Hommages aux Poilues de 14-18-Hommages aux Tombés de 39-45 ! A ma Famille, mes Ancêtres, à mon Papa !

Seule l’union peut éviter d’autres conflits mondiaux. Conscience Président E. Macron Vous pensez terminer votre mandat et vous poser en défenseur universel ?

Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s’élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. Les causes de la Première Guerre mondiale sont complexes et actuellement toujours débattues. Guerre de coalition à l’échelle européenne, ce conflit entraîne la mort de plus de 18 millions de personnes et 20 millions de blessés. Depuis le déclenchement de ce conflit, les intellectuels, les militants politiques et les historiens se sont penchés sur ces causes, entraînant l’existence d’une historiographie nombreuse et variée. On peut distinguer, dans la diversité des causes, les causes immédiates, le casus belli du 28 juin 1914, découlant du problème rencontré par la Double Monarchie avec l’irrédentisme slave du Sud autour de la Serbie, et les causes plus profondes, de nature politique, économique et sociale. La multiplicité de ces causes pousse les historiens à proposer différentes interprétations, parfois en contradiction les unes avec les autres. Premier hommage aux Poilus de 14-18. Vue les tourments et le monde un peu fou dans lequel nous vivons, il est aborder dans le présent divers sujets, du monde en tenant compte que la France recevra pour cet hommage plus de 70 chefs d’états. La journée du 11 novembre mérite le véritable respect au « Soldat Inconnu » et les Champs Elysées, merci à eux tous, aux familles, à la mienne qui a aussi payée son tribu avec quatre morts.

                        https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/04/2900111-premier-hommage-aux-poilus-de-14-18-18.html

En 2018, un siècle après la fin de la Première guerre mondiale, on ne connait toujours pas précisément les noms des quelque 45 000 soldats africains morts ou disparus à Verdun, au Chemin des Dames, aux Dardanelles. Ce que l’on sait, c’est que l’Afrique a payé un lourd tribut dans ce conflit sur le sol européen. Entre 1914 et 1918, la France a envoyé au front 500.000 soldats venus des colonies. Ils s’appelaient Ouédraogo, Traore, Ouattara, Belkacem ou Harbi mais aucun monument aux morts ne recense leurs noms. Environ 400.000 soldats africains, dont 172.000 Algériens ont été recrutés au cours de la Première guerre mondiale, dont plus de 60.000 en 1915-1916, pour compenser les lourdes pertes de l’armée française. Au total, «l’armée d’Afrique» a perdu près de 45 000 hommes, ce qui représente un peu plus de 3% des morts français de la Grande guerre. « Les hommages s’adressent avec respect à tous les poilus ». La création d’un enfant n’a pas de couleur, son départ doit être égal. Celui qui indéniablement m’a inspiré l’ensemble de cet article est la mémoire de Nelson Mandela et tous ceux qui sont morts assassinés pour la liberté des peuples. Après vingt-sept années d’emprisonnement dans des conditions souvent très dures, et après avoir refusé d’être libéré pour rester en cohérence avec ses convictions, Mandela est relâché le 11 février 1990. S’inspirant alors de la pensée ubuntu dans laquelle il a été élevé, il soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime de l’apartheid et jeté les bases d’une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

https://www.youtube.com/watch?v=iDXgtJUz4NE

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nelson_Mandela

                     http://geopolis.francetvinfo.fr/1914-1918-l-afrique-a-paye-un-lourd-tribut-a-la-grande-guerre-182833

Ce n’est peut-être pas la meilleure des façons d’entamer une séquence diplomatique. Le président américain Donald Trump s’est fendu ce vendredi 9 novembre d’un tweet incendiaire pour dénoncer les envies d’Europe de la Défense exprimées par Emmanuel Macron. « Le président Macron vient de suggérer que l’Europe se dote de sa propre force militaire pour se protéger des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Très insultant, mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa juste part à l’OTAN, que les États-Unis financent beaucoup », a tweeté le président américain, qui sera absent de la conférence pour la paix organisée par son homologue français. Emmanuel Macron a effectivement fait part de cette idée, en mettant l’Oncle Sam sur le même plan que les autres puissances. « On ne protègera pas les Européens si on ne décide pas d’avoir une vraie armée européenne », avait-il indiqué, appelant les Européens à se « protéger à l’égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique ». Dans son argumentaire, le chef de l’État avait évoqué la décision de Donald Trump de se retirer d’un traité de désarmement nucléaire datant des années 80. L’augmentation de la participation financière des alliés de l’OTAN est un sujet récurrent chez Donald Trump, lequel estime que les pays européens profitent du parapluie américain sans contribuer assez. Lors du dernier sommet de l’Alliance atlantique nord au mois de juillet, le 45e président américain avait exigé des alliés qu’ils consacrent à terme 4% de leur PIB aux seules dépenses de défense. Ce qui n’avait pas manqué de consterner les chefs d’État européens. « Nous célébrons ici l’amitié entre nos peuples, nos armées. » Emmanuel Macron a joué la carte de l’apaisement, samedi 10 novembre, en accueillant Donald Trump à l’Elysée dans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/projet-d-armee-europeenne-on-vous-resume-la-passe-d-armes-entre-macron-et-trump_3027555.html#xtor=EPR-51-[projet-d-armee-europeenne-on-vous-resume-la-passe-d-armes-entre-macron-et-trump_3027555]-20181110-[bouton]

Pour construire une “Europe de la paix”, la France doit sortir de l’OTAN. De Gaulle disait et non ce que certains lui prêtent

https://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu01649/la-position-de-la-france-vis-a-vis-de-l-otan-en-1966.html

La France est donc l’un des membres fondateurs de l’OTAN. Malgré cela, le 7 mars 1966, le général DE GAULLE, alors président de la République française, annonce dans une lettre adressée au président américain, Lyndon B. JOHNSON, le retrait de la France de la structure militaire de l’OTAN. »La France, écrit-il, se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entravé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN »

https://lewebpedagogique.com/bsentier/pourquoi-la-france-quitte-otan-en-1966/

Les grandes puissances membres de l’Union européenne se trouvent à un moment charnière. Que ce soit en Ukraine, en Libye, en Syrie ou en Irak, l’une après l’autre les poudrières s’accumulent et s’embrasent à leur voisinage. Or, depuis plusieurs années leur tendance est au suivisme de la ligne pyromane de Washington: que ce soit en s’impliquant activement dans ces conflits, en participant à une stratégie de la tension envers la Russie, ou encore en relançant la course aux armements sur le continent européen. Ainsi bâtissent-elles une “Europe de la guerre”, qui transforme l’argument massue pro-Union européenne, “L’Europe-c’est-la-paix”, en mensonge.

Apocalypse, la 1ère Guerre mondiale est une série composée de cinq films documentaires retraçant chronologiquement l’histoire de la Première Guerre mondiale, de ses origines à la fin de la guerre. Elle a été réalisée après Apocalypse la Deuxième Guerre mondiale et Apocalypse Hitler, et avant Apocalypse Staline, également d’Isabelle Clarke et Daniel Costelle, et narrée par Mathieu Kassovitz. Elle regroupe des documents d’époque connus ou inédits et relate les grands événements de la guerre, à partir d’images d’archives restaurées et colorisées. Elle fait partie de la série Apocalypse. Diffusée sur la Une (RTBF) du 2 mars 2014 au 16 mars 2014, elle est diffusée sur France 2 du 18 mars 2014 au 1er avril 2014, et au Canada sur TV5 Québec Canada le mai 2014. Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apocalypse,_la_Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale

La Marseillaise est née en partant de Lille et remontant de Marseille. La France, l’Europe ne seraient pas ce que toutes les nations qui forment cette unité apparente, dans la mesure où tous les pays des cinq continents n’aient participé à ce qui devait être la der des der. Ce ne fut pas le cas. La Marseillaise est un chant patriotique de la Révolution française adopté par la France comme hymne national : une première fois par la Convention pendant neuf ans du 14 juillet 1795 jusqu’à l’Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous la Troisième République. L’un des hymnes les plus intemporels de l’Histoire n’est pas né à Marseille. Contrairement à ce que l’on croit souvent, et encore moins en 1789. S’il est bien l’œuvre d’un Français (c’est déjà ça), c’est en Alsace qu’il prend naissance pendant la guerre contre l’Autriche. Alors que le roi voit le pouvoir lui échapper, Louis XVI espère qu’une défaite militaire française lui permettra de restaurer son autorité et il déclare la guerre au roi de Bohême et de Hongrie le 20 avril 1792. Il ne savait pas encore qu’elle lui serait fatale, ni qu’elle engendrerait le chant de ralliement des Français pour les générations à venir. Après deux mois de combats désorganisés, le Baron de Dietrich et maire de Strasbourg réalise que les troupes françaises manquent d’un chant fédérateur et se tourne vers son ami, l’officier Rouget de Lisle, musicien aux heures perdues. Ce dernier s’y attelle dans la nuit du 25 juin 1792, et le lendemain, «Le Chant de guerre pour l’armée du Rhin» voit le jour. Un chant interdit par Napoléon sous l’Empire.

« À l’instar de Pétain, Fayolle, Manoury ou Mangin, Ferdinand Foch fait partie des chefs militaires d’exception dans l’histoire de la Première Guerre mondiale. Pour chacun d’eux, l’image a joué un rôle essentiel de propagande. Généralement confiée à des peintres d’histoire réputés ou à des illustrateurs officiels, elle diffuse et renforce le prestige associé à la personnalité charismatique. De la même façon que Napoléon Ier s’était attaché un certain nombre d’artistes pour réaliser des effigies à sa gloire, les hommes influents de la Grande Guerre ont eu des portraitistes attitrés. Georges Scott fut de ces artistes sollicités pour l’imagerie des grands généraux, et notamment de Ferdinand Foch. Les œuvres de ce peintre du ministère de la Guerre, agréé par le musée de l’Armée, furent souvent reproduites dans les journaux du temps, et plus spécifiquement dans L’Illustration. Elles représentent des images « politiquement correctes » dans ce moment de censure exercée par le gouvernement sur la presse et l’investigation journalistique. Scott travaillait le plus souvent en atelier, à l’aide de photographies. Il n’est pas impossible d’imaginer qu’il ait pu faire usage de clichés tels que celui du photographe François Antoine Vizzavona. L’image est aussi très utile et nécessaire pour perpétuer la gloire ou la mémoire des grands chefs militaires après les événements qui les ont rendus célèbres »

Source ci-dessus : https://www.histoire-image.org/fr/etudes/marechal-foch-portraits-officiels

Emmanuel Macron est indéfini comme une cible. Un Roy pas roitelet Il est plus que difficile de faire le point depuis sa nomination à la plus haute fonction de la France. Il est pratiquement évident que la majorité du peuple saura s’en souvenir lors des élections à venir. Son attitude à ne pas en douter le fait passer ou il veut se prendre pour un Roy au sens où Louis XIV l’était. Il ne dégage aucun point positif sur ses actions faites pour le peuple de la nation France. Il est indéniable que ce n’est pas ainsi que la France ni l’Europe ne se redressera, il semble pour des raisons que personne ne peut comprendre, le peuple le rejette à hauteur de 87%. De là, à dire que lorsqu’il est arrivé au pouvoir ses prédécesseurs lui avaient facilités les choses, c’est faux. Restant dans le cadre de l’objectivité regardons un peu les hausses que nous avons subi à divers titres. Frédéric Mitterrand : « On ne sait pas qui est Emmanuel Macron ». Vous avez les médailles de quelles disciplines ? Votre épouse a acheté pour les cuisines de L’Elysée 10 000 assiettes pour servir qui ? Cela n’a rien d’une plaisanterie et avec l’argent des contribuables que vous pillez pendant que vous sautez dans les stades. Ce n’est pas de ce jour que certains vous le disent ici ! https://actu.orange.fr/societe/videos/galut-a-l-impression-que-macron-vit-dans-un-autre-monde-VID000000227dn.html, 71% des Français pensent que Macron doit s’expliquer devant une commission d’enquête. Commençons par Brigitte Macron : Combien coûte la Première Dame de France ? Après la publication d’un rapport de la Cour des comptes, en juillet 2018. Au moins 278.750 euros par an. C’est le chiffre qui ressort du dernier rapport de la Cour des compte, qui s’est attelé à évaluer la somme que dépense l’Élysée chaque année pour Brigitte Macron. à la louche, assurent les magistrats, puisqu’une partie du budget mis à disposition de la première dame se confond avec celui d’Emmanuel Macron. Ces frais comprennent les salaires de son équipe, constituée d’un directeur de cabinet, d’un chef de cabinet et de deux secrétaires. La femme du président a l’allégeance de six bureaux dans « l’aile Madame » de l’Hôtel d’Évreux. Jouit de la protection de membres du Groupe de sécurité de la présidence de la République. De plus, l’Élysée a mis deux véhicules de la flotte présidentielle à sa disposition pour ses déplacements avec sa garde rapprochée. Le porte-parole du gouvernement à l’époque devenu Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avance « le coût des moyens mis à la disposition de la conjointe du chef de l’État » s’élevait « à 440.000 euros, un chiffre, provenant des services de Bercy ». La fourchette est large. Ce sondage a également permis d’interroger les Français sur le licenciement d’Alexandre Benalla. Intervenue le 20 juillet après les révélations du Monde et après que l’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron a obtenu une copie des images de vidéosurveillance, procédure mal perçue.

