диета форум

UN SUBTIL PARADOXE

Lis moi avec webReader

PRESIDENTIELLE DERRIERE OU DEVANTIl me semble, non cela serait parler en langue politicienne, sentant venir ce moment, il était sorti sur ce site un article qui comme Nostradamus laisser augurer de l’intention à l’action.

Aucune fantaisie un réalisme qui vaut ce qu’il faille dans ce monde, ou l’Association vieux jeunes est la démonstration du Salaire de la Peur qui n’existe plus.

Pour mieux comprendre peut-être la fantasia qui se prépare pour ceux qui ne le connaisse pas découvrons qui est Emmanuel Macron, avant, pendant, puis qui sait après !

Jusqu’à présent ou presque tout semble lui sourire.

A ne pas ne douter il sait et fait mieux que quiconque une rentrée En Marche chez les jeunes surtout trentenaires qui représentent les forces vives de la France.

Dans moins de temps qu’il ne faille pour le dire, les Médias de bonnes intentions mêlés aux Instituts de Sondages vont surement faire de ce subtil paradoxe l’Alaï d’une valse à plusieurs temps, mais avec la perte Du Beau Danube Bleue.

A ne pas en douter les obstacles vont commencer mais la simple question reste de savoir pour qui et à partir de quand ?

Il est libre de tous mouvements, il semble difficile d’entrée de penser que sa liberté d’expression soit aussi rapide que certains puissent le croire.

La droite dite traditionnelle en plein combat !

La gauche en plein flagrant délit les doigts prît dans un pot de confiture !

Quoi qu’il en soit, il n’y avait plus de choix, mais l’émission Capital a fermé ses portes, cet été ce qui ne coupe en rien la valeur des reportages effectués qui laisseront des traces indélébiles.

MON COEURA présent le livre prévu de sortie en Octobre 2016, donnera le Cap de la Bonne ou La Mauvaise Espérance pour 2017.

En l’instant nous sommes en pleine inconnu sur le titre, les brides lâchées en divers lieux laissent penser qu’il y aura un passage expliquant pourquoi il a démissionné !

Il a désormais les mains libres. La rumeur d’un départ d’Emmanuel Macron de Bercy courait depuis des mois. Mardi 30 août, le ministre de l’Economie a finalement présenté sa démission à François Hollande, qui l’a acceptée.

Comment s’est décidé ce claquement de porte, dont on ignore encore s’il signifie une entrée en lice dans la course présidentielle ? Récapitulatif en trois étapes.

En avril, il lance son propre parti 

A en croire L’Obs, Emmanuel Macron songe dès la fin de l’été 2015 à créer son parti.

Il rêve alors d’ajouter le Travail à son portefeuille de l’Economie, c’est Myriam El-Khomri qui obtient le maroquin, après le départ de François Rebsamen. 

Lorsqu’est abandonnée l’idée d’une loi Macron 2, en janvier 2016, le ministre de l’Economie juge que la coupe est pleine et veut quitter le gouvernement.

Le chef de l’Etat l’en dissuade, selon L’Obs, en lui donnant toute latitude pour s’exprimer.

L’ancien banquier en profite pleinement.

Il multiplie les piques contre la gauche et le gouvernement, et finit par annoncer officiellement, le 6 avril, la création de son propre mouvement, En marche !

Parallèlement, il cultive son image people.

Le 14 avril, il fait la une de Paris Match avec sa femme Brigitte.

PAS POUR DEMAIN TROP DE FRIC EN JEULa photo illustre un titre qui apparaît comme une provocation pour l’exécutif :

Ensemble sur la route du pouvoir.

La rumeur enfle : Mediapart avance que le ministre va démissionner le 10 juin, Le Canard enchaîné évoque la date du 12 juillet.

En juillet, il est sur le point de partir !

Bingo ? Pas vraiment.

Le 12 juillet ne marque pas le jour de sa démission, mais du premier meeting de son mouvement En marche !

À la Mutualité, dans le 5e arrondissement de Paris.

Rien ne m’arrêtera, lance le ministre à ses supporters.

Le meeting dope les ardeurs de ses proches.

Selon Le Parisien, le principe, comme le calendrier de sa démission, a été acté dès le 13 juillet, au lendemain de son fracassant meeting, lors d’une réunion avec une petite dizaine de ses plus fidèles soutiens.

Une date, affirme L’Obs, est sur la table des réunions du premier cercle :

La fin du mois de juillet ou le début du mois d’août.

Mais les attentats de Nice, le 14 juillet, et de Saint-Etienne-du-Rouvray, le 26 juillet, empêchent Emmanuel Macron de passer à l’acte.

Impossible de paraître quitter le navire dans des circonstances dramatiques.

Le 10 août, le ministre s’offre à nouveau le luxe d’une nouvelle une de Paris Match, sur la plage avec sa femme.

Vacances en amoureux avant l’offensive, annonce l’hebdomadaire.

Le 30 août, il démissionne

L’offensive annoncée a lieu le 30 août.

Les conjurés, fidèles soutiens d’Emmanuel Macron, en auraient décidé ainsi cinq jours plus tôt, affirme Le Parisien.

La date apparaît optimale en termes de communication pour bénéficier d’un maximum de résonance juste avant l’effervescence de la rentrée.

Quelques jours plus tôt, pourtant, les proches du ministre assurent que rien n’est fait et qu’il faudra attendre octobre. 

Le président a-t-il été averti de ce secret apparemment bien gardé ?

Lundi 29 août au matin, il voit en tête à tête Emmanuel Macron, raconte Le Parisien, et le somme de choisir entre le gouvernement et ses ambitions personnelles.

Emmanuel Macron hésite. Il ne donne pas sa décision et demande un peu de temps.

Le chef de l’Etat le lui accorde mais il se fait sa conviction dans la journée : son ministre va démissionner, relate Europe 1, en précisant que François Hollande prévient alors Manuel Valls. 

La nuit du 29 au 30 août, le quotidien économique Les Echos annonce le départ imminent du ministre. Emmanuel Macron appelle en début de matinée le chef de l’Etat pour lui annoncer que sa décision est prise.

A 15 heures, il vient lui présenter sa démission. 

LA PHOBIE DES ARMESReste à savoir pour quoi faire.

S’il s’est montré prolixe, sur TF1, pendant plus de 25 minutes, il a refusé de dire s’il était ou non candidat à la présidentielle.

Selon L’Obs, il ne prendra pas sa décision avant décembre ou janvier.

Le pari n’a rien d’évident : les sondeurs le répètent en chœur, Emmanuel Macron plaît à un public âgé, aisé, et pas franchement de gauche.

Donc, conclut le directeur Opinions d’Harris Interactive, Jean-Daniel Lévy, dans une interview à Libération, il ne parle pas à l’ensemble de la gauche, ni même à l’ensemble des Français.

Il y a de quoi se détrompez et les faits vont peut-être le démontrer.

