Manques de Libertés de la Presse sous Macron et Avant

La démonstration est plus que plurielle. Il est difficile de tirer sur les ambulances, mais certains ne s’en privent pas de tenter un fait à l’inverse de réalité et ainsi de suite, sous une telle férule d’Etat que plus personne ou presque fini par ne plus savoir qui il est.

Manipulés par des chiffres à contresens et des interviews plus qu’orientés, il est réellement plus que complexe d’avoir une impartialité objective où que cela se passe. Les Français font de moins en moins confiance aux médias d’information

Si cette pratique perdure, j’ai bien peur que certains thèmes n’accaparent tout le discours au détriment des pistes prometteuses d’une pensée plus large et que l’on n’en vienne ici à ne discuter que de ce dont veulent que nous parlions ceux qui font ces regroupements intempestifs. Je crois que les lecteurs devraient par leur commentaires exprimer en urgence ce qu’ils pensent de cette façon de faire qui, à mon avis, met un péril l’objectivité, la pertinence et la survie même la communication au sens de la liberté d’expression.

La défiance dans les médias s’est notamment cristallisée lors de manifestations des gilets jaunes. Le baromètre annuel de «la Croix» témoigne d’une chute spectaculaire de la crédibilité de la radio, la télévision et la presse auprès du public.

Les français perdent leur confiance aux médias d’information à un taux jamais atteint

Que ce constat se fasse avant l’arrivée de Macron au pouvoir, ou avant la différence est plus qu’importe, il suffit de comparer. Le mouvement est plus qu’évident puisque les chiffres communiqués lors des manifestations sont à diviser par le pouvoir en place par 3 et souvent par 4. Alors que les sources des organisateurs passent à puissance 4 données par leurs propres comptages.

Selon le baromètre annuel réalisé par l’institut Kantar pour le quotidien la Croix, et publié. Il ne reste plus que 50% des personnes interrogées. Sur 1 024 individus, représentatifs de la population, sondés début janvier. Il en résulte à penser que «les choses se sont passées comme le raconte» la radio, le support dont le crédit vis-à-vis de l’opinion est traditionnellement la plus forte. Chute de 6 points en un an, la radio atteint un point historiquement bas.

A hauteur de 44% de réponses positives, la presse perd 8 points. Sale année et l’orage souffle pour la télévision, qui plonge de 10 points, à 38%. C’est là aussi un record à la baisse. Internet, reste stable à priori il ne bouge pas, à 25%. Cette forme de stabilité traduit-elle un renforcement de sa crédibilité? Une évidence se dégage le fait d’un niveau car il lui est difficile de reculer plus bas ? «Les usages internet sont devenus tellement forts qu’il y a un certain niveau de confiance qui apparaît», répond Carine Marcé, directrice associée de Kantar.

Facebook devant la presse quotidienne

Le dégout des journalistes, reflétés par les clichés par les violences à leur encontre qui ont émaillé le mouvement des gilets jaunes, trouve une certaine réalité confirmée par ce sondage. Vis-à-vis des personnes sondées, 23% estiment que l’hostilité récemment manifestée à l’égard des médias est «tout à fait ou plutôt justifiée» 39%, «pas réellement justifiée». Difficilement 33% des Français condamne cette attitude qui tourne depuis peu ces dernières semaines à l’insulte, la menace ou l’agression physique. Les journalistes sont toujours autant soupçonnés d’être serviles : 25% des sondés interrogés pensent qu’ils ne résistent pas aux pressions des pouvoirs politiques ou économiques. Voici une démonstration de plus qui doit pousser cette profession à une grande autocritique de sa fonction.

La télévision, de moins en moins fiable, reste la 1ere source d’information. Elle reçoit 46% des faveurs, via 29% d’Internet, 18% pour la radio et que 6% pour la presse écrite. Cependant à noter que, sur le mouvement spécifique des gilets jaunes, Facebook a été la 4e source la plus citée (26%), derrière les journaux télé des chaînes généralistes (64%), la radio (38%) et les chaînes d’information en continu (37%). Très prisée par les manifestants et les mécontents, le réseau social de Mark Zuckerberg devance largement la PQR (17%) et les versions numériques de la presse écrite (15%).

Fractures

 

Il faut bien chercher pour trouver. 67% des français sondés, se situent à un stade peu élevé. Traversé par des fractures d’âge, de niveau d’études : moins on est diplômé, plus on est jeune, moins on se penche sur l’actualité. Analyse qui vaut pour l’ensemble des résultats. Les journalistes sont jugés les mieux placés pour agir contre «la propagation» des fausses informations, aussi appelées «infox». Mais à 36% des réponses seulement, contre 34% pour les «organismes de contrôle» et 31% pour les «citoyens», leur avance est tellement faible qu’on se demande s’il reste trace d’une bonne nouvelle pour la profession.

De cette manière l’on pousse la réalité à la méfiance, par voie de conséquence on se trouve imposé un résultat surtout pas du tout souhaité. En suivant en peu de temps les origines et l’orientation de tel ou tel média, nous aurons des consonances de plus en plus fausses.

Les élections européennes qui se profilent sous peu, ne donneront pas un rôle principal à la France, mais un coût à ne pas sous-estimer pour les sommes que nous aurons à débourser. Sans parler en l’instant des conditions de notre quotidien qui vont de pair avec ce que nous recevons. Quant aux pensions des plus démunis, elles le seront davantage et pour les travailleurs devant utiliser leur véhicule, un carburant qui plombe tous les budgets.

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.0/10 (9 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: -7 (from 9 votes)

Les Massacres de Chrétiens Assez

« Les problèmes ne se passent pas uniquement en France, faut-il avoir une religion en naissant ou ensuite pour avoir le droit de vivre ?

Sauvagement plus de 350 personnes au Sri Lanka et plus de 600 blessés dont plus de la moitié en risque vital. Il ne faut plus chercher les sentiments ou partager la haine de ceux qui prennent le pouvoir sans savoir ce qu’ils vont en faire.

Oui j’admets je suis hors de moi les Pâques aussi sanglantes que « Notre Dame de Paris en cendres.» Sri Lanka : le monde horrifié après les attentats de ce dimanche de Pâques.

A la veille de ce que le président Macron dictera comme mesures pour le futur de la France, plus qu’un ras le bol touche la quasi-totalité des chrétiens du monde.

Les horreurs sonnent comme les cloches de Notre Dame de Paris sont restées muettes, dans les flammes dont l’ignorance affecte à divers degrés le peuple de France et par-delà les frontières. Plus d’un milliard d’euros récoltés en pas même 36h et ce n’est pas fini, pourquoi ne pas avoir procédé de la même façon vis-à-vis du terrorisme, voire d’un certain envahissement sinon de plusieurs, mais qui est qui ? Entre les bons et les méchants ? Peut-on juger non ? Réglementer à ne pas en douter c’est plus qu’évident ? Alors donnons-nous les moyens des actions.

Ayant traversé ce pays à un moment ou le calme y régnait, la déduction s’impose d’elle-même, les responsables sont où et qui sont-ils ? Des djihadistes ou souhaitant l’être, il y a des centaines en France, des milliers en Occident.

Au Sri Lanka, les attentats à la bombe réveillent le souvenir des années noires de guerre civile. Le conflit, qui avait vu s’affronter pendant plus de trente ans la majorité cinghalaise et la rébellion tamoule, a coûté la vie à plus de 100 000 personnes. À l’époque, les attentats à la bombe étaient courants.

Ne pas oublier que dans l’hexagone nous en avons des centaines haïssant le monde occidental dont la France prêts à passer à l’acte, et lorsqu’ils le font nous suivons béatement sur les médias audiovisuels qui dira non ?.

Je m’incline respectueusement devant ces innocentes victimes de la barbarie

En essayant de faire juste une petite synthèse :

La guerre du Golfe a apporté quoi ? La mort de Saddam Hussein, une victoire non une porte ouverte.

https://www.youtube.com/watch?v=TktH4M7qus8

https://www.youtube.com/watch?v=aWMYcYfoPsk

Septembre 2001 n’a fait qu’attiser une soif de vengeance

https://www.youtube.com/watch?v=SaoAS-m2b8E

Le massacre des journalistes de Charlie Hebdo

https://www.youtube.com/watch?v=yJ2aGbU_k1k

https://www.youtube.com/watch?v=RrbZuYGGliE

Le carnage du Bataclan en France

https://www.youtube.com/watch?v=HQSBItQjWMM

Bien souvent malgré l’horreur d’un nouveau drame mondial qui affecte la majorité des Chefs d’états y compris celui qui dirige le Vatican. Votre sainteté malgré la masse de richesses que renferme l’intérieur de votre « Palais » les gardes Suisses perçoivent les dividendes de votre protection justifiée en euros.

Il en va de même en ce qui concerne la majorité des Chefs d’Etat du Nord au Sud de l’Occident à défaut en dollars.

En les passant en revue sur le sang de plus de 350 morts et plus de 600 blessés dont 1 français, la déclaration de guerre est ouverte. Chacun vous dignes responsables de notre sécurité à tour de rôle vous vous utilisez les déconvenues des peuples pour amoindrir les fautes qui vous incombent ?

Les modestes témoignages ne justifient en aucun cas, la mort n’à un droit de croyance, quelle que soit cette conviction et la couleur de la peau des défunts.

Notre Dame de Paris heureusement n’a pas fait de victime, à la date de ce jour savons-nous toutes les vérités ?

A ne pas en douter à poursuivre de la sorte, le terrorisme doit être combattu, cela d’où qu’il vienne et quel que soit sa finalité ?

Je me souviens être descendu dans les rues dans le cadre de : « Nous sommes tous Charlie » Le peuple de France était dans tous les lieux de rassemblements sans aucune interdiction du plus petit bourg à la capitale.

