme aux autres nos droits et nos obligations.

8) Je fais parvenir par mail séparé ce message à Carlo Revelli, ainsi qu’à certains, il n’est pas mon ennemi, mais ses propos ne répondent pas aux questions posées.

9) Pour la liberté d’expression de toutes et tous sans aucune position politique, en dehors de celle de citoyen du monde, je prends l’engagement quel qu’en soit son coût à “lancer” en cas de refus; un “véritable espace citoyen”. Avec des comptes annuels précis rendus là où chacun pourra bénéficier du grandissement de SON espace.

10) Je tends la main à Agora Vox et à tous médias dignes de ce sens du “respect de chacun” de contribuer à vos, nos ambitions en dehors de toutes autres conjonctures.

Pourquoi être prêt et refuser “la libre concurence, simple, dans la mesure, où demain je souhaite être respecté, je me dois aussi de faire de la prévention, plutôt que de l’attaque à des fins strictement mercantiles.

Il est bon que vous sachiez, que je ne souhaite le déclin à quiconque, mais simplement une équité, la marque du respect, même si à des moments pénibles nous nous devons de faire masse.

Le reste n’est plus de mon ressort, alors un dicton précise la meilleure défense c’est l’attaque. En ce qui me concerne je dis:Non, cela n’est pas un jeu lorsque l’on se trouve dans un “espace pour certains presque vital” que chacun à présent assume ses “actes” on ne pourra pas dire ou écrire “je ne le savais pas”

L’ESPACE DE REDACTEURS EN COURS EST PRESQUE ACHEVE IL AURA UNE LIGNE:

Il appliquera la véritable devise de Voltaire à savoir :

“Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez vous exprimer”.

Il y aura un réglement intérieur, les actes seront clairs” et aucun passe-droit”.

Il a demandé des années de travail et de réflexion.

Ce n’est pas un aboutissement, c’est la pérénité d’une existence de plusieurs, parfois chahuté de par le Monde.

Tout ce qui sera accompli ou discuté, se fera dans le cadre du respect, de l’ambition et du civisme de chacun.

L’accès sera libre, civilisé. En fonction de la ligne éditoriale tout abus intempestif signalé fera l’objet d’une radiation.

Un compte-rendu annuel sur tous les “stades” sera rendu public par le travail effectué par tout un chacun.

L’ espace ne sera pas destiné à recevoir des commentaires diffamatoires, injurieux, calomnieux, racistes, xénophobes et tous ceux qui seraient de nature à porter atteinte aux droits de l’Humain.

Les liens vers des sectes seront supprimés automatiquement, voir dans les meilleurs délais.

Il est nécessaire de savoir qu’aucun acte de commerce ne sera autorisé.

Les IP étant uniques seront mémorisées: au choix du rédacteur / commentateur partiellement affiché ou intègralement à chaque intervention comportant un poste.

Des salles avec webcams, seront disponibles aux choix de chacun d’agir en circonstances, plus de 50 personnes par salle pourront discuter en sachant clairement qui fait quoi et comment, même si effectivement une “direction- collégiale” tranchera, c’est la régle de toute démocratie. On ne peut dépenser ce que l’on ne posséde pas, mais on doit respecter tout le monde.

Personne ne pourra utiliser l’ espace qui se veut avant tout à vocation ouvert sur le droit aux différences sans s’être identifié auparavant.

Vous pourrez vous inscrire à l’aide du formulaire figurant aux rédacteurs/commentateurs/lecteurs, attendons quelques jours avant d’agir.

Toute demande recevra une réponse dans les meilleurs délais.

Vous remerciant de votre compréhension et comptant sur votre attitude du respect des autres, nous vous souhaitons à toutes et tous d’êtres les bienvenus.

L’ espace citoyen des 5 continents sera opérationnel en fonction des compétences et du déroulement technique, sans omettre les tractations possibles qui seront rendues publiques, ici ou ailleurs.

Notre équipe met en oeuvre, sa compétence, sa bonne volonté et son temps.

Cela n’a qu’un seul but : “Que nous soyons tous, si cela est possible, le plus proche les uns des autres”

Un peu de patience et l’ espace sera le vôtre, avec le respect de vos droits et ce qui pourrait vous revenir, en cas d’échec et de fin de non recevoir.

Patrick Juan: Le Panda ainsi que son Equipe vous remercie

 

1 Commentaire sur ce billet

Monsieur WordPress Le 5 octobre 2007à 15h25min (commentaire N° 1)


Bonjour, ceci est un commentaire.
Pour effacer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires de cet article. Vous trouverez alors l’option permettant de le modifier ou l’effacer.

 

 



Défendre Agora vox, c’est défendre nos libertés
Par Le Panda le 12 octobre 2007

Les liens des auteurs se trouvent juste dessous leurs images pour rires*

Après cela dans la mesure ou quelqu’un nous dise que nous ne sommes pas célébrissimes consultez le “Guiness” ou le Whooooooooo!!

Ce qui va suivre est un article en cosignature de multiples rédacteurs de cet “ailleurs”. (Entre autre Gasty, Le Chat, Le Panda, l’Enfoiré, etc.). Il y avait de la franche rigolade. Ce n’était point une attaque contre Agora vox, mais, un seul désir d’amélioration et de corrections.

L’imagination, comme le droit d’expression était libre. Exprimez ce que ces rédacteurs avaient sur le cœur, avec humour, courtoisie, et respect étaient du parcours.

Nous l’avons proposé à la modération respectant ainsi « la ligne éditoriale ». Cela ne s’était jamais fait à ce jour. Nous pensions que si la modération existait avec de l’humour réellement nous aurions un article d’anthologie.

C’était notre liberté d’expression que l’on faisait taire tout du moins certains.

Toutes les suggestions correctes et humoristiques étaient les bienvenues. Sommes-nous parvenus à nos fins? Questions avec ou sans réponses?

Nous continuions à semer afin de récolter les fruits de la transparence !

Il ne fallait pas oublier que dans toute armée il faut un chef, nous l’acceptions normal…

Toute armée a un chef, mais sans soldats il n’y a pas d’armée.

La meilleure façon d’agir démocratiquement c’était de refuser la démagogie.

La transparence et une plus grande cohésion parmi les rédacteurs, le rejet de commentaires totalement insupportable.

L’humour, oui, le commentaire ferrugineux, non. (Dixit Bourvil)

La base d’Agora vox, c’était nous tous sans exception qui l’avons construite.

Nous nous devions de la défendre.

Nous avons seulement été les « ouvreurs de notre futur » de véritables bâtisseurs et non des ensevelisseurs.

Agora vox est ce qu’il est et notre plaisir était de communiquer le message que nous voulions voir véhiculer, dans la correction de tout.

Cet article fait suite aux commentaires de : Le vertige du monde selon Facebook

Nous le publions même si nous devons nous battre pour que vous puissiez vous exprimer « Voltaire, Le Vrai ».

Les affaires du Sports ou des Conjonctures…

Il était une fois, puis non ce n’est pas vrai, nous sommes des Pieds Nickelés presque ficelés dans une fausse armature. C’est à l’arbitre botté tout comme nous de nous compter et de voir si les filets sont ou ne sont pas percés. De plus il faut vérifier si le terrain, les joueurs portent la tenue réglementaire.

Dans une autre ville de la botte de l’Europe, un match devait se dérouler entre les bleus et les blancs, la pluie survint le match n’eu pas lieu et tous les élèves devant rendre leur copie le « jeudi » eurent 20/20 il n’y en eût que quelques uns qui décrirent la partie-match, « Ils » furent traités de « menteurs » et de fauteurs de troubles et punis de paraître à l’entrainement même cela dura des siècles. Jusqu’à la prescription….

Oui, on sait fut un temps il y eu le piège pour les « 3 petits nègres » d’Agata Christie, cela fit un tabac à la vente plus important que tous les ouvrages sur les présidentielles, y compris celles de 2007, ce n’est pas peu dire, on ne connaît pas même le nombre d’ouvrages vendus.

Personne c’est une règle absolu ne peu contester les décisions de l’Arbitre sous peine d’exclusion temporaire, voire définitive. Or certains jouant pour la première fois ne connaissaient pas les « règles du jeu » et ne sachant point que la modération suprême pouvait l’emporter sur les pages noircies et certains se demandèrent pourquoi, elle, lui, et pas moi ?

Non vous ne saurez rien sur le chauve, le mont Pelé ainsi commençait une chanson qui alla jusqu’au Vatican et valu presque l’excommunication de frère Pierre pas le pété de la cafetière mais celui du Perret.

Tout cela ne vaut pas un clair de lune à Maubeuge, une visite à Rome, une balade en gondole à Venise, une cabane au Canada, les lacs des moustiques de Fos-sur mer et le dictionnaire des villes serait trop petit pour comprendre les comptes de plus et moins, à ce tantôt.

Durant ce temps le manekenpis s’en donnait à cœur joie à Bruxelles, « pipi sans arrêt » vu que 8 jours avant il dégusta un Saint-nectaire, dont Louis XIV lui conféra son Soleil, comme certains devinrent maîtres des Arts dans les séries interdites aux moins de 18 ans, comme certaines cités à d’autres, car il n’y a pas de lumières et on y voit rien sur les livres. Comment vont écrire les « participants »

Plus personne ou presque ne se trouvait sur le terrain, l’arbitre avait décidé de regarder une ancienne série de l’O.R.T.F. : « l’homme invisible » dans une bambouseraie, mais il y avait tellement de chats qu’il sorti tout égratigné et dû se réfugier chez des lutins en marquant le silence durant un temps infini.

Il avait dû voir juste, puisqu’il ne devait rendre de comptes à personne, alors seul le fait de se voir prit par la patrouille le fit jouer la 7éme compagnie : « Pardon Chef, j’ai glissé » Oui mais le plus beau c’est qu’il entraina avec lui les billets pour la rentrée de la 1ere de

la pièce De La Grande ARTE…Donnée au Muséum de Rome via Bruxelles…

Voilà un menu que l’on ne peut manger que dans Rolls-Royce, et ne tentez pas de lui refiler une autre étrangère il a des gardes du corps, qui s’y connaissent en marque de bagnoles, il y a autant de soupapes que de pistons, que celui qui a dit cela soit banni à vie de mon Empire. « Je fais ce que je veux, quand je veux, où je veux, avec qui je veux et surtout comme je le peux répondit l’écho »

L’histoire des Pieds nickelés prend une autre tournure, vu que Tintin, et les enfoirés plus les Chats de mémère surgirent, je vous parle pas des plaintes de gouttières…De façons Furtives….Roméo et Juliette se rendirent à la noce des Trolls….Dans La Taverne, hôla Tavernier…à boire du Belge, mais sans Chianti…

Voilà le type de l’idée du Panda à chacun sa m…ho pardon ! je voulais écrire d’y mettre sa note de tarte ou de tartre…les conduites sont bouchées et le destop n’agit plus….

Le Panda

———————

Un dimanche comme les autres, enfin presque…

Il y a bien longtemps, dans le grand village de Romantica, une grande contestation se préparait dans les l’arènes de Fassebocus.

Lucius Varenus était au microphonus depuis un certain temps et vociféraient les avantages des promotors de l’arène. L’entrée était gratis, mais il fallait des sesterces pour alimenter les caisses. Spectators, vociferors, commentators, moderators étaient là dans les gradins. Les coussins n’allaient pas servir que pour faciliter les fessus.

Tout à coup, l’imperator Revempli apparu. Majestueux, il coupa Lucius et commença à vanter les talents des nouvelles armes que Articulus allait présenter aux yeux ébahis de l’assemblée.

Surpris, car il y avait bien longtemps qu’il n’avait pas pris la parole, les spectators se mirent à lancer des plaintes, des propositions d’améliorations fonctionnelles. Le philosophe Pietrus eut une série de propositions partiellement applaudies par le tribun Revempli. Les Detritus Wagonnus étaient là et comme d’habitude se devaient de faire acte de présence ou d’abscence en parlant pour ne rien dire.

Dans ces conditions Zenus ne put difficilement calmer le jeu. Furtifus n’était pourtant pas en reste.

Enfin, le glatiator Articulus entra sur le sable de l’arène et fut surpris que personne n’était près à voir sa prestation.

Les Chatus, toutes griffes dehors, s’y mirent pour corser l’ambiance du côté humour. Critiques, parfois suppliques continuaient plus acerbes l’une que l’autre.

Le Pandacus sautillait d’impatience. Le bigophonus grésillait encore dans ses oreilles.

Le bon peuple des spectators ne comprenait plus ce qu’ils étaient venus faire dans cette arènes ou plutôt cette galère.

Dans son coin, le moderator Enfoirus Mulefritus se rappelait les tablettes qu’il avait envoyées à l’imperator pour le prévenir que la révolte grondait.

L’Imperator Revempli soutint, mordicus, que son combat était bon. Il se retira très vite de l’arène Fassusbocus. Furieux. Car il n’avait pu faire jouer avec son pouce vers le ciel ou vers le sable de l’arène. Allait-il compter les points avec son personnus orditus?

Il avait une idée géniale en tête et la semaine prochaine, il la communiquerait (dixit lui-même).

Son idée: repeindre les murs de l’arène (en rose? Il ne savait encore) et affiner le sable de l’arène. Celui-ci était vraiment trop dur, lorsque les gladiators tombait sur le sol.

Il fallait qu’ils durent ces gladiators. Les sesterces en dépendaient.

Ils se retrouvèrent à la sortie du grand stadus chez La Tavernus du coin en rêvant d’une Romantica un peu plus romantique et plus collaboratice.

In vinus veritas, pensaient-ils tous.

L’Enfoiré

—————————————

Dagobert Rovelli

D’un domaine privé, l’Empereur réserva à ses sujets un espace public. Les sujets vinrent en très grands nombres. Tous les sujets furent admis. Les sujets parlementèrent, débattirent de tout et de rien, jusqu’à se rompre les mâchoires supérieures et inférieures. Un observateur leur dit même qu’ils ressemblaient à des animaux de basse-cour. La chose fut prise avec humour car l’humour était aussi admis dans l’espace public. Le Roi contempla son œuvre. Cela le servit fort bien puisque ces papotages anodins lui servirent de baromètre pour mesurer le pouls de la population.

Le Roi comprit également que ses sujets formaient deux groupes : les forts en thèmes et ceux qui se contentaient de dodeliner… pour un oui pour un non. Mais un jour, le roi sentit un malaise. Sa quiétude le quittait parce qu’il sentait bien, d’un flegme digne de

la Vieille Albion

, que l’espace public ne suffisait plus. Les forts en thèmes discutaient de désaffection à l’égard du lieu public. Les sujets dodelinant de la tête - sans coup férir - approuvaient. Quelques dissidences marquaient faiblement le rythme des conversations. Ces dissidences procédaient plus du scepticisme que de la remise en question brutale. Bref, les sujets de l’espace public revendiquaient. Ils ne se contentaient plus d’un bavardage sans conséquences. La revendication s’installait.

Le Roi fit grand cas de cette tendance jugée inappropriée à son encontre. Discuter selon les règles, cela va. Discuter en haussant le ton et en utilisant occasionnellement quelques mots qui créent des maux, cela va aussi. Mais glisser insidieusement dans ces conversations et badineries des contestations et des revendications, rien n’allait plus. Comment les sujets pouvaient-ils être aussi ingrats à son endroit, lui, le roi, si généreux de son espace public au sein de son domaine privé ? Sans chercher les causes du malaise de ses sujets, le Roi feignit une première attaque : l’indifférence.

Le Roi dont le nez ne reniflait que l’air des nuages pour éviter celui du crottin ignora donc ses sujets. Pour en évaluer les effets. Et effets il y eut. Les sujets - par grand mal et grand peine quittèrent un à un l’espace public pour préférer la rue. Les sujets se retrouvaient ainsi libérés des astreintes royales. Un matin, après quelques jours d’indifférence, le Roi vint se promener dans l’espace public. Fier de sa stratégie. Le choc fut brutal. Plus un chaton, plus un chat, plus un enfoiré, plus un panda, la Cour avait déserté. Holà mes gens ! Qu’est-ce ce silence ? Plus de murmures, plus de gloussements, plus de petits cris étouffés en rythme avec les débats, plus rien. Un silence mortuaire. L’espace public venait de mourir.

Le Roi ne s’en remit jamais. Lui et son domaine disparurent dans le souvenir des sujets pour traverser le désert de l’oubli et de l’indifférence. Le Roi subissait ce qu’il a indifféremment fait subir à ses sujets. Triste sort, mes amis.

Pierre R.


—————–

Le monde d’internet

Au premier coup de sifflet, un matou qui s’était endormi sur le bord de la touche s’écria en sursaut« J’ai rêvé d’un monde meilleur ».

Stupéfait, les autres matous se regardèrent. Plus en retrait sur une estrade dominant la partie, des visages crispés en un rictus définitivement souriant (greffes managériales ayant réussi) s’agitèrent de soubresauts à l’évocation d’un monde meilleur, un monde meilleur que le leur, quelques rictus se perdirent en des expressions désabusés.

Un monde d’internet ouvert sur l’échange, le partage, un monde d’idées à décoiffer les chauves-souris.

Un monde ou tous les joueurs pourraient s’Azertyr, et que même les Qwerty trouveraient leurs places dans un jeu convenable.

Car l’enjeu du jeu au travers de l’envers des forums était de taille. Les vétérans avaient construit le terrain. On leur avait offert l’emplacement, le projet devait être un lieu d’échange ou tous pourraient s’exprimer, participer, se donner et de se dire en final « comme c’est si bon d’être ensemble». Mais si c’est bon, c’est cybion et cy c’est bion, c’est qui donc !

La partie ne faisait que commencer, il fallait une stratégie d’équipe. Cabau Rottweili avait été désigné pour emmener l’équipe vers la victoire du citoyen face à l’hégémonie cathodique des pouvoirs précédent et succédant. Devant l’enthousiasme, nous ne pouvions perdre. Cabau Rottweili en bonne place sur l’estrade assistait au coup d’envoi de la cinquième partie.

Perdre était impossible puisque nous avions tout à gagner. Au second coup de sifflet, le matou mal réveillé haussa ses poils, sorti ses griffes et se dit :

Suis-je une entité intelligente et logique, car je crains être dans le domaine référencé du floue, suis-je vraiment net ou internet? (les matous sont très philosophe parfois)

Je ne comprends pas ! Je joue le jeu et à la fin de chaque partie, je ne sais rien ! Est-ce donc pareil pour les équipes de rugbyman?……….

Retour au jeu !

Les Qwerty prennent 20 articles d’avances, un sale coup. Le gland bleu est entré sur le terrain, il enchaine à la suite toutes les galeries de France et de Mondial. Il se faufile à travers les touches du clavier, il se confond entre azerty et qwerty tellement son vocable est enwbygu.

La réplique ne se fait pas attendre, les Azerty font entrer BZH, toutes les kermesses et Fest-noz du terroir bigouden sont répertoriés en quelques jours. C’est du haut débit, Azerty reprend l‘avantage mais le gland bleu s’acharne et insulte jusque dans les tribunes, c’est un scandale, l’arbitre ne siffle pas.

Des missives sont jetées dans le jeu. Des procès atterrissent aux pieds de quelques joueurs sans que la partie soit interrompue.

Le coup de sifflet suivant, marque la fin de la première mi temps. Matou décide de narrer aux autres participant son inquiétude. Quel ne fut pas son étonnement ! D’un seul éclat de voix nous serions tous d’accord sur bien des points, nous ne pouvons accepter qu’en fin de partie personne ne sache combien nous firent… fissent..fissussent. A l’unanimité nous allons réclamussez…réclamussassez…réclamonssez la transparuce…transparence.

Oui ? Répondit Cabau Rottweili ! Que voulez-vous savoir ? Qui a gagné quoi?

CR -Et bien ! Répondit-il, je trouve qu’il y a quelque chose qui rend humble, dans la peinture des concepts heideggériens et les lectures métaphysiques transformées en canon de lecture contemporain sans autre raison de défigurer le plus de monde ou la couleur maladroite s’entremêlent pour aboutir à un tissu spongieux d’abstractions qui n’apprennent strictement RIEN au balourd. Trolls-????????

Mais si vous pouviez être plus précis !!! Par exemple, les recettes, on pourrait en discuter et voter pour savoir et connaitre le désirata de chaque joueurs afin qu’ils s’expriment sur ses intentions d’utiliser cette manne miraculeuse produite par l’ensemble des participants!

Ne serait-ce qu’en reprenant l’actualité ou les articles de certains, qui nous renseignent suffisamment sur les aides et actions humanitaires à entreprendre.

CR -Hein ?….euh ! Oui . Je suis parfaitement d’accord avec vous?…mon outil essentiel d’AgentWebRanking me permet de connaître automatiquement la visibilité de chacun de vos articles et je tiens à vous faire savoir dès à présent que j’appuierais toutes les demandes qui me seront soumises. C’est de mon devoir et je m’y appliquerais, soyez en sûr !

Fin de la première mi temps.

Y aura-t-il une seconde mi temps ? Tout dépendra évidement des intentions généreuses ou bien cupide des responsables du jeu.

—————–

Une petite recette de cuisine bien comme il faut

Etape 1: Acheter une dinde d’environs 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardes de lard.

Etape 2: La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive.

Etape 3: Faire prechauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.

Etape 4: Se verser un verre de whisky pendant ce temps la.

Etape 5: Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.

Etape 6: Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.

Etape 7: Mettre le therpostat a 8 apres 20 binute pour la saisir.

Etape 8: Se bercer 3 berres de whisky.

Etape 9: Apres une debi beurre, fourrer l’ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.

Etape 10: Brendre la vouteille de biscuit et s’enfiler une bonne rasade derriere la bravate - non - la cravate.

Etape 11: Apres une demi heure de blus, tituber jusqu’au bour.
Oubrir la putain de borte du bour et reburner - non - revourner - non - recourner - non - enfin, mettre la guinde dans l’autre sens.

Etape 12: Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant - bordel de merde.

Etape 13: Essayer de s’asseoir sur une putain de chaise et se re-verdir 5 ou 6 whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.

Etape 14: Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si - cuire la bringue bandant 4 heures.

Etape 15: Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.

Etape 15: R’tirer le four de la dinde.

Etape 16: Se rebercer une bonne goulee de whisky.

Etape 16: Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parce que ca a rate la bremiere fois.

Etape 17: Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L’ettuyer avec une salete de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s’en fout…

Etape 18: Se peter la gueule a cause du gras sur le barrelage, ou le carrelage, de la buisine et essayer de se relever.

Etape 19: Decider que l’on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.

Etape 20: Ramper jusqu’au lit, dorbir toute la nuit.

Etape 21: Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matin et nettoyer le bordel que tu as mis dans la cuisine la veille, pendant le reste de la journee.

Finael

 

4 Commentaires sur ce billet

LE CHAT Le 15 octobre 2007à 15h07min (commentaire N° 1)


super la recette de la dinde à Finael , est ce que debeulyou fait la même à thanksgiving ?

 



admin Le 15 octobre 2007à 18h42min (commentaire N° 2)


BON BON caramel esquimaux chocolat….. tu peux toujours rêver, les Nuls les “vrais” y sont que sur Canal

Je lance un “appel” à Finael mon frére veux tu nous préparer ta recette, nous arrivons, mais faudra passer chez Gasty prendre les bouteilles, vu l’état des lieux.

Le Panda

 



LE CHAT Le 16 octobre 2007à 08h59min (commentaire N° 3)


> Il était une fois …

> Il était une fois, une Fourmi heureuse et productive qui tous les
jours arrivait de bonne heure à son travail.
> Elle passait toute sa journée à travailler dans la joie et la bonne
humeur, poussant même la chansonnette.
> Elle était heureuse de travailler et son rendement était excellent
mais, malheur !, elle n’était pas pilotée par un manager ….
> Le Frelon, PDG de l’entreprise, considérant qu’il n’était pas possible
que la situation puisse perdurer, créa un poste de manager pour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d’expérience.
> La première préoccupation de la Coccinelle fut d’organiser les
horaires d’entrée et de sortie de la fourmi.
> Elle créa également un système de compte-rendu et de fiches navettes.
> Très vite, il fallut engager une secrétaire pour l’aider à préparer
les dossiers et le reporting, si bien qu’elle recruta une Araignée qui mis sur pied un système de classement et qui fut chargée de répondre au téléphone.
> Pendant ce temps là, la fourmi heureuse et productive continuait de
travailler, travailler, travailler.
> Le Frelon, PDG de l’entreprise, était ravi de recevoir les rapports de
la Coccinelle, si bien qu’il lui demanda des études comparatives avec graphiques, indicateurs et analyse de tendance.
> Il fallut donc embaucher un Cafard pour assister le manager et il
fallut acheter un nouvel ordinateur avec une imprimante.
> Assez vite, la Fourmi heureuse et productive commença à baisser de
rythme et à se plaindre de toute la paperasserie qui lui est dorénavant imposée.
> Le Frelon, PDG de l’entreprise, considéra qu’il était temps de prendre
des mesures.
> Il créa donc le poste de chef de service pour superviser la Fourmi
heureuse et productive.
> >Le poste fut pourvu par une Cigale qui changea tous le mobilier de
son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsi qu’un nouvel ordinateur avec écran plat. Seulement, avec plusieurs ordinateurs, il fallut aussi installer un serveur réseau.
> Le nouveau chef de service ressenti rapidement le besoin de recruter
un adjoint (qui était son assistant dans son ancienne entreprise afin de préparer un plan stratégique de pilotage ainsi que le budget de son nouveau service.
> Pendant ce temps-là, la Fourmi était de moins en moins heureuse et de
moins en moins productive.
> “Il va nous falloir bientôt commander une étude sur le climat social”,
dit la Cigale.
> Mais, un jour, le Frelon, PDG de l’entreprise, en examinant les
chiffres, se rendit compte que le service dans lequel la Fourmi heureuse et productive travaille n’était plus aussi rentable qu’avant.
> Il eut donc recours aux services d’un prestigieux consultant, M.
Hibou, afin qu’il face un diagnostic et qu’il apporte des solutions.
> Le Hibou fit une mission de trois mois dans l’entreprise à l’issue de
laquelle il rendit son rapport : “il y a trop de personnel dans ce service”.
> Le Frelon, PDG de l’entreprise, suivit ses recommandations et ..
licencia la Fourmi !
>
> Moralité :
> Ne t’avise jamais d’être une Fourmi heureuse et productive. Il vaut
mieux être incompétent et ne servir à rien.
> Les incompétents n’ont pas besoin de superviseur, à quoi cela
servirait puisque tout le monde le sait !
> Si malgré tout, tu es productif, ne montre pas que tu es heureux au
travail, on ne te le pardonnerait pas.
> Si tu t’obstines à être une Fourmi heureuse et productive, monte ta
propre entreprise : au moins tu n’auras pas à faire vivre les Frelon, Coccinelle, Araignée, Cigale, Hibou et autre Cafard

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h28min (commentaire N° 4)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 

 


LE RUGBY ROY
Par Le Panda le 15 octobre 2007

Le pays de la Rose et celui des Coqs ont une longue histoire derrière eux. Souvenons-nous de celui qui nous fit aimer le Rugby en France, qui a fait de ce sport, une passion qui peut se pratiquer à tout âge.

Le Rugby est né au début du XIXème siècle, pourquoi ce terme de fair-play ? C’est qu’au départ un match de Rugby n’avait pas de limite à cette époque vers 1825, à l’heure actuelle il ne dure que 80 minutes, parfois plus avec le temps additionnel, il excède rarement, en dehors de prolongations. Lorsqu’il est né, il se jouait avec 20 joueurs. Un match pouvait durer de 2 à 4 jours, jusqu’à épuisement. Match, ho combien folklorique. Point d’arbitre, 1 capitaine, d’un côté comme de l’autre pour faire régner l’ordre, comme ils le pouvaient sur le terrain, dans le vrai fair-play.

Le Rugby devenu sport professionnel, démontre une chose, il met au grand jour, ce que certains tentent de dissimuler au petit jour, ou à la petite nuit. Que de changements, quelques chiffres, samedi 13, 90ème confrontation pays de la Rose -pays du Coq.

La France présente un palmarès avantageux. N’oublions pas dans le cadre des grandes confrontations ; un certain Wilkinson ; en 2003 a écrasé à lui seul, l’équipe de France de l’autre côté d’un continent. Peut-on parler de revanche ? Non, le fait que le Rugby prenne ses lettres, il le doit avant tout à ses joueurs ; à ces hommes talentueux d’une carrure et d’un masque qui se situent de l’autre côté du miroir. Venu dire ont est Grands on est Forts. Certain(e)s, les trouvent beaux, Ils ont le cœur sur la main.

Les Rosbifs, comme on les appelle couramment : sont nos ennemis, certainement pas. Qu’ils soient les meilleurs amis des français : Non!! Que nous soyons copains : oui. Ce que nous pouvons voir, à chaque fin de match, que se soit avec tel ou tel pays ; que ce soit celui qui a subit la défaite ou celui qui a eu la victoire, forme une haie d’honneur avec tous les joueurs. Chacun ayant le sens d’un devoir du respect.

Ce qui ressort d’avantage, dans le cadre d’une compétition telle que la coupe du Monde, du Tournoi des Six Nations, un match n’est pas bientôt fini, que les joueurs sont déjà plongés dans le suivant.

Cette Coupe du Monde, nous a réservée bien des surprises. Bernard Laporte à fait beaucoup parlé de lui, d’abord en tant que futur membre du gouvernement. Au travers des maillots vendus sur Internet, même si ces fonds vont à une œuvre caritative, une institution associative n’étant pas obligée de publier ses comptes ; les sommes restent excessivement importantes, il aurait peut-être mieux valut un prélèvement ou des places moins coûteuses sur chacun des matchs, pour que tous les enfants du monde, puissent en profiter, plutôt que cela ne repose que sur une seule classe, c’est pas du social mais de la démocratie. Il faut, lui rendre hommage, les ondes créées autour, par lui, c’est ce que les joueurs ont trouvé. Pour tout cela l’équipe de France est ce qu’elle est en 2007.

La France a réussi à emporter la préparation de la Coupe du Monde de Rugby 2007, il faut remonter en arrière. Il a fait briller les cœurs d’enfants, surtout qui approchent les 55 à 60 ans, Roger Couderc. Il est le pilier, le 16ème homme des Bleus. Lorsque l’on constate les progrès techniques à tous niveaux que les différentes équipes ont pu faire, le Rugby a apporté un plus de savoir vivre, de respect.

Là, Saint-Denis. Pourquoi le Stade de France a-t-il ce nom ? Il a fait l’objet d’une consultation populaire, le nom « Stade de France » a été retenu. Il a vu défiler des masses de vedettes, supporters.

Avant le coup d’envoi de ce match, les deux équipes sortant des vestiaires, n’ont pas d’armes de guerre, sinon que la conviction qu’ils portent au fond d’eux-mêmes. Offrir un spectacle de qualité-gagnant. Le sport est beau, lorsqu’il est pratiqué de bon aloi. Règle primordiale du Rugby. Il y avait comme encore dans le temps, un partage, le côté monastique : le côté moralisateur côté gentleman-patriarcal. Ces gens qui pratiquaient ce sport et la décision du capitaine demeuraient souverains. De l’autre côté de la Manche, de ce côté-ci, comme en Terre Gauloise. Les exemples sont et restent divers, mais on a vu en de rare exception, des joueurs refuser la mêlée. Comme le disait Pierre Albaladejo il y a de sacrées châtaignes qui s’y déroulent. Ils peuvent perdre ou gagner. Comme le disait le célèbre Pierre de Coubertin instigateur des Jeux Olympiques Modernes, le principal étant de participer. Sa place est insuffisante pour justifier ce que le sport peut amener à une jeunesse que l’on croit parfois aux orties, alors que la valeur du sport est là. Elle est vivante pour ceux qui y croient, avec Ame, comme quand on tourne un film, non on n’oubliera pas.

Un vainqueur, un vaincu une évidence à la 90ème minute. Essayez de diviser par deux, on constate que nous sommes sur le même méridien : Greenwich 45ème, correspondant au point zéro. A avoir vibré, que ce soit dans un milieu défavorisé, voir parfois tout seul, vu de quelques heures d’une joie; la nature est capricieuse, comme ce ballon ovale qui va là où on ne l’attend pas souvent.

Le Rugby a ses lettres de noblesses par ses joueurs, qu’ils seraient trop fastidieux de nommer, parce que lassant pour eux-mêmes. Quoi qu’il en soit, quoi qu’il en demeure, on constate cet amour, cette passion pour ce sport : d’où vient ce satané : Rugby ? Il a même largement, contribué ainsi que d’autres sports. Hommage à ce sport, 30 joueurs, rentrent sur le terrain, seule ambition défendre ce qu’ils ont au fond du ventre. Un jeu bien joué, meilleur exemple pour drainer les jeunes, les moins jeunes pour pouvoir se diriger par la suite, vers tous les problèmes de banlieues, quels qu’ils soient, cela serait solutionnées depuis longtemps, si les infrastructures utiles à tous sports confondus avaient été mises en place.

13 octobre 2007, place à la finale, au sport. Laissons arriver les joueurs, Dans le temps nous avions « Casque d’Or » qui n’est autre que : Jean-Pierre Rives. Actuellement c’est Chabal, simplement mi-homme, mi-extraterrestre. De l’autre côté Wilkinson pied de la victoire « Monsieur Drop », d’ou l’importance, de porter le ballon de l’autre côté de la ligne. Que le match commence !!!!!!! Place au Rugby Roi dont certains furent des victimes ? Les hymnes nationaux, une nation derrière son équipe, vibrant, vivant à tel point que chacun voudrait être à leur place avec ses moyens, un comble au Stade de France c’est l’Angleterre qui reçoit la France.

Les clameurs se meuvent dans le stade, de l’autre côté de la Manche, supporters des deux équipes sont là. Allez les Petits : Le coup d’envoi : ballon pas normal comme « ils disent » TF1 : Bernard Laporte, Pelouze, venus tâter le terrain, dire : « à vous les Petites Anglaises ». Faudra d’abord vaincre le XV à la Rose.

La tactique annoncée la même que contre les All Black. Les Anglais vont-ils se laisser prendre non pas comme à la bataille de Trafalgar ? La bataille fut cuisante en ce qui nous concerne. L’Angleterre va-t-elle conservée son titre de champion du monde de 2003 ? Tout le problème, le dilemme est là, les XV du coq de l’équipe de France y sont confrontés.

Les Français ont gagné le toast et donneront le coup d’envoi. Kaplan, arbitre de l’Afrique du Sud dirigera cette rencontre. Un vent de panique souffle, à 1’20 du coup d’envoi, sur un dégagement, l’équipe de la Rose, marque le 1er essai; l’Angleterre face au premier rebond passe le long de la ligne via l’en-but. Wilkinson tente sa première transformation, elle passe à gauche du poteau. L’Angleterre mène 5 à 0.

Pénalité pour l’équipe de France à l8ème mn un coup de pénalité remet la France sur les rails, encore à 2 points de l’Angleterre, 5 à 3, en faveur des hommes de la Rose.

A la 10ème mn les français se montrent particulièrement fébriles, un match très haletant ; 15‘ viennent de s’écouler, on a le sentiment qu’il n’y a que quelques secondes ; de part ces deux équipes qui donnent le maximum de ce qu’elles ont au fond d’elles-mêmes dans la devise du fair-play, rester dans du Rugby. A la 16ème mn une nouvelle tentative de transformation qui permettrait à la France de mener 6 à 5. Quelques 10ème de seconde d’attente pour connaître le résultat de cette transformation. La balle passe entre les poteaux pour la 1ère fois, à la 17ème mn, l’équipe de France prend l’avantage :

6 – 5.

C’est un jeu alerte, vif auquel on assiste ; 30 hommes qui se donnent à fond de tout leur cœur. Fabien Pelouze est obligé de quitter la pelouse. Et voici celui qui est le plus craint des hommes de la Rose le fameux Chabal, rentre sur le terrain.

30ème mn Chabal est touché, on assiste à une véritable bataille de tranchée, avec un Rugby de haute volée. 40’ pause qui passe à la vitesse grand « V » la France mène 6 à 5.Pénalité à la 42ème’ bien placée, une minute après la reprise de jeu, elle se situe presque face au poteau. L’équipe de France va augmentée son avantage ? 43ème mn, celle-ci passe, France 9 Angleterre 6.

Les français commettent beaucoup d’erreurs, dans l’interception, le détail qui « tue » la victoire promise.

Sur la ligne des 22 mètres de l’équipe de France, à l’extrême gauche le ballon va-t-il passé entre les poteaux ? 36 mètres, Wilkinson et son ballon « passe » entre les poteaux. Wilkinson (3) 8 – France 9.

A la 50ème mn, le capitaine France : Ibaniez, quitte le terrain, Michalak, entre. Le tournant du match, où il y a une mêlée à 5 mètres de la ligne Anglaise. Une tentative de drop à la 52ème mn de Michalak, passe à côté, sur la gauche des poteaux anglais.

A la 59ème’ les anglais manquent un drop, la charge sonne une pénalité sauve la France d’un essai.

1 point d’écart, à 15mn de sa finale, la France doit se réveiller, ou alors les marrons seront chauds, chauds !!!! Incessant aller-retour du ballon dans les deux camps.

66ème minute, Betsen quitte le terrain, afin d’élargir le champ d’attaque. La puissance française à sonnée la charge, avec à nouveau Chabal à la clef.

A la fin de la rencontre, les bleus, les hématomes n’auront plus de sens. La pression doit être française, au maximum puisqu’il reste 10 mn à jouer et le vainqueur n’est pas encore désigné. Un match percutant, où les Anglais se sont montrés bien plus agressifs. Le match est crispant de chez crispant, le premier qui marquera un coup de pied de pénalité ou un drop, aura gagné.

Voilà ce qui était à craindre, à la 73ème mn un plaquage haut, envoi l’anglais au sol, donne un coup de pied de pénalité fort justifié. Face au poteau, on voit difficilement Wilkinson, louper. L’Angleterre reprend l’avantage à la 74ème’ en menant 11 à 9, les dernières minutes sont plus que haletantes.

Le Rugby de tranchée est engagé. 78ème mn, Wilkinson va priver l’équipe de France de cette finale tant convoitée, mais « les favoris » sont échecs. Ils semblent avoir remportés la victoire pour aller en finale. On peut dire avec beaucoup de déception, pour les Français, l’Angleterre a méritée sa place en finale. Le plus victorieux : le Rugby, et l’équipe de France se retrouvera pour la petite finale, celle bien sur où ils n’aspiraient surtout pas après avoir battu les All Black.

Score final 14- 9. Le rêve s’est échappé du territoire français. Les Anglais vont se retrouver soit face l’Afrique du Sud, ou aux Argentins qui nous ont battus en ouverture de la Coupe du monde. Les joueurs ont donnés le meilleur d’eux-mêmes. La chose qui en subsistera sur ce terrain, c’est l’hégémonie d’un groupe qui réunit autour d’un cercle, ce quelque chose qui demeurera invisible, se sont les larmes des joueurs ; et surtout celui d’un Chabal fantastique, numérique au plein sens du terme et qui laissera sur le terrain, quelque chose qui ne se voit pas : les larmes défaites ; elles s’effaceront dans le gazon où le Rugby gagne ses lettres de noblesse.

La démonstration est faite 30 joueurs sont capables de rentrer sur un terrain. Seule ambition la valeur de ce qu’ils ont au fond du ventre, le meilleur exemple, pour les jeunes ou les moins jeunes pour la suite.

Le Panda

Patrick Juan.

 

5 Commentaires sur ce billet

LE CHAT Le 16 octobre 2007à 09h11min (commentaire N° 1)


salut Patrick , en attendant que ce forum tourne à plein régime , une petite blague pour la route

C’est l’histoire d’un mec qui veut se faire embaucher à la sécu.
Il passe les différents entretiens. Tout se passe bien, mais au dernier moment il se sent obligé d’apporter quelques précisions.
- Ecoutez, il faut que je vous dise, j’ai un problème anatomique. Voyez-vous, j’ai fait la guerre et une grenade a explosé trop près de moi.
Résultat : je n’ai plus de testicules.
- Monsieur, pas de problème. Nous sommes une entreprise humaine. Nous ne faisons pas de ségrégation et vous avez passé avec succès les tests de recrutement, donc, je vous engage.
- Parfait, merci beaucoup. Quand puis-je commencer ?
- Disons lundi à 11h.
- Ecoutez, je sais très bien que la société ouvre à 9h, je ne veux pas de traitement spécial en raison de mon handicap partiel. Je serai donc là lundi à 9h.
- Oh, je vous assure que c’est pas la peine car dans notre société de 9h à 11h. les gens passent leur temps à se gratter les couilles en se demandant ce qu’ils vont bien pouvoir faire le reste de la journée.

 


LE CHAT Le 16 octobre 2007à 09h13min (commentaire N° 2)


et une autre à faire s’étriper islamistes et bushistes sur avox !

Enfin la vérité sur la mort d’Arafat

Arafat, hospitalisé à Paris, se réveille d’un premier coma et

interroge son médecin: “Docteur, qui êtes vous ?”

et celui ci de répondre: “je suis le Professeur Israël”.

l’émotion est trop forte, et c’est à nouveau l’alerte cardiaque !

les médecins se précipitent et réussissent à ranimer le leader palestinien.

“Où suis je ?” demande t il alors.

“Vous êtes à Villejuif” répondent en choeur les médecins…

Nouvelle alerte cardiaque !

le cardiologue prévient: “encore une alerte comme celle ci et

je ne réponds plus de rien !”

Arafat ouvre une nouvelle fois les yeux et demande: “quel temps

fait il dehors ?”

et tous de répondre en choeur: “Mossad”…

et Yasser Arafat ferma les yeux pour toujours.

 


lenfoire Le 16 octobre 2007à 09h20min Modifier (commentaire N° 3)


Ruge By,

Je dois bien t’avouer que chez nous, le rugby, c’est pas trop connu. Le foot a la cote avec le vélo et récemment le tennis qui remonte depuis une certaine Justine.

Je suis, encore une fois, personnellement, à côté de la plaque. Je te l’ai dit : je suis un “catapart” (un cas à part en français).

Je ne regarde que le foot qu’aux très grandes occasions (coupe du monde) pour me raccrocher à l’info et pouvoir répondre à une “impression” imprécise pour moi. Je regarde parfois le tennis, mais c’est tout.

Je fais râler mon beau frère en disant qu’on court après une balle et quand on l’a, curieusement, on la donne à quelqu’un d’autre.

Je plaisante bien sûr.

Je fais du sport par contre : du vélo et du jogging en dilettante, sans compétition aucune.

Le rugby, je trouvais ce sport assez… brutal et peu rentable question rendement physique.

Tu vois j’en connais très, très peu. Même les règles me sont étrangères, comme l’est le football américain et le criquet.

Le rugby, j’en ai appris un peu plus très récemment. Devine où?

Devant le cimetière de Menton qui en donne l’histoire comme tu l’as fait ici. Et l’histoire, pour moi, est super importante. Elle donne une idée, avec l’expérience et comme garde fous, si on garde la bonne ligne.

 


LE CHAT Le 16 octobre 2007à 09h43min (commentaire N° 4)


@L’enfoiré

Pour moi , le tennis c’est deux types qui se balancent un baballe jaune au dessus d’un filet de pêche , ça vaut 3 lexomil , comme c’est souvent l’après midi à l’heure de la sieste , ça doit être étudié pour :-))

 


admin Le 16 octobre 2007à 20h40min Modifier (commentaire N° 5)


Attention les émoticônes ne sont pas encore en place, il me manque ce satanéGasty, Savez pas vu MYRZA? LE PEINTRE,

le panda des voix du panda

 

 



Mémoire par transmission
Par Le Panda le 16 octobre 2007

Article publié et écrit par l’Enfoiré depuis Bruxelles comment pas sympa, mais si, mais si !!

Une des “30 histoires les plus mystérieuses” passées vendredi 2 février avait impressionné beaucoup de téléspectateur. TF1 remettait cela, ce 5 octobre. L’une des histoires de février relatait l’étrange passage d’informations reçues par une mère de sa fille décédée par l’intermédiaire de l’écriture.
Cette fois encore, toujours des fantômes. Cela intrigue et passionne. Il se devait de prendre ces histoires avec des pincettes. Et pourtant, en y réfléchissant…

Pris sous l’angle extrême du paranormal, il y a de la suspicion dans l’air. La transmission de la pensée de l’au-delà n’a en général été que de la fumisterie grâce à des subterfuges plus que malfaisants à destination de ceux qui croient à la poudre de perlimpinpin.

L’histoire, relatée en février par cette femme qui a perdu une fille et se retrouve sur sa table de travail avec une plume à la main qui griffonne toute seule pour transmettre les sentiments et les événements que seule, sa fille pouvait connaître, a de quoi faire réfléchir. Pourquoi me suis-je souvenu de cette affaire?

Alors, plus banalement ou plus terre à terre, je m’y suis mis, à penser. Parfois, je me mets à relire mes écrits, mes fameux blogs que j’ai écrit depuis 2005. C’est-à-dire hier.

Et, surprise, je me redécouvre. Je me surprends à me dire tout bas: “Ai-je écrit cela un jour? Comment ai-je osé publier ça?”.

C’est une véritable surprise sur prise, pourrais-je conclure.

J’avais déjà donné une impression intimiste lors du premier anniversaire avec “Mal au blog“. Il y était question d’écrire, du pourquoi et du comment.

Depuis lors, cela n’a fait qu’ “empirer”. Pourquoi se sent-on obliger d’externaliser des pensées en les écrivant? Vaste sujet de réflexion qui demanderait une analyse complète de l’individu qui s’y adonne. Cet article-ci passera par tous les méandres, je préviens. Ca va secouer.

On sait d’où on part, mais alors pour l’arrivée…

Profondément cartésien de formation et drastique dans l’âme, j’ai toujours rejeté ce qui se passait et qui manquait de “normalité”.

La volonté de rechercher le scoop à bon marché par la représentation de surnaturel, très peu pour moi.

Parler de “paranormal” pour n’importe quoi est idiot et, quand on voit, aujourd’hui, les tours de magie présentés par les prestidigitateurs, il y a de quoi se méprendre, s’imposer un effort de recul et se dire que si on ne comprend pas tout, aujourd’hui, on le comprendra peut-être demain.

Mais au fait, pourquoi le mot “paranormal”?

Le dictionnaire Larousse n’est pas très loquace, ni précis en ce qui concerne l’origine du mot.

“Adj. Se dit de ce certains phénomènes, d’existence établie ou non, dont les mécanismes et les causes, inexpliquées dans l’état actuel de la connaissance, seraient imputables à des forces de nature inconnues, d’origine notamment psychique“.

Autant dire tout de suite qu’on pédale dans la semoule.

En découpant le mot, on s’étonne encore plus. “Para” en espagnol veut dire “pour, dans le but de”.