Il vise juste et l’application à deux reprises de l’article 49 alinéa 3, qui a failli faire tomber le Gouvernement risque fort de fermer les portes à tous ceux qui depuis plus de trente années ne font que ce qu’ils veulent.

Un dicton existe il faut mieux être riche et en bonne santé ! Que pauvre et malade !

Il connait les antres du pouvoir à présent reste à savoir la recherche ou la pêche aux voix risque de le mener

Quant aux phénomènes dont la façon ou la Justice est rendu en France et le nombre de fois où elle est condamnée semble loin de s’éteindre.

Une réponse simple fusse elle n’est pas la seule nation, effectivement, mais les kamikazes ne sont pas uniques non plus, ce n’est pas une raison pour les laisser agir à leurs convenances.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), dont le siège se situe à Strasbourg, veille au respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales prévus dans la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales , signée par les Etats membres du Conseil de l’Europe.

Ainsi, la Cour peut-elle être saisie par tout justiciable qui s’estime victime d’une violation, par l’un des Etats contractants, d’un droit ou d’une liberté reconnue par ladite Convention.

Toutefois le justiciable devra avoir épuisé l’ensemble des voies de recours au niveau interne avant de porter le litige devant la Cour de Strasbourg.

Des condamnations fréquentes :

LES COPAINS EN PREMIERPour la CEDH, la France est un mauvais élève.

Dernière condamnation en date : la Cour a condamné la France à dédommager les proches d’un jeune homme, tué dans le Var en 2008 par un gendarme.

Devant la juridiction, la douzaine de requérants appartenant à la communauté des gens du voyage, s’était plainte de la mort injustifiable de leur proche.

Les juges de la CEDH ont ainsi tranché, en partie, en faveur de la famille, considérant que d’autres possibilités d’action s’offraient au gendarme pour tenter l’arrestation, au lieu d’ouvrir le feu.

L’enquête, elle, a été menée correctement aux yeux de la CEDH.

Quant à la Cour de Draguignan, qui s’était chargée de l’affaire en France en 2010, elle avait acquitté le gendarme, jugeant son acte prescrit ou autorisé par les dispositions législatives ou réglementaires

Ce cas n’est qu’un exemple, mais il est emblématique.

 

La France a été condamnée 23 fois en 2011, et plus de 600 fois sur plus de 870 jugements selon les chiffres inscrits dans le rapport annuel de 2012, depuis la mise en place du règlement de la Cour Européenne en 1959, sa création date de 1949.

Les principaux domaines incriminés :

Premier chef d’accusation : la lenteur de la procédure, qui a valu à la France, selon les documents officiels de 2012, 281 condamnations au total.

L’article 6 de la Convention est également souvent en cause : il garantit le droit à un procès équitable.

ON NE SAURA JAMAIS LA VERITELà encore la France a commis 257 infractions sur ce point.

Concernant le droit à la liberté et à la sûreté (article 5), l’Hexagone s’est rendu coupable de 54 infractions.

Dans l’ordre ensuite, la France a été confrontée 34 fois à des infractions pour violation du droit à un recours effectif (article 13) un justiciable doit avoir la possibilité de saisir une juridiction nationale en cas de violation de l’un des droits prévus dans la Convention européenne, 30 fois pour violation du droit au respect de la vie privée et familiale (article 8) et 28 fois pour violation de la liberté d’expression (article 10).

Elle a enfin été jugée responsable de 22 violations de l’interdiction des traitements inhumains ou dégradants (article 3).

Cela effectivement place la France, l’Europe dans une position d’une refonte presque totale par un changement de République, faut-il encore que les élus possèdent le courage de mettre en place les applications indispensables.

Ne perdons pas de vue que la Justice est un des trois logos qui figurent sur l’ensemble des mairies en France.

La faiblesse et la fuite des capitaux du savoir s’expliquent par le pouvoir financier face au droit de savoir, ce qui explique que la majorité des jeunes entrant aux portes des facultés soient aussi méconnaissant de la culture des anciens.

Il suffit avec objectivité de savoir combien d’élèves en France ne savent pratiquement ni lire, ni écrient, 30% d’illettrés en France

Chaque année, lors de la Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD), des tests de lecture sont effectués parmi les appelés afin de tester le niveau national.

D’après un document officiel de l’Éducation Nationale, indique que 30% de ceux qui l’ont passé sont illettrés ; sachant que ces jeunes ont 17 ans et qu’ils ont passé 12 ans dans le système éducatif français, qui engloutit chaque année 17% du budget de l’État.

Belle performance !

Pourtant, les auteurs du rapport se congratulent de satisfécits mutuels, à tel point que l’on pourrait passer à côté de cet échec cuisant, et croire à une belle victoire de l’équipe olympique française de lecture.

UNE BALANCE JAMAIS STABLELe rapport annonce en effet 80.3% de lecteurs efficaces, ce qui fait tout de même 19.7% de lecteurs inefficaces, car il ne faut pas dire illettrés.

Parmi ces 80%, 10.3% sont des profils 5c, c’est-à-dire une population de lecteurs qui, malgré des déficits importants des processus automatisés impliqués dans l’identification des mots, réussit les traitements complexes de l’écrit, et cela en s’appuyant sur une compétence lexicale avérée.

Leur lecture est fonctionnelle grâce à une stratégie de compensation fructueuse.

Ils ont su adapter leur vitesse de lecture, relire et maintenir un effort particulier d’attention en dépit de leur mauvaise automatisation des mécanismes de base de la lecture.

 

Voilà une présentation plutôt bienveillante pour signifier que ces profils ne savent pas lire correctement mais qu’ils arrivent à corriger leurs lacunes grâce à une compréhension globale du texte.

Le texte qui était lu étant soit un article de magazine télé, soit un texte basique.

On n’ose imaginer les résultats avec des textes littéraires, voire même des articles de journaux.

La suite de la présentation du profil 5c est nettement moins positive :

La faible vitesse avec laquelle ils traitent les écrits marque la différence entre eux et les lecteurs du profil 5d.

Les lecteurs du profil 5c sont efficaces mais plus lents : en moyenne, les jeunes du profil 5c mettent 2,5 secondes à déchiffrer une paire de mots, contre 1,3 seconde pour les jeunes du profil 5d.

 

UNE MAIN DE LIBERTESLa question qui se pose pour ces jeunes reste celle des effets d’un éventuel éloignement des pratiques de lecture et d’écriture : les mécanismes de base étant insuffisamment automatisés, s’ils s’éloignent de toute pratique, l’érosion de la compétence peut les entraîner vers une perte d’efficacité importante dans l’usage des écrits.

Les sollicitations de leur environnement professionnel et social seront donc déterminantes. 

Les auteurs ont beaux essayé de cacher l’échec derrière un optimisme de façade ils sont quand même obligés de dire que les 5c lisent deux fois moins vite que les 5d pour déchiffrer une paire de mots.

Imaginons les résultats avec une phrase de littérature.