1ere partie :

http://www.panda-france.net/monde_panda/charlie.php

Mes photos de rues

http://www.panda-france.net/monde_panda/charlie_photos2.php

À ces tarifs faut-il payer au prix de vies d’innocents, la rage sans vaccin ? Au moment où pratiquement et j’ai pu le constater par micro trottoir, la majorité des gens oublie très vite ne sachant pratiquement où se situe le Sri Lanka. Ce pays de plus de 20 millions d’habitants a été colonisé à diverses reprises pour gagner son indépendance de l’Angleterre en 1948. De nombreux soubresauts affectent ce pays très proche de l’Inde Lien  https://fr.wikipedia.org/wiki/Sri_Lanka sa capitale est Colombo !

Où sont les journalistes qui font réellement leur travail sur le terrain ? Je veux bien croire que l’heure n’est pas à accuser untel ou untel mais devons-nous continuer à subir, sous prétexte que « Chacun se doit de porter sa croix » et cela tout un chacun le sais plus ou moins ; « Il n’y a qu’un seul Dieu pour toutes les religions »

Une partie de ce que cache notre si beau pays, là où le travail dans la couleur de chacun devrait-il fleurir ?

http://www.panda-france.net/diapo2014/gallerie_auvergne02.html

Les vagues de larmes submergent les familles qui laissent un de leur proche et parfois plusieurs.

Les massacres de chrétiens, nous entendons le cri des foules comme un tsunami envahir chaque demeure croyant ou pas vous dire : « Vous allez faire quoi pour que cela cesse et à partir de quand ? »

Une vague d’émotion planétaire en ce dimanche de Pâques. Nombreux sont les dirigeants du monde entier à s’être émus des attaques qui ont frappé le Sri Lanka. Au moins 350 personnes ont trouvé la mort dans des explosions qui ont frappé hôtels, églises où des chrétiens célébraient Pâques à travers le pays.

Hommages à travers le Monde

Rien ne peut remplacer une vie, et pourtant ils le savent, s’ils le voulaient cela pourrait cesser, ou sommes-nous, nous responsables de leur permettre de tenir la place qui fait autant de victimes ?

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 1.1/10 (69 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: -61 (from 63 votes)

Poliomyélite et maladies orphelines

Principaux faits sur « Le Médiator »

Une victoire partielle démontre la lutte d’une femme, d’un homme, d’une équipe hors du commun.

Avec le concours et les sources des régions de France

La démonstration prend souvent du temps pour montrer et prouver le bénéfice mercantile au détour de certains décès ou des maladies à vies. Ces articles sans exceptions en ce me concerne seront ma reconnaissance à ce genre de combattant(e)s. En classant en 1ere position Denise et Pierre Stagnara, qui fit « Du Centre des Massues » à Lyon dans Ve. Un lieu que je connais aussi bien sinon mieux que ma propre maison. Pierre surnommé « Pierral » dès sa prime jeunesse : fut l’homme qui me permit de marcher en 1962. Qui était Pierre Stagnara PDF. Diverses catégories. Un article qui mixe deux femmes, une équipe, un homme au-dessus de bien des valeurs. Qu’ils trouvent ici la reconnaissance je l’espère que ceux qui de proche ou de loin approchent l’humain. Un homme et sa femme qui se bâtirent toutes leurs vies ensemble pour améliorer les « Valeurs Humaines » encore de nos jours sur tous les continents. Un merci à la valeur de leurs vies, à découvrir dans le passé, le présent, le futur. Le souvenir de tous nos courriers échangés durant des années. Du Maitre que vous fûtes pour le modeste élève que je demeure à qui vous avez permit tant de rires dans cette vie.

Pour d’autres combats ce qui suivra met à égalité :

Irène Frachon, née le 26 mars 1963 à Boulogne-Billancourt, est un médecin pneumologue français, qui, en poste au CHU de Brest, a joué un rôle décisif dans l’affaire du Médiator, médicament produit par les laboratoires Servier de 1976 à 2009 et qui aurait provoqué la mort d’au moins deux mille malades. De nos échanges de vives voies ; il en a résulté une immense gratitude à vos égard pour vous et merci aux autres.

J’en ai déjà parlé lors de l’article sur le Médiator : https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/j-accuse-un-monde-pharmaceutique-190706

Plus ou moins la majorité des intervenants savent que les laboratoires ayant servi la mort par l’intermédiaire du Médiator ont été condamnés déjà à verser plus de 114 millions d’euros à un certain nombre de victimes. Ils savent que le coût sera bien plus élevé lorsqu’ils vont passer devant la Cour d’Appel face à la C.PA.M. (Caisse primaire d’assurance maladie).

D’après le dernier bilan actualisé du processus d’indemnisation des malades, 114,7 millions d’euros ont été versés par le laboratoire pharmaceutique Servier à plus de 3 000 victimes du Médiator.

Prescrit pendant plus de 30 ans à cinq millions de personnes en France, le Médiator, un antidiabétique, largement utilisé comme coupe-faim, est tenu pour responsable de centaines de morts. Il a été retiré du marché en novembre 2009, suite au scandale sanitaire révélé par Irène Frachon, médecin pneumologue de l’hôpital de Brest.

Une affaire qui a déjà fait l’objet de multiples procédures. Le procès au pénal doit s’ouvrir le 23 septembre prochain devant le tribunal de grande instance de Paris. Près de 4 000 personnes ayant pris ce médicament doivent se constituer partie civile pour ce procès, mais en acceptant l’offre de Servier d’une indemnisation à l’amiable, les victimes s’engagent à renoncer à leur action pénale.

« Un chiffre qui dit l’ampleur de la catastrophe sanitaire »

Ce chiffre de 115 millions d’euros, nous dit « l’ampleur de de la catastrophe sanitaire« , réagit Irène Frachon, qui ajoute « après à côté de ce chiffre, il faut mettre le nombre de personnes concernées, et il y a plus de 3 700 victimes qui ont déposé des dossiers et pour qui on a la preuve et de la prise du médiator et de l’imputabilité des troubles cardiaques au médiator. Donc c’est absolument gigantesque ! Finalement ce chiffre n’est pas si élevé si on le rapporte au nombre de victimes. »

Selon les victimes, « le verre à moitié vide ou à moitié plein ! »

Cela est que le début du journalisme d’investigation, celui que je pense connaitre et détenir au mieux, pourquoi ?

Ayant et connaissant les deux côtés de la barrière, je vais faire en sorte de vous livrer le vivant au quotidien en ces moments, les conséquences de : La poliomyélite, des maladies orphelines qui touchent principalement les enfants de moins de 5 ans, jusqu’à la fin de leur vie.

Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible. Parmi les sujets paralysés, 5 à 10% meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner.

Traiter de tels sujets en un seul article ou deux serait plus que prétentieux, les causes sont et demeurent que je me refuse d’avancer du vécu sans inclure les diverses parties en cause.

Le nombre des cas de poliomyélite a diminué de plus de 99% depuis 1988, passant de 350 000 à 33 cas notifiés en 2016. Grâce aux efforts mondiaux engagés pour éradiquer cette maladie, plus de 16 millions de personnes ont évité la paralysie.

Tant qu’un seul enfant reste infecté, tous les autres, dans tous les pays, risquent de contracter la poliomyélite. L’échec de l’éradication dans les derniers bastions de la maladie pourrait aboutir à ce que 200 000 nouveaux cas rappariassent chaque année au cours des 10 ans à venir.

Dans la plupart des pays, l’action mondiale a permis de renforcer les capacités de lutte contre d’autres maladies infectieuses en développant des systèmes de surveillance et de vaccination efficaces.

Pour eux et les autres, ceux qui possèdent même un minimum de compétences en ces divers domaines, apportez vos témoignages les maladies en aucun ne sont une honte.

Il en est bien au contraire, la force prise en divers thèmes la démonstration flagrante de prouver à soit même et autres que nous avons tous les mêmes moyens de se surpasser, afin de durer un maximum pour tous ceux que l’on veut aider et que l’on aime.

Facile à écrire, à dire penseront d’autres ? Non, c’est la plus grande démonstration que l’on ne peut s’occuper correctement des siens, lorsque l’on pense juste ce qu’il faut pour les autres.

Le Panda

Patrick Juan

A suivre

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)

Anarchie Gouvernementale donc de l’Etat ?

Qui peut rester encore dupes en se posant les questions essentielles, à qui servent les manifestations et les saccages innommables sur Les Champs Elysées à Paris ? Nous voyons, observons le bilan s’impose revivre ce que les pages d’histoires nous apprennent, l’anarchie règne en divers bords tel que ce qui se passa avant 1789 et les déclarations des conflits mondiaux. « Gilets jaunes » : le préfet de police de Paris Michel Delpuech limogé. Il est remplacé par le préfet de police de Bordeaux Didier Lallement. Ce n’est pas en changeant un modeste fusible que l’on empêche l’ensemble de la maison de prendre feu, c’est bien au contraire ainsi que l’on démontre des incompétences. La question est simple qui nomme « Les Préfets » ? Sacrée Anarchie à divers stades !

L’état n’est pas à la hauteur des faits qui se déroulent, le reflet rejaillit tel un rayon de soleil qui se reflète sur un miroir de glace blanc qui à force de chauffer embrasse de feu tout ce qui l’environne. Oui rendez-nous à l’évidence à qui sert la panique, la détresse, la perte d’une vie de travail, et tout ce qui en découle ? La violence gratuite ne peut qu’engendrer la terreur, là, où plus personne ne sait qui il a en face de lui ?

Vastes fumisteries par rapport aux réalités que subissent ceux qui en travaillant payant par le fruit de leur vie : les débâcles des responsabilités d’un gouvernement et d’un Chef de L’Etat qui semble ou sont dans l’incapacité de maitriser les feux qu’ils allument ?

Il est plus que facile de rendre le mouvement populaire dit : Gilets Jaunes coupable ou responsable de la ville capitale, des repères au cœur des grandes métropoles de l’hexagone. Adopter y compris dans l’ombre ce type de concession c’est refaire naître l’esclavage, comme le démontre le film : « Autant en emporte le vent ».