Curieux comme antinomie: “Pour le normal”. On va donc expliquer l’anormal en éclaircissant le normal.

Dans mon cas, tout a fait banal, une mémoire défaillante ou en déclinante pourrait expliquer une partie du problème d’ “évaporation”.

Pourquoi serait-ce un double? Ou plutôt, un oubli passager qui devrait être effacé bien vite à force de points de repère.

Les sujets de mes articles, je les ai tous en mémoire. Les titres sont les petits cailloux jetés sur le cheminement. Le contenu détaillé, là, c’est vraiment un autre tabac. Tabac qui sent bon ou qui s’égare sans que personne ne le regrette. Il faisait partie d’un espace-temps en évolution après s’être cherché une révolution.

Comme mes articles ne sont pas tous mis à la lecture dès leur sortie du chapeau, cette supervision par sujets titrés me permet de sortir un billet endormi au moment ad hoc correspondant à un événement de l’actualité.

Mais cela n’explique pas tout. Je reste perplexe. Je ris de trop bon coeur en relisant mes entourloupes passées et mes phrases construites avec patience dans le passé ou sous impulsion passagère. Un sentiment, une impression bizarre en sort. Comme si le texte que j’ai devant les yeux, avait été écrit par quelqu’un d’autre.

“Il a fumé de la moquette, ce gars-là”, vais-je entendre autour de moi, tout aussitôt.

Je ne manque pas, alors pour me justifier et de faire des parallèles avec les invités célèbres du théâtre, du cinéma et de la chanson qui défilent le dimanche chez Michel Drucker. Là, les souvenirs souvent en noir et blanc défilent sous les yeux visiblement surpris de ses invités eux-mêmes. Là, il ne l’ont pas écrit, ils l’ont vécu ces épisodes de la vie. Quand cela s’arrête après la vision de cet autre temps passé, époustouflés, ils ne manquent pas de s’exclamer : “Je ne me souviens plus du tout de ces événements”.

Même constatation, même surprise. Ces images, ces gags pourtant très caractéristiques et sujets à mémoire indélébile, auraient-ils existé “à l’insu de leur plein gré”?

Une autre vie? Une autre carrière? Une autre vision des choses de la vie dues à l’évolution, aux obligations, aux aspirations ou à l’âge?

On ne change pas” chante Céline Dion. Et pourtant, tout change, tout évolue. On joue tous des rôles qui ne correspondent qu’à un seul espace-temps. Beau métier, d’ailleurs que celui d’acteur qui s’enfile la peau d’un autre pendant des représentations imaginées par une tierce personne.

Pour son véritable “ego”, comme fil rouge, les gènes sont là, la personnalité, aussi. Ils sont seulement influencés par une face dans un instant précis et limité, repoussée, plus tard, jugée obsolète par une autre.

Cette réflexion fait réfléchir.

Le Mister Jekyll peut un jour devenir le Mister Hide, ou.. vice versa. Un sosie spirituel en quelque sorte. Une double personnalité, parfois triple? L’espérance de vie qui s’allonge. L’environnement qui évolue. Encore d’autres extensions possibles à cette duplication.

Au volant de sa belle voiture, est-on vraiment, encore la personne qui figure sur la carte d’identité? Dans ce cas, il n’y a que la coquille qui change.

Les actes malheureux ou irréfléchis accomplis dans l’égarement du moment que l’on fait un jour et que l’on désapprouve bien plus tard, sont-ils à mettre dans le même pot des jugements variables? Pas toujours de préméditation. Seulement, une présence étrangère colérique qui a pris place l’espace de quelques instants de “non présence” récupérée d’un arriéré, d’un autre moi par transmission.

Du dédoublement de la personnalité, il n’y a qu’un pas. Le franchir s’est touché trop à l’exception et à l’excuse d’un geste répréhensible. Le paranormal revient-il?

Il s’agit pour suivre le raisonnement, d’attacher l’évent à un environnement particulier qui engendre un état second, totalement en contradiction avec les convictions durement et longuement acquise par l’expérience et l’éducation.

Si cela ne passe pas, on essayera d’embrayer sur la vitesse supérieure: une remise en question de la responsabilité de ses actes. La justice y a pensé et les hommes pourraient, devraient en faire leur code de conduite.

Cette mémoire ancré ne pourrait jamais être remisée aux oubliettes, dépassée par le temps. Et pourtant, elle l’est très souvent. Dans l’air du temps qui se veut impersonnel ou par contre tourné en exclusive vers son ego.

Alors, quoi? La transmission ne suivrait-elle plus le sillon de la vie. Aucune conclusion à tirer de cette constatation?

Une interruption, une parenthèse peut-elle, dans notre civilisation de la justice bien consignée et légiférée, contraindre le contrevenant au boulet pour la vie entière? Il semblerait que non. Le pardon tend à prendre une place de plus en plus grande dans notre civilisation qui renie, à juste titre, la loi du Talion. Pas partout, hélas. Même les Natons Unies s’interrogent sur cette question.

La punition peut être diminuée mais elle doit être suivre l’acte pour correspondre à une réelle réparation.

Une paix pourrait avec le temps s’installer de chaque côté. Peut-être. Tout s’use.

La peine de mort, par son côté absolutiste et final, est à mettre dans la catégorie des décisions ne correspondant pas à la volonté de reconnaissance de l’homme dans son entièreté et de sa faiblesse. Juger de manière définitive pour un instant d’égarement sans espoir de pouvoir se retrouver sur ces deux pattes d’homme et rectifier le tir par la sagesse du recul.

Un chien qui mord son maître ou un passant se verra très normalement abattu. Le taureau qui projette son matador dans les airs, ne se verra pas retourner bien gentiment dans les prés. Ce serait payer à fond perdu et trop dangereusement pour le consommateur, spectateur de thriller vivant.

On ne programme pas la récidive dans le monde animal.

Dans notre monde, la récidive n’est pas exclue mais elle ne fait pas partie de la majorité des cas si la réinsertion est bien préparée. C’est la seule solution possible.

La prison est pourtant souvent connue comme passer de Charybde en Scylla

Qui peut s’offrir une certaine humanité dans des espaces fermés quand il faut absolument éloigner celui qui a fauté? Sommes-nous près à mettre le prix pour faire avancer le schmilblick? La psychiatrie n’est pas la solution. Je devrais en parler, un jour.

Le poteau d’exécution ou le durcissement qui mène à une descente supplémentaire aux affres de l’enfer n’apporte pas la solution. La société dans son entièreté n’est-elle pas aussi responsable de ses problèmes?

Y en a-t-il d’ailleurs?

Les questions et les réponses possibles sont là, lancinantes. Elles demandent seulement un peu de doigté et de réflexion dans leur prise en charge. Et je compte sur vos commentaires pour retrouver un peu de sérénité.

Mais, au fait, d’où suis-je parti?

Ah, oui, d’une gentille dame qui écrivait sous la dictée d’un monde ailleurs…

N’ai-je pas tourné dans l’escroquerie dans mon développement par bonds perdus dans l’inconscient?

En résumé, il s’agissait d’une suite d’hyperliens mode « internet » de la réflexion, en quelque sorte. On sait d’où on part, mais où on n’arrive jamais à destination. Y a-t-il vraiment une destination? En y réfléchissant bien, tout est pourtant bien lié. Le fil conducteur existe. Notre habitude de tout découper en rondelle, par chapitre, pour des raisons de simplification, ne sait plus regarder tout azimut.

Un dieu, une force supérieure, pour certains qui y croient, expliquerait l’inexplicable? Je répéterai une phrase citée par un de mes Docteurs es conscience, qui avait écrit son commentaire lors d’un autre sujet. Par cet effort consenti, il avait aussi le droit d’avoir son mot à dire, quitte à déplaire à d’autres :

“Dieu, c’est le père Noël des adultes, et il faut une sacrée dose de naïveté pour y croire. Il n’y a rien dans la hotte ! Tout ça à cause de la mort, qui fait si peur, alors qu’elle n’est rien. Nous l’avons du reste tous déjà vécu avant de vivre. Heureusement qu’il n’y a pas de paradis, car l’éternité, même passée à baiser des vierges ou assis à côté de Dieu, ça doit être vite chiant. L’enfer !”, Fabien

Évolution de l’esprit, quand tu nous tiens !

Je me retourne et, mais, quel est ce bruit? Ah, ce putain de réveil…

Quelle survol tout azimut !

Quelle nuit, surtout !

L’enfoiré,

Citations:

* “Le courage n’est rien sans la réflexion“, Euripide
* “Le temps de la réflexion est une économie de temps“, Publius Syrus
* “Seul l’impossible mérite réflexion“, Deszo Kosztolanyi

 

6 Commentaires sur ce billet

admin Le 16 octobre 2007à 09h42min (commentaire N° 1)


Bonjour Guy,

voilà un article qui vaut largement “une certaine modération” Non?

Le Panda des Voix du Panda

 


LE CHAT Le 16 octobre 2007à 10h13min (commentaire N° 2)


salut guy , merci d’avoir pensé au chat pour illustrer cet article !

 


lenfoire Le 16 octobre 2007à 19h47min (commentaire N° 3)


Je fais du Chat mon accompagnateur sous forme texte ou de caricature.

Ca, c’est du belge, une fois.
Le bouquin “Oh, Toi le Belge, ta gueule” est toujours à proximité dans biblothèque.

Dans le passé, je lui ai écrit par deux fois sur son site. Trop occupé, il ne m’a jamais répondu.

 


admin Le 16 octobre 2007à 20h37min (commentaire N° 4)


Salut,

non mais vous avez pas fini de vous faire des éloges et pati et couffin et qui vient me donner un coup de minou? je voulais dire un coup de main pour “le boulot”

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 19h31min (commentaire N° 5)


Le Chat, Des nouvelles de ton “maitre” :

http://www.lesoir.be/culture/livres/bande-dessinee-la-marque-du-2007-10-17-555623.shtml

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h27min (commentaire N° 6)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 



Apprenez l’engueulais , c’est fastoche !
Par LE CHAT le 17 octobre 2007

Moi qui suis Calaisien d’origine ,je me suis penché sur la question ! pourquoi les français sont ils aussi mauvais quand il s’agit de prononcer correctement la langue de chaque spire ? et pourtant , rien de plus facile , il suffit de se dire que l’engueulais , c’est du français mal prononcé ! y’a qu’à voir le nombre de mots empruntés à notre belle langue quand les îles brie-taniques étaient gouvernées par les très baguettes béret basque Plantagenêt , comme rendez-vous par exemple . Les engueulais disent que l’Afrique commence à Calais ,alors en bon africains , nous avons appris à décrypter ce qu’il nous disent pour pouvoir marchander ! voici une méthode révolutionnaire qui vous permettra de progresser rapidement !

PRONOCIATION ENGUEULAIS TRADUCTION
Ail ou radis? Are you ready ? Êtes vous prêt?
Mords mon nez More money Plus d’argent
On le donne à ces connes Hold on a second Ne quittez pas un instant
Toute ta queue traîne To take a train Prendre le train
Qu’on gratte tous les jeunes! Congratulations! Félicitations!
Marie qui se masse Merry Christmas Joyeux Noël
Oui Arlette We are late Nous sommes en retard
Mais dîne Franz Made in France Fabriqué en France
Il se pique Germaine He speaks German Il parle allemand
Ahmed a l’goût de tripes I made a good trip J’ai fait un bon voyage
Youssef vole ma femme au lit You saved all my family Tu as sauvé toute ma famille
Sale teint de pépère Salt and pepper Le sel et le poivre
Six tonnes de chair Sit on the chair Asseyez vous sur la chaise
Dix nourrices raidies Dinner is ready Le dîner est prêt
Beaune /Toulouse Born to lose Né pour perdre
Les slips tout gais serrent Let’s sleep together Dormons ensemble
Guy vomit sous mon nez Give me some money Donne moi un peu d’argent
Âme coquine I’m cooking Je cuisine
Délicate et saine Delicatessen Épicerie fine
Deux bouts de chair The butcher Le boucher
Varices de grosseur Where is the grocer? Où est l’épicier?
C’est que ça pèle Sex appeal Attirance sexuelle
Ma queue perd son alcool Make a personal call Passer un coup de fil personnel

Voilà un article qui ferait plaisir à krokodilo , alors maintenant avec la méthode au Chat ,si vous le croisez sur Agoravox , dites lui sioux laideur , ali qu’a tord !

 

23 Commentaires sur ce billet

admin Le 17 octobre 2007à 09h17min (commentaire N° 1)


Ici le panda
salut,

LE CHAT, tu crois qu’avec un papier tel en humour sur le 1er forum des voix du panda, les anglais seront toujours des roses beffs?

Ou encore nos amis et que penses des Agora Voxiens?

Minou minou, tiens non mais moi je ronronne…

Le Panda

 


LE CHAT Le 17 octobre 2007à 09h18min (commentaire N° 2)


Même pas en rêve cette méthode révolutionnaire et avant gardiste aurait franchi les cerbères de la modérature agoravoxienne .

J’ai honte ! ouate euh j’aime !

LE CHAT

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 11h54min (commentaire N° 3)


C’est fou comme cela semble simple de parler engueulais. Tout le monde comprend. Je n’ai pas répondu à ton mail Le Chat parce que j’en cherchais d’autres “éclaircissements”.

Fait-il chanter Le Kot, sève de kinki, na… (pardon, God save the Queen)

“Kip colle” (marque de colle invisible)… Keep cool

“On pure pause” (fatigué je vous dis) On purpose = volontairement

“Cul du sac” (prononcez kioul_de_sac) cette phrase est un emprun d’ailleurs, d’une place très précise du corps

“Prix VAT” (prix tva comprise) Private, donc interdit au public

Signé:
Le “Sioux Soon” (grand chef indien)

 


LE CHAT Le 17 octobre 2007à 12h07min (commentaire N° 4)


aie teck maille Guy tard ! roc haine rôle !

 


Gasty Le 17 octobre 2007à 18h02min (commentaire N° 5)


Ah ! j’ai enfin pris le temps de me connecter.

Cat et quatre….. Yeeees! je sais parler engueulais.

 


marcel Le 17 octobre 2007à 19h31min (commentaire N° 6)


osons celle-ci:
Mike Taylor hisse Reach

 


marcel Le 17 octobre 2007à 19h49min (commentaire N° 7)


Roule,britannia ou abbé las a un corpus!
un prénom anglais:braille âne.

 


LE CHAT Le 18 octobre 2007à 14h22min (commentaire N° 8)


@marcel
abbé as corps puce !

maille six terre mite zen zèbre ver ( my sister meet then the brewer )

 


marcel Le 18 octobre 2007à 16h02min (commentaire N° 9)


soupe l’ail gêne :supply chain
couine,moteur :queen mother
goule qui perd : goal keeper
thai mise monet :time is money
skai,ma housse bande : sky,my husband
Bille que Ben :big ben
et la dernière:
goût de bail :goodbye

So long,cat, and meet you on agoravox!!

 


marcel Le 18 octobre 2007à 16h15min (commentaire N° 10)


quelques autres pour al route:

soupe l’ail gêne
couine,moteur
thai mise monet
goût de bail
bille que ben
voûte chère
phare oeuf aile
où est ce munster?
Bail bail
j’expire

Sur ce,meet you on agoravox

 


marcel Le 18 octobre 2007à 16h42min (commentaire N° 11)


Damned: bis repetita non placent
Seau rit mais alain ternet en est responsable

 


LE CHAT Le 18 octobre 2007à 17h26min (commentaire N° 12)


@marcel

euh félure ! dame nez deux !

cook marcel !

 


marcel Le 18 octobre 2007à 18h17min (commentaire N° 13)


Seau haut
Margaret tas de chair
sue père marquette
te fores tout haine de tout fore te
unis ont jack
louise qui?
Gin fige
coque telle
Fiche haine chipe chope
nationale gale rit
m’usez tussaud!
jerry canne
haies gueuses haine bec conne
brille t’on?
Brie ta nique?
Faux king
Loque naisse
chat nelle
Jacques derip père
Chrome ou aile?
plisse
aye de parc
pique caddie lee cirque use
Joe Coke erre
laide petite bille
Ici d’ici

Seau longue

 


marcel Le 18 octobre 2007à 18h28min (commentaire N° 14)


el gato:
encore bravo pour tes répliques à la passionaria bobo artemis au sujet de l’immigration.
Bigre,quelle virago et quelle folle dingue!

 


LE CHAT Le 19 octobre 2007à 09h28min (commentaire N° 15)


@marcel

merci , c’est dingue ce qu’on peut lire comme niaiseries parfois sur agoravox ! on voit toute l’étendue de sa boboitude ! moi qui ai vécu 3 ans
à Grande Synthe , je peux vraiment dire que l’immigration ça se passe pas si facilement que ça !

et aussi merci pour ta contribution à l’enrichissement de l’apprentissage de l’engueulais !

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 03h21min (commentaire N° 16)


@ Le chat

C’est l’une des pages les plus jouissives que j’ai lues depuis des mois. Tu vois, j’y suis encore pour repasser en revue les traits d’humour que déjà j’avais oubliés depuis ma dernière visite. Enrichissant et bonifiant pour la santé.

Pierre R.

 


LE CHAT Le 24 octobre 2007à 09h11min (commentaire N° 17)


@Pierre

une journée sans rire est une journée perdue , et il faut savoir ne pas se prendre au sérieux ;il y assez de sujets graves et qui foutent les boules , alors j’essaie à ma manière de faire des sujets qui sortent de l’ordinaire , ce que certains n’apprécient pas ….

 


marcel Le 25 octobre 2007à 18h14min (commentaire N° 18)


Voici une nouvelle livraison pour alimenter
le manuel d’engueulais en préparation
Bulle doseur
pelle laide(pellet)
loque smith
blague smith!
appel paille
cou qu’ hisse
Scie dit rome!
Dix vies dis, rome!
Cross rôde
Henri Corps,dingue
Laure rit(lorry)
Abbé rôde
réel,ouais(railway)!
mêle,Ling!
Couine mairie!
Biffe teck
Barbe qui hue!
Pue,dingue!
S aux S
C’est teck
Pique à Dilly
Pique,Else
Est-ce,Thiou?(stew)
Haine Gin
C’est metairie
Mite Inge
Nouille,orque!
Bouc,c’est l’heure!
Tard,jette!
Guy vous hait(give way)
con d’homme
Dis Anna,ce pène sert
Beau bi
Car Jack heure
Haute dogue
Mille quilles,ouais
Beau Ling
Chris te masse
Ha pie noue hier
Bille que banque
Flot de pille disques
Bars tendeurs
Lave à Torry
Ton nid blaire
Corps nerf
a Tic
C’est l’art
Foret vert haine est vert
Petit fore tout haine tout fore petit
Qui qu’haine rune
Bail de Duste
Felon nie
Ha saute haine Bat rit
Pique benne
Soupe,ouais!
Cas beige
Sexe à piles
Faux keuf(fuck off)
Mystère,bine!

Scie Liu Soon!

 


LE CHAT Le 26 octobre 2007à 12h16min (commentaire N° 19)

@marcel

tu es intarrissable sur le sujet ! ;-)

pet peur bac raille t’heure
Chèque baby chèque
boue suer des choux
chèque rat tôle enrôle
ouais queue lit tôle Susie



marcel Le 26 octobre 2007à 15h04min Modifier (commentaire N° 20)


Fil de forme
Haie Jo
Sergent pepère l’aune lit heurte clope bande(ouf)
Flo erre Pau erre
Pisse haine love
Fixe à sept
Bas tout de Beaune
Se moque-t-on de ouate terre?
Où de stock?
Aie chaude sheriff!
sympathie fore dé des villes
Peinte, ptite black
A brode
Fore regne lent gouache
N’oc qui nonne est veine d’aures
Aie où est tout elle
Ce tif hue père lipps(AC/DC)
Mille cheques heure
Bill LOFE les dingues
Bill lofe legs change
Heure mage Gesty chipe
Onde rôda gaine
D’ailleurs se traîte
Bob, dit l’âne!
Mens beau Roc
Gueuses haines rosissent
Jeff il lit
Foc scie-les,dis
Rame,Stein
Magique buse,où?
Roger dalle très
Ce corps,pion

 


legrand Le 26 octobre 2007à 17h12min (commentaire N° 21)


Bon,

je constate sinueusement que certains se coulent douce comme les brûme englaises.

Fast Chot à

two ri membre
rock di rav

mall post

gay lady

panda dear

panda dor

Moi aussi je caussate l’anglophone and my maison, home pour celles et cex qui veulent une

boug allumée

Agrfffffffff

pandabout

forest ile

Le PANDA POUR marcel sans bretelle et le chat sans laisse.

Patrick

 


LE CHAT Le 29 octobre 2007à 11h01min (commentaire N° 22)


ça marche aussi pour les séries
dans “prison Break” , les héros sont Mickey le scotyle et son frère ligne conne bureau et ils sont en cavalle avec Sarah tant de crédit !

 


liberty Le 8 décembre 2007à 14h48min (commentaire N° 23)


@ Le Chat

Enfin ma réponse : “Calaisien d’origine” donc tu connais l’exception culturelle de la côte d’opale …

A Boulogne sur mer actuellement, si si la ville du prisonnier : Je ne suis pas un numéro je suis un homme libre !

 



L’histoire de Manuel
Par lenfoire le 17 octobre 2007

“Comme le fleuve qui coule” de Paulo Coelho, vous connaissez?

La rentrée des écoles est déjà derrière et avec elle, les autres activités de ce travail qui occupent notre temps. Ce travail occupe de plus en plus de réflexions dans les partis qui s’opposent sur le degré de sa fréquentation.

De l’auteur, Paulo Coelho, j’en avais déjà entendu parler. Né en 1947, au Brésil, écrivain à succès. Je n’en avais pas lu une ligne jusqu’ici. Je me suis plongé dans ce “J’ai lu” et je n’ai pas été déçu. Ce livre est construit sur une série de petits chapitres en constatation de situations et événements de la vie. Sur un schéma d’une série de blogs, il manifestait sa vision d’homme mûr et qui avait voyagé de par le monde. Trois chapitres ont attiré ma curiosité par son côté allégorique. Il s’agit de l’histoire de Manuel.

J’ai hésité à le transcrire. Les droits d’auteurs sont ce qu’ils sont. Droits réservés. Je me suis tourné sur son site pour en obtenir une autorisation. Puis en continuant à lire, je me suis attardé sur un chapitre dans lequel il parlait de ce qu’il faisait des livres de sa bibliothèque. Ses écrits m’ouvraient une porte de la diffusion implicitement. D’après lui, la lecture et la qualité du texte devraient voyager par l’intermédiaire de livres et passer de sa bibliothèque dans d’autres mains pour être touché, d’autres yeux pour en jouir. Pour un auteur qui cherche ses marques dans les fils de la grande toile, il me semblait qu’un copier-coller soit permis pour en discuter par après. C’en est un. Je le dis et le répète. Pas de gloire. Je ne signerais évidemment pas ce qui était écrit.

Mais, si vous ne vous reconnaissez pas dans ce premier texte, c’est que vous venez d’une autre planète. Alors, allons-y pour le juger et y gagner en interactivité.

Manuel est un homme important et nécessaire.

Manuel doit être occupé. Sinon, il pense que sa vie n’a pas de sens, qu’il perd son temps, que la société n’a pas besoin de lui, que personne ne l’aime, que personne ne veut de lui.

Par conséquent, à peine réveillé, il a une série de tâches à accomplir: regarder les nouvelles à la télévision (il a pu se passer quelque chose pendant la nuit), lire le journal (il a pu se passer quelque chose la veille), prier sa femme de ne pas laisser les enfants se mettre en retard pour l’école, prendre une voiture, un taxi, un autobus, un métro, mais toujours concentré, regardant le vide, regardant sa montre, si possible donnant quelques coups de téléphone sur son mobile et faisant en sorte que tout le monde voie qu’il est un homme important, utile au monde.

Manuel arrive au travail, se penche sur la paperasse qui l’attend.

S’il est fonctionnaire, il fait son possible pour que le chef voie qu’il est arrivé à l’heure.

S’il est patron, il met tout le monde au travail immédiatement: s’il n’y a pas de tâches importantes en perspective, Manuel va les développer, les créer, préparer un nouveau projet, établir de nouvelles lignes d’action.

Manuel va déjeuner, mais jamais seul.

S’il est patron, il s’assied avec ses amis, discute des nouvelles stratégies, dit du mal des concurrents, garde toujours une carte dans sa manche, se plaint avec une certaine fierté de la surcharge de travail.

S’il est fonctionnaire, il s’assied aussi avec des amis, se plaint du chef, dit qu’il fait beaucoup d’heures supplémentaires, affirme avec désespoir et une grande fierté que beaucoup de choses dans l’établissement dépendent de lui.

Manuel - patron ou employé- travaille tout l’après-midi. De temps à autre, il regarde sa montre, il est bientôt temps de rentrer à la maison, mais il reste un détail à résoudre par-ci, un document à signer par-là. C’est un homme honnête, il doit faire de son mieux pour justifier son salaire et répondre aux attentes des autres, aux rêves de ses parents, qui ont fait tant d’efforts pour lui donner l’éducation nécessaire.

Enfin, il rentre chez lui. Il prend son bain met un vêtement plus confortable et va dîner avec sa famille. Il s’enquiert des devoirs des enfants, des activités de sa femme. De temps en temps, il parle de son travail, uniquement pour servir d’exemple. Il n’a pas l’habitude d’apporter des soucis à la maison. Le dîner terminé, les enfants qui se moquent bien des exemples, des devoirs ou des choses de ce genre, sortent aussi de table aussitôt et s’installent devant l’ordinateur. Manuel, à son tour, va s’asseoir devant ce vieil appareil de son enfance, appelé télévision. Il regarde de nouveau les informations. Il a pu se passer quelque chose l’après-midi.

Il va toujours se coucher avec un livre technique sur la table de nuit, qu’il soit patron ou employé, il sait que la concurrence est rude et que celui qui ne se met pas à jour court le risque de perdre son emploi et de devoir affronter le père des malédictions : rester inoccupé.

Il cause un peu avec sa femme. Après tout, c’est un homme gentil, travailleur, affectueux, prenant soin de sa famille et prêt à la défendre en toutes circonstances. Le sommeil vient tout de suite. Manuel s’endort, sachant que le lendemain, il sera très occupé et qu’il doit recouvrer son énergie.

Cette nuit-là, Manuel fait un rêve. Un ange lui demande:

- “Pourquoi fais-tu cela?”

Il répond qu’il est un homme responsable. L’ange continue :

- “Serais-tu capable, au moins quinze minutes dans la journée, de t’arrêter un peu, regarder le monde, te regarder toi-même et simplement, ne rien faire?”

Manuel dit qu’il adorerait, mais qu’il n’a pas le temps.

- “Tu te moques de moi, affirme l’ange. Tout le monde a le temps, ce qui manque c’est le courage. Travailler est une bénédiction quand cela nous aide à penser à ce que nous sommes en train de faire. Mais cela devient une malédiction quand cela n’a d’autre utilité que de nous éviter de penser au sens de notre vie”.

Manuel se réveille en pleine nuit, il a des sueurs froides. Courage? Comment cela, un homme qui se sacrifie pour les siens n’a pas le courage de s’arrêter quinze minutes?

Il vaut mieux qu’il se rendorme, tout cela n’est qu’un rêve, ces questions ne mènent à rien, et demain il sera très, très occupé.

Paulo Coelo,

————————————————————-

La retraite et l’après “vie” seront les conclusions d’un passage sur terre comme pour bien d’autres. Je ne l’intégrerai pas. Je vous en laisse le choix de lire la suite dans le bouquin lui-même.

Rien d’original, vous direz-vous?

Peut-être.

Serait-ce un autre “Alexandre le bien heureux” ou une Eloge à la paresse, encore une fois?

Non, il ne s’agit pas de cela, mais d’une tentative de prise de conscience de qui constitue l’essentiel de l’individu. Encore faut-il pouvoir l’assumer. L’homme moderne s’est harnaché d’une série de casseroles et de boulets à la cheville. Et pas seulement du côté du travail. Essayez de prendre rendez-vous avec quelqu’un qui se dit actif. Je vois d’ici son agenda qui aura certainement des tendance à l’”overflow”.

Sur mon site, j’ai ajouté récemment une horloge avec comme commentaire « Time is more precious than money » pour exprimer mon intime conviction. Le “time is money” est anachronique.

La qualité de la vie reste le but à atteindre.

A New York, la “Sieste business” fait, parait-il recette. Elle deviendrait payante et ce n’est pas en rêve. Cette ville qui ne dort jamais, comme le chante Sinatra, se payerait le luxe d’un business en pleine expansion. Le salon Yelo propose à ses clients au coin de Central Park de faire une petite sieste régénératrice “Power Nap” pour 12 dollars de l’heure.

En attendant, le citoyen français, après les dernières élections françaises, n’en finit pas de s’interroger sur Agoravox et ailleurs:

Perdons-nous notre temps à gagner notre vie?

Travailler rend-il malade?

L’idée qui a passé la rampe tout récemment est simplement: “Pour gagner plus, il faut travailler plus“.

Alors, je dis plutôt: l’adverbe à utiliser n’est pas “plus” mais “mieux”. Chacun a certainement eu un moment de réflexion en fin de journée et s’est dit : “mais, qu’ai-je fait de réellement productif aujourd’hui?”.

Le travail, en poussant seulement sur le champignon, doit correspondre à une réalité vis-à-vis des potentiels réels et actuels. Le potentiel de travail a diminué de fait dans certains secteurs, reprend de la vigueur pour se développer ailleurs. Le progrès par les automatismes a remplacé progressivement les tâches les plus répétitives. Les tâches les moins spécialisées sont devenus de plus en plus considérées comme destinées à des travailleurs en provenance de pays qui, du moins, temporairement, seront moins favorisés et moins exigeant du côté des horaires ou des salaires bien payés. La tendance est de créer du travail, mais sous quelles conditions? N’est ce pas une glissade du “potentiel poche” vers le bas? Je ne parle pas, ici, de salaire.

Les idées originales qui en génèrent d’autres sont les pièces montées de l’avenir. Prester seulement ne motive pas. Aimer son boulot en le considérant comme une sorte de hobby, ne serait-il pas un but à atteindre? Pour cela, seul un partage de l’information vertical et horizontal dans une parfaite collaboration est nécessaire. La rémunération du “travail efficace” est-il à la hauteur, qu’il soit intellectuel ou manuel?

Le système Toyota même s’il ne peut pas être compris tel quel par les moeurs occidentales par ses côtés d’exagération, contient néanmoins un guide de conduite après quelques adaptations. Il correspond à une tendance à faire participer dans les décisions, tous les échelons de la production. Cela n’empêche pas de garder un pied près du frein si la face privée de soi est prise de vitesse par les obligations publics.

Ce système est tout aussi suprenant pour le Japon lui même. Amélie Nothomb écrivait son expérience d’une petite Belge perdue au milieu d’un monde japonnais hiérarchisé dans “Stupeur et tremblements”. Initiative et individualisme ne faisaient pourtant pas partie de ce monde qu’elle décrivait. Pourtant, les jeunes Japonnais veulent rivaliser d’excentricités pour faire ressortir leur ego. Le National Geogaphic de septembre écrivait dans la même lignée que le Japonnais est séduit par les Mangas. Sorte de bandes dessinées qui traitent les événements de tous les jours sous forme de pamphlets politiques et dans lesquelles, il tente de s’évader en se prêtant à jeu de rôle.

Une société dynamique, multiraciale, multiethnique et mutliculturelle existe aussi en Malaisie d’après Joseph Stiglitz (Echo 19 sept). Au palmarès mondial de la croissance, la Malaisie occupe une place au côté de la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et la Thailand. Les écarts de revenus entre les différents groupes ethniques suivent un nivellement par le haut. Les pays occidentaux en pertes de vitesse avec le nivellement qui s’opère progressivement par le bas? Les investissements dans les projets d’avenir pour le bien être de tous font partie de la réussite malaise. Une recette du bonheur ou une prospérité économique? Où serait la différence?

En France, la défiscalisation des heures sup’ profiterait aux bas salaires, disait l‘Echo. Les secteurs qui emploient des cadres rémunérés au forfait ne se sentiraient pas concernés.

Le travail mènera toujours à tout à condition de pouvoir en sortir un jour.

A Manuel:

On ne t’a pas appris à choisir

Ce n’était pas une partie de plaisir

Mais la vie n’est pas une course

Pour ne chercher qu’à remplir sa bourse

Se tromper de voie, c’est l’errance

Sans espoir pour un pas de danse

Tout âge mérite raisonnement

Espérance de rêves, de voir autrement.

L’Enfoiré,

Citations:

* “La liberté c’est toute l’existence, Mais les humains ont créé les prisons Les règlements, les lois, les convenances Et les travaux, les bureaux, les maisons.”, René Clair
* “Le bonheur est la chose la plus simple, mais beaucoup s’échinent à la transformer en travaux forcés !”, François Truffaut
* “Quand le salarié substitue des plaisirs dégradants à des travaux dégradants, qu’il s’évade de ses obligations pour se jeter à corps perdu dans la vitesse, le bruit, les distractions grossières, il dépose trop volontiers son bilan d’homme.”, Georges Elgozy

 

12 Commentaires sur ce billet

admin Le 17 octobre 2007à 14h18min (commentaire N° 1)


Ok,

quelle rubrique as-tu choisit dur de te retrouver, quoi que pour un Enfoiré de Bruxelles normal, aie::: pas si fort !! non mais !!

 


admin Le 17 octobre 2007à 14h25min (commentaire N° 2)


L’Enfoiré lorsque tu publies l’histoire de Manuel, c’est bien ne pas la mettre en “brouillon” mais en article à publier, tu vois en s’améliore. Les nombres de commentairees s’affichent au-dessus et à côté de l’auteur et ton “image” non mais attends je t’envoies LE CHAT……..Agrffffff

 


LE CHAT Le 17 octobre 2007à 15h48min (commentaire N° 3)


ben me vlà pour déconner sur ce pauvre manuel ,que ses pauvres parents portugais ont jeté sur un mur dès la naissance pour décider s’il sera platrier ou carreleur !

en engueulais , le pôvre , il s’apelle manne ou halle !

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 17h47min (commentaire N° 4)


Le Chat,

Merci, mon minou préféré et qui en plus ne me donne pas l’envie d’éternuer…!

Pas trop engueuler mon Manuel, hé. Il n’en peut rien, il ne savait pas. Par contre, toi, tu sais, maintenant, qu’il ne faut pas abuser des “bonnes” choses, même si t’en as envie. Toujours lever le pied à temps. Conseil d’un ami qui te veux tu bien.

Pourquoi pas en brouillon au départ? Tu veux me brouiller avec toi? J’aime toujours savoir où je mets les pieds et pour cela je brouille ma piste.

Je sens que ma photo te manque. Je vais l’envoyer. Je ne suis pas brouillé avec elle.

Tiens, remarque: où sont les emoticons?
J’en invente un enfoiré
C(!8–0)))

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 17h56min (commentaire N° 5)


@Admin,

Quelle “rude brique”?
Tout doux, je suis fragile.

J’ai la clickite aigue. J’en avais choisi un peu trop.
Il faudrait d’après moi choisir la sélection unique (0) et non pas le carré qui permet les choix multiples.

Ah, oui, rubrique?
A ton avis, pourquoi pas “Tribune libre”

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 18h06min (commentaire N° 6)


@admin,

1. Mon accès est encore aléatoire.
Sélection “Publier vos articles”. Le système demande un Pseudo toujours limité à “lenfo”. Un peu à allonger d’après moi. Déstabilisant.

Mon mot de passe ne passe toujours pas. J’ai entré celui que tu as reçu par mail.

2. Je reprends des idées que j’avais lancé sur AV. Comme je l’ai dit qu’un article continue à vivre après sa publication, je trouve qu’un supplément (ou plusieurs) possible devrait exister entre l’article et le premier commentaire. Mention : Mise à jour.

3. Une boîte à suggestion. N° Description Votes (en ou -) Commentaires

4. Un suivi des décisions prises d’après les suggestions. Sous forme: N° Description Status

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 18h08min Modifier (commentaire N° 7)


@Admin,

petit problème:
Dans les commentaires, le “plus” ne passe pas. J’en avais mis entre les zones de mon commentaire précédent.

 


admin Le 17 octobre 2007à 20h30min (commentaire N° 8)


Hé bande de petits malins “la boite à suggestions cela arrive et oui….lorsque l’on met un article en brouillon au lieu de publier voilà le résultat.

Le Pauvre Panda doit rétablir depuis la base, les émoticones arrivent commes les “bébés” d’attention à la marche.

La sélection des articles il ne faut “cocher” qu’une seule rubrique.

Je pense que d’ici ce lundi et je l’affirme “le premier “TCHAT WEBCAM” permettra à 50 personnes de se voir ou de se parler “unique ” au MONDE sur uun MEDIA CITOYEN, qui dit mieux, allez faîtes circulez l’in en faisant votre travail de reporter attention TINTIN “belge” est déjà allez dans La LUNE à présent pour ceux qui y croient il est au Paradis.

Tu vois la longueur dees messages n’est pas limites. Nous possédons un espace “extraordinaire” vu la qualité de ses rédacteurs et commentateurs à présent je continuer à bosser, vu à demain c’est GREVE, non pas pour moi et zut

Le Panda

 


lenfoire Le 17 octobre 2007à 20h56min (commentaire N° 9)


@Le panda,

Pour revenir à une vieille phrase belge qui se disait lors des collectes, je dirais
“Nous savions que nous pouvions comptez sur vous”

Et oui, cher Panda, tu es de la version “géant”.
Merci.

Je tâte et je réagis, au fur et à mesure, en petit consommateur averti.

 


admin Le 18 octobre 2007à 01h34min (commentaire N° 10)


L’enfoiré,

tu vois l’heure et je suis encore au boulôt, je suis “esclave” du poste “maitre” et je ne suis pas un “géant” vous êtes tous des amis enfin je voulais écrire nous sommes inperfectibles.

Excuses ma remontrance, mais il ne faut pas naviguer sur les “grands bambous du Panda” Oui en belge je ne le fume point et d’autres non plus.

Le maïs est “géant” pour mes con…généres, je reste débiteur de votre participation et je vais au dodo, demain y’a gréve et moi non. Alors il faut in primer en anglais du Chat Non? Que les gros salaires lévent le doigt il n’y aura pas chez “nous” un Diner de Cons.

Bonne nuitée, merci pour ton lien du Chat Belge.

Le Panda sommeileur..

Clic clap!!!

 


LE CHAT Le 18 octobre 2007à 15h18min (commentaire N° 11)


panda vérité raide ! (panda very tired )
il ouate tout slip ( he want to sleep )
dont mec noces ( don’t make noise )

 


lenfoire Le 18 octobre 2007à 15h57min (commentaire N° 12)


Panda, une “halte air (s/)rable” ou unalterable (inaltérable) ?

Panda qu’il faudrait “hi, hi mort à lit said” immortalized… (immortalisé, quoi)

Chez Panda, c’est “un plis site” implicite.

Ici, “police, thé au nez” politeness (politesse)
avec ou sans tirette (tired) d’ailleurs

 




Le scoop pour le scoop !
Par lenfoire le 19 octobre 2007

Dans notre monde actuel de recherche d’information, la tendance n’est plus d’apporter l’information judicieuse et incontestable dans les temps mais bien avant celle que fournirait le concurrent.

(sorry pour ceux qui ont pris le temps de la lecture de ma première version disons un peu trop “dissertante”. J’espère avoir été plus digeste cette fois. Enfoiré : 4/10)

Arracher la nouvelle avant les autres à tout prix. Le but principal est de chercher «le scoop», l’information qui fera vendre et saliver.

L’ “event” récent dans la politique française, tout le monde en parle du sommet de la hiérarchie à l’homme de la rue. Les antis vont roucouler et appuyer sur l’accélérateur. Les pros vont enfoncer le frein avec véhémence. Je n’y ajouterai rien. Mais, prenons plus de recul et des distances en se penchant vers des idées plus générales.

Il y a d’abord ceux qui en vivent. Les paparazzis, les “fans de scoops” sont à l’affût du moindre agissement de la vedette, des “people” qu’ils sont appelé à suivre 24 h sur 24, l’appareil photo et le canon télé 1000mm, dernier cri, prêt à crépiter en ne s’inquiétant pas trop de la vie privée de la ‘victime’ consentante ou non. Les membres du showbiz sont souvent partagés entre le besoin de se faire connaître, donc d’être pourchassé, et le besoin de retrouver l’intimité de la vie privée. Ce métier de filature, de planque est un jeu de chat et de la souris n’est pas nécessairement fautif. S’il y a de la demande, il y aura de l’offre. La demande voyeuriste existe et fait vendre. Il faut donc la satisfaire. Images scabreuses, scandaleuses sont les préférées. Les couples qui se déchirent, la tarte à la crème. La vie privée et la vie publique se rencontrent sans frontière. La presse people en tête est la première à collectionner les procès pour dommages et intérêts pour délit de transgression de la vie privée.

De fausses “paparazades”, peut-être un peu trompeuses, mettront aussi le client, le chasseur et sa cible de commun accord. Même rendement pour chacun des acteurs dans la bonne humeur, cette fois.

Le livre du journaliste Jean-Paul Champagne “La mafia des people” parle sans langue de bois et avec humour d’une source de revenus moins transparente en provenance des relations que les stars entretiennent avec la presse à scandale ou non. Une crainte perpétuelle taraude l’esprit du people: “on ne parle plus de lui”. Disparaître des plateaux de télé et c’est la malédiction qui s’abat en sanction. Pour se faire, “vendre” un morceau de sa propre existence dorée et privée ne fait pas de mal à l’intéressé. Donner l’impression du bonheur intéresse toujours celui qui rêve et ne jouit pas de largesses évidentes. Ces “mirages aux alouettes” qui sont ils, toujours friands d’événements croustillants?

Quand il faut aller vite pour sortir le papier, rechercher la confirmation demande du temps, le risque est donc grand de publier une information erronée ou “mal adaptée”. Alors, ça barde encore plus.

Les médias, ensuite seraient-ils finalement le seul pouvoir irresponsable, celui qui à l’inverse de tous les autres n’aurait de compte à rendre à personne, celui qui, au-dessus de tous les autres, s’autoproclamerait légitime en échappant aux règles de base de la vie collective en démocratie ? On pourrait se poser la question. On ne répare jamais les torts causés par les dérives aux causes multiples dont la concurrence et la pression du marché ne sont pas des moindres. Nous ne sommes pas timides, mais nous continuons à nous soigner.

Entre temps, ça passe ou ça casse. Si c’est faux, on perd quelques lecteurs trop pointilleux, c’est tout. On se fait tout petit ensuite pour ne pas être reconnu comme l’auteur de la fausse nouvelle. La liberté de cacher ses sources est une bonne sécurité vis-à-vis d’un pouvoir, mais une mauvaise chose quand il s’agit de protéger ses propres erreurs. Les consommateurs, ces médiatisés aiment fantasmer. Modérer cette envie est peut-être difficile.

Le consommateur a ce qu’il mérite. Il désire rester “in” dans l’actualité et mieux encore avant les autres. Cette actualité est offerte en pâture aux consommateurs qui ne veulent pas entendre parler d’un quelconque suivi. Cela doit rester dans le “chaud de l’action” et disparaître ensuite. Les “plats froids” de l’actualité qui ont “glissé”, n’ont plus la cote. Personne n’en a rien à cirer des suites d’une affaire entendue un jour lors d’un “snapshot” (un instantané). L’oubli est bien vite là avec le “snapshot” suivant. L’effet de recul demande un raisonnement plus coûteux, plus personnel.

Les journaux citoyens pourraient entrer dans la brèche. C’est leur rôle de réveiller les consciences et la réflexion. Que constate-t-on? Nenni. La contagion de la presse officielle a été jusque là. On se gargarise avec les mêmes produits. L’affaire Agoravox dont j’avais fait écho avec d’autres n’est qu’un exemple.

Des blogueurs-rédacteurs se lancent parfois dans des théories plus ou moins fumeuses. Faut-il y crier haro sur ce phénomène? Pas vraiment. Internet sur lequel se réfugie ces blogs est un nouveau média qu’il faudra toujours prendre avec précaution. De nouvelles thèses citoyennes, pourtant, sans l’aval de ses pairs, ont pourtant une chance de faire découvrir une autre vérité ou solution basée toujours sur la réflexion. Ces “blogs journaux” qu’Agoravox offre avec délectation et prestige, s’impose aussi des règles éditoriales “scotchées” à l’actualité comme l’ombre de l’information fournie par les journalistes. La fraîcheur, c’est bien. Le durcissement des affaires captées au vol l’est aussi, sinon plus. Il constitue la vraie expérience.

Le Press Book de la “scoop mania” n’est pas innocent ni exhaustif.

Quelques-uns au vol:

Paco Rabanne, probablement en perte de vitesse, annonçait la fin du monde pour l’année 2000 pour faire parler de lui. Le 21ème siècle entamé, bizarrement, c’est plutôt ‘”je me suis fait tout petit devant cette poupée” pour se faire oublier pendant un certain temps.

La science, même elle, a joué des coudes pour sortir “la” nouvelle. Tromperies, supercheries se retrouvent en effet côte à côte dans quelques cas heureusement rares.

L’affaire de la “Mémoire de l’eau” qui aurait de la mémoire avait fait grand bruit à l’époque. La prestigieuse revue scientifique “Nature” s’est elle-même fourvoyée en publiant cette information qui, d’entrée de jeu, était tout à faite douteuse, mais qui plaisait à l’imaginaire.

Les travaux de Sir Cyril Burt sur l’intelligence et le QI a aussi poussé celui-ci à des déclarations qui reposaient sur des démonstrations truquées. Sa démonstration sur la dotation génétique de l’intelligence, qui établissait que le rapprochement de jumeaux avait une conséquence sur une intelligence plus élevée, a fait long feu quand après sa mort il s’est avéré d’après ses écrits que les fameux jumeaux n’existaient que dans son imagination.

Plus récemment, un des plus grands experts mondiaux en clonage, Woo-Suk Hwang, de l’université de Séoul, a du avouer avoir trompé la communauté scientifique en ayant falsifié des données pour son dernier rapport de recherche de juin. Son idée de produire des cellules souches “sur mesure” pour réparer des tissus endommagés n’était que pure fiction. Le nationalisme, la fierté de mettre son pays au devant de la scène, sont à mettre dans le pot des excuses. Récemment, un biologiste de Harvard donnait en août 2007 un dénouement heureux à l’affaire en démontrant que Hwang avait été le premier à observer sur des cellules humaines le phénomène de la parthénogénèse. Le bluff d’un imposteur avec ressort en douceur.

