Passé/Présent


Trente mille visiteurs par jour qui déambulent sur un rocher d’un kilomètre carré situé en Normandie, à la limite de la Bretagne. Le Mont-Saint-Michel est aujourd’hui le lieu touristique français le plus visité après Paris. Ce site exceptionnel, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite la célèbre abbaye construite au VIIIème siècle mais pas seulement. Dans l’unique rue commerçante du Mont, des dizaines de boutiques et restaurants dont la Mère Poulard, célèbre dans le monde entier pour ses succulentes omelettes. Le Mont-Saint-Michel, c’est aussi un juteux business que se partage une dizaine de familles qui entre elles ne se font pas de cadeaux. Rivalités, jalousies, ferveur et émerveillement, 3 équipes de 66 Minutes ont passé plusieurs jours dans les coulisses de ce lieu mythique et partagé le quotidien de personnages truculents qui font vivre le Mont-Saint-Michel.

“Les voix du Panda”, un site qui décoiffe
Le site Internet « Les voix du Panda » pour lequel j’écris ponctuellement des articles a pris, en quelques semaines, une dimension à laquelle -faut-il l’avouer ? – je ne m’attendais pas. Créé à l’image d’Agora Vox, le « journal citoyen » comme il se nomme, afin de montrer à ce grand frère un brin arrogant que la concurrence peut aussi se manifester dans ce domaine, le journal de Patrick Juan est en train de réussir son pari.

Il compte actuellement, outre les neuf rédacteurs fondateurs, une cinquantaine d’autres rédacteurs d’origines très diverses tant au plan géographique (il y a des cousins francophones de la Belle Province) qu’au plan des parcours de vie et des idées philosophiques (1). Ce journal par conséquent est assez éclectique mais c’est le genre qui veut cela : expression ouverte donc expression multiple.

Très vivant, très riche en contributions, il attire de nombreux commentateurs (« et tateuses », comme disait Thierry le Luron imitant Georges Marchais), à l’affût de la dernière mise en ligne pour donner leur avis. Parfois, on a l’impression que c’est à qui tirera le premier, notamment chez les créateurs du site, qui ont l’air de s’amuser comme des fous. J’en sais quelque chose. A chaque article que j’ai publié, j’ai dû me tenir en poste devant mon écran, tel une standardiste de l’ancien temps devant son tableau de bord, prêt à toute éventualité.

Enfin, c’est une mine d’informations en tout genre : flux RSS auxquels on peut s’abonner, vidéos sur les sujets d’actualité nationale et mondiale, liens vers les journaux et chaînes de télévision. Le fondateur numéro un étant auvergnat, les liens sont nombreux vers les sites et blogs de la région : institutionnels, politiques (Vent d’Auvergne y a sa place), sportifs, touristiques, culturels…J’en passe.

Le défi lancé à l’équipe Revelli-de Rosnay est en passe d’être gagné. Le site « pour ados boutonneux » selon l’expression méprisante d’un responsable d’Agora Vox, sans atteindre à la notoriété de son grand frère, prend jour après jour du galon. Jusqu’où ira-t-il comme cela ? Nul ne le sait, mais, vu son démarrage en trombe, on peut pronostiquer qu’il ira loin.

Serge Weidmann
(1) voir le commentaire du Panda, qui nous donne des informations supplémentaires, après mon article précédent concernant Mme Giscard d’Estaing (?)
Adresse du site : https://www.panda-france.net/

Qui seront les prochains ? Les guignols de l’info ?