À mon sens l’un des meilleurs exemples que l’on puisse citer en ces circonstances ou plus personne ne sait qui il est et contre qui il combat. L’anarchie dans laquelle nous sombrons fait revivre les vandales, tels des sauvages qui démunis de toutes formes de culture détruisent, pillent, assassinent ce qu’il a fallu des décennies pour faire renaitre de ses cendres. Allons-nous accepter cela et si c’est oui, pendant combien de temps ? Jusqu’à l’apocalypse qui transformera en divers kaléidoscopes les visions de la raison.

Des sources de France Info partielles      

De nombreuses violences ont eu lieu lors de la mobilisation des « gilets jaunes » de samedi 16 mars. Des dizaines de vitrines ont été brisées, une banque a été incendiée. Christophe Castaner avait averti sur la présence « d’ultra-violents ». Certains évoquent l’ultragauche, les black blocs. Sont-ce eux qui ont commis ces dégradations ?

Des personnes inconnues des services de police pour la plupart

Tout un chacun s’y perd car le terme « black blocs » désigne en réalité un mode opératoire. Une façon de s’infiltrer discrètement dans les rassemblements, en tenue noire, visage caché, pour user de violence, cibler le capitalisme : banques, grandes marques, sans oublier l’État par le biais des forces de l’ordre. Ses disciples souvent issus de l’ultragauche, certains ont revendiqué leurs actes par leur devise « Feu aux frontières« . Des indices sèment le doute sur leurs auteurs : vu le nombre de magasins pillés. De source policière, à 16 heures seules trois personnes interpellées sur les 140 étaient connues de leurs services.

Des « gilets jaunes » radicalisés, dans une logique « d’appropriation »

En réalité, l’ultragauche ne serait pas nécessairement à l’origine de ces violences. La question se pose et fait débat au sein même de la police. David Le Bars, le secrétaire général du syndicat des commissaires, désigne les black blocs, d’autres sources policières parlent « d’ultra jaunes » pour les trois quarts. Des « gilets jaunes » radicalisés, rompus à l’exercice, violents mais sans servir une idéologie et qui sont « dans une logique d’appropriation et non de dégradation », d’où les pillages du jamais vu sur les magasins des Champs-Élysées.

Selon des informations de franceinfo, le service central du renseignement territorial avait d’ailleurs alerté la semaine dernière le ministère de l’Intérieur sur cette radicalisation de « gilets jaunes », dont un grand nombre viendrait de province. Éric Delbecque, expert en sécurité intérieure, préfère parler d’éléments « ingouvernables », c’est d’ailleurs le titre de son livre (Les ingouvernables, aux éditions Grasset).

Ce genre d’événement sert aussi d’opérations de recrutement. Eric Delbecque à franceinfo

Des ingouvernables que les ultragauches peuvent recruter en manifestation : « Certains d’entre eux vont au contact de gens particulièrement violents qu’ils ont repérés depuis le début de ces épisodes, explique Eric Delbecque. Ils les accoutument à leur mode opératoire alors que ces gens-là, au départ, ne faisaient pas partie de leur galaxie. Cette démonstration de force permet aussi de faire grossir les rangs, d’en attirer d’autres. »

Des condamnations mais aussi des justifications

Côté « gilets jaunes », on a entendu des condamnations à l’égard de ces violences, mais aussi, et de plus en plus, une certaine justification. « Qu’est-ce qu’on a comme solution ? Quoi qu’on fasse, on ne nous écoute pas », estime par exemple cette manifestante, qui est descendue dans la rue presque tous les week-ends depuis le début du mouvement. « Ils poussent les gens à la violence. Moi je ne suis pas d’accord avec ça, en même temps, je ne vais pas le condamner. Je ne condamnerai jamais ça car que je comprends. Je ne le ferai pas, mais je le comprends. » Cette quinquagénaire a le sentiment que la violence est finalement le seul moyen de se faire entendre.

Difficile de comprendre ces situations de plus en plus confuses car de plus en plus violentes et remontant de la France profonde. Le 1er ministre envisage d’interdire les manifestations là, où les pillages, saccages, vandalismes et autres ont eu lieu. Il semble que cela ne soit pas du tout la bonne solution. Facile ou pas à comprendre que chacun fasse la juste part des actes et sanctions. L’interdit pousse les révoltés à mettre double voire triple doses.

Il semble indéniable qu’à partir du moment où la France d’en haut acceptera simplement de lancer un regard prépondérant et actif sur la France du bas, un début de solution fera jour et calmera tout ou partie des moins nantis. En toutes actions les plumes qui s’envolent dans la tourmente apportent un plus à chacun.

Le différentiel est probant ou pas ? « Jusqu’où êtes-vous prêts à aller ? » Le drôle de questionnaire envoyé aux Black Blocs par des « gilets jaunes ».

La réponse se fera ressentir sans foi, ni loi, ou dans le cadre d’un accord anarchique que personne ne peut définir en ces moments, sinon que par le mot : Anarchie à tous les étages, comme dans le temps « eau et gaz » mais les tarifs ont rudement montés. Pendant ce le temps les plaques bleues maculées de blancs ont presque toutes disparues pour laisser place aux flammes des psychoses.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Cultures Témoignages évolutions des misères et drames

Les auvergnats non à la capitale, mais de sortie dans les salles obscures. Pour un débat avec Pèdro Almodovar.

La culture du vécu est un témoignage indélébile

Les interdits de la pédophilie font recettes

Présent la projection de ces moments traite du fameux film « La mauvaise éducation » une réalisation qui porte une décennie, le talent et la connaissance du sujet permet à « Pédro Almodovar » de savoir quoi il parle sur ce thème. Les trois coups donnés au sol avec le bâton de gendarme permettent de l’ouverture de l’écran lance le silence dans l’ombre pensive de la salle d’art et d’essai. Plus que du théâtre en cinéma, la version est en V.O. sous-titrée en français.

La primeur ne s’arrête pas là, il donne la primeur de la sortie de film à la France. Il va nous démontrer tel un signe du destin que la majorité ignoré un monde de mystères et datant depuis bien des temps. La soirée s’annonçait comme si avant et après, il y avait eu lieu, ce n’était pas le cas, chacun avec ses moyens laissait le spectateur livré à la toile. Qui est Pédro Almodovar ? Un scénariste, réalisateur, auteur, acteur, dans la lignée de : Carlos Saura, Luis Buñuel, sans oublier le maître du suspens : Alfred Hitchcock.

Né le 24 septembre 1949 à Calzada de Calvatra – Espagne- il se vit, s’écoule ! Rapidement à 8 ans, il émigre vers une formation religieuse l’empêche à cette époque de renier sa foi en Dieu. Il commence d’une façon frénétique à fréquenter les salles obscures. A 16 ans, sans argent, sans famille, il lance ses premières idées de productions.

Il lui est impossible d’intégrer l’Ecole Officielle du Film que Franco vient de fermer. Il n’a plus le choix, une chose l’obsède : la forme. Il opte pour le fond et se met à vivre. Pour lui Madrid représente la capitale de la culture et de la liberté, malgré le côté dictatorial. Il rentre à la Compagnie Nationale du Téléphone et acquiert sa première caméra super 8.

Il s’occupe pendant 12 ans en tant qu’assistant. Les temps constituent en fait sa véritable éducation d’où ce film : « La mauvaise éducation » Il côtoie la classe moyenne espagnole à l’aube de la consommation. Il fait la connaissance d’Andy Hass, et prend conscience qu’il est un conteur avec son talent. Tout s’y retrouve, le drame, la misère. C’est plus qu’il n’en faut pour que les Etats-Unis lui fassent un pont d’or qu’il refuse encore. Il s’implique tellement dans ses rôles que l’on comprend sa clarté simplement parce qu’il les vit en majorité.

Le maximum de son temps libre, il vit, il aime, rejoint les troupes de théâtre indépendantes telles que : « Los Gallardores ». Almodovar est né, il réalise des super 8, écrit pour plusieurs magazines, est publié, membre du groupe punk rock. Almodovar est Mc Namma. Un concours de circonstances veut que la naissance de premier long métrage « Pépi, Luci, Born » coïncide avec la naissance de la démocratie en 1980.

A partir de cet instant, le cinéma est un second lui-même. Ses films sont projetés dans le monde entier. Il reçoit en 1999 le Prix de la Mise en Scène au festival de Cannes. De la marginalité à la reconnaissance internationale, le parcours de Pèdro Almodovar n’est pas seulement celui d’un cinéaste couronné de succès mais celui d’un anticonformiste qui a su mener une expérience personnelle, populaire. Il est avec Tim Burton et Peter Greenaway, l’un des rares metteurs en scène à avoir de nouvelles propositions esthétiques dans les années 1980.

Il a aujourd’hui le privilège difficile de représenter la filmographie espagnole où sa propre société de productions « El Deseo » fondée en 1986 avec son frère Augustin, semble le dernier îlot capable de résister à une profonde crise économique et artistique européenne. Almodovar reste un franc-tireur dont l’entrée dans le circuit des productions européennes avec l’affront de 1981, n’a en rien affecté son indépendance. Ce film est rempli de tout le territoire espagnol mais comme il dit « Pas uniquement » Ce film est empreint de la patte de Pèdro Almodovar. Des mosaïques romanesques font écho, les patchworks esthétiques du cinéma le sien.

Le film remporte un succès suit pratiquement non seulement l’Espagne comme ce types de réalités étaient permanentes et qu’il a eu le courage, l’audace de transcrire à l’écran un vécu. Ce que d’autres cachent tels divers voiles. Dans « La mauvaise éducation » on ressent le labyrinthe où il nous entraine comme il y arrive presque à la perfection, ce qui se passe sous le manteau. Il garde un côté accepté difficile parfois à accepter mais que larmes versées pour ces fruits de la force interdite.

