Vaccination Obligatoire, les virus connaissent les frontières ?

Partager l'article
Temps de lecture : 6 minutes

Vaccination Obligatoire, les virus connaissent les frontières ?

Vaccination Obligatoire, les virus connaissent les frontières ?

Les taux d’incidence grimpent et la menace du variant interroge l’efficacité de la campagne vaccinale. Après avoir inciter, le gouvernement décide de rendre la vaccination obligatoire aux professionnels de santé. Un projet de loi est en discussion et de nombreux acteurs politiques et sociaux s’y disent favorables. A partir de quel âge la vaccination pourrait être obligatoire ? Puis combien de temps ceux qui ont reçu les deux doses sont protégé ? Personne ne peut y répondre. En revanche nous savons les fortunes amassées par les divers big-pharma. Une mise au point en un an, contre sept à dix ans en moyenne. L’avancée fulgurante des vaccins anti-covid relève d’une prouesse scientifique. Mais aussi d’un financement hors norme, qui a pesé des milliards à travers le monde dans la course au vaccin . Nous en sommes à plus de mille milliards. (Sources Les Echos)

L’obligation pourrait être étendue à tous les Français ? Olivier Véran a assuré que si le débat sur la vaccination obligatoire est abordé pour les soignants elle ne l’est pas pour la population générale. Chez certains les avis divergent, plusieurs sénateurs souhaitent que la vaccination obligatoire soit appliquée pour toute la population âgée de 24 à 59 ans, alors qu’aujourd’hui la moitié de cette tranche d’âge n’est pas vaccinée. La Haute autorité de santé s’est aussi exprimée dans un communiqué publié, et estime que le vaccin ne doit pas devenir obligatoire dans l’immédiat mais qu’en fonction de l’évolution du contexte épidémique (…) l’obligation vaccinale pourrait s’étendre à l’ensemble de la population. La présidente de l’organisation a même été plus loin en indiquant qu’il faudra envisager la vaccination obligatoire aux plus de 12 ans en France. Le Sénat pousse la date jusqu’au mois de novembre 2021. Quoi qu’il en soit Le Conseil Constitutionnel devra donner son feu vert. Dans le cas contraire rien n’aura lieu et il semble évident que « Les chiens aboient mais la caravane passe »

L’obligation vaccinale n’évite point une quatrième vague. La réflexion sur la vaccination obligatoire n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe, elle se veut une réponse à la menace de l’arrivée d’une quatrième vague qui pèse sur la France. La majorité des scientifiques appellent la population à se faire vacciner mais doutent que la simple adhésion des Français suffise pour atteindre une couverture vaccinale conséquente. “Le variant Delta est une menace, avons-nous une arme contre ce variant ? « La vaccination », a répété la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec, en cas de reconfinement, « Tout le monde subira la non-vaccination de certains ». Plus de 34 millions de Français ont reçu au moins une injection de vaccin contre le coronavirus. En termes de proportion, « 51,80% des Français ont reçu une dose de vaccin, 37,15% les deux doses requises », selon le site CovidTracker.

Où prendre rendez-vous ? Les centres de vaccination ne sont pas les seuls à pouvoir administrer des doses de vaccins. Vous pouvez également vous faire vacciner en ville, en pharmacie, ou chez un médecin (généraliste, spécialiste, ou médecin du travail). Quand l’obligation vaccinale pourrait entrer en vigueur, la Liberté de disposer de sa personne impose la non-application ?

Le Sénat l’a repoussé en novembre sans motif de licenciement « Il est nécessaire d’être beaucoup plus incitatif sur la vaccination et si dans deux à trois semaines il n’y a pas la reprise d’un flux de vaccination important, il faudra arriver à l’obligation vaccinale en tout cas ça doit être débattu » Didier Raoult se dit « favorable à la vaccination systématique des personnels soignants » L’infectiologue, directeur de l’IHU Méditerranée a donné son avis sur la vaccination obligatoire des soignants sur Twitter. Didier Raoult se dit « favorable au vu des enjeux de l’épidémie actuelle ». Il « encourage donc tous ses collègues à se rapprocher de leur centre de vaccination ». Bientôt une troisième dose du vaccin Pfizer ou autres ?

“Pfizer et BioNTech ont constaté des résultats encourageants des essais en cours pour une troisième dose du vaccin actuel”, écrivent les entreprises dans un communiqué cité par l’AFP, reprise par Le Point. Pfizer-BioNTech vont demander l’autorisation de délivrer une troisième dose de rappel aux autorités européennes et américaines. Ce vaccin serait injecté entre six et douze mois après la deuxième dose. Cela permettrait notamment de protéger plus longuement « contre les cas graves de la maladie.

Si l’idée n’est encore qu’au stade de projet, il faut définir les contours d’une potentielle obligation vaccinale. La présidente de la Haute Autorité de Santé, Dominique Le Guludec, a repris, lors de son passage sur BFMTV il y a une semaine, la conclusion exposée dans le rapport du 1er juillet, à savoir envisager une vaccination obligatoire pour tous les Français, selon la situation épidémique. Mais la cardiologue va plus loin et donne une indication supplémentaire : « Il faudra envisager la vaccination obligatoire aux plus de 12 ans en France ». L’obligation vaccinale, si elle est décidée, concernerait donc toutes les personnes en mesure de se faire vacciner, même les plus jeunes.