Quant à leur devenir, leur manque de pratique va provoquer une érosion de la compétence qui n’est déjà pas bien grande et donc une perte d’efficacité importante. 

Donc ces semi-illettrés à l’adolescence seront des illettrés complets à l’âge adulte.

Il n’y a donc que 69.7% de lecteurs complets, et 30.3% d’illettrés en France.

Ce taux nous fait revenir au milieu du XIXe siècle.

Une langue de bois soviétique

La culture soviétique qui emplit ce rapport est consternante.

On cherche vainement à dissimuler l’échec derrière des euphémismes et des litotes qui ne prennent pas : le mot illettré n’apparaît jamais dans le rapport, et on ne parle pas d’illettrisme  mais de « situation d’illettrisme, terme auquel les rédacteurs sont bien obligés de recourir une fois.

On évoque sinon des jeunes aux acquis limités et des jeunes en difficulté de lecture. Pour ceux qui liraient le rapport sans savoir lire les sous-entendus, cela pourrait peut être passer.

CPBNKAfUxxtcNnH-800x450-noPadUn déni de réalité

Dernier satisfecit, les résultats s’améliorent : La comparaison des données de 2011 avec celles de 2009 et 2010 indique une légère baisse du pourcentage de jeunes en difficulté de lecture : ils sont 10,4 % en 2011 contre 10,6 % en 2009 et 10,8 % en 2010. 

Plus que d’une baisse il faudrait surtout parler de fluctuation statistique dont on ne peut tirer aucun réconfort.

La comparaison avec les années antérieures à 2009 n’est d’ailleurs pas possible puisque les tests ont été modifiés :

Les tests ayant changé à partir de 2009, ces résultats ne sont pas directement comparables avec les années précédentes.

S’y on s’y essaye malgré tout on arrive à la conclusion que la situation s’améliore puisqu’il y a moins d’élèves en situation de difficulté de lecture.

Le niveau est-il en train de monter ? Non.

Mais constatant que les résultats obtenus étaient trop négatifs il a été décidé de revoir la modalité de passage des tests en les rendant plus faciles.

Casser le thermomètre est une excellente façon de ne pas mesurer la fièvre.

Il semble que la nouvelle modalité de passation, beaucoup moins scolaire, a fait notablement diminuer les mauvaises performances dues à des refus de répondre sérieusement aux exercices proposés.

JUSTICES ET AGRESSIONSD’une part, l’interactivité du procédé rend l’interrogation plus ludique, d’autre part, la pression temporelle exercée par le déroulement automatisé et commun des épreuves nécessite une certaine attention, même sur des tâches d’apparence simple.

Si le niveau continue de baisser, on veillera à produire d’autres tests.

Le chiffre de 30% d’illettrés en France serait-il donc minoré ?

Pour un paternalisme du XXIe siècle

Les chefs d’entreprise devraient s’effrayer de ces résultats, car même s’ils recrutent dans des métiers manuels il leur faudra obligatoirement du personnel sachant lire et écrire convenablement.

Devant la faillite de l’école, et ne pouvant rien attendre des réformes à venir, il leur est indispensable de financer des écoles indépendantes, afin de former convenablement les futurs employés dont ils ont besoin.

Puisque l’État n’est pas en mesure d’apprendre à lire à 30% de la jeunesse de France, c’est aux entreprises à recréer un paternalisme du XXIe siècle et à financer leurs propres établissements, comme l’ont fait Michelin, Wendel, Schneider et tant d’autres avant eux.

Ce sont ces patrons qui ont permis de vaincre l’illettrisme en France au XIXe siècle, et non pas les lois Ferry.

Si 30% des jeunes de France ne savent pas lire à 17 ans, il ne faut pas croire que les 70% autres sont des génies.

Quel est leur capacité à disserter, à analyser un document, à produire un rapport écrit, à avoir une ouverture sur les cultures du monde, quand ils ne sont pas capables de lire un manuel destiné aux Terminales de 1963 ?

hollande-valls-macronL’école est à financer par les entreprises, mais aussi les collèges et les lycées.

Il est trop facile aux chefs d’entreprise de se retrancher derrière ces piètres résultats pour dénoncer l’étatisme français et la faillite de l’école.

Que font-ils pour remédier à ce scandale ?

Que font les entreprises du CAC 40 et du SBF 120 pour lutter contre l’illettrisme ?

Que ne voit-on des fondations d’entreprise se créer pour financer des écoles libres en France ?

Ce sera beaucoup plus utile que de financer un art contemporain douteux ou de gaspiller des bénéfices dans du mécénat fumeux.

C’est à vous, chefs d’entreprise, de prendre les choses en main, il y va de la survie de votre entreprise, et de l’économie française.

Alors il faudrait et ces lieux portent bien leur nom La Jungle De Calais !

Lorsque la Laïcité puis la Liberté prenne à tour de rôle, la signification qui reste un sujet ne pouvant se traiter en un seul jet, cela démontre à coup sûr que nous y reviendrons.

?????????????????????????????????????????????????????????

Le Panda

Patrick Juan

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

To be or not 4

Lis moi avec webReader
SUPERJe m’excuse mais, savez vous que pour ce modèle politico-économique, vous n’êtes qu’une simple marchandise humaine à exploiter avec l’attrait d’une somptueuse résidence. Des soirées ‘privées’ bon chic, bon genre afin d’afficher entre vous qui est le plus soumis des convives.
Car pour maintenir votre niveau de vie, il est impératif de maintenir le système actuel, qui vous impose la soumission, par l’obligation de payer très cher votre bien être individuel en bon esclave. 
Toujours au prix de pensée librement dans ce terrorisme économique, allez les dinosaures, les beaux châteaux et les soirées mondaines cul-serré, c’est  bien beau pour les films de princesse à l’époque médiévale, la qualité de vie par le bien collectif ça ne vous tente pas?

 

Si vous pensez que le pouvoir collectif par le biais du gouvernement ne mérite pas votre confiance alors qu’il respecte ses obligations humanitaires de la déclaration de droits de l’homme, pourquoi l’économie secteur privé, serait plus digne de confiance, alors qu’il bafoue singulièrement la règle élémentaire de son rôle existentiel exiger par la société moderne depuis 1948 ?

Dans de telle conditions, peu ont pensée un seul instant que les mesures d’austérité sont un mal nécessaire et que la fameuse dette y trouve sa légitimité ? Y a-t-il un prêtre économique, banque, agence de notation, spéculateur, affairiste, actionnaire et tout le tralala, qui peu m’affirmer preuve à l’appui, que depuis ce temps. Toutes les réformes, réglementations et autres accords commerciaux dans l’intégralité ont été conçus pour rendre compte de l’unique obligation existentielle de l’économie, offrir un travail à chaque être humain.