Il se base sur ses diverses productions de Picasso pour la mise à mort de toutes les idées reçues. En ce film il mélange l’union du plaisir sexuel et de la mort, mise en lumière par des stratagèmes relationnels empruntés au rituel tauromachique. On aime ou pas les clins d’œil mais on ne peut rester insensible à la transmission de Pèdro Almodovar au summum de son art. Au vif à la suite de la projection quelques témoignages fussent dans la salle :

Marie-Claire 72 ans « malgré mon âge durant le film à des moments j’avais envie de pouvoir franchir l’écran pour vivre certaines scènes »

Nicole : « Ce film est poignant saisissant de vérités  lorsque l’on constate qu’il est interdit au moins de 12 ans c’est une énorme erreur, pardonnez-moi si j’en pleure c’est la première fois que je vois Pèdro Almodovar, pas une seconde je n’aurai cru voir autant de réalités » Eric : Son mari, ma femme a su trouver des mots bien plus justes que ce que nous vivons et que les portes se ferment telle une confusion ou du droit de réserve. Odile : Ce n’est pas évident de monter au second étage lorsque l’on est handicapée, mais je voulais savoir certaines vérités.

Un groupe d’étudiants mixés hommes-femmes « L’émotion était trop forte. Nous ne voyons pas ce que nous pouvons dire de plus, nous avons appris bien plus que ce que nous pensions » Les témoignages par centaines pleuvaient. Arrivés sur le trottoir au pied des réverbères nous avons quittés ce lieu alors que les discussions suivez bon train, un partage en Croisettes des frères Lumière. Pèdro Almodovar a su poser une forme de lettres de noblesses pendant quelques heures qui durent depuis 2004, dans cette salle. Au cœur de la cité auvergnate tout comme si Vercingétorix prenait la place des frères Lumière. La devise de sa statue plana depuis des siècles « J’ai pris les armes pour défendre vos libertés, sachez les garder »

Stupéfiant que ce film un extrait à l’époque depuis Cannes ici est était interdit au moins de 12 ans, tout comme : « Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée… » le résume de ce film ici des faits réels vécus et tourné par leur propres acteurs dans tous les sens du terme, interdit au moins de 16 ans sorti en 1981. Un cliché se dégage, la pédophilie et la prostitution seraient moins importantes envers d’innocents. Certaines formes de vocation devraient être modifiés pour ne pas que d’autres prient ou pleurent à vie dans le désert du monde. Justement par le silence des religions et de certaines formes de rapports qui détruisent pleinement.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

L’antisémitisme tue toutes les nations ces jours la France

Plus d’un chiffre devient inquiétant et nauséabond. Les actes antisémites ont bondi de 74% en France en 2018. Le nombre d’actes antisémites est passé de 311 en 2017 à 541 l’an passé. Cela intervient à la suite de plusieurs actes antisémites commis récemment non seulement à Paris et dans l’Essonne. Mais sur l’ensemble de l’hexagone et par-delà les frontières.

En prenant connaissance de ces 541 faits, 183 actions antisémites ont été recensées. 81 portent sur des violences, des actes d’homicides. 102 sont des atteintes aux biens. 358 menaces à vocations antisémites sont dénombrées.

La République est massacrée

L’antisémitisme se répand comme un poison, à l’inverse de ce que déclare M. Castaner, l’antisémitisme n’a jamais été un poison.

Ma réponse sera ne pensez-vous pas que nous sommes à l’époque de L’URSS sous Staline ?

Pourtant ce sont les propres mots de sa déclaration à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne).

Il semble que c’est la résurgence d’une forme de nazisme aussi odieux que toutes formes de meurtres à l’encontre des enfants que l’on empêche de grandir.

Personne ne choisit sa nationalité, sa religion, la couleur de sa peau, il y a une raison essentielle le sang à la naissance de tout être humain est rouge. Donc l’égalité s’impose d’elle-même qu’on le veuille ou pas, l’histoire parle pour nous.

La révolte qui gronde est plus qu’une honte, le mur du son vitesse « X au carré » ne peut rattraper les erreurs des gouvernements.

Nous avons plus que le sentiment de vivre les heures de larmes et de sang de l’époque de Pétain.

On trouve des tags sur le visage des affiches de Simone Veil. Puis là où deux arbres furent plantés en souvenir de ce jeune de 23 ans : Ilan Halimi, tué en 2006. Il est indéniable que si certains prenaient actes de leur naissance, ils sauraient que cette femme qui est entrée en Panthéon *, elle mérite cela et plus.

A ne pas confondre avec Simone Weil qui était juive aussi et féministe. N’est nullement une tare bien loin, les femmes grâce à ses révoltes et l’action de Charles De Gaulle !

Simone Veil a plus fait pour la condition féminine que tous ces hommes porteurs de grandes paroles mais sans actions, donc leurs paroles qui perdurent encore de nos jours.

Ces types d’actes et d’autres contre le les églises chrétiennes, ne peuvent se qualifier autrement que comme tous actions qui coupe non une attaque contre l’espérance, mais la renaissance du Ku Klux Klan.

Tel que le gouvernement, les faits de Shoah c’est l’image de personne ou tout un chacun crachant sur nos ancêtres.

Il est évident qu’à poursuivre ainsi la République telle que nous l’a vivons actuellement ne peut faire bloc, en attaquant la mémoire des défunts qui furent des millions la trace dans nos sillions ne veut plus rien dire.

L’antisémitisme crache sur l’honneur de la France. Quel doit être son devoir ?

Ce qui se passe par rapport aux gilets jaunes n’a aucune concomitance, mais que derrière se cache des actions politiques honteuses, cela demeure possible.

Le Panda

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Europe-France boum plus Alstom -Siemens

L’Europe fut créée pour éviter que ne se reproduise de nouveaux conflits nationaux, mondiaux et des fusions commerciales hors sa croissance et néfaste à son essor.

Les dangers que porte la France sont une évidence, que les gilets jaunes défilent, cela va bien plus loin que L’Europe qui fait implose une union en France et les bases de Schumann. Demain pourront nous péter en Europe, chez nous sans demander l’avis des gouvernants ? Que contient le contrat passé avec la Russie ? Un bunker ne suffira pas pour garder les mots de 1789. La publicité pas au sens pub courante, est la sauvegarde du peuple, donc elle doit-être publique. Il est indéniable sans apriori que tant que la France sera prisonnière de l’Europe actuelle, la mouvance des gilets jaunes sera l’antithèse de l’unité nationale. Les deux voir plus de faits sont incontournables. Une preuve sans prendre aux biens et aux personnes de l’Etat, cela fit sombrer la gauche.

Nous allons finir par constater des charrettes, tassés de blésés et morts dans une réelle révolution, la Place de Grève est en train de renaitre. Le Dernier Jour d’un condamné : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Dernier_Jour_d%27un_condamn%C3%A9 Image illustrative de l’article Le Dernier Jour d’un condamné. Sans reprise de nos droits, nous revivons en fausse ombre le retour de « La peine de mort » Le Dernier Jour d’un condamné est un roman à thèse de Victor Hugo publié en 1829 chez Charles Gosselin, qui constitue un plaidoyer politique pour l’abolition de la peine de mort.

Le principal problème à résoudre passe par une Europe en liberté des nations et le sang cessera de couler. Dans les phases contraires donc actuelles, les ressorts de la vengeance nous fait courir à diverses folies indéniables. L’Europe est faite pour protéger ses membres, non pour les affaiblir. La démonstration et faite que trop de personnes entrent à L’Elysée, elles se croient tout permis, il n’y a pas suffisamment de contrôles, en divers thèmes nous payons largement les conséquences, par manque de surveillances.

Exemple parmi des milliers Lien France 5 : 20 MNS qui marque un malaise plus profond que l’apparence

Mobilisation difficile à évaluer, la bataille des chiffres se poursuivra jusqu’à la fin du conflit voir lors des résultats des élections européennes. Une certitude fait place au nombre, les manifestants semblent avoir passé la marche arrière attention. Un constat s’impose ou presque inaltérable, plus les chiffres baiseront plus la côte et les actions de M. Macron ne cesseront de monter. L’acte XII avait semblé aux «gilets jaunes» de retrouver un partage se réunissant bien plus à Paris, malgré les divergences existant au sein du mouvement horizontal et hétéroclite.

Confirmant les chiffres du ministère de l’intérieur 3000 hommes auxquels sont venu se rajouter plus de mille agent de la BAC sans compter les rajouts de la police du quotidien. Il en ressort de même vis-à-vis de Matignon, et lorsque les boulets font tomber, les faits vont aller bien plus loin que certains veulent le laisser croire. Prisonniers du Traité de Lisbonne qui nous a été imposé par un subterfuge Sarcocyste, associé à présent par la Maronite Jupitérienne. L’Europe machine merveilleuse quand elle n’est pas entre les mains de financiers sans scrupule ou presque. Pourquoi ne pas soumettre en deux temps à la suite des européennes que chaque nation se doit de respecter la volonté de ses électeurs ? Là, en procédant de la sorte depuis la sortie du second conflit mondial c’est la 1ere fois que l’on constate le rappel de l’Ambassadeur de France en Italie ? Est-ce normal ?

La Chine alimente la Russie et réciproquement, à défaut d’autre fait, le refus de l’alliance Alstom-Siemens. Pointant la nécessité de rivaliser avec le mastodonte chinois CRRC, quatre fois plus gros qu’Alstom seul, l’argument n’a pas convaincu les experts de la Commission. Le groupe chinois a remporté des contrats aux États-Unis, il n’est pas encore implanté en Europe. Le projet de constituer un champion européen de la ferroviaire tombe. « Une faute politique », dixit le ministre de l’Économie M. Lemaire. Le patron d’Alstom Henri Poupart-Lafarge y voit des « préjugés idéologiques » de la Commission « partisane de l’ouverture à tous crins, tout en refusant de voir que d’autres acteurs dans le monde ne jouent pas le même jeu » dans une interview au Figaro.

Mais avant tout aussi pour permettre l’évolution économique de chacune des nations lors de sa constitution. A la sortie de la guerre 1939-1945 qui entraina le monde, dans des folies et des séquelles qui laissent des traces indélébiles de nos jours, les morts de chaque côté des frontières se comptaient par millions. Impératif de procéder en trouvant les solutions les plus appropriées pour éviter que de tels massacres ne se renouvèlent.