84% des sondés considèrent en effet que « le licenciement d’Alexandre Benalla intervient trop tardivement ». Même les sympathisants LREM le considèrent à 57%. Le député insoumis Jean-Hugues Ratenon a estimé qu’«un conjoint, une conjointe, n’avait aucune légitimité démocratique» et qu’un statut pose donc «un réel problème démocratique». «Nous sommes pour rompre avec la conception d’une forme de monarchie présidentielle», a de son côté ajouté le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. «Le président de la République n’a pas embauché Brigitte Macron, il l’a épousée», Dixit ; Christophe Castaner. «Elle n’est pas rémunérée», mais «a une fonction de représentation» et «bénéficie de moyens dans la représentation», Assez pour fermer le ban? Mais le pire aux yeux de ceux qui manifesteront le 17 novembre ils savent ou pas que Madame Macron va percevoir 1500€ de plus par jour, au frais de qui? Il serait bien trop conséquent d’énumérer les erreurs commises par celui qui voudrait être « Calife à la place du Calife » avec un tapis volant pour tout voir sans être vu.

Mais ce qui importe à priori, c’est la montée ultra dimensionnelle sur l’antisémitisme plus de 70% en l’espace de pas même une année, alors là, on ne peut accuser ses prédécesseurs. L’augmentation des carburants est un abus des pouvoirs en place. Il serait temps de comprendre que tous les corps de métiers, tous les travailleurs sont affectés par ces hausses inadmissibles. Le principe de ces augmentations est fallacieux par rapport à la réalité. En dehors de l’augmentation des carburants il en est de même en ce qui concerne le gaz au détriment des plus démunis et dans le seul intérêt des nantis. Il faut refuser ces augmentations en saisissant les décideurs à savoir les députés directement à l’Assemblée Nationale. Ces augmentations touchent tous ceux qui ont cru dans les promesses et qui se trouvent en ces moments compétemment grugés. A une manifestation le 17 novembre 2018. Les gens ont été poussé à acheter des diesels, à modifier leur véhicule à l’essence, il en va de même en ce qui concerne le gaz et cela touche les personnes les plus démunies par rapport aux fleurons au nombre de neuf des plus nantis que comptent la France. Le feu lèche le devant de nos demeures, il faut que nous cessions de laisser agir le président, ses politiques, son gouvernement par des hausses qui nous mènent à l’anesthésie qui rompt pratiquement toute action. En la circonstance en France surprises ? Non réalités. Nous sommes dans un marasme, difficile à comprendre. Les augmentations qui touchent l’ensemble des populations de France. Les exemples sont légions : la Sécu, l’assurance chômage, le chômage qui augmente etc. La « République contractuelle » évoquée par le président n’arrive pas à se traduire en réalités? Jamais autant de hausses. Les carburants ; puis le gaz a subi : +5,4% au 1er novembre. Hausse la 9e depuis le 1er janvier. Soit : +16,4% pour le moment. Les hausses de carburants, un racket inadmissible. En un an, le plein de carburant a augmenté de 30%. Sur un euro utilisé de la pompe au réservoir, 60 centimes vont directement dans les caisses du gouvernement. Le 1er Ministre dixit : « En augmentant le prix des carburants nous préservons la planète » C’est faux ! Le plein de réservoir est passé de 50 € à 70 € en six mois. La politique tient un rôle magistral car en se servant en Iran, en Russie, cela coûterait bien moins cher. 4,5 millions de foyers vont subir, la hausse sur le tarif du gaz fixés par l’État. Le diesel devient plus coûteux que l’essence. Réponse du 1er Ministre: « l’Etat assume » L’utilisateur paye et alimente les privilèges, soit un fonctionnement d’avantages à plusieurs vitesses !

Les partis politiques : Une masse de combats questions posées

L’emploi reste un doux rêve. A moins de traverser la rue ! Écouter mais de faire en sorte que les politiques de tous bords « exécutent leur profession de foi ». Ainsi ils pourront ou ne pas comprendre qu’ils sont prisonniers de leur propre parti politique. Ils changent quand cela leur convient à divers titres. Ne pas faire d’amalgames entre le fait d’avoir le cœur à gauche ou à droite, aucune différence à l’époque où nous sommes. A venir l’augmentation des cartes grises, les péages, la CSG concerne tout le monde, baise des salaires, hausse à la SNCF, la France compte 3,4 millions de chômeurs de catégorie que soulignent les statistiques officielles du chômage sont en réalité l’arbre qui cache la forêt des 6 millions de chômeurs en France, toutes catégories confondues. Au total, immigrés (5,3 millions) et descendants direct d’immigrés (6,7 millions) sont, selon la définition de l’Insee, au nombre de 12 millions en 2008, soit 19 % de la population. 4,9 millions (41 %) sont originaires de l’Union européenne et 3,6 millions (30 %) du Maghreb. Les APL tombent pour les plus pauvres, en France sur 5 S.D.F 2 sont des femmes scandale national. La France a accueilli en 2016 un peu plus de 256.000 immigrants, rapport de l’OCDE. Le regroupement familial en est la principale source. Les réfugiés et demandeurs d’asile ont totalisé 78.000 personnes. La France est-elle victime d’une immigration massive incontrôlée, comme l’a prétendu à de nombreuses reprises la candidate du Front national à la présidentielle, Marine Le Pen? Si l’on se base sur les statistiques publiées par l’OCDE dans son rapport annuel sur les perspectives des migrations, c’est loin d’être le cas. Un chiffre qui a encore progressé en 2016 avec 78.000 demandes, soit le chiffre le plus élevé de l’histoire française, selon l’Organisation. Ces demandes ont émané de ressortissants soudanais, afghans et haïtiens. Pour une première demande d’asile (70.748 personnes), l’OCDE note une explosion de celles venant d’Afghanistan (+166% à 5.466 personnes) et d’Albanie (+105% à 5.769 personnes). Puis, 5.521 Syriens, 5.144 Soudanais, 3.000 Congolais de RDC, 2.387 Guinéens et 2.424 Irakiens ont fait la même demande. Toutefois, 29% de ces demandes ont été satisfaites, avance l’OCDE, qui estime ce même chiffre à 62% pour l’Union européenne.

Huit millions d’étrangers dans l’Hexagone

Avec les entrées de ressortissants étrangers sur le territoire, la France comptait, fin 2015 sur son sol, quelque 8 millions de personnes nées à l’étranger, soit 12,3% de sa population totale. A titre de comparaison, ce pourcentage s’élevait à 28% pour l’Australie (6,7 millions d’étrangers), 20,3% pour le Canada (7,2 millions), 14,2% pour l’Allemagne (11,4 millions) ou 13,9% pour le Royaume-Uni (8,9 millions). D’où sont originaires ces étrangers ? L’OCDE ne divulgue que les chiffres de 2012 : pour un total de 7,5 millions d’étrangers vivant en France, l’Organisation recense 1,3 million d’Algériens, 924.000 Marocains, 633.000 Portugais, 387.000 Tunisiens, 327.000 Italiens et 283.000 Espagnols. L’acquisition de nationalité française des résidents étrangers permanents sur le territoire s’est élevée à 113.608 personnes, soit 2,6% de la population étrangère vivant en France. Un taux à comparer à 1,3% en Allemagne, 2,1% au Royaume-Uni ou 3,3% aux Etats-Unis. Au premier rang de cette feuille de route très attendue, censée incarner le visage « humaniste » de la politique gouvernementale en matière d’accueil après la controversée loi asile-immigration jugée « répressive » : l’apprentissage de la langue française. Dans le cadre CIR, parcours personnalisé d’intégration, doublement à 400 heures du nombre d’heures de cours de français à partir de 2019 et le triplement à 600 heures pour les publics ne sachant ni lire ni écrire.

Un vol au lieu parler de survol et de sauver la France le baril de pétrole a baisé de Depuis son pic du 3 octobre dernier, le cours du baril de pétrole léger américain (WTI) a subi une forte correction, reculant de plus de 18% sur le marché new-yorkais Nymex. Dans le même temps, le pétrole Brent de la Mer du Nord a abandonné 16,3%. Le WTI cotait ainsi mercredi soir environ 62$ le baril contre plus de 76$ début octobre, tandis que le Brent s’affichait à un peu plus de 72$ contre plus de 86$ début octobre. Dans le même temps, le cours du dollar (devise de négociation des produits pétroliers) a peu évolué face à l’euro, ce dernier ayant cédé environ 1% depuis début octobre.

Affaire Benalla : les « témoignages mensongers » devant les commissions d’enquête

L’association Anticor a écrit aux présidents des deux commissions d’enquête parlementaires afin qu’ils saisissent le parquet.Certains propos tenus sous serment sont « susceptibles d’être qualifiés de faux témoignages », écrit Anticor dans deux courriers adressés le 24 octobre à la députée de la majorité Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale et au sénateur Philippe Bas (LR), président de la commission d’enquête du Sénat. Anticor rappelle également que le Code pénal prévoit que « le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d’une commission rogatoire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende ». « Il est très choquant qu’on puisse mentir devant la représentation nationale. Il s’agit d’appliquer la loi si des mensonges ont été proférés sous serment. Sans cela, ces commissions n’ont aucune utilité », résume Jean-Christophe Picard, président d’Anticor. Le 11 novembre 2018 va se tenir à Paris, une commémoration du centenaire avec presque tous les dirigeants du monde. Heureusement un euphémisme, Pétain sera absent de tous éloges. 1ere partie de l’article qui serait trop long, il y aura une suite. A ne pas en douter les sept psychiatres ne peuvent définir qui est E. Macron. L’essentiel qui semble se dégager reste que Monsieur Macron veut être dans un royaume et à la tête de ce dernier. C’est la raison pour laquelle le peuple risque de trouver à l’état de cerfs du moyen-âge et là il n’y aura aucune difficulté à prendre le « règne impérial », mais cela est une autre paire de manches face aux gaulois que nous sommes.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Murielle Bolle pense: «Briser le silence» Assassinat de Grégory Villemin?

Murielle Bolle : «L’affaire Grégory a brisé ma vie» Son livre « Briser le silence »

Le 8 novembre, Murielle Bolle, personnage central dans l’affaire du petit Grégory qui secoue la France depuis 1984, sort un livre intitulé « Briser le silence » écrit à plusieurs mains. Celle qui ne s’est quasiment jamais exprimé dans les médias qu’elle qualifiait de « rapaces ». Ecrit sa vérité ou pas ? Elle est crédible ou pas ? Dans l’attente…

L’enfant était mort, étranglé avant d’être jeté dans La Vologne. Film complet qui le démontre sans erreurs possibles ? Auparavant sur cette affaire est bien confirmé par tous les médecins légistes et divers spécialistes ? Un scandale qui sur les témoignages qui figurent dans le lien démontrent sur bien des faits : Dans l’attente de la vérité…

https://www.youtube.com/watch?v=uVVqfsr6lS0

Dans un ouvrage très personnel, Murielle Bolle, l’un des personnages clés de cette énigme criminelle, crie son innocence. Elle se confie pour la première fois, 34 ans après sa garde à vue durant laquelle elle accuse son beau-frère, Bernard Laroche, d’avoir enlevé le petit Grégory.

Peut-on avoir le courage, d’écrire un livre sur l’assassinat d’un enfant de quatre ans. En disant selon les médias de divers ordres une chose et son contraire. Il est plus que difficile de ne pas croire l’emprise médiatique que la sortie de cet ouvrage peut avoir. Il semble à contrario plus que difficile de l’admettre. La sortie de ce livre n’apportera rien de plus en l’instant sur la vérité. Une démonstration est faite, la force des médias guide bien plus que la pensée humaine. De tous temps il s’affiche en divers frontons que la meilleure défense c’est l’attaque.