À son avis, il n’y a aucun perdant avec le libre-échange. Pas même les petits travailleurs qui perdent leur emploi dans des domaines où d’autres pays sont plus compétitifs. « Qu’en cours de route, que certains secteurs doivent se réadapter, oui c’est vrai. Mais c’est ça le progrès. Ça marche comme ça. À moins qu’on veuille maintenir le statu quo dans tout ce que l’on fait dans la vie pis ma foi, il y a une époque où l’on dansait tout nu autour du feu », a-t-il lancé.

(1)

Respectueusement M » Johnson, si vous et vos collaborateurs n’avez pas modifié en profondeur le modèle politico-économique actuel, la libre circulation des capitaux et autres produits financiers entres autres. Votre conception du progrès vous fait danser tout nu autour du feu. Les ressources de la terre et la capacité de production de l’humanité est un circuit fermé, physiquement impossible d’avoir un apport extérieur pour l’économie virtuel dans la réalité en 2016. Comme l’exige le modèle politico-économique actuel, conçu dans la foulée de la découverte de l’Amérique pour libéraliser l’humanité de cette nouvelle réalité, qui offrait à l’époque, un continent entier de rendement positif à terme à découvrir.

L’économie concrètement pour remplir l’obligation de notre philosophie individuel de grand argentier que nous sommes qui se résume ainsi : si j’investis un dollar, je veux récolter un dollar trente sous à court terme. Créer des secteurs économiques bidons, offre de plus en plus de babiole pour innocent, organise une obsolescence volontaire de leur produit. Pour faire roulez l’économie, au détriment de tout. Blâmer les multinationales, les banques et tout se que vous voulez, tant et aussi longtemps que notre cœur désireras avoir un dollar trente pour son dollar. Absolument rien de tangible ne pourras survenir, c’est notre ligne directrice.

Prenez conscience que l’économie n’est pas malade, c’est inconcevable puisqu’elle n’est pas physique, elle est pure fiction, le néant, rien du tout, même un corps étranger tel un virus est plus vivant que ça. Par le fait même, la seule possibilité pour qu’elle le devienne est son hôte physique, l’humain. Si l’on perd confiance en l’économie, c’est que nous perdons confiance en l’humanité, donc en nous même. Dites moi, pourquoi cet acharnement pour votre trente sous à terme, pour plus de babioles ! Un peu innocent dans la réalité de terre mère et de l’évolution vous ne trouvez pas ? Cessez donc cette idiotie de faux culs prétentieux d’accorder plus de valeur à l’économie qu’à la race humaine. Par le fait même, vous ne faites qu’alimenter ce terrorisme financier avec le résultat, de vous mépriser puisque vous êtes humain.

Je crois que nous devrions nous poser des questions plus fondamentales, qui de mon point de vue seraient les suivantes : pourquoi nous séparons-nous, pourquoi cherchons-nous la solidarité seulement au sein de groupes composés de personnes qui nous sont proches ou qui nous ressemblent ? C’est parce que nous avons perdu nos universaux, nous avons oublié la leçon tant de Platon que d’Aristote pour lesquels il existe des universaux qui s’appliquent aux choses. Dans la mesure où nous avons laissé la croyance dans le monde objectif verser dans le pur subjectivisme, comment espérer un jour nous unir ? C’est pourquoi la véritable tâche politique est de retrouver ce qui nous relie, au delà de l’inepte discours contemporain sur les droits de l’homme. Le discours sur les droits est en effet toujours dérivé, il requiert un discours plus fondamental ; c’est pour cela que vous ne pouvez arbitrer entre des droits différents et pourquoi le droit ne peut vous dire ce qui est juste. Aussi, tant que nous n’aurons pas recouvert notre héritage – c’est à dire tant que nous ne serons pas revenus aux universaux – nous ne pourrons jamais aider personne, jamais réduire aucune division ni soigner aucun mal.

(2)

Eh oui, c’est plate en universaux comme ça d’être un humain. Pour vivre je bois, je mange, j’urine et je respire, c’est l’obligation existentielle de chaque être humain, que voulez-vous 7 milliards ainsi ! Pour les entités non physiques, les entreprises, banques, fonds d’investissement, etc. Les chanceux non pas ces restrictions ‘universaux’ pour vivre, l’unique source vivante de ses parasites sociétaires issue du droit civil est l’humain.

Pourquoi se soucier plus de leur viabilité financière, que de leur source de vie authentique ? Belle logique collective, le libre marché, la libre circulation des capitaux et leurs dérivés à condition bien sur, de convaincre la nature vivante en leur sein. Que pensée librement est néfaste pour eux, en leur offrant un prêt à pensée pour leur bien être, clé en main. Ce qui oriente nos critiques existentielles les plus virulentes vers leur ennemi naturel qu’est le gouvernement, qui n’a pas besoin d’aide pour se discréditer, il le fait très bien tout seul.

Mais c’est aussi plate pour l’économie d’avoir comme unique condition existentielle, d’avoir à offrir un travail pour chaque être humain. Rendre compte à la déclaration des droits de l’homme (art. 22 et 23), que voulez-vous, la noblesse de l’économie se trouve être le moyen d’échange des humains. D’offrir leur temps et leur aptitude en échange de la vie. Puisque vous avez pris la décision que l’alimentation, le logis et autre besoins fondamentaux, en clair notre survie, ne sont que de vulgaire marchandise exploitable.

Ils ont tout simplement oublier depuis 1948, d’adapter leur philosophie visionnaire, à la réalité quotidienne du commun des mortels. Devenant simplement plus avare, plus autoritaire, complètement aveugle à ce qui se dessinait à l’aube du nouveau millénaire. Suffisamment ébranler pour sortir de l’ombre qui leur assurait une certaine quiétude obtenue il y a quelques siècles. Risquant maintenant le tout pour le tout, un peu comme au poker, car leur conscience indique clairement, qu’il ont perdu la main.

Par le fait que l’économie dont ils jouissent très largement, n’est plus garant de sa raison d’être au sein de notre société. Elle a perdu sa raison d’être face à l’évolution de la vie simplement. Et comme toujours dans l’histoire, l’humanité est appelé à faire des réflexions existentielles pour assurer son lendemain. Devant ce constat, il est évident que pour ceux qui détiennent le pouvoir, les mêmes que jadis, mais dans l’ombre depuis des siècles. Qui ont aidés et contribuer à la mise à jours de la déclaration des droits de l’homme de 1948.

Même avec l’intention la plus mesquine d’assujettir le commun des mortels selon leur désir, le fait que les articles mentionner plus haut, jumelé à la simple évolution de l’humanité. Établissent hors de tout doute raisonnable, que la fondation sur laquelle repose leur pouvoir est toujours illégitime. Prouve qu’il n’ont tout simplement pas la noblesse du cœur humain requis, pour qui veut régner sur terre librement.