Le père de l’Europe de nos jours compris à l’époque, que ce qui est célébré le 9 mai de chaque année, il s’agissait du français Jean Monnet avec ses aides de l’époque comprirent que l’essentiel que la nation voulant déclarer un conflit avait besoin de matières essentielles. L’acier pour la construction de chars et d’armes diverses, il ne fallait pas omettre que le charbon représentait l’énergie, deux éléments majeurs indispensables à la prospérité des dites usines, puis pour le transport les chemins de fer étaient aussi vitaux que les deux éléments premiers. Ces éléments ne pouvaient se dissocier.

L’Europe à ces moments possédait la totalité de ces moyens. L’idée de Jean Monnet fut sous forme commune, d’assembler les dites productions des pays européens. Il n’écarta nullement justement aucun des Etats susceptibles d’être impliqués. Il été primordial qu’ensemble ils puissent décider et prendre des orientations utiles, afin que les décisions signées ensemble puissent rendre tout nouveau conflit de guerre presque impossible. En débattant et prenant les dites décisions en commun, ces actes rendaient ainsi la guerre caduque invraisemblable.

Monnet fit une réunion en 1er rédigea ses théories dont il livra la finalité à Robert Schuman. Ce dernier en son temps était ministre du gouvernement de la France. Ce dernier trouva cette conception plus que brillante. Il l’a rendu publique lors de son discours glorieux. Cet exposé futur européen eut lieu le 9 mai 1950. Non seulement il réussit un tour de force incroyable, sa célébration trouva par la suite un hymne européen. L’Ode à la Joie de Ludwig Van Beethoven. Sa conception concrète réussit à persuader l’ensemble des dirigeants français, allemands, où vinrent se joindre belges, italiens, luxembourgeois, néerlandais.

La « Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier » (CECA) fut créée et vit le jour en 1951

Les fruits des travaux des 6 pays fut fort concluant, de par voie de conséquence, ils décident de fonder une nouvelle association : la Communauté Économique Européenne (CEE), qui vit le jour en 1957. La primeur de l’objectif de la CEE établir un marché commun, établi et réservé aux pays membres, pour faciliter leurs échanges commerciaux en supprimant les contrôles frontaliers, qui augmentaient le prix des marchandises en provenance de l’étranger. Les délais et les droits de douanes entraînaient de plus retards forts conséquents. Résultat : ils estiment que les barrières à l’entrée sur le marché européen sont suffisantes pour empêcher l’arrivée du concurrent chinois à court terme.

31 fusions ont été bloquées depuis 1990

Faut-il changer de politique de concurrence pour soutenir la création de champions européens, alors que la concurrence chinoise rebat les cartes, dans le ferroviaire comme dans d’autres secteurs, et dispose d’une force de frappe financière appuyée par l’État chinois quasi illimitée ? Et analyser à plus long terme l’état de la concurrence internationale ?

Le Panda

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

#Alerte Pollution : des poussières rouges s’échappent de Gardanne. Toulon Europe 60 000 morts/an contrairement à ce qu’assurait le gouvernement

La réalité est là et pas ailleurs merci Coluche que les politiques et financiers profiteurs t’entendent

Dans le cadre de l’enquête participative #AlertePollution, de nombreux habitants de Gardanne et Bouc-Bel-Air, dans les Bouches-du-Rhône, ont signalé des poussières qui s’envolent de l’usine locale. Pourtant, en mai dernier, la secrétaire d’Etat Brune Poirson assurait que « cela n’était plus possible » car des travaux avaient été réalisés. A l’époque de # Alerte pollution, j’étais sur place, j’en avais fait un article. Divers commentaires disaient que cela été de la pure imagination. Je remercie les internautes qui m’ont demandé, comme les habitants de poursuivre sous la férule de France-info la démonstration de ces dangers.

Il ne s’agit nullement de créer autre chose que de mettre les réalités, les vérités en place, et de bien démontrer que telle que l’enquête le démontre, les dangers sont authentiques. De bien faire comprendre à l’Etat que l’on ne peut mettre en danger la vie des habitants de tous âges, même si en certains lieux que je connais bien les risques sont plus importants alors que distants de seulement de 2 à 50 kms. Ayant participé à ces enquêtes les résultats éclatent de nouveau. Que fait le « Gouvernement dans le cadre du respect d’un cheval de bataille tel que l’écologie » ? Dans les ports en France, en Europe toujours dans le cadre de #Alerte Pollution ! De Plus :

« Chaque année en Europe, ces émissions du transport maritime causent près de 60 000 morts et coûtent 58 milliards d’euros aux services de santé », complète l’association France nature environnement ».

Enquête participative qui démontre, des points vitaux. Comparant les faits énumérés, dans les 30 kms environs. Le constat est mortel. Il y subsiste le plus grand nombre de cancers pulmonaires et dérivés. Patients soignés dans des établissements côtés en bourse. Profits maximum pour certains ces soins palliatifs. Entraine bien souvent le fait de ne pouvoir se soigner. Tarif de la chambre particulière varie de 82 à 450 euros à charge du patient par jour. Aucune mutuelle en France ne couvre de tels montants. La santé, la survie de chacun de nous est en jeu. Personne n’est à l’abri de ces féaux avec qui l’Etat et ces organismes financiers tirent des profits max ! Presque similaire au scandale mondial du Roundup. Pour la 1ere fois le Groupe Monsonto est condamné à verser 289 millions de dollars. Les jours du plaignant sont comptés : « De Wayne Johonson » a perçu un montant de 80 millions de dollars. Monsonto ayant fait appel. Ne laissons pas crouler la France et bien d’autres entre les mains de financiers. Aveuglés par les profits au détriment de notre santé, de nos vies.

Les comptes rendus sont tombés, il s’agit de passer à l’action et aux mesures indispensables pour le droit à la santé. Une couche rouge sur les maisons, des traces au sol et des bourrasques de poussière qui s’envolent dans les airs. Dans les communes de Bouc-Bel-Air et Gardanne (Bouches-du-Rhône), les résidus de bauxite de l’usine d’aluminium Alteo. Plus connus sous le nom de « boues rouges » continuent de polluer la vie des habitants, après avoir empoisonné les fonds marins pendant un demi-siècle. Face à ce scandale environnemental, la société avait été contrainte, en 2015, d’arrêter de les rejeter tels quels en Méditerranée et à les stocker, secs, entre les deux communes. Affaire classée ? En avril dernier, un nuage rouge impressionnant avait pourtant recouvert les bâtiments, comme en témoigne la vidéo de France 2.

Les autorités avaient à nouveau sommé Alteo de « supprimer les conséquences et les nuisances » de ces retombées pour les riverains. Mission accomplie, avait assuré la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, le 25 mai dernier, sur France Bleu Provence. Les services de l’Etat ont inspecté le site et les travaux ont été faits. Cela n’est donc plus possible que les particules de bauxite circulent dans l’air. Brune Poirson le 25 mai 2018. Vraiment ? En lisant les signalements envoyés par le biais de notre enquête participative #AlertePollution, certains témoignages nous ont interpellés. « Envol de poussière il y a moins d’une semaine », « ça s’infiltre dans nos maisons », ça « s’étend dans la forêt », nous écrivent des habitants du secteur. Au total, trente personnes nous ont contactés pour décrire des scènes de ce type.

« Ça s’envole encore »

« Brune Poirson n’est visiblement pas venue sur le site. Ça s’envole encore et on le constate au quotidien, insiste Thierry Gauvin, le président de l’association Bouc-Bel-Air Environnement. Les habitants contactés sont formels : ils n’ont remarqué aucune amélioration sur le terrain. Une riveraine assure, photo à l’appui, avoir retrouvé des dépôts rouges dans sa piscine en juin, soit un mois après la mise en conformité annoncée. « On n’a pas eu de gros coups de vent comme en avril, donc on n’a pas eu d’épisode de même ampleur, mais au niveau des retombées, il n’y a pas grand-chose qui a changé, décrit Marie », qui vit à 1 km à vol d’oiseau de la décharge industrielle de Mange-Garri, où Alteo stocke ses résidus de bauxite. « On n’a pas moins de poussière, non ! » martèle cette riveraine dont la maison longe la forêt qui abrite l’usine.

Chez moi, c’est toujours poussiéreux. Ça se voit. Quand je passe un chiffon sur le rebord de mes fenêtres, il devient rouge. Marie, riveraine de l’usine Alteo. Dorothée Pinoncely, vit à Bouc-Bel-Air depuis une vingtaine d’années, à un moyen simple de vérifier si l’air est rempli de poussière : « Dans mon jardin, j’ai un bocal que je vide régulièrement. L’eau de pluie récoltée ces derniers temps est rosée et, à sa surface, il y a une couche rouge », joignant un cliché à son témoignage. Les signalements s’étendent sur l’ensemble du territoire des deux communes. « Quand on fait un footing dans le bois communal, on rentre avec des semelles rouges » : Stéphane Moll, un autre habitant. En VTT, quand je rentre des collines, les pneus sont rouges », ajoute, Jean-Luc Chirade.

« Une forme de lassitude »

« Alteo a engagé un plan d’actions important pour réduire les envolements de poussières de résidus de bauxite », assure l’entreprise sur son site (document en PDF). La société explique avoir planté des végétaux autour des zones de stockage, qui sont également arrosées et recouvertes « d’une fine couche de gel » pour « figer les poussières au sol ». Contactée à plusieurs reprises, Alteo n’a pas souhaité répondre aux questions, tel le ministère de la Transition écologique. La préfecture des Bouches-du-Rhône assure n’avoir reçu « aucune nouvelle plainte depuis » le printemps dernier.