Au moment de cette rédaction, l’ignorance existe sur la destination des fonds de la vente de cet ouvrage. Le Lien de son interview et les commentaires surprenants ! Il y a plusieurs facettes, très difficile de se faire une réelle opinion. Au départ, elle n’est pas très à l’aise de se retrouver face à ceux qu’elle avait coutume d’appeler « les vautours ou les rapaces ». « Les journalistes, vous m’avez fait tellement de mal », rappelle celle qui a subi, comme tous les acteurs de l’affaire Grégory, les excès de la presse de l’époque. Les premières réponses sont courtes et craintives. Mais la présence à ses côtés de Me Jean-Paul Tessonnière, son avocat historique, et de Pauline Guéna, qui l’a accompagnée pour la rédaction de ce livre, « Briser le silence », qui paraîtra le 7 novembre 2018, la rassurent. Dans cet échange elle restera sans cesse au bord des larmes, ne cessant de triturer son mouchoir, « Murielle Bolle » finit par se sentir davantage en confiance. Elle déroule, déballe le fil d’une vie chamboulée par ce drame qui intéresse un pays il y a trente-quatre ans. Lien

Une justice malade depuis bien des temps Lien La vidéo débat le démontre réalisé par « Mediapart » Affaire Gregory : entretien avec Patricia Tourancheau et Denis Robert Lien « Télérama »

Ayant suivi cette affaire de proche réellement désireux de vouloir comprendre, il semble de plus en plus difficile de réaliser la vérité. Les médias et certains spécialistes en droits divers mixent l’ensemble de leurs versions d’une population qui connaissant mal les méandres du droit éprouvent bien des difficultés à comprendre.

Qui de plus trente-quatre années après les faits. Qui a tué cet enfant en 1984 ?

La question essentielle qui se dégage est : Saurons-nous un jour-là, voire les vérités ?

Le puit sans fin, attire l’essentielle telle que dans le film « Psychose » les phénomènes de déboulement de personnalités. Nous le constatons à tous les stades, non seulement nous vivons en certains cas que faire la différence entre le droit pénal et le droit civil est loin d’être simple.

Les turpitudes en fonction des circonstances, font que nous sommes tous des justiciables potentiels. Mais de là, à vouloir faire croire que la justice au stade judicaire, devient de plus en plus folle où les faits deviennent des faits divers. Un Etat fort et souvent impuissant pourtant qui ne marque pas ses responsabilités sauf à priori, responsable mais non coupable. Être plus que scandaleux. Essayons de prendre connaissance des divers paramètres et aider l’enfance en danger. Face à des institutions pas spécialement laxistes, mais d’une lenteur difficile à croire pour faire la transparence dans des délais plus courts.

Bernard Laroche est-il l’auteur ou pas de l’enlèvement du petit Grégory en 1984 ?

Au moment des faits : Un rapport de gendarmerie cite et affirme : Bernard Laroche a réellement enlevé Grégory Villemin, le 16 octobre 1984 à Lépanges (Vosges). Les dits experts le rédigent, pas n’importe qui, ils sont du département sciences de l’analyse criminelle de la gendarmerie. Ledit rapport comporte 48 pages, en date du 10 mai 2017. Démontrer que l’enlèvement de l’enfant a été effectué par Bernard Laroche, accompagné de sa nièce Murielle Bolle. Puis prouver que l’assassinat de l’enfant qui a suivi a été commis par une deuxième équipe ? Tout cela se complique de plus en plus. Adolescente à l’époque des faits, elle avait accusé son beau-frère, avant de se rétracter.

« Un Corbeau ou plusieurs »

Un corbeau, ou l’équipe connaît très bien la famille. Y compris au moment de la sortie de ce livre.

Sources : JDD Le Figaro Libération Le Panda France Info Des chaines audio visuelles et divers médias.

Impensable de pouvoir faire souffrir des enfants au point d’en faire des martyrs. Nous constatons les outrages que subit le monde dont nous sommes responsables. Le plus cher à toute famille aimante, nos enfants. Où est la vérité ? Dans le cadre de l’affaire du petit Grégory il y a aussi meurtre et la vengeance des adultes vis-à-vis des enfants pour régler leurs comptes ; démontre que la Justice n’avait pas les moyens d’agir en temps et en heures ? Tout au long de cet ouvrage très personnel où elle livre beaucoup d’elle-même, Murielle Bolle crie son innocence. Le juge se suicide, le regret d’avoir mis Bernard Laroche en prison ? Lien Juge Lambert Michel.

Pourquoi avoir écrit ce livre?

Murielle Bolle : Elle tente de faire comprendre la sienne de vérité, ou la réelle ? Le mystère subsiste à fond que se passa-t-il en cette date fatidique du 16 octobre 1984 ? J’ai été jetée en pâture, à la populace. Telle une bête que l’on souhaite mener sonner à l’hallali. La douleur est énorme et inexplicable en ces moments. Admettre de ne pas y croire ? A plusieurs reprises dans le livre vous dites : « j’ai tué Bernard » Je ressens la culpabilité de sa mort. La pression des gendarmes, de leurs menaces, et que je n’avais pas dit ce que j’ai dit. Les gendarmes réfutent toute pression. Ils ne vont pas le reconnaître. Ma parole contre la leur. La procédure est en suspens, vous êtes sous la menace d’une nouvelle mise en examen. Vous pensez comparaître un jour devant la cour d’assises ? Murielle Bolle : « J’ai connu tellement de malheurs et de deuils à cause de tout ça ».

En 1985, après la mort de Bernard, j’ai voulu mourir (Elle a fait une tentative de suicide mais sa famille l’a récupérée à proximité d’une voie ferrée). Aimeriez-vous que l’on lise votre livre ? Vivre la prison en de telles circonstances? Très dur, parce que moi, depuis trente-quatre ans, tout le monde me juge : les gendarmes, la justice, les journalistes, les voisins, les passants. Votre vie privée de couple n’a pas résisté. Elle l’a fait exploser. Quel reste-t-il de votre famille ? Ma famille a toujours été là. Même si je n’avais pas le droit de leur parler après ma sortie de prison, je savais qu’ils pensaient à moi. Vous n’êtes pas la seule à avoir été mise en cause tardivement dans cette affaire. Le crime sera résolu un jour ? Il y a eu tellement d’erreurs dans cette affaire. Mais j’espère qu’on connaîtra la vérité. Parce que c’est un crime horrible. Comment voyez-vous la vie de Christine et Jean-Marie Villemin ? Je comprends que les parents de Grégory veuillent trouver la vérité, c’est normal. Quitterez-vous un jour la vallée de la Vologne ? Je ne sais pas. Je continue à adorer mes Vosges. Puis nous à vous suivre dans votre tourmente.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Fin 2021, Macron suivra Merkel?

Il est plus qu’important que les votes blancs, nuls, abstentions soient pris en compte, refuser c’est nous tirer une balle et pas à blanc, dans chaque oreilles. Les modifications de la Constitution comme les bases de l’Europe sont la seule porte d’une continuité possible. Chaque chef d’état ne comprenne cette situation sinon c’est la fin, mais la nôtre. Le film diffusé le lundi 29 octobre 2018 sur la 5 : Lien « Mille Milliards de dollars » Avec le regretté Patrick Dewaere. Colle aux actualités de ce qui se passe dans le Monde en Europe et en France. Le titre correspond à ce qui se passe, entre la défasse France Europe Monde. La valeur réelle de la finance. Non sans difficultés trouvant le film complet en français, vous l’avez en lien. L’Europe, tombée par le départ de Merkel et la conséquence qui s’en suivra en France et de par le Monde, surprendra ou pas ? Merkel sera-t-elle la prochaine présidente de la Commission Européenne, ou bien ce sera Macron? La disparition du 1er ministre en France se fait sentir ! Indéniable que la majorité des pays européens passent à l’extrême droite au détriment de la gauche traditionnelle, sans oublier les autres partis. En constatons le parcours de Macron il semble indéniable que sa prise de « pouvoirs » en 2017, aurait dû attendre 2022. Le sens des catastrophes les plus ressentis, lui aurait laissé l’opportunisme d’arriver sur un siège bien plus confortable que celui où il se trouve en ces moments.

« Le Parcours jumelé ou pas de l’un et de l’autre »

Celui de Macron, tel que Wikipédia nous le décrit ? La masse considérable d’erreurs que comporte ce lien risque d’en faire tomber plus d’un sur ses fesses, ou se demander si nous avons suivi les mêmes actualités.

Extrait : 2016, il fonde son propre mouvement politique, baptisé En marche, et démissionne du gouvernement. Il adopte un positionnement hostile au clivage gauche-droite et se présente à l’élection présidentielle de 2017. Il l’emporte au second tour face à la candidate du Front national, Marine Le Pen, avec 66,1 % des suffrages exprimés. À 39 ans, il devient le plus jeune président français de l’histoire et le plus jeune dirigeant du G20. Dans la foulée de son élection, son parti remporte les élections législatives de 2017.

La réalité : Un président choisi par seulement 44% des inscrits. Avec 25,44% d’inscrits qui ne sont pas allés voter, selon les chiffres définitifs du ministère de l’intérieur, cette élection présidentielle enregistre le taux d’abstention le plus élevé pour un second tour depuis 1969. A l’époque, le duel droite-centre droit entre Georges Pompidou et Alain Poher avait été boudé par la gauche. Lorsque l’on cumule les votes via Marine Le Pen 22%, les Abstentions 25%, les votes blancs ou nuls 9%, ce qui en termes mathématiques démontrent qu’il avait contre Macron 56% des inscrits. Macron a éloigné un grand nombre de Français de l’élection. Plus de 20 millions d’électeurs, pour faire barrage au F.N. En cotre partie pas loin de 27 millions. Ils n’ont même pas pu voter pour soi-disant faire barrage à l’Extrême Droite. Ils n’ont pu voulu voter pour lui. Frôlant les 39 millions d’électeurs ne se reconnaissent nullement en Macron ! Nombreux pensaient que les législatives seraient une déroute pour son parti créé : En Marche ! Une cohabitation pouvait sortir la France de la tourmente tous azimuts que nous subissons. Les prochaines élections seraient-t-elles une date heureuse pour le pays ? Le pari mérite d’être fait !

Ce qu’il en coute à Merkel et peut-être à Macron ?

Les pertes en nombre de voix de sièges dans les deux dernières élections démontrent son affaiblissement. La chancelière allemande Angela Merkel ne se représentera pas à la présidence du (CDU) en décembre, a-t-elle annoncé lors d’une décision prise en réunion au sein de sa formation. Ce lundi 29 octobre, cette décision prise ayant pour cause que la coalition d’Angela Merkel est arrivée en tête, avec 27% des voix, mais affiche un important recul de dix points comparé au scrutin de 2013. Elle ne se représente plus à la présidence du parti, indique un responsable du parti. Cela telles les manchettes des éditions en ligne du magazine der Spiegel du quotidien  Handelsblatt (en allemand). Merkel est présidente de la CDU depuis 13 années. Abandonnant la fonction, succession difficile au sein du gouvernement, le CDU ! Déjà en campagne pour les élections européennes dans plusieurs pays de l’UE, Macron a retrouvé à Marseille Merkel pour fortifier son arc progressiste face aux nationalistes antis migrants ils progressent en Europe nous en avons la preuve immuable il touche le cœur du gouvernement allemand. L’Allemagne et la France ont la même approche des problèmes. Nous devons continuer à oeuvrer pour la souveraineté de l’Europe. Les deux amis passent quatre heures discutant en tête à tête. Ensuite avec leur équipe abordent le système sur les migrations, la défense à assumer concernant les décisions sur le Brexit, puis le devenir de la zone euro. Visions migratoires, « la ville de Marseille les connait, telle toute la Méditerranée », estime Macron. Marseille, port d’accueil depuis plus de mille ans. Un lieu pour discuter de cette question, abonde Merkel.

« Mort avant l’heure »

Les deux dirigeants passent à proximité de l’Aquarius, le bateau de l’ONG SOS Méditerranée, qui s’est retrouvé au coeur des disputes européennes pour accueillir les migrants cet été. SOS Méditerranée appelle « urgemment à un sursaut du couple franco-allemand » pour parvenir à « un mécanisme pérenne de débarquement » des migrants secourus en mer Méditerranée. La Méditerranée plus meurtrière que jamais pour les migrants en 2018. Plus de 1.600 personnes ont trouvé la mort depuis le début de l’année, selon un rapport du Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU. Macron insiste sur son désir de faire de cette question migratoire « une chance et pas une crainte » en Europe alors que la chancelière est de nouveau fragilisée au sein de sa coalition à la fin d’une passe d’armes sur l’immigration, avec son ministre de l’Intérieur. Horst Seehofer, président du très conservateur parti bavarois CSU, a affirmé que « la question migratoire est la mère de tous les problèmes » en Allemagne, disant comprendre les manifestations anti migrants de Chemnitz qui ont donné lieu à des échauffourées faisant plusieurs blessés. Des débordements qui « ne sont pas tolérables », a rétorqué la chancelière. Avant le début de la réunion, le chef de la France insoumise : Jean-Luc Mélenchon a fustigé les deux dirigeants avant une manifestation « Stop Macron », qui a rassemblé environ 200 personnes sur le Vieux-Port. Les deux mêmes qui imposent à toute l’Afrique des partenariats économiques où on supprime les droits de douane et où on pousse à la misère toute la paysannerie, les deux mêmes viennent faire les malins là en disant plus nous sommes des humanistes plus mais pas du tout, ce sont des contre-humanistes!, lance le député de Marseille.