Cette fois ne nous trompons pas, le salaire de base, l’idée est intéressante mais attention. Si elle n’est pas accompagner de réforme populaire en profondeur du modèle politico-économique par l’abandon du secteur privé. Elle ne seras qu’un simple diachylon de bonne complaisance oligarchique comme les retraites et autres supposés gains, obtenus à la fin des années soixante. Les injustices et le triste spectacle des attentats, de la corruption, des massacres pour la religion continuerons encore et encore. Les livres d’histoires regorgent d’atrocité uniquement du à cette philosophie, ça ne vous tenterait pas d’éliminer à la source cette possibilité. Le secteur privé et la vie privé ne sont que cousin, l’avoir individuel est une chose, le secteur privé une autre.

Comme vous le savez, je n’ai pas ménagé ma peine, lors du dîner du sommet européen du 18 décembre, pour susciter un soutien à une aide financière plus importante. Vous avez vu dans le communiqué final que je n’ai guère eu de succès, même si les présidents Tusk et Juncker ont été de bonne volonté. Le sentiment le plus répandu était que le gouvernement ukrainien manque de coordination et n’est pas vraiment décidé en faveur de réformes radicales. Hier matin, j’ai parlé à Christine Lagarde, qui a clairement soutenu mes arguments, et elle a exprimé une opinion similaire. (Georges Soros)

(3)

Qui est en meilleure position pour déterminer l’avenir de l’Ukraine, que les membres de la race humaine vivant en Ukraine ? Ainsi va la vie, voyez dans toute sa splendeur ce que votre adoration du trente sous à terme offre comme rendement réel sur le développement de l’humanité. Sa fortune personnel engrangé par les produits spéculatifs, conçu uniquement pour combler votre trente sous à terme, lui confère ce pouvoir. Mais dans les faits (universaux) il n’est qu’un homme, 24 heures par jours 365 jours par années, une seule vie à vivre et réside aux États-Unis. Et ce n’est que l’aspect positif de notre philosophie commerciale, le pire reste à venir. Nous connaissons les manipulations en coulisse, mais mesurons nous concrètement l’ampleur des répercussions de leur manigance sur notre propre existence ?

Tout cela pour laisser quelques terroristes financiers, prendre le contrôle du développement de l’humanité selon leur caprice ? Qui est à l’origine de ce que subis les populations victimes du terrorisme ‘religieux’ car il masque le fait, que les souffrances des populations stigmatiser des pays en voie de ou sous développé depuis des générations, à créer de toutes pièces ce fanatisme. Et la cible authentique s’il y en a une, est justement cette élite privé, qui à le contrôle du bien être fondamental de chaque être humain. Mais ils ne peuvent mener la lutte seul et leur diplomatie a échoué.

Depuis combien de temps les ignorons nous, avec en prime, le mépris envers eux parce qu’il travaille à des salaires moindres, qui fait le bonheur de ces mêmes terroristes ? Et cette gangrène maintenant traverse les frontières, si bien que les pays supposé développé constate douloureusement les effets pervers sur l’être humain que ce terrorisme financier engendre :

Auparavant, les médias ont annoncé que Mohamed Bouhlel était en dépression en raison de son divorce et de difficultés financières. Son père a déclaré aux médias que son fils était un homme dépressif et solitaire qui avait des antécédents psychiatriques.

(4)

Eh oui, je suis bien loin de Dieu et Allah et de leur enseignements de la vie. Pensée librement, sans fétiches, sans dogmes, sans préjugés 100% humain, c’est ça la maîtrise de votre libre pensée et croyez moi sur parole, je ne suis pas maître dans l’art.

Faudra vous y faire a ce spectacle, mais vous avez le choix, triste ou douloureux. Triste, la séparation est un événement difficile à surmonté en soi. Certaine personne on besoin d’aide pour y arrivé et le commun des mortels est impuissant, à part proposé l’aide de personne formé pour ce genre de situation.

Douloureux, la démonstration est claire. L’absence de noblesse du cœur humain au sein de nos sociétés à pensée unique adoratrice du trente sous. En résulte qu’au lieu d’aide pour l’individu pris dans le sable mouvant en lui tendant une perche, la pression économique danse joyeusement sur sa tête. Il s’enfonce dans un marasme, ou l’illusion de ne pas pouvoir s’en sortir est omniprésent et c’est douloureux. Et cette douleur parfois, éclabousse le commun des mortels. Voyons maintenant dans la pratique, ce que votre abandon de pensée librement au plus offrant, offre concrètement comme rendement dans l’économie réelle. Comme toujours l’hypocrisie engendre …

La négation de la réalité, qui caractérise les néoconservateurs, répond à une logique similaire à celle qui promeut la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique. « Ces personnes que nous essayons de maintenir éloignées de nous sont en fait en train de fuir des situations catastrophiques dans leurs pays qui sont le résultat des politiques étatsuniennes.

« A Boston, où j’habite, le gouvernement d’Obama a déporté il y a quelques jours un guatémaltèque qui habitait ici depuis 25 ans ; il avait une famille, une entreprise, il faisait parti de la communauté. Il avait fui le Guatemala qui avait été détruit pendant l’époque de Reaggan. Et quelle est notre réponse ? Construire un mur. En Europe c’est la même chose. Quand on voit que des millions de personnes fuient la Libye et la Syrie vers l’Europe, il faut se demander ce qui s’est passé durant les 300 dernières années pour en arriver à cette situation. »

(5)

Qui déjà nous fait croire que les gouvernements sont surendetter et que prendre sa retraite est non rentable pour la société et qu’il faut investir dans leur produits financiers divers à grand coup de sososo… Les mêmes individus qui croient encore dure comme fer que deux billets de banque qui s’accouple engendre un trente sous à terme si c’est un mâle et des rendements positif si c’est une femelle, c’est pas sérieux !

Pensez-y deux minutes, qui à l’obligation d’offrir une qualité de vie descende pour l’ensemble des membres de la société (article 25, droit de l’homme), le gouvernement. Qui dans votre futur seras présent pour vous assurez un minimum de dignité humaine, le gouvernement. Qui dans des circonstances incontrôlables, peu s’évanouir comme peau de chagrin au soleil et réduire à néant vos efforts de sagesse mesquine, de vous offrir ce même minimum de dignité humaine. Tout en bafouant son obligation envers les humains (art 22 et 23, droits de l’homme). Le secteur privé dans son ensemble.

Ce n’est pas encore assez évident, que pour vous assurez un minimum de bien-être actuel et future, l’intervention gouvernementale est essentielle, c’est à dire dans la forme actuel vos taxes, impôts et la dette. Devant ce constat, quel est la pertinence de maintenir diviser en deux entités distinctes soit le public et le privé, l’économie d’une nation, puisqu’au finale, c’est toujours vous dans votre individualisme qui payé la note. Évidemment les amuseurs publiques et personnes influentes, parviendrons peut-être du bout des lèvres à le dire.

Sans toutefois y mettre toute l’énergie comme ils le font pour les immigrées et les différences religieuses, augmentant inutilement les tensions au sein des états nations. Je souhaite pour eux, que la plupart sont inconscient dans les faits, que seul leur avoir personnel est menacé par le multiculturalisme. Et leur agissement font tout simplement d’eux, les mercenaires de la forme la plus sournoise du terrorisme qu’est le terrorisme économique.