Fin juin 2007, une petite molaire brisée est découverte et c’est une momie anonyme qui remonte 3500 ans d’histoire égyptienne. Il s’agit de la momie d’Hatchepsout, la plus célèbre reine de l’Égypte pharaonique, reconnue comme telle et entourée d’une littérature innombrable. Tremblant d’excitation, le directeur des antiquités égyptienne, Zahi Hawass et le ministre de la Culture, orchestraient avec fracas devant la presse mondiale, cette découverte alors qu’il en niait l’existence un peu avant. La veille, la chaîne américaine Discovery Channel, associée à la découverte, avait grillé la politesse à Hawass, dévoilant l’histoire de la quête de la momie. Des tests ADN devraient être faits sur les momies royales grâce à un laboratoire financé et équipé par Discovery Channel pour un montant de 5 millions de dollars. Ces événements expliquent certainement cela.

Le “Sciences et Vie” du mois d’avril 2006 lançait comme un pavé dans la marre qu’après 40 ans de croyance en la théorie du big-bang pour la genèse de l’univers, que l’idée pourrait être revue de fond en comble. Une énorme étoile ou galaxie a été repérée qui aurait un âge antérieur à ce fameux “big-bang” relance les recherches de plus belle pour trouver ou non confirmation de cette approche. Tout à coup, tout était remis en question. Les fondements de nos croyances étaient à revoir. Comme scoop, je crois que l’on ne peut trouver mieux !

Les réelles tromperies sont heureusement rares (0,3% sont avoué ces 5 dernières années) et la recherche de l’information scientifique qui pourra émouvoir la gent scientifique n’est pas la préoccupation primaire. La recherche fondamentale reste la recherche qui peut rester infructueuse pendant de nombreuses années. De plus, la pratique expérimentale est confrontée à tellement de facteurs divers et parasites que l’on peut accepter un mauvais chemin pris ou des résultats trompeurs en apparence. La plupart du temps, cette mauvaise appréciation provient de manque de tests et il ne faudra pas chercher une faute volontaire chez le scientifique qui aura été berné lui-même.

Les résultats ne sont pas univoques. L’honnêteté intellectuelle et scientifique se devra toujours de reconnaître l’erreur de jugement et la corriger. Cela, même si la gloire, l’argent, l’idéologie ou la volonté de prestige de l’état, le Nobel, quelques lignes dans le dictionnaire inciteraient à fausser les expériences.

Pour obtenir le prolongement de son contrat n’est-on pas tenté chez certains chercheurs d’”améliorer” quelque peu des résultats qui seraient restés dans l’ombre? Les subventions précaires ne sont accordées qu’avec l’espoir d’un résultat utilisable en fin de parcours. C’est donc tout à fait humain de vouloir protéger son gagne-pain. L’éthique et l’honnêteté intellectuelle resteront pourtant le seul principe de rigueur.

Se reconnaître tel qu’on est avec ses richesses et ses faiblesses dans le parfait anonymat avec le plaisir potentiel de se reconnaître dans la société.

Internet en a mis une autre couche à cette folie du scoop. Le site Extortr ne manque pas de demander aux pararazzi en herbe d’envoyer images et vidéos les plus scandaleuses possibles. Le prix de la transaction est fixé par les chasseurs de scoops.

Un commentaire que j’ai lu quelque part m’a paru une clé du “mystère”:

“Les chercheurs acceptent facilement l’histoire des sciences si elle se conforme à l’avancée rassurante du progrès: autrefois on ne savait pas, aujourd’hui on sait davantage“.

Là, résiderait la Vérité, en vérité.

Jean Gabin chantait “Maintenant, je sais““Je sais qu’on ne sait jamais“.

L’enfoiré,

Citations :

* “Un chien mord un homme, c’est un fait divers. Un homme mord un chien, c’est un scoop.“, Lord Beaverbrook
* “Célébrité n’est pas belle, et ce n’est pas ce qui nous grandit“, Boris Pasternak
* “A l’avenir, chacun aura son quart d’heure de célébrité mondiale“, Andy Warhol
* “La notoriété c’est lorsqu’on remarque votre présence, la célébrité c’est lorsqu’on note votre absence.“, Georges Wollinski
* “La célébrité m’a apporté un gros avantage : les femmes qui me disent non sont plus belles qu’autrefois.“, Woody Allen

 

6 Commentaires sur ce billet

admin Le 19 octobre 2007à 11h02min (commentaire N° 1)


Bonjour,

Guy, les modifications faites “l’article” tient bien mieux la route, mais désolé prévient tes congénéres qu’il faut du temps pour lire l’article. Mais que lorsque l’on supprime un “article” la base de données suprime les commentaires.

Désolé pour toi et les autres mais il faut apprendre c’est la loi de la célébrité mon cher Watson Belge.Tu es appelé à devenir une “super Star” j’espére que tu t’es inscrit à la prochaine Star Ac 2007…quoi…que…

Le Panda

Les Voix du Panda

 


lenfoire Le 19 octobre 2007à 11h29min (commentaire N° 2)


@Le Chat,

Mon beau chaton, on t’a coupé tes réparties et les miennes. Il faudra donc qu’on relance cela.

Comme je te l’avais dit, je ne veux pas épuiser mes lecteurs et leurs petits yeux avec des articles trop long (quoi … que, comme le dit Le Panda). C’est mon péché mignon. (vite l’emoticon au joues rouges)

Etre long, qu’est-ce? Et surtout comment en arrive-t-on là?

Mon style est volontairement porté comme un buvard de l’info. Rassembler les événements par des connexions qui semblent ténues au départ.

Se faire “entuber” en disséquant les infos volontairement sans en chercher les liens m’énerve souvent.

Tout est dans tout.

Ca c’est pour le fond.

La forme, ça j’avoue que c’est toujours perfectible. Je n’ai aucune honte à le dire.
Je suis seulement exu-bièrant. (et un autre emoticon)

 


admin Le 19 octobre 2007à 12h44min (commentaire N° 3)


L’enfoiré

cesse de faire mumuse “avec Manuel” ou le scoop du périscopus và coulus.

Tu as l’heure? Evite de manger des frites à la main où tu portes ton bracelet, autrement les “frittes” au sol du carreleur!!

Le Panda

 


Gasty Le 19 octobre 2007à 13h33min (commentaire N° 4)


A propos de la mémoire de l’eau….

http://agastine.club.fr/WebRueduGastyVox2/viewtopic.php?t=15

Je sais ! oui

 


lenfoire Le 19 octobre 2007à 14h04min (commentaire N° 5)


Salut Gasty,

Veni, vidi. (pour parler comme là bas dit).
C’est un vieux truc que j’ai fait resortir dans cet article. Ca date comme dirait Sadate.
On ne s’est pas consulté et pourtant, on sort le même lapin.
En cherchant bien, on en trouve de ces “errements” un peu partout pour des raisons multiples.
Merci, pour ton article présenté avec humour.

 


LE CHAT Le 19 octobre 2007à 14h48min (commentaire N° 6)


y’a pas de raison qu’on rigole pas aussi sur ce site avec cette ode au gland bleu !

http://koolgraph.free.fr/fuzz.html

 




Publier ou s’inscrire!!
Par Le Panda le 20 octobre 2007

Publiez un article, le soumettre sur le Forum-Blog Citoyens suivre ce mode pour l’instant : Actualisé le 20.12.2007. Et, en permanence reculer ou stacgner c’est ne pas avancer, alors bougez Vous !!

LISEZ LE PLUS SOUVENT MERCI POUR TOUS !!

Pour valider votre inscription adressez-vous à un des administrateurs, ou Modérateurs “Votre C.V., Avatar, adresse e-mail valide” à la rubrique “Qui sommes-Nous” sur le Menu. Ou, rendez-vous à la rubrique figurant sur le haut du menu est s’intitullant: Plan du Forum.

Bonne Navigation.

Par ailleurs, il existe un moteur de recherches, qui vous permet de retrouver un modérateur ou tous les auteurs ayant fait parvenir un “Avatar” ainsi qu’un C.V.

Apparaîtront sur simple “Clic” donc là encore, merci de lire en suivant la “bonne régle” de marche.

En outre le fait d’envoyer vos listings de contacts permettra de faire savoir à vos relations, connaissances, ami(e)s etc.

Où, vous publiez, comment vous êtes lu(e)s et par qui, celà quelque soit le lieu du monde ou vous résidiez.

Aucune ségration, ne sera admise sur ce forum, aucune “sanction” de critique n’aura lieu, par contre si nos moyens nous permettent de faire évoluer “les connaissances” de chacun(e)s, l’objectif de l’existence du Fondateur sera avec, son rêve accompli.

La meilleure preuve de pouvoir critiquer est de participer en respectant “Les droits de tous humains, Ceux de l’Homme, sous toutes ses formes, ainsi que le droit au Savoir”.

Le but essentiel restant la priorité des priorités est le “devenir des générations à venir, nos, vos enfants”

A compter de ce jour, il existera un plan du site demandant des améliorations, qui vous conduira aux différentes rubriques.

Le service de lecture autant des articles, que des commentaires, est en ligne sous peu la version 2008 avec “vidéo”, même plus rapidement que certain(e)s ne le pensaient, nous permettra d’établir selon les dossiers choissis sur des “thémes” des tables rondes ou nous pourront discuter à environ 2000 “acteurs” quel que soit le point géographique du monde.

Evitez de laissez vos “billets” au stade “brouillon” veuillez l’indiquer, car tous modérateurs pourraient par erreur le valider.

N’oubliez pas que vous disposez de tous les moyens de contacts à votre disposition, avec la personne, le service de votre choix.

N’hésitez pas le faire reste le fait, demain de pouvoir renseigner utilement la ligne de fonctionnement de Ce Forum-Citoyen du Monde, c’est aussi votre participation.

Fait pour et avec Vous.

Ou si vous avez envoyez un e-mail à l’un d’eux, votre validation se fait depuis le serveur.

Gardez bien votre code et votre mot de passe ils sont strictement personnels et confidentiels.

Votre adresse I.P. l’atteste, donc il faut bien savoir que les portes sont ouvertes dans le “respect de chacun” et de celà nous vous en remercions.

Lorsque vous possédez votre pseudo et votre mot de passe, vous pouvez vous rendre à la rubrique “Publier vos papiers” suivez le mode d’emploi, c’est aussi simple que cela.

Démonstration de l’avancée technologique que nous utilisons.

Voilà un plus, si vous avez des suggestions elles seront les bienvenues.

Pour commenter, publier, quels que soint vos choix, il faut s’inscrire.

Dans le cas contraire, vous ne pouvez que juste participer par la lecture.

C’est votre choix.

Pour imprimer l’article qui vous interesse il vous suffit de cliquer sur “imprimer cet article” et d’avoir une imprimante relié à votre ordinateur.

Vous pouvez aussi l’envoyez à la personne de votre choix par e-mail.

Vous allez pouvoir le noter en positif ou négatif l’article uniquement.

Vous pourrez demandé son retrait dans la mesure ou vous pensiez que ce dernier comporte un “C” à la condition expresse d’en apporter la preuve.

Vous pouvez écouter en MP3.

A compter de ce jour l’Avatar de l’auteur figure avec son Site ou Blog s’il dispose de ce service.

A Compter de la 1ere décade de janvier 2008: A chaque commentaire l’Avatar accompagnera le texte, avec un numéro de référence rappellant le numéro de commentaire.

Un délai de 15 jours nous est necessaire pour implanter votre Avatar à la condition expresse que ce dernier soit accompagné d’un descritif le plus précis possible vous concernant.

Merci de votre patience, nous faisons de notre mieux.

1- S’inscrire sur le Forum cliquez à “Publier Vos Articles” et ensuite “Devenir Rédacteur” sur la barre du Menu.

2- Un Administrateur/Modérateur validera votre inscription, par les “moyens indiqués ci-dessus, en cas de problémes n’hésitez pas contactez-nous directement”. Le serveur diligenté ainsi: vous repondra sur une adresse mail reconnue et valide. 3- Vous recevrez un mail, directement: indiquant votre compte est “activé” vous pourrez l’utiliser pour envoyer vos articles, en cliquant sur la rubrique Devenir Rédacteur. Ces derniers sont soumis à modération. Aucune discrimination de quel ordre que ce soit ne sera tolérée.

4- Pour commenter un autre “commentaire” “publié” cliquer sur le lien modifier, en haut à droite du commentaire d’où qu’il vienne, l’auteur de l’article ainsi que tous les présents sur le Forum seront avisés.

Cela n’augmentera pas le nombre de commentaires.

Par contre la personne étant intervenue sur le commentaire d’un “autre” pourrait voir sa mofication “supprimer” par l’auteur, lui même, sans avoir ou en le justifiant, c’est l’acceptation démocratique pour toutes et tous.

5- Il en va de même pour signaler “un abus” cliquez sur modifier en contactant sur un des e-mails ou bal, à votre disposition pour contacter la “modération”.

Essayés d’êtres le plus objectifs possible, comme vous souhaiteriez que l’on le soit avec vous.

6- Sachez que certains articles peuvent provoquer des réactions violentes, essayer de tempérer et dans le “pire” des cas, ne vous vous souciez pas des mots clefs sont à la base du serveur pour éviter toute insulte.

La radiation se fera si les règles de “civisme” sont bafouées; condition que le quorum Administrateurs/Modérateurs/Auteurs soit atteint, le compte-rendu du refus sera publié, dans la mesure ou son auteur le demande.

4a- Pour poster votre/vos article une fois votre “acceptation” reçu, réduisez la longueur de votre texte sur le panel “Gérer” en sélectionnant la touche “couper un article” à côté de l’image représentant “un arbre” pour inclure vos photos.

5b- Pour intervenir sur 1 article « commenter, il faut aussi s’inscrire ; ensuite cliquez, tous les commentaires de cet auteur apparaissent et vous pourrez laissez le vôtre.

6c- Bon nombre de bal sont en créées vous pourrez intervenir selon votre choix en cliquant sur le lien correspondant.

7d- La rubrique ebook vient d’être créer ( le 27-11-07 )

Merci, de participer, en cas de problèmes, de questions de tous ordres n’hésitez pas faites parvenir un mail à l’un des Administrateurs par la Bal suivante : patrick.juan@pandad.com ou les autres bals redirectionnées vers les Modérateurs chaque bal ayant une destination précise, respecter le sens de la personne à laquelle vous souhaitez vous adresser, le rouge signale Modérateur “non disponible” le vert l’inverse donc à vous de cliquer sur le bon bouton. Les autres bal vous permette d’agir, de soumettre votre point de vue pour l’amélioration du Forum. Pas hésiter à le faire.

La liberté d’expression est “le devoir” de nos expressions dans cette Tribune Libre, le fruit du travail de chacun.

Des baniéres sont à votre disposition pour les implanter, si vous le souhaitez, mettez un lien sur vos blogs ou site, les lecturs seront plus nombreux à participer.

Utilisez les bal à bonne fin, merci.

Intervenants@pandad.com

Boiteidees@pandad.com Observation@pandad.com musedeschats@pandad.com “spéciale” pour les amoureux des Chattes et Chats et leurs minous.

liaison@pandad.com
redacteur@pandad.com
fondateurs@pandad.com
admin@pandad.com
lecteur@pandad.com
forum@pandad.com
abus@pandad.com
mediateur@pandad.com

Pour faire figurer votre Profil, votre photo respectez l’édition de mise en page.

Vos images et photos vous pouvez les insérer directement depuis votre ordinateur

en faisant “parcourir” attention à respecter le format JPEG et la dimension de

150×150 pour une meilleure lecture.

Vous pouvez modifier, compléter un article publié à la condition de ne changer que la forme pas le fond.

Ceux en ligne seront stockés ici tous les 2 mois et visibles par tous, y compris les non publiés et la raison dans la mesure ou son Auteur le souhaite.

Les articles publiés seront en ligne durant 2 mois calendaires.

Nous considérons qu’un article peut-être modifié par des faits nouveaux pouvant surgir et les réactions ” à chaud” ne correspondent pas toujours à une bonne “analyse”.

Passé le délai de 60 jours, ou de 40 articles publiés sur la même page; les articles seront stockés sur un “Panel” ” à la rubrique “Articles Publiés et Archives.

Vous disposez d’un Chat Webcam mit à la disposition de toutes celles et ceux qui s’inscrivent n’hésitez pas à l’utiliser, soumettre, échanger des points de vues en LIVE, cela s’appelle “Le Chat en Live”. Suspendu provisoirement

Commentez l’actualité former des “groupes” pour un travail une enquête précise, lui donner l’orientation de la majorité.

Les sujets traités peuvent êtres aussi le fruit d’un sujet “seul” ou “collectif”.

Bientôt aussi un service MP3 pour les non-voyants permettra d’entendre les artciles lus, il en sera de même pour noter les commentaires mais ces derniers demanderont un peu plus de temps.

Les couleus ne seront pas les mêmes, deux, trois au maximum, une pour l’article” le rédacteur “une autre pour tous les intervenants.

Vous avez aussi la possibilté d’entrer vos contacts à l’abonnement de la newsletter sur le formulaire à disposition sur le Forum et le Site.

Cliquez dessus, simple, efficace.

Celles, ceux qui souhaitent joindre leur liste de contacts, nous vous offrons la possiblité de nous les faire parvenir en fichier XLS en piéce jointe.

Ils seront traités et informeront tous vos contacts de vos écrits, chaque mois.

Un peu plus demain, alors….A bientôt.

Nous vous remercions de votre compréhension, le Forum-Blog de ¨Presse Universelle Libre” s’améliorera avec “Le concours de Toutes et Tous” Citoyens des 5 Continents.Soyez respectueux des “Autres” comme vous souhaiteriez que l’on le soit avec Vous.Le Panda et toute l’Equipe, vous remercie de votre visite.

Bonne journée.

 



RUGBY PETITE FINALE : COQS CONTRE PUMAS
Par Le Panda le 20 octobre 2007

19 octobre 2007, ce n’est pas le Petit Prince. Le Parc des Princes a donné rendez-vous à: Coupe du Monde de Rugby 2007 : France-Argentine. Du bronze, appelée 3eme place : La consolante. Le Petit Prince sera là ? 50 000 spectateurs le pensent ils ont pris place, nous le saurons. Les équipes sont arbitrées par un Néo-Zélandais, le plus capé du rugby. 17 à 3 en faveur de l’Argentine, expulsion de l’extraordinaire capitaine Français : Ibanez. 60ème, le Parc s’enflamme : Chabal, France menée 22 à 3, termine Sa Coupe du Monde comme commencée. Les Pumas des princes sont devenus les rois du Parc des Princes, la France dignement finie à la 4ème place, de la Coupe du Monde 2007. Demain, nous offrira un autre match d’une autre qualité. Conviction, volonté, ténacité, homogénéité de l’équipe, lui a fait remporter la médaille de bronze. Le résultat: 34 à 10 en faveur de l’Argentine, rien à dire, les meilleurs ont gagné ce soir. Pas un hasard de se retrouver en demi-finale. Ils ont marqués cette finale 2007, comme ils ne l’avaient jamais fait.Les Argentins bravo, à certains moments vous, vous êtes montrés pugnaces, démontrés votre unité, cœur, âme, quelque part la France a laissée derrière elle, cette chance, le soir où elle a battue les All Black. Match arrivé avant l’heure ? La finale avant la lettre. Le désarroi peut se lire, dans ce Parc qui s’appelle ce soir le Parc des Princes. Prince d’argent d’une nuitée destiné aux Argentins, tout comme le Tango. Prochaine Coupe du Monde : Ne pas perdre de vue, chacun des joueurs français, s’ils avaient gagnés, ils auraient remportés individuellement 110 000 € plus la pub, en perdant, terminant 4ème, ils leur restent 80 000€ plus les avantages pour attendre la prochaine coupe du monde, ceux qui y seront : 2011. Edith Piaf, tranche la fin pour l’équipe de France de son Mondial 2007, avec « Non je ne regrette rien » Paroles, musique, Charles Dumont. Se souvenir sans regret ce que l’équipe de France aurait dû faire, voir simplement ce qu’elle à fait, montrer la hauteur de son talent, ses capacités. L’équipe des copains coqs, ne regrettera rien ni : Victoires, défaites, pleurs, mais ils ont fait du Rugby moderne ce qu’il est. La finale se déroula comme prévue”entre grands” le samedi 20. Oui il semble en amateur avisé, que le meilleur de cette coupe du monde a gagné. Juste peut-être une observation, le meilleur ce soir ne fut pas “le gagnant” les présents n’avaient de regards que pour venger l’équipe qui avait sortie les coqs de la nation organisatrice.Seule la promesse de se retrouver en 2011, et le départ du Top 14, laisse penser que le sieur Rugby devenu Roy y gagne certaines lettres de noblesse. A chacun oblige, mais aussi une simple et clémente pensée pour l’émotion humaine. Seule gagnante principale qui démontre que l’homme reste et puis est bien “vivant”.

Rendez-vous pour certains en Nouvelle Zélande pour 2011, heureusement la Coupe n’est pas trop lourde et/ou les passions demeureront immenses, c’est le signe de “l’espoir”.

Le Panda.

Patrick Juan.

 

1 Commentaire sur ce billet

LE CHAT Le 22 octobre 2007à 08h54min (commentaire N° 1)


moralité : il est pas prudent de laisser entrer des félins dans un poulailler ! surtout quand les coqs sont fatigués !

victoires logique des pumas dans la petite finale
et des springboks en finale ; les plus offensifs
l’ont emporté face à ceux qui comptent trop sur la défense

 



Pourquoi je deviens rédacteur
Par weidmann le 21 octobre 2007

J’ai accepté de devenir rédacteur dans le journal Internet Les Voix du Panda que vient de créer Patrick Juan dit Le Panda. Pourquoi cette décision qui va, sans doute, en étonner plus d’un.

D’abord, parce que j’adore en étonner plus d’un, ensuite parce que Le Panda me l’a demandé. Enfin parce que participer à un site collaboratif est une idée que j’ai depuis longtemps. Je l’ai déjà réalisée, en son temps, en écrivant dans Agora Vox. Mais de même que trop d’impôts tuent l’impôt, trop de rédacteurs (plusieurs milliers) tuent ce journal. Je n’y propose plus d’article depuis belle lurette et ceux qui paraissent dans mon blog Vent d’Auvergne ne sont plus repris par les concepteurs du site. Je n’en ai d’ailleurs aucun regret: la structure est devenue trop lourde et trop opaque et l’esprit général trop convenu à mes yeux. Le journal du Panda n’en est pas encore là, heureusement, serais-je tenté d’ajouter.

Je voulais également, depuis quelque temps, faire autre chose que ce que je fais dans Vent d’Auvergne. Le Panda m’offre une opportunité: celle de me renouveler. Je ne déteste pas le rôle de Don Quichotte anticonformiste anti-langue de bois, d’ « ultra libéral » pourfendeur des marxistes récurrents, de chasseur des tricheurs et des menteurs écologiques. Mes fans aiment lire quelqu’un qui ose dire publiquement ce qu’ils pensent mais gardent pour eux-mêmes. Mes adversaires ne voudraient pas non plus que je change: ils aiment me détester pour ce que je leur balance dans mon blog. Aussi, à chaque fois que j’ai changé de style, dans tel ou tel de mes articles, le public n’a pas suivi. Je suis donc comme le héros de Stevenson, contraint de vivre, sur Internet, deux vies distinctes. Dans Vent d’Auvergne, je resterai le méchant Mister Hyde, chez le Panda je deviendrai le bon docteur Jekyll, plus nuancé, plus fréquentable mais, je l’espère, suffisamment intéressant pour ne pas faire bailler d’ennui mes lecteurs.

Serge Weidmann

 

7 Commentaires sur ce billet

admin Le 21 octobre 2007à 18h44min (commentaire N° 1)


Bonjour Serge,

je connais tes motivations, ton combat contre le language de bois ton engagement en d’autres secteurs.

Donc en te souhaitant bienvenu au “club” des Voix du Panda. Je ne puis m’écarter de trop dans mes propos dans ton article d’Arrivant.
Je laisse ce soin, à ceux qui te connaisse mieux ou moins bien que moi de t’exprimer différement sur ton “Ton ouverture” que je te souhaite la plus longue possible dans ce forum citoyen.

Les commentaires seront peut-être moins nombreux, mais il semble que le but sera atteint, c’est le souhait de toute l’équipe.

Le Panda.

 


lenfoire Le 21 octobre 2007à 20h12min (commentaire N° 2)


Bonsoir Serge,

Les AgoravoxActeurs me connaissent depuis deux ans. J’ai essayé d’être original dans mes articles de rédacteur. Une originalité qui se reliaient par des idées plus ou moins philosophiques. Cela ne faisait pas l’”affaire” d’AV trop lié à cette actualité dont je parle dans mon dernier article “Scoop du scoop”. Les baffes mal appliquées, déviées, mal orchestrées, il y en avait trop pour rester indifférent. Modérateur dans l’âme et avec le temps disponible pour le jouer et l’assumer, je m’y suis appliqué pendant un an.
Aller au charbon, je n’ai jamais eu de problèmes mais il fallait avoir du charbon et quelqu’un qui tienne en même temps la pelle en support.
Proactif, je ne pouvais pourtant plus assumer ce que je ne connaissais pas et que personne n’était près à m’éclairer. Continuer à cautionner l’inconciliable avec ses propres convictions devait trouver une solution ou une alternative.

La citoyenneté ne pouvait manifestement plus s’exercer sans un certain ensemble de sécurités et de participations pour ses citoyens.
Voilà, mon commentaire d’Enfoiré pure et dur.

 


admin Le 21 octobre 2007à 21h07min (commentaire N° 3)


Guy L’Enfoiré pur et dur,

dis donc tu veux que je tire la bobinette et la porte chéra” Le Petit Chaperon Rouge”.

Comment veux-tu que notre condisciple Serge Trouve où tu as publié ton “article” les liens servent aux Chats aux bistroquets ou aux ex-modérateurs AGV en recherche de makenpis?

Merci pour lui, Serge W, l’article de Guy se trouve sur la page de la UNE içi et sur son Blog, que je te conseille comme à lui le tien.

Non, mais ne vous fatiguez pas trop, vos deux liens à l’un et l’autre sont sur nos 3 blogs du Panda.

Bonne fin de journée

Le Panda.

 


LE CHAT Le 22 octobre 2007à 08h46min (commentaire N° 4)


Je peux ranger mon rabot si tu sors pas ta langue de bois ! :-))

fais nous des textes qui décoiffent ! bienvenue sur ce site !

 


lenfoire Le 22 octobre 2007à 09h03min (commentaire N° 5)


Le Chat, Surtout pas ranger ton rabot. J’adore quand cela me gratte le dos.

Panda, Merci pour cette précision de localisation. J’osais, jeune présomptueux, avoir été remarqué depuis un certain temps sur AV. Serge n’a quitté, qu’en août, la “grande station de critiques” à bon marché. C’est presque au même moment où j’ai levé le pied.

Serge, Une quinzaine d’articles sur AV, et souvent autour de Clermont-Ferrand. Il faut vraiment avoir du courage pour parler de sa région quand il y a Paris, la ville des “Grandes Lumières”. Bruxelles, ma ville, je n’aurais pas osé. Je l’ai fait sur mon site. car je l’aimle aussi ma ville. Il a fallu un peu de politique “spaciale” pour intéresser. La Taverne s’y est lancé à coeur perdu et aussi à corps perdu. Bien venu à bord.

 


weidmann Le 22 octobre 2007à 12h18min (commentaire N° 6)


Quel succès et quelle surprise! Dès mon premier article, tous les “anciens” sont là pour me souhaiter la bienvenue.
Merci à vous, chers collègues, et à votre esprit fraternel.
Je mesure dans le même temps mes (nos) responsabilités: faire ,dans ce journal en ligne, oeuvre de qualité afin que les internautes soient de plus en plus nombreux à venir nous lire.
Passionnant défi à relever.
A bientôt

 


admin Le 22 octobre 2007à 15h14min (commentaire N° 7)


Bonjour Serge,

je te laisse juger de l’accueil que tu as reçu.

En l’instant justement pour permettre à la qualité de primer sur la “pseudo” quantité, nous limitons le nombre rédacteurs car comme je viens de le lire trop d’informations tue “la véritable information”

Une partie se joue à plusieurs et le charme justement réside dans le fait de relever “Un défi” dans le cas contraire où serait “nos valeurs” nos sensibilités dans le respect de chacun?

Le droit aux différences existe faisons le justement vivre.

Le Panda.

 



La Pologne et la Suisse ont rendu leur verdict électoral
Par Pierre.R le 22 octobre 2007

Deux pays, deux élections, quelle influence auront-elles sur l’Europe ? La Pologne et la Suisse ont voté. Analyse.

Article de Pierre.R sa conception de l’autre côté aux Amériques depuis le Canada.

Bienvenu Pierre.

______________________________

« Je souhaite le succès à Donald Tusk et le félicite », a déclaré le Premier ministre conservateur sortant Jaroslaw Kaczynski. Donald Tusk, plate-forme civique (PO), centre-droit, est largement vainqueur des élections législatives anticipées en Pologne. Les libéraux de Donald Tusk sont très près de la majorité absolue de 230 sièges sur 460 à la Diète (chambre basse). Les Polonais ont marqué leur choix de le voir former un gouvernement. Le parti Droit et Justice (PIS) des jumeaux Kaczynski a été rejeté par la population polonaise. Quelque 30,5 millions de Polonais étaient appelés aux urnes pour renouveler les deux chambres du Parlement. 460 députés ont été élus à la proportionnelle et 100 sénateurs ont été élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour. La participation a dépassé 55 pour cent, soit le taux le plus élevé enregistré en Pologne depuis la fin du régime communiste en 1989. Avec le Parti des paysans polonais (PSL), son probable partenaire de gouvernement, la PO de Donald Tusk obtiendrait la majorité absolue à la Diète, avec 251 sièges sur 460.

Le peuple suisse, après des mois de débats souvent houleux, connaît maintenant les noms de ses représentants pour la prochaine législature. Le peuple a choisi : l’Union démocratique du centre (UDC, populiste), en tant que première formation du Conseil national (chambre basse du parlement suisse), remporterait, selon des résultats partiels, près de 29 pour cent des voix. Le Parti socialiste arrive en deuxième position (19,1%) mais recule de quatre points, selon une projection nationale. Les Verts progressent, à 9,5%. Le taux de participation est proche des 50 pour cent. Grand vainqueur des élections fédérales suisses après une campagne où les arguments xénophobes ont dominé, le parti de droite nationaliste UDC gagne du terrain. La consolation reste mince : Ricardo Lumengo, social-démocrate d’origine angolaise, arrivé en Suisse dans les années 1980 comme demandeur d’asile, est le premier Noir accéder à un poste de député en Suisse. Beau pied de nez au futur gouvernement. Prochaine étape : la nouvelle Assemblée fédérale élira les sept membres du gouvernement le 12 décembre prochain. Grand vainqueur des élections fédérales suisses après une campagne où les arguments xénophobes ont dominé, le parti de droite nationaliste UDC gagne du terrain. La consolation reste mince : Ricardo Lumengo, social-démocrate d’origine angolaise, arrivé en Suisse dans les années 1980 comme demandeur d’asile, est le premier Noir accéder à un poste de député en Suisse. Beau pied de nez au futur gouvernement. Prochaine étape : la nouvelle Assemblée fédérale élira les sept membres du gouvernement le 12 décembre prochain. Il ne faut pas oublier, comme l’indique l’International Herald Tribune, du dimanche 21 octobre : « If Blocher (UDC), who now holds the position of justice minister, remains in the council, he is in line to become its vice chairman next year and its chairman, or Switzerland’s president, in 2009. The position has a largely symbolic role, yet it raises the prospect that the job of representing Switzerland to the outside world would fall to a politician who is hostile to the European Union and at odds with Swiss traditions of openness ».

Depuis jeudi, cinq millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour renouveler les deux chambres de leur Parlement. Force est de constater, comme l’indique SwissInfo, que l’Union démocratique du centre (UDC) n’a cessé de susciter réactions et débats, reléguant au second plan les thèmes des autres partis, en raison particulièrement des conférences de presse, déclarations, attaques, initiatives populaires visant les étrangers, affiches ou encore films publicitaires sur Internet. En clair, le marketing électoral de l’UDC a été marqué par des actions xénophobes et islamophobes. Selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, ce fut « la campagne la plus sale de tous les temps en Suisse ». Le New York Times International Weekly a présenté une caricature dans laquelle la croix suisse était transformée en croix gammée. Le ministère suisse des Affaires étrangères s’est dit préoccupé pour l’image de la Suisse dans le monde.

En éditorial, Le Temps écrivait : « Nombreux sont les citoyens écœurés, sinon alarmés, par les méthodes et les ressources financières qui ont permis à l’UDC et à son conseiller fédéral Christoph Blocher d’imposer leur empire sur les débats ». […] « Des observateurs étrangers se sont émus, ces dernières semaines, du climat répandu sur notre légendaire quiétude : la Suisse irait donc si mal qu’on en vienne aux mains sur la place Fédérale, sur fond de marée xénophobe? C’est bien le paradoxe de cette campagne si polarisée. Car la Suisse en réalité va bien. Tous les indices de prospérité, de compétitivité, d’investissements dans le futur, tout ce qui dit le bonheur d’un peuple dans ce qu’il a de mesurable, dressent un portrait de premier de classe mondial, envié comme tel ».

La Pologne était face à un double défi : une caricature que les jumeaux Kaczynski, au pouvoir depuis deux ans, leur avaient imposée. L’un est Président et l’autre est Premier ministre. Le tout fondé sur une rigueur morale faisant appel aux valeurs traditionnelles catholiques. Une Pologne repliée sur elle-même, refusant une ouverture à l’Europe et au monde. La négation des droits des personnes homosexuelles a fait l’objet d’une pétition internationale. De l’autre côté, cette Pologne que d’aucuns préféraient voir : un pays plus moderne que celui des Kaczynski. Tournée vers l’extérieur, moins stricte au plan moral. Ce qu’incarnait Donald Tusk. Lech et Jaroslaw Kaczynski ont perdu ce dimanche le contrôle du gouvernement polonais. Ainsi en a décidé le peuple. Le parti des frères Kaczynski, Droit et Justice (PiS), doit céder la place. Le premier ministre Jaroslaw Kaczynski, dont le gouvernement a éclaté sur fond d’affaire de corruption, espérait bien obtenir cette fois un mandat plus solide pour gouverner. Le Premier ministre Kaczynski voulait exclure les ex-communistes et leurs collaborateurs de la vie publique. Sa loi sur l’examen du passé de quelque 700.000 personnes, dont des journalistes et enseignants, a été retoquée. Selon Kaczynski, les ex-communistes continuaient de tirer les ficelles dans les coulisses de la politique, des affaires et des médias. En élisant fortement le parti libéral de Donald Tusk, le peuple en a décidé autrement.

Alors que les jumeaux Kaczynski ont divisé la société polonaise en raison de leur fixation sur la « décommunisation », leur mainmise sur les médias publics et leur désintérêt pour les réformes économiques, le libéral Donald Tusk milite pour une réduction des impôts, moins de bureaucratie et d’autres mesures d’inspiration libérales afin d’engendrer un « miracle économique » et de tourner la page du chômage élevé ainsi qu’aux bas salaires qui ont incité de nombreux Polonais à émigrer au Royaume-Uni ou en Irlande. Du fait que le président Lech Kaczynski, frère jumeau du Premier ministre sortant, conservera son poste ainsi qu’un droit de veto sur les lois, la droite libérale de Donald Tusk se verra imposer une « cohabitation » indésirable qui pourrait être source d’instabilité.

Le futur gouvernement libéral polonais pourrait vouloir adhérer à la Charte des droits fondamentaux, implicitement incluse dans le nouveau traité européen. Un tel revirement constituerait une rupture forte par rapport à la politique menée depuis deux ans par les frères Kaczynski qui ont multiplié les blocages au sein de l’Union européenne.

(Sources : AFP, Cyberpresse, La Presse canadienne, Le Monde, Le Temps (Suisse))

Pierre R

 

11 Commentaires sur ce billet

Internet Marketing » Blog Archive » La Pologne et la Suisse ont rendu leur verdict électoral Le 22 octobre 2007à 11h43min Modifier (commentaire N° 1)


[…] Les Voix du PANDA wrote an interesting post today on La Pologne et la Suisse ont rendu leur verdict électoralHere’s a quick excerpt La Pologne et la Suisse ont rendu leur verdict électoral [ time] Posté le 22 octobre 2007 Deux pays, deux élections, quelle influence auront-elles sur l’Europe ? La Pologne et la Suisse ont voté. Analyse. ______________________________ « Je souhaite le succès à Donald Tusk et le félicite », a déclaré le Premier ministre conservateur […]

 


LE CHAT Le 22 octobre 2007à 11h48min (commentaire N° 2)


salut pierre ,

une bonne nouvelle que cette claque reçue par les jumeaux polonais qui étaient en train de et mettre la Pologne dans la voie de l’obscurantisme
catho-intégriste et de se mettre à dos tous les autres pays européens ! encore 5 ans de plus et ils changeaient les zlotys en hosties !
incroyable pays où l’on a supprimé de droit à l’avortement existant à l’époque communiste au nom de la religion ! ils ont même interdit les télétubies au motif que l’un d’eux portant un sac à main serait susceptible de mener les enfants à l’homosexualité !ça fait penser à la france d’avant 1905 !


Pierre.R Le 22 octobre 2007à 12h17min (commentaire N° 3)


Bonjour le Chat

Les jumeaux ont, en moins de deux ans, nui à la réputation de la Pologne d’une façon dévastatrice. On était loin de l’image de Solidarnosc.

Il faudra voir ce que l’un des jumeaux va faire pour multiplier les actes de nuisance en tant que président et ce que l’autre va tenter de faire dans l’opposition. Ouais.

Pierre R.


Le Panda Le 22 octobre 2007à 13h48min (commentaire N° 4)


Pierre,

il faut savoir admettre, que ce sont parfois tout comme “l’arroseur arrosé” les implicateurs de cette élection qui font les frais de leur injustice.

C’est le coup du Polonais plombier, attention DANGER, un Premier Ministre n’a pas les mêmes pouvoirs que le Président de la République. Je pense que certains comprendront que dans la mesure où la France soit à l’initiative du Traité de Rome qui conduisit à l’Europe ACTUELLE…Un président qui n’est autre que N.Sarkozy, tente de faire passer en force ce que le peuple Français et Européen en majorité ont repoussé par voie référendaire.

Nos “libertés” sont plus que baffouées, mais certains préférent sévir en passant par la force plutôt que de soumettrent à l’opinion publique, les moyens qu’ils souhaitent pour vivre calmement.

Tout ce qui passe par la force, ne tient pas. On a laissé sur le bord de la route polonaise non seulement les valeurs du syndicaliste Lech Walesa (Ex président de la république)et ses idées, mais aussi la conception d’où comme en France est partie “Germinal” on sait ce que l’histoire a laissée comme traces.

Excellent article, à la hauteur de son exposé…

Le Panda.

 


lenfoire Le 22 octobre 2007à 18h45min (commentaire N° 5)


Bonjour/soir Pierre,

Content de te voir par ici. Content aussi que c’est toi qui as lancé cette réaction à une actualité que j’aime.

Je l’aime parce qu’elle fait partie de ma logique. Une logique simple de donnant donnant, de situation que l’on cherche dans le domaine du “win-win”.

Enfin, la Pologne a une chance d’apprendre ce qu’est le “team spirit”.

Entrer dans un groupement qui devra donner uniquement des avantages, en laissant les désavantages aux autres est parfaitement inacceptable.

L’Europe la vouloir comme l’on veut, la modeler à sa seule volonté, en donnant des passe-droits à son ego en se foutant pas mal de ce que pense les autres restera une épée de Damoclès au dessus de sa tête et un talon d’Achille que l’on ne peut accepter. Margaret Thatcher avec son “I want my money back” a retardé la construction de l’Europe pour des décennies. Européen convaincu, je ne peux qu’applaudir ce virage. Si le changement ne s’était pas produit, d’autres pays qui entreront un jour auraient pu croire qu’avec une seule population d’importance, aurait pu tout diriger. La quantité n’est pas seule, la qualité l’est aussi. La qualité, c’est par la seule expérience qu’on apprend ce que c’est.

L’unité de l’Europe restera la seule clé du progrès. Ce qui le prouve par A B est l’événément parallèle où elle a fait plier le grand Microsoft. Ce n’est ni la France, ni aucun pays d’Europe seul qui aurait pu le faire.

Notre devise “L’Union fait la force”, certains veulent la vendre au bas prix. Et pourtant….

 


admin Le 22 octobre 2007à 19h34min (commentaire N° 6)


L’enfoiré,

mais je rêve, tu t’améliores y compris dans le cadre de la politique européenne? l’oignon lui fait pleurer certains….

Le sujet britanique on le connait plus ou prou. La dame de Fer tu as complétement raison. Il se dégage à mon sens quelque chose de plus conséquent où la Belgique trouve t-elle sa place dans ce consorsium?

La décision est presque universelle, c’est peut-être la raison qui fait que le Président français viole les lois de la République, car ce qu’il prévoit c’est un passage en force.

Attention une NATION PEUT EN CACHER UNE AUTRE/ OUI. Un homme ne peut en cacher un autre ils sont obligés de faire “route” un moment.
La consultation du progrés européen passe par le Social et les cultures des peuples. Alors respectons l’unité et non le régne par la division. Que Microsoft ait plié n’a pas empêché Bigdill d’être la plus grande puissance financiére du monde. Cela on ne peut le lui reprocher. Le reproche reste la profondeur de vouloir crééer un Etat dans l’Etat c’est moi et pas l’autre.

Le Panda.

 


Pierre.R Le 22 octobre 2007à 20h18min (commentaire N° 7)


Bonjour Patrick
Bonjour l’enfoiré

Mais c’est comme la rencontre d’une grande famille, ici. Nous nous retrouvons tous autour d’une bûche (l’hiver s’en vient). Tout ce qui nous manque c’est de chanter à l’unisson : feu feu joli feu.

Je suis très heureux de la situation en Pologne. Grande victoire pour le peuple d’abord et ensuite pour l’Europe. Il faudra voir maintenant la suite avec le parti libéral de Tusk.

En ce qui concerne la Suisse, là c’est moins drôle. Mais je fais confiance au peuple. Je crois qu’il va déchanter au bout de quelques mois et que sa hâte n’en sera que plus vive de se débarrasser d’un gouvernement qui deviendra à moyen terme gênant pour tout le pays.

Alors poursuivons notre quête.

Pierre R.

 


admin Le 22 octobre 2007à 21h56min (commentaire N° 8)


Bonsoir Pierre,

tu vois que tu nous manquait et que quelque part tu trouves le mot : feu, feu, feu et quête…merci

Ta satisfaction rejoint la mienne en ce qui concerne la Pologne. Mais il ne faut pas se voiler la face le parcours sera rude, mais rien n’ébranle les convictions de paix et de libertés. La leçon, l’Europe se doit d’en trouver la solution par la consultation. Comme toute démocratie doit le faire.

Pour dégriser la Suisse s’est mise dans un drôle de “chocolat”. Ils ne vont pas déchanter, ils vont avoir des “caries” et le traitement sera l’arrachement, la souffrance sera moins pénible.

Le gouvernement Suisse représente plus qu’une Madame Ssns-Gêne, ex maitresse d’un Roy Soleil, qui ne réussit jamais à courtiser les gardes suisses et pour cause: Imperturbables, sauf devant le Rhône qui vient mourir à Genéve. Ce n’est point la danse du cygne, mais Litz n’est pas trés loin.

La quête, se fait à la sortie des églises et dans la majorité des cas c’est la conscience aux pieds de la misére qui s’affiche.
A moins que tu ne nous prépares quelques nouvelles sur l’Etat le plus indépendant en Helvitie.

Le Panda ou ta venue n’est pas passée “inaperçue” c’était le But de la quête je le crois quoi…que…

Patrick Juan

 


lenfoire Le 23 octobre 2007à 09h48min (commentaire N° 9)


Pierre,

Je reviens à ton commentaire sur la Suisse. Si tu as perfois jeté un oeil du côté des commentaires à mes articles sur mon site (et parfois sur AV), il y a une certaine Miss Canthus. Je lui envoie très souvent un petit coucou sur son site. Elle vient le faire chez moi. C’est uns Suisssssesse, une pure, une vraie. Nous avons eu des “chats” et de mails. J’ai essayé de tâter le terrain pour savoir ce qu’elle pensait d’un situation identique à la nôtre qui se passerait en Suisse (4 langues, 4 fédérations). La Suisse, je l’ai lu, n’est plus une confédération depuis longtemps. En Belgique, on veut se faire “novateur” dans ce domaine, au nord du pays.
A Bruxelles, nenni. J’ai des photos de buildings et de maisons de la capitale. Je n’ai jamais vu autant de drapeaux belges aux fenêtres.

Désolé de dévier de la Pologne que je n’ai pas comprise dans sa volonté qui semblait “artificielle”, en s’intégrant à l’Europe tout en voulant rester avec des idées nationalistes. paradoxes?

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 03h19min (commentaire N° 10)


L’enfoiré

Je ne manquerai pas de venir jeter un œil sur ces échanges entre Miss Canthus et toi-même. Je suis d’avance convaincu que j’aurai grand plaisir à me nourrir de cette correspondance. Je t’en reparle.

Amicalement

Pierre R.

 


Miss canthus Le 30 octobre 2007à 17h34min (commentaire N° 11)


Et bien la voici, la Suissesse pure jus !!!
Mon avis sur la question?
J’ai envie de dire rendez-vous le 12 décembre à l’issue du choix de nos 7 “singes” ! ( Avant on parlait des 7 sages, mais cela fait belle lurette que plus personne ne l’est au Conseil fédéral!)
Dans ma région de Neuchâtel, canton francophone, nous avons le groupe UDC ( le fameux) qui recule, ouf! Mais nous ne sommes à l’abri de rien!
Je crois que le suisse se cherche, le suisse a peur, peur de l’inconnu et pour ce faire, il préfère se référer à CE qu’il connaît, car cela il le gère, même si c’est pas idéal!
J’espère que l’intelligence et la sagesse primera sur la bêtise et la xénophobie évidente de certains élus qui vont à l’opposé du principe même de la constitution de notre pays!
Mais je suis ravie de voir qu’un bleu foncé a été élu au milieu de tout ce bleu clair, sont devenu trop fade ces “hémat’hommes” à force de vouloir à tout prix le “Heimat-Home”…Me foutent le blue’s ces “nioques” de vieux chn’oques… !

 




L’arroseur arrosé
Par lenfoire le 23 octobre 2007

Après le « pourquoi », voyons le « comment ».

Il y a eu Agoravox et chacun a pu remarquer ce qui était positif et négatif. Les contacts qui se sont créés dans le parcours valent leur pesant d’or. Hélas, l’humour a manqué de plus en plus.