Scission du PPE seulement ?

Macron, traverse actuellement une période de turbulences politiques, ayant terminé par le Luxembourg sa tournée européenne qui le fait rencontrer 7 dirigeants en 7 semaines. Dans ce pays foncièrement europhile, Macron et les Premiers ministres Charles Michel-Belgique, Mark Rutte-Pays-Bas, Xavier Bettel- Luxembourg) ont fait bloc pour défendre une Europe progressiste contre le repli nationaliste, clivage que Paris veut mettre en avant pour les élections européennes. Cela démontre bien plus qu’une scission du PPE ? AdChoicesIls décident de proposer au Conseil européen à Salszbourg-Autriche, des solutions plus concrètes pour réduire l’arrivée de migrants, dossier qui alimente la montée de l’extrême droite jusqu’en Suède, où ont lieu dimanche des élections législatives. Décidés à fermer plus étroitement leurs frontières, l’Italie du ministre de l’Intérieur Matteo Salvini et la Hongrie du Premier ministre Viktor Orban, ont désigné le président français comme leur principal adversaire. Rôle qu’il a aussitôt endossé. Macron veut faire émerger un nouveau mouvement politique progressiste en Europe d’ici la fin de l’année, autour de son parti En Marche, et comme en France, recomposer le paysage politique européen. Pour y parvenir, il compte sur une scission du Parti populaire européen, principal parti du parlement, qui regroupe des partis conservateurs allant des chrétiens-démocrates de Merkel au parti nationaliste de Viktor Orban, le Fidesz. Au Parlement européen un débat sur les accusations de violation de l’état de droit en Hongrie, en présence du Premier ministre hongrois qui viendra plaider sa cause. Macron a expliqué qu’il y attendait une heure de vérité, une clarification au sein du PPE, car selon lui : « on ne peut à la fois être du côté de Merkel et d’Orban » L’enjeu c’est la liberté des peuples et leur droit à choisir leur avenir. On devine que les eurodéputés auront une vision différente. Apres tout quelque part c’est aussi l’existence de leur siège d’eurodéputé qui est en jeu. Kurtz a recommandé le vote en faveur de l’article 7, alors qu’au même moment son partenaire de coalition, le FPÖ, invitait M. Orban à rejoindre une coalition des extrêmes européens. C’est voté. La Hongrie est le pestiféré. Honte à la dictature européenne. Il est logique que l’UE cherche à punir les pays qui ont encore le désir de défendre leur peuple ? Le Parlement européen a voté pour demander à l’Union européenne de lancer l’article 7, procédure radicale permettant à Bruxelles de sanctionner la Hongrie, qu’elle accuse de mettre à mal les «valeurs» de l’Union européenne. Par 448 voix pour, 197 contre et 48 abstentions, le Parlement européen de Strasbourg a adopté une motion inédite le 12 septembre permettant de déclencher l’article 7 contre la Hongrie. Cette procédure radicale permet à Bruxelles de sanctionner le gouvernement de Viktor Orban en raison d’une violation grave et persistante par un Etat membre des valeurs européennes. Une majorité d’Allemands sont favorables à une démission de la chancelière Merkel suite à son désaccord avec son ministre de l’Intérieur Horst Zehover sur le dossier des réfugiés, selon les sondages.AdChoices

Après un tel désaveu, Merkel a annoncé ce lundi 29 octobre devant les instances dirigeantes de son parti ne plus être candidate à sa propre succession à la présidence de la CDU lors du prochain congrès, qui se tiendra à Hambourg en décembre, relate Der Spiegel. Reste à savoir ce que cela représente pour son mandat de chancelière, souligne l’hebdomadaire, rappelant qu’elle a toujours estimé que les deux fonctions devaient être dans une seule main pour pouvoir former un gouvernement stable.

Ce qui démontre s’il le fallait que la façon dont fonctionne est aussi bancale les européennes à venir nous dirons qui seront les réels vainqueurs les financiers ou les bulletins de la majorité des électeurs? « Aujourd’hui, il est temps d’ouvrir un nouveau chapitre. » Merkel a confirmé, lundi 29 octobre, qu’elle renoncerait à la présidence du Parti chrétien-démocrate, en décembre et qu’elle allait se retirer de la chancellerie en 2021, à l’issue de son quatrième et dernier mandat. Agée de 64 ans, Merkel, à la tête du gouvernement allemand depuis 2005, tire les conséquences de l’affaiblissement de son parti. La chancelière souligne qu’elle ne se présenterait pas non plus en cas d’élection anticipée et qu’elle ne briguerait pas d’autre fonction politique, y compris au niveau européen. Que va nous permettre de découvrir l’ensemble politique de cette semaine franco-allemande et les autres nations ? Nous allons essayer de nous y rapprocher. Merkel sera-t-elle la prochaine présidente de la Commission Européenne, ou bien ce sera Macron? Les éditorialistes le laissent entendre, difficile de connaitre la vérité.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Le feu, le carburant, les hausses brulent nos acquis. Agissons par une pétition !

La violence force pour certains nantis

Signer la pétition en ligne, merci : https://www.change.org/p/l-assembl%C3%A9e-nationale-obtenir-la-diminution-des-carburants-en-france

Le contenu :

L’augmentation des carburants est un abus des pouvoirs en place. Il serait temps de comprendre que tous les corps de métiers, tous les travailleurs sont affectés par ces hausses inadmissibles. Le principe de ces augmentations est fallacieux par rapport à la réalité. En dehors de l’augmentation des carburants il en est de même en ce qui concerne le gaz au détriment des plus démunis et dans le seul intérêt des nantis. Il faut refuser ces augmentations en saisissant les décideurs à savoir les députés directement à l’Assemblée Nationale. Ces augmentations touchent tous ceux qui ont cru dans les promesses et qui se trouvent en ces moments compétemment grugés. A une manifestation ayant lieu à Paris le 17 novembre 2018, venez exprimer votre ralliement pour que les décideurs prennent acte que ces abus doivent cesser par la concertation.

Les gens ont été poussé à acheter des diesels, à modifier leur véhicule à l’essence, il en va de même en ce qui concerne le gaz et cela touche les personnes les plus démunies par rapport aux fleurons au nombre de neuf des plus nantis que comptent la France. Le feu lèche le devant de nos demeures, il faut que nous cessions de laisser agir le président, ses politiques, son gouvernement par des hausses qui nous mènent à l’anesthésie qui rompt pratiquement toute action. En la circonstance en France surprises ? Non réalités. Nous sommes dans un marasme, difficile à comprendre. Sur les augmentations qui touchent l’ensemble des populations de France.

Les exemples sont plus que légions : la Sécu, l’assurance chômage, le chômage qui augmente etc. La « République contractuelle » évoquée par le président n’arrive pas à se traduire en réalités? Jamais autant de hausses. Les carburants ; puis le gaz qui va subir encore : +5,4% au 1er novembre. Hausse à ce stade la 9e depuis le 1er janvier. Soit : +16,4% pour le moment. Les hausses de carburants, un racket inadmissible.

Une flambée au pétrole

Une envolée en euros de nos poches : En un an, le plein de carburant a augmenté de 20%. Sur un euro utilisé de la pompe au réservoir, 60 centimes vont directement dans les caisses du gouvernement. Le 1er Ministre dixit : « En augmentant le prix des carburants nous préservons la planète » C’est faux ! À l’Assemblée Nationale s’est ouvert un débat sur les trottinettes, non sur les hausses de profits, là, où le plein de réservoir est passé de 50 € à 70 € en six mois « sur un véhicule standard » La politique tient un rôle magistral car en se servant en Iran, en Russie, cela coûterait bien moins cher. 4,5 millions de foyers vont subir, sans avoir rien à dire la hausse sur le tarif du gaz fixés par l’État. Le diesel va devenir plus coûteux que l’essence. Réponse du 1er Ministre: « l’Etat assume » L’utilisateur paye et alimente les privilèges, soit un fonctionnement d’avantages à plusieurs vitesses !

Les partis politiques : Une masse de combats questions posées

L’emploi reste un doux rêve. A moins de traverser la rue ! Écouter mais de faire en sorte que les politiques de tous bords « exécutent leur profession de foi ». Ainsi ils pourront ou ne pas comprendre qu’ils sont prisonniers de leur propre parti politique. Ils changent quand cela leur convient à divers titres. Ne pas faire d’amalgames entre le fait d’avoir le cœur à gauche ou à droite, aucune différence à l’époque où nous sommes.

Paranoïa : Ecoutant des politiques se servir de la complicité de la majorité des médias. Nous n’entendons que le Chef de l’Etat, les députés, les sénateurs, leurs conseillers. Tous doivent être réduits à l’Assemblé Nationale, au Sénat, aux diverses annexes. Le seront-ils réellement? Où sont ses engagements? Les économies seraient toutes trouvées, sans effort !

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Les hommes seront des hommes en ayant la force, les convictions de ces femmes ?

 Rien ne vaut la valeur qu’une femme réelle peut faire cadeau en l’offrant au monde

Il fallait bien prendre un trio en exemple : ayant déjà écrit sur ces personnes hors du commun. Il faudrait trop de pages, en, en citant bien plus tant nous aurions pu tirer de valeurs évidentes d’autres femmes de nos avancées.

Autres phases

Les comparaisons sont faciles à établir : qu’il s’agisse de la Sécu, de l’assurance chômage, etc. La « République contractuelle » évoquée par le président n’arrive pas à se traduire en réalités pourquoi ? Par menaces oui, jamais autant de hausses dans la vie au quotidien. Des petits ou grands exemples selon les cas : Le gaz va subir encore: +5,4% au 1er novembre. Hausse importante, la 9e depuis le 1er janvier. Soit : +16,4% pour le moment.

Une flambée et la période des crêpes n’est pas là encore, mais il s’agit du pétrole

Une envolée de moineaux, tels le prix du gaz cause : « le baril de pétrole » Ce n’est pas tout. Plus de 4,5 millions de foyers sont sous la férule du tarif du gaz. CQFD prix fixés par l’État. Les prix des carburants flambent, le diesel plus coûteux que l’essence l’Etat assume ! Causes les trottinettes fleurissent à 30k/heure sur les trottoirs. L’Assemblée Nationale a parlé des trottinettes mais pas des hausses dans le banc ministériels.

Les partis politiques

La majorité des chefs de partis ou à haute responsabilité sont des hommes, il vaut mieux payer des amandes. Pour non-respect des lois. À y regarder de plus proche : la parité sur le plan politique et ailleurs, tel l’emploi reste un doux rêve, dont le machisme masculin ferme les portes aux femmes de talents. La démonstration est plus que probante dans leurs volontés. Les forces dont elles décuplent, afin que la société France et mondiale trouve un droit égal. Les preuves explicites sont millénaires, ce genre de femmes est bien plus efficace que la majorité des hommes dans leurs faux combats de coqs. A travail égal, salaire équivalent, les femmes d’artisans n’ont pas l’équivalent car dans la majorité des cas elles sont non déclarées.

Une actionnaire de combats

Se souvenir lorsque : Simone Weil appelait à supprimer les partis politiques. Il est plus que simple de se poser diverses questions en se demandant avait-elle raison ou tort ? Reprenant ses propres déclarations au début et pratiquement à la fin de l’article, avec les sources. Un blog sur la base de Mediapart en parle depuis 2013, donc il serait prétentieux de penser avoir inventé la poudre à canons, il n’en est nullement question en ces circonstances. Son créateur un « demandeur de papier »

Une autobiographie sur Karim

Karim fait l’objet d’une autobiographie depuis deux ans. Karim peut nous en apprendre beaucoup : sur lui, sur une Europe sécuritaire et en panne de solution, sur nous-mêmes. Son histoire ne verse ni dans le sensationnalisme, ni dans le misérabilisme, elle nous plonge dans l’univers opaque de la clandestinité, où tout le monde se méfie de tout le monde et où rode le spectre de la délinquance », souligne Anne-Marie Maisonneuve, l’auteure bordelaise.