Un terroriste qui commet un crime pour celui auquel il croit, à conscience pour qui il le fait, le terroriste économique bien souvent, n’a même pas conscience qu’il le fait, de la sournoiserie à l’état pur, il est miséricordieux et bienveillant pour vous votre Dieu privé PIB, hein ! Et je n’aborderai pas l’influence que ce terrorisme financier provoque sur chacun de vous, dans votre perception de l’amour. Mais il est clair que notre indifférence à l’égard de l’Armageddon que subis le tiers monde par le terrorisme financier sur leur qualité de vie, est témoin de votre capacité d’ouverture d’esprit et d’action, aux besoins de votre douce moitié. Je n’offre pas de prêt à pensée, mais prenez conscience !

La notion de bien public et de bien privé, si ont l’applique à la conscience. Le gouvernement donne conscience à l’humain qu’il fait parti d’un tout, le privé, prive de conscience. C’est peu-être cela le mystère de la tarte à engraisser du Dieu PIB. Alors mettons nous à la tâche et reprenons ce qui nous appartient !

Car naturellement l’humain conscient de son influence terroriste, sa spiritualité occupant naturellement une place dominante dans son cœur, jamais il n’aurait toléré que le fossé qui sépare la qualité de vie entre les nations et les individus ne prennent cette ampleur aux allures d’Armageddon pour certain. Et comme cet Armageddon n’a pas de frontière, le commun des mortels qui fait la sourde d’oreille depuis plusieurs décennies, est maintenant directement interpeller.

Cessons d’attribuer une qualité purement naturelle, à une entité qui sort tout droit de notre imagination collective, la capacité de reproduction. Exclusivement réservé au règne du vivant dans notre monde terrestre ! Cette manière de pensée terroriste trouve son origine, dans le refus des mieux nantis à l’époque de la révolution Française, de discuté librement de bien privé et de bien public. Mais la réalité du commun des mortels n’est plus la même, le fait du réservoir économique terrestre n’était même pas un embryon idéologique à cette époque.

Personne ne pouvait s’imaginer vivre dans cet environnement existentiel, alors pourquoi maintenir cette fausse illusion au sein de l’économie puisqu’au finale, seul votre temps et vos aptitudes, est l’unique garant de la santé économique de la nation comme la crise de 2008 nous la clairement indiqué.

L’argent ne peu se reproduire par elle même, le fait que nous soyons rendus sept milliards d’être humains sur terre, explique naturellement et très largement le gonflement des chiffres des dernières décennies, par la capacité de production humaine disponible (le ‘moteur de l’économie’) d’où l’impossibilité concrète pour votre trente sous à terme, simplement d’exister sans en privez autrui sur terre. L’autre côté de la médaille capitaliste (secteur privé), que l’on refuse de regarder avec objectivité.

L’humain est-ce qu’il est, l’environnement dans lequel il vit au quotidien, lui évolue. C’est un peu le même principe que votre ordinateur, est-ce vous qui changez ou est-ce l’environnement de travail qui évolue sans cesse ? Seul votre pouvoir politique (physique) et votre volonté (spirituel) de vous libéraliser, vous permet d’avancer dans ce nouvel environnement ou pas. L’art de pensée librement, je sais, quel rabat joie ce mec.

Le point de saturation a été atteint depuis fort longtemps, mais très peu de personne désire y faire face et ainsi libéraliser le commun des mortels dans la réalité actuel. Qui elle n’hésitera pas à se libéraliser de nous, soit par la nature ou par notre instinct animal, et elle ne fait pas dans la tendresse comme nous le pouvons collectivement, simplement par la maîtrise de notre libre pensée issue du cœurQui est l’authentique richesse de tous les humains et de toutes les nations, pourquoi s’en privé ?

La véritable grandeur d’un homme ne se mesure pas à des moments ou il est à son aise, mais lorsqu’il traverse une période de controverses et de défis. (6)

(6)ILS SONT TOMBES AILLEURS QU'AU QUEBEC

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

To be or not 3

Lis moi avec webReader

AbusDePouvoirOui les mentalités avancent à petit pas, mais si en plus le pouvoir politique laisse filtrer une évolution idéologique au compte-goutte et verse par son inaction ses propres peurs sur la population, c’est qu’il y a un bug dans sa matrice…  Et ce bug à mon avis, vient du manque de clairvoyance quant aux bienfaits de pratiquer une certaine solidarité humaine nécessaire à qui veut régner sur terre d’une manière inconnue dans l’histoire jusqu’à maintenant, soit sans pouvoir autoritaire à la base.  Et pour y parvenir, il faut d’abord et avant tout s’aimer soi-même et respecter notre libre pensée issue du cœur.  Vous verriez que lorsque cet amour est authentique, il dégage un parfum naturel de justice sociale, et là, l’amour devient viral !

Ce n’est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. (Marx)

 

Plusieurs personnalités se questionnent à savoir comment rétablir la confiance primaire entre la population et les politiciens, pointant du doigt les carriéristes ainsi que les vires capots qui ne sont de passage uniquement pour la pension qui s’ensuivra. Si ce n’est que pour faire plaisir à leur petit ami affairiste, bien conseillé par leur mentor corporatiste. Phénomène bien entretenu par les médias de toute allégeance confondue, les journalistes n’osant pas trop faire de vague au risque de perdre ‘l’acquis des petits pains et crudités offertes lors des conférences de presse et autres événements si chers pour leur ego lors des 5 à 7 en famille.

 

Trahissant leur libre pensée, en évitant de poser des questions qui pourrait mettre dans l’embarras leur hôte en dépit des barrières de sécurité élaboré par les organisateurs de ces événements. Passant complètement sous silence se qui pourtant est une évidence, la très grande majorité des analyses et commentaires porte le signe évident d’une pensée uniquement commerciale, aussi bien les dirigeants, que la population. Et cette pensée unique vous empêche d’avoir une critique objective à la base de votre émancipation. Individuellement cela revient au même principe que les journalistes pour leurs petits pains et crudités. On troque ainsi notre liberté d’expression pour une poignée de carotte.

 

Le thème que j’aborderai pour élaborer un peu plus en détails ce qui peu vous paraître exagérer dans mon introduction et vous aidez à prendre conscience des effets dévastateurs que cette pensée unique implique pour vous même est le travail. Bien que je constate que les générations passées depuis la seconde guerre mondiale à baisser la garde dans ce domaine. Il n’est aucunement question de faire leur procès dans ce texte, simplement que la conjoncture quotidienne ne si prêtais guère. Mais aujourd’hui le contexte est clair et limpide et ils nous appartient à nous de revendiquer notre droit légitime dans l’un des fondements les plus cruciales pour la vie collective qu’est le travail.