Je viens de recevoir par Agoravox la conclusion à l’article qui a été à la base de notre présence. Elle est laconique, reflet de l’état d’esprit.

« Le message que vous avez envoyé au groupe rédacteurs a été rejeté. Le modérateur de ce groupe contrôle les contenus envoyés et peut approuver ou rejeter les messages. Dans ce cas, votre message a été rejeté automatiquement car le modérateur ne l’a pas approuvé dans les 14 jours après son envoi. »

Conclusion claire et nette.

Nous sommes donc reparti, ailleurs. Autrement. Chacun l’espère, chacun le veut.

Dans le nouveau contrat, on parie cette fois sur une participation en gardant les couteaux dans les fourreaux. Parler de ses envies de concevoir un monde meilleur, de ses idées. Voilà le but.

Le départ se fait toujours dans l’enthousiasme. La continuation génèrera peut-être l’usure mais on y prendra garde. C’est aussi inscrit dans une « Politique Editoriale ».

D’un côté, donner les outils les plus efficaces, les plus modernes. De l’autre, les mots et les idées en pâtures dans le respect des autres acteurs.

Alors que faire? On cherche et on se cherche.

Comment recréer la situation d’avant le déluge, pendant laquelle, on prenait son pied ?

Faut-il s’attirer les foudres et rassembler tout et n’importe quoi, mais avec une volonté idiote de « prestige » dans le nombre d’acteurs qui vont submerger ces dites idées ?

Trop d’informations tue toujours l’information et cela très vite. C’est connu.

Un article est là pour être discuté. Il est le catalyseur de ce qui suit : les commentaires. C’est un entraîneur d’idée, pas un arbitre, nous ne sommes pas sur le terrain sportif. Ils devront suivre cette règle. Au top de leur forme, ils vaudront l’article par la richesse de leur « plus ».

Pour y arriver, pas besoin d’avoir une dizaine ou une centaine d’articles qui traitent du même sujet. C’est du temps perdu, même si cela doit vexer certains dans leur « ego ». Au besoin des articles pourraient se construire dans les forums de discussion. Une expérience nouvelle est à prendre.

Nous avons vécu ce genre de « trop plein » sans fin lors des élections françaises. La foire avec les chevaux qui montent et qui descendent dans une valse sans fin. Ceux qui n’avaient rien à y faire, et j’en étais, râlaient dans leur coin pris par la lassitude. A vouloir trop dire, trop remarquer, on ne dit plus rien du tout. Les idées maîtresses ont une chance de rester dans les mémoires, pas les couleurs des chaussettes de l’archiduchesse.

Quand on veut jouer dans la cour internationale, il faut savoir où se trouvent les limites de l’intérêt des autres. Rester constructif est le point d’honneur, et surtout sans foire d’empoigne. Les sanguins rencontreront naturellement les frileux. La température se refroidira dans le compromis.

Après une décision prise parfois en se mordant les doigt, de quitter le bateau, il faut se rappeler de ce qui a fait déraper l’entreprise précédente. Cela fait partie de l’expérience de beaucoup de « transfuges ».

Quand le « jouet » est neuf, on s’impatiente de voir les choses prendre forme avec des idées neuves.

Avant de quitter le port, il faut cependant larguer les amarres et ne rien oublier sur le quai. Il ne s’agit pas de commettre les mêmes erreurs du passé.

Beaucoup d’articles sont déjà en stock prêts, à l’emploi. Les traiter tous en même temps serait suicidaire.

Les lacunes, s’il y en a, il faudra les détecter mais avec indulgence. Une sorte de phase « bêta » est normale.

En tant qu’informaticien depuis un peu moins de 40 ans, je dois ajouter que les points techniques et l’aboutissement actuel en si peu de temps, sont tout bonnement prodigieux.

Mais après de la technique et la forme, il y a le fond et tout ce qu’on y mettra sans forcer le bouchon. C’est tout aussi important.

En fait, une sorte d’arche de Noé, non? Tous ceux qui sont motivés, doivent être à bord.

Les choses évolueront, mais il faudra assumer le départ.

Dans ce cas, le radeau de la Méduse, restera une autre histoire. L’arroseur restera au sec avec ce genre tuyau.

Les « Voix du Panda » disait en complément (et elles ne sont pas impénétrables) : « Je suis malade, mais je me soigne car je le sais. A chacun d’apporter son courage pour que nos libertés ne soient pas de vains mots. Cet article est de l’Enfoiré, donc merci de me laisser faire « ma sieste », puis adressez-vous au « Coupable ».

Il y en a vraiment des « Enfoirés » qui s’ignorent.

L’Enfoiré,

* “Une petite impatience ruine un grand projet”, Confucius
* “Vivre, c’est se réveiller la nuit dans l’impatience du jour à venir, c’est s’émerveiller de ce que le miracle quotidien se reproduise pour nous encore une fois, c’est avoir des insomnies de joie” Paul-Emile Victor

 

5 Commentaires sur ce billet

admin Le 23 octobre 2007à 22h54min (commentaire N° 1)


Les Enfoirés ne s’ignorent pas. Ce sont ceux qui ignorent qui sont de véritables enfoirés? Mais non il faut savoir être indulgent et clément… puis dire qu’après cela certains vont dire que nous sommes méchants.

Plus le travail est dur, mieux chacun profite de son “salaire” parfois c’est celui de “la peur” de ne pas savoir.

Plus les coeurs souffrent plus le prochain bonheur sera grand. Il faut tout simplement avoir une certaine “philosophie” conceptuelle de la vie. Oui, la tâche n’est pas facile et encore loin d’être en piste. Alors je dirais simplement:”La piste aux étoiles” est ouverte et le ciel comme l’eau seront toujours observés. Pour le bonheur de celles et ceux qui dans le respect veulent apprendre.

Le prix de l’article vaut largement cette petite fleur de la pendule des champs que le Panda t’offre.

Patrick Juan.

 


LE CHAT Le 24 octobre 2007à 12h12min (commentaire N° 2)


Le message que vous avez envoyé au groupe rédacteurs a été rejeté. Le modérateur de ce groupe contrôle les contenus envoyés et peut approuver ou rejeter les messages. Dans ce cas, votre message a été rejeté automatiquement car le modérateur ne l’a pas approuvé dans les 14 jours après son envoi

Tiens , on me l’avait jamais faite , celle là !
j’espère que ce site sera plus “couillu” et que
les modérateurs refusant un article sortiront des explications un peu plus crédibles et même éventuellement des conseils sur la réecriture de l’article . C’est ainsi que je vois les choses

 


Gasty Le 25 octobre 2007à 22h10min (commentaire N° 3)


“Une petite impatience ruine un grand projet”

Ceci est très juste, le temps qu’il faut.

 


Les Voix du PANDA » Blog Archive » Qu’est ce qu’un _apide? Le 30 octobre 2007à 13h26min (commentaire N° 4)


[…] comme il était dit sur un ton sé_ieux dans l’”A_oseu_ a_osé“, il y a un di_ecteu_, un pat_on au gouve_nail et des “g_ands penseu_s”, mais […]

 


Les Voix du PANDA » Blog Archive » Mais, qu’est-ce qu’un _apide? Le 3 novembre 2007à 14h54min (commentaire N° 5)


[…] comme il était dit sur un ton sé_ieux dans l’”A_oseu_ a_osé“, il y a un di_ecteu_, un pat_on au gouve_nail et des “g_ands penseu_s”, mais alo_s, il faut […]

 



Revue de pressoir
Par LE CHAT le 23 octobre 2007

C’est dingue comment la vie se met à déraper grave quand on est sous l’emprise de Bacchus , dieu romain du vin et de Sucelos , dieu gaulois de la cervoise ! il y des jours où ça part carrément en live et on se met à faire n’importe quoi . Quand on sait pas pochtroner , il vaut mieux à l’exemple de Bourvil , rester à l’eau ferrugineuse

Terrible fin de semaine en cet an de grâce de l’an deux mille sept .On peut dire que ces sacoches ont fait très fort !

Mercredi 17 octobre , un SDF français, nu comme un ver et en état d’ébriété prononcé, s’est introduit dans un bâtiment attenant à la basilique Saint Pierre de Rome au Vatican et s’est mis à faire sonner une cloche à 3 heures

Du matin .Il a été arrêté par les gendarmes du Vatican et remis aux autorités italiennes . Comment a-t-il échappé

A la surveillance des gardes suisses pontificaux ? Avaient ils aussi abusé du lacrima christi ? Heureusement qu’il ne s’est pas mis en tête d’aller déguster les bulles du pape !

Jeudi 18 octobre , un autrichien habitant Andau dans le centre de ce pays alpin était tellement bourré que n’arrivant pas à changer un pneu crevé lui-même , il a composé le numéro de police secours au lieu de celui du dépanneur qu’il pensait appeler , et comme l’alcool suintait à travers ses paroles incompréhensibles et incohérentes , la police a dépêché une patrouille et notre pochtron en culottes de cuir y a perdu son permis et du coup la nécessité de changer la roue . Conduire ou choisir , il faut boire ! Prosit !

Vendredi 18 octobre , Matt Martin , un australien de 35 ans faisait du camping dans le nord est du Queensland , au pays du bien nommé « Crocodile Dundee » , quand ayant éclusé une douzaine de bière , il tomba dans la rivière Cow Bay directement sur le dos d’un croco qui n’apprécia guère la plaisanterie . Il doit vraiment y avoir un dieu pour les ivrognes car après s’être bagarré avec l’animal , il est retourné cuver sur la berge pendant sept heures avant de s’apercevoir que son visage entaillé nécessitait des soins ; c’est ainsi qu’il se rendit à l’hôpital avec une serviette sur le visage du recevoir une quarantaine de points de suture . Moralité , quand on a honte d’embrasser les crocodiles , Foster ! ( faut s’taire )

Le même jour , un kenyan s’est fait retrouvé à l’hôpital de Nairobi où les chirurgiens lui ont retiré une bouteille de bière de 26 centimètres et de contenance d’un demi litre de l’estomac ; s’est il pris pour une autruche ?

Le patient prétendait se l’être introduite par les rectum , ce qui paraît sans fondement et peu plausible….

Alors mes amis , même si qui boit sans soif vomit sans effort ( proverbe breton ) , si certains ont lu la recette de la dinde au whisky de Finael et seraient tentés de la tester pour Thanksgiving ou Noël , faites gaffe quand même !

 

12 Commentaires sur ce billet

LE CHAT Le 23 octobre 2007à 10h14min (commentaire N° 1)


pour ceux qui ont pas peur , je vous redonne la recette de la dinde façon Finael

Etape 1: Acheter une dinde d’environs 5 kg pour 6 personnes et une bouteille de whisky, du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardes de lard.

Etape 2: La barder de lard, la ficeler, la saler, la poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive.

Etape 3: Faire prechauffer le four thermostat 7 pendant dix minutes.

Etape 4: Se verser un verre de whisky pendant ce temps la.

Etape 5: Mettre la dinde au four dans un plat a cuisson.

Etape 6: Se verser ensuite 2 verres de whisky et les boire.

Etape 7: Mettre le therpostat a 8 apres 20 binute pour la saisir.

Etape 8: Se bercer 3 berres de whisky.

Etape 9: Apres une debi beurre, fourrer l’ouvrir et surveiller la buisson de la pinde.

Etape 10: Brendre la vouteille de biscuit et s’enfiler une bonne rasade derriere la bravate - non - la cravate.

Etape 11: Apres une demi heure de blus, tituber jusqu’au bour.
Oubrir la putain de borte du bour et reburner - non - revourner - non - recourner - non - enfin, mettre la guinde dans l’autre sens.

Etape 12: Se pruler la main avec la putain de borte du bour en la refermant - bordel de merde.

Etape 13: Essayer de s’asseoir sur une putain de chaise et se re-verdir 5 ou 6 whisky de verres ou le gontraire, je sais blus.

Etape 14: Buire - non - luire - non - cuire - non - ah ben si - cuire la bringue bandant 4 heures.

Etape 15: Et hop, 5 berres de plus. Ca fait du bien par ou que ca passe.

Etape 15: R’tirer le four de la dinde.

Etape 16: Se rebercer une bonne goulee de whisky.

Etape 16: Essayer de sortir le bour de la saloperie de pinde de nouveau parce que ca a rate la bremiere fois.

Etape 17: Rabasser la dinde qui est tombee bar terre. L’ettuyer avec une salete de chiffon et la foutre sur un blat, ou sur un clat, ou sur une assiette. Enfin, on s’en fout…

Etape 18: Se peter la gueule a cause du gras sur le barrelage, ou le carrelage, de la buisine et essayer de se relever.

Etape 19: Decider que l’on est aussi bien par terre et binir la mouteille de rhisky.

Etape 20: Ramper jusqu’au lit, dorbir toute la nuit.

Etape 21: Manger la dinde froide avec une bonne mayonnaise, le lendemain matin et nettoyer le bordel que tu as mis dans la cuisine la veille, pendant le reste de la journee.

 


Le Panda Le 23 octobre 2007à 23h13min (commentaire N° 2)


Dîtes les gars entre la recette de Finael et l’Explication du “billet” du Cat aprés avoir retouché la photo de son Cat, merci de regarder dans quel état celà m’a mit.

Bon pour cette nuit, je vais me voter une clope dans le gosier avant de tirer le permis du litron demain en rereparlerera si sous en core en ac ordre bin j’y vois pli que les tiches touch touch’ alors minoette couch ouch paniére et aaaa demainnnnnnn si vousss le savezzzzz pointezzz la bouteille de “la dinde” puis zuttt j’iraiii aurestooo de chez le bégue belge nonnnn bonnn

Le Pandaaaa và dormirrrrrré

 


L'Enfoiré Le 24 octobre 2007à 11h00min (commentaire N° 3)


Au Chat,

Mais d’abord question: Auquel?

Celui qui est sur la photo ou celui qui écrit?
Lequel a bu le plus? Parce que ma question, il va falloir avoir un tantinet désoulé pour répondre.

Peut-on être un 18 octobre:

un jeudi dans les Alpes et en même temps un vendredi avec un crocodile en moquette à proximité?

Le Kénian, lui, était-il passé au 19 octobre ou non? Etait-ce la même année?

Question audacieuse. Car alors c’est le Kénian qui déconne ou qui a passé le point de non retour. C’était pas le même jour.

De toute manière, il était temps pour les trois que le week-end approche.

Un Enfoiré qui s’embrouille ou qui mélange les pinceaux de Detritus Wagonus.

 


L'Enfoiré Le 24 octobre 2007à 12h04min (commentaire N° 4)


Je me suis étranglé. Pas cette fois avec ton article. Avec celui du journale Le Soir.

Je croyais que notre ministre de la justice parlait de toi.

http://www.lesoir.be/chat/2007/10/24/chat-la-crise-politique-avec-laurette-onkelinx/

 


LE CHAT Le 24 octobre 2007à 12h07min (commentaire N° 5)


Je crois que le Panda est dans la panade et que l’enfoiré foire complétement suite à la lecture de cet article !

je vais réflechir à mettre à la fin de chacun de mes articles que l’abus d’article du chat peut nuire à la santé ……

 


LE CHAT2 Le 24 octobre 2007à 12h27min (commentaire N° 6)


guy , rassure toi , pas de blème avec Laurette , elle peut venir trinquer le verre de l’amitié avec moi si elle veut !

 


Exsam Le 24 octobre 2007à 15h24min (commentaire N° 7)


Le Chat, si l’objectif est de stigmatiser les méfaits de l’alcool, c’est raté.

Je te conseille de mettre un peu moins de légèreté dans ta plume et de moins faire rire tes petits camarades au fond de la salle, si tu veux que les Alcooliques Anonymes t’embauchent comme preacher…

 


LE CHAT2 Le 24 octobre 2007à 15h31min (commentaire N° 8)


j’ai du tremper ma souris dans le whisky , d’ailleurs je veux pas qu’on la touche !
http://www.pausehumour.com/image-animaux-928.html

 


Gasty Le 25 octobre 2007à 12h45min (commentaire N° 9)


Le coupable photographié, super! Il m’avait chipé mon pack de bières….

Est-ce qu’il a tout bu ??? Est-ce qu’il m’en reste une ???

 


LE CHAT2 Le 25 octobre 2007à 14h25min (commentaire N° 10)


@gasty ;-)

pour ne pas qu’on dise que y’a que les chats qui piccolent

http://goulouche55.centerblog.net/2863929-le-chien-de-joce-est-alcoolique–

http://lapinclint.canalblog.com/

http://brouette-de-bieres.com/bieres/BINCHOURS-Biere-des-Ours

http://www.kewego.fr/video/iLyROoaft9yP.html

http://www.plusfortquelatele.com/consultarchives.php?video=3636

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h26min (commentaire N° 11)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 


Le Panda Le 19 novembre 2007à 20h58min (commentaire N° 12)


dIS lE cHAT?

Tu vois, même le clavier ne m’obéit plus….

Où se trouve l’autre histoire de ce Chat “alcolo”
c’est une question de Gasty, moi j’ai rien dit…

Le Panda.

 



Agora Vox Populi, qu’y disaient…
Par Exsam le 24 octobre 2007

Cet article a été soumis le 6/10/2007 à Agora Vox. Refusé dix jours plus tard et parce que j’ai écrit pour avoir enfin une décision. Refusé pour la raison suivante : “Nous considérons en effet que l’article exprime une opinion personnelle. Si notre rubrique tribune libre est ouverte à ce type d’article, la question que votre article aborde demande un supplément d’information et d’argumentation.”

Je suis inscrit à AV depuis belle lurette et j’ai vu passer des dizaines d’articles de réflexions, humour et autres spéculations néo-para philosophiques aux sources plutôt personnelles.
Par ailleurs, un article est forcément incomplet et partiel, par essence. Car qui organise l’”objectivité”, si ce n’est la subjectivité de l’auteur ?

A ma connaissance les termes fondamentaux du débat agitant le monde Avoxien n’ont pas changé : problèmes de pouvoir et d’argent.

Commentaire en forme d’article sur des tourbillons récents.

J’étais bien en vacances. Dans la réalité, quoi. Une voix m’a tiré par la manche avec les meilleures intentions. Naturellement…Ca bougeait sur les marches, là-bas. Ca sentait la rentrée. Je reconnaissais pas mal de têtes. Mes réflexions, éclairées de chez bougie, sur la bataille titanesque des super-héros.

Carlo Revelli, dans le fil des commentaires sur l’article sur « Facebook…»Écrit : “Donc, on pourra certes améliorer et rendre plus transparent le système, mais le dernier mot sur la publication sera toujours celui de la rédaction comme cela est d’ailleurs expliqué dans la politique éditoriale du site. J’ai déjà eu 2 procès en diffamation et j’ai pas envie de prendre des risques pour rien.”

Revelli paye, donc il se voit en décideur, in fine. Difficile de le lui reprocher, apparemment. C’est exactement le même problème que rencontrent ts les journaux, Le Monde, Libération, etc. Cependant, ont peut objecter. Propriétaire implique qu’il ramasse l’argent, avec son petit camarade De Rosnay ainsi que quelques autres, si j’ai bien survolé les fondamentaux. Et pas mal d’argent, dixit le Furtif, grâce aux articles, et commentaires qui prolifèrent sur cet estimable outil prolétarien, dont bientôt la visite deviendra forcément payante, tant il y a voir et à goûter.

Et qui ne s’est laissé fasciner par ces salves borderline, ces dérapages castagneurs, ces ponctuations graveleuses, ces explosions des rationnels et autres délicats coups de pompes répétés autant que traumatisants, auxquels certains forumeurs s’adonnent avec une récurrence tout à fait délirante, légèrement irritante, sans aller tout de même jusqu’à leur planter une lame au milieu du dos en oubliant de susurrer « Timber»… !?

Revenant non pas de Nantes mais à Agora Vox, il semble, donc, que Cybion puisse payer les diffamations. sur un rythme de deux procès pour quelques années. Ce n’est pas énorme comparé à ce que le Canard subit, et ça n’a apparemment pas démoli les comptes de Cybion dont le C.A semble évoluer de manière conséquente, d’après le peu que j’ai pu trouver là-dessus en farfouillant Google.

Quoiqu’il en soit, ce sont bien les rédacteurs, modos et autres commentateurs qui attirent le monde et qui ramènent donc les pesos, via la pub. Et petits ruisseaux, et l’histoire de la rivière vous connaissez.

Par ailleurs, un principe de journalisme citoyen implique qu’on pratique citoyen. Donc : “un homme, une voix”. Carlo Revelli est citoyen, il doit donc laisser voter et décider collectivement. Ce qui est le meilleur moyen de régler le problème de nombre d’articles patouillard ascendant vindicatif, ou des commentaires fleurant bon la moule marinée le soir au fond des bois en dehors des heures de service.

Ce qui est aussi, mine de rien, la meilleure méthode pour bouter hors de France cette novlangue qui fait rien qu’à nous embêter en disant exactement le contraire de ce qu’elle écrit. Cette novlangue qui prospère sur l’inégalité, l’asymétrie des savoirs, l’asymétrie des pouvoirs. Je parle de ce que certains nomment la LQR.

Dire ce qu’on fait et tout ce qu’on fait, faire ce qu’on dit et tout ce qu’on dit, avant de laisser faire les autres, on pas encore trouvé meilleur, à part peut-être le Reblochon et « In a silent way », de Mister Miles Davis.

Il y a un combat, c’est clair. En toile de fond, le combat que relatait déja Jean Schwoebel dans les années 60, avec son livre fameux, La Presse, le pouvoir et l’argent, au moment où il militait pour la constitution de Sociétés de Rédacteurs responsables des articles, autonomes dans leur activité de journalisme, avec interdiction aux commerciaux et financiers et actionnaires d’influer sur la “ligne” et la liberté du rédacteur.

On en est encore là, et c’est normal, les conditions structurelles n’ont pas changé mais se sont durcies, depuis cette époque où l’on gardait encore sous le coude mémoriel les attendus des Résistants, les lois sur la Presse qui voulaient impérativement une presse dégagée des pressions étatiques et des gloutonneries marchandes. Pour garantir la démocratie, la liberté contre cette presse qui s’était ignominieusement vautrée dans le vert de gris. Car elles sont restées, ces belles certitudes, ces belles résolutions, lettres mortes. D’ailleurs, il est impossible de trouver sur le Web les ordonnances de 1945 sur la Presse.Pas un blog, pas un site, pas un ministère pour avoir gardé cet héritage que voulaient nous donner ceux qui ont connu le pire.

Lettres mortes, presse sous influence de plus en plus asphyxiante. Car je vous le demande, l’Etat ne ferait-il pas moins pression aujourd’hui qu’au temps de l’ORTF ? Les groupes financiers privés de tous poils pousseraient-ils moins qu’hier et avant-hier les journalistes à abandonner morale et déontologie, au point que ces marionnettes devenues nous abreuvent des moindres remises de bouquets de notre président chéri, tandis que les 200 visites d’huissier reçues par Denis Robert ne lèvent pas un cil à Arlette Chabot.

Sans atteindre le niveau d’intensité des affrontements dans la presse papier et télé, il n’en reste pas moins que les citoyens rédacteurs, modos et commentateurs aussi, sont donc, pour partie, embringué dans une confrontation citoyenne de pouvoir, de presse, de pouvoir citoyen par la presse, avec en face Cybion, propriétaire financeur et fondateur du forum.

Au plan symbolique, les modos bénévoles, les journalistes citoyens n’ont pas la tâche facile. Le boss a une double casquette et il peut jouer, avec sincérité et sans doute crédibilité, du fait qu’il a “bon esprit” et qu’il veut sincèrement le succès d’AV. Il peut aussi jouer le Père et évoquer le meurtre du Père…Il peut enfin taper sur la table et dire “c’est moi qui encaisse (les coups), c’est moi qui décide”. Ce qu’il fait.

Les modos bénévoles, les journalistes citoyens remplissent une tâche importante et lourde. Donc, Carlo Revelli ne pourrait raisonnablement pas se passer d’eux sur la durée, sauf à recruter de nouveaux bénévoles efficaces rapidement, et/ou embaucher et payer des pigistes. Une arme, donc, pour les insurgés : la grève. Massive et illimitée.

Revelli pourrait céder. Ca implique de mobiliser la majorité des modérateurs et/ou rédacteurs, pour une grève de bénévole, une nouvelle forme de lutte, donc, et pas la moins ludique par ce qu’on a dit, par ci, par là dans les allées du Web. Mais la rédaction AV peut quand même passer par-dessus en publiant des articles à vitesse réduite, sans doute.

Ce n’est finalement pas très « porteur », comme dirait mon ami Edouard Balladur. Sans oublier les conflits entre rédacteurs…Pour sortir par le haut, les journalistes citoyens fâchés, mais pas insurrectionnels ou sécessionnistes, peuvent et doivent, à mon sens, proposer un nouveau statut.

Celui d’associés, en demandant une voix décisionnaire et non plus consultative à la rédaction. Moyennant quoi, ils verseraient une adhésion à Agora Vox qui devrait se constituer en association, ou tout autre statut de société de journaliste collective et indépendante.

Adhésion, donc, pour avoir du pouvoir, comme les gens qui ont soutenu financièrement Politis, par exemple. Carlo Revelli serait Président et cette nouvelle structure devrait, dans son texte (re)fondateur, avoir inscrits des articles organisant la nomination à terme d’un Président par l’ensemble des Rédacteurs, ainsi que la prise de distance statutaire d’Agora Vox par rapport à Cybion.

Je ne vois pas d’autre moyen de résoudre le problème sans céder, lâcher la rampe. Réaliser ça implique une force collective. Ca implique aussi de réfléchir et rédiger des statuts, pour les communiquer à Carlo Revelli, qui pourra ne pas être d’accord. Il faudrait donc lui faire de la mauvaise pub. Ce qui affaiblirait AV aux yeux de certains qui attendent ça… C’est un risque et après tout on ne fait pas d’omelette sans en mettre partout…

Donc, si Revelli ne marche pas, il faudra “populariser” la charte.En la publiant sur Lulu, par exemple, en utilisant tout le buzz possible du Net, et il peut être puissant… C’est une lutte.

Le fond de cette affaire nouvelle qui regarde le passé avec connivence, est un choix qui dépasse les journalistes-citoyens d’Agora Vox. Il engage toute la presse en France, mine de rien.

L’existant mais aussi l’avenir qui serait tout écran, puisqu’il est paraît que la presse papier est moribonde. Mais allez débusquer les stratégies fictionnelles des préposés étatiques et privés à l’élaboration de mythes contemporains, pour nous faire avaler couleuvres et bobards…

Mythes à part et conteurs au placard, on ne peut raisonnablement penser que le recours au financement publicitaire va résoudre les problèmes d’un journal web citoyen, alors que Libération a écouté le même discours par la voix de July, pendant vingt ans.

Résultat, Libération a perdu sa ligne, Libération a perdu les trois-quarts de ses salariés, les salariés de Libération ont perdu leur droit de veto sur la nomination du PDG et sur les changements dans le capital du journal.

Voir où en est le Monde, après qu’il fut entré en Bourse et que s’ensuivit une course de plus en plus effrénée à la pub et aux capitalisions diverses. Résultat, tout ce beau monde se croit si bien chez lui au Monde que leur âme damnée, Alain Minc, ne veut même pas obéir au vote de la Société des Rédacteurs qui lui a indiqué la porte.Enfin, pour ce que je peux en savoir aujourd’hui…

Et ceux qui objectent le nombre des titres de presse perfusé pub, je leur conseille leur prendre le pouls. M’étonnerait qu’ils trouvent grand-chose de vivant. C’est par rayons entier que c’est mort. Presse informatique, presse de loisirs, etc.

Donc, il faut maîtriser et la chaîne du pouvoir et la chaîne du nerf de la guerre, sinon ça ne marchera pas. A plus ou moins long terme, c’était une Lemeurisation d’AV qui guette. A plus ou moins long terme, c’est un immense espace publi-rédactionnel que constituera le PAF avec à sa tête une petite dizaine de philo-publico-journalistico-décideurs qui vous bâtiront, en souriant depuis de chez leur orthodontiste, un monde où il faudra fermer les yeux pour entrevoir la vérité.

Sans transition et pour sauter le coq avec l’âne, comme on dit sur Canal, je passerais au cas de la troupe d’AV. Ces obscurs, Ces sans-grades, toute cette masse de claviers dont certains brillent par leur fiel constant ou leur béatitude quasiment céleste, voire célestomber.

Pour les commentateurs, à mon avis, donc, il y a deux possibilités. Soit on les laisse sans modération, ni note, ni rien, soit on note et on modère. Ce qui ne signifie pas forcément que le monde est blanc et noir, vous l’allez bientôt constater.

Premier cas, ne pas modérer du tout. C’est la liberté d’expression. Comment « qu’est-ce que c’est » ?! Imagine : tu vois passer une voiture noire avec un homme entouré d’individus aux biceps gros, chacun, comme tes deux cuisses réunies. Cet homme tend le bras par la portière pour ce qui ressemble à un salut ou une invitation sans nuances à te rendre chez les grecs pour constater leur état.

Tu es désorienté et ton corps lâche. Ce misérable révèle un vieux fond parkinsonien bien caché. Ton bras droit se lève, s’étend à l’horizontale, tandis que le gauche se dresse a demi pour s’incliner sur la droite. Ta main gauche frappe à la saignée du coude droit.Qui se relève par réflexe, tandis que la main droite s’est resserrée en forme de poing…

Pour faire cesser les contorsions douloureuses, il s’agit d’un mouvement appelé « bras d’honneur »…La liberté d’expression, c’est que le petit, qui aussi le bras tendu dans la voiture, te fusille du regard tandis que son énorme copain fait craquer ses phalanges de la taille d’un ballon de rugby. Mais aucun ne te poursuit. La liberté complète d’expression, ce serait donc chaud, glauque parfois, hyperbolique et flamboyant aussi. Et, par moments, citoyens. Du moins, ça peut l’être. Je garantis l’avoir constaté sur AOL première manière.

Le problème vient du fait qu’il y a article. A la base. Comme on dit là ou il paraît que notre ami Borloo a décidé d’innover en imposant aux offices HLM la construction de barres béton peintes en vert.
Article renvoie à journal, qui renvoie à article et versa vice. Avec présence active des lecteurs, qui « font » ce journal, si on se place au niveau du sens et du symbole.Libé première manière, quelque part…

Donc, l’article réclame une gouttière, un canal pour le sens qui fasse couler les messagers vers lui et inversement. Le sens étant « canalisé », les incises, les dérivations et autres « trolls » ne peuvent paraître que parasites, bien souvent et agacer beaucoup de forumeurs. C’est ainsi. Et nous sommes dans une structure qui réclame une gestion du sens non anarchique.

Quoique certains anarchiques pourraient vous soutenir, qu’il est beaucoup plus sensé de maintenir un « système anarchique » que notre belle interactivité bien régulée qui permet à quelques milliers de pauvres diables de crever sur le bord du chemin, tandis quelques rats obscènement nourris se permettent de quitter un bel avion les poches pétés de thunes.

Mais le réel est, in fine, toujours rationnel il paraît. Donc, dans la forme forum-journal, journal-forum, il faut une sorte de modération, en attendant que les soldats deviennent troubadours.

Deuxième cas possible, modérer sans censurer. Vous ne l’attendiez pas, moi non plus. Comment ?…En laissant TOUS les messages, mais en donnant la possibilité de voter sur le forumeur, pas sur ses messages. A partir de tant de votes négatifs, les messages du débordant qui commence à gonfler tout le monde, j’en passe et des plus à l’ouest, deviennent de plus en plus transparents, jusqu’à ce qu’ils soient illisibles.

Certains vont crier au loup. Ce sont les mêmes qui abusent depuis des années. Ce sont les mêmes qui vous traitent de « pauvre con » à peine qu’il vous traitent. Pas besoin de repasser sur le trait. Il est certain que des forumeurs auront leurs “têtes”, dans la pratique de ce genre de vote « ad hominen ». En positif comme en négatif.

L’idée étant que voter sur quelqu’un est un acte qui se fait en connaissance de cause. Ca veut dire après avoir lu tout ou partie des messages de la personne. C’est le pari qu’il n’y a pas de fan ou d’adversaire “inconditionnel”. C’est le pari de la distance critique.

Cependant, pour prévenir les marées d’équinoxes voire une erreur de Claude Allègre, on peut pondérer la radicalité apparemment risquée de ce type de vote.

Ex : mettre un vote “oui”, un vote “non”, un vote “oui mais” qui empêcherait le “oui” ou le “non” de gagner, avec une limite de tant de votes “oui”, ou “non”. Limite atteinte le “oui, mais” ne pourrait empêcher la disparition ou le maintien.

Le “oui mais” pourrait être assorti d’un avis (limité) des votants, s’ils le souhaitent, pour expliciter leur choix “attentiste”… Ex : au bout de trente votes MOINS un pseudo voit ses textes disparaîtrent.Pour un jour, ou une semaine. On peut moduler. Ca me semble la solution la meilleure pour ce forum.

Liberté d’écriture, responsabilité collective et individuelle. A la rigueur, on peut penser qu’une attitude légèrement relâchée pour ce faire, n’excluant pas un zeste d’humour dans le geste, serait parfaite. Mais ça n’a rien d’obligatoire, rassurez-vous.

 

24 Commentaires sur ce billet

Le Panda Le 24 octobre 2007à 00h46min (commentaire N° 1)


Ex-Sam,

comme tu me la demandé et en fonction de ma position de fondateur/ Modérateur/ Rédacteur du Forum de liberté d’expression: Tribune de Libre Expression au quorum, nous avons décidés de publier Ton article.

A présent “bienvenu” la quantité ne justifie jamais la qualite. Par ailleurs, nous laissons à chacun le choix de son juste équilibre dans la liberté d’expression, plutôt que de chasser d’un revers de mains. Ce qui quelque part peuvent mordre de maniére délicate. Mais cela pînce un peu. Alors on pose de l’alcool avant la blessure.

A toi nouveau rédacteur Des Voix du Panda, bienvenu et vax populis.

Merci d’utiser tes identifiants au mieux de ton engagement.

Le Panda et l’Equipe.

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 03h15min (commentaire N° 2)


Patrick

Quel pavé ! Il faut voir dans un forum comme Agoravox une grande fragilité. Fortement dépendant de rédacteurs bénévoles, qui acceptent de partager et de contribuer à l’essor du forum citoyen, Agoravox peut mourir par asphyxie s’il n’y prend garde. L’indifférence serait - dans son cas - la pire des calamités. Il suffit de parcourir depuis plus de deux ans les rédactions soumises dans diverses catégories pour réaliser qu’un grand nombre de journalistes citoyens - d’une grande qualité - ont cessé leur contribution. Agoravox est du domaine privé, c’est vrai. Mais à partir du moment où il accepte de partager un espace public à partir de son territoire, il doit en accepter les règles. Il faudra voir comment évoluera à court le forum citoyen fortement secoué par la concurrence.

Pierre R.

 


LE CHAT Le 24 octobre 2007à 11h32min (commentaire N° 3)


bravo à ex sam pour ce pavé sur le journalisme citoyen .

Juste un petit rajout à cet article , l’arme secrète de Carlo ,qui lâche son pitt bull ,”le gland bleu” qui s’autoproclame inquisiteur dans
la chasse aux comploteurs putschistes osant lui demander plus de tranparence ….

 


Exsam Le 24 octobre 2007à 13h19min (commentaire N° 4)


A Patrick Le Panda :

Tout d’abord, j’avoue que j’ai été pris de court car j’ai découvert ton mail ce matin à 11h…
Donc, je viens voir un peu les commentaires et faire le mien tant que j’y suis…
Parenthèse technique : je ne vois pas comment répondre individuellement à ceux qui commentent. C’est pas évident…

J’ai perçu ton commentaire introductif comme amical à modéré. Je t’en remercie, mais j’avoue ne l’avoir pas très bien saisi…Je suis un peu dans le coltard ce matin faut dire..

A Pierre R.

Salut le Québec!
Pavé il y a…Je dois dire que ça manque cruellement de paragraphes…Que j’avais mis au départ, en séparant bien. Mais ça a sauté à la publication sur le site.
Vous êtes courageux de m’avoir lu. Moi, j’aurai gueulé conte le naze qui fait des articles pour étouffer le monde.:))

Ton constat est le mien. Dans cette optique, moi je vais m’attacher à trouver un, des forums, réellement citoyens. C’est-à-dire faient par des citoyens pour des citoyens.

Je ne crois pas en la capacité de l’entreprise privée de résister au rouleau de la normalisation mercantile.

Cependant, les lignes bougent et le combat continue (excuse cette nostalgique incise soixante-huitarde, on se refait pas).

Le Chat

Salut Le Chat, merci pour ton commentaire qui prouve que tu es allé au bout. C’est méritoire…

Concernant le pseud D.West, moi ce qui m’étonne c’est que Revelli a dit qu’il n’arrivait pas à s’en débarasser (because changement d’IP), mais le mec à l’Ouest revient avec toujours plus d’articles. C’est donc que l’équipe de Rédaction les laisse passer. Y a une contradiction patente, là-dedans, une collusion “objective” pour employer une formule qu’on ose plus en ces temps de reprise en main.

Il faudrait, de toute façon, ignorer ce pervers de D.West. Il y a encore des forumeurs qui sont séduits par ces paillettes. Nous qui le connaissons, détournons le regard.
Que ce gars puisse pondre des articles, avec les ajouts, les collages, les pompages qu’on connaît ne “valide” pas la volonté journalistique d’AV.

Mais surtout, c’est une faute contre les valeurs associées au journalisme citoyen, à mon sens.

 


LE CHAT2 Le 24 octobre 2007à 15h39min (commentaire N° 5)


@ex sam

aujourd’hui , le gland bleu fait autre chose que du vernissage , c’est pas courant !

à part ça , ce site est encore en rôdage et l’administrateur ouvrera les vannes au fur et à mesure et à partir du 5 novembre on devrait avoir plus d’articles et de commentaires , faut pas brusquer les trolls qui font tourner les engrenages de cette nouvelle machine ! ;-)
mais , on l’aura , je l’espère , au bout du compte un site plus citoyen et plus transparent ;
il faut laisser le temps au temps ….

 


Exsam Le 25 octobre 2007à 00h05min (commentaire N° 6)


Le Chat

Oui, c’est ce que j’ai cru comprendre et je l’accepte volontiers, d’autant que l’équipe, consciente du fait que mon article frolait l’illisible, a décidé de le republier bientôt avec son habit du dimanche. Ce que je viens de lire dans un mail du Panda central, patrick.

C’est une correction exemplaire qui incite à laisser monter la mayonnaise des Trolls de cette équipe qu’on ne peut qualifier autrement que de citoyenne.

 


Le Panda Le 25 octobre 2007à 09h28min (commentaire N° 7)


Ex Sam,

bonjour, merci pour ta proposotion éventuelle de pouvoir nous aider. Nous n’attendions pas autre chose.

Je tiens avant à préciser que nous ne sommes en guerre contre personne. Le droit aux différences existe.

Il faut êtres proches des serveurs et suivre l’évolution du Forum, faire des suggestions constructives. De cela j’en remercie tout un chacun, toi comme les autres. J’ai bien reçu ta Bio et ta photo, désolé mais les journées n’ont que 24h et nous sommes une équipe ouverte et sensible à la demande. Actuellement “je bloque” plus de 2000 demandes” pourquoi? Simple à comprendre les bals des modérateurs et des signalisations ne sont pas encore en place. Oui comme le disait L’enfoiré, nous avons réalisés un “prodige” en peu de temps. Nous ne pouvons être à l’écoute de chacun 24h/24. Il faut ouvrir une autre bal et cela chacun doit le faire “transparence” pour revoir directement les “informations” mais surtout venir sur ce forum pour constater son évolution. Je n’ai plus le temps d’écrire un seul article pour le moment et je le regrette, mais il faut savoir ce que l’on veut. Pour nous c’est d’ouvrir les robinets progressivement dans le cas contraire et nous sommes unanimes personne ne pourra suivre la vitesse d’un T.G.V. Alors qu’en l’instant nous sommes juste un petit “train” avec plus de demandes de billets que de places disponibles.
Voila je le redit tu peux rendre nos conversations privées publiques, cela ne me dérange nullement.

Il faut éviter de publier partout et à n’importe quel prix. Il faut offrir ce que nos lecteurs attendent et non être une super “grande surface où l’on trouve tout et rien”.
Je remercie au nom de toute l’équipe celles et ceux qui le comprennent.

Chaque chose a un temps et une place, à présent par contre dans la mesure ou 10 informaticiens veuillent offrir leurs talents je dis :Oui.

Je déplore l’attitude de Gasty qui à supprimé le lien pour le forum des Voix du Panda et qui ,ne répond plus. Je laisse le soin à l’enfoiré s’il le souhaite d’écrire ce qu’il pense à ce sujet. Je n’ai pas à me subtituer à qui que ce soit.

Donc avec rien on ne peut rien faire se souvenir de la morale d’une fable de La Fontaine: “Patience et longueur de temps, font plus que patience et rage” Sans des serveurs dédiés et une organisation rien n’est possible. C’est un point à un moment du parcours. par ailleurs bientôt pour ceux qui le souhaitent des “banniéres” seront disponibles je vous remercie toutes et tous.

Le Panda.

 


frankie Le 25 octobre 2007à 11h08min (commentaire N° 8)


Bonjour à tous,
Suis heureuse de voir le papier d’Ex-Sam ici car je le trouve explicite ; dommage qu’AV ne l’ait pas publié ; nonobstant sa qualité, il pose clairement le débat ; pour ceux, comme moi, peu rôdés aux méandres Agoravociens, il permet d’y voir plus clair. Nombreux sont mes lecteurs du blog à avoir posé certaines questions au sujet d’AV et je pense qu’ils trouveront chez le Panda and Co une sérieuse compréhension du media citoyen (avec la dose d’humour indispensable)
Bon courage à tous
Amicalement. Frankie

 


Exsam Le 25 octobre 2007à 11h38min (commentaire N° 9)


Le Panda

Ok pour les suggestions et puisqu’on n’est pas en guerre, on serait plutôt dans une paix inédite, quand on voit ls tranchées avoxiennes, bien souvent…:))Si ça pouvait être pareil pour l’Iran, ça serait plutôt bien, à mon humble avis.

De toute façon, je vais voir cette fabrique Panda de plus près, parce que j’avoue ne pas m’y retrouver vraiment, là…

Pour la bio et la photo t’inquiète, j’ai passé trois ans sans rien sur AV et idem sur Forums AOL et autres, ça m’a pas dérangé.

2000 personnes en attente, c’est du lourd! Vous allez concurrencer bientôt pas mal de sites “citoyens”…Lol. Gros boulot, je comprends, et l’ampleur paraît sans doute plus grande encore quand on est informaticien…Mais je n’ai pas ces compétences.

Tout particulièrement d’accord sur la qualité plutôt que la quantité. Une des raisons également des problèmes AVOX c’est le fait que la ligne édito est floue et restrictive à la fois, sans pourtant s’interdire de passer le même jour des articles sur le même sujet, qui proposent des opinions assez identiques…Et puis ce principe d’actu est à revoir à mon avis. L’important, aujourd’hui, concernant l’info, c’est que les gens veulent comprendre plus que savoir.

En ce sens, je crois que l’info continue ne mène nulle part.

Gasty est peut-être malade,tout simplement…C’est la saison.
En tous cas, je ne jetterai pas la pierre à la femme adultère (cf Brassens). C’est Gasty qui m’a orienté (entre autres) vers votre projet et qui m’a donné toutes les infos pour m’y retrouver dans la procédure d’inscription et de publication, sur les Voix du Panda. Tout ça va se calmer, les relations entre les gens ne suivent pas bien souvent un fil logique apparent…Tu dois déjà le savoir…Pour la simple raison qu’elles sont humaines.

Tu as sans doute raison pour ce qui est du serveur dédié, mais pour moi c’est un peu de l’hébreu. Métaphore qui n’a aucune connotation antisémite, je précise, on sait jamais.LOL

 


Exsam Le 25 octobre 2007à 11h45min (commentaire N° 10)


A Frankie

Tiens, la fille à la fenêtre…Attention, tu vas attraper froid..

Merci pour ton commentaire. Il faudra, sans doute, un jour faire un parallèle entre l’évolution d’AV et celle du PS français dans le contexte de l’éoonomie de marché mondialisée…

Oui, c’est vrai qu’il y a de l’humour ici, il faut bien le reconnaître. Ca manque un peu de sérieux. C’est des petits jeunes, faut bien qu’y se défoulent…
Mais ça ne vaut pas, naturellement, la lecture du Monde, j’en discutais d’ailleurs hier avec mon ami Colombani. Oui, oui, il est en mission aujourd’hui pour notre Président Nicolas…

 


Exsam Le 25 octobre 2007à 12h21min (commentaire N° 11)


A Le Panda et toute l’équipe,

Tu me demandais de voir les forums et de faire des suggestions.

Je viens de regarder et la première chose qui me frappe, dans le forum adulte, c’est de tomber sur du SM et des sites pornos.

Je vois pas trop le rapport avec la philosophie citoyenne, même si je ne suis pas pour une censure à tout crins, loin de là.
Le SM c’est domination, le porno c’est mercantilisation du sexe.

Tout ça n’a donc rien à voir avec Les Voix du Panda, site d’information citoyen. Et il faut virer tout ça.

Par ailleurs, sur la partie forum pour échanger des messages, je suggère de mettre trois rubriques.

1 “Vos demandes citoyennes”. Quelles actions, informations citoyennes, petites ou grandes, les gens attendent ?..De la part des politiques, des médias et d’eux-mêmes.

2 “On se fait une bouffe?”. Rubrique pour les contacts citoyens plutôt non-institutionnels, ni officiels. Les annonces de citoyens à citoyens pour des rencontres d’information, de réflexion conviviales. Quelque chose d’un peu analogue aux Repaires de “Là-bas si j’y suis” (France Inter) pour ceux qui connaissent.

3 “Coup de gueule”.
Sur les institutions, les lois, les organismes non-citoyens. Format réduit (5 lignes). Note à mettre à chaque coup de gueule. Election possible du “coup de gueule” du mois.

 


Le Panda Le 25 octobre 2007à 13h40min (commentaire N° 12)


@ Ex Sam,

merci de me répondre si tu le peux et soyons publics transparents et je remercie vivement Frankie de nous soumettre dans la msure ou elle le souhaite son point de vue.

Nos échanges ci-desous de derniéres minutes: On à parfaitement le droit de suggérer imposer : NON, les décisions sont prises dans un CONCEPT de consertations c’est ce qui d’ailleurs est en train peut-être de couler AGV ce que je ne souhaite point pour tous.

<<<<<<<<<Re bonjour,

Oui en ce qui concerne les forums adultes tu as parfaitement raison. Quoi…que…il faut admettre les autres tels qu’ils sont et non à nos souhaits….