« Le vaccin doit être obligatoire pour tous et toutes », selon le représentant des maires ruraux

Le président des maires ruraux de France se prononce pour la vaccination obligatoire pour tous les Français. Michel Fournier s’est entretenu à ce sujet avec le Premier ministre, jeudi 8 juillet, et a précisé sa position auprès du Huffington Post. « Lors d’une réunion de bureau des maires ruraux de France, nous avons acté, sans aucune difficulté, que pour nous, le vaccin doit être obligatoire pour tous et toutes sans restriction, sans désignation d’une catégorie spécifique ou de personnel », précise le maire de Les Voivres, dans les Vosges. L’édile affirme en effet que cette obligation ne devrait pas s’arrêter au personnel soignant, pour éviter de bricoler pendant des années avec les restrictions sanitaires.

Quel est l’avis du Conseil scientifique que l’obligation vaccinale ?

Cette obligation vaccinale pourrait être étendue à d’autres catégories, comme les aidants, le personnel des services à la personne ou l’ensemble des professionnels (non sanitaires) exposés et exposants à un risque pour autrui.

Le gouvernement veut-il rendre la vaccination obligatoire pour tous ?

Si ce débat est abordé pour les soignants il ne l’est pas pour la population générale, a assuré Olivier Véran, le ministre de la Santé. Toutefois, en remettant sa casquette de médecin, il exhorte tous les professionnels de santé à se faire vacciner : « quand on a cette vocation on doit tout mettre en œuvre pour protéger les autres. J’appelle de mes vœux à un élan collectif, il doit être intense ». Le cas échéant, le membre de gouvernement reconnait qu’il serait obligé “de mettre en place une vaccination obligatoire il nous faudrait un texte de loi pour pouvoir le faire. Même si elle est décidée, l’obligation vaccinale ne concernerait que les soignants selon Olivier Véran, qui répète : « Nous ne contraindrons pas les Français à se faire vacciner ».

Comment les soignants accueillent la vaccination obligatoire ?

Selon les chiffres, 57% des personnels soignants sont vaccinés dans les Ehpad et 64% dans les hôpitaux. Ceux qui restent sont donc pour certains les plus récalcitrants à la vaccination, comment ceux-là réagiraient si la vaccination devenait obligatoire ? Certains ont été interrogés par Europe 1 et assurent qu’ils seraient prêts à changer de métier si on les obligeait à recevoir le vaccin : « On n’a pas à obliger quelqu’un à se faire vacciner » Face au risque de réactions si radicales les directeurs d’établissements médicaux redoutent aussi le passage à la vaccination obligatoire, l’une d’entre eux a expliqué au média : On a 11 postes vacants d’infirmiers, 11 postes vacants d’aides-soignants qu’on n’arrive déjà pas à recruter. On a déjà de grandes tensions, ça va ajouter de la complexité à la complexité.

Que risquent les soignants non-vaccinés si l’obligation vaccinale est actée ?

La ministre du Travail, Elisabeth Borne : « personne n’a envie de revivre ce qu’on a vécu ces derniers mois et on a une arme aujourd’hui pour y échapper, c’est le vaccin » En aucun cas Madame vous ne pouvez l’affirmer.

Quel est l’avis d’Alain Fischer sur la vaccination obligatoire ?

Le comité d’orientation sur la stratégie vaccinale, présidé par Alain Fischer, a demandé que tous les personnels de santé travaillant à l’hôpital ou dans un Ehpad soient vaccinés contre le Covid-19, et ce « le plus vite possible » : « On ne peut plus accepter que des clusters soient nourris par des professionnels de santé qui contaminent leurs patients »

Quelles familles politiques sont favorables à la vaccination ?

Les médecins disposent-ils d’une liste des personnes non-vaccinées ?

Les informations sur la vaccination d’une personne sont de l’ordre du privé et les médecins ne sont habituellement pas autorisés à être au courant. Or, face à la crise sanitaire du Covid-19 qui s’éternise, la Commission national de l’information et des libertés (Cnil) a répondu favorablement à la demande d’Olivier Véran pour mettre à disposition des médecins la liste des personnes non-vaccinées. Dans un communiqué du mercredi 7 juillet, elle indique : “La Cnil, en principe défavorable à une telle pratique, considère que la situation sanitaire exceptionnelle peut la justifier mais uniquement si les médecins en font la demande et si plusieurs garanties sont apportées pour protéger la vie privée des personnes.

La vaccination contre le Covid est-elle obligatoire en France ?

Pour l’heure la réponse est non. Emmanuel Macron, lors de son allocution du 24 novembre, s’y est engagé devant les Français. Mais six mois après le lancement de la campagne de vaccination. Face à un rythme des vaccinations fluctuant et la menace voie arriver une quatrième vague, les scientifiques soulèvent la question de rendre le vaccin obligatoire. La présidente de la Haute autorité de Santé, Dominique Le Guludec a également indiqué qu’il « faudra envisager » la vaccination obligatoire pour tous selon l’évolution de l’épidémie.

Le Panda

Patrick Juan

Laisser un commentaire