 

Suite à la deuxième guerre mondiale et toute son horreur, l’humanité mis en branle un vaste projet dont le but ultime était d’éviter dans l’avenir que les divers ingrédients qui conduisis à ce massacre ne se répète. Ainsi naquis la déclaration des droits de l’homme de 1948, par la suite, toutes les organisations qui si rattachent. Donnant des directives claires pour les relations entre les individus ainsi qu’entre les nations dans un contexte international.

Et comme le travail et l’économie sont au centre de ces relations depuis toujours, il est tout à fait normal que leur rôle soit déterminé dans cette idéologie, comme devrait le témoigner l’OMC et le FMI entre autres. Vous rappelez vous dans le texte précédent (be or not … 2) je vous affirmait que votre refus de pensée librement vous joue un tour magistrale j’y arrive. Je vous rappelle que tous les pays occidentaux y compris la Grèce, sont signataires de la charte des droits de l’homme et la plupart réfère leur propre modèle de société sur ces notions de justices élémentaires. Vous me direz à votre connaissance combien d’analyse, même l’audit sur la dette grecque ont nommé un chat, chat. Bon ceci étant dit observons le chat :

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.

La question que je me pose est, pourquoi les auteurs de ce texte élaborent deux articles distincts sur la question du chômage? Peut-être qu’un très honorable représentant du pouvoir judiciaire (membre du barreau) pourrait me l’expliquer en ses termes.

Maintenant voyons le modèle Canadien. Dans le concret lorsque je perds mon emploi, j’ai l’assurance emploi pendant un certain temps et par la suite l’assistance sociale provinciale, les asti de b.s. comme ont dit chez-nous. Une lecture sommaire de l’article 25, prouve que les différents paliers de gouvernement accomplissement tant bien que mal leur rôle, l’assurance emploi et l’assistance sociale, relevant des services sociaux tel que mentionner dans l’article 25.

Jusque la ça va avec un gros mais…, maintenant la sauce se gâche dans mon cœur d’inculte juridique, ou se situe la protection contre le chômage de l’article 23? Qui m’offre concrètement la protection individuel d’être au chômage au sein de ma société, à part moi-même, personne à l’horizon. Plutôt, personne dans ce mode de pensée unique ne veut voir qui est responsable d’offrir cette protection et l’on sait que le gouvernement n’y est pas, puisqu’il a un article qui lui est destiné et s’y soumet.

Il est évident que cet article 23, trace la directive du rôle premier de l’économie public-privé confondus au sein de la société, en clair si les bonzes de l’économie non pas de travail à offrir aux individus c’est leur problème. C’est à eux qu’incombe la responsabilité de modifier leur règle afin de respecter l’obligation existentielle de l’économie au sein de la société. Toute une différence, l’économie au service de l’homme et non l’homme au service de l’économie et c’est écrit noir sur blanc dans un texte juridique depuis 1948.

Avons nous la certitude que Mme. Lagarde et ces acolytes ont appliqué cette directive première dans le dossier Grec? Un beau tour de passe passe que votre abandon de pensée librement vous joue. Comment exiger du gratin politico-économique des droits fondamentaux, si par nos conventions sociales (préjuger) nous refusons de s’identifier à la race humaine, sceptique, je vous comprends. J’ajouterai dans ce cas un autre article pour enrichir ma thèse, qui clarifie pleinement ce que j’avance. voyons l’article désigné et les autres intégralement:

  1. Article 22

Toute personne, en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale ; elle est fondée à obtenir la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels indispensables à sa dignité et au libre développement de sa personnalité, grâce à l’effort national et à la coopération internationale, compte tenu de l‘organisation et des ressources de chaque pays.

Article 23

1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.
2. Tous ont droit, sans aucune discrimination, à un
salaire égal pour un travail égal.
3. Quiconque travaille a droit à une
rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale.
4. Toute personne a le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’affilier à des
syndicats pour la défense de ses intérêts.

Article 25

1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciales. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même
protection sociale.

Sososo… je m’excuse, j’aime chantonner. Pourquoi pensez-vous que les syndicats Français se sont empressé de prendre le contrôle des manifestations contre la loi travail (El Komri), avez- vous remarquer ou il se situe concrètement dans le texte de la déclaration des droits de l’homme? Y en à t’il encore parmi vous assez naïf pour penser que les syndicats défendent les intérêts des travailleurs et non les siens. Sinon expliquer moi pourquoi les grandes coalitions syndicales sont toujours formé contre le gouvernement, jamais dans le privé?

Pourquoi tous les mécaniciens syndiqués du pays, n’organise jamais de manifestation rotative devant un employeur qui a maille à partir avec leur confrère de carrière, solidarité syndicale sélective, non! Au détriment du point 2 de l’article 23, tous ont droit, sans aucune discrimination, à un salaire égal pour un travail égal. Mais que voulez vous, la loi du marché à ces raisons que la raison ignore!

Certain d’entrevous sont au fait de la rhétorique qui entoure cette déclaration, qu’elle n’aurait qu’une vertu suggestive en jurisprudence. Fort probablement la même opignon que la noblesse et le clergé lors de la révolution. Ce qui est tout à fait normal, le désir de protégé nos acquis ne datent pas d’hier. Eux c’était pour leur bien matériel, la petite populace pour du pain à ce mettre sous la dent et c’est exactement ce dont je vous parle avec ces trois articles. Ils ont raison, ce n’est que subjectif. Qui êtes vous? Un embrasseur de papier cul de la reine, brun de préférence (100 dollars canadien) ou un homme, une femme, puisque qu’elle s’adresse à vous!

Ne vous en faite pas si vous avez un léger chatouillement dans votre dos. C’est un phénomène naturelle qui se nomme ‘colonne vertébrale’, très humain!

Dites moi noble représentant du pouvoir judiciaire, à quand l’application concrète de ses trois articles dans le monde réel de la jurisprudence, qui prend un malin plaisir à bombarder avec ou sans le consentement de l’ONU tout ces méchants dictateurs au nom de la liberté des peuples opprimés en notre nom?

Donc très chers honorables membres du pouvoir politique, voici une piste de solution pour votre dilemme régalien comment rétablir la confiance entre… Je sais que pour vous c’est inconcevable, mais dans le monde des humains, tout est une question de respect. Et votre aplanétisme chronique envers le faux pouvoir économique ne fait que démontrer aux yeux du commun des mortels.

Que le seul intérêt véritable que vous défendez est le votre, vos propres acquis individuels, alors que vous nous dîtes la main sur le cœur, que l’intérêt de la nation est votre motivation sans condition. Est- ce que cette contradiction volontaire mérite le respect, à la base de la confiance! Je ne fais que constatez les outils dont vous disposez pour mettre au pas le terrorisme économique et depuis le temps … ce manque flagrant de volonté revient simplement à rire du peuple. Idéal pour entretenir une relation de confiance harmonieuse avec votre douce moitié dans votre couple, non!