—–Message d’origine—–
De : Exsam [mailto:wordpress@panda-france.net]
Envoyé : jeudi 25 octobre 2007 12:21
À : juan@pandad.com
Objet : [Les Voix du PANDA] Commentaire : “La révolte justifiée ou pas !!”

Nouveau commentaire sur votre article n°29 “La révolte justifiée ou pas !!”
Auteur : Exsam (IP : 213.44.63.237 , d04m-213-44-63-237.d4.club-internet.fr)
E-mail : reventempsreel@club-internet.fr
URL :
Whois : http://ws.arin.net/cgi-bin/whois.pl?queryinput=213.44.63.237
Commentaire :
A Le Panda et toute l’équipe,

Tu me demandais de voir les forums et de faire des suggestions.

Je viens de regarder et la première chose qui me frappe, dans le forum adulte, c’est de tomber sur du SM et des sites pornos.

Là tu as raison, merci de bien vouloir m’indiquer le but de ta recherche, comment tu es y es rentré puisque qu’il est sécurisé? Sur les forums adultes qui existent depuis bien du temps.

Je ne vois pas trop le rapport avec la philosophie citoyenne, même si je ne suis pas pour une censure à tous crins, loin de là.

Il faut aussi accepter le droit aux différences et ne pas condamner des “gens” par leurs différences. La nôtre c’est de nous exprimer la leur de vivre de façons différentes ce n’est point un “crime” il vaut mille fois mieux du transparent public que des viols cachés à tous les stades.

Le SM c’est domination, le porno c’est mercantilisation du sexe.
Tout ça n’a donc rien à voir avec Les Voix du Panda, site d’information citoyen. Et il faut virer tout ça.

Merci de ton avis c’est prévu, mais faut-il virer de tous les états les homos et les gays auquel cas le 1er serait le maire de Paris, qui pour moi est une personne fort respectable dans ses fonctions c’est pour cela qu’il a été Elu.

Par ailleurs, sur la partie forum pour échanger des messages, je suggère de mettre trois rubriques.

1 “Vos demandes citoyennes”. Quelles actions, informations citoyennes, petites ou grandes, les gens attendent ?..De la part des politiques, des médias et d’eux-mêmes.

2 “On se fait une bouffe?”. Rubrique pour les contacts citoyens plutôt non-institutionnels, ni officiels. Les annonces de citoyens à citoyens pour des rencontres d’information, de réflexion conviviales. Quelque chose d’un peu analogue aux Repaires de “Là-bas si j’y suis” (France Inter) pour ceux qui connaissent.

3 “Coup de gueule”.
Sur les institutions, les lois, les organismes non-citoyens. Format réduit (5 lignes). Note à mettre à chaque coup de gueule. Election possible du “coup de gueule” du mois.

Vous pouvez lire tous les commentaires de cet article ici :
http://www.panda-france.net/wordpress/?p=29#comments

Le supprimer : http://www.panda-france.net/wordpress/wp-admin/comment.php?action=cdc&c=106
Le marquer comme spam : http://www.panda-france.net/wordpress/wp-admin/comment.php?action=cdc&dt=spam&c=106

Merci pour tes propositions.

Patrick libre penseur et respectueux de la position de chacun dans le cas contraire c’est la mort de la liberté d’action et de pensée.

Le Panda.

 


LE CHAT2 Le 25 octobre 2007à 14h45min (commentaire N° 13)


@ex sam

du SM chez le panda ? PANDA avec la cravache et le string en cuir clouté ? Où a tu donc cliqué ?
:-))

ne confonds tu pas enre le portail journalisme citoyen et le reste du site où y’a 800000 pages
sut tous sujets , mais sur lequel nous n’avons pas à intervenir …

 


L'Enfoiré Le 25 octobre 2007à 15h18min (commentaire N° 14)


Bonjour Cher Panda enragé,

Comme tu le sais, je suis actuellement assez “accroché” à un problème perso. Je dois me résoudre à prendre des distances temporairement même si cela me déplait.

Je prends pourtant le temps de répondre à ta “brique”. Chez nous, on appelle ça comme cela, plutôt qu’un pavé…

Modérer, ce n’est pas de la petite bière surtout pour un Belge qui ne connaît pas les “petites affaires” intimes du Français moyen.

AV, je peux en parler (des années aux compteurs) et je l’ai fait, pouvait être la meilleure et la pire des choses car très dépendante du management.

J’ai tenu le coup, sans frite en main (pardon, sans doigt d’honneur), affrontant le regard oblique des passants (pas trop) honnêtes.

Il y avait du mouvement dans les voiles, j’acceptais avec volonté de ne pas m’accrocher de manière irrémédiable avec certains commentateurs. Question de principe.

Detritus Wagonus (DW pour les “intimes) s’est vu le poil hérissé le jour où de guerre lasse appelé au secours, j’ai dû mouiller mes frites dans une mayonnaise devenue indigeste.

D’autres m’ont aussi trempé mes frites dans les pickles.

Dans le même temps, le top d’AV restait dans l’ombre.

Quand on crée un forum, il s’agit de jouer de concert avec les mêmes manières d’aborder les problèmes.

L’esprit d’équipe et la communication sont les lacunes principales d’AV. Pourtant, cette manière est la plus amusant de tous les forums qui se disent citoyens.

Alors, question: pourquoi?

Quand on ne veut pas jouer dans la même cour, c’est que cela cache quelque chose de plus important, de plus graveleux, de moins impartial.

Là, cela commence à “bien” faire (litote bien connue), me suis-je dit.

Au sujet des votes que subissait les articles et les commentaires d’AV. Je n’y avais prêté aucune attention notoire (en ou en -), sauf, si cela descendait dans les domaines abyssaux comme c’était le cas trop souvent pour le cas précité.

Etre différent, c’est bien. Mon pseudo imposait cet état d’esprit. On n’est jamais arrivé à m’imposer une vision que je ne partageais pas. Partager les idées, oui. Les conneries, non.

Cela n’empêche pas de se poser des questions à certains moments dans la répétition d’une situation d’exception.

Etre sur la même terre impose tout de même d’accepter des limites à cet “extrême”.

J’étais timide. Depuis lors, je me suis beaucoup soigné et je me sens très bien ainsi.
A bon entendeur….

 


L'Enfoiré Le 25 octobre 2007à 16h15min (commentaire N° 15)


@ExSam,

Si Rome ne s’est pas fait en un jour et que Paris vaut bien une messe, il faudra s’habituer comme je l’ai dit dans mon article « L’Arroseur arrosé » à prendre patience.

Les âmes compétentes et motivées seront bien venues à bord de l’esquif qui deviendra grand avec le temps.

Des articles soldés, je n’en veux pas. Je ne sais ce que valent les miens. Je lève le pied quand il le faut. Je l’ai dit à Patrick.

Mon site me suffit comme exutoire providentiel. Un site citoyen n’est pas la poubelle de l’histoire à mes yeux.

La “normalisation mercantile”, personnellement, j’en ai rien à cirer. Je n’aime pas les rouleaux en général, c’est tout.

De 68, je n’ai que peu de souvenir. L’année prochaine n’hésite pas à lancer un article anniversaire (titre propsoé: “40 ans de 68 art”), j’aime l’histoire même si elle me pompe l’air parfois.

DW a dû recevoir une « tatouille » tout de même. Je ne sais si j’ai levé un lapin depuis quelques temps. Si c’est le cas, j’aurai servi l’humanité lectrice.
Je ne sais si tu l’as remarqué, il ne nous impose plus un article pour chaque jour que le soleil fait. De plus, à en tomber à la renverse, il se lance dans la politique. Le trolleybus arrivé au dépôt ? Faut voir, ce ne serait qu’une deuxième étape.

Gasty, peut-être ben que « oui », peut-être ben que « non ». Faut voir et compter les points. C’est comme cela que ça marche dans toutes entreprises quand on arrive en fin d’année et qu’il faut fixer le salaire de chacun pour l’année suivante. Le passé récent est là pour donner des pistes mais pas une certitude de rendement pour le futur.

« Une paix inédite », quelle expression bizarre !

Des serveurs: I know, of course
Les capacités des disques sont devenues extraordinaires quand je me rappelle le passé pas si lointain. La technique est résolument là, restera néanmoins toujours à surveiller le fond. Aucun moyen automatique ne remplacera jamais la réflexion humaine.

L’humour, j’adore. Sur l’antenne AV, on rigolait en définitive quand on se brûlait. Le Chat est un exemple de bonne humeur.

« On se fait une bouffe ? » amusant. Qui paye les voyages lointains voire intercontinentaux ? On ne suit plus le café du coin sur le Toile.

La « boîte à suggestion », je suis sûr qu’elle viendra. Mais c’est du « Nice to have » pour plus tard.

Le sexe ? Faudra se poser la question du côté de Frankie. Seule femme à bord, je ne voudrais à aucun prix perdre des idées de nos moitiées respectives. N’ai-je pas écrit un article « Femme, l’avenir de l’homme »

J’oubliais: “Petites réflexions pour autre chose”, c’était le titre de mon commentaire.

Guy alias l’enfoiré

 


Exsam Le 25 octobre 2007à 21h11min (commentaire N° 16)


Le Panda

Quand tu dis “il faut admettre les autres tels qu’ils sont”, je suis assez d’accord, ce qui ne m’empêchera pas de les critiquer, sans entraver leur liberté d’être, d’expression.

Je suis suffisamment chargé de défaut et d’âge pour ne pas m’ériger en exemple…

Le Chat

Salut,

Ton commentaire me file un gros doute…

J’ai cherché le mot “forums” sur la page d’accueil des Voix du Panda et j’ai pas trouvé. Alors je me suis dit “les forums sont dans le site d’origine” et j’ai cliqué sur le dessin du Panda. Je suis arrivé sur cette page : http://www.pandad.com/index2.php.

Là j’ai vu “forums” et j’ai cliqué dessus. C’est sur la page qui s’est affichée que j’ai vu “forums” adultes et enfants…Mais peut-être me suis-je planté. Qqun veut-il me dire où sont les forums sur le site Les Voix du Panda, si j’ai faux…Grazie mille.

En ce cas mon commentaire sur les liens “explicites”, comme on dit au Vésinet, n’ont pas de raison d’être concernant les Voix du Panda.

L’Enfoiré

Salut

J’ai pas lu encore ton article, ou j’ai survolé, ou j’ai oublié. Je reçois un paquet de mail en ce moment…
J’avais déjà remarqué que tu n’étais pas un normalisateur et nous sommes en phase là-dessus. Je crois, d’ailleurs, que c’est une idée, avec le refus du mercantilisme, qui fédère sur ce site. Du moins je l’espère.
Ne compte pas trop sur moi pour un article anniversaire sur Mai 68, je pense qu’il y a plus informés et plus pertinent que moi sur le sujet. Je ne pourrais qu’aligner des packs de regrets enrobés de lucidité tard venue…Ce qui ne veut pas dire du tout, mais alors pas du tout de chez pas du tout, que je suis le mainstream actuel qui balance 68 à la poubelle et impute aux soixante-huitards tous les péchés du monde d’aujourd’hui…

J’ai vu aussi que West le dément ne pose plus son article quotidien. Quoique à la limite, ça me gêne pas ses articles. On peut même y lire parfois des notes intéressantes. C’est l’attitude ddu pseud qui m’insupporte. Détestable, arrogant, parano, de mauvaise foi et toujours prêt à balancer des appréciations dans le sens du vent qu’aiment les maîtres. Il n’a rien à faire sur un site citoyen. Ce qui est regrettable, finalement, parce que ce gars a du talent d’écriture et une intelligence aiguisée. Mais les valeurs humanistes ne le concernent pas, c’est clair.
Il va faire de la politique ?!! LOL. Il va trouver des maîtres sévères avec qui il n’aura pas le dessus en méchanceté et fourberie, c’est sûr.

Concernant Gasty, je n’ajouterais rien, je n’ai pas d’éléments pour juger, ni l’envie. Je m’en tiens à ce que j’ai écrit plus haut.

Que la paix soit inédite, c’est la langue qui pose à des associations surprenantes. Des fois ça fait sens, des fois ça marche pas…:)

Je suis définitivement partisan de l’humour, ça fait partie du chemin des écoliers pour moi, un espace de liberté, qui bouge les lignes trop formatées, qui ouvre et les coeurs et les esprits.

Concernant le sexe, a chacun ses désirs et ses pratiques.
Cependant nous sommes sur un site dont le coeur est citoyen. C’est-à-dire qu’il a pour vocation de mettre en acte l’expression optimale des droits et des devoirs de chacun pour une meilleure place dans le monde, un meilleur épanouissement, c’est du moins mon avis.

En ce sens, mettre des liens vers des sites porno nne me paraît pas en phase avec l’objectif.
La misère sexuelle existe et qui, au moins une fois dans sa vie, n’est pas allé mater, voire plus. Personne n’ignore toutefois que ces sites présentent des femmes, des hommes qui n’ont pas le choix, ni l’envie, dans leur grande majorité de baiser dans un cadre formaté, tarifé, contraignant. Et que les scènes de baise n’ont que très peu à voir avec le plaisir, l’érotisme, l’amour.

On peut donc parler de la sexualité, de nos désirs, de nos rejets, de nos attentes et de nos regrets, mais pas faire faire l’article pour ces sites ou ni la personne en scène et celle qui regarde ne sont citoyens, au sens de pleinement, avec joie et lucidité, humain.

J’ai essayé de donner mon sentiment, à toi et en même temps à d’autres sur le sujet, car je crois qu’il y a un ou deux autres mails qui reprennent le sujet. Mais je suis un peu naze, là.
Je ne suis pas un maître-censeur, j’en suis même aux antipodes, et j’espère que tu voudras bien m’accorder ce crédit.

PS : ton titre en fin de commentaires, est pas mal. Ca fait un peu Magritte, je sais pas vraiment pourquoi…

Hasta luego

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 11h47min (commentaire N° 17)


Le Panda

Index beaucoup plus aéré. C’est bien mieux et en plus y a mon nom au-dessus de mon article. Manque plus que l’article soit lisible et ça sera parfait. Tu remarqueras que je te mets pas une seconde la pression…LOL

Sinon les dégradés conviennent parfaitement, élégant.

Je verrais bien la liste (en bas à droite)des forums (ça y est j’ai compris que c’était les forums, comme sur AV)remontée au-dessus des trombines des pères fondateurs, et en corps gras, avec une couleur différente par forum (selon le principe de la répitation d’une information par des moyens différents, ce qui est pédagogique).

Vous devriez faire un mode d’emploi du site, comme tu as fait sur une des pages, mais en la mettant en haut à gauche par exemple, avec un petit engrenage et un titre bien funky genre “C’est quoi-t-est-ce ce binzz?”, “Les voix du Panda pour les nuls”, ou encore “Les Voix du Panda sont pénétrables”…

Dernier truc : mettre en “flouté” les boutons des pages en construction (Actuas du monde, Jour au jour, Dossier du mois).

Encore une tit goutte : “Actuas” du monde, ça le fait pas. Moi je mettrais des boutons un peu Guignols de l’infos : “Direct l’aïve” (pour Actua), “Journée du jour au quotidien”- Tôa” (pour jour au jour, Vous), “Carton plein (du mois)” (pour Dossier du mois)

That’s all folks

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 11h52min (commentaire N° 18)


Le Panda

Dernier coup d’oeil : au-desssus des articles y a marqué “Véritable information”, lien qui renvoit au Créasite.
C’est un peu gênant, d’une part parce que c’est gros titre et central et surtout parce que ça suggère, un peu, que la vrai info est là-bas, par sur les Voix du Panda. Tu vois ce que je veux dire. Donc, déplacer ce bandeau et/ou changer son commentaire, à mon avis.

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 11h54min (commentaire N° 19)


Le Panda

Décidément…” par sur les Voix du Panda”…je voulais écrire “pas sur les Voix du Panda”.

A

 


legrand Le 26 octobre 2007à 17h24min (commentaire N° 20)


@ Ex Sam,

je crois que la meilleure suggestion à l’heure actuelle est que les Voix du Panda ne sont justement pas pénétrables lol.

La seconde qui demande réflexion c’est: Cratoon Plein pour” dossiers du Mois.

Qu’en pensez-vous, je m’adresse à tous. hééééé, yu’a pas d’écho?

Le Panda legrand bien branché la preuve….

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 18h31min (commentaire N° 21)


Le Panda

Je savais bien que ça accrocherait…

C’est pas “Cratoon plein”, mais “Carton plein”…Tu serais pas en train de mater un vieux film de guerre US, toi ?..Lol

 


Le Panda Le 26 octobre 2007à 21h04min (commentaire N° 22)


Ex Sam,

dis moi que tu veux une invitation à mon “salon” bon on verra la semaine prochaine. Ce wk je travaille sur l’entretien du forum.

Puis on peut toujours mettre en place une galerie pour échanger “le grand bleu et ses pinceaux” contre le cheval de bois de mon petit neveu, oui bon tu l’auras ton invit…gourmand…và…

Le Panda

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 21h42min (commentaire N° 23)


Ton salon virtuel ou réel ?..Parce que l’apéro virtuel, ça le fait pas trop…Lol

Oui, une galerie d’échange gratuit, c’est pas mal comme idée, ça…A mon humble avis, le Grand bleu et ses pinceaux ne mérite aucun échange, même contre un vieux cheval de bois; d’autant que ce cheval de famille porte une certaine valeur sentimentale, me trompe-je ?..:)

 


Le Panda Le 27 octobre 2007à 10h39min (commentaire N° 24)


@ Ex Sam,

oui tu as tout à fait raison j’ai des sentiments pour ce vieux “cheval de bois” pour l’homme à la gouache aucun sinon que c’est un robot parfois moins c…

Donc non tu ne trompes point @

 



Marie ne se souvient plus très bien de la lettre
Par Pierre.R le 24 octobre 2007

Communiste ou pas, de gauche ou de droite, le jeune résistant Guy Môquet, âgé de 17 ans, est tout de même tombé sous les balles. Fusillé à Châteaubriant (Loire-Atlantique) par les nazis le 22 octobre 1941 en représailles de l’assassinat, le 20 octobre 1941, de l’officier nazi Karl Hotz par trois communistes. Vingt-six de ses camarades l’accompagneront dans la mort. Ce lundi 22 octobre 2007 est jour de commémoration dans le réseau scolaire français. À l’origine, une directive imposait la lecture de la lettre le 22 octobre dans tous les lycées mais un changement de dernière minute a remplacé cette lecture obligatoire par une journée de commémoration de la résistance. D’aucuns soulignaient qu’une telle lecture ne devait pas être sortie de son contexte.

Plusieurs choix s’offriront aux enseignants : lire la lettre de Guy Mocquet, la faire lire par d’anciens résistants, effectuer un déplacement sur un lieu de commémoration. Les enseignants qui ne participeront pas à cette manifestation n’encourront aucune sanction. Afin de se démarquer de cette récupération politique, les communistes marquent leur terrain en rendant hommage au désormais incontournable martyr de la Résistance. Pour ces derniers, Guy Môquet était avant tout communiste, parisien et fils de leader syndical. Il s’en trouve pour regretter et considérer comme affligeant de voir des symboles républicains tels que la résistance récupérés par des partis politique alors qu’ils devraient symboliser l’unité de la nation. « Je ne comprends pas cette polémique, j’ai fait ce qu’il faut pour que cette lecture soit faite dans un contexte pédagogique », s’est plaint le ministre de l’Éducation nationale, Xavier Darcos. Le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, avait fustigé publiquement ces professeurs « dont la nation a payé des études, dont la nation paie le salaire », et qui refusent de lire à leurs élèves la lettre de Guy Môquet.

Le chef de l’État, par qui cette initiative contestée voit le jour, ne s’est pas présenté au Lycée Carnot. Agenda international en est la raison. Le ministre de l’Éducation nationale a, pour sa part, été chahuté. Nicolas Sarkozy n’a pas assumé puisqu’il avait été mis au courant des résistances du monde enseignant à cette lecture imposée d’en haut. Statistiques obligent, la lettre aurait été, selon le ministère de l’éducation nationale, globalement lue dans quasiment 100 pour cent des lycées dans toutes les académies, sauf quelques rares exceptions, comme dans l’académie de Bordeaux où un seul établissement sur 131 n’a pas organisé de lecture, ou encore dans l’académie de Lille, avec un seul refus de lecture collective sur 114 établissements. « L’honneur de la nation n’est pas négociable », avait insisté le premier ministre, François Fillion (Nouvel Observateur).

Pour l’académicien Maurice Druon, 89 ans, secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie française, coauteur (avec son oncle Joseph Kessel) du livre « le Chant des partisans », cette lecture « est une excellente idée de leur rappeler que dans notre histoire récente il y a eu des patriotes et qu’ils peuvent se déclarer au plus jeune âge. L’amour du pays et de la liberté, on a tendance à l’oublier quand la patrie n’est pas en danger. Mais elle peut l’être de nouveau. Le patriotisme, c’est l’affaire de tous les Français, quelles que soient leurs origines ».

Pour Odette Niles, 83 ans, résistante communiste et « petite amie » de Guy Môquet, ce qui l’indispose est le fait que, en plus de la récupération politique, la lecture a été imposée. « Sans commentaires, le texte ne veut rien dire, il ne montre pas les valeurs pour lesquelles Guy s’est battu. J’ai peur que les jeunes aient juste la larme à l’œil… Je pense aussi qu’il y a bien longtemps qu’on aurait dû lui rendre hommage ainsi qu’à tous ses autres camarades qui restent les oubliés de l’histoire. Entre lui et moi, c’était un amour platonique. Sa lettre, que je connais par cœur, est capable de me faire pleurer. Et pourtant, je ne suis pas une fille très très sensible ».

Y a-t-il eu rendez-vous manqué avec l’histoire ? Est-ce affaire de dérapage, encore une fois, que cette journée de commémoration ? Libération en donne partiellement un aperçu : « La prof nous a dit qu’elle devait nous lire la lettre de Guy Môquet, qu’elle était obligée, mais qu’elle ne le ferait pas deux fois. Elle a lu, très vite. Ce n’était pas vraiment triste. Elle a ensuite expliqué qui il était, ce qui se passait alors. Ça a peut-être duré dix minutes ». Puis la prof est revenue au programme : la révolution industrielle ». Marie ne se souvient plus très bien de la lettre. Dans un autre lycée, toujours selon Libération, à la question : qui est Guy Môquet, un élève a répondu : « Guy Môquet, c’est le pote de Sarkozy ! » « Sans commentaires, le texte ne veut rien dire », disait Odette Niles. Cela est bien vrai. Guy Môquet aura été victime de la négligence du passé, et maintenant, il est victime de l’indifférence du présent.

 

19 Commentaires sur ce billet

Le Panda Le 24 octobre 2007à 09h01min (commentaire N° 1)


Pierre bonjour,

que voilà une analyse, saine objective du contexte de la manupulation des moyens politiques.

Oui indiscutablement le “passé-combat” de Guy Môquet aucun parti politique n’aurait le droit de le mettre en “avant” à des fins populistes.
Il aurait sûrement à mon sens de petit “analyste” que sa vie son parcours comme celui de beaoucoup de résistants, figurent dans les manuels d’histoire. Je me souviens d’un discution sur un autre forum; l’histoire se sont les historiens qui l’écrivent et non les politiques. En la circonstance lorsque l’on sait qu’en régle générale en France et ailleurs la majorité des “enseignants” ont une tendance de gauche ce qui est plus que respectable au demeurant, on peut comprendre certains refus.

Nicolas Sarkoy démontre en passant encore une fois en force, l’échec d’une certaine politique à cours terme. On ne propulse pas les pleurs de la mort au devant de la scéne publique pour des convenances électoralistes. Cela effectivement pour certains ressemble et même plus à un scandale de taille.
Il faut avoir la force des “ambitions” oui, mais non d’imposer ceux que certains veulent pardonner sans oublier. La manoeuvre en la circonstance je la constate double, c’est à l’image de ce que le Président français vient de faire au Maroc.

Vendre du nucléaire à tous prix, de l’armement dans une Nation dont plus de 84% de la population est analphabéte. Mohamed VI a modifié certaines choses oui. Mais les droits de l’homme là bas comme dans le cadre de l’affaire Môquet est une vaste fumisterie politicienne.

Pays que je connais ho combien, pour y être né, y avoir travaillé, et où l’école est une vitrine où il n’y a pratiquement personne derriére sauf en payant. Que faire face à ce type de situation? Marrakech oui je connais et même plus que bien, les gens du peuple aussi. La monarchie des Alaouites depuis le XVI éme siécle on n’y touche pas. Il suffit de voir ce qu’Hassan II en fit puisque tout comme depuis Mohamed V en 1956 vive sous une dynastie presque despotique, même si on le présente comme le pére de l’indépendance au pays de la corruption à tous les stades, c’est l’image de l’affaire de Guy Môquet qui surgit d la même maniére. Il suffit de se rendre au Mausolée De Rabat, où à la Mosquée Hassan II, film figurant ici que j’ai réalise en 1994, pourtant toutes les religions se doivent d’êtres respectées, et ne pas faire des extrémistes morts pour un idéal, c’est ainsi que les manuels d’histoire auraient du compter les affres de la résistance française sans connotation politique. Oui un communiste français, vaut un autre citoyen quel que soit ses convictions dans le respect des “droits de l’homme”. Sarkozy à rendu visite à Tanger, je serais curieux de savoir ce qu’il connait de cette ville. Il en và de même de Tétouan à Essaouira, mais la politique a ses “conseillers” et nous mettons le doigt sur les dangers à ne pas les dénoncer. Cela ressemble pour laisser parler l’histoire au chèque fait par Chirac à Hassan II de 140 millions DE FRANCS en 1993, soit-disant pour construire des écoles et qui finirent dans les caisses de l’état Chérifien.

Sarkozy a procédé de la même façon en faisant pleurer dans les chaumiéres sur le jeune Môquet ou effectivement sans explication, lire cette lettre ne sert à rien.

Excellente analyse, et là on constate encore “la manipulation” du “gratin” vendre du nucléaire à un Pays qui n’a pas d’eau pour vivre de son agriculture. Ressemble à mon sens de faire un pacte avec le jeune Guy Môcquet un soit-disant complice de Notre Président, c’est regretable pour l’histoire.

Le Panda

Patrick Juan.

 


LE CHAT Le 24 octobre 2007à 10h07min (commentaire N° 2)


salut Pierre ,

que dire encore sur cette récupération politique de la résistance par un Sarko qui se sert d’un anonyme parmi tant d’autre pour se faire mousser
à bon compte .Faire de Guy Môquet un héros de la résistance , alors qu’il est une victime de represaille allemandes choisi parce qu’il s’est bêtement fait prendre en distribuant des tracts ,est un peu excessif.
Un ami de mon grand père qui avait 16 ans à l’époque a lui fait deux ans au camp de Dachau pour des faits similaires et aurait pu lui aussi être fusillé sur le champ !
et tout cela vient un peu tard , il y déjà plus de 60 ans passés….

 


L'Enfoiré Le 24 octobre 2007à 11h17min (commentaire N° 3)


Salut Pierre,

Article top comme d’hab.

Je vais jouer les fouilles m… comme je l’ai fait pour Le Chat.

Ta phrase originale: “Le chef de l’État, par qui cette initiative contestée voit le jour, ne s’est pas se présenté au Lycée Carnot.”

D’où questions, est-ce:

1. Le chef de l’état ne s’est pas présenté au Lycée Carnot.

2. phonétiquement: Le chef de l’État ne sait pas se présenter au Lycée Carnot.

L’option 2 n’est pas possible, il ne boit que de l’eau. Il l’a dit à un journaliste belge.

Allez, l’Enfoiré, couché….!!!

 


L'Enfoiré Le 24 octobre 2007à 11h59min (commentaire N° 4)


Re Bonjour,

Je n’en crois pas mes yeux. Un copain me le signalait. Tu as de la concurrence sur AV !

Voilà Detritus Wagonus qui se lance dans les articles politiques.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30723

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 12h52min (commentaire N° 5)


A tous

Merci de vos commentaires. Le Panda est dans une verve extraordinaire. Et l’oeil de l’Enfoiré est redoutable. Tu as bien raison sur cette coquille. Je déteste laisser ainsi des coquilles traîner dans les textes. Merci de me l’avoir souligné. Alors la confrérie se porte bien, je vois. Il faut garder le morale.

Pierre R.

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 12h58min (commentaire N° 6)


Le Chat

Pour un pays comme le mien, le Québec, qui n’a pas connu la guerre, il est difficile d’évaluer - en dehors de l’émotion - la nécessité d’avoir ses héros. Mais rationnellement, j’ai beaucoup de difficultés à comprendre cette récupération politique. Promulguer une journée commémorative est débattu devant l’Assemblée nationale du Québec. Dans le cas de Guy Môquet, c’est par la volonté d’un candidat en élections - devenu président - que cette journée a été imposée dans l’ensemble du système scolaire. Il me semble qu’à quelques égards, cela dépasse l’entendement. Non ?

Pierre R.

 


Le Panda Le 24 octobre 2007à 14h01min (commentaire N° 7)


@ Pierre,

merci de me trouver en VERVE ! Je laisse le soin aux autres aussi d’écarter le débat plus largement. Dans le sens de la valeur de ton article.

Du jamais vu D.W. devrait remplacer G.W.Buch puisqu’il fait concurrence à Pierre.R ce jour en Politique Internationale du jamais vu.

Merci pour le lien.

Pierre pour revenir à ta discution avec Le Chat, excuses moi de le tirer par la “queue” en tout bien tout honneur cela ne va pas de soi….e.

Mais ton sentiment là où les égards dépassent l’entendement que dire aprés cela sinon que nous sommes dans le trou de l’ivresse. Il vaut mieux en parler dans la beuverie du Chat.

Ici en France je passe à table qui m’aime façon de parler me suive.

Le Panda

Patrick Juan

 


LE CHAT2 Le 24 octobre 2007à 15h43min (commentaire N° 8)


@Pierre

maintenant qu’il est même plus tenu par une vie de famille , pipole 1er va pouvoir multiplier
ces shows médiatiques et foutre plein de poudre
aux yeux aux gogos qui le réeliront si l’opposition est incapable d’aligner un candidat crédible et surtout un programme alternatif !

 


Pierre.R Le 24 octobre 2007à 16h29min (commentaire N° 9)


@ Le Chat

De son nouveau statut de célibataire, Nicolas va mener grand train à une vitesse Grand V, toutes voiles dehors. Il sera le premier président à revendiquer le statut de « plus rapide que l’éclair ». Rien de moins. On n’entreprend rien avec demi-mesure chez les Sarkozy.

Pierre R.

 


Pierre.R Le 26 octobre 2007à 06h47min (commentaire N° 10)


À l’équipe

Félicitations pour cette nouvelle présentation graphique. Un charme.

Pierre R.

 


Le Panda Le 26 octobre 2007à 07h58min (commentaire N° 11)


Pierre bonjour,

merci de ce soutien, qui me touche tout particuliérement surtout venant de ta part. Par ailleurs comme annoncé ce n’est que la face caché de l’iceberg.

Dis c’est quand que tu m’invites au Canada? Je suis un Panda à la recherche de la vérité toute simple mais je travaille pour un monde juste un peu plus juste.

Au plaisir de te lire prochainement.

Le Panda.Je te remercie au nom de toutes et tous…..

 


LE CHAT2 Le 26 octobre 2007à 09h42min (commentaire N° 12)


moi aussi je trouve chouette la nouvelle présentation ,merci à Patrick et à sa dream team de l’informatique suant sang et eau dans la vallée
de larmes pour améliorer jour après jour ce forum

 


lenfoire Le 26 octobre 2007à 12h15min (commentaire N° 13)


Je vais sortir de mes frontières belgo belges. Je le fais souvent, même si je n’en donne pas l’echo.
J’ai regardé en partie le débat de A. Chabot hier soir.

Amusant, presque touchant, cette “adoration” pour le nouveau “Messie” qui a pris place sur le trône de France.

La sarkozite aigue fait son travail. C’est sûr. Comme on dit chez nous: “Est-ce que ça va continuer rester durer?”
Durer pour un quinquénat, il faudra voir si la France à un marathonien à bord. Ce n’est pas une promenade joguante et bien médiatisée qui apportera la distance dans le temps.

Mais je retourne à nos problèmes franco-flamands. Là, il y a du sport en tricolore. Sur AV, j’interviens encore sous cette latitude.
A chacun son truc en plume.

 


Le Panda Le 26 octobre 2007à 12h30min (commentaire N° 14)


@ L’Enfoiré,

merci de nous faire savoir si tu penses te présenter à la magistrature suprême. On se collectera pour pulser les gens à voter pour toi!!!Non mais les copains il faut que cela seve pardon servent.

Interréssé par la proposition du post contactez la rédaction, Monsieur L’enfoiré cela serait chouette pour les Belges aux bains marie. Quoi…que…Il faut demander l’avis de Pierre.R auteur de cet article, moi je fais comme Ponce et je ne suis pas Pilate.

Le panda Belge houuuuuuuuuu

 


lenfoire Le 26 octobre 2007à 12h48min (commentaire N° 15)


Panda, couché…

Hé, les copains, ces petits animaux sont toujours bien gentils, au pelage qu’on aime carresser. Et, pourtant… Et un emoticon, un…

Non, je ne briguerai jamais un poste de cette envergure. Quand on monte les marches, il faut se rappeler qu’il y a des échelons que l’on a laissé en arrière. J’écris actuellement un article de derrière les fagots sur ce sujet précis. J’ai le titre qui a une importance primordiale pour moi. Il n’ya plus qu’à..

Au sujet de nos “petites affaires” locales, j’avais lancé la question de l’expérience et de la vision de ma lectrice préférée, Suissesse de son état. Je n’ai pas eu vraiment le retour espéré. Peut-être, un jour.

Bonne idée, il faut sonner à le porte de Pierre.R. En général, il parle des “copains” du sud, pas souvent du Quebec et de ses volontés d’apartée.
Depuis le Général, cela a beaucoup bougé, j’en suis sûr. Alors, Pierre sort ta plume de ton clavier.
J’aime quand on parle de son expérience.

 


Exsam Le 26 octobre 2007à 16h29min (commentaire N° 16)


Pierre R.

C’est un enfant qui allait devant la mort. C’est un enfant qui cherchait des mots pour se tenir devant ce qu’on ne peut affronter sans trembler.
Une lettre universelle délivre un message d’humanité fondamental en-deça ou au-delà des tourments d’une histoire collective, d’une Histoire des sociétés.

L’imposer en manière de pédagogie dans un cadre de formation, l’Education Nationale, ne rime à rien.

Il n’y a aucun témoignage d’une situation politique, aucune réflexion sur les événements de l’époque dans cette lettre, et qui pouvait en attendre de ce gamin, dans cette sinistre attente…

C’est donc totalement innoportun de présenter ce message pour évoquer, saluer, donner à comprendre la résistance aux nazis et, plus loin, la Résistance à l’oppression quelle qu’elle soit.

Plus qu’innoportun c’est falsificateur. Un tel message peut raviver de douloureux souvenirs chez les rares qui ont connu un peu l’époque.
Il est surtout propre à émouvoir les jeunes par l’émotion brûte qui se dégage. Emotion qui doit déboucher, quand elle se manifeste, sur un remerciement, pour cette lecture.

Remerciement à qui ?…La boucle est bouclée par la presse de cour qui doit transformer l’essai en retombées médiatico-politiques.

Oui, Pierre, il y a eu rendez-vous manqué avec l’Histoire, volontairement manqué.

Ainsi, hier, Guy Moquet était assassiné, ça fait encore écho dans les mémoires du peuple français.
Ainsi, aujourd’hui, un homme est mort dans combat obscurci, et pour des raisons un peu plus enfouies dans un assourdissant silence.

 


Pierre.R Le 26 octobre 2007à 17h49min (commentaire N° 17)


@ Exsam

Nous nous rejoignons. Il y a eu effectivement rendez-vous manqué avec l’Histoire, volontairement manqué.

Pierre R.

 


Pierre.R Le 26 octobre 2007à 17h53min (commentaire N° 18)


Patrick

Vous savez qu’il y a des pandas, qui mine de rien, sortent parfois leurs dents. Gu Gu, l’un des pandas vedettes du zoo de Pékin, a mordu un jeune admirateur de 15 ans. Il ne faut pas mettre toute la faute sur le panda. Le garçon a franchi l’enclos pour s’approcher du panda de 110 kg qui n’a pas apprécié. Rien ne doit perturber sa quiétude : Gu Gu avait déjà mordu grièvement à une jambe un homme saoûl qui avait tenté de l’étreindre.

Y aurait-il quelques similarités ?

Pierre R.

 


Pierre.R Le 26 octobre 2007à 17h55min (commentaire N° 19)


L’enfoiré

Mais Guy c’est toute une invitation que vous me faites là : En général, il parle des “copains” du sud, pas souvent du Quebec et de ses volontés d’apartée.

Je pense que je suis modeste. Cela doit être la raison de ma grande discrétion. Trop grande discrétion, peut-être ? Je vais vous soumettre un autre texte sur mon beau pays, le Canada. Je préfère bien évidemment le Québec. Qui ne fait pas que des choses belles. La surprise arrivera sous peu.

Pierre R.

 



Des mercenaires à la solde du Canada
Par Pierre.R le 26 octobre 2007

Selon un sondage Strategic Counsel-The Globe and Mail, paru le 28 août dernier, 58 pour cent des Canadiens jugent Stephen Harper « trop à droite », alors que 53 pour cent estiment qu’il suit aveuglément George W. Bush. Même si 67 pour cent soulignent son leadership, ils sont 59 pour cent à le trouver trop partisan. Faut-il s’en surprendre ? Ce gouvernement nous soumet à une véritable crise de confiance. Dans le discours du trône, le gouvernement s’est montré de plus en plus déterminé à faire en sorte que la mission actuelle, en Afghanistan, soit prolongée jusqu’en 2011, malgré l’opinion publique canadienne qui lui est nettement défavorable. Jean Saint-Cyr, de l’Acadie Nouvelle, concluait en ces termes un récent éditorial : « Si les politiciens continuent de prendre les électeurs pour des cruches, ils pourraient bien être l’objet de la revanche des urnes ».

Nouvelle crise en vue sur l’Afghanistan. D’abord l’Otan : les États-Unis ont demandé à leurs alliés européens, lors d’une réunion aux Pays-Bas des ministres de la Défense, d’augmenter leur effort militaire en Afghanistan et de serrer les rangs face aux pertes croissantes infligées par les talibans . Près de 185 des 40.000 soldats de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) y ont péri cette année. Ensuite, la présence du Canada en Afghanistan. L’Ambassadeur du Canada, en Afghanistan, Arif Lalani, se veut rassurant : « Dans de nombreuses missions du Canada à l’étranger, le gouvernement du Canada confie à des entreprises locales la responsabilité d’assurer la sécurité de ses installations. Cela n’a rien d’inhabituel. L’entreprise chargée de la sécurité de l’ambassade de Kaboul, à savoir Saladin Security Afghanistan Ltd., assure un périmètre de sécurité et sert de premier point de contact pour le contrôle de sécurité des visiteurs. Toutefois, cette entreprise ne fournit pas de services de garde rapprochée ».

Le ministre des Affaires extérieures, Maxi­me Bernier, se veut rassurant : « Le Canada n’embauche pas des mercenaires, mais plutôt des « gardes de sécurité traditionnels » soumis aux lois de l’Afghanistan pour protéger son personnel diplomatique et les visiteurs à Kaboul ».

Le premier ministre Stephen Harper s’est montré rassurant : « les gardes en place à Kaboul ont des responsabilités comparables à ce qui se fait ailleurs dans le monde ». « Des tas de services de ce genre sont effectués pour n’importe quel édifice fédéral, soit ici ou à l’étranger », a-t-il fait valoir.

Comme en Irak, par exemple ? Le Globe and Mail révélait lundi que l’ambassade canadienne à Kaboul était protégée par des gardes lourdement armés embauchés par la britannique Saladin Security.

Informations confirmées par Le Devoir qui ajoute que le Canada emploie Saladin Security Afghanistan Ltd. pour protéger son ambassade et ses dignitaires à Kaboul. Cette firme aurait déjà participé à différentes opérations de façon clandestine. Il s’agit en effet de paramilitaires, dont le statut juridique international demeure imprécis. Seulement une trentaine de soldats canadiens sont en poste à Kaboul. Peu équipés, ils ne peuvent répliquer à des attaques d’insurgés et escortent rarement des convois de dignitaires.

Par ailleurs, le ministre de la Défense, Peter MacKay, a confirmé qu’Ottawa faisait appel à Blackwater pour des besoins précis. Pour en savoir plus, Le Devoir nous apprend qu’Ottawa a fait appel à cette firme américaine pour entraîner certains soldats canadiens en Afghanistan. Le ministère de la Défense a notamment envoyé des membres des forces spéciales au siège social de Blackwater, en Caroline du Nord, afin de raffiner leurs techniques d’escorte des convois, mais aussi pour apprendre à protéger les dignitaires et à ajuster leurs réactions lors des embuscades ou des enlèvements. Pourquoi retenir les services de firmes indépendantes, comme Saladin, si des membres des forces spéciales sont formés pour faire précisément ce travail ?

L’opposition s’en inquiète. Ni les libéraux, ni les néo-démocrates, ni les bloquistes n’ont été rassurés par les réponses du gouvernement et ils s’inquiètent de voir le Canada entretenir des liens avec des agences aussi controversées que Saladin et Blackwater. Le gouvernement s’affaire à rassurer tant l’opposition que la population. Il n’y aurait pas de mercenaires embauchés par le Canada en Afghanistan. Mais il y aurait des gardes de sécurité. Nuance. Il faut croire le gouvernement sur la parole de ses ministres qui sont de bonne foi. Sauf que. A l’opposition qui réclame des détails sur le statut légal des agents et sur la latitude dont ils disposent, le ministre Ber­nier rétorque que les activités de ces firmes sont conformes « à la loi afghane ». Et, toujours selon le ministre Bernier, les mandats de ces firmes ont fait l’objet d’appels d’offres publics et tout est dans les règles.

Selon Le Devoir, la situation n’est pas exactement comme voudraient nous le faire croire le ministre Maxime Bernier et l’ambassadeur Arif Lalani : « le Canada a dépensé plusieurs millions de dollars l’an dernier pour utiliser les services de firmes de sécurité privées à travers le monde, dont certaines sont très controversées ». Les comptes publics du Canada 2007 indiquent que les compagnies Saladin Security et Blackwater ont reçu près de 1,3 million $ du ministère des Affaires étrangères du Canada durant l’année budgétaire 2006-2007. Durant cette période, au total, près de 15 millions $ ont été versés à des agences privées chargées de la sécurité dans différentes ambassades canadiennes dans le monde. « Le gouvernement fait affaire avec des firmes privées qui déploient ce qui a souvent été décrit comme les « nouveaux mercenaires ». Les employés de ces entreprises privées sont habituellement d’anciens militaires ou policiers qui sont envoyés dans des zones hostiles pour accomplir des tâches auparavant effectuées par les soldats des pays engagés dans un conflit, notamment la protection des dignitaires, la sécurité des ambassades, la force de réaction rapide en cas d’attentats ».

Le ministère des Affaires étrangères a dépensé en 2006-07 près de 15 millions de dollars - sur un budget de sécurité de 29,9 millions - auprès de différentes entreprises privées pour protéger ses ambassades et son personnel. Sur quelle base ces firmes sont-elles embauchées. Le critique du Parti libéral sur la défense nationale, Denis Coderre, réclame « une copie des contrats pour voir la validité et la responsabilité légale de ces mercenaires ». L’Ambassadeur du Canada en Afghanistan, Arif Lalani, répond : « Sur ce point, je suis convaincu que vos lecteurs comprendront que, par souci de protéger notre personnel, nous ne pouvons pas divulguer de renseignements relatifs à la sécurité opérationnelle de l’ambassade, pas plus que nous ne pouvons en discuter ». Pour le Bloc québécois : « Plusieurs d’entre elles sont soupçonnées d’avoir participé à des guerres civiles et même d’avoir soutenu des régimes dictatoriaux », a lancé le député Claude Bachand. Le gouvernement « a-t-il fait enquête sur ces mercenaires ? » a-t-il demandé au ministre Bernier sans recevoir de réponse directe. Le ministre a préféré lancer : « les libéraux eux-mêmes avaient engagé des firmes de sécurité lorsqu’ils étaient au pouvoir ».

Saladin, dont l’ancêtre KMS aurait déjà été impliquée dans des opérations secrètes en Afghanistan, en Amérique du Sud ainsi qu’en Afrique aux côtés de la CIA, entre autres, a, selon Le Devoir, plus de 2000 employés en Afghanistan, soit presque autant d’hommes que le Canada (2500 soldats) et plus que la plupart des pays de l’OTAN impliqués dans le conflit. Même s’il a souvent pointé du doigt des firmes de sécurité privées et dénoncé leurs pratiques de « cowboys », le gouvernement afghan n’a jamais dit un mauvais mot sur Saladin, d’après ses recherches.

Ce qui n’a pas été le cas en Irak. Il convient de rappeler qu’un rescapé et les proches de trois Irakiens, tués dans la fusillade du 16 septembre, à Bagdad, impliquant des employés de Blackwater, ont porté plainte contre la société privée de sécurité devant le tribunal fédéral de Washington. Le Centre des droits constitutionnels, une association de défense juridique, a relayé la plainte pour « assassinats extrajudiciaires et crimes de guerre ».

Blackwater et Halliburton sont les entreprises les plus actives en Irak, et elles possèdent une véritable armée privée, pour assurer leurs intérêts. Les deux entreprises ont des relations très étroites avec la famille Bush. Blackwater est également actif en Afghanistan, et dans les pays du bassin de la mer Caspienne. En Irak, cette compagnie et ses filiales ont développé leurs activités, dans des domaines aussi variés que le pétrole, la sécurité et les travaux publics.

Comme l’indique Sara Daniel, grand reporter au Nouvel Observateur, « le recours à ces milices pose de graves problèmes démocratiques car elles offrent le moyen, justement, de contourner les règles démocratiques et également diplomatiques. Sur le plan judiciaire, ce n’est pas la première polémique à leur encontre. Blackwater a d’ailleurs déjà commencé à répondre en attaquant les familles de victimes. Et en prenant des avocats très puissants, comme Kenneth Star, mondialement célèbre depuis l’affaire Clinton-Monica Lewinsky. Blackwater est non seulement ultra puissante en Irak, mais elle se développe aussi sur le sol américain : la société a ainsi envoyé ses hommes à la New Orléans après le passage de l’ouragan Katrina. Ces mercenaires terrifiants faits pour les guerres avaient pour mission d’empêcher les pillages avec ordre de tirer sur les pilleurs ! La société est aussi intervenue au Sud Soudan et veut maintenant envoyer ses mercenaires au Darfour ».