Légèreté des questions posées introduction

L’article 2 de la Constitution le principe de la République est : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » Or, faute de pouvoir, ou de vouloir, se gouverner lui-même, le peuple « souverain » se résigne à confier ce travail à des pseudos « professionnels » qui prétendent être seuls à pouvoir le traiter. L’article 4 : « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage. Ils forment et exercent leur activité librement. Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie ».

Il suffit d’écouter mais de faire en sorte que les politiques de tous bords « exécutent leur profession de foi ». Ainsi ils pourront ou pas comprendre qu’ils sont prisonniers de leur appartenance à leur parti politique. Sachant qu’ils changent quand cela leur convient à divers titres. Ne pas perdre de vue, ni le sens que cela leur apporte un colossal nombre d’avantages après lesquels chacun d’entre eux courent, puis y sont particulièrement attaché.

Ne pas faire d’amalgames entre le fait d’avoir le cœur à gauche ou à droite, à l’époque où nous sommes. À l’époque de César, On connait le destin tragique de César, on sait moins «Quil était épileptique et avait contracté un AVC» Surement pire qu’au réalisme que nous font subir voir pire les derniers présidents que la France a eu et possède de nos jours. La comparaison avec tel Néron, des rumeurs perfides, coururent : « L’Empereur avait programmé l’incendie à des fins d’urbanisme, ce à quoi plus personne ne croit aujourd’hui » explique Lucien Jerphagnon : « Néron avait perdu dans le célèbre sinistre, des collections auxquelles il tenait énormément» César, Néron, chacun d’eux finit assassinés dans une marre de leur propre sang. Ils allégeaient des talents qu’ils ne possédaient pas, voire ces deux exemples funestes ou pas? Dans le cadre d’un président actuel qui mène, les français au cœur de ses turpitudes.

Un simple constat la version des péplums est bien loin des réalités

En dehors de Charles De Gaulle : Il semble à priori que jamais depuis la Ve République nous n’ayons assisté à de tels coûts dans les santés et d’une seule « liberté » Celle de la France.

« Bien pire que ne fut que la pointe d’une épée, « nous avons Jupiter et ses mercenaires »

Les couteaux longs, courts sortent par tous les moyens possibles, armés de lingots d’or en pétrole noir

Les journalistes disparaissent en étant peut-être découpés en morceaux. « La comédia dell’arte » joue un rôle monumental la commedia dell’arte est apparue au début du XVIe siècle : elle tient ses racines des fêtes du rire qui sont à la base de grands carnavals. Dans les circonstances actuelles nous sommes en plein drames. Nous avons entendu Marine Le Pen remercier Mélenchon d’avoir plaidé en sa faveur pour le prêt utile à sa campagne présidentielle, contre « Jupiter » une pleine comédie. Ouvrons juste un poil de plus et nous constatons, que si nous ne réduisons le nombre de ministres, députés, de sénateurs, de conseillers etc. L’ensemble de la France va se heurter par inconscience à l’iceberg que la majorité de l’électorat ne voit pas au profit de la finance.

Paranoïa : 12 stars qui seraient Illuminati. De plus en plus de stars que certains adulent ou pas sont censées faire partie justement ou pas, à nous de ne pas nous laisser déborder. Les liens qui composent cette ouverture, peuvent faire comprendre les réalités auxquelles nous en sommes. En écoutant les uns et les autres nous entendons que les députés doivent être réduits dans le cadre de l’Assemblé Nationale, le seront-ils réellement?

Nous constatons que les députés sont de plus en plus âgés. Telle que le démontre l’enquête menée. Il est impératif indispensable de réduire les députés, leurs conseillers, avec de sacrés salaires. Ailleurs le vrai du faux débat de l’Assemblée Nationale le démontre. Y compris les socialistes le prônent. Les français dans leur majorité veulent que le Sénat change de par sa structure à plus de 87%.

Démonstration que ce n’est pas une question de gauche ou de droite, le marasme dans lequel nous sommes, prenons en conscience. La lutte que mena Simone Veil pour la plus grande et meilleure avancée que les femmes ne connaîtront jamais, le combat elle l’endura, peu de femmes possédaient ses qualités. Même à l’époque de son plus grand combat, elle ne céda face à personne. Nous entendons parler de P.M.A et G.P.A. feuilles de folies, jusqu’à régularisations ! Les femmes sont-elles conscientes de ce que cette femme leur apporta et que certains tentent de détruire.

La mise à mort interdite reste permise

Qui pourrait de nos jours combattre avec l’acharnement de Robert Badinter face à François Mitterrand pour l’abolition de la peine de mort en France. L’assassinat de l’éditorialiste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul. Alors que les dirigeants du dit état ont reçu « La légion d’honneur et plus » Ce n’est que ce que la majorité sait, mais la face caché pas loin de 30 journalistes et teneurs de blogs sont enfermés en Arabie Saoudite. Ce sont ces phénomènes types Robert Badinter, François Mitterrand, qui marquent réellement l’histoire. Il semble que nous ne pourrions alors avancer de manière démocratique expressive en prenant exemples sur de tels personnages serait prétentieux, modestement commencez, continuer à tracer les sillions qu’ils nous ont montrés. Nous allons surement encore découvrir ce que cette politique nous réserve en déluges.

Sources : https://www.lepoint.fr/chroniques/quand-simone-weil-appelait-a-supprimer-les-partis-politiques-05-01-2017-2094728_2.php

https://blogs.mediapart.fr/karim-sans-papiers/blog/161113/faut-il-supprimer-les-partis-politiques

http://www.aqui.fr/societes/karim-entre-prison-et-centre-de-detention-la-vie-brisee-d-un-sans-papier,2060.html

http://www.carevox.fr/medicaments-soins/article/etre-accompagne-par-le-pharmacien

http://liviaaugustae.eklablog.fr/la-folie-de-neron-a98863633

https://www.middleeasteye.net/reportages/la-france-d-core-le-prince-h-ritier-saoudien-pour-sa-lutte-contre-le-terrorisme-et-l-extr

 Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Macron, et son 1er Ministre tiennent la majorité?

Quel sera le résultat final? Nous allons le savoir sous peu et le résultat de la case arrivée laissera passer ou pas, l’augmentation passera ou pas?

Ce ne serait pas une réalité, que nous aurions le sentiment d’assister à une belle fable.

Répétition d’une bande dessinée, la majorité des retraités français dironnt : « Ils sont complétement fous ces Gaulois ».

A ne pas en douter, les retraites vont à nouveau descendre dans la rue.

Neuf syndicats et associations de retraités (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR et UNRPA) dénoncent les choix budgétaires du gouvernement qui conduisent selon eux à « appauvrir » les retraités.

En trois ans, un mois de pension aura été pris dans la poche « des retraités »

Dans leur ligne de mire : la hausse de la CSG, entrée en vigueur en janvier et non compensée pour environ 60% des 16 millions de retraités qui financent les baisses de cotisations pour les salariés.

La sous-revalorisation des retraites de base. Les pensions versées par l’Assurance vieillesse, jusqu’alors indexées sur l’inflation, n’augmenteront que de 0,3% en 2019 et en 2020, quand la hausse des prix devrait atteindre 1,3%.

« En trois ans, un mois de pension aura été pris dans la poche ; des retraités, estiment les neuf organisations.

« Il nous manque cruellement un interlocuteur valable », a déclaré Olivier Jouchter, de l’UCR-CGT, à l’AFP.

« Ce pays compte 24% de retraités. Peut-on imaginer que le président de la République, son Premier ministre et le groupe majoritaire à l’Assemblée n’aient aucune considération pour cette partie de la population ? »

Le gouvernement, le nouveau vient d’être nommé que des révoltes se font sentir auprès de certains des députés LREM font comme « Le Cave » se rebiffe. Mais là en la circonstance il n’y en avait pas qu’un seul, ils étaient 21.

21 députés de La République en marche (LREM) ont permis l’adoption d’un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale contre l’avis du gouvernement.

Il prévoit de moduler la hausse de la CSG en fonction des revenus des retraités.

Il ne faut pas oublier que c’est ainsi que la majorité des gouvernements de la Ve République, sont tombé les uns à la suite des autres.

Pourtant Emmanuel Macron avait dicté la ligne de consigne à suivre, un pavé est tombé dans la marre de la soupe qui n’avait pas encore refroidit.

Certains pourront dire « Ce ne sont 21 LREM, qui vont faire peur à l’ensemble de la majorité, ho, combien solide laisse supposer les autres instances n’ayant pris part au vote.

Le début d’une fronde?

Il ne s’agit pas simplement d’un amendement. C’est, bien plus, c’est un véritable acte de défiance à l’encontre du nouveau gouvernement et de leur Président.

En soirée de ce 16 septembre, alors de l’examen de la loi de financement de financement de la Sécurité sociale, un amendement proposant de moduler la hausse de la Contribution sociale généralisée (CSG) appliquée aux pensions de retraites en fonction des revenus des bénéficiaires a été adopté.

Surprise, cela au nez à la barbe contre l’avis du groupe La République en marche (LREM) et donc de l’exécutif.

En place et 21 élus décident tout en étant dans le camp de la majorité, prennent le cric, la poulie et passe à l’action en reprenant leurs propos.

Tous ensemble « Il est temps d’écouter tous les gens qui viennent dans nos permanences », lance « Jean-François Cesarini », député macroniste du Vaucluse.

« Dixit En quoi une CSG progressive est plus injuste qu’une CSG uniforme? »

Cela commence le 1er jour de 2018, tous les retraités dont la pension mensuelle dépasse 1.200 euros brut pour un célibataire, puis 1.841 euros pour un couple sont soumis à la même augmentation du taux de prélèvement de la Contribution sociale généralisée (CSG) de 1,7% (8,3% contre 6,6%).

Une hausse qui favorise les « effets de seuil brutaux », s’exprime le député, d’où cet amendement.

Cosigné par 21LREM qui de plus la suppléante de Christophe Castaner.

Alors que celui-ci propose un retour à l’ancien taux de CSG (6,6%) pour les retraités dont la pension mensuelle se situe entre 1.200 et 1.600 euros.

Pour ceux qui reçoivent entre 1.600 et 3.000 euros, le taux de CSG augmenté (8,3%) serait maintenu.

Enfin, pour ceux étant au-dessus de ce seuil, un nouveau taux de 9,2% serait créé en 2019 pour être appliqué sur leurs pensions.

Une mesure de «justice sociale», selon ces élus.

CSG, gel des pensions, fausses annonces, ils estiment que ce sont toujours des retraités toujours plus matraqués par Macron.

La soit disant avancée a enflammé les débats entre marcheurs siégeant en commission des Affaires sociales.

Olivier Véran, rapporteur général du budget de la Sécurité sociale et député de l’Isère a fustigé cette proposition, déclarant : « On n’est pas dans la progressivité. La progressivité c’est quand on passe d’un point A à un point B sans monter les niveaux, sans changer les curseurs ».

Face à lui, Jean-François Cesarini a alors exigé qu’un vrai argument soit opposé à cet amendement.

En quoi une CSG progressive est plus injuste qu’une CSG uniforme ? », a-t-il demandé à son homologue.

Jean-François Cesarini a pour l’instant remporté ce bras de fer macrono-macronien, l’amendement ayant été accepté en l’instant.

Cela malgré la consigne de vote de Thomas Mesnier, chef de file du groupe LREM dans l’examen du dit texte, exigeant le rejet de cette proposition.

Pour autant, « l’amendement a de fortes chances d’être retoqué lors de son passage au vote en séance publique, comme l’a souligné Olivier Veran au micro de LCP peu après le vote »

La semaine prochaine les choses seront réglées dans l’hémicycle.

A moins d’une nouvelle fronde, quoi qu’il en soit cette réaction ne sera pas là, en l’instant sans laisser de traces.

Le rendez-vous de cette manifestation est bien fixé ce jeudi 18 octobre. Un coup vient d’être tapé sur la table, la suite nous le saurons sous réellement peu.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Les toquards de la France, qui sont-ils ? Finances – Religions !

Zola et Pagnol auraient dit : « Vous êtes des Sots » La France sa vie dans la Ve République ? « Nous vivons à priori sous la Constitution de 1958 » « Vous le faites savoir nous aurons des problèmes »

Nous sommes plus que grugés, spoliés, et tout qui va avec, au moindre coût, confronté à ce que l’on nous impose faute de finir comme à l’époque de Jules César. Qui lui-même fut assassiné par le complot de son fils adoptif « Brutus » Les diverses raisons pour lesquelles Emmanuel Macron peut gagner se résume en des points précis. En ce qui nous concerne, il n’y aura pas diverses solutions, soit le pouvoir revient au peuple, soit un faux « empereur » est là !