Votre frère, votre sœur, vos amis qui naviguent dans l’insécurité la plus totale en passant d’emploi précaire à un autre emploi précaire. Ne sont t’il pas suffisamment chère à votre cœur pour au minimum, réapprendre à pensée par vous même? Dommage, car évidemment ça prend des hommes ou des femmes pour réclamer leurs droits fondamentaux, pas de vulgaire machin déambulant sur deux pattes, a courir les soldes des magasins, ou bien a consulté les pages économiques pour voir les rendements de leur investissement perso.

À moins que vous teniez tant à faire une dépression, car la pression économique du marché du travail actuel pour votre survie (maison, service , bouffe, …)  ne vous laisse aucun répit. Si ce n’est que le plaisir d’une retraite dorée, au risque de ne pouvoir en profiter pleinement car beaucoup d’employeur (PME) n’ont pas les ressources financières pour optimiser leur installation et condition de travail pour votre intégrité physique. Et si par chance j’y arrive pas trop amochée, au pays de la liberté financière vous la prendrez quand, comment et ou, ont vous le diras.

Au détriment de votre liberté individuelle d’écouter votre corps et votre cœur qui vous dit j’en ai assez, suffit, passons à autre chose pour un temps. N’est-ce pas une parti intégrante de s’aimer soi-même que d’écouter son corps et son cœur sur une question de bien être aussi bien physique que mentale? Ou bien ce; je ne sais quoi, qui vous poussent le plus tôt possible d’aller porter votre progéniture à la garderie, alors que naturellement le couple de parents devrait accueillir les bras ouvert ce miracle de la vie. L’accompagner à temps plein dans sa découverte de toute la beauté terrestre qui mérite le plus grand respect, de lui enseigner la fierté d’appartenir à la race humaine. Mais comment faire puisque nous tenons tant à dénigrer notre nature humaine par adoration d’un trente sous qui fait de nous son égal, un simple esclave.

Je ne sait pas si vous êtes comme moi, mais je ne comprends pas pourquoi la classe politique s’entête à se ridiculiser en promettant campagne après campagne des emplois par milliers sans concrètement avoir tout ce qu’il faut pour réaliser leur promesse, cette petite voix qui nous pousse majoritairement à ne pas aller voter tellement … Mais le fait est que la majorité de nos élus actuel sont issu des métiers dit ‘libéral’ à une époque, affairiste, avocat, médecin, économiste, banquier … qui en réalité ne font que protéger les acquis idéologiques du libéralisme d’un lointain passé, la richesse des nations d’Adam Smith 1776.

Viennent par la suite les super lobbies et autre noble conseiller corporatif, dont le but ultime est le même. C’est à dire la préservation du modèle politico-économique qui leur a permis de gravir ses échelons à la sueur de leur front, pour en arriver à ce qu’ils sont aujourd’hui. Ils sont complètement dépourvus devant l’évolution, car inconscient que leur idéologie est le conservatisme le plus pur. Qui est pour eux, la vérité absolue dans leur tour d’ivoire. Ils pensent que poursuivre dans cette direction feras progresser leur société dans le 21 ième siècles, allô ici Houston, me recevez-vous!

Je m’excuse mais, savez vous que pour ce modèle politico-économique, vous n’êtes qu’une simple marchandise humaine à exploiter avec l’attrait d’une somptueuse résidence. Des soirées ‘privées’ bon chic, bon genre afin d’afficher entre vous qui est le plus soumis des convives. Car pour maintenir votre niveau de vie, il est impératif de maintenir le système actuel, qui vous impose la soumission, par l’obligation de payer très cher votre bien être individuel en bon esclave. Toujours au prix de pensée librement dans ce terrorisme économique, allez les dinosaures, les beaux châteaux et les soirées mondaines cul-serré, c’est  bien beau pour les films de princesse à l’époque médiévale, la qualité de vie par le bien collectif ça ne vous tente pas?

http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/index.html4790239-7161440

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Loi Travail -Votation Citoyenne

Lis moi avec webReader

Participez à la Votation citoyenne Pour ou Contre la Loi Travail , Exprimez vous sur la Loi El Khomery avant demain, jour de la Manifestation :

http://www.cgt.fr/

Votation-citoyenne-en-ligne.html

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Hollande, Valls, Macron, nous ne sommes pas de la chair à Patrons

Lis moi avec webReader

hollande-valls-macron

la Manifestation du 9 mars pour le retrait de la loi travail a rassemblé au « bas chiffre » 20 000 personnes à Paris et 200 000 dans toute la France, ce qui a été jugé par le gouvernement insuffisant pour être vraiment significatif.

Mais alors, que dire de celle des syndicats réformateurs (UNSA,CFDT, CFTC,CGC,…) qui ont réunis 200 personnes (Mille fois moins) lors de leur manifestation samedi 12 mars sous le soleil de Paris, pour seulement demander des modifications à cette Loi antisociale ?

Il est clair, au vu de ce chiffre de la rue, qu’ils sont à la rue et qu’ils ne sont pas représentatifs de l’opinion populaire dominante sur cette loi travail qu’une grande majorité des français rejette.

Et pourtant, c’est bien sur eux que compte le gouvernement pour négocier quelques ajustements et faire passer cette loi en prétextant qu’un nombre significatif et suffisant de syndicats représentatifs l’a acceptée. Un véritable déni de démocratie, s’il en est !

Les français tiennent à leurs valeurs et au système de société qui en découle et ne veulent pas de ce nivellement européen par le bas dont on nous rabat les oreilles !

Combien faut-il de personnes dans la rue, ruant dans les brancards, pour que leurs revendications soient entendues et prises au sérieux ?

Je pense que nous aurons la réponse à cette question lors des prochaines manifestations pour le retrait de la loi EL KHOMERI qui auront lieu les 17 et 31 mars prochain.

Alors Mesdames et Messieurs les Français, venez nombreux vous y exprimer !

WELCOME aux marches contre la loi WELKHOMERI.

T. REX

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

L’attirail du manifestant du 09 mars 2016

Lis moi avec webReader

3270931136_1_4_H7iq3PeoPour préparer vos pancartes, écriteaux et banderoles !

Réformer le code qu’EL KHOMERI, arrête de décoder MYRIAM!

C’est une double mobilisation nationale qui s’annonce en France, mercredi 9 mars.

Alors que les cheminots sont massivement en grève à partir de mardi soir pour défendre leurs conditions de travail, les organisations de jeunesse et les syndicats de salariés ont, eux aussi, appelé à manifester mercredi contre le projet de loi El Khomri de réforme du code du travail.

manif-9mars2016-75012-Nation

 

admin-ajaxContesté jusqu’au sein du PS, le texte devait être présenté en conseil des ministres mercredi 9 mars.

Mais, malgré un report au 24 mars, le temps pour le gouvernement d’organiser des réunions avec les partenaires sociaux, la mobilisation

 

 

 

imagess’est amplifiée.

Puis ce n’est que le début allez tous à vos banderoles, dans le sens du respect do notre République.

Il faut que nous nous fassions entendre, alors agir pour nos droits reste un devoir civique.

T.Rex


 


 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)