Une fois de plus, le Canada s’est aligné sur les États-Unis. Développement et paix, disait le Premier ministre Stephen Harper relativement à la mission du Canada en Afghanistan ?

 

7 Commentaires sur ce billet

lenfoire Le 26 octobre 2007à 19h09min (commentaire N° 1)


Du côté public, il y a les armées de tous les pays, du côté privé, il y a l’armée de métier. D’un côté, une cause de protection d’un territoire, de l’autre, une cause prête à défendre n’importe qui et donner l’instruction à n’importe qui dans le monde avec de la monnaie d’échange.
Dans ce dernier milieu, on n’aime pas être nommé “mercenaire”.
Cela a été ainsi de tous temps. L’aspect de respect de la démocratie et diplomatique est assez nouveau par contre. Di moins, je le crois.

Nous avons eu Bob Denard dont parlait Tall récemment.

Cher Pierre, tu transites tes articles par ton Canada, pour en sortir très vite. Quand vas tu t’incruster un peu plus?

J’ai un petit cousin près de Montréal. Il a quitté sa Belgique natale, il y a déjà bien longtemps. Coiffeur au départ, il a poursuivi par le travail en forêt et ensuite, il s’est accroché dans la gestion de sa commune. Il a toute sa famille là-bas. Nous avons correspondu pendant un temps après sa visite dans les années 80. Mais, tout s’efface et tout lasse probablement seul la guerre demeure et entretient beaucoup d’hommes malgré eux pour la plupart du temps.

 


lenfoire Le 26 octobre 2007à 19h24min (commentaire N° 2)


Pardon. je n’avais pas remarqué que tu répondais partiellement à mon invitation à parler du Canada dans un commentaire de ton article précédent.

Il faudra décidemment installer un RSS quelque part dans notre “nouveau bastringue”, notre belle machine à parler…

Ta modestie t’empêche donc à te répendre en déclarations “intimes” ou “folkloriques”.

La Taverne l’a fait plusieurs fois. Il me l’a dit qu’il aimait sa Bretagne et la décrire par tous artifices possibles.

Je l’ai fait. Mon article suivant y approchera. C’est pour demain sur mon site. Soumis à la modération des Voies du Panda, tout en indiquant qu’il n’y avait pas d’urgence. Je ne faisais pas dans l’actu vénielle prédilection d’un autre site dont je ne citerai pas le nom. “Nature” était cette fois le groupe. Quoique…

 


lenfoire Le 26 octobre 2007à 19h36min (commentaire N° 3)


Les Voies ou les Voix du Panda, faudra choisir. Ce lapsus est digne d’un Enfoiré.

 


Le Panda Le 26 octobre 2007à 20h58min (commentaire N° 4)


Pierre, bonjour ou bonsoir ainsi qu’à l’enfoiré,

Le sujet que tu souléves est digne d’être élargi à la puissance des Nations qui provoquent les conflits.

Cette question de l’enfoiré restée sans réponse représente exactement la même chose que le fameux ouvrage:”les mercenaires” de Larteguy Jean durant la guerre d’Algérie, retrassant aussi le fait du peu de mémoire de certains pour la guerre de Corée.

Celà démontre la pénétration de réseaux paralléles de “professionels” dont un film magnifiquement interprété par J.P. Belmondo et portant pour titre: Le Professionel démontre avec quelle audace non dissimulée la majorité des états y compris du tiers monde font appel à ces “guerriers” qui figurent sur des fiches comme dans le cadre de la légion étrangére: Pas Vu, Pas Pris.

En navigant en eaux troubles par décision des pays mandataires de l’action elle-même.

La pseudo firme Blackwater, déguise la réalité sous le couvert des états car “les ambassades” en sols étranger sont de petites pépiniéres “d’espions de tous ordres” à la solde du plus offrant, mais ils sont sur leur propre sol à priori.

Dans ce contexte il ne faut pas non plus oublier que le Canada ne posséde pas une force armée équivalente à la mesure de ses ambitions et de la surface de son territoire qui correspondant sauf erreur à 18 fois celle de la France donc disons environ 100 millions de km2.
Le Canada fut une colonie en diverses posséssions. L’ensemble de ses troupes dévellopées sur le terrain dont tu parles effectivement semble de l’ordre de 2500 hommes, mais avec pratiquement aucune force de frappe.
On ne peut que regretter que là aussi la transparence soit opaque. Se souvenir de la citation”Tu seras un homme, mon fils” de nos jours il faut peut-être poser la question d’une façon moins affirmative en disant” Tu seras un homme, mon fils, mais à la solde de qui?” Prends soin de choisir le bon camp.

Comme le confirme le trés grand reporter Sara Daniel les énnoncés du Nouvel Observateur sont authentiques. Il ne reste plus ou presque pas de place pour la diplomatie et la valeur de calmer le terrorisme sauf sous le couvert de contre-vérités. Nous ne sommes pas dupes, heureusement nous ne sommes pas les seuls il faut élaguer, alors élaguons et il faut oser sortir de ce pays que nous avons et que nous aimons tant et qui porte pour nom Le Canada. La maturation devrait pousser à la réflexion d’un condensé “ouvert” par exigeance de la part de tous les béligérants. Une fois encore on tente de masquer le probléme qui prône contre l’Iran, mais ce dernier ne dénonce pas assez ce type de faits. Un article sur Les Voix du Panda qui le reçoit comme un gage de “liberté” et je me permet de te souhaiter Pierre de continuer à défendre plus fort tes propres racines. Gare à ceux qui n’en ont pas, ils auront une vie de “mercenaires” à la recherche d’une identité qui se terminera parfois dans le sang des faibles à coups de millions de dollars.

Le Panda.

 


Pierre.R Le 27 octobre 2007à 03h40min (commentaire N° 5)


@ L’enfoiré

Je vais tenter de produire sous peu un article sur le Québec, mes souvenirs et la situation dans laquelle nous nous retrouvons dans ce nouveau siècle.

Pierre R.

 


Pierre.R Le 27 octobre 2007à 03h44min (commentaire N° 6)


Patrick

Quand un pays, sous le fallacieux prétexte de défendre des principes de développement et de paix, privatise les services qu’il doit fournir aux nations en difficultés, nous tombons bien bas. Nous avons dénoncé les américains pour réaliser, au bout du compte, que notre pays, notre propre pays, n’agit guère mieux. Il ne faut pas se surprendre après tout cela que le peuple lâche un rot magistral : BOF.

Pierre R.

 


LE CHAT Le 29 octobre 2007à 13h42min (commentaire N° 7)


bel article pierre ,
de plus en plus de mercenaires pour servir des interêts privés , est ce ça la modernité ?

 



Le Québec m’inquiète
Par Pierre.R le 27 octobre 2007

À mon ami l’enfoiré dont la curiosité est insatiable.

Est-il encore possible de se distancer du pouvoir, de revenir à une époque où le Persan chez Montesquieu, le Huron chez Voltaire, le farfelu neveu de Rameau de Diderot posaient sur la société française un regard amusé tout en étant critique ? Rien n’est moins sûr. Je ne suis plus inquiet seulement du Québec mais de ma mère patrie, la France. Pendant que la France se crispe, se replie, se défend, s’écarte et ne sera plus, bientôt, qu’une bulle qui flottera au dessus de son nouvel allié, les États-Unis d’Amérique, le Québec évolue. Mais ce Québec, dont je veux vous entretenir, bien égoïstement, vers quelles perspectives se dirige-t-il ou vers quels rivages échouera-t-il ? C’est comme cela. C’est ma nature profondément inquiète qui aura raison, tout au long de cet article. La patience sera requise.

Je vis dans une province, en Amérique du Nord, où l’obsession nous côtoie quotidiennement. L’obsession d’être d’abord trop petit. L’obsession de ne plus pouvoir parler notre langue. L’obsession du reste du Canada. L’obsession d’un immense voisin – l’américain – qui en impose. Qui en impose dans le monde, qui en impose au Canada, mais qui impose au petit peuple gaulois que nous sommes. Nous voulons bien acheter chez lui, nous voulons bien lui vendre le fruit de notre labeur, mais nous voulons rester indépendants de son immense puissance. En petit gaulois, d’influence française, nous bombons le torse. Cela ne nous soustrait pourtant pas de nos obsessions.

Nous avons installé les droits de la personne – qu’ils soient sociaux ou judiciaires – sur notre territoire. Nous avons installé une Charte de la langue française. Cela nous interpelle tous les jours. Nous n’avons de cesse de nous interroger davantage sur notre voisin immédiat - l’anglais, le juif, l’arabe, le chinois, le canadien anglais, l’américain - que sur nous-mêmes. Avons-nous commis un impair à son égard ? Comme l’enfant qui craint d’être tancé par suite d’une bêtise, nous nous épions nous-mêmes afin de nous assurer de ne pas trop trébucher. Nous interrogeons notre Charte des droits de la personne. Il fut un temps c’était la bible. Maintenant la Charte. Pour preuve, nous créons des commissions qui parcourent le Québec pour sonder nos cœurs et nos reins.

Nous avons peur. Peur de ne plus vivre en paix. Peur de bousculer notre voisin. Peur de nos croyances, de notre identité, de notre foi, de nos convictions politiques et sociales. Notre peur est parfois infernale. Que pensera notre voisin de notre opinion ? Sommes-nous racistes ? Sommes-nous radins ? Sommes-nous au bord de la dépression ? Sommes-nous stressés ? Vivons-nous dans l’insécurité psychologique, matérielle et financière ? Avons-nous peur des anglais ? Sommes-nous persécutés par le reste du Canada ? Pourquoi haïssons-nous l’Amérique ? Sommes-nous incompris – dans cette grande Amérique – en raison de notre langue ? Sommes-nous une société distincte ? Sommes-nous culturellement menacés ? Pourquoi avons-nous peur de perdre nos acquis, notre langue, notre culture, notre identité ? Pas un repli de notre corps et de notre pensée qui ne soit scruté à la loupe, à l’infini, jusqu’à la plus profonde des lassitudes. Nous sommes une société sous surveillance. Notre inquiétude bouche notre avenir et masque notre fierté. Nos hésitations nous empêchent de voir ce que nous avons de grand parce que, depuis trop longtemps, on nous a dit que nous sommes trop petits.

Il y a eu le réveil de la révolution tranquille. Il y a eu ces tentatives de multiculturalisme fédéral pour nous convaincre que nous étions une société ouverte, prête à l’assimilation. Il y a ceux qui nous disent que l’anglais est universel. Que le français se meurt. Que la langue du Québec ne ressemble à rien et qu’elle ne peut s’exporter. Que cette langue est créolisée. Sans avenir. Sans économie pour l’imposer et la supporter. Et dire que nous refusons tout cela. En Gaulois que nous sommes. Encore l’influence de la France.

De société catholique – dans le Québec profond – nous sommes passés à un Québec urbain dans une société laïque. D’extrême droite, nous sommes passés, sans coup férir, vers l’extrême gauche. De francophones, nos générations à venir deviendront plus rapidement que ne le souhaitent les vieux, anglophones convertis. De tributaires de nos peurs, nos générations de demain pourront vaincre et traverser du côté du capitalisme victorieux. De pleutres, qu’on nous traitait hier, nos générations à venir se prétendront grands chevaliers, harnachant nos rivières pour l’électricité, investissant nos fonds de pension dans une Caisse de dépôt pour les générations à venir, ouvrant nos portes à l’immigration pour montrer au monde entier que nous avons étouffé nos peurs et nos craintes. Toutes ces peurs qui ont fait de nous des Québécois. Nous dirons demain toutes nos victoires qui ont fait de nous des anglophones du monde entier. Ainsi va la vie.

Le Québec actuel

Le Québec, pendant des années, au début de ma carrière, a vécu sous la tutelle de l’Église catholique. À partir des années 1960, il y a eu une émancipation de velours que nous avons appelée la révolution tranquille. Les Québécois ont commencé à réaliser qu’il existait, par l’immigration, d’autres cultures, d’autres religions, et une nouvelle façon de percevoir le monde. Tout s’est fait sans coup férir. Les curés ont perdu une grande partie de l’achalandage qui les faisait vivre. Il y a eu des scandales liés aux actes répréhensibles des religieux (frères et prêtres) sur des enfants: les autochtones, notamment, ont subi avec cruauté ces abus. Les québécois ont appris que des enfants difficiles étaient enfermés dans des asiles psychiatriques, livrés aux abus de toutes sortes (les enfants de Duplessis). Les Québécois sont sortis de leur torpeur pour réaliser deux grandes révolutions : la révolution culturelle et la révolution économique. Les Québécois n’ont plus eu peur de s’affirmer et de claquer les portes des églises qui les ont restreints trop longtemps dans leur droit à l’émancipation. En contrepartie, nous réalisons bien que si notre langue a été protégée, c’est en raison du fait que nous étions protégés de l’influence des autres cultures par une solide mainmise de l’Église catholique.

Puis l’immigration est venue. Lentement. Nous n’avons pas eu de choc violent puisque le gouvernement du Québec, avec l’arrivée du Parti québécois, a adopté une loi contraignant les immigrations à faire instruire leurs enfants à l’école francophone. La communauté juive et la communauté chinoise étaient les deux seules communautés qui résistaient et qui vivaient en marge de la société québécoise sans toutefois interférer ou bousculer les habitudes de la population. Puis vint l’immigration des communautés arabophones. Le choc a été absorbé parce que, en grande partie, les arabophones venaient des communautés chrétiennes. Il y eut par la suite les communautés musulmanes qui se sont implantées.

Nous avons, bizarrement, vécu côté à côté sans trop réaliser la progression des revendications de cette communauté à l’égard de la société d’accueil. Le choc - assez violent - est apparu il y a deux ou trois ans. Les Québécois ont réalisé que ces communautés, bien installées, recouraient de plus en plus à la Charte des droits et libertés pour exiger des exclusions ou des dispenses qui pouvaient les brimer dans leurs propres droits : ouvertures spéciales de locaux pour les prières, séparation des hommes et des femmes dans certains lieux publics (piscines et autres), agression des maris auprès des médecins mâles pour leur interdire de soigner leurs épouses, etc. Un autre choc est venu bousculer la population québécoise : la demande d’implantation d’un tribunal islamique. Le mouvement des femmes est monté aux barricades. Les débats sont devenus publics. La guerre des mots est apparue, laissant de plus en plus apparaître des relents d’antisémitisme et d’anti-islamisme. Là est apparue une nouvelle réalité : tout désaccord des québécois exprimé publiquement à l’égard de ces accommodements était mis au compte, par les communautés ethniques elles-mêmes, d’une discrimination, voire d’un racisme.

Les exigences des communautés religieuses, et leur intolérance aux préoccupations des québécois, ont montré à la population qu’elle avait tout lieu de craindre de perdre ses traditions ancestrales en propre pour céder la place à des traditions qui lui étaient complètement étrangères. Il y eut un sondage qui a eu l’effet d’une onde de choc : les Québécois ont appris qu’ils étaient en majorité intolérants. L’intolérance se faisait jour et de plus en plus le rejet des autres (immigrants) devenait évident.

Un grand débat s’est poursuivi sur la place publique. Les Québécois basculent-ils dans l’intolérance et le racisme, ce petit peuple qui a justement souffert lui-même d’exclusion au sein de la grande Amérique. Les Québécois ont montré leur ras-le-bol face aux revendications de plus en plus préoccupantes des communautés immigrantes pour des motifs de religion. Nous avons appelé cela : les accommodements raisonnables. Jusqu’où devions-nous céder sur ces accommodements que la population qualifiait de plus en plus de déraisonnables ?

Personnellement, je ne sais pas non plus. J’ai été, à plus d’un titre, bousculé dans ma capacité de tolérances face aux demandes de plus en plus contraignantes et discriminatoires de ces communautés à l’égard de leur pays d’accueil. J’ai été, à plus d’un titre, insulté par les conséquences de ces demandes : l’exclusion des québécois de leurs propres traditions pour faire place aux exigences de ces communautés immigrantes au seul motif des différences religieuses ou culturelles. J’ai, également, à plus d’une reprise, tenté de basculer du côté de l’intolérance pour lancer un grand ras-le-bol. J’ai préféré attendre. Je préfère encore attendre avant de clamer mon profond écœurement devant l’absence de respect de certains individus à l’égard de leur pays d’accueil.

Je crois que les Québécois sont un peuple paisible, pacifiste, voulant vivre en paix et en harmonie. Il y a par contre des limites qu’il ne faut plus franchir.

Mais voilà.

____________________________

Notre nationalisme repose entre les mains d’un parti politique qui a connu ses heures de gloire et qui a vieilli. Il le rappelle autant qu’il le peut. Le Parti québécois vient de lancer l’hypothèse d’une nouvelle loi sur la protection de notre langue, fondée non sur l’accueil mais sur l’exclusion. Nous poursuivons invariablement – tel l’archéologue qui oublie de lever la tête pour voir le soleil – notre quête identitaire. « L’intégration des immigrants passe normalement par l’identité nationale. Ils doivent connaître la langue et l’histoire du pays où ils vont vivre », soutiennent les nationalistes. Il y a un peu de vrai dans tout cela. Faut-il imposer ou faut-il convaincre ? Et le débat est relancé. Crise identitaire. Les jeunes générations regardent l’avenir sans frontières, les générations plus anciennes s’imposent des frontières qui obstruent l’avenir.

À l’aube de mon grand départ, je ne verrai probablement pas se réaliser ce grand projet de toute une vie. L’indépendance d’une société dans laquelle j’ai cru profondément. Indépendance signifie frontières. Et cette notion de frontières semble abstraite pour les futures générations. Alors que je regarde mon petit canton d’humanité (Yourcenar), les générations à venir embraseront l’humanité dans sa globalité. Dès lors, leur quête identitaire sera toute autre. Tellement éloignée de la mienne.

Et comme l’écrivait Baudelaire :

« Ô Mort, vieux capitaine, il est temps, levons l’ancre

Ce pays nous ennuie, ô Mort, appareillons.

Si le ciel et la terre sont noirs comme de l’encre… »

 

9 Commentaires sur ce billet

lenfoire Le 27 octobre 2007à 10h12min (commentaire N° 1)


Cher Pierre,

Je dois te remercier du fond du cœur pour ton texte et pour me l’avoir dédicacé.
Quand je t’ai poussé dans les cordes de tes convictions intimes concernant ton pays, je ne pensais te demander de parler autant avec tes tripes.
Sortir un texte pareil en si peu de temps, je ne l’aurais pu personnellement. Je dois ruminer beaucoup avant de pouvoir analyser, écrire, modeler l’ensemble de mes idées.

Apparemment, les peurs existent de partout. On sait ce qu’on détient à force de volonté tenace qui suit son histoire. On ne sait pas ce qui adviendra d’un avenir dont on ne détient plus les destinées. Marionnettes, nous savons que nous le sommes, mais qui tient les ficelles ? Quels sont leurs buts ? Quels sont les coups bas qu’ils nous préparent ? Ces « ils » se rendent-ils compte qu’il ne faut pas toujours changer nos habitudes pourtant fondamentalement profitables, preuves à l’appui ?
Peur, oui. Et, les informations que l’on nous bassine, pousse à nous « conforter » (bizarre ce mot dans le contexte) dans cette peur.

Notre monde est vraiment un point d’interrogation dans son ensemble. L’homme et son besoin d’argent, nous commencions à nous y habituer. Nous nous sommes rongés les ongles avec l’habitude comme compagne. Nous sommes simplement devenus civilisés, démocratiques, comme on dit, même si on ne comprend pas cette démocratie qui renverse des situations qui paraissaient tenir la route.

Les gens venus d’ailleurs et qui ont d’autres manières de vivre, nous avons pris le pli de les inviter chez nous car c’est naturel de penser que ces autres veulent aussi partager notre niveau de vie.

Pour couronner le tout, voilà que la nature, elle-même, se retourne contre nous et veut nous faire payer nos manières de vivre trop laxistes, mais laxistes par à cause de nous, mais à cause du manque d’orientation dans nos habitudes. Nous avons toujours besoin de conseils, même si les parents ne sont plus là pour le faire.

Mercredi, alors, que nous sommes multi raciaux, multi ethniques, fourbis de compromis bien compris, voilà que sur notre sol, on importe la guerre turquo-kurde dans nos rues.
Où est l’erreur ? Sommes-nous dans l’erreur de ne pas avoir compris quelque chose ?
On veut bien accepter les différences, mais…

Le Bruxellois a toujours été conciliant, jovial et accueillant. Un zinneke, comme je peux l’être, se veut par définition bon vivant et il l’est dans ses expressions de langages propres et si croustillants dans un humour très différent du Français de souche.

Retour à la case départ de nos questionnements, donc.

Les problèmes locaux, typiquement belges, que nous connaissons actuellement, nous le savions que cela allait péter en pleine g… un jour.

On ne voulait seulement pas y croire à Bruxelles. On affiche désormais sa volonté, par drapeaux belges interposés, de ne rien changer à tous les balcons. Ce n’est pas qu’on veut jouer les autruches avec la tête dans le sable, c’est du pur raisonnement dans une lute de sentiments contre raisons.

Notre culture, notre langue sont en danger, c’est clair. Insidieusement, les classes des enfants ont été orientées vers des situations de fait bien loin des envies des parents. Ceux-ci, se sont retrouvés dans certaines communes avec l’obligation d’utiliser la langue de l’autre par petit coups de semonces, par circulaires adressées dans l’autre langue. Quelle attitude prendre ? Ah, oui, il y a la bonne vieille blague style réponse patronale d’Agoravox que tu connais.

Pas beaucoup de monde pourtant n’est près à prendre son baluchon et aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs.

La religion, pour moi, puisque tu en parles, n’a jamais été un véritable problème. Je n’en avais pas ou plutôt, la mienne, c’était de ne pas en avoir. Pourtant, si la religion catholique acceptait ce genre de statut, d’autres se sont importées moins transigeantes.

Quelque part, on se sent toujours en porte à faux, prêt à devoir faire le mauvais pas. Ce pas vers le point de non retour.

Oui, peur, il y a une conclusion, comme je le dis souvent, que ce n’est que dans ce stress du lendemain que l’on peut se grandir. Mais ce n’est que ma volonté et mon intime conviction. Je n’entraîne que moi dans cette révélation.

J’aime le pragmatisme des jeunes aujourd’hui. Ils ont manifestement compris que tout change en permanence.

Tu vois, Pierre R., un océan entre nous, ne fait pas tellement de différences et je me devais d’être assez long pour le dire.

Merci pour ton texte, merci pour m’avoir lu jusqu’ici.

Guy alais l’enfoiré belge

 


Le Panda Le 27 octobre 2007à 11h37min (commentaire N° 2)


Pierre bravo!!

L’Enfoiré merci!!

Rarement j’ai lu un texte aussi véridique de la part de notre Pierre. Nous pouvons êtres fiers de le compter parmi nos amis. Voila pour l’introduction. Revenons au sujet qui se mêle quoi que l’on puisse en penser avec celui d’hier ou je pense que tu ne m’as pas répondu complétement, interpellé que tu étais par l’enfoiré, mais c’est pas grave.

Ce que tu décris du Québec vient des “tes tripes” je te soupçonne de l’avoir eu depuis un certain temps dans tes “tiroirs” qu’ils soient dans ta mémoire ou sommeillant dans un coin de ton espace. La situation telle que tu la propulse au devant de tous, bravo et merci de l’avoir décriée ici. Mais pourquoi ramener celà à une Nation alors que ce phénoméne est International.

La perte du respect des traditions et des cultures a fait que la majorité des peuples en perdition a chercher à se nourrir du profit que les autres avaient pu constituer à leurs dépends “vidant leur grenier” Toutes civilisations avançaient dans le temps justement à l’inverse de nos jours par la diversité et les envahisseurs des peuples venus d’ailleurs. Cette époque est révolu, la langue anglaise qu’on le veuille ou pas a prit ses quartiers à l’époque des colinisations et de ses guerres. A ce jour nous payons plus que cher les “imprudences” non mesurées ou trop calculées que nos précédents ont laissés comme graine. L’indépendance est aussi dure à gagner que le fruit de la vie au quotidien. L’occident va de plus en plus péricliter la sanction est égale à ce que ce dernier a voulu imposer dans des terres vierges. Les civilisations se suivent, un certain Cartier a marqué le Canada, le Québec, et bien dautres points du globe pour imposer des mouvances religieuses que l’on prend en ce moment sur le coin de la figure. Tes articles analysés Pierre sont le fruit du souvenir et d’une certaine expérience sont-ils aussi objectifs que tu le dis? Jamais et je remercie L’enfoiré d’avoir touché là où cela fait mal. Mais il ne faut pas craindre de dire “le vrai” d’autant plus lorsqu’il frappe à nos portes au quotidien. Avant d’aller plus loin, je voudrais savoir ce à quoi tu penses de deux commentaires qui ne sont pas tout à fait identiques loin s’en faut. Je promet de revenir développer à partir du moment où tu m’auras expliqué le sens que peut contenir le fait de pouvoir dire ou écrire ce fut à moi à présent c’est à tout le monde. En ma qualité de citoyen du monde si les dirigeants “les grands” avaient laissés une langue “universelle” les peuples comme les malades resteraient chez eux pour se soigner. Mais lorsqu’un sens vous manque les autres se dévollepent 10, voir 100 fois plus vite c’est une question d’âge et pas autre chose. L’adaptabilité nous concerne tous, j’ai des amis québéquois que je connais, toi tu es un “miroir” et pour la 1 ere fois depuis nos échanges je te sens encore plus proche. Je ne m’étais point trompé tu fais parti de la race de ceux qui donnent sans compter, peux -tu en faire autant en partageant, moi oui.

Un plaidoyer qui ressemble à une “supplique” que les pouvoirs des religions ont enfermés comme celà est le cas à Granada(Espagne) où sont entérrés côte à côte toutes les dynasties qui durant 9 siécles dominérent l’occident. Ce monument célébre et funeste de l’histoire se trouve au pied de l’Alhambra où il fallu prendre 2 langues pour écrire le nom du 1er jardin suspendu monde qui vit défiler toutes les religions justement par des “envahisseurs”. Au plaisir de lire ta réponse et mille mercis et t’être laché c’est cela un journal citoyen Non?
C’est cela aussi tant qu’il y aura des hommes.

Le panda un homme libre citoyen du monde.

Patrick Juan.

 


lenfoire Le 27 octobre 2007à 15h34min (commentaire N° 3)


Patrick alias Le Panda libre,

Oui, très certainement, ce genre d’article n’a rien à voir avec l’actualité, il est en plein dedans et de partout, à quelques variantes près d’ailleurs. Ce qu’il y a eu de partout ce sont des profiteurs du systèmes et des “profités” (néologisme de circonstance).

Les premiers n’ont peut-étre rien à cirer des peuples et des nations, ils sont réellement internationaux, en passe muraille et en se jouant des frontières. Il jouent avec la musique qu’ils connaissent. L’anglais, oui, il fallait bien en choisir une de langue pour véhiculer les infos que l’on voulait transmettre au travers de tout. Internet a fait le reste du chemin de pénétration. Ce n’est pas pour rien s’il y a des aides financières, même pour le petite vieille qui n’en finit pas de vibrer (Brel), pour être branché.
Alors, on lit, on essaye de prendre le temps de lire ce que citoyens de ce monde racontent de manière universelle. Attention, rappel: il y a la machine à laver à contrôler, les amis à recevoir dans une heure.
Ecrire, mais qui y pense vraiment. Les commentaires quand ils existent, font dans la petite bafouille, méthode “Reader Digest”.

Ton article, Pierre, était dans la caboche depuis longtemps. Il n’y avait qu’à pisser les lignes.
Personnellement, je travail par anticipation. J’ai beaucoup d’avance à l’allumage. Je l’ai écrit ici (pas récent):
http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2006/03/03/le-mal-au-blog.html

Rien de changer.
Le schmilblick, peut importe comment il avance du moment qu’il avance.

 


Pierre.R Le 27 octobre 2007à 17h00min (commentaire N° 4)


L’enfoiré
Patrick

Cela me turlupinait depuis longtemps. J’ai fait comme Jean-Sébastien Bach : je me suis copié. En bref, je devais répondre avec sincérité au défi de notre enfoiré. Que nous aimons bien lorsqu’il nous pousse dans nos derniers retranchements. Oui nous vivons une singulière situation ici au Québec. Je vois bien les jeunes générations s’orienter vers d’autres territoires, les leurs. Je les envie tout de même. Ils sont universels. N’essayons-nous pas de l’être nous-même, à notre façon, par nos communications, maintenant, ici, sur ce site du Panda ?

Merci à vous deux pour ces commentaires généreux. Amicalement

Pierre R.

 


Pierre.R Le 27 octobre 2007à 17h07min (commentaire N° 5)


L’enfoiré
Patrick

Permettez-moi de citer l’enfoiré : « Être lu, ensuite, est un ‘plus’, bien sûr, recevoir des commentaires pour entamer une discussion, le ‘nec plus ultra’, mais ce ne sont pas des raisons ’sine qua non’. Seulement mettre de l’ordre dans sa tête en l’écrivant est déjà une raison en soi et une passion qui ne va pas me quitter de si tôt » (Le mal au blog).

Voilà exactement ce que me permet de réaliser l’écriture. Mettre de l’ordre. « L’ordre dans le désordre », enseignait Saint-Thomas d’Aquin.

Pierre R.

 


lenfoire Le 27 octobre 2007à 19h20min (commentaire N° 6)


Bonsoir Pierre,

Moi qui ai l’habitude de citer les autres, je vais grace à toi entrer dans l’histoire des citations. :P
(les emoticons sont de retour, wawwww)

Pour en revenir au Canada, dois t’avouer que j’écoute tous les samedi à 18:00 (h.locale) l’émission des “radios francophones” et un journaliste du Canada, de France, de Belgique…
Je suis de très près ce qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique.
L’adresse internet devrait reprendre ce qui s’est dit:
http://radiosfrancophones.org/

Avant TV5 seul nous permettait de nous évader. Je me souviens en avoir parlé avec ma famille qui vous a rejoint.

Quand j’étais jeune, je me suis intéressé au Canada et à l’Australie pour aller voir si l’herbe n’y était pas plus verte.

Cela ne s’est pas fait, je ne pourrais dire aujourd’hui pourquoi.

Depuis, j’écoute Dion, Charlebois, Lavoie, Voisine, Young, Garou, Leclerc, Vigneau, Fabian et j’en oublie.

La nature que j’aime, je l’imagine comme chez toi en cette saison automnale.

Ce matin, comme d’habitude, je joguais dans l’arboretum près de Bruxelles. Les couleurs y étaient et mon appareil photo a crépité même si le soleil n’était pas au rendez-vous.

Ma cabane au Canada sera peut-être pour une autre vie.

 


Pierre.R Le 27 octobre 2007à 21h41min (commentaire N° 7)


Bonjour Guy

Nous avons les mêmes goûts. Les radios publiques de langue offrent cette émission fantastique qui passe en revue les actualités dans chacun des pays invités. Cela nous permet d’avoir une vision plus large. Petite anecdote : nous sommes toujours surpris d’entendre cette belle expression des nonante six, septante deux. Ce qui vous caractérise si bien.

Sur les musiques, ta palette est fournie, mon ami. De Charlebois à Vigneault en passant par Garou et Laura Fabian, c’est riche.

Nous avons chacun nos nostalgies. Pour ma part, je m’ennuie un peu de la grande place de Bruxelles et de ce quartier extraordinaire des restos (dont je ne me souviens plus du nom), là où se trouve Chez Léon. Tu vois, de part et d’autre de l’Atlantique, nous sommes universels, nous aussi :-)
Amicalement

Pierre R.

 


lenfoire Le 28 octobre 2007à 09h31min Modifier (commentaire N° 8)


Bonjour Pierre,

http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/08/17/air-de-bruxelles-brusselers.html

Cette adresse te mènera à plus nostalgie encore.

Le quartier de Chez Léon avec ses moules et frites est ce qu’on appelle l’ilot sacré. J’en parle dans l’article.
Il est devenu malheureusement trop touristique. Chez Léon a pris se virage aussi. Il existe désormais à plusieurs endroits dans le monde.

La gallerie de la Reine qui traverse le quartier est devenu par contre très fréquenté avec des magasins de prestige parfois très anciens.

Si tu veux je peux te fournir un moyen de revoir tout cela en image quelque part sur internet. Il faut seulement que je trouve le meilleur moyen pour le faire. Un peu de tourisme sans quitter son fauteuil, quoi.
Bonne journée,
Amicalement,
Guy

 


LE CHAT Le 29 octobre 2007à 13h58min (commentaire N° 9)


Restez commes vous êtes , amis québequois !
quelle importance si votre langue est pas commune , nom d’un tabernacle ! ;)
moi qui suis attaché à mes origines chtimi serait bien mal placé pour te jeter la pierre , Pierre .
les québequois ont bien raison de vouloir protéger
leur culture et leurs traditions ,pour ne pas être noyés dans l’anonymat le plus complet de la globalisation

 




La séduction en politique
Par lrb le 28 octobre 2007

Séduire…

Ce mot n’etait-il pas lui même séduisant ?
N’évoque-t-il pas immédiatement Bonheur et Plaisir ?
Ne l’avons nous pas mis en titre de ce communiqué… pour vous séduire et attirer votre attention ?

La séduction est puissante.

Comme toute manifestation puissante, elle doit nécessairement être régulée par la Raison et l’Ethique. Le Séduction en politique peut servir autant à conditionner et manipuler qu’à émanciper et libérer. Quels sont les dangers de la Séduction en Politique et comment s’en prémunir ?

L’une des vieilles histoires que se transmet l’Humanité, “l’allégorie de la Caverne” (La République, Livre VII, Platon) raconte la condition des hommes dans une caverne, obligés de contempler sur les parois de la caverne des ombres projettées d’objets qui leur sont cachés. Ce spectacle constitue pour eux la réalité, puisqu’ils ne connaissent que ça, alors que la réalité est ailleurs mais invisible à leurs yeux. Reprenant cette image de la caverne, nous pouvons considérer que la condition moderne des hommes s’en approche. En effet, les médias dans leur ensemble et plus particulièrement la télévision et les magazines ne sont-ils pas comme les parois de la caverne de Platon ? Ce que nous voyons n’est pas la réalité puisqu’elle est passé au filtre et à la transformation des médias.
La différence, c’est que nous ne sommes pas obligés physiquement à regarder les médias, contrairement aux hommes dans la caverne de Platon qui sont enchaînés. Il faut donc nous séduire pour que nous consentions à regarder dans une direction et non dans une autre, et surtout pour que nous soyons satisfait de ce choix , au point de ne plus en changer.
Et là commence la manipulation et le conditionnement. Notre nouveau Président de la République est certainement un trés beau spécimen de séducteur politique, particulièrement habile, grand rhétoricien, capable de séduire la majorité des citoyens pour qu’elle regarde dans une direction choisie…
Et pour l’aider, ne sont - ce pas ses amis (Bouygues, Lagardère, …) qui projettent les ombres sur la paroi ? Ceux là même qui nous fabriquent cette soi-disante Réalité, censée nous permettre d’appréhender le Monde.

Terrifiant, n’est-ce pas ?!

La Fontaine, dans la Fable du Corbeau et du Renard, dénonçait les courtisans qui flattaient les Puissants. La fable en question se termine par ces mots : “Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute”. Le Corbeau après avoir été séduit, fini par oublier ses acquis.
Cette Fable nous permet d’entrevoir les dangers que nous courrons à nous laisser séduire par le Président et ses amis. La séduction est une stratégie par laquelle on suscite le consentement et l’adhésion immédiate. Elle puise sa force néfaste avant tout dans le ressenti, le sentiment, l’impression. Elle crée du sentiment par la propagande et ainsi court-circuite la Raison, la Réflexion, la Critique, le Discernement. Or ce qui fait de nous des Hommes Libres, c’est justement l’exercice plein et entier de nos facultés intellectuelles, du Libre-Arbitre, de l’Esprit Critique avant de procéder à un choix, à un positionnement mûrement réfléchi.

Etre libre, c’est se laisser le temps de dire “Je ne sais pas” mais de ne pas s’en satisfaire, afin de laisser place à une réflexion libre et féconde. C’est seulement dans la remise en question des évidences que la conscience peut être libre.

Aujourd’hui, nous avons tout à notre portée pour chercher, connaître, discerner.
Méfions des décisions et des ralliements trop hâtifs.
Méfions nous des gesticuleurs, qui parlent plus qu’ils n’en font.
Creusons, cherchons, n’ayons pas peur de chercher à sortir de la Caverne de Platon.
Remettons toujours nos certitudes à l’épreuve de notre conscience pour s’enrichir et rester libre, hors de toute séduction superficielle.

Septembre 2007,
La Rose Blanche
http://laroseblanche.zeblog.com

 

11 Commentaires sur ce billet

lenfoire Le 28 octobre 2007à 10h19min (commentaire N° 1)


Bonjour,

“La séduction n’est qu’un jeu” comme je disais dans un de mes derniers articles, mais un grand jeu avec des moyens mis en oeuvre qui dépassent l’entendement.
Je jetais mon “dévolu” dans la face cachée de la pub mais la séduction dans la politique est diablement efficace. On appelle le populisme pour arriver à ses fins. Nous avons eu des spécialistes qui “arrangeaient” les petites affaires de tout le monde pour qu’on vote pour eux en retour d’ascenseur.
Pas de problème, tant que le bénéfice des “opérations particulières” ne se feront pas au détriment de l’ensemble. Celui-là, le séduire, il faut se lever bien plus tôt pour y arriver.

http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2005/10/01/la-seduction-n-est-qu-un-jeu.html

 


Exsam Le 28 octobre 2007à 12h55min (commentaire N° 2)


Article de bon sens…La séduction est plaisante et dangereuse, surtout à l’époque des images. Images contre laquelle, déjà, la Bible, cette compil du Grand Arlésien, nous mettait en garde “Tu ne te feras point d’image taillée”…

Mais dans le cas précis de Sarko, plutôt que la séduction, je vois de plus en plus le gros bâton.

 


Le Panda Le 28 octobre 2007à 15h31min (commentaire N° 3)


Irb alerte

Ici la modération bip!!bip!! Que voilà un Article plein de toutes les formes de jetables dont nous ne voulons pas. Pour rejoindre ce que t’éctris Ex Sam et l’Enfoiré je partage plus le sens de’Ex Sam quoi…que…

Merci et je l’écris ici aussi afin que chacun rédacteur envoie “son profil, sa photo” pour que nous les mettions en place ce lundi 29.

Penses aussi à décaler tes pendules

Bienvenu au Club d’un véritable Forum qui avencera avec ses moyens techniques mais de part la qualité de ses rédacteurs, de toute l’équipe dont à présnt tu fais partie et pour le plus de temps nous l’espérons.

Merci de comprendre qu’en l’instant je ne puis répondre complétement comme je le voudrais par manque de temps. Mais nous sommes ravi et Vous tous alors pas un mot d’encouragement, mais c’est quoi celà?

Cordialement,

Nous avons la qualité et la concurrence est Libre comme la liberté d’expression soyons respectueux des “autres” et encore une fois merci d’avoir soumis ton article ici.

Le Panda à votre écoute.

 


Exsam Le 29 octobre 2007à 15h05min (commentaire N° 4)


Le Panda

Merci d’abonder.

Moi, j’ai déjà envoyé la bafouille et la photo. Je trouve que tu as raison de rappeler ces insouçiants. Et le site il est carrément très chouette, fait par des gens qui travaillent énormément, gentils tout plein, qu’y sont superbement superbes…
C’était ExSam pour France-Info, à vous les studios…

 


Le Panda Le 2 novembre 2007à 00h17min (commentaire N° 5)


Ex Sam puis les autres,

merci à tous de “piger” petit à petit la vraie “liberté” d’expression dont vous êtes à des degrés differents “les véritables acteurs” dans cet espace qui vit et qui est à Vous.

Le Panda

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h25min (commentaire N° 6)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 


lrb Le 8 novembre 2007à 00h24min (commentaire N° 7)


@ Le Panda

merci pour la bienvenue,

par contre je ne comprend pas “Ici la modération bip!!bip!! Que voilà un Article plein de toutes les formes de jetables dont nous ne voulons pas.”

peux tu m eclairer que je taille ma pierre ?

a propos, pourquoi as tu choisi une citation de bartholdi et la photo de la statue de la liberte (par bartholdi). c est pas que ca me derange, je veux juste l explication du parti-pris, ca m interesse … (car j aime bien ce gars de bartholdi…)

LRB

 


Le Panda Le 8 novembre 2007à 09h35min (commentaire N° 8)


@Irb,

bonjour me remercier de te souhaiter la bienvenue, mais non c’est une respect typîque de clairvoyance

Mon intervention pour que tu “taille ta pierre” c’est juste une répartie de jeu de mots entre l’enfoiré ex-sam et ton serviteur

Pour revenir à ta derniére demande j’ai choisi la citation de Bartholdi car justement il créa la statue de la “liberté” et sans liberté les peuples les nations ne Peuvent vivre.

Bartholdi, j’adore depuis qu’Internet existe je l’ai comme un symbole de “Paix” et de communication entre les continents.

Nous pouvons effectivement aller plus loin si tu le souhaites

Merci par contre et je profite de cette réponse pour te demander si tu le veux bien de nous faire parvenir ta Bio et ta “frimouse” pour t’incorporer pour l’immortalité dans Les voix du Panda :oops:Enfin ce que j’en dis, c’est si tu le veux bien.

Un lien dont je ne sais si tu as besoin quoi…que.. pour découvrir un peu mieux le personnage: http://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Auguste_Bartholdi

Bien à toi…

Le Panda.

 


Le Panda Le 19 novembre 2007à 22h39min (commentaire N° 9)


@ Youpi,

- Un Belge à compris alors les autres au boulôt…l’idée de départ pourrait être de constituer une démocratie républicaine presse-purée pour faire disparaître:

- Les tests A.D.N.
- Le fait d’accepter de croire que nous sommes en République

- Pourquoi vouloir expliquer que nous sommes Idiots ou C..

- Mettre le salaire minimum à 2500€ et êtres taxés que sur les 50% qui restent, autant les employeurs que les salarié(e)s, la visite médicale chez son medecin traitant à l’embauche…

- Voir la tête ou la gueule des Etats et tenter de leur faire accepter

- Refuser le monopole de la Presse donc des N.M.P.P.

- Donner une Information plus fausse-vraie que la fausse

- Allez c’est parti…

- Déterminer qui pointe, qui tire et avec quoi…

- Laisser penser que l’on veut monter un Parti…

- C’est une idée de T.REX modifiée légérement par la ligne éditoriale, mais sans plus

- Rendez-vous à la rubrique PANDORA VOX à qui sommes-nous?

 


Le Panda Le 7 décembre 2007à 01h00min (commentaire N° 10)


@ A toutes et tous,

commme vous pouvez le constater nous avons un bug, que nous tentons de réparer dans les meilleurs délais.

Merci de votre compréhension et de votre patience, nous pensons solutionner ce problémme de “serveur” dans le meilleur temps possible.

Gardons le sourire

Le Panda qui vous remercie et nous restons persuadés que vous comprenez que la technique peut parfois présenter une défaillance :idea:A satané informatique quant tu nous tient.

Patrick Juan.

 


Le Panda Le 25 décembre 2007à 08h37min (commentaire N° 11)


@ tous et toutes,

que d’articles de commentaires de visites en si peu de temps 2007 a vu la naissance d’un bébé “vrai” celui la, le nôtre il porte pour nom : Les Voix du Panda.

Un salut tout particulier aux personnes seules, aux gens des 5 continents et aux ami(e)s que nous, nous avons de par le monde, sans oublier aussi ceux qui ne sont pas encore nos amis.

Merci à tous et à bientôt

Le Panda qui vous dit je vous aime

 



Un traître à l’UMP
Par Exsam le 28 octobre 2007

Ceci est un billet qu’une profession en coma dépassé, qu’on appelait «journalisme » dans le temps, nommait « billet d’humeur ». Je décline toute responsabilité quant à l’assombrissement momentané de vos climats intérieur, mais j’ai une vague idée des responsables. Responsables qu’un VDP (volatile de presse) de la famille Canard m’a malheureusement posé devant le nez, comme il le fait chaque semaine.Il paraît que la France va mal, qu’elle décline, du fauteuil au lit, du lit au fauteuil. Huit millions de pauvres, 4 millions de chômeurs ou à peu près, 15 % d’actifs précaires et un SMIC qui a atteint la barre des 8,44€/h depuis juillet 2007, avec une vigoureuse hausse de 2,10%, ce qui donne en clair, dans le porte-monnaie, un plus de 1% ou 8cts€/h.

Ainsi, le lambda citoyen, non content d’être menacés par la pauvreté et l’incertitude professionnelle, se voit gratifié royalement d’une obole de 11€/mois, s’il est à plein temps. En brut, naturellement. Plus de raisons de s’éclater sur Wikipedia

Quoiqu’il en soit, Lambda a de quoi s’offrir une buvable bouteille de Bordeaux, histoire de reléguer pour quelques heures cette situation et d’arrêter de penser que ses enfants s’en sortiront encore plus mal.

Tandis que de l’autre côté, jamais la France n’a été aussi riche. Elle a le privilège de posséder maintenant 378 000 millionnaires en euros. Ses 20 premières fortunes de France pèsent la bagatelle de 145 milliards d’euros, nous a révélés Challenges, ce qui rend tout petit le trou de la Sécu, à bien y regarder. Surtout si on constate que l’exemplaire B. Arnault a vu sa cassette multipliée par 2,3 entre 2003 et aujourd’hui, et qu’il n’est pas le seul parmi les vingt en question à avoir ainsi engrangé.

On comprend donc mieux la volonté de nos amis représentants de la Nation d’imiter la France qui gagne tant, pour sinon gagner autant, du moins pour ne pas se retrouver dans les combles éclairés à la bougie, avec Lambda qui n’a pu payer sa facture d’EDF.

Le meilleur moyen pour eux de rester dans la roue dorée des golden boys français, c’est déjà de conserver ce qui leur appartient de droit.

Et il faut avouer qu’en matière de droit, les gouvernements, surtout les derniers, suivez mon regard, ont retroussé les manches pour donner quelques avantages supplémentairement conséquents et marqués dans le J.O à ces députés si mal lotis, au regard du côté hyper-beurré de la tartine que ne grignote pas lambda, même si c’est lui qui paye l’orchestre.