« On leur dit, lors des comités de suivi, que les problèmes persistent, mais rien n’est fait », rétorque Thierry Gauvin. D’après le président de l’association locale, il y a « une forme de lassitude » parmi les habitants confrontés à cette situation qui n’avance pas malgré les travaux mis en œuvre. « Aux endroits qui ont été végétalisés, les plantes crèvent », décrit le riverain. Et « dès que les poussières sont manipulées, qu’un tractopelle passe, ça s’envole ».

Pour la Gardannaise Aline Frosini, le problème se pose aussi quand les résidus sont transportés, soit de l’usine vers le site de stockage, soit vers des acheteurs. Une partie des déchets est commercialisée sous le nom de Bauxaline pour la construction ou pour faire du remblai. Aline Frosini décrit des traînées de poussière le long des routes et des voies de chemin de fer. « Les wagons ne sont pas bâchés, on peut les suivre à la trace. »

« Les habitants craignent pour leur santé »

Et cette dispersion des poussières inquiète toujours autant la population. Après l’épisode d’avril, l’association Bouc-Bel-Air Environnement a ainsi déposé une main courante à la gendarmerie. « Les enfants ont un système pulmonaire moins mature que le nôtre. Quels impacts ont ces poussières ? « s’interroge Marie, mère de deux enfants en bas âge. J’aimerais qu’on ait des analyses des conséquences sur la santé. Les gens veulent savoir. Marie, riveraine de l’usine Alteo.

Une étude a bien été réalisée, fin 2015 et début 2016, par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Le document (en PDF) indique que des traces d’arsenic inorganique, d’aluminium ou de plomb ont été détectées dans les résidus solides. « Les résultats ne permettent pas d’exclure un risque sanitaire au niveau local », écrit l’Anses, précisant cependant qu' »il n’est pas possible de discriminer la contribution spécifique, historique ou actuelle, de l’exploitation industrielle du site de stockage de Mange-Garri. »

Ces conclusions laissent perplexes les habitants, qui ont en tête la contamination des fonds marins (document en PDF) provoquée par les résidus de bauxite rejetés au large des calanques. « On a beau dire qu’il n’y a pas d’impact sur la santé, on se dit que tout ça, ça ne peut pas être neutre », s’inquiète Xavier Decramer, habitant de Bouc-Bel-Air. Tous réclament des études supplémentaires. Mais l’attente est longue : « Ça fait vingt-trois ans que je vis ici, raconte Dorothée Pinoncely. Aujourd’hui, je me dis qu’on s’est gouré d’endroit »

A la demande de certaines personnes le prénom ont été changé, comme si assurer la santé ne devait pas être dénoncé. A priori devant me rendre sur les lieux d’ici un ou deux mois, je ne manquerai pas de prendre de nouveaux clichés. De poser certaines questions aux habitants de la région, il va de soi que je ne manquerai pas d’en faire part à tout un chacun ainsi qu’à l’équipe participative. Merci à tous ceux avec qui j’ai pu grâce à leur aide faire une synthèse des faits réels.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Aux portes de la guerre civile 1968- 2018 ?

Dans la mesure où le conflit perdure avec les « Gilets-Jaunes », il n’y aura pas d’autre solution que de procéder à « La dissolution de l’Assemblée Nationale ». Les exemples les plus flagrants parmi tant d’autant, sont la haine du peuple vis-à-vis des décideurs. En quelques heures à la suite de sa garde à vue l’ex boxeur professionnel a permis de constater la cohésion à l’encontre des forces d’Etat. Une cagnotte de 100 mille euros a été constituée pour lui venir en aide. *Accusé d’avoir agressé à coups de poing deux gendarmes à Paris lors de « l’acte VIII » du mouvement, l’ancien champion de France 2007 et 2008 des lourds-légers a admis dans une vidéo mise en ligne par sa belle-sœur avoir « mal réagi », tout en affirmant s’être « défendu » face aux violences policières*.(Sources Huffingtonpost.fr) Les lois sont bravées honteusement par ceux qui sont proches du pouvoir. 10 personnes en France possèdent 90% de la richesse du pays, puis décident comme ils l’entendent. Loin de les amoindrir la crise que vit la France à augmenter en quelques mois de plus de 30% leurs fortunes « Lien » explicatif. Autres cas non limités : Eric Drouet, loin de s’imposer tel le leader des «gilets jaunes» !! Les raisons des révoltes? Éric Drouet sera à nouveau face à la justice. Sans parler de ceux qui se trouvent en détention en ces moments. A ce jour plus de 1000. De nouveau Éric Drouet devra comparaitre encore. Pourquoi, abus de pouvoirs ? Une Police politique cible et harcèle désormais les animateurs du mouvement gilet jaune. Justice à plusieurs vitesses ? Comparons, l’égalité entre les cibles. « La zizanie » nous constatons la France est assise sur des « barils de poudre ». Or sur ce qui nous concerne en ces moments finira par ressembler à celle de l’époque « des cerfs ». Les causes sont diverses, elles touchent le sommet de l’Etat avec des passeports plus que baladeurs. Qui rapportent, pêle-mêle, des sommes considérables qui vont réellement dans les poches de qui ? Les principales questions sont de savoir si ces derniers ont été payés, négociés ou autres ? Et encore !

Combien à rapporter à son utilisateur, à « ses complices de l’ombre » l’octroi et l’emploi de ses fameux passeports plus que diplomatiques? A en douter ou pas le Président de la République aurait gagné quoi en ces circonstances tapageuses?

Voyons Macron marche vers le Panthéon à chacun ses gains, il copie François Mitterrand !

Comprendre le kaléidoscope de mai 1968, c’est interpréter « La Vie » des «  couteaux suisses  » du pouvoir qui servent à tout et souvent à chacun. Nous savons depuis pas mal de temps que l’on ne soigne pas le mal par le pire. Au vu de ce qui se déroule, nous sommes que nous le voulions ou pas en « Guerre Civile »

« 1968 – 2018 »

2018 marques le cinquantenaire de Mai 68. Un anniversaire qui fera sans doute l’objet de nombreux débats et rétrospectives. Est-il essentiel de commémorer cet événement ? Cette année, la question de l’héritage de Mai 68 se pose avec encore plus d’acuité. Des barricades et des pavés au quartier latin, des centaines de milliers de personnes dans les rues, une France paralysée par des mouvements sociaux, la plus grande grève générale de son Histoire. C’est certain, Mai 68 a marqué une rupture. Emmanuel Macron, né neuf ans après Mai 68, réfléchirait à une façon d’y revenir en 2018. Il ne songe pas à une commémoration officielle mais à une réflexion autour du rôle de l’utopie dans l’Histoire. L’Elysée en a discuté avec Daniel Cohn-Bendit. Mais cette année, celui qui incarne à lui seul Mai 68 ne veut pas participer à une éventuelle commémoration. « Je ne vois pas pourquoi 50 ans après, je continuerai à radoter»

« Nous sommes des enfants de 68 »

Mai 68 est un événement fondateur, sa commémoration est donc une évidence pour une société, selon Pascal Ory. « Mai 68 a été un échec politique mais une réussite culturelle sur la longue durée », explique l’historien qui cite la loi Veil, le mariage pour tous, le développement de la préoccupation écologique comme exemples. « Bien que nous soyons dans une période complètement différente, nous sommes des enfants de 68 en ce qui concerne les genres de vie », dit encore Pascal Ory. Un anniversaire loin de faire l’unanimité

Comme Nicolas Sarkozy qui voulait, en 2007, liquider l’héritage de Mai 68, cette année encore la droite s’insurge contre la commémoration d’un mouvement qui a marqué, selon elle, le début de la fin, la fin du respect de l’autorité et la fin de la morale. Les débats ne font que commencer en ce début d’année, mais l’historien Jean Garrigues estime qu’ils ont au moins le mérite d’entretenir la mémoire : « La mémoire de Mai 68 se perd aujourd’hui, il est donc important de la faire revivre et de rappeler ce qu’a signifié ce moment dans notre vie nationale ».

1968 n’a pas compétemment fermée ses portes, que la célébration de son cinquantenaire, conduit jusqu’à la mer en partant du quartier latin de l’époque. Du recul de son rétroviseur les flammes ne sont nullement éteintes. Les restes des salamandres, font ressurgir les puissances du passé comme disent certains les soi-disant, le recul des premiers résultats d’investigations. Le progrès caché par la puissance de la finance aurait échangé Emmanuel Macron contre 1968. C’est être plus que dupe que de ne pas comprendre que chaque jour qui passe creuse le fossé plus profondément. Ne Pas admettre que 2018 est ni plus ni moins que ce qui ne fut pas achevé en 1968. Le vrai ou le faux entre les présidents de la République en ce cinquantenaire « Lien » Explicatif ? Les explications de Mediapart « Lien » Vidéo !

Un mystère de taille subsiste des photos de la manifestation du 1er Mai place de la Contrescarpe, à Paris. Elles furent remises par des policiers de la direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC). Surprise « illégale », ce sont ces images, sans truquage furent diffusées cette même nuit, via les réseaux sociaux. Alors qu’elles n’appartiennent pas au domaine public, nous sommes confondus. Twitter, compte plus que proche de La République en marche qui a diffusé la vidéo. Vastes dilemmes interrogatifs ! Dans quels buts et pourquoi ?

Nous assistons à des affirmations, des contradictions, L’Elysée dément de la façon la plus catégorique n’avoir jamais été en possession des fameux passeports que j’interpelle en ce qui me concerne, que je considère à ces stades comme des valeurs strictement commerciales, ou plus conséquentes?

Affirmer que les dits passeports ne peuvent point servir de valises diplomatiques négociables?

Le passeport diplomatique français est délivré aux diplomates français par le ministère français des Affaires étrangères. Il s’accompagne de l’immunité diplomatique. Le passeport diplomatique français est réglementé par le décret n° 2012-20 du 6/1/2012.

Passeport diplomatique : définition

Un passeport diplomatique est d’abord un passeport. Il permet donc de voyager à l’étranger. Sa particularité est qu’il n’est délivré qu’à certaines personnes : les diplomates, comme par exemple les ambassadeurs. Le passeport diplomatique s’accompagne d’ailleurs de l’immunité diplomatique. En France, les anciens présidents de la République bénéficient d’un passeport diplomatique. Le passeport diplomatique et ses effets. Le passeport diplomatique français certifie l’identité et la nationalité françaises de son titulaire.