Est-il vrai qu’il existait un politicien nommé Macron sous Tibère et Caligula ? Oui : Lien.

Tels des gladiateurs dans « Les arènes d’Orange » dans le Vaucluse en cette époque.

Dans ce que chacun de nous écrit, qui que nous soyons il y a une trace ou une larme qui nous appartient. Que nous soyons réalisateurs, éditorialistes, rédacteurs, commentateurs etc. Dans le cas contraire, ce seront les autres qui rapportent les marques de nos souvenirs écrits ou autres.

A ce tarif il est évident qu’il faudra faire renaitre « Auguste » au regard de marbre dans sa nèfle, dominant le sol ou ceux qui vont mourir pour sa gloire, et la joie d’un certain peuple, qui viennent le saluer avant de s’entrecouper. Le vainqueur aura la vie sauve et le dernier survivant la « fameuse couronne de laurier »

Il suffit de se souvenir du film « Ben Hur ». Il ressort que c’est la raison pour laquelle « Ponce Pilate » se lava les mains entre « Jésus et Barabbas » mais selon le péplum ce fut « Jésus fils de Dieu » qui porta une couronne d’épines. Pour ceux qui y croient et pas pour les athées ! Regardons donc ce que nous devrions arriver peut-être à faire, pour ne se retrouver en ces moments dans les mêmes conditions. En ouvrant les divers liens, tout est plein de contradictions y compris au niveau des plus grands historiens et théologiens de toutes religions. D’où le sens de savoir où se situent les vérités de tous ordres, y compris en 2018.

D’autres penseront que cela serait facile il suffirait de remettre en route « La machine à remonter le temps »

La dite Constitution en 2018 ne ressemble en rien à celle pensée par son père fondateur » Dixit : Philippe Blachèr, professeur de droit public à l’Université de Lyon. Elle va subir un lifting, pour une 25 em fois. Mais la dite révision de cette Constitution, la nouvelle va faire pschitt ou bien boum ? Quelles seront les continuités, les ruptures. Il suffit de prendre connaissance des chiffres pharaoniques pour comprendre ou essayer de le faire, entre le scandale de L’Assemblée Nationale, Le Sénat, et les gouffres financiers incroyables que ces structures et dérivés représentent.

Les salaires et les primes inexpliquées à l’Assemblée nationale : édifiant !

Des salaires élevés, des primes nombreuses et en partie inexplicables

Le coût de ce qui est connu de L’Assemblée Nationale entre autres stupéfiants Lien Emmanuel Macron veut tenter d’en faire faire disparaitre une des deux en 2019, faut-il y croire ?

Sans victoire présidentielle en 2017. Le seul parti présidentiel (LREM), a obtenu la majorité absolue des sièges. Reste à savoir quelle serait la conséquence de l’introduction éventuelle d’une dose de proportionnelle, combinée à une diminution de moitié du nombre de parlementaires. Incluant les « principes politiques, économiques et sociaux particulièrement nécessaires à notre temps », aux « principes fondamentaux reconnus par les lois de la République » et aux « principes et objectifs de valeur constitutionnelle »

Les sénateurs coûtent-ils vraiment trop chers ?

Le coût de ce qui est aussi connu du Sénat et les réclamations vont bon train Lien

Un député français coûte combien ? Lien

Coût en 2012 : les dépenses de l’Assemblée nationale pouvaient-elles être une source d’économies? Le total des indemnités parlementaires versées aux députés représenteraient, au total, 49,55 millions d’euros en 2012. Les charges sociales, elles, atteignaient 66,7 millions d’euros. Explication : cette enveloppe comprenait les pensions versées aux anciens députés. Puis cela perdure encore à ne pas s’y méprendre en ce qui concerne les pensions versées ! Puis pour revenir justement au départ de l’article, le torchon ne peut faire autrement que bruler et bientôt peut-être complétement :

«Face à l’islamisme, nos élites ont trahi»

Alors que l’existence de tensions communautaires a été reconnue par Gérard Collomb lui-même, le journaliste Yves Mamou accuse les élites françaises de s’être coupablement désintéressées de l’immigration, et d’avoir fermé les yeux sur l’islamisation du pays. Yves Mamou est un ancien journaliste du Monde. Il a également collaboré au Canard Enchaîné, à Libération et à La Tribune. Collaborateur régulier du site américain The Gatestone Insitute, il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Hezbollah, dernier acte (éd. Plein jour, 2013) et Le Grand abandon. Les élites françaises et l’islamisme (éd. L’Artilleur), paru le 25 septembre 2018. Lien.

Il est plus que flagrant à priori que sur divers domaines avec le respect dû à chacun, nous sommes cuits et même plus. Dixit : Yves Mamou : La guerre civile se définit comme le déchirement d’une nation. Je ne sais pas si cette guerre aura lieu, mais il m’a semblé utile de m’interroger sur la présence de deux nations sur le même territoire national. Parfois, ce sont des frontières mal tracées qui créent les conditions d’un affrontement entre deux nations. Mais en France, la nation islamique a été fabriquée de toutes pièces. Elle est le résultat d’une politique. Les élites françaises, c’est-à-dire les grands corps de l’État, les partis politiques, les experts, les magistrats, les médias, les élites culturelles… ont, pour de multiples raisons, plusieurs décennies durant – et encore aujourd’hui – encouragé et légitimé l’immigration musulmane.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

L’Élysée cherche remplaçant de Gérard Collomb : Maire de Lyon sous 30 jours !

Gérard Collomb, Maire de la ville de Lyon sans que les électeurs passent par les urnes. Du jamais vu dans le cadre de la Ve République. Crise d’Etat en perspective, tout le laisse croire ?

Ayant rencontré Gérard Collomb à Lyon, à Villeurbanne, ce dernier venait voir mes parents. Il a remis en mains, lors de ses 90 ans à mon père sa dernière médaille de Vermeil, à la suite de celle d’argent et d’or, pour ses qualités de travail. A cette époque en 2009, ma famille vivait entre Lyon et Villeurbanne. Donc il est évident que je le connaisse dans le cadre de ses fonctions.

Comment dans ce cas Gérard Collomb peut-il être élu ?

Par une « Réunion extraordinaire du Conseil Municipal » Lien ! Mais il faut la position du Préfet car à présent c’est « Le Grand Lyon » David Kimelfeld vient de remettre à 22h50 sa démission !

Sept démissions au gouvernement E. Macron en très peu de temps : Lien !

Emmanuel Macron indique qu’il souhaite recevoir les propositions du prochain premier ministre. A la bonne fin de la nomination d’un nouveau ministre de l’intérieur. Ce sera cela uniquement ou un remaniement bien plus conséquent ? Car le délai que Gérard Collomb est plus que faible. Dixit ce dernier : « Si le président me demande de partir immédiatement dans 24h sous 48h, je le ferai ! Mais ce ministère ne peut rester vacant.

Face pratiquement à la gravité de la situation contrainte, il a entériné le départ de Gérard Collomb, à la suite de pas une mais deux demandes de démission. Le hic, qui fait grise mine, c’est que la première, donc la première démission a été refusée par le président de la République.

Gérard Collomb, ne voulant pas utiliser le même système que Nicolas Hulot, il s’est adressé : Comble à priori au quotidien le plus à droite. En déclarant, qu’il voulait se consacrer, uniquement pleinement à sa compagne de futur Maire de la ville de Lyon. Gérard Collomb a agi de la sorte parce que le Maire actuel : David Kimelfeld a démissionné sur le champ et lui redonne sa place de Maire. Ce qui faisait l’objet d’un accord avant la nomination de Gérard Collomb en qualité de ministre de l’intérieur ?

Gérard Collomb, contrairement à revirement de divers propos, il souhaite partir sans attendre, en quittant le plus rapidement possible le gouvernement. Il n’aura pas besoin de faire campagne !

Dixit ses propres termes, auxquels il a bien du réfléchir :

« Aujourd’hui, compte tenu des rumeurs et des pressions qu’il peut y avoir, je ne veux pas que le fait que je sois candidat quelque part demain puisse troubler la marche du ministère de l’intérieur. Il faut une clarté vis-à-vis de nos concitoyens et une clarté vis-à-vis des Lyonnais, donc je maintiens ma proposition de démission », déclare-t-il dans cette interview, au lendemain d’une première demande confiée au Figaro.

L’inédit de la situation

Les murs de l’Élysée, n’ont pu faire autrement que de confirmer l’information : Gérard Collomb a bien présenté le lundi 1er octobre sa démission, Emmanuel Macron, dans un premier jet l’a refusée.

La proposition de Gérard Collomb de quitter son poste remonte déjà au 18 septembre, d’un départ après mai 2019. Son objectif se présenter aux élections municipales à Lyon aux municipales de 2019. Bis il n’aura pas besoin de se soumettre aux suffrages des Lyonnais. Et pour cause, lire juste plus haut.

Annonce pratiquement jamais vue d’une démission programmée avait alors suscité des réactions pour réclamer un départ immédiat. Édouard Philippe, premier Ministre, ne pouvait continuer à mettre la poussière sous le tapis. Lui qui pense si fort à sa ville du Havre, puis qui déclame que le bord de mer lui manque. Il se doit donc d’éviter une crise plus conséquente en répondant aux interpellations non seulement de l’opposition, mais du propre camp du président de la République. Edouard Philippe prend l’intérim de ministre de l’intérieur à la place de Gérard Collomb la crise est bien plus importante que ce que certains peuvent penser. La tête de L’Etat est plus que coupable au moment où les forces de l’ordre arrêtent l’individu le plus recherché de France, ce main à 4h dans l’Oise.

« Un ministre de l’intérieur qui est déjà à l’extérieur du gouvernement », le député LR des Alpes-Maritimes Éric Ciotti a relevé « un problème politique, celui du lien entre le ministre de l’intérieur et le président de la République » et, « plus grave, un problème majeur quant à la protection des Français ». Édouard Philippe rétorque « chaque ministre qui compose ce gouvernement doit se consacrer pleinement à sa tâche » et « quand il s’agit de la sécurité des Français, jamais il n’y aura d’hésitation de la part du gouvernement ».

Où se situe le successeur de Gérard Collomb ?

Début juillet, Gérard Collomb donne plus que l’impression d’être sorti du jeu et les sujets de tension se sont faits masse avec le président de la République, qui n’écoute que lui. Gérard Collomb imprécis, mal informé, lors de son audition devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur l’affaire Benalla. C’est une forme d’un homme qui fait de la politique depuis plus de 40 ans, qui quitte le « Navire » de la sorte qui surprend chaque citoyen ayant du bon sens.

Gérard Collomb est plus que surpris, entre autre le moment il a regretté le « manque d’humilité » et d’écoute de l’exécutif. Ces faits se passent le 6 septembre, peu de jours suite au départ de Nicolas Hulot. Gérard Collomb était hésitant sur le prélèvement à la source. Gérard Collomb ministre de l’intérieur critique ouvertement l’isolement, les directives non consultés, du président Emmanuel Macron. Le ministre de l’intérieur se sent de plus isolé, fragile, pour pouvoir partir quand il le souhaitera. Donc sans passer par les urnes ce qui semble irrationnel : Il est déjà Maire de la ville de Lyon !

L’Elysée attend, les éventuelles propositions du premier ministre pour soumettre un nouveau premier ministre de l’intérieur. Va-t-on vers un remaniement à la méthode Emmanuel Macron ou à une tempérance plus écouté par le dernier Conseil des Ministres?

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Charles Aznavour « N’est pas mort » 1ere partie

Pour durer et perdurer il faut être le plus proche de la réalité du monde donc du peuple.

La nuit s’est éteinte à son domicile. « Je me voyais déjà » dans le souvenir de « Mourir d’Aimer ». Inutile, d’être vivant et ne pas garder la trace de celui qui en huit langues véhicula par le monde « Non je n’ai rien Oublier ».

Peu sont ceux qui ne se souviennent de ces chefs d’œuvres. Ma peine est immense, les louanges ne vont pas manquer, mais au moment où mes doigts ont la force de caresser ses chansons, je vous livre avec un regard embué, ce que je vous livrerez dans la seconde partie.

Un homme hors du commun dans tous les sens du terme. Au moment où j’ai appris son départ, mon clavier était trop mouillé pour que je n’arrive qu’à écrire un seul mot.

Il m’en a fait vivre de sacrées « Bohème» et à chaque fois que je pensais à lui en étant plus jeune, j’avais envie de lui demander « Emmenez-Moi » mais à chaque fois le bateau était toujours proche de chavirer et je restais sur les quais de « L’Oubli ».