Il ne faut pas croire, cependant, que ces élus si, comment dire, au fait de la dynamique des énergies libérées, des forces vives, des capitaines d’industries et autres moteurs de la croissance, il ne faut pas, mais pas du tout, penser qu’ils sont oublieux de leur devoir, insouciants devant les difficultés croissantes des français, détachés de la mouscaille où piétinent un nombre de plus en plus grand de personnes, en attendant ce putain de tromé toujours en retard, hein Mongin !…

Pas du tout. Mais comprenez-les bien. Il ne s’agit pas de perdre de vue le courant porteur, les winners, les gagnant-gagnant, quoi. Il n’est pas question non plus de céder à quelque charité en forme de goutte d’eau dans la mer des mains qui se tendent, de se déshabiller pour aller donner chemises, costards et boutons de manchette à tous ces gueux gueulards.

Un élu a besoin de se sentir en forme pour bien s’occuper de ce Peuple qui lui met encore son mandat dans l’urne, tous les cinq ans. Et pour garder la banane, on garde l’indemnité, le supplément et les à-côtés. Un élu est amener à se confronter aux puissances financières, au patronat supérieur, toujours pour lui arracher de meilleurs salaires, des emplois en nombre et des indemnités pour ceux qui sont frappés cruellement, je dirais même plus douloureusement, par le chômage. Rudes batailles au Ritz, que voulez-vous…Tenue correcte exigée, c’est comme ça.

Alors si certains n’ont pas cette conscience professionnelle, il leur faut sévir. Car ça arrive même dans leurs propres troupes. Le traître vient toujours par surprise à l’heure où on ne l’attend plus, c’est une confidence que pourraient relayer beaucoup de curés de campagnes qui ont recueilli le désarroi de nos élus, effarés devant une telle engeance.

Car nos élus sont des hommes et des femmes comme nous. Et, à certains moments difficiles de l’existence, quand il faut recevoir et batailler contre les hussards, les corsaires à la Gautier-Sauvagnac, quand il faut taper sur la table devant ce noyau dur de l’ombre patronale, eh bien ils craquent, tout simplement ! Leurs mains, leurs petites mains usées par le labeur se tournent vers le Seigneur.

Alors, imaginez quand le danger vient de l’intérieur…

Il est venu cette semaine, d’ailleurs et le VDP nous a conté dans toute son horreur, la lutte pied à pied des élus contre LE traître de la semaine.

Il s’appelle Benoist Apparu et il a l’air normal à première vue. Il ressemble tout à fait à un jeune Martinon, un juvénile Wauquiez, un anciennement jeune Juppé. Il fait ses premiers pas dans le médiatico-politique et pose sa tête de jeune loup aux crocs limés Photoshop sur le Web. Le blog est tout à fait ennuyeux avec ses rubriques parfaitement insipides, comme celle de 99,9% de ses collègues, à droite comme à gauche bien entendu. Normal, quoi.

Le drame se noue aux petites heures pâles du matin, vers 16h32. Nous sommes à l’Assemblée, en réunion de groupe, car le boss a crié « temps mort ! ».

Les UMP sont en train de pousser leur Yaka, car l’heure n’est pas à céder sur les fondamentaux. Comme on l’a vu plus haut, un député sain, un élu sain, c’est un représentant qui prend soin de lui pour prendre mieux soin de nous.

Et il est plus que jamais l’heure de veiller au grain, car à nouveau on entend gronder dans la basse-cour. Des piaillements indistincts qui réclament encore et accusent les élus de privilèges, ou quasiment.

Evidemment, la plèbe manipulée par quelques gauchistes infiltrés dans les organes fantoches de la clique des journaleux sovietoïdes, la plèbe, donc, réclamerait que les députés cèdent encore, qu’ils abandonnent cette sécurité qui les rend pugnaces pour servir au mieux le Peuple ingrat.

Il n’en est pas question une seconde, « nous ne lâcherons pas sur notre régime de retraite », assène Jean-François Copé, tout en passant une main tremblante sur son crâne pas encore glabre, car il sent.

Il le sent venir, et il arrive effectivement. Il arrive, il est apparu depuis un moment dans le groupe, en fait, Benoist. Et c’est benoîtement, bel et bien, qu’il lance son scud : « Nous devons être exemplaires. On ne peut demander aux français de renoncer aux régimes spéciaux sans toucher au nôtre. »

L’ombre s’étend dans la pièce, un frisson passe entre les corps. L’inimaginable s’est produit.

Le traître, l’exemplaire et terrible traître s’est assis à la Table Ronde.

Un cri du coeur vient du Porthos de ce groupe, du grand coeur à forte gueule, qui ne dira pas son nom mais parlera haut : « Ta gueule ! ». Et ça c’est pour Benoist, ça c’est pour faire ton socialiste, ça pour tous ces petits avantages sur lequel tu te plais à cracher, fils prodigue !

Le groupe sourit et le traître se recroqueville, bientôt il rampera pour demander grâce. Gloasguen, élu à citer en exemple pour sa constance à préserver les valeurs, les vraies, celles qui ont le plus de prix, Gloasguen précipite la chute d’Apparu : « Il ne s’agit pas du versement d’une retraite, mais d’une indemnité compensatrice de perte d’emploi. »

Le président Copé n’a plus qu’à appuyer là où ça fait mal, rappeler au traître qu’un élu n’est pas là pour se faire mousser, pour se pipoliser, dérive que Myard le grognard a épinglé définitivement, il y a peu, d’une de ses formules particulièrement sagaces dont il a le secret : « La pipolisation, c’est de la connerie ! ». Copé n’en dira pas plus, il doit malheureusement repartir au combat en plein coeur des lignes ennemies, sur les pistes des Bains-Douches où une sanglante soirée clubbing l’attend.

Bon, nous avons bien ri j’espère, mais retour au réel, maintenant.

Alors que l’immense majorité des Français travaille pendant 37,5 années, pour toucher une retraite moyenne de 822€ pour les femmes et 1455€ pour les hommes nous apprend l’INSEE

Alors que les retraites, compte tenu de la précarisation croissante, du basculement du régime CDI en contrats précaires dominants d’ici peu, de l’écart croissant entre inflation et salaires qui verra, corrélativement, les pensions de retraites à venir diminuer, ces retraites, donc, seront de plus en plus frappées de décote et amaigries…

Alors que cette vie, menottée serré par le travail et la restriction, se voit encore plus vidée de possibles épanouissements par les hausses prévisibles de taxes, la dégradation des prestations de la Sécurité Sociale, ainsi que la tendancielle suppression des indemnités allouées aux chômeurs et autres feignants de Rmistes de toutes catégories…

Il faudrait donc ne pas voir que « pour un simple mandat de cinq années, un député a le droit, lorsqu’il prend sa retraite, de toucher une pension de 1580 euros mensuels », comme le rappelle l’hebdo des gauchistus horribilis de LO , même s’il faut ouvrir la fenêtre après pour chasser les odeurs de soufre.

Il faudrait accepter comme une fatalité le fait que, contre toute attente, nos représentants se bouchent les yeux et campent royalement sur des avantages que rien ne justifie, et certainement pas le principe d’égalité ou le souci de la représentation réelle et juste de ceux qui leur donnent mandat.

Il faudrait, enfin, s’interdire de rappeler que cette belle activité de représentation est le résultat de plus de deux siècles de République. République, on le rappelle également, puisque cela semble complètement oublié de nos élites, qui a été fondée et défendue dans le sang pour abattre les privilèges, comme la caste qui en bénéficiait.

 

13 Commentaires sur ce billet

Le Panda Le 28 octobre 2007à 15h20min (commentaire N° 1)


Ex Sam bonjour,

tu as pensé à décaler tes pendules d’1 heure. Encore une économie de MERDE…

Je ne peux commenter ton article dans le fond, donc merci de l’avoir en ligne comme un Grand.

Je te demande S.T.P. de suive et de respecter la mise en page. J’ai du reprendre un peu ton image qui est d’ailleurs trés bien

Je préfére sans te vexer je l’espére te laisser le commentaire ici afin que chacun prenne acte des petits “problémes” que tout un chacun a pu rencontrer et les solutionner, merci pour tes conseils sur les menus.

Nous faisons de notre mieux, lorsque tu le souhaietras laisses moi un tél fixe et l’heure de ton choix ou je ne te dérangerais pas.

Cordialement

Je suis navré de ce qui se passe sur AGV…Guy m’a informé de la postiond de ce fou de D.W. et le laisser allé de Carlo.

Ton article le 1er prend encore plus de valeur. Nous avions raison, enfin je le pense profondément, avec une pointe de nostalgie, mais nous ne pouvions continuer de la sorte.

Patrick.

 


Exsam Le 28 octobre 2007à 20h42min (commentaire N° 2)


Le Panda salut à toi, ô grand manitou de la mécanique,

Mon ordinateur a remis ma pendule à l’heure, ce qui m’a permis de voir qu’on avait reculé d’une heure…D’accord avec toi, on se demande à quoi sert ce truc.

Ca me gêne absolument pas que tu me rappelles les consignes en “public”, t’inquiètes.

Quand tu me dis “merci d’avoir mis en ligne comme un Grand”, tu veux dire que normalement je dois pas le mettre en ligne directement ?..J’ai pas lu toute les consignes faut dire…

Pour la mise en page, tu parles de la mise en page de l’image, j’imagine…J’ai juste mis une image et elle s’est calée toute seule…Faut que bosse les aides, y a pas…J’essaierai dans l’avenir d’y penser…Je suis pas blonde, mais Verseau, alors la distraction ça me connaît, donc je te conseille de passer derrière moi pour me rappeler à l’ordre, si j’oublie…
:)

Pas grave pour le comment, y a pas d’obligation, anyway…

Je te donnerai mon portable sur ton mail.

DW, ou le huitième cavalier de l’apocalypse…

AV prend l’eau et, au vu de ce que tu m’annonces, ça va ps s’arranger d’ici peu…Ce qui peut ramener du traffic ici. A quelque chose malheur est bon, on dit…

Bonne soirée,

ExSam

 


LE CHAT2 Le 29 octobre 2007à 11h31min (commentaire N° 3)


ben t’es fortiche pasque que moi j’ai pas réussi à insérer les images faut dire qu’il y a pas mal sur mon dernier délire … je viens d’envoyer un mèle à la panda hotte l’ail noeud

 


Exsam Le 29 octobre 2007à 11h56min (commentaire N° 4)


Salut Le Chat

J’ai juste cliqué dans la boite sous la fenêtre où t’écris…Pour plusieurs img je sais pas si tu peux faire d’un coup où en plusieurs fois…Remarque, peut-être t’auras un tarif de gros..
Demande à la otlîneue… :D

 


LE CHAT Le 29 octobre 2007à 13h28min (commentaire N° 5)


@ex sam

c’est bon , l’article est ” on line ” ;
j’ai croisé ce week end quelques gauchistus horribilis de LO sur la place de Fos , il rôdent jusqu’ici dis donc ! mais peu de succès pour eux ,
il y peu de monde pour comprendre pourquoi la majorité qui doit cotiser 40 ans devrait sponsoriser les conditions avantageuses du cheminot dont un représentant syndical a eu bien du mal a avouer dans l’émission C dans l’air qu’il ne bossaient que 25h par semaine

 


Frankie Le 29 octobre 2007à 14h28min (commentaire N° 6)


Well done ! Très très bon article, ex-Sam ! Pardon très bon billet d’humeur !

 


Exsam Le 29 octobre 2007à 14h44min (commentaire N° 7)


Le Chat

Qu’est-ce que tu veux dire il “on line”..? Il est sur Les Voix du Panda depuis hier, non? A moins que tu l’es collé ailleurs ?..

Oui, les LO sont plombés depuis l’élection.
Concernant la pénibilité, ça se discute, vu les horaires parfaitement décalés, les astreintes, etc…Les problèmes de fond demeurent, c’est ce qu’aurait dû expliquer le délégué. Les retraites ne sont pas réellement menacées (rapport du COR, ATTAC, etc), la fraction financière de l’économie cotisent peu ou pas au régime ce qui est anormal…etc. D’une manière générale, la priorité n’est pas donnée à l’emploi, donc les entreprises n’ont pas de compte, donc continuent à ne pas embaucher (en prenant les aides…)et le régime par répartition est abimé.
Mais le fond du fond, c’est que c’est un choix politique : détruire la répartition pour la capitalisation. C’est nos fondements républicains qu’on veut démolir.

Après, évidemment les prisonniers se battent pour savoir quelle est la moins dure sanction à accepter. Au pays des aveugles… ;)

C’ds l’air, et toutes ces émissions, ne font que touiller le discours officiels…Larbin un jour… :D

Hasta luego

 


Exsam Le 29 octobre 2007à 14h59min (commentaire N° 8)


Frankie

Merci, c’est gentil.

Un bille d’humeur, c’est aussi un article… :D

Pinailleurs de tous les pays…

 


LE CHAT Le 29 octobre 2007à 16h47min (commentaire N° 9)


@EX SAM

non , il y est depuis ce midi , un bel article sur les bd ! le vatican appréciera !

 


lenfoire Le 29 octobre 2007à 16h48min (commentaire N° 10)


“La guerre est le vase communiquant entre les inégalités. Les écluses sont construites de mots, de colères et d’armes proportionnellement sophistiqués aux écarts de niveaux”. L’Enfoiré.

Le mot “républicain” m’échappe un peu évidemment, mais je suppose que l’idée est la même. :D :)
Bon article de rappel et de mise à niveau d’un problème universel.

 


redact Le 30 octobre 2007à 03h22min (commentaire N° 11)


Bsr,

la guerre n’est nullement déclarée quoi…que…

 


Exsam Le 30 octobre 2007à 16h10min (commentaire N° 12)


L’Enfoiré

Merci, c’est joliment décrit le rapport entre les inégalités, les inégaux.

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h24min (commentaire N° 13)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 



Séquoia sait quoi y a
Par lenfoire le 30 octobre 2007

Ce n’est qu’un arbre qui aura mes réflexions aujourd’hui. Un arbre, oui, mais quel arbre! Il impressionne à qui veut s’en rappeler par sa grandeur et sa longévité : le séquoia. Qu’a-t-il pu voir pendant sa longue existence ? Il en aurait des histoires à raconter.

Que d’histoires ont défilé devant son tronc et ses branches ! Petites et grandes histoires d’un espace temps millénaire.

« Conifères de l’ancienne famille des Taxodiacées englobée dans les Cupressacées et au genre Sequoia » nous renseigne Wikipedia. Cette fois, je me polariserai sur le Séquoia géant (Sequoiadendron giganteum). Wellingtonia, surnommé. Mais, rendons à César, pardon aux indiens, ce qui appartient aux indiens : son nom vient du chef indien See-Quauah ou Sequoyah, inventeur de l’alphabet cherokee (1770-1843). Dépassant parfois les cent mètres de haut et 25 mètres de circonférence, ce n’est pas sur son aspect physique que je vais rêvasser au cours de cette promenade jogging sous la brume. Quaternaire, il est déjà présent sur terre depuis 200 millions d’années.

Son témoignage m’intéresserait. Impassible, il contemple de toute sa hauteur la vie de ses contemporains de multiples époques. Pour lui, les vies des hommes se succèdent à son chevet à la vitesse, toutes échelles confondues, de l’accéléré.

Près de chez moi, il existe le parc du château de la Hulpe qui a le bonheur de rassembler des spécimens de haute et belle allure. Ce ne sont pas les plus grands ni les plus anciens, bien sûr. Ceux-là sont ailleurs sur leur lieu d’origine en Califormie.

Derrière leur carapace spongieuse, ils ne craignent rien. Invulnérables contre le temps.

Vu la largeur de ses racines et l’épaisseur de son tronc, le vent ne peut les ébranler. Le feu, ils adorent. Ce dernier est son allier. Il en rajeunit. Par lui, ils éliminent, dirait une pub célèbre.

L’homme qui ne comprend pas tout de suite, voulait dans le passé circonscrire les incendies pour les protéger. Par cette initiative, il domptait une fois de plus la nature à sa propre perception. Sans s’en rendre compte, il appauvrissait du même coup l’existence de ce « sénateur ». En effet, l’épaisseur de leur manteau spongieux de l’écorce les met à l’abri de toutes blessures profondes tout en éliminant les branchages trop vétustes.

En 1993, j’ai eu la chance de visiter le Sequoia Park en Californie. Là bas, on passe allègrement au milieu du tronc d’un des arbres avec une charrette. Fier comme Artaban, il ne se préoccupe pas de servir de pont du sentier. Le “General Sherman” avec 84 m de haut, 31,27 m de circonférence, diamètre au sol de 11 m et 1487 m3 de tronc, fait office de patriarche. Son âge est estimé à 2200 ans. Toujours bien droit, le séquoia a tendance après une seule vie d’homme a prendre de l’embonpoint à sa base. Son exploitation forestière s’est heureusement arrêtée en 1890 par Hale Tharp dans un esprit écologique en désignant le parc comme naturel et protégé.

Il compte les anniversaires des saisons en se foutant de ceux de l’homme. Quand on vieillit à ce point, il vaut mieux ne plus compter. Cela donnerait le vertige.

Mille ans, pour certains arbres, une demi-vie, cinquante générations pour l’homme qui perpétue vaille que vaille son espèce au gré de ses fantaisies. Il faut compter sept fois plus pour son animal préféré qui l’accompagne fidèlement au bout de sa laisse.

Echelles de temps désynchronisées. Pas de demi-mesure chez lui, on est là pour longtemps. Et on vit apparemment très bien. On grimpe imperceptiblement. Sans soucis, en se foutant pas mal du regard oblique des passants honnêtes, comme dirait Brassens.

- “Je ne perds pas mes cheveux vert, moi, au moins“, pourrait-on entendre dans son “langage d’arbre”.

Si vous en avez un près de chez vous, tentez de lui imprimer vos sentiments vindicatifs, méthode « putching ball ».

Frappez, frappez fort, encore plus. Vous comprendrez que la fatigue vous renverra à vos chères études et moi, à l’écriture de cet article.

Dans celui de « Forêt de Soignes, forêt soignée », j’avais déjà évoqué et survolé les étapes du temps sur la forêt. Question âge, le séquoia géant dépasse tous ses compagnons de solitude.

Chez les feuillus, il n’est pas le seul dans le monde, mais en général, les autres « Mathusalem » sont plus endémiques. Le dragonnier des Canaries (Tenerife), monument national, a besoin de certains renforts dans sa structure pour continuer à vivre avec force. Les oliviers sont aussi avancés en sénilité mais ne vivent que dans les régions ensoleillées. Le baobab, son challenger, question grosseur, est loin d’avoir sa taille.

En y réfléchissant, le séquoia que j’ai devant moi, a peut-être le même âge que ma ville, Bruxelles.

C’est dire qu’il a subit de la haut quelques bouleversements sur le parcourt de différents concitoyens d’âges multiples. Stoïque, il résiste comme toujours, par habitude. Il a continué à se protéger à l’abri sous une mousse bienveillante. Que devrait-il se dire en nous voyant défiler, nous, ces minuscules êtres qui sapent sa vieille terre? Que cela commence à bien faire, peut-être?

- “Passe ton chemin, humain. Je suis conifère et toi, je t’observe depuis longtemps faire des conneries“, soufflerait-il, interprété par le vent.

Près du château de la Hulpe, entretemps, un mariage a lieu chez les humains sous la haute protection bienveillante de l’un d’entre eux.

En revenant, dans ma voiture, coïncidence, voilà que j’entends, dans un rythme entraînant, une chanson de l’humain qui s’imagine en millier d’années « En l’année 2005 de notre ère ».

Ensuite, la chanson continue…3005, 4005… 9005. Mais, seront-nous encore là, osait conclure la chanson?

« Ave Sequoiadendron giganteum, morituri te salutant. »

L’Enfoiré,

Citations :

* « Ce que vous appelez la couche végétale de ce globe, c’est mille et mille linceuls superposés l’un sur l’autre par les générations. », Claude Tillier
* « Nous sommes des aveugles-nés en face de l’insondable inconnu qui nous enveloppe ; mille et mille questions surgissent sans réponse possible. », Jean Henri Fabre
* « Le silence est comme l’ébauche de mille métamorphoses. », Yves Bonnefoy

 

13 Commentaires sur ce billet

LE CHAT2 Le 30 octobre 2007à 12h31min (commentaire N° 1)


alut guy ,c’est bien la première fois que je commente un article de ta plume sur la nature :)

je connais bien un séquoia , celui du jardin public de Saint Omer qui compte de nombreux arbres magnifiques
http://www.1001fleurs.com/visites/nord-pas-de-calais/pas-de-calais/jardin-public-de-saint-omer_119.html
eh oui , le sequoia est un survivant de l’époque
des dinosaures … J’espère que ceux du park yellowstone n’ont pas été touchés par les incendies du moment .

 


LENFOIRE1 Le 30 octobre 2007à 13h02min (commentaire N° 2)


alut Chat2,

J’ai eu d’autres articles “Extase automnale”, ‘Foret de Soignes, foret soignée” étaient les derniers.

Je suis un grand touche à tout. Mes articles, je les crée souvent en gros sur place. Je m’arrête de courir ou de pédaler et je regarde autour de moi. J’adore cette saison pour le faire.

J’étais sûr qu’il devait y en avoir d’autres. Le séquoia s’exporte encore assez facilement contrairement à ces challengers.

Au sujet, des incendies, je vais t’apprendre ceci:
Je pensais comme toi que l’incendie était un désastre pour tous les arbres.
C’est complètement faux.
Le feu regénère le séquoia en faisant disparaître les branches mortes. Vu son écorce, il n’a rien à craindre pour sa “grosse personne”.

Alors, s’il pouvait parler, comme je le faisais, il dirait “Alors, le feu, ça vient?”

 


Pierre.R Le 30 octobre 2007à 15h30min (commentaire N° 3)


Ce ne sera plus l’enfoiré qu’il faudra dire. Mais l’artiste.

Salut le botaniste

Nous avions un pédagogue extraordinaire, Fernand Séguin, qui nous faisait aimer, à la télévision et dans ses livres, la botanique. Ses descriptions étaient « simples et soyeuses ». Comme de la soie. Quel amour il avait pour les plantes, le monde végétal et la terre dans ce qu’elle a de plus noble. Il était en avance sur son temps.

Ce court texte me rappelle avec ravissement ces descriptions chatoyantes de la nature. Il suffit de tellement de peu pour apprécier la nature. Encore faut-il avoir l’œil ouvert.

Je pense bien que, toutes affaires cessantes, je me délecterais, des heures durant, de ces lectures descriptives sur la nature qui nous entoure. Moi qui vis dans le bitume, un peu d’air frais, est un pur exercice jubilatoire.

Il faudra dire à notre Panda de créer Le NaturaPanda (vous ne voyez pas les larmes qui me coulent des yeux…. je pleure … de rire)

Pierre R.

 


Exsam Le 30 octobre 2007à 15h32min (commentaire N° 4)


Ca laisse songeur, effectivement…
Ca me rappelle une chanson qu’on chantait en colo : “pour faire un arbre, mon dieu que c’est long, pour faire un aaarbreeee, mon-dieu-que-c’est-long!”…

Surprenant cette histoire de bois spongieux qui brûle pas, ou très mal.
Je crois que dans les banlieues chaudes, il devraient s’en inspirer, et faire des voitures en séquoia…Ca serait pas plus lourd que l’acier et sûrement plus classe…Et je te dis pas la surprise des pyromanes : “C’est quoi y a la ?!..”

Ca fait du bien, ton papier tout naturel. Y a du Hubert Reeves en toi, l’Enfoiré…On se sent apaisé après ta lecture.

 


Miss canthus Le 30 octobre 2007à 16h17min (commentaire N° 5)


Bon, l’Enfoiré, je ne vais pas répéter ici ce que j’ai déjà écrit en vitesse sur ton blog à ce propos…mais, au moins tu pourras constater que je suis là…tapis derrière un tout petit Séquoia, plantule que je n’ai pas dans mon jardin !
Par contre question végétaux qui durent, il y a les fougères qui n’ont pas changé depuis les dinosaures…de bonnes copines aux Séquoias qui, si elles n’avaient pas été bouffées par les dinos végétariens, elles seraient encore là et aussi grandes que ces arbres…A moins que le Big Bang…

 


lenfoire Le 30 octobre 2007à 17h22min Modifier (commentaire N° 6)


Cascade de commentaires en “input” (il faut bien que je me rappelle du bon vieux temps :) )

Déluges de réponse en output.

Cher Pierre R.,

Du bitume, je connais. Je suis un citadin de pure souche. Bruxelles est pourtant très vert et il ne faut pas aller très loin pour tomber dans la forêt qui garde ses mystères et ses solitudes.

Je m’amuse parfois, avec mon épouse, qui très protectrice, me dit, avant de partir toujours seul: “Fais attention, tu es seul en forêt”.
Alors, là, vraiment c’est ce que j’aime. Je pédale quand je veux, je cours et m’arrête, idem.
Courir dans la pluie, quand il n’y a vraiment pas un seul chat dehors (demande à Le Chat), j’adore. La neige, on n’en a plus beaucoup, mais quelle joie de faire craquer cette neige sous mes pas. Seul le verglas m’empêcherait de sortir le week-end. Un “Panda Nature”, bien frais au déjeuner, peut-être. Mais alors un NaturaPanda, cela ramènerait des souvenirs trop sensibles.

Exsam,

“Tout près de mon arbre, je vivais heureux”, chantait notre illustre Brassens.

Une voiture en séquoia? Je préfère en chocolat. C’est plus Belge.
Cela me rappelle d’ailleurs quelqu’un (n’est-ce pas Coluche) qui ne comprenait pas pourquoi les avions n’étaient pas construit dans la même matière que les boîtes noires, que l’on découvre presque toujours intactes avec leurs histoires enregistrées.
Hubert Reeves, j’adore. Tu peux m’en mettre quelques couches au frigo. Juste pour les longues soirées d’hiver.

Re_Chère Miss,

Oui, “vini, vidi & vici” comme dirait César. Je t’ai répondu. Je sais que même derrière un séquoia à jouer à cache cache, tu me trouverais encore.
Si tu ne me parles pas du séquoia en Suisse, c’est qu’il n’y en a pas. Les fougères n’ont pas changé depuis des millions d’années. Alors que les dinosaures se sont fait chahuter par la météorite qui, en soufflant ces gentilles bestioles, nous a donné les saisons en prime avec le changement de l’axe de la terre.
Comme tu viens à Bxl, je te conseille le Musée des Sciences Naturelles. La salle avec les iguanodons a été complètement restaurée et ouverte depuis lundi. Il parait que c’est géant. Of course.
:)

Merci à tous pour les appréciations. Hier j’ai fait grimpé le compteur de mes lecteurs de plus de 50%. Il y a un besoin de verdure, manifestement.

 


lenfoire Le 30 octobre 2007à 17h27min (commentaire N° 7)


J’oubliais. Quand en 1993, j’étais dans le Sequoia Park aux US. Alors que 2 jours plus tôt, j’avais 40°C à Phoenyx, arrivé dans le park, nous avions d’énormes difficultés d’accès à cause de la neige tombée et qui tombait encore. La photo qui est dans l’article le prouve. Le ciré jaune c’était pas fait pour les chiens.

Une manière de comprendre ce que veut dire le mot “contraste”. :)

 


LE CHAT Le 30 octobre 2007à 17h59min (commentaire N° 8)


un excellent lien pour les séquoias
http://www.sequoias.eu/Pages/sequoia_geant.htm

@miss canthus

pour avoir une végétation qui n’a pas bougé depuis le jurassique , la flore des Seychelles
est très intéressante à ce sujet

 


lenfoire Le 30 octobre 2007à 18h06min (commentaire N° 9)


Le Chat,

Merci pour ce lien très intéressant.
Je l’introduis sur mon site.

Oui, les Seychelles, cela me plairait bien. Il y a aussi Madagascar dans le cas. Je n’ai pas vu non plus.

Va-t-on se payer un peit voyage là-bas? Avec des prix de groupe bien entendu….

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 15h40min (commentaire N° 10)


madagascar est une île que je visiterai sûrement
un jour , sa faune et sa flore son fascinantes.
En attendant , je regarde les excellents reportages d’ushaia tv . Cette semaine , il y african treck , l’epopée de deux français qui ont traversé l’afrique du Cap à Alexandrie à pied en suivant la vallée du rift ! passionant !

 


Le Panda Le 2 novembre 2007à 00h14min (commentaire N° 11)


@ L’enfoiré,

un peu de souffle et l’histoire de ton “arbre” j’ai le sentiment d’être juste un plus vieux que lui,pour que tu puisses encore nous faire rêver!! Merci Monsieur l’Artiste de la Nature.

Le Panda nature

 


Exsam Le 2 novembre 2007à 21h51min (commentaire N° 12)


L’Enfoiré

“Une voiture en séquoia? Je préfère en chocolat. C’est plus Belge.
Cela me rappelle d’ailleurs quelqu’un (n’est-ce pas Coluche) qui ne comprenait pas pourquoi les avions n’étaient pas construit dans la même matière que les boîtes noires, que l’on découvre presque toujours intactes avec leurs histoires enregistrées.”

Oui, moi aussi, je tiens ça de ma mère qui, en période de Noël et de boites de chocolats, se relevait la nuit pour en manger…

Y a pas à dire, Coluche nous manque…

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h24min (commentaire N° 13)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 




Peut on encore laisser nos enfants regarder les dessins animés et lire les B.D ?
Par LE CHAT le 30 octobre 2007

Récemment , la Pologne des frères jumeaux Kaczinsky a fait encore parler d’elle en menaçant de faire interdire à la télévision la diffusion des télétubbies. Ewa Sowinska , médiatrice nommée par la chambre basse de ce pays auprès de la commission européenne a noté que l’un des télétubbies nommé Tinky Winky , portant constamment avec lui un sac à main , un sous entendu homosexuel voilé , et que les psychologues polonais allaient s’exprimer se ce grave sujet devant la protection de l’enfance ,

et demander l’interdiction de la série en Pologne en cas de promotion gay avérée .Ce n’est pas la première fois que l’on montre du doigt cette série , le conservateur chrétien américain Jerry Falwell accuse lui Tinky Winky d’être un homosexuel révélé de par son sac à main et d’autre part sa couleur mauve associée au mouvement gay Imaginez un peu notre pays aux mains des fanatiques religieux , et une censure demandée conformément aux vœux des ultra catholiques conservateurs , évangélistes obscurantistes , orthodoxes intégristes , ayatollahs rigoureux et autres rabbins sectaires .

Il va sans dire que nos chères têtes blondes n’auraient pas l’occasion de voir cette créature dévoyée !On s’interrogerait également sur la composition des fameux tubbitoasts qu’ils mangent à longueur de journée , ne contiendraient ils pas des stupéfiants pour arborer des yeux exorbités en permanence ? Un comité de censure verrait le jour et de nombreux dessins animés et bandes dessinées seraient clouées au pilori pour la plus grande satisfaction des partisans de l’ordre moral . On ne compte plusles mauvais exemples donnés à notre jeunesse par ces personnages immoraux ….

Pour commencer , quelle triste image donnée par les super héros américains des Marvel comics !Ils sont le plus souvent beaux , forts , seuls et incompris , se cachant pour éviter que l’on découvre leur véritable identité ! des archétypes de l’homosexualité ! que penser du couple mythique constitué par Batman et Robin , des pacsés avant l’heure ! Non les enfants ne devraient pas voir cette cohorte

immonde de brutes bodybuildées dans de ridicules costumes mouleburnes portant ,comble de l’horreur , leur slip au dessus du pantalon ! de vrais tapettes

Ces personnages sévissent déjà depuis de trop longues années et le mal s’est répandu dans bien d’autres productions .Qui n’a pas vu Sammy , le maître de Scoubidou , sans s’apercevoir aussitôt de ses déviances ?Tout dans ses gestes , son attitude et le ton de sa voix porte à croire que c’est un homosexuel indécrottable !

Et ses rapport avec son chien ! on n’ose imaginer le pire !C’est sûr , il y un truc pas clair entre ces deux la !

Des parents inconscients laissent leurs enfants regarder Bob l’éponge à la télévision ! quelle erreur !

Franchement vous le trouvez viril , ce personnage travaillant dans le restaurant pour gays « le crabe croustillant « où se passent la plus part des histoires en compagnie de ses compagnons de débauche Patrick l’étoile de mer ,Carlo tentacules ,Gary l’escargot et Eugène Krabs .

Sans être homosexuels , d’autres personnages sont une offense à la morale , à commencer par cette petite dévergondée nymphomane de Blanche Neige , qui comble de la perversion assouvit ses fantasmes en compagnie de sept nains lubriques ! Brrrrrrrr !

Que penser de la vie sexuelle des schtroumpfs , il doit s’en passer de drôles de choses dans les champignons en l’absence de la schtroumpfette , seule femelle crée par Gargamel pour les séduire et mettre la discorde entre eux !

Il faudra aussi s’occuper du cas de Titeuf , qui est déjà un obsédé sexuel manifeste malgré son jeune âge supposé . Cet odieux personnage a plus la main dans la culotte que sur ses manuels scolaires .

Il a au contraire écrit un « guide du zizi sexuel « prétexte à toutes les débauches ! ! il se définit lui même comme un obsédé du slip , ce qui complète son curriculum de scatophile notoire , chantre de l’humour pipi caca . Mais il y pire comment ne pourrait pas faire un gigantesque autodafé avec les immondes créations de Gotlib , avec son abject « Pervers pépère »

Cet immonde personnage , toujours la goutte au nez fait la sortie des écoles où il fait l’éducation des petites filles ou distribue à la sortie des églises des images « pieuses » sur la reproduction des bestioles . Touchant le fond de l’abject avec Maester , sœur Marie Thérèse des Batignolles est une bonne sœur alcoolique traînant toujours un litre de vin dans son cabas , fumant régulièrement un petit pétard ,obsédée sexuelle fricotant avec Jesus le jardinier portugais , chaussant des rangers et jurant comme un charretier !Quelle provocation pour tout bon croyant ! elle n’est pas avare de blasphèmes et de jurons à faire frémir jusqu’au fond des diocèses .

En bref , il y a du pain sur la planche si l’on veut s’aligner sur la Pologne ………..

 

15 Commentaires sur ce billet

Pierre.R Le 30 octobre 2007à 15h20min (commentaire N° 1)


Le chat

Et dire que je suis resté à Tintin et Astérix. Je comprends bien que j’ai beaucoup de retard à rattraper. Quoique … est-ce que ma force morale saura vaincre tous ces démons qui se cachent dans ces détails truculents…. ?

Pierre R.

 


LENFOIRE1 Le 30 octobre 2007à 15h22min (commentaire N° 2)


Article tout à fait “insupportable”
et que j’adore.
Non, mais on parle de culotte. Ce mot en vraiment cul cul la praline, mais si il se termine en hotte.
Car oui, une h_otte, ça c’est joli. C’est plein de bonnes choses, une hotte.

Maintenant que l’on doit bientôt penser à nos morts !

Vraiment Le Chat, c’est pas de saison.
Heureusement, il y a Hallo Ween. Ween quel beau nom. Et puis, cet Hallo vers l’autre. Charmant.

Le Kroll d’aujourd’hui est comme toujours parfaitement dans la note.
Voilà l’adresse, mais ne le raconte pas à tout le monde, hein.

http://www.lesoir.be/forum/le_kroll/le-30-octobre-2007-10-30-558164.shtml

 


LE CHAT Le 30 octobre 2007à 15h35min (commentaire N° 3)


@pierre

les démons , t’as qu’à les tremper dans le sirop d’érable et les recouvrir de plumes !

@L’enfoiré

je suis content que tu ai apprécié cet article que
j’ai édité cette fois ci sur le bon code ! merci à la belgique pour sa contribution magnifique à l’univers de la BD :D

 


Exsam Le 30 octobre 2007à 15h40min (commentaire N° 4)


Le Chat

Je te soupçonne de te délecter avec ces cochoncetés…Je parie que tu t’es fendu la gueule à coups de hache en écrivant ce pamphlet anti-calotte, voire anti-connerie…

Ca as l’air pas mal Maester, je connaissais…Je vais de ce pas à la bibli de chez moi…

 


LE CHAT Le 30 octobre 2007à 16h00min (commentaire N° 5)


@ex sam
voilà du caviar , bob marone , un bob morane en plus gay !
http://www.geocities.com/SoHo/Cafe/4621/Marone.html

 


Miss canthus Le 30 octobre 2007à 16h06min (commentaire N° 6)


L’enfoiré, tu m’as convié à venir exprimer quelques impressions féminines…?
Ma fille de 4 et demi me laisse regarder ces ” choses” soit Tinki Winki, Po, lala, Dypsy, ce crétin de Bob l’éponge et toute la bande des bisounours et avec elle… A t’elle raison?
Elle aime les poupées Barbie’s et s’amuse à habiller et à déshabiller Ken, qui n’a évidemment rien entre les jambes…Ouf l’honneur est sauf ?
Faut arrêter de tout dénaturer !
Il n’y a que les adultes qui voient “le mal du Mâle dans la malle”….!

Meuh non, Tinki Winki n’est pas homo!
C’est un personnage qui aime les sacs rouges et voilà!
En tous cas, une chose est sûre chez les Télétubbie’s, y a pas de haine vis-à-vis des étranger et autres gens de couleurs…la preuve, Dypsy ( le vert) est un personnage de couleur et tous el monde se fait des gros câlins…! :P
Hein ? C’était quoi la question?

 


lenfoire Le 30 octobre 2007à 17h43min (commentaire N° 7)


Miss,

“Dénaturer”, non, mais, tu n’as pas compris le message de mon article à moi. La nature est ce qu’elle est. Ce qu’elle nous donne, il faut la regarder avec un maximum de réflexions.

Les cigognes et les choux, c’est de l’histoire ancienne.

Quand on va chercher des prises électriques, que demande-t-on? Une prise mâle ou femelle? Il s’agirait quand même de faire des rapprochements utiles, non?

Les enfants sont tous daltoniens au départ. Qui a commencé à faire des différences?
Question à 5 balles, evidemment.Ca ne vaut pas un euro.

 


LE CHAT Le 30 octobre 2007à 17h52min (commentaire N° 8)


@miss canthus

merci pour ton commentaire ; savais tu que gainsbourg avait chanté les bisounours ?
http://parodiesdechansons.over-blog.com/article-1005419.html

 


T.REX Le 31 octobre 2007à 14h17min (commentaire N° 9)


Salut Le Chat,

Article sympa, trés bon les Super Héros qui mettent leur slip en valeur. j’adore la BD. Je m’y suis même essayé quand j’étais jeune. Dans le style graphique de Gotlib dont j’étais un admirateur.

Sinon, mis à part que la Pologne n’est de tout évidence pas encore aussi civilisée que notre bonne vieille France (l’ensemble des pays de l’Est de l’Europe semble plus homophobe que le reste du monde, non ?)je serais également d’avis d’interdire les télétubbies, mais pour des raisons d’atteinte à l’intelligence de nos jolies têtes blondes. C’est vraiment insupportable pour le parent moyen tellement c’est nul. Y’a que des Anglais pour inventer des trucs pareils.

 


Exsam Le 31 octobre 2007à 15h06min (commentaire N° 10)


Le Chat

Dire que je me suis tapé tous les Bob Morane, sans penser à mal (coyrighth G.W.Bush, Whitehouse, Washington D.C.)!…

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 15h23min (commentaire N° 11)


@T REX

salut mon théropode préféré , et bienvenue sur ce site où règne la bonne humeur ! ;)
je suis d’accord avec toi , mais Steevy boulay a insisté auprès du président pour qu’on lui laisse les télétubbies , la seule émission que son QI d’huitre permet de comprendre parfaitement !

@ex sam

j’ai lu les bob marone , c’est un régal !

au fait , tu as raison , j’ai lu des tonnes de ces
infâmes BD qui vont m’expédier droit dans les flammes de l’enfer !

 


Exsam Le 2 novembre 2007à 21h55min (commentaire N° 12)


Le Chat

J’ai voulu retirer Maester à ma bibli, mais j’avais oublié ma carte…Et le règlement, c’est le règlement, jugulaire-jugulaire…C’est donc partie remise.

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h24min (commentaire N° 13)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 


LE CHAT Le 13 novembre 2007à 16h21min (commentaire N° 14)


reçu d’afghanistan , les seuls télé tubbies
islamiquement corrects

http://z.about.com/d/politicalhumor/1/0/E/P/talitubbies.jpg

 


Le Panda Le 13 novembre 2007à 16h43min (commentaire N° 15)


@ Le Chat,

islamiquement corrects, celà existe

Dans la photo oui, sur le terrain l’Islam, oui!! les islamistes si tu en trouves 1, permets lui de s’inscrire aux Voix du Panda

Le Panda

 



Bidul
Par Gasty le 30 octobre 2007

Il était une fois un chaton gris qui s’appelait Bidul. Un biberon il lui fallut car sa maman partie trop vite ne put finir tout son sevrage.

La découverte de l’univers, petit chaton le fit ensuite à l’intérieur d’une maison remplie de meubles et de rideaux très rigolos.

Une gamelle verte se remplissait au coin cuisine et à heures fixe.

Les cachettes de l’univers les plus belles Bidul savaient, seul le recoin de la litière il évitait comme un rebelle.

Combien de fois a-t-il fallu élever la voie. Bidul avait sous le buffet son petit coin, lui pas besoin de cette litière!

De l’autre côté d’une porte vitré c’est l’univers de la doyenne, la plus ancienne et moins peureuse de tout le peuple de l’extérieur. Premier contact du petit Bidul.

Une chatte sauvage qui tous les soirs récupérait quelques bons restes de nos diners mal essuyé. Sauvage Doyenne ! D’autres s’approchaient finir les restes, la porte d’entrée de notre foyer était le lieu à fréquenter des chats errants du bois des cèpes.

Parmi ceux-ci on pouvait voir la traviolta qui trottinait bien de travers, heurté en fait par une voiture à quatre roues.

Cette chère Moignon en souvenir d’une de ses pattes prise dans un piège.

Et la Roupette de couleur rousse car tous avaient droit à un nom bien attribué pour chacun d’eux.

Mais Bidulette! ah ! Bidulette la préférée de notre Bidul.

Ainsi était son univers, de la maison vers le jardin et les buissons à arrosés avant le passage du car scolaire.

Années passant nonchalamment, paisiblement, avec parfois des inquiétudes lorsqu’il partait durant des jours.

Quel soulagement lorsqu’au matin, la langue pendante il me grattait tout le mastic frais du carreau de porte-fenêtre.

Dès son entrée, dans mon croissant bien croustillant plantait une dent.

Fichu Bidul ! Bon sang de bon soir !

De sa virée de plusieurs jours, très pitoyable, ne bougeait plus du canapé, ne sortait plus, grattait ses puces. Il ne fallait plus le toucher surtout les pattes, prévenait d’un coup de croc léger, manière de dire faut me laisser.

Mais dans la plaine environnante depuis des lunes montent les groulements d’un jeune Tigré qui a juré de se venger de ses défaites trop répétées.

Depuis des lunes le gros Bidul bien empattées dû d’un seul coup reprendre la ligne car charpenté était l’Tigré.

Joue arraché, tête laminée par des coups de griffes bien aiguisées. Moi j’étais là ! À son retour avec ma trousse de premier secours et un bon bol de lait nature.

Obstination de notre Bidul face à une force de la nature.

Années passant passionnément avec son lot de haut, de bas.

Mais ce fut l’homme haineux à souhait qui vint à bout de notre matou, empoisonné par ce laideux toujours gêné par cette débauches de libertés, d’une simple parcelle de vie trop riche et la stupide folies de croire que l’on peut prendre en lâche pratiques parce qu’on a pas sût voir sa vie, sa propre vie !

Plus qu’une semaine dit le véto, dernière semaine à le choyer, à lui gratter le haut du dos et puis la fin.

C’était Bidul………

A la gentillesse qu’ils vous donneront juste pour aimer jusqu’au plus simple, et vous soigneront de ce qu’il reste encore en vous d’humanité sans rien demander.

Gasty

 

11 Commentaires sur ce billet

Le Panda Le 30 octobre 2007à 23h22min (commentaire N° 1)


Gasty,

bonsoir ou bonjour, Bidul, vivra toujours que le témoignage soit poignant “Non” c’est l’histoire de quelqu’un que l’on aime et qui nous salut.

Dis donc tu es bien Félin? Alors il faut rependre le chemin des gens non casanières.

Tu vois tout Panda que je sois, le monde de l’enfance et du respect est ce que tu tentes de démontrer, hé bien Non, mon gros Gasty :P

Tu veux que l’on parle de ce qu’il t’a apporté, je veux bien, mais je ne puis en parler aussi bien que toi. De plus ce témoignage si authentique, marquera un “virage” dans l’histoire des Voix du Panda là où Bidul continu à t’accompagner et nous avec Toi.

Salut Bidul, parles nous un peu de ce Gasty

Le Panda émerveillé bien à toi et merci

 


lenfoire Le 31 octobre 2007à 09h41min (commentaire N° 2)


Salut Gasty,

La proposition du Panda me parrait très juste. On ne parle pas assez de nous mêmes. Le “Bidul Gasty” doit pas être mal non plus.

Nos animaux domestiques, beaucoup de blogueurs en parlent avec leurs yeux émerveillés.

Et si on laissait parler l’autre partie?
Que penserait ton Bidul de toi?
J’adore les films qui essayaient de renverser la “vapeur”. Le petit cochon Babe par ex.

Je viens d’écouter ce matin, à la radio, (je peux donner, plus tard, l’adresse de l’enregistrement) la patronne de l’expo qui a ouvert ses portes dans les Halles de Paris. Le titre : “L’homme et les bêtes”.

Il n’était pas question cette fois de présenter le sujet par l’intermédiaire des sciences habituelles, mais de le voir de manière plus philosophique.

Qu’est-ce que l’homme a appris des animaux et vice versa? Je crois que cela pourrait être très intéressant.

Elle a recherché ce qu’un cochon ou une vache pouvait avoir de plus dans la tête au contact de cet animal très bizarre sur deux pattes, l’homme.

Une approche originale, non?

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 11h12min (commentaire N° 3)


texte très émouvant , mon minou ! les chats sont de merveilleux compagnons et leur disparition ne passe jamais inaperçue ! j’ai eu de multiples félins et bien peu sont morts à la maison .
Les matous sont des vagabonds et nombreux sont ceux qui périssent sous les crocs des chiens , sous les roues des voitures ou empoisonnés par les hommes haineux , comme mon pauvre figaro disparu il y deux ans et qui a eu la force de venir mourrir devant la porte du garage . :cry:
mes chats sont les premiers êtres que je vois le matin et je ne saurais vivre sans eux tant ils témoignent leur attachement .
on dit que c’est le chat qui choisit son maitre et pas l’inverse et c’est bien vrai .Je te souhaite de trouver un digne successeur à Bidul ,
un nouveau merveilleux compagnon de route qui
t’apportera la compagnie et le bohneur d’une amitié complice entre l’homme et le félin.

http://www.actionext.com/names_r/renaud_lyrics/le_petit_chat_est_mort.html

 


Gasty Le 31 octobre 2007à 11h53min (commentaire N° 4)


Bonjour,

Et oui! ils ont une place très importante. Une place entière dans la vie d’une maison.