À savoir : tout pays étranger, se doit de respecter l’immunité diplomatique d’un diplomate français titulaire d’un passeport diplomatique. Réciproquement, la France doit respecter l’immunité diplomatique des personnes qui détiennent un passeport diplomatique étranger. Le passeport diplomatique ne doit être utilisé qu’aux fins pour lesquelles il est délivré. En ces circonstances cela ne semble pas être le cas ! Les titulaires de passeports diplomatiques peuvent également obtenir des visas particuliers, appelés « diplomatiques », pour aller dans des pays étrangers. À côté du passeport diplomatique, il existe aussi : Les voitures diplomatiques, les locaux diplomatiques, les valises diplomatiques ; les courriers diplomatiques. Ces éléments bénéficient d’une protection prévue en particulier par la Convention de Vienne du 18/4/1961 sur les relations diplomatiques. L’Elysée accuse par ailleurs d’entretenir « tout un faisceau de contrevérités et d’approximations », après que l’ex-chargé de mission d’Emmanuel Macron a affirmé à Mediapart avoir continué à échanger régulièrement avec le chef de l’Etat depuis son licenciement.

Ex chargé de mission auprès de la présidence de la République, il assure que les dits passeports diplomatiques, lui furent rendus « sans préciser de date, il se rabat sur début octobre » auxquels venaient se greffer ses effets personnels. « Dans un sac plastique, un chéquier, des clés et les dits les passeports diplomatiques », détaille-t-il dans un entretien à Mediapart (article payant). Lors de son audition devant la commission d’enquête du Sénat, le 19 septembre, il déclare : « J’ai laissé ses deux passeports dans mon ex bureau à l’Elysée » Selon diverses affirmations plus que tangibles de Mediapart et du Monde, « Le porteur » a continué de voyager avec ces documents alors qu’il avait quitté ses fonctions à l’Elysée. Le parquet de Paris, saisi par le ministre des Affaires étrangères, a ouvert une enquête préliminaire pour « abus de confiance », « usage sans droit d’un document justificatif d’une qualité professionnelle » et « exercice d’une activité dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ou d’une activité réservée aux officiers publics ou ministériels ».

«Faux témoignages»

Quant aux faux témoignages, l’infraction à laquelle « Le bénéficiaire » pourrait être sujet. La sanction est la même qu’en droit classique. Selon l’article 434-13 du Code pénal. «Le témoignage mensonger fait sous serment devant toute juridiction ou devant un officier de police judiciaire agissant en exécution d’une commission rogatoire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende». Dans la mesure où le mensonge de l’ancien proche du président était avéré, ce serait au président de la commission des lois du Sénat d’intervenir. A Philippe Bas (LR) de saisir la justice. «La commission examinera tous les éléments parus dans les médias ces jours-ci et relèvera toute contradiction entre ces informations et les éléments recueillis sous serment pendant ces auditions», confirmé par une source très proche de la commission.

« Les Emergents »

La 1ere déclaration de la « Constitution d’un parti politique, né des Gilets-Jaunes » voit le jour ce moment. Jacline Mouraud est en train de créer un parti politique baptisé Les Emergents, a appris France info de la part de l’ex-figure des « « gilets jaunes », confirmant une information du « Figaro ». Formation, dont les statuts sont en train d’être rédigés grâce à « l’aide de personnes compétentes » « avocats, anciens parlementaires », devrait notamment demander « une grande réforme de la fiscalité » et « remettre le social sur la table ». Prendra-t-elle la tête de ce nouveau mouvement politique ? « Je ne revendique aucun titre, j’essaie de créer le parti, c’est pas mal. Ensuite, comme dans n’importe quel parti, il y aura des votes. Que ça soit moi ou pas, je m’en fous, ce n’est pas ça qui est important. C’est de le faire exister, c’est de rassembler les personnes contre la violence et pour le respect de nos institutions » explique Jacline Mouraud, qui « ne sait pas encore quand les statuts seront déposés » A suivre

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Modifier la France économiquement avec ou sans Macron : impératif vital

Derniers recours ! Baisser les taxes et impôts, réduire les dépenses publiques, réformer l’Etat : urgence vitale !

Appliquer : les primes, les baisses immédiatement pas dans trois mois porter les retraites au minimum de 1200 euros !

En procédant de la sorte, l’équilibre France aura son réel mode de vie.

Propos d’un électeur ayant voté Emmanuel Macron en 2017 : « Vous aviez vu juste, n’ayant pas voté dans le bon son sens » « Le macronisme est un des pires leurres. J’aurais du lire, écouter en procédant à l’analyse profonde » « Je me suis fait avoir. ». Dès janvier 2017, il prend conscience des réalités: « Macron n’est pas un libéral, c’est un étatiste ». La suite confirma et au-delà les dites craintes, sonnant l’Alaï à présent.

Tout un chacun aurait nettement préféré se tromper. Les faits sont là. Il reste quelques probabilités. Un mince espoir de sortir, sauver la France de ses diverses turpitudes. Pour ce faire pas 36 formules. Prendre la bête réelle par les cornes. Indéniable il faut augmenter la pression sur le pouvoir, accumuler, sans oublier surtout d’affûter les réels arguments afin de dénoncer les gaspillages. Les énormes dépenses publiques, la plus que terrible hausse fiscale qui étouffent France et français. Etablissons du concret par des propositions concrètes, tangibles. Dans le but d’abaisser le taux de prélèvement et rendre aux citoyens de France la responsabilité de leur vie.

Les sons des alarmes dès 2017 n’ont cessé de le faire ressentir, le toucher des doigts, de constater le du 15 mois plus de ressources. Le paroxysme est atteint en 2018. Les dits constats révèlent : entre autres, les salaires fabuleux au départ à 6 000 euros nets/mensuel. De la majorité des fonctionnaires de l’Assemblée nationale. Il en va de même pour l’octroi fou du système de primes. La prime de nuit, est aussi accordée aux fonctionnaires qui restent sous leur couette en leur propre demeure. De plus les 10 semaines de congés et encore autres privilèges honteux dont ils jouissent benoîtement grâce à l’argent des payeurs d’impôts. Les montants de pseudos frais de personnel de l’Assemblée de France, sont 240% supérieurs à ceux du Parlement Allemand. Scandaleux, ils veulent du pain « Donnez-leur de la brioche » nous savons ce qu’il en fut par l’histoire. Remise en place de L’ISF augmentation du SMIC la révolte fait plus que gronder, il n’y a aucune léthargie au niveau des vrais contestataires.

Très éloigné de ce monde fonctionnariat de l’Assemblée. 30% de nos agriculteurs gagnent moins de 350 € mensuellement. Alors que comme une volée de sauterelles, les bureaucrates sont censés prendre soin du réel équilibre afin de mettre le fléau en équilibre pour éviter toutes défaveurs. L’équilibre est plus que disproportionné.

Les réalités stupéfiantes, les chiffres à l’inverse de ceux annoncés: Il n’existe face à eux, ni plus ni plus qu’un fonctionnaire pour 20 exploitations. Sauver Le Titanic de la majorité de l’ensemble des agriculteurs de France. La solution est comme le nez au milieu au milieu de la figure. Pardi : « Supprimer des postes de fonctionnaires

Cela provoque un Etat avec des faux « Obélix et Astérix » l’obèse est dans les bandes dessinées efficace, les supercheries coûtent très cher. Au lieu d’aider les Français, ils sont pressés comme un fruit au citron ou orange. Un comble à l’ancien « Obélix tombé dans la potion à la naissance » Le signal, plus hurlant que la sirène du SAMU qui attaque à contre sens la soi-disant « génération dorée » des retraités. Jamais, les retraités du privé n’ont pas été des nantis. Il faut mieux rendre le système équitable. Simplement en supprimant ces avantages. Réglés avec nos impôts, alors que les bénéficiaires sont les retraités du public. Le départ faussé avec la réforme des retraites et un Haut-Commissariat regroupant énarques, hauts fonctionnaires non affectés par le système du privé.

Encore un plus les services publics tels la SNCF? Cette dernière reçoit plus de 13 milliards d’€ de subventions annuelles, accumulant une dette de 50 Milliards d’€ tout confondu : « SNCF réseau et SNCF mobilités ». L’Etat va reprendre cette dette à hauteur de 40 %, tel que l’a annoncé le gouvernement. Encore « un leurre », simple à comprendre ; l’Etat, c’est l’ensemble des contribuables. Soit : « 1 228 € par ménage » Excusez-moi l’on ne paye pas assez d’impôts. Fruit sur le gâteau, ce même contribuable est sommé d’entretenir les privilèges des agents de la SNCF. Le contribuable paye, à chaque retraité de la SNCF, plus de 50% de sa pension. Scabreux, honteux à puissance « » Scandaleux, le mot est faible, pour des nantis qui se gavent, à nos détriments ?

La hausse des tarifs de l’électricité. Je constate que plus de : 52 % de la facture sont des taxes. Directs via les caisses d’Etat, tout comme le carburant où les taxes grimpent à 160 % du prix initial. Qui servent indéniablement en partie à financer les privilèges des agents de L’EDF. Mais oui, ou alors nous sommes tous de faux prétextes ?