Vidéos et reportages

« Moi, je ne peux pas ne pas vivre » : regardez l’interview émouvante de Charles Aznavour dans « C à vous », trois jours avant sa mort sur France 5. Bien d’autres avant que je vous fasse de ce que nous avons pu partager, merci.

https://www.francetvinfo.fr/culture/mort-de-charles-aznavour/video-moi-je-ne-peux-pas-ne-pas-vivre-la-derniere-interview-emouvante-de-charles-aznavour-a-la-tele-trois-jours-avant-sa-mort_2965483.html

https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/le-chanteur-charles-aznavour-est-mort-a-l-age-de-94-ans_2965443.html#xtor=EPR-51-[le-chanteur-charles-aznavour-est-mort-a-l-age-de-94-ans_2965443]-20181001-[titre]

https://www.francetvinfo.fr/culture/mort-de-charles-aznavour/video-charles-aznavour-itineraire-d-un-geant-de-la-chanson-francaise_2965467.html

Charles Aznavour, itinéraire d’une légende de la chanson française.

Au début de sa carrière, le chanteur n’a pas été épargné par les critiques. Il est ensuite devenu l’un des plus grands ambassadeurs de la chanson française dans le monde.

Même les moins de 20 ans ont fredonné ses chansons. Charles Aznavour est mort à l’âge de 94 ans, lundi 1er octobre. L’interprète de La Bohème et de Comme ils disent revenait d’une tournée au Japon et avait dû annuler des concerts cet été à la suite d’une fracture du bras.

Né d’une mère comédienne et d’un père chanteur, il effectue ses débuts en duo avec Pierre Roche pendant huit ans. A cette époque, il part même en tournée aux Etats-Unis, avec Edith Piaf. Mais à son retour, quand il cherche à se faire un nom en solo, les critiques ne sont pas tendres. Les obstacles ? « Ma voix, mon physique, la difficulté de mon nom et le côté anti-commercial de mes chansons », résume-t-il alors.

« Je suis café-crème »

Mais le talent finit par payer et Charles Aznavour parvient à devenir une vedette incontournable. Durant son immense carrière, il remplira l’Olympia pendant six semaines avec deux récitals par jour, sera repris par Fred Astaire ou Ray Charles, ira chanter dans le monde entier et sera reçu par les grands de ce monde.

Ambassadeur mondial de la chanson française, il n’en oublie pas moins ses origines arméniennes. « Je suis café-crème, franco-arménien. C’est indissociable. » Soixante ans après le début du génocide arménien, il chante Ils sont tombés, et en 1988, il crée une association humanitaire et écrit la chanson Pour toi Arménie, pour récolter des fonds à la suite d’un tremblement de terre dans son pays d’origine.

Il est plus que difficile en des moments pareils de trouver les mots justes pour exprimer les talents et ils sont nombreux, d’un homme capable de faire de l’ombre à la Tour Eiffel.

En l’instant je vous livre une sensation plus que les reflets, que les souvenirs ses créations laissent au fond de moi en des circonstances que la souffrance et « Mes Emmerdes » me permettent de vous dire.

Il fut l’un des premiers à oser dire « Comme ils disent ». Peu importe ma position dans le panache où dans le cadre de cette année, comme au moment où Edith Piaf et Jean Cocteau partirent main dans la main au cœur des populaires. Car ceux qui font vibrer les sentiments de la vie sont et demeurent éternels.

Deux autres légendes marquent par leur manque le fait de ne jamais oublier. Johnny Halliday et Jean D’Ormesson. C’est « Hier Encore » alors que la majorité saura dire « Je Sais ». Je reviendrai si je le peux vous exprimer des sentiments partagés en tête en tête.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Justice, santé, emploi, etc. Causes partielles de l’isolement de M. Macron ?

Il n’y a point encore de liberté si la puissance de juger n’est pas séparée de la puissance législative et de l’exécutrice. » Montesquieu. (1689-1755), L’Esprit des Lois (1748)

L’isolement et la non écoute crée des profondeurs d’un dirigisme solitaire, il sera impossible à remonter. Le Panda

Nul ne peut nier, ce que nous vivons, de légers extraits depuis que M. Macron veut redresser la France. Les meilleurs parfois en pleurs l’abandonnent. Il semble ne pas comprendre le pourquoi du comment. Essayons de ne faire qu’une synthèse partielle. Les hauts du hurle le vent, sonnent le glas, surement pas sur la 9em symphonie. 1,27 milliard pour les 0,01% les plus riches: le gros cadeau de Macron enfin chiffré. Selfie d’Alexandre Benalla armé : le parquet de Poitiers ouvre une enquête préliminaire. L’ancien chargé de mission de l’Élysée n’était pas titulaire d’un permis de port d’arme en bonne et due forme au moment où a été prise la photo, en avril 2017, dans un restaurant de Poitiers. Les trois principaux syndicats de l’Education nationale appellent à la grève le 12 novembre contre les suppressions de postes. Les syndicats FSU, Unsa-Education et SGEN-CFDT protestent contre la suppression de 2 650 postes dans les collèges et les lycées prévue par le gouvernement l’an prochain. « Au rythme actuel, dans 200 ans, il n’y a plus rien » : le cri d’alarme d’un astrophysicien pour le climat. Cet universitaire : Aurélien Barrau: spécialiste des trous noirs est devenu le porte-étendard de la lutte contre le réchauffement climatique. « L’hôpital public est en train de nous assassiner » : des soignants appellent à l’aide dans un documentaire choc. Le film, diffusé mardi 25 septembre à 20h50 sur France 5, extrait vidéo, donne la parole au personnel soignant de l’hôpital public de Gonesse, dans le Val-d’Oise. Fatigués et inquiets, les employés dénoncent une tutelle économique oppressive et pointent du doigt des dérives néfastes. Nous avons tout vu ou presque, mais là nous sommes au comble des stupéfactions. Le piège semble tellement énorme qu’il parait difficile de le contourner. Là, le coup de « Jarnac » nous risquons de le prendre réellement dans les dents sans réactions réelles de notre part. Nous ne pouvons que dire : Bravo, le coup est plus que bien monté, se ferons piéger ceux et celles qui ne se poseront pas les questions adéquates. Sommes-nous à l’orée de plus qu’une affaire d’Etat ? Nicolas Sarkozy se trouve presque prit au piège, François Hollande s’est tiré une balle dans le pied, Emmanuel Macron ne serait pas plus isolé que tous deux réunis. Où il modifie ce qui peut lui permettre d’être encore à la tête de la France en 2022, ou adieu. La moralité qui se dégage à priori, c’est que chacun s’en sortira à sa façon sans dégât libertaire.

François Hollande, au moment de la constitution du P.N.F. (Parquet National Financier) n’aurait jamais procédé de la sorte dans la mesure où il aurait réfléchi aux conséquences de la moralité du « Laboureur et ses enfants » Il est plus que temps de tirer la sonnette d’alarme. Dans le cas contraire nous finirons peut-être tous comme Le Petit Chaperon Rouge. Pourtant à l’évidence, tout un chacun ne peut mettre du beurre et de la confiture sur des tartines le matin. La raison est simple, ce dernier n’a ni pain ni couteau, donc alors pourquoi lui parler de confiture, de beurre, en sachant que dans le « conte » l’un des principaux personnages se fait dévorer. Lui ou elle l’est au quotidien. N’existerait-il point en France une justice à plusieurs vitesses ? Une certaine presse et certains de nos politiques à minima, affirment que la justice française ne serait pas indépendante. Mais où est donc passé le patrimoine fabuleux d’Emmanuel Macron ? Une opacité qui n’intéresse pas le P.N.F…Les débats dans une certaine presse et les vives réactions de l’opinion montrent que les gens dits citoyens de base ne veulent plus accepter ce mode de situation.

Le système juridique, tel qu’appliqué en ces moments en France est plus que remit à la base des principaux scandales justement qui touchent le monde politique. Sans oublier celui des Paradis Fiscaux. La perte du crédit accordé, à ceux qui semblent être devenu des castes au service des diverses classes politiques. De par voie de conséquence cela fait tomber tous les crédits qui leur sont accordés à la suite d’une information et d’une justice que les citoyens voudraient voir s’appliquer à tous et cela sans exception. Nous en sommes plus que loin face aux méandres de la puissance financière justement qui pose le peuple de base de plus en plus modeste par rapport à la réalité quotidienne, en dessous du sens d’égalité. La perte du peuple de nos jours ne se dicte plus à l’unité mais bien plus loin, là où toutes les classes de la société sauf les riches sortent indemnes.

La plus grande attente de plus de 70% des citoyens optent pour une séparation justement de ces pouvoirs qui les étouffent, par le truchement des garanties non respectées à la tête des exécutifs. Indéniablement les premiers que les français n’acceptent plus mais subissent sont ceux de la classe politico-financières. 30 % de parlementaires en moins, 15 % de proportionnelle, une limitation du cumul des mandats, la vaste réforme des institutions passe par trois projets de loi, ordinaire, organique et constitutionnelle. Sauf que son examen au Parlement, rendu impossible cet été par l’affaire Benalla, a été reporté à l’hiver. Ou l’affaire Benalla a permis le recul jusqu’à cet hiver, et ce dernier n’aurait été qu’un paravent, telle qu’à l’époque des ombres chinoises sans que l’on discerne les réalités des fonds de divers problèmes ? Essayons de faire quelques pas de recul et peut-être mieux comprendre certains objectifs. Sommes-nous dans le contexte de l’arbre qui cache la forêt ? Rapprochons nous juste peut-être pour mieux comprendre, ce qui peut échapper à la majorité des électeurs. Il veut toujours supprimer la Cour de justice de la République.

Dès le mois de juillet 2017, Emmanuel Macron en avait parlé. Il a confirmé, ce lundi, son souhait de supprimer la Cour de justice de la République (CJR), seule instance habilitée à juger les ministres pour les crimes et délits commis dans le cadre de leurs fonctions. Mais sur ce point, le chef de l’État s’est toutefois montré évasif.

« Je souhaite que la Cour de justice de la République soit supprimée. Mais les ministres qui doivent être jugés doivent pouvoir être protégés dans les fonctions qui sont les leurs au quotidien », a-t-il indiqué. La CJR avait été vivement critiquée après avoir jugé Christine Lagarde coupable mais dans le même temps de l’avoir dispensée de peine dans l’affaire de l’arbitrage Tapie, en décembre 2016.

Le parquet toujours sous la coupe du garde des Sceaux.

Garant des institutions, Emmanuel Macron a rappelé qu’il avait théorisé le « et en même temps » dans un trait d’humour. C’est donc ce qu’il compte appliquer sur le sujet de l’indépendance du parquet. Dans une formule dont il a le secret, il a refusé l’idée d’accorder plus d’indépendance aux parquetiers tout en veillant à ce qu’ils en bénéficient. Montesquieu (1689-1755), L’Esprit des Lois (1748)

C’est le fameux principe de la séparation des pouvoirs : « Tout serait perdu si le même homme, ou le même corps exerçait ces trois pouvoirs : celui de faire les lois, celui d’exécuter les résolutions publiques, et celui de juger les crimes ou les différends des particuliers. » La pression de l’opinion publique fait évoluer la justice vers une plus grande indépendance. L’affaire d’Outreau nous a rappelé en 2007 sa principale faiblesse : sa solitude. Ce procès qui a vu la condamnation pour des crimes graves de personnes se révélant innocentes a fait scandale. Mais s’il a posé la question de l’influence des médias et de l’opinion publique sur des juges peu expérimentés, il a surtout abouti à une réforme de fond : il est maintenant possible de saisir le CSM en cas de soupçon de partialité des juges. Le pouvoir judiciaire devient un contre-pouvoir au service du peuple

Le rôle du juge s’est transformé et se veut aujourd’hui le protecteur des citoyens face au pouvoir politique. Et ceci d’autant plus que les juridictions françaises utilisent maintenant le droit international comme une barrière contre les abus internes. La justice française a ses qualités et ses défauts, et encore des évolutions à connaître. Mais quoi que l’on dise, d’autres prétendent que son indépendance est réelle. « Le gouvernement est comme toutes les choses du monde ; pour le conserver, il faut l’aimer. » Théorie mise à part, cette phrase de grand bon sens explique tout, y compris le chaos politique du siècle des Lumières et la mort d’un Ancien Régime mal aimé de tous les Français, qu’ils soient du peuple ou des ordres privilégiés. « C’est de l’esprit sur les lois » a dit Mme du Deffand qui tient le plus célèbre salon du siècle. C’est « le plus grand livre du XVIIIe siècle », écrira au XIXe le philosophe Paul Janet qui place L’Esprit des lois aussi haut que la Politique d’Aristote. Seule certitude, l’Encyclopédie à venir doit beaucoup à cette dernière œuvre de Montesquieu. Et pendant la Révolution, le maître mot sera la vertu, au sens d’amour de la patrie.