Tiens, je vais relire un livre que j’avais apprécié ” Demain les chiens” de Clifford D. Simak

Ce sont des animaux qui se souviennent d’une espèce disparu ” les humains “.

Ce qui pourrait fort bien arrivée
:| Mais si c’était l’inverse!!! que deviendrions nous sans un regard d’animal à croiser ? la solitude ?
J’ai l’impression qu’ils ont une faculté à nous comprendre plus facilement que nous même envers eux. Probablement que nos attitudes corporels se sont réduite à peu de chose avec le langage. Contrairement à leur mode d’expression, peut être bien d’une plus grande complexité.

Je ne sais plus qui disait que la principale différence entre eux et nous étaient la main et notre facilité à manipuler tout ce qui nous entoure.
Finalement! qu’est-ce qui est le plus difficile a apprendre, le langage A E I O U …..

 


Exsam Le 31 octobre 2007à 16h30min (commentaire N° 5)


Ton histoire de chat est bien tournée Gasty. Ca m’a rappelé toutes ces bêtes que, leur courte vie arrivée au bout, on enterrait une à une, au fil des années, au fond du jardin, avec ma mère car mon père était au boulot, en général.

Des chiens et des chats à qui on donne beaucoup d’amour quand on est enfant, et qui vous le rendent bien.

“Traviolta”….Lol

 


lenfoire Le 31 octobre 2007à 20h46min (commentaire N° 6)


Voilà ce dont je parlais plus haut:

http://old.rtbf.be/media/radio/alademande/prem_mp_0743/ME_play.m3u

Bonne écoute

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 21h02min (commentaire N° 7)


L’Enfoiré merci,

c’st vraiment sympa c’est tout ce je pûis dire après l’écoute tout est dit en ce qui me concerne. Il faut bien essayer qu’un Chat en remplace un “autre” hé Gasty t’en penses quoi?

Le Chat modérateur est parti 8 jours en vacances avec ses saints. La Taverne des Poètes est venu nous rejoindre et toi ton prochain billet, il và nous parler.
Cordialement,

Le Panda

 


Gasty Le 31 octobre 2007à 22h43min (commentaire N° 8)


@ L’enfoiré

Excellent, c’est tellement vrai.

Pourvu que les Panda acceptent de manger des coeurs d’artichaut. Ca vaut bien les coeurs de palmier

 


Gasty Le 31 octobre 2007à 22h54min (commentaire N° 9)


Ah non ! ce sont des pouces de bambous. Mais on a de la betterave aussi.

 


Le Panda Le 1 novembre 2007à 00h10min (commentaire N° 10)


@ Gasty,

non mais dis donc mon gros minou!! j’ai pas un coeur d’artichaud

Allez un coup de betterave au passage, ni vu, ni connu non.?

Le Panda

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h23min (commentaire N° 11)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 



Le défi écologique de Claude Allègre
Par weidmann le 31 octobre 2007

On ne peut vraiment pas dire que Claude Allègre prenne beaucoup de gants quand il traite les problèmes de notre société. Les professeurs de l’Education nationale, qui l’ont eu comme ministre sous le gouvernement de Lionel Jospin, en savent quelque chose. C’est donc sans langue de bois, mais avec le souci constant de s’appuyer sur les savoirs incontestables et d’apporter des réponses en termes économiques, qu’il aborde les questions écologiques.

Son livre : « Ma vérité sur la planète », paru chez Plon en avril dernier, est à la fois une référence scientifique, une charge sans concession contre les tricheurs, les menteurs, ceux que le doyen Cluzel de l’Université de Clermont-Ferrand a qualifié, un jour, d’ «escrologistes», et l’amorce d’un programme politique mariant, pour le meilleur, l’écologie, la démocratie et la croissance. Claude Allègre, « de l’Académie des Sciences » – la référence figure fort justement sous son nom à la page de couverture- revient sur son parcours de scientifique, parcours qui ne se fit pas exclusivement dans les bureaux, les salles de cours et les laboratoires mais aussi sur le terrain, dans le monde entier.

Il rappelle à ses détracteurs que lui, au moins, parle en connaissance de cause, qu’eux, par contre, exemples à l’appui, se sont souvent trompés dans le passé, que leurs bons sentiments partent, la plupart du temps, d’une vision fausse de la réalité et, surtout, que leurs gourous n’hésitent pas à mentir pour assurer leur notoriété. Instant magnifique de pure jouissance intellectuelle que celui où il descend en flammes les trois cavaliers d’une apocalypse toute « sergioleonesque » : le « bon » Nicolas Hulot, la brute José Bové et le truand Al Gore. Il s’en prend ensuite à l’idéologie anti-croissance, anti-capitaliste, anti-libérale et, pour tout dire, anti-humaniste qui sous-tend les actions de la secte verte mondialisée. Celle-ci s’appuie sur un catéchisme qui sanctifie la nature, jette l’opprobre sur l’homme, cet être mauvais, souillé par le pêché originel, qu’il faut punir. Vous le voyez: la dictature se rapproche à grands pas. C’est donc contre tout un courant d’opinion « écolo fondamentaliste », surfant sur les peurs, les ignorances et bénéficiant du concours complaisant des médias, que l’ancien ministre de l’Education nationale part en guerre. Il fustige leurs stupides préconisations comme le principe de précaution, le refus des cultures d’OGM, leurs slogans sans preuve tel le changement climatique dont seules les activités humaines seraient la cause…

Dans la seconde partie de son livre, Claude Allègre fait un tour d’horizon de la situation mondiale actuelle: les ressources énergétiques dont nous disposons, celles qu’il faut développer, ce qu’on sait vraiment à propos du changement climatique, les espoirs mis dans les OGM –dont il ne sous-estime pas certains risques- la pollution des eaux, l’érosion des terres, la biodiversité, dont les études ne permettent pas de conclure ni à sa baisse, ni à son maintien.

À partir de son diagnostic, scientifiquement établi, avec ses zones d’ombre et ses incertitudes, qu’il ne cache pas, Allègre redevient homme politique au sens noble du terme. Il ouvre un certain nombre de pistes de travail permettant aux hommes de s’adapter à ces nouvelles situations, attitude qui fut celle de tous nos ancêtres, tout au long des millénaires passés, et fait des propositions précises. Sans réécrire la liste des mesures qu’il préconise, notons tout de même que notre scientifique privilégie les actions de proximité, ne néglige pas l’écologie des villes au profit de l’écologie des champs. Les hommes vivent de plus en plus en milieu urbain, avec des problèmes environnementaux spécifiques: pollution de l’air, traitement des déchets ménagers et industriels, instabilité des sous-sols due à un bétonnage intempestif. Mais le grand défi de l’auteur, c’est de faire appel à l’innovation, à l’esprit créatif, bref à l’intelligence humaine pour faire de l’écologie le moteur de la croissance, croissance basée sur la recherche de nouveaux produits, de nouvelles technologies, de nouveaux métiers, liés à la protection environnementale.

La société future, voulue par Claude Allègre, est le contraire de celle voulue par les Verts de tous poils. Elle restera démocratique, basée sur la confiance, fera appel au meilleur de l’homme, ne rejettera pas la croissance. Alors qu’ avec les ayatollahs de l’eau pure et de la bicyclette à tous les étages, nous aurons des taxes et des impôts, en veux-tu en voilà, des normes, de la suspicion et des contraintes sans fin. A l’heure du Grenelle de l’environnement, dont les premiers échos reçus m’ inspirent quelques inquiétudes, je recommande la lecture du bouquin d’Allègre à tous les participants, afin de les éclairer, et à tout citoyen, pour leur résister le cas échéant.

Serge Weidmann

 

25 Commentaires sur ce billet

LE CHAT Le 31 octobre 2007à 13h46min (commentaire N° 1)


merci pour ton article intéressant !
bien que signataire du pacte écologique ,je n’attends pas de miracles du fameux grenelle de l’environnement et il faut savoir être pragmatique en la matière !
c’est sûr , les énergies renouvelables , c’est bien , mais le nucléaire reste incontournable et bien moins nocif pour le réchauffement que les énergies fossiles ! il faudra faire avec encore longtemps !
le biocarburant c’est bien , mais si ça mobilise les surfaces agricoles et finit par faire flamber le prix des céréales et de sucre et d’affamer
les populations du tiers monde , c’est loin d’être l’idéal !
les taxes sur les bagnoles , ça devient grotesque
et bien moins utile que de faire un réel effort
sur l’isolation des domiciles anciens , avec là
de l’emploi à créer et de réelle économies d’energie !

rien n’est ni noir , ni blanc , il faut savoir doser !

 


marcel Le 31 octobre 2007à 13h51min (commentaire N° 2)


Que Allègre considère les 3 personnages cités dans le texte comme des écologistes de Prisunic ne regarde que lui, mais qu’il nous parle pas d’une dictature (écologique) à venir, là je me marre comme disait Coluche.
En effet,le monde en “croissance” économique et
démographique est déjà une effroyable dictature
matérialisée par la consommation effrenée de biens,par la surpopulation et ses inombrables nuisances(bruit,pollutions de tous types,ultraviolence,absence d’espace vital,destruction de l’espace naturel,urbanisation galopante,destruction des terres agricoles…).
La résolution de nos maux planétaires ne se fera
pas par la technologie triomphante :il suffit de voir les difficultés encourues par les savants pour tenter de domestiquer la fusion nucléaire,pour tenter de réaliser des piles à combustible miniaturisées et surtout fiables,pour tenter de créer des panneaux solaires capables de tranformer du rayonnement solaire en électricité moyenant un rendement supérieur à 15 %,etc…
M.Allègre est un marchand d’illusion et se base sur l’illusion du génie humain illimité et de la
capacité illimitée de la technologie à résoudre tous les prpoblèmes qui se posent à l’humanité.
En ce qui me concerne,je rejette dos à dos les 3 clowns médiatisés et le technocrate croissantiste

 


marcel Le 31 octobre 2007à 14h05min (commentaire N° 3)


Désolé,mon commentaire s’est interrompu suite à une manoeuvre malencontreuse.

Je pense que le grand oublié habituel de l’écologie,la vraie du moins,s’appelle contrôle ou maîtrise démographique sans laquelle aucune écologie(science étudiant les interactions ou équilibres entre espèce humaine et le milieu l’entourant ou biosphère) n’est possible.
Résoudre le problème de la surpopulation et ses terribles avatars(pollutions monstrueuses,urbanisation,surpêche,désertification et stérilisation des sols),c’est pratiquer la véritable écologie dont se recommande le Pr Lovelock ou une célébrité telle que le Pr Erhlich.

 


marcel Le 31 octobre 2007à 14h32min (commentaire N° 4)


A propos,je vous recommande un site vraiment écologique : www.biosphere.com

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 15h33min (commentaire N° 5)


bien d’accord avec toi marcel , la plus grande nuissance du genre humain est son incapacité à limiter l’accroissement exponentiel de sa population .on ne pourra pas s’en sortir sans maitriser ce phénomène !

 


marcel Le 31 octobre 2007à 16h01min (commentaire N° 6)


@ chat:
merci pour ton appui
le nombre de gens lucides comme toi a tendance à
croître,heureusement.
Le prise de conscience du patronat et du monde politique n’existera jamais car une dépopulation même raisonnée et calculée, va à l’encontre de leur monde productiviste nécéssitant une masse d’individus à taux de reproduction élevé dans le but de disposer à la fois d’une masse docile et laborieuse d’esclaves et de l’autre de consommateurs lobotomisés par le crétinisme télévisuel et un enseignement scolaire débilitant,avides de consommer les produits de notre société décadente.
Je pense malheureusement que la biosphère va se charger de notre régulation à sa manière et cela ne sera pas tendre.

 


Exsam Le 31 octobre 2007à 16h22min (commentaire N° 7)


Je crois que dans le concept de Journalisme, notamment citoyen, il y a l’implicite exigence de critique.

C’est pour ça que l’apologie ne rentre pas dans le journalisme mais dans la communication.

 


weidmann Le 31 octobre 2007à 17h24min (commentaire N° 8)


à Exsam:

Du plus loin que remonte ma mémoire, j’ai très souvent vu des journalistes dire tout le bien (ou tout le mal) qu’ils pensent d’un livre, d’un film ou d’une peinture.

Et qui a donc formulé et fixé dans le marbre la nécessaire exigence de critique dont vous parlez?
Dois-je m’abstenir de dire du bien d’un livre, c’est à dire m’auto-censurer? Ou dois-je en dire quand même un peu de mal, même si je n’en pense pas?

La notion de “journaliste-citoyen”, expression un peu “novlangue” , comme le dit la présentation de wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Journalisme_citoyen
est récente et donne lieu à beaucoup de polémiques avec les journalistes (tout court).

Mais pour ma part, et peut être fallait-il commencer par là, je ne me considère pas comme journaliste, citoyen ou pas. Je suis seulement un rédacteur du site “Les voix du Panda”. Mettons que je fasse de la “communication” et n’en parlons plus.

 


weidmann Le 31 octobre 2007à 18h01min (commentaire N° 9)


Marcel,

Allez dire aux gens du tiers ou quart monde que la croissance est une dictature et qu’il leur faut alors renoncer à manger un jour à leur faim, à vivre plus vieux, renoncer à voir un jour leurs enfants suivre des études et vivre une vie plus riche; qu’il vaut mieux ne pas faire comme nous et continuer à souffrir dans la misère.

Si ne faisons pas le pari de l’intelligence humaine, de la créativité, nous aurons une vraie régression à tous points de vue. Ce qui n’empêchera pas, hélas! la dictature, (qui est le pouvoir de quelques uns sur tous les autres) comme nous l’avons connue, il n’y a pas si longtemps. Ni la démographie galopante qui va avec la pauvreté et diminue avec le développement économique.

 


marcel Le 31 octobre 2007à 18h49min (commentaire N° 10)


Je vais d’abord répondre à la 2éme partie de votre argumentation:
j’ai la conviction que l’intelligence(créativité) humaine aussi développée soit-elle,
ne soit limitée(physiquement/génétiquement) et que les problèmes inédits(énergétiques voire climatiques)auxquels notre espèce bipède fait (va faire) face ne soient trop complexes pour elle(nonobstant la haute qualité des savants et autres chercheurs brillants dont le monde regorge et qui suscitent mon admiration par ailleurs).
D’ailleurs,même si la technologie salvatrice survenait,il n’est pas sûr qu’elle arriverait dans les temps pour nous sauver de périls imminents.
Relisez ce que je dis à propos des problèmes liés à la fusion nucléaire,au rendement des panneaux photovoltaiques.

Fort de ce scepticisme mais néanmoins désireux de conserver un niveau de vie correct,j’estime qu’il
faut attaquer le problème environnemental par l’angle démographique ( instauration de mesures draconiennes de contrôle démographique mondial et fixation d’un chiffre de population raisonnable :voir les conclusions de l’OPT(optimum population trust),office consulté par le gouvernement britannique en matière démographique recommandant une progéniture limitée à 2 enfants)
De cela,m.Allègre fait peu ou pas de cas,c’est une erreur énorme.

En outre,notre bonne croissance,si je ne me trompe , ne profite guère au tiers ou quart-monde,dès lors,je crains le pire pour eux.

Salutations

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 19h39min (commentaire N° 11)


Bonjour,

je paratge cet échange sur le défi écologique, mais il ne faut surtout pas perdre un point essentiel des véritables valeurs que tente de démonter Serge.

Dans la mesure où je me trompe qu’il me reprenne, merci, Le Chat, Marcel, vos commentaires me semble contourner “le sens” plus profond que tente d’expliqer l’ouvrage. Donner un sens profond au nivau des Verts il y bien du temps que j’en suis revenu.

les déclarrations de Konbendit en disent long: Nous n’avons ni dieu, ni Maître; dixit ce dernier…
L’ouvrage aussi de Antoine Weacher:Dessine-moi une Planéte/ Sous référence : L’écologie maintenant ou jamais paru chez Albin Michel.

Je puis en citer des dizaines de ce types d’ouvrages. A mon modeste avis celui paru en 1990, n’a pas fait avancer d’une pouce la réalité de ce contexte.

Il suffit de voir ce que chacun a fait du Pacte d’un certain Hulot…

Serge, merci de me souvenir…mais je crois que l’auteur de l’article laisse passer un “message” argumentant sur un “devoir” de constats, dans la mesure où je me trompe merci de me le signaler.

Pourtant Le Panda que je suis aime fort, fort la Nature à vot’ bon coeur!! Un petit bout de bambou bon..

 


Exsam Le 31 octobre 2007à 22h02min (commentaire N° 12)


Oui, j’ai été un peu sec dans mon commentaire. Ton article n’est pas une quatrième de couverture. Si tu n’as pas vu de points à critiquer, il n’y a ps de raison que tu en inventes.

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 22h12min (commentaire N° 13)


Merci tout simplement Ex-Sam de savoir reconnaitre le pour et le contre :P

Serge à Toi la continuation du débat et merci pour ton article. ;)

Le Panda

 


lenfoire Le 1 novembre 2007à 10h48min (commentaire N° 14)


J’ai beaucoup aimé le :
« Le « bon » Nicolas Hulot, la brute José Bové et le truand Al Gore. »
Il faut des leaders charismatiques pour secouer l’apathie de l’habitude.
Etre écolo n’est pas faire partie d’un parti. C’est comme s’il existait un parti politique « Les mangeurs, buveurs associés (les MBA)». L’écologie est parallèle à la Droite, au Centre et à la Gauche.
Les indices de déraillements de ce qu’à réaliser l’homme en quelques petites années sont évidents. Les repousser en les ignorant, est de la connerie.
Personnellement, je m’accorde une certaine confiance dans ce rapprochement entre la nature et cet homme pollueur. S’il y en a quelques uns à prendre le mauvais chemin idéalisé par d’autres, ils ne sont pas tous des kamikazes. L’esprit de précaution dans les entreprises humaines devrait être le maître mot.
La Sciences nous permet de tout (ou presque) faire sur notre terre. La question à se poser, c’est pourquoi et à l’avantage de quoi, de qui ?
La peur est constructrice d’un futur en souplesse. Celui qui l’ignore perd une chance de creuser le bon sillon au profit d’une voie de traverse casse gueule.
Le progrès est construit d’une certaine « peur » comme un chanteur qui a le trac en coulisse même après des années de répertoire.
L’esprit d’innovation, la création, l’originalité, je suis à 100% pour mais il faut canaliser un tant soit peu.
Le meilleur de l’homme se retrouve dans certaines personnalités, pas dans la totalité du palmarès complet.

Quelqu’un peut me donner une définition du « Grenelle de l’environnement». J’ai dû rater une marche quelque part dans mon Nord.

 


Exsam Le 1 novembre 2007à 12h06min (commentaire N° 15)


Salut l’Enfoiré,

“Quelqu’un peut me donner une définition du « Grenelle de l’environnement». J’ai dû rater une marche quelque part dans mon Nord.”

C’est comme le Grenelle des salaires, sauf qu’on a rien gagné à la fin.

 


weidmann Le 3 novembre 2007à 18h13min (commentaire N° 16)


à Patrick,

Le sens du combat (et de ce livre) d’Allègre, c’est de faire des constats honnêtes de la situation climatique et environnementale mondiale ( y compris en disant “je ne sais pas” quand il ne sait pas) et, à partir de là, proposer des solutions pour s’y adapter.

Comme Jean-François Revel,avant lui et dans un autre domaine, il se heurte au mensonge de ceux qui recherchent du pouvoir et de la notoriété, quitte à dire n’importe quoi.

On revient à la question de la connaissance inutile, dont nous avons déjà parlé il y a quelque temps, suite à l’un de mes articles dans Vent d’Auvergne.

 


weidmann Le 3 novembre 2007à 18h22min (commentaire N° 17)


à Lenfoiré

La peur peut aussi permettre, parfois, une prise de conscience salutaire. Comme celle du savant Oppenheimer regardant l’explosion de la première bombe atomique.

Mais ici, il s’agit de gens qui utilisent ce sentiment, bien humain, pour faire passer un certain nombre d’idées fausses et imposer des contraintes aux individus. C’est un moyen de propagande parmi d’autres dans la panoplie des idéologues.

 


Le Panda Le 3 novembre 2007à 19h13min (commentaire N° 18)


@ Serge bonjour, et tous aussi;

Le sens du combat de Jean-François Revel, tu sais combien il me tient à coeur.

Nous avons en étant trés proche l’un de l’autre dans nos articles sur la pensée et la valeur “indiscutable” de Jean-François Revel une similitude.

Nous ne nous étions pas concertés et nos articles rendaient un hommage mérité indéniable de ce grand homme que je garde toujours en lien pour apprendre la connaissance inutile.

Ici, tu trouveras des pours et des contres, il faut savoir accepter le droit aux différences, je me battrais toute ma vie pour ne pas considérer les gens en fonction d’un moment donné; mais en fonction d’une idéologie poursuivie.

Celà tu le sais, Serge, pourquoi t’écrire celà dans le contexte du billet publié sur la conception de l’écologie de Monsieur Allègre.

Simple à comprendre et tu sais le faire. Clermont-Ferrand est notre ville, même lorsque nous sommes ailleurs.

La municipalité n’a pas changée depuis pas loin de 60 ans, car justement il me semble à mon modeste avis, que l’on se doit d’agir dans l’action de tous et non dans un intêret partisan. Notre meilleur atoût, à nous tous reste notre bulletin de vote. La majorité des villes de France sont en faillite, lui l’Etat Non, la France est, puis reste un pays riche dans tous les sens du terme. Il ne faut pas chercher des “alliances” par convenances mais par convictions, celà attire le respect.

Nous battre par des actions que la majorité des français tente d’ignorer je m’insurge à défendre ce que mes maitres m’ont enseignés en diverses disciplines.

De la presque majorité des bloggeurs auvergnats, nous sommes pratiquement les seuls à nous êtres respectés y compris si parfois nous ne sommes pas en accord et de celà et du reste je t’en remercies.

Penses-tu que l’on puisse écrire la même chose de toutes ou tous qui à force de se battre pour des positions personnelles provoquent rages et indignations.

Mais lorsque la table est dressée on mange ce qu’il y a ou bien en quitte la tablée sans bruit. Tu sais à quel point j’ai apprécié et je le confirme ta venue parmi nous.

Claude Allègre par son ouvrage tente de prouver en disant “je ne sais pas” ce qu’il ne savait en bien d’autres circonstances et tu vois ce que je veux dire.

Serge, à partir souvent d’un contexte minime on fait constater que son chien ou celui du voisin à la rage et on le jette.

Tu le sais et celà est toujours en ligne, j’ai été le 1er à dénoncer les 87 “faux” engagements de la municipalité clermontoise. J’ai eu ce document en exclusivité, je l’ai rendu Public avant tout autre média. Pour cela nonbreux sont celles et ceux qui m’ont portés aux nus, puis balancer de leur sphére car je refusais d’opiner pour leur combat de “droite” comme de “gauche” j’ai toujours gardé mon indépendance par loyauté à mes ami(e)s dont tu fais partie et j’ose espérer que la réciproque est vraie.

Voila j’ai servi pour la cause publique le mensonge politique et celà d’oû qu’il vienne je continuerai de le faire, de le combattre sans relache.

Mais je reste aux côtés de gens qui comme toi ont toujours défendu les “vraies valeurs” souviens-toi, merci lorsque tu voulais jetter l’éponge, jai été moins long que ce jour mais j’étais là et je réponds toujours présents lorsque le collectif primme sur l’intêret nocif de certain(e)s.

J’ai y compris prit la défense de la conseillére municipale de droite, lorsque dans sa “vie” privée s’est introduit : l’effronté et je maintiens ma position, je suis toujours là lorsqu’une “injustice” est présente.

Je crois que tu le sais.
A présent que ces quelques explications sont publiques dans ce collectif que j’ai créé en subissant des pressions pour aller dans un sens ou dans l’autre, j’y ai opposé une fin de non recevoir.Combien m’ont entendu j’ai prêché non dans le vide. On n’arrive jamais à toutes les fins que l’on souhaite, mais il faut s’armer pour la transparence et je tente de le faire.

Mes ami(e)s je les aime avec leurs défauts et leurs qualités; mes ennemis je les respecte lorsqu’ils acceptent que l’on ne soit pas toujours en accord avec leur idées.

Les autres chacun vie sa vie et j’ai le sentiment profond tout comme toi parfois de lutter à faire comprendre les connaissances inutiles.

Merci Serge par ton interrogation de m’avoir permit de dire ce que je pensais en faire un billet ce qui est loin d’être exclu, sur la valeur des duperies que l’on tente de nous faire avaler.

A présent que cela est dit revenons et débattons quant tu le veux sur le livre d’Allègre ou sur n’importe quel autres sujets.

Bien à toi, à te lire..restons honnêtes nous le pouvons.

Trés amicamelement, ton Ami, Patrick dit Le Panda.

 


Le Panda Le 4 novembre 2007à 12h29min (commentaire N° 19)


Serge bonjour,

je me devais de t’écrire ce qui se trouve c-dessus. A présent revenons à Revel si tu le veux bien. Je me contente de le citer, pour élargir le débat.

LA CONNAISSANCE INUTILES
========================

Nous vivons et nous allons vivre toujours plus dans l’ére de l’information, répète-t-on à chaque jour. Il est vrai. Jamais autant d’hommes n’ont eu accès à une telle masse d’informations et, plus généralement de connaissances. Jamais la communication n’a été aussi abondante, aussi rapide, aussi présente partout. Jamais donc en thérie, les décideurs politiques, économiques, sociaux, culturels n’ont travaillé dans de meilleures conditions, depuis les origines de l’humanité. Les opinions publiques, disposent de tous les éléments necessaires pour bien juger leur dirigeants et s’orienter. le monde devrait, par conséquent, ne s’être jamais mieux porté qu’aujourd’hui. Or chacun sait à bien des égards il n’en est vrien. Pourquoi? Question cruciale. Jean-François Revel l’analyse, l’examine. La connaissance ne nous fait pas défaut, mais voulons nous l’utiliser? La communication est-elle le contraire de l’information. L’auteur passe en revue la situation de l’information en s’appuyant sur une vaste enquête internationale, parsemée de faits innatendus et de souvenirs personnels. Il tire toujours ses exemples de plusieurs pays à la fois, de plusieurs cultures et systémes politiques. l’information, bien sûr c’est d’abord l’explosion de la presse et des médias, mais c’est aussi la connaissance scientifique, c’est aussi l’éducation, c’est aussi la production culturelle, ce qui pose le problème du rôle des intellectuels dans nos sociétés, celui du poids de l’idéologie ou de la désinformation. Construire pour fonctionner graâce à la connaissance, notre civilisation est-elle viable si elle refuse de s’en servir? Dans la lignée de la “Tentation totalitaire” et de Comment les décraties finissent”, avec la même force polémique et démonstrative, “la connaissance inutile” est également une réflexion philosophique sur ce que souhaite ou ne souhaite pas, au fond d’elle-même, la nature humaine.

Ce texte est un extrait de l’ouvrage La connaissance inutile, d’un de mes maîtres à penser. Merci à lui.
Serge pour revenir au véritable sens du débat voilà de quoi argumenter

 


Le Panda Le 4 novembre 2007à 12h34min (commentaire N° 20)


Je poursuis en te disant j’ai des réserves comme entre autres:

Matière à Rire de Raymond Devos ou Dessine-moi une planéte d’ANTOINE WAECHTER avec lequel j’ai déjeuné lors de son passage en Auvergne il est venu à moi pas l’inverse et j’ai répondu à son invitation.

Ici les studios à vous Monsieur Serge W.

Amicalement,

Le Panda citoyen du monde pour sa vie.

 


lenfoire Le 4 novembre 2007à 15h07min (commentaire N° 21)


Bonjour Claude,

Hasard du calendrier (et surtout de ma volonté), j’aurai un article en fin de semaine qui tournera autour de cette histoire qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.
Ce ne sera pas une affaire de droite, de gauche ou d’ailleurs.
Ce sera plutôt un style enfoireux venant d’en bas vers un haut qui, lui, ne comprend pas toujours où se trouvent les problèmes. Je n’en dirai pas plus évidemment. J’aime les semi-surprises. Mon article “Point mort” était en contre point à ceux de Le Chat et de Taverne.

L’humour, j’adore mais il faut savoir maintenir autre chose que l’église au milieu du village. Moi, dans mon village, j’en ai pas d’église.

Autant savoir. Bon dimanche.

 


Le Panda Le 4 novembre 2007à 19h01min (commentaire N° 22)


L’enfoiré t’es un menteur,

tu seras jugé pour cela, je vais de pas envoyé un courrier à Bruxelles rapportant tes propos sur l’églisse de ton village Bruxelles. Ou paye au clergé la taxe des “pauvres”

Autant en emporte le vent….

 


weidmann Le 5 novembre 2007à 18h45min (commentaire N° 23)


Je savais Patrick que ma référence au livre de Revel ne te laisserait pas inactif.
Dans le même sujet, Michel de Poncins n’y va pas avec le dos de la cuillère, dans un récent article du Québécois libre,intitulé” La dictature écologique”. Bigre! A lire:
http://www.quebecoislibre.org/07/071104-4.htm

Au passage, il évoque le Grenelle de l’environnement et fait une référence à un autre Grenelle, en 1968:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accords_de_Grenelle
Cela pourrait sans doute éclairer la lanterne d’Exsam.

 


Le Panda Le 5 novembre 2007à 21h23min (commentaire N° 24)


Serge, pour ton information,

Ex Sam ne s’éclaire pas à la lanterne il boit son contenu avec Finael. Prends connaissance de sa recette dans le billet du Chat, àéclater la dinde de rire, j’avoues j’ai pas essayer lol mdr

Je reviendrai échanger avec toi et les autres sur les vrais valeurs de la conaissance inutile.

Le grenelle de l’environnement c’est pas pour Marcel ca va chauffer roulez roulez qu’ils disaient….

Je constate que tu as su me faire réagir c’est bien

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h23min (commentaire N° 25)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 




Spécial Toussaint , les saints méconnus
Par LE CHAT le 31 octobre 2007

J’avais déjà titillé les suceptibles du vatican avec mon dernier article , mais à la demande de Patrick le Panda mon ami , je vais risquer pour vous l’excommunication ! enfin on pourra pas me dire que le sujet n’est pas d’actualité en ces temps de béatifications massives !

Demain c’est la Toussaint . Les fleuristes vont booster leur chiffre d’affaire avec la vente de ces choux fleurs de cimetière que sont les chrysanthèmes , car nombreux sont encore les français allant chaque année honorer leurs chers disparus . Mais , la Toussaint , c’est la fête de tous les saints , même les plus anonymes ,ceux dont on ne parle pas au catéchisme , qui n’ont pas droit à un jour particulier dans le calendrier ; Lorsque vous vous promenez dans les campagnes , qui n’a jamais songé en voyant le nom de certains petits patelins , que vraiment au temps jadis , les saints portaient des prénoms à coucher dehors , par ex Saint Folquin (62) , Saint Aygulf (83) , Saint Gingolph (74) , Saint Ouen (93) etc etc etc …Je vous dis pas la honte que se taperaient nos mioches à l’école affublés de pareils sobriquets ! Mais voulant leur rendre hommage , aidé par le bigot Renaud et l’abbé Cassine , voici quelques uns de ces saints et saintes méconnus qui seront fêtés dans l’anonymat du premier novembre , avec souvent une fin tragique comme bien des élus . Beaucoup n’ont pas l’aura du célèbre Saint Glinglin , qui mourut d’ennui à attendre le retour du Christ ,ni la notoriété de la chaste Sainte Nitouche , mais apporteront au lecteur un peu d’hilarité au milieu de la grisaille de l’actualité . Voici pour vous dans l’ordre alphabétique :

- Sainte Axe : Patronne de l’orientation ; elle mettait tout le monde dans le droit chemin

- Saint Biose : il fait des merveilles dans l’œcuménisme , ne voulant vexer personne

- Saint Bol : moine dominicain, connu pour sa coiffure, la célèbre coupe au Bol

- Saint Cérité : personne ne put douter de sa foi

- Saint Crone : il fut toujours ponctuel à la messe , jamais à l’avance , jamais en retard

- Saint Cope : tellement euphorique dans la foi qu’il s’évanouissait à chaque prière

- Saint Dic : fut liquidé après avoir fait faillite

- Saint Dical : Patron des manifs , mourut en martyr foudroyé par une bombe lacrymo

- Saint Drome : fit de nombreuses conversions . On dit Drome adhère !

- Sainte Etique : fut convertie par Saint Thétiseur en Extasie . Fut la première à atteindre le paradis artificiel

- Saint Gland : un vrai chêne, avait beaucoup de répartie dans ses prêches

- Saint Glé : simple d’esprit , fut désigné propriétaire du royaume des cieux

- Saint Gleton : patron de la solitude ; mourut seul et abandonné de tous

- Saint Gulier : se fit remarquer en s’opposant au plurielles

- Sainte Hure : vécut en parfaite ascète et combattit l’hérésie des matérialistes , patronne des ermites . On dit faire Sainte Hure

- Sainte Igrafie : mourut irradie lors d’une exploration intérieure

- Saint Paty : fit ami-ami avec tout le monde , même avec ce diable de Mike Jagger ( Saint Paty for the devil )

- Saint Plicité : découvrit la sagesse en se prenant pas la tête

- Saint Phonic : fini chef d’orchestre de la musique céleste

- Sainte Ralinge : finit suspendue à une patère

- Saint Thétiseur : patron des disc-jockeys .mourut les tympans éclatés en voulant évangéliser trop près des baffles

- Saint Thol : le champion des onctions divines . Fit du bien là où ça faisait mal

- Sainte Tillante : éclaira les païens de sa lumière divine , s’est éteinte quand on appuya sur l’interrupteur

- Saint Turon : un vrai martyr , fini clouté puis bouclé

- San Chemise et San pantalon : patrons des stripteaseurs, vécurent en Espagne dans le dénuement et le dénudement

Après avoir écrit ces paroles impies , je finirai sûrement en enfer , en tant que chat on a l’habitude et je terminerai cet vie ici en martyr , mort de rire !

 

15 Commentaires sur ce billet

lenfoire Le 31 octobre 2007à 13h23min (commentaire N° 1)


Salut Minou,

Je connaissais ton texte évidemment. Pourtant, à chaque fois que je le lis j’en rigolle et j’essaye d’en trouver d’autres de ces “gentilles personnes”.

Samedi, sur mon site, il y aura du plus sérieux, quoique…

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 13h31min (commentaire N° 2)


Merci ,Guy ! Patrick m’a dit que ce texte méritait
d’être republié sur ce site pour que les saints aient toute l’aura qu’ils méritent !

j’ai ce matin discuté avec des chauffeurs autrichiens qui m’ont parlé d’un Sankt Sion ,
qui distribuait à tour des bras les avés et les paters à la fin de la confession

 


marcel Le 31 octobre 2007à 13h34min (commentaire N° 3)


Lançons-nous:
Saint doux:né en Graisse et connu pour son onctuosité
Saint Gé:protecteur des imitateurs
Saint foin:patron des moissonneurs qui se célèbre en août mais vécut comme une plante toute sa vie.

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 13h58min (commentaire N° 4)


@marcel

merci pour ces trois petits nouveaux que Benoît
devrait populariser un peu plus

un peu d’oeucuménisme , les musulmans ont aussi leurs saints hommes méconnus dont le mollah Son , qui s’endormait sur le tapis de prières

Les juifs ont le fameux rabbi yetoienvitesse , qui
savait consoler les veuves éplorées !

 


marcel Le 31 octobre 2007à 14h16min (commentaire N° 5)


Que penses-tu du rabbin “des bois” protecteur
des opprimés,de l’iman “ité” célèbre pour sa bonté
planétaire?
Zut,je suis en panne de saints.
Il faudrait chercher du côté des pères qqchose(père pendiculaire,etc…)

 


LE CHAT Le 31 octobre 2007à 15h46min (commentaire N° 6)


@ à tous et à toutes

j’ai pris une semaine de congés bien mérités et reviendrai le 8 novembre avec d’autres idées d’articles dans mes bagages …

Merci pour tous vos commentaires passés , présents et futurs , on peut vraiment dire qu’on
a des fils où règne la politesse et la bonne humeur sur ce forum !

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 17h14min (commentaire N° 7)


@ Le Chat, Marcel et les autres,

Moi Benoit, je sais plus combien après celui en cours: Panda 1er je vous taxe d’arbitraires et je vous excomunie TOUS et sans Purgatoire.

Nous sommes je le crois une bande de renégats.

Bonnes vacances au Chat mais qu’il profite de ses vacances avant de subir la “bastonade” plat du :

Saint Baston

Le Saint Panda

 


marcel Le 31 octobre 2007à 18h52min (commentaire N° 8)


Précipitation immédiate des blasphémateurs de saints dans les escarboucles de l’enfer.

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 19h11min (commentaire N° 9)


Unissez-vous unissez-vous qu’il disait Le Chat, résultat je me fais battre non mais attendez le 1er jeudi des cendres

Le Panda chauffe Marcel et les pulls

 


taverne des poetes Le 31 octobre 2007à 20h15min (commentaire N° 10)


Salut le chat !

Il y a de la concurrence ! J’ai publié moi aussi un texte sur les saints. Avec des vers à six pieds s’il-vous-plaît !

 


Gasty Le 31 octobre 2007à 23h29min (commentaire N° 11)


Et dieu dans tout ça ?

Par Jupiper ( et par Saintol)

 


Le Panda Le 1 novembre 2007à 00h16min (commentaire N° 12)


@ Gasty,

Par Jupiter quel mal aux dents :(

Le verbe saintolé se léve au coude où au Pied?

Le Panda

 


Les Voix du PANDA » Blog Archive » Point mort Le 2 novembre 2007à 10h22min (commentaire N° 13)


[…] mourir de rire, ce ne serait pas mourir pour rien. Cliquez ici, ce serait déjà une bonne […]

 


Réflexions du Miroir Le 2 novembre 2007à 10h25min (commentaire N° 14)


Point mort…

Une fois n’est pas coutume, je me lance dans le “morbide”. Non, ne me quittez pas. Le magazine “Science et vie” du mois d’août 2006 a initié ma réflexion à l’époque. Alors, pardonnez-moi, car je n’ai pas péc…

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h22min (commentaire N° 15)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 



Tous saints à la Toussaint !
Par taverne des poetes le 31 octobre 2007

Saints trop payés de Saint-Tropez

et que d’un pas Saint Paul devance,

saints habitués de Saint-Germain,

tous saints sur la piste de danse.

***
Saint Médard et Saint Barnabé

qui font la pluie et le beau temps,

saints Pierre -Paul - Jacques et autres Jean,

les saints se fêtent simplement.

***

Tant pis si quelques ivres saints

blessent la langue et la syntaxe,

fustigent même la sainte taxe.

Ils n’outragent pas le Livre saint.

***

Saints Amour, Aimé, Désirée,

voilà la mienne trinité !

Nourris au sein d’la bonne église,

beaucoup de saints font des bêtises.

***

Les saintes aussi s’imbibent hélas !

Elles en oublient la sainte bible.

Des prunelles saintes qui scintillent,

ça ne laisse pas les saints de glace.

***

Sainte Thérèsee à Saint Ignace

s ‘intéresse comme à sa tignasse.

Et Saint Eloi est en émoi.

Saint Thomas n’en croit pas ce qu’il voit.

***

N’en déplaise à sainte Nitouche,

beaucoup de saints ont bonne bouche.

Un toulousain du Venaissin

a même pu toucher son sein !

***

En résumé pour faire succint,

tout allait bien au saint des saints

quand arriva un capucin

qui versa l’huile de ricin.

***

Un peu cinglé il faut le dire,

il était entré sans blanc seing.

Moralité : pour vous servir,

appelez dieu et pas ses saints !

La Taverne des poètes.

 

13 Commentaires sur ce billet

Le Panda Le 31 octobre 2007à 20h31min (commentaire N° 1)


La Taverne des Poètes,

Tavernier à boire, il a une lutte entre un vrai poète je crois de bretagne, et un chat qui cherche des Saint bastons…

Bienvenu au Club….

Moralité pour te servir cher Paul, un peu cinglé Le Panda QUI en notre seing blanc te recevons. Que te voilà bien servi, j’en appele donc au diocése de toutes les paroisses pour bénir les saintes.

A bientôt…..

 


taverne des poetes Le 31 octobre 2007à 22h02min (commentaire N° 2)


Salut Le Panda. Je ferai gaffe au chat : il a une épée !

 


Le Panda Le 31 octobre 2007à 22h10min (commentaire N° 3)


Oui il doit aussi se méfier de toi tu as la bretagne

Des lunettes et surtout une “guitare” pour lui jouer la sérénade

Le Panda

 


Gasty Le 31 octobre 2007à 23h18min (commentaire N° 4)


@ la taverne

Je vous dis encore pour vrai que si l’on veut boire toutes sorte de vin et de toutes les façons sans être ivre, alors il faut, au matin, déjeuner d’une pomme sûre et boire un trait d’eau fraiche, et sans faute de tout le jour on ne sera ivre.

Joly Treue la fille du mouscaille ainsi répondit que son père ne fut jamais ivre du vin qu’il but, parce qu’il réclamait toujours saint Nicolas en toutes ses requêtes.

( Extrait des évangiles des quenouilles )magnifique ouvrage

 


Le Panda Le 1 novembre 2007à 00h06min (commentaire N° 5)


La Taverne prend garde

Le chat doit saintjubilé le R.F.C. Lens est qualifié sur le score de 2 à 1 pour les quarts et Lyon vient de battre Caen 3 à1 à quand rendez-vous au bistrot de Gasty?

Le Panda

 


lenfoire Le 1 novembre 2007à 10h21min (commentaire N° 6)


Bonjour “Poète des Tavernes” ou “Tavernou”,

Voilà les noms que je te donnais, Paul, dans “un ailleurs récent”.

Ainsi, tu as fait le pas…
Bienvenu sur cette antenne neuve qui cherche encore certains raccords mais qui s’est révèlée très rapide à prendre place (parole d’informaticien).

Le “y-a qu’à” est là en sus.
Ici, tu n’auras pas une “girouette avec miroir intégré” !!!
Mais j’arrète ici, il pourrait se reconnaître.
Les saints ont ça de bon que certains donnent des jours de congé.
Tu vas dire que pour moi ça ne change plus grand chose. Ouai…
Le suivant pour nous (et ça vous n’avez pas), c’est Saint Nicolas et le père fouettard.
A une certaine époque très ancienne, j’en étais un fan.

Pour le sujet en cherchant un peu: (extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_saints_catholiques)

>>>
Saint Achile à mal de talon,
Saint Amateur et son pseudo Saint Amad’o'ur
Saint Austremoine, l’usurpateur
Sainte Barbe, à ne renconter que très tard le soir
Saint Bassos, celui qui avait toujours peur mais en silence
Saint Bonaventure, pour un 5 à 7 par exemple
Saint Calimero, c’est trop injuste évidemment
Saint Cast, même la fin de son nom y est passé
Saint Celestin, l’estomaqué
Sainte Dévote, non, je ne donnerai pas l’adresse, déjà en main avec saint Donat
Sainte Douceline de Digne, très caline mais digne
Sainte Euphémie, non ce n’est pas un euphémisme
Sainte Félicité, palmares 105 médailles d’or
Sainte Fleur, mais sans odeur cette fois
Sainte Foy, n’a pas assez avec ses doigts pour compter
Saint Guy,

Je crois que c’était un bon endroit pour terminer ma quète. Si vous avez des idéesn n’héistez pas.

 


taverne des poetes Le 1 novembre 2007à 11h55min (commentaire N° 7)


et tu conclus par saint Guy ? Bravo ! Attention la saint Guy Liguili peut conduire à la danse de saint Guy.

Moi je cherche quelqu’une qui cherche à passer la corde au cou de Guy tard.

 


Exsam Le 1 novembre 2007à 13h16min (commentaire N° 8)


Salut La Taverne

L’absence du grand saint Eric Clapton, parmi cette parfaite assemblée, détonne.

 


Le Panda Le 1 novembre 2007à 16h51min (commentaire N° 9)


La Taverne,

ton souhait en ce jour de mille sabords par tous les Saints pourrait être rempli….Il semble aux derniéres informations que la fille de Guy Béart l’ex amant d’une ex 1ere dame de France est libre, veux tu que je la contacte?

Ex Sam, de toi je me méfie tu m’a coûté mon nez saint fuyant, ne prétend pas l’ignorer…fourberies sans scapins…

 


Exsam Le 1 novembre 2007à 21h09min (commentaire N° 10)


Le Panda

T’as pas eu le nez creux pour éviter cette sainte gamelle. C’est comme ça quand on a la tete dans le sac.

A part ces conneries, j’espère que ça va mieux.

 


Le Panda Le 2 novembre 2007à 00h24min (commentaire N° 11)


@ Ex Sam,

y’a pas de connerie, j’avais le nez creux, mais le pied maladroit.

Oin, tu parles je parle comme un homme avec une pince “à linge” bon mais rien de dramatique celà va aller mieux… enfin je l’espére pas de Saintplatre, ni de salpétre…grrrrrrrr

Le Panda

 


Le Panda Le 7 novembre 2007à 21h22min (commentaire N° 12)


Voilà,

je reviens j’en ai parlé à Guy, il n’a semblé pas plus surpris que celà le forum est ouvert depuis 37 jours.

72 pays, sont venus nous lire, je m’engage à rendre public d’ici la fin du mois le panel en % ET EN CHIFFRES AFIN DE ne leurrer personnes. Ou que vous ne croyez pas à un coup d’intox…c’est votre ACTION….

Il me faut savoir si celà n’est pas l’engouement du départ et si cela se confirme dans les 3 semaines à venir.

Quoi qu’il en soit merci à chacune et chacun de votre précieux concours du Canada, à la Belgique, aux U.S.A. Le Maroc, DES 5 continents et oui,ETC.

Je suis aussi trés content pour vous que vous soyez lus par de si diverses nations. Il ne faut jamais crier VICTOIRE suivons notre chemin à notre vitesse.

Bravo à chacun je voulais aussi que cela se sache.

Le Panda

Le même commentaire sera sur tous les derniers billets afin de préserver la démocratie “la vraie” car ces chiffres vous ne pouvez les avoir et ils ne prettent aucune contestation possible.

Pas de trucage, ni des chiffres sur-côtés, du réel!!

 


LE CHAT Le 8 novembre 2007à 13h01min (commentaire N° 13)


par tous les saints ! ça swingue chez st Pierre !

Bienvenue chez les voix du Panda , cher Paul !

j’ai trouvé un saint si exceptionnel que les
dames le fêtent tous les 28 jours , le fameux St Ours …..