CORONAVIRUS DU DEBUT A LA FIN LES MORSURES

Partager l'article
Temps de lecture : 4 minutes

CORONAVIRUS DU DEBUT A LA FIN LES MORSURES

Dans le cadre de diverses formes de vie commune, écoles, hôpitaux, des antagonismes se créent sans que nous soyons toujours en mesure d’en comprendre la finalité. Il est indéniable que de fausses rumeurs dépourvues de bon sens laissent des séquelles, dont la personne coupable ne se rend pas compte.

La vie en communauté posé des antagonismes difficiles à cerner, cela parait simple pour l’auteur difficile à comprendre pour ceux qui en subissent certaines retombées qui laissent des séquelles parfois importantes. Le fait du refus de se faire vacciner fait partie ou pas du respect de la vie de chacun ? Nous risquons d’en payer lourdement les conséquences de voir la réalité en face.

Le mensonge est une affirmation délibérément fausse, à la différence de la contre-vérité ou de l’erreur qui ne sont pas intentionnelles. Il peut se situer dans le dire ou dans le laisser croire. Dans ce dernier cas, il s’agit de mensonge par omission. Dans les deux cas, il procède d’une intention d’agir sur autrui à partir d’éléments faux, d’une tromperie.

Les menteurs invétérés sont peu nombreux, environ 10 % de la population, et se divisent, eux aussi, en deux profils. “Le psychopathe est un pervers machiavélique qui utilise le mensonge comme une arme de manipulation dans le but de nuire à l’autre.

Les petits mensonges de politesse sont-ils les plus répandus dans notre société ? Pas seulement. Nous mentons aussi pour flatter notre prochain, pour sortir d’une situation embarrassante, pour manipuler, pour obtenir quelque chose, ou pour se protéger.

Au niveau personnel, celui qui ne sait pas mentir, au moins par omission, peut se mettre en danger : il n’est pas conseillé de dire la vérité sur son état de santé à des gens trop curieux ; il est admis d’améliorer un peu son image lors d’un entretien.

La flatterie est l’une des formes de mensonge les plus courantes. “Est-ce que j’ai grossi ?” “Est-ce que tu aimes ma nouvelle coupe de cheveux ?” Il est parfois difficile de répondre honnêtement à ces questions sans vexer  ou  blesser notre interlocuteur. Un faux compliment peut aider à former une amitié, éviter une maladresse, pousser une personne à se confier, et plus encore.

Le mythomane, lui, ment un peu tout le temps, sans objectifs précis : il enjolive le monde, s’invente une existence, sans doute parce qu’il estime sa vie ou sa personnalité insuffisante. Il est conscient du caractère mensonger de ses propos, mais cet imaginaire lui permet de se sentir exister”, explique le Dr Seron.

Le Covid circule et le nombre de nouveaux cas augmente à nouveau en France. Désormais, les autorités sanitaires pointent les risques pour tous de ne pas se faire vacciner rapidement.

SOMMAIRE

 

L’ESSENTIEL

  • L’épidémie de Covid en France rebondit déjà en France. Depuis plusieurs jours, le nombre de nouveaux augmente et le taux d’incidence également. Pour l’instant, il s’agit d’un frémissement, la hausse est légère et la circulation du virus encore contenue, mais force est de constater que la tendance n’est pas bonne.
  • Les autorités sanitaires mettent en avant que le risque de plus en plus prégnant d’un rebond épidémique significatif compte tenu de la propagation du variant Delta, souche nettement plus contagieuse.
  • Le ministre de la Santé a jugé qu’il fallait désormais durcir le ton. “L’exemple anglais montre qu’une vague est possible dès la fin juillet”, a écrit hier Olivier Véran dans un court communiqué, appelant au bon sens et à la vaccination de tous les publics qui le peuvent. “Nous devons aller encore plus vite. C’est une course contre la montre qui se joue dans notre pays”, a-t-il de nouveau souligné. “Les vaccins font chuter le risque de forme grave, y compris avec le variant Delta”.
  • Le variant Delta ne serait donc pas étranger à se changement de tendance. Le dernier rapport hebdomadaire de Santé publique France
  • confirme que la mutation progresse sur le territoire français tandis que le variant préoccupant Alpha perd de la vitesse. L’enquête Flash#11, du 8 juin, indique que la mutation “a fortement augmenté” passant de 0,8% dans la dernière enquête à 8,2%.
  • Invité samedi de BFMTV, le directeur général de l’Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, Benoît Elleboode a lancé l’alerte : “Personne n’y échappera. Toute personne non vaccinée sera contaminée par le variant Delta […] même si elle a déjà été malade avec une précédente souche du virus”. Des propos alarmistes, qui montrent que la menace est prise au sérieux.
  • Le gouvernement envisage très sérieusement de rendre la vaccination des soignants obligatoire. Dimanche dans le JDD, une centaine de médecins très écoutés par l’exécutif depuis le début de la crise l’ont expressément demandé “avant le début du mois de septembre”. Une loi en ce sens pourrait être examinée “dès le mois de juillet”, a indiqué le ministre de la Santé.
  • Le vaccin du Français Sanofi devrait être déployé en décembre, a fait savoir le président du laboratoire.

Le Panda

Patrick Juan

Laisser un commentaire