Aujourd’hui encore, la République et la démocratie se réfèrent à Montesquieu : pour sa classification des trois formes de gouvernement (républicain, monarchique, despotique) et pour son principe de la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire). Sources : 20 minutes / Wikipédia /France Info

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Glyphosate, retraite, soins, M. Macron, les réalités qui nous attendent, nous le vivons ?

Ce n’est qu’une partie de ce que la majorité des patients ignorent. Ayant séjourné pendant 4 mois, je ne peux rapporter que ce que j’ai vécu en partie et essayer d’approfondir. L’ouverture de Lactalis à nouveau en vente : Lactalis : « On a l’impression que la priorité, c’est de relancer le business » et non « la sécurité alimentaire », estime Foodwatch. Indrid Kragl, la directrice de l’information de Foodwatch, estime « inacceptable » la décision de la préfecture de Mayenne d’autoriser de nouveau la commercialisation par Lactalis de son lait infantile en poudre, neuf mois après le début du scandale du lait contaminé à la salmonelle. A chaque jour ses lots de découvertes : De la gélatine animale dans un yaourt, un colorant à base d’insectes dans un soda… « Toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions », dénonce l’ONG Foodwatch, dans un communiqué publié jeudi 20 septembre. L’association de défense des consommateurs a mené, depuis le printemps, une étude à travers les rayons des grandes surfaces françaises : elle en tire une liste d’une « douzaine de produits connus où on ne s’attend pas » à la présence d’éléments dérivés d’animaux mais qui, pourtant, en contiennent. https://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/yaourt-a-la-gelatine-de-boeuf-glace-a-la-resine-d-insectes-une-ong-denonce-les-animaux-caches-dans-certains-aliments_2945893.html#xtor=EPR-2-[newsletterquotidienne]-20180920-[lestitres-colgauche/titre1]

Sur les plans dont M. Macron s’était engagé aucun n’a vu le jour par rapport à ses engagements post-électoraux. Il suffit de faire un modeste constat sur quelques promesses prises au hasard et constater les résultats à ce jour. Cela perdure de jour en jour la majorité et bien plus sont pris au piège, telle la morale du Corbeau et le Renard. La ministre de la Santé a dévoilé ce mercredi un grand plan de prise en charge de la dépendance. Agnès Buzyn promet notamment plus de moyens pour les maisons de retraite.

Un consortium de pompes pour les riches.

La situation dans les maisons de retraite est souvent bien peu reluisante. Dernièrement, le Comité d’éthique dressait un sombre constat des conditions de vie des aînés aujourd’hui en France. En janvier puis en mars, le personnel des Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) s’était d’ailleurs mis en grève – un mouvement inédit – pour alerter sur les conditions de travail et d’accueil des personnes âgées. Dans l’urgence, le gouvernement avait alors débloqué 50 millions d’euros pour les établissements en difficulté et promis un plan à plus long terme. Le voilà. La ministre de la Santé et des Solidarités, Agnès Buzyn, a détaillé mercredi des pistes pour la prise en charge de la dépendance avec des mesures «immédiates» en faveur des quelque 6900 établissement publics, privés non lucratifs et privés commerciaux qui hébergent en France près de 728.000 personnes âgées (10% des plus de 75 ans et plus d’un tiers des plus de 90 ans). Ces mesures sont supposées régler les nombreux problèmes qui accablent le secteur.

Sous-effectifs et difficultés de recrutement

La France fait figure de mauvais élève par rapport aux pays d’Europe du Nord. Là où dans les pays nordiques le ratio est d’un soignant pour un résident, le taux d’encadrement moyen dans les Ehpad français est de 0,57 soignant pour un résident (moins de 60 agents pour 100 résidents). Le plan solidarité grand âge 2007-2012 préconisait pourtant 0,65 soignant pour un résident et jusqu’à un pour un pour les personnes en très grande dépendance. En outre, un tiers des établissements seraient dépourvus d’un médecin coordonnateur, ne respectant pas ainsi la réglementation en vigueur, selon un rapport de la députée LREM Monique Iborra, publié en septembre 2017.

Rien n’a été fait à ce jour pour favoriser la condition de vie des personnes présentes dans ces établissements, c’est le contraire. Il suffit là aussi de constater la puissance du Groupe Korian.

Glyphosate : le Président Macron a cinq bonnes raisons de respecter ses engagements

Pascal Canfin, le patron de WWF, annonce sur Twitter qu’il ne sera pas ministre de l’Ecologie. A l’image de Daniel Cohn-Bendit, son nom avait été évoqué pour occuper le fauteuil laissé vacant par Nicolas Hulot en cette rentrée politique décidément chargée pour le gouvernement, bien au-delà du programme des réformes.

Dixit : « Les échanges que j’ai eus avec l’exécutif jusqu’à hier soir auront été, je l’espère, utiles pour que le futur gouvernement tire les leçons de la démission de Nicolas Hulot. Il faut comprendre le pourquoi du comment, c’était une forme plus avancée qu’un leurre de M. Macron, vis-à-vis du dirigeant du WWF et pour causes, mais ce président n’écoute pas le peuple, ni le bons conseils, une preuve mais oui : « Placer la France en tête du combat contre les perturbateurs endocriniens et les pesticides » était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Trente-quatre organisations lui rappellent aujourd’hui dans une lettre ouverte qu’il dispose de cinq très bons arguments pour interdire le glyphosate sans attendre. Le renouvellement du glyphosate doit être soumis au vote très prochainement au sein de l’Union européenne. Je souhaite bonne chance au futur ou à la future ministre qui en aura la responsabilité. Pour ma part, je continue avec détermination mon engagement au sein du WWF France pour favoriser la transition écologique que la société française appelle de ses voeux ». La suite :

https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/glyphosate-le-president-macron-a-cinq-bonnes-raisons-de-respecter-ses-engagements: Le PDF des engagements du président se trouve bien en ouvrant le lien.

La suppression du numerus clausus dès 2020 avec Korain qui est qui et quoi?

Images glaçantes filmées au téléphone portable. Pourtant, beaucoup de ces maisons de retraite privées (elles seraient près de 2 000 en France) affichent des profits records. Elles appartiennent à de grands groupes : DomusVi, les Opalines, Korian, Orpéa. Les deux derniers, des géants du secteur, ont refusé les demandes de tournage d' »Envoyé spécial ». Alors le magazine a enquêté, aidé par des employés mais aussi des familles de patients. Certaines situations sont inquiétantes : les cris d’une malade gisant à terre sans que personne ne lui vienne en aide, des conditions de travail très difficiles, des familles qui affirment ne pas avoir été prévenues du décès de leur proche. Des manquements dénoncés par des familles qui paient souvent plus de 3 000 euros par mois de frais d’hébergement. L’ irrespect humain à son comble vidéo ! Le voir pour y croire.

Comme attendu, le chef de l’État a confirmé la suppression du numerus clausus dès la rentrée 2020. À partir de cette date, le concours en fin de première année de médecine va donc disparaître. «Il faut être sûr qu’on forme bien et suffisamment de médecins», a indiqué Emmanuel Macron. Avant de poursuivre: «Aujourd’hui c’est un gâchis qui concerne 25.000 étudiants chaque année». Emmanuel Macron a dénoncé un système absurde puisque dans le même temps «nos concitoyens souffrent de difficultés d’accès aux soins».

4000 assistants médicaux pour aider les médecins

La valeur de Korian en bourse ? Présentation générale de la société Korian :

Le groupe Korian est une entreprise privée. Le groupe Korian exploite pas moins de 366 établissements en France soit plus de 30 000 places avec notamment des établissements médico-sociaux qui hébergent des personnes âgées médicalisées, des maisons de retraite, des centres de long séjour et des maisons de repos ainsi que des établissements sanitaires avec des cliniques de soins de suite et de réadaptation et des cliniques psychiatriques. Ses établissements français génèrent à eux-seuls plus de 52.6% du chiffre d’affaires de Korian. Une autre grande partie du chiffre d’affaires de Korian est réalisé en Allemagne où le groupe exploite plus de 222 établissements soit 28 090 places actuellement. Vient ensuite le marché italien qui représente 10.1% du chiffre d’affaires du groupe avec 51 établissements et 5 506 places et la Belgique qui représente 8.8% du chiffre d’affaires avec 76 établissements et 8 253 places. Korian a signé en 2017, un accord stratégique intéressant avec les filiales santé et promotion du groupe Icade Immobilier visant à booster la reconfiguration et l’expansion du réseau d’établissements qu’il détient et exploite.

Introduction et cotation de l’action Korian

L’action de la société Korian a été cotée pour la première fois en 2006 sur le marché Euronext Paris suite à l’introduction en Bourse de ce groupe. Mais au cours des dernières années, son titre a connu beaucoup de variations que nous vous proposons de découvrir ici plus en détails grâce à une analyse technique historique de ses tendances.

Les données boursières importantes à propos de l’action Korian :

Certaines données boursières importantes doivent être connues des traders qui veulent trader le cours de l’action Korian. Voici le détail de ces informations.

La capitalisation boursière de Korian s’élève à 2 417.32 MEUR en 2017.

Le nombre de titre actuellement en circulation sur le marché est de 80 982 343. L’action Korian est actuellement cotée sur le compartiment A du marché Euronext Paris en France. Son actionnariat est composé de 55.07% de flottant, 23.71% du groupe Predica, 13.84% du groupe Investissements PSP et de 6.49% du groupe Malakoff Mederic. Le groupe Korian qui est né de la fusion des entreprises de maisons de retraite Finagest et Serience s’est depuis fortement développé grâce à une longue série d’acquisitions en tous genres.

Ainsi, le groupe a notamment racheté le groupe Medipep en 2006 suite à une OPA réussie. Cela permettra à la société d’être introduite en Bourse. En 2007, le groupe Korian rachète également la société italienne Segesta et la société allemande Phonix. En 2013, Korian lance une OPA sur Curanum, une autre entreprise allemande. En 2014, on assiste à la fusion-absorption de l’entreprise Medica par Korian, la nouvelle entité devenant ainsi le premier gestionnaire de maisons de retraite en Europe. En 2016, le groupe Korian lance le rachat de la société Foyer de Lork en Belgique, spécialisée dans les résidences médicalisées et les maisons de retraite. Korian devient ainsi le numéro deux de ce secteur d’activité en Belgique. Actuellement et grâce à ces diverses acquisition, le groupe Korian est à la tête de plus de 700 établissements en Europe soit une capacité d’accueil de plus de 71 000 personnes. Il est particulièrement présent sur les marchés de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et de la Belgique. Mais le groupe conserve une stratégie de développement international et pourrait ainsi procéder à de nouveaux regroupements et rachats prochainement.

Korian est bien entendu sa spécialisation dans le secteur des maisons de retraite spécialisées. Le groupe est en effet très bien développé à l’international avec des établissements dans toute l’Europe et un total de 71 000 lits. Il se positionne parmi les plus grandes entreprises de ce domaine en Europe. En effet, en plus des maisons de retraite, le groupe gère et exploite des maisons de soins, des cliniques gériatriques et propose même des soins à domicile et d’autres services destinés au troisième âge, ce qui en fait un acteur complet de sa spécialité. On peut également apprécier la qualité de la rentabilité de cette entreprise par son taux d’occupation qui reste élevé avec plus de 86% des lits occupés en maison de retraite. La présence en France de Korian n’est plus à démontrer, le groupe parvient également à augmenter son développement à l’international.

Enfin, les investisseurs et actionnaires apprécient également la situation financière globale du groupe qui reste très saine pour ce secteur d’activité avec peu de dettes et des résultats cohérents. Korian a tout d’une valeur de hausse à long terme et peut donc être envisagée avec une stratégie à l’achat. La France comme l’Union Européenne, traverse une période de crise économique importante depuis quelques années. Dans ce cadre de cette crise, les gouvernements mettent en place des processus de réduction des déficits publics qui impactent bien entendu les remboursements et prises en charge. Or, les activités de groupes comme Korian dépendent en grande partie de ces prises en charge.

La diffusion sur france2, le 20 septembre 2018 à 21 heures sur le traitement dans certains établissements cités par Elise Lucet, seront par les images et reportages la démonstration de plus que des maltraitances. À travers les témoignages d’aides-soignants, d’infirmiers ou de cuisiniers et le décryptage de documents internes, enquête sur la gestion des Ehpad, ces maisons de retraite médicalisées, et ses dérives.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)