E. Macron a forcé l’allure depuis qu’il a pris ses fonctions, essorant le contribuable français. J’ai constaté et dénombré 11 nouveaux impôts ou équivalents depuis juin 2017. « Lien » explicatif.

pour un prélèvement de 11 milliards d’euros au moins. 2019, le gouvernement communique disant qu’il y aura 25 milliards d’euros de prélèvements en moins. En fait, j’en ai trouvé : « 12 de plus, 35Milliards d’€ d’écart »

Les banlieues interdites aux forces de sécurité pilote aux graves débordements des casseurs qui profitent de la colère des gilets jaunes. L’établissement de l’Etat de droit, relève d’une urgence absolue et ne se fera pas sans revoir toutes les dépenses publiques à l’obligation de celles qui doivent impérativement y participer. La France s’étouffe. Le mouvement des « gilets jaunes » le montre bien. Agir auprès des décideurs politiques, les convaincre de changer de cap. Nous devons tous nous y efforcer avec nos moyens, nos compétences. Faisons ce dont sommes capables : « Révéler ces privilèges inadmissibles, mettre à jour ces chiffres indéniables, établir des comparaisons internationales, pour remettre la France sur ses vrais rails »

Le Président de la République n’a ni entendu, ni vu. Les réponses apportées consistent, dans notre pays, à tout lâcher après tout refus, sans rien résoudre. Les pseudos cadeaux de ce jour seront incontestablement les impôts de demain. Aucune économie sur la dépense publique n’est faite, contrairement à ce qui ait constaté.

Proposer les réelles mesures pour libérer l’emploi de trop de contraintes. Rendre plus simple, abaissé à un seul taux les impôts sur le revenu ; sur les bénéfices débarrassés de leur foultitude de niches. Laisser à chacun le soin de s’assurer librement pour sa maladie. De son chômage, sa retraite, que chaque famille puisse avoir un bon scolaire pour chacun de ses enfants à remettre à l’établissement scolaire de son choix. De telles mesures doivent permettre de réduire sensiblement les dépenses publiques et les prélèvements obligatoires et d’affecter les moyens nécessaires au respect de l’Etat de droit. C’est le départ d’une réelle « Démocratie » ou alors rien ! En ouvrant les portes de l’expression par vote au peuple, un devoir plus qu’essentiel.

Le Panda

Patrick Juan

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Le mouvement « Gilets-Jaunes » s’étiole. Macron grand Gagnant ?

Revue d’effectifs et des doléances loin d’être exhaustives. Une partie des résultats qui ne promet pas l’engagement de promesses annoncées pour calmer le peuple. La portée aura pour conséquence une déchirure plus massive. Nous voyons les fumées de divers brouillards, sans savoir si le « nucléaire » ne passe les frontières ! Pourtant ce que demandent les français était tout sauf lourd « Lien » les demandes et inexécutions.

Dans lesquelles sont inclus en premier « Les promesses engagées non respectées en ces moments » entre autres, le pouvoir d’achats, les retraites, les pensions d’invalidité, les montants qui devaient être versés avant le 31 décembre 2018. Voir au plus tard début janvier 2019. Impossible pour ceux cités sur un mouvement qui s’enraye, se grippe et l’acte VI est annoncé pour le 22 décembre 2019. Malgré la déception de samedi, des gilets jaunes ces derniers appellent déjà à un acte VI. « Lien » Bon anniversaire Monsieur Le Président, mais il semble à priori que vous marchez sur des doubles œufs jaunes, le peuple dont font partie « Les forces de l’Ordre » Macron ouvre avec prudence le débat sur le référendum citoyen et pour causes, autant la potiche va à l’eau qu’elle se casse ou se fend, non ?

La mobilisation a beau s’essouffler, le noyau dur des gilets jaunes reste déterminé. Après un acte V en forte baisse du 15 décembre, certains internautes n’hésitent pas à appeler déjà à un acte VI pour le 22 voire le 21 décembre. Comme depuis le début de la mobilisation après chaque rassemblement parisien, c’est sur les réseaux sociaux que les choses se passent et que les « événements » se créent. Commissariats fermés, manif en janvier. Après les « gilets jaunes », les policiers veulent faire entendre leur ras-le-bol Lien !

Le syndicat Unité SGP Police FO a mis en garde contre un « acte 1 de la colère des forces de l’ordre », tandis qu’Alliance appelle à une « première journée d’action » à travers la France.

Interrogez à ces sujets la partie qui incombe à la « CAF » cette dernière répond : « matériellement le temps matériel ne nous permet pas en aucune façon de mettre les actions qui nous concerne en marche » Il en va de même pour tous les ministères concernés. Puisque les 100 euros ne correspondront nullement au montant qui seront versés.

Pour certains les dites promesses verront le jour en juin, juillet 2019, pour d’autres ces engagements seront lettres et mots morts. Mais pourquoi ? Que deviennent les paroles, les progressions, les dits actent, qui n’engagent que ceux qui le disent ajoutés à ceux qui veulent bien y croire.

Conditions du «référendum d’initiative citoyenne». A propos c’est quoi le « R.I.C ? « Lien » Emmanuel Macron va réunir, en décembre 2018, des ministres et des acteurs de la société civile afin d’organiser sa « grande concertation nationale » réponse au mouvement des « gilets-jaunes ». Ils ne réclament toutefois pas avant tout de la démocratie participative mais de la démocratie directe à travers le référendum d’initiative citoyenne.

Que cela aille du Président de la République Emmanuel Macron, avec son subalterne : Édouard Philippe. Un gouvernement réparé de rustines comme cela semble avec pertinence être le cas depuis plus de 30 années. Les promesses lors de l’exposé télévisé ou le mentor le plus jeune de France à la tête de l’exécutif prend  des promesses engagements formels. Le jeu ne semblait comporter aucun défaut. Loin des divers cas abordés. Des paramètres qui ne trompent nullement. La réalité du quotidien ou les privilèges restent les acquis des plus nantis.

La preuve la plus incontournable devient que 6 français sur 10 demandent l’arrêt des turpitudes que certaines exactions crées dans le pays. Sondage réalisé le 18 décembre 2018. Inversion complète, voir presque totale des chiffres et même plus puisqu’au départ 8 personnes sur 10 y étaient favorables.

Jamais y compris en 1968, ni auparavant, une révolte de ce style n’a touché autant de personnes en l’hexagone France et parfois en des limites plus larges les pays limitrophes de la Communauté Européenne. Le débordement touche entre autres : L’Allemagne, L’Espagne, L’Italie, L’Angleterre etc.

Le mouvement des « gilets jaunes », affecte la circulation en France protestant contre la hausse des taxes sur le carburant ; le vandalisme succède, fait suite aux manifestations suscitant des remous sur l’ensemble de la France.

Les manifestations en France, prenant notamment la forme de blocages de routes, « portent préjudice aux transporteurs qui doivent traverser chaque jour la frontière avec la France et font obstacle à la libre circulation des marchandises » A ne pas oublier la masse considérable des commerçants qui feront faillite suite à toutes ces casses. Les propriétaires de véhicules non assurés et dont les véhicules ont brulé ayant torts de se trouver sur le parcours des dits protagonistes « casseurs et forces de l’ordre » Les réels responsables où sont-ils et qui sont-ils ? Indéniablement les premiers éclats tombent sur la seule responsabilité unique de l’état.

Le poste-frontière d’Irun au Pays basque espagnol a été fermé à la circulation des poids lourds. Madrid appelle la France à « prendre toutes les mesures pertinentes pour garantir la libre circulation de marchandises en toute sécurité ». La France était en 2017 le 1er client des exportations espagnoles, pesant 15% du total soit 41,6 milliards d’euros.Masquer cette publicitéÀ propos des cookiesNous pouvons transmettre un ou plusieurs cookies sous forme de petits fichiers texte contenant des caractères alphanumériques qui identifient votre navigateur Internet. Ils sont utilisés pour suivre des habitudes d’utilisation sur nos sites partenaires, de manière non personnellement identifiable.Votre historique de cookies sera supprimé.

La circulation perturbée au Royaume-Uni. Sur les bords de la Manche, des manifestants ont perturbé la circulation sur l’autoroute A16, qui mène au tunnel sous la Manche, emprunté par des milliers de poids-lourds faisant le voyage jusqu’en Angleterre. Le dépôt de Feluy géré par le groupe français Total, situé à Seneffe entre Bruxelles et Mons, sert régulièrement de lieu de rassemblement de « gilets jaunes » qui tentent de bloquer les allées et venues de véhicules. Les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectile, un camion-citerne a été incendié, un poids lourd d’une enseigne de la grande distribution « a été pillé » Il est « clair que des casseurs sont venus se greffer au mouvement « gilets-jaunes »

En l’instant la France va retrouver ses anciens adages et devenir ingérable. Comme le disait à un moment historique « Les français sont des veaux » En la circonstance si la masse des effectifs des « Gilets-Jaunes » se réduit les problèmes sont toujours bels et bien présents. Ne remettons pas à nouveau la même soupe, déjà consommée sous divers veloutés, la soupe ne se déguste pas à fourchette, quoi que !

Pour une fois le bienpensant de la ville de Pau se réveille au petit jour. Nous le retrouvons sur plusieurs de ses thèmes n’ayant pas du tout varié. François Bayrou passé au scan de la politique. Prenons connaissances de ses déclarations sur BFMTV et confidences au « scanner »  du Figaro « Lien » qui correspond en certains passages à l’inverse total des réalités. En désespoir de causes il sait renvoyer la monnaie des 30 écus reçus pour un semblant de dignité retrouvée. D’autres selon des légendes y laissaient leur vie à divers tarifs.

Emmanuel Macron a raison : notre époque est aussi une affaire d’horloge. « Tout, tout de suite ! » semblent dire les contestataires, dont la vie ressemble à une longue attente. Attente des trains en gare, des fins de mois, d’une réponse de l’administration, d’un entretien d’embauche, d’être relié à la fibre optique, du remboursement de la CAF. Si le « tout » désigne les attentes relevant des listes de doléances, qu’en est-il du « tout, tout de suite » ?

La maîtrise des horloges est donc en jeu. En somme, et c’est la grande leçon de cette décennie, qui a vu émerger à la fois Facebook et des leaders.

Certains iront jusqu’à s’organiser pour créer des crépuscules de candidats aux prochaines élections. La déduction s’impose que le coût et les signatures vont représenter des montants de plus en plus importants. Les maires de France ne pensent en majorité ne pas se représenter, où va-t-on que diable ?

Le Panda

Patrick Juan

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)